Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 mars 2020

Bernard Joyet chante "Vingt ans"

Bernard Joyet chante "Vingt ans", accompagné au piano par Clélia Bressat-Blum au Train-Théâtre à Portes-lès-Valence. Vidéo : Franck Halimi et Eric Nadot. Production Label Épique.

jeudi, 07 avril 2016

L'actualité de la chanson du 25 au 31 mars

Le clip de la semaine : Delphine Coutant, Dehors tout refleurit

Les vidéos de la semaine : Manu Galure à la Nouvelle Star 2016,  Pierrick Vivares en concert à Lyon (Radiant de Caluire) le 5 avril, Alex Beaupain et Arno en concert au radiant de caluire.

A la une : Manu Galure

Hexagone - Manu Galure, c’est sa tournée … toulousaine

La tournée des grands ducs de Toulouse de Manu Galure. J’avais déjà vu trois concerts en une journée (lors des festivals notamment) mais … jamais du même artiste. Il m’est arrivé de voir six concerts en cinq jours mais … jamais du même artiste et encore moins dans des prestations différentes ! J’avais tenu à faire une actualité à part de cette tournée vraiment particulière. … je suis allé voir. Et je ne le regrette pas. Cette tournée n’est pas seulement particulière, elle est sémantiquement extraordinaire et réellement exceptionnelle. Hé oui Manu Galure, durant la semaine du 6 au 11 octobre, a donné pas moins de 8 concerts, dont 7 différents en 6 jours, dans 6 lieux différents, à Toulouse ! Pour ma part, j’ai vu 6 concerts différents. Approche-toi que je te raconte …

C'est déjà ça - Manu Galure, quatre titres en hors d'oeuvre

L'EP alléchant que le jeune Toulousain vient de sortir préfigure son troisième album annoncé pour octobre prochain.

Champagne! Manu Galure est de retour. Champagne, comme la chanson d'Higelin à laquelle on pense un peu beaucoup forcément à l'écoute du premier des quatre titres que le gars nous propose en ce printemps, annonçant un disque à l'automne. "Que de la pluie" ou la version sautillante du déluge selon Galure, entre chats, grenouillles traders perchés et journée foutue.

Hexagone - Manu Galure, et la pluie embrasa le Pan Piper

Ça faisait plusieurs mois qu’on l’avait inscrite au creux de notre main cette fameuse date du 9 février 2015 et qu’on avait même fait un nœud à notre agenda pour être sûr de ne pas l’oublier. Manu Galure, dans sa toute toulousainattitude venait boxer sur le ring du Pan Piper afin de défendre son petit dernier, Que de la pluie. Un album comme on en voit guère plus de nos jours parce qu’on n’a pas de sous pour les faire, et parce que le talent de ce niveau n’est pas forcément la chose la mieux partagée au monde.

ALEX BEAUPAIN

Télérama - Alex Beaupain, Loin

Même en faisant appel à Julien Clerc ou à Vincent Delerm, Alex Beaupain garde sa façon bien à lui de chanter ses peines sur des airs presque enjoués.

Le temps qui file, les souvenirs qui assaillent, les amours qui suffoquent ou les proches qui nous quittent. La consolation, aussi, dans les bras d'un autre, ou les envies de fuite. Depuis dix ans, Alex Beaupain chante ses deuils et ses vertiges, les à-coups de l'existence se chargeant de nourrir sa mélancolie.

L'Express - Alex Beaupain entre regrets, larmes et solitude, Par Gilles Médioni

L'auteur, chanteur et compositeur de musiques de film, se livre dans un nouveau CD aux textes déprimés, bousculés par des airs légers. Alex Beaupain monte sur la scène de la Cigale ces mardi et mercredi soir.

Soul Kitchen - Alex Beaupain, Loin

Personne n’aurait voulu prendre la place d’Alex Beaupain après la publication d’Après moi le déluge. Avec ce disque, Beaupain avait fait coup double : il avait séduit une partie du grand public et avait laissé à genoux les critiques. Il faut dire qu’Après moi le déluge ne manquait pas d’arguments pour s’imposer comme un grand disque de pop.
Alors donner une suite à un tel disque… Après lui le déluge en somme !

France Info - Alex Beaupain : "Un chanteur, c’est quelqu’un qui ne s’améliore jamais"

Alex Beaupain sort ces jours-ci son cinquième album solo intitulé "Loin" car il sent loin de qui il était quand il avait 20 ans. L’élément déclencheur de ce nouveau disque a été la mort de son père et il explique également que sa vie de chanteur a réellement commencé après le décès de sa copine  avec qui il est resté neuf ans.  "Après le décès de ma copine, toute la paresse que j’avais de devenir chanteur a disparu."

Le Monde - Le portrait chinois d’Alex Beaupain

Presque trois ans se sont écoulés depuis Après moi le déluge (Capitol). Trois ans d’écriture pour les autres  : sept chansons pour Julien Clerc (Partout la musique vient, 2014), paroles et musique de l’album-concept qui accompagnait le livre d’Isabelle Monnin Les Gens dans l’enveloppe (JC Lattès, 2015) et la bande originale du ­prochain film de son compère de toujours, Christophe Honoré, Les Malheurs de Sophie, annoncé pour le printemps. Pour ce cinquième opus en solo, Loin, qui sort le 25 mars, Alex Beaupain, 41 ans, a confié la composition des chansons à ses proches  : Julien Clerc, La Grande Sophie, Vincent Delerm… Comme toujours, une écoute ne suffit pas à percer les mystères de ses mots. Une singularité qu’il a mise à contribution pour répondre à nos questions.

RFI - La douce mélancolie d'Alex Beaupain

La session live avec Alex Beaupain pour son nouvel album « Loin ».

Alex Beaupain incarne une nouvelle génération d'auteurs-compositeurs français qui n'a pas peur de se réinventer. Un faux air de dandy nostalgique, une écriture qui fait mouche et une élégance naturelle.

ARNO

RFI - Arno, blues surréaliste, Nouvel album, Human Incognito

Il a beau essayer de jouer les hommes invisibles sur la pochette de son nouveau disque, difficile de louper Arno. À 66 ans, le plus célèbre des rockers belges signe Human Incognito où son humour surréaliste et son blues touchent juste, encore une fois. Avec Arno Hintjens, il y a décidément du bon à regarder la vie du côté absurde de la farce.

France Info - Arno, ou la "belgitude" du rock

A 66 ans, Arno est trop vieux pour changer, en tout cas c'est lui qui le dit. Alors pour ce 13e album studio, il continue à chanter comme il sait le faire : profondément rock. Ce rock à la voix rauque se double de paroles entre chroniques du banal quotidien, et désenchantement surréaliste ; Arno parle d'amour, de vieillesse, d'alcool et de tendresse, en anglais ou en français, comme toujours, avec ce sentiment qu'il fait avec ce qu'il a.

Arno boit à la santé des cocus du monde entier dans "Human Incognito"

"Human Incognito" – son 32e album studio en comptant toutes ses aventures collectives ou solo de Tjens Couter à Charles et les Lulus en passant par TC Matic et The Subrovniks ! – ne marque pas de rupture majeure, mais plutôt un retour aux sources blues-rock. Guitares, basse et batterie s'imposent, les claviers prennent la pause. Arno voulait un disque sans fioriture, direct, et il tape juste : très joli son (avec l'excellent John Parish à la production) et des textes crayonnés par cet observateur unique des choses de la vie.

PIERRICK VIVARES

Hexagone - Pierrick Vivares, de jazz en pop

Pierrick Vivares a sorti il y a trois ans Transports en commun, un premier album très remarqué. Il nous propose maintenant un EP, Ph[o]enix, qu’il va chanter au Radiant dans la banlieue de Lyon en avril, puis à A Thou Bout d’Chant en mai prochain. Je suis allé rencontrer le jeune homme, un artiste déterminé, un musicien amoureux des mots qui raconte ses premiers pas dans la chanson, son parcours et ses projets.

Nos Enchanteurs - Pierrick Vivarès, promesse tenue et bien tenue

Nous l’avions quitté il y a trois ans serré, pressé, dans les Transports en commun. Faut-il qu’il se soit absenté si longtemps pour ainsi nous revenir en Ph[o]enix, toujours est-il que c’est le titre de ce demi-album (on dit aussi ep ou extended play mais c’est moins joli et pas français…). Retour (discographique, car il est tout le temps sur les routes) donc du lyonnais Pierrick Vivarès avec, à ses côtés, le fidèle Clément Faure aux guitares électriques, chœurs et batterie, et David Marduel à la basse, aux chœurs et à la batterie aussi histoire de ne pas faire de jaloux, une formation qui va de folk-song à rock sans heurts, avec grand bonheur.

BRASSENS

Norbert Gabriel - Brassens premières chansons 1942-49

Presque dix ans avant son premier enregistrement, Brassens a déposé sa première chanson à la Sacem. Il avait commencé à écrire quatre  ans auparavant, en 1938, et dès 1942, les choses sérieuses commençaient. Durant les dix ans qui vont le mener au premier 78 t, il remplit ses cahiers, soigneusement, mais ces premières chansons vont rester dans ses cahiers.....

RADIO ELVIS

Télérama - Radio Elvis, Les conquêtes

Le trio rock ne manque pas d'audace avec ce premier album au texte poétique et en français, qui alterne morceaux fiévreux et ambiances aériennes.

Faire du rock. Poétique. En français. Des morceaux électrisés — mais parfois pas —, portés par l'énergie ou au contraire suspendus, et qui toujours mettent le verbe en avant... Dans ce grand melting-pot où, depuis au moins vingt ans, la frontière entre chanson et rock se fait de plus en plus inopérante, Radio Elvis écrit sa propre histoire : celle d'un jeune trio aux influences livresques affichées (Saint-Exupéry, Jack London, mais aussi John Fante), qui fait de la musique « à texte ».

FREDERIC BOBIN

Claude Févre - Frédéric Bobin, les douces prémices d’un futur album

Ses six chansons nouvelles, offertes en prémices d’un futur album, sont les chansons d’un homme qui se pose, qui prend le temps de regarder d’où il vient. C’est l’approche délicate, sensible, de celui qui sent dans ses veines le temps faire son œuvre et lui ouvrir le cœur à la tendresse. Bien sûr dans l’attention à l’autre qu’on lui connaît, Frédéric Bobin a commencé par saluer Mickaël Cointepas à ses côtés et l’absent auquel il doit ses textes, son frère, son frangin à Nevers. Cette création à quatre mains n’est certainement pas pour rien dans la perception que nous avons de cet artiste. Il touche à ce que nous avons de plus précieux en nous. Il s’adresse à l’intime.

YVES JAMAIT

Chansons que tout cela - Yves Jamait l’indivisible

« Jamait, avec un “t, comme “toujours” » ; Yves, chanteur populaire qui lit Nietzsche et même pire. Depuis bientôt vingt ans, il sillonne les routes avec sa voix chaleureuse d’écorché libre, sa guitare et sa casquette. Le 16 octobre 2015, il a sorti son sixième album studio, Je me souviens… un cru qui montre combien il en « veut encore ». Sa tournée passera le 2 avril par Paris, à La Cigale.

LES CABARETTISTES

Nos Enchanteurs - Les Cabarettistes : « Les galops du Cheval d’Or », époustouflant spectacle-florilège

Ils sont dix et ils ont du talent puissance dix ! Une véritable troupe où, en dehors des musiciens spécialisés sur leur instrument, chacun est polyvalent. Une passion les habite dans ce spectacle exemplaire : retourner ensemble aux racines et aux fondamentaux de notre bonne chanson, telle qu’elle s’est construite à l’ère bénie des cabarets des années cinquante et soixante. Le lien s’est fait naturellement avec Gilles Tcherniak, l’infatigable animateur de Forum Léo-Ferré, dont la mémoire est imprégnée des souvenirs du Cheval d’Or gouverné par ses parents. Il a pu donner tous les détails et documents qui leur ont permis ensemble de construire et de mettre en scène ce spectacle qui reconstitue, le temps d’une soirée, cet esprit et cette ambiance. Et c’est une réussite sensationnelle qui ne peut tromper ceux qui ont vécu cette époque !

BERNARD JOYET

Norbert Gabriel - Bernard Joyet Autodidacte II, en scène, Vingtième…

Autodidacte II, prend la suite du I, on y retrouve le narquois et l’incisif , c’est son blason, c’est son terrain de chasse, imprécateur sans peur et sans reproche, c’est Don Quichotte, c’est Cyrano, car les grandes ailes des moulins peuvent vous envoyer dans la boue, mais aussi dans les étoiles. Et étant donné ce qu’on voit dans notre monde, la boue, on y patauge, alors autant essayer l’envol dans les étoiles.

BAPTISTE W.HAMON

C'est déjà ça - Baptiste W.Hamon, cow-boy enchanteur

A-t-on jamais marié aussi bien la langue d'ici avec la country-folk de là-bas? Avec son premier album, ce baladin de 29 ans s'impose avec douceur, poésie et maestria. Addictive "Insouciance"

PARLEZ MOI D'AMOUR

Norbert Gabriel - Parlez Moi d’Amour, l’entretien (et parlons-en encore plus!)

Parlez Moi d’Amour, c’est 4 titres arrivés un beau jour de début 2016 dans mes oreilles. Synthétiseurs années 80, basse savoureusement sale revendiquant une filiation directe aux Béruriers Noirs, boites à rythmes programmées et esprit punk assumé : une identité sonore de toute évidence volontairement à contre courant de l’omniprésence numérique. Et des compositions insistantes, élaborées et efficaces.

LA FEMME

Hexagone - La Femme nous fait hurler de plaisir

Le 23 mars était une date attendue par un bon nombre de personnes depuis plusieurs mois. La Femme se produisait à l’Olympia sonnant leur grand retour après un premier album au succès fulgurant. Un concert qui promettait d’être intense, et ça n’a pas loupé.

VICTORIA LUD

Claude Févre - Victoria Lud, chanter pour rester debout

Elle s’empare de la scène comme on entre sur un ring. On n'a pas choisi de s'appeler Victoria sans raison ! Les textes disent à l’envi, la lutte, le combat à mener pour se battre d’abord contre soi-même, pour rester vivants. La voix est belle, puissante, affirmée. Solidement campée dans ses aigus. On ne lâche rien et surtout en amour. Le duo amoureux de Victoria et Nicov est un affrontement sans merci, un jeu dangereux.

NATHALIE MIRAVETTE

Norbert Gabriel - Nathalie Miravette, le retour

Le printemps 2016 dans notre joli petit monde de la chanson, c’est Nathalie Miravette avec un spectacle en grande partie nouveau, une suite à son triomphal Cucul mais pas que… et le premier signe visible de ce renouveau est l’évolution de sa frangine de scène, Jennifer Quillet,  qui est passée du ronchonchon chronique au sourire charmeur. Elles sont irrésistibles et tout le monde se lève pour Nath et Jen pour une tournée supplémentaire…

MAGYD CHERFI

C'est déjà ça - Magyd Cherfi, le blues de l'en France

L'auteur-chanteur de Zebda était hier soir à Ambarès pour un spectacle de chansons et de lectures de ses textes, avec accordéoniste virtuose. Mots forts, parfois redondants, toujours touchants.

HELENE GRANDSIRE

Claude Févre - Hélène Grandsire, la légende d’Hélène et Jimmy

Il est de ces albums qui, lorsqu’ils vous arrivent, retiennent vite l’attention. Pour celui d’Hélène Grandsire, il a suffi d’un regard sur la pochette : le noir et blanc, visage suggéré plus que portrait véritable d’une femme qui chante, tête légèrement incliné, Barbara inévitablement évoquée et ce titre sobre : piano voix 2015 qui s’inscrit dans la lignée de ceux qui ont précédé avec une régularité de métronome.

ASKEHOUG

Hexagone - Askehoug le blanc est de retour

Chanteur bizarre débarqué en 2008 dans la chansonsphère peu encline à la nouveauté, Matthieu Askehoug va cependant gravir les marches de la reconnaissance jusqu’à cette petite explosion provoquée par Je te tuerai un jeudi, en 2012. Une petite notoriété qui va rapidement s’effriter suite aux départs de plusieurs éléments clé de la structure Askehoug. C’est la vie. Les chemins sont aussi fait pour diverger si bien que Askehoug se retrouve relativement seul avec un projet à relancer.

ALTO

Nos Enchanteurs - ALto, escale sans cible

ALto, « chanson sensible », « des émotions ramenées de terre et de mer  [par] une jeune femme qui chante l’amour, l’altérité accompagnée par des cordes qui s’envolent, un cuivre qui enveloppe, une batterie qui chamade » indique le programme. Ils sont quatre sur scène, une formation toute fraîche d’à peine un an sur des chansons qui n’attendaient qu’à sortir de leurs coquilles pour être dégustées non crues, rétractées sous le citron mais révélées de suaves saveurs instrumentales.

samedi, 17 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 janvier (mise à jour)

Lo Glasman, Je suis Charlie

L'album de la fin de semaine - Louis Ville : Cinémas

Le clip de la fin de semaine : Louis Ville - Marcello

Le concert de la fin de semaine : Mélanie Pain en concert aux 3 Baudets en intégralité

Le clip de la semaine : Louis Ville - Embrasse moi à l'occasion de concert à Lyon, A Thou Bout d'Chant le 16 janvier

En vidéo aujourd'hui :  jeudi et vendredi avec Louis Ville en concert à A Thou Bout d'Chant le 16 janvier et Ostende en concert au même endroit le samedi17 janvier.
Samedi et dimanche avec Guy Béart à l'occasion de son dernier concert à l'Olympia le 17 janvier

A la une

La plupart des tocards sont des crétins sectaires...

Ce soir à L’Olympia, samedi 17 janvier 2015, Guy Béart – qui n’avait plus chanté sur scène depuis Bobino 1999* et qui avait donné à Chorus, au printemps 2008, sa dernière (très) longue interview depuis cette année-là** – vient faire ses adieux définitifs en public. L’occasion de rappeler combien cet auteur-compositeur majeur (trop souvent oublié) de l’histoire de la chanson francophone (« les 3 B de la chanson française », disait toujours Jacques Canetti à propos de Brel, de Brassens et de Béart…) a toujours été en avance sur son temps, visionnaire voire… prophétique !

L'Obs - Guy Béart s'offre un Olympia pour dire adieu à la scène

Il y aura peut-être d'autres disques mais pour la scène, promis juré, c'est fini: Guy Béart a choisi la salle parisienne de l'Olympia pour donner samedi soir, à 84 ans, son "tout dernier" récital.

Le Journal du Centre - Guy Béart annonce qu'il fera ses adieux à la scène samedi lors d'un concert à l'Olympia

Guy Béart, 84 ans, a annoncé jeudi à l'AFP qu'il ferait ses adieux à la scène à l'occasion de son concert à l'Olympia samedi soir, où il aura notamment pour invités Julien Clerc et sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart.

L'interprète de "L'eau vive", chanson fredonnée par des générations de Français, voit ce "tout dernier" récital comme "un coup de chapeau avant de partir dans l'autre monde".

Pure People :
Il fallait bien l'Olympia et un concert exceptionnel ce samedi 17 janvier, le premier depuis 15 ans, pour les adieux de Guy Béart. Un clap de fin qu'il a annoncé à l'AFP et qui met un terme à 56 ans d'une carrière au cours de laquelle il aura observé les transformations de la société, et surtout de la télé, où il avait fait ses débuts à la fin des années 1960 avec l'émission Bienvenue, "la première où tout était improvisé".

18 janvier

Le Figaro - Zaz: «Je ne vais pas m'excuser de gagner de l'argent»

Lors de l'enregistrement de l'émission de Charles Aznavour, Hier encore, la chanteuse est revenue au micro du Parisien.fr sur les critiques dont elle fait l'objet ces dernières semaines.

17 janvier

Nos Enchanteurs - 2015 : les bonnes révolutions

Oreilles qu’on branche en permanence; culture qui rime non même plus avec confiture mais avec centre commercial ; enfin subventions et festivals qui s’évanouissent : de 2014 à 2015, on a beau prendre de bonnes résolutions, dur dur d’être optimiste sur les conditions de la chanson en France. Et pourtant, au milieu de ce marasme vulgarisant et globalisant du tout et vite consommable, la chanson française est bien loin de fondre comme neige qui ne tombe même plus.

Nos Enchanteurs - Denis Rivet, dérivé ciné

On sait que Lyon et sa région sont devenues une des places fortes de cette chanson d’expression française qu’elle met particulièrement en lumières : Karimouche, Buridane, Carmen Maria Vega, Évelyne Gallet, Frédéric Bobin et bien d’autres, d’égal talent, ont fait de la Capitale des gaules une ville qui compte en ce domaine, multipliant les talents comme d’autres des petits pains. « Artiste Inouï » au Printemps de Bourges 2013, Denis Rivet n’échappe pas à la règle, qui pourrait bien percer au national avec ce nouvel opus, Tout est triste, rien n’est grave, qui nous arrive.

Nos Enchanteurs - AutodidActe : Joyet frappe toujours deux fois

Un petit marquis qui se croyait arbitre des élégances es-chansons, expliqua un jour à Bernard Joyet : « On ne fait plus de chansons comme ça, il y a trop de mots… » Dans un monde parallèle, un autre expert du bon goût musical en vogue, déclara à mademoiselle Miravette : «  mais on n’accompagne plus comme ça, il y a trop de notes. » Le monde est trop plein de ces gens qui savent, et ne font pas… Toutefois, il arrive que les parallèles se rejoignent, ce n’est peut-être pas géométriquement exact, mais ça peut être possible. Pour le plus grand bonheur des spectateurs qui se régalent des aventures spectaculaires de ce duo.

16 janvier

C'est déjà ça - Etudier Leprest

Le musée d'Aquitaine à Bordeaux accueille jeudi et vendredi un colloque universitaire sur le chanteur disparu en août 2013: "Quant auront fondu les banquises".Aurait-il imaginé être un jour disséqué sur la table de chercheurs lexicaux et linguistiques? Pas sûr. C'est pourtant ce qui va lui arriver pendant deux demi-journées à Bordeaux où un "colloque en hommage à Allain Leprest", étrange intitulé, va se dérouler dans une des salles du Musée d'Aquitaine (1). Organisé conjointement par Stéphane Hirschi (Université de Valenciennes), Julie Mansion-Vaquié et Pascal Pistone (Bordeaux-Montaigne) et de Valenciennes, il propose de croiser les regards d'artistes, journalistes et universitaires sur l'oeuvre de l'auteur-compositeur-interprète.

Chansons que tout celà - Leprest dans le micro (1) : « Poète »

Après une vingtaine d’articles en sept ans, voici du Leprest sur paroles. Une série de courts extraits sonores, captés dans des endroits divers et variés, lors des multiples entretiens que nous avons eus Allain et moi, tout au long de sa vie professionnelle. Premier épisode, le « poète », terme qu’on lui accole à tout-va aujourd’hui.

À l’automne 2002, la revue Chorus consacre l’un de ses deux dossiers principaux à Allain Leprest*. Il y parle bien sûr de son enfance (nous y reviendrons) et rappelle qu’avant de devenir agent d’entretien, son père avait été menuisier. Et il ajoute : « C’est probablement une des origines de ma carrière… J’ai poursuivi ça longtemps au niveau des mots…/… cette technique de l’emboîtage. »

Nos Enchanteurs - Leprest en Colloque et en Concert à Bordeaux

Depuis le temps que nous en parlions, le voici ce Colloque bordelais sur Allain Leprest. Intitulé « Quand auront fondu les banquises » (du titre de l’album de Leprest de 2008), il se déroulera ces jeudi 15 et vendredi 16 janvier au Musée d’Aquitaine, à Bordeaux, dans le cadre d’une organisation commune d’Artes (Université de Bordeaux-Montaigne) et de Calhiste (Université de Valencienne) représentées par Pascal Pistone, Julie Mansion-Vaquié et Stéphane Hirschi

15 janvier

Nos Enchanteurs - Gemma aux Trois Baudets

La belle histoire de Gemma … C’est une des bonnes surprises du radio crochet France Inter, parmi quelques artistes sélectionnés dans les deux premières étapes, voir arriver des candidats vraiment tout neufs, dont le projet artistique débutait avec ce tremplin. Gemma étant le cas d’espèce le plus symbolique d’une jeune femme soutenue par quelques amis, certes, mais sans aucune structure, même pas un facebook… Et pourtant, elle a passé la première écoute sur les 5000 postulants, passé les auditions des Trois Baudets, et fait une partie du parcours final. En ayant évolué à vue, en solo piano, sobre et simple à une formule en trio. Les Trois Baudets ont repéré ces talents naissants et poursuit l’oeuvre de découvreur, en invitant régulièrement certains de ces postulants qui ont laissé une trace dans le public et le jury.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Ils étaient déjà Charlie

13 septembre 1980, Brel est mort depuis bientôt deux ans, et dans un mois et demi, Brassens s'en ira aussi. Changement d'époque. À la télévision, dans un Numéro 1 produit par les époux Carpentier, Laurent Voulzy à la guitare, Alain Souchon et Michel Jonasz au piano accompagnent un damoiseau qui, le foulard rouge autour du cou, chante La P'tite Bill, elle est malade. «Bill, ma Bill, t'es comme tout l'monde:/ Quand ça coule de tes yeux, ça tombe/ Mais c'est pas des confettis/ Cette pluie

Nos Enchanteurs - Jérémie Bossone bat le rappel du feu

.... Voilà donc douze chansons où l’on retrouve ces titres qui nous font toujours frissonner, orchestrés pour porter le texte, le sublimer. Car Jérémie Bossone est un auteur, un poète qui consacre d’ailleurs sa première chanson à un paysage nocturne et froid, celui d’une nuit sans inspiration : « Moi qui me prétends écrivain / Eh bien ce soir je n’ai rien à dire (…) J’entends les étoiles qui causent / La poésie doit me maudire. » Il faut une violence très rock pour dire ce mal de vivre, cette destinée, que seule la création pourrait affranchir : « On vit, on meurt / On va seul et on vacille / On est tous des christ en croix. » Et le poète n’échappe pas au tragique de notre condition, ce qu’illustre le cri pathétique de la fin de La tombe.

14 janvier

BFM TV - Ils chantent "Je suis Charlie"

Les hommages en chanson des musiciens, connus ou inconnus, aux morts de Charlie Hebdo se multiplient. De Tryo à Oxmo Puccino, en passant par Francis Lalanne.

Certains ont tweeté leur solidarité, leur indignation, leur tristesse. D'autres, chanteurs connus ou anonymes ont pris leur guitare et leur stylo pour rendre hommage aux morts de Charlie Hebdo, victimes mercredi dernier d'une attaque terroriste.

Grand Corps Malade, Tryo, Francis Lalanne, mais aussi de jeunes anonymes comme JB Bullet, qui dès le lendemain du drame a dégainé en réaction un morceau sur un air emprunté à Renaud, ont ainsi réagi. En voici quelques-uns.

Nos Enchanteurs - Zaz, le mauvais procès

Vous rendez-vous compte ? La chanteuse Zaz vient d’obtenir (« de facturer » écrivent certains médias) 40 000 € pour avoir chanté 30 mn devant quelques 600 salariés du groupe d’assurances Allianz. Lancée par un blogueur, l’info a été reprise des tas de fois par la presse nationale, chacun soupesant, calculette en main, le coût à la minute. Qu’ils sont cons, ils auraient pu calculer le prix de chaque chanson. Sachant qu’en une demi-heure, on en fait grand maximum huit, Zaz s’est fait 5 000 € par titre. S’est fait ? A ce niveau du chaud-bise, c’est rarement le rôle de l’artiste de trouver les dates, négocier les contrats puis les signer.

13 janvier

Nos Enchanteurs - Et Paris maria Vega à Mistinguett

Mistinguett, 2 janvier 2015, Casino de Paris,

L’histoire de la Miss est prétexte à un spectacle qu’on peut définir en deux parties ; la première pourrait être un documentaire de théâtre musical qui resitue dans le temps les plus grandes années de la gloire de Mistinguett reine des années folles. Est-ce le début d’année ou la fin de semaine, cette première partie manque un peu de souffle. La vedette de cette entrée en matière est le très méchant grand voyou mafieux, l’infâme Scipion/ Fabian Olivier, une formidable présence qui domine l’ensemble. Et cette crapule a pour projet de prendre le Casino de Paris pour en faire un grand parking à étages. Bon.

Nos Enchanteurs - Bal O’Gadjo musica appassionatta

.... Bal O’ Gadjo est de cette famille. Sur leur route Trad-swing, ils sèment leurs danses d’ici et dissidences, en rondes polychromes et en mosaïques de notes, qui font de ce groupe un des plus riches dans la vie musicale bariolée des couleurs du monde. A l’aise dans toutes les langues, et tous les paysages, et tous ces métissages qui peuvent faire vivre l’espoir d’une humanité apaisée. Il y a des passages délicats comme des dentelles, des envolées lyriques comme un opéra de Verdi, des murmures intimes comme des confidences. C’est comme un petit cirque poétique qui fait danser les rêves à enchanter les petits et les grands, les guetteurs d’étoiles les orpailleurs de bonheur, envers et contre tout.

12 janvier

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Et les nominés sont...

Tiens? Pas de Zaz au générique! Peu d'Hallyday. Point de Bénabar ni de Katerine… Les Victoires viseraient-elles donc juste cette année?
Artiste Masculin de l'année: Calogero, Julien Doré, Johnny Hallyday
Bon. Bien. Et Jean-Louis Murat? et Dick Annegarn? et Arthur H? ou Florent Marchet... Les meilleurs manquent à l'appel.
Artiste féminine: Brigitte, Christine and The Queens, The Do
Ok. Mais Jeanne Cherhal? ou Yelle? Dont la critique unanime a fait l'éloge… Comment ne pas être caricatural quand on limite à trois entrées chaque catégorie? Tout le problème est là.
 

dimanche, 26 octobre 2014

L'actualité de la chanson française du 20 au 26 octobre (mise à jour)

Le clip de la semaine : Andoni Iturrioz (Je rigole.) - "L'insolitude"

L'album de la fin de semaine - Bodh'Aktan, Au diable les remords...

Le clip de la semaine : Emilie Marsh, Goodbye Comédie

L'album de la semaine - Jean Guidoni : Paris - Milan

Le concert de la fin de semaine : Emilie Marsh au Festival Lâcher d'Artistes (le 11/06/2014 coplateau avec Dimitri Nirman)

En vidéo la fin de semaine avec Andoni Iturrioz (Je Rigole) ainsi que "La bande à Renaud", volume 2

A la une.

C'est déjà ça - Andoni Iturrioz, la luxuriante insolitude

On l'avait laissé il y a presque deux ans avec un disque magnifique sous le nom de Je rigole: "Qui chante le matin est peut-être un oiseau". Andoni Iturrioz revient, son basque patronyme assumé pour un album plus personnel mais pas moins prenant, "L'insolitude".

Nos Enchanteurs - Andoni Iturrioz L’insolitude

D’emblée on est saisi par ces tambours profonds qui résonnent comme les tambours indiens, ces rythmes qui semblent reliés à des forces vitales, millénaires, comme une sorte de marche en avant de la vie, toute la vie, tout ce qui constitue l’univers selon les indiens, la terre mère et tous ses enfants. On n’est pas seul, on est en route… même  sédentaire, être de passage, on a la foi, on croit au doute, les courants d’air sont des messages..

26 octobre

Hexagone - Tomislav & Garance : Montréal

Tomislav. Garance. Voici deux jeunes et belles personnes de la scène chanson actuelle que nous autres, à Hexagone, on a plaisir à aller voir et dont nous aimons parler régulièrement.

Jeudi dernier, le 23 octobre, Tomislav et Garance étaient en plateau partagé sur la scène du Forum Léo Ferré, à Ivry sur Seine. Chacun dans leur registre particulier. Garance, en héritière de Renaud-Lemay-Cherrier. Tomislav, comme un bluesman blanc dont la voix rocailleuse nous écorche joliment l’âme.

L'Express - Jean-Michel Ribes: "La chanson française a des saveurs délectables "

Le Rond-Point consacre un week-end aux chanteurs francophones, avec le festival Touche Française. L'occasion de soumettre le directeur du théâtre parisien à l'interview loto. 5 numéros parmi 49, chacun correspondant à une question. Plus la complémentaire. 

25 octobre

Nos Enchanteurs - Manu Galure, toute la pluie tombe sur lui

Après le printemps et la sortie de l’EP 4 titres, voici l’automne et l’album dans son bel emballage ! A l’ère de la dématériali- sation de l’objet culturel, c’est un plaisir haut de gamme de découvrir cette pochette et son contenu. C’est d’abord une photo, celle d’un Manu Galure au bord des larmes à moins que ce ne soit simplement la pluie qui ruisselle sur son visage. Son crâne est partagé en deux, entre chevelure frisée et crâne rasé. De quelle coupure, fracture, cassure, de quelle déchirure, césure nous parle cette image de l’artiste dont on connaît la folie créatrice ?

C'est déjà ça - Christine est une queen

Pour la première fois hier soir à Bordeaux (Rock school Barbey), la luxuriante révélation de cette année 2014 a livré un show aussi étourdissant qu'intimiste, aussi maîtrisé que libre. Impressionnant.

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014. La Ruelle en chantier, enchantée !

La Ruelle en chantier ? Moi, je baptiserais volontiers ce groupe La Ruelle Enchantée, tant la soirée qu’ils nous ont fait passer, ce mercredi à Néris-les-Bains, s’est avérée une des plus agréables qu’il m’ait été donné de vivre depuis longtemps !

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014 : Nilda Fernandez, engagé, écorché, généreux

Un soir dans une ville de France, le lendemain dans un bar de la Capitale (il ne les fait pas tous, mais…), Nilda Fernandez continue son p’tit grand bonhomme de chemin. C’était hier halte à la très confortable salle du centre Athanor de Montluçon, dans le cadre des « Huitièmes rencontres de la chanson francophone ».

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014. Les p’tits plats dans les grands

Il en est des festivals de chansons comme des êtres humains : il y en a des grands, il y en a des gros, des petits, des sages, des excités, des colorés, des métissés, des monomaniaques, des snobs, des riches… et puis il y a Prémilhat !

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014 : Ledoux fait le dur

Guillaume Ledoux, 23 octobre 2014, théâtre Le P’tit Bastringue à Cosne d’Allier,

Eux, au prétexte de briser la glace, commencent par la toute fin, celle d’après les rappels pour être sûrs d’être de suite applaudis. Coeur et tripes de rocker, Guillaume Ledoux a des tatouages sur chacun des bras, de larges tatouages : « C’étaient des gros Malabar ! » Il a cet accent de pas loin d’ici, du Berry. Avec son complice Cédric Milard, il nous fait concert de, disons de folk-song, sur trame rock dont ils sont nourris. Lui à la guitare (klink !! la corde pête, on s’en va prendre la guitare du groupe qui les précédait), l’autre au clavier. Entre eux plus que de la complicité : entre l’humour et l’amitié dites-moi donc la déférence.

24 octobre

C'est déjà ça - Gérald Genty, méchamment drôle

Ses chansons sont des descentes en rappel périlleuses pour l'auditeur qui doit s'accrocher, son style est hors-normes, son univers oscille entre bluette et savoureux n'importe quoi, son contrebassiste est un être improbable: Gérard... euh Gérald Genty est à part et chante en appart'.

C'est déjà ça - Les Yeux d'la tête, débridés

Le groupe parisien sort de ses valises quatre titres qui traduisent une aisance à varier les registres

Nos Enchanteurs - Vive la reprise ! 2014. En route pour la finale

Demi-finale Sud-Ouest, vendredi 14 octobre 2014, Le Bijou (Toulouse),

Des températures étonnamment estivales nous feraient oublier que nous sommes bien en automne et qu’avec lui reviennent des incontournables, tel le tremplin du Centre de la Chanson. Comme on vous l’a rappelé tout récemment, pour la deuxième année, les demi-finales sont dispersées sur le territoire et c’est au Bijou qu’incombe la tâche de réunir le jury et le public du grand Sud-Ouest

Nos Enchanteurs - Oté Pirates, lettres d’un lointain bout de France

.... Pas d’unité dans ce disque, si ce n’est ce jazz parfois frotté aux rythmes en cours dans l’océan indien. Mais des chansons précises où Delezay ne délaye pas ses mots. Car tout n’est pas que souvenirs individuels. Où alors ils rejoignent parfois, souvent, l’Histoire collective. Comme dans La piéta de Soweto, mineurs en colère contre milices policières, révolte ancienne que l’Afrique du sud cherche aujourd’hui à estomper. Qu’en conséquence Oté Pirates chante plus fort encore. Quitte à tenir un micro, Delezay ne ménage pas sa peine et n’abdique rien de ses idées, de ses indignations. Comme par cette reprise de Michel Bühler qu’est Malagasy.

Nos Enchanteurs - Garz, chanson-introspection, autobio bouclée

.... Beaucoup d’artistes se chantent (certains ne font même que ça) mais peu ont à ce point tenté une telle expertise, sondé comme Garz l’intérieur de leur être. Il chante même son autobiographie, par une chanson qui porte simplement son nom, re-tissant la toile de son ascendance. S’imaginant différent aussi : « Quelqu’un d’autre pas moi / Se transplanter à des kilomètres / Pour se sentir moins à l’étroit / Squatter un lisboète / Un suisse ou in indochinois. » Dire que ça donne du corps et de l’esprit à ses chansons est comme une évidence. Ça vaut le coup de s’y intéresser. Mais, entre nous, si tous les chanteurs se révélaient ainsi, que resterait-il aux biographes ensuite ? (encore une p’tit métier de merde menacé de disparition).

Nos Enchanteurs - Clarika/Daphné, de vers en verre à la Cigale

Nous vous avions fait la promesse, en août dernier, de parfois confronter nos plumes sur un même disque, un même bouquin, un même concert. Non une écriture à deux, mais deux avis distincts. NosEnchanteurs ne se refusant rien, voici nos deux parisiens, Norbert Gabriel et Patrick Engel, se disputant Clarika et Daphné, prises de choix s’il en est. On lira ci-dessous le regard de Patrick Engel ; celui de Norbert Gabriel est ici.

Nos Enchanteurs - Scènes de rimes pour ivresse en vers

Chaque année, les vendanges de Montmartre mettent le 18 éme en fêtes, et la chanson, la poésie sont à l’honneur, dans un ensemble riche et diversifié de spectacles, expos, conférences et autres réjouissances gratuites.

Il y a eu la soirée « vin et chanson » jeudi, dont on a parlé ici, et dimanche, c’était une création « Ivresse » confiée à Clarika et Daphné, et ce fut gouleyant. Ces dames se sont offert, en plus de quelques vers, et verres de grande qualité, la présence d’Albin de la Simone et de Pierre Lapointe, on ne refuse rien, surtout pas le meilleur.

23 octobre

Télérama - Coralie Clément, La Belle Affaire

..... Bref, ce n'est pas tant l'originalité qui charme que la douleur discrète des textes, ne cessant de tourner autour d'un constat résigné : l'inexorabilité des ruptures amoureuses. Plusieurs titres (Trois Fois rien, Un jour) font mouche d'entrée. Quant à Mon amie la rose, qu'elle emprunte à Françoise Hardy, elle trouve joliment sa place dans ce disque un peu longuet, mais néanmoins très harmonieux.

Télérama - Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra, Babel

C'est un quasi-rituel : depuis un quart de siècle, chaque année ou presque nous vaut un nouveau Murat. Production prolifique, qui ravit les amateurs, contente une critique en général bienveillante, ne passionne guère les foules et s'agrémente parfois de propos douteux du chanteur (tendance misanthrope tirant à vue sur tout ce qui bouge), qui ne le servent pas, mais dont quelques médias font leur miel. Le cru 2014 devrait remettre le curseur là où il n'aurait jamais dû cesser d'être : sur l'oeuvre. Elle le mérite.

RFI - Salomé Leclerc, saisissante de maturité, Nouvel album, 27 fois l'aurore

On n'avait pas pu passer sous silence il y a deux ans l'avènement d'une chanteuse chargée de promesses. Avec 27 fois l'aurore, Salomé Leclerc, Québécoise de 27 ans, confirme les espoirs placés en elle en se renouvelant de manière plus que probante. Pourvu que le public français succombe désormais à son charme.

 
.... Avec ce nouvel album CharlElie revient à ses premières amours. L’amour au fond, le premier extrait, catchy, tendre et poétique à la fois, ne laissera personne de glace… On y ressentira toute la tendresse des textes de CharlElie, le tout finement et poétiquement orchestré par Benjamin Biolay qu’on ne présente plus».
 
 
Au cours d'une interview, la chanteuse a critiqué les concours de chants à la télévision. L'artiste n'est pas du tout fan du concept...

Direct matin - Vladimir Cosma : "Etre en contact avec le public"

Le grand blond avec une chaussure noire, Les aventures de Rabbi Jacob, La chèvre… Autant de films gravés dans la mémoire collective, dont la bande originale est signée Vladimir Cosma. Le compositeur, qui a débarqué de Roumanie à Paris en 1963, va aller à la rencontre de ses fans vendredi 24 et samedi 25 octobre, au Grand Rex, pour y interpréter ses plus grands thèmes du 7e art, mais aussi certains airs de ses opéras. Un bonheur pour l’homme, plus habitué à la solitude des studios qu’à la scène et son public.

Nos Enchanteurs - Intacte et flamboyante

Un des événements du mois, c’était les 14, 15 et 16 au Forum Léo-Ferré avec ces trois  soirées consacrées à l’enregistrement de l’album Intacte de Marie-Thérèse Orain, une des invitées du film d’Yves Jeuland «Il est minuit Paris s’éveille. Après un parcours d’artiste très riche, du théâtre au cabaret au lyrique, et de multiples rôles cinéma ou télé, de ces « petits rôles » qui ajoutent du piquant aux comédies, Marie-Thérèse Orain aura au printemps 2015 un album, chansons nouvelles d’auteurs amis, Anne Sylvestre, Claude Lemesle, Bernard Joyet, Jean-Louis Guitard et aussi des amis partis trop tôt, Gribouille, Jacques Debronckart qui lui avait donné quelques morceaux d’anthologie, jamais enregistrés

22 octobre

France Musique - Nathalie Miravette, pianiste émérite mais pas que … chanteuse espiègle et irrésistible ! En concert au Café de la Danse le 4 novembre, puis en tournée...

Hexagone - Planète Marsh, Goodbye Comédie en live

Emilie Marsh, dont on te parle régulièrement dans ces colonnes depuis quelque temps, présente depuis peu son nouveau spectacle Goodbye Comédie.

Un EP sera prochainement enregistré et sortira début 2015. Nous autres, à Hexagone, on a été la voir, Émilie, accompagnée au piano par Étienne Champollion. C’était à Vitry sur Seine, dans le cadre du FestiVal de Marne, le samedi 18 octobre 2014.

Culturebox - DIAPORAMA. Miossec en live dans les Nova Sessions 

Nova Sessions, jour 5 : on referme le chapitre #3 des Nova Sessions en compagnie de Miossec. Sous la verrière de Nova, le Brestois nous a offert ses nouveaux titres... Sans oublier de sublimer ses grands classiques d'arrangements rock, pour notre plus grand plaisir. Retour en image sur un concert des plus touchant.

France Musique, Le temps d'une chanson - Jacques Brel à l'honneur des 27èmes Nuits de Champagne de Troyes

« Je suis un mort encore vivant » avait prédit Jacques Brel dans une de ses chansons. « Au suivant ! » des Nuits qui chantent Jacques Brel.

Culturebox - Emilie Simon fait sa "Mue" au Nancy Jazz Pulsations

Quatre ans que ses fans l'attendaient. Emilie Simon revient sur scène. Elle était lundi soir au Nancy Jazz Pulsations avec son nouvel album "Mue". Avant Catherine Ringer, Ibrahim Maalouf ou Gilberto Gil. L'occasion d'entendre cette voix si particulière qui creuse son sillon.

Hexagone - Mon amoureuse s’appelle RobERT… la chanteuse

RobERT la chanteuse a accepté de nous livrer quelques confidences sur son univers, son parcours atypique et ses nouveaux projets, pour notre plus grand plaisir et notre âme trouble d’enfant… Un grand merci à elle.

Nos Enchanteurs - Bernard Joyet : Autodidacte II, le retour

Avec Joyet, c’est toujours pareil : ça change tout le temps… la preuve par les cheveux, et surtout par le mouvement textuel perpétuel. Car si avec le temps, tout ne s’en va pas, la vie d’artistes apporte chaque année son lot de surprises.

21 octobre

C'est déjà ça - Souchon-Voulzy: la liste des chansons

Alors que l'album attendu depuis dix ans est désormais en pré-commande (sortie le 24 novembre), on vient de connaître les titres et l'ordre qu'ils auront au sein de ce disque éponyme.

Europe 1 - L'ex-parolier de "Cloclo" retrouvé mort

L'ancien parolier de Claude François et Daniel Guichard est mort. Nicolas Skorsky a été retrouvé égorgé chez lui lundi matin, rapporte Le Parisien. Il était âgé de 62 ans. Producteur et compositeur reconnu, il a été retrouvé gisant dans son appartement, situé dans le 17e arrondissement de Paris, par son employée de maison peu après 8 heures du matin, précise le quotidien.

RFI - Jean-Louis Murat et The Delano Orchestra, Nouvel album, Babel

Pour ses nouvelles aventures, Jean-Louis Murat s'est entouré d'un jeune groupe auvergnat, The Delano Orchestra. Grand bien lui en a pris, Babel, est un double album qui casse la routine et donne à entendre un Murat inattendu, autrement plus aérien.

 
Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster..

C'est déjà ça - Maxime Le Forestier, quarante ans sous les réverbères

Maxime Le Forestier était au Fémina bordelais hier soir, le troisième depuis le début d'une tournée-fleuve, son dernier album "Le cadeau" sous le bras. Spectacle impeccable, complice et chaleureux, où les nouveaux titres sont au creux d'une farandole de classiques.

Nos Enchanteurs - Scènes de rimes pour ivresse en vers

Chaque année, les vendanges de Montmartre mettent le 18 éme en fêtes, et la chanson, la poésie sont à l’honneur, dans un ensemble riche et diversifié de spectacles, expos, conférences et autres réjouissances gratuites.

Il y a eu la soirée « vin et chanson » jeudi, dont on a parlé ici, et dimanche, c’était une création « Ivresse » confiée à Clarika et Daphné, et ce fut gouleyant. Ces dames se sont offert, en plus de quelques vers, et verres de grande qualité, la présence d’Albin de la Simone et de Pierre Lapointe, on ne refuse rien, surtout pas le meilleur.

C'est déjà ça - Yves Duteil, la ballade ininterrompue

S'il ne hante plus guère les plateaux de télévision, Yves Duteil n'a jamais perdu le fil d'une carrière entamée en 1972. De passage en terre charentaise avec un spectacle tiré de son 14e album, "Flagrant Délice", il se confie sur son rapport à la création, le lien entretenu avec le public via son blog ou encore le climat actuel d'intolérance

Nos Enchanteurs - Clarika/Daphné, de vers en verre à la Cigale

Nous vous avions fait la promesse, en août dernier, de parfois confronter nos plumes sur un même disque, un même bouquin, un même concert. Non une écriture à deux, mais deux avis distincts. NosEnchanteurs ne se refusant rien, voici nos deux parisiens, Norbert Gabriel et Patrick Engel, se disputant Clarika et Daphné, prises de choix s’il en est. On lira ci-dessous le regard de Patrick Engel ; celui de Norbert Gabriel est ici.

RFI - Jean Guidoni magnifie Leprest, Nouvel album, Paris-Milan

Quand un interprète magistral s'allie à un auteur d'exception, cela ne peut que provoquer des étincelles. Sur ce Paris-Milan, Jean Guidoni s'empare des mots du regretté Allain Leprest. Douze textes inédits mis superbement en musique par Romain Didier qui palpitent sous nos peaux et qu'on sent vibrer dans nos poitrines. Du grand art.

Nos Enchanteurs (avril 2013) - Emilie Marsh : désirs d’elle

C’est un disque où tout est précieux, rien ne s’y trouve par hasard. Où chaque aspect, qu’il soit du son, des images, ou des mots qui y sont consignés, sagement, malicieusement, même le plus petit détail, a été pensé. En cela, c’est un disque rassurant, paisible, qu’il sera agréable de retrouver de temps à autres, souvent même, sur la platine. Trop sage peut-être : pour l’avoir vu en scène, on sait ce qu’Emilie Marsh peut y donner, en des notes plus turbulences, parfois teintées classiques, d’autre fois rock. Comme des pleins et des déliés dans la portée…

20 octobre

Le Point - Vive la censure ! "En France, le délit de blasphème n'existe pas"

Pourquoi et comment peut-on interdire une chanson en France ? Entretien avec Emmanuel Pierrat, avocat et auteur, avec Aurélie Sfez, de "100 chansons censurées".

Nos Enchanteurs - Christophe, faiseur de tubes, bricoleur de sons

Christophe, 15 octobre, salle Aristide-Briand à Saint-Chamond,

Il vient tout juste d’arriver sur scène, encore nimbé de relative obscurité, que des voix dans la salle s’élèvent pour lui crier « Bon anniversaire ! ». Donc, Christophe, 69 ans depuis deux jours, qui vient nous faire l’Intime. Si la scène toute entière est désormais parsemée de projecteurs qui dessinent des architectures de lumières, il est et sera seul, aux synthés, au piano, aux guitares. Solo, « robe sonore pour les filles et blues pour les garçons. »

Nos Enchanteurs - Chanson Plus : enfin de la realTV dans NosEnchanteurs

.... Au lieu d’envoyer vos enfants chéris faire l’école des fans des vedettes, en passant par le conservatoire du coin, il faut aller toutes affaires cessantes à l’Alhambra, ce Grand Casting est fait pour vous, pour passer un très bon moment, que vous soyez un expert des realtvcrochet, ou un néophyte de la chose, vous en ressortirez ravis, instruits de bons tuyaux propres à monter en haut de l’affiche, car avec Chanson Plus Bifluorée, la voie royale est ouverte. D’ailleurs, la consécration est avérée, leur spectacle « Le Grand Casting » est soutenu par un sponsor qui essuie tout problème et toute avanie, ils le valent bien. (Je veux bien citer la marque, mais après réception et encaissement du chèque, réalisme oblige !)

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

LE LIVE - Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003

France Musique - Jean-Louis Murat, pour la sortie du disque "Babel"

Vincent Josse reçoit Jean-Louis Murat, à l'occasion de la sortie du nouvel album "Babel", enregistré avec le Delano Orchestra.

mardi, 21 octobre 2014

Djamila, Bernard Joyet

Mamy a fait sa révérence, Bernard Joyet

Ma bible, Bernard Joyet

On s'ra jamais vieux, Bernard Joyet

Bernard Joyet et Michèle Bernard chantent "Maintenant ou jamais" (Michèle Bernard)

Verdun, Bernard Joyet