Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 août 2019

Le meilleur de 2018/19 - Gauvain Sers - Les Oubliés

samedi, 01 juin 2019

Gauvain Sers - Que Restera-il de Nous ? (Live) - Le Grand Studio RTL

mercredi, 22 mai 2019

L'actualité de la chanson française du 10 au 17 mai

Les artistes de la semaine - Christophe, Jeanne Mas, Alissa Wenz, Clara Ysé, Pépite, Régis Mannarini, Maxime Della Coletta, El Gato Negro

L'album de la semaine : Christophe Etc.

Le clip de la semaine : Christophe - Succès fou feat. Nusky & Vaati

ALISSA WENZ

Nos Enchanteurs - Alissa Wenz, une chanson classique mouillée de malice

Sauf à ne franchement pas aimer le genre, c’est un album devant lequel on ne peut que s’incliner, qu’en constater la perfection. A un détail près, certes mineur, mais qui relève un peu du sacrilège : on ne baptise pas « live » un disque enregistré dans un tel lieu de résistance de la chanson d’expression française. On dit « En public au Forum Léo-Ferré ». C’est ce qui aurait valu à cet album – le troisième de cette dame – nos quatre clefs à nous.

CLARA YSE

Le doigt dans l'oeil - Clara Ysé… Le monde s’est dédoublé …

Parfois il arrive des petits miracles … Il est presque minuit, de retour at home d’une flânerie noctambule printanière, dans le réflexe de l’âne qui se gratte, play the TSF, et les premières notes me scotchent au récepteur… Par bonheur l’animateur désannonce : Clara Ysé. En urgence absolue, je convoque le web, et youtube, c’est la confirmation d’une artiste hors du commun… La première image qui me vient est celle de « Tous les matins du monde » quand on entre dans un univers où tout est élégance sobre et raffinée, exigence et élévation, chatoiement des mots et des notes, avec la puissance sans esbrouffe et l’amplitude sensuelle de la viole de gambe qui fait entrer de plain-pied dans la beauté à l’état pur.

CHRISTOPHE

DH.BE - Que vaut "Christophe Etc.", le nouvel album de Christophe

Pour son quatorzième album, Christophe prouve qu’il est toujours capable d’étonner et de se réinventer.

Sur Christophe Etc., l’artiste de 73 ans reprend des chansons de son répertoire entouré d’une poignée d’artistes issus de la nouvelle génération comme Camille et Son Lux, mais aussi de l’ancienne avec Eddy Mitchell et Etienne Daho. Des titres reliftés, remaniés mais jamais triturés.

24 Heures - Avec ses amis, Christophe a un succès fou

À 73 ans, le dandy des sons prête ses chansons aux voix des autres. Du «oh!» et des «bah!» mais rien de tiède, évidemment.

La vie est belle pour Christophe. Ne serait-ce son besoin compulsif de vivre en anachorète nocturne dans sa maison-studio, le musicien fou de sons, qui considère sa musique comme de la «peinture sonore» et ses disques comme autant d’«expositions», a de quoi se sentir moins seul. La pop de 2019 s’est en effet saisie des effets qu’il manipulait depuis toujours en alchimiste: fréquences tordues, voix brouillées, filtres robotiques, lexique electro et rap qu’une jeune génération a érigé en standard. Cela valait bien un disque de duos, format que Christophe, champion du monde de l’antipromotion, avoue benoîtement n’avoir jamais apprécié – tout comme il déteste sa voix, n’étant devenu chanteur que «grâce aux caisses d’échos et de réverbération».

L'Express - Christophe : "J'ai refusé 37°2 le matin"

Le chanteur joue et chante dans Jeanne de Bruno Dumont, présenté au Festival de Cannes. Rencontre avec un amoureux compulsif du cinéma. Bouillonnant. Passionné.

Double actualité ce week-end pour Christophe. Vendredi, il a sorti un album de ses meilleurs titres repris en duos avec une belle brochette de complices (Christophe Etc). Ce samedi, est projeté au festival de Cannes Jeanne, de Bruno Dumont. Le chanteur joue dans ce film sélectionné dans la catégorie Un certain regard. Il en a aussi composé la musique. Pour L'Express, l'artiste noctambule évoque sa relation au cinéma.

REGIS MANNARINI

Nos Enchanteurs - Régis Mannarini, d’amitié, d’art et de poésie enivrez-vous

Etonnante impression à la première écoute de cet album, d’un jeune trentenaire pour moi encore inconnu. Avec seize titres, il semble avoir beaucoup à dire, et il le dit bien. Cet album ne ressemble à aucun autre et en même temps ces chansons résonnent comme si vous les aviez depuis longtemps déjà gardées en tête. Sensation d’être en pays connu, au cœur d’une conversation entre amis, où se retrouveraient Allain Leprest, Jean Guidoni, Brassens et Pierre Nicolas, Serge Lama, bien d’autres encore… Comme si Régis Mannarini avait toute une vie derrière lui. Une urgence et une réflexion tout à la fois.

PEPITE

Télérama - Pépite, Virages

Imaginons l’improbable : Damien Saez et La Femme auraient eu un enfant caché, qui sortirait son premier album après deux EP lui ayant déjà valu une petite réputation. Un enfant déjà, donc, assez aguerri, qui aurait les intonations de Saez et les gènes musicaux de La Femme — ceux d’une chanson électro tour à tour dansante ou planante. Il n’aurait, en revanche, ni l’esprit révolté de l’un, ni l’audace un peu subversive de l’autre. Non, il chanterait, plutôt calmement, les éternels espoirs et déceptions des histoires de cœur

MICK MICHEYL

Nos Enchanteurs - Mick Micheyl, 1922-2019

Le temps d’une décennie, guère plus, la Lyonnaise Paulette Michey caracole au fronton de la chanson sous le nom de Mick Micheyl, à la faveur d’un concours qu’elle gagne en 1949, à l’ABC de Paris. Puis par les émissions télévisées de Jean Nohain où elle gagne un nouveau titre de gloire, le Prix de la chanson de charme, en interprétant Le marchand de poésie, une chanson dont elle était aussi l’auteure et la compositeure. Voici qu’elle chante à présent dans de nombreux cabarets. Rive gauche, rive droite. Et parfois écrit pour d’autres, comme ce Ma maman, qu’elle offre à la vedette Lisette Jambel, mais qu’elle enregistre elle-même peu après, succès qui lui ouvre grandes les portes du succès : théâtre Fontaine, Olympia, Alhambra, Bobino, radios et télé, même le prix Charles-Cros qu’elle s’adjuge en 1953 pour Ni toi ni moi. Son plus grand succès est sans conteste Un gamin de Paris, en 1951. C’est sans doute sa seule chanson qu’on fredonne encore. Elle quitte la scène à la fin de cette décennie pour y revenir en coulisses, d’abord au Casino de Paris où elle succède à Line Renaud comme meneuse de revue, puis à la télévision, comme productrice.

LA GRANDE SOPHIE

Baptiste Vignol - Vaisselle cassée

Elle a du style, la nouvelle chanson de La Grande Sophie. Touchante, subtile, originale. L’album dont elle est extraite ne sortira que le 13 septembre. Mais ce single donne envie ! Mission réussie donc avant de découvrir les autres titres qui composeront CET INSTANT, leurs thèmes, leurs couleurs. Bien sûr les fans devront attendre que passe l’été 2019, ses canicules et ses orages. Jamais les semaines ne leur sembleront plus longues. Alors ils réécouteront mille fois Une vie pour tromper leur impatience…

GAUVAIN SERS

Nos Enchanteurs - Gauvain Sers, qui n’a rien oublié

Un type qui convie sur son album son illustre aînée qu’est Anne Sylvestre (« Et moi j’suis là, toujours heureuse / Y’a pas d’retraite pour les chanteuses »), qui invite en lever de rideau de ses concerts des comme Govrache et Frédéric Bobin, est forcément un type bien. Il l’a été, l’est, le restera. Maintenant que c’est dit, comment aborder avec le souci d’objectivité qui constamment nous anime ce nouvel album, son deuxième ?

EIFFEL

RFI - La deuxième vie très connectée d’Eiffel

C’est un nouveau départ pour un groupe qui affiche vingt ans de carrière. Dans Stupor Machine, Eiffel s’inquiète du monde qui vient sur fond de science-fiction et renoue avec la tension de ses débuts. Si Romain Humeau et les siens n’ont pas rencontré l’écho qu’ils méritent, il serait dommage de ne pas jeter une oreille sur un disque réveillant une certaine idée du rock.

Cela faisait sept ans qu’on n’avait pas de nouvelles d’Eiffel, sept années durant lesquelles Romain Humeau, son leader, a poursuivi une carrière solo. Artisan des derniers Lavilliers, il a livré deux disques, Mousquetaire #1 et #2, et signé une très belle adaptation musicale du roman Vendredi ou les limbes du pacifique, où il laissait son costume de rockeur au vestiaire. Tout un attirail avec lequel le musicien n’a jamais été très à l’aise.

CECILE CORBEL

Nos Enchanteurs - Cécile Corbel, l’enfance de l’art, l’art de l’enfance

Tous les amateurs de musique celtique – et ils sont nombreux de par le monde – connaissent Cécile Corbel. J’exagère ? Allez jeter un œil sur les commentaires qui accompagnent ses chansons sur YouTube : la majorité d’entre eux sont en anglais. Preuve indéniable que sa réputation a largement franchi les frontières de son Finistère natal. Il paraît même qu’elle est une star au Japon, depuis qu’elle a composé la musique d’un dessin animé qui fit un triomphe là-bas, Arrietty, le petit monde des chapardeurs. Une illustration de l’adage « Nul n’est prophète en son pays » ?

MANU KATCHE

Mandor - Manu Katché : interview pour The Scope

Dans l’album The Scope (que vous pouvez découvrir là), Manu Katché explore la formule du quartet et c’est une parfaite réussite. Est-il utile de préciser que ce batteur d’exception a joué au cours de sa carrière avec la Terre entière, dont Joni Mitchell, Sting, Peter Gabriel, Dire Straits, Tears for Fears, The Christians, Paul Young, Tracy Chapman, Youssou N’Dour, Pino Danielle, Simple Minds, Joe Satriani, mais aussi avec ses compatriotes Véronique Sanson, Francis Cabrel, Laurent Voulzy, Stephan Eicher, Michel Petrucciani... une liste étourdissante.

ROMEO ELVIS

RFI - Roméo Elvis, grand frère à croquer

Le rappeur belge revient avec Chocolat, un premier album solo. À 26 ans, Roméo Elvis s’est fait connaître avec sa voix grave et ses textes à la coule. Cette fois-ci, il assombrit son registre, mais tape juste. Cet enfant de la balle est en passe de devenir un phénomène, tout en évitant les débordements d’Auto-tune.

Cette fois-ci, il est seul sur la pochette, les yeux presque clos, et cela n’a rien d’un hasard. Après deux disques en compagnie du beatmaker Le Motel, Roméo Elvis publie officiellement son "premier album" solo, signe de lendemains qui chantent pour lui. Avec sa voix grave et sa maîtrise des réseaux sociaux, le rappeur est devenu l’une des coqueluches d’une scène belge qui fait actuellement des millions de vues sur YouTube et d’écoutes sur les plateformes de streaming.

 

mercredi, 01 mai 2019

L'actualité de la chanson française du 18 au 25 avril

Les artistes de la semaine : Clara Ysé, Zakouska, Sônge, Biche (Fugain), Antoine Elie et les artistes du dernier Francofans (Maud Octallinn, Antoine Lachance, David Sire, Clarika, Les Yeux d'la Tête, Baptiste W. Hamon, Marianne Aya Omac, Bertrand Belin, Gauvain Sers)

L'album de la semaine : Rive, Narcose

BICHE

Libé - Le son du jour #350 : chou comme Biche

La French pop giscardienne n'en finit plus de s'étendre. La preuve avec Biche, qui publie bientôt son premier album.

Combien de temps encore arrivera-t-on à supporter ces lignes de basses étouffées à la Gainsbourg, ces harmonies de voix à la Beach Boys, ces mots pleins de syllabes et de plosives chantées d’un air détaché ?

Tant que les chansons seront bonnes vraisemblablement.

CLARA YSE

Telérama - Clara Ysé, Le monde s'est dédoublé

Pas la peine de la connaître pour deviner que Clara Ysé a une personnalité forte, et un parcours peu ordinaire. Découvrir sa voix androgyne, presque lyrique, étrangement maniérée (plus encore que celle de Barbara dans ses envolées les plus apprêtées), chantant en français, en anglais et en espagnol des textes à l’épaisseur littéraire, dans des arrangements d’un autre temps, est à même de provoquer un rejet immédiat… ou une curiosité qui, vite, tournera à l’addiction.

SONGE

RFI - Les voyages, les couleurs et les rêves de Sônge

Parler uniquement de r'n'b, dans son cas, serait réducteur. Sônge est l’une des musiciennes françaises actuelles les plus originales. La chanteuse et compositrice, qui a des origines bretonnes et camerounaises, vient de sortir un premier album intitulé Flavourite Câlâ. Un disque inspiré par ses voyages, son goût pour les légendes… et par son cerveau facétieux qui associe musique et couleurs.

ANTOINE ELIE

Nos Enchanteurs - Antoine Elie, sur papier bavard

>Dans les bacs et sur les plateformes depuis le 15 février, Roi du silence est le premier album d’Antoine Elie, chanteur à peine trentenaire originaire de Rouen. La photo noir et blanc de la pochette qui nous le dévoile en tee-shirt blanc et perfecto, le visage dissimulé partiellement par sa main chargée de bagouzes, nous laisse croire de prime abord que l’on a trouvé là le Florent Pagny 2.0. Que l’exilé patagonien se rassure toutefois : l’écoute du disque nous en détrompe séance tenante 

RIVE 

Télérama - Rive, Narcose

Si l’on ne pouvait retenir qu’un adjectif pour décrire le premier album de ce duo bruxellois, ce serait : gracieux — les mélodies s’y déroulant comme de fines dentelles. Pour étoffer, on ajouterait : atmosphérique et pourtant charnu, tant ces dix chansons balancent entre l’évanescence d’une voix claire parfois presque chuchotée et l’épaisse matière des sons synthétiques, néo-industriels, qui l’enrobent.

RIVE GAUCHE

Nos Enchanteurs - Dupont et Pondu, souvenirs du temps de la Rive-gauche

Je sais, je vous parle d’un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître. Faites un effort, rappelez-vous Dupont et Pondu, duo de chanson et d’humour dans les années 1960, début années 70, composé de Jean-Louis Winkopp (alias Jean-Louis Walmond) et Olivier Chasseloup. Neuf 45 tours, de 1963 à 1972, et un album 33 tours la même année, pas mal de télés aussi, de quoi nourrir un peu nos souvenirs. Le duo durera près de vingt ans, « avec beaucoup plus de hauts que de bas ». La mémoire est ce qu’elle est et le petit livre de Jean-Louis Winkopp (rédigé en collaboration avec Jean Humenry, par ailleurs auteur et compositeur de plus d’un millier de chansons) tient plus du bloc-notes que de la biographie, consignant des souvenirs afin qu’ils ne disparaissent pas.

FRENCH FOLK

Libé - French & Folk Par Patrice Demailly

Ils s’approprient et réinventent le genre musical dans leur langue maternelle.

Ne pas réduire le folk à la figure du poète-barde ou au monopole des Anglo-Saxons. Les artistes français savent aussi s’emparer de ce genre musical en le réinventant à leur manière et en le chantant dans leur langue maternelle. Voici nos derniers coups de cœur.

POKORA

Libé - Matt Pokora : Hé, dis, belle gueule

Tête-à-tête avec le chanteur de 33 ans qui parle avec franchise de séduction et de patriotisme, de foot et de Pologne, de religion et de Claude François.

NICOLAS GEMUS

Nos Enchanteurs - Nicolas Gémus : vertiges à plume

Nicolas Gémus. Un nom et un physique qui (étrangement ou non) convoque davantage en imagination des images de magiciens ; savants, astronomes ou astrologues, que celle de chanteurs. Nostradamus. Copernicus. Comenius (ah non, pas lui).

DICK

RFI - Dick Rivers a rejoint Elvis au paradis des rockers

Dick Rivers est décédé ce mercredi 24 avril 2019 des suites de maladie, le jour de ses 74 ans. L’ex-chanteur des Chats Sauvages, interprète de Twist à Saint-Tropez a rejoint son idole de toujours, Elvis Presley, au paradis des rockeurs. Dick Rivers n’aura eu de cesse d’imposer, disque après disque, ses influences américaines, de les revendiquer, en menant une carrière française à part, teintée de blues, de country, et bien sûr de rock. Toujours avec sa voix de crooner.

Télérama - Dick Rivers, mort d’un Chat sauvage indompté

Il était le numéro 3 des pionniers du rock’n’roll à la française, derrière Johnny et Eddy. Fan absolu d’Elvis Presley, auquel il doit son pseudo, Hervé Forneri a ensuite élargi son registre, sans jamais éclipser ni ses rivaux ni ses années glorieuses. Il s’est éteint le 24 avril, le jour de son 74e anniversaire.

Nos Enchanteurs - Dick Rivers,1945-2019

Tout gosse, cause ou grâce à la garnison américaine basée pas loin de chez lui, Hervé Fornieri ne voit que par Elvis Presley, tant qu’il empruntera son futur pseudo, Dick Rivers, au héros d’un film où figure son idole. Tant qu’à quinze ans, il crée un groupe (ou plutôt on lui impose de le créer) comme il en naît tant en ces années-là. Ça s’appelle les Chats sauvages : il en est le chanteur soliste. Leur Twist à Saint-Tropez résonne sur la scène du Golf Drouot. La concurrence est rude avec Les Chaussettes noires, lancées quelques mois plus tôt, dont le chanteur est Eddy Mitchell. Comme pour ce dernier le groupe n’a qu’un temps et Dick Rivers s’en affranchit vite : son blaze est désormais tout seul en haut de l’affiche.

SEXISME

Printemps de Bourges - Sexisme dans la musique : «C’est presque une rééducation qui doit se passer avec les hommes»
 
Suite au manifeste contre le sexisme dans la musique en France publié dans «Télérama», «Libération» a réuni plusieurs des signataires présentes au Printemps de Bourges autour d'une table.
 
Table hexagonale contre le sexisme dans la musique à Bourges

Sous le soleil tapant vendredi après-midi à Bourges, nous avons réuni autour d’une table hexagonale des signataires du manifeste appelant à une révolution égalitaire, signé sous le nom d’un nouvel collectif F.E.M.M, Femmes Engagées des Métiers de la Musique lancé suite à une enquête de Valérie Lehoux dans Télérama. Alors que les signatures continuent d’affluer, rencontre avec Stéphanie Fichard et Anaïs Ledoux et Melissa Phulpin du label Cry Baby qui en ont écrit le texte, et les musiciennes Clara Luciani et Jeanne Added, signataires qui se produisaient vendredi soir à Bourges.

ZAKOUSKA

Télérama - Zakouska, La criée

Ils sont français, viennent du classique ou des musiques improvisées et repoussent, telles des herbes folles, sur tous les sentiers de traverse de la vieille Europe : redescendus de leurs Carpates, où ils culminaient avec l’album A dos de géants à des sommets d’inventivité, les quatre francs-tireurs de Zakouska migrent sur les rives méditerranéennes avec le mordant d’un vent de mistral, des rires de sorcières joyeuses et des cordes en bourrasques.

HEXAGONE

Nos Enchanteurs - Hexagone, le pavé s’il en est de la presse Chanson

Une fois par trimestre, à chaque changement de saison, un paquet matelassé dans la boite aux lettres : la nouvelle livraison du magazine (eux disent « mook ») Hexagone. Un grand bol d’air pur pour la chanson. Un magazine classieux : beau papier, élégante maquette, la part belle aux photos (son créateur, David Desreumaux, est par ailleurs photographe, des plus demandés dans le milieu de la chanson), et un panorama chanson qui ne cède rien aux lubies et aux modes, de celles qu’on sait dérisoires, furtives, artificielles, je n’ose dire stupides mais le pense.

 

 

mardi, 30 avril 2019

Gauvain Sers - Ton Jean Bleu (Live) - Le Grand Studio RTL

dimanche, 28 avril 2019

Gauvain Sers - Que restera-t-il de nous ?

vendredi, 05 avril 2019

Le retour triomphal de Gauvain Sers ! - C à Vous - 03/04/2019

jeudi, 04 avril 2019

L'album de la semaine : Gauvain Sers, Les oubliés

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 mars

Les artistes de la semaine : Gauvain Sers, Emilie Marsh, Vendredi sur Mer, Thomas Hellman,

Le clip de la semaine : Gauvain Sers - Les Oubliés

L'album de la semaine : Gauvain Sers, Les oubliés

GAUVAIN SERS

L'Humanité - Gauvain Sers chante pour les "oubliés" des campagnes

Entretien. Deux après le succès de Pourvu, le chanteur repéré par Renaud, Gauvain Sers, revient avec les Oubliés. Un album émouvant où il aborde la question de la désertification des campagnes et dénonce l’abandon des services publics en milieu rural au travers de paroles qui font écho à la lutte des gilets jaunes.

Gauvain Sers n’a pas besoin de grand-chose pour chanter. Une guitare, quelques suites d’arpège et des mots inspirés de la langue de Prévert lui suffisent. Deux ans après le succès de son album Pourvu, le chanteur repéré par Renaud, a choisi de se produire en  tournée acoustique dans les campagnes. Sa façon d’aller au plus près des “oubliés” auxquels il rend hommage avec justesse et sensibilité dans son nouvel album à paraître vendredi 29 mars. Éminemment émouvante, la chanson qui donne son nom à l’album lui a été inspirée par la lettre que lui a envoyée Jean-Luc Massalon, instituteur à Ponthoile, un village de la Somme en lutte pour sauvegarder son école, qui a dû fermer en septembre 2018.

Le Figaro - Avec Les Oubliés, Gauvain Sers dénonce la fermeture des écoles des petits villages

Lors d’une émouvante avant-première le ménestrel creusois a présenté la chanson engagée, qui signe son nouvel album Les Oubliés, aux habitants de la petite commune de Ponthoile dans la Somme.

«On est les oubliés, la campagne, les paumés, les trop loin de Paris...» Après Mon fils est parti au djihad, Gauvain Sers continue, pour son nouvel album Les Oubliés, dans son style si particulier de ménestrel perdu au XXIe siècle, de signer des chansons engagées. Dans une sorte d’avant-première bien dans sa manière, il est venu à Ponthoile, petit village de la Somme pour chanter au milieu de la cour de récréation le titre symbole de son nouveau disque.

Charts in France - "Que restera-t-il de nous ?" : Gauvain Sers collabore avec Michel Bussi pour son roman

Après "Les oubliés", Gauvain Sers dévoile un nouvel extrait de son deuxième album intitulé "Que restera-t-il de nous ?. Un titre sous forme de collaboration inattendue avec l'écrivain Michel Bussi, puisque la chanson est au coeur de son dernier roman "J'ai dû rêver trop fort".

EMILIE MARSH

Claude Févre - Emilie Marsh, « On vit pour ce qui nous étreint »

Depuis 2013 Émilie Marsh est arrimée à sa guitare couleur ivoire, qu’elle porte comme un vêtement dont on ne se sépare plus. On ne l’imagine plus en scène sans elle et sans ses pédales avec lesquelles elle jongle habilement pour ajouter des rythmes, des scansions. Alors on n’est pas du tout surpris de découvrir la pochette de son premier album, à la couleur de sa guitare. Elle y est assise à même le sol, dans une pause décontractée que soulignent aussi les cheveux ébouriffés.  Chemise blanche légèrement froissée, manches retroussées, pantalon  et bottines noirs.  L’instrument est au premier plan, posé à côté d’elle. Son visage est tourné vers l’objectif, le regard cerné de noir  est sans concession.  Émilie est prête à en découdre. Avec quoi, avec qui ? Nous le saurons très vite. Pour une grande part, nous le savons déjà. Car ses chansons qui nous arrivent, nous les connaissons pour les avoir entendues souvent en concert.

THOMAS HELLMAN

Le Devoir - La grande tapisserie de Thomas Hellman

Thomas Hellman au bout du fil. On est lundi, en fin d’après-midi. Je lui dis que tout de suite après notre conversation, j’embraye, direction Maison symphonique : il y a le spectacle d’adieu de Joan Baez, qui va bien sûr chanter du Dylan et du Woody Guthrie et l’histoire de Joe Hill le syndicaliste sacrifié. Je lui dis aussi que j’ai encore en tête Retour à Walden, l’album que Richard Séguin a distillé des écrits et de la vie de Henry David Thoreau. Paru il y a deux petites semaines. Et je lui dis qu’il n’y a pas de hasard si c’est maintenant que paraît le deuxième disque de Rêves américains, sa série parlée-chantée sur les illusions perdues de l’histoire du continent. Après Laruée vers l’or, c’est au tour de La Grande Crise. Je lui dis enfin que ça me secoue dans mon inertie, ces voix conjuguées si calmes et si décidées à la fois, cette volonté commune de faire entendre l’histoire au présent.

Huffington Post - Voyage au coeur de l'Amérique des années '30 avec Thomas Hellman

«En regardant le passé, on peut éclairer notre présent.»

Après le succès du tome 1, l'artiste pluridisciplinaire Thomas Hellman a lancé vendredi dernier l'album Rêves américains tome 2: La Grande Crise.

Si l'album Rêves américains tome 1: La ruée vers l'or, lancé en 2015, racontait l'époque de la conquête de l'ouest des États-Unis, la suite de l'histoire se passe durant la crise économique des années 1930.

Hellman a gardé la même forme que le premier, qui mélange le conte, la musique, le théâtre et la poésie, sans toutefois tomber dans un cours sur l'histoire américaine. Formé de plusieurs petits récits mettant en lumière des personnages colorés, cet excellent album s'apprécie mieux en écoute intégrale.

VENDREDI SUR MER

Les Inrocks - Vendredi Sur Mer nous parle de ses "Premiers Emois" dans un intrigant premier album

Une identité visuelle rétro, une sensualité débordante, des sentiments exprimés sans retenue... Le premier album de Vendredi Sur Mer est porté par la personnalité atypique de Charline Mignot.

Longue chevelure en cascade, fruit d’un brushing sophistiqué, déshabillé de soie rose, fauteuil coquillage blanc nacré. Dans un monde où le (bon) goût des autres prime, où le minimalisme chic se partage les faveurs avec les sempiternelles réminiscences pop art, la pochette du premier album de Vendredi Sur Mer est d’une fraîcheur qui flirte avec le kitch. Ce qu’assume fièrement Charline Mignot, 24 ans, alias Vendredi Sur Mer

MICHEL CORRINGE

Culturebox - Michel Corringe : les Stéphanois et les Bretons n'ont pas oublié ce chanteur inspiré par Kerouac

En octobre 2001, Michel Corringe disparaît à Lorette (Loire), rongé par la maladie, l’alcoolisme et tombé dans un certain oubli. En 1968 sa chanson "La Route" l'avait rendu célèbre. En avril 2018, un concert hommage à Plougerneau dans le Finistère rassemblait près d’un millier de personnes. Le 9 mars dernier, 650 Stéphanois manifestaient leur attachement à ce chanteur inspiré par Kérouac.

France 3 - Hommage au chanteur engagé Michel Corringe à Saint-Etienne

L'association «Hommage Michel Corringe» s’est fixée comme but d’organiser un concert avec les anciens musiciens de Michel Corringe, dans la salle Jeanne d’Arc à Saint-Etienne où l’artiste a connu ses moments de gloire. 

C'est en 1968 que Michel Corringe enregistre la chanson qui le fera connaître : La Route, un album vendu à 300 000 exemplaires. 
Michel Corringe est bourlingueur, il est un émule des beatniks. Jack Kerouac lui inspire certaines de ses chansons. Dans les années 1970, ses textes incarnent les idéaux d'une génération, celles des années soixante-huitardes. En 1982, il sort un album où le rock laisse la place à une forme de sérénité, plus progressive.

ISABELLE AUBRET

Culturebox - Isabelle Aubret : son concert d'adieu à Lille s'est joué à guichet fermé

L'émotion était à son comble pour le tout dernier concert d'Isabelle Aubret dans un théâtre Sébastopol de Lille plein à craquer. Car c'est bien ici que tout a commencé pour la chanteuse à la voix d'or née dans la capitale nordiste, il y a 80 ans. Sa tournée d'adieu dans toute la France prendra fin en 2020.

A 80 ans, cette grande dame de la chanson tire sa révérence. Tout de blanc vêtue, l'amie de Brel et Ferrat a chanté au théâtre Sébastopol à Lille, dans sa ville natale. Un concert d'adieu plein d'émotion pour cette fille du nord, issue d'une famille très modeste. Après avoir surmonté les épreuves de la vie, Isabelle Aubret, forte et fragile, a réussi à construire une longue et belle carrière dans la chanson en France et à l'étranger.
 
FREDERIC LO
 

Bien plus que des esquisses musicales, Hallelujah! est une perfection des arrangements, une voix singulière empruntée à la profondeur d’un être.

Des chansons toutes habilement ficelées, parfois en solo, parfois des duos et des collaborations (Alex Beaupain, Stephan Eicher, Elli Medeiros, Benjamin Biolay) colorent avec subtilité un univers musical qui m’a donné envie de rencontrer l’artiste.

MARJOLAINE PIEMONT

Mandor - Marjolaine Piémont : interview pour Sans le superflu

Marjolaine Piémont dévoile avec élégance le propos d’une femme singulière, espiègle et audacieuse éprise de liberté. « Après un premier EP Presqu’un animal sorti en octobre 2016, cette « femme qui chante » ne griffe pas, mais égratigne en douceur avec ses mots mordants » explique encore l’argumentaire de presse. Mais tout cela, je l’ai déjà raconté dans ma première mandorisation de la chanteuse datant d’il y a deux ans, à l’occasion de la sortie de ce fameux EP. J’attendais la suite avec impatience tant j’aime la voix, les chansons moderno-ironico-pince-sans-rire et la personnalité de Marjolaine Piémont. Sans le superflu est un disque d’une femme d’aujourd’hui aux textes malins et fins... et hyper bien produit. Un must dans cette production française parfois un peu trop classique. 
 
NATHALIE JOLY
 
Froggy's Delight - Café Polisson au Théâtre de l'Epée de Bois

Après s'être plongée dans l'histoire de la chanson française de la Belle Epoque pour dispenser un triptyque biopico-musical consacré à Yvette Guilbert*, figure légendaire du caf'conc et de la scène montmartroise, Nathalie Joly continue d'actionner la machine à remonter le temps.

Et ce jusqu'au Second Empire pour puiser dans le corpus des chansons consacrées aux dames dites "de petite vertu" et concevoir un "Café Polisson" qui retrace les misères davantage que les splendeurs de la prostitution "ordinaire" de celles qui n'appartiennent pas à la catégorie des cocottes, courtisanes et demi-mondaines ayant pignon sur rue.

AUREN

Mandor - Auren : interview pour Numéro

Née à Lyon, Auren est d’abord pianiste. Revendiquant son attachement à la variété francophone autant qu’à la simplicité brute d’un Johnny Cash, la jeune musicienne écrit ses titres et trace pas à pas son chemin toute seule, commençant par les petites scènes pour aboutir à des premières parties prestigieuses telles que celles de Chris Isaak ou Francis Cabrel. Débrouillarde et pleine de ressources, elle prend alors le temps de multiplier et triturer ses chansons avant d’enregistrer son album J’ose, sorti sur le label Naïve en 2013, réalisé par Nicolas Dufournet, dans lequel la chanteuse s’enhardit à développer toutes ses facettes musicales. L’album fera l’objet d’une tournée de plus de deux ans, dont quelques dates en compagnie de Benjamin Biolay, Yodelice ou Alex Beaupain. Des prestations toujours très remarquées, puisque encore tout récemment, en 2017, Olivia Ruiz elle-même, conquise par l’artiste, lui demanda d’assurer ses premières parties jusqu’à la fin de sa tournée.

MO CUSHLE

Froggy's Delight - Ma chair, mon sang

"Si mon corps pouvait parler, que dirait-il ?"

Sur ces entrefaites, Marion Corrales créa un projet musical : Mo Cushle, Ma chair, mon sang. Douze titres pour douze histoires anatomiques du corps de l’artiste. Mo Cushle chante l’affrontement des animalités viscérales, les au revoir et les départs, le passé et le présent et ces foutus souvenirs qui nous hantent ou nous rassurent.

C’est sous les cordes d’Alexandre Bellando que les poèmes de Marion Corrales ont pris vie. Et quelle vie ! D’une voix aux multiples couleurs, Marion fait planer les simples mortels qui osent laisser traîner un tympan non loin de ses cordes.

A LA RADIO : BRIGITTE FONTAINE

France Inter, Antoine De Caunes : Brigite Fontaine

Antoine De Caunes et Charline Roux reçoivent l'artiste Brigitte Fontaine au micro de Popopop, et en deuxième partie d'émission c'est Renan Cros qu'ils accueilleront pour une nouvelle chronique.

Elle aime plus les chats que les humains et pense qu'elle a 20 010 ans. Elle est aussi la reine des kékés, la queen des zazous, une libellule. Elle est vieille et elle nous "encule" d'après le titre d'un de ses chansons. Elle a aussi collaboré avec les plus grands : Bashung, Sonic Youth, Philippe Katerine, Etienne Daho et Jacques Higelin, entre autres.

A LA RADIO : VENDREDI SUR MER

France Inter - "Premiers émois" vibrants pour Vendredi sur Mer

Vendredi sur Mer (Charline Mignot pour l’état civil) est une jeune artiste originaire de Suisse. Après un premier EP "Marée basse" en 2017, elle révèle son premier album et ces premiers émois, ce sont ses fragments du discours amoureux en 2019 appliqués à la pop streamée.

mercredi, 03 avril 2019

Gauvain Sers - Dans la Bagnole de mon Père (Live) - Le Grand Studio RTL