Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 mai 2020

L'actualité de la chanson, spéciale Covid et Jour d'après, du 8 au 15 mai

Le clip de la semaine : Mathieu Barbances, La chanson masquée

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 9

Du 4 au 11 mai  dernier épisode  du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 9

Cette fois, nous y sommes… 11 mai 2020, un premier pas vers un retour à la vie… Un pas mal assuré certes,  un pas qui nous ferait dire comme Barbara dans les derniers fragments de ses Mémoires… « Ne jamais perdre espoir. / Vouloir recommencer. / Avoir peur mais avancer toujours ».  Cette phrase qu’elle se répétait et répétait aux autres comme un mantra, cette phrase écrite sur la malle métallique où elle rangeait ses habits de scène, ses maquillages afin de ne jamais l’oublier.

Cette fois, nous y sommes après huit semaines d’une vie, chacun, chacune,  dans son abri, son refuge, sa prison, sa cage, son cocon, sa tanière… Le choix du mot nous appartient et signe notre rapport à ce repli imposé.
_______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Le confinement n’a pas bridé l’imaginaire de nos artistes, loin de là. Isolés dans la nature, ils chantent avec les oiseaux. Coincé(e) dans un appartement, c’est Juliette qui chante pour tous les Roméos du coin, ou Cyrano pour toutes ses Roxanes, renversant le principe de l’aubade. Seuls ils.elles s’accompagnent à la guitare ou au piano, ou réalisent des live à distance avec leurs musiciens. Sans moyens ils montent des images, réalisent des animations avec des dessins, des objets, débordant de créativité.
Ils rient, s’inquiètent, réfléchissent, prennent le juste poids des valeurs et des gens, attendent ou espèrent, et dénoncent aussi les erreurs qui ont conduit à la crise sanitaire, ou l’ont aggravée…
__________________

Libé - «Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence»

Après avoir interpellé Emmanuel Macron sur le sort des intermittents, le collectif de plus de 800 personnalités du monde de la culture repart à l'attaque en soutien aux intérimaires et autres «extras» du secteur, massivement hors des radars des politiques de soutien mises en œuvre par le gouvernement et qui vont basculer au RSA.
___________________

Fondation Jean Jaurès - Confinement : comment le monde de la musique se réinvente-t-il ?

Événements de dimension mondiale, sessions live, prime aux réseaux sociaux : en dépit du contexte, l’industrie musicale tente de continuer à divertir. Mais comment donc les artistes gardent-ils le contact avec leur public en temps de confinement ? Laurent-David Samama livre une deuxième analyse pour la série de la Fondation Jean-Jaurès consacrée à la place des artistes et de la culture durant le confinement
 
I - Annulations et reports en cascade

Il y a quelques jours, ils auraient dû être des dizaines de milliers à se ruer vers l’Empire Polo Club d’Indio, en Californie. D’ordinaire attirés par un line-up dantesque, arborant headbands, minishorts et autres crop-tops de circonstance, les festivaliers de Coachella – cette engeance ultra-privilégiée et minutieusement lookée constituant la Mecque du cool – n’ont cette fois pas pu profiter des deux week-ends de concerts prévus sous le soleil de la « cité des anges ». La faute au coronavirus qui, d’annulations en annulations, a décimé le minutieux enchaînement des festivals à l’échelle mondiale. Perte estimée : 700 millions de dollars pour les organisateurs et tout l’écosystème autour du festival californien, du secteur hôtelier à celui de la restauration.
__________________

France Info - "La javanaise" : 3 600 vidéos d'amateurs envoyées pour un concert confiné avec Jane Birkin sur France Musique

Le projet "le temps d'une chanson", imaginé par la Maîtrise de Radio France et le Théâtre du Chatelet avec France Musique, autour de "'La javanaise" de Serge Gainsbourg, a réuni 3 600 vidéos d'amateurs de tous âges. Le concert, avec la participation de Jane Birkin, a été diffusé ce samedi à 18h.

L'appel à former un "grand chœur virtuel" a remporté un franc succès. 3 600 vidéos d’amateurs de tous âges ont été envoyées à France Musique, dont celle de Jane Birkin qui s’est associée spontanément à cette opération. Les 640 premières vidéos reçues ont été montées et mixées par le service vidéo de Radio France. Grâce à des tutoriels vidéo pour quatre voix diffusés en ligne, les participants ont pu s'entraîner à reprendre la célèbre chanson de Serge Gainsbourg.
__________________

France Inter - "Là où nous ne sommes plus grand chose et où nous ne chantons plus que devant nos miroirs" - Eddy de Pretto

Eddy de Pretto est chanteur. Son premier album, "Kid", a paru en 2018. Dans cette lettre adressée à sa voix, il éclaire la manière dont le confinement l'a momentanément réduit au silence.
______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [2]

Dur, encore plus dur en cette période confinée d’émerger sur la toile de la pléthore d’artistes qui s’offre gratuitement au public, menacés de disparition tant matériellement si toute rémunération leur est interdite, que médiatiquement. La dure loi du marché se fait encore sentir malgré les actions solidaires, et la curiosité du public finit par s’émousser devant tant de spectacles.
_________________

Le Parisien : Confinement : Camille gagne un concours de chant en parodiant une chanson d’Aznavour

« Seule avec Nathan », la chanson parodique d’une Montpelliéraine primée sur Facebook.

Et voici la lauréate 2020 de la version confinée de « The Voice » organisée sur Facebook par AZ Music, une entreprise de sonorisation de Mauguio (Hérault). Il s'agit de Camille Lebreton, 30 ans, chanteuse et comédienne, et de son compagnon Jonathan Gilly, 38 ans, auteur-compositeur, autrement nommés les Brimborions. Pour se « voir déjà en haut de l'affiche », ces Montpelliérains ont posté une version parodique et hyper calorique de « J'habite seul avec maman », le tube de Charles Aznavour. Cela devient alors « J'habite seule avec Nathan ». « L'idée est venue en chantant sous la douche et puis le texte est arrivé très vite, en moins de vingt minutes », raconte Camille.
___________________

France Bleu - Coronavirus au Pays basque : elle adapte des chansons françaises en basque sur le thème du confinement

Pendant cette période inédite de confinement en France, de nombreuses initiatives, vidéos, montages explosent sur les réseaux sociaux. C'est le cas des chansons créées par Maryse Urruty, une comédienne bayonnaise.
__________________

France Bleu - Coronavirus : une chanson pour dire "merci" aux agents de la RATP

Une trentaine d'artistes ont enregistré une chanson pour rendre hommage et remercier les agents de la RATP. "Vous nous donnez des ailes" réunit des musiciens du métro et des amis du compositeur Nathan Harnau.
_________________

France 3 - Covid-19. « La Chanson du Corona » l'hommage musical d'une école du Doubs aux soignants et métiers essentiels

Les enfants de l'école primaire de Roches-lés-Blamont dans le Doubs chantent leur gratitude envers les personnes les plus exposées à l'épidémie de Coronavirus. Composé par le directeur de l'école, illustré par les dessins d'enfants, le clip de "La Chanson du Corona" colore cette période troublée
________________

France Bleu - Coronavirus : en Béarn, dans les écoles de Lescar, un clip et une chanson pour apprendre à se laver les mains

Le retour des enfants dans les écoles va passer par le respect des gestes barrière, et on sait que pour les plus petits ce ne sera pas facile. A Lescar le service périscolaire a eu une idée pour rendre ludique et efficace le lavage des mains.
____________________

 
Le coronavirus touche aussi les musiciens et Dan Laurens s'en est sorti après plusieurs semaines de combat. Rétabli, il s'attaque, seul, à une chanson symbolique des Beatles et c'est très beau. 

Après un mois de confinement et plusieurs semaines à guérir de ce satané virus, Dan Laurens a repris le chemin de son studio pour partager à son tour un peu de musique.
___________________

Corse Info - Covid-19 - « Mille et une voix » pour « chanson d'après ! » avec I Muvrini

I Muvrini en sont presque restés sans voix : en l'espace de quelques jours mille et une voix se sont manifestées pour participer à la "chanson d'après, canzona pà dopu", leur projet entre confinés pour célébrer l'après-Covid 19. Ils disent leur satisfaction dans ce texte qu'ils nous ont fait parvenir
___________________

La Voix du Nord - «Covid», la nouvelle chanson du poète «punk» bruaysien Crazy horse

jeudi, 25 janvier 2018

Alcaz "Les yeux dans les yeux"

mercredi, 24 janvier 2018

L'actualité de la chanson du 12 au 18 janvier

L'album de la semaine : Adrienne Pauly, A vos amours

Le clip de la semaine : Adrienne Pauly - L'excusemoihiste

Les artistes de la semaine : Adrienne Pauly, Vendredi sur mer, Alcaz, Phanee de Pool, Gypsetters, La Villa Ginette

ALCAZ

Nos Enchanteurs - Alcaz, toujours par grand vent

De la suite dans les idées. Et des vents qui les portent… Est-ce Le vent fripon, disque tout entier consacré au père Brassens, que ce duo a réalisé il y a quelques années, toujours est-il que l’amour est de nouveau Porté[s] par les vents chez Alcaz. Des vents amoureux, des brises de baisers…

ALYSCE

Nos Enchanteurs - Alysce au pays des merveilles

On ne sait tout à fait son âge, encore moins son avenir, mais sa voix est volontairement gamine, comme fixée, rivée dans l’adolescence. On dirait bien « dans l’enfance » s’il n’y avait ces ardents désirs d’amour et de révolte (par révolte, entendez moins des nuits debout que des soirées de transgression). Sa bio trouve mieux que quiconque les mots qu’il faut pour nous parler d’elle, qui « rend hommage à l’adolescence, aux enfants désobéissants qui se révèlent au monde des adultes, s’aiment, deviennent des hommes, des femmes et des vieux pas tout à fait sages… ». Voici Alysce, forcément au pays des merveilles, des douceurs et des caresses, à la découverte de ce qu’il y a de l’autre côté du miroir. Et un premier album (un six titres) pleinement convaincant, attirant, troublant.

REMO GARY

Norbert Gabriel - Les oiseaux de passage

Quand Brassens a mis une musique  ce poème de Jean Richepin, il s’est attaqué à une œuvre majeure, mais très peu ont su donner toute son ampleur au texte et à la musique. Et au dessus de tous, Rémo Gary…

Rémo Gary a choisi de prendre le texte intégral, de le mettre en majesté, remarquablement accompagné ( dans la version ci dessous) par Nathalie Fortin une pianiste qui ne fait pas un pléonasme musical sur les vers mais qui amène la musique avec une finesse et une subtilité rares. C’est comme la BO d’un film, la musique n’est pas que le trait qui surligne comme c’est souvent le cas avec les artistes qui s’accompagnent, et qui parfois ne savent pas faire le choix entre les priorités d’où une valse hésitation entre les mots et les notes.

VILLA GINETTE

Nos Enchanteurs - Ça vit là, dans la Villa Ginette !

On dit le comité littéraire de chez Larousse en grande perplexité : va-t-il valider ou non le nouveau terme de Rap’n’Roll que La Villa Ginette lui propose ? Rap’n’Roll : le quatuor rémois a beau être assez jeune (pas même huit ans, et son nouvel album n’est que le troisième – le premier en 2011, l’autre en 2013) : il n’en sait pas moins poser des mots, des notes, des actes et ce concept de « rap’n'roll » qui semble en faire l’addition. Si, d’après leur bio, leur principe fondateur était « de mettre la musique au service des mots, du texte », leur patte s’est affinée, précisée, affirmée. Et « La Villa Ginette a pris une direction résolument plus hip-hop tout en gardant dans les textes le second degré et l’esprit de dérision qui les caractérisent » lit-on encore.

ADRIENNE PAULY

RFI, La Bande Passante - Adrienne Pauly, chanteuse impétueuse et attachante

La session live avec Adrienne Pauly pour son nouvel album À vos amours.

Neuf ans après J’veux un mec (80 000 albums vendus, deux nominations aux Victoires de la Musique), Adrienne Pauly revient ! Sa personnalité hors du commun intéresse le cinéma. Alors, elle joue dans plusieurs films, dont Belamy avec Claude Chabrol, Gérard Depardieu et Clovis Cornillac, Mystère au Moulin Rouge  avec Jacques Weber et Dominique Besnehard. Côté musique, elle participe à l’hommage aux Rita Mitsouko donné au Théâtre du Rond Point, chante avec Nouvelle Vague, Adamo et Bernard Lavilliers. Et puis, elle rencontre le compositeur Gaby Concato, compagnon de route de Franck Langolff. L’alchimie est parfaite. Le moment est venu pour Adrienne de reprendre le chemin du studio et de la scène !

Télérama (14/6/2016) - Adrienne Pauly : “Moi, ingérable ? Je déteste ce mot"

La chanteuse francilienne revient aux affaires après huit ans d'absence. Avant l'arrivée de son nouveau disque cet hiver, discussion sans filtre avec une fille qui n'a décidément pas la langue dans sa poche.

Disparue des radars depuis huit ans, la chanteuse volcanique qui clamait sans ambage « J'veux un mec »,  a amorcé son retour par une série de concerts de chauffe aux Trois Baudets à Paris. Avant le dernier demain, elle se confie sur ses amours, ses envies, ses emmerdes...

DOMINIQUE A

France Inter - 2018 sera une année qui comptera double pour Dominique A

Après s’être posé cette question existentielle et artistique : « pourquoi faire un album de plus ? » Dominique A est donc de retour, avec non pas avec un, mais deux albums.

France Inter vous fait découvrir aujourd'hui en exclusivité le premier clip qui accompagne ce nouvel album de Dominique A « Toute latitude » sous forme d'un film d’animation signé Sébastien Laudenbach. De magnifiques images oniriques pour porter une chanson sur l’insouciance de la jeunesse, où il est question d’une adolescence libre,  sans aucun engagement d’aucune sorte avec pour seule devise " peu importe... " comme le chante Dominique A.  L’heureuse espérance d’avoir toute latitude avec soudain, ce moment de bascule où les points de suspension sont mis en musique par un simple "et puis…" qui veut tant dire.
 

Alcaz - T'es mon bijou

3, 2, 1 chansons : rencontre avec Alcaz

Bonjour Vyvian , bonjour Jean Yves, 3-2-1-chansons est heureux de vous rencontrer , et de savoir qui se cache derrière ALCAZ !!!

ALCAZ, pourquoi Alcaz d'ailleurs,,,, ?

Vyviann : En référence à l'Alcazar de Marseille, célèbre music-hall  datant d'avant la dernière guerre et détruit pour devenir un entrepôt de vêtements. Un scandale mais personne n'a réagi, un sublime théâtre à l'Italienne ... Montand, Brel, Brassens, F.Leclerc et bien d'autres stars magnifiques. 

Lire la suite
________________
________________

mardi, 23 janvier 2018

Alcaz' - On marche, fragiles

dimanche, 24 avril 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 20 avril

Le clip de la semaine - Lily Luca - «Le Charme Impénétrable Des Artistes Torturés»

Les vidéos de la semaine : Lily Luca, Marc Minelli et Benjamin Biolay

A LA UNE : HEXAGONE LE MAG, LA REVUE TRIMESTRIELLE

Hexagone, la revue trimestrielle

Créé sous la forme d’un webzine en 2014, Hexagone le mag veut tenter l’aventure de la publication papier. Oui, c’est vrai, c’est audacieux autant que suicidaire mais on a décidé d’y croire et d’essayer de proposer ce que l’on peut appeler une offre globale, une publication augmentée, etc. Nommons ça comme on veut, l’idée est simple et consiste à utiliser les différents médias pour ce qu’ils ont de meilleur. Garder les avantages des uns et des autres en laissant leurs faiblesses de côté. Une alchimie du verbe…

BENJAMIN BIOLAY

RFI - L’échappée argentine de Benjamin Biolay, Nouvel album, Palermo Hollywood

Un an après ses reprises de Charles Trenet, quatre ans après son dernier opus de chansons originales Vengeance, Benjamin Biolay revient avec un 7e album : le magnifique et solaire Palermo Hollywood, digne successeur de son album de référence, La Superbe. Le chanteur compositeur de 43 ans a trouvé en Argentine une inspiration luxuriante, mêlant les influences musicales (classique, reggae, world, rock, hip hop) et artistiques, voire sportives (on entend Jorge Luis Borges disant l’un de ses poèmes, Ajedrez, sur Pas Sommeil, ou bien encore un extrait d’un match crucial Argentine/Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde 1986).

Le Figaro - Benjamin Biolay : «Personne ne pouvait blairer Henri Salvador»

Sous ses atours boudeurs et mélancoliques, on ne la fait pas à Benjamin Biolay. Pas même Henri Salvador. C'est ce que révèle une enquête de l'Obs consacrée à Biolay, le patron, qui décortique la carrière du chanteur et son influence au sein de la vie musicale française. La journaliste Sophie Delassein y revient sur les rapports houleux entre Benjamin Biolay et le jazzman qu'il avait remis sur les rails en 2000 grâce à l'album Chambre avec vue, cosigné avec Keren Ann.

CLARIKA

Télérama - En concert à la Cigale : Clarika, l'enchantement permanent

Peu importe que ses deux filles aient désormais dix-huit et quatorze ans. Ce jour-là, Clarika n'aurait sacrifié pour rien au monde à ce rituel familial : la chasse aux œufs de Pâques. Une fois la récolte achevée, on la retrouve dans un café de la rue d'Oberkampf, à quelques pas de son domicile. C'est une nana nature qui ne se la raconte pas. Chez elle, tout n'est que jovialité réjouissante, simplicité sans manière, lucidité savoureuse, optimisme et bienveillance. Du haut de ses quarante-neuf printemps, la femme est ce qu'il est convenu d'appeler une chanteuse chevronnée. En marge de sa pimpante discographie qui s'élève à sept unités, on l'aura vue ces dernières années jouer les invités sur l'album de duos de Michel Delpech, s'essayer à l'exercice du concert littéraire et s'acoquiner avec Daphné dans un spectacle enivrant (le souvenir de son interprétation renversante de La chanson de Paul de Reggiani est encore tenace). Artiste féminine majeure, précieuse et audacieuse, à défaut de populaire. D'ailleurs dans un élan facétieux, elle prend le degré de sa notoriété à rebrousse-poil et organise ses (premiers) adieux au Palace en 2010.

PRINTEMPS DE BOURGES

Le Monde - Printemps de Bourges 2016 : ce qu’on a vu et entendu
 
Pour la 40e édition du Printemps de Bourges, Le Monde.fr s’est entretenu avec les artistes qui font l’âme du festival, qu’ils soient têtes d’affiche ou jeunes pousses en devenir. Rencontres en musique et en trois objets avec ceux qui ont fait bouger les festivaliers.
RFI, 40e Printemps de Bourges, photos de famille, De Radio Elvis à Bernard Lavilliers

Pour célébrer son quarantième anniversaire mercredi 13 avril, le Printemps de Bourges s'est souvenu. Un spectacle collégial a mis en lumière l'histoire de ce festival qui a marqué la musique populaire en France. RFI Musique était dans la salle pour ce spectacle tenu, à l'affiche pour le moins éclectique.

PASCAL NEGRE

Le Monde - Pascal Nègre à pleins tubes

Laurent Télo, journaliste à M, s’est intéressé aux années Pascal Nègre, ancien PDG de la major Universal Music France, qu’il a quitté en février. Avec son départ, un chapitre de l’industrie musicale se clôt. Celui des décennies 1980 et 1990, époque du show-biz où l’argent coule à flots. Pot-pourri.

PRINTIVAL
 
 
Comme l’an passé, je viens te parler de ce festival que j’apprécie : ce sera ma sixième année consécutive de présence in-extenso, sur les quatre jours ! Et cette année, le Printival a choisi Hexagone parmi ses partenaires. Aussi j’ai eu le plaisir d’échanger avec Dany Lapointe, la directrice du festival et nous allons, ensemble te présenter la belle programmation et les principales caractéristiques de cette édition.
 
CLEMENT BERTRAND
 

Peau bleue… que voilà un nom bien senti pour ce quatrième album de l’Islais Clément Bertrand : bleu comme la mer dont est issu ce drôle de « poisson », mais une eau pas si claire que ça, une eau trouble, profonde, dense, où l’on à peine à nager, celle d’une vie avec ses blessures, ses désirs, ses angoisses, toute l’âpreté d’un vécu. Album bleu comme le blues électrique qui baigne toutes les chansons à grands coups de guitares, de rifs rageurs, musique brute comme le rock pour souligner les mots râpeux, la langue osée et sans détour, sans concession.

EP

Libé - L’EP, succès à plus d’un titre, Par Patrice Demailly

Il a contribué au couronnement de la reine Christine, au triomphe de Fauve, à l’avènement de Feu ! Chatterton, Radio Elvis, Hyphen Hyphen ou Benjamin Clementine. L’EP creuse un nouveau sillon. Il est pratiquement devenu le passage obligatoire pour les artistes émergents avant l’envol définitif du premier album. Un passeport sur lequel sont gravés quatre titres, six pour les plus gourmands. Il permet d’affirmer un style, un univers, une singularité.

LIANE FOLY

RFI - Liane Foly, nouvelle parenthèse, Nouvel album, Crooneuse

Après un silence discographique de huit ans, Liane Foly "relooke" des titres déjà existants. En formule big bang, elle s'empare d'un répertoire à grande majorité masculin et saute de Jean-Louis Aubert à Léo Ferré, de Michel Jonasz à Julien Clerc. Interview.

LISE MARTIN

Claude Fèvre - Lise Martin sur la corde sensible

Lise Martin, un nom qui a déjà fait son bonhomme de chemin dans notre monde de la Chanson. Si vous voulez vraiment tout savoir sur l’histoire de cette chanteuse, son parcours à la recherche de sa voix/voie déjà bien dessinée par une éducation tournée vers les arts, vous irez lire le très long et très beau portrait qu’en trace David Desreumaux (Hexagone).

La voici à Toulouse, chez nos amis de Chez ta mère, incontournables défricheurs de talents. Ce préambule souligne seulement que la Chanson a d’incontestables soutiens sans qui elle aurait bien du mal à survivre… Peut-être ce réseau « alternatif », ô combien, répond-il à sa façon aux questionnements actuels des Nuits debout.

BARKAN

Nos Enchanteurs - Par monts, Barkan et par vaux

Ça fait bien longtemps que le nom de Jean-Guy Barkan est inscrit dans la chanson. Tant d’ailleurs qu’on ne sait où il trouve sa source. Dans son itinéraire, ce chanteur de l’est de la France nous a gratifié de pièces intéressantes. Comme jadis cet album consacré à Gordon Lighfoot, un Canadien anglophone inconnu dans l’hexagone. C’était il y a trente ans et déjà son quatrième album. D’autres suivirent, dont cet autre entièrement consacré à Jean Richepin, La chanson des gueux. Que nous vous recommandons.

CHRISTOPHE

Nos Enchanteurs - Christophe, les vertiges du k.o.

.... Les tenants de la chanson rationnelle passeront donc leur chemin. Les autres amateurs, ceux qui ne rechignent pas à se laisser porter par la musique et à s’abandonner à la rêverie, seront aux anges. Car disons-le, ce disque est une brillante réussite, juste entachée de l’ultime morceau bonus (Mes nuits blanches), maladroite tentative d’électro-pop aux relents de rap. Les synthés, comme sur ses derniers opus, s’y taillent bien entendu la part du lion, mais l’aspect symphonique n’a pas été oublié, porté par des cordes venant donner de l’ampleur aux bidouillages électroniques du chanteur. Liant la sauce, la voix unique de Christophe, fragile dans ses aigus, éraillée dans ses graves, finit de rendre le tout indispensable. Avec un peu de bonne volonté de la part du grand public (auquel ce disque ne s’adresse pas, malgré la réelle popularité de l’artiste), Océan d’amour ou Stella Botox pourraient même devenir des tubes.

NICOLAS JULES

Nos Enchanteurs - Passage à l’acte : le je devient jeu

Passage à l’acte 6 n’est pas vraiment le nouvel album de Nicolas Jules. Il n’y écrit aucun texte et n’y chante pas. Non. C’est le je qui devient jeu, car Nicolas Jules y joue.

DANS L'SHED

Nos Enchanteurs - Dans l’Shed, une cabane au Canada

Et nous pouvons compter sur le duo Eric Dion et André Lavergne venu tout droit de sa Gaspésie natale (belle région du cœur du Québec dont la route 132 fait le tour) pour défendre leur langue. Leur nom, c’est Dans l’Shed – oui, tout en étant très attachés à la francophonie, les Québécois mixent aussi beaucoup de mots anglais  prononcés avec l’accent du cru – et ça veut tout simplement dire dans la cabane (au fond du jardin ou, je vous vois venir, au Canada !). Ces jeunes gens correspondent exactement à l’idée qu’on se fait des Québécois, la voix douce et l’allure saine, inspirés tant des chansons traditionnelles que du folk country blues du continent nord américain, habitués aux grands espaces comme aux grands ou aux petits  sentiments, voyageant dans le Manitoba à Winnipeg, empruntant la Rivière Rouge en une jolie ballade amoureuse, ou rejoignant Paris, Toulouse,  la Provence ou le Lac Léman.

ALCAZ

Nos Enchanteurs - Alcaz, chantres du bonheur

Alcaz étant les chantres du bonheur, ce sera un bon choix de rappel. Tout est fait dans ce spectacle pour nous réchauffer le cœur, depuis les statuettes reproduisant le couple, leurs tenues rouges et noires, robe de jeune fille imprimée pour elle sous veste noire, avec le détail des chaussures vermillonnées. Jusqu’au chaleureux décor, la suspension chinoise, les tabourets hauts et les lumières ad hoc. Les boîtes à musique et  à vent, sifflets, tambourin se mêlent aux guitares classiques ou électriques pour nous composer des mélodies joyeuses, à peine coupées de titres plus sombres, tel ces araignées des falaises de Baudelaire. En duo ou en alternance, voix douce pour elle, plus râpeuse pour lui l’ancien rockeur,  tout ce qui constitue une vie se succède.

CYRILLE GALLAIS

Nos Enchanteurs - Le grand dessein de Cyrille Gallais

... Les vers de Gallais nous instruisent de situations et d’ambiances, ils sont en eux littérature… De mots qui en écrivent d’autres, qui décrivent. D’émotions, si bien servies.

 

jeudi, 09 janvier 2014

Alcaz Les petites Choses

dimanche, 29 juillet 2012

Alcaz à St Pierre et Miquelon

Le groupe marseillais ALCAZ' en soirée cabaret à l'Ile aux Marins.
Festival de musique francophone les Deferlantes Atlantiques à Saint-Pierre et Miquelon.
16/07/2007


Alcaz' par deferlantes975

samedi, 28 juillet 2012

Alcaz - ma solitude

Concert FEDAC
"Chansons vagabondes"
Hommage à Georges Moustaki
Oct 2007 Digne


Alcaz - ma solitude par 7eme-element