Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 janvier 2019

L'actualité de la chanson du 21 décembre au 3 janvier

Les artistes de la semaine : Jofroi, Jehan, Filip Chrétien, Bertille, Les rois de Suède, Samuel Cajal, Caroline Fredi

L'album de la semaine : Jofroi, Habiter la terre

JOFROI

Nos Enchanteurs - Jofroi : é…mot…ions !

Après Cabiac sur terre en 2011, le nouvel album de Jofroi nous parvient juste avant la fin de l’année. Onze nouvelles chansons, la reprise d’une de Julos Beaucarne (Le petit royau- me), un texte (L’homme qui voulait peindre la mer) et Un petit air sont au menu de ce disque glissé dans une pochette qui montre un Jofroi à l’œil malicieux.

Claude Févre - Jofroi, «Heureusement y a des chansons»

L’homme vous regarde droit dans les yeux avec un très léger sourire dans sa barbe grisonnante ;  il parle avec les mains ;  il vous attend, sur le banc, devant sa porte.  L’homme regarde la terre, la mer, le ciel, dans sa mémoire aussi, ceux qui sont partis et lui ont laissé traces d’amour. Il lui arrive d’en faire des chansons.  Car  l’homme joue de la guitare, l’homme chante et raconte… Cet homme c’est Jofroi et c’est cadeau que d’écouter son dernier opus fait de tendresse pour l’humaine condition, d’espérance, de questions aussi.

Alors, tout naturellement on s’installe dans le silence, on écoute, on déguste ces chansons qui rassurent. Car elles font inévitablement écho à notre monde intérieur, à nos  secondes suspendues entre hier et demain. On se sent proche, très proche de ces mots là, choisis,  qui vous arrivent comme au fil d’une conversation bienveillante avec un « passager ordinaire ».

FILIP CHRETIEN

Télérama - Filip Chrétien, Devant

De son timbre à la Miossec, le Breton chante la candeur de l’adolescence et les amours imprévues. Sur un album où plane une douce étrangeté.

Il a le timbre de Miossec, ses intonations, son univers musical, entre cordes parcimonieuses et guitares sèches. Et si physiquement il ne lui ressemble pas, il arbore sur son disque un pull marin qui le raccroche, lui aussi, à la Bretagne — photographié de surcroît par Richard Dumas, qui avait signé la pochette de Boire… On arrête là : il doit être rageant pour un chanteur d’être sans cesse ramené à un autre. N’empêche que la proximité est flagrante

CHRIS

Baptiste Vignol - The french singer

The Guardian, The Independant et Clash magazine ont fait de CHRIS leur disque de l’année 2018. Pour The TimesGirlfriend est la plus belle chanson des douze mois écoulés. Faut-il encore évoquer les innombrables revues anglo-saxonnes qui ont honoré la fille aux cheveux courts, ou bien alors le New York Times qui l'a mise à sa Une? Héloïse Letissier vit à Paris. Elle mesure trois centimètres de plus qu'Edith Piaf et peut chanter en anglais. A l’instar d'Aznavour qui, au début des sixties, entama une carrière internationale en faisant traduire ses succès, la chanteuse explose les frontières. Une Nantaise, reine du monde? De quoi pouffer en sourdine... Mais la voilà qui triomphe ! Femme volcan. Un seul pays fait encore la fine bouche, le sien.

CLAIRE LUCIANI

C'est déjà ça - Clara Luciani: "Cet album parle de moi à 100 000%"

Son premier album, « Sainte-Victoire », est une bombe, enrobée d'une voix de velours, avec une guitare basse féline en guise de mèche. Clara Luciani expose avec une puissance tranchante les rêves et les difficultés d'une femme d'aujourd'hui. Entretien avant deux concerts à Cenon et Cognac.

LAVILLIERS

Culturebox - Lavilliers : "Je dis les choses moins brutalement mais je suis resté le même"

50 ans de carrière, 21 albums et 12 tours du monde. Voilà comment Bernard Lavilliers a rempli sept décennies. A 71 ans, le chanteur-baroudeur est toujours sur la route avec, en bandoulière, la même envie de plonger sa plume dans les plaies de notre époque. Il en sort des mots justes qui touchent le public. Le succès critique et public de son dernier album "5 minutes au paradis" en est la preuve.

En concert à la salle Pleyel le 6 octobre dernier (à revoir jusqu'au 14 janvier sur Culturebox), Bernard Lavilliers est descendu chanter un de ses titres phares, "La salsa", au milieu du public avec son saxophoniste. Un bain de foule qui n’effraie pas celui qui se définit comme un bateleur de la scène.

BERTILLE

Claude Févre - Bertille, « Le chant de nos instants fragiles… »

Le projet de Bertille est de ceux qui valsent entre la tradition la plus classique-  ici cordes (violon, violoncelle, alto)- et l’infinie recherche des sons électroniques. Il interpelle, donne envie d’aller voir comment peuvent s’allier des univers à priori aussi distants. Ces derniers temps nos découvertes nous apprennent que la musique électronique gagne du terrain dans le monde de la Chanson. Certains, certaines, lui donnent même l’exclusivité, comme Claire Gimatt ou Christelle Boizanté (ex Orlando) et son Bel Armel, auxquelles Le Bijou a tout naturellement fait une place dans son actuelle saison. Soulignons une fois encore combien ce lieu nous est précieux pour prendre la mesure de la vitalité de la Chanson, pour ne pas passer outre ses recherches, ses expériences, pour nous faire faire un pas de côté.

LES ROIS DE SUEDE

Nos Enchanteurs - Les Rois de la Suède, fils de punk

Une fois n’est pas coutume, on va commencer par la fin. C’est que le nouveau et double album des Rois de la Suède, Punk Rock Academy, s’achève opportunément par un  morceau intitulé La chanson du pardon. Dans cette chanson de repentir, le groupe passe en revue tous ceux et celles qu’ils ont allègrement brocardés dans les 20 chansons précédentes. Pratique donc pour vous résumer les grands thèmes de ce disque essentiel pour comprendre la marche du monde actuel.

MURAT

Baptiste Vignol - And the winner is...

En dégainant IL FRANCESE de son fourreau, Murat prouve qu’après quarante ans de chevauchée musicale, on peut encore épater son monde et retrouver dans un geste princier la place d’un condottiere dont l’esprit rebelle et la foisonnante culture imposèrent longtemps le respect avant qu’il ne devienne, par mégarde, le temps d’une parenthèse hasardeuse, au début des années 2010, le «dézingueur» patenté du champ des variétés. Murat, pour le quidam, avait alors, façon Biolay, le profil du grognard qui visait juste sans doute, mais que ses soutiens historiques, froissés par ses saillies (dont ils n'étaient pas épargnés), avaient abandonnés, au premier rang desquels les bidasses des Inrocks dont les critiques bébêtes occultaient désormais l'intrépide liberté qui n'a pourtant jamais cessé de caractériser l’œuvre du prophète auvergnat.

SAMUEL CAJAL

Nos Enchanteurs - Samuel Cajal, entre chien et loup

Samuel Cajal, nous l’avons connu bassiste, puis guitariste, accompagnant Fanch, Jérémie Kiefer ou Andoni Iturioz. Nous venons de l’apprécier en auteur pour K !. Nous l’avons écouté dans son projet punk cosmique et déjanté Zissis the Beast avec la chanteuse Yas. Mais je l’ai personnellement d’abord découvert au sein du trio 3 minutes sur mer, un rock aérien d’humaine mélancolie. La vie de tous les jours magnifiée dans des fulgurances de texte et d’harmonie. Cajal y ajoutait déjà à ses talents de compositeur quelques textes, qui l’habitaient depuis plusieurs années. Et plus au fond des tiroirs.

CAROLINE FREDI

Claude Févre - Caroline Fédi, « J’veux du soleil »

Il y a des jours comme ça, des jours où l’on s’attarde aux rives d’une joie simple et vraie. Des jours où l’on veut chanter et danser pour rendre le monde moins laid, la vie moins dure. Alors, quand on a la chance que des artistes vous proposent un peu de leur lumière, on s’en saisit vite et l’instant de l’écrire, on sauve ce rayon de soleil…

Vous le connaissez ce soleil, celui de la chanson du groupe Au p’tit bonheur,  comme un appel, une invitation, une prière sur laquelle a dansé toute une jeunesse, au début des années 90. C’est bien une des fonctions essentielles de la chanson, nous faire rire et chanter, nous émouvoir, nous faire danser. Cette chanson que Caroline Fédi honore dans cet album live où elles glissent subrepticement deux titres personnels dans un ensemble de reprises. On retiendra particulièrement T’as beau être beau, aux côtés de la chanson de Bénabar Je suis de celles… Paroles dont on la remercie.

CHARLES DUMONT

Culturebox - Rencontre. Charles Dumont : l'homme qui a fait qu'Edith Piaf ne regrette rien

Charles Dumont aura 90 ans en 2019. Une année qui, entre spectacles et CD s'annonce dores et déjà très chargée. Rencontre avec celui dont Edith Piaf disait qu’il avait donné à sa carrière un souffle nouveau.

En septembre dernier, Charles Dumont chantait sur scène avec l'orchestre philharmonique de Besançon. Lui qui aura 90 ans dans quelques semaines a toujours des projets à foison. En janvier, il sortira un double CD, conseils aux apprentis chanteurs sur un concept innovant qu’il a fait breveter. Puis un disque avec une reprise de titres peu connus du grand public. En mars, enfin, il donnera un concert dans le Lot pour son anniversaire. 

vendredi, 12 octobre 2018

Bernard Lavilliers, l'insoumis - C à Vous - 05/10/2018

samedi, 12 mai 2018

Maurane & Bernard Lavilliers 'Cécile'

mercredi, 04 avril 2018

L'actualité de la chanson française du 23 au 29 mars

L'album et l'artiste du jour : Ziako, Né en voyage

Les artistes de la semaine : Lavilliers, Bénabar, Hurlements d'Léo, Pelouse, Ziako, Barbara Carlotti,

Le clip de la semaine : Bénabar - La petite vendeuse

L'album de la semaine : Barbara Carlotti, Magnétique

ZIAKO

Nos Enchanteurs - Ziako, embarquement immédiat

Ziako. Un patronyme étrange aux senteurs d’exotisme. Sur son site, nous apprenons que son nom signifie « Musique guérisseuse à partager » en malgache. Ce qui nous permet de conclure deux choses. Primo, la langue malgache brille par sa concision !

CHARLES CROS

Hexagone - Les coups de coeur Charles Cros 2018

Les Coups de cœur 2018 de l’académie Charles Cros en chanson francophone sont remis ce dimanche 25 mars, en Suisse dans le cadre du festival Voix de fête à Genève.

Pour le festival, c’est  une animation de plus, car dans la salle renommée du Chat noir, chaque artiste présent chante deux titres de l’album primé lors de cette manifestation ouverte au public. Sur les onze coups de cœur français et quatre francophones, huit artistes ou groupes sont présents. La régionale de l’étape Phanee de Pool (du coup, la une de cette chronique), pourtant bien présente à Genève pour Voix de fête et ayant chanté le vendredi soir dans le cadre de “Bars en fête” et la samedi pour les Découvertes était ce dimanche après-midi dans l’avion direction la Corée pour 7 jours et 5 concerts.

HURLEMENTS D'LEO

Nos Enchanteurs - Au clair de la lune, mes amis d’Léo

Imparable ! Luna de papel. Traduction pour les allergiques à la langue de Cervantès : « Lune de papier ». Morceau d’ouverture et titre du nouvel album des Hurlements d’Léo. Ça commence doucement, par une intro entêtante. S’insinue alors la voix bien connue du chanteur Laurent Kebous, qui se marie dans un duo du plus bel effet avec celle d’Aurelia Campione, mélange suave de Vanessa Paradis et d’Axelle Red, par ailleurs chanteuse du groupe La Cafetera roja. Le refrain survient, en espagnol dans le texte, les guitares se déchaînent, suivies de cuivres sonnants et trébuchants et d’un accordéon sans flonflons. « Les ombres dansent la bacchanale / Sens-tu monter l’odeur de soufre / De tous ces diables en fond de cale / Fuyons avant qu’ils nous étouffent ». Vous voudriez vous en défaire ? Trop tard, vous êtes cuits ! La chanson est entrée dans un coin de votre cerveau et vous n’avez plus qu’une envie : appuyer sur la touche « replay » pour vous en gaver encore et encore.

BARBARA CARLOTTI

 
S’inspirant de ses rêves, la chanteuse célèbre la pop en kaléidoscope dans un disque scintillant. Magique.

Faute avouée, pardonnée ? On a peiné à entrer dans le nouvel album de ­Barbara Carlotti. Il est né, assure-t-elle, de ses innombrables rêves, qu’elle prend soin de noter au réveil depuis l’adolescence. Né, aussi, d’une série de happenings scéniques qu’elle a montés ces trois dernières années, des « laboratoires oniriques » pour lesquels elle s’entoure d’amis rêveurs, écrivains ou chanteurs… Carlotti, hyperactive un brin contemplative, s’est prise de passion pour les songes qui nous hantent, et qui sont devenus la matière première de treize nouvelles chansons.

LES CHANTS DE MARS

Francofans - Les 24 heures du mot des Chants de mars lyonnais

Le 20 mars avait lieu la troisième édition des « 24 heures du mot » organisés par A Thou Bout d'Chant dans le cadre des Chants de Mars, le grand festival lyonnais de la chanson. 24 artistes ont été invités à y participer et ils ont été répartis en 8 équipes. Dans leur casting les organisateurs, avec une perversité très subtile, ont constitués des assemblages détonants et inattendus. Les équipes disposaient de 24 heures pour composer une chanson et de s'entendre sur une reprise du répertoire de la chanson française. Cette année le thème retenu était celui de l'uchronie. Dans Wikipedia ce terme est explicité de la façon suivante : « L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles ». Chaque équipe devait ensuite respecter une contrainte particulière. L'une d'elle par exemple devait se limiter à utiliser 2 accords dans leur composition ; telle autre se voyait imposer l'intervention d'un kazou dans son instrumentation.

BENABAR

L'Echo - Bénabar, entertainer à la française

Il n’a pas démarré sa carrière sur YouTube et Instagram mais dans les bars. "Le début de la suite", c’est l’album de ses 20 ans de scène. Et ça se fête. Car, une chose est sûre, Bénabar est un artiste qui revendique son statut d’amuseur public.

Ses cheveux sont plus blonds, son look plus jeune. On dirait que plus le temps passe, plus Bénabar rajeunit… Et dans ses musiques, il a mis une touche nouvelle aussi. Mais son regard amusé, parfois caustique, sur le (petit) monde qui nous entoure, est toujours fin et nuancé.

Le Figaro - Le Début de la suite, bénabarbant jusqu'à la fin

Bénabar, le mal-aimé de la chanson française, sort son huitième disque au goût très fade. Une grande kermesse d'insouciance et d'optimisme béat parsemée de réflexions sur le temps qui passe.

Inspiré de faits réels, son dernier album, est passé quasi incognito. Qui se souvient de Paris by night, le single de ce disque? Quatre ans de gueule de bois plus tard, Bénabar signe son retour avec Le Début de la suite, disponible vendredi chez Sony Music. Enregistré sous le soleil bordelais aux côtés de Mark Daumail, meneur du groupe Cocoon, ce huitième volet de l'oeuvre bénabarbante se place sous le signe de l'optimisme à tout crin et, comme souvent chez Bruno Nicolini, sur le questionnement sur le temps qui passe. Rien de très neuf, en somme.

Le Parisien - Bénabar : «Je suis un pessimiste qui ne veut plus l’être»

DE PRETTO

L'Express - Eddy de Pretto, chanteur unique en son genre

Le natif de Créteil débarque en force avec Cure, un premier album qui mêle musique urbaine et chanson moderne.

Pas besoin d'avoir la carrure d'un rugbyman pour bousculer la chanson française. Eddy de Pretto, 24 ans, fait bouger les lignes avec un corps d'allumette. Son premier album, Cure, se situe au point de confluence du rap et de la chanson française. Au premier courant, le natif de Créteil (Val-de-Marne) emprunte les uppercuts verbaux, la langue crue et âpre, le réalisme froid, le minimalisme instrumental - il se présente sur scène avec juste un iPhone et un batteur. 

LARA

RFI - Catherine Lara, à la recherche du Bô

Avec ses lunettes noires et ses cheveux blancs, on la reconnaît dès qu’on la voit. Mais, cette artiste accomplie est reconnaissable aussi à son violon, cet instrument dont elle peut faire sortir toutes les émotions, de la plus ténue à la plus puissante. C’est autour du violon et des douces mélodies de Catherine Lara que son nouveau spectacle a été écrit, mis en scène et chorégraphié par l’Italien Giuliano Peparini.

CLAUD MICHAUD

Nos Enchanteurs - Claud Michaud se laisse pousser des Elles

« L’idée de ce second album a germé en 2014, au retour du Festival de Pully-Lavaux, en Suisse. Après m’être consacré pendant huit ans à l’œuvre de Félix Leclerc et de quelques autres grands de la poésie chantée, j’ai eu envie de me plonger dans le répertoire de grands textes écrits par des femmes. Emballées par le projet, Mouffe, Lucie Cauchon et Christine Giguère se sont jointes à moi. Ensemble, nous avons travaillé aux arrangements et à la mise en scène et avons présenté à plusieurs reprises ce spectacle qui a su émouvoir et toucher. »

CHATON

Les Inrocks - Pourquoi il faut absolument écouter CHATON en 2018

A la veille de la sortie de son premier album "Possible", entretien de fond avec le phénomène CHATON : il a touché le fond, mais continue d'écrire des poésies.

"Au bord de la faillite, je continue d’écrire des poésies" : c’est avec ce refrain qu’on a découvert CHATON l’an dernier, sur son étrange chanson Poésies, devenue un petit tube. Etrange d'abord, le contraste entre une improbable tronche de bassiste viril dans un groupe stoner, et cette chanson fragile, économe, insolite et solitaire, construite sur des failles. Cette chanson anxiolytique – du genre qui donne envie de s'enfoncer sous la couette quand c’est l’hiver et que dehors il pleut – a eu pour CHATON des vertus thérapeutiques.

lundi, 02 avril 2018

Bernard Lavilliers " Le clan mongol"

Bernard Lavilliers "Je voudrais pas crever" (INA, 1977)

dimanche, 01 avril 2018

Bernard Lavilliers "15ème round" (INA, 1978)

L'album du jour : Lavilliers, Le stéphanois

Bernard Lavilliers chante "Frensh vallée" (INA, 1977)

samedi, 31 mars 2018

Bernard Lavilliers " Traffic" (INA, 1984)