Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 17 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 janvier (mise à jour)

Lo Glasman, Je suis Charlie

L'album de la fin de semaine - Louis Ville : Cinémas

Le clip de la fin de semaine : Louis Ville - Marcello

Le concert de la fin de semaine : Mélanie Pain en concert aux 3 Baudets en intégralité

Le clip de la semaine : Louis Ville - Embrasse moi à l'occasion de concert à Lyon, A Thou Bout d'Chant le 16 janvier

En vidéo aujourd'hui :  jeudi et vendredi avec Louis Ville en concert à A Thou Bout d'Chant le 16 janvier et Ostende en concert au même endroit le samedi17 janvier.
Samedi et dimanche avec Guy Béart à l'occasion de son dernier concert à l'Olympia le 17 janvier

A la une

La plupart des tocards sont des crétins sectaires...

Ce soir à L’Olympia, samedi 17 janvier 2015, Guy Béart – qui n’avait plus chanté sur scène depuis Bobino 1999* et qui avait donné à Chorus, au printemps 2008, sa dernière (très) longue interview depuis cette année-là** – vient faire ses adieux définitifs en public. L’occasion de rappeler combien cet auteur-compositeur majeur (trop souvent oublié) de l’histoire de la chanson francophone (« les 3 B de la chanson française », disait toujours Jacques Canetti à propos de Brel, de Brassens et de Béart…) a toujours été en avance sur son temps, visionnaire voire… prophétique !

L'Obs - Guy Béart s'offre un Olympia pour dire adieu à la scène

Il y aura peut-être d'autres disques mais pour la scène, promis juré, c'est fini: Guy Béart a choisi la salle parisienne de l'Olympia pour donner samedi soir, à 84 ans, son "tout dernier" récital.

Le Journal du Centre - Guy Béart annonce qu'il fera ses adieux à la scène samedi lors d'un concert à l'Olympia

Guy Béart, 84 ans, a annoncé jeudi à l'AFP qu'il ferait ses adieux à la scène à l'occasion de son concert à l'Olympia samedi soir, où il aura notamment pour invités Julien Clerc et sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart.

L'interprète de "L'eau vive", chanson fredonnée par des générations de Français, voit ce "tout dernier" récital comme "un coup de chapeau avant de partir dans l'autre monde".

Pure People :
Il fallait bien l'Olympia et un concert exceptionnel ce samedi 17 janvier, le premier depuis 15 ans, pour les adieux de Guy Béart. Un clap de fin qu'il a annoncé à l'AFP et qui met un terme à 56 ans d'une carrière au cours de laquelle il aura observé les transformations de la société, et surtout de la télé, où il avait fait ses débuts à la fin des années 1960 avec l'émission Bienvenue, "la première où tout était improvisé".

18 janvier

Le Figaro - Zaz: «Je ne vais pas m'excuser de gagner de l'argent»

Lors de l'enregistrement de l'émission de Charles Aznavour, Hier encore, la chanteuse est revenue au micro du Parisien.fr sur les critiques dont elle fait l'objet ces dernières semaines.

17 janvier

Nos Enchanteurs - 2015 : les bonnes révolutions

Oreilles qu’on branche en permanence; culture qui rime non même plus avec confiture mais avec centre commercial ; enfin subventions et festivals qui s’évanouissent : de 2014 à 2015, on a beau prendre de bonnes résolutions, dur dur d’être optimiste sur les conditions de la chanson en France. Et pourtant, au milieu de ce marasme vulgarisant et globalisant du tout et vite consommable, la chanson française est bien loin de fondre comme neige qui ne tombe même plus.

Nos Enchanteurs - Denis Rivet, dérivé ciné

On sait que Lyon et sa région sont devenues une des places fortes de cette chanson d’expression française qu’elle met particulièrement en lumières : Karimouche, Buridane, Carmen Maria Vega, Évelyne Gallet, Frédéric Bobin et bien d’autres, d’égal talent, ont fait de la Capitale des gaules une ville qui compte en ce domaine, multipliant les talents comme d’autres des petits pains. « Artiste Inouï » au Printemps de Bourges 2013, Denis Rivet n’échappe pas à la règle, qui pourrait bien percer au national avec ce nouvel opus, Tout est triste, rien n’est grave, qui nous arrive.

Nos Enchanteurs - AutodidActe : Joyet frappe toujours deux fois

Un petit marquis qui se croyait arbitre des élégances es-chansons, expliqua un jour à Bernard Joyet : « On ne fait plus de chansons comme ça, il y a trop de mots… » Dans un monde parallèle, un autre expert du bon goût musical en vogue, déclara à mademoiselle Miravette : «  mais on n’accompagne plus comme ça, il y a trop de notes. » Le monde est trop plein de ces gens qui savent, et ne font pas… Toutefois, il arrive que les parallèles se rejoignent, ce n’est peut-être pas géométriquement exact, mais ça peut être possible. Pour le plus grand bonheur des spectateurs qui se régalent des aventures spectaculaires de ce duo.

16 janvier

C'est déjà ça - Etudier Leprest

Le musée d'Aquitaine à Bordeaux accueille jeudi et vendredi un colloque universitaire sur le chanteur disparu en août 2013: "Quant auront fondu les banquises".Aurait-il imaginé être un jour disséqué sur la table de chercheurs lexicaux et linguistiques? Pas sûr. C'est pourtant ce qui va lui arriver pendant deux demi-journées à Bordeaux où un "colloque en hommage à Allain Leprest", étrange intitulé, va se dérouler dans une des salles du Musée d'Aquitaine (1). Organisé conjointement par Stéphane Hirschi (Université de Valenciennes), Julie Mansion-Vaquié et Pascal Pistone (Bordeaux-Montaigne) et de Valenciennes, il propose de croiser les regards d'artistes, journalistes et universitaires sur l'oeuvre de l'auteur-compositeur-interprète.

Chansons que tout celà - Leprest dans le micro (1) : « Poète »

Après une vingtaine d’articles en sept ans, voici du Leprest sur paroles. Une série de courts extraits sonores, captés dans des endroits divers et variés, lors des multiples entretiens que nous avons eus Allain et moi, tout au long de sa vie professionnelle. Premier épisode, le « poète », terme qu’on lui accole à tout-va aujourd’hui.

À l’automne 2002, la revue Chorus consacre l’un de ses deux dossiers principaux à Allain Leprest*. Il y parle bien sûr de son enfance (nous y reviendrons) et rappelle qu’avant de devenir agent d’entretien, son père avait été menuisier. Et il ajoute : « C’est probablement une des origines de ma carrière… J’ai poursuivi ça longtemps au niveau des mots…/… cette technique de l’emboîtage. »

Nos Enchanteurs - Leprest en Colloque et en Concert à Bordeaux

Depuis le temps que nous en parlions, le voici ce Colloque bordelais sur Allain Leprest. Intitulé « Quand auront fondu les banquises » (du titre de l’album de Leprest de 2008), il se déroulera ces jeudi 15 et vendredi 16 janvier au Musée d’Aquitaine, à Bordeaux, dans le cadre d’une organisation commune d’Artes (Université de Bordeaux-Montaigne) et de Calhiste (Université de Valencienne) représentées par Pascal Pistone, Julie Mansion-Vaquié et Stéphane Hirschi

15 janvier

Nos Enchanteurs - Gemma aux Trois Baudets

La belle histoire de Gemma … C’est une des bonnes surprises du radio crochet France Inter, parmi quelques artistes sélectionnés dans les deux premières étapes, voir arriver des candidats vraiment tout neufs, dont le projet artistique débutait avec ce tremplin. Gemma étant le cas d’espèce le plus symbolique d’une jeune femme soutenue par quelques amis, certes, mais sans aucune structure, même pas un facebook… Et pourtant, elle a passé la première écoute sur les 5000 postulants, passé les auditions des Trois Baudets, et fait une partie du parcours final. En ayant évolué à vue, en solo piano, sobre et simple à une formule en trio. Les Trois Baudets ont repéré ces talents naissants et poursuit l’oeuvre de découvreur, en invitant régulièrement certains de ces postulants qui ont laissé une trace dans le public et le jury.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Ils étaient déjà Charlie

13 septembre 1980, Brel est mort depuis bientôt deux ans, et dans un mois et demi, Brassens s'en ira aussi. Changement d'époque. À la télévision, dans un Numéro 1 produit par les époux Carpentier, Laurent Voulzy à la guitare, Alain Souchon et Michel Jonasz au piano accompagnent un damoiseau qui, le foulard rouge autour du cou, chante La P'tite Bill, elle est malade. «Bill, ma Bill, t'es comme tout l'monde:/ Quand ça coule de tes yeux, ça tombe/ Mais c'est pas des confettis/ Cette pluie

Nos Enchanteurs - Jérémie Bossone bat le rappel du feu

.... Voilà donc douze chansons où l’on retrouve ces titres qui nous font toujours frissonner, orchestrés pour porter le texte, le sublimer. Car Jérémie Bossone est un auteur, un poète qui consacre d’ailleurs sa première chanson à un paysage nocturne et froid, celui d’une nuit sans inspiration : « Moi qui me prétends écrivain / Eh bien ce soir je n’ai rien à dire (…) J’entends les étoiles qui causent / La poésie doit me maudire. » Il faut une violence très rock pour dire ce mal de vivre, cette destinée, que seule la création pourrait affranchir : « On vit, on meurt / On va seul et on vacille / On est tous des christ en croix. » Et le poète n’échappe pas au tragique de notre condition, ce qu’illustre le cri pathétique de la fin de La tombe.

14 janvier

BFM TV - Ils chantent "Je suis Charlie"

Les hommages en chanson des musiciens, connus ou inconnus, aux morts de Charlie Hebdo se multiplient. De Tryo à Oxmo Puccino, en passant par Francis Lalanne.

Certains ont tweeté leur solidarité, leur indignation, leur tristesse. D'autres, chanteurs connus ou anonymes ont pris leur guitare et leur stylo pour rendre hommage aux morts de Charlie Hebdo, victimes mercredi dernier d'une attaque terroriste.

Grand Corps Malade, Tryo, Francis Lalanne, mais aussi de jeunes anonymes comme JB Bullet, qui dès le lendemain du drame a dégainé en réaction un morceau sur un air emprunté à Renaud, ont ainsi réagi. En voici quelques-uns.

Nos Enchanteurs - Zaz, le mauvais procès

Vous rendez-vous compte ? La chanteuse Zaz vient d’obtenir (« de facturer » écrivent certains médias) 40 000 € pour avoir chanté 30 mn devant quelques 600 salariés du groupe d’assurances Allianz. Lancée par un blogueur, l’info a été reprise des tas de fois par la presse nationale, chacun soupesant, calculette en main, le coût à la minute. Qu’ils sont cons, ils auraient pu calculer le prix de chaque chanson. Sachant qu’en une demi-heure, on en fait grand maximum huit, Zaz s’est fait 5 000 € par titre. S’est fait ? A ce niveau du chaud-bise, c’est rarement le rôle de l’artiste de trouver les dates, négocier les contrats puis les signer.

13 janvier

Nos Enchanteurs - Et Paris maria Vega à Mistinguett

Mistinguett, 2 janvier 2015, Casino de Paris,

L’histoire de la Miss est prétexte à un spectacle qu’on peut définir en deux parties ; la première pourrait être un documentaire de théâtre musical qui resitue dans le temps les plus grandes années de la gloire de Mistinguett reine des années folles. Est-ce le début d’année ou la fin de semaine, cette première partie manque un peu de souffle. La vedette de cette entrée en matière est le très méchant grand voyou mafieux, l’infâme Scipion/ Fabian Olivier, une formidable présence qui domine l’ensemble. Et cette crapule a pour projet de prendre le Casino de Paris pour en faire un grand parking à étages. Bon.

Nos Enchanteurs - Bal O’Gadjo musica appassionatta

.... Bal O’ Gadjo est de cette famille. Sur leur route Trad-swing, ils sèment leurs danses d’ici et dissidences, en rondes polychromes et en mosaïques de notes, qui font de ce groupe un des plus riches dans la vie musicale bariolée des couleurs du monde. A l’aise dans toutes les langues, et tous les paysages, et tous ces métissages qui peuvent faire vivre l’espoir d’une humanité apaisée. Il y a des passages délicats comme des dentelles, des envolées lyriques comme un opéra de Verdi, des murmures intimes comme des confidences. C’est comme un petit cirque poétique qui fait danser les rêves à enchanter les petits et les grands, les guetteurs d’étoiles les orpailleurs de bonheur, envers et contre tout.

12 janvier

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Et les nominés sont...

Tiens? Pas de Zaz au générique! Peu d'Hallyday. Point de Bénabar ni de Katerine… Les Victoires viseraient-elles donc juste cette année?
Artiste Masculin de l'année: Calogero, Julien Doré, Johnny Hallyday
Bon. Bien. Et Jean-Louis Murat? et Dick Annegarn? et Arthur H? ou Florent Marchet... Les meilleurs manquent à l'appel.
Artiste féminine: Brigitte, Christine and The Queens, The Do
Ok. Mais Jeanne Cherhal? ou Yelle? Dont la critique unanime a fait l'éloge… Comment ne pas être caricatural quand on limite à trois entrées chaque catégorie? Tout le problème est là.
 

dimanche, 28 décembre 2014

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 décembre (mise à jour)

Cette semaine avec les albums 2014 de C'est déjà ça, le blog des journalistes de Sud Ouest

Le clip de la semaine : Arkadin - Valhalla

Une journée en vidéo avec : vendredi avec Parad, samedi avec Vianney et dimanche avec Christine and the Queens.

A la une

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Libé - Christine and The Queens, le trône

De l’art de ne pas brûler les étapes pour parvenir à gravir inexorablement les échelons (à méditer à l’heure volatile du tout tweet qui à peine diffracté ne forme plus qu’un petit tas de cendres) : Christine and The Queens aura mis en effet trois ans, depuis les premières manœuvres d’approche ayant commencé à propager la rumeur (Loge, Point éphémère), avant de s’imposer comme le consensus electro pop recevable que l’on sait - reprenant en quelque sorte et dans une moindre mesure le flambeau de Stromae.

Le Parisien - Christine and the Queens, féminin plurielle

Un premier album disque d’or, des concerts complets et une critique unanime. En quelques mois, la chanteuse et danseuse androgyne s’est imposée sur la scène musicale française.

Télérama - Christine and The Queens : “J’adorerais être une icône gay”

Mais qui est Christine ? Et qui sont ces mystérieuses Queens ? Rencontre avec une artiste androgyne qui sort du lot, après son concert à Bourges.

28 décembre

L'Express - Les chemins buissonniers de Vianney, Par

Pourquoi lui? Parce que son premier album révèle un chanteur à part, un Dick Annegarn de son époque. 

Un sens de la mélodie imparable et rassembleuse, une voix virevoltante et des textes habiles: porté par le single «Je te déteste», Vianney sort son premier album («Idées blanches») lundi.

Le Parisien - Chanson : vous allez adorer Vianney

Il chante « Je te déteste ». Mais on aime ce chanteur de 23 ans, révélation du moment avec son excellent premier album.

26 et 27 décembre

Nos Enchanteurs - Sale petit bonhomme : du Brassens dans les gènes

..... Oui, autre chose, y’a du Brassens dans les gènes, pas des trucs tirés de savants alambics, que du naturel, des rimes simples qui en disent beaucoup, qui en disent long. Cette pendue à La potence qui nous laisse comme des cons, celle qui par-ci par-là ôte sa chemise dans de nouveaux bras et s’offre A sa guise, ces vieux en maisons de retraite qui conspuent les guinguettes pour Woodstock et ACDC, celle qui se rêve en robe blanche sous les mains douces d’un mari, « les douces parenthèses / Que l’on met à la vie / Et toutes ses fadaises », ces fesses rebondies qui illustrent si bien le livret faisant écho à la rondeur des vers, cet amant qui vous prend votre femme et à qui il ne faut pas jeter la pierre… Tout est certes original mais tout s’inscrit dans une tradition qui est un constant hommage, comme une prolongation du Sétois, comme si les radicelles de ses vers inspiraient Mouzac.

Nos Enchanteurs - Jour de Fête : et vlan, ça swingue !

A Nantes et alentours, et pourquoi pas près de chez nous, que dis-je, chez vous, carrément au pied du sapin, ce jeune et fringant trio pour donner du peps à vos cadeaux ? Cadeau pas cher de surcroît : 1,15 € la chanson ! Qui dit mieux ?

Les Inrocks - Parad, de la chanson française étrange et incontrôlée

On l’a connu punk avec Gâtechien. Laurent Paradot cachait bien son jeu complexe, son aisance mélodique et sa voix de drame. Devenu Parad, il devient surtout un auteur d’envergure, martelant ses mots graves avec la malice renfrognée d’un Arnaud Fleurent-Didier, la rage délavée d’un Fauve ≠ devenu vieux mâle solitaire.

Double Note (Victor Hache) - Brigitte joue double entre désir et jouissance

Trois ans après leur premier album Et vous, tu m’aimes ?, le duo composé d’Aurélie Saada et de Sylvie Hoarau sort À bouche que veux-tu (chez B. Records-Columbia). Un disque antimorosité dédié au thème de l’amour : « C’est plus particulièrement un album sur le désir et la jouissance, confie Aurélie. Dans le premier disque, avec un titre comme Battez-vous, il y avait quelque chose d’assez triste et douloureux, de l’ordre du combat.

Là, c’est comme si Brigitte sortait la tête de l’eau, enfin ! » Désormais, les Brigitte entendent « prendre du plaisir » en étant « plus aventurières ». Une manière jubilatoire d’être et un sourire à l’existence qui fait écho à leur nom de scène qui, à leurs yeux, symbolise l’idée de liberté

Nos Enchanteurs - Sourigues : souriez, je chante chez vous !

Ça se nomme Chant’Appart en Vendée (c’est d’ailleurs là où c’est né), Chante Jardin du côté de Lyon, Chansons chez l’habitant à Aix-en-Provence, Chansons à domicile à Vesoul, Chants domicile fixe à Foix, Concert appart’ par le concierge un peu partout (une initiative commerciale) et ça porte des tas d’autres noms ailleurs. On recule les meubles, on fait un peu de place et la chanson y est comme chez elle, dans un rapport direct au public. Des réseaux souvent inconnus du grand public, de grande convivialité, où la chanson trouve non seulement refuge mais aussi un nouveau public et c’est important. Aujourd’hui nous sommes à côté du Puy-en-Velay

Nos Enchanteurs - Les Filles du Canal : Garance / Gaëlle Vignaux

..... C’est donc Garance qui attaque les hostilités, seule en scène avec sa guitare, pas bégueule, bardée de son bagage de beau bagout. D’emblée, le contraste est saisissant entre son apparence frêle, presque sage, et son abattage impressionnant quand elle monte dans les tours, scandant sa passion telle un fruit acide qui agacerait les dents en donnant envie d’en gouter d’avantage encore… Le jeu de guitare est volontiers percussif et rentre-dedans, les mots, agilement portés par d’altières allitérations, sont au service gagnant de foisonnantes idées rock et folk… La force des chansons de Garance est de savoir sembler légères au premier abord, avant de dévoiler une profondeur cachée à même

RFI - Le charme discret d’Alain Souchon et Laurent Voulzy, Alain Souchon & Laurent Voulzy, premier album en duo

Le premier disque co-écrit par les deux complices Souchon et Voulzy tient-il les promesses de cette réunion de deux talents ? L’album, éponyme, suscite plutôt une légère déception malgré l’harmonie, la tendresse et le savoir-faire qui s’imposent au fil des pistes. Écoute…

Les Inrocks - “Audiorama” de Mermonte, pour les jours de pluie comme ceux de joie

Le deuxième album de ces Rennais est une immense réserve de merveilles et de joies. Critique et écoute.

On conservait jusqu’à il y a peu, au creux de la poche, un précieux trésor. Un raviveur de joies, un rehausseur de bonheur et la preuve que le souvenir n’avait pas été un songe : une courte vidéo du concert des dix Rennais qui composent Mermonte sur scène, lors de leur concert au Festival de musique émergente (au Québec) l’année dernière.

L'Express - David McNeil, chanteur hors père Par Gilles Médioni

Il a écrit Hollywood, repris par Yves Montand, et Mélissa, pour Julien Clerc. Notamment. Après deux décennies d'absence, David McNeil revient avec Un lézard en septembre, entouré de Souchon, Charlebois, Hardy, M...

24 et 25 décembre

C'est déjà ça - Le retour de David McNeil

Evénement: l'un des plus grands auteurs de la chanson n'avait pas sorti d'album depuis le magnifique "Seul dans ton coin". Vingt-trois ans d'absence pour celui qui a écrit pour les plus grands, de Souchon à Julien Clerc, de Charlebois à Le Forestier. "Un lézard en septembre" sort le 12 mai.

Plus de 20 ans d’absence, c’est long. Les aînés se souviendront d’Hollywood, repris par Montand, les plus jeunes de ses chansons écrites pour les autres : Julien Clerc (Mélissa) ou Alain Souchon (J’veux du cuir), entre autres, qui ont traversé le temps. Avec Un lézard en septembre, son premier album studio depuis 1991, et dont la réalisation est signée Dominique Blanc-Francard, David McNeil effectue un retour discographique plus qu’attendu : magnifique.

C'est déjà ça - La cavalerie Mermonte

Le collectif rennais mené par Ghislain Fracapane fait son trou parmi les groupes qui montent, avec une force sereine mais puissante

Les Inrocks - Mermonte : le film “Onamission” en avant-première

On savait qu’on ne ferait jamais tout à fait le tour d’Audiorama, deuxième album de Mermonte paru un peu plus tôt dans l’année. Et si l’album, inaltérable collection de morceaux en forme de monts et merveilles, est déjà en soi un fantastique périple, on pourra bientôt à nouveau partir en voyage en compagnie des Rennais grâce au film Onamission.

C'est déjà ça - Le bijou voyageur de Mermonte

Le groupe rennais s'est prêté à un film ovni de 28 minutes, à voir pendant une semaine sur le site des Inrockuptibles

Les Inrocks - Mermonte : album en écoute en avant-première commentée

..... l’impétueuse magie des constellations mélodiques d’Audiorama, la brillance de ses arrangements ardents, la logique fougueuse de ses morceaux à géométrie variables, sa kraut-pop de conte de fée a dessiné ses propres humeurs, formé ses propres paysages. Toujours changeants, jamais lassants : on l’écoute depuis quelques semaines, on l’écoutera encore sans doute quelques années.

Les Inrocks - Groupe à suivre : La Féline, “moderne, c’est déjà vieux”

Après cinq ans à squatter l’underground parisien, La Féline annonce avec un EP, “Adieu l’Enfance”, l’album qui la fera sortir de l’ombre. En se recentrant sur le français après avoir fait sonner l’arabe, l’anglais et l’espagnol comme personne, La Féline trouve la formule d’une cold wave minimale, d’une pop intelligente, nocturne et sensuelle.

Sensation Rock - La féline

Sa voix douce et feutrée, ses cheveux noirs de geai, ses yeux de lynx d’un bleu étrange et pénétrant , tout chez Agnès Gayraud nous évoque déjà que La Féline est bien plus qu’un nom de scène. Nous rencontrons la chanteuse et guitariste dream pop au détour d’un concert solo organisé par les Bains Douches de Besançon.

23 décembre

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Le sex-appeal de Mistinguett

...... Superbement incarnée par Carmen Maria Vega, électrique et désirable, on découvre une femme moderne, libre, qui ne s'en laisse pas conter dans le Paris des Années folles. Paillettes, plumes et gambettes sur fond de trafics en tous genres, avec durs à cuire et marlous… Les paroles des chansons, pétillantes et cavaleuses, sont de Vincent Baguian sur des musiques de Jean-Pierre Pilot et William Rousseau. Et ça joue, et ça danse et ça chante pour de bon! Portée par une troupe efficace de comédiens et danseurs parmi lesquels Patrice Maktav, excellent dans le rôle de Léon Volterra (qui fut le propriétaire du Casino à partir de 1918), Ciryl Romoli dans celui du fameux metteur en scène Jacques-Charles, ou Fabian Richard, le voyou, l'intrigue monte crescendo jusqu'à l'éblouissant final où Mistinguett descend, et avec quelle classe!, les grands escaliers du Casino. Une réussite, dans toute la force du terme.

Nos Enchanteurs - Caroline Loeb et Sand, ma vie, son oeuvre

Dans la vie de Caroline, il y eut sa période Mistinguett et Madonna, voici maintenant George Sand. Et quand on s’attarde un peu sur le contexte, sa vie, et son œuvre, on constate que depuis George Sand, il y a encore pas mal de choses à faire… Ce qui renvoie indirectement à une phrase de Maximilien montant à l’échafaud : « Je ne crois pas que la Révolution soit finie », et aussi à ce qu’aurait pu dire un an avant, Olympe de Gouges, que ce bon Robespierre fit guillotiner pour lui raccourcir les idées féministes d’égalité appliquée aussi aux femmes, l’insolente…

Télérama - Lavilliers, Acoustique
Quatorze succès issus de quarante ans de carrière, avec des arrangements et des duos inédits... et toujours la voix chaude de Lavilliers.

Un an pile après la sortie d'un album le montrant au meilleur de sa forme, Lavilliers revisite son propre répertoire en acoustique. Exercice convenu à l'approche de Noël ? Sur le papier, sans doute. Mais le résultat dépasse de beaucoup les petites manoeuvres marketing. D'abord parce que les quatorze titres retenus — pour la plupart des ­succès — sont des démonstrations d'écriture concise et maîtrisée. Ensuite parce qu'à 68 ans Lavilliers chante d'une voix chaude et précise, qui ne s'altère pas.

22 décembre

Francofolies 2015: les premiers noms pour la grande scène

Ouf, il n'y aura pas que Johnny à Saint-Jean-d'Acre en juillet prochain: les Francos viennent d'annoncer de nouvelles têtes d'affiche, de Christine & the queens à Thiéfaine en passant par Véronique Sanson.

C'est déjà ça - Seul avec son piano et ses mots, Thomas Fersen dit tout

Seul en scène, le chanteur dévoile des "sketchs en vers" et revient à la quintessence de ses chansons. Un spectacle qu'il voit comme "une page qui se tourne". Voyage dans la tête d'un créateur virtuose

dimanche, 28 septembre 2014

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 septembre (mise à jour)

L'album du jour - Eli et Papillon, La Dernière Vague

L'album de la fin de semaine : Sanseverino, Le petit bal perdu

Le clip de la fin de semaine : Stromae - Ave Cesaria

Le concert de la fin de semaine : Bernard Lavilliers (concert complet) - Fête de l'Humanité 2014 - 14/09/2014

Le clip de la semaine : Arthur H - La Caissière Du Super

L'album de la semaine - Charlelie Couture : I m m o r t e l

A la une

L'Express, Gilles Médioni - Diane Dufresne: des airs, des hiers

Féministe, visionnaire, provocante, extravagante... Diane Dufresne, la diva pop québécoise, a ouvert la voie à bien des chanteuses. Elle égrène ses souvenirs avant son récital parisien, Partager les anges.

28 septembre

Le JDD - Sardou : "Je n'ai pas envie de passer pour un vieux con mais..."

INTERVIEW - Le chanteur revient au théâtre : Michel Sardou raconte au JDD à paraître demain sa nouvelle pièce et accepte d'évoquer son passé. Extraits.

C'est déjà ça - Stromae: un plan-séquence pour Cesaria

Alors qu'il s'apprête à prendre à la fin de l'année un repos... un peu mérité après plus d'un an d'une tournée pantagruélique, le prodige belge livre ce jour un nouveau clip, celui du savoureux titre "Ave Cesaria" en hommage à la diva Evora. Un plan-séquence à la vraie-fausse improvisation, à l'approximation d'un film de famille signé Henry Scholfield: encore un joli et brillant contre-pied du Tintin surdoué.

C'est déjà ça sur Facebook : https://www.facebook.com/blogcestdejaca

27 septembre

Nos Enchanteurs - Marie-Thérèse Orain en public… et intacte !

Intacte, et résolument originale. A l’heure où beaucoup de débutants entrent dans la carrière avec un album de douze/treize chansons, d’autres prennent le temps de travailler leur sujet, le peaufiner, l’étoffer, lui donner du corps et de l’âme. Vu sous cet angle, c’est un très grand cru longuement affiné que Marie-Thérèse Orain va mettre en boîte, et ce beau projet se concrétise dans les jours qui viennent. Résumé de ce qui se prépare.

Nos Enchanteurs - Céline Caussimon, longue attente

Attendu ? Oui. Le précédent opus de la Caussimon remonte à 2007. Il fut le dernier produit par Le Chant du Monde, sans grande promo d’ailleurs et c’est un euphémisme de le dire. Seul un ultérieur trois titres autoproduit avait pu nous faire patienter (l’un des trois est ici réenregistré). Encore que c’était en début 2009. Donc Attendue ! Espérée.

Culturebox - Sanseverino : "Le petit bal perdu, c'est un peu mes chansons de salle de bain"

Venez danser et faire la fête au "Petit Bal Perdu" de Sanseverino. Son dernier album est un régal de reprises à la sauce tsigane. Un nouveau projet qui s'inscrit comme un album de coups de coeur pour la chanson française des années 30 aux années 70.

Culturebox - Montand, Reggiani, Trénet, Piaf, Brassens... Le Petit bal perdu de Sanseverino

Il y a la chanson qui lui a donné envie d'être musicien, celle qu'il aurait aimé avoir écrit, celle qu'il verrait bien pour son enterrement. Le plus tsigane des chanteurs français Sanseverino revisite les années 1930 à 1960 dans "Le petit bal perdu", un album de reprises qui vient de paraître.

26 septembre

Télérama, Les disques rayés, le blog musique de François Gorin - Nino Ferrer (2), vinaigre et blues

C'était le temps des EP (45 tours 4 titres), on soignait moins les albums. Le premier Nino Ferrer s'appelle Enregistrement Public et il est enregistré en studio, avec des bruits de fans collés sur les premiers tubes (Mirza, Les Cornichons, Oh, hé, hein, bon !).

RFI - Les bonnes vibrations d'Arthur H, Nouvel album, Soleil dedans

Il sort à peine de deux spectacles sur la poésie antillaise et la poésie érotique que déjà Arthur H nous revient en solo avec Soleil dedans. Pour cet album américain, imaginé à Montréal, dans l’ouest des États-Unis et à Paris, monsieur Higelin (fils) alterne entre évanescences psychédéliques, chansons pop rigolotes mais pas que, et bien sûr, cette sensualité qui lui colle aux cordes vocales.

RFI - CharlÉlie Couture intime, Nouvel album, ImMortel

Depuis plus de trente ans, CharlÉlie peint et dépeint le monde dans des chansons aux paysages urbains, qui nous trimballent avec lui de Paris à New York. Tantôt rock, électro, blues ou jazz … Quand l’inclassable musicien est sans ses pinceaux, le fabuliste pose le décor avec des mots. On avait beaucoup aimé Fort-Rêveur, le voilà de retour avec l’élégant et entier ImMortel, dont il a confié la réalisation à Benjamin Biolay. Rencontre.

RFI - Le Show Mistinguet, Spectacle autour de la diva des années 20

À partir du 18 septembre, et pour plus de trois mois, le rideau du prestigieux Casino de Paris se lève sur la comédie musicale Mistinguett, Reine des Années folles. Le pitch ? La création, en ce même lieu, du premier Show Music-hall de l’histoire ! RFI Musique s’est immiscé lors des répétitions… Un reportage en compagnie du producteur Albert Cohen, du metteur en scène François Chouquet et de celle qui incarne l’héroïne, la chanteuse Carmen Maria Vega. Bienvenue aux préparatif

RFI - La belle étoile de Camélia Jordana, Nouvel album, Dans la peau

À 22 ans, Camélia Jordana, ex-candidate de la Nouvelle Star, en 2009, fait preuve d’une maturité impressionnante, multiplie les projets et assume des choix artistiques, aussi personnels qu’exigeants. Aujourd’hui, elle sort son deuxième album, Dans la peau, un beau disque varié, nuancé, original, teinté de musiques d’ailleurs, une œuvre aboutie, qui parle d’amour et de voyages. Enthousiaste, curieuse, douée d’un joyeux appétit artistique, la jeune femme évoque pour RFI Musique, les clefs de voûte de sa vie : le goût des histoires, l’écriture, l’amitié et la musique sans limites. Rencontre.

RFI - La belle saison de Bensé, Nouvel album, Le Printemps

Six ans après Album, Bensé (Julien Bensénior), sort Le Printemps, un deuxième disque de chansons pop, nourries de ses voyages et expériences de vie. Celui que l'on avait aperçu comme bassiste au côté de son frère, sous le pseudo La Vega, dans le groupe Jil is Lucky propose aujourd'hui un projet dense (quinze titres) qui laisse présager d’un artiste à suivre.

25 septembre

Télérama - Nino Ferrer (1), les inventaires exaspérés

Nino Ferrer aurait eu 80 ans le 15 août dernier, quelques semaines avant Leonard Cohen. A l'époque de Mirza et des Cornichons, il avait déjà passé la trentaine. Mais on s'en fichait comme lui de sa première chemise à jabot. C'était une espèce de dandy dégingandé, qui chantait des trucs inhabituels d'une voix éraillée, acide. Jacques Dutronc avait des cravates et lui des nœuds papillon. 

C'est déjà ça - Un été avec Renaud (6): "La bande à..." vol.2 pour le 27 octobre

Après plus de 200000 exemplaires de la première levée, il y avait fort à parier qu'un second volume ne se pointe. "La bande à Renaud vol.2" débarque dans un mois avec Olivia Ruiz, Arthur H, Emily Loizeau mais aussi Mathilde Seigner, Vincent Lindon ou encore Nicola Sirkis.

Nos Enchanteurs - Malicorne, l’éternel retour

L’ensorcelante séduction de Malicorne tient d’abord au total décalage avec tout ce qui se fait dans le monde du spectacle, un mariage d’instruments traditionnels, certains venus du 13 ème siècle avec une guitare Fender et une basse électrique qui s’harmonisent avec la vielle, le dulcimer ou le NickelHarpa. Ajoutez les polyphonies très élaborées, et le répertoire folk prend une dimension unique, fascinante, comme si on effaçait le temps avec ces chansons d’hier qui résonnent en accord avec aujourd’hui.

C'est déjà ça - Imbert Imbert, nouvelle chanson

Elle s'appelle "Le temps des assassins", elle est minimaliste et magnifique. On aime et suit Imbert Imbert depuis une petite dizaine d'années maintenant, épatés par la plume anarcho-craquante de ce Gavroche à contrebasse. Le gars a sept nouveaux titres dans sa besace aujourd'hui, travaille à un nouvel album. Impatience, déjà. Voilà une poire pour la soif.

Nos Enchanteurs - Baraton, sans baratin

Marie Baraton, Forum Léo-Ferré, Ivry-sur-Seine, 18 septembre 2014,

Je vous l’avais (un peu) promis lors de la Fête de l’Huma, il ne nous aura pas fallu bien longtemps pour retrouver la trace de la prometteuse Marie Baraton. L’oreille attirée il y a fort peu de lurettes par sa (trop courte) prestation lors de la présentation de saison du Forum Léo-Ferré, l’occasion était trop belle de venir l’écouter in situ et de vérifier par là-même le bon fonctionnement de mon RAT (Radar à Talent).

C'est déjà ça - Un été avec Renaud (5) : Benoît Dorémus, le disciple et l'ami

C’est l’un de ses descendants les plus éclatants, évidents, épatants. Sans singer le Renard, Benoît « Bénito » Dorémus a la plume nourrie à la même émotion-dérision craquante. A l’aube d’un nouvel album, le jeune chanteur raconte la rencontre avec son mentor qui va produire en 2005 son premier disque, et devenir son pote.

Reverb - Salomé Leclerc : le feu, la glace

On l’aura attendu, ce deuxième album de la carrière de la talentueuse Salomé Leclerc. Trois ans et demi après « Sous les arbres », à constater son évolution musicale lors de ses magnifiques concerts où la jeune femme a de plus en plus pris sa place, tout en restant « dans sa bulle ».

24 septembre

Hexagone - Des nouvelles d’Hervé Suhubiette

Samedi 13 septembre dernier, c’est à un spectacle d’une grande rareté auquel il nous a été permis d’assister au Forum Léo Ferré d’Ivry. Dans le cadre des Estrades Ordinaires, ce haut lieu de la chanson donne carte blanche à Eric Nadot, le fondateur de l’excellente revue DVD Tranches de Scènes qui a à cœur de promouvoir une chanson qui fait que l’on se sent si bien loin de sa télévision.  Et samedi dernier, l’heureux élu était le très toulousain Hervé Suhubiette.

Hexagone - Dans la cour intérieure de Nans Vincent

Lundi 8 septembre 2014, en toute première partie de soirée aux Trois Baudets, Nans Vincent foulait une de ses premières « grandes » scènes parisiennes. Du haut de sa petite vingtaine d’années, cet auteur-compositeur-interprète vient en découdre sur le ring de la rime et apporter sa pierre à l’édifice de la chanson.

Hexagone - Astier, rentrée toxique au Connetable

On ne cherche même plus à lui donner d’âge à ce vieux briscard de Claude Astier ! Des années, des décennies au service d’une chanson à ne pas mettre dans toutes les oreilles. Et on y retourne, inlassablement, avec le même plaisir, la même jubilation et on l’écoute, acoquiné à sa Dominique Mac Avoy de compagne débiter ses patenôtres pour adultes consentants.

Nos Enchanteurs - Carrousel, une affaire qui tourne comme une horloge… suisse !

Carrousel est un groupe formé de Sophie Burande et Léonard Cogniat. Ils écrivent à deux ou chacun de leur côté. Elle joue surtout de l’accordéon et lui surtout de la guitare. Ils chantent tous les deux, tour à tour ou ensemble dans la même chanson, et leurs voix sont aussi jolies que leurs personnes.

Nos Enchanteurs - Huma 2014 : un p’tit coup de rouge… (2)

.... Allez, retour à la musique et à la chanson (quand même…) avec la scène Zebrock, tout à l’autre bout du parc, qui accueille aujourd’hui l’inratable Féloche et ses complices, dont Christophe Malherbe à la contrebasse (Jim Murple Mémorial, l’Improbable ou Charlotte etc). Féloche, ah Féloche.. ! Un charisme fou en scène, un ludion ludique et espiègle, farfadet facétieux, lutin mutin au large sourire désarmant, avec de temps à autre, un regard inquiétant de démon lubrique…

Nos Enchanteurs - Evasion : effrontées et Frenté !

Chants inoxydables à la Maison des Métallos à l’occasion de la sortie de Frenté! septième album du groupe vocal Evasion. Ce sont des messagères nourries par les vents oiseleurs, des femmes de plein vent qui cueillent dans les musiques populaires les nuances les plus colorées.

Télérama, Valérie Lehoux - Arthur H, Soleil dedans

Avec une voix aussi marquée et marquante, pas facile de se réinventer. C'est pourtant ce à quoi s'évertue Arthur H depuis vingt-cinq ans — passant d'un univers jazz au néo funk, en tâtant du rock, du disco, de l'électro, et même des lectures poétiques. Les inconditionnels l'auront suivi dans ses échappées. En ce qui nous concerne, c'est dans ce nouveau décor qu'on se sent le mieux. Arthur H y défait ses codes, ­allant jusqu'à chanter d'une voix haute et limpide qu'on ne lui connaissait pas. A l'image de ce timbre éclairci, la musique gagne de l'espace. Elle respire, et nous avec.

23 septembre

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.

22 septembre

Le Monde - Le piano d'Arthur H

Après plus d'une quinzaine d'albums, Arthur H revient avec Soleil dedans, où il explore le large, la liberté, la simplicité en sons et en mots. Pour écrire cet album lumineux, le chanteur s'est placé face à l'immensité. Sur une plage des îles de la Madeleine dans le golfe du Saint-Laurent au Québec d'abord, puis à Big Sur, face au Pacifique, où il a résidé dans la cabane d'un photographe hippie qui servit de retraite à Joan Baez. Pour l'enregistrement, il voulut garder une certaine spontanéité. Peut-être comme la première fois où il a posé les mains sur ce petit piano, qui ne l'a plus jamais quitté.

Culturebox - Arthur H revient de Montréal avec un nouvel album, "Soleil dedans"

Arthur H sort lundi un nouvel album, "Soleil dedans", enregistré à Montréal. "Une ville qui respire" et vit "un état de grâce artistique", où le chanteur est allé chercher le grand air, l'esprit de Lhasa et une certaine folie qui lui permet de se lâcher. On pourra le découvrir sur scène dans les "Nova Sessions", diffusées sur Culturebox en direct le jeudi 2 octobre, puis en replay.

Le JDD - Arthur H, rayonnantes envolées

Le chanteur livre Soleil Dedans, album affable et irradiant, composé face à l’océan et gravé au Canada.

Il annonce le soleil mais s'en va d'abord à la rencontre de la lune. Puis voilà qu'il nous fait traverser les mers et avoue, soudain, d'une voix aiguë inédite, bouleversant, qu'il est Une femme qui pleure, "mais aucune larme ne coule". Un peu plus loin, au détour d'une sublime bossa triste, son cerveau devient, littéralement, l'aéroport de Los Angeles! Oui, Arthur H cultive l'art de la déroute et de la divagation. C'est ainsi qu'il se réinvente d'un album à l'autre, avec son piano, ses trouvailles poétiques et son phrasé au cordeau. C'est souvent excellent.

Le Parisien - Arthur H, sa cavale au Canada

C'est à Montréal, "une ville qui respire" et vit "un état de grâce artistique", qu'Arthur H est allé chercher le grand air qui souffle dans son nouvel album, où flottent le souvenir de la chanteuse disparue Lhasa et le cliquetis des caisses enregistreuses.
Montréal, "c'est pour moi un endroit chaud et inspirant", dit-il de sa voix grave et légèrement traînante, en recevant l'AFP près de chez lui, dans le XXe arrondissement de , quelques jours avant la sortie lundi de son nouvel album "Soleil dedans" (Polydor/Universal).

Le Monde - Concert à l'Olympia avec Jean-Louis Murat, Christine & The Queens, Arnaud Fleurent-Didier et Maissiat

Pour que la fête soit complète, la première édition du Monde Festival se terminera par un concert à l’Olympia, le 23 septembre. Quatre invités monteront sur scène : Christine and the Queens, une des révélations de l’année 2014, Jean-Louis Murat, dont nous accompagnons le talent depuis plus de vingt ans, Arnaud Fleurent-Didier et Maissiat.

mardi, 22 juillet 2014

Mistinguett, entretien croisé entre Carmia Maria Vega et Vincent Baguian par LEXPRESS.fr


Mistinguett, entretien croisé entre Carmia... par LEXPRESS

vendredi, 14 mars 2014

Carmen Maria Vega, Mistinguett : Mon homme

lundi, 17 février 2014

Carmen Maria Vega, Mistinguett

lundi, 10 février 2014

Mon homme, Mistinguett, reine des années folles

dimanche, 09 février 2014

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 février (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Murat chante Baudelaire & Ferré

Les vidéos de la fin de semaine : illustrations de l'article de Libé "La chanson française se remet en piste" et Claude Nougaro

L'abum de la fin de semaine - Romain Lateltin : Pas de chichi entre nous

Le clip de la fin de semaine : Romain Lateltin, Pas de chichi entre nous

Le clip de la semaine : La Femme - Si Un Jour

L'album de la semaine - Fauve : Vieux frères - partie 1
_________________________

Bien reçu.... merci !

Pigalle, T'inquiète, le nouvel album de François Hadji-Lazaro

Elise and the cats, Le piège

Nourith, Here I am
_________________________

A la une :

Nos Enchanteurs - Radio crochet 5 ème tour

On dirait que je suis un auditeur de base, qui écoute la radio toute la journée, avec une attention variable selon les émissions et leur contenu, et qui parfois a l’oreille attrapée par une chanson qui passe, et qui va illico ou presque se renseigner sur cette nouveauté quand c’est une nouveauté. Ce samedi soir, c’est le 5 ème tour des auditions radiodiffusées, 4 nouveaux candidats à l’ascension vers le haut de l’affiche, je n’ai pas l’image, en chanson ce n’est pas mon premier intérêt, juste les paroles et la musique… Le premier candidat vient de passer, après une présentation de Didier Varrod, mais je n’ai pas retrouvé ce qui a séduit le jury de sélection, rien ne m’a attrapé l’oreille. Le deuxième, c’est de l’anglais, mais la musique a un charme indéniable, ça se laisse écouter avec plaisir, mais sans l’envie irrépressible d’aller chercher l’album chez le marchand, ou de consulter le web pour en savoir plus. C’est comme un très agréable rafraîchissement un jour d’été, ça ne laisse pas le même souvenir que le somptueux Pommard 1966…

8 et 9 février

Nos Enchanteurs - Paris Combo, opus 5

Enfin, ils reviennent ! Paris Combo…

Le plus élégant swing de la chanson francophone, pionnier du revival manouche, et ambassadeur dans le monde d’une langue française qui balance avec cette touche d’humour, et ce pétillement de champagne unique en son genre. La voix de Belle du Berry a gardé une fraîcheur qui défie le temps, la trompette de David Lewis s’amuse avec la guitare de Potzi, un des plus fins guitaristes de jazz, qui s’est un peu éloigné des sonorités classiques manouches pour adopter le son épuré qu’aurait aimé Henri Crolla, ou Django des années 50.

Nos Enchanteurs - Aux Détours [de Chant] il y a du neuf !

Le Bijou, 1er février 2014,

Du neuf, de la nouveauté, des « découvertes »… ce mot là constituerait presque une nouvelle catégorie, reconnue d’ailleurs dans les grilles salariales.

Cinq artistes ou groupes occupent la scène, trois dans l’après-midi et deux en soirée. Ils donneront en quarante minutes un aperçu de leur singularité. Car le défi est là ! Comment, en 2014, marquer du sceau de son univers ce monde de la Chanson ?

Libé - La chanson française se remet en piste

REMIX Une nouvelle génération de DJ revisite avec finesse la variété des années 60 à 80, apportant une touche de modernité inédite à des titres qui passent de l’oubli au dancefloor.

Le Bateau blanc de Sacha Distel est une banale chanson, parmi tant d’autres dans l’histoire de la variété française. En 1980, l’auteur de Scoubidou y évoque paresseusement la vie d’un homme au fil de son existence, de l’adolescence à la quarantaine, le tout rythmé par un refrain inepte repris en chœur par des enfants

Libé - Jean-Michel Jarre: «La création existait avant l’électricité, elle existera après Internet»

INTERVIEW Le président de la Cisac, la «Sacem» internationale, dénonce l’inégale répartition des revenus qui ne profite qu’aux géants du Web.

Il a remisé ses synthés et ses shows laser sur la grande muraille de Chine, mais conservé son iconique tignasse pour endosser le costume de VRP des compositeurs et du droit d’auteur. Jean-Michel Jarre est depuis l’année dernière le président de la Cisac, la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs, qui rassemble les «Sacem» d’une centaine de pays et couvre la musique, le cinéma, la photographie et même une partie de la presse.

Libé - Jérôme Roger: «Les indépendants sont ceux qui ont le plus souffert»

INTERVIEW Pour le directeur général de l’Union des producteurs français indépendants la reprise du marché est inégale.

Jérôme Roger est le directeur général de l’Union des producteurs français indépendants (UPFI), l’un des principaux représentants des petits labels. Il prend acte des bons chiffres de l’année écoulée mais alerte sur la fragilité des artistes les moins visibles.

Libé - Streaming : la musique cherche l’accord parfait

MIDEMLe secteur va devoir s’entendre sur les conditions d’accès à Deezer et consorts, sous peine de se voir imposer une gestion collective par le gouvernement.

A quoi ressemblera une plateforme de streaming musical dans dix ans ? Sera-t-elle encore riche de toute la musique jamais produite ou un robinet d’où ne coulent que les plus gros tubes ?

Libé - Les trop bons chiffres du Midem

CHIFFRES Le grand raout cannois célèbre les bons résultats du disque français. Le marché est pourtant en pleine restructuration.

La chenille attendra encore un peu. On espérait débarquer hier au Midem, le 48salon des industries de la musique qui se tient au Palais des festivals de Cannes, en pleine orgie alcoolisée, les cadres des maisons de disques dansant une bouteille de champagne à la main sur les tables, piétinant les petits fours en hurlant «It’s Time to Get Lucky» pendant que Pascal Nègre s’échauffait aux platines.

Libé - Darc : retrouvez le garçon

CRITIQUE Biographie . Pierre Mikaïloff retrace le parcours du chanteur.

Polytoxico passé par la case prison, Daniel Darc évoquait souvent la mort. En 2007, il confiait à son ami Pierre Mikaïloff : «Tu crois que si je crève demain, j’aurai la une de Libé ? Allez, au moins Libé…» Le souhait du chanteur de Taxi Girl se réalise le 1er mars de l’an dernier, lendemain de son décès. Un crève-cœur pour ceux qui confectionnèrent dans l’urgence ce dérisoire linceul de papier.

La Dépêche du Midi - Juliette : «La situation des femmes se dégrade»

Juliette, la Parigot-tarno-toulousaine, sera en concert ce soir jeudi à la Halle aux grains et c’est complet. Confidences autour de son dernier disque, «Nour» (Polydor). «Nour», c’est une chanson que vous devez à Jean-Luc Mélenchon ?

7 février

RFI - Vu d'ailleurs février 2014, Oh, les filles

A l’international, les chanteuses françaises ont souvent plus de succès que leurs homologues masculins. Mais ces temps-ci, la chance ne leur sourit pas toujours. Revue de presse avec Zaz, Carla Bruni, Lara Fabian, Mylène Farmer, Hélène Rollès…

Nos Enchanteurs - Pierre Lapointe, PunkT à l’Olympia

On peut résumer en deux mots « C’est extra! » On peut aussi s’interroger sur l’écoute d’un chroniqueur radio qui a présenté Pierre Lapointe en enfilant les clichés archi usés sur les artistes québécois élevés dans une cabane à sucre, nourris de haricots rouges confits dans du sirop d’érable, sur un air de la Bolduc violoné par un monsieur Pointu

Slate - Ecouter des chansons tristes peut vous rendre heureux

Cela peut paraître surprenant, mais la musique triste peut provoquer une sensation de bien-être. Le Pacific Standard se fait l'écho d'une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Kent, Annemieke J.M Van den Tol et Jane Edwards et publiée dans Psychology of Music. Ils avancent qu’écouter une chanson triste peut nous éloigner du sentiment de tristesse. Mais, uniquement «si vous pouvez vous concentrer sur la beauté intrinsèque de l'œuvre», précise le Pacific Standard.

Nos Enchanteurs - Carmen Maria Vega : après Vian, Mistinguett

Après s’être emparée d’une partie du répertoire de Boris Vian pour une récente tournée, Carmen Maria Vega s’investit d’un autre fameux personnage de l’histoire de la chanson : Mistinguett. Notre lyonnaise vient en effet de décrocher le rôle-titre d’une comédie musicale produite par Albert Cohen, qui a déjà initié les spectacles à succès que sont Les 10 commandements, Le Roi-soleil, Mozart, l’opéra rock et 1789, les amants de la Bastille.

Rue 89 Lyon - Le clip de Palandri censuré : « on a mis des lolcats pour ne pas offenser Youtube »

Le clip d’origine commence par un message d’alerte : « Certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties ». Mais aussi celle de Youtube qui, au lendemain de sa mise en ligne, a censuré la vidéo joliment réalisée pour Des Palaces dans le désert, titre issu du dernier EP de Palandri. Furieuse, l’équipe de l’artiste a décidé de la torpiller en collant sur les scènes jugées violentes une série de lolcats.

Yves Jamait et la comédie musicale "Mistinguett, reine des années folles"

Yves Jamait nous parle de son nouvel album "Amor Fati" et Albert Cohen nous présente la nouvelle comédie musicale "Mistinguett, reine des années folles".

6 février

Crapauds et Rossignols - Barde de Brest et Chanteur sans nom

Savez-vous chanter le chou à la mode de Bretagne ? Non ? Alors, entrez dans l’Eglise de la Petite Folie. Puisque c’est là qu’officie, en compagnie d’autres chantres inclassables (1), Arnaud Le Gouëfflec, le barde barré de Brest. Et effeuillez jusqu’à plus faim l’œuvre du chef de l’Orchestre préhistorique. Piochez au hasard dans ses albums, aux titres plus apéritifs les uns que les autres : L’Affaire Vénus Abitbol, Petite mécanique de nuit, Portrait de l’artiste en génome, Le Bon Temps de la guillotine ou Le Chanteur masqué.  Ce dernier titre m’arrange bien.

Nos Enchanteurs - Nino Ferrer, like a rolling stone

Festival Détours de chant, Espace Bonnefoy, vendredi 31 janvier 2014,

Oui, étrangement le titre anglais s’impose à moi. Car ces mots là disent une époque, celle qui vit l’artiste au zénith, mais aussi celle qui l’a mené à ce mal de vivre dont il n’est pas revenu.

Nos Enchanteurs - Les Nuits de la pleine lune Acte III

Raconter un spectacle comme La nuit de la pleine lune, c’est un peu comme faire un digest de la Bible en 50 lignes, encore que Joyet nous fait l’intégrale biblique en moins de 5 mn, mais c’est Joyet. La nuit de la pleine lune c’est une sorte de farandole qui rappelle les années Barouh, quand on affichait au Kabaret de la dernière chance, un avis « la maison accepte l’échec » mais sur un air de Tralalaviata, histoire de dire, allons y, tout est possible, même l’improbable., et surtout l’improbable.

Radio Crochet Inter : L'Arthur, Julien Calot, Clou et Arkadin

L’Arthur est un projet individuel défendu par Arthur Sangra, jeune comédien metteur en scène fraîchement diplômé du Conservatoire.
Son travail d'auteur, compositeur et interprète consiste à créer ce qu'il nomme des "mises en scènes musicales". Composée à partir d'un texte, chaque chanson intègre un ou plusieurs personnages qui évoluent en fonction de l'environnement musical dans lequel ils se situent.

L'Arthur est sur Facebook  et c'est une belle découverte. Cette semaine je vote L'Arthur et Julien Calot (YLP)

5 février

Nos Enchanteurs - Piérick, chanteur pas poli du tout !

Festival Détours de Chant, le Bijou, jeudi 30 janvier 2014,

Facile, me direz vous, d’ouvrir la chronique de l’ex chanteur-auteur des « Malpolis » de cette façon ! Mais, franchement, je n’ai pas trouvé mieux ! Car nous avons là un de ces spécimens qui, dans une tradition bien de chez nous, tire sur tout ce qui bouge, sans ménager quiconque. Foin de la pudeur, des compromis, de la réserve de bon ton qui régissent nos vies, bien policées celles-ci.

Nos Enchanteurs - Jacques Serizier, extérieur et intérieur

Tout chaud sorti des presses, et déjà dévoré à belles dents… Je suis entré dans ce livre par le jardin et n’en suis sorti par la cour qu’une fois les 400 pages avalées, avec des images dans les yeux et des sentiments dans le cœur. La trajectoire de vie de Jacques Serizier ne peut laisser indifférent, tant il a traversé cette époque emblématique des années cinquante à quatre vingt qui fut la plus foisonnante et inventive dans le domaine de la scène et de la chanson. Et il prit part à nombre de ces entreprises-là, en compagnie de bien d’autres artistes.

RFI - Le blues générationnel de Fauve, Premier album, Vieux frères - partie 1

Rarement, un groupe français aura fait tant de bruit en si peu de temps et connu un tel buzz sur Internet. A l’heure où il publie son premier album, Vieux frères - partie 1, Fauve (≠) tient la corde pour faire un carton auprès du grand public grâce à son vague à l’âme qui touche au cœur la génération des 25-35 ans et ravive la flamme du spoken word à la française.

4 février

Le Parisien - Oldelaf, ce n’est pas qu’un rigolo

Il s’est fait connaître par « la Tristitude », une chanson enlevée et rigolote, qu’il a adaptée à l’infini l’an dernier sur Europe 1 dans l’émission de « Faites entrer l’invité ». Dans cette ritournelle, Oldelaf expliquait que « la tristitude, c’est quand ton frère siamois t’apprend qu’il a le sida/Quand ta femme fait de l’échangisme un peu sans toi/Quand des jeunes t’appellent monsieur pour la première fois… »

Nos Enchanteurs - France Inter, quatrième tour

L’aventure des auditions continue avec les mêmes contrastes dans les candidats en lice, et les mêmes réflexions que la semaine dernière : comment évaluer et départager des artistes aussi différents que Clou et son folk raffiné, Arkadin et sa pop electro, L’Arthur et Julien Calot ? Impression personnelle, subjective : deux jours après avoir assisté, à l’enregistrement, deux des postulants me restent en mémoire pour leurs chansons, parité parfaite, anglais-français, et mixtes… 

Libé, Philippe Brochen -  Pour les fans, Fauve résonne sur les réseaux

Lancé il y a deux ans avec un titre sur Facebook, le groupe a enflé sur Internet en gardant ses distances avec le marketing musical traditionnel.

Comme en écho. Pour s’incarner musicalement, la génération 1980-2000, résumée par les sociologues sous la bannière «2.0» ou «Y», ne pouvait rêver mieux qu’un groupe reprenant ces codes. Ce sera le signe (sigle) «≠», que Fauve tague invariablement après son nom. Sur ses affiches, ses productions, et les réseaux sociaux où il est très actif, à l’image de sa fan base avec laquelle il entretient proximité et complicité.

Libé - Fauve est lâché

Phénomène sur scène et sur le Net, le collectif parisien scande, à travers un univers musical et visuel personnel, le malaise d’une jeunesse déboussolée.

D’abord dix concerts, puis quinze, puis vingt. Les trois quarts déjà archicomplets, comme le seront bientôt les autres - et on murmure que la liste va continuer de s’allonger. S’il faut prendre un exemple, parmi d’autres, de la métastasique «Fauve mania» telle qu’elle se propage inexorablement depuis maintenant plus d’un an en France, celui-ci est le plus éloquent qui nous vienne à l’esprit : avant même la sortie de son premier album, Vieux Frères, en circulation à partir de lundi (lire ci-contre), le groupe (ou «collectif», dénomination qu’il semble préférer) parisien a donc planifié pas moins de vingt concerts au Bataclan (2), étalés entre début février et mai.

Libé - «Ils expriment des préoccupations spécifiques à leur génération»

Historien, animateur du séminaire «l’histoire sociale du rock», Arnaud Baubérot estime que le groupe est emblématique de cet âge où l’on cherche sa place dans la société :

Arnaud Baubérot, 44 ans, est maître de conférence en histoire et enseigne à l’université Paris-Est Créteil. Il co-organise, avec l’historienne Florence Tamagne, un séminaire sur «l’histoire sociale du rock», chaque mois, au Centre Mahler, à Paris.

3 février

Crapauds et rossignols - Le temps d’une parenthèse

Sur mon Teppaz, j’ai écouté Hélène par Gérard Barray. Oui le même qui bondissait, l’épée au point, sus au méchant sur l’écran blanc du cinéma de notre enfance, les dimanches et les jeudis, en matinée. Pardaillan, c’était lui ; et Scaramouche ; et D’Artagnan (dans la version de 1961, réalisée par Bernard Borderie). Dans un autre costume, il a aussi campé, par deux fois, un commissaire San Antonio très convaincant

Les Echos - La chronique CD : troublants voyages musicaux

FLORENT MARCHET - Bambi Galaxy (1CD Pias)

Florent Marchet faisait partie, en novembre dernier, de la centaine de personnalités conviées pour l'édition spéciale des « Echos » consacrée à la « relève », et ce n’est pas tout à fait un hasard. Parce qu’il compte pas mal de fans dans cette rédaction, d’abord. Mais aussi parce qu’à l’écoute de ses albums, on percevait depuis longtemps une forme de résonance avec les sujets qui nourrissent nos pages.

Nos Enchanteurs - Véronique Rivière à l’Auguste Théâtre

C’était le 10 janvier, Véronique Rivière retrouvait un public ami à l’Auguste Théâtre, bien accompagnée par l’excellent duo de guitaristes Michel Haumont et Jack Ada.
___________________________________
___________________________________

dimanche, 28 juillet 2013

L'actualité de la chanson française du 19 au 30 juillet (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine : avec les artistes de Barjac 2013

Le clip de la fin de semaine : Granville, Le Slow

L'album de la fin de semaine : Claude Semal, Les bals , les bbq, et les crematoriums
___________________________

26, 27 et 28 juillet

Le Nouvel Obs - Eléphant va "peindre ta vie en blonde", Par Sophie Delassein

Retrouvez les mélodies de Sophie : chaque jour, notre journaliste sort de son juke-box un de ses albums préférés de la chanson française. Aujourd'hui, "Collective mon amour".

Resistance Chanson - Fin de partie pour Le Pont des Artistes

La nouvelle est tombée, Le Pont des Artistes se sera pas à l'antenne à la rentrée 2013. La direction ayant esquissé plusieurs promesses d'offre musicale élargie avec des concerts en live avec public, on expédie aux archives une émission qui depuis 25 ans propose des concerts en live avec public. Logique !


Hier nous avons parlé de l’arrivée du jazz et des revues nègres en France et nous nous sommes quittés sur une chanson de la grande Joséphine. Et bien aujourd’hui, nous vous proposons de rester toute cette demi-heure en sa compagnie et de revenir sur la carrière de cette incroyable artiste.

Nos Enchanteurs - Les Grandes Gueules, c’est Wah-Wah !

Les Grandes Gueules font dans la stéréo, avec deux spectacles cette année à Avignon, différents l’un de l’autre il va de soi. Il y a leur « grand classique » (pour autant que les Grandes Gueules fassent dans le « classique ») :Poéziques, une mise en jazz vocal de poèmes d’auteurs célèbres : Musset, Ronsard, Jacques Roubaud et quelques autres…

Nos Enchanteurs - Chanter du Picasso !

Je compte sur les doigts de ma main. Un, il fut peintre ; deux, il fut sculpteur ; trois, graveur et, quatre, céramiste. Reste le cinquième doigt : Pablo Picasso fut aussi poète, le saviez-vous ? En un quart de siècle, il a même écrit pas loin de 350 poèmes et, pour faire bon poids, quelques oeuvres théâtrales.

Si Bernard Ascal (compositeur, chanteur et directeur de collection chez EPM où il succéda à Marc Robine) ne s’était pas mis en tête de l’interpréter, nous ne le saurions pas vraiment, sauf à tout savoir de l’auteur de Guernica et des Demoiselles d’Avignon, à le connaître sur le bout des doigts…

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Musiques noires, jazz et revues nègres

.... Ce qui a vraiment changé dés lors, dans les habitudes musicales des français, c’est sans aucun doute l’arrivée en France à la fois du Jazz et de la Revue Nègre. Le terme n’est pas bien joli, mais c’est comme ça que l’on appelait ces grands spectacles du genre dont Joséphine Baker, à qui nous consacrerons aussi toute l’émission de demain, était l’étoile.
__________________________________________________________ 

Le clip de la semaine - Marie Cherrier, T'es où? 

L'album de la semaine - Marie Cherrier, Billie
__________________________________________________ 

24 et 25 juillet 

Nos Enchanteurs - Antraigues : c’est la fête aux copains…

Antraigues-sur-Volane, Festival Jean-Ferrat, samedi 20 juillet 2013

Joli plateau vraiment pour lasoirée vedette de cette troisième édition du Festival Jean-Ferrat qui s’est déroulé le week-end dernier sur la place du village d’Antraigues-sur-Volane.

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Mistinguett et Maurice Chevalier 1/2

Aujourd'hui et demain, nous vous proposons de passer cette demi-heure de chanson avec Mistinguett ! On ne peut pas dire qu'elle chante très bien, il parait qu'elle n'était pas une grande danseuse non plus, mais elle avait un quelque chose qui la rendait et qui la rend encore fascinante. Aujourd'hui, on parlera de ses débuts et de Maurice Chevalier dont elle a été très amoureuse.

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche - Mistinguett et Maurice Chevalier 2/2

Nos Enchanteurs - Avignon 2013 : Elsa Gelly, déshabillez-la (elle se met déjà à nu)

C’est un pari un peu fou qu’a entrepris Elsa Gelly : délaissant le groupe des « Grandes Gueules » et leur jazz vocal, elle a choisi de proposer un spectacle entièrement a capela, solo de voix nue, sans micro, sans sono, sur des textes essentiellement en français. C’est un pari réussi. L’émotion passe davantage encore que lorsqu’une musique habille et soutient la voix. 

Objectif Gard - BARJAC Festival “Chansons de Parole”, du 27 juillet au 1er août 2013, programme complet !

Retour du festival “Chansons de Parole” ce week-end à Barjac et ce jusqu’au jeudi 1er août 2013.

Cette année, le festival rendra hommage à Léo Ferré. Il y a vingt ans, Léo Ferré tirait sa révérence. Ni son image ni son chant n’ont faibli dans nos mémoires même si les paysages ont bien changé depuis. Plus que jamais, le poète cherche le chemin à emprunter pour se faufiler parmi les produits et les marchés dits culturels qui habitent notre quotidien. Il me reviendrait avec un peu de nostalgie cette époque, vingt ans plus tôt encore, où je me nourrissais d’Amour-Anarchie, ces années soixante-dix où tout semblait être à construire, si nous n’étions toujours en train de lutter.

Du caf'con' à la rive gauche : La chanson engagée, une émission à réécouter ici

Mais on ne peut pas continuer ce voyage sans s'arrêter le temps d'une émission sur la chanson engagée, en particulier autour de la guerre Franco-prussienne de 1870 et de la commune. Surtout qu'à cette époque, la chanson et les airs populaires sont les principaux modes d'expression du peuple. La chanson s'apprend et se diffuse rapidement… elle peut même devenir une redoutable arme de propagande.

22 et 23 juillet 

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Yves Guilbert, à réécouter ici

Au 78 rue du Temple à Paris, né le 20 janvier 1865, Emma, Laure, Esther Guilbert, fille d'Hyppolite Guilbert comptable et d'Albine Guilbert, chapelière. La famille est pauvre mais la petite Yvette, va rapidement voler de ses propres ailes pour devenir une des plus grandes chanteuses, ou plus exactement diseuses, au tournant du XIXe siècle. 

Nos Enchanteurs - 9e Rencontres Marc-Robine : Bobin, le digne héritier

Il y aura dix ans le mois prochain, le crabe terrassait l’un des personnages les plus singuliers et attachants de la planète chanson : Marc Robine, artiste, journaliste, biographe et historien (lire icila page Wikipédia qui lui est consacrée). Il fut l’un des piliers de Chorus, une de ses plus belles plumes, d’une incroyable érudition ; il fut auteur de nombreux ouvrages et reçu le prix Charles-Cros pour son chef-d’œuvre de compagnon qu’est l’Anthologie de la Chanson française La tradition ; il fut chanteur, du folk à la chanson en passant par Gaston Couté ; et conférencier. Joyeux et fidèle, passionnant à l’écouter. Il y a parfois des morts qui s’apparentent plus que d’autres à des pertes immenses, comme si la médiathèque d’Alexandrie s’effondrait d’un coup. Robine, ce fut ça, comme son copain et collègue Théfaine l’an passé.

Nos Enchanteurs - Barjac, lourdes attentes

C’est un peu le Lourdes de la chanson d’auteur : on y attend des miracles (c’est vrai qu’il y en a, jamais nous n’oublierons, et ce n’est qu’un exemple, la prestation de Rémo Gary dans le cours du château il y a sept ans…), on s’y baigne à l’eau bénite, on y va en grande religion, en groupe en ligue en procession : gare à qui n’a pas encore écouté le dernier Jean-Michel Piton(l’excommunication n’est pas loin), gloire à celui qui a reçu avant tout le monde le nouveau disque de Laurent Berger (par chance, je l’ai !).

22 et 23 juillet

Le Devoir - Francofolies de Spa - La chanson en français n’abdique pas

..... Les trois artistes gagnants du Franc’off sont nommés : Les Malpropres, Julie Rose, Les Retardataires. Ça sonne français, ça l’est : de beaux noms de groupes à la belge, façon Déménageurs ou Gauff' en sucre. Il y a donc de l’espoir. Eh ! N’a-t-on pas remis le Spa d’or à de grands défenseurs de la chanson en français dans le texte, dont notre Alain Chartrand du Coup de coeur francophone et Serge Beyer de l’irréductible revue Longueur d’ondes ? Charles Gardier s’anime quand vient le temps de remettre le prix Rapsat-Lelièvre à Lisa LeBlanc. « Elle est ici chez elle ! », résume-t-il. Lisa n’a pas beaucoup plus de voix que lui : elle a concentré sa semaine de l’an dernier en une soirée, ça s’entend. Autre victoire du français, sa sorte de français d’Acadienne. C’est la joie dans la salle : l’effet Lisa. Hourra, Lisa.

Julie Roses est sur Facebook

Télérama - Imbert Imbert, sois mort et tais-toi

.....En livrant un spleen épineux qui n'esquive aucun détail (même scabreux), Imbert Imbert nous ouvre ses noirceurs et ses refuges : la drogue, l'alcool, l'amour. Le verbe est cru, le discours répétitif, le chant théâtral et la voix râpeuse... Cela peut faire pâlir d'effroi. Mais accroche l'oreille, et parfois bouscule la tête. — Valérie Lehoux

Télérama - Francofolies de La Rochelle : Biolay, Saez et les autres

FESTIVALS D'ÉTÉ 2013 | Les Francofolies de La Rochelle se referment ce mardi soir avec notamment Woodkid, Archive, Daphné, Rufus Wainwright, Lescop, un hommage à Boby Lapointe… “Télérama” y était le week-end dernier. Compte-rendu subjectif de deux journées intenses de concert

Agoravox - Les chansons folles des « Twenties »

André Verchuren, le roi de l'accordéon a disparu. Cet article lui rend un hommage indirect en évoquant l'époque des Années folles où le piano à bretelles était vénéré. Un Français a remporté l'étape le 18 juillet. Sachez justement qu'un certain Perchicot, chanteur des années 20 fut d'abord un grand champion cycliste. On se moque de l'optimisme béat du président Hollande ? Sachez encore que ce même interprète des années 20 en fit autant à propos du sourire du président Gaston Doumergue. Enfin, les chansons des années 20, c'est démodé ? Renaud les reprend pourtant. Voilà le menu (incomplet), lecteur ! A toi de suivre ou pas...

19, 20 et 21 juillet

Nos Enchanteurs - Philippe, à pas de (chasse) loup…

Philippe Chasseloup quitte la chanson discrètement, à pas feutrés, sans trop faire de bruit. Après vingt-cinq ans de carrière tout de même, il s’est dit qu’il avait fait le tour de la question et qu’il voulait changer de vie, de ville, de métier. On le savait du pays de Retz, il part pour l’Aveyron où il emménage en ce moment… On le connaissait chanteur et, s’il le reste un peu, un tout petit peu, ce sera désormais en amateur 

Pure Charts - Tour de France 2013 : "La chanson du Tour" de Michel Pruvot fait son petit effet !

Et si le tube de l'été était là où on ne l'attend pas ? Depuis le lancement du centième Tour de France cette année, "La chanson du Tour" fait mouche sur le bord des routes françaises. Avec l'accordéoniste Michel Pruvot et le commentateur sportif Daniel Mangeas, le titre n'est pourtant pas au top des charts... pour le moment. Découvrez le clip sur Pure Charts 

Nos Enchanteurs - Ce festival qui en fait tout un fromage…

Il était le « grand » festival des fromages de chèvres : le nouveau millésime le voit passer à « très grand » sans qu’il ne change ni son format, encore moins son public ni ses fondamentaux. Même si, pour les organisateurs au sein desquels on trouve l’ami Christian Paccoud « chaque année, chaque édition du Festival des fromages de chèvre nous conduit à nous dépasser encore un peu plus. Chacun a dans la tête les émotions de l’année passée, les mains qui tremblent, les voix qui s’ouvrent, les cœurs qui battent. Et cette poésie inattendue qui vient du cœur des hommes et des femmes, que l’on place en marge de la société. »

Nos Enchanteurs - Tubes, V.I.P. et vi-eil-les peaux

...... La belle énergie, on la trouve avec Emile et images, ces toulousains toujours en activité, qui tournent encore avec leur collection de succès, Les démons de minuit,Ville de lumière, Capitaine abandonné… Eux sont parmi les seuls à ne pas avoir recours à l’insupportable play-back dont la voix d’origine colle si mal aux lèvres désormais asséchées. Eux (et Lio, je vous le dis, c’est ma préférée… : quand elle reprend C’est l’amour à la plage de Niagara, je me verrais bien la masser de crème solaire, lui vider ses tubes) sauvent la soirée.