Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 juillet 2018

Culturebox - Francofolies 2018 : ouverture tout en émotion avec Véronique Sanson "en famille"

La voix, le coeur et les tripes: mercredi c'était "jour de fête" pour Véronique Sanson en ouverture des Francofolies de La Rochelle, avec un concert en forme de best-of qui conviait, entre autres invités, son ancien époux Stephen Stills et leur fils Christopher pour un moment rare et émouvant. 
 
Sur la grande scène Jean-Louis Foulquier, finalement très bien remplie à défaut d'afficher complet, il y avait également les amis Alain Souchon, Patrick Bruel, Jeanne Cherhal, Vianney, Tryo, qui ont accompagné avec plus ou moins de réussite la chanteuse de 69 ans durant son récital d'une heure et demie.
 
Lire la suite
__________________
__________________

mercredi, 20 juin 2018

Francofolies de Montréal (6): Goudreault, le goût des mots

Il ne chante pas mais ces textes valent des dizaines de "tounes" ici aux Francos: le poète David Goudreault ouvrait ce jeudi la soirée en première partie de Grand Corps Malade. Virtuosité, sensibilité, humour: le slameur a emballé le public du théâtre Maisonneuve

"Je suis ravi que ce soit Grand Corps Malade fasse ma deuxième partie!" David Goudreault arrive sur la scène du théâtre Maisonneuve sans instrument, effet spécial. Il vient juste avec ses mots dont il joue comme tout un orchestre symphonique. Le Québécois est poète en général, Goudreault l'est tout particulièrement. Il croit au pouvoir libérateur des mots et à l'issue des trois quarts d'heure passés avec lui, on en est encore plus convaincant.

Lire la suite
___________________
___________________

samedi, 11 juillet 2015

Francofolies 1994 / Souchon, Voulzy et Foulquier chantent J'ai 10 ans


Francofolies 1994 / Souchon, Voulzy et... par FrancofoliesTV

Francofolies 2015 : la sélection du Live - Le Figaro


Francofolies 2015 : la sélection du Live - Le... par lefigaro

Francofolies : La Rochelle prête à lancer la 31e édition


Francofolies : La Rochelle prête à lancer la... par francetvinfo

dimanche, 28 décembre 2014

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 décembre (mise à jour)

Cette semaine avec les albums 2014 de C'est déjà ça, le blog des journalistes de Sud Ouest

Le clip de la semaine : Arkadin - Valhalla

Une journée en vidéo avec : vendredi avec Parad, samedi avec Vianney et dimanche avec Christine and the Queens.

A la une

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Libé - Christine and The Queens, le trône

De l’art de ne pas brûler les étapes pour parvenir à gravir inexorablement les échelons (à méditer à l’heure volatile du tout tweet qui à peine diffracté ne forme plus qu’un petit tas de cendres) : Christine and The Queens aura mis en effet trois ans, depuis les premières manœuvres d’approche ayant commencé à propager la rumeur (Loge, Point éphémère), avant de s’imposer comme le consensus electro pop recevable que l’on sait - reprenant en quelque sorte et dans une moindre mesure le flambeau de Stromae.

Le Parisien - Christine and the Queens, féminin plurielle

Un premier album disque d’or, des concerts complets et une critique unanime. En quelques mois, la chanteuse et danseuse androgyne s’est imposée sur la scène musicale française.

Télérama - Christine and The Queens : “J’adorerais être une icône gay”

Mais qui est Christine ? Et qui sont ces mystérieuses Queens ? Rencontre avec une artiste androgyne qui sort du lot, après son concert à Bourges.

28 décembre

L'Express - Les chemins buissonniers de Vianney, Par

Pourquoi lui? Parce que son premier album révèle un chanteur à part, un Dick Annegarn de son époque. 

Un sens de la mélodie imparable et rassembleuse, une voix virevoltante et des textes habiles: porté par le single «Je te déteste», Vianney sort son premier album («Idées blanches») lundi.

Le Parisien - Chanson : vous allez adorer Vianney

Il chante « Je te déteste ». Mais on aime ce chanteur de 23 ans, révélation du moment avec son excellent premier album.

26 et 27 décembre

Nos Enchanteurs - Sale petit bonhomme : du Brassens dans les gènes

..... Oui, autre chose, y’a du Brassens dans les gènes, pas des trucs tirés de savants alambics, que du naturel, des rimes simples qui en disent beaucoup, qui en disent long. Cette pendue à La potence qui nous laisse comme des cons, celle qui par-ci par-là ôte sa chemise dans de nouveaux bras et s’offre A sa guise, ces vieux en maisons de retraite qui conspuent les guinguettes pour Woodstock et ACDC, celle qui se rêve en robe blanche sous les mains douces d’un mari, « les douces parenthèses / Que l’on met à la vie / Et toutes ses fadaises », ces fesses rebondies qui illustrent si bien le livret faisant écho à la rondeur des vers, cet amant qui vous prend votre femme et à qui il ne faut pas jeter la pierre… Tout est certes original mais tout s’inscrit dans une tradition qui est un constant hommage, comme une prolongation du Sétois, comme si les radicelles de ses vers inspiraient Mouzac.

Nos Enchanteurs - Jour de Fête : et vlan, ça swingue !

A Nantes et alentours, et pourquoi pas près de chez nous, que dis-je, chez vous, carrément au pied du sapin, ce jeune et fringant trio pour donner du peps à vos cadeaux ? Cadeau pas cher de surcroît : 1,15 € la chanson ! Qui dit mieux ?

Les Inrocks - Parad, de la chanson française étrange et incontrôlée

On l’a connu punk avec Gâtechien. Laurent Paradot cachait bien son jeu complexe, son aisance mélodique et sa voix de drame. Devenu Parad, il devient surtout un auteur d’envergure, martelant ses mots graves avec la malice renfrognée d’un Arnaud Fleurent-Didier, la rage délavée d’un Fauve ≠ devenu vieux mâle solitaire.

Double Note (Victor Hache) - Brigitte joue double entre désir et jouissance

Trois ans après leur premier album Et vous, tu m’aimes ?, le duo composé d’Aurélie Saada et de Sylvie Hoarau sort À bouche que veux-tu (chez B. Records-Columbia). Un disque antimorosité dédié au thème de l’amour : « C’est plus particulièrement un album sur le désir et la jouissance, confie Aurélie. Dans le premier disque, avec un titre comme Battez-vous, il y avait quelque chose d’assez triste et douloureux, de l’ordre du combat.

Là, c’est comme si Brigitte sortait la tête de l’eau, enfin ! » Désormais, les Brigitte entendent « prendre du plaisir » en étant « plus aventurières ». Une manière jubilatoire d’être et un sourire à l’existence qui fait écho à leur nom de scène qui, à leurs yeux, symbolise l’idée de liberté

Nos Enchanteurs - Sourigues : souriez, je chante chez vous !

Ça se nomme Chant’Appart en Vendée (c’est d’ailleurs là où c’est né), Chante Jardin du côté de Lyon, Chansons chez l’habitant à Aix-en-Provence, Chansons à domicile à Vesoul, Chants domicile fixe à Foix, Concert appart’ par le concierge un peu partout (une initiative commerciale) et ça porte des tas d’autres noms ailleurs. On recule les meubles, on fait un peu de place et la chanson y est comme chez elle, dans un rapport direct au public. Des réseaux souvent inconnus du grand public, de grande convivialité, où la chanson trouve non seulement refuge mais aussi un nouveau public et c’est important. Aujourd’hui nous sommes à côté du Puy-en-Velay

Nos Enchanteurs - Les Filles du Canal : Garance / Gaëlle Vignaux

..... C’est donc Garance qui attaque les hostilités, seule en scène avec sa guitare, pas bégueule, bardée de son bagage de beau bagout. D’emblée, le contraste est saisissant entre son apparence frêle, presque sage, et son abattage impressionnant quand elle monte dans les tours, scandant sa passion telle un fruit acide qui agacerait les dents en donnant envie d’en gouter d’avantage encore… Le jeu de guitare est volontiers percussif et rentre-dedans, les mots, agilement portés par d’altières allitérations, sont au service gagnant de foisonnantes idées rock et folk… La force des chansons de Garance est de savoir sembler légères au premier abord, avant de dévoiler une profondeur cachée à même

RFI - Le charme discret d’Alain Souchon et Laurent Voulzy, Alain Souchon & Laurent Voulzy, premier album en duo

Le premier disque co-écrit par les deux complices Souchon et Voulzy tient-il les promesses de cette réunion de deux talents ? L’album, éponyme, suscite plutôt une légère déception malgré l’harmonie, la tendresse et le savoir-faire qui s’imposent au fil des pistes. Écoute…

Les Inrocks - “Audiorama” de Mermonte, pour les jours de pluie comme ceux de joie

Le deuxième album de ces Rennais est une immense réserve de merveilles et de joies. Critique et écoute.

On conservait jusqu’à il y a peu, au creux de la poche, un précieux trésor. Un raviveur de joies, un rehausseur de bonheur et la preuve que le souvenir n’avait pas été un songe : une courte vidéo du concert des dix Rennais qui composent Mermonte sur scène, lors de leur concert au Festival de musique émergente (au Québec) l’année dernière.

L'Express - David McNeil, chanteur hors père Par Gilles Médioni

Il a écrit Hollywood, repris par Yves Montand, et Mélissa, pour Julien Clerc. Notamment. Après deux décennies d'absence, David McNeil revient avec Un lézard en septembre, entouré de Souchon, Charlebois, Hardy, M...

24 et 25 décembre

C'est déjà ça - Le retour de David McNeil

Evénement: l'un des plus grands auteurs de la chanson n'avait pas sorti d'album depuis le magnifique "Seul dans ton coin". Vingt-trois ans d'absence pour celui qui a écrit pour les plus grands, de Souchon à Julien Clerc, de Charlebois à Le Forestier. "Un lézard en septembre" sort le 12 mai.

Plus de 20 ans d’absence, c’est long. Les aînés se souviendront d’Hollywood, repris par Montand, les plus jeunes de ses chansons écrites pour les autres : Julien Clerc (Mélissa) ou Alain Souchon (J’veux du cuir), entre autres, qui ont traversé le temps. Avec Un lézard en septembre, son premier album studio depuis 1991, et dont la réalisation est signée Dominique Blanc-Francard, David McNeil effectue un retour discographique plus qu’attendu : magnifique.

C'est déjà ça - La cavalerie Mermonte

Le collectif rennais mené par Ghislain Fracapane fait son trou parmi les groupes qui montent, avec une force sereine mais puissante

Les Inrocks - Mermonte : le film “Onamission” en avant-première

On savait qu’on ne ferait jamais tout à fait le tour d’Audiorama, deuxième album de Mermonte paru un peu plus tôt dans l’année. Et si l’album, inaltérable collection de morceaux en forme de monts et merveilles, est déjà en soi un fantastique périple, on pourra bientôt à nouveau partir en voyage en compagnie des Rennais grâce au film Onamission.

C'est déjà ça - Le bijou voyageur de Mermonte

Le groupe rennais s'est prêté à un film ovni de 28 minutes, à voir pendant une semaine sur le site des Inrockuptibles

Les Inrocks - Mermonte : album en écoute en avant-première commentée

..... l’impétueuse magie des constellations mélodiques d’Audiorama, la brillance de ses arrangements ardents, la logique fougueuse de ses morceaux à géométrie variables, sa kraut-pop de conte de fée a dessiné ses propres humeurs, formé ses propres paysages. Toujours changeants, jamais lassants : on l’écoute depuis quelques semaines, on l’écoutera encore sans doute quelques années.

Les Inrocks - Groupe à suivre : La Féline, “moderne, c’est déjà vieux”

Après cinq ans à squatter l’underground parisien, La Féline annonce avec un EP, “Adieu l’Enfance”, l’album qui la fera sortir de l’ombre. En se recentrant sur le français après avoir fait sonner l’arabe, l’anglais et l’espagnol comme personne, La Féline trouve la formule d’une cold wave minimale, d’une pop intelligente, nocturne et sensuelle.

Sensation Rock - La féline

Sa voix douce et feutrée, ses cheveux noirs de geai, ses yeux de lynx d’un bleu étrange et pénétrant , tout chez Agnès Gayraud nous évoque déjà que La Féline est bien plus qu’un nom de scène. Nous rencontrons la chanteuse et guitariste dream pop au détour d’un concert solo organisé par les Bains Douches de Besançon.

23 décembre

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Le sex-appeal de Mistinguett

...... Superbement incarnée par Carmen Maria Vega, électrique et désirable, on découvre une femme moderne, libre, qui ne s'en laisse pas conter dans le Paris des Années folles. Paillettes, plumes et gambettes sur fond de trafics en tous genres, avec durs à cuire et marlous… Les paroles des chansons, pétillantes et cavaleuses, sont de Vincent Baguian sur des musiques de Jean-Pierre Pilot et William Rousseau. Et ça joue, et ça danse et ça chante pour de bon! Portée par une troupe efficace de comédiens et danseurs parmi lesquels Patrice Maktav, excellent dans le rôle de Léon Volterra (qui fut le propriétaire du Casino à partir de 1918), Ciryl Romoli dans celui du fameux metteur en scène Jacques-Charles, ou Fabian Richard, le voyou, l'intrigue monte crescendo jusqu'à l'éblouissant final où Mistinguett descend, et avec quelle classe!, les grands escaliers du Casino. Une réussite, dans toute la force du terme.

Nos Enchanteurs - Caroline Loeb et Sand, ma vie, son oeuvre

Dans la vie de Caroline, il y eut sa période Mistinguett et Madonna, voici maintenant George Sand. Et quand on s’attarde un peu sur le contexte, sa vie, et son œuvre, on constate que depuis George Sand, il y a encore pas mal de choses à faire… Ce qui renvoie indirectement à une phrase de Maximilien montant à l’échafaud : « Je ne crois pas que la Révolution soit finie », et aussi à ce qu’aurait pu dire un an avant, Olympe de Gouges, que ce bon Robespierre fit guillotiner pour lui raccourcir les idées féministes d’égalité appliquée aussi aux femmes, l’insolente…

Télérama - Lavilliers, Acoustique
Quatorze succès issus de quarante ans de carrière, avec des arrangements et des duos inédits... et toujours la voix chaude de Lavilliers.

Un an pile après la sortie d'un album le montrant au meilleur de sa forme, Lavilliers revisite son propre répertoire en acoustique. Exercice convenu à l'approche de Noël ? Sur le papier, sans doute. Mais le résultat dépasse de beaucoup les petites manoeuvres marketing. D'abord parce que les quatorze titres retenus — pour la plupart des ­succès — sont des démonstrations d'écriture concise et maîtrisée. Ensuite parce qu'à 68 ans Lavilliers chante d'une voix chaude et précise, qui ne s'altère pas.

22 décembre

Francofolies 2015: les premiers noms pour la grande scène

Ouf, il n'y aura pas que Johnny à Saint-Jean-d'Acre en juillet prochain: les Francos viennent d'annoncer de nouvelles têtes d'affiche, de Christine & the queens à Thiéfaine en passant par Véronique Sanson.

C'est déjà ça - Seul avec son piano et ses mots, Thomas Fersen dit tout

Seul en scène, le chanteur dévoile des "sketchs en vers" et revient à la quintessence de ses chansons. Un spectacle qu'il voit comme "une page qui se tourne". Voyage dans la tête d'un créateur virtuose

vendredi, 18 juillet 2014

Francofolies. Benjamin Schoos: "Mon chef-d'oeuvre? Avoir réalisé 69 versions d'une même chanson" LEXPRESS.fr


Francofolies. Benjamin Schoos: "Mon chef-d... par LEXPRESS

jeudi, 17 juillet 2014

Escale Estivale aux Francofolies : Le son de l'été en image France Inter


Escale Estivale aux Francofolies : Le son de l... par franceinter

mercredi, 16 juillet 2014

Francofolies: Les Innocents: "On avait très envie de revenir"


Francofolies. Les Innocents: "On avait très... par LEXPRESS

mardi, 15 juillet 2014

L'Express - Francofolies. Christine and The Queens: "En tournée, on m'appelle Pierre Richard"


Francofolies. Christine and The Queens: "En... par LEXPRESS