Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 avril 2017

RFI - Les hommes sages de Barbara

C’était l’un des événements de cette nouvelle édition du Printemps de Bourges, une création autour de Barbara. Inaugurant une série d’hommages qui seront rendus à la longue Dame brune tout au long de cette année à l’occasion des vingt ans de sa disparition, Mes hommes réunissait ce 20 avril un beau bouquet de chanteurs autour du pianiste classique Alexandre Tharaud. Ce dernier dit sa passion pour la chanteuse et évoque le concert que nous avons vu au Palais d'Auron.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 22 avril 2017

France Inter - Hommage à Barbara au Printemps de Bourges

Vingt ans cette année que la grande Barbara nous a quitté. Cette commémoration a donné lieu à Mes hommes, réalisé et dirigé par Alexandre Tharaud et présenté au Printemps de Bourges. Mes hommes, c’est la réunion de jeunes chanteurs (nous sommes en présence d’invités uniquement masculins) qui interpréteront chacun une facette de cette icône de la chanson française. Cette réinterprétation du personnage de Barbara permet à Alexandre Tharaud, pianiste de renommée mondiale, de faire connaitre son idole à toutes et à tous, mais également de porter un regard purement masculin sur Barbara.

Ecouter ici
___________________
___________________

Le Monde - Au Printemps de Bourges, des hommes rappellent la « dame brune »

Le 20 avril, le festival a présenté une création en hommage à Barbara, dirigée par le pianiste Alexandre Tharaud.

En 1986, Barbara est venue au Printemps de Bourges. A l’affiche cette année-là, du 28 mars au 6 avril, l’Orchestre national de jazz, Jacques Higelin, The Cramps, Stephan Eicher, Carlos d’Alessio, Didier Lockwood, Claude Nougaro, Indochine, Salif Keita, Madness, Véronique Sanson, I Muvrini… Parmi les « Découvertes du Printemps de Bourges » – devenues depuis « Les Inouïs du Printemps de Bourges » –, L’Affaire Louis’Trio, Chanson Plus Bifluorée, Jacques Haurogné… Avec Barbara, il y avait Gérard Depardieu. Le duo interprétait alors, avec plusieurs musiciens, dont le pianiste Gérard Daguerre, le spectacle Lily Passion en tournée après trente-cinq représentations au Zénith de Paris, du 21 janvier au 19 février. A Bourges, Lily Passion avait été la soirée d’ouverture du festival, le 28 mars.
 
Lire la suite
_________________
_________________

dimanche, 24 avril 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 20 avril

Le clip de la semaine - Lily Luca - «Le Charme Impénétrable Des Artistes Torturés»

Les vidéos de la semaine : Lily Luca, Marc Minelli et Benjamin Biolay

A LA UNE : HEXAGONE LE MAG, LA REVUE TRIMESTRIELLE

Hexagone, la revue trimestrielle

Créé sous la forme d’un webzine en 2014, Hexagone le mag veut tenter l’aventure de la publication papier. Oui, c’est vrai, c’est audacieux autant que suicidaire mais on a décidé d’y croire et d’essayer de proposer ce que l’on peut appeler une offre globale, une publication augmentée, etc. Nommons ça comme on veut, l’idée est simple et consiste à utiliser les différents médias pour ce qu’ils ont de meilleur. Garder les avantages des uns et des autres en laissant leurs faiblesses de côté. Une alchimie du verbe…

BENJAMIN BIOLAY

RFI - L’échappée argentine de Benjamin Biolay, Nouvel album, Palermo Hollywood

Un an après ses reprises de Charles Trenet, quatre ans après son dernier opus de chansons originales Vengeance, Benjamin Biolay revient avec un 7e album : le magnifique et solaire Palermo Hollywood, digne successeur de son album de référence, La Superbe. Le chanteur compositeur de 43 ans a trouvé en Argentine une inspiration luxuriante, mêlant les influences musicales (classique, reggae, world, rock, hip hop) et artistiques, voire sportives (on entend Jorge Luis Borges disant l’un de ses poèmes, Ajedrez, sur Pas Sommeil, ou bien encore un extrait d’un match crucial Argentine/Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde 1986).

Le Figaro - Benjamin Biolay : «Personne ne pouvait blairer Henri Salvador»

Sous ses atours boudeurs et mélancoliques, on ne la fait pas à Benjamin Biolay. Pas même Henri Salvador. C'est ce que révèle une enquête de l'Obs consacrée à Biolay, le patron, qui décortique la carrière du chanteur et son influence au sein de la vie musicale française. La journaliste Sophie Delassein y revient sur les rapports houleux entre Benjamin Biolay et le jazzman qu'il avait remis sur les rails en 2000 grâce à l'album Chambre avec vue, cosigné avec Keren Ann.

CLARIKA

Télérama - En concert à la Cigale : Clarika, l'enchantement permanent

Peu importe que ses deux filles aient désormais dix-huit et quatorze ans. Ce jour-là, Clarika n'aurait sacrifié pour rien au monde à ce rituel familial : la chasse aux œufs de Pâques. Une fois la récolte achevée, on la retrouve dans un café de la rue d'Oberkampf, à quelques pas de son domicile. C'est une nana nature qui ne se la raconte pas. Chez elle, tout n'est que jovialité réjouissante, simplicité sans manière, lucidité savoureuse, optimisme et bienveillance. Du haut de ses quarante-neuf printemps, la femme est ce qu'il est convenu d'appeler une chanteuse chevronnée. En marge de sa pimpante discographie qui s'élève à sept unités, on l'aura vue ces dernières années jouer les invités sur l'album de duos de Michel Delpech, s'essayer à l'exercice du concert littéraire et s'acoquiner avec Daphné dans un spectacle enivrant (le souvenir de son interprétation renversante de La chanson de Paul de Reggiani est encore tenace). Artiste féminine majeure, précieuse et audacieuse, à défaut de populaire. D'ailleurs dans un élan facétieux, elle prend le degré de sa notoriété à rebrousse-poil et organise ses (premiers) adieux au Palace en 2010.

PRINTEMPS DE BOURGES

Le Monde - Printemps de Bourges 2016 : ce qu’on a vu et entendu
 
Pour la 40e édition du Printemps de Bourges, Le Monde.fr s’est entretenu avec les artistes qui font l’âme du festival, qu’ils soient têtes d’affiche ou jeunes pousses en devenir. Rencontres en musique et en trois objets avec ceux qui ont fait bouger les festivaliers.
RFI, 40e Printemps de Bourges, photos de famille, De Radio Elvis à Bernard Lavilliers

Pour célébrer son quarantième anniversaire mercredi 13 avril, le Printemps de Bourges s'est souvenu. Un spectacle collégial a mis en lumière l'histoire de ce festival qui a marqué la musique populaire en France. RFI Musique était dans la salle pour ce spectacle tenu, à l'affiche pour le moins éclectique.

PASCAL NEGRE

Le Monde - Pascal Nègre à pleins tubes

Laurent Télo, journaliste à M, s’est intéressé aux années Pascal Nègre, ancien PDG de la major Universal Music France, qu’il a quitté en février. Avec son départ, un chapitre de l’industrie musicale se clôt. Celui des décennies 1980 et 1990, époque du show-biz où l’argent coule à flots. Pot-pourri.

PRINTIVAL
 
 
Comme l’an passé, je viens te parler de ce festival que j’apprécie : ce sera ma sixième année consécutive de présence in-extenso, sur les quatre jours ! Et cette année, le Printival a choisi Hexagone parmi ses partenaires. Aussi j’ai eu le plaisir d’échanger avec Dany Lapointe, la directrice du festival et nous allons, ensemble te présenter la belle programmation et les principales caractéristiques de cette édition.
 
CLEMENT BERTRAND
 

Peau bleue… que voilà un nom bien senti pour ce quatrième album de l’Islais Clément Bertrand : bleu comme la mer dont est issu ce drôle de « poisson », mais une eau pas si claire que ça, une eau trouble, profonde, dense, où l’on à peine à nager, celle d’une vie avec ses blessures, ses désirs, ses angoisses, toute l’âpreté d’un vécu. Album bleu comme le blues électrique qui baigne toutes les chansons à grands coups de guitares, de rifs rageurs, musique brute comme le rock pour souligner les mots râpeux, la langue osée et sans détour, sans concession.

EP

Libé - L’EP, succès à plus d’un titre, Par Patrice Demailly

Il a contribué au couronnement de la reine Christine, au triomphe de Fauve, à l’avènement de Feu ! Chatterton, Radio Elvis, Hyphen Hyphen ou Benjamin Clementine. L’EP creuse un nouveau sillon. Il est pratiquement devenu le passage obligatoire pour les artistes émergents avant l’envol définitif du premier album. Un passeport sur lequel sont gravés quatre titres, six pour les plus gourmands. Il permet d’affirmer un style, un univers, une singularité.

LIANE FOLY

RFI - Liane Foly, nouvelle parenthèse, Nouvel album, Crooneuse

Après un silence discographique de huit ans, Liane Foly "relooke" des titres déjà existants. En formule big bang, elle s'empare d'un répertoire à grande majorité masculin et saute de Jean-Louis Aubert à Léo Ferré, de Michel Jonasz à Julien Clerc. Interview.

LISE MARTIN

Claude Fèvre - Lise Martin sur la corde sensible

Lise Martin, un nom qui a déjà fait son bonhomme de chemin dans notre monde de la Chanson. Si vous voulez vraiment tout savoir sur l’histoire de cette chanteuse, son parcours à la recherche de sa voix/voie déjà bien dessinée par une éducation tournée vers les arts, vous irez lire le très long et très beau portrait qu’en trace David Desreumaux (Hexagone).

La voici à Toulouse, chez nos amis de Chez ta mère, incontournables défricheurs de talents. Ce préambule souligne seulement que la Chanson a d’incontestables soutiens sans qui elle aurait bien du mal à survivre… Peut-être ce réseau « alternatif », ô combien, répond-il à sa façon aux questionnements actuels des Nuits debout.

BARKAN

Nos Enchanteurs - Par monts, Barkan et par vaux

Ça fait bien longtemps que le nom de Jean-Guy Barkan est inscrit dans la chanson. Tant d’ailleurs qu’on ne sait où il trouve sa source. Dans son itinéraire, ce chanteur de l’est de la France nous a gratifié de pièces intéressantes. Comme jadis cet album consacré à Gordon Lighfoot, un Canadien anglophone inconnu dans l’hexagone. C’était il y a trente ans et déjà son quatrième album. D’autres suivirent, dont cet autre entièrement consacré à Jean Richepin, La chanson des gueux. Que nous vous recommandons.

CHRISTOPHE

Nos Enchanteurs - Christophe, les vertiges du k.o.

.... Les tenants de la chanson rationnelle passeront donc leur chemin. Les autres amateurs, ceux qui ne rechignent pas à se laisser porter par la musique et à s’abandonner à la rêverie, seront aux anges. Car disons-le, ce disque est une brillante réussite, juste entachée de l’ultime morceau bonus (Mes nuits blanches), maladroite tentative d’électro-pop aux relents de rap. Les synthés, comme sur ses derniers opus, s’y taillent bien entendu la part du lion, mais l’aspect symphonique n’a pas été oublié, porté par des cordes venant donner de l’ampleur aux bidouillages électroniques du chanteur. Liant la sauce, la voix unique de Christophe, fragile dans ses aigus, éraillée dans ses graves, finit de rendre le tout indispensable. Avec un peu de bonne volonté de la part du grand public (auquel ce disque ne s’adresse pas, malgré la réelle popularité de l’artiste), Océan d’amour ou Stella Botox pourraient même devenir des tubes.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Passage à l’acte : le je devient jeu

Passage à l’acte 6 n’est pas vraiment le nouvel album de Nicolas Jules. Il n’y écrit aucun texte et n’y chante pas. Non. C’est le je qui devient jeu, car Nicolas Jules y joue.

DANS L'SHED

Nos Enchanteurs - Dans l’Shed, une cabane au Canada

Et nous pouvons compter sur le duo Eric Dion et André Lavergne venu tout droit de sa Gaspésie natale (belle région du cœur du Québec dont la route 132 fait le tour) pour défendre leur langue. Leur nom, c’est Dans l’Shed – oui, tout en étant très attachés à la francophonie, les Québécois mixent aussi beaucoup de mots anglais  prononcés avec l’accent du cru – et ça veut tout simplement dire dans la cabane (au fond du jardin ou, je vous vois venir, au Canada !). Ces jeunes gens correspondent exactement à l’idée qu’on se fait des Québécois, la voix douce et l’allure saine, inspirés tant des chansons traditionnelles que du folk country blues du continent nord américain, habitués aux grands espaces comme aux grands ou aux petits  sentiments, voyageant dans le Manitoba à Winnipeg, empruntant la Rivière Rouge en une jolie ballade amoureuse, ou rejoignant Paris, Toulouse,  la Provence ou le Lac Léman.

ALCAZ

Nos Enchanteurs - Alcaz, chantres du bonheur

Alcaz étant les chantres du bonheur, ce sera un bon choix de rappel. Tout est fait dans ce spectacle pour nous réchauffer le cœur, depuis les statuettes reproduisant le couple, leurs tenues rouges et noires, robe de jeune fille imprimée pour elle sous veste noire, avec le détail des chaussures vermillonnées. Jusqu’au chaleureux décor, la suspension chinoise, les tabourets hauts et les lumières ad hoc. Les boîtes à musique et  à vent, sifflets, tambourin se mêlent aux guitares classiques ou électriques pour nous composer des mélodies joyeuses, à peine coupées de titres plus sombres, tel ces araignées des falaises de Baudelaire. En duo ou en alternance, voix douce pour elle, plus râpeuse pour lui l’ancien rockeur,  tout ce qui constitue une vie se succède.

CYRILLE GALLAIS

Nos Enchanteurs - Le grand dessein de Cyrille Gallais

... Les vers de Gallais nous instruisent de situations et d’ambiances, ils sont en eux littérature… De mots qui en écrivent d’autres, qui décrivent. D’émotions, si bien servies.

 

jeudi, 21 avril 2016

L'actualité de la chanson française du 8 au 14 avril

Les vidéos de la semaine : Nicolas Michaux, Christopher Murray, Jil is Lucky....

Le clip de la semaine - Jil Is Lucky - Le goût de l'aventure

Le concert de la fin de semaine : ACOUSTIC avec GiedRé - L’intégrale / TV5MONDE

Bien reçu.... merci : Mathilde, Je les aime tous

A LA UNE : NICOLAS MICHAUX

Le Soir - L’homme fort de la semaine: Nicolas Michaux

Quand on rencontre Nicolas Michaux, chemise pull pantalon sages et feuilles de menthe en carafe d’eau devant lui, c’est l’effet gendre parfait. L’élégance intelligente, à l’image de son album, mélancolie pop et poésie lumineuse… Rien à voir avec l’énergie viscérale et la sexualité rock de son récent concert à Bruxelles en solo. La bête dans le beau. Cette dualité-là se retrouve dans son propos d’ailleurs, plus politique qu’auparavant. Car dans ses chansons, il parle aussi de notre société, surpeuplée, surconsommée, en crise, dans laquelle les îles désertes n’existent plus. La dualité est alors celle de la liberté à l’épreuve de la collectivité. Ou comment rester soi avec l’autre, les autres. En couple comme en groupe.

Télérama - Nicolas Michaux, chanteur belge et branché

Ascendants Ce Liégeois d'origine a appris la musique en reprenant, avec des copains de fac, les classiques anglais des sixties : Beatles, Kinks ou Rolling Stones. S'il confesse aussi un goût pour les rythmes africains et s'il s'autorise, sur scène, de petits déhanchements, ce sont toutefois les songwriters qui ont sa préférence, quelle que soit leur langue. « J'ai grandi en écoutant Barbara, Ferré, Brassens, Brel... Je vois un fil rouge évident entre eux et Tom Waits ou Leonard Cohen. Des artistes qui pensent que l'écriture de chansons mérite qu'on prenne des risques, qu'on s'y dévoile. »

Le Vif - Nicolas Michaux: "J'aime l'idée de faire beaucoup avec peu"

Il fut un temps où Nicolas Michaux avait la barbe nettement plus fournie. Vous vous en souvenez peut-être: c'était quand il officiait au sein d'Eté 67, feu de paille chanson-folk liégeois -deux albums, dont le joli succès du premier disque éponyme (16.000 ventes). Le chanteur du groupe arborait alors une pilosité folkeuse qui pouvait lui donner des airs de Crusoé. Aujourd'hui, le poil est toujours là mais ne dépasse pas les quatre jours: "Tu sais bien que les îles désertes n'existent plus", annonce Nicolas Michaux sur son premier album solo... Le disque en question s'intitule A la vie, à la mort, et débute par le morceau Nouveau départ. Puisque c'est en effet bien de cela qu'il s'agit.

Libé - Nicolas Michaux pop ciselée

Aucun signe extérieur de belgitude chez Nicolas Michaux. Elle ne suinte pas de chaque pore de sa peau tel un Jacques Brel des temps modernes. Elle n’est pas non plus brandie en étendard comme chez Arno. Mieux, ce Liégeois perd même son accent lorsqu’il chante. Strawberry Fields Forever des Beatles, Trois Petites Notes de musique d’Yves Montand et I Just Called to Say I Love You de Stevie Wonder, ses trois chansons cultes, situent parfaitement un horizon musical tout en pastel et délicatesse.

CHRISTOPHER MURRAY

Hexagone - Christopher Murray, une chanson française aux sonorités anglo-saxonnes

C’est Anne Sylvestre qui a fait de Christopher Murray le chanteur qu’il est devenu. Et il chante aujourd’hui les chansons d’Anne dans un spectacle qu’il a monté avec ses amis, mais il chante également ses propres chansons. Son 4ème album, D’un océan à l’autre, est sorti en 2012. Agend’Arts, la salle lyonnaise, lui a proposé 3 soirées en avril. Une belle occasion de faire connaître son répertoire et d’inviter de nombreux amis à partager la scène avec lui. Je l’ai rencontré récemment et nous avons longuement échangé sur son parcours musical et ses métiers d’enseignant et  d’auteur-compositeur-interprète.

PRINTEMPS DE BOUGES

 
Au hasard des allées du 40e Printemps de Bourges, les artistes – inconnus ou stars, débutants ou vétérans – ont répondu aux exigences, somme toute modestes, de l'équipe du Monde : se définir en trois objets, jouer et/ou chanter un titre.
 
 
Jane Birkin, Bernard Lavilliers, Miossec, Dominique A, Izia ou Youssoupha... Le Printemps de Bourges s'offre mercredi soir une belle création mêlant les styles et les générations, pour évoquer ses quatre décennies d'histoire avec des reprises et des paroles de festivaliers.
 
 
Connu pour faire éclore les talents de la scène musicale française, le Printemps de Bourges a ouvert sa 40ème édition mardi. Chaque année depuis 1985, le festival met un point d’honneur à trouver des perles, encore méconnues, dans toute la France.

Plus de 3000 artistes tentent Les iNOUïS mais seulement une trentaine d’entre eux sont retenus. Parmi les éditions précédentes, Christine and The Queens en 2012, Fauve en 2013 ou encore Zebda en 1990 et Mano Negra en 1988.

Les Inrocks - 40 ans de Printemps de Bourges en 40 morceaux

Cette semaine, du 12 au 17 avril, le Printemps de Bourges fête ses 40 ans. On y retrouvera, comme chaque année depuis 1977, une grosse programmation mêlant têtes d’affiche et nouveaux noms de la scène d’ici et d’ailleurs, dans tous les genres et sur un tas de scènes éparpillées dans Bourges. De Katerine à Salut C’est Cool, de Ben Klock à Grand Blanc, de Jeanne Added à Lola Marsh, de La Femme à Ala.ni, de Jeanne Cherhal à MHD, de Bachar Mar-Khalifé à Flavien Berger, le tout en oubliant plein de monde (la programmation complète est à retrouver sur le site du festival), ils seront tous là pour continuer de faire vivre une institution qui n’a pas pris une ride.

Culturebox - "Nord" prend la direction des Inouïs du Printemps de Bourges avec sa pop élancée

Il s'appelle Nord, vient de Rouen et s'apprête à chanter devant le public des Inouïs du Printemps de Bourges. Xavier Feugray de son vrai nom, distille une pop élégante tout en français. Après Bourges, il sera en concert au point Ephémère à Paris le 17 mai puis sur la route des concerts pour présenter son premier EP "L'amour s'en va".

France 3 - Printemps de Bourges : Retour sur 40 Printemps en 40 vidéos

Du 12 au 17 avril 2016, le Printemps de Bourges fêtera sa 40ème édition. L'occasion pour France 3 de revenir sur ce grand festival qui a vu défiler de nombreux artistes. Nous avons sélectionné pour vous 40 vidéos, une par année, afin de replonger ensemble dans les archives d'un événement culturel

Culturebox - L.E.J : de Youtube au Printemps de Bourges, un rêve devenu réalité

Lucie, Elisa et Juliette, 20 ans passés, composent le groupe L.E.J. Leur carrière a débuté sur Youtube grâce à la vidéo "Summer 2015", postée il y a tout juste un an. Mardi 12 avril 2016, elles ouvraient le Printemps de Bourges aux côtés de Marina Kaye et Mika… Retour sur une ascension rapide et inattendue...

C'est déjà ça - Au Printemps, KillASon et Lysistrata bourgeonnent

KillASon affiche un talent insolent, à tout juste 20 ans. Il représente le Poitou-Charentes aux Inouïs du Printemps de Bourges, catégorie hip hop. Finalistes régionaux, les Saintais de Lysistrata s'y rendent sans complexes exposer leur rock instrumental survitaminé

RENAUD

Culturebox - Nouvel album de Renaud : un démarrage jamais vu depuis dix ans

La firme Warner a annoncé vendredi que le nouvel album de Renaud, portant simplement son nom pour titre, avait enregistré la meilleure vente sur une première semaine depuis "plus de dix ans".

Nos Enchanteurs - Renaud, l’émotion lui va si bien

L’album est assez inégal mais la résurrection du chanteur et l’émotion qui va avec devraient compenser allègrement quelques manques dans l’écriture. S’il se posait hier la question de « mettre de la musique sur la vie d’un flic » (La ballade de Willy Brouillard), il y a eu entretemps Charlie-Hebdo et l’hyper casher en janvier 2015 et Renaud désormais l’embrasse comme un symbole de fraternité retrouvée au delà des positions partisanes, sans oublier pour autant d’égratigner le petit défilé des puissants « sous ministres et petits rois sans gloire. » Avec Hyper cacher, Renaud nous bouleverse en relatant l’enfer de cette barbarie, vibrant hommage aux victimes de la communauté juive à qui il souhaite de reposer en paix à Jérusalem, sur la terre de leurs pères, au soleil d’Israël ».

GRECO

Culturebox - "Convalescente", Juliette Gréco suspend sa tournée jusqu'à l'automne

Juliette Gréco, en "convalescence" après avoir été victime fin mars d'un accident vasculaire cérébral (AVC), a suspendu sa tournée jusqu'à l'automne prochain, a annoncé lundi son producteur Quartier Libre Productions.

JEAN-LOUIS MURAT

Télérama - JL Murat, Morituri

Morituri. En latin : « Ceux qui vont mourir. » Ainsi s'annonçaient les gladiateurs dans les arènes de Rome. Jean-Louis Murat prédit-il sa disparition ? C'est un monde en entier dont il dit ici l'effacement progressif. Et regretté. Car si, a priori, l'Auvergnat n'a pas grand-chose du gladiateur, sans doute a-t-il du résistant ; résistant à l'époque et sa prétendue modernité ; à la disparition de repères, de valeurs, de paysages et de visages ; au mépris de la nature et à l'exil des campagnes, dont il chante les beautés comme il vanterait les charmes d'une fiancée. L'actualité des derniers mois n'a sû­rement fait qu'aviver le sentiment de perte... Du moins est-ce ce qu'on déduit de ce disque.

La Montagne - « Morituri » : En arrivant chez Jean-Louis Murat

Jour blanc sur les pistes. Le ciel est si bas qu’il touche presque l’herbe renaissante. Derniers lacets de route avant d’arriver chez Murat. Par là-haut, côté Guéry. Depuis quelques minutes, Morituri, son nouvel album habille (habite ?) l’espace. Il y a quelque chose d’assez magique – qui relève peut-être du conditionnement, il faut l’avouer – à l’écouter ici?; comme s’il était un élément du paysage. Morituri suit les remarquables Toboggan et Babel. Il est beau, au sens de l’adjectif et du philosophique - qui réalise un idéal par rapport à son genre. « Ce que tu fais est imprégné de l’endroit où tu vis, bien sûr, mais je détesterais par-dessus tout devenir un chanteur AOC […] Pour Babel, l’idée était de faire un album sur un canton. Là, j’ai pris la température du pays. J’ai changé d’échelle ». Le pays, et son climat…

Slate - Avé Murat, ceux qui ont vu mourir 2015 te saluent

Après avoir chanté l’an dernier sa région dans Babel, le chanteur français a, pour la première fois, voulu raconter l’année en cours. Le disque s’appelle Morituri, ce mot latin signifiant «ceux qui vont mourir». Tout au long de l’année, Murat a pris des notes, écouté la radio, lu la presse et mis l’actualité en résonance avec l’Histoire qu’il chérit. A l’inverse des chanteurs centrés sur leur nombril ou de ceux «engagés», il a trouvé une voie médiane et s'est mis «hors-jeu».

Froggy's Delight - JL Murat, Morituri

Après un disque Babel enregistré avec The Delano Orchestra, où il était beaucoup question de sa géographie personnelle, c’est-à-dire l’Auvergne de la Godivelle à Compains, et de Pessade à Courbange, voilà venir Morituri - ceux qui vont mourir en latin (pouce vers le bas pour les jeunes) - annoncé comme un album réaction à 2015.

SHELLER

Libé - William Sheller, désenchanté

L’homme sait se faire désirer. Parfois par choix, parfois malgré lui. Le 23 octobre 2015, sortait Stylus, le dix-huitième album de William Sheller, sept ans après son dernier opus, bâti tout comme ses précédentes œuvres «à la manière d’un architecte». Autant dire une éternité pour les fidèles du gentleman de la chanson française, aussi classe humainement que sa musique peut creuser un sillon classique. Peu avant, des ennuis de santé avaient contraint le dandy cool à annuler les deux soirées prévues en décembre au Théâtre des Folies Bergère parisiennes, représentations qu’il donnera ces jeudi, vendredi et samedi dans le même lieu. L’arrêt forcé du blond auteur-compositeur-chanteur, qui avait déjà vécu une année 2014 compliquée sur le plan médical, était triste à apprendre, mais la nouvelle ne nous avait pas surpris.

EMILY LOIZEAU

C'est déjà ça - Loizeau et Mona arrivent... elles sont déjà là

Un mois avant la sortie de son quatrième album (le 6 mai), Emily Loizeau était sur la scène de Brignais (69) vendredi soir. Dans un spectacle en rodage, l’occasion de découvrir ses nouvelles chansons issues de la pièce de théâtre créée à Paris en janvier 2015

FRANCIS LEMARQUE

La Terrasse - Redécouvrir Francis Lemarque

Ce projet compte parmi les créations les plus inattendues de la saison. Romain Didier, auteur-compositeur-interprète de référence, se souvient de ses premiers pas dans le métier, de la longue amitié et des collaborations qui l’unirent à ce géant de la chanson, né Nathan Korb en 1917 à Paris, fils d’immigrés d’Europe de l’Est, devenu célèbre sous le nom de Francis Lemarque… On a un peu oublié que les plus grands, de Piaf à Montand, de Tino Rossi à Juliette Greco, ont servi ses chansons. Avec la complicité de Niobé, Romain Didier vient nous réveiller l’oreille et la mémoire…

DIONYSOS

Hexagone - Dionysos au Festival Chorus 2016

Vendredi 1er avril, Dionysos a ouvert l’édition 2016 du Festival Chorus (installé sur le parvis de la Défense pour 10 jours).

Le concert a commencé par quelques morceaux du dernier album Vampire en pyjama. C’est ce disque qui m’a donné envie de redécouvrir Dionysos, que je ne connaissais jusque-là que de (trop) loin et de creuser davantage le sujet. Après m’être plongée dans la discographie et après avoir lu les livres de Mathias Malzieu (qui sont de véritables compléments des disques), j’ai été à la fois convaincue par la qualité et touchée par l’univers. J’avais donc hâte de voir Dionysos sur scène !

STTELLA

Sttellla lutte finale, grattons-nous des deux mains

Qu’on se le dise une bonne fois pour toutes : Sttellla est le plus grand chanteur que la Belgique ait jamais enfanté ! A côté de lui, Stromae peut se faire empapaouter, Maurane pleurer dans les bras de son Bob de frère et Jacques n’est qu’une brêle.Vous ne me croyez pas ? Démonstration en cinq points avec son nouvel opus

BOBEY

Hexagone - Louis-Noël Bobey, capital de l’enfance

Je n’ai pas encore fini de te parler du festival Détours de Chant. Celui-ci avait invité le 5 février Louis-Noël Bobey pour les Coups de pousses. Conteur des temps modernes, en chansons ou slams aux belles trouvailles textuelles, Bobey brosse les portraits de gens ou d’endroits. De ce bonhomme, qui utilise parfois le patois bressan, se dégage de l’humanité et du naturel. Sourire aux lèvres, toujours à l’écoute du moment présent, je ne l’ai pas encore vu donné deux concerts semblables. Hexagone a déjà chroniqué son concert au festival d’Avignon l’été dernier, son passage Chez ta mère et sa venue aux Chantons sous les toits en novembre dernier. J’ai donc profité de son passage toulousain pour évoquer avec lui son parcours. L’entretien a eu lieu dans un appartement, entre une bonne soupe et un verre de rhum arrangé (merci Micheline 1). Je ne peux pas te retranscrire les nombreux éclats de rire, les moments de réflexion, les moments sans parole à… déguster la soupe. Et c’est bien dommage ! Comme dans ses concerts, un beau moment d’échange et de naturel. 

PIERRICK VIVARES

Claude Févre - Pierrick Vivarès, l’envol en trio du Ph(o)enix

Il y a quatre jours seulement Pierrick Vivarès fêtait chez lui, à Lyon, avec ses invités, la sortie de son tout nouveau « PH(O)ENIX ». Le voici dans le Tarn, dans la salle des fêtes du petit village de Montans. Ici on ne connaît pas seulement le Gaillac – les vignerons soutiennent l’association ! — on connaît aussi la chanson grâce à la passion de quelques militants obstinés. On vient en famille découvrir les artistes que personne n’a jamais vus à la télé et qui vous valent chaque fois la même question : Mais pourquoi donc ??…

vendredi, 15 avril 2016

Louise Attaque fait son retour au Printemps de Bourges


Louise Attaque fait son retour au Printemps de... par lemondefr

jeudi, 14 avril 2016

Emily LOIZEAU et B. VEDEL : "Les 40 ans du printemps de Bourges"


Emily LOIZEAU et B. VEDEL : "Les 40 ans du... par tv5mondelinvite

Expliquez-nous... le Printemps de Bourges


Expliquez-nous... le Printemps de Bourges par FranceInfo

Printemps de Bourges 2016


Teaser - Printemps de Bourges 2016 par culturebox

1977: le Printemps de Bourges, festival des "marginaux" et de "l'autre chanson"


1977: le Printemps de Bourges, festival des... par FranceInfo