Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 août 2017

L'actualité de la chanson française du 1er au 15 août

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 1er septembre.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

L'album de la semaine - Ariane Moffatt, Le petit spectacle à La Chapelle

La vidéo de la semaine : Pierre de Grenoble par Malicorne le 12 août 2017 au Festival du Chant de Marin de Paimpol 

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

L'album du mois : Jeanne Moreau

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Les vidéos du mois : Les artistes du nouveau Francofans (Lo'Jo, Soan, Cabadzi,Ben Mazué, Gauvain Sers, Chelon, Lamuzgueule, Une touche d'optimisme, Les Balochiens....)

AVIGNON OFF EN CHANSONS

Francofans - Avignon Off 2017 en chansons par Yves Le Pape

Le Festival Off d'Avignon a proposé comme chaque année une très riche programmation en chansons et spectacles musicaux. En voici donc quelques chroniques mises à jour épisodiquement au fil du mois de juillet.

Les chroniques des concerts de Hildebrandt, Nicolas Jules, Clément Bertrand, Amélie les crayons, Nathalie Miravette, Garance....

MALICORNE

Pierre de Grenoble, une dernière fois sur scène que j'ai enregistré  le 12 août au Festival du Chant de Marin de Paimpol
__________________

Ouest France - Historique : Malicorne fait ses adieux à la scène à Paimpol

Malicorne a quitté la scène, samedi soir, à Paimpol sur la scène du Chant de marin. Après 43 ans de carrière, le groupe a confirmé qu’il faisait ses adieux !

« Ce soir, c’est le dernier concert de Malicorne, après ça, on arrête. » La déclaration de Gabriel Yacoub tombe après une heure de concert. L’incompréhension, voire le trouble, ont fait monter une clameur de la foule rassemblée sur le Champ de Foire. « La boucle est bouclée, continue le guitariste chanteur. On a commencé ici, en Bretagne, on finit ici, ça me semble correct. On est très content et c’est une décision sereine. »

Nos Enchanteurs - Malicorne : il n’y aura plus d’après

Une page qu’on a cru réouverte s’est définitivement fermée hier, à Paimpol, dans les Côtes-d’Armor : à l’issue d’un ultime concert, Malicorne a pour toujours obturé le chaudron, forcément magique, où ont mijoté tant de ballades traditionnelles, de légendes, de complaintes belles et parfois cruelles. On avait cru le retour, il y a quelques années, de cette formation mythique créée autour de Gabriel et Marie Yacoub (devenue Marie Sauvet) en 1974, à la suite du succès du disque Pierre de Grenoble.

CLAUDE ASTIER

Nos Enchanteurs - Claude Astier, mort en 2017

Claude Astier a joué son rôle, comme il jouait du violon, avec rigueur et déraison. On ne disait pas « le professeur Astier » parce qu’il avait enseigné l’espagnol, mais parce qu’il apprenait la vie à ceux qui se seraient contentés de la subir. Guitariste tzigane avec des gitans, fabricant de bijoux, cailloux, joujoux, chanteur d’horreurs, donneur de joie, inventeur du glaucoscope, écriveur de tout et même d’autres choses, il a tout tenté pour nous montrer que la vie n’est pas noire ou blanche.

CENTREDUMONDE

Télérama - Centredumonde, Rêvons plus sombre

D'un petit label brestois curieux et défricheur, nous parviennent régulièrement des productions au potentiel commercial à peu près nul, mais à l'esthétique radicale, attirante ou rebutante, souvent intéressante. Tel est le premier album de Centredumonde, duo masculin qui dans une synthèse de pop, chanson, cold wave et punk décline sans répit sa mélancolie. « Rêvons plus sombre », invite d'entrée la voix grave et atone du chanteur...

Longueur d'ondes - Rêvons plus sombre

Que vaut l’insouciance dans la chanson française ? Probablement beaucoup lorsqu’elle hume le parfum du temps. C’est le cas ici : truffaldien, nostalgique, à la limite du désuet, Joseph Bertrand bricole des comptines tendres-amères qui n’exigent rien d’autre qu’un peu d’attention. Le spleen se change en observations désinvoltes, la voix traînante ressasse les moments perdus pour mieux jouir du présent. À la manière d’un Alex Beaupain, le Brestois promène ses souvenirs au gré des villes (Paris, Bristol, Copenhague), mais sans amertume, jamais très loin de la distance résignée.

SOUCHON

RFI - Alain Souchon, (re)visite collective

A qui le tour dans cette course effrénée et sans fin de l'album-hommage ? C'est cette fois-ci au tour d'Alain Souchon avec Souchon dans l'air. Pour le premier volume sorti en juin dernier, ce sont ses chansons phares qui sont célébrées. Vanessa Paradis, - M - , Benjamin Biolay ou Izia font notamment partie de ce casting de luxe. Rencontre avec Pierre Souchon, aux commandes de ce projet avec son frère Charles (Ours) et Renaud Letang à la réalisation.

Un été en Souchon. "Moitié moi, moitié toi" par Guy Béart (1958)

Alain Souchon raconte "son" Guy Béart, un souvenir d’adolescence et un choc pour toute une génération.

France Info - Un été en Souchon. "Hollywood" par David McNeil (1973)

Alain Souchon a choisi d'évoquer aujourd'hui un des rares auteurs qui écrive avec lui des textes de chansons, hélas méconnu du grand public.

Un été en Souchon. "Elsa" par Léo Ferré (1961)

Tout l’été, Alain Souchon choisit des chansons qui le fascinent ou qu’il admire. Et, ensemble, nous explorons leur histoire, leur résonnance dans notre mémoire, l’épopée de leurs créateurs. Lundi, Elsa par Léo Ferré, sur un texte de Louis Aragon, en 1961. 

Un été en Souchon. "Souvenirs, souvenirs" par Johnny Hallyday (1960)

C'est en Allemagne, curieusement, qu'Alain Souchon a découvert ce grand classique de Johnny.

Un été en Souchon. "Diabolo menthe" par Yves Simon (1977)

Aujourd'hui, Alain Souchon évoque un camarade de ses débuts sur le label RCA dans les années 70.

Un été en Souchon. "Sur mon cou" par Étienne Daho (2010)

Un chanteur pop mais lettré : Alain Souchon évoque aujourd’hui avec nous l’artiste qui a consacré un album au  "Condamné à mort" de Jean Genet.

Un été en Souchon. "Tous les garçons et les filles" par Françoise Hardy (1962)

Alain Souchon évoque Françoise Hardy et l’arrivée de cette voix autant singulière que bouleversante en pleine époque yé-yé.

Un été en Souchon "Au bois de mon cœur" par Georges Brassens (1957)

Alain Souchon appartient à une génération pour qui "le bon maître" a été d’une influence décisive et suscitait des passions et des désordres qui ne sont pas encore éteints aujourd’hui.

MICROSSILLONS

France Musique - Un site participatif propose d'écouter des milliers d'enregistrements anciens

Avec The great 78 rpm project, des collectionneurs peuvent partager leurs trésors et permettre à des internautes d'écouter des enregistrements introuvables. Plusieurs milliers de disques sont déjà disponibles.

Brassens chante ses chansons poétiques

Edith Piaf, La rue aux chansons

DOMINIQUE A

France Culture - Dominique A : "J’ai l’impression que mes disques se répondent entre eux"

Comment Dominique A compose et travaille sur ces chansons ? C'est ce qu'il dévoile dans le cadre de cette masterclasse dédiée, enregistrée en public à la maison de la radio.

De son vrai nom, Dominique Ané est né en 1968 à Provins en Seine et Marne. Auteur, compositeur et interprète français, il est considéré comme l’un des fondateurs de la « nouvelle scène française » au début des années 1990. Son premier 33 tours est « Un disque sourd », autoproduit en 1991 qui contient déjà les morceaux qui seront dans « La fossette » sorti chez Lithium sous le numéro 003 de ce label. Dominique A a remporté en 2013, une Victoire de la musique en tant qu’artiste interprète de l’année. L’académie Charles-Cros l’a récompensé en 2010 avec le prix In Honorem Interprètes pour l’ensemble de son œuvre.

BERTHE SYLVA

« C'est aujourd'hui dimanche, tiens, ma jolie maman… Voici des roses blanches, que ton coeur aime tant... » ou « On n'a pas tous les jours vingt ans, ça nous arrive un' fois seul'ment... ». Si le nom de Berthe Sylva est aujourd’hui oublié du grand public, plusieurs générations de Français connaissent encore ses airs de musette, et ces quelques phrases de refrains mélodramatiques qui lui ont valu tant de succès dans les années 1930.  Née le 7 février 1885 à Lambézellec près de Brest, Berthe Faquet - de son vrai nom -, fille d’un marin et d’une couturière est dotée d’une mémoire surprenante.
 
ARIANE MOFFATT
 
 
En privilégiant l'acoustique, ces titres de la formidable Québécoise gagnent encore en puissance.

Si on avait perdu de vue Ariane Moffatt ces derniers temps, égarés notamment par des arrangements électro ou 80 un peu froids, ce disque court (huit titres), enregistré en live et en quasi acoustique (piano, guitare, et une touche de programmations), dans l'intimité d'une toute petite salle montréalaise, a le don de rappeler l'essentiel : d'abord, que même dépouillées de leurs apparats de production, ses chansons tiennent la route, et même y gagnent en puissance — à la manière d'une femme qui serait encore plus belle sans maquillage —, alors que tant de morceaux pop ramenés à leur plus simple appareil semblent affreusement rachitiques.

LAVILLIERS

RFI - «Le plus vieil employé de Barclay» (Episode 1)

La rencontre entre un rebelle engagé et Eddy Barclay, l’homme qui incarna le show business à paillettes. 50 ans de carrière pour un artiste à mi-chemin entre la chanson française traditionnelle poétique et le rock, dont sa génération est issue.

«Monsieur Lavilliers» (Episode 2)

Emouvantes retrouvailles méditerranéennes avec un ami très cher pour un homme d’une grande fidélité en amitié. La révolte, profondément inscrite en lui, le mène vers des engagements qui ne sont pas liés à ses intérêts. Monsieur Lavilliers est en quête permanente de contacts humain

«Le Gringo» (Episode 3)

Les extraordinaires aventures d’un reporter musical et social au Nicaragua avec son ami de toujours le percussionniste Mahut. Le créateur d’O Gringo, album symbole par excellence du voyage, à la rencontre des musiques dans les lieux où elles se pratiquent.

«Bernard, quand tu veux !» (Episode 4)

Les coulisses d’un concert du «Printemps des Nuits du Sud». De l’arrivée de l’artiste à l’aéroport, à la répétition, en passant par une rencontre avec la presse jusqu’à la montée du chanteur sur scène face à un public impatient de l’écouter.

«Tourneur, fraiseur, chanteur» (Episode 5)

Une visite au siège de la CFDT à Paris pour le départ en retraite d’un ami syndicaliste. L’histoire d’un artiste issu du milieu ouvrier dont la constance des engagements en démontre la sincérité.

«C’est génial, on a du courant !» (Episode 6)

De New-York à Port au Prince en passant par Dakar, Hô-Chi-Minh-Ville ou Paris, les tours du monde d’un enfant qui réalise ses rêves et chante des causes perdues sur des musiques tropicales.

JEANNE MOREAU

Télérama - Jeanne Moreau chanteuse tourbillonnante

Même sans une imposante discographie, Jeanne Moreau, disparue à 89 ans ce 31 juillet, sera entrée dans l’histoire de la chanson. Elle nous laisse au moins deux classiques : “Le Tourbillon de la vie” “J'ai la mémoire qui flanche”. Pour elle, la chanson était beaucoup une histoire d’amitié.

C'est déjà ça - Jeanne Moreau, l'audace

L'actrice mais aussi chanteuse est partie à l'âge de 89 ans à la tête d'une carrière exemplaire et d'une liberté qui l'était encore plus. Reprendre avec Daho en 2010 les textes sulfureux d'un Jean Genet qu'elle avait côtoyé, n'aura pas été la moindre de ses audaces. En marge du "Tourbillon" justement ressassé, ce condamné à mort nous hante encore.
 
 
Quelques heures après l'annonce du décès de Jeanne Moreau, la grande Brigitte Fontaine nous a adressé ce texte, inédit, écrit pour l'actrice disparue.

Libé - Jeanne Moreau, chanteuse sans en avoir l'air

Sans jamais revendiquer une carrière de musicienne, Jeanne Moreau a mis sa voix unique au service des mots de grands auteurs, comme des siens, fournissant à la chanson française parmi ses plus belles pépites.

En 1962, Jeanne Moreau assise près d’un guitariste, les mains sur les genoux, s’est mise à chanter devant la caméra de François Truffaut. «Elle avait des bagues à chaque doigt…»

La scène de Jules et Jim, devenue presque un monument à elle seule, a lancé l’autre carrière de l’actrice : celle d’une chanteuse à la voix grave, particulièrement attachée aux mots.

Le Figaro - Jeanne Moreau, «le tourbillon de la vie» en chansons

Décédée à l'âge de 89 ans ce lundi, l'actrice à la voix reconnaissable entre mille était aussi chanteuse à ses heures. Connue mondialement pour ses rôles au cinéma, elle a aussi légué des chansons populaires et poétiques. Du célèbre titre Le Tourbillon au Blues indolent, Le Figaro vous propose une playlist de ses 5 titres cultes.

RFI - Les ballades de Jeanne Moreau

Monstre sacré du cinéma et du théâtre, Jeanne Moreau a aussi marqué de son élégance le monde de la chanson française. Retour sur le parcours musical de cette grande dame, qui vient de disparaître à l’âge de 89 ans.

BFM TV - Jeanne Moreau en cinq chansons de Brigitte Bardot à Etienne Daho

La célèbre actrice, connue pour ses rôles dans Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim et Les Valseuses, a été retrouvée morte à son domicile ce lundi. Retour sur un pan essentiel de sa carrière: la musique.

BARBARA WELDENS
 
 
On ne meurt pas à 35 ans. Si, en fait. Parfois bêtement. Barbara Weldens.
Morte sur scène hier soir, à priori électrocutée, alors qu’elle donnait un concert dans l’église des cordonniers à Gourdon, dans le Lot, dans le cadre du Festival Léo Ferré. Pourquoi j’ai eu une peine immense en apprenant la mort de Barbara Weldens ce matin. Je ne la connaissais pas personnellement. Elle n’était pas une amie. Juste son talent m’impressionnait. Juste, elle représentait la vie. Juste, elle me semblait puissante et invincible. Une chanteuse hors du temps au talent incommensurable. La seule femme qui racontait des histoires de femmes et qui me filait des frissons

Norbert Gabriel - Barbara Weldens

Parfois, souvent, je m’interroge sur l’utilité et l’intérêt des chroniques de concert publiées ça et là.

Aujourd’hui j’ai un élément de réponse. Il y a deux heures, j’ai appris que Barbara Weldens est morte, très vraisemblablement électrocutée sur la scène où elle chantait. Je ne la connaissais que par la chronique de Danièle Sala, aux Rencontres Marc Robine, il y a quelques jours. Mais par cette chronique, j’avais très envie de découvrir en scène cette artiste étonnante… Et il y avait presque une sorte d’intimité virtuelle, à sens unique, qui s’était créée. Sa disparition brutale laisse un vide et une douleur que je n’aurais pas imaginée. Comme un rendez vous d’amour manqué..

Nos Enchanteurs - Barbara Weldens, 1982-2017

Le monde de la chanson est en deuil, d’un deuil cruel car tragique. Barbara Weldens, 35 ans, s’était imposée depuis quelques années sur scène, où elle nous impressionnait chaque fois.

Rappelons que Barbara Weldens venait de sortir, en février de cette année, son premier album, Le grand H de l’Homme, qu’elle avait été lauréate du Pic d’Or de Tarbes et venait de recevoir un Coup de cœur de l’Académie du disque Charles-Cros. Barbara Weldens devait se produire à Barjac, en première partie d’Yves Jamait. Un artiste n’est pas interchangeable et Barbara ne sera pas remplacée.

Rencontres Marc Robine 2017, quatrième jour.

.... Arrive alors l’ étonnante découverte de ces dernières années, Barbara Weldens, une grande blonde voluptueuse à crête iroquoise, en short et haut noir, escarpins rouges, qu’elle nous montre et qu’elle balance, car elle a envie d’être à l’aise pour bouger. Elle en reprendra un un peu plus tard, pour téléphoner à Alice du pays des merveilles : Allo, allo, Alice tu m’entends ?

lundi, 21 août 2017

Pierre de Grenoble par Malicorne le 12 août 2017 au Festival du Chant de Marin de Paimpol

Pierre de Grenoble chanté pour la dernière fois sur scène à l'occasion du dernier concert de Malicorne au Festival du Chant de Marin de Paimpol le 12 août 2017.... 43 ans après leur tout premier concert. C'était en 1974 et en Bretagne.

samedi, 19 août 2017

Le concert de la fin de semaine : Malicorne - Concert exceptionnel aux Francofolies de la Rochelle (2010)

L'actualité de la chanson française du 1er au 15 août

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 1er septembre.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

Le concert de la semaine : Carmen Maria Vega au Divan du Monde (Mars 2017)

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

L'album du mois : Jeanne Moreau

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Les vidéos du mois : Les artistes du nouveau Francofans (Lo'Jo, Soan, Cabadzi,Ben Mazué, Gauvain Sers, Chelon, Lamuzgueule, Une touche d'optimisme, Les Balochiens....)

Le clip de la fin de semaineLouane - On était beau

L'album de la fin de semaine - Centredumonde, Rêvons plus sombre

Le concert de la fin de semaine : Malicorne - Concert exceptionnel aux Francofolies de la Rochelle (2010)

AVIGNON OFF EN CHANSONS

Francofans - Avignon Off 2017 en chansons par Yves Le Pape

Le Festival Off d'Avignon a proposé comme chaque année une très riche programmation en chansons et spectacles musicaux. En voici donc quelques chroniques mises à jour épisodiquement au fil du mois de juillet.

Les chroniques des concerts de Hildebrandt, Nicolas Jules, Clément Bertrand, Amélie les crayons, Nathalie Miravette, Garance....

MALICORNE

Pierre de Grenoble, une dernière fois sur scène que j'ai enregistré  le 12 août au Festival du Chant de Marin de Paimpol
__________________

Ouest France - Historique : Malicorne fait ses adieux à la scène à Paimpol

Malicorne a quitté la scène, samedi soir, à Paimpol sur la scène du Chant de marin. Après 43 ans de carrière, le groupe a confirmé qu’il faisait ses adieux !

« Ce soir, c’est le dernier concert de Malicorne, après ça, on arrête. » La déclaration de Gabriel Yacoub tombe après une heure de concert. L’incompréhension, voire le trouble, ont fait monter une clameur de la foule rassemblée sur le Champ de Foire. « La boucle est bouclée, continue le guitariste chanteur. On a commencé ici, en Bretagne, on finit ici, ça me semble correct. On est très content et c’est une décision sereine. »

Nos Enchanteurs - Malicorne : il n’y aura plus d’après

Une page qu’on a cru réouverte s’est définitivement fermée hier, à Paimpol, dans les Côtes-d’Armor : à l’issue d’un ultime concert, Malicorne a pour toujours obturé le chaudron, forcément magique, où ont mijoté tant de ballades traditionnelles, de légendes, de complaintes belles et parfois cruelles. On avait cru le retour, il y a quelques années, de cette formation mythique créée autour de Gabriel et Marie Yacoub (devenue Marie Sauvet) en 1974, à la suite du succès du disque Pierre de Grenoble.

SOUCHON

RFI - Alain Souchon, (re)visite collective

A qui le tour dans cette course effrénée et sans fin de l'album-hommage ? C'est cette fois-ci au tour d'Alain Souchon avec Souchon dans l'air. Pour le premier volume sorti en juin dernier, ce sont ses chansons phares qui sont célébrées. Vanessa Paradis, - M - , Benjamin Biolay ou Izia font notamment partie de ce casting de luxe. Rencontre avec Pierre Souchon, aux commandes de ce projet avec son frère Charles (Ours) et Renaud Letang à la réalisation.

Un été en Souchon. "Moitié moi, moitié toi" par Guy Béart (1958)

Alain Souchon raconte "son" Guy Béart, un souvenir d’adolescence et un choc pour toute une génération.

France Info - Un été en Souchon. "Hollywood" par David McNeil (1973)

Alain Souchon a choisi d'évoquer aujourd'hui un des rares auteurs qui écrive avec lui des textes de chansons, hélas méconnu du grand public.

Un été en Souchon. "Elsa" par Léo Ferré (1961)

Tout l’été, Alain Souchon choisit des chansons qui le fascinent ou qu’il admire. Et, ensemble, nous explorons leur histoire, leur résonnance dans notre mémoire, l’épopée de leurs créateurs. Lundi, Elsa par Léo Ferré, sur un texte de Louis Aragon, en 1961. 

Un été en Souchon. "Souvenirs, souvenirs" par Johnny Hallyday (1960)

C'est en Allemagne, curieusement, qu'Alain Souchon a découvert ce grand classique de Johnny.

Un été en Souchon. "Diabolo menthe" par Yves Simon (1977)

Aujourd'hui, Alain Souchon évoque un camarade de ses débuts sur le label RCA dans les années 70.

Un été en Souchon. "Sur mon cou" par Étienne Daho (2010)

Un chanteur pop mais lettré : Alain Souchon évoque aujourd’hui avec nous l’artiste qui a consacré un album au  "Condamné à mort" de Jean Genet.

Un été en Souchon. "Tous les garçons et les filles" par Françoise Hardy (1962)

Alain Souchon évoque Françoise Hardy et l’arrivée de cette voix autant singulière que bouleversante en pleine époque yé-yé.

Un été en Souchon "Au bois de mon cœur" par Georges Brassens (1957)

Alain Souchon appartient à une génération pour qui "le bon maître" a été d’une influence décisive et suscitait des passions et des désordres qui ne sont pas encore éteints aujourd’hui.

CLAUDE ASTIER

Nos Enchanteurs - Claude Astier, mort en 2017

Claude Astier a joué son rôle, comme il jouait du violon, avec rigueur et déraison. On ne disait pas « le professeur Astier » parce qu’il avait enseigné l’espagnol, mais parce qu’il apprenait la vie à ceux qui se seraient contentés de la subir. Guitariste tzigane avec des gitans, fabricant de bijoux, cailloux, joujoux, chanteur d’horreurs, donneur de joie, inventeur du glaucoscope, écriveur de tout et même d’autres choses, il a tout tenté pour nous montrer que la vie n’est pas noire ou blanche.

CENTREDUMONDE

Télérama - Centredumonde, Rêvons plus sombre

D'un petit label brestois curieux et défricheur, nous parviennent régulièrement des productions au potentiel commercial à peu près nul, mais à l'esthétique radicale, attirante ou rebutante, souvent intéressante. Tel est le premier album de Centredumonde, duo masculin qui dans une synthèse de pop, chanson, cold wave et punk décline sans répit sa mélancolie. « Rêvons plus sombre », invite d'entrée la voix grave et atone du chanteur...

Longueur d'ondes - Rêvons plus sombre

Que vaut l’insouciance dans la chanson française ? Probablement beaucoup lorsqu’elle hume le parfum du temps. C’est le cas ici : truffaldien, nostalgique, à la limite du désuet, Joseph Bertrand bricole des comptines tendres-amères qui n’exigent rien d’autre qu’un peu d’attention. Le spleen se change en observations désinvoltes, la voix traînante ressasse les moments perdus pour mieux jouir du présent. À la manière d’un Alex Beaupain, le Brestois promène ses souvenirs au gré des villes (Paris, Bristol, Copenhague), mais sans amertume, jamais très loin de la distance résignée.

MICROSSILLONS

France Musique - Un site participatif propose d'écouter des milliers d'enregistrements anciens

Avec The great 78 rpm project, des collectionneurs peuvent partager leurs trésors et permettre à des internautes d'écouter des enregistrements introuvables. Plusieurs milliers de disques sont déjà disponibles.

Brassens chante ses chansons poétiques

Edith Piaf, La rue aux chansons

DOMINIQUE A

France Culture - Dominique A : "J’ai l’impression que mes disques se répondent entre eux"

Comment Dominique A compose et travaille sur ces chansons ? C'est ce qu'il dévoile dans le cadre de cette masterclasse dédiée, enregistrée en public à la maison de la radio.

De son vrai nom, Dominique Ané est né en 1968 à Provins en Seine et Marne. Auteur, compositeur et interprète français, il est considéré comme l’un des fondateurs de la « nouvelle scène française » au début des années 1990. Son premier 33 tours est « Un disque sourd », autoproduit en 1991 qui contient déjà les morceaux qui seront dans « La fossette » sorti chez Lithium sous le numéro 003 de ce label. Dominique A a remporté en 2013, une Victoire de la musique en tant qu’artiste interprète de l’année. L’académie Charles-Cros l’a récompensé en 2010 avec le prix In Honorem Interprètes pour l’ensemble de son œuvre.

BERTHE SYLVA

« C'est aujourd'hui dimanche, tiens, ma jolie maman… Voici des roses blanches, que ton coeur aime tant... » ou « On n'a pas tous les jours vingt ans, ça nous arrive un' fois seul'ment... ». Si le nom de Berthe Sylva est aujourd’hui oublié du grand public, plusieurs générations de Français connaissent encore ses airs de musette, et ces quelques phrases de refrains mélodramatiques qui lui ont valu tant de succès dans les années 1930.  Née le 7 février 1885 à Lambézellec près de Brest, Berthe Faquet - de son vrai nom -, fille d’un marin et d’une couturière est dotée d’une mémoire surprenante.
 
ARIANE MOFFATT
 
 
En privilégiant l'acoustique, ces titres de la formidable Québécoise gagnent encore en puissance.

Si on avait perdu de vue Ariane Moffatt ces derniers temps, égarés notamment par des arrangements électro ou 80 un peu froids, ce disque court (huit titres), enregistré en live et en quasi acoustique (piano, guitare, et une touche de programmations), dans l'intimité d'une toute petite salle montréalaise, a le don de rappeler l'essentiel : d'abord, que même dépouillées de leurs apparats de production, ses chansons tiennent la route, et même y gagnent en puissance — à la manière d'une femme qui serait encore plus belle sans maquillage —, alors que tant de morceaux pop ramenés à leur plus simple appareil semblent affreusement rachitiques.

LAVILLIERS

RFI - «Le plus vieil employé de Barclay» (Episode 1)

La rencontre entre un rebelle engagé et Eddy Barclay, l’homme qui incarna le show business à paillettes. 50 ans de carrière pour un artiste à mi-chemin entre la chanson française traditionnelle poétique et le rock, dont sa génération est issue.

«Monsieur Lavilliers» (Episode 2)

Emouvantes retrouvailles méditerranéennes avec un ami très cher pour un homme d’une grande fidélité en amitié. La révolte, profondément inscrite en lui, le mène vers des engagements qui ne sont pas liés à ses intérêts. Monsieur Lavilliers est en quête permanente de contacts humain

«Le Gringo» (Episode 3)

Les extraordinaires aventures d’un reporter musical et social au Nicaragua avec son ami de toujours le percussionniste Mahut. Le créateur d’O Gringo, album symbole par excellence du voyage, à la rencontre des musiques dans les lieux où elles se pratiquent.

«Bernard, quand tu veux !» (Episode 4)

Les coulisses d’un concert du «Printemps des Nuits du Sud». De l’arrivée de l’artiste à l’aéroport, à la répétition, en passant par une rencontre avec la presse jusqu’à la montée du chanteur sur scène face à un public impatient de l’écouter.

«Tourneur, fraiseur, chanteur» (Episode 5)

Une visite au siège de la CFDT à Paris pour le départ en retraite d’un ami syndicaliste. L’histoire d’un artiste issu du milieu ouvrier dont la constance des engagements en démontre la sincérité.

«C’est génial, on a du courant !» (Episode 6)

De New-York à Port au Prince en passant par Dakar, Hô-Chi-Minh-Ville ou Paris, les tours du monde d’un enfant qui réalise ses rêves et chante des causes perdues sur des musiques tropicales.

JEANNE MOREAU

Télérama - Jeanne Moreau chanteuse tourbillonnante

Même sans une imposante discographie, Jeanne Moreau, disparue à 89 ans ce 31 juillet, sera entrée dans l’histoire de la chanson. Elle nous laisse au moins deux classiques : “Le Tourbillon de la vie” “J'ai la mémoire qui flanche”. Pour elle, la chanson était beaucoup une histoire d’amitié.

C'est déjà ça - Jeanne Moreau, l'audace

L'actrice mais aussi chanteuse est partie à l'âge de 89 ans à la tête d'une carrière exemplaire et d'une liberté qui l'était encore plus. Reprendre avec Daho en 2010 les textes sulfureux d'un Jean Genet qu'elle avait côtoyé, n'aura pas été la moindre de ses audaces. En marge du "Tourbillon" justement ressassé, ce condamné à mort nous hante encore.
 
 
Quelques heures après l'annonce du décès de Jeanne Moreau, la grande Brigitte Fontaine nous a adressé ce texte, inédit, écrit pour l'actrice disparue.

Libé - Jeanne Moreau, chanteuse sans en avoir l'air

Sans jamais revendiquer une carrière de musicienne, Jeanne Moreau a mis sa voix unique au service des mots de grands auteurs, comme des siens, fournissant à la chanson française parmi ses plus belles pépites.

En 1962, Jeanne Moreau assise près d’un guitariste, les mains sur les genoux, s’est mise à chanter devant la caméra de François Truffaut. «Elle avait des bagues à chaque doigt…»

La scène de Jules et Jim, devenue presque un monument à elle seule, a lancé l’autre carrière de l’actrice : celle d’une chanteuse à la voix grave, particulièrement attachée aux mots.

Le Figaro - Jeanne Moreau, «le tourbillon de la vie» en chansons

Décédée à l'âge de 89 ans ce lundi, l'actrice à la voix reconnaissable entre mille était aussi chanteuse à ses heures. Connue mondialement pour ses rôles au cinéma, elle a aussi légué des chansons populaires et poétiques. Du célèbre titre Le Tourbillon au Blues indolent, Le Figaro vous propose une playlist de ses 5 titres cultes.

RFI - Les ballades de Jeanne Moreau

Monstre sacré du cinéma et du théâtre, Jeanne Moreau a aussi marqué de son élégance le monde de la chanson française. Retour sur le parcours musical de cette grande dame, qui vient de disparaître à l’âge de 89 ans.

BFM TV - Jeanne Moreau en cinq chansons de Brigitte Bardot à Etienne Daho

La célèbre actrice, connue pour ses rôles dans Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim et Les Valseuses, a été retrouvée morte à son domicile ce lundi. Retour sur un pan essentiel de sa carrière: la musique.

BARBARA WELDENS
 
 
On ne meurt pas à 35 ans. Si, en fait. Parfois bêtement. Barbara Weldens.
Morte sur scène hier soir, à priori électrocutée, alors qu’elle donnait un concert dans l’église des cordonniers à Gourdon, dans le Lot, dans le cadre du Festival Léo Ferré. Pourquoi j’ai eu une peine immense en apprenant la mort de Barbara Weldens ce matin. Je ne la connaissais pas personnellement. Elle n’était pas une amie. Juste son talent m’impressionnait. Juste, elle représentait la vie. Juste, elle me semblait puissante et invincible. Une chanteuse hors du temps au talent incommensurable. La seule femme qui racontait des histoires de femmes et qui me filait des frissons

Norbert Gabriel - Barbara Weldens

Parfois, souvent, je m’interroge sur l’utilité et l’intérêt des chroniques de concert publiées ça et là.

Aujourd’hui j’ai un élément de réponse. Il y a deux heures, j’ai appris que Barbara Weldens est morte, très vraisemblablement électrocutée sur la scène où elle chantait. Je ne la connaissais que par la chronique de Danièle Sala, aux Rencontres Marc Robine, il y a quelques jours. Mais par cette chronique, j’avais très envie de découvrir en scène cette artiste étonnante… Et il y avait presque une sorte d’intimité virtuelle, à sens unique, qui s’était créée. Sa disparition brutale laisse un vide et une douleur que je n’aurais pas imaginée. Comme un rendez vous d’amour manqué..

Nos Enchanteurs - Barbara Weldens, 1982-2017

Le monde de la chanson est en deuil, d’un deuil cruel car tragique. Barbara Weldens, 35 ans, s’était imposée depuis quelques années sur scène, où elle nous impressionnait chaque fois.

Rappelons que Barbara Weldens venait de sortir, en février de cette année, son premier album, Le grand H de l’Homme, qu’elle avait été lauréate du Pic d’Or de Tarbes et venait de recevoir un Coup de cœur de l’Académie du disque Charles-Cros. Barbara Weldens devait se produire à Barjac, en première partie d’Yves Jamait. Un artiste n’est pas interchangeable et Barbara ne sera pas remplacée.

Rencontres Marc Robine 2017, quatrième jour.

.... Arrive alors l’ étonnante découverte de ces dernières années, Barbara Weldens, une grande blonde voluptueuse à crête iroquoise, en short et haut noir, escarpins rouges, qu’elle nous montre et qu’elle balance, car elle a envie d’être à l’aise pour bouger. Elle en reprendra un un peu plus tard, pour téléphoner à Alice du pays des merveilles : Allo, allo, Alice tu m’entends ?

Interview de Gabriel Yacoub & Marie Sauvet du groupe Malicorne avant leur tout dernier concert

C'est à Paimpol, au festival de chant de marin que le groupe de musique traditionnelle Malicorne donne son ultime concert après 45 ans d'existence. Gabriel Yacoub et Marie Sauvet nous ont accordé une interview avant d'entrer sur scène.

lundi, 14 août 2017

Pierre de Grenoble par Malicorne le 12 août 2017 au Festival du Chant de Marin de Paimpol

dimanche, 13 août 2017

Ouest-France - Historique : Malicorne fait ses adieux à la scène à Paimpol

Pierre de Grenoble, une dernière fois sur scène que j'ai enregistré  le 12 août au Festival du Chant de Marin de Paimpol
__________________

Ouest France

Malicorne a quitté la scène, samedi soir, à Paimpol sur la scène du Chant de marin. Après 43 ans de carrière, le groupe a confirmé qu’il faisait ses adieux !

« Ce soir, c’est le dernier concert de Malicorne, après ça, on arrête. » La déclaration de Gabriel Yacoub tombe après une heure de concert. L’incompréhension, voire le trouble, ont fait monter une clameur de la foule rassemblée sur le Champ de Foire. « La boucle est bouclée, continue le guitariste chanteur. On a commencé ici, en Bretagne, on finit ici, ça me semble correct. On est très content et c’est une décision sereine. »

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 21 mars 2016

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 mars

Le clip de la semaine - William Sheller, Une belle journée

Les vidéos de la semaine : Enzo Enzo et Sur les mains en concert à A Thou Bout d'Chant et les artistes qui seront aux 20 ans d'Agend'Arts les 26 et 27 mars

A LA UNE : 3 MINUTES SUR MER

Hexagone - 3 minutes sur mer, la lumière dans la mélancolie

Il y a un peu plus d’un an maintenant que j’ai découvert 3 minutes sur mer. A cette période-là, Guilhem Valayé participait à The Voice, et je me souviens encore de la claque que j’ai prise en l’entendant reprendre Avec le temps de Léo Ferré, et de cette émotion qu’il avait réussi à faire passer même derrière un écran de télé. C’est ce qui m’a poussée à creuser pour en savoir plus sur lui, et donc sur 3 minutes sur mer, composé de Guilhem Valayé, Samuel Cajal et Johan Guidou.

Soul Kitchen - A l’abordage avec 3 minutes sur mer

En août dernier, 3 minutes sur mer enregistrait leur premier album studio. A cette occasion, ils m’ont invité à assister à l’élaboration de leur dernier opus, j’en ai profité pour immortaliser cet instant éphémère qui restera gravé pour l’éternité !

Drôle de situation que d’être spectateur de ce moment de création. Je me rends compte de toute la difficulté pour eux de canaliser cette énergie et cette envie de faire le meilleur album. De pouvoir s’exprimer et revendiquer ce que chacun fait et ce qu’il est. Etre témoin des moments de doutes, de recherches, de tensions, de blocages qui permettront d’arriver à la synthèse de ce que chacun souhaitait mais qui ne pouvait sortir.

Nos Enchanteurs - 3 Minutes sur mer, à cœur fendre

.... Catapultés, nous le sommes, dans un monde supérieur, emportés dans des hauteurs pinkfloydiennes, dans cette atmosphère aérienne si propre à 3 Minutes sur mer. Le balancement caractéristique qu’on trouvait déjà dans Le jardin ou Le canapé nous berce et nous enveloppe, dans des chœurs en insistante sourdine, la voix de Guilhem nous fait oublier le message plutôt sombre de l’homme seul, enfermé, puisque s’ouvre la Cage protectrice aussi bien que contraignante, et que « tous mes malheurs seront des joies, toutes mes joies seront des pauses. »

Leur site Web

Leur page Facebook

RENAUD

OMAR ET MON ACCORDEON

Hexagone - Omar et mon accordéon, « Je suis de l’école des Ogres et des Têtes Raides »

Omar a vraiment fait ses débuts dans la chanson aux Valseuses, dans les Pentes de la Croix-Rousse à Lyon. Dans ce bar musical, il lui a fallu jouer de tous ses talents d’improvisateur pour capter l’attention du public. Mais aujourd’hui il a fait son chemin. Il écrit et compose ses chansons et il a un rendez-vous important avec le public lyonnais à l’occasion du festival des Chants de Mars. Il y assure en effet la première partie de Zoufris Maracas, une belle occasion pour lui de faire connaître son travail. Ce festival va débuter mardi avec les « 24 heures du mot » proposés par A Thou Bout d’Chant. Quelques dates sont depuis longtemps complètes (Miossec, GiedRé) mais il reste beaucoup d’occasions pour faire de belles découvertes dans les nombreuses salles partenaires du festival.

MICKEY 3D

Nos Enchanteurs - Mickey redresse les oreilles

Sept ans tout de même sans nouvelles, au moins discographi- ques. Il y eu bien cette tournée fin 2011 pour tester de nouvelles chansons dont au final il n’en a gardé aucune. Un an aussi pendant lequel il ressuscita son ancienne formation, 3DK, celle d’avant Mickey. Et l’écriture de beaucoup de chansons, dont il n’était pas toujours content. Pour Zaz. Pour Françoise Hardy, qui n’en a retenu aucune. Pour Vanessa Paradis, qui n’en a gardé qu’une, destinée justement à Hardy. Et puis cette voix, la sienne, que Mickey ne supportait plus, qu’il fuyait…

AL DELORT

Norbert Gabriel - Al Delort Nicotine

Il cultive une sorte de nonchalance tranquille et narquoise sur les petites et grandes histoires de la vie, comme des fables nimbées de musiques folk jazzy, allégories ou tranches de vie, écriture bien charpentée, savoureuse et illustrée d’images en clin d’oeil pudique et désabusé, « Livide devant ce lit vide » quand la peur de l’absence et du vide menace.

MALICORNE

C'est déjà ça - L'éternel voyage de Malicorne

En 1973, Malicorne ouvrait au folk le chemin de mélodies enfouies. Après maintes expérimentations, Gabriel Yacoub et sa bande hantent toujours les planches

KARIM KACEL

RFI - Karim Kacel, un homme discret, Nouvel album, Encore un jour

Voilà plus de trente ans qu’il écrit et compose dans le sillon d’une chanson française qu’il a pris l’habitude de défendre et de soutenir comme l’intermittent du spectacle qu’il est. C’est ainsi que Karim Kacel se présente, beaucoup plus que comme "chanteur" car il a toujours fui le tourbillon médiatique. Alors qu’il vient d’être réélu par ses pairs au poste de Vice-Président du Collège Variétés de l’Adami*, et après avoir tourné trois ans avec un spectacle qui rendait hommage au répertoire de Serge Reggiani, Karim Kacel est de retour avec un nouvel album de chansons originales, Encore un jour.

PHILIPPE CHATEL

Nos Enchanteurs - Philippe Chatel, la lumière après des années sombres

La voix s’est assombrie, plus grave. Le visage s’est couvert de rides, comme des nervures de feuilles ; les cheveux sont poivre et sel, le blanc l’emportera. Voici le retour, la Renaissance, d’un chanteur un jour disparu, le papa d’Émilie jolie, celui qui aime bien Lili. De nouveau Philippe Chatel, donc, 68 ans, longtemps après un accident de sport mécanique, un long coma et des années pour s’en remettre s’il s’en remet tout à fait un jour. Si on excepte une nouvelle version d’Émilie Jolie en 1997, son précédent album de création remonte à Anyway, il y a plus de vingt-cinq ans.

SIGOLENE VINSON

Norbert Gabriel - « Le caillou » : Sigolène Vinson

Pour autant on ne sera pas étonné : l’auteure ne laisse pas beaucoup de place au bonheur dans ces lignes. Aux journées qui s’écoulent lentement, oui. Innocentes, inoffensives, sous un ciel bienveillant, non. Même la beauté est terrible, les couchers de soleil, comme La Vénus d’Ille, meurtriers. Et pourtant, c’est un livre qui fait du bien.

DETOURS DE CHANT

Hexagone - Détours de chant : Chouf et Zaza Fournier au Metronum

Chouf, trente ans en janvier, quatre albums désormais. Trois ans auparavant, il fêtait la sortie de l’album précédent à La Dynamo, salle de capacité moindre et déjà un public debout. Il était alors en co-plateau avec le groupe Pauvres Martins, disparu depuis, peut être car celui-ci n’a pas assez bien géré son évolution en lien avec les salles aux jauges grandissantes et au public y afférent. Et ce qui marque dans le concert de Chouf c’est la maitrise de son évolution.

NEVCHE

Nos Enchanteurs - Nevché et Gildas Etevenard, pour l’ouïe et pour l’âme

A la voix et aux  guitares acoustique et électrique, Nevché (Frédéric Nevchehirlian) est loin d’être un inconnu pour les Marseillais. D’une part, il a consacré un album entier à son adolescence marseillaise, Rétroviseur (2014), d’autre part, on le voit un peu partout dans la vie culturelle  de la cité phocéenne, pourvu qu’il s’agisse de beaux mots, de musique sans barrières et d’amitiés artistiques. Il se balade aussi en France, en Suisse, au Québec ou au Maroc. Chanteur ou slameur, poète engagé et musicien toujours.

CORENTIN COKO

10 mars 2015, 18ème Printemps des Poètes, Corentin Coko (accordéon, flute, percussions, voix), Jérémy Champagne (guitare, trombone, percussions, voix), salle Avelana, Lavelanet (Ariège).

Corentin Coko n’en est pas à son coup d’essai en matière d’aventure poétique, de recherche savante ou pas… et surtout de rencontres. C’est même ce qui guide sa vie d’artiste. Alors quand il annonce qu’il va jouer en acoustique, qu’il fera participer le public, qu’il mêlera ses textes à ceux de Prévert, Apollinaire, Desnos, Couté ou Dimey, on dit « banco » !

TOULOUSE

Hexagone - Mes concerts coups de cœur de février !

Les deux derniers mois, en te présentant ma sélection pour les concerts à venir je t’ai évoqué quelques coups de cœur du mois précédent pour lesquels je n’avais pas écrit d’articles. Aussi aujourd’hui maintenant désormais, je te propose une sorte de nouvelle rubrique : Les coups de cœur du mois. Mes coups de cœur de février, c’est bien sûr Yanowski au festival Détours de Chant et Patrice Mercier à la Blackroom. Pour mes cinq autres artistes coups de cœur de février, je n’ai pas eu le temps, l’énergie ou les photos pour un article complet sur chacun. Cette chronique a pour objectif de te partager mon plaisir et surtout de te donner envie d’aller voir, à l’occasion, ces concerts et ces artistes. Certains sont des habituées d’Hexagone comme Chloé Lacan et Emilie Marsh, mais c’est une première pour Les Frères Brothers comme pour la découverte du mois Archibald. Et on terminera par un concert spécial Chansons à la cheminée. Je te les laisse découvrir ci-dessous, par ordre de passage sous mes yeux.

MATTHIAS VINCENOT

EDDY DE PRETTO

Hexagone - Eddy de Pretto, chanson d’hier et de demain

Lors de son passage aux Trois Baudets, le 27 février, Eddy de Pretto a fait sensation auprès d’une salle comble. L’accueil du public a été tel qu’ils ont programmé une nouvelle date le lundi 7 mars. La salle ne fut pas aussi pleine mais tout aussi enthousiaste. En même temps, difficile de ne pas être emporté dès lors qu’il entre sur scène.

ANNE CISARUK

Nos Enchanteurs - Portraits de femmes avec Annick Cisaruk au milieu

Il est dit que jadis Yanowski – celui du Cirque des Mirages – et Cisaruk se rencontrèrent et surent d’instinct, rare évidence, qu’ils travailleraient ensemble. Patience et longueur du temps. Ces deux-là évoluent dans un même cercle d’exigence, d’intelligence, dans le nectar, la soie des mots qui se font pleins et déliés, se gonflent d’importance et de beauté aussi sûrement que le généreux soufflet de Venitucci.

CYPRES

Hexagone - Cyprès – Demain dès l’aube…

Le regretté Marc Robine en avait fait une belle adaptation, Henri Tachan – repris plus tard par Pierre Perret – en donnait une version que je trouve assez plate. Cyprès a osé s’attaquer à la montagne Hugo, à ce petit miracle qu’est « Demain dès l’aube… »

Exercice ultra casse-gueule – n’est pas Brassens qui veut – on sait que mettre de la poésie en chanson est bien plus difficile qu’il n’y paraît. Personnage parfois patibulaire mais presque, à la nonchalance agaçante, Cyprès a néanmoins fait « ça ». Conserver intacte l’émotion du poème. Enchevêtrer une belle mélodie dans les mots d’un monstre sacré, sans s’en tenir scrupuleusement à la métrique mais en voguant autour

LEO FERRE

Nos Enchanteurs - La voix Ferré a-t-elle besoin de gardes-barrières ?

Une petite polémique agite actuellement le web des amateurs de chanson française. La cause ? Un coup de gueule sur Facebook d’un artiste, le chanteur Frasiak : Ce matin sur Europe 1, Thomas Dutronc parle de sa « reprise » du poème d’Aragon « Est-ce ainsi que les hommes vivent »(intitulée « Aragon » sur son CD)… Ce ne sont pas ses mots exacts mais en résumé il dit : « Je ne savais pas que Léo Ferré en avait fait une mise en musique…! Il y a aussi une belle version de Lavilliers…! Bon, on a un peu taillé dans le texte…! » Sic… Une honte : texte tronqué, vers dans le désordre, mélodie très bof, interprétation annuaire téléphonique…

WILLIAM SHELLER

C'est déjà ça - William Sheller, du style et du piquant

A bientôt 70 ans, William Sheller, le plus anglo-saxon des auteurs-compositeurs français, ne s’embarrasse plus de langue de bois promotionnelle. Son 13e album "Stylus" qu'il tourne au piano avec un quatuor à cordes, renoue avec l’intimisme élégant qui a fait son succès. Mais il n’envoie pas dire ses lassitudes.

GERARD PIERRON

Nos Enchanteurs - L’histoire d’un mec qu’a mal tourné

Ce mec là est né en 1945 à Thouars (Deux Sèvres), ville baignée par le Thouet, rivière tranquille dans laquelle il jetait sans doute quelques cailloux dans l’eau qui filait tranquillement se jeter dans la Loire à Saumur.

dimanche, 28 septembre 2014

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 septembre (mise à jour)

L'album du jour - Eli et Papillon, La Dernière Vague

L'album de la fin de semaine : Sanseverino, Le petit bal perdu

Le clip de la fin de semaine : Stromae - Ave Cesaria

Le concert de la fin de semaine : Bernard Lavilliers (concert complet) - Fête de l'Humanité 2014 - 14/09/2014

Le clip de la semaine : Arthur H - La Caissière Du Super

L'album de la semaine - Charlelie Couture : I m m o r t e l

A la une

L'Express, Gilles Médioni - Diane Dufresne: des airs, des hiers

Féministe, visionnaire, provocante, extravagante... Diane Dufresne, la diva pop québécoise, a ouvert la voie à bien des chanteuses. Elle égrène ses souvenirs avant son récital parisien, Partager les anges.

28 septembre

Le JDD - Sardou : "Je n'ai pas envie de passer pour un vieux con mais..."

INTERVIEW - Le chanteur revient au théâtre : Michel Sardou raconte au JDD à paraître demain sa nouvelle pièce et accepte d'évoquer son passé. Extraits.

C'est déjà ça - Stromae: un plan-séquence pour Cesaria

Alors qu'il s'apprête à prendre à la fin de l'année un repos... un peu mérité après plus d'un an d'une tournée pantagruélique, le prodige belge livre ce jour un nouveau clip, celui du savoureux titre "Ave Cesaria" en hommage à la diva Evora. Un plan-séquence à la vraie-fausse improvisation, à l'approximation d'un film de famille signé Henry Scholfield: encore un joli et brillant contre-pied du Tintin surdoué.

C'est déjà ça sur Facebook : https://www.facebook.com/blogcestdejaca

27 septembre

Nos Enchanteurs - Marie-Thérèse Orain en public… et intacte !

Intacte, et résolument originale. A l’heure où beaucoup de débutants entrent dans la carrière avec un album de douze/treize chansons, d’autres prennent le temps de travailler leur sujet, le peaufiner, l’étoffer, lui donner du corps et de l’âme. Vu sous cet angle, c’est un très grand cru longuement affiné que Marie-Thérèse Orain va mettre en boîte, et ce beau projet se concrétise dans les jours qui viennent. Résumé de ce qui se prépare.

Nos Enchanteurs - Céline Caussimon, longue attente

Attendu ? Oui. Le précédent opus de la Caussimon remonte à 2007. Il fut le dernier produit par Le Chant du Monde, sans grande promo d’ailleurs et c’est un euphémisme de le dire. Seul un ultérieur trois titres autoproduit avait pu nous faire patienter (l’un des trois est ici réenregistré). Encore que c’était en début 2009. Donc Attendue ! Espérée.

Culturebox - Sanseverino : "Le petit bal perdu, c'est un peu mes chansons de salle de bain"

Venez danser et faire la fête au "Petit Bal Perdu" de Sanseverino. Son dernier album est un régal de reprises à la sauce tsigane. Un nouveau projet qui s'inscrit comme un album de coups de coeur pour la chanson française des années 30 aux années 70.

Culturebox - Montand, Reggiani, Trénet, Piaf, Brassens... Le Petit bal perdu de Sanseverino

Il y a la chanson qui lui a donné envie d'être musicien, celle qu'il aurait aimé avoir écrit, celle qu'il verrait bien pour son enterrement. Le plus tsigane des chanteurs français Sanseverino revisite les années 1930 à 1960 dans "Le petit bal perdu", un album de reprises qui vient de paraître.

26 septembre

Télérama, Les disques rayés, le blog musique de François Gorin - Nino Ferrer (2), vinaigre et blues

C'était le temps des EP (45 tours 4 titres), on soignait moins les albums. Le premier Nino Ferrer s'appelle Enregistrement Public et il est enregistré en studio, avec des bruits de fans collés sur les premiers tubes (Mirza, Les Cornichons, Oh, hé, hein, bon !).

RFI - Les bonnes vibrations d'Arthur H, Nouvel album, Soleil dedans

Il sort à peine de deux spectacles sur la poésie antillaise et la poésie érotique que déjà Arthur H nous revient en solo avec Soleil dedans. Pour cet album américain, imaginé à Montréal, dans l’ouest des États-Unis et à Paris, monsieur Higelin (fils) alterne entre évanescences psychédéliques, chansons pop rigolotes mais pas que, et bien sûr, cette sensualité qui lui colle aux cordes vocales.

RFI - CharlÉlie Couture intime, Nouvel album, ImMortel

Depuis plus de trente ans, CharlÉlie peint et dépeint le monde dans des chansons aux paysages urbains, qui nous trimballent avec lui de Paris à New York. Tantôt rock, électro, blues ou jazz … Quand l’inclassable musicien est sans ses pinceaux, le fabuliste pose le décor avec des mots. On avait beaucoup aimé Fort-Rêveur, le voilà de retour avec l’élégant et entier ImMortel, dont il a confié la réalisation à Benjamin Biolay. Rencontre.

RFI - Le Show Mistinguet, Spectacle autour de la diva des années 20

À partir du 18 septembre, et pour plus de trois mois, le rideau du prestigieux Casino de Paris se lève sur la comédie musicale Mistinguett, Reine des Années folles. Le pitch ? La création, en ce même lieu, du premier Show Music-hall de l’histoire ! RFI Musique s’est immiscé lors des répétitions… Un reportage en compagnie du producteur Albert Cohen, du metteur en scène François Chouquet et de celle qui incarne l’héroïne, la chanteuse Carmen Maria Vega. Bienvenue aux préparatif

RFI - La belle étoile de Camélia Jordana, Nouvel album, Dans la peau

À 22 ans, Camélia Jordana, ex-candidate de la Nouvelle Star, en 2009, fait preuve d’une maturité impressionnante, multiplie les projets et assume des choix artistiques, aussi personnels qu’exigeants. Aujourd’hui, elle sort son deuxième album, Dans la peau, un beau disque varié, nuancé, original, teinté de musiques d’ailleurs, une œuvre aboutie, qui parle d’amour et de voyages. Enthousiaste, curieuse, douée d’un joyeux appétit artistique, la jeune femme évoque pour RFI Musique, les clefs de voûte de sa vie : le goût des histoires, l’écriture, l’amitié et la musique sans limites. Rencontre.

RFI - La belle saison de Bensé, Nouvel album, Le Printemps

Six ans après Album, Bensé (Julien Bensénior), sort Le Printemps, un deuxième disque de chansons pop, nourries de ses voyages et expériences de vie. Celui que l'on avait aperçu comme bassiste au côté de son frère, sous le pseudo La Vega, dans le groupe Jil is Lucky propose aujourd'hui un projet dense (quinze titres) qui laisse présager d’un artiste à suivre.

25 septembre

Télérama - Nino Ferrer (1), les inventaires exaspérés

Nino Ferrer aurait eu 80 ans le 15 août dernier, quelques semaines avant Leonard Cohen. A l'époque de Mirza et des Cornichons, il avait déjà passé la trentaine. Mais on s'en fichait comme lui de sa première chemise à jabot. C'était une espèce de dandy dégingandé, qui chantait des trucs inhabituels d'une voix éraillée, acide. Jacques Dutronc avait des cravates et lui des nœuds papillon. 

C'est déjà ça - Un été avec Renaud (6): "La bande à..." vol.2 pour le 27 octobre

Après plus de 200000 exemplaires de la première levée, il y avait fort à parier qu'un second volume ne se pointe. "La bande à Renaud vol.2" débarque dans un mois avec Olivia Ruiz, Arthur H, Emily Loizeau mais aussi Mathilde Seigner, Vincent Lindon ou encore Nicola Sirkis.

Nos Enchanteurs - Malicorne, l’éternel retour

L’ensorcelante séduction de Malicorne tient d’abord au total décalage avec tout ce qui se fait dans le monde du spectacle, un mariage d’instruments traditionnels, certains venus du 13 ème siècle avec une guitare Fender et une basse électrique qui s’harmonisent avec la vielle, le dulcimer ou le NickelHarpa. Ajoutez les polyphonies très élaborées, et le répertoire folk prend une dimension unique, fascinante, comme si on effaçait le temps avec ces chansons d’hier qui résonnent en accord avec aujourd’hui.

C'est déjà ça - Imbert Imbert, nouvelle chanson

Elle s'appelle "Le temps des assassins", elle est minimaliste et magnifique. On aime et suit Imbert Imbert depuis une petite dizaine d'années maintenant, épatés par la plume anarcho-craquante de ce Gavroche à contrebasse. Le gars a sept nouveaux titres dans sa besace aujourd'hui, travaille à un nouvel album. Impatience, déjà. Voilà une poire pour la soif.

Nos Enchanteurs - Baraton, sans baratin

Marie Baraton, Forum Léo-Ferré, Ivry-sur-Seine, 18 septembre 2014,

Je vous l’avais (un peu) promis lors de la Fête de l’Huma, il ne nous aura pas fallu bien longtemps pour retrouver la trace de la prometteuse Marie Baraton. L’oreille attirée il y a fort peu de lurettes par sa (trop courte) prestation lors de la présentation de saison du Forum Léo-Ferré, l’occasion était trop belle de venir l’écouter in situ et de vérifier par là-même le bon fonctionnement de mon RAT (Radar à Talent).

C'est déjà ça - Un été avec Renaud (5) : Benoît Dorémus, le disciple et l'ami

C’est l’un de ses descendants les plus éclatants, évidents, épatants. Sans singer le Renard, Benoît « Bénito » Dorémus a la plume nourrie à la même émotion-dérision craquante. A l’aube d’un nouvel album, le jeune chanteur raconte la rencontre avec son mentor qui va produire en 2005 son premier disque, et devenir son pote.

Reverb - Salomé Leclerc : le feu, la glace

On l’aura attendu, ce deuxième album de la carrière de la talentueuse Salomé Leclerc. Trois ans et demi après « Sous les arbres », à constater son évolution musicale lors de ses magnifiques concerts où la jeune femme a de plus en plus pris sa place, tout en restant « dans sa bulle ».

24 septembre

Hexagone - Des nouvelles d’Hervé Suhubiette

Samedi 13 septembre dernier, c’est à un spectacle d’une grande rareté auquel il nous a été permis d’assister au Forum Léo Ferré d’Ivry. Dans le cadre des Estrades Ordinaires, ce haut lieu de la chanson donne carte blanche à Eric Nadot, le fondateur de l’excellente revue DVD Tranches de Scènes qui a à cœur de promouvoir une chanson qui fait que l’on se sent si bien loin de sa télévision.  Et samedi dernier, l’heureux élu était le très toulousain Hervé Suhubiette.

Hexagone - Dans la cour intérieure de Nans Vincent

Lundi 8 septembre 2014, en toute première partie de soirée aux Trois Baudets, Nans Vincent foulait une de ses premières « grandes » scènes parisiennes. Du haut de sa petite vingtaine d’années, cet auteur-compositeur-interprète vient en découdre sur le ring de la rime et apporter sa pierre à l’édifice de la chanson.

Hexagone - Astier, rentrée toxique au Connetable

On ne cherche même plus à lui donner d’âge à ce vieux briscard de Claude Astier ! Des années, des décennies au service d’une chanson à ne pas mettre dans toutes les oreilles. Et on y retourne, inlassablement, avec le même plaisir, la même jubilation et on l’écoute, acoquiné à sa Dominique Mac Avoy de compagne débiter ses patenôtres pour adultes consentants.

Nos Enchanteurs - Carrousel, une affaire qui tourne comme une horloge… suisse !

Carrousel est un groupe formé de Sophie Burande et Léonard Cogniat. Ils écrivent à deux ou chacun de leur côté. Elle joue surtout de l’accordéon et lui surtout de la guitare. Ils chantent tous les deux, tour à tour ou ensemble dans la même chanson, et leurs voix sont aussi jolies que leurs personnes.

Nos Enchanteurs - Huma 2014 : un p’tit coup de rouge… (2)

.... Allez, retour à la musique et à la chanson (quand même…) avec la scène Zebrock, tout à l’autre bout du parc, qui accueille aujourd’hui l’inratable Féloche et ses complices, dont Christophe Malherbe à la contrebasse (Jim Murple Mémorial, l’Improbable ou Charlotte etc). Féloche, ah Féloche.. ! Un charisme fou en scène, un ludion ludique et espiègle, farfadet facétieux, lutin mutin au large sourire désarmant, avec de temps à autre, un regard inquiétant de démon lubrique…

Nos Enchanteurs - Evasion : effrontées et Frenté !

Chants inoxydables à la Maison des Métallos à l’occasion de la sortie de Frenté! septième album du groupe vocal Evasion. Ce sont des messagères nourries par les vents oiseleurs, des femmes de plein vent qui cueillent dans les musiques populaires les nuances les plus colorées.

Télérama, Valérie Lehoux - Arthur H, Soleil dedans

Avec une voix aussi marquée et marquante, pas facile de se réinventer. C'est pourtant ce à quoi s'évertue Arthur H depuis vingt-cinq ans — passant d'un univers jazz au néo funk, en tâtant du rock, du disco, de l'électro, et même des lectures poétiques. Les inconditionnels l'auront suivi dans ses échappées. En ce qui nous concerne, c'est dans ce nouveau décor qu'on se sent le mieux. Arthur H y défait ses codes, ­allant jusqu'à chanter d'une voix haute et limpide qu'on ne lui connaissait pas. A l'image de ce timbre éclairci, la musique gagne de l'espace. Elle respire, et nous avec.

23 septembre

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.

22 septembre

Le Monde - Le piano d'Arthur H

Après plus d'une quinzaine d'albums, Arthur H revient avec Soleil dedans, où il explore le large, la liberté, la simplicité en sons et en mots. Pour écrire cet album lumineux, le chanteur s'est placé face à l'immensité. Sur une plage des îles de la Madeleine dans le golfe du Saint-Laurent au Québec d'abord, puis à Big Sur, face au Pacifique, où il a résidé dans la cabane d'un photographe hippie qui servit de retraite à Joan Baez. Pour l'enregistrement, il voulut garder une certaine spontanéité. Peut-être comme la première fois où il a posé les mains sur ce petit piano, qui ne l'a plus jamais quitté.

Culturebox - Arthur H revient de Montréal avec un nouvel album, "Soleil dedans"

Arthur H sort lundi un nouvel album, "Soleil dedans", enregistré à Montréal. "Une ville qui respire" et vit "un état de grâce artistique", où le chanteur est allé chercher le grand air, l'esprit de Lhasa et une certaine folie qui lui permet de se lâcher. On pourra le découvrir sur scène dans les "Nova Sessions", diffusées sur Culturebox en direct le jeudi 2 octobre, puis en replay.

Le JDD - Arthur H, rayonnantes envolées

Le chanteur livre Soleil Dedans, album affable et irradiant, composé face à l’océan et gravé au Canada.

Il annonce le soleil mais s'en va d'abord à la rencontre de la lune. Puis voilà qu'il nous fait traverser les mers et avoue, soudain, d'une voix aiguë inédite, bouleversant, qu'il est Une femme qui pleure, "mais aucune larme ne coule". Un peu plus loin, au détour d'une sublime bossa triste, son cerveau devient, littéralement, l'aéroport de Los Angeles! Oui, Arthur H cultive l'art de la déroute et de la divagation. C'est ainsi qu'il se réinvente d'un album à l'autre, avec son piano, ses trouvailles poétiques et son phrasé au cordeau. C'est souvent excellent.

Le Parisien - Arthur H, sa cavale au Canada

C'est à Montréal, "une ville qui respire" et vit "un état de grâce artistique", qu'Arthur H est allé chercher le grand air qui souffle dans son nouvel album, où flottent le souvenir de la chanteuse disparue Lhasa et le cliquetis des caisses enregistreuses.
Montréal, "c'est pour moi un endroit chaud et inspirant", dit-il de sa voix grave et légèrement traînante, en recevant l'AFP près de chez lui, dans le XXe arrondissement de , quelques jours avant la sortie lundi de son nouvel album "Soleil dedans" (Polydor/Universal).

Le Monde - Concert à l'Olympia avec Jean-Louis Murat, Christine & The Queens, Arnaud Fleurent-Didier et Maissiat

Pour que la fête soit complète, la première édition du Monde Festival se terminera par un concert à l’Olympia, le 23 septembre. Quatre invités monteront sur scène : Christine and the Queens, une des révélations de l’année 2014, Jean-Louis Murat, dont nous accompagnons le talent depuis plus de vingt ans, Arnaud Fleurent-Didier et Maissiat.

dimanche, 02 juin 2013

L'actualité de la chanson française du 27 mai au 2 juin

Les vidéos de la fin de semaine  : Sanseverino et Rachid Taha à Acoustic

Le clip de la fin de semaine : Ariane, Je Suis Chatte

L'album de la fin de semaine : Éléphant, Collective mon amour
___________________________

A la une : Anne Sylvestre

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Juste Anne Sylvestre

.... Révélée en 1959 par Mon mari est parti, Anne Sylvestre vient de sortir son vingt-deuxième album de chansons, JUSTE UNE FEMME, quelques mois après la parution chez Fayard d'une biographie bien utile («Anne Sylvestre, "Mais elle chante encore?"» de Daniel Pantchenko) pour qui souhaiterait remonter le cours d'une carrière débutée il y a cinquante-cinq ans sur l'île de la Cité, à La Colombe. Bien qu'elle n'ait jamais suscité d'admiration unanime, pas de unes ni de nomination aux Victoires de la Musique, et pourtant..., la chanteuse ne doute pas de sa place dans le champ des Variétés.

31 mai, 1er et 2 juin

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2013 : Volo vole haut

.... Il y a dans le chant de Volo une mélancolie forte, la tristesse, la soumission et le regret. Même la joie y est triste. Volo c’est un parlé chanté, c’est un monologue à deux, une souffrance partagée, la rare complicité entre deux frangins, en tous cas à ce point.

Les Inrocks - On y était : Bertrand Belin à la Gaîté Lyrique

Deux jours après la sortie de Parcs, son magnifique nouvel album, Bertrand Belin fait chanter la pluie : on y était, on vous raconte..... Pour résumer : magnifique concert d’un type qui grandit et se bonifie avec les années, aussi solide et nécessaire à la vie que les arbres qui poussent dans ses chansons

France 3 - Chanson française : Guy Thomas, le compère de Jean Ferrat

A Pillemoine, dans le Jura, vit Guy Thomas, artiste, auteur, parolier. Il a écrit de nombreuses chansons, notamment pour Jean Ferrat.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2013 : La rue plus vaste qu’un boulevard

Boulevard des airs + La Rue Kétanou, 30 mai au Palais des spectacles à Saint-Etienne.

La Rue Kétanou fait partie de ces chouchous du festival stéphanois qui les a vu grandir en audience au fil des années, depuis leur naissance, langes et premiers biberons, canettes et litrons. Ce festival, qu’on sait fidèle dans ses amitiés, ne pouvait louper leur retour après quelque temps, finalement peu, de retrait. Florent Vintrigner, Olivier Leite et Mourad Musset étaient donc hier au soir sur la scène du Palais des spectacles, déjà bien chauffée par Boulevard des airs, aide certes superflue qui permet cependant un démarrage au quart de tour. Dans la rue, tout de suite !

Télérama - Elephant, Collective mon amour

Nom étrange pour duo délicat — un gars, une fille, et une musique rafraîchissante. En dépit du soutien de quelques radios, Eléphant n'a rien encore d'un poids lourd. Mais si son premier disque de pop ludique et parfois désuète (depuis quand n'avait-on entendu de tels slows langoureux ?) n'est pas franchement déchirant, il s'avère plutôt charmant. Surtout, en ces temps de clonage musical, il a le mérite de ne pas jouer au copier-coller avec ses aînés new wave, tellement cotés ces temps-ci...

Télérama - Arno : “Est-ce qu'un chien chante, je ne sais pas...” 

Rencontre vidéo | En pleine tournée pour défendre son dernier album “Future Vintage", enregistré avec John Parish en Angleterre, Arno a répondu, à sa façon, à notre questionnaire sur petits papiers colorés. Il y parle de mouettes, de bazar et de ses tantes.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2013 : Fais comme Loizeau

Emily Loizeau, 29 mai, Le Fil à Saint-Etienne.

Etrange, fascinante Loizeau, p’tit piaf à la grande bouche, qui mastique et recrache des chants enchantés, très littéraires tant dans la forme que dans l’inspiration, empreints de liberté. Elle vient nous entretenir de mère, de tigre… Et d’oiseaux, tant elle peuple son répertoire de volatiles : « On dit qu’il y fait toujours beau / C’est là que migrent les oiseaux / On dit ça de l’autre bout du monde », « Vole le chagrin des oiseaux / Vers la ville de Homs et ses lambeaux » : le savez-vous, il ne fait pas toujours beau dans les chansons de Loizeau. Si certaines suintent d’innocence, d’autres captent amèrement les temps présents…

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2013 : la vie de Leprest Allain, chanteur et désormais défunt

Ce n’est ni forcément un hommage à Leprest, ni un simple récital fait de son répertoire. C’est la vie d’Allain Leprest, que des enfants nous racontent comme un exercice de lecture, long récitatif aux mots élaborés sur lesquels ils butent souvent, suscitant sourires et tendresse de la part du public. De l’enfance à ce fatal 15 août où, au sortir d’une soirée entre amis, il vit le fond de la bouteille et fit de sa majesté la mort la rencontre.
____________________________________________

Le clip de la semaine : Chahla - Ma France

L'album de la semaine : Parcs de Bertrand Belin
_______________________________________

30 mai

RFI - Bertrand Belin, la pudeur créative, Nouvel album, Parcs

Parcs, le quatrième album de Bertrand Belin nous promène dans des allées où la musique foisonne et le texte se dénude, où l'ombre de Jack London et de Herman Melville se croise au détour d'une ou deux chansons. Enregistré à Sheffield sous la houlette de Mark Sheridan, ce disque est une jolie réussite qui devrait confirmer un succès grandissant.

Lapresse.ca - Les vendanges tardives du poète Hubert-Félix Thiéfaine

Cela fait 15 ans qu'Hubert-Félix Thiéfaine n'est pas venu au Québec. Autant dire qu'en 15 ans, il s'en est passé des choses dans la vie du poète-chanteur jurassien. Après une grave dépression en 2008, il a rebondi et récolté deux Victoires de la musique en 2012, le propulsant dans le cénacle des grands de la chanson française. Des vendanges tardives, 34 ans après ses débuts. Il sera au Gesú mercredi soir.

Nos Enchanteurs - Petite bafouille à Pascal Nègre par Anthony Casanova

(billet extrait du webzine Le Coq des bruyères, des auteurs réunis, avec leur aimable autorisation)

Cher Pluie et beau temps du monde musical, mon petit Pascal, brave margoulin,

A l’annonce de la mort du chanteur Georges Moustaki par ses proches, dont tu ne m’en voudras pas de supposer que jamais tu n’en fis partie, tu rendis « hommage », en moins de 140 caractères, au bonhomme en ces mots : « Avec Georges Moustaki c’est une des dernières légendes, artiste et poète, qui disparaît ! Ses plus grands succès sont chez Universal ! RIP »

Zikeo - Chala sort son EP 6 titres

Chahla, c'est une rencontre entre la chanson française, la pop et la musique orientale, entre un présent ici et des racines ailleurs, c'est le résultat d'un métissage culturel entre un amour pour la langue française et les rythmes de l'enfance.

29 mai

20 minutes - Bertrand Belin ballade ses chansons dans «Parcs»

Il sort son quatrième album, «Parcs», beau et subtil, pas du tout dans l’air du temps…

Bertrand Belin a acquis, avec son précédent album, «Hypernuit» un tout début de notoriété. On pourrait dire que c’est mérité si on était certain que la notoriété est un bienfait. Lui ne sait «pas trop quoi penser de tout ça». Tout ça? Le succès, la critique, les médias d’où il est globalement absent. «C’est plus facile de raconter la vie scabreuse d’un artiste que de parler de sa musique. Surtout aujourd’hui où la musique s’est complexifiée. Je comprends la nécessité de faire court, je devrais peut-être l’appliquer à ma musique, mais…»

Nos Enchanteurs - Aubercail 2013 : La caravane est passée

Grand final du festival Aubercail, une fête à danser avec La Caravane passe… Un groupe qui a dû se nourrir des fantaisies débridées de Cab Calloway, des fiestas façon Gipsy Kings, avec des envolées tziganes, des manoucheries revues par Tex Avery un peu éméché, et une sarabande qui entraine le public dans des chorégraphies collectives bien réglées, il y avait des habitués prompts à démarrer la ronde au quart de croche.

Nos Enchanteurs - Presse et chanson : la mort pour seul partage

Deux ennemis. L’un est la presse, l’autre la chanson. La presse n’aime pas vraiment la chanson (jadis c’est la chanson plus que le papier journal qui colportait les nouvelles et faits divers) et le lui dit chaque jour en n’en parlant point. Ou alors que de la chanson commerciale (parfois, souvent, on parlera de soupe) : là où s’étalent l’étron et le pognon la presse aime être présente, à renifler l’air du temps. Si la chanson était un enjeu, la presse en parlerait : elle aime tant les couloirs du pouvoir…

28 mai

Télérama - Bertrand Belin, Parcs

Chanteur de la suspension. Trois petits points qui en disent plus long qu'ils n'en ont l'air. Des temps d'arrêt, indéfinis, ou plutôt indécis, qui précédent les choix. Bertrand Belin ne raconte pas, il suggère, saisit les secondes où tout peut basculer, brouille nos esprits cartésiens et pique nos imaginaires de ses stimuli poétiques. Il chante un homme sur le bord d'un plongeoir, dont on ignore s'il va ou non sauter ; deux autres sur le bord du chemin, qui se battent sans qu'on comprenne pourquoi ; un troisième égaré dans un parc, peut-être le reflet de lui-même...

27 mai

Le Progrès - Olivia Ruiz entre « Calme et tempête » et à Saint-Etienne le 28 mai

Chanson. La chanteuse de Carcassonne interprète les chansons de son nouvel album, « Le Calme et la Tempête » au festival Paroles et Musiques. Amours défuntes et proches disparus, regrets et mélancolie : comme souvent chez Olivia Ruiz, Le calme et la tempête affiche une tonalité sombre, qui contraste avec son énergie pétillante sur scène.

Nos Enchanteurs - Barbara par Simeray et Burguière : l’imparfait du présent

.... Il y a en cet album quelque chose de parfaitement touchant, émotion impalpable. Camille Simeray (qu’on peut connaître du combo La Meute rieuse, et précédemment au sein de La mal coiffée) et Sam Burguière (qu’on sait être de la famille des Ogres de Barback) atteignent parfois la limite de leurs capacités vocales, la dépassent même. Qui plus est l’accent méridional de Camille perce (agréablement) sous la fine écorce. Ce pour dire que ce n’est pas l’excellence que vous viendrez chercher ici dans ce disque de reprises de Barbara. Un disque, un présent, qui se conjugue à l’imparfait.

Nos Enchanteurs - Aubercail 2013 : Bel Hubert, le bonheur est dans le pré

.... Voici Bel Hubert, chanteur et garagiste jurassien, porté par son accent, beau comme un tracteur tout neuf dans sa seyante salopette. Ses chansons sentent bon l’odeur de la campagne (c’est pas de l’humour de ma part, j’aime autant l’odeur des primevères que celui du purin). Culture et agriculture, donc. Lui fait entre l’étable et le pâturage, presque « Le bonheur est dans le pré ».

Nos Enchanteurs - Aubercail 2013 : Karim Kacel pour déjeuner de soleil

« Trouvez des mots / J’choisis les plus beaux / On est un peu fou / Quand on est musicien. »

Il y a pile trente ans, à quelques jours près, le jeune (et inattendu) lauréat d’un radio-crochet organisé par Pathé-Marconi entrait dans un studio d’enregistrement. C’est à l’automne 1983 que sortait son quarante-cinq tours, alors un événement dans la chanson : Banlieue.

Nos Enchanteurs - Aubercail 2013 : Gilbert Laffaille, ce fabuleux fabuliste

Est-ce un fabuliste ? Sans doute, Le président et l’éléphant, Le gros chat du marché, La Fontaine aurait aimé… Est-ce un chroniqueur ? Oui, ce gros chat , c’est un billet sur les rumeurs, et puis Le blues de Neuilly, c’est une étude psy des drames sociétaux qui affectent certains de nos contemporains, parfois c’est drôle, parfois moins, car la vie ça ne tient qu’à un fil

Nos Enchanteurs - Aubercail 2013 : Lo’Jo à l’écoute du monde

Chansons à textes, qui racontent El mundo dans des langues dont on ne comprend pas toujours les mots, mais dont le sens est bien ressenti, avec l’humain dans toutes ses nuances.

Lo Jo, c’est une tribu de Magellans de l’univers, explorateurs et aventuriers nourris de ces rythmes et pulsations de coeurs battants, portés par les vents oiseleurs, bateleurs conteurs, jongleurs de phrases, inspirés par l’esprit des tambours sorciers qui pourraient être indiens ou africains.

Nos Enchanteurs - Aubercail 2013 : Malicorne, en vrai

Je vous parle d’un temps…

L’idée même d’un jour revoir Malicorne nous était passée depuis longtemps. Nous nous contentions des concerts, en solo ou avec son groupe, de Gabriel Yacoub, superbe folk-singer, évident poète, qui, chaque fois, nous gratifiait d’un Prince d’Orange et, à n’en point douter, de Pierre de Grenoble, socle fondateur de son entrée en chanson.

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________