Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 mai 2019

Pézenas : les 20 ans du Printival Boby Lapointe

A Pézenas, ville natale de Boby Lapointe, le festival Printival célèbre chaque année la jeune génération de la chanson française et l'héritage de l'auteur compositeur interprète. La 20ème édition 2019 rassemble 130 artistes, plus ou moins connus. Reportage Pascaline Arisa et Caroline Agullo, avec les artistes Kosh, Bertille, Kùsylarsen, Evelyne Gallet, Imbert Imbert et Loïc Lantoine et Dany Lapointe, Directrice artistique du Printival.

mardi, 01 mai 2018

L'actualité de la chanson française du 20 au 26 avril

Les artistes de la semaine : Yves Simon, Manu, Nicolas Moro, Léo Ferré, Pigalle

Les vidéos du pont du 1er mai : Yves Simon et Léo Ferré

Le clip de la semaine : Juniore - Les héros de Barbès

Les albums de la semaine : Génération(s) éperdue(s).....Yves SimonC'est Extra, La Souterrraine

YVES SIMON

France Inter - Au pays des merveilles d’Yves Simon et de Clou

De nombreux artistes de la jeune génération française ont collaboré autour de "Génération(s) éperdue(s)", un album, pour interpréter à leur manière des chansons du répertoire d’Yves Simon. Accompagné par l'une d'entre elles, il vous donne rendez-vous ce soir dans l'Heure Bleue.

RFI - Yves Simon, à base de pop

Pour la plupart, ils n’étaient pas nés à l’époque de ses plus grands succès. Quelques mois après la parution d’un recueil regroupant toutes ses chansons, c’est une nouvelle scène pop qui reprend le chanteur et écrivain, Yves Simon. Sortant du commun des albums "tribute", Génération(s) éperdue(s) offre un beau regard sur ce précurseur de la "nouvelle chanson française".

Culturebox - "Génération(s) éperdue(s)", un tribute à Yves Simon : "j'ai rassemblé des chanteurs élégants"

"Génération(s) éperdue(s)" (Because) est un album hommage à Yves Simon par la pop française d'aujourd'hui. Le titre renvoie à la génération perdue des écrivains américains. Celle d’un Hemingway, de son "Paris est une fête". Le disque pourrait s’appeler "les chansons sont des fêtes". Les chansons qui ont des histoires, les chansons qui parcourent le temps sans vieillir. Rencontre avec Yves Simon.

LEO FERRE

France Inter - Léo Ferré se la joue en Souterraine et c’est vraiment extra !

"C’est extra : 13 reprises de Léo Ferré" est une compilation pas comme les autres et qui rend un hommage moderne et vibrant à un vieux singe anarchiste et pop, un prophète halluciné, qui incarnait l’esprit libertaire et la poésie fulminante : Léo Ferré.

France Culture - Mathieu Ferré, P.r2b : "La poésie, c'est comme l'érotisme, il faut que ça reste mystérieux".

A l'initiative de Mathieu Ferré, la plateforme "La Souterraine" a réuni des artistes pour un album de reprises de chansons de Léo Ferré, intitulé "C’est Extra". La chanteuse P.r2b qui reprend l’une des chansons est aussi notre invitée ce soir.

BOURGES

Culturebox - Arthur H célèbre la poésie et la fantaisie d'Higelin au Printemps de Bourges

C'est avec une grande émotion que le chanteur Arthur H a rendu hommage en musique à son père, Jacques Higelin, décédé le 6 avril dernier. Invité sur la scène du Printemps de Bourges, le musicien a joué son dernier album (Amour Chien Fou) comme un grand adieu à celui qui lui a transmis la liberté et la fantaisie.

RFI - Les grands esprits du Printemps de Bourges

Alors que le festival du Printemps de Bourges a débuté mercredi dernier et se poursuit jusqu’au 29 avril dans la ville berrichonne, comme de coutume, la diversité des artistes embarque le public dans un voyage riche en rencontres et émotions. Mais grâce à Dani, Arthur H ou la jeune Calypso Valois, ce voyage permit aussi des rendez-vous, voire des retrouvailles avec quelques figures disparues.

Culturebox - Sensuel, romantique, engagé : le duo "Brigitte" embrase Le Printemps de Bourges

Chaud, très chaud, le Printemps de Bourges poursuit sur sa lancée féminine. Au programme le 26 avril sous le chapiteau du W, le duo "Brigitte" qui interprétait "Nues", son dernier album. Mais c'est bien habillées de robes romantiques que Sylvie Hoarau et Aurélie Saada ont offert à l'unisson un show à la fois sensuel et engagé, ponctué de quelques anciens titres.

MORO

Nos Enchanteurs - Le Moro de Montmorillon… suite

NosEnchanteurs a déjà tenté de vous présenter Nicolas Moro. Mais est-il présentable ? On ne peut jamais d’une sculpture donner qu’une photo, il manquera toujours la troisième dimension. Il en est de même d’un CD. Voici donc une belle photo musicale, même si elle ne donne qu’un angle de vue du David qui défie les Goliath de la chanson. Le côté sexy qui attire le regard des dames vers le modèle de Michel-Ange est même perceptible à l’oreille, mais cela ne pourrait suffire à la réussite de l’album. Il y a beaucoup plus.

PRINTIVAL

Hexagone - Printival jour 3 : les six concerts de la journée

Aujourd’hui, jeudi 19 avril, je t’emmène avec moi sur les cinq lieux du festival pour les six concerts de la journée d’un Printivalier (très) assidu qui ne veut rien rater du programme proposé. Ce périple est facilité par les horaires qui s’enchaînent et par l’accessibilité à pied des cinq lieux situés dans la ville.

LIZ CHERHAL

Nos Enchanteurs - Liz Cherhal, présent recomposé

On l’a déjà dit, ici comme ailleurs : une Cherhal peut en cacher une autre. Et cette autre ne démérite pas, loin s’en faut, de sa frangine, comme le prouve encore ce nouvel opus, à marquer d’une pierre blanche.

CLARA LUCIANI

Baptiste Vignol - Du neuf, enfin

Avec SAINTE-VICTOIRE, son premier album, Clara Luciani, 25 ans, se distingue en déroulant des chansons neuves et ondulantes, intelligibles (ce qui fait un bien fou), fougueuses, élégiaques aussi («Je pense aux fleurs et c’est bête / Mais j’envie leur beauté muette »), où l’on sent poindre le souffle d’une inspiration haletante.

CHAMFORT

RFI - Alain Chamfort, artisan mythique

Alain Chamfort, c’est l’extrême humanité, la distance sans virulence, la bienveillance sans concession, la douceur sans pathos. Le désordre des choses, son quatorzième album studio en cinquante ans de carrière, porte en lui toutes ces valeurs, mises en mots par Pierre-Dominique Burgaud et nichées, comme toujours, dans un écrin de luxe par de brillantes mélodies et une voix certes plus grave, mais toujours aussi alerte qu’à l’époque du délicieux Clara veut la lune

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, nos désirs, ses désordres

Alain Chamfort vient d’avoir 69 ans. Je sais, depuis Gainsbourg, difficile d’évo- quer cet âge sans émettre une considération graveleuse. Rien ne siérait moins pourtant à notre dandy préféré, lui qui incarne une certaine idée de l’élégance, de la délicatesse, du quant-à-soi

RUE DE LA MUETTE

Nos Enchanteurs - Rue de la Muette : arrêt sur images

L’album suivant, au titre de Novembre, attendra bien jusqu’à l’automne ou plus ; le temps est venu, au bout de six albums, d’une première compilation, un peu comme un inventaire, une restauration. Car remixer n’est pas jouer, et Patrick Ochs, le charismatique créateur et meneur de Rue de la Muette, après en avoir sélectionné les titres, s’est mis en tête de les rejouer avec l’énergie d’aujourd’hui, parfois même avec des textes recomposés à cet effet. Des recréations, en fait. Ça et son lot d’inédits (Veuillez rester à votre place, Madame Irma, Ce qu’on dit de toi), ni trop ni trop peu, pour ne pas empiéter sur l’album à venir. Telle quelle, cette compile, atteste d’un moment d’histoire, d’histoires aussi, une époque passée, révolue, qui forcément précède celle à venir. Partenaires, tel est son titre, parce qu’aucun disque, aucun des spectacles non plus, ne s’est fait seul. Mais méfions-nous, Partenaires est aussi le titre d’une des quinze chansons, qui veut dire toute autre chose, nous parle d’obsolescence, de gens qu’on vire : « tirez-vous, sortez du rang, vous coûtez trop chers » comme le lucide photo-maton de notre monde d’aujourd’hui…

HADJI-LAZARO

Télérama - François Hadji-Lazaro : l'interview saignante d'un ex-Garçon bouchers

Auteur, compositeur et multi-instrumentiste, à la tête des Garçons bouchers, il fut un personnage clé de la scène rock des années 1980. Le fondateur du label Boucherie Productions est toujours vaillant et lucide sur la société actuelle. Il sera sur scène à la Maroquinerie cette semaine avec son groupe Pigalle pour présenter son nouvel album.

LES NOUVEAUX COMPAGNONSles nouveaux compagnons,chanson,chanson francaise,musique,chanson française

Yves Le Pape, Chronique : Qu'est ce qu'on attend pour être heureux ? (MCA/Universal)

Fred Mella (94 ans) a été le pilier des Compagnons de la Chanson qui ont occupé une place majeure dans la chanson des années 50 et 60. Il passe aujourd'hui le relais aux Nouveaux Compagnons, une chorale d'hommes, tous des professionnels expérimentés, habitués des comédies musicales. Sous la direction d'Arnaud Léonard, il ont préparé un spectacle reprenant douze standards de la chanson et en ont fait un joyeux album placé sous l'égide du Charles Trenet. Pour ceux qui ont vécu ces lointaines décennies, c'est un vrai régal de retrouver, très bien rajeunies, Le mexicain basané que chantait Marcel Amont ou la Salade de fruits de Bourvil. Les plus jeunes découvriront quelques perles que chantaient leurs grand'parents, sélectionnées avec pertinence dans les répertoires de Gilbert Bécaud et Charles Aznavour et apprécieront sûrement Le Téléfon de Nino Ferrer et Les Plays Boys de Dutronc.

https://www.facebook.com/lesnouveauxcompagnons/

lundi, 23 avril 2018

Nos Enchanteurs - Echos du Printival 2018 : Zèbre à trois et Davy Kilembé

Printival, 19 avril 2018, Illustre théâtre,

Nous déambulons dans l’allée des platanes qui va à l’Illustre théâtre de Pezenas.

- Salut, tu t’appelles comment ?
- Marius
- Tu as quel âge ?
- J’ai 6 ans !
- T’en as une belle chemise, dis donc !
- Ouais, elle est rouge avec des éléphants jaunes
- La même couleur que les costumes des quatre gais lurons qui seront sur scène dans quelques minutes. Comment je sais ça ? Eh bien, il y en a déjà trois dans la salle avec nous.

Lire la suite
___________________
___________________

jeudi, 19 avril 2018

Le clip de la semaine : Barbara Weldens- Je ne veux pas de ton amour

Avec Charo Beltran Nunez et Marc Chabenat Marie-Louise Leclerc et Dimoné Violetta Gal-Rofriguez et Gérard Garcia
Un grand merci à tous ceux qui ont participé à ce clip.
Merci à Barbara pour le souvenir et l’émotion qui sont toujours là ...
Réalisation Aléthéia Audiovisuel
Production : Printival 2017

jeudi, 04 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 avril

Les artistes de la semaine : Nino Ferrer, Idir, Hélène Piris,Camille Hardouin, Danièl Waro, Matmatah, Les doigts de l'homme, ...

Le concert de la fin de semaine : Matmatah - Piste off ! Le concert (au Splendid, Saint-Quentin)

L'album de la semaine : Camille Hardouin, Mille bouches

Le clip de la semaine : Matmatah - Marée haute

HELENE PIRIS

Francofans - Hélène Piris fête la sortie de son Tour du Monde, Par Yves Le Pape

C'est à Agend'Arts que la lyonnaise Hélène Piris a choisi de fêter la sortie de Tour du Monde son tout nouvel album. Agend'Arts, au cœur du quartier de la Croix-Rousse, est une salle lyonnaise qui propose tout au long de la saison et chaque semaine plusieurs concerts de chanson française. La jeune scène lyonnaise y a bien sûr le meilleur accueil mais on vient parfois de loin pour y présenter des spectacles de belle qualité.

DANIEL WARO

RFI - Danyèl Waro, l’engagé poétique

Sept ans après son double-album Aou amwin, le héraut réunionnais Danyèl Waro revient avec monmon, un disque riche, lumineux, aux courbes intimes et spirituelles. En pleine campagne pour l'élection présidentielle française, il nous reçoit chez lui, à Saint-Paul, à La Réunion, pour parcourir en profondeur ses engagements politiques, poétiques, linguistiques. Rencontre.

MATMATAH

RFI - Le rock chargé d'embruns par Matmatah

La session live avec Matmatah pour leur nouvel album Plates Coutures.

En 1998, lorsque Matmatah sort son premier album, La Ouache (800 000 exemplaires vendus), le jeune groupe de Brest ne s'imagine pas encore que le train vient de démarrer, et qu'une fois lancé à pleine vitesse, les escales se feront rares. Contre toute attente, le phénomène Matmatah s'exporte rapidement hors de Bretagne, et le groupe s'affirme comme une place forte du rock hexagonal.
Après dix ans d'absence, le groupe revient avec un nouveau disque porté par le single Marée haute qui raconte un politicien rattrapé par les affaires. « C'est bien tombé », s'amusent les musiciens !

LES DOIGTS DE L'HOMME

Norbert Gabriel - Les doigts de l’homme, Le coeur des vivants

.... Avec Les doigts de l’homme, c’est du swing champagne, et du meilleur, des guitares qui chantent avec des voix limpides, suaves, des dentelles de musique pour des paysages à rêver à un bonheur éternel, des notes de cristal le plus fin, rien à voir avec les TGV de la musique speedée, c’est le vol de l’alouette qui est portée par la brise, ou qui plonge à travers les nuages, alternant la grâce et la virtuosité sans en faire une démonstration clinquante, juste la grâce.

L’ajout de percussions mi cajun, mi batterie est particulièrement judicieux avec des couleurs qui flirtent avec l’Orient et ses sortilèges.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Grèn Sémé, poésie de l’engagement

Que l’on ne s’y trompe pas, Grèn Sémé est un groupe de rock qui vient de l’île de la Réunion. Il y a quelques influences de là-bas, comme l’utilisation, par le chanteur Carlo De Sacco, d’un kayamb, percussion indigène. Le chant polyphonique traditionnel aussi, mais ils ne l’ont utilisé que deux ou trois fois. C’est bien dommage car on sent une volonté de recherche dans la musique de ce groupe et cela pourrait apporter une sonorité rare sur le continent.

Nos Enchanteurs - Printival 2017 : belle brochette de muses

Belle brochette d’artistes pour cette soirée dédiée aux muses, sous la houlette de Sam, des Ogres de Barback. Avec un début très réussi par cette annonce off qui nous apprend (et c’est historique) que les muses se réunissent au Mont Parnasse et au Mont Hélicon. Au pays de Boby, c’est parfait. Ensuite, nous avons eu l’arrivée de quatre spécimens habillés en toges qui, après quelques recherches, nous ont ramenés quatre jolies muses : Nolwenn à la contrebasse, Marie à la guitare, Bertille au violon et Barbara au piano. Pour la suite, on regrettera le côté un peu « collage » du passage des artistes, avec assez peu de références au sujet précité.

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Camille Hardouin, la demoiselle reconnue

C’est seule, pieds nus, short et débardeur noir, qu’elle arrive en scène. Camille Hardouin a les cheveux « peints » en bleu, à la manière de Jill Bioskop, l’autre femme piège, celle d’Enki Bilal. Elle démarre avec sa guitare sèche et cherche déjà la nuance, avec sa voix un peu cassée. Juste comme il faut pour nous tenir sous son charme avec Mille bouches : « Mon coeur peut aimer mille hommes / J’ai besoin que tu sois mille hommes / Pour remplir mon ventre… » Serait-ce une sirène croqueuse de marins ? Ses histoires sont un peu abracadabrantes, à l’image de Il m’plait pas où elle fait des bisous au radiateur, propose de l’herbe à sa mère, prend son tube de mascara pour thermomètre, met le chat dans l’frigo et étale du dentifrice sur le pain… Un peu déboussolée, c’te nana. Amoureuse.

Hexagone - Le Printival : Les moments marquants au théâtre de Pézenas

Je t’ai déjà parlé de la soirée d’ouverture au Théâtre de Pézenas avec le concert d’Amélie-les-crayons. Alors cet article évoque les moments marquants des jours suivants dans ce superbe lieu.

Tony Melvil le mercredi 12 Avril. Un concert de qualité d’un artiste singulier. Lui  au chant et à la présence particulière, parfois au violon et quelquefois à la guitare. Entre les chansons, il égrène des textes curieux (en fait ce sont des chroniques d’un chanteur désarmé qu’il publie régulièrement sur son site). Un trio à la belle et forte musicalité, et aux accents rock. Des chansons aux thèmes profonds  comme 3m2 descriptif de la vie dans une cellule de prison ou Des miroirs à l’envers. Des moments poignants voire émouvants et d’autres plutôt délirants.

IDIR

RFI - Les duos transméditerranéens d’Idir

En duo avec Charles Aznavour, Maxime le Forestier, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Tryo, Gérard Lenorman et Henri Salvador, Idir adapte en langue kabyle le patrimoine de la chanson française.

Idir a toujours agi comme un poil à gratter culturel. Bien sûr, il est une voix symbolique de la culture kabyle, disant de sa voix très douce, depuis des décennies, quels sont les dégâts de l’arabisation de l’Algérie. Mais ce n’est pas un hasard qu’il ait intitulé Identités – au pluriel – un de ses albums des années 1990 : il croit que les hommes ne sont pas faits d’une seule culture, d’une seule langue, d’un seul lieu.

mercredi, 03 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 avril

Les artistes de la semaine : Nino Ferrer, Idir, Hélène Piris,Camille Hardouin, Danièl Waro, Matmatah, Les doigts de l'homme, ...

Le concert de la fin de semaine : Matmatah - Piste off ! Le concert (au Splendid, Saint-Quentin)

L'album de la semaine : Camille Hardouin, Mille bouches

Le clip de la semaine : Matmatah - Marée haute

HELENE PIRIS

Francofans - Hélène Piris fête la sortie de son Tour du Monde, Par Yves Le Pape

C'est à Agend'Arts que la lyonnaise Hélène Piris a choisi de fêter la sortie de Tour du Monde son tout nouvel album. Agend'Arts, au cœur du quartier de la Croix-Rousse, est une salle lyonnaise qui propose tout au long de la saison et chaque semaine plusieurs concerts de chanson française. La jeune scène lyonnaise y a bien sûr le meilleur accueil mais on vient parfois de loin pour y présenter des spectacles de belle qualité.

DANIEL WARO

RFI - Danyèl Waro, l’engagé poétique

Sept ans après son double-album Aou amwin, le héraut réunionnais Danyèl Waro revient avec monmon, un disque riche, lumineux, aux courbes intimes et spirituelles. En pleine campagne pour l'élection présidentielle française, il nous reçoit chez lui, à Saint-Paul, à La Réunion, pour parcourir en profondeur ses engagements politiques, poétiques, linguistiques. Rencontre.

MATMATAH

RFI - Le rock chargé d'embruns par Matmatah

La session live avec Matmatah pour leur nouvel album Plates Coutures.

En 1998, lorsque Matmatah sort son premier album, La Ouache (800 000 exemplaires vendus), le jeune groupe de Brest ne s'imagine pas encore que le train vient de démarrer, et qu'une fois lancé à pleine vitesse, les escales se feront rares. Contre toute attente, le phénomène Matmatah s'exporte rapidement hors de Bretagne, et le groupe s'affirme comme une place forte du rock hexagonal.
Après dix ans d'absence, le groupe revient avec un nouveau disque porté par le single Marée haute qui raconte un politicien rattrapé par les affaires. « C'est bien tombé », s'amusent les musiciens !

LES DOIGTS DE L'HOMME

Norbert Gabriel - Les doigts de l’homme, Le coeur des vivants

.... Avec Les doigts de l’homme, c’est du swing champagne, et du meilleur, des guitares qui chantent avec des voix limpides, suaves, des dentelles de musique pour des paysages à rêver à un bonheur éternel, des notes de cristal le plus fin, rien à voir avec les TGV de la musique speedée, c’est le vol de l’alouette qui est portée par la brise, ou qui plonge à travers les nuages, alternant la grâce et la virtuosité sans en faire une démonstration clinquante, juste la grâce.

L’ajout de percussions mi cajun, mi batterie est particulièrement judicieux avec des couleurs qui flirtent avec l’Orient et ses sortilèges.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Grèn Sémé, poésie de l’engagement

Que l’on ne s’y trompe pas, Grèn Sémé est un groupe de rock qui vient de l’île de la Réunion. Il y a quelques influences de là-bas, comme l’utilisation, par le chanteur Carlo De Sacco, d’un kayamb, percussion indigène. Le chant polyphonique traditionnel aussi, mais ils ne l’ont utilisé que deux ou trois fois. C’est bien dommage car on sent une volonté de recherche dans la musique de ce groupe et cela pourrait apporter une sonorité rare sur le continent.

Nos Enchanteurs - Printival 2017 : belle brochette de muses

Belle brochette d’artistes pour cette soirée dédiée aux muses, sous la houlette de Sam, des Ogres de Barback. Avec un début très réussi par cette annonce off qui nous apprend (et c’est historique) que les muses se réunissent au Mont Parnasse et au Mont Hélicon. Au pays de Boby, c’est parfait. Ensuite, nous avons eu l’arrivée de quatre spécimens habillés en toges qui, après quelques recherches, nous ont ramenés quatre jolies muses : Nolwenn à la contrebasse, Marie à la guitare, Bertille au violon et Barbara au piano. Pour la suite, on regrettera le côté un peu « collage » du passage des artistes, avec assez peu de références au sujet précité.

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Camille Hardouin, la demoiselle reconnue

C’est seule, pieds nus, short et débardeur noir, qu’elle arrive en scène. Camille Hardouin a les cheveux « peints » en bleu, à la manière de Jill Bioskop, l’autre femme piège, celle d’Enki Bilal. Elle démarre avec sa guitare sèche et cherche déjà la nuance, avec sa voix un peu cassée. Juste comme il faut pour nous tenir sous son charme avec Mille bouches : « Mon coeur peut aimer mille hommes / J’ai besoin que tu sois mille hommes / Pour remplir mon ventre… » Serait-ce une sirène croqueuse de marins ? Ses histoires sont un peu abracadabrantes, à l’image de Il m’plait pas où elle fait des bisous au radiateur, propose de l’herbe à sa mère, prend son tube de mascara pour thermomètre, met le chat dans l’frigo et étale du dentifrice sur le pain… Un peu déboussolée, c’te nana. Amoureuse.

Hexagone - Le Printival : Les moments marquants au théâtre de Pézenas

Je t’ai déjà parlé de la soirée d’ouverture au Théâtre de Pézenas avec le concert d’Amélie-les-crayons. Alors cet article évoque les moments marquants des jours suivants dans ce superbe lieu.

Tony Melvil le mercredi 12 Avril. Un concert de qualité d’un artiste singulier. Lui  au chant et à la présence particulière, parfois au violon et quelquefois à la guitare. Entre les chansons, il égrène des textes curieux (en fait ce sont des chroniques d’un chanteur désarmé qu’il publie régulièrement sur son site). Un trio à la belle et forte musicalité, et aux accents rock. Des chansons aux thèmes profonds  comme 3m2 descriptif de la vie dans une cellule de prison ou Des miroirs à l’envers. Des moments poignants voire émouvants et d’autres plutôt délirants.

IDIR

RFI - Les duos transméditerranéens d’Idir

En duo avec Charles Aznavour, Maxime le Forestier, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Tryo, Gérard Lenorman et Henri Salvador, Idir adapte en langue kabyle le patrimoine de la chanson française.

Idir a toujours agi comme un poil à gratter culturel. Bien sûr, il est une voix symbolique de la culture kabyle, disant de sa voix très douce, depuis des décennies, quels sont les dégâts de l’arabisation de l’Algérie. Mais ce n’est pas un hasard qu’il ait intitulé Identités – au pluriel – un de ses albums des années 1990 : il croit que les hommes ne sont pas faits d’une seule culture, d’une seule langue, d’un seul lieu.

mardi, 02 mai 2017

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 avril

Les artistes de la semaine : Nino Ferrer, Idir, Hélène Piris,Camille Hardouin, Danièl Waro, Matmatah, Les doigts de l'homme, ...

Le concert de la fin de semaine : Matmatah - Piste off ! Le concert (au Splendid, Saint-Quentin)

L'album de la semaine : Camille Hardouin, Mille bouches

Le clip de la semaine : Matmatah - Marée haute

IDIR

RFI - Les duos transméditerranéens d’Idir

En duo avec Charles Aznavour, Maxime le Forestier, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Tryo, Gérard Lenorman et Henri Salvador, Idir adapte en langue kabyle le patrimoine de la chanson française.

Idir a toujours agi comme un poil à gratter culturel. Bien sûr, il est une voix symbolique de la culture kabyle, disant de sa voix très douce, depuis des décennies, quels sont les dégâts de l’arabisation de l’Algérie. Mais ce n’est pas un hasard qu’il ait intitulé Identités – au pluriel – un de ses albums des années 1990 : il croit que les hommes ne sont pas faits d’une seule culture, d’une seule langue, d’un seul lieu.

HELENE PIRIS

Francofans - Hélène Piris fête la sortie de son Tour du Monde, Par Yves Le Pape

C'est à Agend'Arts que la lyonnaise Hélène Piris a choisi de fêter la sortie de Tour du Monde son tout nouvel album. Agend'Arts, au cœur du quartier de la Croix-Rousse, est une salle lyonnaise qui propose tout au long de la saison et chaque semaine plusieurs concerts de chanson française. La jeune scène lyonnaise y a bien sûr le meilleur accueil mais on vient parfois de loin pour y présenter des spectacles de belle qualité.

DANIEL WARO

RFI - Danyèl Waro, l’engagé poétique

Sept ans après son double-album Aou amwin, le héraut réunionnais Danyèl Waro revient avec monmon, un disque riche, lumineux, aux courbes intimes et spirituelles. En pleine campagne pour l'élection présidentielle française, il nous reçoit chez lui, à Saint-Paul, à La Réunion, pour parcourir en profondeur ses engagements politiques, poétiques, linguistiques. Rencontre.

MATMATAH

RFI - Le rock chargé d'embruns par Matmatah

La session live avec Matmatah pour leur nouvel album Plates Coutures.

En 1998, lorsque Matmatah sort son premier album, La Ouache (800 000 exemplaires vendus), le jeune groupe de Brest ne s'imagine pas encore que le train vient de démarrer, et qu'une fois lancé à pleine vitesse, les escales se feront rares. Contre toute attente, le phénomène Matmatah s'exporte rapidement hors de Bretagne, et le groupe s'affirme comme une place forte du rock hexagonal.
Après dix ans d'absence, le groupe revient avec un nouveau disque porté par le single Marée haute qui raconte un politicien rattrapé par les affaires. « C'est bien tombé », s'amusent les musiciens !

LES DOIGTS DE L'HOMME

Norbert Gabriel - Les doigts de l’homme, Le coeur des vivants

.... Avec Les doigts de l’homme, c’est du swing champagne, et du meilleur, des guitares qui chantent avec des voix limpides, suaves, des dentelles de musique pour des paysages à rêver à un bonheur éternel, des notes de cristal le plus fin, rien à voir avec les TGV de la musique speedée, c’est le vol de l’alouette qui est portée par la brise, ou qui plonge à travers les nuages, alternant la grâce et la virtuosité sans en faire une démonstration clinquante, juste la grâce.

L’ajout de percussions mi cajun, mi batterie est particulièrement judicieux avec des couleurs qui flirtent avec l’Orient et ses sortilèges.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Grèn Sémé, poésie de l’engagement

Que l’on ne s’y trompe pas, Grèn Sémé est un groupe de rock qui vient de l’île de la Réunion. Il y a quelques influences de là-bas, comme l’utilisation, par le chanteur Carlo De Sacco, d’un kayamb, percussion indigène. Le chant polyphonique traditionnel aussi, mais ils ne l’ont utilisé que deux ou trois fois. C’est bien dommage car on sent une volonté de recherche dans la musique de ce groupe et cela pourrait apporter une sonorité rare sur le continent.

Nos Enchanteurs - Printival 2017 : belle brochette de muses

Belle brochette d’artistes pour cette soirée dédiée aux muses, sous la houlette de Sam, des Ogres de Barback. Avec un début très réussi par cette annonce off qui nous apprend (et c’est historique) que les muses se réunissent au Mont Parnasse et au Mont Hélicon. Au pays de Boby, c’est parfait. Ensuite, nous avons eu l’arrivée de quatre spécimens habillés en toges qui, après quelques recherches, nous ont ramenés quatre jolies muses : Nolwenn à la contrebasse, Marie à la guitare, Bertille au violon et Barbara au piano. Pour la suite, on regrettera le côté un peu « collage » du passage des artistes, avec assez peu de références au sujet précité.

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Camille Hardouin, la demoiselle reconnue

C’est seule, pieds nus, short et débardeur noir, qu’elle arrive en scène. Camille Hardouin a les cheveux « peints » en bleu, à la manière de Jill Bioskop, l’autre femme piège, celle d’Enki Bilal. Elle démarre avec sa guitare sèche et cherche déjà la nuance, avec sa voix un peu cassée. Juste comme il faut pour nous tenir sous son charme avec Mille bouches : « Mon coeur peut aimer mille hommes / J’ai besoin que tu sois mille hommes / Pour remplir mon ventre… » Serait-ce une sirène croqueuse de marins ? Ses histoires sont un peu abracadabrantes, à l’image de Il m’plait pas où elle fait des bisous au radiateur, propose de l’herbe à sa mère, prend son tube de mascara pour thermomètre, met le chat dans l’frigo et étale du dentifrice sur le pain… Un peu déboussolée, c’te nana. Amoureuse.

Hexagone - Le Printival : Les moments marquants au théâtre de Pézenas

Je t’ai déjà parlé de la soirée d’ouverture au Théâtre de Pézenas avec le concert d’Amélie-les-crayons. Alors cet article évoque les moments marquants des jours suivants dans ce superbe lieu.

Tony Melvil le mercredi 12 Avril. Un concert de qualité d’un artiste singulier. Lui  au chant et à la présence particulière, parfois au violon et quelquefois à la guitare. Entre les chansons, il égrène des textes curieux (en fait ce sont des chroniques d’un chanteur désarmé qu’il publie régulièrement sur son site). Un trio à la belle et forte musicalité, et aux accents rock. Des chansons aux thèmes profonds  comme 3m2 descriptif de la vie dans une cellule de prison ou Des miroirs à l’envers. Des moments poignants voire émouvants et d’autres plutôt délirants.

dimanche, 30 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 avril

Les artistes de la semaine : Nino Ferrer, Idir, Hélène Piris,Camille Hardouin, Danièl Waro, Matmatah, Les doigts de l'homme, ...

Le concert de la fin de semaine : Matmatah - Piste off ! Le concert (au Splendid, Saint-Quentin)

L'album de la fin de semaine : Idir, Ici et ailleurs

IDIR

RFI - Les duos transméditerranéens d’Idir

En duo avec Charles Aznavour, Maxime le Forestier, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Tryo, Gérard Lenorman et Henri Salvador, Idir adapte en langue kabyle le patrimoine de la chanson française.

Idir a toujours agi comme un poil à gratter culturel. Bien sûr, il est une voix symbolique de la culture kabyle, disant de sa voix très douce, depuis des décennies, quels sont les dégâts de l’arabisation de l’Algérie. Mais ce n’est pas un hasard qu’il ait intitulé Identités – au pluriel – un de ses albums des années 1990 : il croit que les hommes ne sont pas faits d’une seule culture, d’une seule langue, d’un seul lieu.

HELENE PIRIS

Francofans - Hélène Piris fête la sortie de son Tour du Monde, Par Yves Le Pape

C'est à Agend'Arts que la lyonnaise Hélène Piris a choisi de fêter la sortie de Tour du Monde son tout nouvel album. Agend'Arts, au cœur du quartier de la Croix-Rousse, est une salle lyonnaise qui propose tout au long de la saison et chaque semaine plusieurs concerts de chanson française. La jeune scène lyonnaise y a bien sûr le meilleur accueil mais on vient parfois de loin pour y présenter des spectacles de belle qualité.

DANIEL WARO

RFI - Danyèl Waro, l’engagé poétique

Sept ans après son double-album Aou amwin, le héraut réunionnais Danyèl Waro revient avec monmon, un disque riche, lumineux, aux courbes intimes et spirituelles. En pleine campagne pour l'élection présidentielle française, il nous reçoit chez lui, à Saint-Paul, à La Réunion, pour parcourir en profondeur ses engagements politiques, poétiques, linguistiques. Rencontre.

MATMATAH

RFI - Le rock chargé d'embruns par Matmatah

La session live avec Matmatah pour leur nouvel album Plates Coutures.

En 1998, lorsque Matmatah sort son premier album, La Ouache (800 000 exemplaires vendus), le jeune groupe de Brest ne s'imagine pas encore que le train vient de démarrer, et qu'une fois lancé à pleine vitesse, les escales se feront rares. Contre toute attente, le phénomène Matmatah s'exporte rapidement hors de Bretagne, et le groupe s'affirme comme une place forte du rock hexagonal.
Après dix ans d'absence, le groupe revient avec un nouveau disque porté par le single Marée haute qui raconte un politicien rattrapé par les affaires. « C'est bien tombé », s'amusent les musiciens !

LES DOIGTS DE L'HOMME

Norbert Gabriel - Les doigts de l’homme, Le coeur des vivants

.... Avec Les doigts de l’homme, c’est du swing champagne, et du meilleur, des guitares qui chantent avec des voix limpides, suaves, des dentelles de musique pour des paysages à rêver à un bonheur éternel, des notes de cristal le plus fin, rien à voir avec les TGV de la musique speedée, c’est le vol de l’alouette qui est portée par la brise, ou qui plonge à travers les nuages, alternant la grâce et la virtuosité sans en faire une démonstration clinquante, juste la grâce.

L’ajout de percussions mi cajun, mi batterie est particulièrement judicieux avec des couleurs qui flirtent avec l’Orient et ses sortilèges.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Grèn Sémé, poésie de l’engagement

Que l’on ne s’y trompe pas, Grèn Sémé est un groupe de rock qui vient de l’île de la Réunion. Il y a quelques influences de là-bas, comme l’utilisation, par le chanteur Carlo De Sacco, d’un kayamb, percussion indigène. Le chant polyphonique traditionnel aussi, mais ils ne l’ont utilisé que deux ou trois fois. C’est bien dommage car on sent une volonté de recherche dans la musique de ce groupe et cela pourrait apporter une sonorité rare sur le continent.

Nos Enchanteurs - Printival 2017 : belle brochette de muses

Belle brochette d’artistes pour cette soirée dédiée aux muses, sous la houlette de Sam, des Ogres de Barback. Avec un début très réussi par cette annonce off qui nous apprend (et c’est historique) que les muses se réunissent au Mont Parnasse et au Mont Hélicon. Au pays de Boby, c’est parfait. Ensuite, nous avons eu l’arrivée de quatre spécimens habillés en toges qui, après quelques recherches, nous ont ramenés quatre jolies muses : Nolwenn à la contrebasse, Marie à la guitare, Bertille au violon et Barbara au piano. Pour la suite, on regrettera le côté un peu « collage » du passage des artistes, avec assez peu de références au sujet précité.

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Camille Hardouin, la demoiselle reconnue

C’est seule, pieds nus, short et débardeur noir, qu’elle arrive en scène. Camille Hardouin a les cheveux « peints » en bleu, à la manière de Jill Bioskop, l’autre femme piège, celle d’Enki Bilal. Elle démarre avec sa guitare sèche et cherche déjà la nuance, avec sa voix un peu cassée. Juste comme il faut pour nous tenir sous son charme avec Mille bouches : « Mon coeur peut aimer mille hommes / J’ai besoin que tu sois mille hommes / Pour remplir mon ventre… » Serait-ce une sirène croqueuse de marins ? Ses histoires sont un peu abracadabrantes, à l’image de Il m’plait pas où elle fait des bisous au radiateur, propose de l’herbe à sa mère, prend son tube de mascara pour thermomètre, met le chat dans l’frigo et étale du dentifrice sur le pain… Un peu déboussolée, c’te nana. Amoureuse.

Hexagone - Le Printival : Les moments marquants au théâtre de Pézenas

Je t’ai déjà parlé de la soirée d’ouverture au Théâtre de Pézenas avec le concert d’Amélie-les-crayons. Alors cet article évoque les moments marquants des jours suivants dans ce superbe lieu.

Tony Melvil le mercredi 12 Avril. Un concert de qualité d’un artiste singulier. Lui  au chant et à la présence particulière, parfois au violon et quelquefois à la guitare. Entre les chansons, il égrène des textes curieux (en fait ce sont des chroniques d’un chanteur désarmé qu’il publie régulièrement sur son site). Un trio à la belle et forte musicalité, et aux accents rock. Des chansons aux thèmes profonds  comme 3m2 descriptif de la vie dans une cellule de prison ou Des miroirs à l’envers. Des moments poignants voire émouvants et d’autres plutôt délirants.

samedi, 29 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 avril

Les artistes de la semaine : Nino Ferrer, Idir, Hélène Piris,Camille Hardouin, Danièl Waro, Matmatah, Les doigts de l'homme, ...

L'album de la fin de semaine : Idir, Ici et ailleurs

Le concert de la fin de semaine : Matmatah - Piste off ! Le concert (au Splendid, Saint-Quentin)

IDIR

RFI - Les duos transméditerranéens d’Idir

En duo avec Charles Aznavour, Maxime le Forestier, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Tryo, Gérard Lenorman et Henri Salvador, Idir adapte en langue kabyle le patrimoine de la chanson française.

Idir a toujours agi comme un poil à gratter culturel. Bien sûr, il est une voix symbolique de la culture kabyle, disant de sa voix très douce, depuis des décennies, quels sont les dégâts de l’arabisation de l’Algérie. Mais ce n’est pas un hasard qu’il ait intitulé Identités – au pluriel – un de ses albums des années 1990 : il croit que les hommes ne sont pas faits d’une seule culture, d’une seule langue, d’un seul lieu.

HELENE PIRIS

Francofans - Hélène Piris fête la sortie de son Tour du Monde, Par Yves Le Pape

C'est à Agend'Arts que la lyonnaise Hélène Piris a choisi de fêter la sortie de Tour du Monde son tout nouvel album. Agend'Arts, au cœur du quartier de la Croix-Rousse, est une salle lyonnaise qui propose tout au long de la saison et chaque semaine plusieurs concerts de chanson française. La jeune scène lyonnaise y a bien sûr le meilleur accueil mais on vient parfois de loin pour y présenter des spectacles de belle qualité.

DANIEL WARO

RFI - Danyèl Waro, l’engagé poétique

Sept ans après son double-album Aou amwin, le héraut réunionnais Danyèl Waro revient avec monmon, un disque riche, lumineux, aux courbes intimes et spirituelles. En pleine campagne pour l'élection présidentielle française, il nous reçoit chez lui, à Saint-Paul, à La Réunion, pour parcourir en profondeur ses engagements politiques, poétiques, linguistiques. Rencontre.

MATMATAH

RFI - Le rock chargé d'embruns par Matmatah

La session live avec Matmatah pour leur nouvel album Plates Coutures.

En 1998, lorsque Matmatah sort son premier album, La Ouache (800 000 exemplaires vendus), le jeune groupe de Brest ne s'imagine pas encore que le train vient de démarrer, et qu'une fois lancé à pleine vitesse, les escales se feront rares. Contre toute attente, le phénomène Matmatah s'exporte rapidement hors de Bretagne, et le groupe s'affirme comme une place forte du rock hexagonal.
Après dix ans d'absence, le groupe revient avec un nouveau disque porté par le single Marée haute qui raconte un politicien rattrapé par les affaires. « C'est bien tombé », s'amusent les musiciens !

LES DOIGTS DE L'HOMME

Norbert Gabriel - Les doigts de l’homme, Le coeur des vivants

.... Avec Les doigts de l’homme, c’est du swing champagne, et du meilleur, des guitares qui chantent avec des voix limpides, suaves, des dentelles de musique pour des paysages à rêver à un bonheur éternel, des notes de cristal le plus fin, rien à voir avec les TGV de la musique speedée, c’est le vol de l’alouette qui est portée par la brise, ou qui plonge à travers les nuages, alternant la grâce et la virtuosité sans en faire une démonstration clinquante, juste la grâce.

L’ajout de percussions mi cajun, mi batterie est particulièrement judicieux avec des couleurs qui flirtent avec l’Orient et ses sortilèges.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Grèn Sémé, poésie de l’engagement

Que l’on ne s’y trompe pas, Grèn Sémé est un groupe de rock qui vient de l’île de la Réunion. Il y a quelques influences de là-bas, comme l’utilisation, par le chanteur Carlo De Sacco, d’un kayamb, percussion indigène. Le chant polyphonique traditionnel aussi, mais ils ne l’ont utilisé que deux ou trois fois. C’est bien dommage car on sent une volonté de recherche dans la musique de ce groupe et cela pourrait apporter une sonorité rare sur le continent.

Nos Enchanteurs - Printival 2017 : belle brochette de muses

Belle brochette d’artistes pour cette soirée dédiée aux muses, sous la houlette de Sam, des Ogres de Barback. Avec un début très réussi par cette annonce off qui nous apprend (et c’est historique) que les muses se réunissent au Mont Parnasse et au Mont Hélicon. Au pays de Boby, c’est parfait. Ensuite, nous avons eu l’arrivée de quatre spécimens habillés en toges qui, après quelques recherches, nous ont ramenés quatre jolies muses : Nolwenn à la contrebasse, Marie à la guitare, Bertille au violon et Barbara au piano. Pour la suite, on regrettera le côté un peu « collage » du passage des artistes, avec assez peu de références au sujet précité.

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Camille Hardouin, la demoiselle reconnue

C’est seule, pieds nus, short et débardeur noir, qu’elle arrive en scène. Camille Hardouin a les cheveux « peints » en bleu, à la manière de Jill Bioskop, l’autre femme piège, celle d’Enki Bilal. Elle démarre avec sa guitare sèche et cherche déjà la nuance, avec sa voix un peu cassée. Juste comme il faut pour nous tenir sous son charme avec Mille bouches : « Mon coeur peut aimer mille hommes / J’ai besoin que tu sois mille hommes / Pour remplir mon ventre… » Serait-ce une sirène croqueuse de marins ? Ses histoires sont un peu abracadabrantes, à l’image de Il m’plait pas où elle fait des bisous au radiateur, propose de l’herbe à sa mère, prend son tube de mascara pour thermomètre, met le chat dans l’frigo et étale du dentifrice sur le pain… Un peu déboussolée, c’te nana. Amoureuse.

Hexagone - Le Printival : Les moments marquants au théâtre de Pézenas

Je t’ai déjà parlé de la soirée d’ouverture au Théâtre de Pézenas avec le concert d’Amélie-les-crayons. Alors cet article évoque les moments marquants des jours suivants dans ce superbe lieu.

Tony Melvil le mercredi 12 Avril. Un concert de qualité d’un artiste singulier. Lui  au chant et à la présence particulière, parfois au violon et quelquefois à la guitare. Entre les chansons, il égrène des textes curieux (en fait ce sont des chroniques d’un chanteur désarmé qu’il publie régulièrement sur son site). Un trio à la belle et forte musicalité, et aux accents rock. Des chansons aux thèmes profonds  comme 3m2 descriptif de la vie dans une cellule de prison ou Des miroirs à l’envers. Des moments poignants voire émouvants et d’autres plutôt délirants.

vendredi, 28 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 avril

Les artistes de la semaine : Nino Ferrer, Idir, Hélène Piris,Camille Hardouin, Danièl Waro, Matmatah, Les doigts de l'homme, ...

L'album de la fin de semaine : Idir, Ici et ailleurs

IDIR

RFI - Les duos transméditerranéens d’Idir

En duo avec Charles Aznavour, Maxime le Forestier, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Tryo, Gérard Lenorman et Henri Salvador, Idir adapte en langue kabyle le patrimoine de la chanson française.

Idir a toujours agi comme un poil à gratter culturel. Bien sûr, il est une voix symbolique de la culture kabyle, disant de sa voix très douce, depuis des décennies, quels sont les dégâts de l’arabisation de l’Algérie. Mais ce n’est pas un hasard qu’il ait intitulé Identités – au pluriel – un de ses albums des années 1990 : il croit que les hommes ne sont pas faits d’une seule culture, d’une seule langue, d’un seul lieu.

HELENE PIRIS

Francofans - Hélène Piris fête la sortie de son Tour du Monde, Par Yves Le Pape

C'est à Agend'Arts que la lyonnaise Hélène Piris a choisi de fêter la sortie de Tour du Monde son tout nouvel album. Agend'Arts, au cœur du quartier de la Croix-Rousse, est une salle lyonnaise qui propose tout au long de la saison et chaque semaine plusieurs concerts de chanson française. La jeune scène lyonnaise y a bien sûr le meilleur accueil mais on vient parfois de loin pour y présenter des spectacles de belle qualité.

DANIEL WARO

RFI - Danyèl Waro, l’engagé poétique

Sept ans après son double-album Aou amwin, le héraut réunionnais Danyèl Waro revient avec monmon, un disque riche, lumineux, aux courbes intimes et spirituelles. En pleine campagne pour l'élection présidentielle française, il nous reçoit chez lui, à Saint-Paul, à La Réunion, pour parcourir en profondeur ses engagements politiques, poétiques, linguistiques. Rencontre.

MATMATAH

RFI - Le rock chargé d'embruns par Matmatah

La session live avec Matmatah pour leur nouvel album Plates Coutures.

En 1998, lorsque Matmatah sort son premier album, La Ouache (800 000 exemplaires vendus), le jeune groupe de Brest ne s'imagine pas encore que le train vient de démarrer, et qu'une fois lancé à pleine vitesse, les escales se feront rares. Contre toute attente, le phénomène Matmatah s'exporte rapidement hors de Bretagne, et le groupe s'affirme comme une place forte du rock hexagonal.
Après dix ans d'absence, le groupe revient avec un nouveau disque porté par le single Marée haute qui raconte un politicien rattrapé par les affaires. « C'est bien tombé », s'amusent les musiciens !

LES DOIGTS DE L'HOMME

Norbert Gabriel - Les doigts de l’homme, Le coeur des vivants

.... Avec Les doigts de l’homme, c’est du swing champagne, et du meilleur, des guitares qui chantent avec des voix limpides, suaves, des dentelles de musique pour des paysages à rêver à un bonheur éternel, des notes de cristal le plus fin, rien à voir avec les TGV de la musique speedée, c’est le vol de l’alouette qui est portée par la brise, ou qui plonge à travers les nuages, alternant la grâce et la virtuosité sans en faire une démonstration clinquante, juste la grâce.

L’ajout de percussions mi cajun, mi batterie est particulièrement judicieux avec des couleurs qui flirtent avec l’Orient et ses sortilèges.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Grèn Sémé, poésie de l’engagement

Que l’on ne s’y trompe pas, Grèn Sémé est un groupe de rock qui vient de l’île de la Réunion. Il y a quelques influences de là-bas, comme l’utilisation, par le chanteur Carlo De Sacco, d’un kayamb, percussion indigène. Le chant polyphonique traditionnel aussi, mais ils ne l’ont utilisé que deux ou trois fois. C’est bien dommage car on sent une volonté de recherche dans la musique de ce groupe et cela pourrait apporter une sonorité rare sur le continent.

Nos Enchanteurs - Printival 2017 : belle brochette de muses

Belle brochette d’artistes pour cette soirée dédiée aux muses, sous la houlette de Sam, des Ogres de Barback. Avec un début très réussi par cette annonce off qui nous apprend (et c’est historique) que les muses se réunissent au Mont Parnasse et au Mont Hélicon. Au pays de Boby, c’est parfait. Ensuite, nous avons eu l’arrivée de quatre spécimens habillés en toges qui, après quelques recherches, nous ont ramenés quatre jolies muses : Nolwenn à la contrebasse, Marie à la guitare, Bertille au violon et Barbara au piano. Pour la suite, on regrettera le côté un peu « collage » du passage des artistes, avec assez peu de références au sujet précité.

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Camille Hardouin, la demoiselle reconnue

C’est seule, pieds nus, short et débardeur noir, qu’elle arrive en scène. Camille Hardouin a les cheveux « peints » en bleu, à la manière de Jill Bioskop, l’autre femme piège, celle d’Enki Bilal. Elle démarre avec sa guitare sèche et cherche déjà la nuance, avec sa voix un peu cassée. Juste comme il faut pour nous tenir sous son charme avec Mille bouches : « Mon coeur peut aimer mille hommes / J’ai besoin que tu sois mille hommes / Pour remplir mon ventre… » Serait-ce une sirène croqueuse de marins ? Ses histoires sont un peu abracadabrantes, à l’image de Il m’plait pas où elle fait des bisous au radiateur, propose de l’herbe à sa mère, prend son tube de mascara pour thermomètre, met le chat dans l’frigo et étale du dentifrice sur le pain… Un peu déboussolée, c’te nana. Amoureuse.

Hexagone - Le Printival : Les moments marquants au théâtre de Pézenas

Je t’ai déjà parlé de la soirée d’ouverture au Théâtre de Pézenas avec le concert d’Amélie-les-crayons. Alors cet article évoque les moments marquants des jours suivants dans ce superbe lieu.

Tony Melvil le mercredi 12 Avril. Un concert de qualité d’un artiste singulier. Lui  au chant et à la présence particulière, parfois au violon et quelquefois à la guitare. Entre les chansons, il égrène des textes curieux (en fait ce sont des chroniques d’un chanteur désarmé qu’il publie régulièrement sur son site). Un trio à la belle et forte musicalité, et aux accents rock. Des chansons aux thèmes profonds  comme 3m2 descriptif de la vie dans une cellule de prison ou Des miroirs à l’envers. Des moments poignants voire émouvants et d’autres plutôt délirants.