Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 août 2015

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 août (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Thomas Demaere - "Les stations balnéaires"

Le clip de la semaine : Hushh, Jamais perdus

A la une

La fin de semaine en vidéo avec Marc Ogeret et Hélène Martin mais aussi Antoine Coesens :

Hexagone - Festival DécOUVRIR 2015, ce qu’on en retient

....  j’ai beaucoup aimé Antoine Coesens. Le bonhomme déjà. On co-gîtait et j’ai eu le temps de découvrir une merveille d’être humain. Mais l’artiste également. Ses talents d’interprète notamment. Le soir de la première à Pompadour, pour le lancement du festival, il a chanté Je suis comédien de Debronckart et Ma France de Ferrat. Cette dernière est devenue l’hymne du festival à tous les afters.

Le Monde, Véronique Mortaigne (2009) - Hélène Martin : entre les mots et la musique

Hélène Martin ne voit pas le temps passer, elle le sent. Les yeux clairs en acier trempé, cheveux batailleurs, sourire élégant, elle joue comme une jeune fille des attributs de son art, la chanson. Quoique, comme elle le dit : "Je suis de ce pays frontalier entre les mots et la musique. Mais où la musique "qui a sa place unique" donne priorité au verbe et à l'amour du verbe." Non, la vieillesse n'est pas un naufrage, mais l'avancée dans la vie modifie le regard des autres, toujours prompts à plaindre, à aider et à considérer que tout est bien qui finit bien. Hélène Martin a 80 ans.

J'ai la mémoire qui chante (Pierre M. Lavallée)

J'ai la mémoire qui chante - James Ollivier – Je n’aime pas dormir (Jean Cocteau)

James Ollivier (de son vrai nom James Gaston Raymond Duchamp) est un chanteur et musicien français, né le 25 mars 1933 à Reims. Il a commencé sa carrière comme comédien, mais se tourna très tôt vers la chanson, en se produisant dans les cabarets de la rive gauche et en participant à l’émission de Luc Bérimont, La Fine Fleur de la chanson française.

29 août

En 1996, La Grande Sophie est repérée par Jean-Louis Foulquier, qui l’intègre dans sa compilation « Le Son de Paris » et l’invite à se produire à son festival en juillet de la même année, il était donc complètement naturel qu'elle soit invitée.
avec : La Grande Sophie

France Inter, L'esprit d'Inter : Hubert-Félix Thiéfaine du 06/08/2015

Il était parmi ces artistes que Foulquier aimait tant : Hubert-Félix Thiéfaine, présent lors de première édition des Francos ... Souvenir, souvenir quand tu nous tiens !
avec : Hubert-Félix Thiéfaine

démarrer l'écoute(ré)écouter cette émission

France Inter, L'esprit d'Inter ; Alain Souchon du 07/08/2015

Il avait chanté avec Jean-Louis Foulquier, copains pour toujours, en ce vendredi, il fallait aussi Alain Souchon pour se souvenir.
avec : Alain Souchon
démarrer l'écoute(ré)écouter cette émission
 
Nos Enchanteurs - Thomas Demaere, chansons sur des flots amers

.... La chanson éponyme, la première, Les stations balnéaires, présente le curieux mélange d’un texte franchement désespéré, Ici tout a disparu, ya plus rien à y faire et d’une musique entraînante sur laquelle on aimerait danser. C’est un cri, une alerte avec une voix qui flâne du côté de Renaud pour interpeller celui qui croit encore à la beauté virginale des bords de mer. Cette chanson a magnifiquement trouvé son expression plastique avec le dessinateur de BD, Alfred, récemment couronné par le Festival d’Angoulême.  Excusez du peu ! Au passage, que notre ami Yannick Delneste, journaliste et auteur du blog Chanson de Sud-Ouest soit remercié pour ces précieux renseignements.

28 août

BFMTV - Comment les majors du disque vont toucher le jackpot avec Deezer

En donnant accès à leur catalogue, Universal, Sony et Warner ont obtenu des options convertibles en actions de Deezer. Elles valent aujourd'hui près de 200 millions d'euros.

C’est le secret le mieux gardé de l’industrie musicale. Il s’agit de la participation des majors de disque au capital de Deezer. Cette participation a la forme d’options convertibles en actions Deezer -dans le jargon financier, on appelle ça des bons de souscription d’action (BSA) ou des warrants.

Nos Enchanteurs - René Lacaille en réunion de famille

La « Marmaille » de René Lacaille, ce sont ses enfants, Marco et Oriane, qui accompagnent leur père depuis qu’ils ont quatorze ans. Famille de musiciens où René était déjà enfant de la balle. Cet opus est le premier album d’inédits de ce trio.

RFI - Mathieu Saïkaly, folk rayonnant, Premier album, A million particles

Sorti à une date hasardeuse, A million particles, le premier album du lauréat l'an dernier de Nouvelle Star, prend l'auditeur par surprise et emballe par sa belle audace. A seulement 22 ans et avec des chansons folk hybrides, Mathieu Saïkaly fait ainsi preuve d'une assurance assez impressionnante. Il faudra le suivre de très près.

Hexagone - Festival DécOUVRIR 2015, ce qu’on en retient.

Du 12 au 18 août dernier se déroulait la 13ème édition du Festival DécOUVRIR de Concèze, en Corrèze. Tu ne l’ignores pas Hexagonaute, toi qui lis ces pages avec délectation comme un premier communiant fait son beurre de Missel, tu ne l’ignores pas dis-je puisque tu as pu suivre nos pérégrinations. Aujourd’hui, le festoche a plié boutique et tire des plans sur la comète pour 2016. Nous, à tête reposée et jacqueline digérée (la jacqueline est un petit apéro local à base de framboise pas dégueu mais il faut faire gaffe aux excès quand même), on peut revenir sur les moments qui ont marqué plus spécifiquement nos hexagonales portugaises.

Nos Enchanteurs - Lucas Rocher, un turbulent de la Chanson

Sortie de l’ep « Restons couchés Vol.1″, paroles et musique de Lucas Rocher, aidé pour les arrangements par Axel Dachet (violon), Damien Tartamella (harmonicas),

Avouons que ces chansons-là, on aimerait les voir tout de suite incarnées par les musiciens, l’habituel trio (Rocher, Dachet, Tartamella). On sait déjà, par les photos, les enregistrements vidéo, qu’avec eux la scène c’est avant tout une fête. « Alors on danse » !

Nos Enchanteurs - Alexander Faem, une chanson-pop en voyage

Alexander Faem est le guitariste du groupe pop Gülcher. Ou était, le seul album recensé de ce groupe, After nature, remonte à fin 2006. Rien qu’en solo, Faem en a fait bien plus : L’agent 238 en 2009 puis Bataille royale en 2012. C’est son troisième opus qui nous intéresse aujourd’hui, O’Cangaceiro (titre, les cinéphiles s’en souviennent, d’un des plus grands succès, en 1953, du cinéma brésilien).

27 août
 
RFI - La chanson 360° de Jehro, Bohemian Soul Songs, nouvel album

Avec son approche omnidirectionnelle de la musique, le chanteur français Jehro nourrit en permanence son inspiration, comme le laisse deviner son parcours artistique depuis seize ans. Pour son nouvel album, Bohemian Soul Songs, auquel il a voulu donner un accent soul prononcé, le chanteur marseillais s’est envolé vers les États-Unis.

France 24 - Baptiste Hamon, héritier de la chanson française à textes

"À l'Affiche !" accueille Baptiste Hamon, héritier inspiré de la chanson française à textes. Entre folk, country et chanson française, son premier album fait déjà beaucoup parler de lui.

Nos Enchanteurs - D’un Z qui veut dire…

Qui veut dire zoB’ : c’est son nom d’artiste (comme dit l’un de mes fils, conseiller en Chanson de son père : « C’est glamour ! »). Le petit métier de dénicheur de pseudo ayant disparu cause à la crise, il est de plus en plus difficile d’en trouver un : flûte, merde, bite, zob ! Ce sera donc zoB’, avec un apostrophe pour panache et la capitale – c’est important – pas placée pareil, quitte à frôler l’incident typographique.

Hexagone - Carte postale de Concèze – Jour 3 – Clarika et Emilie Marsh

Voilà, la troisième journée du festival DécOuvrir 2015 vient de se terminer. Il est 3 heures 15 du mat’ et je prends mon clavier pour t’écrire ta carte postale du jour. Tu vois, Concèze, c’est un peu une expérience hors du commun. Sept jours non-stop de poésie et de chanson dans une ambiance débonnaire qui ne se dément pas et dans un rythme à la fois paisible et haletant.

Nos Enchanteurs - La Goutte, goutte après goutte

Il a le timbre de Laurent Berger (le chanteur, pas le syndicaliste, hein !) et quelques intonations communes à Loïc Lantoine et à Batlik, à Mano Solo aussi, belles familiarités pour entrer en connaissance. Lui, c’est Gabriel de Villeneuve, le chanteur de La Goutte.

Télérama - Arnaud Le Gouëfflec, Deux fois dans le même fleuve

Oui, la chanson française peut être intrépide ! La preuve avec cet album joliment touche-à-tout.

Chanson folk, rock psyché, divagations lyriques ou dansantes. Surréalisme assez sombre et pourtant réjouissant. Le nouvel album de ce Brestois prolifique, scénariste de bandes dessinées (dont une sur Dominique A), auteur, prof de français, rappelle l'esprit qui régnait dans les années 70 du côté des disques Saravah — quand Brigitte Fontaine, entre autres, explosait les codes de la chanson.

Le Devoir - Deux fois dans le même fleuve, Arnaud Le Gouëfflec

L’été s’écoulait en apparence comme un long fleuve tranquille… l’eau de nos yeux semblait toujours identique et pourtant, il suffisait que le vent souffle dans le sillage d’un presqu’inconnu pour que notre coeur s’emballe au point de cesser de battre. Mais comme chante le Brestois Arnaud Le Gouëfflec, « Mieux vaut trouver la mort / Que de ne trouver rien ».

26 août

C'est déjà ça - Renaud: un album avant Noël?

Le chanteur est actuellement en studio à Bruxelles pour travailler ses nouvelles chansons. Son retour dans les bacs pourrait se faire avant 2016

Fidèle suiveur transi et bienveillant de l'artiste, le directeur des programmes musicaux de France Inter Didier Varrod l'a évoqué ce matin sur les ondes de la radio publique: Renaud est en studio pour l'enregistrement de son treizième album.

France Info, Bertrand Dicale - "La chanson française, c’était mieux avant"

On le dit souvent au bistrot ou dans les repas de famille : la chanson française n'est plus ce qu'elle était. Mais savez-vous depuis quand c'était mieux avant ?

 En ce temps-là, on savait chanter, ma bonne dame ! Et puis les chanteurs de maintenant c’est plus pareil !  Eh bien ça sonne faux.

Hexagone - Festival de Marne 2015 du 1er au 17 octobre

Hexagonaute, tiens-toi bien, prépare-toi, refais-toi une santé, prends un rail de coke ou un bouillon de poule, mais il va te falloir tenir la forme pour enquiller les 15 gros jours du Festival de Marne 2015. 29ème édition cette année, du 1er au 17 octobre, pour ce festival que l’on aime très particulièrement chez Hexagone.

Nos Enchanteurs - Thomas Demaere, chansons sur des flots amers

.... La chanson éponyme, la première, Les stations balnéaires, présente le curieux mélange d’un texte franchement désespéré, Ici tout a disparu, ya plus rien à y faire et d’une musique entraînante sur laquelle on aimerait danser. C’est un cri, une alerte avec une voix qui flâne du côté de Renaud pour interpeller celui qui croit encore à la beauté virginale des bords de mer. Cette chanson a magnifiquement trouvé son expression plastique avec le dessinateur de BD, Alfred, récemment couronné par le Festival d’Angoulême.  Excusez du peu ! Au passage, que notre ami Yannick Delneste, journaliste et auteur du blog Chanson de Sud-Ouest soit remercié pour ces précieux renseignements.

Nos Enchanteurs - Christophe Andréani, miettes d’existence

..... Andréani aura mis longtemps avant de sortir ce premier album : il l’a peaufiné, jusque dans ses moindres détails, visuel comme contenu. Les petits détails sont bien là, toujours là. Et c’est peut être ce qui nous séduit immédiatement dans l’art d’Andréani. Comme cette vie racontée par le truchement de deux vélos que vient rejoindre en fin de chanson un troisième, d’enfant. Dit comme ça, ça peut faire songer aux chansons de Bénabar qui, elles aussi, se nourrissent d’objets du quotidien. Oui, et la différence réside sans doute à la musique, à l’orchestration : pas de cuivres ici pour faire grand tapage mais un bel habillage de cordes de guitares, tout en douceur.

Le Dix Vins Blog - CHRISTOPHE ANDREANI - Le coup de coeur musical de Pierre Thévenin

Aujourd'hui, c'est en effet au cinéma que je vous convie, les chansons de Christophe Andréani étant  des  courts métrages qui font songer aux films de Jacques Tati, avec leur fantaisie et leur poésie du quotidien. Ici pas de drames, pas de faits divers, mais deux bicyclettes à partir desquelles l'auteur se raconte une histoire, un piaf qui égaie Paris ou encore une petite vendeuse de croissants (inspirée par un personnage réel) dont il regrette qu'elle ne puisse être immortalisée par Vermeer et qui offre quelques miettes de ses pâtisseries à un oiseau (sans doute le pierrot de la cinquième chanson).  Des scènes touchantes, déroulées avec une délicatesse et un art consommé du détail qui fait mouche et dénuées de toute mièvrerie. Des films où il est tantôt spectateur, tantôt acteur.

25 août

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (6) – Allain et Nino, à la mi-août

Nino Ferrer « a bu une carabine / et s’est endormi dans ses vignes » le 13 août 1998 à Montcuq (Lot), où le « Festival de la chanson à texte » de juillet à accueilli Francesca Solleville, l’interprète frangine d’Allain. « Le vin garde son dernier mot… » aussi pour l’auteur de Nino, qui a pris congé le 15 août 2011 à Antraigues (Ardèche), un an et demi après son ami Jean Ferrat.

Mais qu'est ce qu'on nous chante - Radiographie

Dans un monde normal, Julien Baer, Pierre Schott ou Jean-François Coen continueraient pépères d'apparaitre tous les deux-trois ans chargés d'une cargaison d'airs soyeux qu'ils écouleraient facilement à quarante mille exemplaires au moins, ce qui leur permettrait d'en vivre et d'orner la chanson française de leurs démons. Dans un monde normal, 2014 aurait été l'année de Dominique Dalcan (HIRUNDO); Circé Deslandes, la It girl du moment. Quoi encore? Les Innocents casseraient la baraque avec MANDARINE. Dick Annegarn remplirait l'Olympia. Pareil pour Ariane Moffatt, Mokaïesh, Barbara Carlotti, Lisa Leblanc ou Fred Métayer...

Carte postale de Concèze – Jour 3 – Clarika et Emilie Marsh

Voilà, la troisième journée du festival DécOuvrir 2015 vient de se terminer. Il est 3 heures 15 du mat’ et je prends mon clavier pour t’écrire ta carte postale du jour. Tu vois, Concèze, c’est un peu une expérience hors du commun. Sept jours non-stop de poésie et de chanson dans une ambiance débonnaire qui ne se dément pas et dans un rythme à la fois paisible et haletant.

Nos Enchanteurs - Gemma, presque jusqu’au bout ?

.... Voici que notre brève rencontre avec Gemma nous donne envie d’aller faire un tour dans son univers. Jeune artiste d’Auvergne, son nom a couru sur les ondes de France-Inter pendant un certain nombre de semaines à la faveur du radio crochet cher à Didier Varrod. Encouragée par les auditeurs, elle est allée « presque jusqu’au bout »… Alors, bien sûr, on se sent curieux.

RFI - Hushh, positive attitude, Premier album, Jamais perdus

Nouvel élu du label de financement participatif My Major Company, Hushh a surgi idéalement pour l'été avec Jamais perdus. Un disque chaleureux, aux textes simples, optimistes et directs. Reflet aussi de la persévérance d'un jeune duo guitare-voix incarné par Raphh et Chrys et qui affirme son penchant pour des sonorités métissées.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (5) : Bolée initiale, écriture et Dragues

Retour chez l’ami Allain après quatre mois et demi sans article sur ce blog, qui pourraient inciter à penser « Y’a rien qui s’passe » (sur Facebook, j’ai prévenu que nous sommes en train de vendre notre trois pièces de 70m2 à Ménilmontant en vue de notre déménagement à Bordeaux et que si ça vous chante, il suffit de me contacter en privé)… Bref, après les trois extraits d’entretien datés de janvier 1987, où le chanteur parle de ses débuts à Paris et de son rapport à l’écriture, suit un autre inédit, vocal celui-là.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (4) : Entre "le" Ferrat et la peinture

Dès la semaine prochaine, dans les médias, on va beaucoup parler de Jean Ferrat, disparu il y a cinq ans, le 13 mars. Un disque d’hommage et une « grande » émission sur France 2 sont d’ores et déjà annoncés… Comme une exposition de portraits et de peintures d’Allain sera également dans l’actualité (certes de façon beaucoup plus discrète), j’ai eu envie d’associer les deux chanteurs dans ce quatrième épisode de la série LDLM.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (3) : « Je hais les colloques "

Allain Leprest aurait sans doute pu chanter cette « haine » comme il a chanté Je hais les gosses. Au « second degré », il va de soi, vous le constaterez dans la version maison qui réjouit ce troisième épisode de la série LDLM, laquelle troque exception- nellement le M de « micro » contre celui de « musée », voire de « Médoc », puisque les jeudi 15 et vendredi 16 janvier s’est tenu au Musée d’Aquitaine de Bordeaux un colloque en hommage à son irrévérent auteur.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (2) : « Voleur de mots »

À l’automne 2002, la revue Chorus consacre l’un de ses deux dossiers principaux à Allain Leprest*. Il y parle bien sûr de son enfance (nous y reviendrons) et rappelle qu’avant de devenir agent d’entretien, son père avait été menuisier. Et il ajoute : « C’est probablement une des origines de ma carrière… J’ai poursuivi ça longtemps au niveau des mots…/… cette technique de l’emboîtage. »

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (1) : « Poète »

Après une vingtaine d’articles en sept ans, voici du Leprest sur paroles. Une série de courts extraits sonores, captés dans des endroits divers et variés, lors des multiples entretiens que nous avons eus Allain et moi, tout au long de sa vie professionnelle. Premier épisode, le « poète », terme qu’on lui accole à tout-va aujourd’hui.

24 août

C'est déjà ça - Lutte anti-corrida: on connaît (pas trop) la chanson

En cette période dense en rendez-vous sanglants, l'occasion est tentante de faire un point sur la production chanson traitant de la corrida, tendance contre. L'éventail n'est pas luxuriant, parfois chez les plus grands. Tour d'arène des anti-corrida non exhaustif.

Si la littérature est assez nourrie en pages enflammées sur le genre, signées par des écrivains ou journalistes illustres et/ou géniaux, elle est aussi riche en pamphlets contre cette mise à mort élevée au rang de spectacle. D'autres arts (peinture, sculpture) en sont également richement dotés. La chanson peut alors faire figure de parent pauvre.

Télérama - Le Cabaret vert, un festival qui pousse comme du gazon

L'événement, qui compte désormais parmi les grandes manifestations de l'été, a ouvert ses portes jeudi 20 août à Charleville-Mézière. Modèle d'engagement et de bénévolat, il a su affirmer au fil des années son identité.

Nos Enchanteurs - Flamarens 2015. Sarah, promesse d’une grande ?

6 août 2015, première partie : Sarah, Puissances endormies,

Pas vraiment ce qu’il y a de plus évident que de programmer un(e) artiste venant du Québec, de s’offrir en conséquence la référence de la francophonie. Et pourtant, l’obstination, également partagée de part et d’autre de l’océan, a remporté la partie puisque voici ce soir, en ouverture de cette 5ème édition, Sarah débarquée du Québec.

RFI - Louane, nouvelle élue, Portrait

Révélée en 2013 dans The Voice, Louane Emera est cette année à la fois championne du box-office et des charts. Cette consécration entamée sur grand-écran avec La famille Bélier, film qui lui a valu de remporter le César du jeune espoir féminin, se poursuit avec son premier album Chambre 12 qui fonce tout droit vers le demi-million d'exemplaires vendus. Où s'arrêtera-t-elle ?

Nos Enchanteurs - Christophe Andréani, miettes d’existence

..... Andréani aura mis longtemps avant de sortir ce premier album : il l’a peaufiné, jusque dans ses moindres détails, visuel comme contenu. Les petits détails sont bien là, toujours là. Et c’est peut être ce qui nous séduit immédiatement dans l’art d’Andréani. Comme cette vie racontée par le truchement de deux vélos que vient rejoindre en fin de chanson un troisième, d’enfant. Dit comme ça, ça peut faire songer aux chansons de Bénabar qui, elles aussi, se nourrissent d’objets du quotidien. Oui, et la différence réside sans doute à la musique, à l’orchestration : pas de cuivres ici pour faire grand tapage mais un bel habillage de cordes de guitares, tout en douceur.

Hexagone - Mick à Avignon – Top 1 : Romain Didier

Romain Didier en piano solo. Je t’en ai déjà parlé comme un de mes coups de cœur des concerts 2014. En fait c’est un chanteur référence pour moi. Il m’accompagne depuis une trentaine d’année. D’habitude j’essaie de te faire partager mes découvertes des dernières semaines, des derniers mois, des toutes dernières années. Aujourd’hui, je fais dans l’intime, l’encore plus subjectif. D’ailleurs Romain Didier s’est choisi le prénom de mon fils, pourtant né plusieurs décennies après lui ! Depuis l’époque de l’album Piano Public (tiens un piano solo en live comme il en fait à nouveau depuis quelques années), comme une personne proche, je l’ai très souvent vu en concert et j’ai énormément beaucoup écouté ses chansons. Puis avec le temps, comme avec certains amis, je l’ai vu un peu moins souvent, peut être car il ne venait pas chanter près de mon lieu de vie (deux fois seulement en quasi vingt ans à Toulouse), je l’ai écouté moins souvent peut être parce que ses thèmes d’alors me touchaient moins, étaient moins en résonance avec ma vie. Et puis, ces dernières années, je le retrouve comme on retrouve un ami, et je l’apprécie comme lors de la première rencontre.

Nos Enchanteurs - Éric Guilleton, le temps, l’errance et toutes ces choses

S’il y a trois ans, son précédent album, Une ville, un soir, le voyait en solo, tant aux guitares, au piano qu’à l’ukulélé, opus particulièrement intime donc, il y a un monde avec celui-ci. Il y a du monde même. Guilleton y gagne pas moins qu’un orchestre, celui de DécOuvrir, issu de la festivalière école de Concèze, dirigé par Étienne Champollion, un petit génie de la musique qui déchiffre une partition comme son aïeul une pierre de Rosette. Qu’on sait travailler également avec Céline Caussimon, Émilie Marsch et quelques autres encore.

 
 

mercredi, 26 août 2015

Arnaud Le Gouefflec et l'Orchestre Préhistorique à Brest


Arnaud Le Gouefflec et l'Orchestre... par MonAutomatique

Arnaud Le Gouëfflec - Mieux vaut trouver la mort

Live au Quartz, scène nationale de Brest
avec Olivier Polard, John Trap, Régïs Boulard, Briac Queillé, Odette Picaud
Extrait de l'album "Deux fois dans le même fleuve" - L'Eglise de la petite folie 2015

dimanche, 09 février 2014

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 février (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Murat chante Baudelaire & Ferré

Les vidéos de la fin de semaine : illustrations de l'article de Libé "La chanson française se remet en piste" et Claude Nougaro

L'abum de la fin de semaine - Romain Lateltin : Pas de chichi entre nous

Le clip de la fin de semaine : Romain Lateltin, Pas de chichi entre nous

Le clip de la semaine : La Femme - Si Un Jour

L'album de la semaine - Fauve : Vieux frères - partie 1
_________________________

Bien reçu.... merci !

Pigalle, T'inquiète, le nouvel album de François Hadji-Lazaro

Elise and the cats, Le piège

Nourith, Here I am
_________________________

A la une :

Nos Enchanteurs - Radio crochet 5 ème tour

On dirait que je suis un auditeur de base, qui écoute la radio toute la journée, avec une attention variable selon les émissions et leur contenu, et qui parfois a l’oreille attrapée par une chanson qui passe, et qui va illico ou presque se renseigner sur cette nouveauté quand c’est une nouveauté. Ce samedi soir, c’est le 5 ème tour des auditions radiodiffusées, 4 nouveaux candidats à l’ascension vers le haut de l’affiche, je n’ai pas l’image, en chanson ce n’est pas mon premier intérêt, juste les paroles et la musique… Le premier candidat vient de passer, après une présentation de Didier Varrod, mais je n’ai pas retrouvé ce qui a séduit le jury de sélection, rien ne m’a attrapé l’oreille. Le deuxième, c’est de l’anglais, mais la musique a un charme indéniable, ça se laisse écouter avec plaisir, mais sans l’envie irrépressible d’aller chercher l’album chez le marchand, ou de consulter le web pour en savoir plus. C’est comme un très agréable rafraîchissement un jour d’été, ça ne laisse pas le même souvenir que le somptueux Pommard 1966…

8 et 9 février

Nos Enchanteurs - Paris Combo, opus 5

Enfin, ils reviennent ! Paris Combo…

Le plus élégant swing de la chanson francophone, pionnier du revival manouche, et ambassadeur dans le monde d’une langue française qui balance avec cette touche d’humour, et ce pétillement de champagne unique en son genre. La voix de Belle du Berry a gardé une fraîcheur qui défie le temps, la trompette de David Lewis s’amuse avec la guitare de Potzi, un des plus fins guitaristes de jazz, qui s’est un peu éloigné des sonorités classiques manouches pour adopter le son épuré qu’aurait aimé Henri Crolla, ou Django des années 50.

Nos Enchanteurs - Aux Détours [de Chant] il y a du neuf !

Le Bijou, 1er février 2014,

Du neuf, de la nouveauté, des « découvertes »… ce mot là constituerait presque une nouvelle catégorie, reconnue d’ailleurs dans les grilles salariales.

Cinq artistes ou groupes occupent la scène, trois dans l’après-midi et deux en soirée. Ils donneront en quarante minutes un aperçu de leur singularité. Car le défi est là ! Comment, en 2014, marquer du sceau de son univers ce monde de la Chanson ?

Libé - La chanson française se remet en piste

REMIX Une nouvelle génération de DJ revisite avec finesse la variété des années 60 à 80, apportant une touche de modernité inédite à des titres qui passent de l’oubli au dancefloor.

Le Bateau blanc de Sacha Distel est une banale chanson, parmi tant d’autres dans l’histoire de la variété française. En 1980, l’auteur de Scoubidou y évoque paresseusement la vie d’un homme au fil de son existence, de l’adolescence à la quarantaine, le tout rythmé par un refrain inepte repris en chœur par des enfants

Libé - Jean-Michel Jarre: «La création existait avant l’électricité, elle existera après Internet»

INTERVIEW Le président de la Cisac, la «Sacem» internationale, dénonce l’inégale répartition des revenus qui ne profite qu’aux géants du Web.

Il a remisé ses synthés et ses shows laser sur la grande muraille de Chine, mais conservé son iconique tignasse pour endosser le costume de VRP des compositeurs et du droit d’auteur. Jean-Michel Jarre est depuis l’année dernière le président de la Cisac, la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs, qui rassemble les «Sacem» d’une centaine de pays et couvre la musique, le cinéma, la photographie et même une partie de la presse.

Libé - Jérôme Roger: «Les indépendants sont ceux qui ont le plus souffert»

INTERVIEW Pour le directeur général de l’Union des producteurs français indépendants la reprise du marché est inégale.

Jérôme Roger est le directeur général de l’Union des producteurs français indépendants (UPFI), l’un des principaux représentants des petits labels. Il prend acte des bons chiffres de l’année écoulée mais alerte sur la fragilité des artistes les moins visibles.

Libé - Streaming : la musique cherche l’accord parfait

MIDEMLe secteur va devoir s’entendre sur les conditions d’accès à Deezer et consorts, sous peine de se voir imposer une gestion collective par le gouvernement.

A quoi ressemblera une plateforme de streaming musical dans dix ans ? Sera-t-elle encore riche de toute la musique jamais produite ou un robinet d’où ne coulent que les plus gros tubes ?

Libé - Les trop bons chiffres du Midem

CHIFFRES Le grand raout cannois célèbre les bons résultats du disque français. Le marché est pourtant en pleine restructuration.

La chenille attendra encore un peu. On espérait débarquer hier au Midem, le 48salon des industries de la musique qui se tient au Palais des festivals de Cannes, en pleine orgie alcoolisée, les cadres des maisons de disques dansant une bouteille de champagne à la main sur les tables, piétinant les petits fours en hurlant «It’s Time to Get Lucky» pendant que Pascal Nègre s’échauffait aux platines.

Libé - Darc : retrouvez le garçon

CRITIQUE Biographie . Pierre Mikaïloff retrace le parcours du chanteur.

Polytoxico passé par la case prison, Daniel Darc évoquait souvent la mort. En 2007, il confiait à son ami Pierre Mikaïloff : «Tu crois que si je crève demain, j’aurai la une de Libé ? Allez, au moins Libé…» Le souhait du chanteur de Taxi Girl se réalise le 1er mars de l’an dernier, lendemain de son décès. Un crève-cœur pour ceux qui confectionnèrent dans l’urgence ce dérisoire linceul de papier.

La Dépêche du Midi - Juliette : «La situation des femmes se dégrade»

Juliette, la Parigot-tarno-toulousaine, sera en concert ce soir jeudi à la Halle aux grains et c’est complet. Confidences autour de son dernier disque, «Nour» (Polydor). «Nour», c’est une chanson que vous devez à Jean-Luc Mélenchon ?

7 février

RFI - Vu d'ailleurs février 2014, Oh, les filles

A l’international, les chanteuses françaises ont souvent plus de succès que leurs homologues masculins. Mais ces temps-ci, la chance ne leur sourit pas toujours. Revue de presse avec Zaz, Carla Bruni, Lara Fabian, Mylène Farmer, Hélène Rollès…

Nos Enchanteurs - Pierre Lapointe, PunkT à l’Olympia

On peut résumer en deux mots « C’est extra! » On peut aussi s’interroger sur l’écoute d’un chroniqueur radio qui a présenté Pierre Lapointe en enfilant les clichés archi usés sur les artistes québécois élevés dans une cabane à sucre, nourris de haricots rouges confits dans du sirop d’érable, sur un air de la Bolduc violoné par un monsieur Pointu

Slate - Ecouter des chansons tristes peut vous rendre heureux

Cela peut paraître surprenant, mais la musique triste peut provoquer une sensation de bien-être. Le Pacific Standard se fait l'écho d'une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Kent, Annemieke J.M Van den Tol et Jane Edwards et publiée dans Psychology of Music. Ils avancent qu’écouter une chanson triste peut nous éloigner du sentiment de tristesse. Mais, uniquement «si vous pouvez vous concentrer sur la beauté intrinsèque de l'œuvre», précise le Pacific Standard.

Nos Enchanteurs - Carmen Maria Vega : après Vian, Mistinguett

Après s’être emparée d’une partie du répertoire de Boris Vian pour une récente tournée, Carmen Maria Vega s’investit d’un autre fameux personnage de l’histoire de la chanson : Mistinguett. Notre lyonnaise vient en effet de décrocher le rôle-titre d’une comédie musicale produite par Albert Cohen, qui a déjà initié les spectacles à succès que sont Les 10 commandements, Le Roi-soleil, Mozart, l’opéra rock et 1789, les amants de la Bastille.

Rue 89 Lyon - Le clip de Palandri censuré : « on a mis des lolcats pour ne pas offenser Youtube »

Le clip d’origine commence par un message d’alerte : « Certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties ». Mais aussi celle de Youtube qui, au lendemain de sa mise en ligne, a censuré la vidéo joliment réalisée pour Des Palaces dans le désert, titre issu du dernier EP de Palandri. Furieuse, l’équipe de l’artiste a décidé de la torpiller en collant sur les scènes jugées violentes une série de lolcats.

Yves Jamait et la comédie musicale "Mistinguett, reine des années folles"

Yves Jamait nous parle de son nouvel album "Amor Fati" et Albert Cohen nous présente la nouvelle comédie musicale "Mistinguett, reine des années folles".

6 février

Crapauds et Rossignols - Barde de Brest et Chanteur sans nom

Savez-vous chanter le chou à la mode de Bretagne ? Non ? Alors, entrez dans l’Eglise de la Petite Folie. Puisque c’est là qu’officie, en compagnie d’autres chantres inclassables (1), Arnaud Le Gouëfflec, le barde barré de Brest. Et effeuillez jusqu’à plus faim l’œuvre du chef de l’Orchestre préhistorique. Piochez au hasard dans ses albums, aux titres plus apéritifs les uns que les autres : L’Affaire Vénus Abitbol, Petite mécanique de nuit, Portrait de l’artiste en génome, Le Bon Temps de la guillotine ou Le Chanteur masqué.  Ce dernier titre m’arrange bien.

Nos Enchanteurs - Nino Ferrer, like a rolling stone

Festival Détours de chant, Espace Bonnefoy, vendredi 31 janvier 2014,

Oui, étrangement le titre anglais s’impose à moi. Car ces mots là disent une époque, celle qui vit l’artiste au zénith, mais aussi celle qui l’a mené à ce mal de vivre dont il n’est pas revenu.

Nos Enchanteurs - Les Nuits de la pleine lune Acte III

Raconter un spectacle comme La nuit de la pleine lune, c’est un peu comme faire un digest de la Bible en 50 lignes, encore que Joyet nous fait l’intégrale biblique en moins de 5 mn, mais c’est Joyet. La nuit de la pleine lune c’est une sorte de farandole qui rappelle les années Barouh, quand on affichait au Kabaret de la dernière chance, un avis « la maison accepte l’échec » mais sur un air de Tralalaviata, histoire de dire, allons y, tout est possible, même l’improbable., et surtout l’improbable.

Radio Crochet Inter : L'Arthur, Julien Calot, Clou et Arkadin

L’Arthur est un projet individuel défendu par Arthur Sangra, jeune comédien metteur en scène fraîchement diplômé du Conservatoire.
Son travail d'auteur, compositeur et interprète consiste à créer ce qu'il nomme des "mises en scènes musicales". Composée à partir d'un texte, chaque chanson intègre un ou plusieurs personnages qui évoluent en fonction de l'environnement musical dans lequel ils se situent.

L'Arthur est sur Facebook  et c'est une belle découverte. Cette semaine je vote L'Arthur et Julien Calot (YLP)

5 février

Nos Enchanteurs - Piérick, chanteur pas poli du tout !

Festival Détours de Chant, le Bijou, jeudi 30 janvier 2014,

Facile, me direz vous, d’ouvrir la chronique de l’ex chanteur-auteur des « Malpolis » de cette façon ! Mais, franchement, je n’ai pas trouvé mieux ! Car nous avons là un de ces spécimens qui, dans une tradition bien de chez nous, tire sur tout ce qui bouge, sans ménager quiconque. Foin de la pudeur, des compromis, de la réserve de bon ton qui régissent nos vies, bien policées celles-ci.

Nos Enchanteurs - Jacques Serizier, extérieur et intérieur

Tout chaud sorti des presses, et déjà dévoré à belles dents… Je suis entré dans ce livre par le jardin et n’en suis sorti par la cour qu’une fois les 400 pages avalées, avec des images dans les yeux et des sentiments dans le cœur. La trajectoire de vie de Jacques Serizier ne peut laisser indifférent, tant il a traversé cette époque emblématique des années cinquante à quatre vingt qui fut la plus foisonnante et inventive dans le domaine de la scène et de la chanson. Et il prit part à nombre de ces entreprises-là, en compagnie de bien d’autres artistes.

RFI - Le blues générationnel de Fauve, Premier album, Vieux frères - partie 1

Rarement, un groupe français aura fait tant de bruit en si peu de temps et connu un tel buzz sur Internet. A l’heure où il publie son premier album, Vieux frères - partie 1, Fauve (≠) tient la corde pour faire un carton auprès du grand public grâce à son vague à l’âme qui touche au cœur la génération des 25-35 ans et ravive la flamme du spoken word à la française.

4 février

Le Parisien - Oldelaf, ce n’est pas qu’un rigolo

Il s’est fait connaître par « la Tristitude », une chanson enlevée et rigolote, qu’il a adaptée à l’infini l’an dernier sur Europe 1 dans l’émission de « Faites entrer l’invité ». Dans cette ritournelle, Oldelaf expliquait que « la tristitude, c’est quand ton frère siamois t’apprend qu’il a le sida/Quand ta femme fait de l’échangisme un peu sans toi/Quand des jeunes t’appellent monsieur pour la première fois… »

Nos Enchanteurs - France Inter, quatrième tour

L’aventure des auditions continue avec les mêmes contrastes dans les candidats en lice, et les mêmes réflexions que la semaine dernière : comment évaluer et départager des artistes aussi différents que Clou et son folk raffiné, Arkadin et sa pop electro, L’Arthur et Julien Calot ? Impression personnelle, subjective : deux jours après avoir assisté, à l’enregistrement, deux des postulants me restent en mémoire pour leurs chansons, parité parfaite, anglais-français, et mixtes… 

Libé, Philippe Brochen -  Pour les fans, Fauve résonne sur les réseaux

Lancé il y a deux ans avec un titre sur Facebook, le groupe a enflé sur Internet en gardant ses distances avec le marketing musical traditionnel.

Comme en écho. Pour s’incarner musicalement, la génération 1980-2000, résumée par les sociologues sous la bannière «2.0» ou «Y», ne pouvait rêver mieux qu’un groupe reprenant ces codes. Ce sera le signe (sigle) «≠», que Fauve tague invariablement après son nom. Sur ses affiches, ses productions, et les réseaux sociaux où il est très actif, à l’image de sa fan base avec laquelle il entretient proximité et complicité.

Libé - Fauve est lâché

Phénomène sur scène et sur le Net, le collectif parisien scande, à travers un univers musical et visuel personnel, le malaise d’une jeunesse déboussolée.

D’abord dix concerts, puis quinze, puis vingt. Les trois quarts déjà archicomplets, comme le seront bientôt les autres - et on murmure que la liste va continuer de s’allonger. S’il faut prendre un exemple, parmi d’autres, de la métastasique «Fauve mania» telle qu’elle se propage inexorablement depuis maintenant plus d’un an en France, celui-ci est le plus éloquent qui nous vienne à l’esprit : avant même la sortie de son premier album, Vieux Frères, en circulation à partir de lundi (lire ci-contre), le groupe (ou «collectif», dénomination qu’il semble préférer) parisien a donc planifié pas moins de vingt concerts au Bataclan (2), étalés entre début février et mai.

Libé - «Ils expriment des préoccupations spécifiques à leur génération»

Historien, animateur du séminaire «l’histoire sociale du rock», Arnaud Baubérot estime que le groupe est emblématique de cet âge où l’on cherche sa place dans la société :

Arnaud Baubérot, 44 ans, est maître de conférence en histoire et enseigne à l’université Paris-Est Créteil. Il co-organise, avec l’historienne Florence Tamagne, un séminaire sur «l’histoire sociale du rock», chaque mois, au Centre Mahler, à Paris.

3 février

Crapauds et rossignols - Le temps d’une parenthèse

Sur mon Teppaz, j’ai écouté Hélène par Gérard Barray. Oui le même qui bondissait, l’épée au point, sus au méchant sur l’écran blanc du cinéma de notre enfance, les dimanches et les jeudis, en matinée. Pardaillan, c’était lui ; et Scaramouche ; et D’Artagnan (dans la version de 1961, réalisée par Bernard Borderie). Dans un autre costume, il a aussi campé, par deux fois, un commissaire San Antonio très convaincant

Les Echos - La chronique CD : troublants voyages musicaux

FLORENT MARCHET - Bambi Galaxy (1CD Pias)

Florent Marchet faisait partie, en novembre dernier, de la centaine de personnalités conviées pour l'édition spéciale des « Echos » consacrée à la « relève », et ce n’est pas tout à fait un hasard. Parce qu’il compte pas mal de fans dans cette rédaction, d’abord. Mais aussi parce qu’à l’écoute de ses albums, on percevait depuis longtemps une forme de résonance avec les sujets qui nourrissent nos pages.

Nos Enchanteurs - Véronique Rivière à l’Auguste Théâtre

C’était le 10 janvier, Véronique Rivière retrouvait un public ami à l’Auguste Théâtre, bien accompagnée par l’excellent duo de guitaristes Michel Haumont et Jack Ada.
___________________________________
___________________________________