Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 janvier 2015

Eskelina - Entre les lignes


Eskelina - Entre les lignes par La_Menuiserie

dimanche, 25 janvier 2015

Le clip de la semaine : Eskelina, "Octobre" de Francis Cabrel

L'actualité de la chanson française du 26 janvier au 1er février

Le clip de la semaine : Eskelina, "Octobre" de Francis Cabrel

En vidéo : lundi et mardi avec Eskelina à l'occasion de la sortie de son album "Le matin du Pélican", mercredi avec Serge Lama, puis mercredi avec Michel Fugain à l'occasion de son nouveau spectacle, Pluribus, qui passera par Lyon avec A thou Bout d'Chant "hors les murs".

A la une

C'est déjà ça - Eskelina, libres frissons

Suédoise, Eskelina a pris le large pour laisser s'épanouir un sens aigu de la liberté. Il irradie un album solaire, "Le matin du Pélican", un joyau serti par Christophe Bastien (Debout sur le zinc) et Florent Vrintrigner (La Rue Kétanou)

Sud Ouest - Embarquement pour la Suède ce soir

Née de l'association d'amis de longue date - Virginie Barreteau, Daniel Blanchard (metteur en scène) et Olivier Galinou (chanteur et compositeur) - la Compagnie de la Nageuse au Piano a posé ses valises au Parnasse le temps d'une résidence. Après « Machine » en 2012, elle travaille actuellement sur la réalisation de son nouveau projet « Ö » (prononcer « eu » signifiant « île » en suédois) qui verra le jour en février 2015. La Compagnie fera sa sortie de résidence ce soir à 18 heures au Parnasse, l'occasion de découvrir l'univers «Ö».

Eskelina assure la première partie de La Rue Kétanou le 31 janvier 2015

26 janvier

L'Humanité - Bohème du bitume pour chanson festive et subversive

Encore sous le choc de la tragédie à Charlie Hebdo, La Rue Kétanou, en tournée et bientôt 
à l’Olympia, questionne la société française.

Depuis ses débuts en 1999, La Rue Kétanou défend une chanson à la fois festive et subversive. Malgré le succès, la rue – d’où ils viennent –, les trois copains ne l’ont jamais abandonnée, ni trahie. Ils y retournent régulièrement y chanter, de même que dans les bars. Au gré de leurs pérégrinations, ils ont lié connaissance avec des marins pêcheurs, qui viendront à l’Olympia interpréter la chanson que le trio leur a dédiée. Leur attachement viscéral au petit peuple innerve tout leur répertoire. Alors, quand est tombée la nouvelle de la tragédie qui a décimé Charlie Hebdo, sur le coup, ils ont été frappés de stupeur.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? «Maman»

«Je ne sais même plus si tu étais jolie/ Je t'aime bien plus fort, plus loin qu'à la folie…» Certaines chansons vous cueillent, sans qu'on s'y prépare, et ça donne de vrais moments de télévision. Ce qui est plutôt rare. On savait Serge Lama grand parolier (Une île, Je suis malade, D'aventure en aventure…), glissant aussi dans ses alexandrins des références empruntées aux poètes.

Culturebox - REPLAY. Regardez Du côté de chez Dave, l'intégrale du 23 janvier avec Serge Lama, Gérard Lenorman, Jeanne Cherhal

Dans une ambiance chaleureuse, Dave reçoit Serge Lama. Le chanteur, à qui l'on doit de nombreux tubes, dont «Je suis malade», «D'aventures en aventures» et «Les p'tites femmes de Pigalle», revient sur ces cinquante années de carrière.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Tout pour la chanson

«Après le ciné, tout le monde se met à parler chanson!» me disait hier Christophe Ernault, le créateur de Schnock, cette revue qui, la première, sous la plume d'Alister, s'est mise, dès son n°1, en juin 2011, à traiter enfin la variété avec ton, décontraction et modernité - on y trouvait au sommaire l'enquête «Comment j'ai raté mon interview d'Eddy Mitchell?» (12 pages) + une critique savoureuse du 33 tours IDIOTE JE T'AIME de Charles Aznavour sorti en 1972.

France Gall et José Artur (1982)

John Lennon et Yoko Ono avec José Artur en 1971

Etienne Daho au Pop Club en 2001

José Artur et Bernard Lavilliers : entretien 1 (1989)

José Artur et Bernard Lavilliers : entretien 2

José Artur et Bernard Lavilliers : entretien 3

José Artur et Bernard Lavilliers : entretien 4