Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 mars 2021

"Il y a beaucoup de lumière au bout du tunnel", le directeur des Francofolies se réjouit des annonces sur les festivals d'été

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé que les festivals d'été pourront se tenir avec une jauge réduite de 5 000 spectateurs assis.

"C'est un point de départ formidable, pour tout le monde, pour les artistes, pour le public et pour nous", s'est réjoui, vendredi 19 février sur franceinfo, Gérard Pont, le directeur des Francofolies de La Rochelle, après les annonces de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, sur les festivals d'été à l'heure de la pandémie de coronavirus Covid-19. Ils pourront se tenir mais avec une jauge réduite de 5 000 spectateurs assis. "C'est une excellente nouvelle d'avoir ce point de départ, clair, précis et j'espère que tout cela va évoluer positivement", a-t-il déclaré.

Lire la suite
___________________________
___________________________

mercredi, 24 février 2021

RTBF - Coronavirus : Les lieux culturels sont les lieux publics où le risque de contamination est le plus faible, selon une étude allemande

Dans une nouvelle étude, l’Institut Hermann-Rietschel de Berlin s’est employé à quantifier et comparer les risques de contamination par aérosols (microgouttelettes en suspension dans l’air) dans les différents lieux publics. Ses conclusions sont édifiantes : les théâtres, salles de concert et musées respectant les consignes sanitaires habituelles apparaissent comme les lieux les plus sûrs de la liste. À titre de comparaison, même avec port du masque, le risque est double dans les supermarchés, triple dans les bureaux en openspace occupés à 20%, et multiplié par 6 dans les écoles secondaires à moitié remplies.

Lire la suite
_____________________
_____________________

08:52 Publié dans Article du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid |  Facebook | |

jeudi, 18 février 2021

Télérama - De Jacques Higelin à Kanye West, les airs de jeunesse d’Hervé

Enfant hyperactif et extraverti, il adorait les joyeux spectacles de rue bretons et aller à la fête de l’Huma avec son père. Le chanteur de 29 ans natif des Yvelines s’est nourri, grâce à ses parents et à son grand frère, de Dire Straits, Renaud, des Beatles ou de Daft Punk. Avant, ado, de tâter du clavier…
 
_______________________________
_______________________________

mercredi, 17 février 2021

Libé - Chanson française : la voie Souterraine

La plateforme toulousaine s’affranchit des standards du marché national en proposant des compilations en téléchargement gratuit mettant en lumière une foule d’artistes hors-norme.
 
Leur univers a évolué, et ils sont si peu à s'en être rendu compte… Tandis que le changement de paradigme est entériné par une pléthore d'artistes 2.0, le vieux monde du show-biz persiste à camper sur ses supposés acquis, tels des grognards napoléoniens refusant de traverser la Bérézina. Pourtant des signes forts sont là, dont l'aventure la Souterraine n'est pas le moindre. Empruntant son nom à une ville de la Creuse, avec un évident clin d'œil appuyé à l'underground dont elle se réclame forcément, une petite poignée d'activistes décidés est en train de bouleverser le paysage d'une musique française décomplexée. L'un était attaché de presse chez un distributeur spécialisé dans l'indie music ; l'autre un artiste effectivement underground ; un troisième larron, bibliothécaire à Sciences-Po et lui aussi digger (chercheur de pépites musicales rares) frénétique, les rejoint un peu plus tard.
 
Lire la suite
________________________
________________________

mardi, 16 février 2021

France Info - Mort du québécois Raymond Lévesque, auteur de "Quand les hommes vivront d'amour"

L'auteur-compositeur-interprète québécois Raymond Lévesque père du classique "Quand les hommes vivront d'amour" qui a fait le tour du monde, est mort des suites de la Covid-19 à 92 ans. 

Poète, romancier, dramaturge et acteur, Raymond Lévesque a également composé des centaines de chansons qui ont rythmé la vie culturelle québécoise.

Lire la suite
___________________________
___________________________

France Info - "De 15 à 17 ans, j’ai été harcelée moralement et sexuellement": la chanteuse Pomme dénonce l'impunité des auteurs d'abus dans un témoignage choc

Dans une lettre ouverte publiée sur le site Médiapart, la jeune artiste en lice vendredi soir pour la Victoire de l'artiste féminine, raconte le traumatisme de ses premiers pas dans une industrie de la musique minée par les violences sexistes et sexuelles, et s'élève contre la culture de l'impunité.

A la veille de la cérémonie des Victoires de la Musique, qui se déroule vendredi soir à Paris et où elle est en lice pour la récompense de l'artiste féminine de l’année, la chanteuse, autrice, compositrice et musicienne Claire Pommet, dite Pomme, a publié jeudi 11 février une longue lettre ouverte sur un blog du site Médiapart. L’artiste âgée aujourd’hui de 24 ans y raconte, "entre colère, révolte et lâcher-prise", ses traumatisants premiers pas dans le monde de la musique lorsqu’elle était adolescente, et qui ont failli avoir raison de sa santé mentale.

Lire la suite
___________________________
___________________________

samedi, 13 février 2021

Nos Enchanteurs - Cyrille Gallais et l’amie Cordy !

C’est le portrait d’une personne, une vedette comme on disait dans le temps. Une dame qui nous a accompagnés quelques décennies. Nous, les téléspectateurs, parfois chanceux spectateurs. C’est une dame qui, sous des accoutrements divers, souvent fantaisistes, a fait les beaux jours de notre écran cathodique en noir et blanc, une ou deux chaînes. Puis en couleur. Et une troisième chaîne. Avant d’être amuseuse publique chez Guy Lux dans sa quincaillerie de variétés, ou chez les Carpentier en un club très fermé, elle était de la revue, de l’opérette aussi. Hello Dolly, ce fut elle. Selon notre âge, nous avons parfois des souvenirs différents d’elle.

Lire la suite
___________________________
___________________________

vendredi, 12 février 2021

Marianne - Victoires de la musique : le bal des Nazes

Ce vendredi 12 février, les Victoires de la musique célébreront leur 36eme édition. Parmi les artistes nommés, des habitués qui ont tout de meubles, des jeunes pousses en mal de créativité, et des stars des algorithmes. La crème de la crème, on vous dit. Passage en revue des différentes catégories.

Pâles copies

Assister aux Victoires de la musique, c'est être témoin de l'avènement d'artistes confirmés comme à l'adoubement de jeunes pousses. Dans le deuxième cas, tout spectateur normalement constitué espère se fondre dans un océan de nouveautés spectaculaires. On a faim de neuf, de jamais vu. Ça ne sera malheureusement pas pour cette année tant la liste de nommés censés représenter la nouvelle vague de la chanson française ressemble terriblement aux précédentes. Jusqu'à pointer de pâles copies ? Trois artistes en particulier peuvent être les cibles de ce reproche.

Lire la suite
__________________________
__________________________

mardi, 09 février 2021

Libé - La Pochette de Chevalrex : «Il y a une ambiguïté dans cette image»

Musicien et graphiste, Rémy Poncelet, alias Chevalrex, a réalisé lui-même la pochette de son quatrième album à partir d’une photo prise en Guadeloupe la veille de son mariage.
«C'est une photo prise en février 2020, sur l'île de la Désirade en Guadeloupe, la veille de mon mariage avec ma femme, assise au second plan, lisant Cinq Psychanalyses de Freud. L'album était terminé, il ne restait que quatre jours de mix. Cette image a été prise au retardateur, j'ai appuyé sur le déclencheur et j'ai couru m'asseoir. J'avais envie d'une pochette moins graphique que les précédentes, de quelque chose de plus ouvert et naturel. 
 
Lire la suite
_____________________________
_____________________________

lundi, 08 février 2021

Marianne - Jalousée par Marie Myriam, comparée à Piaf : Barbara Pravi, l'espoir français pour l'Eurovision

Après une finale remportée haut la main samedi 30 janvier dernier, Barbara Pravi représentera la France à l’Eurovision en mai prochain. À vingt-sept ans, l’artiste assume son côté rétro et se revendique héritière d’une chanson française classique tout en brandissant l’étendard de la cause féministe.

De la « môme » Piaf, elle aurait la gouaille et la gestuelle, la taille menue et la chevelure bouclée. De son homonyme Barbara, elle aurait hérité de l’attachement au texte et du côté « à fleur de peau », un peu écorché. Ce samedi 30 janvier, en direct du Studio 128 de la Plaine Saint-Denis, 12 candidats se disputent les faveurs du jury et d’un public de 2,37 millions de téléspectateurs.

Lire la suite
______________________
______________________