Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 05 juillet 2020

L'actualité de la chanson française du 26 juin au 2 juillet

Les artistes de la semaine : Rodolphe Burger, Hervé, Alain Pao, Marcel Legay, Baptiste Ventadour, Acquin

Le clip de la fin de semaine : Le caribou volant - Sapiens

L'album de la fin de semaine : Hervé, Hyper

Le concert de la fin de semaine : Marcel Legay au Trinque Fougasse Montpellier 15 avril 2016 l'Intégrale

HERVE

RFI - Hervé, hyper sensible

Sa voix feutrée sur des rythmiques électro se remarque, tout en convoquant Bashung et le rock dansant de Manchester. Hervé publie son premier album en solo, Hyper.

Comme Air ou Phoenix —qui viennent du même département français des Yvelines— l’ennui a été le moteur créatif du jeune Hervé, 28 ans. "J’ai grandi dans une sorte de banlieue de province, entre l’autoroute A13 et les champs. Le seul événement de l’année, c’était la Fête de la musique. Quand j’étais au lycée, une rumeur disait qu’un groupe de rock, Phoenix, avait gagné un concours pour jouer aux États-Unis, Air venait de sortir son premier album, Moon Safari" se souvient Hervé.

RODOLPHE BURGER

We Culte ! - “Environs”: la machine à voyager de Rodolphe Burger

L’ancien leader du groupe Kat Onoma Rodolphe Burger revient avec “Environs”, son 8ème album solo. Un opus au registre libre, rêveur, poétique et éclectique, où se mêlent rock underground, blues, reggae et lieder de Schubert…

“Environs” est une machine à voyager au tempo lent fait de visions fugitives, où mots et musiques inventent des paysages abstraits. Rien ici est explicite, tout est suggéré pour mieux laisser courir l’imagination

France Inter - Rodolphe Burger, derviche tourneur sans à-peu-près

Le nouvel album du Français Rodolphe Burger s'intitule 'Environs'. Il paraît ce vendredi 26 juin et c'est lui que Rebecca Manzoni a choisi pour être la dernière nouveauté musicale de cette saison de 'Pop N' Co'.

Le titre de ce nouvel album de Rodolphe Burger, Environs, est autant un nom qu’un verbe. J’envire, tu envires, nous environs. Le verbe envirer signifie tourner sur soi-même, jusqu’à la transe, jusqu’à l’ivresse.

France Culture - Rodolphe Burger aux environs de midi

Le chanteur Rodolphe Burger est notre invité à l'occasion de la sortie de son nouvel album, "Environs", qui sortira le 26 juin prochain. Un album dont il n'était pas sûr au début, nous dit-il, qu'il donnerait un album.

LILY

RFI - Un tube une histoire: «Lily» de Pierre Perret

Un tube une histoire. Aujourd’hui un retour en arrière de plus de 40 ans avec le titre « Lily » l'un des plus grands succès du chanteur Pierre Perret. Il s’éloignait de son répertoire habituel de chansons joyeuses pour écrire ce texte contre le racisme. Aujourd'hui, ces paroles gardent plus que jamais leur puissance et leur émotion, surtout après le retentissement mondial de l'affaire George Floyd, cet Afro-Américain mort lors de son interpellation le mois dernier à Minneapolis.

ALAIN PAO

Nos Enchanteurs - Alain Pao : ces hommes debout

Faites de la chanson ! » On peut aimer la chanson, en amateur, en (vous n’aimerez pas le mot) consommateur. C’est ce que nous sommes, pour la plupart. Et puis, va savoir, un jour pas fait comme un autre, on passe de l’autre côté, se mettant soi-même à en écrire, en composer. Et les chanter. Alain Paolantonacci est de ces amateurs-là. Qui croise un jour la route de Christian Camerlynck, lors d’un stage qu’anime ce dernier. Alain se met à chanter. Puis, peu après, rencontre Rémo Gary dans un atelier d’écriture. Là, on écrit. Coup double. Paolantonacci devient peu à peu chanteur, raisonne comme chanteur, n’a plus que l’envie de ces créations qu’il portera au public.
 
MARCEL LEGAY
 
Nos Enchanteurs - Marcel Legay, je vous parle d’un temps que les moins de cent ans…

Vous parler de Legay (de son vrai nom Arthur Jacques Joseph Legay) c’est comme exhumer d’un vieux coffre un passé oublié, définitivement révolu. D’autant plus que cet homme, illustre chansonnier – le premier de Montmartre –, n’a jamais gravé sa voix dans la cire. Ni sa tête d’ailleurs : pas pour lui le musée Grévin.

ACQUIN

Mandor : Acquin, Bareback

Après un premier EP en 2016, Choix Esthétiques, Acquin vient de sortir son premier album, Bareback. Neuf chansons poétiques, tourmentées et profondes réalisées par Frédéric Lo (mandorisé là) aux sonorités pop-rock et aux accents queer. Ce disque-là est mon coup de cœur de ces quatre premiers mois de 2020. Musicalement et textuellement, je me prosterne.

jeudi, 02 juillet 2020

L'actualité de la chanson française du 19 au 25 mai

Les artistes de la semaine : Benjamin Biolay, Yann Malau, Bon Air, Michel Avallone, Julien Belliard

Le clip de la semaine : Benjamin Biolay - Vendredi 12

L'album de la semaine : Benjamin Biolay, Grand Prix

BIOLAY

France Inter : Le concert Biolay du 26 juin

Code Source, Podcast du Parisien : Emmanuel Marolle et Eric Bureau, du service Culture du Parisien

Lancé le 26 juin, l'album « Grand Prix » est jugé réussi par les critiques. L’une de ses chansons « Comment est ta peine ? » dépasse déjà 1,6 millions de vues sur YouTube. Depuis quelques années, Benjamin Biolay, 47 ans, a réussi à se défaire d’une mauvaise qui lui collait à la peau : celle d’un chanteur intello incompris, parfois tête à claque. Benjamin Biolay est né le 20 janvier 1973, à Villefranche-sur-Saône, à une trentaine de kilomètres de Lyon. Très doué pour la musique, il a claqué jeune la porte de ses parents, pour monter à Paris. Emmanuel Marolle et Eric Bureau, du service Culture du Parisien, retracent son incroyable destin. Ils commencent par le succès de Jardin d’hiver en 2000, chanson que Benjamin Biolay a co-écrit avec Keren Ann pour Henri Salvador. Code source est le podcast quotidien d’actualité du Parisien. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Conception de l’épisode : Miren Garaicoechea - Production : Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network -

Le Figaro - Trois raisons de foncer écouter Grand Prix, le nouvel album de Benjamin Biolay

CRITIQUE - Plus rock qu’à l’accoutumée, une voix parfaitement posée et assumée ainsi qu’une grande part d’intime... La nouvelle production du chanteur constitue l’une de ses plus grandes réussites.

Initialement prévue le 5 juin dernier, la sortie de l’album Grand Prix a été décalée au 26 juin pour cause de confinement. Neuvième album solo du chanteur, il marque son retour trois ans après Volver, deuxième volet de ses aventures argentines. Un retour dans le circuit qu’il ne faut pas manquer, pour au moins trois raisons.

Vanity Fair - Benjamin Biolay, le putsch permanent

« Grand Prix », le neuvième album de Benjamin Biolay, sort le 26 juin. Pour pallier l’attente, un peu, Christophe Conte revient sur la carrière de ce musicien de génie qui a longtemps vécu un malentendu avec le public, avant de connaître la consécration, sinon l’admiration.

Ce devait être un soir de gala, ce 12 novembre 2001 à L’Olympia. Malgré, loin de là, les cendres macabres qui virevoltaient toujours sur Ground Zero, et le monde en état de choc qui venait de célébrer les deux mois de son pire cauchemar. Le premier concert parisien de Benjamin Biolay, quelques mois après la sortie de Rose Kennedy, son premier album, devait donner chair et lumière à l’artiste français le plus en vue de sa génération. Celui que les rumeurs du métier présentaient comme le nouveau Gainsbourg, et dont la jeune carrière était déjà auréolée d’un succès fracassant, Jardin d’Hiver, bossa magique co-écrite avec Keren Ann, qui avait eu pour effet miracle de réveiller Henri Salvador, octogénaire mythique de la chanson caliente, d’une sieste de plusieurs décennies.

JOAN PAU VERDIER

Nos Enchanteurs - Joan Pau Verdier, 1947-2020

Vous pouvez ne pas connaître ce chanteur occitan qui, pourtant, dans les années soixante-dix, caracola au fronton de la chanson d’engagement, au même titre que François Béranger, Gilles  Servat et Bernard Lavilliers. Selon qui nous étions, nous l’avons rangé dans un tiroir ou dans un autre. « Chanteur régionaliste », « chanteur engagé », « chanteur folk » même. On a souvent oublié de lui adjoindre le terme, plus vrai encore, de « chanteur libre, indomptable ». Libre, il l’était. Et l’a payé. Il fut un temps où les « minorités nationales » (dans lesquelles on trouvait des artistes comme Roger Siffer, Gilles Servat, Claude Marti et quelques autres d’un même et excellent tonneau) furent à la mode, avec des attentes chez le public fort différentes. Si Verdier entreprend de recouvrer sa langue comme on recouvre une créance (selon la jolie formule de l’historien Louis-Jean Calvet), il n’en abandonne pas la langue française pour autant. Ces trois premiers albums comprennent autant de titres en occitan qu’en français, comme d’ailleurs le faisait Stivell, le breton.

COVID

Musiczone - Le secteur du live menacé de "dévastation"

Selon une étude réalisée par Oxford Economics, le secteur de la musique live sera dévasté par la crise du Covid-19 au Royaume Uni. En France, les projections ne sont pas plus encourageantes.

L’industrie de la musique live mettra trois à quatre ans à se remettre de la crise du Covid-19 au Royaume Uni. C’est ce que prévoit une étude réalisée par Oxford Economics, sous le titre The Projected Economic Impact of COVID-19 on the UK Creative Industries, qui s’attend à une “dévastation” du secteur.

YANN MALAU

Nos Enchanteurs - Yann Malau, la mer et les amis d’abord

Yann Malau est d’origine gasconne. Mais il a longtemps vécu dans cette Provence de Giono, haute parce que proche des Alpes. Malgré l’environnement enchanteur, il garde un souvenir mitigé d’une région où il ne fut pas toujours compris. C’est de cette période que datent  les chansons les plus tourmentées de l’album. Des images de guerre, comme ces Soldats qui détruisent tout sur leur passage, ne laissant qu’un enfant par la mort oublié. Ce désespoir amoureux empruntant à Aragon son titre, Il n’y a pas d’amour heureux, sur un air beau et triste, qui anticipe les chants de marin. Pourtant Y’a le soleil qui se lève lors d’une rencontre qui a changé sa vie, au café des amis…  Même lorsque Tourne [la] farandole comme une danse joyeuse, sur l’accordéon expressif de Pascala Balagosse, c’est que le monde se déchire, et que d’autres n’ont plus d’avenir. Comme le papillon passager, les couleurs de l’album varient, donnent une atmosphère qui fait penser à certaines chansons de Vassiliu, avec cet harmonica  qui dépeint l’angoissé optimiste qu’est Yann.

BON AIR

Mandor - Bon Air : interview pour l'album Sauvage

Du duo Bon Air, c’est d’abord Gaëtane Abrial que je connaissais. Je me souvenais de ses prestations en 2007 à la Nouvelle Star (éliminée en demi-finale, se classant 3e après Tigane et Julien Doré, le futur gagnant de cette édition). L'année suivante, elle avait sorti un album aux accents pop-folk, Cheyenne Song, produit et composé par André Manoukian, l'un des jurés du télé-crochet. Joli succès d’estime, mais pas de récidive. En 2010, elle commence à se produire avec son compagnon, Guillaume Farré, sous le nom The Mellow. En 2015, le duo change de nom et choisit Bon Air. Voilà pour le rapide historique. Passons au présent. Le 28 février dernier est sorti leur premier album, Sauvage réalisé par Talisco, mandorisé là). Un album pop/folk à la fois lumineux, dansant, souvent émouvant, aux mélodies d’une redoutable efficacité. Le 11 mars dernier,  peu de temps avant le confinement, nous nous sommes retrouvés dans un bar de la capitale pour une première mandorisation.

MICHEL AVALLONE

Nos Enchanteurs - Michel Avallone, il ne manque pas d’air

Un bouquet de fleurs ciselées, stylisées sur la pochette de cet album, fine illustration de Typhaine Michel. Des feuilles plutôt que des fleurs, d’ailleurs, venues de temps immémoriaux, fougères, gingko biloba, de toutes régions, des qu’on dirait sorties d’un tableau du douanier Rousseau, épaisses, exotiques, d’autres fines, en dentelle de nervures, et le symbole du gui l’an neuf, poison parfois. Le tout noué d’étiquettes laissant flotter les mots du titre, sur fond de mer turquoise, les eaux de Sète peut-être.

JULIEN BELLIARD

Mandor - Julien Belliard : interview pour Le mirage de Zo

10 chansons comme 10 ballades, un album sur l'errance au hasard d'un voyage imaginaire qui j'espère vous emmènera en chemin en ces temps d'immobilité physique. » C’est ainsi que Julien Belliard présente sur sa page Facebook son album Le mirage de Zo. ZO, clin d’œil à son pseudonyme du début de sa carrière. En 2007, ZO et les dents de scie signaient l’album Sous mon pébroque, puis en 2015, ZO, cette fois-ci seul, nous proposait Les Paradis OrdinairesLe mirage de Zo, dix titres pop et entraînants dans lesquels Julien Belliard brouille les frontières entre chanson française et indie folk.

LOIZEAU

RFI - Emily Loizeau, les poèmes à Lou Reed

Avec Run Run Run, l'artiste franco-anglaise Emily Loizeau rend hommage à l’Américain Lou Reed. Où l’on retrouve dans la bande-son de ce spectacle le chanteur du Velvet Underground dans le texte, grâce à un trio qui revisite des chansons d’une grande simplicité, et s’attache à restituer l’étrange lumière de cet apôtre de la noirceur.

Avant d’être un disque, Run Run Run est un spectacle. Cet hommage à Lou Reed, a beaucoup tourné depuis cinq en France, au gré des demandes et des envies. Il a été pour Emily Loizeau l’occasion de plonger dans la vie et l’œuvre d’un chanteur que le magazine américain Rolling Stone décrivit à sa mort, le 27 octobre 2013, comme "une légende new-yorkaise".

ANDRE DROUET

Nos Enchanteurs - André Drouet, dit DD le Malfrat, 1965-2020

André Drouet vient d’accrocher sa vie au portemanteau. On l’a connu auteur, menuisier, compositeur, créateur d’entreprises, administrateur, maçon, jardinier, militant associatif ou producteur de disques. Les mots, il les plantait comme des semences. Onomatopées, jeux de mots, pieds de nez, vérités, la poésie de ce militant de la vie agitait les banderoles d’une prose sans concession. Toujours présent là où on ne l’attendait pas, son Association de Malfaiteurs lui valut un surnom qui a marqué les esprits : DD le Malfrat s’est fait la malle et le vide est déjà palpable.

DUTRONC

RFI - Thomas Dutronc, lettres à France

En anglais majoritairement, en duo ou même trio, le chanteur de 47 ans se promène en compagnie de la fine fleur de musiciens au milieu de standards français qui rayonnent à l'international. Petite fleur, Ne me quitte pas, Un homme et une femme, mais aussi du Daft Punk, du Air, et surtout des invités de prestige peuplent cet album intitulé Frenchy. Un ancrage pop-jazz assumé et libérateur.

Nos Enchanteurs - Thomas Dutronc, le swing « Frenchy » qui revisite des standards

Faut-il l’avouer ? Je n’avais pas été bouleversé en 2019 à Coutances (festival Jazz sous les pommiers) par l’un des deux concerts de Thomas Dutronc et de ses esprits manouches. Une étape sans surprises côté public pour le guitariste chanteur, un brin nonchalant et blagueur, même si son charme et sa filiation tout autant que son jeu de guitare et son esprit collectif attirent les foules bienveillantes. Il en va tout autrement avec l’album, son quatrième, de 14 titres, qui vient de sortir, où le musicien revisite des standards, comme on dit, de la chanson française mondialement connus. De ceux qui ont fait le voyage jusqu’au bout des mondes et notamment aux Amériques (donc traduits en anglais) et toujours au programme des virtuoses. Pas facile au départ de surprendre avec des reprises. Pari réussi sur un mode joyeux, parfois suave, et inventif. « Frenchy » recèle de pépites où Thomas Dutronc, ses musiciens (1) et ses invités sont touchés par la grâce.

jeudi, 25 juin 2020

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 juin

Les artistes de la semaine : Thomas Dutronc, Mauvais, Bazar et Bémols, Tom Poisson, La Pièta

Le film de la semaine : Babx - Les Saisons Volatiles

L'album de la semaine : Thomas Dutronc, Frenchy

Le clip de la semaine : Thomas Dutronc - La belle vie - The good life ft. Jeff Goldblum

COVID

Le Parisien - Crise sanitaire : 4,5 milliards d’euros de pertes pour l’industrie musicale

Selon une étude que nous dévoilons, l’impact de la crise sanitaire sur la filière musicale hexagonale est énorme. Des organisateurs de spectacles aux artistes.

« C'est une non-fête de la musique. » Ce commentaire du directeur de la Sacem (Société des auteurs et compositeurs et éditeurs de musique) résume bien le sentiment qui règne dans la filière musicale alors que l'on atteint le cap symbolique de « 100 jours sans musique ». La 2e industrie culturelle française, avec 257000 emplois et plus de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires, est durement et durablement impactée par la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. Comme le confirme l'étude réalisée par Ernst & Young pour l'association Tous pour la musique (TPLM), qui réunit tous les professionnels et que nous publions en exclusivité.

TOM POISSON

Mandor - Tom Poisson : interview pour Se passer des visages

Tom Poisson a peaufiné ses 10 nouvelles chansons en tournée pendant près de deux ans avant de nous les offrir sur son nouvel album Se passer des visages. 10 petits bijoux "chanson pop" finement ciselés. Je le suis depuis le début de sa carrière (quelques mandorisations, seul ou avec Les Fouteurs de joies) et force est de constater qu’il est comme le bon vin. Il vieillit bien avec le temps. Assurément, le cru 2020 est sa meilleure cuvée.

THOMAS DUTRONC

Le Devoir - Thomas Dutronc au nom de la France

Après Superdupont, le fils du Soldat inconnu, voici Thomas Dutronc, le digne fiston de Françoise Hardy et Jacques Dutronc ! Prenant la relève du fameux superhéros à béret basque, charentaises aux pieds et camembert en joue, un autre Français fier, fort de ses airs de tombeur et armé de sa guitare Selmer-Maccaferri aux sonorités qui tuent en douceur, affronte à son tour les mécréants de l’anti-France.

On exagère à peine. Il y a bel et bien quelque chose de commun entre le projet Frenchy du fiston Dutronc et les aventures du personnage de bédé créé par Gotlib et Lob. Le chanteur-guitariste est en mission : « L’idée est venue à cause du french-bashing de Trump. À ses attaques mesquines, il fallait réagir !

We culte ! - Thomas Dutronc, chanteur au swing très “Frenchy

Cinq ans après “Eternels, jusqu’à demain”, le chanteur-guitariste Thomas Dutronc revient avec “Frenchy”. Un album très swing dans lequel il revisite des standards français iconiques d’une voix douce, dans des ambiances jazz cheek to cheek. Des chansons qui ont fait le tour du monde, telles “Les Feuilles mortes”, “Ne me quitte pas”, “Petite fleur”, “C’est si bon” qu’il interprète avec Iggy Pop et Diana Krall ou encore “La Vie en rose” d’Edith Piaf qu’il reprend avec Billy Gibbons, le guitariste barbu de ZZ Top.

France Info - Le "Frenchy" Thomas Dutronc revisite joyeusement les standards jazzy avec Iggy Pop, Jeff Goldblum, Diana Krall...

Pour son 5e album studio qui sort vendredi 19 juin, Thomas Dutronc délaisse sa guitare et s'offre des duos et même un trio avec des invités de marque, pour des reprises enthousiasmantes de standards du jazz et de la chanson.

Thomas Dutronc marche de plus en plus dans les pas de son père. Comme lui, il a d’abord débuté  comme guitariste. Comme lui, il est ensuite passé à la chanson avec cette nonchalance qui semble être de famille. Et toujours comme lui, il accentue de plus en plus ce côté faux crooner, un brin goguenard et décalé. Sur son dernier album Frenchy, qui sort le 19 juin (il devait initialement sortir le 20 mars) sur le label légendaire Blue Note, il se consacre uniquement au chant, en dialoguant avec d’illustres invités : de Diana Krall à Iggy Pop, de Jeff Goldblum à Stacey Kent, il revisite les classiques de la chanson jazzy.

MAUVAIS

Nos Enchanteurs - Le vent Mauvais nous portera

Prendre « Mauvais » comme patronyme, faut oser ! C’est ce qu’a fait un groupe liégeois, qui nous régale aujourd’hui de son deuxième CD, sorti à la date fatidique et facétieuse du 1er avril. Un choix on ne peut plus judicieux : comme nous l’apprend sa page Facebook, la tournée de présentation du nouvel album a été un carton, puisque le groupe a fait toutes les dates à guichets fermés ! Jamais donc disque n’aura aussi bien porté son titre : Tout va bien.

LA PIETA

Mandor - La Pièta : interview pour son premier album La moyenne

La Pietà est une lutte, une statue de Michel-Ange version punk... La Pietà est brute mais jamais brusque, enragée mais toujours sensible, volcanique et parfois gracile » indique fort justement le dossier de presse. Il est vrai que depuis trois ans, (déjà mandorisé là) explose sur scène, aux quatre coins du pays. Ces moments live « tendus, ombrageux, provocants, festifs, propices à la communion » ne laissent personne indifférent. Voir La Pièta sur scène, c’est vivre une expérience unique qui provoque un choc émotionnel immédiat. Uppercut au cœur et à l’âme du début à la fin. Une performance.

BAZAR ET BEMOLS

Nos Enchanteurs - Bazar & Bémols : souk sans retenue

De toute époque, il y a toujours eu, pour notre plaisir, des combos (masculins ou féminins, parfois mixtes) de chanson française matinée de swing. Bazar & Bémols existent depuis treize ans, d’abord dans l’underground (entendez par là les couloirs du métro) puis à l’air libre et rapidement sur scène avec la bénédiction de quelques médias audiovisuels plus curieux que d’autres. Une maille à l’endroit une maille à l’envers, leurs voix s’entrecroisent dans des textes malicieux, délicatement construits et musicalement bien menés. De la classe, donc ! Et ça marche : plus de 600 concerts à ce jour, un élan que seul le Covid a su momentanément stopper (il m’est avis qu’ils ne sont pas les seuls en ce cas).

FETE DE LA MUSIQUE

France Inter - Tout pour la musique dimanche 21 juin 2020

Comme à son habitude le 21 juin, France Inter investit l’Olympia pour y célébrer la musique, avec le Crédit Mutuel

Crise sanitaire oblige, la plus célèbre des salles de concert l’Olympia sera sans public, néanmoins vous serez nombreux à pouvoir suivre cette grande journée dédiée aux artistes et à la filière musicale française : 4 concerts live inédits présentés par Rebecca Manzoni, des interviews, des reportages et l’atelier-fantôme de Vincent Josse en hommage à Christophe.

RFI - Fête de la musique, plus virtuelle que jamais?

Organisée chaque année depuis 1982 pour célébrer l'été et la musique, cette édition de la Fête de la musique 2020 ne permettra pas les rassemblements de personnes. Dans ce contexte exceptionnel, chacun a imaginé des solutions qui permettent de chanter malgré tout, la musique dans toute sa diversité. Revue de détail.

La Fête de la musique n'aura sans aucun doute pas la même saveur que les années précédentes. Faute au coronavirus qui vient chambouler très largement le programme. Pourra t'on déambuler dans les rues en écoutant quelques notes de groupes amateurs ? Pourra-t-on assister à des concerts exceptionnels organisés sur le territoire français ou même à l'étranger ? De nombreuses interrogations restent en suspens.

Nos Enchanteurs - Pas de fête de la musique ? Alors faites-la !

A quelques jours de la Fête de la Musique, dont le ministre de la Culture, Franck Riester, a promis le mois dernier qu’elle se tiendrait et qu’elle « aurait de la gueule », on ne sait rien. Ni consignes ni impulsion, ni avancée ni retrait, rien. Moins que rien même, ce qui revient à dire, chez Riester, que rien est déjà quelque chose.

jeudi, 18 juin 2020

L'actualité de la chanson française du 5 au 11 juin

L'album de la semaine : De Béart à Béart(s)

Les artistes de la semaine : Babx, Hoshi, Dick Rivers/Cabrel, Michèle Bernard, André Fernandez

Le clip de la semaine : Pierre Perret - Les confinis

Le concert de la semaine : Concert démasqué #2 : AnneliSe Roche - Gérard Morel & l'Homme Orchestre Qui l'Accompagne le 18 juin à 20h30

 

GUY BEART

babx,hoshi,dick riverscabrel,michèle bernard,andré fernandez,beart,chanson,chanson francaise,musique

Nos Enchanteurs - Béart, de père en filles

Retour en grâce pour Guy Béart, presque cinq années après son décès ? Un incontestable regain en tout cas. En avant-garde d’une (tant espérée) intégrale, annoncée pour le 4 septembre 2020, voici en effet que nous est donnée l’occasion de (re)découvrir l’auteur-compositeur derrière le chanteur. De quoi faire fi de son image – osons le mot – un chouïa ringarde, pour apprécier sans œillères quelques-unes des 300 chansons qu’il a laissées à la postérité.

RFI - Béart au pluriel, Béart retrouvé

À l'initiative de ses filles, Eve et Emmanuelle, le répertoire de Guy Béart se voit mis à l'honneur grâce à une compilation de reprises de ses chansons, intitulée De Béart à Béart(s), cinq ans après la disparition de l'artiste.

Les béartistes ne l’espéraient plus. Peu à peu, leur idole s’était effacée dans le gris du temps qui passe, de moins en moins présente à la télévision, à la radio et même lorsque l’on allait chercher les sensations d’autrefois chez les disquaires – plus de disques, ou presque. Et voici tout un casting de gloires et de respectabilités qui s’assemblent autour de son nom et de ses chansons – Alain Souchon, Maxime Le Forestier, Julien Clerc, Laurent Voulzy, Christophe, Catherine Ringer, Carla Bruni, Thomas Dutronc, Vincent Delerm, Clara Luciani, Angélique Kidjo, Vianney, Brigitte, Yael Naim, Ismaël Lo, Akhénaton, Raphaël, Pomme, Hollydays...

Madame Figaro - Emmanuelle Béart : "Cet album, c’est tenter de résoudre l’énigme qu’était mon père”

Tout le monde connaît L’Eau vive, mais qu’en est-il des autres chefs-d’œuvre de l’un des plus grands chanteurs et compositeurs de la chanson française, Guy Béart ? Des chansons qui rient du temps et des modes, ciselées avec une poésie extraordinaire que l’on retrouve interprétées dans De Béart à Béart(s) (1) par dix-neuf immenses artistes de tous horizons, dont Alain Souchon, Pomme ou Christophe. Bien plus qu'un hommage, l'écho de cet album se prolongera dans un documentaire (2), en tournage, où Emmanuelle Béart part sur les traces de son père.

Le Parisien - Vianney, Souchon, Yael Naim… ils rendent hommage à Guy Béart dans un disque de reprises

Paru ce vendredi, le double album «De Béart à Béart(s)» qui regroupe une vingtaine d’artistes et rend hommage au troubadour des années 1950 à 1970 est une réussite.

On doit le premier hommage à Guy Béart à… Charles Aznavour. C'est lui qui a « convoqué » Emmanuelle Béart pour lui demander de faire vivre l'œuvre de son père, décédé en septembre 2015 à l'âge de 85 ans. Il lui avait suggéré de concevoir un disque de reprises, il avait choisi « Il n'y a plus d'après » et devait être le premier à enregistrer. Las. Il est décédé quatre jours avant d'entrer en studio, le 1er octobre 2018.

BERTIGNAC

We Culte ! - Louis Bertignac envisage un marathon rock sur Facebook le 21 juin

Musique. Le 21 juin pour la Fête de la Musique, le chanteur-guitariste Louis Bertignac va se lancer dans un marathon rock sur Facebook, où il prévoit d’interpréter ses chansons, des morceaux de Téléphone mais aussi des reprises des Stones ou des Beatles.

Louis Bertignac: “J’ai fait des lives sur ma page Facebook pendant le confinement, et c’est vachement bien, j’arrive à avoir un super son, je m’éclate, ça m’a aidé à supporter tout ça et les gens sont hyper-contents, se sont accrochés, avec parfois 100.000 vues”…

COVID

Nos Enchanteurs - Concerts confinés et déconfinés de juin

En juin cohabitent les concerts retransmis via les écrans et timidement, quelques concerts en spectacle vivant. Beaucoup de salles, trop petites, ne peuvent pas assurer les mesures de distanciation et craignent pour leur public… Ce qui se comprend tout à fait dans l’incertitude où nous nous trouvons. Pourtant l’appétit de musique, de chansons, de convivialité est tout aussi grand…

HOSHI

Le Parisien - Le chanteuse Hoshi : « II fallait que je me libère »

La jeune chanteuse, révélée par «La Marinière», a sorti vendredi son deuxième album, le très personnel «Sommeil Levant». Confidences.

« C'est comme si j'avais gardé mon bébé deux mois de plus dans mon ventre. J'ai vraiment hâte qu'il sorte », rit-elle. C'est enfin le jour J pour Hoshi. « Sommeil levant », son deuxième album, qui devait sortir le 26 mars, a été dévoilé ce vendredi et pris la tête des ventes sur iTunes et Amazon. Après avoir fait une apparition tonitruante en 2017 avec « Ta Marinière » et vendu 200 000 exemplaires de l'album « Il suffit d'y croire », la chanteuse de 23 ans mise gros sur son successeur, plus varié, mieux produit, plus mature et personnel.

DICK RIVERS ET CABREL

Nos Enchanteurs - Cabrel et Rivers célèbrent la musique qu’ils aiment

S’il est un disque que nous n’attendions pas, c’est bien celui-là : il en est d’autant plus sympathique à nos oreilles, témoin qu’il est d’une lointaine et furtive tournée. Il y a sans doute plusieurs manières d’envisager cet album. J’ai lu à son propos que « Francis Cabrel rend hommage à Dick Rivers ». On peut tout autant dire que Dick rend hommage à Francis. Mieux encore, que ces deux-là rendent hommage au rock’n'roll, ce sera plus simple et tout aussi vrai.

BABX

RFI - Babx : voyage au bout de la solitude

En 2017, Babx s’est auto-confiné dans son appartement de Belleville pour donner naissance, de façon charnelle, à un disque "solo", Les Saisons Volatiles. En a résulté un bouquet de belles chansons sur le temps qui passe, et un film magique. Le chanteur a attendu le moment propice pour les livrer au public… Offerte en plein confinement, sa création hybride a distillé ses lumières et sa poésie consolatrice.

Il est arrivé sans crier gare, à pas-de-loup, en un chuchotement, tel un papillon au milieu du chaos, un phare à la lueur salvatrice, pour tisser sa toile de mots-images, d’accords-éclats de soleil, de notes en pluie de piano, semées sur nos mondes confinés… Le 24 avril dernier, sans préavis, un simple mail de son attaché de presse annonçait la sortie des Saisons volatiles de Babx, nouvel album-univers ici offert, accompagné d’un film de 24 minutes, réalisé en duo par Yvan Schreck et le chanteur : une pépite poétique, une architecture fine d’images magiques, où se croisent, dans une pièce, des climats, des nuages, des danseuses chinoises, un piano comme un vaisseau... et un homme seul à sa fenêtre, les yeux rivés sur l’extérieur – des arbres à foison, un terrain de basket, sur lequel s’étire le ballet des saison

MICHELE BERNARD

Nos Enchanteurs - Michèle Bernard ouvre son carnet de poèmes

Michèle Bernard est familière du cadeau : régulièrement la chanteuse ouvre ses carnets de poèmes, qu’elle a nombreux, pour partager son goût pour les mots des autres, ceux qu’elle met ensuite en notes. Chacun de ses albums compte un poème mis en musique. Mots velours ou mots cinglants, l’offrande est précieuse. Un quasi rituel pour une artiste venue à la chanson par le théâtre et qui depuis quarante ans poursuit une voie singulière. « La poésie, c’est là où je vais me ressourcer dès que je dois écrire » assure-t-elle en guise de recette, elle qui plus de 300 chansons à son actif.
 
ANDRE FERNANDEZ
 
Nos Enchanteurs - André Fernandez, autre format de la chanson
 
Durant une dizaine d’années et si ce n’est l’animation comme chanteur-batteur-guitariste de plusieurs formations rock en région parisienne, il ne fut que parolier et/ou compositeur pour différentes maisons d’éditions. On lui doit entre autre des collaborations avec les chanteurs québécois Jean-Sébastien Lavoie (sur son premier album, en 2004) et Roch Voisine.

jeudi, 11 juin 2020

L'actualité de la chanson française du 29 avril au 4 mai

Les artistes de la semaine : Raoul Petite, Sébastien Tellier, Zoufris Maracas, Bernard Sauvat

Le clip de la semaine - "P'tite soeur" - Léonid

L'album de la semaine : Léonid, Du vent

alain souchon,melba,valentin vander,tom poisson,bandi-bandit,ferrat,thérapie taxi,monsieur roux,bazar et bémols,raoul petite,sébastien tellier,chanson,chanson francaise,musique

 LA CHANSON CONFINEE

Nos Enchanteurs - Bacchus et Gallet augurent-ils des concerts de demain ?

Concert démasqué #1, 26 mai 2020 (diffusion le 28 mai), A Thou Bout d’Chant, Lyon,

D’abord le cadre : mon canapé vert bouteille un peu défoncé, l’ordi branché sur la télé pour voir plus grand, entendre mieux. Un pichet de bon vin et un verre ballon (je laisse avec dédain la bière en boîte à mes homologues footeux) et quelques amuse-gueules de bon goût – des canapés bien nommés –, pas ces vulgaires chips qui ne savent rien des pommes de terre. L’événement est d’importance, qui ébranle le microcosme : voici le premier concert en salle de l’après-confinement. Dix personnes maximum dans la salle, scène incluse. Et nous, le public, en différé, devant notre écran, quelque soit la taille. C’est dans la petite salle quasi souterraine d’A Thou bout d’Chant, à Lyon. Et dans mon chez-moi, sans fard et sans masque, les pieds en éventail. On paye ce qu’on veut, ce qu’on peut, sur HelloAsso : ça fera les cachets d’intermittence.

RTBF - Quand la famille Chedid reprend Charles Trenet

Jeudi dernier, la famille Chedid a donné un concert en live sur Facebook, une petite pépite de douceur et de bonne humeur… A consommer sans modération.

Durant le confinement, Matthieu Chedid a comblé ses fans, proposant chaque semaine des concerts live et intimistes à ses abonnés sur les réseaux sociaux. Une fois de plus, il a ravi ses fans ce jeudi en invitant sa famille à l’accompagner pour un moment de partage musical divin durant lequel ils ont joué autant de classiques que de titres méconnus.

We Culte ! Le spectacle vivant musical estime ses pertes à près de 2 milliards d’euros

Covid-19. A l’arrêt total depuis plus de deux mois, le spectacle vivant musical a subi de plein fouet les conséquences liées à la crise sanitaire. Ses pertes sont estimées entre “1,7 et 2 milliards d’euros” a indiqué Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique.

Alors que des annonces sur la suite du déconfinenement par le premier ministre Edouard Philippe sont attendues jeudi 28 mai, le spectacle vivant musical, durement impacté par la crise sanitaire, a fait ses comptes. En arrêt total depuis le début de l’épidémie de coronavirus, ses pertes sont estimées entre “1,7 et 2 milliards d’euros” a indiqué Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique (CNM).

Nos Enchanteurs - Déconfinement, vraiment ?

Ça y est, on peut retourner au supermarché, dans le métro même sur la ligne 13 toujours bondée, au bureau ou à l’usine, dans les administrations, dans certaines écoles, chez le coiffeur, sur des autoroutes au milieu des bouchons, dans de petits musées, des librairies, même dans les lieux de cultes, et dans les espaces naturels. Et les avions. S’ils parcourent moins de 100 km ? Non. Enfin ça dépend. On verra

BERNARD SAUVAT

Nos Enchanteurs - Bernard Sauvat, le professeur fait sa rentrée

Bien sûr « le professeur est un rêveur / il ne faut pas nous le changer… » S’il est un titre, entre tous, qui nous reste de Bernard Sauvat, c’est bien celui-ci. Mais, même s’il fut effectivement prof de maths, à Neuilly, au moment d’enregistrer ce titre, résumer l’artiste et ses cinquante ans de carrière à cette seule et unique chanson serait un peu réducteur. Même si Sauvat est irrémédiablement lié aux années soixante-dix, cette décennie où, dès son entame (il fait des cabarets à Mouffetard dès 1968 et sort un premier 45 tours l’année suivante), il apparaît un peu, beaucoup, à la télévision, avec L’amour il faut être deux, La robe verte, puis Le professeur est un rêveur qu’il déclinera par la suite en de nombreuses versions, dont un livre-disque pour enfants (Le professeur est un chanteur). Il est un peu à l’écart tant de la sirupeuse variété qui prédomine à cette époque (à l’exception de quelques titres faciles et dispensables comme Ça dépend du capitaine, qui a dû figurer au hit-parade de l’époque), que de la « chanson à texte » boutée hors de la reconnaissance publique. Un entre-deux qui lui permet d’exercer honorablement, de faire des galas, sortir des albums, fort d’une notoriété qui va s’étioler avec le temps.

MIKAEL YAOUANK

France 3 - Djiboudjep : disparition de Mikaël Yaouank, les chants de marins perdent leur voix

Mikaël Yaouank s’est éteint ce vendredi 5 juin, à l’âge de 73 ans. Il était le fondateur, avec Michel Tonnerre, du groupe Djiboudjep. Le répertoire des chants de marins perd l’un de ses plus fidèles défenseurs. Il a rejoint son compagnon de bordées, décédé en 2012.

Le Lorientais Mikaël Yaouank et le Groisillon Michel Tonnerre ont créé le groupe Djiboudjep en 1970. « Ty Beudeff », la mythique taverne de Groix sera la première à entendre les chants de marins célébrés par le groupe. Ils reprendront et arrangeront des chants de marins traditionnels, ils présenteront également leurs créations en se produisant dans les salles de concert et les festivals. Près d’une dizaine d’albums verront le jour. Le répertoire écume les chants de mer du monde entier. L'ensemble connaîtra au fil des ans une notoriété grandissante. Il est l’artisan infatigable du revival du chant de marins en Bretagne.

SEBASTIEN TELLIER

RFI - Tellier, enfin domestiqué ?

Replié dans sa maison parisienne, le chanteur hirsute revient pour RFI Musique sur son septième album Domesticated, consacré à la vie de famille. Et évoque les joies de ce confinement volontaire, en pleine épidémie de coronavirus, après des années d’excès.

JULIE LAGARRIGUE

Nos Enchanteurs - Julie Lagarrigue, chanson et désir pour thérapies

Elle est en vrai ce que nombre de son confrères de scène le sont par intuition : Julie Lagarrigue est art-thérapeute. Et forcément questionne l’art et la chanson sur ce qu’elle peur apporter aux patients que nous sommes. Nul doute d’ailleurs que ses chansons à elle sont mille fois préférables à certains traitements. Ses chansons pensent et pensent à la fois. J’aime cette idée que les chanteurs pourraient être les fossoyeurs de l’industrie pharmaceutique.

RAOUL PETITE

Mandor - Raoul Petite : interview de Carton pour Ni vieux ni maître
Raoul Petite est le doyen des groupes rocks français en activité. Plus de 1000 concerts en France mais aussi en Italie, Espagne, Canada, Hongrie, Suisse, Tunisie, Belgique. On a pu les voir 3 fois à l’Olympia archi-complet, au Casino de Paris, au Bataclan, à l’Elysée Montmartre, aux Eurockéennes, aux Francofolies, sans oublier la Fête de l’Huma et la Fiesta des Suds. Voici enfin leur 8e album studio, Ni vieux ni maître, trois ans après l’EP 5 titres, Soyons légers !

ZOUFRIS MARACAS

Nos Enchanteurs - Zoufris Maracas, le melting potes

D’abord il y a la pochette. Chatoyante et exotique. Mer et lune, qui s’entrecroiseront au fil des chansons, y tiennent la vedette, réunies jusque dans le titre de l’opus : Bleu de lune. Sur la gauche, un incongru squelette armé de maracas annonce le style musical : pas d’accordéon franchouillard au programme, mais bien des cuivres latinos, des percussions des îles et des guitares manouches. Ou comment partir au loin en ces temps confinés.

LEONID

Mandor - Léonid : interview pour l'album Du vent

Léonid n’est pas l’affaire d’un seul homme, c’est un binôme indissociable. Il est composé de « la tête pensante », Fabien Daïan, et de son cousin Rémi d’Aversa, homme-orchestre lumineux / co-arrangeur et co- réalisateur sur leur deuxième album Du vent.

Rappelons que Fabien (déjà mandorisé-là en 2014 pour le premier opus éponyme) est auteur/compositeur/interprète, guitares, percussions. Membre de Sinsemilia pendant les 13 premières années du groupe, il s’est investi ensuite corps et âme aux côtés d’artistes comme Yoanna ou Djazia Satour en tant que réalisateur, arrangeur, scénographe…
D! - Du vent pour l'album de Leonid
Le duo Leonid composé de Fabien Daïan ancien guitariste de Sinsemilia, et de Rémi D’Aversa, (le cousin) ne fait jamais rien comme les autres et toujours avec beaucoup d’humour et d'ironie. L'occasion de découvrir l'album Du vent.
Un nouvel album plein de vent. De vent frais, du vent des fous ou d’un vent de colère. Parce que le vent c’est tout mais surtout parce que le vent c’est rien.
13 chansons cousues main et filées avec les tripes.

FILZIK

Filzik Mag - Mai 2020 par FILZIK

FILZIK MAG N°1 Mai 2020 W W W . F I L Z I K . C O M RHODA SCOTT - ANNE PACEO - COLLINE HILL - CLARIKA TEOFILO CHANTRE - PATRICK WATSON - BON AIR - AT(h)OME

Comme sur le blog, nous parlons sur ce qui nous parle, ce qui nous touche, ce qui nous surprend… Pas question de style ou de case, mais de ressenti. Artistes en développement et artistes plus connus s’y côtoient au fil de nos envies, de nos humeurs et de nos découvertes. Dedans, beaucoup de contenus inédits mais aussi quelques articles déjà publiés sur le blog et à qui nous avons envie de faire une place dans le Mag.

jeudi, 04 juin 2020

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 mai

Les artistes de la semaine : Léonid, Giovanni Ruffino, Stan Mathis, Julie Lagarrigue, Louise Verneuil, Claudio Zaretti, Mira Cetii, Michèle Buirette

Le clip de la semaine : Frasiak, T'as ce qu'il faut (version confinée)

Concert démasqué #1 : Evelyne Gallet - Nicolas Bacchus

DABADIE

RFI - Jean-Loup Dabadie s’en va, ses chansons restent

Jean-Loup Dabadie, homme de lettres, artiste multiple au cinéma, en littérature mais aussi auteur de nombreuses célibrissimes chansons françaises est mort, dimanche 24 mai 2020. Il travailla avec son ami Julien Clerc, Michel Polnareff bien sûr, mais également avec Barbara, Dalida, ou Johnny Hallyday. Quelque part, sans le savoir, les mots de Dabadie, résonnent en vous, forcément. Florilège.

37 chansons de Dabadie à écouter ici

RUFFINO

Nos Enchanteurs - Giovanni Ruffino, 1967-2020

Il était programmé pour la première fois au Festival Georges Brassens de Vaison la Romaine ce premier mai 2020, festival reporté à l’automne. Mais Giovanni Ruffino était loin d’être un inconnu en France, lui qui avait remporté en 2012 le premier prix du jury du Tremplin Georges Brassens à Paris, avec son album 95% Brassens, au sein de son groupe Vietraverse (les chemins de Traverse).  Ce groupe,  cofondé avec ses amis les chanteurs Giovanni Battaglino, Guido Calliero, les musiciens Joy Kawalko au violoncelle, Andrea Ughetto à la flûte et  Piero Ponzo à la clarinette et au sax, se destinait à la diffusion des chansons traditionnelles de la Montagne piémontaise, reprenant le répertoire qu’avait sélectionné dès les années 1960 la  Badia chorale Val Chisone, en faisant également une scénographie. 

COVID

Nos Enchanteurs - Bacchus et Gallet augurent-ils des concerts de demain ?

Concert démasqué #1, 26 mai 2020 (diffusion le 28 mai), A Thou Bout d’Chant, Lyon, 

D’abord le cadre : mon canapé vert bouteille un peu défoncé, l’ordi branché sur la télé pour voir plus grand, entendre mieux. Un pichet de bon vin et un verre ballon (je laisse avec dédain la bière en boîte à mes homologues footeux) et quelques amuse-gueules de bon goût – des canapés bien nommés –, pas ces vulgaires chips qui ne savent rien des pommes de terre. L’événement est d’importance, qui ébranle le microcosme : voici le premier concert en salle de l’après-confinement. Dix personnes maximum dans la salle, scène incluse. Et nous, le public, en différé, devant notre écran, quelque soit la taille. C’est dans la petite salle quasi souterraine d’A Thou bout d’Chant, à Lyon. Et dans mon chez-moi, sans fard et sans masque, les pieds en éventail. On paye ce qu’on veut, ce qu’on peut, sur HelloAsso : ça fera les cachets d’intermittence.

France Info - Clip participatif : comment Les Frangines et L.E.J ont su fédérer leurs fans malgré le confinement

Très prisés pendant le confinement, les clips participatifs restent un moyen très efficace pour les artistes de rester en contact avec leur public. Illustration avec deux formations féminines, Les Frangines et LEJ.  

Malgré le déconfinement, les salles de concert et les festivals restent fermés jusqu'à nouvel ordre. Pour les artistes, il faut à tout prix entretenir le lien avec le public notamment grâce aux réseaux sociaux. Certains vont même plus loin en associant directement leurs fans à la réalisation de leur clip. 

C'est le cas pour deux formations féminines qui viennent de sortir des clips participatifs dont les titres semblent coller parfaitement à l'actualité : le duo Les Frangines avec Ensemble et le trio L.E.J avec Tous les deux.

France Inter - Musique confinée : la Sacem va rémunérer les artistes qui ont joué en "live" sur Internet

Depuis maintenant deux mois, le monde de la musique française est à l’arrêt. Pour aider les artistes, auteurs et compositeurs, la Sacem a annoncé la semaine dernière qu’elle allait rémunérer les prestations que des artistes ont réalisées en "livestream" pendant le confinement.

La presse de la Manche - Il gagne le « concours confinement » national grâce à une chanson sur le Cotentin

Kévin Bodé s'est installé dans la Manche il y a quelque mois. Il s'est inspiré du territoire pour créer une chanson, qui a été plébiscitée par les internautes.

Il n’est pas chanteur professionnel. Mais le confinement a inspiré Kévin Bodé, installé dans la Manche il y a quelques mois. Il a participé à un concours lancé par la plateforme Ma chanson française durant le confinement. 

Plus de 300 personnes ont tenté leur chance, partageant des reprises ou des chansons originales.

BEDOS

Nos Enchanteurs - Guy Bedos, 1934-2020

Certes il n’est pas particulièrement chanteur. N’empêche, il m’enchante. J’aime sa poésie des mots, son art de l’uppercut, j’aime sa façon de s’ingérer dans ce qui le concerne, qui nous concerne, avec l’air que ça ne le regarde pas. J’aime sa façon d’occuper la scène (il est désormais copié par tous), d’y trépigner, d’avoir le sourire, de régler leur dû à ses débiteurs, à ses créditeurs, à ses têtes de massacre : Pasqua, Giscard, Balladur, Chirac et Cie.

LEONID

Léonid : interview pour l'album Du vent

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui vendredi 22 mai 2020, sont proposés 4 titres de Du vent en téléchargement. Quant à l’album, il sortira en intégralité le 21 août.

Les chansons de l’album : Elles pourraient se diviser en quatre catégories. D’abord les chansons « psycho-torturées-mais-légères-quand-même », crédo de Léonid, à l’image de « La tâche d’encre » : hurlement venu de l’enfance sur l’impossibilité d’être libre sous l’emprise de l’angoisse. Les textes « réalistes » comme « P’tite soeur » : ode à l’amitié fraternelle et inconditionnelle en duo avec la lumineuse Djazia Satour. Les « existentielles » dont « Autrement dit » est l’incarnation. Chanson sur le troublant parallèle entre le début et la fin de la vie qui, déjà présentée sur scène à quelques reprises, arrache bien souvent les larmes des plus sensibles. Et enfin les chansons « politiques » à l’instar de « Mon avis » : constat désabusé de la difficulté d’allier la passion, les convictions avec l’engagement politique. Ou comme les reprises d’« Oscar » (Renaud) et du « Chiffon rouge » (Vidalin/Fugain) : double hommage au monde ouvrier « rouge » dont sont issus les grands-parents communs aux deux cousins. Leur héritage partagé. Le point commun à toutes ces chansons, le fil rouge, est l’aspiration à la liberté. 

BREL

STAN MATHIS

Soul Kitchen - Stan Mathis, intime et lumineux

C’est l’histoire d’un mec tout simple.

Un mec tout simple qui sort de la foule amassée autour du bar pour grimper sur la scène du Groom, ce « presque » Bus Palladium lyonnais. Un mec tout simple qui enfile une veste de lumière et qui, d’un coup, dans la lumière précisément, devient Stan Mathis.

Stan Mathis, qui jouera les titres de son Plexus Solaire, son dernier album porté par le label indépendant et lyonnais Stardust. Cet album d’ombres et de lumières, qui décrit les méandres de la masculinité féminine, dans ce qu’elle a de moins virile, dans cette mise en danger qui fait ressortir les émotions, comme dans ce set que Stan Mathis livre au public.

JULIE LAGARRIGUE

Nos Enchanteurs - Julie Lagarrigue, chanson et désir pour thérapies

Elle est en vrai ce que nombre de son confrères de scène le sont par intuition : Julie Lagarrigue est art-thérapeute. Et forcément questionne l’art et la chanson sur ce qu’elle peur apporter aux patients que nous sommes. Nul doute d’ailleurs que ses chansons à elle sont mille fois préférables à certains traitements. Ses chansons pensent et pensent à la fois. J’aime cette idée que les chanteurs pourraient être les fossoyeurs de l’industrie pharmaceutique.

LOUISE VERNEUIL

Ouest France - La musique du confinement. Louise Verneuil sort de l’ombre

La nouvelle venue de la chanson française, passée par la case The Voice il y a huit ans, vient de publier « Lumière noire ».

Louise Verneuil est le pseudonyme que s’est choisi Pauline Louise Benattar quand elle s’est lancée dans la chanson. A lui seul, il annonce la couleur et l’ambition artistique de la jeune Méditerranéenne d’origine espagnole, corse et catalane : Louise pour le patrimoine familial (on va le voir plus tard) et Verneuil pour la rue du même nom où Serge Gainsbourg avait sa maison aux légendaires murs noirs. Noire comme cette lumière qui baigne son premier album sorti fin mars, « Lumière noire ».

CLAUDIO ZARETTI

Nos Enchanteurs - Claudio Zaretti, la guitare pour drapeau

Ballade un rien country pour une chanson-titre qui, d’un hôtel, s’approche du cosmos et des étoiles, porte de passage pour le rêve, le désir, l’évasion : « Le proprio, derrière le comptoir / Te file les clefs pour passer / De l’autre côté du miroir ». Ainsi débute ce nouvel album de Claudio Zaretti, folk-singer à sa façon, aux accents musicaux pluriels, latinos mais pas que, ici accompagné par Hervé Morisot aux guitares, banjo, mandoline et mélodica, et Ricardo Feijao

MIRA CETII

De comptines poétiques susurrées au creux de l’oreille, en chansons plus rythmées, ironiques ou revendicatrices, sa voix dépose ses mots doucement ou bien les projette en avant comme pour mieux avancer sur son chemin intérieur. Inspirée par des artistes aux musiques organiques et minimalistes telles Camille et Kate Bush pour le côté expérimental ou comme Alain Bashung pour la poésie, Aurore utilise dans cet album toutes les nuances de sa voix, suspendues entre mélodies diaphanes et refrains plus rocailleux. En solo ce sont ses double voix et le fil de la guitare qui la porte mais il y a aussi ses machines : sur la lignée d’Émilie Simon ou de Björk, Aurore ancre ses morceaux avec des sons électro, sorte de cailloux cubiques qui construisent brique par brique la plupart des rythmiques et des ambiances étranges et lunaires.

MICHELE BUIRETTE

Nos Enchanteurs - Migra’Son : les migrants, des enfants et Michèle Buirette

.... Des Croisières méditerranéennes de Lavilliers à Migrant d’Eric Frasiak, de Ciao de Clémence Savelli au Dernier voyage de Sindbad de Frédéric Bobin, le sujet a donné ces dernières années de superbes et assez innombrables chansons. Là, c’est forcément différent. Les dix chansons de cet opus ont beau être signées Michèle Buirette, elles viennent toutes d’un processus de réflexion, de presque co-écriture avec les enfants des écoles. Formidable projet pédagogique, superbe projet humain qui aboutit à ce disque pétri d’humanité, chanté par Michèle Buirette avec ces enfants pour chœur, un cœur gros comme ça.

dimanche, 24 mai 2020

L'actualité de la chanson française du 15 au 21 mai

Nos Enchanteurs - Jean-Loup Dabadie, 1938-2020

Dabadie est un parolier, son métier est de penser des chansons pour autrui, de leur concocter du sur-mesure, de les écrire et de les entendre chanter. Que ceux qui pensent qu’il est facile d’écrire des chansons, qui prétendent qu’être chanteur induit de savoir écrire (et composer), écoutent les chansons de Dabadie. Écrire Le petit garçon, Ma préférence ou Dans la maison vide, c’est faire montre d’un grand, d’un immense talent. Je connais nombre de prétendus chanteurs/auteurs qui auraient gagné à le prendre pour parolier. Et d’amateurs de chansons qui, longtemps encore, fredonneront ses textes : « Attends, je sais des histoires / Il était une fois / Il pleut dans ma mémoire / Je crois ne pleure pas / Attends, je sais des histoires / Mais il fait un peu froid ce soir / Une histoire de gens qui s’aiment… »

Les artistes de la semaine : Léonard Lasry, Jean-Baptiste Soulard, Sarah Lancman

L'album de la semaine : Léonard Lasry, Se revoir peut-être

L'album de la fin de semaine : Sarah Lancman, Parisienne

LA POESIE

Claude Févre - La poésie ? Une nécessité absolue !

« L’idéal, c’est d’avoir un rapport poétique à la vie, au quotidien… La poésie, une nécessité absolue, une manière de vivre… de se réjouir de l’existence, d’être éveillé aux signes… » Ces mots, ce sont ceux du comédien Denis Lavant au cours de sa  « masterclasse » à Avignon en 2017, un entretien que l’on peut encore écouter sur France Culture. Cet échange, sur fond de chant des cigales, pourrait bien nous donner à voir ou revoir notre rapport au monde.

 Et s’il nous suffisait d’habiter poétiquement le monde ? Et s’il s’agissait de répondre par la Beauté, de la reconstruire face à la menace de la maladie et de la mort, ainsi que nous y incite le poète et philosophe François Cheng ?

Certains semblent donner pleinement raison à ces recommandations et nous indiquent de multiples façons la voie à suivre, où qu’ils se soient  trouvés pendant  les dernières semaines.

SESSIONS CONFINEES

Le Cargo ! Retour sur les Sessions Confinées - Saison 1

20 mars 2020, la majeure partie de la planète est en confinement. La France n’y échappe pas. Pas de petit village de la Gaule qui résiste à l’envahisseur. Nous sommes cette fois contraints de rester chez nous pour aider à combattre ce virus, fléau planétaire. Alors la résistance à l’ennui et au temps qui passe trop doucement prend forme et, en parallèle de nos traditionnelles Sessions Live fortement ralenties, nous nous lançons dans les Sessions Confinées.

Chaque jour à 16 heures, nous avons publié un live musical. Des vidéos filmées par les artistes confinés chez eux, dans leur salon, leur jardin ou même leur grenier. De Paris au Texas en passant par Londres, Palerme ou Bruxelles. Des noms mythiques de la scène indé internationale comme John Parish y ont participé, tout comme comme des représentants d’une scène française qui a plus que jamais besoin de soutien (Johnny Montreuil, Nour, Sammy Decoster, Xavier Plumas, ...).

SARAH LANCMAN

France Info - "Parisienne" : le délicat chant d'amour de Sarah Lancman à sa ville et au jazz

La nouvelle grande voix du jazz français sort son cinquième album le 22 mai,  avec notamment une très belle reprise de "L'Hymne à l'amour" de Piaf.

Le jazz a toujours entretenu un lien particulier avec la France et surtout Paris. Nombre de musiciens américains sont venus s’installer chez nous, et ont connu leur plus grand succès ici. Sarah Lancman perpétue cette tradition du jazz à la française en composant et écrivant aussi bien dans notre langue que celle d’outre-Atlantique. Son nouvel album justement intitulé Parisienne, renoue avec cet amour indéfectible entre jazz et Paname.

LEONARD LASRY

Nos Enchanteurs - Chroniques des jours et des soirs confinés de Léonard Lasry

Voici certainement un des premiers albums né et présenté comme tel à l’heure du confinement.  Se revoir peut-être, neuf titres où l’inattendu, les heures arrachées l’inconnu, l’inédit, dessine un paysage entre certitudes d’hier, flottement d’aujourd’hui et souci des lendemains. Léonard Lasry, 38 ans, explique d’ailleurs la genèse de cet opus « intranquille » sur le registre de l’intime confronté à ce qui laisserait un moment sans voix, celle d’une pandémie et d’un arrêt sur images d’un pays et d’un monde. Ainsi le compositeur interprète prévoyait de sortir un premier EP extrait d’un nouvel album studio à venir. Les mesures de confinement ont changé brusquement la donne et incité Léonard Lasry à créer de nouvelles chansons au piano, entre quatre murs. Pari risqué, pari tenu.

CHRISTOPHE

Baptiste Vignol - C'était la dolce vita

....Sous le manteau car écouter Christophe en 1986, c’était aussi ringard qu’aimer Gilbert Bécaud. Dix ans plus tard, miracle, quelques lignes de Bayon parues dans Libération à l’occasion de la sortie de BEVILACQUA (peut-être l’album le plus fascinant de sa discographie, avec ce prodigieux auto-portrait dans lequel nous nous glissions en rêves, Le tourne-cœur) réhabilitèrent le chanteur à la crinière de lionceau. Le disque n’eut aucun écho. Le grand public avait oublié Christophe.

ALDEBERT

Nos Enchanteurs - Aldebert contre le Corona Minus

Les lecteurs de NosEnchanteurs connaissent bien Aldebert, puisque nous en parlons régulièrement depuis… oh, depuis longtemps ! Voilà un auteur compositeur interprète qui n’a pas froid aux yeux et qui, sans se prendre pour un héros (vous savez, ceux des plateaux des chaînes d’info continue !), demeure pragmatique. « Suite à de nombreux messages, j’ai écrit une courte chanson sur les gestes barrières à destination des enfants qui vont rentrer à l’école. »

GUY BEART

Paris Match - Emmanuelle Béart se souvient de son père Guy : "C'était un anarchiste et un solitaire"

Emmanuelle Béart s’est confiée dans les colonnes du «Parisien» à propos de l’album hommage qu’elle et sa sœur ont réservé à leur père, le chanteur Guy Béart, décédé en 2015. 

Guy Béart, chanteur connu pour ses titres qui ont marqué la chanson française comme «L’Eau Vive», ou «Les Couleurs du temps», est mort en septembre 2015 d’une crise cardiaque à l’âge de 85 ans, alors qu’il se rendait chez son coiffeur dans les Hauts-de-Seine. Il a laissé derrière lui ses deux filles en deuil: la célèbre Emmanuelle Béart (56 ans, née de sa relation avec l’actrice Geneviève Galéa) et sa demi-sœur Eve (61 ans, née de son court mariage avec Cécile de Bonnefoy du Charmel). Cinq ans après son décès, Emmanuelle Béart s’est souvenue de sa personnalité hors normes dans une interview accordée au journal «Le Parisien», mise en ligne mercredi 4 mars.

JEAN-BAPTISTE SOULARD

RFI - Jean-Baptiste Soulard, ballade en forêt

Le silence et l’eau est le premier album solo du guitariste et chanteur Jean-Baptiste Soulard, un album inspiré par le livre de Sylvain Tesson Les forêts de Sibérie. Les 11 titres nous emmènent dans un voyage sonore parfois mystique et toujours apaisant.

On le connaissait en tant que guitariste du groupe rock Palatine (dont il est co-fondateur) et comme accompagnateur de la chanteuse israélienne Roni Alter : Jean-Baptiste Soulard, qui compose également pour le théâtre, fait partie de cette nouvelle génération d’artistes français un peu touche-à-tout.

BERTRAND DICALE

Ces chansons qui font l'actu. Acheter, c'est civique

Le début du déconfinement, c'est surtout la réouverture des magasins. Et céder au plaisir d'acheter, c'est aussi lutter contre la récession.

Il y a du soleil dans la boutique, c’est une évidence. Il est même bien possible qu’aujourd’hui dimanche, un certain nombre de magasins, qui sont d’habitude fermés, profitent de ce soleil qui s’appelle déconfinement. Cette chanson de Mireille et Jean Nohain, enregistrée en 1936 par Micheline Day, n’évoquait évidemment pas la fièvre acheteuse qui nous saisit avec le déconfinement, mais cela cadre bien avec l’impression de léger mieux qui marque le quotidien des Français depuis lundi dernier....

JEANNE CHERHAL

Télérama - D’Alain Souchon à Juliette, les airs de jeunesse de Jeanne Cherhal

Chaque semaine, un(e) musicien(ne) se remémore les musiques qui ont marquées son enfance. Bercée par la voix de François Béranger et Michel Delpech, la chanteuse et auteure-compositrice Jeanne Cherhal a ensuite trouvé son inspiration dans les cabarets, et avec Barbara ou encore William Sheller.

ELLES

Libé - Chanson française : elles déployées Par Patrice Demailly

Dans la nouvelle génération de chanteuses françaises, elles sont nombreuses à ne pas faire mystère de leur sexualité. Sans le porter en étendard, elles aiment les femmes et leur succès prouve que c’est presque devenu un non-sujet.

BRIGITTE FONTAINE

We Culte - Pourquoi il faut écouter encore et encore Brigitte Fontaine

En ces jours de confinement, on écoute encore et encore l’éternelle reine du Kékéland. A 80 ans, l’immense Brigitte Fontaine est revenue en ce début d’année 2020 avec un nouvel et 19ème album, “Terre Neuve”.

L’ultime Mamie rock a dynamité, une nouvelle fois, le PCF (paysage de la chanson française). Plus punk que la “demie-clocharde” de l’île Saint-Louis, tu meurs ! Superlookée de la tête aux pieds, à 80 ans, Brigitte Fontaine est l’ultime mamie rockeuse- ce qu’elle a confirmé avec son nouvel et 19ème album, “Terre neuve”. Elle assure s’être calmée et continue, quand même, à jouer le décalage, la déglingue… 

RENEE CLAUDE

Nos Enchanteurs - Renée Claude, 1939-2020

Renée Bélanger, dite Renée Claude, n’est plus, emportée le 12 mai par le vorace virus. Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant ce fut une des plus grandes dames de la chanson francophone au Québec dans les années 60-70, qui a marqué son époque jusqu’à l’orée des années 2000. Née en 1939, elle s’est fait connaître dès les années 50-60 en interprétant les grands de la chanson, Ferré, Brassens, Brel, Bécaud, puis Jean-Pierre Ferland, reconnue par l’émission télévisée  « Chez Clémence » de Clémence Desrochers, autre grande dame de la scène québécoise, actrice, écrivaine et humoriste.
Une interprète exceptionnelle, une voix claire avec des inflexions graves, une intensité dramatique sans jamais surjouer, elle n’a pas écrit ses chansons ni composé ses musiques bien qu’elle ait une formation de pianiste, et a pourtant laissé son empreinte à la chanson de qualité.

SUZANE

Télérama - De Mylène Farmer à Tchaïkovski, les airs de jeunesse de Suzane

Chaque semaine, un(e) musicien(ne) se remémore les musiques qui ont bercé son enfance. Entre Chopin ou Mozart au conservatoire et le concert de la Star Ac, la chanteuse Suzane raconte s’être époumonée sur “Elisa” de Gainsbourg et déchaînée pendant des heures sur le tube de Gala, “Freed From Desire”

POMME

Télérama - De Jean-Jacques Goldman à Miley Cyrus : les airs de jeunesse de Pomme

Chaque semaine, un(e) musicien(ne) se remémore les musiques qui ont bercé son enfance. Entre la chorale de l’école et les chanteuses folk américaines qui l’ont particulièrement marquée, Pomme se souvient aussi de la voix de Véronique Sanson et de ses reprises des Cranberries ou d’Adele, diffusées sur sa chaîne YouTube.

jeudi, 21 mai 2020

L'actualité de la chanson, spéciale Covid et Jour d'après, du 8 au 15 mai

Le clip de la semaine : Mathieu Barbances, La chanson masquée

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 9

Du 4 au 11 mai  dernier épisode  du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 9

Cette fois, nous y sommes… 11 mai 2020, un premier pas vers un retour à la vie… Un pas mal assuré certes,  un pas qui nous ferait dire comme Barbara dans les derniers fragments de ses Mémoires… « Ne jamais perdre espoir. / Vouloir recommencer. / Avoir peur mais avancer toujours ».  Cette phrase qu’elle se répétait et répétait aux autres comme un mantra, cette phrase écrite sur la malle métallique où elle rangeait ses habits de scène, ses maquillages afin de ne jamais l’oublier.

Cette fois, nous y sommes après huit semaines d’une vie, chacun, chacune,  dans son abri, son refuge, sa prison, sa cage, son cocon, sa tanière… Le choix du mot nous appartient et signe notre rapport à ce repli imposé.
_______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Le confinement n’a pas bridé l’imaginaire de nos artistes, loin de là. Isolés dans la nature, ils chantent avec les oiseaux. Coincé(e) dans un appartement, c’est Juliette qui chante pour tous les Roméos du coin, ou Cyrano pour toutes ses Roxanes, renversant le principe de l’aubade. Seuls ils.elles s’accompagnent à la guitare ou au piano, ou réalisent des live à distance avec leurs musiciens. Sans moyens ils montent des images, réalisent des animations avec des dessins, des objets, débordant de créativité.
Ils rient, s’inquiètent, réfléchissent, prennent le juste poids des valeurs et des gens, attendent ou espèrent, et dénoncent aussi les erreurs qui ont conduit à la crise sanitaire, ou l’ont aggravée…
__________________

Libé - «Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence»

Après avoir interpellé Emmanuel Macron sur le sort des intermittents, le collectif de plus de 800 personnalités du monde de la culture repart à l'attaque en soutien aux intérimaires et autres «extras» du secteur, massivement hors des radars des politiques de soutien mises en œuvre par le gouvernement et qui vont basculer au RSA.
___________________

Fondation Jean Jaurès - Confinement : comment le monde de la musique se réinvente-t-il ?

Événements de dimension mondiale, sessions live, prime aux réseaux sociaux : en dépit du contexte, l’industrie musicale tente de continuer à divertir. Mais comment donc les artistes gardent-ils le contact avec leur public en temps de confinement ? Laurent-David Samama livre une deuxième analyse pour la série de la Fondation Jean-Jaurès consacrée à la place des artistes et de la culture durant le confinement
 
I - Annulations et reports en cascade

Il y a quelques jours, ils auraient dû être des dizaines de milliers à se ruer vers l’Empire Polo Club d’Indio, en Californie. D’ordinaire attirés par un line-up dantesque, arborant headbands, minishorts et autres crop-tops de circonstance, les festivaliers de Coachella – cette engeance ultra-privilégiée et minutieusement lookée constituant la Mecque du cool – n’ont cette fois pas pu profiter des deux week-ends de concerts prévus sous le soleil de la « cité des anges ». La faute au coronavirus qui, d’annulations en annulations, a décimé le minutieux enchaînement des festivals à l’échelle mondiale. Perte estimée : 700 millions de dollars pour les organisateurs et tout l’écosystème autour du festival californien, du secteur hôtelier à celui de la restauration.
__________________

France Info - "La javanaise" : 3 600 vidéos d'amateurs envoyées pour un concert confiné avec Jane Birkin sur France Musique

Le projet "le temps d'une chanson", imaginé par la Maîtrise de Radio France et le Théâtre du Chatelet avec France Musique, autour de "'La javanaise" de Serge Gainsbourg, a réuni 3 600 vidéos d'amateurs de tous âges. Le concert, avec la participation de Jane Birkin, a été diffusé ce samedi à 18h.

L'appel à former un "grand chœur virtuel" a remporté un franc succès. 3 600 vidéos d’amateurs de tous âges ont été envoyées à France Musique, dont celle de Jane Birkin qui s’est associée spontanément à cette opération. Les 640 premières vidéos reçues ont été montées et mixées par le service vidéo de Radio France. Grâce à des tutoriels vidéo pour quatre voix diffusés en ligne, les participants ont pu s'entraîner à reprendre la célèbre chanson de Serge Gainsbourg.
__________________

France Inter - "Là où nous ne sommes plus grand chose et où nous ne chantons plus que devant nos miroirs" - Eddy de Pretto

Eddy de Pretto est chanteur. Son premier album, "Kid", a paru en 2018. Dans cette lettre adressée à sa voix, il éclaire la manière dont le confinement l'a momentanément réduit au silence.
______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [2]

Dur, encore plus dur en cette période confinée d’émerger sur la toile de la pléthore d’artistes qui s’offre gratuitement au public, menacés de disparition tant matériellement si toute rémunération leur est interdite, que médiatiquement. La dure loi du marché se fait encore sentir malgré les actions solidaires, et la curiosité du public finit par s’émousser devant tant de spectacles.
_________________

Le Parisien : Confinement : Camille gagne un concours de chant en parodiant une chanson d’Aznavour

« Seule avec Nathan », la chanson parodique d’une Montpelliéraine primée sur Facebook.

Et voici la lauréate 2020 de la version confinée de « The Voice » organisée sur Facebook par AZ Music, une entreprise de sonorisation de Mauguio (Hérault). Il s'agit de Camille Lebreton, 30 ans, chanteuse et comédienne, et de son compagnon Jonathan Gilly, 38 ans, auteur-compositeur, autrement nommés les Brimborions. Pour se « voir déjà en haut de l'affiche », ces Montpelliérains ont posté une version parodique et hyper calorique de « J'habite seul avec maman », le tube de Charles Aznavour. Cela devient alors « J'habite seule avec Nathan ». « L'idée est venue en chantant sous la douche et puis le texte est arrivé très vite, en moins de vingt minutes », raconte Camille.
___________________

France Bleu - Coronavirus au Pays basque : elle adapte des chansons françaises en basque sur le thème du confinement

Pendant cette période inédite de confinement en France, de nombreuses initiatives, vidéos, montages explosent sur les réseaux sociaux. C'est le cas des chansons créées par Maryse Urruty, une comédienne bayonnaise.
__________________

France Bleu - Coronavirus : une chanson pour dire "merci" aux agents de la RATP

Une trentaine d'artistes ont enregistré une chanson pour rendre hommage et remercier les agents de la RATP. "Vous nous donnez des ailes" réunit des musiciens du métro et des amis du compositeur Nathan Harnau.
_________________

France 3 - Covid-19. « La Chanson du Corona » l'hommage musical d'une école du Doubs aux soignants et métiers essentiels

Les enfants de l'école primaire de Roches-lés-Blamont dans le Doubs chantent leur gratitude envers les personnes les plus exposées à l'épidémie de Coronavirus. Composé par le directeur de l'école, illustré par les dessins d'enfants, le clip de "La Chanson du Corona" colore cette période troublée
________________

France Bleu - Coronavirus : en Béarn, dans les écoles de Lescar, un clip et une chanson pour apprendre à se laver les mains

Le retour des enfants dans les écoles va passer par le respect des gestes barrière, et on sait que pour les plus petits ce ne sera pas facile. A Lescar le service périscolaire a eu une idée pour rendre ludique et efficace le lavage des mains.
____________________

 
Le coronavirus touche aussi les musiciens et Dan Laurens s'en est sorti après plusieurs semaines de combat. Rétabli, il s'attaque, seul, à une chanson symbolique des Beatles et c'est très beau. 

Après un mois de confinement et plusieurs semaines à guérir de ce satané virus, Dan Laurens a repris le chemin de son studio pour partager à son tour un peu de musique.
___________________

Corse Info - Covid-19 - « Mille et une voix » pour « chanson d'après ! » avec I Muvrini

I Muvrini en sont presque restés sans voix : en l'espace de quelques jours mille et une voix se sont manifestées pour participer à la "chanson d'après, canzona pà dopu", leur projet entre confinés pour célébrer l'après-Covid 19. Ils disent leur satisfaction dans ce texte qu'ils nous ont fait parvenir
___________________

La Voix du Nord - «Covid», la nouvelle chanson du poète «punk» bruaysien Crazy horse

mercredi, 13 mai 2020

L'actualité de la chanson française, spécial Covid du 1er au 7 mai

Libé - «Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence»

Par Christophe Honoré , Catherine Deneuve , Pascale Ferran , Omar Sy , Mati Diop , Marion Cotillard , Jeanne Balibar , Virginie Efira , Lomepal et plus d'une centaine de personnalités du monde de la culture (mis à jour le )
 
Après avoir interpellé Emmanuel Macron sur le sort des intermittents, le collectif de plus de 300 personnalités du monde de la culture repart à l'attaque en soutien aux intérimaires et autres «extras» du secteur, massivement hors des radars des politiques de soutien mises en œuvre par le gouvernement et qui vont basculer au RSA.
_______________

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 8

27 avril 2020 au 4 mai épisode 8 du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 8

« Si j’avais su / Si j’avais su / Qu’il me manquerait / Beau comme il est / Le jour d’après », chantait  Cyril Mokaiesh le 30 mars, en compagnie de son fils Jules, délicieux petit choriste. Et voilà qu’un mois plus tard, il propose un nouvel inédit avec Calogero pour l’accompagner à la guitare et au chant, une chanson en forme de prière « Que vienne la rosée /  Un grand bain de jouvence /  pour décupler nos sens / Sur nos pâles pensées en mal d’humanité… » Il est vrai qu’en ce 48ème jour de cette suspension de tous nos gestes, nos actes de vivants, amoureux du bien vivre,  nous manquons d’air, d’oxygène, quand la nature, elle, s’épanouit dans une débauche de verts… On serait presque tenté de lui reprocher d’en faire un peu trop…
__________________

France Info - Coronavirus : une année blanche pour les intermittents du spectacle

Emmanuel Macron a donné une année blanche aux intermittents du spectacle. Elle leur permet de conserver leurs droits à l’assurance chômage jusqu’en 2021. Les précisions.

Un intermittent du spectacle est un artiste ou un technicien qui alterne des périodes d’emploi et de chômage. Il doit justifier de 507 heures de travail par an pour avoir le droit de prétendre aux allocations chômage. 520 000 salariés travaillent en France dans le spectacle vivant (acteurs, régisseurs, costumiers, ingénieurs du son...) ou la production audiovisuelle (producteurs, infographistes, monteurs...).
___________________________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi

Le confinement, c’est une situation étrange. Pour le côté positif, «  le frais babil d’un enfant du voisinage jouant dans un éternel mercredi, les propos échangés par dessus la clôture de leurs jardins entre deux voisines, le doux bruissement d’une tourterelle dans les feuilles du palmier et le lointain caquètement de nos poules rousses », comme nous l’écrit Philippe Emery. Nous rêvons d’un passé idéalisé, d’un futur apaisé, loin de la fureur habituelle de la ville, de ses bruits de voitures, de sa pollution, loin de la course effrénée que nous menons tous les jours contre le temps, de l’avidité d’acheter toujours plus entraînée par une frustration soigneusement entretenue par le système. Même les publicités ont changé. Progressivement, celles pour les voitures diminuent au profit d’assurances ou de banques « à notre écoute en cette difficile période », ou d’enregistrements de chansons écrites tout spécialement pour la situation, souvent en hommage aux soignants, qui vous appellent à faire un don à leur profit. Il faut dire que depuis des années, et singulièrement en 2019-2020, ces mêmes soignants, soudain devenus des héros dans leur lutte contre l’ennemi invisible (terme utilisé par Eric Frasiak), n’étaient que des manifestants inconscients réclamant toujours plus d’argent inutile pour le service public…
_____________________
 
 
Coronavirus. Pour aider les artistes et la filière musicale confrontés à la crise du Covid-19, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem), appelle les radios et les plateformes à renforcer leur diffusion de musique issue de la #ScèneFrançaise
La crise sanitaire du coronavirus a touché de plein fouet la filière musicale, en arrêt total depuis 8 semaines. Festivals annulés, bars, discothèques, disquaires, clubs fermés…pour les artistes, c’est non seulement l’impossibilité de faire entendre leur musique, mais c’est aussi l’effondrement de leurs droits d’auteur, qui se sont interrompus brutalement 
____________________
 
 
Ce mercredi 6 mai 2020, le Président de la République voulait rassurer le monde de la culture, durement frappé par le confinement. Année blanche pour le régime d'assurance chômage des intermittents, fonds d'indemnisation, etc... Que retiennent les intermittents du spectacle de la région ?
__________________
 
 
50 millions d'euros pour le Centre national de la musique

Autre mesure importante pour le secteur de la musique, le Centre national de la musique, qui a vu le jour en janvier dernier, se verra d'un doter d'un budget de 50 millions d'euros. Le CNM avait vu son budget existant intégralement mobilisé pour mettre en place un fonds d'urgence pour les structures et les professionnels de la musique. 

Les indépendants et les TPE du secteur seront quant à eux éligibles au fonds de solidarité de 7 milliards d'euros mis en place par le gouvernement pour les mois de mars, avril et mai, afin de faire face aux conséquences économiques de l'épidémie. "On va mettre en place tous les dispositifs pour les accompagner en capital et en activité, pour que les indépendants puissent rester indépendants", a assuré Emmanuel Macron. 
__________________

Longueur d'Ondes - LES CONFINÉS DE LA MUSIQUE. ÉPISODE 5

Pendant cette période pour le moins troublée et troublante, Longueur d’Ondes fait le tour des artistes mais aussi professionnels des musiques amplifiées de l’espace francophone (cœur du magazine) afin de parler de la situation et de ses conséquences… Aujourd’hui : Éric Falce, le chanteur de My Concubine.

My Concubine fait dans la chanson de tradition française, sur les traces de Gainsbourg et Bashung. La musique de ce chanteur parisien traverse les époques et mêle habilement une voix masculine à une féminine.
Remis en selle avec un quatrième album mature, Quelqu’un dans son genre, avec une nouvelle chanteuse Lizzy Ling, Éric Falce a également été adoubé par Brigitte Fontaine le temps d’une reprise d’une titre bien senti, “Ah que la vie est belle”.
_______________________

Nos Enchanteurs - Le Hall confiné veut chanter à l’oreille de tous
L’équipe du Hall de la chanson, à Paris, est confinée et inspirée. Pour preuve le lancement à partir de ce mercredi -et jusqu’à ce que les salles de spectacles puissent de nouveau ouvrir- d’une proposition de chanson à l’oreille. Comprenez, au téléphone et sur inscription, auprès de celles et ceux qui le demanderaient via un bulletin d’inscription disponible sur le site du Hall. D’ores et déjà des artistes volontaires, proches de l’équipe du Hall de la chanson, sont disponibles et donnent, bénévolement, de la voix en puisant dans le répertoire en Français (bientôt dans les 80 langues de France), qui ne manquent pas de titre pour changer d’air. L’objectif de ce « cadeau d’artiste » est de « voler » à une période difficile d’isolement un instant de « partage, d’émotion et d’art éphémère », selon la présentation d’Olivier Hussenet, directeur adjoint et responsable pédagogique de ce Hall ; né en 1990, ouvert au public depuis 2013 et installé dans le parc de la Villette. Rien ne telle qu’une bonne chanson pour apaiser les cœurs et joindre le geste à la parole.
_____________________
 

La chanteuse et humoriste fait un carton avec sa chanson sur le confinement dont elle reversera les bénéfices aux hôpitaux de Paris et hôpitaux de France.

Elodie Suigo : Camille Lellouche, actrice, humoriste, chanteuse française, le public vous a découverte lors de votre participation à l’émission The Voice en 2015. Depuis ce début de confinement, vous êtes une des révélations humoristique sur les réseaux sociaux. Révélation pour le public, mais est-ce que ce n’est pas aussi une révélation pour vous ?
_______________

Longueur d'ondes - Vivons avec la nature, et pas contre.

LES CONFINÉS DE LA MUSIQUE. ÉPISODE 12

Pendant cette période pour le moins troublée et troublante, Longueur d’Ondes fait le tour des artistes mais aussi des professionnels des musiques amplifiées de l’espace francophone afin de parler de la situation et de ses conséquences… Aujourd’hui : La Pietà, l’artiste de l’année.

La Pietà vient de sortir son premier album, La moyenne. Artiste pluridisciplinaire, elle va aussi prochainement publier un roman. En attendant, confinée à Montpellier, elle tente le tout pour le tout afin de capter le public en multipliant les interventions sur les réseaux.
______________________

La Presse.ca - Diane Dufresne : Le confinement d’une ermite

Diane  Dufresne a connu un prodigieux automne marqué par une série de concerts symphoniques offerts à Montréal, Québec, Ottawa et Paris. Ce fut pour elle l’occasion d’interpréter les chansons de son nouveau disque, Meilleur après, qui s’ouvre sur ces paroles : 

« Avant que la ville nous écrase/Entre nirvana et naufrage/Ce soir, je rentre à la nage encore, solitaire… » 

Je ne peux m’empêcher de voir dans ces mots, tirés de la chanson De l’amour fou, de Cyril Mokaiesh, une sorte de prémonition de ce que vivent actuellement des milliards d’êtres humains.
_____________________

France 3 - Confinement : une nouvelle chanson chaque soir, le quotidien rythmé des Lyonnais

Chaque soir à 20h02 après les applaudissements pour les soignants, un quartier de Lyon (Rhône) se réunit dans la rue et aux fenêtres pour s’évader et faire la fête en musique.

C’est devenu un rendez-vous inévitable dans ce quartier de Lyon (Rhône). Les traditionnels applaudissements en hommage aux soignants sont désormais suivis d’un petit concert qui réunit de plus en plus d’adeptes. Que cela soit dans la rue ou à la fenêtre, muni d’un instrument ou juste pour danser et chanter, les habitants profitent. "C’est la lumière de la journée. Les jours sont longs, les semaines sont longues. Quand on sait qu’on sort à 19h30 pour venir répéter vite fait et jouer derrière, c’est trop bien", se réjouit l’un d’entre eux.
_____________________

Ouest-France - Finistère. Ils vont faire revivre Les Vieilles Charrues… de leur balcon

En accord avec les organisateurs du festival carhaisien, les frères Goalabré vont mixer pendant trois soirs des artistes à l’affiche de la 29e édition annulée, au balcon de chez eux à La Forêt-Fouesnant (Finistère). Ils ont appelé cela la 28.5 édition.

« Au lieu de la 29e édition qui a été annulée sur Carhaix, nous allons organiser la 28.5 édition des Vieilles Charrues et mixer sur des artistes comme Céline Dion qui aurait dû être présente ou des chanteurs et groupes déjà venus comme Mika, Angèle ou encore The Avener, et bien d’autres artistes », annoncent Benjamin et Hugo Goalabré.
______________________

La Nouvelle République - Ces artistes lochois confinés chantent et jouent sur les réseaux sociaux

Le Sud Touraine ne manque pas d’inspiration ! Après l’adaptation de la chanson « Il changeait la vie » de Jean-Jacques Goldman pour le personnel soignant par Mus’en scène, école de chant à Ciran  et la reprise « Crazy » des Gnarls Barkley par Funky Groove Parade, atelier de l’école de musique du Grand Ligueillois à Ligueil, d'autres artistes ont partagé leurs chansons confinées sur les réseaux sociaux : groupe, compagnie ou encore orchestre.
___________________

C'est déjà ça - Deux suppliques pour un confinement

Dans la foule des reprises effectuées par les chanteurs sur les réseaux, Brassens n'est pas le moins convoqué. Retenons dans le flot la même chanson revisitée par deux artistes différents, à quelques heures d'intervalle.
 
Le premier est un cador reconnu, neveu artistique de Gainsbourg et Bashung, et dont le premier extrait du nouvel album à paraître est déjà une tuerie. Chaque soir ou presque, Benjamin Biolay chante sur Facebook ses chansons mais aussi Trenet, Gainsbourg, Aznavour et on en passe. Et Brassens, avec quelques paroles adaptées il y a quelques jours

 

jeudi, 07 mai 2020

Les actualités de la chanson française, spécial Covid du 24 au 30 avril

Les artistes de la semaine : Francis Cabrel, Le Caribou Volant, La Caravane Passe....

Le clip de la semaine : Frasiak et Bobin, Novembre (version confinée)

Le clip de la fin de semaine : "Pour les autres" : le dernier titre de HK en solidarité avec les soignant-e-s

Le meilleur de la chanson confinée se trouve sur la page Facebook du Groupe du magazine Francofans

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 7

20 avril 2020 au 27 avril  épisode 7 du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 7 Avec musiciens, auteurs, chanteurs, en gras dans le texte

Quand la scène leur est confisquée, quand ils ne peuvent plus aller vivre la rencontre pour laquelle ils se sentent nés, que peuvent bien inventer les artistes du spectacle vivant pour ne pas se sentir mourir ? Ils s’emparent de ce qui est à leur portée pour aller, coûte que coûte, presque frénétiquement, à la rencontre des autres, fussent-ils séparés d’eux par un mur infranchissable. Ils ont faim, soif de ces sourires, de ces souffles, ces mains qui se tendent et applaudissent. Et c’est ainsi que déferle sur nos écrans, un flot interminable de vidéos, de chansons en direct ou différées, de saynètes, de lectures, d’images où se confondent amateurs, professionnels, célèbres, débutants, « stars », inconnus… Chaque internaute peut s’y créer son programme.
______________________

Music Zone - Un plan de résilience coopératif pour le spectacle vivant musical

La crise sanitaire a révélé les nombreux territoires laissés encore vierges ou en friche par le spectacle vivant musical sur Internet, qui peuvent constituer pour lui des voies de résilience.

Le déconfinement peut durer très longtemps, avec de possibles vagues de rebond épidémique à gérer. Les rassemblements de personnes, dans les stades ou les salles de spectacles, qui ont été les premiers interdits, ne seront à nouveau autorisés qu’en dernier lieu - c’est à dire quand l’épidémie sera réellement maîtrisée, et que le risque de rebond sera totalement levé, ce qui peut prendre 12 à 18 mois s’il faut attendre un vaccin. Le spectacle vivant de musique en serait terriblement impacté. La plupart de ses acteurs, parmi lesquels des milliers de TPE et PME et des centaines de festivals, sont déjà en danger de mort à plus ou moins brève échéance.
_____________________

Libé - Et le virus réinventa la goguette Par Daniel Schneidermann

Les salles de spectacles sont fermées mais une parodie de «Vesoul» a fait plusieurs millions de vues sur Internet. Car la vie a toujours des choses à dire. Même sous contrainte, surtout sous contrainte. Samizdats des pays totalitaires, graffiti des cachots ou vidéos sur YouTube.

De tous côtés, en l’espace de quelques heures, la France confinée s’est likée, retweetée, forwardé une vidéo des Goguettes, un groupe de jeunes chansonniers qui poste sur YouTube des parodies de standards de la variété française. La chanson s’appelle T’as voulu voir le salon, sur l’air du Vesoul de Jacques Brel. En trois minutes, elle nous promène de la chambre au placard, de la fenêtre aux chiottes, d’un appartement confiné. Et le balcon ? «J’ai voulu voir le balcon /On n’avait pas de balcon /Ouais, c’est con.»
___________________

Le Point - Les Goguettes, le succès du confinement

VIDÉO. Avec leurs parodies de chansons, ils cartonnent sur les réseaux sociaux. Qui sont les artistes qui se cachent derrière Les Goguettes ?

Elle joue frénétiquement du piano dans le salon. Lui, résigné, passe du canapé au lit. « T'as voulu voir le salon et on a vu le salon ; t'as voulu voir la chambre et on a vu la chambre ; t'as voulu voir le balcon… on n'avait pas de balcon ! » Et là, on rit. Une vidéo de plus sur le confinement ? Non, une vraie parodie bien sentie et dans laquelle tout le monde, ou presque, se retrouve.
__________________

France Bleu - Francis Cabrel raconte son confinement : "J'espère qu'on tirera les leçons de tout cela"

Francis Cabrel est confiné, chez lui, à Astaffort dans le Lot-et-Garonne. Tous les soirs, il offre des chansons qu'il ne chante pas toujours sur scène. Le chanteur s'est confié à France Bleu Périgord.

Tous les soirs, les fans de Francis Cabrel attendent le moment. Seul avec sa guitare, avec l'éclairage subtile de la lumière du jour, le chanteur entame des "pépites" oubliées
____________________

We Culte - Photo. Les “Chanteuses de France” s’exposent dans le webzine “Faces”

Expo Photo. Le webzine musical “Faces” présente à partir du 28 avril, sa première exposition virtuelle consacrée à la scène artistique féminine. Une expo en forme d’abécédaire photographique qui rassemble 53 portraits en noir et blanc signés Nicolas Vidal, fondateur du site, des icônes d’aujourd’hui de la pop française, où l’on croise Élodie Frégé, Zazie, Loane, Aya Nakamura, Barbara Carlotti ou Helena Noguerra.
___________________

France Bleu - Coronavirus : Le Printemps de Bourges imaginaire a réussi son pari

Le Printemps de Bourges imaginaire se referme ce dimanche soir. Six jours de musique qui ont été partagés sur les réseaux sociaux, en lieu et place des concerts annulés à cause de l'épidémie de Covid-19.

Ce dimanche soir, c'est Matthieu Chedid qui a l'honneur de conclure cette édition du Printemps de Bourges imaginaire. Le chanteur devait être l'une des têtes d'affiche du festival. Les concerts ont été annulés en raison de l'épidémie de Covid-19. Mais les organisateurs ont vite rebondi pour inventer une nouvelle recette : un festival en ligne, sur les réseaux sociaux, avec des vidéos d'artistes. 
_____________________

Sud Ouest - Confinement : HK poursuit tant bien que mal l’enregistrement de son prochain album

L’interprète du tube contestataire "On lâche rien" devrait rapidement partager deux chansons sur les réseaux sociaux, dont une écrite au cours des trois dernières semaines.

Fidèle à ses habitudes, Kaddour Hadidi "ne lâche rien". Confiné dans la maison qu’il occupe depuis dix ans sur les coteaux de Pécharmant à Bergerac, l’interprète du tube contestataire "On lâche rien" poursuit avec les moyens du bord l’enregistrement de l’album "Petite terre" du groupe HK et les Saltimbanks dont la sortie est prévue en septembre 2020.
______________________

The Conversation - La musique adoucit-elle le confinement ?

En pleine crise du Covid-19 et alors que les médias rapportaient jour après jour les chiffres hallucinants des décès en Italie, ont commencé à apparaître sur les média sociaux des vidéos de personnes confinées qui chantent et jouent de la musique sur les balcons de leur appartement. Une des première vidéos postée dans la ville de Benevento, non loin de Naples, montre un homme qui entonne la chanson populaire napolitaine Vesuvio accompagné de son tambourin traditionnel, tandis que 3 jeunes femmes sur un autre balcon l’accompagnent à distance, elles aussi au tambourin.
_____________________

France 3 - Confinement : le succès inattendu de “Solo”, la chanson en mode confiné d'une Arlésienne à Paris

Confinée à Paris depuis la mi-mars, Cynthia Tolleron, Arlésienne d'origine, a remporté un succès aussi vif que soudain avec une chanson "Solo" postée sur les réseaux sociaux. Elle vient de signer avec un label et prépare son premier EP.

Avec son "Solo", Cynthia a gagné les coeurs confinés. Il a suffi de quelques heures pour que sa balade mélancolique s'envole sur la toile. Quelques 100.000 vues plus tard, sur son compte Instagram, la jeune femme affiche près de 28.000 abonnés et un début de notoriété.
__________________

France Bleu - Découvrez la chanson du confinement nantais "la ballade des gens chez eux"

Le Nantais Eric Tessier, leader du groupe Eric et les Berniques n'en est pas à son coup d'essai. Il vient de réaliser avec des amis sa troisième parodie depuis le début du confinement. Cette chanson s’intitule "la ballade des gens chez eux".
_______________________

Ouest-France - Confinement. Un vidéaste réalise un clip des confinés sur une chanson de Calogero

Ancien journaliste et vidéaste, Anthony Marsais, qui vit à La Chevallerais en Loire-Atlantique, a réalisé, à l’aide des fans de Calogero, un clip non officiel des confinés sur le dernier titre du chanteur, On fait comme si, qui rend hommage aux personnels soignants.
_________________

France 3 - Coronavirus : dans un Ehpad du Cantal, sa reprise d'une chanson de Kendji Girac fait un carton

En raison de l'épidémie de coronavirus, les résidents des Ehpad se sentent souvent isolés. A Aurillac, Ronaldo Mbumba, chante et joue de la guitare aux résidents de La Louvière. Une vidéo où il interprète la chanson "Les yeux de la Mama" de Kendji Girac fait le buzz sur les réseaux sociaux.
_________________

La Dépêche - Coronavirus. Musique. G63 en mode confiné: une chanson inédite à écouter d'urgence

Le groupe audois G63 a fait une belle surprise à ses fans ce lundi en fin de journée sur sa page Facebook (à partir de 19 heures): un nouveau titre et un nouveau clip, enregistrés "à la maison". On compte sur vous pour partager!
_______________

L'impartial - Une chanson et un clip pour le collectif des infirmiers de Romans/Bourg-de-Péage face au Covid-19

Depuis plusieurs semaines déjà, 80 infirmiers et infirmières libéraux de Romans, Bourg-de-Péage et des alentours se sont regroupés en collectif afin d’unir leur force, leur matériel pour s’entraider dans cette crise sanitaire face au Covid-19. Avec la participation d’Yves Pujol et de Dani Lary, ils ont décidé de livrer leur quotidien de soignants en chanson et de réaliser un clip vidéo mis en ligne sur les réseaux sociaux.
________________

France Bleu - Morbihan : deux enseignants écrivent une chanson humoristique sur le coronavirus

Audrey et Thomas Guillot sont enseignants dans le Morbihan et ont pour passion commune, la musique. En cette période de confinement ils ont choisi d'écrire et de composer une chanson sur le sujet du moment : le coronavirus.