Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 décembre 2018

L'actualité de la chanson française du 30 novembre au 6 décembre

Jes artistes de la semaine : Xavier Plumas, Fred Poulet, Les Têtes de Chiens, Claudio Capéo, Tamino

L'album de la semaine : Xavier Plumas, Mayerling

Les vidéos de la fin de semaine : Xavier Plumas et Tue Loup

Le clip de la fin de semaine : Tue Loup, La foule

Le concert de la fin de semaine : Tamino - live @ Les Concerts Volants  – ARTE Concert

LES ARRANGEURS

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (I)

"Les arrangeurs de la chanson française" est l'hommage magnifique aux musiciens qui ont écrit les partitions, les scores d'orchestrations des chanteuses et chanteurs de notre pays. Ce livre est une merveille. Son auteur, Serge Elhaïk, a réalisé depuis près de trente cinq ans l'interview de la plupart d'entre eux, collectant des documents inédits sur ceux qui nous avaient déjà quittés, consultant les familles ou les proches avec une bienveillance que l'on retrouve à chaque ligne.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (II)

Connaissez-vous Guy Boyer? C'est l'homme qui a composé ce jingle, qui a bercé les moins minots d'entre vous. Serge Elhaïk a rencontré ce musicien polyvalent - pianiste, vibraphoniste, on en passe...-et lui rend l'hommage qu'il mérite. On aime aussi l'évocation de Jean Bouchety.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (III)

C'est l'arrangement que Jean-Michel Defaye a conçu pour Guitar tango- titre que les Shadows allaient rendre mondialement célèbre- qui a suscité l'admiration de Serge Elhaïk pour ce compositeur:"Je voulais le voir pour lui dire à quel point j'aimais sa musique. Et c'est arrivé vingt-cinq ans après". Comment ne pas être bouleversé par l'orchestration de Pépée, dont le violons vont, si l'on ose écrire, de soie ?

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (IV)

Les années soixante-dix ont été marquées par l'utilisation croissante d'une machine appelée "synthétiseur". D'abord monophonique, cet instrument d'un nouveau genre  a servi petit à petit à imiter les instruments classiques. Il n'offrait au début qu'une pâle copie- on pense à l' Éminent, dont la sonorité rappelait, vaguement, celle des violons et que l'on entend sous les doigts de François de Roubaix dans la seconde partie de la musique de Chapi-chapo. Par la suite, il est devenu l'élément fondamental sur lequel étaient basés la plupart des arrangements.

LES GUINGUETTES

Retronews - Les guinguettes, lieux de noce et de débauche dans la France du XIXe

Nées au XVIIIe siècle dans les banlieues de Paris, les guinguettes essaimèrent par la suite partout en France. Cabarets, restaurants et parfois lieux de bal, elles connurent un immense succès populaire.

Avant 1860, Paris était moins étendu qu'aujourd'hui : la capitale s'arrêtait au mur des Fermiers généraux, dont le tracé se retrouve en partie le long des actuelles lignes 2 et 6 du métro. Au-delà de ces frontières (marquées par des barrières), l'octroi, une taxe sur les marchandises en vigueur à l'époque, n'était plus perçue.

C'est pour cette raison que se développèrent dès le XVIIIe siècle, en banlieue proche, des lieux de fête bucoliques qu'on appelait les guinguettes, dont les propriétaires n'avaient pas à payer de taxe sur l'importation de vin.

XAVIER PLUMAS

Nos Enchanteurs - Xavier Plumas, les grands espaces intérieurs

...... Les titres des morceaux sont éloquents : Silence, Contreforts, Ramier perdu, Sœur, Eloge du lointain… Des chansons qui font la part belle au recueillement et à la méditation, chantées d’une voix douce et sans emphase (au risque d’en devenir parfois monocorde). Dont on ne cherchera pas à comprendre le sens à tout prix, mais dont on appréciera la mélancolique mélodie et la poésie des mots. Des mots intemporels, qui nous plongent  hors de notre époque, comme pour mieux retrouver l’essence de la vie. Des mots qui évoquent une nature où tout prend sa source : roseaux, étang, colline, herbe, pierres, poisson, goélands, écorce… Qui invoquent les éléments : la lumière, l’eau, le vent, la nuit… Qui nous entraînent au loin, dans un songe éthéré, au bord des contreforts où gisent en secret les beaux cavaliers, avec la caresse du vent comme un chant, là où le temps glisse sur son manteau comme sur le lisse galet

JAMAIT

RFI - L’ode à la vie d’Yves Jamait

Avec Mon totem, le chanteur poète Yves Jamait livre un septième disque riche de poésie et nourri d’espoir : un album gonflé de mots et de vie. 

Sur ce disque intitulé Mon totem, son art, peut-être, se fait moins monochrome, davantage subtil, traversant des paysages hétéroclites. Sur du reggae, de la polka, de la musette, sa voix éraillée s’envole, ses paroles se posent, galvanisent : elles consolent l’âme. 

FRED POULET

Télérama - Fred Poulet, The soleil

De tous les disques désagréables qu’on a écoutés récemment, c’est notre préféré. Abrasif, comme la réaction chimique de trois éléments décapants : une voix nasale, tout sauf harmonieuse, entre le chanté et le parlé ; des mélodies minimales (signées Maxime Delpierre), nerveuses, entre rock et punk ; des textes décalés (du chanteur), provocants, subversifs. On pensait Fred Poulet rangé des voitures ? L’insolent talent des années 1990, à la légèreté alors revendiquée, déchire à coups de scalpel treize ans de silence.

TETES DE CHIEN

Nos Enchanteurs - Parisiens (voici les) Têtes de chien !

La chanson marcherait-elle sur la tête (de Chien) ? Voici des chansons pour adultes qui naguère se glissèrent dans le répertoire enfantin où elles animèrent avec succès et en toute innocence tant les colonies de vacances que les camps scouts, les cours d’écoles et toutes les occasions qui lui étaient données (il y a encore peu de temps, elles étaient nombreuses). Et qui, désormais, faute d’être encore chantées, partagées, retombent dans l’escarcelle des adultes, retrouvant un peu, derrière le vernis bien lisse bien propre de leurs années infantiles, le rugueux et le coquin qu’elles ont toujours porté en elles.

CAPEO

Le Figaro - Claudio Capéo: «Je suis en train de vivre mes rêves»

INTERVIEW - Le chanteur, nommé aux NRJ Music Awards, retransmis en direct sur TF1 à 21 heures, évoque son nouvel album.

Claudio Capéo compte parmi les nombreux artistes présents ce soir sur la scène des NRJ Music Awards. L’occasion d’aborder avec lui la sortie de son nouvel album, le 7 décembre prochain, Tant que rien ne m’arrête.

JOHNNY

RFI - Johnny Hallyday un an après

Succès, succession, embrouilles, business et ferveur des fans, l'année qui vient de s'écouler nous a confortés dans l'idée que Johnny Hallyday était un artiste exceptionnel et une personnalité hors norme. Revue de détail sur l'héritage Hallyday.

On avait imaginé que la disparition de Johnny Hallyday constituerait une date marquante : la fin d'un héros national, d'une figure populaire, d'un chanteur au répertoire atypique, la fin du taulier, comme certains le surnommaient. Mais on était loin d'imaginer que la saga Hallyday se poursuivrait un an après, du showbiz aux tribunaux, en passant par la presse people et plus généralement les médias.

LES DAMNES DE LA TERRE

Télérama - Les damné.e.s de la terre

Le rappeur Rocé exhume dans une compilation deux décennies de musiques francophones engagées.

« Run nigger ! Run ! » Dès leur premier album, en 1970, sur fond de scansions poétiques et de percussions, les Last Poets américains posèrent les fondations du rap actuel en dénonçant le racisme avec impertinence. Mais, au Burkina Faso, à Paris, à Haïti, au Québec ou en Guadeloupe, qui furent les Last Poets francophones ? C’est à cette question que tente de répondre le rappeur parisien Rocé, quatre albums au compteur, en publiant sur son label Hors cadres la compilation Par les damné.e.s de la terre. Des voix de luttes, 1969-1988.

POLNAREFF

RFI - Michel Polnareff, le disque de la démesure

28 ans après Kâma-Sûtra, l’incomparable Michel Polnareff, exilé en Californie, revient avec Enfin ! (et son point d’exclamation) : un disque qui supporte tous les superlatifs. L’écouter relève de l’expérience quasi hallucinatoire. On vous raconte. 

Le voici enfin, avec son point d’exclamation, Enfin !, le bien-nommé dernier disque de Michel Polnareff, 28 ans – 28 ! – après le dernier en date, Kâma-Sûtra. Entre les deux, il y a un monde : Kâma-Sutrâ, c’était avant le tsunami Internet, avant les téléphones portables, avant l’euro; le mur de Berlin venait d’être démantelé et l’URSS s’effondrait à peine…

Nos Enchanteurs - M’enfin, une polnacritique du polnadisque

Est-il possible d’émettre un jugement objectif sur Enfin !, l’album de Michel Polnareff que l’on n’espérait plus ? C’est que les chiffres sont là, qui brouillent l’appréhension de l’ouvrage. 28 ans d’attente ! Depuis son Kama Sutra de 1990, l’homme n’avait en effet rien produit, hormis 3 disques live et 3 chansons isolées (dont 2 sont reprises dans ce nouvel album). A titre de comparaison rigolote, sur le même délai, le stakhanoviste Jean-Louis Murat a sorti – au moins – 17 albums… Autre chiffre effarant pour ce disque à maturation lente : son coût. La presse parle en effet d’un budget de 5 millions d’euros (même si on ne sait ce que cela recouvre exactement). Pensez simplement que Polnareff – il le confie lui-même dans le livret – aura passé 14 mois au studio ICP de Bruxelles, un des plus réputés du monde, pour en ressortir avec RIEN d’utilisable, ou si peu !

TAMINO

France Inter - Se laisser envoûter par Tamino et son premier album “Amir”

Didier Varrod présente “Amir”, le premier album d'un jeune homme qui avance sous le nom de Tamino et qui puise son inspiration autant dans la musique arabe (Tamino est belge d'origine égyptienne) que dans celle de Serge Gainsbourg ou de Leonard Cohen.

Tamino, est un auteur compositeur interprète flamand de 21 ans, qui a baptisé son premier album Amir, qui n’est autre que son deuxième prénom.

L'Express - Tamino, l'enchanteur

Mercredi 25 avril, Bourges, Loges du Théâtre Jacques Coeur, 21h40. Tamino-Amir Moharam Fouad, 21 ans, détend ses longues jambes. Son concert s'est terminé un quart d'heure plus tôt. Le guitariste belgo-égyptien a retiré son pull à col roulé noir, prêté, comme le reste de sa garde-robe, par la créatrice Ann Demeulemeester - elle habille aussi Patti Smith et PJ Harvey.

jeudi, 06 décembre 2018

L'actualite de la chanson française du 23 au 29 novembre

Les artistes de la semaine : Zaz, Noémie Brigant, Aldebert, Polnareff, Véronique Sanson, François Atlas

L'album de la semaine : François Atlas, Fleurs du mal

NOEMIE BRIGANT

Nos Enchanteurs - Noémie Brigant, une grande artiste est née

Le tremplin lyonnais d'A Thou Bout d'Chant est vraiment un lieu où se révèlent de grands artistes. Sans parler des Melba, Tom Bird, Alexandre Castillon et Piotki qui s'y sont révélés récemment, 2017 et 2018 peuvent être considérés comme des crus exceptionnels. En 2017 c'était Pandore qui en sortait gagnant. Sur scène et avec son premier EP, il a confirmé depuis son immense talent. En 2018 c'est Noémie Brigant qui s'imposait haut la main devant un public et un jury conquis par sa prestation.

Noémie était sur la scène d'Agend'Arts à Lyon les 15 et 16 novembre et son spectacle est réellement à la hauteur de ce qu'elle laissait découvrir à A Thou Bout d'Chant. Ses textes sont ceux d'une grande poète et sa musique l'aboutissement d'un long travail à la découverte des sonorités les plus diverses.

FRANCOIS ATLAS

La vague parallele - Fleurs du Mal : François Atlas habille Baudelaire de modernité

Baudelaire et la musique forment une histoire ancienne et contemporaine. Qu’il soit cité, évoqué à travers une rime ou tout simplement repris, le poète français est une figure qui marque, bien après la connaissance trop scolaire qu’on aurait voulu en faire. Car il faut du temps et une histoire pour s’accaparer les mots du maudit. Et qui mieux qu’un poète pouvait adapter un autre poète en 2018 ? Voir François Marry s’attaquer à Baudelaire n’avait rien de réellement surprenant. Le résultat est à la hauteur des attentes, tant le chanteur habille autant qu’il habite les textes du grand Charles, offrant aux Fleurs du Mal un éclat moderne bienvenu.

ZAZ

L'Humanité - Zaz, une artiste pacifiste pacifiée

La chanteuse nomade, qui a fait l’équivalent de trois tours du monde en quatre ans, a peaufiné son album Effet miroir. Elle chante l’inquiétude et l’utopie. Entretien.

Au fil des quinze chansons, on sent exsuder une sorte d’urgence. Mais se révèle peu à peu une artiste pacifiée. Zaz semble s’être réconciliée avec une enfance blessée par l’angoisse que planta en elle la brutalité de certains adultes. La musique de son nouvel album, Effet miroir, reflète les hauts et les bas de l’existence. Parfois, des guitares rock zèbrent l’espace, tandis que, dans Ma valse, l’interprète, auteure et compositrice, uniquement accompagnée d’un piano, disperse au vent l’âcre « saveur des cendres », pour mieux étreindre l’amour de la vie.

ALDEBERT

France 3 - Pour fêter les 10 ans des disques “Enfantillages”, Aldebert fait péter (deux fois) Micropolis !

l faut être déjà balaise en maths pour réussir à compter le nombre de concerts que Guillaume Aldebert a fait depuis le début de sa tournée "Enfantillages 3" en septembre 2017 ! Et il faut aussi toucher sa bille en géographie pour se rendre compte à quel point le bisontin aura traversé la Gaule de part en part !

Alors que l'album anniversaire des 10 ans sort le 16 novembre prochain, le comtois a mis les petits plats dans les grands pour proposer à son public deux concerts événements. 

GAUVAIN SERS

C'est déjà ça - Gauvain Sers, entre deux albums

Le chanteur à gapette a multiplié les dates dans le sillage d'un premier album très remarqué, il en prépare un deuxième pour 2019. Gauvain Sers revient sur sa belle ascension avec un concert à Rouillac, en Charente, samedi.

BASHUNG

RFI - Immortel Bashung, genèse d’un disque posthume

Près de dix ans après sa disparition, Alain Bashung ressuscite à la grâce d’un album posthume, impulsé par sa dernière épouse Chloé Mons et réalisé par Edith Fambuena. En Amont, composé d’ébauches de titres, initialement prévus pour Bleu Pétrole, s’impose comme un disque lumineux et apaisé, selon l’exact héritage de Bashung. Retour sur la genèse d’un album pas comme les autres.

Nos Enchanteurs - Bashung sauvé des os, immortel

Ça y est, à nouveau tourne, tourne Bashung sur votre platine. Le nouveau Bashung, celui d’après, celui d’aval. Bien qu’En amont comme c’est écrit. Un nouveau Bashung, plus de dix ans après le précédent, moins de dix après son trépas. Un Bashung sauvé des os. Immortel. Que n’a-t-on pas dit de ce disque pour beaucoup sacrilège, car pas validé par l’artiste, titres ébauchés, pas finis, abandonnés. Je ne vise personne mais j’aimerais bien que nombre de disques finis aient au minimum ce degré de non-finition : ça les rendrait écoutables à mon ouïe, à mon avis. La voix de Bashung donc résonne encore. Pour l’y avoir vu, je le sais sous terre au Père Lachaise et le voici ici, à nouveau. Stupéfiant, rêvé éveillé, troublant.

GAETAN ROUSSEL

RFI - Gaëtan Roussel, trafiquant de pop

Le chanteur de Louise Attaque poursuit sa carrière solo, mais jamais en solitaire. Avec Trafic, il signe un troisième album pop, dont les musiques colorées tranchent avec un propos pas toujours optimiste. Parmi les faiseurs de chansons les plus talentueux en France, Gaëtan Roussel renouera-t-il avec ses plus gros succès ? C’est en tout cas un chanteur détendu qui nous a parlé de ses "trafics de mélodies, de sons, et de rencontres".

jeudi, 29 novembre 2018

L'actualité de la chanson française 16 au 22 novembre

Les artistes de la semaine : Bashung, Evelyne Gallet, Dominique Babillotte, Karine Clercq, Bernard Ascal, Yves Uzereau, Flavien Berger

L'album de la semaine : Alain Bashung, En amont

Le clip de la semaine - Flavien Berger - Maddy La Nuit

KARIN CLERCQ

Claude Févre - Karin Clercq, « Madame rêve au ciel »…

Karin Clercq, comédienne, chanteuse, musicienne, n’est visiblement pas de ces artistes qui tâtonnent, hésitent. La signature de ses projets est la marque d’un authentique engagement d’artiste femme. Cet album, neuf ans après le précédent, souligne le trait.

Nous voici à l’écoute de douze chansons entre rock et pop électro, où sa voix distille des textes qui questionnent, certes : Où allons-nous ? Et surtout Pourquoi, cette lancinante liste d’interrogations laissées sans réponse. Des mots  qui font halte quand la souffrance se dit, «Je vacille, je ne tiens plus à rien… Je suis figé, et sous mon écorce, plus de sève pour pleurer », quand on n’en a plus la force, (Tu me dis)…  Mais des mots qui  ne tardent pas à porter haut et fort ses élans de femme libre dont l’interprétation puissante  de Madame  Rêve du regretté Bashung  incarne l’aboutissement. Plus de six minutes où la voix, délicieusement sensuelle, est portée par le  piano, la batterie et des sons intersidéraux.

Nos Enchanteurs - La boîte à musique de Karin Clercq

..... La Boîte de Pandore, c’est le titre du nouvel album de Karin Clercq, dont nous étions sans nouvelles discographiques en solo depuis 2009. La chanteuse bruxelloise nous avait bouleversés avec son premier disque, Femme X (en 2002 déjà, comme le temps passe…), réalisé par Guillaume Jouan, le complice des débuts de Miossec. Après 2 autres albums, recommandables également, elle avait quitté le devant de la scène pour d’autres projets collectifs. Le plaisir n’en est que plus grand de la retrouver aujourd’hui, avec un opus alliant la maturité du propos à l’évidence mélodique.

Froggy's Delight - Karine Clercq, La boïte de Pandore

Une dégringolade de battements, interrompus par l’oscillation d’un cliquetant sur une surface métallisée "Sur le bord de la plage, j’attends depuis des heures, sur le bord de la plage, il fait nuit et j’ai peur, seule sur le rivage, oui nous sommes plusieurs, attendant l’accostage du bateau d’un passeur, je laisserai sur le sable le peu que j’ai encore, je n’ai pris qu’un portable pour partir vers le nord, j’avance, j’avance, le reste n’a plus d’importance, j’avance vers une autre existence" ("J’avance"). Le roulis du bercement des envies d’ailleurs transcende le morceau d’une mélopée intérieure prompte à lever les yeux vers l’horizon. Espoir, quand tu nous tiens

EVELYNE GALLET

Nos Enchanteurs - Evelyne Gallet, bombe à fragmentation

La bio jointe à cet album nous dit qu’Evelyne Gallet « se taille un nouveau costume ». Nouveau, c’est pas dit pour qui la connait, même si ces chansons-là indiscutablement sentent le neuf ; toujours est-il que notre lyonnaise agrandit sa garde-robe avec, ma foi, une garde rapprochée de paroliers-compositeurs qui nous fait plus songer à de la haute-couture qu’au rayon habillement de chez Auchan. Haute-couture et, permettez-moi, haute-culture. Pensez : Patrick Font et Matthieu Côte (deux pour qui la Gallet sera toujours d’une absolue fidélité), Stéphane Balmino, Jeanne Garraud, Frédéric Bobin et désormais Reno Bistan, Lucarne, Martin Luminet, Max Mavégie (que des lyonnais !) et Clément Bertrand, Cédric Laronche, Dimoné et Thibault Defever. Si vous êtes client de la prose des Barbelivien et autres parvenus du tout-venant, ça ne vous dira rien, mais je vous jure, là, qu’on tape dans le haut du tableau, la cime de la chanson, le presque septième ciel. « On s’embrasse puis on s’embarrasse / On baisse la tête / On se dit «mais qui veut de moi ?» / Et toutes ces années on s’est habitué / À très bien faire n’importe quoi / Nous On est pareil que des gens malheureux / On est pareil mais en mieux… » : c’est lumineux, oui c’est Luminet !

BASHUNG

Télérama - Bashung, En amont

Il avait laissé des chansons de côté. Onze d’entre elles nous parviennent presque dix ans après sa mort. La voix se déploie, fragile, à pas feutrés. L’interprétation, elle, est toujours aussi puissante.

Il est des œuvres qui, par nature, défient le regard critique. Leur charge émotionnelle, si forte, ferait presque passer toute tentative d’analyse pour un sacrilège. C’est évidemment le cas ici : de cette voix surgie d’outre-tombe émane un tourbillon de sensations qui troublent forcément l’écoute.

Culturebox - La voix d'Alain Bashung au coeur de l'album posthume "En amont"

Presque dix ans après sa mort survenue le 14 mars 2009, Alain Bashung est de retour sur les ondes avec l'album "En amont". Ce disque posthume regroupe onze chansons inédites, non retenues pour "Bleu Pétrole", le dernier album paru de son vivant, en 2008. Onze titres bouleversants qui permettent de renouer avec sa voix si particulière.

Le Point - En amont, l'album posthume d'Alain Bashung, décrypté titre par titre

Dans les mois qui précèdent Bleu pétrole, paru en 2008, Alain Bashung est à la recherche d'une certaine fraîcheur et de nouvelles inspirations. Il fait alors appel à des auteurs-compositeurs français. Le chanteur reçoit et enregistre de nombreuses chansons. Dans la très belle biographie de Bashung De l'aube à l'aube (éditions Page à Page), le directeur du label Barclay, Olivier Caillard, témoigne : « Il m'a dit : "J'ai tout dit, j'ai besoin qu'on parle à ma place." Il n'avait pas l'inspiration de l'écriture. »

CONCERTS

Libé - Le concert à l’âge industriel

Menacés par les multinationales, les organisateurs indépendants de concerts et de festivals s’inquiètent de la possible émergence d’un «Google du spectacle vivant». Et misent sur l’artistique et l’innovation pour continuer d’exister.

«Etre indépendant est essentiel pour moi. Je ne me vois pas travailler pour une grosse structure internationale comme Live Nation, AEG ou Vivendi !» Julien Catala, directeur de l’agence parisienne Super !, ne mâche pas ses mots. Quelques heures plus tôt, il a signé un accord avec Corida, la filiale spectacles du label indépendant Because (Manu Chao, Christine and the Queens…). Un deal dans lequel Corida et donc Because entrent à hauteur de 50 % dans le capital de Super !

JAMAIT

Nos Enchanteurs - Y croire comme Jamait

Je ne sais si vous connaissez cette chanson d’Allain Leprest, Tout dans le chapeau, qu’il avait offerte à Christopher Murray. Pareillement on a pu croire que Jamait c’était « tout dans la gapette » tant il ne la quittait jamais. Mais ça, c’était avant. Et c’était pas vrai. Prière donc de signaler l’indispensable élément de langage de ce nouvel album : Yves Jamait perd son couvre-chef, sa parure, son repère, sa casquette, son totem. A compter de la pochette de ce septième disque comme désormais en scène.

MIOSSEC

RFI - Miossec, la force du survivant

Réglé comme du papier à musique, Miossec revient tous les deux ou trois ans dans les bacs avec un nouvel album studio. Il y a deux ans, c’était Mammifères, un disque folk et tzigane, voici un opus beaucoup plus pop et au son vintage. Un album sur lequel on retrouve son écriture à la fois sèche et pleine de verve, ses mélodies simples et séduisantes, sa voix empreinte d’une certaine noirceur, mais une énergie plus lumineuse et positive qu’avant, notamment quand il chante le bonheur d’être en scène. Peut-être est-ce cela, la force des survivants ? Le Breton Christophe Miossec présente son onzième album Les Rescapés, chez Columbia/Sony Music.

MAC ORLAN

Nos Enchanteurs - Pierre Mac Orlan en direct des tranchées

« Moi mon colon, celle que j’préfère / C’est la guerre de 14-18 » nous chantait malicieusement le maître de Sète. Alors que nous célébrons le centenaire du terme de cette immense boucherie, parmi les innombrables ouvrages sortis des presses ou squattant les petits écrans, retenons de notre côté un CD touchant par sa modestie.

FLAVIEN BERGER

RFI - L’odyssée poétique de Flavien Berger

Avec son deuxième disque, Contre-Temps, le génial Flavien Berger, geek artistique, livre un petit bijou sonore où s’entremêlent pop, électro, musique classique, etc : une bande-originale très personnelle qui côtoie les étoiles et la beauté des petits riens.

Flavien Berger parle et réfléchit vite. Dans son cerveau, sous ses longs cheveux, lorsque ses yeux bleus s’allument comme un signal, ça fulmine sec, les neurones s’agitent et les connexions s’établissent à la vitesse de l’éclair.

BABILLOTTE

Claude Févre - Dominique Babilotte, « En baie de St Brieuc, quelque part sur la Manche… »

Ce disque est arrivé, orné, comme un paquet cadeau, d’un bout de ruban rouge. Dire d’abord que c’est un bel objet, promesse de textes choisis, délicatement illustrés. La couverture s’ouvre en plein milieu du baiser, entre les deux bouches rouges, pour laisser apparaître le chanteur, visage levé vers nous, chemise blanche se découpant sur le bleu de la mer. Le soleil est là et fait plisser les yeux.

« Ici le temps s’arrête à chacune de ses secondes / En baie de St Brieuc, un soleil s’est posé. »

Nous écoutons la belle voix profonde et sûre, au premier plan d’un habillage musical qui ne l’écrase jamais mais l’escorte. Cette voix, bien sûr, a les accents de Serge Reggiani, celui que Dominique Babilotte porte en lui. Intimement. D’ailleurs il lui rend un hommage appuyé à la fin de la chanson Alcool… « Les loups, ouh, ouh… » Mais on trouverait aussi parfois des réminiscences de Michel Jonasz ou Maxime Leforestier, quand  la voix se fait plus tendre, caressante, comme pour le dernier titre. C’est dire si nous sommes en terres familières, surtout quand on vint au monde dans ces temps enfuis où « la mémoire de la guerre s’insinuait partout ».

Nos Enchanteurs - Promesse tenue de Babilotte

Une constante apparait dans le parcours discographique de Dominique Babilotte : Le Baiser de Jean-Yves Lebon illustre la pochette de son premier 33 tours La Putain et le Chanteur, en 1985, puis celle de son premier CD Patchworld, en 2002, enfin il se devait d’ouvrir le très bel album La Promesse du Baiser, fraichement sorti du pressage.

VANESSA PARADIS

Télérama - Vanessa Paradis, Les sources

Cinq ans après un disque produit et largement écrit par Benjamin Biolay (Love Songs), Vanessa a demandé à son nouveau chéri de travailler avec elle. Ah bon ? De Samuel Benchetrit, on savait qu’il était metteur en scène, comédien, auteur de livres et de scenarios ; pas qu’il savait faire des chansons. Le CV est désormais à jour, puisqu’il signe ou cosigne la moitié des douze titres de l’album — réalisé par Paul Butler de The Bees, groupe britannique qui pui­se ses influences dans les sixties.

AZNAVOUR

Nos Enchanteurs - Les premiers et insolites hommages à Aznavour

Avant que l’industrie lourde du showbiz et des majors ne s’en mêlent, signalons deux initiatives, l’une locale, l’autre à diffusion nationale, ayant trait à Charles Aznavour.

La première est un concert tribute, non des habitués audiovisuels, jeunes loups de la variété, collègues de bureau ou chanteurs cherchant à sa maintenir dans le coup. Non, ce ne sont que des artistes moins en vue, pas « vus à la télé », tant que nous-mêmes, à NosEnchanteurs, nous ne les connaissons que peu, voire pas du tout. Des qui peut-être seront un jour « en haut de l’affiche » mais qui, pour l’heure et sans réel enjeu, rendent un sincère hommage au grand artiste récemment disparu.

UZUREAU

Nos Enchanteurs - Uzureau chante (très bien) Brassens : vous allez l’entendre et maintenant le voir

« Si quelqu’un n’a jamais entendu parler de Georges Brassens, qu’il le dise maintenant, ou qu’il se taise à tout jamais ». Même si forcément on en connaît, parfois par cœur, tous les titres, ce CD-là il nous le faut. Parce que cette pochette-là, y’a rien de plus beau : un alphabet redessiné à l’image de chansons de Brassens. On doit cette nouvelle et élégante typographie à Margot Nadot, qui a aussi assuré la conception graphique du livret.

C’est un CD, c’est aussi un DVD (filmé et monté par notre ami Eric Nadot, de Tranches de scènes). En fait la captation son et images d’un récital qu’Uzureau tourne depuis désormais vingt ans et qu’il importait de consigner, pour mémoire, pour le plaisir, le nôtre.

jeudi, 22 novembre 2018

L'actualité de la chanson française du 9 au 15 novembre

Les artistes de la semaine : Thiéfaine, Bertignac, Corine, Thérapie Taxi, Vanessa Paradis, Pierre Perret, Michel Françoise

Le clip de la semaine : Thérapie Taxi, Chula

L'album de la semaine : Pauline Julien et Anne Sylvestre, Gémeaux croisés

PERRET

Nos Enchanteurs - Pierre Perret, l’esprit Charlie

Si nous devions céder à la mode de noter les disques, celui-ci – qui sort aujourd’hui en bac – aurait bien trois ou quatre « N ». N comme NosEnchanteurs il va de soi. Revoici revoilà Pierre Perret, 84 ans. Pour un trentième album studio, si on compte bien. Faites gaffe, y’en aura pas autant à venir… On avait dit de lui que sa voix était tombée dans les chaussettes mais ce qui est vrai en scène l’est moins en studio. Ou alors il a dû boire des cubis d’amidon à midi.

SAUVAGE FERRE

Nos Enchanteurs - Sauvage Ferré

Sauf d’en écrire de sempiternels sur les vedettes du passé et du présent, si possible bien calés sur les anniversaires des trépassés pour être convié sur les plateaux télé, concevoir un livre sur la chanson est aujourd’hui pure folie : aucun éditeur responsable n’investira la moindre tune pour avancer l’encre et le papier de votre prose, quel que soit son intérêt littéraire et historique. De nos jours, un éditeur conjugue son courage à l’imparfait du subjonctif. C’est dire si Michel Trihoreau est, certes parmi d’autres mais ils ne sont pas légion, un cas d’école. Lui s’obstine à écrire ce qui est intéressant mais ne se vendra pas, ou si peu. Pas de risque, lui, de le voir écrire sur Hallyday ou sur Renaud, mais, cette fois-ci, sur les relations au sommet entre Catherine Sauvage et Léo Ferré, cinquante ans de compagnonnage artistique entre deux géants, l’une désormais totalement oubliée, l’autre devenu icône, presque un saint chez les anars qui n’ont pourtant, il me semble, ni dieu ni maî

ANNE SYLVESTRE/PAULINE JULIEN

EPM - Gémeaux croisés

Rencontre de deux femmes, l'une est française, l'autre québécoise, l'une est auteur-compositeur, l'autre est surtout interprète, mais toutes deux, façonnées dans une même génération, elles chantent... Elles chantent la femme. La rencontre aboutit à la réalisation commune d'un spectacle dont les chansons et les textes sont puisés tant à leurs répertoire respectifs que chez d'autres: Brecht, Colette, Brigitte Fontaine, Léonard Cohen. Elle se livrent de la façon la plus simple, de la façon la plus humble, ces voyageuses de la chanson dans les temps et dans les espaces … Elles nous font rire et pleurer, elles nous font gagner du temps, elles nous font cadeau de l’expérience de leurs 2 vies en l’espace de 3 heures…

THIEFAINE

Le Figaro - Hubert-Félix Thiéfaine, quarante ans à brûler les planches

Le chanteur célèbre la sortie de son premier album, en 1978, avec une série de concerts-fleuves dans lesquels il revisite les pages les plus obscures d'un répertoire qui lui a permis de séduire des centaines de milliers de fans sans grand relais médiatique.

Une belle histoire. «Une sacrée obsession», comme il le dit lui-même dans un grand sourire. Elle a commencé alors qu'Hubert-Félix Thiéfaine avait une douzaine d'années tout au plus. À l'époque, le jeune natif du Jura envisage de devenir prêtre. «Quand je suis entré en pension, au début des années 1960, j'avais la vocation.

tre.

HISTOIRE

Europe 1 - "Avant la guerre de 1914-1918, vous avez des chansons nationalistes" : Jean-François Kahn raconte sa passion pour l'histoire de la chanson

En cette période de centenaire de la Grande Guerre, Jean-François Kahn, historien de formation, explique comment les chansons en disent long sur l'époque.

INTERVIEW

Comment savoir ce que pensaient les gens à une période donnée de l'histoire ? Le journaliste Jean-François Kahn, historien de formation, s'est posé cette question. Mieux : il a trouvé comment y répondre. Alors que sort son nouvel ouvrage intitulé M la maudite, dans lequel il évoque la Musique avec un grand M, il a expliqué sur Europe 1 comment la musique, et surtout la chanson française, pouvait permettre une lecture de l'histoire et notamment de la Grande Guerre dont la France fête le centenaire.

MICHEL FRANCOISE

Claude Févre - Lula, « Nos rêves ont les épaules larges »

Depuis quelques semaines, on devinait qu’il se tramait quelque chose d’important du côté de Nérac où réside Michel Françoise, l’instigateur du grand mystère, auteur et compositeur des chansons de Lula.  On devinait  que Fany Souville et sa maison d’édition s’étaient une nouvelle fois lancées dans une publication peu ordinaire. Cap sur les rêves les plus fous !

Rappelons pour mémoire qu’en début 2017 elle éditait le livre disque de Daguerre, La nuit Traversée, réunissant récit, dessins et chansons. Quelques mois plus tard Guillo confiait dans Je ne suis pas un long fleuve tranquille sa traversée très intime d’artiste créateur de chansons. Cet album disque devait être vite remarqué et récompensé par l’Académie Charles Cros au moment où elle publiait Nos années Parallèles, le bouleversant récit à deux voix de Stéphane Corbin. Doit-on ajouter à ce choix éditorial assez remarquable déjà, le roman de Jérémie Bossone, Crimson Glory ?

 

 

jeudi, 15 novembre 2018

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 novembre

Les artistes de la semaine : Radio Elvis, Quentin Vaesken, Nolwenn Leroy, Leïla Huissoud, Eryk.e, Hollydays, Angèle

L'album de la semaine : Radio Elvis, Ces garçons là

Le clip de la semaine : Radio Elvis - Ces Garçons-là

DALIDA/CLAUDINE LEBEGUE

Francofans - Claudine Lebègue chante Dalida : un grand et beau spectacle

Hôtel Dalida, Espace Tonkin, Villeurbanne (69) le 5 octobre

Il fût un temps où une belle mélodie et quelques paroles toutes simples suffisaient à faire une chanson qu'on pouvait garder en mémoire tout une vie. Dalida a été une des reines de cette époque. La lyonnaise Claudine Lebègue lui rend un bel hommage dans Hôtel Dalida, le spectacle qu'elle lui consacre cette année.

RADIO ELVIS

France Bleu - Radio Elvis nous présente leur deuxième album, "Ces garçons-là" !

Pierre Guénard, Manu Ralambo et Colin Russeil sont "Ces garçons-là". Originaires du Poitou, ils montent à Paris pour faire carrière, avec succès puisqu'ils remportent pour leur premier album une Victoire de la musique dans la catégorie « album révélation ». Ils sont de retour avec leur deuxième album intitulé « Ces garçons-là ».

NOLWENN LEROY

Baptiste Vignol - Femme de goût

Pourquoi ne pas le dire? Nolwenn Leroy est l’une de nos dernières grandes interprètes populaires. Il se niche quelque chose d’authentique dans sa voix, d’indiscutable, d'apaisant, sans quoi Alain Souchon, Laurent Voulzy, Christophe Miossec ou Jean-Louis Murat ne lui auraient pas écrit de chansons. Avec FOLK, la chanteuse se démarque en reprenant So far away de Nicolas Peyrac, Je ne peux plus dire je t’aime de Jacques Higelin ou Virages d’Yves Duteil!

LEILA HUISSOUD

C'est déjà ça - La réponse du cocu de "L'orage"

Sur son dernier album "Auguste" à sortir le 9 novembre, la jeune chanteuse Leïla Huissoud donne la parole au "Vendeur de paratonnerres" dont Brassens dérobe l'épouse, le temps d'une nuit d'orage.

HOLLYDAYS

Télérama - Hollydays, Hollywood Bizarre

Voix ardente, textes élégants… Avec son premier album, le mélancolique duo français s’impose avec panache entre variété chic et pop électro.

Il suffit parfois d’une chanson pour nous convaincre que celui ou celle qui l’a commise a forcément d’autres choses à nous dire. Ainsi en est-il du duo Hollydays, dont L’Odeur des joints nous avait enivrés l’hiver dernier et qui, après deux EP, se décide enfin à sortir un album. Nonobstant une petite baisse de régime à mi-parcours, l’essai est transformé.

ERYK.E

Nos Enchanteurs - Eryk.e, des nuées de mots doux

Il est arrivé à nos oreilles par deux recommandations, toutes deux venues des environs de Clermont-Ferrand. D’abord il est complice depuis des années de l’Auvergnat Jean-Louis Murat, « muse bienveillante » qui « observe son ami évoluer ». Et il fut l’incontestable révélation des Rencontres Matthieu-Côte il y a deux ans, s’adjugeant alors trois prix. Il fut de plus Médaille d’or de la chanson à Saignelégier, en Suisse romande : nos lecteurs savent en quelle estime nous tenons ces deux prix. Dès son premier album, il y a deux ans, nous l’avions chroniqué, séduit que nous étions par cet opus parfaitement intemporel aux arrangements paradoxalement contemporains.

ANGELE

Télérama - Angèle, Brol Digisleeve Edition Limitée

Vous vous demandez ce qu’une jeune fille de 23 ans peut bien avoir dans la tête ? Celle-ci nous répond de la plus réjouissante des façons : en douze chansons malines, dansantes, mordantes — quoique encore empreintes d’une pointe de naïveté —, qui, dans un melting-pot d’influences, décryptent les préoccupations d’une génération.

ALBIN DE LA SIMONE

Baptiste Vignol - L'estime et le succès

« C’est quand je n’ai plus attendu le succès qu’il a commencé à venir » raconte le pianiste Albin de la Simone, 48 ans, à la journaliste Valérie Lehoux qui vient de lui consacrer un portrait dans Télérama. De quel succès parle-t-il? Du fait d’obtenir ce qu’il a cherché, sans doute, et de s’en montrer satisfait. Une nomination aux Victoires de la Musique pour son dernier album. Une jolie tournée de cent dates dans de petites salles chaleureuses. Car pour ce qui concernerait le fait d’avoir gagné la popularité, d’être connu du public, il faudra, Valérie, hélas, repasser.

QUENTIN VAESKEN

France Bleu - La Nouvelle Scène - Quentin Vaesken

Quentin Vaesken est originaire des Hauts-de-France, du Pas-de-Calais et plus précisément du Touquet. Sa vie artistique a commencé à 15 ans après avoir obtenu le brevet des collèges, ce qui correspond pour lui à l’achat de sa première guitare. Et depuis, la musique fait partie de sa vie ! Après un premier titre remarqué, il sort aujourd’hui son premier EP baptisé « Ici et maintenant ». Découvrons-le ensemble dans "La Nouvelle Scène" sur France Bleu.

LIZ VAN DEUQ

Nos Enchanteurs - Liz Van Deuq, la singularité faite chanson

C’est le quatrième album de Liz Van Deuq, premier avec le label Neômme, où elle rejoint entre autre Amélie les crayons. Le disque s’appelle Vanités.

YCARE

France Bleu - Ycare est de retour avec un nouvel album. Il s'appelle "Adieu je t'aime".

Libanais d’origine, Sénégalais de naissance et français d’adoption, sa passion pour la musique est née après un accident qui l’a immobilisé alors qu’il était encore tout jeune. Des années plus tard il participe à l’émission "Nouvelle Star" et se met à écrire pour les plus grands artistes de la chanson française ! Aujourd'hui, Ycare est de retour avec un quatrième album écrit après une rupture. Il s'appelle "Adieu je t'aime" et nous le découvrons ensemble dans "La Nouvelle Scène" sur France Bleu.

RODA-GIL

Culturebox - "On l'appelait Roda" : Etienne Roda-Gil dans un documentaire paroles et musique

Parolier de Julien Clerc, Barbara, Vanessa Paradis, Claude François et de tant d’autres, Etienne Roda-Gil, décédé en 2004, méritait un hommage filmique posthume, tant le personnage a marqué la chanson française. Surtout à travers Julien Clerc ("La Cavalerie", "Ce n’est rien", "Si on chantait"…). Charlotte Silvera sort un documentaire d’entretiens : une série de témoignages sur un être rare.

MARC DELMAS

C'est déjà ça - Marc Delmas, un bruit qui court

L'auteur-compositeur bordelais sortira son nouvel album au début de l'année prochaine. 11 très jolies chansons dont il nous a fait découvrir une partie l'an dernier. Le voilà qui met en ligne le premier clip issu de "La superficie du ciel" avec la dernière chanson de l'album: "Le bruit d'une main".

CATHERINE RIBEIRO

Les Inrocks - Catherine Ribeiro est l’une des plus belles choses qui soit arrivée à la chanson française

À l’occasion des rééditions de ses trois albums enregistrés avec Alpes (« N°2 », « Âme debout » et « Paix »), retour sur le parcours atypique de la Française, figure incontournable de la chanson expérimentale des années 1970.

En 2014, lorsque je tente d’entrer en contact avec Catherine Ribeiro dans le cadre de mon livre Il y a des années où l’on a envie de ne rien faire : 1967-1981, chansons expérimentales, celle-ci me répond alors brièvement par mail : "Des idéaux, j'en ai eu plein l'esprit et il m'a bien fallu admettre qu'ils étaient libertaires. Libre et libertaire sans jamais accepter un clan plutôt qu'un autre."

FRANCIS LAI

Le Monde - Francis Lai, compositeur de la musique d’« Un homme et une femme », est mort

En 1970, Francis Lai avait par ailleurs remporté l’Oscar de la meilleure musique de film pour la bande originale du film de Arthur Hiller, « Love Story ».

Qui n’a pas fredonné le « chabadabada » le plus célèbre du cinéma français ? Le compositeur et musicien Francis Lai, à l’origine de ce titre phare du film de Claude Lelouch, Un homme et une femme, est mort à 86 ans, a annoncé la mairie de Nice, mercredi 7 novembre.

Les chansons de Francis Lai

jeudi, 08 novembre 2018

L'actualité de la chanson française du 26 octobre au 1er novembre

Les artistes de la semaine : Marcel Amont, Liz Van Deuq, Vanessa Philippe, Lambe Lokk, Patrick Bruel, Cyril Cyril, Sophie Calle, Dani Terreur

Le concert de la fin de semaine : Le Pont des Artistes #26 - Dominique A - Palatine - Barbara Carlotti

Les vidéos de la fin de semaine : Marcel Amont et Patrick Bruel

L'album de la fin de semaine : Marcel Amont, Par dessus l'épaule

Le clip de la fin de semaine : Etienne Daho - L'Etincelle

MARCEL AMONT

Culturebox - Rencontre avec Marcel Amont qui sort un album de duos avec les plus grands

A bientôt 90 ans, Marcel Amont vient d'enregistrer un album de duos avec quelques-uns des plus grands de la chanson française parmi lesquels Charles Aznavour, récemment disparu, mais aussi Maxime Le Forestier, Alain Souchon, Aldebert et Francis Cabrel. Connu pour ses chansons légères respirant la joie de vivre, Marcel Amont est un des grands noms de la chanson française des années 60 et 70.

BRUEL

Culturebox - Patrick Bruel revient avec "Ce soir on sort" : "Mon passeport pour la scène c'est l'album"

Patrick Bruel fait son grand retour sur le devant de la scène. Après 6 ans d'absence, il sort un nouvel album "Ce soir on sort" . Et il prépare une grande tournée dans tout le pays à partir de février 2019. Interrogé par Laurent Delahousse dans "20h30 le dimanche", il s'est confié sur ce nouvel opus, les grands moments de sa carrière et sa relation avec Johnny Hallyday.

DANI TERREUR

Froggy's Delight - Dani Terreur, Les Portes du Paradis

Il a le cœur qui cavale et la dégaine d’un adolescent parfaitement conscient du pouvoir de séduction qui l’habite. Autodidacte, Dani Terreur irradie d’une nonchalance non feinte entre pop et électro sur Les portes du Paradis, son premier album.

"J’vois plus le monde, j’sens plus la terre, si j’m’écoute ce soir j’vais partir à l’envers" ("Les anonymes"), un rythme caribéen s’agrémente d’une basse nostalgique, comme un frisson sur une plage échauffée. Un minimoog et une guitare sont les éléments de base de ses compositions.

SOPHIE CALLE

Baptiste Vignol - Mais qu’est-ce qu’on nous miaule?

Sophie Calle avait un chat. Il s’appelait Souris. Souris Calle. Ce fut, dit Sophie Calle, le prénom qu’elle a le plus prononcé dans sa vie. « Souris! Souris! » Souris est morte, après dix-sept ans de tendresses communes. Sophie Calle a un grain. Alors elle a décidé d’immortaliser le souvenir de Souris. En lui dédiant une œuvre. Un triple album 33 tours tiré à 1000 exemplaires. Composé de chansons écrites et enregistrées par ses amis de la grande variété francophone (Stephan Eicher, Christophe, Benjamin Biolay...) et planétaire (Bono, Pharell Williams, Jean-Michel Jarre, Jarvis Cocker…). Quarante noms au total. Pour un recueil foutraque.

VANESSA PHILIPPE

Froggy's Delight - Vanessa Philippe

Un jour d'été brûlant une session dans une superbe lieu à Paris, le Théâtre de verre, et une interview pour finir sur la terrasse au son d'un cours de tango. Voilà bien là un bon résumé de la vie de Vanessa Philippe, musique, théâtre et danse.

CYRIL CYRIL

France Inter - "Certaine Ruines", premier album de Cyril Cyril

Ils sont deux ; le premier s'appelle Cyril, le second s'appelle Cyril. Ils se feront donc appeler Cyril Cyril et leur premier album, "Certaine Ruines", est à l'affiche du Pop & Co de Didier Varrod ce mardi.

Premier album d’un duo genevois, au nom aussi intriguant que leur musique Cyril Cyril.

Onduler sur une transe hippie, choisir le parti de la pulsation, et raconter le monde et ses inquiétudes, voici la ligne du parti musical excentrique de Cyril Cyril. Ce prénom au carré, qui compte réellement double, permet de croire que la différence extrême de deux musiciens peut provoquer une fusion thermique qui redessine les contours de la musique du monde.

LAMBE LOKK

Froggy's Delight - Lambe Lokk

Un album 6 titres et si riche. Dès le premier, vous êtes transporté dans un autre décor. Où ? Vous le saurez en l’écoutant, parce que la destination dépend surtout de l’endroit où vibrent les images de vos envies "d’ailleurs".

Dès les premières mesures, le voyage commence sur les notes d’une guitare portugaise. Paysages sauvages et inexplorés ou paysages charnels, le voyage est subtil, poétique, abstrait, comme le sublime clip réalisé par Barbara Creutz.

jeudi, 01 novembre 2018

L'actualité de la chanson francaise du 19 au 25 octobre

L'album de la semaine : Pandore, Enfant du vide

Le clip de la semaine : Pandore - À chaque mot de leurs apôtres

Les artistes de la semaine : Juliette, Pandore, No Mad ?, Fred Nevché

PANDORE

Soul Kitchen - 5 questions à … Pandore

SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Pandore dont on ouvre la boite ou plutôt son premier EP foisonnant de 7 titres sans craintes. On l’a croisé à maintes reprises dans les salles lyonnaises sa guitare en bandoulière et ses chansons spleenesques. Biberonné à Baudelaire et à Ferré, Pandore se joue des mots et des maux de notre époque. Mais il parle surtout de lui, de cet enfant du vide solitaire dont les fêlures sont désormais une force. On le découvre un peu plus en cinq questions et dix titres.

NEVCHE

Libé - Fred Nevché, verve électronique

Le poète marseillais revient avec un audacieux album de chansons électroniques minimaliste.

Se dépasser pour se rejoindre soi-même. S’il y a bien une idée fixe qui innerve la démarche de Fred Nevché, c’est celle-là. Chez lui, une véritable imperméabilité au surplace. Tête chercheuse intransigeante, le Marseillais a gravité au sein de la scène slam, fait de (belles) vagues avec le groupe Vibrion, collaboré avec Serge Teyssot-Gay, mis remarquablement en musique des inédits de Prévert et s’est rapproché du format chanson sur Rétroviseur, son précédent album.

Télérama - Nevché, Valdevaqueros

Bien sûr qu’on peut encore renouveler la chanson… pour peu qu’on ose, et qu’on ne se soucie pas de vendre. Sur ce quatrième album, Fred Nevché — jadis Nevchehirlian — redessine les contours du genre en empruntant ­autant au slam qu’à l’electronica, et en soignant ce qui a toujours fait la valeur de cette chanson dite française : l’alchimie entre la puissance d’évocation d’un texte et la limpidité d’une mélodie, qui n’a nul besoin d’effets pour exister. Ici, cela devient une pérégrination poétique sans début ni fin, qui repose sur sa seule force de suggestion.

NO MAD ?

La curieuse - No Mad ? Cabaret fantas(ti)que

Après plus de 12 ans de vie musicale partagée, No Mad ? s'est lancé dans la composition d'un nouvel album et la création d'un spectacle en français, cultivant l’univers fantastique qui lui est propre. Fidèle à son inlassable curiosité et à son désir de franchir les esthétiques, No Mad ? s’ouvre aujourd’hui à la poésie, tombé en amour des textes de Pierre Dodet.

Froggy's Delight - No Mad ? Idomeni (La Curieuse / L'Autre Distribution)

"J’aurais fait avec un mot le tour du monde"

No Mad ? est un univers, une âme. C’est une invitation au voyage où la poésie est le véhicule, souvent quelque part entre ombre et lumière et cela fait maintenant quelques années que cela dure.

C’est un ensemble : chant féminin et gracile, violon, clarinettes, percussions, batterie, violoncelle, claviers. C’est un goût pour le mélange des genres (chanson française, jazz, musiques des Balkans ou du Maghreb, rock...), pour l’acceptation des autres, pour l’ouverture aux possibles esthétiques, c’est l’abandon des frontières mais jamais des mélodies ni du sens de la composition. C’est un cabaret imaginaire, un maelstrom où l’on vient goûter aux plaisirs.

JULIETTE

France Inter - Juliette en chansons

Chanteuse, compositrice, musicienne et interprète elle n’en finit pas de nous enchanter. Une nouvelle édition de son dernier album, "J’aime pas la chanson", étoffée de quatre inédits, sortira vendredi. Des mélodies, des bons mots de l'inédit et du live avec Juliette, invitée d'Augustin Trapenard.

GAETAN ROUSSEL

Nos Enchanteurs - Gaëtan Roussel, trafiquant de plaisir

Troisième album solo pour Gaëtan Roussel. Son premier disque en 2010, Ginger, avait été couronné de succès, tant public (un joli tube avec Help Myself) qu’artistique (Victoire de la musique du meilleur album rock). Le suivant en 2013, Orpailleur, avait déconcerté, plus électro et expérimental dans la (dé)construction des chansons. Son nouveau disque le remettra-t-il en tête des charts ?

JOHNNY

Nos Enchanteurs - Johnny Hallyday, sous le roc les pierres roulent encore

Même si on ne chronique pas l’album d’un dieu (lire ici l’article de Michel Kemper), on  peut quand même l’écouter…et l’apprécier (ou pas, chacun ses goûts)

Nul besoin de promotion universelle pour lancer ce dernier album du Patron, enregistré en août 2017 quelques mois avant son décès. Pas de titre seriné un mois à l’avance, pas d’avant-première, pas d’affiches, pas d’émission en première-heure (prime-time). L’album a déjà 800 000 pré-commandes et s’est vendu à 300 000 exemplaires dès le premier jour.

Nos Enchanteurs - Johnny, un disque en forme d’hostie

Nuit de merde pour David et Laura, à cauchemarder, se déshériter et sans cesse se retourner dans leurs lits pendant que les fans du paternel faisaient la queue-leu-leu devant les grandes enseignes du disque ouvertes dès potron-minet. Même la Fnac, qui avait remisé ses aspirateurs et machines à café pour faire place à l’ultime opus du boss, c’est dire l’événement.

mercredi, 24 octobre 2018

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 octobre

Les artistes de la semaine : Moussu T et les Jovents, Odezenne, Emma Staël, The Pirouettes, Jur

Les vidéos de la fin de semaine : Johnny et Moussu T

Le clip de la fin de semaine - Johnny Hallyday - J'en parlerai au diable

L'album de la fin de semaine : Johnny Halliday, Mon pays c'est l'amour

JOHNNY

Télérama - On a écouté l’album posthume de Johnny Hallyday : inégal, mais une voix toujours saisissante

“Mon pays c'est l'amour”, l’album posthume de Johnny Hallyday, dont la sortie est prévue le 19 octobre, était dévoilé aujourd’hui à la presse et à quelques fans triés sur le volet. Après (une première) écoute, on reste un peu sur notre faim, malgré plusieurs chansons émouvantes.

L'Obs - Johnny Hallyday : nos premières impressions à l'écoute de l'album "Mon pays c'est l'amour"

Il est savamment programmé pour monopoliser le bruit médiatique et comptabiliser un maximum de (pré)commandes dans la semaine. Sous le titre ambigu et guimauve de "Mon pays c’est l’amour", l’album posthume de Johnny Hallyday, qui sort le 19 octobre chez Warner, constitue un événement. Pour qui aime la chanson française dans sa pluralité, on peut aussi passer son tour et préférer découvrir "la Fragilité" de Dominique A, "les Rescapés" de Christophe Miossec, "Comme un ours" d’Alexis HK, "ces Garçons-là" de Radio Elvis ou encore le sublime hommage de Maurane à Brel. Mais là n’est pas le sujet, là n’est pas le projet. Johnny sera toujours Johnny. 

MAURANE/BREL

France Info - Maurane : Brel, par sa fille Lou

Alors qu’était célébrée mardi le quarantième anniversaire de la mort de Brel, la même semaine, trois jours plus tard, sort le dernier album de Maurane intitulé justement "Brel".

Nous rendons deux hommages en un aujourd'hui : le premier à Brel, le second à Maurane. On fêtait en effet mardi le 40e anniversaire de la mort de Jacques Brel, et sortait la même semaine le dernier album de la chanteuse Maurane, qui nous a quittés le 7 mai dernier.

ODEZENNE

Télérama - Odezenne, Au Baccara

En dix ans et quatre albums, Odezenne se sera forgé une identité originale et solide ; non pas en courant après la mode, mais en forgeant sa propre modernité. Dans la forme, elle émerge d’une fusion des esthétiques, plus poussée que ce qu’on entend ordinairement : chez eux, ce ne sont pas seulement le rap et la chanson, ou le rap et l’électro, qui se mêlent, mais la chanson, le hip-hop, le dub-step, l’ambient, le trip-hop, le slam, le jazz, la pop — on en oublie. Mix d’hypnotisme et de tension.

EMMA STAEL

Nos Enchanteurs - Emma Staël, étrange et séduisante poésie

Fasse que La vierge de Barjac, qu’elle chante ici, aux pensées parfois impures qui ne peuvent nous laisser, comme elle, de pierre, intercède en sa/notre faveur et la fasse programmer au fameux festival de cette commune du Gard où Emma Staël aurait visiblement sa place. Emma Staël ? Vous pouvez ne pas connaître, bien que nous ayons eu l’occasion de la présenter ici-même : c’était il y a quatre ans (lire ici) lors de la sortie de son premier album. Elle faisait alors équipage avec le pianiste et arrangeur Marco Albano (co-compositeur ici sur trois titres). On la retrouve sur ce nouvel opus avec Claude Préchac à la réalisation et aux arrangements. Jolie équipe pour une réalisation soignée, sensible, irréprochable.

THE PIROUETTES

Kombini - The Pirouettes

À l'occasion de la sortie de leur deuxième album Monopolis, on a parlé renouveau de la variété, France Gall et histoires d'amour avec le duo.

Cette rentrée, la "French Pop" a le vent en poupe. On pense bien sûr à Christine and The Queens, Columbine, et tous ces musiciens qui incarnent la vague du renouveau de la chanson française.

The Pirouettes, le duo parisien composé de Léo et Victoria – ou Léo Bear Creek et Vickie Chérie pour leurs noms d'artistes – font aussi partie de cette scène émergente. Quatre ans après Carrément Carrément, leur deuxième album, l'ambitieux Monopolis, touche avec ses paroles romantiques sur fond d'instru minimaliste.

CHRIS

RFI - Chris, confessions sur la piste de danse

Danse, sexe, funk, liberté et affirmation de sa masculinité, voici quelques-uns des éléments qui résument le changement spectaculaire qu'a connu Christine and the Queens, "Chris" comme elle se présente aujourd'hui. L'artiste est métamorphosée de la tête aux pieds à l'occasion de ce deuxième album dynamique, ouvert et osé. Un deuxième essai parfait pour faire luire les corps sur la piste de danse et mettre en sourdine le style classieux autrefois apprécié sur Chaleur humaine.

AGNES GAYRAUD

France Inter - Agnès Gayraud : "Dans la pop, l’ordinaire devient une figure de l’existence toute entière"

Musicienne et philosophe, Agnès Gayraud publie l'essentielle "Dialectique de la pop" et choisit pour Interférences sa bande-son idéale. De Brigitte Fontaine à Lee Perry en passant par Françoise Hardy. Nouveautés et archives au programme de la 2ème heure avec, entre autres, Jean Genet et Muthoni Drummer Queen.

WRIGGLES

Le Parisien - Le retour des Wriggles, les clowns féroces de la chanson française

Près de dix ans après, les Wriggles reviennent ! Le groupe renoue avec l’esprit de ses débuts. Une bonne bouffée d’humour acide en perspective. Ils seront le 19 octobre 2018 à Ablon (94) avant une grande tournée.

Les clowns ressortent leurs tenues rouges du placard. Après neuf ans de silence, Les Wriggles, ces cinq chanteurs qui fanfaronnaient sur scène de 1995 à 2009, signent leur come-back. Une cinquantaine de dates sont programmées et, preuve que le public ne les avait pas oubliés, beaucoup affichent déjà complètes.

HALL DE LA CHANSON

Agathe Charnet - A l’école de la chanson française

« Que sont mes amis devenus, que j’avais de si près tenus, et tant aimés ? ». Sur la scène du théâtre du Hall de la Chanson, un jeune homme blond, au visage diaphane, reprend fiévreusement la chanson de Léo Ferré Pauvre Rutebeuf, composée en 1956. Son professeur, Serge Hureau, l’interrompt au bout de quelques mesures : « il faut que l’on sente de façon concrète dans ton regard ce que signifient aujourd’hui la misère et l’abandon. L’important ce n’est pas que cette chanson soit adaptée d’un poème du XIIIème siècle, l’important ce n’est pas Léo Ferré, l’important c’est ce que toi tu vas faire de la chanson et ce qu’elle nous raconte aujourd’hui ».

Préserver et faire retentir le répertoire de la chanson française au plus près du monde contemporain, tel est justement l’objectif du Théâtre Ecole des répertoires de la Chanson (TEC) qui vient d’ouvrir ses portes en ce mois d’octobre 2018. Une quinzaine d’étudiants, musiciens arrangeurs et interprètes, ont intégré cet établissement d’un genre inédit en France, au sein du Hall de la Chanson.

LAPOINTE

Télérama - Pierre Lapointe : “J’écris rarement pour les autres…mais Patrick Bruel n’a pas eu peur”

En fait, le chanteur québécois se sent bien à Paris, auprès d’artistes qui l’inspirent. Et tant pis s’il n’y est pas aussi célèbre qu’au pays.

MASSILIA

RFI - Massilia Sound System, l’infatigable commando fada

Patrimoine vivant de la chanson marseillaise moderne, Massilia Sound System, remueur de conscience, était jeudi 11 octobre à l’affiche de la 27e édition de la Fiesta des Suds, à Marseille. Rencontre avec Gari Grèu, l’un des trois MCs de cette institution du "oaï" occitan (mais pas seulement).

RFI Musique : La Fiesta des Suds est indissociable de votre carrière. Vous vous y être produit une quinzaine de fois et notamment en 2014 pour fêtez vos 30 ans. Comment la décriveriez-vous ?
Gari Grèu : Elle est née en 1992, un an après le 1er album de Massilia. Donc, on a des destins un peu chevillés effectivement. Il faut savoir que dans les années 80 et au début des années 90, c’était le marasme culturel à Marseille. Il ne se passait rien. La Fiesta a donné un nouvel élan à la ville et au rapport que les Marseillais entretenaient avec elle : oui, ici, on peut faire aussi bien qu’ailleurs.