Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 avril 2019

Le Monde - Au Printemps de Bourges, Jean-Louis Murat dans l’intimité du Théâtre Jacques-Coeur

La soirée de vendredi a aussi accueilli la flûtiste et chanteuse Esinam Dogbatse et le groupe Mermonte.....

Puis ils furent trois, Jean-Louis Murat, avec le bassiste Fred Jimenez et le batteur Stéphane Reynaud. Ils jouent ensemble depuis des lustres. Jimenez et Reynaud savent que le guitariste et chanteur peut dériver à partir de l’une des chansons, par le chant, par son jeu de guitare en combinaison rythmique/soliste. Et Murat sait qu’il trouvera avec eux des réponses musicales.

Lire la suite
________________
________________

jeudi, 10 janvier 2019

L'actualité de la chanson du 21 décembre au 3 janvier

Les artistes de la semaine : Jofroi, Jehan, Filip Chrétien, Bertille, Les rois de Suède, Samuel Cajal, Caroline Fredi

L'album de la semaine : Jofroi, Habiter la terre

JOFROI

Nos Enchanteurs - Jofroi : é…mot…ions !

Après Cabiac sur terre en 2011, le nouvel album de Jofroi nous parvient juste avant la fin de l’année. Onze nouvelles chansons, la reprise d’une de Julos Beaucarne (Le petit royau- me), un texte (L’homme qui voulait peindre la mer) et Un petit air sont au menu de ce disque glissé dans une pochette qui montre un Jofroi à l’œil malicieux.

Claude Févre - Jofroi, «Heureusement y a des chansons»

L’homme vous regarde droit dans les yeux avec un très léger sourire dans sa barbe grisonnante ;  il parle avec les mains ;  il vous attend, sur le banc, devant sa porte.  L’homme regarde la terre, la mer, le ciel, dans sa mémoire aussi, ceux qui sont partis et lui ont laissé traces d’amour. Il lui arrive d’en faire des chansons.  Car  l’homme joue de la guitare, l’homme chante et raconte… Cet homme c’est Jofroi et c’est cadeau que d’écouter son dernier opus fait de tendresse pour l’humaine condition, d’espérance, de questions aussi.

Alors, tout naturellement on s’installe dans le silence, on écoute, on déguste ces chansons qui rassurent. Car elles font inévitablement écho à notre monde intérieur, à nos  secondes suspendues entre hier et demain. On se sent proche, très proche de ces mots là, choisis,  qui vous arrivent comme au fil d’une conversation bienveillante avec un « passager ordinaire ».

FILIP CHRETIEN

Télérama - Filip Chrétien, Devant

De son timbre à la Miossec, le Breton chante la candeur de l’adolescence et les amours imprévues. Sur un album où plane une douce étrangeté.

Il a le timbre de Miossec, ses intonations, son univers musical, entre cordes parcimonieuses et guitares sèches. Et si physiquement il ne lui ressemble pas, il arbore sur son disque un pull marin qui le raccroche, lui aussi, à la Bretagne — photographié de surcroît par Richard Dumas, qui avait signé la pochette de Boire… On arrête là : il doit être rageant pour un chanteur d’être sans cesse ramené à un autre. N’empêche que la proximité est flagrante

CHRIS

Baptiste Vignol - The french singer

The Guardian, The Independant et Clash magazine ont fait de CHRIS leur disque de l’année 2018. Pour The TimesGirlfriend est la plus belle chanson des douze mois écoulés. Faut-il encore évoquer les innombrables revues anglo-saxonnes qui ont honoré la fille aux cheveux courts, ou bien alors le New York Times qui l'a mise à sa Une? Héloïse Letissier vit à Paris. Elle mesure trois centimètres de plus qu'Edith Piaf et peut chanter en anglais. A l’instar d'Aznavour qui, au début des sixties, entama une carrière internationale en faisant traduire ses succès, la chanteuse explose les frontières. Une Nantaise, reine du monde? De quoi pouffer en sourdine... Mais la voilà qui triomphe ! Femme volcan. Un seul pays fait encore la fine bouche, le sien.

CLAIRE LUCIANI

C'est déjà ça - Clara Luciani: "Cet album parle de moi à 100 000%"

Son premier album, « Sainte-Victoire », est une bombe, enrobée d'une voix de velours, avec une guitare basse féline en guise de mèche. Clara Luciani expose avec une puissance tranchante les rêves et les difficultés d'une femme d'aujourd'hui. Entretien avant deux concerts à Cenon et Cognac.

LAVILLIERS

Culturebox - Lavilliers : "Je dis les choses moins brutalement mais je suis resté le même"

50 ans de carrière, 21 albums et 12 tours du monde. Voilà comment Bernard Lavilliers a rempli sept décennies. A 71 ans, le chanteur-baroudeur est toujours sur la route avec, en bandoulière, la même envie de plonger sa plume dans les plaies de notre époque. Il en sort des mots justes qui touchent le public. Le succès critique et public de son dernier album "5 minutes au paradis" en est la preuve.

En concert à la salle Pleyel le 6 octobre dernier (à revoir jusqu'au 14 janvier sur Culturebox), Bernard Lavilliers est descendu chanter un de ses titres phares, "La salsa", au milieu du public avec son saxophoniste. Un bain de foule qui n’effraie pas celui qui se définit comme un bateleur de la scène.

BERTILLE

Claude Févre - Bertille, « Le chant de nos instants fragiles… »

Le projet de Bertille est de ceux qui valsent entre la tradition la plus classique-  ici cordes (violon, violoncelle, alto)- et l’infinie recherche des sons électroniques. Il interpelle, donne envie d’aller voir comment peuvent s’allier des univers à priori aussi distants. Ces derniers temps nos découvertes nous apprennent que la musique électronique gagne du terrain dans le monde de la Chanson. Certains, certaines, lui donnent même l’exclusivité, comme Claire Gimatt ou Christelle Boizanté (ex Orlando) et son Bel Armel, auxquelles Le Bijou a tout naturellement fait une place dans son actuelle saison. Soulignons une fois encore combien ce lieu nous est précieux pour prendre la mesure de la vitalité de la Chanson, pour ne pas passer outre ses recherches, ses expériences, pour nous faire faire un pas de côté.

LES ROIS DE SUEDE

Nos Enchanteurs - Les Rois de la Suède, fils de punk

Une fois n’est pas coutume, on va commencer par la fin. C’est que le nouveau et double album des Rois de la Suède, Punk Rock Academy, s’achève opportunément par un  morceau intitulé La chanson du pardon. Dans cette chanson de repentir, le groupe passe en revue tous ceux et celles qu’ils ont allègrement brocardés dans les 20 chansons précédentes. Pratique donc pour vous résumer les grands thèmes de ce disque essentiel pour comprendre la marche du monde actuel.

MURAT

Baptiste Vignol - And the winner is...

En dégainant IL FRANCESE de son fourreau, Murat prouve qu’après quarante ans de chevauchée musicale, on peut encore épater son monde et retrouver dans un geste princier la place d’un condottiere dont l’esprit rebelle et la foisonnante culture imposèrent longtemps le respect avant qu’il ne devienne, par mégarde, le temps d’une parenthèse hasardeuse, au début des années 2010, le «dézingueur» patenté du champ des variétés. Murat, pour le quidam, avait alors, façon Biolay, le profil du grognard qui visait juste sans doute, mais que ses soutiens historiques, froissés par ses saillies (dont ils n'étaient pas épargnés), avaient abandonnés, au premier rang desquels les bidasses des Inrocks dont les critiques bébêtes occultaient désormais l'intrépide liberté qui n'a pourtant jamais cessé de caractériser l’œuvre du prophète auvergnat.

SAMUEL CAJAL

Nos Enchanteurs - Samuel Cajal, entre chien et loup

Samuel Cajal, nous l’avons connu bassiste, puis guitariste, accompagnant Fanch, Jérémie Kiefer ou Andoni Iturioz. Nous venons de l’apprécier en auteur pour K !. Nous l’avons écouté dans son projet punk cosmique et déjanté Zissis the Beast avec la chanteuse Yas. Mais je l’ai personnellement d’abord découvert au sein du trio 3 minutes sur mer, un rock aérien d’humaine mélancolie. La vie de tous les jours magnifiée dans des fulgurances de texte et d’harmonie. Cajal y ajoutait déjà à ses talents de compositeur quelques textes, qui l’habitaient depuis plusieurs années. Et plus au fond des tiroirs.

CAROLINE FREDI

Claude Févre - Caroline Fédi, « J’veux du soleil »

Il y a des jours comme ça, des jours où l’on s’attarde aux rives d’une joie simple et vraie. Des jours où l’on veut chanter et danser pour rendre le monde moins laid, la vie moins dure. Alors, quand on a la chance que des artistes vous proposent un peu de leur lumière, on s’en saisit vite et l’instant de l’écrire, on sauve ce rayon de soleil…

Vous le connaissez ce soleil, celui de la chanson du groupe Au p’tit bonheur,  comme un appel, une invitation, une prière sur laquelle a dansé toute une jeunesse, au début des années 90. C’est bien une des fonctions essentielles de la chanson, nous faire rire et chanter, nous émouvoir, nous faire danser. Cette chanson que Caroline Fédi honore dans cet album live où elles glissent subrepticement deux titres personnels dans un ensemble de reprises. On retiendra particulièrement T’as beau être beau, aux côtés de la chanson de Bénabar Je suis de celles… Paroles dont on la remercie.

CHARLES DUMONT

Culturebox - Rencontre. Charles Dumont : l'homme qui a fait qu'Edith Piaf ne regrette rien

Charles Dumont aura 90 ans en 2019. Une année qui, entre spectacles et CD s'annonce dores et déjà très chargée. Rencontre avec celui dont Edith Piaf disait qu’il avait donné à sa carrière un souffle nouveau.

En septembre dernier, Charles Dumont chantait sur scène avec l'orchestre philharmonique de Besançon. Lui qui aura 90 ans dans quelques semaines a toujours des projets à foison. En janvier, il sortira un double CD, conseils aux apprentis chanteurs sur un concept innovant qu’il a fait breveter. Puis un disque avec une reprise de titres peu connus du grand public. En mars, enfin, il donnera un concert dans le Lot pour son anniversaire. 

jeudi, 03 janvier 2019

Jean-Louis Murat - Je Me Souviens

jeudi, 27 décembre 2018

Jean-Louis Murat - Hold Up (avec Morgane Imbeaud)

mercredi, 26 décembre 2018

Jean-Louis Murat - Je Me Souviens

jeudi, 04 octobre 2018

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 septembre

Les artistes de la semaine : Fred Nevché, Miossec, Mylène Farmer, JM Caradec, Columbine, Gaetan Roussel, Flavien Berger, Faby Perier

L'album de la semaine : L'intégrale de Jean-Michel Caradec

Le clip de la semaine - Fred Nevché - L'océan

AZNAVOUR

Le Figaro - Mort de Charles Aznavour après une longue et belle vie de bohème

Le légendaire artiste franco-arménien s'est éteint à l'âge de 94 ans. Avec des chansons telles que Emmenez-moi, Je m'voyais déjà ou La Bohème, l'éternel Charles Aznavour a traversé les époques, les générations et les frontières.

«Chanteur de variété le plus important du XXe siècle». C'est le titre attribué en 1988 à Charles Aznavour par la chaîne américaine CNN et le Times. Plus de 1200 chansons dans sept langues différentes, des spectacles dans 94 pays et plus de 100 millions de disques vendus dans le monde entier. Mais aussi plus de 60 participations à des longs-métrages. Très discret sur sa vie privée, le chanteur - décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans - a été marié trois fois et a eu six enfants dont trois avec sa dernière femme Ulla avec qui il était marié depuis plus de 50 ans

Le Monde - Charles Aznavour, chanteur et comédien, est mort

L’auteur-compositeur-interprète et acteur français d’origine arménienne est mort lundi à l’âge de 94 ans. En plus de soixante-dix ans de carrière, il s’est imposé comme l’un des plus grands chanteurs du XXe siècle.

Charles Aznavour, de son vrai nom Shahnourh Varenagh Aznavourian, est mort lundi 1er octobre, à l’âge de 94 ans, dans son appartement situé dans les Alpilles (Bouches-du-Rhône), ont annoncé ses attachées de presse. En soixante-dix ans de carrière, Charles Aznavour a écrit plus de 1 400 chansons et en a enregistré plus de 1 200, chantées dans huit langues différentes. Il a également joué dans plus de quatre-vingts films et téléfilms.

Le Monde - Charles Aznavour, en 2009 : « Quand on est fils d’immigrants, il faut sortir de sa condition »

Extraits de la rencontre, en 2009, de notre journaliste Annick ­Cojean avec l’artiste, mort dans la nuit de dimanche à lundi.

A l’occasion de la sortie, en 2009, du livre A voix basse de Charles Aznavour, mort dans la nuit de dimanche à lundi, notre journaliste Annick ­Cojean avait rencontré l’artiste pour Le Monde Magazine. Extraits.

MURAT

Baptiste Vignol - Quand Murat se souvient...

Mais depuis La Tige d'or en 2009 sur LE COURS ORDINAIRE DES CHOSES, Murat fauchait, labourait, semait. IL FRANCESE est son dix-huitième album-studio. Celui d’un retour divin, par la seule grâce d’une complainte importante, imparable, éternelle et déchirante où Murat chante comme on ne l’avait quasiment jamais entendu: Je me souviens. Se souvenir que Murat, avec sa belle gueule d’amant idéal, est un seigneur, qu’il sève encore (du verbe sever), qu'il n'est pas dans la nostalgie facile et que sa voix demeure, et de loin, la plus sensuelle que la chanson française n’ait jamais enfantée.

Télérama - Il francese, JL Murat

Tiens, encore un album de Murat. Le vingt-deuxième au moins. On ne s’est pas précipité dessus comme on l’aurait fait sur une denrée rare… et finalement, la dégustation n’en fut que plus agré­able. Car là où l’on s’attendait à une énième digression de ses précédentes productions, là où on soupçonnait déjà une possible sécheresse mélodique, dissimulée sous un prétexte éculé du genre « ce n’est pas de la chanson, c’est de la recherche », nous avons croisé un homme en liberté. Et inspiré. Qui ­renoue avec des sons plus organiques que sur son précédent disque, et dessine un étrange portrait, le sien, « Francese » composite explorant des racines tant imaginaires que réelles.

BASHUNG

Culturebox - Alain Bashung : découvrez "Immortels", premier extrait d'un album d'inédits époque "Bleu Pétrole"

Le 14 mars prochain marquera les dix ans de la disparition d'Alain Bashung. Comme surgie d'outre-tombe, sa voix bien aimée revient hanter les ondes avec un album d'inédits promis pour novembre. Et que dit Bashung dans le premier extrait inédit à écouter ci-dessous ? "Mortels, mortels ? Je ne t'ai jamais dit mais nous sommes immortels".

NEVCHE

Libé - Fred Nevché, verve électronique Par Patrice Demailly

Le poète marseillais revient avec un audacieux album de chansons électroniques minimaliste.

Se dépasser pour se rejoindre soi-même. S’il y a bien une idée fixe qui innerve la démarche de Fred Nevché, c’est celle-là. Chez lui, une véritable imperméabilité au surplace. Tête chercheuse intransigeante, le Marseillais a gravité au sein de la scène slam, fait de (belles) vagues avec le groupe Vibrion, collaboré avec Serge Teyssot-Gay, mis remarquablement en musique des inédits de Prévert et s’est rapproché du format chanson sur Rétroviseur, son précédent album.

Claude Févre - Fred Nevché dans son embarcation de rêves

Il y a quelques mois déjà que Fred Nevché est immergé dans tout ce bleu qui s’étale sur la pochette de son  nouvel album. Un bleu où l’on se perd… « Est-ce la lune et le ciel tout autour de la terre, ou le ciel à l’inverse qui renverse l’océan ? » questionne la chanson titrée L’Océan.  Avec Valdevaqueros il  est question d’une plage, dans la province de Cadix, où le vent incessant attire les sportifs accrochés à leur voile comme à un cerf-volant. Élégante métaphore de la lutte contre les éléments.

 Il y a quelques semaines que des clips viennent se joindre à la promesse des chansons après que Décibel, un poème de trente minutes, a tracé dès le mois de janvier,  les contours et les couleurs de paysages intérieurs. S’y bousculent les échos d’une époque où « la peur a pris le dessus » face « aux menaces d’un monde qui va finir », la tentation des paradis artificiels – « une injection de foutre dans le sang » – puis soudain la secousse : se ressaisir, prendre les devants « pour s’écouter, se révéler…dégommer le matin pour voir venir le jour, le courage intact… » Et enfin l’étendue, là devant soi – l’étendue bleue ? – celle des rêves… Et de la poésie. « Je naviguais vers mon rêve » dit la chanson courte de l’album, assez irréelle avec ses voix d’outre-tombe … « Je disais des poèmes, j’étais bien »…

Nos Enchanteurs - Nevché, la terre est bleue comme un orage

Issu de familles que l’on qualifierait actuellement de migrantes, depuis l’Espagne franquiste ou l’Arménie, grandi dans un quartier populaire de Marseille au nom parfumé, les Olives, baigné dès l’enfance de mots et de poésie, Nevchehirlian est devenu professeur de Français en se rêvant poète, ce qu’il n’a pas tardé à devenir, avant de mêler la musique à ses mots. Le petit slammeur de Marseille s’est mué en un grand artiste, acteur de la culture marseillaise, associé à la Scène nationale du Merlan, créateur de la coopérative Internexterne, qui manage, programme, produit, conseille… tout un panel d’artistes.

MYLENE FARMER

Le Parisien - On aime le nouveau Mylène Farmer

Nous avons écouté en avant-première «Désobéissance», le 11e album de Mylène Farmer, qui sort vendredi. Un retour réussi.

Il est rarissime que Mylène Farmer laisse écouter à la presse un disque avant sa sortie. Exceptionnellement, elle a accepté de dévoiler son onzième album en avant-première au Parisien.

C’est signe que cette grande angoissée a confiance en ce nouvel album et en son potentiel. Et celle qui prépare son retour sur scène l’an prochain - avec plusieurs dates à Paris La Défense Arena - a raison d’y croire. Autant ses précédents disques nous avaient déçus, en particulier le dernier, « Interstellaires » sorti il y a trois ans, autant « Désobéissance » - qui sort ce vendredi - nous a séduits dès la première écoute.

FABY PERIER

Claude Févre - Faby Perier, quand la mer retient son souffle

La photographie de la pochette est d’une force et d’une beauté renversante ! Ce noir et blanc, cette femme nue, superbe, sortant des eaux, ces vagues et ce ciel qui la nimbent de force et de lumière, malgré l’absence de cheveux qui dénonce le drame et la menace. Il fallait nécessairement que les chansons qu’elle renferme fussent à la hauteur de cette première émotion.

Le pari était d’autant plus osé que Faby Perier n’est pas tout à fait une chanteuse comme les autres. En se battant pour la publication de ce nouvel album elle pensait faire acte ultime. Elle pensait déposer en quelque sorte un testament. C’est sans doute pour cette raison que c’est un album si peaufiné, choyé jusque dans les plus petits détails : livret avec ses pages élégantes, couleur ivoire, ses textes que l’on relit comme autant de poèmes, le CD lui-même où sont imprimés les noms des artisans de chaque titre… On y trouve tout ce que peut rechercher un auditeur exigeant.

MANSET

RFI - Manset seul maître à bord

Gérard Manset, figure tutélaire de la chanson française, publie son 22e album. À Bord du Blossom relate en chansons et en textes les pérégrinations d'un capitaine dans les mers du Sud. Comme à son habitude, l'artiste a créé comme il voyage, en solitaire.

RFI Musique : Quels sont les récits de voyage qui ont façonné votre imaginaire ?

Gérard Manset : Il y en a peu. Pierre Loti, évidemment, car c'est l'un des rares à avoir écrit autant de récits de voyage. Il est du XIXe siècle, le siècle que je privilégie. J'ai à peu près lu toute son œuvre, je suis un inconditionnel admiratif, car j'ai aimé sa vie, son courage, ses multiples aventures, très touchantes. Il a écrit Le Mariage de Loti qui se déroule à Tahiti, qui est d'une beauté à pleurer à toutes les pages ; le Roman d'un Spahi, dont l'action se situe à Saint-Louis du Sénégal, également de toute beauté ; Aziyadé, qui se passe en Turquie, Mon Frère Yves, en Bretagne, ou encore Ramuntcho, au Pays basque.

CHRISTINE AND THE QUEENS

Télérama - Christine and the queens,  Chris

Dans une époque qui ne s’enthousiasme que pour les débuts, Christine and the Queens ambitionne de raconter une histoire au long cours, comme les pop stars américaines de ses rêves (Michael Jackson, Madonna), dont l’album Chris ne serait qu’un épisode, le deuxième. Après l’héroïne sensible et lointaine de Chaleur humaine, voici donc une canaille androgyne mais sexuelle, une Marcheuse, qui cherche la bagarre et les corps-à-corps — Damn, dis-moi, premier extrait, sorti avant l’été, a donné le ton. D’où un son plus carré, plus agressif, un groove qui s’affirme.

MIOSSEC

Les Inrocks - Miossec, l’interview-bilan: “Je ne suis jamais rentré dans le cercle”

[Miossec rédacteur en chef] Miossec, jeune, a été journaliste. Il le redevient, en tant que rédacteur en chef de ce numéro. L’occasion, alors que sort le brillant et euphorique Les Rescapés, de dresser le bilan intime d’une vie et d’une carrière bien remplies.

Au printemps 1994, la rédaction des “Inrockuptibles” reçoit une cassette, l’aime beaucoup puis passionnément, et la chronique. Et même deux fois, pour hurler au monde entier qu’il fallait entendre ces chansons importantes, même sous leur forme primitive. Ça ne coûtait pas cher, une cassette : environ 10 francs (1,5 euro). Celle-ci changea des vies. Elle avait été envoyée de Brest par un certain Miossec. Ce qu’on ignorait alors, c’était à quel point poster cette cassette était pour lui comme jeter une bouteille à la mer, avec un gros SOS gribouillé dessus.

CARADEC

 
En mémoire du chanteur breton Jean-Michel Caradec, une association a été créée en 2009 en région parisienne, par des fidèles de l’artiste disparu en 1981 dans un accident automobile, à l’âge de 34 ans. La chanson française a connu sa « parenthèse magique », durant les années 70, parmi lesquelles de nombreux auteurs-compositeurs-interprètes se sont exprimés comme Alain Souchon, Francis Cabrel… et Jean-Michel Caradec, même si le destin écourta sa carrière. Dès 1973, il assure la première partie de son ami Maxime Le Forestier, puis celle de Serge Lama.

COLUMBINE

Les Inrocks - Columbine se livre comme rarement dans une très longue interview

Avant la sortie de leur troisième album, "Adieu Bientôt", Foda C et Lujipeka s'expriment en longueur. L'occasion de comprendre la relation intime qui les lie à leurs fans, l'influence d'Etienne Daho et les haters...

Foda et Lujipeka sortent vendredi leur troisième album, Adieu Bientôt, disque crépusculaire dans lequel les deux rappeurs rennais affinent leur style : des titres déstructurés, des textes qui semblent parfois relever de l'écriture automatique ou des performances oulipiennes, et des voix souvent torturées par l'autotune. Avant de reparler de cet album dans les Inrocks, on a rencontré les deux membres de Columbine pour un petit bilan.

GAETAN ROUSSEL

Télérama - Gaëtan Roussel Trafic

Il en va des disques comme des humains : certaines rencontres sont évidentes, d’autres moins. Et en dépit de plusieurs écoutes consciencieuses, on ne s’attachera pas au troisième solo de Gaëtan Roussel. Nonobstant deux ou trois titres au joli potentiel radiophonique — Hope et Tu me manques en duo avec Vanessa Paradis —, il n’y dégaine pas l’un de ces tubes dont il a le secret. On y retrouve pourtant des traits caractéristiques du style Roussel : l’usage de phrases répétitives (J’entends des voix, Dedans il y a de l’or), une alternance de français et d’anglais (Je veux bien, je ne sais pas), l’appui généreux de chœurs ou même l’effet mêlé de la litanie et de l’emballement musical, qui rappelle les grandes heures de Louise Attaque (Tellement peur, La Question).

FLAVIEN BERGER

Brain - Flavien Berger – Hors du temps

Dans n'importe quelle série, Flavien Berger serait le geek, ce nerd un peu étrange qui ne semble jamais réellement à sa place mais sans qui l'ensemble du récit aurait autant d’intérêt que l’intrigue d’un soap des années 1970. On l’imaginerait alors balancer tout un tas de références venues d’une autre époque, on le verrait bidouiller ses instruments et on l’entendrait nous parler constamment de ses différentes passions : au hasard, les abysses et le voyage dans le temps. La première a été assouvie dès le premier album, Leviathan, sorti en 2015. La seconde est largement explorée aujourd’hui dans Contre-temps, un deuxième disque où le Français n’est plus simplement le nerd de service : il est devenu une présence essentielle au paysage pop français, une voix à suivre, vers l’infini et l’au-delà.

France Inter - Pour "Contre-Temps", Flavien Berger a pris son temps... et c'est tant mieux !

Plus de trois ans après son remarquable et remarqué "Léviathan", le jeune Flavien Berger, prodige de la musique électronique chantée en français, revient avec "Contre-Temps", un nouvel album pop et envoûtant. Pour fêter la fin de cette longue attente, Flavien Berger est à l'affiche du Pop & Co de Rebecca Manzoni.

jeudi, 11 janvier 2018

L'actualité de la chanson française du 22 décembre au 7 janvier

Les artistes de la semaine : France Gall, Isabelle Aubret, Coko et Danito, Soldat Louis, Semal

L'album de la semaine : Isabelle Aubret, Dernier rendez-vous à l'Olympia

FRANCE GALL

Nos Enchanteurs - France Gall, 1947-2018

De quelle France Gall nous souviendrons-nous ? De cette écolière-chanteuse (comme le fut Sheila), le jour de ses seize ans à la télévision eu l’idée folle de chanter ? (en fait, ce fut son papa, auteur de chansons à succès, à qui on doit entre autres La Mamma, chantée par Aznavour). De celle qui, alors innocente, déglutie les mots de malice sirupeuse de Gainsbourg en suçant des sucettes à l’anis ? Ou de celle qui, bien plus tard, renait aux bras de Michel Berger, qui en fit tant sa femme que son égérie, pour bien deux décennies d’une nouvelle et brillante carrière ?
 
ISABELLE AUBRET

Baptiste Vignol - Isabelle, infiniment

DERNIER RENDEZ-VOUS À L’OLYMPIA, tel est le nom du nouveau disque d’Isabelle Aubret, enregistré boulevard des Capucines à l'automne 2016. Trente-deux chansons composent ce petit coffret de deux CD enrichi d'un DVD grâce auquel on peut admirer le sens de la scène et l'élégance de cette magnifique interprète engagée d’amours et de combats rouge coquelicot dont elle ne s’est jamais défaite. Vêtue de blanc, puis de noir, Isabelle, 78 ans sous le soleil, chante comme une jeune femme avec tant de finesse, de force et de nuance que c’en devient bouleversant.

SEMAL

Nos Enchanteurs - Semal qui nous fait du bien

En 1982 paraissait un disque – on parlait encore de 33 tours à l’époque – au titre à la fois poétique et bien belge, Les convoyeurs attendent (pour vous qui n’auriez aucune connaissance colombophile, activité bien ancrée jadis dans notre plat pays, je signale que le convoyeur est la personne qui emmène le pigeon dans sa cage bien loin de son nid et le relâche pour que celui-ci regagne ses pénates le plus vite possible). La pochette représentait le jeune artiste, tout en moustache et solide tignasse, sur fond de gare ferroviaire et de grand-roue de la foire du Midi. Son nom ? Claude Semal.

SOLDAT LOUIS

Nos Enchanteurs - Soldat Louis : encore un disque, toujours un rhum

Ça en fait des marées depuis Du rhum des femmes… Trois décennies presque que Renaud Detressan (Gary Wicknam, c’est lui) et Serge Danet (Soldat, c’est Louis) inauguraient à Lorient (sous le parraînage de Renaud, celui de « Dès que le vent soufflera, je repartira… ») à la fois le bateau Soldat Louis et la longue traversée qui, vu la ferveur du public, semble loin d’être achevée. Au fil des escales, le personnel à bord a certes bien changé, pas les deux cap’taines, inamovibles et talentueux. Voici le neuvième album (hors disques en public et compilations), le troisième signé chez Coop Breizh.

TOP 2017

Télérama : Cinq albums chanson par Valérie Lehoux

Lhasa – “Live In Reykjavik”, Camille, Pierre Lapointe, Antoine Bataille – “Crescent Hotel”, Fishbach
Une chanson : “Kid” par Eddy de Pretto

RFI - Top 10 des albums francophones de l'année 2017

Une bonne dose de chanson, quelques mesures de hip hop, une rasade d'électro et le cocktail de cette année 2017 est encore fort réussi ! Difficile dans ces conditions de faire une sélection. Pourtant, les albums choisis ici nous ont enthousiasmés, nous ont transportés, parfois étonnés. 10 albums à écouter et réécouter sans modération.

Biolay, Laura Cahen, Etienne Daho, Depardieu chante Barbara, Fishbach, Lavilliers, Lamomali par M, MC Solaar, Orelsan, The Blaze

C'est déjà ça - Le TOP 15 de 2017, et quelques coups de coeur

Quelques sommets, beaucoup de très bon, des déceptions: l'année 2017 aura été riche. Retrouvailles, confirmations, révélations et même un disque exhumé 32 ans après... et le plus beau de cette année. Alors ce sera le premier du top 15 que voici....
Barbara Lily passion, Pierre Lapointe, Loïc Lantoine, Jean Guidoni, Clarika, Camille Hardouin, Tim Dup, Tue-Loup, Gérard Morel, La tribu de Pierre Perret, Ours, Lady sir, Lavilliers, Amélie les crayons, Big Flo et Oli,
 
Le Top 10 de Francofans : Loïc Lantoine, Albin de la Simone, Cabadzi, Lo'Jo, Pierre Lapointe, Barbara Weldens, Eskelina, Eddy de Pretto, Un air 2 familles, Camille Hadouin.
 
Le TOP des TOP dans le désordre : Pierre Lapointe, Lavilliers, Fishbach, Camille Hardouin, Loïc Lantoine
 
LOIC LANTOINE
 
Nos Enchanteurs - Loïc Lantoine & The Very Big Expérimental Toubifri Orchestra, Nous hier, aujourd’hui, demain

C’est le cadeau à (s’)offrir en cette fin d’année pour bien passer le nouveau millésime. Un coffret généreux, double CD et livret illustré (merci Benjamin Flao) caché dans un digifile tout fin, tant qu’on se demande comment il peut contenir tant de sons, de mots et de sens à se faire éclater le cœur, à se réchauffer du malheur. Qui vous ravissent toujours plus à chaque nouvelle écoute.

MURAT

Baptiste Vignol - Travaux sur la N89

Beau ce titre qui rappelle L’ÉTAT DES ROUTES, superbe album de Jacques Bertin sorti en 2013. Tout comme Bertin, Jean-Louis Murat ne chante pas tellement pour caresser qui l'écoute dans le sens du poil. Aussi propose-t-il ici, comme cadeau de Noël, un disque drôle parfois (pas facile de l'être en chanson, et Murat y parvient à deux ou trois reprises), apaisé, mais plein d'aquaplanages, dont certaines pistes (Alco, Travaux sur la N89, Garçon, Chanson de Sade), par endroits, quand elles ressemblent à des chansons, évoquent, comme des poignées de blé qu’on sème, le Murat des moissons divines qu'étaient CHEYENNE AUTUMN, LE MANTEAU DE PLUIE ou MADEMOISELLE PERSONNE.

PREVERT

RFI, Bertrand Dicale - Jacques Prévert, inventeur de la chanson moderne

Avec Les Feuilles mortes, le poète et scénariste Jacques Prévert bouleverse les perspectives de la chanson française. Quarante ans après sa mort, il reste une référence centrale. Évocation d'une œuvre immortelle.

"Oh! je voudrais tant que tu te souviennes / Des jours heureux où nous étions amis / En ce temps-là la vie était plus belle, / Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Tu vois, je n'ai pas oublié / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Les souvenirs et les regrets aussi"… Il est peu de poètes que l’on chante autant que Jacques Prévert, sans pour autant se tenir raide contre un piano de concert ou sans prendre une figure de rebelle du verbe.

DABADIE

Le Figaro - Jean-Loup Dabadie : les chansons immortelles d'un Académicien

LES GRANDS PAROLIERS 1/5 - L'homme de lettres a écrit des romans, des scénarii, des sketches mais aussi les mots de quelques-uns des plus grands succès de ses cinquante dernières années. Barbara, Polnareff, Julien Clerc, Reggiani, Sardou mais aussi Romy Schneider et Jean Gabin furent parmi ses plus grands interprètes. Florilège.

«On ira tous au paradis, même moi, qu'on soit béni ou qu'on soit maudit...» C'est un immortel qui a écrit les paroles de l'un des plus grands succès de Michel Polnareff.

BORIS BERGMAN

Le Figaro - Boris Bergman : le rock'n'roll en chansons

LES GRANDS PAROLIERS 2/5 - Bashung oh Bashung bien sûr, mais aussi Nicoletta, Demis Roussos, Franz Ferdinand ... Le plus londonien des auteurs francophones a écrit des textes où se mêlent l'humour, le contre-pied et un rythme qui n'appartient qu'à lui. Le Figaro vous présente un florilège de ses plus belles créations

Pour les Français, c'est un auteur. Pour les Anglais Boris Bergman est un «songwriter». Pour le grand public, il est et il restera le parolier fétiche d'Alain Bashung.

CLAUDE LEMESLE

Le Figaro - Claude Lemesle : les plus grands succès de l'auteur de L'été indien

LES GRANDS PAROLIERS 3/5 - Dans sa collection Les grandes plumes, Universal Music consacre un coffret à l'un des plus prolifiques faiseurs de disque d'or de la chanson française. Pour la fête des pères Le Figaro offre à tous les papas un florilège de son œuvre.

Il a écrit plus de trois mille textes pour les plus grands chanteurs de variétés des années 1970. Aujourd'hui, Claude Lemesle est considéré comme l'un des paroliers les plus doués de sa génération.

Le Figaro - Claude Lemesle : «Joe Dassin a américanisé mon écriture»

Le parolier historique de l'inoubliable interprète de L'été indien fait partie des grandes plumes de la chanson française, à qui Universal Music a consacré un coffret. Plus de 3.000 titres et des dizaines de disques d'or écrits pour Reggiani, Bécaud, Dassin, Sardou y sont rassemblés. Pour Le Figaro, il livre une partie de ses secrets.

Son nom est méconnu du grand public mais la liste des interprètes de ses paroles est impressionnante. Claude Lemesle a écrit des chansons pour Joe Dassin, Serge Reggiani, Gilbert Bécaud, Michel Sardou, Julio Iglesias, Gilbert Montagné, Carlos, Johnny Hallyday... La crème de la crème de ce qu'on appelait dans les années 1970 et 80, avec un zeste de condescendance, les artistes de variétés.

PIERRE DELANOE

Le Figaro - Pierre Delanoë: les plus grands succès de l'homme aux 5000 chansons

LES GRANDS PAROLIERS 4/5 - Après Jean-Loup Dabadie, Boris Bergman, Claude Lemesle... Le Figaro poursuit sa série consacrée aux plus grands écrivains de la chanson française. Et maintenant pour Bécaud, Le Bal des Laze pour Polnareff, Derrière l'amour pour Johnny, Le France pour Sardou, l'adaptateur de Bob Dylan a écrit près de trois cents tubes. Florilège de l'œuvre de Pierre Delanoë, «d'une vie en chantant».

jeudi, 30 novembre 2017

L'actualite de la chanson française du 17 au 23 novembre

Alcaline du 24 novembre spécial Barbara en replay

Il y a 20 ans, jour pour jour, Barbara disparaissait. Ce numéro d'Alcaline est totalement consacé à la chanteuse et revient sur l'ensemble des hommages de la part du monde de la musique et du cinéma rendus à l'interprète de « L'Aigle noir ».

L'album du jour : Dalida par Ibrahim Maalouf

Le clip de la semaine - Damien Jourdan - Ca va tenir

Les artistes de la semaine : Raymond Devos, Jean-Louis Murat, Ibrahim Maalouf (Dalida), François Puyalto, Damien Jourdan, Mathieu Chedid.

L'album de la semaine : M, Lamomali (live)

DALIDA

Europe 1 - Ibrahim Maalouf rend hommage à Dalida dans son nouvel album

À l'occasion des 30 ans de la disparition de Dalida, Ibrahim Maalouf revisite le répertoire de la chanteuse dans un album résolument jazz et pop, dans les bacs avec Europe 1.

Barclay est le label historique de Dalida. La maison de disques fait appel à Ibrahim Maalouf pour rendre hommage à la chanteuse d'origine italienne, trente ans après sa disparition. Le trompettiste et compositeur franco-libanais a ainsi réuni son "big band" pour reprendre les plus grands titres du répertoire de l'interprète inoubliable de Bambino, et les revisiter dans un disque intitulé Dalida by Ibrahim Maalouf.

RAYMOND DEVOS

Culturebox - "Devos en musique(s)" : François Morel, Boris Bergman, MC Jean Gab1... album hommage au musicien des mots

Magicien de la langue française qui savait mieux que quiconque jongler avec les mots, Raymond Devos était aussi un multi-instrumentiste de talent. C'est parce que la musique tenait une place primordiale dans son art que le projet "Devos en musique(s)" est né : François Morel, Boris Bergman et MC JeanGab1 ont adapté ses textes en chansons, et 8 sketches sont mis en musique. Sortie le 10 novembre.

DAMIEN JOURDAN

Nos Enchanteurs - Damien Jourdan : aimer, c’est regarder le ciel dans sa direction

Le disque vient d’être inséré dans le lecteur. Ça fait un moment qu’il est attendu car, grâce aux réseaux, on est maintenant informé tôt du démarrage d’une nouvelle aventure et c’est enthousiasmant, la plupart du temps. Là, on dépasse, et de loin, l’enthousiasme.

Le son arrive et, aux premières notes, on reconnaît l’univers tant apprécié dans le précédent opus «Orchidées» alors on se laisse aller sur le chemin de l’écoute, on ouvre les vannes des sens et on se laisse emporter dans la découverte de l’album Je regarde le ciel.

FRANCOIS PUYALTO

Nos Enchanteurs - François Puyalto, tout en haut sa maison

Ecouter ce disque de François Puyalto, c’est comme visiter une maison en vue de l’acheter et savoir que c’est celle-ci que vous prendrez. Vous vous sentez immédiatement chez vous, comme si vous l’aviez habitée depuis l’enfance, et en même temps, à chaque pièce que vous visitez, vous faites des ho ! et des ha ! de surprise et d’émerveillement. Il y a d’abord la voix : grave, audible (diction parfaite), claire, caressante avec ces infimes inflexions qui ponctuent ses mots pour vous séduire. Un peu celle d’Arthur H, rocaille en moins. Aussi pour la liberté absolue de la  musique et des arrangements, qui part douce mélodie, parfois piano, parfois basse harmonique, pour virer rock ou free jazz détonant (il cite John Coltrane et ses méditations), avec des chœurs bien intégrés. Et pour le texte, limpide, précis, musical en lui-même, qui dit beaucoup avec peu de mots.

LAMONALIVE

C'est déjà ça - Un Lamomalive pour le 24 novembre

L'album "Lamomali" de M sorti au printemps et réalisé avec notamment les Diabaté père et fils, a été suivi d'une tournée réjouissante. Restitution en double CD dans 15 jours.

PREVERT

Culturebox - L'univers de Prévert servi par Yolande Moreau et Christian Olivier

La comédienne et réalisatrice, ex-Deschiens, et l'auteur compositeur interprète, ancien des Têtes Raides, Christian Olivier interprètent des textes choisis dans l'oeuvre de Jacques Prévert. Ajoutant chacun son univers et apportant de nouvelles couleurs à des textes très souvent entendus, ils en offrent une nouvelle lecture et une nouvelle musicalité. A La Rochelle puis en tournée.

Ouest France - RDV soniques. Le Prévert à la Moreau-Olivier prend aux tripes

RDV soniques. Compères accompagnés de trois musiciens talentueux, Yolande Moreau et Christian Olivier ont redonné tout son sel et sa verve à la prose de Prévert.

Interprétation de Prévert magistrale que celle offerte, vendredi soir, au public du festival au théâtre Roger-Ferdinand. La greffe des talents de la comédienne Yolande Moreau et du leader des Têtes raides, Christian Olivier, a pris. Enracinée dans les mots dits du Grand Jacques, au mégot au coin du bec, à la casquette de travers. Des travers d’ailleurs que le poète aimait dénoncer.

CHARLES CROS

Nos Enchanteurs - 70e Grand prix de l’Académie Charles-Cros : symphonie de talents

C’est jeudi 16 novembre que se tenait, à la Maison de la Radio, la proclamation des résultats du 70eme Grand Prix de l’Académie Charles-Cros, qui décerne depuis 1948 des grands Prix du Disque (et du DVD plus tardivement) dans le domaine de la chanson, de la musique populaire ou savante au niveau français et international, ainsi que les Grands prix Scène....

Dans la catégorie Chanson c’est avec grand plaisir que nous retrouvons récompensés des artistes que nous soutenons depuis leurs débuts et que nos lecteurs connaissent bien. Sont Grands Prix internationaux du disque et du DVD : Camille pour Ouï, François Morel pour La vie (titre provisoire) et Nicolas Jules pour Crève-silence.

BARBARA

Baptiste Vignol - Ça, c'est «Arba»

C’est un voyage d’une heure et quinze minutes qui file à la vitesse d’une très bonne chanson de Barbara – c’est dire, une performance inouïe d’audace et de dextérité, un hommage inattendu, oblique, qui déshabille la longue dame brune par son versant musical, c’est un spectacle d’une simplicité admirable, évidente, qu’éclairent des projections justes et discrètes, une joute instrumentale entre deux êtres-piano, amoureuse, tendue, ludique et légère aussi....

BRIGITTE

RFI - Brigitte, l’aventure américaine

Fini les jumelles qui ont fait un carton sur un air de disco. Brigitte signe Nues, un troisième album "américain" imaginé à distance, entre Paris et Los Angeles. Le duo revient de cette escapade avec des chansons d’amour souvent contrariées, qui rappellent volontiers Véronique Sanson ou Michel Berger. La blonde, Aurélie Saada, et la brune, Sylvie Hoarau, n’ont toujours pas la langue dans leur poche. Concentré de filles.

SERGE LAMA

Le Républicain Lorrain - Serge Lama : « On m’a remis sur le chemin de la chanson »

Il est l’un des monuments de la chanson française : à 74 ans, après cinquante ans de carrière, Serge Lama repart sur les routes, avec toujours autant de passion et de verve sur le monde qui l’entoure.

HENRI VALETTE

Norbert Gabriel - Henri Valette et compagnie à l’Arthé Café.

Henri Valette, fine silhouette d’adolescent, visage encadré de longs cheveux blancs en boucles folles, voix qui se fait grave ou douce, qui se module du rire aux larmes, de la tendresse à la colère, s’adaptant au répertoire très riche et varié dont il est le passeur, ou lui-même l’auteur,  des intonations qui font penser  à Leny Escudero et parfois à Henri Tachan.

DAHO

Baptiste Vignol - Daho démate

Comment avoir pu écrire (co-signer en réalité) de merveilleuses chansonnettes comme Tombé pour la France, Duel au soleil, Week-end à Rome, Épaule Tattoo, Des Heures hindoues, Paris le Flore, L’Enfer enfin, Ouverture, La Baie... et proposer après trente-cinq ans de carrière un disque aussi vain que BLITZ, informe, pénible et plein de fatigues (ne nous attardons pas sur la pochette porno-crade, risible et glauque)?
 
SARDOU
 
 
Alors qu'il annonce refermer le chapitre chanson de sa vie avec un dernier album, "Le choix du fou", et une ultime tournée avant de se consacrer au théâtre, Michel Sardou revient sur sa carrière en répondant aux questions de Laurent Delahousse. L'occasion pour celui qui a vendu 100 millions de disques de faire le point des polémiques le concernant et d'évoquer des amitiés importantes.

MURAT

Froggy's Delight - Travaux sur la RN89

Parfois comme les jours, les disques se suivent et se ressemblent, c’était parfois le cas avec Murat, des petites différences, mais toujours la même veine, comme quelques variations sur le même thème et on aimait ça et c’était très bien comme ça. Soudain arrive ces Travaux sur la N89, et là c’est plus pareil. Alors comment qualifier cet album : audacieux, surprenant ou même suicide commercial ?

Télérama - JL Murat, Travaux sur la RN89

Au mieux, il dira qu’on n’a rien compris. Et cette fois il aura raison : on n’a pas saisi grand-chose de ce disque-là. Connaissant un peu Jean-Louis Murat, on présume pourtant qu’il a un sens. Mais voilà belle lurette que l’énergumène avance à couvert ; et, on n’a pas tenu à avoir plus d’explications que l’auditeur lambda — après tout, les peintres abstraits ne fournissent pas de mode d’emploi de leurs œuvres. C’est donc vierge de tout décryptage qu’on a abordé cette espèce de mini-opéra pop, à la production néo-électro sophistiquée, mais au propos embrumé. Les sons se mêlent aux notes.

France Inter - Drôle de titre pour un album étrange...Travaux sur la RN 89 : Le Jean-Louis Murat nouveau est arrivé !

Jean-Louis Murat, le troubadour éclectique, use de la métaphore des travaux pour nous indiquer peut-être qu'il se considère lui-même en chantier.

La nationale 89 est celle qui relie Clermont Ferrand à Bordeaux, une route par ailleurs en partie déclassée. Autant dire que dans un pays centralisé où l’axe nord-sud prime, c’est une sorte d’anomalie qui correspond assez bien au rapport au monde de Jean-Louis Murat. Etre désaxé volontairement. Respirer dans le sens de la marge.

Le site de Jean-Louis Murat

jeudi, 02 juin 2016

L'actualité de la chanson française du 20 au 26 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la fin de semaine : Miossec - Après le bonheur

Le concert de la fin de semaine : Miossec - Live @ Nova Sessions (2014)

A LA UNE : MIOSSEC

Paris Match - Miossec se réinvente

... Car si Miossec s’est lancé dans cette étrange aventure, c’est qu’il a vécu un drame intime l’an passé. Son ami et héros d’enfance, Rémy Kolpa Kopoul – bien connu des auditeurs de Radio Nova – est décédé brutalement, presque dans ses bras. Quelques jours plus tard, à Paris, lors d’un hommage rendu au DJ, Christophe rencontre Mirabelle Gilis et Leander Lyons. La première est violoniste, le second, guitariste. Tous deux sont plus proches du milieu alternatif que de celui de la grande variété. « On a accroché tout de suite, on a fait une répétition, puis deux, et on s’est lancés. » 

Le Monde - Miossec, sans adjectifs

La mort d’un ami et le retour de l’amour ont donné un tour nouveau à la vie du chanteur brestois. Et à ses envies « de terrain », de petites salles chaleureuses.
Sobre depuis une demi-douzaine d’années, Christophe Miossec n’en fréquente pas moins Le Cannibale et L’Assassin, bars voisins du deux-pièces parisien qu’il loue depuis quelques mois, à deux pas du métro Couronnes. Comme si le chanteur brestois s’amusait de ces restes canailles de Ménilmuche dans un quartier brassant Orient, Afrique, Asie et soupçons de bourgeoisie bohème. « Je me sens un parfait touriste, étranger parmi les étrangers », remarque en souriant celui qui, il y a moins d’un an, vivait encore dans sa belle maison blanche, en bord de falaise, dominant la mer d’Iroise. « Les avantages de cette position ? Regarder et écouter. »
 
 
Le chanteur explique deux textes de son dixième album, Mammifères, un disque sombre et effréné, habité par les attentats de 2015.
 
 
Christophe Miossec sort vendredi son dixième album studio, "Mammifères", écrit sur les routes, au contact du public lors de concerts dans des petites salles, à prendre le pouls d'une "France catastrophée" par les événements écoulés depuis 2015. Dans un entretien à l'AFP, il présente son disque comme un acte de "militantisme musical".
 
SOAN
 
RFI - Soan, la victoire est au bout du métro ! Nouvel album, Retourné vivre

Avec son 4e album, Retourné vivre, Soan a voulu retrouver ses musiques d’avant La Nouvelle Star. Cet album est pour lui une véritable résurrection puisqu’il est effectivement "retourné vivre" à Narbonne plutôt que de "rester crever" à Paris. Un album généreux. Seize titres puissants et variés. Urgents. Et à aimer d’urgence.

MURAT
 
RFI - L'autre Jean-Louis Murat, Nouvel album, Morituri

À chaque nouvel album, il suit un fil ten(d)u entre la musique américaine et la chanson française. Pour Morituri, Jean-Louis Murat s'est fait le chroniqueur d'une année 2015 ensanglantée au cours de laquelle il n'a cessé de prendre des notes. Loin de sa provocation d'usage, qui crée avec les médias un rapport amour/haine, c'est un tout autre Murat qui nous a parlé de son essence musicale. Un homme tranché, certes, mais ô combien cultivé et passionné…

PIC D'OR

Claude Févre - Pic d’Or 2016, Barbara Weldens et sa folie l’emportent

.... Barbara Weldens, toujours accompagnée de Barbara Hammadi qui lui offre avec brio de ne plus être assujettie à son clavier. « Les mots, la voix, l’organique vibration » explosent, éclaboussent et le corps exulte. Barbara pourrait sans doute faire siens les mots d’une autre – et quelle autre ! – : « J’étais plutôt amarrée à mon piano. Et puis mon corps s’est mis à chanter, des cordes vocales aux orteils… » (Barbara, Mémoires Interrompus). Comme elle, elle refuse l’amour qui enchaîne… C’est aussi la même démesure, la même folie en scène ! Elle jette dans les coulisses ses hauts talons rouges au bout de quelques minutes. Geste, ô combien, symbolique !

Claude Févre - Pic d’or 2016, une journée entière dans les chansons

Une journée entière à écouter des artistes qualifiés d’auteurs, compositeurs, interprètes –  mais sans doute si l’on y regarde de plus près, plus au moins auteurs, plus ou moins compositeurs –  interprètes seuls ou accompagnés. Du solo au quintet… ce qui d’emblée fait une sacrée différence !  On vient ici, très au Sud, parfois de très, très loin au prix (c’est le cas de le dire) de déplacements compliqués et onéreux pour gagner une récompense, que l’on soit débutants (émergents dit-on) ou aguerris, ce qui pourrait justifier quelques réflexions sur la ligne directrice de cette sélection.

Claude Févre - Pic d’Or 2016 – Dis, Emilie Marsh, pourquoi tu chantes ?

La chanson pour Émilie répond d’abord au besoin de s’exprimer qui, dans l’adolescence, avait pris la forme de nouvelles, de poésies. D’ailleurs elle a fréquenté de très près les questions d’écriture puisqu’elle a opté pour des études de Lettres. Mais elle a très tôt aussi rencontré la musique avec la guitare classique.

Un jour ô miracle elle découvre que l’on peut lier les deux. Dès la première chanson, c’est une évidence : ce format court répond exactement à ce qu’elle souhaite dire. Et tant pis pour la littérature ! Elle ne reviendra plus à l’écriture de poésies, de nouvelles…

Nos Enchanteurs - Tarbes : Barbara Weldens se pique d’or

Ils sont tous venus, ils étaient tous là : Anastasia, Angèle*, Barbara Weldens, Benjamin Piat, Caruso (vu en TV à la Nouvelle Star), Clio, Deborah Elina, Eli’z, Garner, Jules Nectar, Koutla, L’Affaire Capucine, Les Flow, Liz Van Deuq, Lizzie, Makja, Marilyn Stanko, Quessada*, Odlatsa!, Roocky*, Sarah Mikovski, Sylvain Reverte, Thomas Monica, TiéRi, Timothée Levi, Whities et Yépa. Tous à la conquête, sinon d’une montagne, au moins d’un Pic. Pas n’importe lequel : il est d’or. Certains artistes ne sont pas inconnus de ces compétitions : ils ont concouru par ci, ils concourront par là. Liz Van Deuq s’est adjugé le Prix Moustaki, Sarah Mikovski Vive la reprise dont Jules Nectar fut par ailleurs finaliste… De dangereux récidivistes.

LES DIDOUDINGUES

Festival Dimey : Les DiDouDingues pour finir en beauté

Samedi 7 mai. Clôture du Festival Dimey, en Haute-Marne, avec Les DiDouDingues. Plus d’un an que je cherchais à voir ce spectacle. Longue attente mais un résultat au-delà des espérances. Huit artistes sur scène. Un superbe spectacle collectif. Une ovation debout à la fin du concert après quasiment deux heures de bonheur.

ROSELAND

C'est déjà ça - Roseland prête à éclore

Membre du groupe Le A, Emeline Marceau dévoile son projet personnel, entourée de l'équipe du Prince Miiaou, avec un premier concert à Bordeaux samedi
 
NICOLAS MICHAUX
 
RFI - La belle renaissance de Nicolas Michaux, Nouvel album, À la vie, à la mort

Il est sans conteste l'une des plus belles découvertes de ce printemps. À 31 ans, le Belge Nicolas Michaux prend son envol en solo avec un premier disque, À la vie, à la mort, qui (ré)concilie la pop et l'écriture en français. Et si ce garçon inspiré par les années soixante avait trouvé bien plus qu'un nouveau départ…

LILI CROS
 
 
On a bien entendu quelques scrupules à citer pour commencer ce que l’on a déjà écrit pour saluer Peau neuve, l’album. Et pourtant on se retrouve de plain-pied avec ses sensations, à l’instant où il est question du concert. Ce moment attendu de retrouvailles avec des artistes qui vous font tant de bien. C’est de la chanson sucre d’orge, du bonbon de l’enfance par ces temps de gris. C’est chaud, c’est doux. C’est comme un verre de bon vin, « à l’amitié, l’amour, la joie ! ». Ça vous réchauffe le corps et le cœur.
 
KEREN ANN
 
RFI - Keren Ann, mélancolie lumineuse, Nouvel album, You’re gonna get love

Avec son septième album, You’re gonna get love, Keren Ann revient à la lumière avec un disque intime et personnel, conçu après une parenthèse liée à la naissance de sa fille et à de nombreux projets parallèles. Ses atouts ? Un songwriting délicat, une narration simple et poignante, et une production plus soignée que jamais. Explications.

GUL DE BOA

Nos Enchanteurs - Gul de Boa, constricteur de chansons

Mais pourquoi donc ce type, Gul de Boa, n’est-il pas plus connu ? Que les programma- teurs fassent leur boulot, que Varrod et Manoukian se retirent les doigts du cul, qu’on remette en marche la machine à chanson non formatée, le bon sens, le bon goût. Et Gul de Boa (et pas mal d’autres, j’ai la liste) caracolera lui-aussi sur les ondes et dans le fenestron de nos soirées télévisuelles. C’est dit, ça fait du bien.

CAMUcamu,

Claude Févre - Camu, un jardin bleu dans l’océan

On sait que depuis l’accompagnement bienveillant du café associatif Chez ta Mère Olivier Chatellier reconnaît d’emblée un talent d’écriture, depuis  la victoire de Camu au Prix d’écriture Claude Nougaro de la Région Midi-Pyrénées en 2015, depuis les Découvertes d’Alors Chante,  un certain nombre de bons génies se penchent sur les chansons du très jeune Corentin Grellier. Le dernier en date, au cours d’une résidence au Bijou, est Eric Lareine, toujours attentif à la jeune génération. On aimera souligner en Camu, l’efficacité du réseau Chanson à Toulouse.

XAVIER RENARD

Nos Enchanteurs - Xavier Renard : la vie des gens dans la ville-terrier

Entre deux toiles, Xavier Renard travaille la matière et la couleur autrement : dans la gamme de gris de la ville, de ses néons, de ses petites lumières, en chansons, en concerts, en albums. Quatrième opus (et quelques ep) pour cet enseignant d’arts plastiques et artiste à la large palette. Ça se nomme La vie des gens et ne pourrait guère s’intituler autrement tant il est vrai que c’est la vie qui irrigue les veines de ses chansons, vie de villes, vers urbains, tramways qui serpentent, courses infernales contre le temps… qui parfois rêvent d’ailleurs, d’Argentine, de longues distances. « A-t’elle une horloge, la planète ? / Fuseaux horaires / Des calculs dans nos artères, nos pendules. »

BIOLAY

Nos Enchanteurs - Benjamin Biolay : vivre à Palermo

Benjamin Biolay est peut-être l’artiste français le plus clivant du moment. Son allure de dandy, son air hautain de premier de la classe, sa tendance à dégommer ses confrères… Autant d’attitudes qui peuvent porter à l’énervement et au rejet, sans même prendre la peine de jeter une oreille intéressée sur son œuvre. Celle-ci commence pourtant à être d’importance :  sept albums originaux à ce jour sous son seul nom et une multitude de collaborations diverses (du célébrissime Chambre avec vue de Salvador aux plus méconnus albums de Coralie Clément, en passant par Hubert Mounier, Julien Clerc, CharlÉlie Couture, Vanessa Paradis ou autre Élodie Frégé…), qui démontrent à suffisance que le métier, lui, n’a guère mis longtemps à reconnaître les mérites artistiques du successeur-le-plus-talentueux-de-Serge-Gainsbourg.

ROMTOM

Nos Enchanteurs - Romtom, subtil homme du monde

Un premier album qui commence par l’histoire d’un vendeur de roses n’est pas si banal que cela pour un jeune artiste masculin «Ça a besoin d’amour et de prose / De jour et d’une dose / De cieux. »

samedi, 07 février 2015

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 février (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Claude Nougaro le 27 juin 2001 au Théatre des Champs-Elysées

Le clip de la fin de semaine  : Robi - L'éternité

Le clip de la semaine : Yoanna - Voici venu

Les vidéos de la fin de semaine : Discorama, la célèbre émission de Denise Glaser à l'ORTF de 1959 à 1975.

Les vidéos de la semaine : La selection du Prix Georges Moustaki 2015 avec ce mardi Laurie Darmon, mercredi Garner, jeudi avec Baptiste W. Hamon et vendredi avec Armelle Dumoulin

A la une

Télérama - Véronique Sanson a-t-elle réussi son retour ?

A l'Olympia jusqu'au 13 février, puis en tournée, Véronique Sanson chante ses “années américaines”. Nous y étions.

7 et 8 février

Nos Enchanteurs - Détours de Chant 2015. Jérémie Bossone enfin prêt pour l’envol!

Il fallait l’avoir entendu souvent seul, depuis au moins sept ans, avec sa guitare acoustique, comme au printemps dernier sur la scène de musiques actuelles d’Art’cade en Ariège ; il fallait être là cette semaine aux apéros concerts du Grand Rond deux soirs de suite pour s’interroger sur ce qui peut restreindre l’élan d’un artiste tel que Jérémie Bossone. Son nouvel album Gloires sort enfin en février après des mois d’attente, quitte à être enfin distribué quand ces chansons là perdent sûrement de leur pertinence aux yeux de l’artiste lui-même. Car auteur, il l’est, Jérémie, compositeur aussi. Et nous le devinons impatient d’ouvrir une nouvelle page du livre.

Hexagone - Jérémie Bossone – Décomplexe

Sur les planches du forum Léo Ferré, le 16 janvier dernier, j’ai découvert un animal des plus singuliers et déconcertants. Jérémie Bossone venait présenter son premier album sur le point de sortir. Un album intitulé Gloires, bien nommé, comme autant de succès à venir. On le souhaite.

Nos Enchanteurs - Détours de Chant 2015. Faut que ça pousse !

Samedi 31 janvier, journée et soirée dédiées aux découvertes, Le Bijou, Toulouse,

Un jardinier aux doigts verts, un jardinier talentueux veille sur la terre fertile de Midi-Pyrénées, semant ses graines qui régulièrement donnent de jolies pousses ! Ce festival hivernal se charge de nous exhiber quelques rejetons de l’année écoulée. Le public averti du Bijou ne s’y trompe pas. Il répond présent et c’est aussi devenu un rendez-vous pour quelques programmateurs. Voilà donc un moment que l’on ne saurait manquer et l’on s’en réjouit par avance même si cinq concerts dans la journée ce n’est pas rien, surtout quand, au passage, on prend le risque de la déception. C’est le jeu !

Culturebox - Alain Chamfort : un nouvel album "pop et mélodique" le 13 avril

Alain Chamfort publiera le 13 avril un nouvel album résolument pop et mélodique, annoncé par un single particulièrement dansant, "Joy", qui emmène le chanteur sur les dancefloors.

Télérama - Claire Diterzi se livre aux Bouffes du Nord, entre musique, récit et vidéo

Aux Bouffes du Nord jusqu'au 14 février, Claire Diterzi s'apprête à publier un disque, un journal de création, et une série de vidéos.

La Tribune de Genève - A 85 ans, Régine va repartir en tournée

La dernière tournée de l'artiste française remonte à 1969, avec Gilbert Bécaud. Elle annonce des concerts d'octobre 2015 à juillet 2016.

Hexagone - Clément Bertrand – Le déménagement

Voici le premier extrait de l’album Peau Bleue, de Clément Bertrand, qui paraitra au printemps prochain. Un EP 4 titres devrait être dispo très prochainement. Ce premier extrait donc, sur un très beau clip de Ewa Brykalska tourné sur l’île d’Yeu, s’intitule Le Déménagement.

Télérama - Liz Cherhal, Les Survivantes

C'est plutôt à Michèle Bernard ou à Amélie-les-Crayons que l'on songe en l'entendant. Textes descriptifs, narratifs, sensibles et chant délicat... qui auraient mérité des arrangements davantage dans l'air du temps. Malgré tout, comme le premier, ce deuxième disque solo comporte quelques très jolis titres — à commencer par le premier extrait, Les Heures en or, histoire d'amour impossible.

6 février

Nos Enchanteurs - La Rue Ketanou, un Olympia pour eux tout seuls…

Arrivé bien en avance afin de bouquiner un peu au chaud, je m’installe au balcon de l’illustre salle de l’Olympia et me plonge dans mon chouchou littéraire du moment (pour info, et puisque vous insistez, le délicieux Pygmy de l’iconoclaste Chuck Palahniuk….). L’oreille à peine distraite par la musique passant en fond sonore, je pense à vous, chers Enlecteurs, et note à la volée quelques noms reconnus, petit instantané d’une certaine chanson, à un certain moment, à un certain endroit : Bashung, Emily Loizeau, Philippe Katerine, Sanseverino. Voilà qui prépare à merveille les esgourdes dégourdies à fêter dignement les 15 ans de carrière de ce groupe éminemment sympathique. Oui, décidément, ce truc est à nous !

Nos Enchanteurs - Détours de chant 2015. Des fourmis dans les mains : uppercut en plein cœur

Jeudi 29 janvier 2015, Camille Durieux (piano, chœur) Corentin Quemener (batterie, chœur) Laurent Fellot (textes, composition, contrebasse, basse, voix), Jérôme Rio (sonorisation), Le Bijou, Toulouse,

 On est littéralement sonné, groggy, étourdi, là, sur le trottoir mouillé en retrouvant la ville, le froid, la pluie. C’est « alerte orange » sur Toulouse et sa région. Et c’est alerte, à ce moment précis, dans les têtes où résonnent encore des voix venues d’ailleurs. A vous dire vrai on ne sait plus bien où l’on est en quittant le navire – enfin, entendez le Bijou – qui pour un troisième soir accueillait le trio Des fourmis dans les mains.

Nos Enchanteurs - Avec Pierre Lebelâge, autour de « Babel »

Il me raconte des histoires, celles de la vie qui va, parfois en zig zag, parfois en carambolages, et j’ai toujours aimé les histoires, mon côté midinette sans doute, (très intérieur) même quand le sucré-salé laisse passer des notes plus poivrées, avec une touche d’amertume pour rehausser les saveurs. Les histoires et les contes d’avant le temps des guimauves aseptisées par le politiquement correct, c’était parfois lourd de sens, pas toujours bien perçu, mais à la longue, ça fait son effet.

Nos Enchanteurs - Détours de Chant 2015. Tous debout pour Manu et ses galuriens !

Mercredi 28 janvier, Manu Galure en quartet, au Bikini (Toulouse),

On ne voudrait surtout pas vous faire attendre ! On sait votre impatience à lire dans votre quotidien ce que nous avons vécu hier soir au deuxième jour du festival toulousain de la Chanson. Du moins, c’est tellement plaisant d’y croire !

C'est déjà ça - Fabien Boeuf monte sur le ring

Des chansons, un groupe, un spectacle puis finalement et heureusement un disque: le projet "Dans les cordes", du violon à la guitare, du violoncelle aux cordes vocales, nous ramène un Fabien Boeuf au sommet, entre mélodies douces-amères et textes ciselés. Et vice-versa.

5 février

Hexagone - Le Prince Miiaou à la Gaîté Lyrique – « Elle est habitée… »

.... Non, Elisa et son Prince n’habitent pas une tour, mais vivent à l’horizontale à la campagne… le Prince, les chats, mais de quoi me parle-t-elle te dis-tu ? Rappelle-toi!, j’ai déjà évoqué le royaume du Chat et de Maud-Elisa alias le Prince Miiaou. Je t’avais dit qu’il était une fois une princesse qui perdait des « œils », qui avait souci d’équilibre entre le gauche et le droit… dépossession, fragmentation corporelle… ne m’étaient pas étrangers ces problèmes d’organes et d’hémisphères… J’ai deux yeux, ma p’tite chanson de cœur, la seule en français (enfin, je croyais), tous les autres titres en anglais… j’avais donc écouté les 2 derniers albums… j’aimais bien mais je n’étais pas conquise, il me manquait quelque chose… j’avais regardé les sessions live qui m’avaient beaucoup plus touchées que les albums studio alors je me suis dit que le chaînon manquant pour vraiment entendre le Prince était peut-être le live…

C'est déjà ça - Il y a cinq ans déjà

Le 13 mars 2010, Jean Ferrat disparaissait à l'aube de ses 80 ans. Cinq ans plus tard, le crooner rouge est repris par une quinzaine d'artistes sur un album-hommage: "Des airs de liberté". Sortie le 2 mars.

4 février

Double Note - Mademoiselle K : « Mon fantasme est d’aller torse nu sur scène »

Mademoiselle K – Quatre ans après Jouer dehors, la chanteuse revient avec Hungry Dirty Baby. Un album punk-rock balancé à l’instinct, autoproduit et entièrement interprété en anglais. Une première et une réussite pour Mademoiselle K, qui à la Cigale fin janvier promet un concert brûlant.

Double Note - La révolution Soviet Suprem, entre faux-cils et marteau

Soviet Suprem – Porté par le succès de son premier album, l’ Internationale, le groupe militaro-punk met le feu partout où il se produit. Un cocktail musical aux accents politiques burlesques emmené par les musiciens R. Wan et Toma Feterman, alias Sylvester Staline et John Lénine.

RFI - Vianney, l'optimiste idéaliste, Premier album, Idées blanches

Il a de la suite dans les idées ce jeune garçon de 23 ans. Encore scolarisé l'an dernier et débarqué de nulle part, Vianney n'a pourtant pas manqué de se faire remarquer avec un premier disque, Idées blanches, qui a la sincérité du cœur. Le voilà même nommé aux Victoires de la musique.

3 février

Le blog de Norbert Gabriel - Vivre ou survivre, tranches de vies

454 sans-abris morts en 2013 en France, dont 15 enfants

..... Quel regard sur le clodi-clodo SDF, sans abri, le squatter des bancs publics, bancs qu'on encercle de grilles ou qu'on équipe de clous rétractables moyennant finance pour éviter que des mal vêtus, mal lavés ne polluent le paysage de leur misère visible ? Cachez ces pauvres qui désobligent le regard des braves gens trop sensibles... et puis il y a des enfants qui pourraient voir ces horreurs, des pauvres qu'ont même pas la décence de se cacher sous les ponts.

Nos Enchanteurs - Philippe Guillard, l’impétueux chanteur

Philippe Guillard, 24 janvier 2015, Le Deux-pièces-cuisine au Blanc-Mesnil,

 « Contre le regret et le remord / Je reviens… » D’évidence Guillard nous revient. La précédente fois, c’était déjà en cette salle du Blanc-Mesnil : il y éructait Léo, nous laissant comme deux ronds de flan. Déférence. A présent déferré, comme un cheval plus fou encore, c’est son répertoire en propre qu’il vient nous présenter.

Nos Enchanteurs - Pierre Margot : lui demander la lune !

.... Malgré ses longueurs, le « Grand chambellan de la lune » qu’est Pierre Margot peut être satisfait de ce plateau d’exception, de cette soirée dont la recette est versée au D.A.L. (association Droit au logement) et dont les bénéficiaires seront ceux qui, été comme hiver, dorment sous la lune en y rêvant d’un toit. Nous, on y a vu de belles choses. C’est du commerce équitable où tout le monde repart content.

2 février

 
«Si, au cours d'un dîner, quelqu'un met Vincent Delerm, il se prend une assiette dans la gueule.» Mais de qui peut donc venir pareille vacherie qui, soit dit en passant, n'offenserait personne si elle visait Michel Sardou ou Didier Barbelivien? De Benjamin Biolay? Perdu. D'un Auvergnat bien sûr portant le nom de Murat et dont, depuis quelques lustres, le doux visage respire la franchise nette et brutale. «Pour un bon mot, je suis prêt à déclencher une guerre mondiale!» aurait-il d'ailleurs déclaré. Un petit livre de Sébastien Bataille, «Coups de tête» (200 pages, dont 110 de biographie, 30 consacrées à l'abondante discographie du chanteur et 50 à ses «meilleures» saillies), révèle qu'à la fin des années 90, Jean-Louis Murat, piqué par le service promotionnel de sa maison de disque qui lui expliquait son peu d'écho médiatique par le caractère trop lisse de ses interviews, aurait décidé que - puisqu'il faut assurer le show, autant y aller franco!
 
 
..... Bien avant l’arrivée du public, c’est ici fourmilière. Patrick Engel (oui, celui entre autres de NosEnchanteurs) y inaugure tout à l’heure ses Dimanchanteurs qui se tiendront de façon aléatoire (prochaine date le 22 mars). On fait les balances entre deux plombs qui pètent. On coupe le chauffage pour donner un peu de chance à la fée électricité. On alterne le chaud et le froid. Je suis en avance et Sarcloret me fait visiter l’impressionnant chantier, cette ancienne mosquée de fait laïcisée. Y’a du Charlie dans l’esprit, en suspension dans l’action. Tout à l’heure, malgré la superstition du vert sur scène, Engel brandira la une de l’irresponsable et indispensable hebdo.

RFI - Moriarty à la Philharmoni, Epitaph, pour un nouveau voyage

Samedi 24 et dimanche 25 janvier, la bande folk-blues Moriarty a investi la Philharmonie, pour présenter les chansons qui tisseront leur prochain album, Epitaph, à paraître le 30 mars prochain. Sur scène, le groupe a confirmé ses talents, son don pour les histoires, son goût pour le blues, et l’humour. Devant une foule compacte, ses membres ont donné corps à leurs nouvelles créations. L'occasion aussi de donner la parole à Vincent Anglade, programmateur "jazz et musiques actuelles" à la Philharmonie, la nouvelle salle parisienne inaugurée le 14 janvier dernier.

Nos Enchanteurs - Mischler, l’air du temps, le temps de Dimey

Valérie Mischler, 23 janvier, Le Connétable à Paris,

 C’est une cave voûtée qui porte le poids de ses siècles, température idéale pour conserver les corps et le pinard : il aurait aimé, l’ami Dimey. Dans l’après-midi le froid de l’hiver a gagné la capitale, s’est imposé jusque dans cette salle du Connétable. Ça donne la chair de poule à la chanteuse que seul un bout de tissu et les dentelles et résilles de ses dessous habillent : dieu que les frissons sont élégants sur l’épiderme de la Mischler… Deux trois chansons, pas mal de vers, pour se réchauffer aux rares projecteurs. Pour nous, ça tourbillonne déjà, ça virevolte, ça pleure et ça rit, ça sent la vie.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Des chansons sur échasses

.... Extraits de titres figurant sur l'album L'INSOLITUDE d'Andoni Iturrioz sorti chez J'ai vécu les étoiles et dont le beau livret est illustré par six peintures d'Andoni Guiresse Dupérou. Arrangées par Bertrand Louis, certaines musiques de ce disque à l'épaisseur étonnante rappellent quelques mélopées qui marquèrent d'un foulard rouge toute une génération. Probablement la raison pour laquelle ce berger basque en reprenant Déserteur pour le site «Tatatssin.com» donnait l'agréable impression de remonter le temps à la recherche d'un Renaud perdu.

Nos Enchanteurs - Reprises de Ferrat : tant qu’il y aura du fric à se faire…

Rien ne se perd, tout se recycle. Des gigantesques containers de vers que sont les majors sortent des disques de reprises à tour de bras. Un petit toilettage (adaptation pas bien farouche, orchestration minimale, pas mal de com’) et voici voilà chaque fois dix à quinze titres à nouveau propres à la consommation, comme s’ils étaient neufs. On frise l’indigestion, la nausée.