Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 avril 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 20 avril

Le clip de la semaine - Lily Luca - «Le Charme Impénétrable Des Artistes Torturés»

Les vidéos de la semaine : Lily Luca, Marc Minelli et Benjamin Biolay

A LA UNE : HEXAGONE LE MAG, LA REVUE TRIMESTRIELLE

Hexagone, la revue trimestrielle

Créé sous la forme d’un webzine en 2014, Hexagone le mag veut tenter l’aventure de la publication papier. Oui, c’est vrai, c’est audacieux autant que suicidaire mais on a décidé d’y croire et d’essayer de proposer ce que l’on peut appeler une offre globale, une publication augmentée, etc. Nommons ça comme on veut, l’idée est simple et consiste à utiliser les différents médias pour ce qu’ils ont de meilleur. Garder les avantages des uns et des autres en laissant leurs faiblesses de côté. Une alchimie du verbe…

BENJAMIN BIOLAY

RFI - L’échappée argentine de Benjamin Biolay, Nouvel album, Palermo Hollywood

Un an après ses reprises de Charles Trenet, quatre ans après son dernier opus de chansons originales Vengeance, Benjamin Biolay revient avec un 7e album : le magnifique et solaire Palermo Hollywood, digne successeur de son album de référence, La Superbe. Le chanteur compositeur de 43 ans a trouvé en Argentine une inspiration luxuriante, mêlant les influences musicales (classique, reggae, world, rock, hip hop) et artistiques, voire sportives (on entend Jorge Luis Borges disant l’un de ses poèmes, Ajedrez, sur Pas Sommeil, ou bien encore un extrait d’un match crucial Argentine/Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde 1986).

Le Figaro - Benjamin Biolay : «Personne ne pouvait blairer Henri Salvador»

Sous ses atours boudeurs et mélancoliques, on ne la fait pas à Benjamin Biolay. Pas même Henri Salvador. C'est ce que révèle une enquête de l'Obs consacrée à Biolay, le patron, qui décortique la carrière du chanteur et son influence au sein de la vie musicale française. La journaliste Sophie Delassein y revient sur les rapports houleux entre Benjamin Biolay et le jazzman qu'il avait remis sur les rails en 2000 grâce à l'album Chambre avec vue, cosigné avec Keren Ann.

CLARIKA

Télérama - En concert à la Cigale : Clarika, l'enchantement permanent

Peu importe que ses deux filles aient désormais dix-huit et quatorze ans. Ce jour-là, Clarika n'aurait sacrifié pour rien au monde à ce rituel familial : la chasse aux œufs de Pâques. Une fois la récolte achevée, on la retrouve dans un café de la rue d'Oberkampf, à quelques pas de son domicile. C'est une nana nature qui ne se la raconte pas. Chez elle, tout n'est que jovialité réjouissante, simplicité sans manière, lucidité savoureuse, optimisme et bienveillance. Du haut de ses quarante-neuf printemps, la femme est ce qu'il est convenu d'appeler une chanteuse chevronnée. En marge de sa pimpante discographie qui s'élève à sept unités, on l'aura vue ces dernières années jouer les invités sur l'album de duos de Michel Delpech, s'essayer à l'exercice du concert littéraire et s'acoquiner avec Daphné dans un spectacle enivrant (le souvenir de son interprétation renversante de La chanson de Paul de Reggiani est encore tenace). Artiste féminine majeure, précieuse et audacieuse, à défaut de populaire. D'ailleurs dans un élan facétieux, elle prend le degré de sa notoriété à rebrousse-poil et organise ses (premiers) adieux au Palace en 2010.

PRINTEMPS DE BOURGES

Le Monde - Printemps de Bourges 2016 : ce qu’on a vu et entendu
 
Pour la 40e édition du Printemps de Bourges, Le Monde.fr s’est entretenu avec les artistes qui font l’âme du festival, qu’ils soient têtes d’affiche ou jeunes pousses en devenir. Rencontres en musique et en trois objets avec ceux qui ont fait bouger les festivaliers.
RFI, 40e Printemps de Bourges, photos de famille, De Radio Elvis à Bernard Lavilliers

Pour célébrer son quarantième anniversaire mercredi 13 avril, le Printemps de Bourges s'est souvenu. Un spectacle collégial a mis en lumière l'histoire de ce festival qui a marqué la musique populaire en France. RFI Musique était dans la salle pour ce spectacle tenu, à l'affiche pour le moins éclectique.

PASCAL NEGRE

Le Monde - Pascal Nègre à pleins tubes

Laurent Télo, journaliste à M, s’est intéressé aux années Pascal Nègre, ancien PDG de la major Universal Music France, qu’il a quitté en février. Avec son départ, un chapitre de l’industrie musicale se clôt. Celui des décennies 1980 et 1990, époque du show-biz où l’argent coule à flots. Pot-pourri.

PRINTIVAL
 
 
Comme l’an passé, je viens te parler de ce festival que j’apprécie : ce sera ma sixième année consécutive de présence in-extenso, sur les quatre jours ! Et cette année, le Printival a choisi Hexagone parmi ses partenaires. Aussi j’ai eu le plaisir d’échanger avec Dany Lapointe, la directrice du festival et nous allons, ensemble te présenter la belle programmation et les principales caractéristiques de cette édition.
 
CLEMENT BERTRAND
 

Peau bleue… que voilà un nom bien senti pour ce quatrième album de l’Islais Clément Bertrand : bleu comme la mer dont est issu ce drôle de « poisson », mais une eau pas si claire que ça, une eau trouble, profonde, dense, où l’on à peine à nager, celle d’une vie avec ses blessures, ses désirs, ses angoisses, toute l’âpreté d’un vécu. Album bleu comme le blues électrique qui baigne toutes les chansons à grands coups de guitares, de rifs rageurs, musique brute comme le rock pour souligner les mots râpeux, la langue osée et sans détour, sans concession.

EP

Libé - L’EP, succès à plus d’un titre, Par Patrice Demailly

Il a contribué au couronnement de la reine Christine, au triomphe de Fauve, à l’avènement de Feu ! Chatterton, Radio Elvis, Hyphen Hyphen ou Benjamin Clementine. L’EP creuse un nouveau sillon. Il est pratiquement devenu le passage obligatoire pour les artistes émergents avant l’envol définitif du premier album. Un passeport sur lequel sont gravés quatre titres, six pour les plus gourmands. Il permet d’affirmer un style, un univers, une singularité.

LIANE FOLY

RFI - Liane Foly, nouvelle parenthèse, Nouvel album, Crooneuse

Après un silence discographique de huit ans, Liane Foly "relooke" des titres déjà existants. En formule big bang, elle s'empare d'un répertoire à grande majorité masculin et saute de Jean-Louis Aubert à Léo Ferré, de Michel Jonasz à Julien Clerc. Interview.

LISE MARTIN

Claude Fèvre - Lise Martin sur la corde sensible

Lise Martin, un nom qui a déjà fait son bonhomme de chemin dans notre monde de la Chanson. Si vous voulez vraiment tout savoir sur l’histoire de cette chanteuse, son parcours à la recherche de sa voix/voie déjà bien dessinée par une éducation tournée vers les arts, vous irez lire le très long et très beau portrait qu’en trace David Desreumaux (Hexagone).

La voici à Toulouse, chez nos amis de Chez ta mère, incontournables défricheurs de talents. Ce préambule souligne seulement que la Chanson a d’incontestables soutiens sans qui elle aurait bien du mal à survivre… Peut-être ce réseau « alternatif », ô combien, répond-il à sa façon aux questionnements actuels des Nuits debout.

BARKAN

Nos Enchanteurs - Par monts, Barkan et par vaux

Ça fait bien longtemps que le nom de Jean-Guy Barkan est inscrit dans la chanson. Tant d’ailleurs qu’on ne sait où il trouve sa source. Dans son itinéraire, ce chanteur de l’est de la France nous a gratifié de pièces intéressantes. Comme jadis cet album consacré à Gordon Lighfoot, un Canadien anglophone inconnu dans l’hexagone. C’était il y a trente ans et déjà son quatrième album. D’autres suivirent, dont cet autre entièrement consacré à Jean Richepin, La chanson des gueux. Que nous vous recommandons.

CHRISTOPHE

Nos Enchanteurs - Christophe, les vertiges du k.o.

.... Les tenants de la chanson rationnelle passeront donc leur chemin. Les autres amateurs, ceux qui ne rechignent pas à se laisser porter par la musique et à s’abandonner à la rêverie, seront aux anges. Car disons-le, ce disque est une brillante réussite, juste entachée de l’ultime morceau bonus (Mes nuits blanches), maladroite tentative d’électro-pop aux relents de rap. Les synthés, comme sur ses derniers opus, s’y taillent bien entendu la part du lion, mais l’aspect symphonique n’a pas été oublié, porté par des cordes venant donner de l’ampleur aux bidouillages électroniques du chanteur. Liant la sauce, la voix unique de Christophe, fragile dans ses aigus, éraillée dans ses graves, finit de rendre le tout indispensable. Avec un peu de bonne volonté de la part du grand public (auquel ce disque ne s’adresse pas, malgré la réelle popularité de l’artiste), Océan d’amour ou Stella Botox pourraient même devenir des tubes.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Passage à l’acte : le je devient jeu

Passage à l’acte 6 n’est pas vraiment le nouvel album de Nicolas Jules. Il n’y écrit aucun texte et n’y chante pas. Non. C’est le je qui devient jeu, car Nicolas Jules y joue.

DANS L'SHED

Nos Enchanteurs - Dans l’Shed, une cabane au Canada

Et nous pouvons compter sur le duo Eric Dion et André Lavergne venu tout droit de sa Gaspésie natale (belle région du cœur du Québec dont la route 132 fait le tour) pour défendre leur langue. Leur nom, c’est Dans l’Shed – oui, tout en étant très attachés à la francophonie, les Québécois mixent aussi beaucoup de mots anglais  prononcés avec l’accent du cru – et ça veut tout simplement dire dans la cabane (au fond du jardin ou, je vous vois venir, au Canada !). Ces jeunes gens correspondent exactement à l’idée qu’on se fait des Québécois, la voix douce et l’allure saine, inspirés tant des chansons traditionnelles que du folk country blues du continent nord américain, habitués aux grands espaces comme aux grands ou aux petits  sentiments, voyageant dans le Manitoba à Winnipeg, empruntant la Rivière Rouge en une jolie ballade amoureuse, ou rejoignant Paris, Toulouse,  la Provence ou le Lac Léman.

ALCAZ

Nos Enchanteurs - Alcaz, chantres du bonheur

Alcaz étant les chantres du bonheur, ce sera un bon choix de rappel. Tout est fait dans ce spectacle pour nous réchauffer le cœur, depuis les statuettes reproduisant le couple, leurs tenues rouges et noires, robe de jeune fille imprimée pour elle sous veste noire, avec le détail des chaussures vermillonnées. Jusqu’au chaleureux décor, la suspension chinoise, les tabourets hauts et les lumières ad hoc. Les boîtes à musique et  à vent, sifflets, tambourin se mêlent aux guitares classiques ou électriques pour nous composer des mélodies joyeuses, à peine coupées de titres plus sombres, tel ces araignées des falaises de Baudelaire. En duo ou en alternance, voix douce pour elle, plus râpeuse pour lui l’ancien rockeur,  tout ce qui constitue une vie se succède.

CYRILLE GALLAIS

Nos Enchanteurs - Le grand dessein de Cyrille Gallais

... Les vers de Gallais nous instruisent de situations et d’ambiances, ils sont en eux littérature… De mots qui en écrivent d’autres, qui décrivent. D’émotions, si bien servies.

 

dimanche, 28 février 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 29 février (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine - Arman Méliès - Constamment Je Brûle

Le clip de la semaine - Clarika - Je ne te dirai pas

Les vidéos de la semaine : tous les candidats à la finale du prix Georges Moustaki 2016

A la une

Hexagone - Claire Sabbagh, retour sur scène

Claire Sabbagh est une artiste lyonnaise qui s’est fait connaître par un premier EP en 2010. Il a fallu attendre 2015 pour qu’elle sorte son premier album. Entre temps, il s’est passé beaucoup de choses dans sa vie qu’elle raconte ici pour Hexagone. En mars, elle sera deux fois sur une scène lyonnaise à commencer par une sortie de résidence à A Thou Bout d’Chant, puis, à l’occasion d’un concert dans le cadre du festival des Chants de Mars. Deux de ses programmateurs avaient présenté récemment ce festival pour Hexagone. Comme je l’avais signalé, certains concerts risquaient d’être très vite complets. C’est ce qui s’est déjà produit pour Miossec et GiedRé. Ca ne va pas tarder certainement pour d’autres dates. Un conseil : lyonnaises et lyonnais, réservez !

Nos Enchanteurs - Clarika, message cardiaque

On ne cherche plus depuis longtemps ce qui diffère d’un album l’autre chez Clarika, en quoi le nouveau disque est préférable au précédent. Nous sommes avec elle très haut dans l’art de la chanson. Ce qui diffère ici, c’est cette thématique, cette fois-ci très personnelle, de la rupture. Nous savions beaucoup de choses d’elle, mais pas de façon si intime. Même son désir, jadis, d’être porte-savon dans le vestiaire des garçons ne la mettait pas autant à nu.

27 au 29 février

RFI - Clarika à cœur vaillant - Nouvel album, De quoi faire battre mon cœur

Les ruptures amoureuses, aussi douloureuses soient-elles, peuvent engendrer de très grandes chansons. De quoi faire battre mon cœur, le septième album de Clarika, en est la preuve étincelante. C'est un disque intense, déchirant et happant. Qu'il arrive aux oreilles du plus grand nombre ne serait donc que justice.

Nos Enchanteurs - 6e Prix Moustaki : à vos marques, prêts ? Votez !

Ils furent près de cent cinquante au départ, à postuler. Deux longues séances de travail ont permis d’en retenir vingt-deux. Sur lesquels le jury vient d’en retenir sept : voici donc celles et ceux qui concourront pour le prix Georges-Moustaki, 6e du nom, un prix singulier qui ne cesse de gagner en réputation et où – c’est assez exceptionnel pour être signalé – même un artiste dit en émergence peut s’adjuger le trophée.

21 au 26 février

Hexagone - Détours de chant : Grand K ! d’un festival XXElles avec Ben Mazué

Détours de chant (la suite). Sur l’article précédent, je te faisais un retour sur mes quatre concerts des deux premiers jours. Là, on continue sur les vendredi, samedi et dimanche de la première semaine mais j’ai déjà réduit le braquet : un seul concert par jour. Et à nouveau de l’éclectisme, de la qualité et la présence d’un nombreux public.

Dora Mars en vol libre, Rédigé par Claude Fèvre

19 février 2016, Sandra Bourguet en solo, Dessine-moi un avion. Accompagnement artistique, Eric Saint Antonin. Mise en scène, Fabrice Guerin. Sortie de résidence, Centre Culturel Alban Minville (Toulouse)

Avouons qu’elle est bien inspirée Sandra Bourguet de s’offrir un si joli nom inspiré par une autre Dora Mars, née sous la plume de l’auteur toulousain Franck Giroud et le dessin de Cyril Bonin. Aventureuse, romantique, le personnage a de quoi ouvrir grand les portes de l’imaginaire.

Hexagone - Sendak : « La scène m’a aidé à m’accepter dans mes forces et mes faiblesses »

J’ai fait la connaissance de Sendak, chanteur/musicien/auteur/compositeur qui prépare son premier EP, Ocelot, sur les recommandations d’un ami. J’ai d’abord écouté son SoundClound, mais ce sont ses sessions acoustiques qui m’ont frappée. La sensibilité avec laquelle il chante m’a sauté aux yeux. Il enjolive les mots et leur donne une chaleur, une profondeur. Se lançant tout juste dans une campagne de financement participatif, j’ai voulu en savoir plus sur cet artiste. Il m’a ouvert les portes de son univers, me révélant toute sa richesse mais aussi ses faiblesses. Preuve qu’un artiste est celui qui réceptionne l’humanité, la retransmet selon son angle de vue pour en révéler toute sa beauté et sa complexité. Pas toujours des plus démonstratifs au premier abord, mais généreux avant tout. À défaut d’avoir le privilège de rencontrer Sendak de visu, nous avons conversé pendant près de deux heures autour de ses créations. Un échange des plus intéressants qu’Hexagone vous invite à découvrir.

Télérama - Clarika, De quoi faire battre mon coeur

Le ton plus grave, l'écriture aussi poétique et mordante : un poignard plongé dans le coeur, Clarika chante vrai. Et retrouve sa flamme.

Milieu des années 1990. Bien avant ­Camille ou Cherhal, une jeune femme bouscule la chanson par la modernité de son écriture, sa manière singulière de faire surgir une ironie mordante ou une poésie poignante du vocabulaire le plus simple. Non, ça s'peut pas se hisse au palmarès des plus belles chansons d'amour. « Ça s'peut pas que ça dure toujours, ça s'peut pas... C'est trop fort, c'est trop pur, notre amour, là. » La chanson disait vrai. Le temps a passé, et l'amour aussi, à en croire ce septième album marqué par la séparation. 

C'est déjà ça - Ludéal sur "Pluton": chic planète

Deux ans après le somptueux "Paon d'or", le trop discret Ludéal récidive et nous embarque pour "Pluton", quatrième album où la classe le dispute à l'inspiration, où l'espace est habité par des mélodies spectrales, où l'amour, la mort et leurs enfants dégagent une chaleur élégante jusqu'à envoutante

C'est déjà ça - Alors chante!: riche affiche pour la trentième édition

Chassées par la ville de Montauban, les "Francos du sud" prennent leurs quartiers à Castelsarrasin, biotope de Pierre Perret qui ouvrira la première soirée d'une 30e édition pantagruélique avec 50 artistes. Vianney, Thomas Dutronc, Thiéfaine, Youssoupha, La Grande Sophie, Yves Jamait, Alexis Hk et plein d'autres défileront en Tarn-et-Garonne du 4 au 7 mai prochains

C'est déjà ça - Le troisième album solo de Magyd Cherfi est en route... mais après le livre

L'auteur-chanteur de Zebda vient de terminer les maquettes de "Catégorie reine", son troisième disque solo. Il fait l'objet d'un financement participatif. Premier titre à l'écoute...

Froggy's Delight - Pierre Lebelâge, Interview  (Montreuil)  janvier 2016

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années : on pourrait appliquer cette citation au chanteur Pierre Lebelâge, 30 ans, jeune pousse grandie sur un terrain doublement fertile (mélange de chanson à texte exigeante et de mélodies pop 60’s), dont les premiers fruits s’avèrent particulièrement goûteux. On a déjà dit le bien qu’on pensait de son album inaugural, Babel. On l’a ensuite vu en concert (son premier en tête d’affiche) le 20 juin 2015 au Forum Léo Ferré, et gardé à l’œil depuis. Alors qu’il continue les premières parties de prestige (Philippe Torreton et Jean Guidoni, excusez du peu), il fourbit ses armes pour sa deuxième grosse date : le vendredi 19 février prochain, dans la mythique salle des Trois Baudets, chère à l’écurie Canetti (dont Brassens, son maître à penser). Lebelâge lui, fait partie de l’équipe Tacet – la très respectable maison de disque du regretté Allain Leprest – et il a de qui tenir… avec ce petit supplément de soleil dans la voix (il vient du Sud) et dans les compos (biberonné aux Beatles), qui font sa singularité.

19 et 20 février

Norbert Gabriel - Agnès Collet Gétoufo II

Elle écrit avec la plume ironico-caustique façon Boris Vian, des portraits gentiment féroces, tendrement cruels, selon votre approche de l’autodérision, faites votre choix. C’est le défilé d’une série de personnages bigarrés, une fantasia humaine à dominante féminine dans sa quête assidue du tube qui la propulsera en haut de l’affiche, mais j’t’en fiche, le chemin est biscornu, plein d’impasses. Mais c’est le chemin… Faut-il rapper, rocker, moduler lyrique, slamer ou susurrer, tout y passe. Toujours en équilibre sur le fil, jamais méchamment ridicule, il y a toujours une touche de convivialité amusée dans cette mini musicale comédie.

Nos Enchanteurs - Dimoné, honneur de casting !

Partager l’art nerveux, saccadé et amoureux de Dimoné est expérience enviable. Associer nos voix à la sienne dans des chansons si intimes, si intérieures… Rarement le créateur des Narcisses n’aura connu telle proposition que celle-ci. Une captation vidéo nous proposera sans doute un jour quelques extraits de ce concert forcément collector où neuf adolescents de la Maîtrise de la Loire ont eu la chance de se parer d’un peu de Dimoné, de faire sinon jeu égal avec lui au moins singulier compagnonnage en des conditions professionnelles, sur une scène idéale. Convenez que c’est bien mieux qu’un selfie avec l’idole.

Hexagone - Pierre Lebelâge fête la sortie de son premier album « Babel », aux Trois Baudets

Pierre Lebelâge, je l’ai découvert d’abord avec son album que quelques chroniqueurs avaient signalé avec enthousiasme réjouissant. Je l’ai vu ensuite sur la scène d’A Thou Bout d’Chant à Lyon. Il est rare, surtout chez un tout jeune artiste, de trouver tout de suite une telle concordance dans la réussite de l’album et de la scène. J’avais beaucoup de questions à lui poser et, à la veille de 2 beaux rendez-vous sur les scènes parisiennes, il a accepté d’y répondre…

Télérama - Eskelina, chanteuse franco-folk

Voix claire et guitare sous les doigts, la jeune Suédoise enchantait avec les chansons des autres. Elle a désormais les siennes. Du sur-mesure à découvrir sur disque et sur scène.

18 février

Norbert Gabriel - Mec, le spectacle…

Ovation debout pour Philippe Torreton et Edward Perraud à La Cigale qui a fait le plein pour partager les vers de Leprest , servis avec générosité, envoyés comme un direct au cœur par un boxeur du verbe, un enragé de la vie, Torreton est un athlète de la scène, Leprestophile passionné..... La soirée a commencé avec Pierre Lebelâge, pour 4 chansons en lever de rideau. Malgré la perturbation de quelques arrivées tardives de spectateurs, placés dans les premiers rangs, la salle est vite captivée, Pierre Lebelâge seul avec sa guitare, n’a pas changé grand chose depuis ses premières apparitions en scène, et pourtant il y a quelque chose de plus.

L'Humanité - Philippe Torreton et Edward Perraud, un frissonnant cœur à cœur avec Leprest

Outre Cyrano de Bergerac qu’il joue au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris, Philippe Torreton présente à la Cigale, avec le maître rythmicien, le CD Mec !. Sublime hommage à Allain Leprest et sa poésie de la lucidité.

Le 11 septembre 2015, le temps se suspendit, tandis que Philippe Torreton et Edward Perraud faisaient offrande d’un miracle de poésie. C’était à l’espace des Amis de l’Huma, lors de la Fête de l’Humanité. Le comédien et le musicien déclinèrent dix-neuf titres d’Allain Leprest, dans le cadre de leur spectacle baptisé du nom de la bouleversante chanson, Mec !. Malgré l’environnement impétueux de la Fête qui battait son plein, l’auditoire se laissa captiver, happer, par le subtil hommage à l’ami Leprest.

16 et 17 février

Nos Enchanteurs - Joulik, le tour du monde en quatre-vingts minutes

Le Petit Duc, Aix-en-Provence, 23 janvier 2016,

Et quelques minutes de bonus ! Une fois encore la programmation du Petit Duc nous fait voyager, avec ce jeune groupe à la géométrie variable (actuellement un trio), Joulik. Ceux qui déjà regrettent l’arrêt du groupe Bratsch se souviennent de leur chanson dont le titre russe peut se traduire approximativement  par « chenapan».

Norbert Gabriel - Mère agitée, Ann’Clair

C’est une de ces flibustières de la chanson qui fait son chemin sur les sentiers où on cherche les fleurs un peu sauvages, celles qu’on ne trouve pas dans les grands magasins. Madame a la voix mutine et juvénile pour taquiner les mille et un aléas du quotidien. C’est à grand coup de rage et d’amour qu’Ann’ Clair chante à la vie et à l’amour, quand les temps sont difficiles. Toutefois, tant qu’il y a de vie, y a de l’espoir, et avec l’homme que j’aime, messieurs, vous avez des indices et des pistes pour tenter de conquérir cette mère agitée femme sauvage, qui n’est pas née pour être sage.

15 février

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Le feu d'Arman Méliès

Sorti en octobre 2015, VERTIGONE est un grand disque ardent, sauvage, mais tendu avec précision, telle une corde au-dessus d'un lac de laves sur laquelle un funambule aurait à tenter une traversée. Impitoyable et calme, conçu comme on tresse une natte, chaque chanson s'enlaçant aux flammes qui la précèdent, c'est un tableau incandescent, plein de sourdes conspirations, que viennent lécher de longs solos de sax qui tournoient, lentement, avant que la voix claire et féline d'Arman Méliès ne s'échauffe et brûle en lumineux cataclysmes.

RFI - Les Victoires de la Musique 2016, Le triomphe de Vianney et Yael Naim

Un palmarès qui se répète comme en proie à d'étranges bugs (Johnny Hallyday, Les Innocents), le sacre d'un label indépendant (Vianney et Yael Naim), Louane curieusement couronnée, le nouveau doublé de Christine and The Queens mais dans des catégories moins prisées. Voilà ce qu'on peut retenir de cette 31e édition des Victoires de la musique.

Chloé Lacan en trio, la pêche au bonheur, Rédigé par Claude Fèvre

Quand vos albums ont pour titre « Plaisirs solitaires » puis « Ménage à trois », on ne peut pas dire que vous soyez ambigüe, que vous n’affichiez pas d’emblée la couleur, le ton… Et pourtant, s’il est bien question d’amour- le plus souvent avec un grand A, ici pas d’amourette lénifiante - on ne saurait se méprendre bien longtemps.

C’est de l’amour que l’on devine douloureux. Souvent. Celui que l’on cherche en vain, celui qui invite au voyage, celui, nostalgique, qui nous lie à l’enfance - un petit tour en méditerranée - celui qui se noie dans l’alcool, au temps désespéré des amours adolescentes. Celui aussi que l’on vend. On voit se dessiner alors, sur fond de parking, de zone urbaine et de poids lourds, un personnage, une petite sœur venue d’Ukraine, une petite sœur d’amour de l’émouvante Tatiana de Frédéric Bobin.

Hexagone - Lise Martin, mettre au monde cette étoile qui danse

« Je suis née le 8 décembre 1984. Le jour de l’immaculée conception » raconte avec un large sourire Lise Martin. Le genre de hasard du calendrier que sa grand-mère regardait avec bonheur, confie-t-elle. Tout commence dans l’Allier, dans la commune de Saint-Menoux. Jusque-là, que du banal mais le banal tombe quand je t’apprends que Lise voit le jour à la maison. Au foyer. Genre à l’ancienne parce que ses parents « étaient un peu des hippies. » Devancée d’un an par sa sœur Soizic, Lise arrive en numéro 2 dans une famille de cinq mouflets. Quatre filles et un garçon. Il devait y avoir bien de l’occupation dans cette maison non loin de Vichy et de Moulins.

Nos Enchanteurs - Manu Lods, pigeon, hirondelle et tourtereaux

C’est pas qu’il soit né de la cuisse de Font & Val, mais c’est tout comme, lui qui fit longtemps leurs premières parties à l’orée des années quatre-vingt dix, puis fut un temps coursier à Charlie-Hebdo avant d’écrire dedans. Est-ce de ce temps que Manu Lods a gardé par capillarité un timbre qui n’est pas sans faire songer à Philippe Val ? Ça vous saute plus encore aux tympans quand vous écoutez Le pigeon du 11 janvier, une chanson sur ce fameux jour d’après massacre, de concorde nationale (« Tout l’monde portait le même prénom ce jour-là dans la rue / Entre République et Nation c’était du jamais vu ») et d’un pigeon sans doute anar qui s’en va chier sur l’épaule présidentielle, pour faire marrer les rescapés de Charlie, Luz et Pelloux au premier plan, Lods juste derrière.

12 février 2016, Quévin Noguès, Archibald, solo textes, chant, guitare (et quantité d’autres sons en boucles !) le Bijou, Toulouse

Le spectacle d’Archibald commence sur la célèbre invitation de Charles Baudelaire à l’ivresse. Il le déclame, verre en main, en parcourant la salle. Il plante ses regards dans le nôtre. Un sourire conquérant éclaire son visage. Il ne le quittera guère.

mercredi, 24 février 2016

Clarika / Bien mérité (live) / Prix Georges Moustaki 2014

lundi, 22 février 2016

Le clip de la semaine - Clarika - Je ne te dirai pas

dimanche, 12 juillet 2015

Clarika et Daphné - Paroles de créateurs Sacem

vendredi, 22 mai 2015

L'Air du temps 2015 : Clarika et Daphné présentent Ivresses, Ben Mazué en concert

dimanche, 26 octobre 2014

L'actualité de la chanson française du 20 au 26 octobre (mise à jour)

Le clip de la semaine : Andoni Iturrioz (Je rigole.) - "L'insolitude"

L'album de la fin de semaine - Bodh'Aktan, Au diable les remords...

Le clip de la semaine : Emilie Marsh, Goodbye Comédie

L'album de la semaine - Jean Guidoni : Paris - Milan

Le concert de la fin de semaine : Emilie Marsh au Festival Lâcher d'Artistes (le 11/06/2014 coplateau avec Dimitri Nirman)

En vidéo la fin de semaine avec Andoni Iturrioz (Je Rigole) ainsi que "La bande à Renaud", volume 2

A la une.

C'est déjà ça - Andoni Iturrioz, la luxuriante insolitude

On l'avait laissé il y a presque deux ans avec un disque magnifique sous le nom de Je rigole: "Qui chante le matin est peut-être un oiseau". Andoni Iturrioz revient, son basque patronyme assumé pour un album plus personnel mais pas moins prenant, "L'insolitude".

Nos Enchanteurs - Andoni Iturrioz L’insolitude

D’emblée on est saisi par ces tambours profonds qui résonnent comme les tambours indiens, ces rythmes qui semblent reliés à des forces vitales, millénaires, comme une sorte de marche en avant de la vie, toute la vie, tout ce qui constitue l’univers selon les indiens, la terre mère et tous ses enfants. On n’est pas seul, on est en route… même  sédentaire, être de passage, on a la foi, on croit au doute, les courants d’air sont des messages..

26 octobre

Hexagone - Tomislav & Garance : Montréal

Tomislav. Garance. Voici deux jeunes et belles personnes de la scène chanson actuelle que nous autres, à Hexagone, on a plaisir à aller voir et dont nous aimons parler régulièrement.

Jeudi dernier, le 23 octobre, Tomislav et Garance étaient en plateau partagé sur la scène du Forum Léo Ferré, à Ivry sur Seine. Chacun dans leur registre particulier. Garance, en héritière de Renaud-Lemay-Cherrier. Tomislav, comme un bluesman blanc dont la voix rocailleuse nous écorche joliment l’âme.

L'Express - Jean-Michel Ribes: "La chanson française a des saveurs délectables "

Le Rond-Point consacre un week-end aux chanteurs francophones, avec le festival Touche Française. L'occasion de soumettre le directeur du théâtre parisien à l'interview loto. 5 numéros parmi 49, chacun correspondant à une question. Plus la complémentaire. 

25 octobre

Nos Enchanteurs - Manu Galure, toute la pluie tombe sur lui

Après le printemps et la sortie de l’EP 4 titres, voici l’automne et l’album dans son bel emballage ! A l’ère de la dématériali- sation de l’objet culturel, c’est un plaisir haut de gamme de découvrir cette pochette et son contenu. C’est d’abord une photo, celle d’un Manu Galure au bord des larmes à moins que ce ne soit simplement la pluie qui ruisselle sur son visage. Son crâne est partagé en deux, entre chevelure frisée et crâne rasé. De quelle coupure, fracture, cassure, de quelle déchirure, césure nous parle cette image de l’artiste dont on connaît la folie créatrice ?

C'est déjà ça - Christine est une queen

Pour la première fois hier soir à Bordeaux (Rock school Barbey), la luxuriante révélation de cette année 2014 a livré un show aussi étourdissant qu'intimiste, aussi maîtrisé que libre. Impressionnant.

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014. La Ruelle en chantier, enchantée !

La Ruelle en chantier ? Moi, je baptiserais volontiers ce groupe La Ruelle Enchantée, tant la soirée qu’ils nous ont fait passer, ce mercredi à Néris-les-Bains, s’est avérée une des plus agréables qu’il m’ait été donné de vivre depuis longtemps !

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014 : Nilda Fernandez, engagé, écorché, généreux

Un soir dans une ville de France, le lendemain dans un bar de la Capitale (il ne les fait pas tous, mais…), Nilda Fernandez continue son p’tit grand bonhomme de chemin. C’était hier halte à la très confortable salle du centre Athanor de Montluçon, dans le cadre des « Huitièmes rencontres de la chanson francophone ».

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014. Les p’tits plats dans les grands

Il en est des festivals de chansons comme des êtres humains : il y en a des grands, il y en a des gros, des petits, des sages, des excités, des colorés, des métissés, des monomaniaques, des snobs, des riches… et puis il y a Prémilhat !

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2014 : Ledoux fait le dur

Guillaume Ledoux, 23 octobre 2014, théâtre Le P’tit Bastringue à Cosne d’Allier,

Eux, au prétexte de briser la glace, commencent par la toute fin, celle d’après les rappels pour être sûrs d’être de suite applaudis. Coeur et tripes de rocker, Guillaume Ledoux a des tatouages sur chacun des bras, de larges tatouages : « C’étaient des gros Malabar ! » Il a cet accent de pas loin d’ici, du Berry. Avec son complice Cédric Milard, il nous fait concert de, disons de folk-song, sur trame rock dont ils sont nourris. Lui à la guitare (klink !! la corde pête, on s’en va prendre la guitare du groupe qui les précédait), l’autre au clavier. Entre eux plus que de la complicité : entre l’humour et l’amitié dites-moi donc la déférence.

24 octobre

C'est déjà ça - Gérald Genty, méchamment drôle

Ses chansons sont des descentes en rappel périlleuses pour l'auditeur qui doit s'accrocher, son style est hors-normes, son univers oscille entre bluette et savoureux n'importe quoi, son contrebassiste est un être improbable: Gérard... euh Gérald Genty est à part et chante en appart'.

C'est déjà ça - Les Yeux d'la tête, débridés

Le groupe parisien sort de ses valises quatre titres qui traduisent une aisance à varier les registres

Nos Enchanteurs - Vive la reprise ! 2014. En route pour la finale

Demi-finale Sud-Ouest, vendredi 14 octobre 2014, Le Bijou (Toulouse),

Des températures étonnamment estivales nous feraient oublier que nous sommes bien en automne et qu’avec lui reviennent des incontournables, tel le tremplin du Centre de la Chanson. Comme on vous l’a rappelé tout récemment, pour la deuxième année, les demi-finales sont dispersées sur le territoire et c’est au Bijou qu’incombe la tâche de réunir le jury et le public du grand Sud-Ouest

Nos Enchanteurs - Oté Pirates, lettres d’un lointain bout de France

.... Pas d’unité dans ce disque, si ce n’est ce jazz parfois frotté aux rythmes en cours dans l’océan indien. Mais des chansons précises où Delezay ne délaye pas ses mots. Car tout n’est pas que souvenirs individuels. Où alors ils rejoignent parfois, souvent, l’Histoire collective. Comme dans La piéta de Soweto, mineurs en colère contre milices policières, révolte ancienne que l’Afrique du sud cherche aujourd’hui à estomper. Qu’en conséquence Oté Pirates chante plus fort encore. Quitte à tenir un micro, Delezay ne ménage pas sa peine et n’abdique rien de ses idées, de ses indignations. Comme par cette reprise de Michel Bühler qu’est Malagasy.

Nos Enchanteurs - Garz, chanson-introspection, autobio bouclée

.... Beaucoup d’artistes se chantent (certains ne font même que ça) mais peu ont à ce point tenté une telle expertise, sondé comme Garz l’intérieur de leur être. Il chante même son autobiographie, par une chanson qui porte simplement son nom, re-tissant la toile de son ascendance. S’imaginant différent aussi : « Quelqu’un d’autre pas moi / Se transplanter à des kilomètres / Pour se sentir moins à l’étroit / Squatter un lisboète / Un suisse ou in indochinois. » Dire que ça donne du corps et de l’esprit à ses chansons est comme une évidence. Ça vaut le coup de s’y intéresser. Mais, entre nous, si tous les chanteurs se révélaient ainsi, que resterait-il aux biographes ensuite ? (encore une p’tit métier de merde menacé de disparition).

Nos Enchanteurs - Clarika/Daphné, de vers en verre à la Cigale

Nous vous avions fait la promesse, en août dernier, de parfois confronter nos plumes sur un même disque, un même bouquin, un même concert. Non une écriture à deux, mais deux avis distincts. NosEnchanteurs ne se refusant rien, voici nos deux parisiens, Norbert Gabriel et Patrick Engel, se disputant Clarika et Daphné, prises de choix s’il en est. On lira ci-dessous le regard de Patrick Engel ; celui de Norbert Gabriel est ici.

Nos Enchanteurs - Scènes de rimes pour ivresse en vers

Chaque année, les vendanges de Montmartre mettent le 18 éme en fêtes, et la chanson, la poésie sont à l’honneur, dans un ensemble riche et diversifié de spectacles, expos, conférences et autres réjouissances gratuites.

Il y a eu la soirée « vin et chanson » jeudi, dont on a parlé ici, et dimanche, c’était une création « Ivresse » confiée à Clarika et Daphné, et ce fut gouleyant. Ces dames se sont offert, en plus de quelques vers, et verres de grande qualité, la présence d’Albin de la Simone et de Pierre Lapointe, on ne refuse rien, surtout pas le meilleur.

23 octobre

Télérama - Coralie Clément, La Belle Affaire

..... Bref, ce n'est pas tant l'originalité qui charme que la douleur discrète des textes, ne cessant de tourner autour d'un constat résigné : l'inexorabilité des ruptures amoureuses. Plusieurs titres (Trois Fois rien, Un jour) font mouche d'entrée. Quant à Mon amie la rose, qu'elle emprunte à Françoise Hardy, elle trouve joliment sa place dans ce disque un peu longuet, mais néanmoins très harmonieux.

Télérama - Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra, Babel

C'est un quasi-rituel : depuis un quart de siècle, chaque année ou presque nous vaut un nouveau Murat. Production prolifique, qui ravit les amateurs, contente une critique en général bienveillante, ne passionne guère les foules et s'agrémente parfois de propos douteux du chanteur (tendance misanthrope tirant à vue sur tout ce qui bouge), qui ne le servent pas, mais dont quelques médias font leur miel. Le cru 2014 devrait remettre le curseur là où il n'aurait jamais dû cesser d'être : sur l'oeuvre. Elle le mérite.

RFI - Salomé Leclerc, saisissante de maturité, Nouvel album, 27 fois l'aurore

On n'avait pas pu passer sous silence il y a deux ans l'avènement d'une chanteuse chargée de promesses. Avec 27 fois l'aurore, Salomé Leclerc, Québécoise de 27 ans, confirme les espoirs placés en elle en se renouvelant de manière plus que probante. Pourvu que le public français succombe désormais à son charme.

 
.... Avec ce nouvel album CharlElie revient à ses premières amours. L’amour au fond, le premier extrait, catchy, tendre et poétique à la fois, ne laissera personne de glace… On y ressentira toute la tendresse des textes de CharlElie, le tout finement et poétiquement orchestré par Benjamin Biolay qu’on ne présente plus».
 
 
Au cours d'une interview, la chanteuse a critiqué les concours de chants à la télévision. L'artiste n'est pas du tout fan du concept...

Direct matin - Vladimir Cosma : "Etre en contact avec le public"

Le grand blond avec une chaussure noire, Les aventures de Rabbi Jacob, La chèvre… Autant de films gravés dans la mémoire collective, dont la bande originale est signée Vladimir Cosma. Le compositeur, qui a débarqué de Roumanie à Paris en 1963, va aller à la rencontre de ses fans vendredi 24 et samedi 25 octobre, au Grand Rex, pour y interpréter ses plus grands thèmes du 7e art, mais aussi certains airs de ses opéras. Un bonheur pour l’homme, plus habitué à la solitude des studios qu’à la scène et son public.

Nos Enchanteurs - Intacte et flamboyante

Un des événements du mois, c’était les 14, 15 et 16 au Forum Léo-Ferré avec ces trois  soirées consacrées à l’enregistrement de l’album Intacte de Marie-Thérèse Orain, une des invitées du film d’Yves Jeuland «Il est minuit Paris s’éveille. Après un parcours d’artiste très riche, du théâtre au cabaret au lyrique, et de multiples rôles cinéma ou télé, de ces « petits rôles » qui ajoutent du piquant aux comédies, Marie-Thérèse Orain aura au printemps 2015 un album, chansons nouvelles d’auteurs amis, Anne Sylvestre, Claude Lemesle, Bernard Joyet, Jean-Louis Guitard et aussi des amis partis trop tôt, Gribouille, Jacques Debronckart qui lui avait donné quelques morceaux d’anthologie, jamais enregistrés

22 octobre

France Musique - Nathalie Miravette, pianiste émérite mais pas que … chanteuse espiègle et irrésistible ! En concert au Café de la Danse le 4 novembre, puis en tournée...

Hexagone - Planète Marsh, Goodbye Comédie en live

Emilie Marsh, dont on te parle régulièrement dans ces colonnes depuis quelque temps, présente depuis peu son nouveau spectacle Goodbye Comédie.

Un EP sera prochainement enregistré et sortira début 2015. Nous autres, à Hexagone, on a été la voir, Émilie, accompagnée au piano par Étienne Champollion. C’était à Vitry sur Seine, dans le cadre du FestiVal de Marne, le samedi 18 octobre 2014.

Culturebox - DIAPORAMA. Miossec en live dans les Nova Sessions 

Nova Sessions, jour 5 : on referme le chapitre #3 des Nova Sessions en compagnie de Miossec. Sous la verrière de Nova, le Brestois nous a offert ses nouveaux titres... Sans oublier de sublimer ses grands classiques d'arrangements rock, pour notre plus grand plaisir. Retour en image sur un concert des plus touchant.

France Musique, Le temps d'une chanson - Jacques Brel à l'honneur des 27èmes Nuits de Champagne de Troyes

« Je suis un mort encore vivant » avait prédit Jacques Brel dans une de ses chansons. « Au suivant ! » des Nuits qui chantent Jacques Brel.

Culturebox - Emilie Simon fait sa "Mue" au Nancy Jazz Pulsations

Quatre ans que ses fans l'attendaient. Emilie Simon revient sur scène. Elle était lundi soir au Nancy Jazz Pulsations avec son nouvel album "Mue". Avant Catherine Ringer, Ibrahim Maalouf ou Gilberto Gil. L'occasion d'entendre cette voix si particulière qui creuse son sillon.

Hexagone - Mon amoureuse s’appelle RobERT… la chanteuse

RobERT la chanteuse a accepté de nous livrer quelques confidences sur son univers, son parcours atypique et ses nouveaux projets, pour notre plus grand plaisir et notre âme trouble d’enfant… Un grand merci à elle.

Nos Enchanteurs - Bernard Joyet : Autodidacte II, le retour

Avec Joyet, c’est toujours pareil : ça change tout le temps… la preuve par les cheveux, et surtout par le mouvement textuel perpétuel. Car si avec le temps, tout ne s’en va pas, la vie d’artistes apporte chaque année son lot de surprises.

21 octobre

C'est déjà ça - Souchon-Voulzy: la liste des chansons

Alors que l'album attendu depuis dix ans est désormais en pré-commande (sortie le 24 novembre), on vient de connaître les titres et l'ordre qu'ils auront au sein de ce disque éponyme.

Europe 1 - L'ex-parolier de "Cloclo" retrouvé mort

L'ancien parolier de Claude François et Daniel Guichard est mort. Nicolas Skorsky a été retrouvé égorgé chez lui lundi matin, rapporte Le Parisien. Il était âgé de 62 ans. Producteur et compositeur reconnu, il a été retrouvé gisant dans son appartement, situé dans le 17e arrondissement de Paris, par son employée de maison peu après 8 heures du matin, précise le quotidien.

RFI - Jean-Louis Murat et The Delano Orchestra, Nouvel album, Babel

Pour ses nouvelles aventures, Jean-Louis Murat s'est entouré d'un jeune groupe auvergnat, The Delano Orchestra. Grand bien lui en a pris, Babel, est un double album qui casse la routine et donne à entendre un Murat inattendu, autrement plus aérien.

 
Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster..

C'est déjà ça - Maxime Le Forestier, quarante ans sous les réverbères

Maxime Le Forestier était au Fémina bordelais hier soir, le troisième depuis le début d'une tournée-fleuve, son dernier album "Le cadeau" sous le bras. Spectacle impeccable, complice et chaleureux, où les nouveaux titres sont au creux d'une farandole de classiques.

Nos Enchanteurs - Scènes de rimes pour ivresse en vers

Chaque année, les vendanges de Montmartre mettent le 18 éme en fêtes, et la chanson, la poésie sont à l’honneur, dans un ensemble riche et diversifié de spectacles, expos, conférences et autres réjouissances gratuites.

Il y a eu la soirée « vin et chanson » jeudi, dont on a parlé ici, et dimanche, c’était une création « Ivresse » confiée à Clarika et Daphné, et ce fut gouleyant. Ces dames se sont offert, en plus de quelques vers, et verres de grande qualité, la présence d’Albin de la Simone et de Pierre Lapointe, on ne refuse rien, surtout pas le meilleur.

C'est déjà ça - Yves Duteil, la ballade ininterrompue

S'il ne hante plus guère les plateaux de télévision, Yves Duteil n'a jamais perdu le fil d'une carrière entamée en 1972. De passage en terre charentaise avec un spectacle tiré de son 14e album, "Flagrant Délice", il se confie sur son rapport à la création, le lien entretenu avec le public via son blog ou encore le climat actuel d'intolérance

Nos Enchanteurs - Clarika/Daphné, de vers en verre à la Cigale

Nous vous avions fait la promesse, en août dernier, de parfois confronter nos plumes sur un même disque, un même bouquin, un même concert. Non une écriture à deux, mais deux avis distincts. NosEnchanteurs ne se refusant rien, voici nos deux parisiens, Norbert Gabriel et Patrick Engel, se disputant Clarika et Daphné, prises de choix s’il en est. On lira ci-dessous le regard de Patrick Engel ; celui de Norbert Gabriel est ici.

RFI - Jean Guidoni magnifie Leprest, Nouvel album, Paris-Milan

Quand un interprète magistral s'allie à un auteur d'exception, cela ne peut que provoquer des étincelles. Sur ce Paris-Milan, Jean Guidoni s'empare des mots du regretté Allain Leprest. Douze textes inédits mis superbement en musique par Romain Didier qui palpitent sous nos peaux et qu'on sent vibrer dans nos poitrines. Du grand art.

Nos Enchanteurs (avril 2013) - Emilie Marsh : désirs d’elle

C’est un disque où tout est précieux, rien ne s’y trouve par hasard. Où chaque aspect, qu’il soit du son, des images, ou des mots qui y sont consignés, sagement, malicieusement, même le plus petit détail, a été pensé. En cela, c’est un disque rassurant, paisible, qu’il sera agréable de retrouver de temps à autres, souvent même, sur la platine. Trop sage peut-être : pour l’avoir vu en scène, on sait ce qu’Emilie Marsh peut y donner, en des notes plus turbulences, parfois teintées classiques, d’autre fois rock. Comme des pleins et des déliés dans la portée…

20 octobre

Le Point - Vive la censure ! "En France, le délit de blasphème n'existe pas"

Pourquoi et comment peut-on interdire une chanson en France ? Entretien avec Emmanuel Pierrat, avocat et auteur, avec Aurélie Sfez, de "100 chansons censurées".

Nos Enchanteurs - Christophe, faiseur de tubes, bricoleur de sons

Christophe, 15 octobre, salle Aristide-Briand à Saint-Chamond,

Il vient tout juste d’arriver sur scène, encore nimbé de relative obscurité, que des voix dans la salle s’élèvent pour lui crier « Bon anniversaire ! ». Donc, Christophe, 69 ans depuis deux jours, qui vient nous faire l’Intime. Si la scène toute entière est désormais parsemée de projecteurs qui dessinent des architectures de lumières, il est et sera seul, aux synthés, au piano, aux guitares. Solo, « robe sonore pour les filles et blues pour les garçons. »

Nos Enchanteurs - Chanson Plus : enfin de la realTV dans NosEnchanteurs

.... Au lieu d’envoyer vos enfants chéris faire l’école des fans des vedettes, en passant par le conservatoire du coin, il faut aller toutes affaires cessantes à l’Alhambra, ce Grand Casting est fait pour vous, pour passer un très bon moment, que vous soyez un expert des realtvcrochet, ou un néophyte de la chose, vous en ressortirez ravis, instruits de bons tuyaux propres à monter en haut de l’affiche, car avec Chanson Plus Bifluorée, la voie royale est ouverte. D’ailleurs, la consécration est avérée, leur spectacle « Le Grand Casting » est soutenu par un sponsor qui essuie tout problème et toute avanie, ils le valent bien. (Je veux bien citer la marque, mais après réception et encaissement du chèque, réalisme oblige !)

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

LE LIVE - Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003

France Musique - Jean-Louis Murat, pour la sortie du disque "Babel"

Vincent Josse reçoit Jean-Louis Murat, à l'occasion de la sortie du nouvel album "Babel", enregistré avec le Delano Orchestra.

jeudi, 23 octobre 2014

Clarika - Ne me demande pas

Clarika "Joker"

Clarika "Oualou" (Clip officiel)

dimanche, 25 août 2013

L'actualité de la chanson française du 13 au 25 août (mise à jour)

L'album de la fin de semaine - Stromae, Racine carrée

Le clip de la fin de semaine : Stromae - Formidable (ceci n'est pas une leçon)

Et en vidéos : Claude Nougaro, Allain Leprest, Romain Didier, Les talents Acoustic 2013 .....
______________________________

25 août

L'Est Républicain - Haute-Saône : il possède 133 versions du « Vesoul » de Brel !

Au fil des années, Bernard Belin a accumulé un trésor unique : ce natif de Haute-Saône possède 133 versions différentes de « Vesoul », la célèbre chanson de Jacques Brel. Le livre qu’il va en tirer sera édité à… Vesoul.

Nos Enchanteurs - La Maison Quitientchaud, chanson canicule

Ils sont qui de la Loire qui de Haute-Loire, zone interlope à cheval entre l’Auvergne et Rhône-Alpes. Un groupe est toujours une histoire de rencontres, et celui-ci n’y échappe pas. Sauf qu’à la lointaine origine, ce n’est pas La Maison Quitientchaud, c’est un autre, les vedettes d’alors sur la Haute-Loire, les fameuses Zourilles et leur « tragi comédie musicale non subventionnée » qui, de foyers ruraux en podiums sur les places de villages, ont sillonné et écumé le département, avec parfois quelques échappées sur l’extérieur : Saint-Étienne, Le Puy, Aurillac, Clermond, Annecy, Belgique, Allemagne… La gloire ! Mais je vous parle d’un temps… Exit les Zourilles, chacun repart il y a dix ans à ses nouvelles occupations, quitte l’intermittence pour un boulot permanent.

24 août

Nos Enchanteurs - Jamait à Narbonne : « Dès notre arrivée on a compris que ça allait être chaud »

Réaction exclusive pourNosEnchanteursd’Yves Jamait, l’un des trois artistes (les autres étant Agnès Bihl et Alexis HK) conviés à la « Carte blanche à Charles Aznavour », avant-hier, lors du Festival Charles-Trenet de Narbonne (lire nos précédents articles : « Amère pilule » et « L’histoire d’un concert mensonger« ).

Du caf'conc' à la rive gauche - Barbara

Hier nous étions à l'Ecluse et évidemment aujourd'hui nous allons passer cette demi-heure en compagnie de sa reine, de sa sirène : Barbara. 

Et plutôt que de revenir sur ses succès, sur la grande vedette qu'elle a été,  je vous propose plutôt d'évoquer ses débuts, la galère et ses années à l'Ecluse ou elle s’est « faite », s’est  construite,  pour devenir le mythe dont on parle encore aujourd'hui

Nos Enchanteurs - Concèze 2013 : Champollion, musique sur mesure

« Etienne, Etienne, Etienne » chante Guesh Patti. En fait, des dédoublements d’Etienne Champollion, il y a plusieurs : ils sont sept sur scène. Cet ensemble musical de chambre, créé en 2012 à l’occasion de la dixième année du festival de Concèze dont il porte le nom DécOuvrir, se spécialise dans l’accompagnement de poésies et de musiques actuelles.

Nos Enchanteurs - « Y’a d’la joie »… ou pas ! Aznavour et le centenaire Trenet : l’histoire d’un concert mensonger

A nos lecteurs : l’article de ce jeudi 22 août (et ses commentaires) « Aznavour à Narbonne : amère pilule » a fait grand bruit dans le microcosme de la chanson. En exclusivité, nous vous proposons pour pièce à conviction ce document exceptionnel : le récit, minute par minute, de ce concert-événement qui peut être considéré comme une escroquerie. Deux spectateurs présents lors de cette soirée, Charlotte Pignasse et Nicolas Loizeau, rompent le silence et nous disent ce qu’il s’est réellement passé au Théâtre de Narbonne, chronologie et analyse inclues. C’est à NosEnchanteurs qu’ils ont remis ce soir ce témoignage. Que voici. Rappelons que la Ville de Narbonne a pris hier la décision de rembourser intégralement tout spectateur de cette soirée qui en fera la demande…

Nos Enchanteurs - Aznavour à Narbonne : amère pilule

.... Jamait, Bihl et HK réunis, le public devrait être content. Eh ben là, non ! Nous sommes hier au Théâtre de Narbonne, dans le cadre du Festival Trenet, pour une « Carte blanche à Charles Aznavour » avec Aznavour il va de soi. Aznavour, on le sait, ne fait pas particulièrement dans le tarif social, n’avale que de gros cachets, pas de vulgaires aspirines. Et, pour le voir, le prix du billet est toujours à la hauteur des espérances. Bon, là, il était, disons… accessible : 45 euros, une paille.

23 août

Du caf'conc' à la rive gauche : L'Ecluse 

Jadis, au 15 Quai des Grands Augustins existait l’un des plus grands - par son nom et non par sa taille -, un des plus célèbres cabarets de la Rive gauche : L’Ecluse.

Combien de noms ont été inscrits à la craie sur la petite ardoise accrochée à la porte de l’entrée ? Des dizaines et des dizaines, comme Cora Vaucaire, Francis Lemarque, Jacques Brel, Pia Colombo, Francesa Solleville, ou encore Barbara, à qui nous consacrons toute l’émission de demain.
Aujourd’hui Du Caf’ Conc’ à la rive gauche, vous emmène prendre un verre au cabaret de l’Ecluse.

Nos Enchanteurs - Zelten honore les vivants !

Ça a le délicieux goût d’une chanson littéraire et créative ourdie d’une sympathique variété pop-rock, avec une voix un tantinet érodée, des accents puisés dans d’intéressantes références, des réminiscences : de temps à autres, Stéphane Zelten nous fait songer à Bashung… Le nouveau Zelten est une des surprises alléchantes de la rentrée.

Nos Enchanteurs - France3 : la chanson définitivement sinistrée

Errare humanum est, mais … Mais là, ça commence à bien faire !

France3, c’est une sorte de masochisme inscrit dans son ADN chanson, dès qu’une émission commence à marcher, il y a un directeur des programmes énarque ou issu de Sciences Po qui trouve l’idée géniale qui va saboter l’émission. C’est pas qu’on le fasse méchamment, c’est pas de la mauvaise volonté, juste une certaine façon d’être côté de le question. Et de rater son coup. En matière de chanson à la télé , les idées originales sont rares et surveillées avec méfiance, et avec d’autant plus de méfiance que les décideurs n’ont pas l’air d’y connaître grand chose, et la nouveauté ça dérange les habitudes, c’est nouveau quoi ! La preuve, les parrains seront Céline Dion et Michel Sardou, qui avaient parrainé, devinez quoi ? Chabada ! Ils ont un contrat de parrains à vie avec France 3 ?
______________________________

L'album de la semaine - Romain Didier : L'essentiel
______________________________

22 août

Du caf'conc à la rive gauche : Un cabaret à part "Chez Agnès Capri"

France Info - Le nouveau Stromae : toujours sombre, toujours "dance"

L'artiste belge revient avec un second album Racine carrée qui confirme et conforte le style inauguré avec son premier disque. Des textes mélancoliques, voir désespérés, sur des musiques influencées par l'eurodance. Stromae agrémente toutefois ses titres de quelques épices africaines

Québec Spot Média - Enregistrement d’un mini album devant public

Premier mini-album de Geneviève Morissette réalisé par Antoine Gratton

Le public au cœur du processus de création

Geneviève Morissette, finaliste et récipiendaire de quatre prix au dernierFestival international de la chanson de Granby dont le prix du Publicinvite les médias et le public à entrer au cœur de son processus de création. Les 3 et 4 septembre prochain, au studio VOX, une quarantaine de personnes auront la chance d’assister aux sessions d’enregistrement de son premier mini-album de six titres réalisé par Antoine Gratton. 

Télérama - Prix du premier album France Inter - “Télérama” : écoutez les artistes sélectionnés

EN ÉCOUTE | Chanson, pop, rap ou électro… “Télérama” et France Inter récompenseront à la rentrée les meilleurs talents francophones. Tout l'été, nous vous proposons d'écouter les artistes sélectionnés.

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. « Dis-moi, Céline, les années ont passé… »

…et tu es toujours fidèle au festival de Concèze. Cette année tu nous fais la surprise d’une nouvelle prestation : tu donnes ta voix avec quelques autres comédiens, aux poèmes des lauréats du concours international de poésie en liberté, et à un florilège d’auteurs de Place de la Sorbonne.

Céline Caussimon a pris beaucoup de plaisir à faire passer les mots des auteurs de poésie. Visiblement elle a trouvé leurs intentions, leur moteur, leur rythme intérieur. Ce n’est pas un propos simple, et c’est son talent de comédienne qui a été interpellé et qui nous a bien plu.

Télérama - Stromae, Racine carrée

..... Mais Stromae aime surprendre. Et ne ­renie pas ses aînés. On a déjà beaucoup glosé sur sa gestuelle et son phrasé à la Brel — éclatants sur Formidable ; on pourra désormais s'étendre sur son attachement à Cesaria Evora, à laquelle il rend ici un hommage vibrant de tendresse, moulé au creux d'une coladeira. Inattendu, encore une fois. Et parfaitement convaincant.

Nos Enchanteurs - France-Inter : la chanson Val-dingue à tout va !

Mais qu’Hees qu’ils sont cons ces patrons de la Maison ronde ! Nommés sous et par Sarkozy, toujours en place sous Hollande, ils dégomment à tout va, jouant au grand bowling de l’inconséquence. Ce fut d’abord, souvenez-vous, les humoristes Didier Porte et Stéphane Guillon. C’est dangereux un humoriste : ça peut faire rire à ses dépens. Aussi dangereux qu’un bon dessin vaut mieux qu’un long discours : l’ancien directeur et éditorialiste de l’hebdo satirique Charlie-Hebdo qu’est Philippe Val le sait plus que quiconque.

21 août

Sud Ouest - Musicalarue à Luxey : le festival a battu des records d'affluence

Pour sa 24e édition, 50 000 festivaliers se sont déplacés pour assister aux concerts des têtes d'affiche mais aussi pour découvrir de nombreux artistes 

La Presse.ca - 45e Festival international de la chanson de Granby: place à la relève!

(Montréal) Le directeur général du Festival international de la chanson de Granby, Pierre Fortier, a présenté lundi quelques-uns des 24 demi-finalistes qui participeront au populaire concours musical, qui aura lieu au Théâtre Palace de Granby du 4 au 7 septembre prochain. Le conteur Éric Michaud animera les quatre demi-finales, tandis que Philippe Brault assurera la direction musicale.

Le Nouvel Obs - "Les Chansons d'abord" : cette alternative à "Chabada" est une erreur pour France 3

"Chabada", c'est fini. L'émission musicale de France 3 diffusée depuis 2009 s'est arrêtée la saison dernière parce que l'émission coûtait trop cher. Pour la remplacer à la rentrée : "Les Chansons d'abord" présentée par la chanteuse canadienne Natasha St-Pier. Avec Michel Sardou et Céline Dion en parrains. Pour une chaîne qui tente se renouveler, ce concept semble archaïque, selon Charles Gautier qui connaît bien l'émission.

Les mélodies de Sophie - Un mystère nommé Maissiat

Je déplore et déplorerai longtemps que beaucoup de jeunes artistes rechignent à se présenter : pas de photo d’eux sur la pochette et des pseudonymes à coucher dehors –quand ils ne se contentent pas d’initiales impersonnelles. Comme si j’arrivais masquée dans une soirée en lançant un "Ravie de vous rencontrer, je m’appelle Sophie D." Qu’ils ne se plaignent pas de n’être suffisamment et spontanément entendus.

Du caf'conc' à la rive gauche - Juliette Greco

Après être entré hier au Tabou, célèbre Cave du Saint-Germain d’après-guerre, nous allons passer cette demi-heure aujourd’hui avec celle qu'on appelait la muse de Saint-Germain-des-près : Juliette Gréco.

Quelle femme fascinante ! Elle n’est pas une chanteuse ou une comédienne comme les autres car on ne peut pas se contenter de ses talents artistiques. C’est aussi la femme forte et libre, coûte que coûte, le regard charismatique, profond et mystérieux de cette grande dame qui aujourd’hui encore nous passionne. Du Caf’ Conc’à la rive gauche aujourd’hui avec Juliette Gréco

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Francesca Solleville, pierre précieuse de la chanson

Chère Francesca, grande Francesca, vous aimez le public, sachez que le public vous vénère. Vous portez les grands textes comme personne et vous en avez encore apporté la preuve dimanche pour la clôture du festival de Concèze, un triomphe et ovation sans égale.

Nos Enchanteurs - Montluçon : Buridane, une fille qui jette son pavé dans la mare

Troisième jour de festival ; je le traverse dans l’attente du son, des mots qui vont enfin me faire vibrer, quand vient l’heure du concert de Buridane. Une fille enfin… ! Nnae qui l’a précédée dans l’après-midi ne m’a pas vraiment convaincue. Je me suis vite ennuyée.

20 août

Les mélodies de Sophie - Bernard Lavilliers : "Causes perdues et musiques tropicales"

..... Ce disque-là, qui date de novembre 2010 doit son titre à François Mitterrand qui avait un jour lancé au gringo : "Chantez-vous toujours des causes perdues sur des musiques tropicales", ou l’art de résumer une carrière entière en une formule. Moins anti-sarkozyste que son prédécesseur ("Samedi soir à Beyrouth") "Causes perdues et musiques tropicales" y remet quand même une couche, notamment avec "Identité nationale".

Du caf'conc' à la rive gauche - Le tabou et Boris Vian

A la libération dans le petit monde de Saint-Germain-des-près, les artistes et intellectuels fêtent sans s’arrêter, la liberté.

Les cafés sont pleins à craquer, le Flore en particulier où l’on croise, le chef des existentialistes, Jean-Paul Sartre à la table duquel on aperçoit, Merleau-Ponty, Simone de Beauvoir, Juliette Gréco. On parle liberté, égalité, fraternité, musique, peinture et philosophie.
Et le soir, on sort jusqu’au bout de la nuit…Aujourd’hui, Du Caf’ Conc’à la rive gauche, nous vous emmenons dans la célèbre Cave du Tabou.

Nos Enchanteurs - Montluçon, pour que vive le son ?

Samedi  17 août 2013, Place Notre-Dame et Place Piquand,

Nuit de folie ? Pas vraiment… mais j’ignore pourquoi je songe aujourd’hui à cette chanson là, chanson de variétés s’il en est, qui trotte encore dans ma tête. Vous savez, ces chansons qui font leur place dans nos mémoires malgré nous, fond sonore de nos vies. On trouve des décibels dans nos check up… et même si la formule a considérablement pris un coup de vieux, nos cœurs pourraient être des saphirs de pick-up.

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Elle a le prénom, elle a le nom, elle a le look

Emilie Marsh, DécOuvrir, le 17 août 2013,

Emilie la rouge, la douce, le ravageuse. Marsh la musicienne, la magicienne. Rouge aussi le look mi-rock, mi-confusion. Celle-là nous embrouille avec son Lady Boy, en début de soirée et en début de récital. C’est le ton, un peu rouge totalement subversif, un genre « mine de rien ». Super énigmatique la chanteuse, on la sent profonde et fragile à la fois, ça nous accroche bien, surtout quand elle sourit en chantant, aie aie aie! On en oublierait de distiller les textes pourtant si finement amenés. Mais c’est qu’elle ose tout et de ce fait s’expose totalement, ce qui nous est d’emblée absolument sympathique. Quel caractère, mais quelle voix aussi : sur Les Loups elle nous offre des variations qui scotchent radicalement. Au naturel sa voix est grave, et plutôt gravement craquante, mais elle a plusieurs registres, apparemment tout aussi séduisants.

19 août

Nos Enchanteurs - Concèze 2013 : Jil Caplan, tout sauf plan-plan par Annie Claire

Belle surprise pour notre sensibilité que ce spectacle en duo, Jil Caplan avec Jean-Christophe Urbain (du groupe Les Innocents) aux guitares hier soir sur la scène de Concèze.

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Jofroi, l’homme qui souffle le chaud à l’oreille des humains

Jofroi est descendu de Cabiac pour remonter à Concèze, et là, comme il dit avec esprit, il est « tombé dans les pommes ». C’est bien qu’il soit venu nous insuffler sa chaleur humaine, lui qui anime le festival Chansons de Parole à Barjac chaque année. C’est en quelque sorte un déplacement d’air chaud, toutes ces bonnes vibrations autour de lui. 

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Guilleton, ce fut court mais ce fut bon

Ça devient banal de le dire, mais que cet homme-là nous fait du bien. Je ne devrais pas l’avouer ici, mais j’aimerais bien que ce soit mon frère à moi, qu’il me transmette ses codes cachés, comment, sans rien faire, il entre par une toute petite porte en nous, en occupe l’espace. C’est lui et puis c’est nous, transformés, améliorés, une alchimie assez rare en fait.

_______________________________

 L'album de la fin de semaine - French chanson Paris
___________________________

18 août

Télérama, Valérie Lehoux - Auto-Tune, le logiciel qui transforme les casseroles en voix de cristal

DÉCRYPTAGE | Auto-Tune est à la voix ce que Photoshop est au visuel : avec lui, fini les fausses notes. Un logiciel utilisé dans la plupart des grosses productions... même si les artistes ne s'en vantent pas. 

Nos Enchanteurs - Montluçon, la chanson populaire prend ses quartiers

Vendredi 16 août 2013, place Notre-Dame,

Montluçon est la ville du MuPop … MuPop ? MuPop ! Oui, tout nouveau Musée des Musiques Populaires, un lieu unique en France consacré aux répertoires et mouvements musicaux de la fin du XVIIème aux années 90, 3500 instruments, 150 points d’écoute autonomes. Alors on est à peine surpris qu’au mois d’Août un évènement gratuit de trois jours soit dévoué à la Chanson. Déjà une huitième édition avec le même chef d’orchestre, Jean-Michel Tinet, responsable des évènements « de rue », auprès de sa municipalité avant tout passionné et dévoué défenseur de la jeune chanson d’aujourd’hui… mais pas seulement… puisque chaque année il tient aussi à rappeler notre histoire, et cette année Charles Trenet est l’hommage presque obligé.

Du 16 au 17 août 

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. C’est Max et c’est notre Ami

le 14 août 2013

C’est bien le génie de Matthias Vincenot que de programmer à Concèze des vieux chanteurs que tout le monde adore et des jeunes qui montent (ou qui vont monter, c’est sûr). 

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Merci François !

Festival DécOuvrir, 15 août 2013,

Nous n’avons pas oublié l’année 2011, à Concèze même : dans la soirée, nous apprenions la disparition de notre ami Allain Leprest, c’était un 15 août. Nous étions accablés par la nouvelle, nous le sommes toujours, alors la présence ce soir de François Corbier nous aide bien à sourire et envisager la vie avec légèreté et optimisme. Car il est revenu le Corbier, en pleine forme, avec ses yeux bleus perçants, le grand sourire dans la barbe et le chapeau du grand ouest sur la tête. Avec deux magnifiques musiciens à ses côtés, Eric Gobart à la guitare basse et Alain Chapelain à l’accordéon, c’est tout un jeu de scène dont Corbier se délecte. Il leur laisse des moments de solo, chaque instrument s’exprime, on en redemanderait si on pouvait. Mais c’est Corbier qui mène la danse : quelle aisance le mec !

Du caf'conc' à la rive gauche - Les 3B des 3 Baudets -

Depuis hier nous sommes aux Trois Baudets et je vous propose d'y rester aujourd'hui, pour parler des 3 B des 3 baudets.

Les trois B, ce sont Georges Brassens, Jacques Brel et Guy Béart.
Trois génies de la chanson française, qui ont côtoyé cette salle mythique.
Les Trois baudets est le bon prétexte pour évoquer les débuts de ces trois grands.

Les mélodies de Sophie - "Vagabond" de Georges Moustaki

Cher Georges Moustaki,

C'était il y a 20 ans, jour pour jour. En marge du Festival Américain de Deauville, autour de deux heures du matin, nous dînions dans la même pizzeria à quelques tables l'un de l’autre. Le hasard a sans doute voulu m'être agréable cette nuit-là, pour me consoler de je ne sais quel chagrin ou me récompenser au contraire de je ne sais quelle bonne action. Tu étais là, toi l'auteur de toutes ces chansons que j'adorais : "Vous entendrez parler de lui" et "La ligne droite" pour Barbara ; "Votre fille a vingt ans" et "Sarah" pour Reggiani. Il me semble que chaque fois que j'ouvrais le livret d'un disque qui me plaisait, je tombais sur ton nom. Cette nuit-là, à Deauville, entourée de mes copains de boite de nuit, je suis carrément tombée sur toi. Ce ne fut pas très difficile pour la journaliste en herbe que j'étais de choper ton numéro de téléphone. En revanche, ce fut limite insurmontable de t'appeler quelques jours plus tard. Tu m'impressionnais, tu m'as longtemps impressionnée.

Du caf'conc' à la rive gauche : Les Trois Baudets

Du Caf' conc' à la rive gauche aujourd'hui nous amène au 64 boulevard de Clichy à Pigalle dans le 18e arrondissement de Paris : Aux Trois Baudets. Dans ce cabaret, après guerre, ils y sont tous ou presque tous passés : Brel, Brassens, Béart, Patachou dont on parlait hier et tant d'autres

Du caf'conc' à la rive gauche  : Chez Patachou

Du Caf' conc' à la rive gauche, aujourd'hui en compagnie d'une immense interprète, dont on ne parle plus et c'est bien dommage.

Je dois avouer que je suis fou amoureux d'elle et j'espère pour ceux d'entre vous qui ne la connaissent pas encore que ce sera votre cas à la fin de cette émission !
Elle a une voix, un timbre et un phrasé unique, c'est aussi une femme de caractère, intelligente et douée. Elle a lancé Brassens et tant d'autres dans son cabaret de Montmarte !  
Elle a aussi eu une magnifique carrière internationale. Aujourd'hui, on passe cette demi-heure en compagnie de Patachou.

Du caf'conc' à la rive gauche - L'opérette et les chanteurs exotiques

On a déjà parlé dans cette émission d’opérette, notamment après la première guerre mondiale et les succès de Maurice Yvain, Albert Willemetz et Henri Christiné.

Hé bien ! à nouveau après la seconde guerre mondiale, l’opérette connaît un regain d’intérêt.
Mais ce n’est seulement l’opérette, c’est aussi, l’exotisme, les couleurs, les grands décors qui fascinent les français de l’après-guerre et des années 50.
Aujourd’hui, Du Caf’Conc’ au Music-hall on part dans l’ambiance, un brin kitsch vu de 2013, mais tellement savoureux de l’opérette !

15 août

Nos Enchanteurs - Laurent Berger, entre peinture et cinéma

« Aller voir / Juste en bas de chez soi / Il suffit d’une fois / Pour que son regard change / Aller voir / Sur le trottoir d’en face / Là où la vie se passe / Et se fait plus étrange… »

Le sablier de Laurent Berger est large qui laisse filer le temps et maintient, fébrile mais pas plus pressée que ça, notre attente. Ça fait bien longtemps que toutes ou partie de ces nouvelles chansons ont été rodées sur scène. Vient un jour le moment de les consigner sur disque, de s’enfermer comme en conclave, en maternité, et d’accoucher de l’opus, distingué comme d’habitude, raffiné. Epuré, en un précieux piano-voix, tête à tête partagé avec Nathalie Fortin.

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Cabadzi : de l’oxygène dans les méninges

Cabadzi a réveillé Concèze, qui dormait paisiblement depuis la dixième édition de ‘Découvrir’ en Août dernier. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont venus les aficionados des mots, de la musique et des surprises, pour être dérangés. Ça tombe bien, voilà quatre artistes qui ne donnent pas dans le convenu de la chanson, ça non, ça dépote plutôt, ça explose de toutes part et ça ne s’arrête jamais : « Casse-toi Michel » (Drucker), et d’ailleurs « à quoi ça servirait / d’écrire des paroles creuses / y’a bien assez de médias / de politiques / et de belles-mères pour ça ? »

Nos Enchanteurs - Concèze 2013 : des vers dans la framboise !

Etrange festival que celui-ci. Qui se passe au pays des framboises (c’en est la Capitale !) et des pommes, à mille lieux de tout, dans son coin de Corrèze. C’est un festival entièrement gratuit, qui alterne sur la même scène des poètes venus déclamer leurs vers et des artistes venus chanter les leurs. Des chanteurs parfois aux antipodes les uns des autres, mais étrangement tout ici fait sens.

Mathias Vincenot, poète et organisateur parisien des soirées de la Sorbonne, co-créateur du Prix Georges-Moustaki, tient ses quartiers d’été ici, retrouvant ses origines. Quitte à faire, il organise aussi ce festival qui nous invite à « DécOuvrir » comme il se nomme. 

Nos Enchanteurs - Jofroi : un gros livre comme un journal intime

« C’est un petit, petit pays, pays caché / Dans la bruyère et les rochers / Un coin perdu et suspendu comme un secret / Entre garrigues et forêts / Des entrelacs de murs de pierres, un cul de sac / Où j’ai posé mon sac / Cabiac sur terre… »

21 x 21 cm, dos carré collé, mise en page impeccable, jolie iconographie, pas loin du kilogramme… rien à redire sur cet estimable livre qui fait retour sur un parcours de vie, celle du chanteur Jofroi.

13 et 14 août

Les mélodies de Sophie - Lynda Lemay en "lettres rouges"

Parmi les artistes qui nous parviennent du Québec, j’aurais pu choisir Gilles Vignault, le plus littéraire, ou Robert Charlebois, le plus populaire, ou encore Alexandre Poulain, le plus méconnu. J’ai choisi Lynda Lemay en sachant que ça allait barder dans le clan des puristes de la chanson qui attendent du Jean-Louis Murat ou du Dominique A.
______________________________________________
______________________________________________