Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 25 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 mai

Les artistes de la semaine : Benjamin Biolay, Isabelle Boulay, Clara Luciani, Nicolas Jules, Valerie Amboise, Archimède, Danielle Darrieux.....

La bande-annonce de la semaine : Barbara par Amalric et Balibar

Le clip de la fin de semaine - Leïla Huissoud - On s'connaît depuis longtemps

L'album de la fin de semaine : Isabelle Boulay, En vérité

Le concert de la fin de semaine : Mesparrow & Octave Noire dans Foule Sentimentale (Didier Varrod, France Inter)

BIOLAY

Télérama - Biolay, Volver

.... Un an après son très beau Palermo Hollywood, qui exhalait la moiteur enfiévrée des rues de Buenos Aires, le chanteur continue de marier les sons et les ambiances pour dire les brûlures de la vie et de l'amour. Il alterne ballades mélancoliques et déflagrations urbaines, parenthèses de gravité et titres dansants, tous unis par la chaleur de sa voix de crooner un brin désabusé. Volver est-il pour autant la suite de Palermo Hollywood ? Il s'en fait plutôt l'écho : on entend des vocalises lyriques, le flow tendu de la chanteuse-comédienne Sofia Wilhelmi, ou même le timbre doux de Chiara Mastroianni, partenaire de ¡Encore Encore !, duo sensuel et sexuel dont les va-et-vient rappelleront immanquablement Je t'aime moi non plus — perche de plus pour ceux qui l'associent systématiquement à Gainsbourg.

ISABELLE BOULAY

Le Parisien - Revivez le live et l'interview d'Isabelle Boulay au Parisien

La Québécoise était en direct sur notre page Facebook pour un live exceptionnel. 

Ils ont presque le même nom. Boulay, Biolay. Ces deux là étaient faits pour s'entendre. Et ça fait presque 20 ans que ça dure. Isabelle Boulay, interprète rêvée, voix parfaite. Benjamin Biolay, auteur compositeur réalisateur bouillonnant. Le tandem s'est reformé, une fois de plus, pour le nouvel album de la québécoise «En vérité» qui sort ce vendredi, comme ils le font régulièrement.

VALERIE AMBOISE

Nos Enchanteurs - Valérie Ambroise décédée, tristesse chez Brassens

Si encore les gazettes se fendaient d’un entrefilet, trois quatre lignes pour simplement nous informer de son décès. Mais c’est dans un grand silence que Valérie Ambroise disparaît. Alors, parlons-en. Ambroise ? Seuls les fins amateurs de Brassens savent qui est cette dame, dont pourtant la carrière ne peut uniquement se résumer à l’excellente et intransigeante repreneuse qu’elle fut du chanteur à la pipe, non en en faisant sa propriété, mais… C’est par Brassens qu’adolescente elle se découvre vocation pour la chanson. Elle débute comme interprète en 1961 Chez le marquis, un des nombreux cabarets de la Rive-Gauche qu’elle écume ensuite. Luc Bérimont la programme dans ses émissions radiophoniques, notamment La fine fleur de la Chanson française.

BARBARA/BALIBAR/AMALRIC

C'est déjà ça - Le "Barbara" d'Amalric présenté à Cannes, sortira le 6 septembre

Le film sera présenté en ouverture de la sélection "Un certain regard" et sortira sur les écrans à la rentrée
"Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle."

CLARA LUCIANI

Télérama - Clara Luciani, Monstre d'amour

Voix grave et souple, faite de brumes et de clartés ; climat mouvant, entre références eighties, sixties, et guitares rock (trois réalisateurs y ont contribué, dont Benjamin Lebeau de The Shoes, et Ambroise Willaume de Revolver). Et surtout, chansons étranges, archi mélancoliques (« Dis-moi pourquoi je sombre dans des eaux, dans des om­bres »), pour ne pas dire angoissantes, comme quand la chanteuse se lance dans une plainte lancinante propre à hanter ceux qui l'écoutent (Pleure, ­Clara pleure).

L'Obs - Clara Luciani, ex-chanteuse du groupe La Femme, nous présente en exclusivité son premier album "Monstre d'amour", dans les bacs le 28 avril prochain. Écoutez son concert acoustique en direct.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Nicolas Jules, noyé sous le bleu des libellules

Ceux qui prennent Nicolas Jules pour un histrion pourront être surpris (désarçonnés ?). Les autres ont déjà deviné la profonde mélancolie cachée sous la blague potache, la bizarrerie de la lubie ; il n’est que d’écouter Une sale odeur ou J’aime la vie à mort.

Avec Crève-silence il réalise un album très différent des précédents, d’une cohérence noire absolue sur ses douze titres. Mais aussi, par son vocabulaire poétique, un opus totalement « nicolajulien » : « Mes tibias courent / Sur le tambour / De ta rue louche / Le diable est à / Mes trousses », la fulgurance des mots assemblés (« Je cherchais (…) la poulie pour mon cœur »), par ses identifiables rythmes musicaux, encore ralentis, amplifiés.

ARCHIMEDE

Baptiste Vignol - Entre deux tours

«On a les dirigeants qu'on mérite, / On se les coltine en mode repeat / Drôle de vie qu'on mène : / Métro, boulot, problèmes» (Je singe le monkey),  «Pardon pour le monde qu'on vous lègue, / Pardon pour les mers un peu deg', / Y avait pas de poubelle à la ronde ! / Pardon pour les plages qu'on bétonne, / Pardon pour les baleines qu'on harponne, / Fallait bien des cosmétiques pour nos blondes…» (Toujours plus con), «J'aurais pu végéter / Jusqu'à devenir une ombre / Mais j'ai préféré finir et te dédier / Cette chanson qu'à ton attention / J'ai nommée “La joie de rompre”» (La joie de rompre).... Des textes carrés qui dépeignent l'époque sur des musiques barrées, rock et pas baroques, Archimède avec MÉHARI survole le salmigondis des fanas de Dutronc, de Renaud, d'Oasis. Et tout ça fait un disque d'enfer (leur quatrième), plein de singles, d'humour et de sens. Comme d'hab.

MARIE ZOO

Nos Enchanteurs - Marie Zoo : mélodies en sous-sol

.... Ces réserves exprimées n’entachent nullement le travail de la chanteuse, auteure, compositeure et co-productrice. Mary Zoo habite chaque « station » explorée de ses vers en rapport avec le lieu : « Arrêtez de m’étouffer / Ma liberté j’vais la garder / J’veux respirer, je veux crier / Sainte-Anne, Sainte-Anne / Qu’est-ce qu’ils vont faire de moi ? » La belle a le bon goût, du côté des catacombes, d’appeler à elle Camille Saint-Saëns. Qui osera dire que ça fait macabre ? Mary s’imprègne des pierres humides, de ces murs a priori tous pareils, chargés d’histoires différentes, au-dessus comme en-dessous. Les musiques planent, les vers sont parfois en suspension, la fascination se mêle à la crainte, « Y’a des rats qui nous bouffent les boyaux / Des cafards qui nous rongent le cerveau ». Passe-murailles, on traverse le temps, s’infiltre dans les fissures, creuse un chemin… La chanson est ici une tête chercheuse : on vous recommande l’expérience.

DANIEL DARRIEUX

Baptiste Vignol - Entendre encore Danielle Darrieux

Elle chantait fort joliment, Danielle Darrieux, et mieux que ça. Aussi naturellement que son charme piquant illuminait le grand écran. D'ailleurs, de toutes les véritables stars du cinéma français qui possèdent une discographie digne de ce nom (elle fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros en 1960), Danielle Darrieux est celle qui, avec Vanessa Paradis, chantait le plus juste. Elle est pourtant celle dont on a oublié les chansons, qu'elle choisissait avec tact.

MARIE D'EPIZON

Nos Enchanteurs - Marie d’Épizon, une sirène dans le bleu de la nuit

..... Là, pour la deuxième fois consécutive, après Les desseins des pensées d’il y a sept ans, Marie d’Épizon fait paroles et musiques communes avec Claude Kintzler, en tandem probant, épatant. Seuls trois titres sont écrits par autres qu’eux : Bernard Joyet (un vibrant et irrésistible exposé sur le portable), Joseph Moalic et Jean-Michel Piton. « Des gens debout qui crient bravo / A la colombe et son rameau / Et font savoir qu’ils sont heureux / J’en veux ». On écoutera avec attention le J’en veux signé par Jean-Michel Piton ; pour l’anecdote autant que la malice on le comparera avec le même J’en veux du même Piton, chanté cette fois par Francesca Solleville : deux versions différentes, celle de Marie d’Épizon avant menues corrections, avant rajout. Toutes deux pareillement soutenues par un accordéon : deux interprétations, l’une en délicatesse, l’autre plus en passion, question de caractère.

TORRETON/LEPREST

C'est déjà ça - Torreton transcendé, Leprest transcendant

Accompagné d'un Yann Perraud ébouriffant, Philippe Torreton rugit les mots de Leprest, donnant une force nouvelle à sa poésie décidément terrassante. Après le Haillan jeudi, le duo était hier à Arcachon.

BAB EL WEST

RFI - Bab El West, rencontre endiablée entre Maroc et Bretagne

Entre folk, soul et pop arabe, le groupe franco-marocain Bab El West ("la porte de l’Ouest") livre un premier album à l’énergie communicative : Douar. Calibrés pour donner du baume au cœur, les dix titres s’enracinent dans les montagnes de l’Atlas, au Maroc… et sur la Côte de granit rose, en Bretagne. Rencontre avec trois des musiciens du groupe : Habib Farroukh, parolier, guitariste et chanteur, Clément Vallin, bassiste, et Marc Dupont, batteur.

mercredi, 24 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 mai

Les artistes de la semaine : Benjamin Biolay, Isabelle Boulay, Clara Luciani, Nicolas Jules, Valerie Amboise, Archimède, Danielle Darrieux.....

La bande-annonce de la semaine : Barbara par Amalric et Balibar

Le clip de la fin de semaine - Leïla Huissoud - On s'connaît depuis longtemps

L'album de la fin de semaine : Isabelle Boulay, En vérité

Le concert de la fin de semaine : Mesparrow & Octave Noire dans Foule Sentimentale (Didier Varrod, France Inter)

BIOLAY

Télérama - Biolay, Volver

.... Un an après son très beau Palermo Hollywood, qui exhalait la moiteur enfiévrée des rues de Buenos Aires, le chanteur continue de marier les sons et les ambiances pour dire les brûlures de la vie et de l'amour. Il alterne ballades mélancoliques et déflagrations urbaines, parenthèses de gravité et titres dansants, tous unis par la chaleur de sa voix de crooner un brin désabusé. Volver est-il pour autant la suite de Palermo Hollywood ? Il s'en fait plutôt l'écho : on entend des vocalises lyriques, le flow tendu de la chanteuse-comédienne Sofia Wilhelmi, ou même le timbre doux de Chiara Mastroianni, partenaire de ¡Encore Encore !, duo sensuel et sexuel dont les va-et-vient rappelleront immanquablement Je t'aime moi non plus — perche de plus pour ceux qui l'associent systématiquement à Gainsbourg.

ISABELLE BOULAY

Le Parisien - Revivez le live et l'interview d'Isabelle Boulay au Parisien

La Québécoise était en direct sur notre page Facebook pour un live exceptionnel. 

Ils ont presque le même nom. Boulay, Biolay. Ces deux là étaient faits pour s'entendre. Et ça fait presque 20 ans que ça dure. Isabelle Boulay, interprète rêvée, voix parfaite. Benjamin Biolay, auteur compositeur réalisateur bouillonnant. Le tandem s'est reformé, une fois de plus, pour le nouvel album de la québécoise «En vérité» qui sort ce vendredi, comme ils le font régulièrement.

VALERIE AMBOISE

Nos Enchanteurs - Valérie Ambroise décédée, tristesse chez Brassens

Si encore les gazettes se fendaient d’un entrefilet, trois quatre lignes pour simplement nous informer de son décès. Mais c’est dans un grand silence que Valérie Ambroise disparaît. Alors, parlons-en. Ambroise ? Seuls les fins amateurs de Brassens savent qui est cette dame, dont pourtant la carrière ne peut uniquement se résumer à l’excellente et intransigeante repreneuse qu’elle fut du chanteur à la pipe, non en en faisant sa propriété, mais… C’est par Brassens qu’adolescente elle se découvre vocation pour la chanson. Elle débute comme interprète en 1961 Chez le marquis, un des nombreux cabarets de la Rive-Gauche qu’elle écume ensuite. Luc Bérimont la programme dans ses émissions radiophoniques, notamment La fine fleur de la Chanson française.

BARBARA/BALIBAR/AMALRIC

C'est déjà ça - Le "Barbara" d'Amalric présenté à Cannes, sortira le 6 septembre

Le film sera présenté en ouverture de la sélection "Un certain regard" et sortira sur les écrans à la rentrée
"Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle."

CLARA LUCIANI

Télérama - Clara Luciani, Monstre d'amour

Voix grave et souple, faite de brumes et de clartés ; climat mouvant, entre références eighties, sixties, et guitares rock (trois réalisateurs y ont contribué, dont Benjamin Lebeau de The Shoes, et Ambroise Willaume de Revolver). Et surtout, chansons étranges, archi mélancoliques (« Dis-moi pourquoi je sombre dans des eaux, dans des om­bres »), pour ne pas dire angoissantes, comme quand la chanteuse se lance dans une plainte lancinante propre à hanter ceux qui l'écoutent (Pleure, ­Clara pleure).

L'Obs - Clara Luciani, ex-chanteuse du groupe La Femme, nous présente en exclusivité son premier album "Monstre d'amour", dans les bacs le 28 avril prochain. Écoutez son concert acoustique en direct.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Nicolas Jules, noyé sous le bleu des libellules

Ceux qui prennent Nicolas Jules pour un histrion pourront être surpris (désarçonnés ?). Les autres ont déjà deviné la profonde mélancolie cachée sous la blague potache, la bizarrerie de la lubie ; il n’est que d’écouter Une sale odeur ou J’aime la vie à mort.

Avec Crève-silence il réalise un album très différent des précédents, d’une cohérence noire absolue sur ses douze titres. Mais aussi, par son vocabulaire poétique, un opus totalement « nicolajulien » : « Mes tibias courent / Sur le tambour / De ta rue louche / Le diable est à / Mes trousses », la fulgurance des mots assemblés (« Je cherchais (…) la poulie pour mon cœur »), par ses identifiables rythmes musicaux, encore ralentis, amplifiés.

ARCHIMEDE

Baptiste Vignol - Entre deux tours

«On a les dirigeants qu'on mérite, / On se les coltine en mode repeat / Drôle de vie qu'on mène : / Métro, boulot, problèmes» (Je singe le monkey),  «Pardon pour le monde qu'on vous lègue, / Pardon pour les mers un peu deg', / Y avait pas de poubelle à la ronde ! / Pardon pour les plages qu'on bétonne, / Pardon pour les baleines qu'on harponne, / Fallait bien des cosmétiques pour nos blondes…» (Toujours plus con), «J'aurais pu végéter / Jusqu'à devenir une ombre / Mais j'ai préféré finir et te dédier / Cette chanson qu'à ton attention / J'ai nommée “La joie de rompre”» (La joie de rompre).... Des textes carrés qui dépeignent l'époque sur des musiques barrées, rock et pas baroques, Archimède avec MÉHARI survole le salmigondis des fanas de Dutronc, de Renaud, d'Oasis. Et tout ça fait un disque d'enfer (leur quatrième), plein de singles, d'humour et de sens. Comme d'hab.

MARIE ZOO

Nos Enchanteurs - Marie Zoo : mélodies en sous-sol

.... Ces réserves exprimées n’entachent nullement le travail de la chanteuse, auteure, compositeure et co-productrice. Mary Zoo habite chaque « station » explorée de ses vers en rapport avec le lieu : « Arrêtez de m’étouffer / Ma liberté j’vais la garder / J’veux respirer, je veux crier / Sainte-Anne, Sainte-Anne / Qu’est-ce qu’ils vont faire de moi ? » La belle a le bon goût, du côté des catacombes, d’appeler à elle Camille Saint-Saëns. Qui osera dire que ça fait macabre ? Mary s’imprègne des pierres humides, de ces murs a priori tous pareils, chargés d’histoires différentes, au-dessus comme en-dessous. Les musiques planent, les vers sont parfois en suspension, la fascination se mêle à la crainte, « Y’a des rats qui nous bouffent les boyaux / Des cafards qui nous rongent le cerveau ». Passe-murailles, on traverse le temps, s’infiltre dans les fissures, creuse un chemin… La chanson est ici une tête chercheuse : on vous recommande l’expérience.

DANIEL DARRIEUX

Baptiste Vignol - Entendre encore Danielle Darrieux

Elle chantait fort joliment, Danielle Darrieux, et mieux que ça. Aussi naturellement que son charme piquant illuminait le grand écran. D'ailleurs, de toutes les véritables stars du cinéma français qui possèdent une discographie digne de ce nom (elle fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros en 1960), Danielle Darrieux est celle qui, avec Vanessa Paradis, chantait le plus juste. Elle est pourtant celle dont on a oublié les chansons, qu'elle choisissait avec tact.

MARIE D'EPIZON

Nos Enchanteurs - Marie d’Épizon, une sirène dans le bleu de la nuit

..... Là, pour la deuxième fois consécutive, après Les desseins des pensées d’il y a sept ans, Marie d’Épizon fait paroles et musiques communes avec Claude Kintzler, en tandem probant, épatant. Seuls trois titres sont écrits par autres qu’eux : Bernard Joyet (un vibrant et irrésistible exposé sur le portable), Joseph Moalic et Jean-Michel Piton. « Des gens debout qui crient bravo / A la colombe et son rameau / Et font savoir qu’ils sont heureux / J’en veux ». On écoutera avec attention le J’en veux signé par Jean-Michel Piton ; pour l’anecdote autant que la malice on le comparera avec le même J’en veux du même Piton, chanté cette fois par Francesca Solleville : deux versions différentes, celle de Marie d’Épizon avant menues corrections, avant rajout. Toutes deux pareillement soutenues par un accordéon : deux interprétations, l’une en délicatesse, l’autre plus en passion, question de caractère.

TORRETON/LEPREST

C'est déjà ça - Torreton transcendé, Leprest transcendant

Accompagné d'un Yann Perraud ébouriffant, Philippe Torreton rugit les mots de Leprest, donnant une force nouvelle à sa poésie décidément terrassante. Après le Haillan jeudi, le duo était hier à Arcachon.

BAB EL WEST

RFI - Bab El West, rencontre endiablée entre Maroc et Bretagne

Entre folk, soul et pop arabe, le groupe franco-marocain Bab El West ("la porte de l’Ouest") livre un premier album à l’énergie communicative : Douar. Calibrés pour donner du baume au cœur, les dix titres s’enracinent dans les montagnes de l’Atlas, au Maroc… et sur la Côte de granit rose, en Bretagne. Rencontre avec trois des musiciens du groupe : Habib Farroukh, parolier, guitariste et chanteur, Clément Vallin, bassiste, et Marc Dupont, batteur.

lundi, 22 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 mai

Les artistes de la semaine : Benjamin Biolay, Isabelle Boulay, Clara Luciani, Nicolas Jules, Valerie Amboise, Archimède, Danielle Darrieux.....

Le clip de la semaine - Clara Luciani - Pleure Clara, pleure

La bande-annonce de la semaine : Barbara par Amalric et Balibar

L'album de la semaine : Benjamin Biolay

BARBARA/BALIBAR/AMALRIC

C'est déjà ça - Le "Barbara" d'Amalric présenté à Cannes, sortira le 6 septembre

Le film sera présenté en ouverture de la sélection "Un certain regard" et sortira sur les écrans à la rentrée
"Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle."

CLARA LUCIANI

Télérama - Clara Luciani, Monstre d'amour

Voix grave et souple, faite de brumes et de clartés ; climat mouvant, entre références eighties, sixties, et guitares rock (trois réalisateurs y ont contribué, dont Benjamin Lebeau de The Shoes, et Ambroise Willaume de Revolver). Et surtout, chansons étranges, archi mélancoliques (« Dis-moi pourquoi je sombre dans des eaux, dans des om­bres »), pour ne pas dire angoissantes, comme quand la chanteuse se lance dans une plainte lancinante propre à hanter ceux qui l'écoutent (Pleure, ­Clara pleure).

L'Obs - Clara Luciani, ex-chanteuse du groupe La Femme, nous présente en exclusivité son premier album "Monstre d'amour", dans les bacs le 28 avril prochain. Écoutez son concert acoustique en direct.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Nicolas Jules, noyé sous le bleu des libellules

Ceux qui prennent Nicolas Jules pour un histrion pourront être surpris (désarçonnés ?). Les autres ont déjà deviné la profonde mélancolie cachée sous la blague potache, la bizarrerie de la lubie ; il n’est que d’écouter Une sale odeur ou J’aime la vie à mort.

Avec Crève-silence il réalise un album très différent des précédents, d’une cohérence noire absolue sur ses douze titres. Mais aussi, par son vocabulaire poétique, un opus totalement « nicolajulien » : « Mes tibias courent / Sur le tambour / De ta rue louche / Le diable est à / Mes trousses », la fulgurance des mots assemblés (« Je cherchais (…) la poulie pour mon cœur »), par ses identifiables rythmes musicaux, encore ralentis, amplifiés.

BIOLAY

Télérama - Biolay, Volver

.... Un an après son très beau Palermo Hollywood, qui exhalait la moiteur enfiévrée des rues de Buenos Aires, le chanteur continue de marier les sons et les ambiances pour dire les brûlures de la vie et de l'amour. Il alterne ballades mélancoliques et déflagrations urbaines, parenthèses de gravité et titres dansants, tous unis par la chaleur de sa voix de crooner un brin désabusé. Volver est-il pour autant la suite de Palermo Hollywood ? Il s'en fait plutôt l'écho : on entend des vocalises lyriques, le flow tendu de la chanteuse-comédienne Sofia Wilhelmi, ou même le timbre doux de Chiara Mastroianni, partenaire de ¡Encore Encore !, duo sensuel et sexuel dont les va-et-vient rappelleront immanquablement Je t'aime moi non plus — perche de plus pour ceux qui l'associent systématiquement à Gainsbourg.

ISABELLE BOULAY

Le Parisien - Revivez le live et l'interview d'Isabelle Boulay au Parisien

La Québécoise était en direct sur notre page Facebook pour un live exceptionnel. 

Ils ont presque le même nom. Boulay, Biolay. Ces deux là étaient faits pour s'entendre. Et ça fait presque 20 ans que ça dure. Isabelle Boulay, interprète rêvée, voix parfaite. Benjamin Biolay, auteur compositeur réalisateur bouillonnant. Le tandem s'est reformé, une fois de plus, pour le nouvel album de la québécoise «En vérité» qui sort ce vendredi, comme ils le font régulièrement.

VALERIE AMBOISE

Nos Enchanteurs - Valérie Ambroise décédée, tristesse chez Brassens

Si encore les gazettes se fendaient d’un entrefilet, trois quatre lignes pour simplement nous informer de son décès. Mais c’est dans un grand silence que Valérie Ambroise disparaît. Alors, parlons-en. Ambroise ? Seuls les fins amateurs de Brassens savent qui est cette dame, dont pourtant la carrière ne peut uniquement se résumer à l’excellente et intransigeante repreneuse qu’elle fut du chanteur à la pipe, non en en faisant sa propriété, mais… C’est par Brassens qu’adolescente elle se découvre vocation pour la chanson. Elle débute comme interprète en 1961 Chez le marquis, un des nombreux cabarets de la Rive-Gauche qu’elle écume ensuite. Luc Bérimont la programme dans ses émissions radiophoniques, notamment La fine fleur de la Chanson française.

ARCHIMEDE

Baptiste Vignol - Entre deux tours

«On a les dirigeants qu'on mérite, / On se les coltine en mode repeat / Drôle de vie qu'on mène : / Métro, boulot, problèmes» (Je singe le monkey),  «Pardon pour le monde qu'on vous lègue, / Pardon pour les mers un peu deg', / Y avait pas de poubelle à la ronde ! / Pardon pour les plages qu'on bétonne, / Pardon pour les baleines qu'on harponne, / Fallait bien des cosmétiques pour nos blondes…» (Toujours plus con), «J'aurais pu végéter / Jusqu'à devenir une ombre / Mais j'ai préféré finir et te dédier / Cette chanson qu'à ton attention / J'ai nommée “La joie de rompre”» (La joie de rompre).... Des textes carrés qui dépeignent l'époque sur des musiques barrées, rock et pas baroques, Archimède avec MÉHARI survole le salmigondis des fanas de Dutronc, de Renaud, d'Oasis. Et tout ça fait un disque d'enfer (leur quatrième), plein de singles, d'humour et de sens. Comme d'hab.

MARIE ZOO

Nos Enchanteurs - Marie Zoo : mélodies en sous-sol

.... Ces réserves exprimées n’entachent nullement le travail de la chanteuse, auteure, compositeure et co-productrice. Mary Zoo habite chaque « station » explorée de ses vers en rapport avec le lieu : « Arrêtez de m’étouffer / Ma liberté j’vais la garder / J’veux respirer, je veux crier / Sainte-Anne, Sainte-Anne / Qu’est-ce qu’ils vont faire de moi ? » La belle a le bon goût, du côté des catacombes, d’appeler à elle Camille Saint-Saëns. Qui osera dire que ça fait macabre ? Mary s’imprègne des pierres humides, de ces murs a priori tous pareils, chargés d’histoires différentes, au-dessus comme en-dessous. Les musiques planent, les vers sont parfois en suspension, la fascination se mêle à la crainte, « Y’a des rats qui nous bouffent les boyaux / Des cafards qui nous rongent le cerveau ». Passe-murailles, on traverse le temps, s’infiltre dans les fissures, creuse un chemin… La chanson est ici une tête chercheuse : on vous recommande l’expérience.

DANIEL DARRIEUX

Baptiste Vignol - Entendre encore Danielle Darrieux

Elle chantait fort joliment, Danielle Darrieux, et mieux que ça. Aussi naturellement que son charme piquant illuminait le grand écran. D'ailleurs, de toutes les véritables stars du cinéma français qui possèdent une discographie digne de ce nom (elle fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros en 1960), Danielle Darrieux est celle qui, avec Vanessa Paradis, chantait le plus juste. Elle est pourtant celle dont on a oublié les chansons, qu'elle choisissait avec tact.

MARIE D'EPIZON

Nos Enchanteurs - Marie d’Épizon, une sirène dans le bleu de la nuit

..... Là, pour la deuxième fois consécutive, après Les desseins des pensées d’il y a sept ans, Marie d’Épizon fait paroles et musiques communes avec Claude Kintzler, en tandem probant, épatant. Seuls trois titres sont écrits par autres qu’eux : Bernard Joyet (un vibrant et irrésistible exposé sur le portable), Joseph Moalic et Jean-Michel Piton. « Des gens debout qui crient bravo / A la colombe et son rameau / Et font savoir qu’ils sont heureux / J’en veux ». On écoutera avec attention le J’en veux signé par Jean-Michel Piton ; pour l’anecdote autant que la malice on le comparera avec le même J’en veux du même Piton, chanté cette fois par Francesca Solleville : deux versions différentes, celle de Marie d’Épizon avant menues corrections, avant rajout. Toutes deux pareillement soutenues par un accordéon : deux interprétations, l’une en délicatesse, l’autre plus en passion, question de caractère.

TORRETON/LEPREST

C'est déjà ça - Torreton transcendé, Leprest transcendant

Accompagné d'un Yann Perraud ébouriffant, Philippe Torreton rugit les mots de Leprest, donnant une force nouvelle à sa poésie décidément terrassante. Après le Haillan jeudi, le duo était hier à Arcachon.

BAB EL WEST

RFI - Bab El West, rencontre endiablée entre Maroc et Bretagne

Entre folk, soul et pop arabe, le groupe franco-marocain Bab El West ("la porte de l’Ouest") livre un premier album à l’énergie communicative : Douar. Calibrés pour donner du baume au cœur, les dix titres s’enracinent dans les montagnes de l’Atlas, au Maroc… et sur la Côte de granit rose, en Bretagne. Rencontre avec trois des musiciens du groupe : Habib Farroukh, parolier, guitariste et chanteur, Clément Vallin, bassiste, et Marc Dupont, batteur.

vendredi, 19 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 mai

Les artistes de la semaine : Benjamin Biolay, Isabelle Boulay, Clara Luciani, Nicolas Jules, Valerie Amboise, Archimède, Danielle Darrieux.....

La bande-annonce de la semaine : Barbara par Amalric et Balibar

Le clip de la fin de semaine - Leïla Huissoud - On s'connaît depuis longtemps

L'album de la fin de semaine : Isabelle Boulay, En vérité

Le concert de la fin de semaine : Mesparrow & Octave Noire dans Foule Sentimentale (Didier Varrod, France Inter)

BIOLAY

Télérama - Biolay, Volver

.... Un an après son très beau Palermo Hollywood, qui exhalait la moiteur enfiévrée des rues de Buenos Aires, le chanteur continue de marier les sons et les ambiances pour dire les brûlures de la vie et de l'amour. Il alterne ballades mélancoliques et déflagrations urbaines, parenthèses de gravité et titres dansants, tous unis par la chaleur de sa voix de crooner un brin désabusé. Volver est-il pour autant la suite de Palermo Hollywood ? Il s'en fait plutôt l'écho : on entend des vocalises lyriques, le flow tendu de la chanteuse-comédienne Sofia Wilhelmi, ou même le timbre doux de Chiara Mastroianni, partenaire de ¡Encore Encore !, duo sensuel et sexuel dont les va-et-vient rappelleront immanquablement Je t'aime moi non plus — perche de plus pour ceux qui l'associent systématiquement à Gainsbourg.

ISABELLE BOULAY

Le Parisien - Revivez le live et l'interview d'Isabelle Boulay au Parisien

La Québécoise était en direct sur notre page Facebook pour un live exceptionnel. 

Ils ont presque le même nom. Boulay, Biolay. Ces deux là étaient faits pour s'entendre. Et ça fait presque 20 ans que ça dure. Isabelle Boulay, interprète rêvée, voix parfaite. Benjamin Biolay, auteur compositeur réalisateur bouillonnant. Le tandem s'est reformé, une fois de plus, pour le nouvel album de la québécoise «En vérité» qui sort ce vendredi, comme ils le font régulièrement.

VALERIE AMBOISE

Nos Enchanteurs - Valérie Ambroise décédée, tristesse chez Brassens

Si encore les gazettes se fendaient d’un entrefilet, trois quatre lignes pour simplement nous informer de son décès. Mais c’est dans un grand silence que Valérie Ambroise disparaît. Alors, parlons-en. Ambroise ? Seuls les fins amateurs de Brassens savent qui est cette dame, dont pourtant la carrière ne peut uniquement se résumer à l’excellente et intransigeante repreneuse qu’elle fut du chanteur à la pipe, non en en faisant sa propriété, mais… C’est par Brassens qu’adolescente elle se découvre vocation pour la chanson. Elle débute comme interprète en 1961 Chez le marquis, un des nombreux cabarets de la Rive-Gauche qu’elle écume ensuite. Luc Bérimont la programme dans ses émissions radiophoniques, notamment La fine fleur de la Chanson française.

BARBARA/BALIBAR/AMALRIC

C'est déjà ça - Le "Barbara" d'Amalric présenté à Cannes, sortira le 6 septembre

Le film sera présenté en ouverture de la sélection "Un certain regard" et sortira sur les écrans à la rentrée
"Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle."

CLARA LUCIANI

Télérama - Clara Luciani, Monstre d'amour

Voix grave et souple, faite de brumes et de clartés ; climat mouvant, entre références eighties, sixties, et guitares rock (trois réalisateurs y ont contribué, dont Benjamin Lebeau de The Shoes, et Ambroise Willaume de Revolver). Et surtout, chansons étranges, archi mélancoliques (« Dis-moi pourquoi je sombre dans des eaux, dans des om­bres »), pour ne pas dire angoissantes, comme quand la chanteuse se lance dans une plainte lancinante propre à hanter ceux qui l'écoutent (Pleure, ­Clara pleure).

L'Obs - Clara Luciani, ex-chanteuse du groupe La Femme, nous présente en exclusivité son premier album "Monstre d'amour", dans les bacs le 28 avril prochain. Écoutez son concert acoustique en direct.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Nicolas Jules, noyé sous le bleu des libellules

Ceux qui prennent Nicolas Jules pour un histrion pourront être surpris (désarçonnés ?). Les autres ont déjà deviné la profonde mélancolie cachée sous la blague potache, la bizarrerie de la lubie ; il n’est que d’écouter Une sale odeur ou J’aime la vie à mort.

Avec Crève-silence il réalise un album très différent des précédents, d’une cohérence noire absolue sur ses douze titres. Mais aussi, par son vocabulaire poétique, un opus totalement « nicolajulien » : « Mes tibias courent / Sur le tambour / De ta rue louche / Le diable est à / Mes trousses », la fulgurance des mots assemblés (« Je cherchais (…) la poulie pour mon cœur »), par ses identifiables rythmes musicaux, encore ralentis, amplifiés.

ARCHIMEDE

Baptiste Vignol - Entre deux tours

«On a les dirigeants qu'on mérite, / On se les coltine en mode repeat / Drôle de vie qu'on mène : / Métro, boulot, problèmes» (Je singe le monkey),  «Pardon pour le monde qu'on vous lègue, / Pardon pour les mers un peu deg', / Y avait pas de poubelle à la ronde ! / Pardon pour les plages qu'on bétonne, / Pardon pour les baleines qu'on harponne, / Fallait bien des cosmétiques pour nos blondes…» (Toujours plus con), «J'aurais pu végéter / Jusqu'à devenir une ombre / Mais j'ai préféré finir et te dédier / Cette chanson qu'à ton attention / J'ai nommée “La joie de rompre”» (La joie de rompre).... Des textes carrés qui dépeignent l'époque sur des musiques barrées, rock et pas baroques, Archimède avec MÉHARI survole le salmigondis des fanas de Dutronc, de Renaud, d'Oasis. Et tout ça fait un disque d'enfer (leur quatrième), plein de singles, d'humour et de sens. Comme d'hab.

MARIE ZOO

Nos Enchanteurs - Marie Zoo : mélodies en sous-sol

.... Ces réserves exprimées n’entachent nullement le travail de la chanteuse, auteure, compositeure et co-productrice. Mary Zoo habite chaque « station » explorée de ses vers en rapport avec le lieu : « Arrêtez de m’étouffer / Ma liberté j’vais la garder / J’veux respirer, je veux crier / Sainte-Anne, Sainte-Anne / Qu’est-ce qu’ils vont faire de moi ? » La belle a le bon goût, du côté des catacombes, d’appeler à elle Camille Saint-Saëns. Qui osera dire que ça fait macabre ? Mary s’imprègne des pierres humides, de ces murs a priori tous pareils, chargés d’histoires différentes, au-dessus comme en-dessous. Les musiques planent, les vers sont parfois en suspension, la fascination se mêle à la crainte, « Y’a des rats qui nous bouffent les boyaux / Des cafards qui nous rongent le cerveau ». Passe-murailles, on traverse le temps, s’infiltre dans les fissures, creuse un chemin… La chanson est ici une tête chercheuse : on vous recommande l’expérience.

DANIEL DARRIEUX

Baptiste Vignol - Entendre encore Danielle Darrieux

Elle chantait fort joliment, Danielle Darrieux, et mieux que ça. Aussi naturellement que son charme piquant illuminait le grand écran. D'ailleurs, de toutes les véritables stars du cinéma français qui possèdent une discographie digne de ce nom (elle fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros en 1960), Danielle Darrieux est celle qui, avec Vanessa Paradis, chantait le plus juste. Elle est pourtant celle dont on a oublié les chansons, qu'elle choisissait avec tact.

MARIE D'EPIZON

Nos Enchanteurs - Marie d’Épizon, une sirène dans le bleu de la nuit

..... Là, pour la deuxième fois consécutive, après Les desseins des pensées d’il y a sept ans, Marie d’Épizon fait paroles et musiques communes avec Claude Kintzler, en tandem probant, épatant. Seuls trois titres sont écrits par autres qu’eux : Bernard Joyet (un vibrant et irrésistible exposé sur le portable), Joseph Moalic et Jean-Michel Piton. « Des gens debout qui crient bravo / A la colombe et son rameau / Et font savoir qu’ils sont heureux / J’en veux ». On écoutera avec attention le J’en veux signé par Jean-Michel Piton ; pour l’anecdote autant que la malice on le comparera avec le même J’en veux du même Piton, chanté cette fois par Francesca Solleville : deux versions différentes, celle de Marie d’Épizon avant menues corrections, avant rajout. Toutes deux pareillement soutenues par un accordéon : deux interprétations, l’une en délicatesse, l’autre plus en passion, question de caractère.

TORRETON/LEPREST

C'est déjà ça - Torreton transcendé, Leprest transcendant

Accompagné d'un Yann Perraud ébouriffant, Philippe Torreton rugit les mots de Leprest, donnant une force nouvelle à sa poésie décidément terrassante. Après le Haillan jeudi, le duo était hier à Arcachon.

BAB EL WEST

RFI - Bab El West, rencontre endiablée entre Maroc et Bretagne

Entre folk, soul et pop arabe, le groupe franco-marocain Bab El West ("la porte de l’Ouest") livre un premier album à l’énergie communicative : Douar. Calibrés pour donner du baume au cœur, les dix titres s’enracinent dans les montagnes de l’Atlas, au Maroc… et sur la Côte de granit rose, en Bretagne. Rencontre avec trois des musiciens du groupe : Habib Farroukh, parolier, guitariste et chanteur, Clément Vallin, bassiste, et Marc Dupont, batteur.

jeudi, 23 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

Aujourd'hui c'est la journée Ivan Tirtiaux

L'album de la semaine - Leopoldine HH, Blumen im Topf

France 2 : #Merci Brassens (Diffusé le sam. 18-02-17 à 21h05)

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le clip de la semaine : L.E.J - La dalle

Les 8 indispensables de Francofans N°63

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2017 : combat pour la Chanson et triomphe de Léopoldine HH

.... A ce phénomène, cette curiosité, cette friandise, cette folle-dingue lettrée aux « compagnonnages littéraires », bilingue de surcroît (alsacien-français) qu’est Léopoldine HH. Un OVNI de la chanson qui a tapé dans l’oreille de toute une salle et de l’imposant jury du prix. C’est elle qui va s’octroyer tous les prix : du jury, du public et celui offert par Catalyse. Bravo. NosEnchanteurs reviendra dans les prochains jours sur elle, par le truchement de son récent album, Blumen im Topf.

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.

mercredi, 22 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

Aujourd'hui une journée avec le label Tôt ou Tard

L'album de la semaine - Leopoldine HH, Blumen im Topf

France 2 : #Merci Brassens (Diffusé le sam. 18-02-17 à 21h05)

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le clip de la semaine : L.E.J - La dalle

Les 8 indispensables de Francofans N°63

TOT OU TARD

Télérama (juillet 2016) - Vingt ans de Tôt ou Tard : la vie d'un label en huit disques

Tôt ou Tard fête ses vingt ans avec une journée spéciale au festival Fnac Live, jeudi 21 juillet. Son patron et fondateur, Vincent Frèrebeau, revient sur quelques artistes et enregistrements qui ont marqué l'histoire du label.

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2017 : combat pour la Chanson et triomphe de Léopoldine HH

.... A ce phénomène, cette curiosité, cette friandise, cette folle-dingue lettrée aux « compagnonnages littéraires », bilingue de surcroît (alsacien-français) qu’est Léopoldine HH. Un OVNI de la chanson qui a tapé dans l’oreille de toute une salle et de l’imposant jury du prix. C’est elle qui va s’octroyer tous les prix : du jury, du public et celui offert par Catalyse. Bravo. NosEnchanteurs reviendra dans les prochains jours sur elle, par le truchement de son récent album, Blumen im Topf.

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.

mardi, 21 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

Aujourd'hui c'est la journée des Naufragés

L'album de la semaine - Leopoldine HH, Blumen im Topf

France 2 : #Merci Brassens (Diffusé le sam. 18-02-17 à 21h05)

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le clip de la semaine : L.E.J - La dalle

Les 8 indispensables de Francofans N°63

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2017 : combat pour la Chanson et triomphe de Léopoldine HH

.... A ce phénomène, cette curiosité, cette friandise, cette folle-dingue lettrée aux « compagnonnages littéraires », bilingue de surcroît (alsacien-français) qu’est Léopoldine HH. Un OVNI de la chanson qui a tapé dans l’oreille de toute une salle et de l’imposant jury du prix. C’est elle qui va s’octroyer tous les prix : du jury, du public et celui offert par Catalyse. Bravo. NosEnchanteurs reviendra dans les prochains jours sur elle, par le truchement de son récent album, Blumen im Topf.

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.

lundi, 20 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

L'album de la semaine - Leopoldine HH, Blumen im Topf

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le clip de la semaine : L.E.J - La dalle

Les 8 indispensables de Francofans N°63

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2017 : combat pour la Chanson et triomphe de Léopoldine HH

.... A ce phénomène, cette curiosité, cette friandise, cette folle-dingue lettrée aux « compagnonnages littéraires », bilingue de surcroît (alsacien-français) qu’est Léopoldine HH. Un OVNI de la chanson qui a tapé dans l’oreille de toute une salle et de l’imposant jury du prix. C’est elle qui va s’octroyer tous les prix : du jury, du public et celui offert par Catalyse. Bravo. NosEnchanteurs reviendra dans les prochains jours sur elle, par le truchement de son récent album, Blumen im Topf.

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.

dimanche, 19 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

La fin de semaine en vidéo avec les artistes présents dans le N°63 de Francofans de Février-Mars : Charlelie Couture, Parité mon Q, Lily Luca, Cyril Mokaiesh, Raton Lover, Gérard Baste,Kent, Klô Pelgag, Carmen Maria Vega, Pierre Barouh, Mathilde Fernandez

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le concert de la fin de semaine : Charlelie Couture à la Gaïté Lyrique, Paris le 6 mai 2014

L'album de la fin de semaine : L'Arthur

Le clip de la fin de semaine - Cyril Mokaiesh - Clôture

Le concert de la fin de semaine : Charlelie Couture à la Gaïté Lyrique, Paris le 6 mai 2014

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.

samedi, 18 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

La fin de semaine en vidéo avec les artistes présents dans le N°63 de Francofans de Février-Mars : Charlelie Couture, Parité mon Q, Lily Luca, Cyril Mokaiesh, Raton Lover, Gérard Baste,Kent, Klô Pelgag, Carmen Maria Vega, Pierre Barouh, Mathilde Fernandez

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le concert de la fin de semaine : Charlelie Couture à la Gaïté Lyrique, Paris le 6 mai 2014

L'album de la fin de semaine : L'Arthur

Le clip de la fin de semaine - Cyril Mokaiesh - Clôture

Le concert de la fin de semaine : Charlelie Couture à la Gaïté Lyrique, Paris le 6 mai 2014

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.