Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 avril 2017

Le Parisien : Idir : revivez son concert en direct du Parisien

Le chanteur algérien était accompagné de sa fille Tanina et de Tryo, avec qui il chante sur son disque «L'hymne de nos campagnes».

Idir a écrit l'une des plus belles chansons du monde. «A vava inouva», enregistrée en 1976, a fait de lui une légende de la musique kabyle. Une ballade délicate, qui a permis de découvrir en France le musicien, de son vrai nom Hamid Cheriet.

Lire la suite
____________________
____________________

mercredi, 26 avril 2017

Les Inrocks - Lafayette, marquis de la nouvelle pop française

Figure de proue de la nouvelle pop française, ce gendre idéal nous offre onze balades synthétiques qui vont vous sortir de la torpeur du lundi.

Il y a presque quatre ans, on découvrait sa mine de premier de la classe dans le clip Eros Automatique en duo avec la divine actrice et chanteuse Alka Balbir. Sous ses airs de gendre idéal – chemise rayée à peine froissée, jean blanc et une mine de chien mouillé attendrissante – Frédéric Lafayette expérimentait déjà une recette explosive et inédite, en jumelant mélodies synthétiques et ondoyantes à de romantiques déclarations, à la fois espiègles et résolument modernes.

Lire la suite
___________________
___________________

mardi, 25 avril 2017

Froggy's Delight - Iaross, Le cri des fourmis

A pas de loup comme on voudrait ne pas déranger, s’immiscer dans une conversation ou s’évanouir dans la nature, Iaross nous offre Le cri des fourmis, comme un SOS porté par des milliers d’âmes inaudibles.

Raffinée, la musique est le souffle indomptable, instinctif et primaire de l’homme. Les mélodies jouées pour la plupart aux cordes tantôt sibyllines, tantôt électriques se rythment de percussions effleurées, un peu comme le vent dans les branches fait bruisser ses milliers d’extrémités en un doux cliquetis. Le son est à cette image, comme produit du bout des doigts, prêt à se faire oublier, creusant le manque si elle s’arrête.

Lire la suite
_________________
_________________

dimanche, 23 avril 2017

RFI - Les hommes sages de Barbara

C’était l’un des événements de cette nouvelle édition du Printemps de Bourges, une création autour de Barbara. Inaugurant une série d’hommages qui seront rendus à la longue Dame brune tout au long de cette année à l’occasion des vingt ans de sa disparition, Mes hommes réunissait ce 20 avril un beau bouquet de chanteurs autour du pianiste classique Alexandre Tharaud. Ce dernier dit sa passion pour la chanteuse et évoque le concert que nous avons vu au Palais d'Auron.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 22 avril 2017

Le Monde - Au Printemps de Bourges, des hommes rappellent la « dame brune »

Le 20 avril, le festival a présenté une création en hommage à Barbara, dirigée par le pianiste Alexandre Tharaud.

En 1986, Barbara est venue au Printemps de Bourges. A l’affiche cette année-là, du 28 mars au 6 avril, l’Orchestre national de jazz, Jacques Higelin, The Cramps, Stephan Eicher, Carlos d’Alessio, Didier Lockwood, Claude Nougaro, Indochine, Salif Keita, Madness, Véronique Sanson, I Muvrini… Parmi les « Découvertes du Printemps de Bourges » – devenues depuis « Les Inouïs du Printemps de Bourges » –, L’Affaire Louis’Trio, Chanson Plus Bifluorée, Jacques Haurogné… Avec Barbara, il y avait Gérard Depardieu. Le duo interprétait alors, avec plusieurs musiciens, dont le pianiste Gérard Daguerre, le spectacle Lily Passion en tournée après trente-cinq représentations au Zénith de Paris, du 21 janvier au 19 février. A Bourges, Lily Passion avait été la soirée d’ouverture du festival, le 28 mars.
 
Lire la suite
_________________
_________________

vendredi, 21 avril 2017

RFI, La bande passante - Au 41ème Printemps de Bourges (1/3)

Boris Vedel, directeur du Printemps de Bourges, Marie Rémond et Sébastien Pouderoux de la Comédie Française sont les invités de cette « Bande » berruyère.

Cela fait 40 ans qu’il existe. Il est éclectique et programme Placebo, du métal, du hip-hop, une création autour de Barbara, ou le meilleur de la scène émergente. En cette période électorale, il pourrait avoir une résonnance politique, avec des artistes engagés tels que : Magyd Cherfi, Rachid Taha, Cyril Mokaiesh, Kery James ou Soprano, sans oublier Renaud qui lui s’est déjà déclaré en faveur de l’un des 11 candidats quitte à décevoir une partie de ses fans ! Pour la première fois, la Comédie Française s’y produit autour d’une chanson mythique de Bob Dylan, pour cette édition, il souhaitait s’ouvrir à d’autres arts comme le théâtre ou la littérature. Enfin, il pourrait dépasser le record de fréquentation établi en 2016 car de nombreux spectacles affichent déjà complets. « La Bande » repasse cette année au 41ème Printemps de Bourges.

Ecouter la suite
___________________
___________________

jeudi, 20 avril 2017

"Lamomali" de -M-, un projet pour "remonter les vibrations"

Le chanteur et guitariste Matthieu Chedid assouvit sur "Lamomali", sorti vendredi, un fantasme : monter un projet avec des musiciens maliens, au premier rang desquels Toumani Diabaté et son fils Sidiki, tous deux maîtres de la kora, un instrument mythique et sacré.

C'est un projet collectif à part, pas véritablement un hommage, mais plutôt une création spéciale que propose Matthieu Chedid. Rien n'était écrit, jure-t-il, mais son amour pour le Mali - qui transpire déjà dans son travail depuis longtemps - devait bien, depuis qu'il l'a découvert il y a plus de dix ans, déboucher sur un album.

Lire la suite
____________________
____________________

mercredi, 19 avril 2017

Le Parisien - «Lamomali», le nouvel album de -M-, célèbre la musique africaine

Matthieu Chedid, alias -M-, a sorti vendredi «Lamomali», magnifique célébration de la musique africaine avec trois artistes locaux, dont Fatoumata Diawara.

«Non, je ne connais pas l'Afrique/Et gris est ma couleur de peau», chantait Matthieu Chedid il y a déjà dix-huit ans ! Quatre ans et demi après «îl», -M- revient avec un sixième projet ambitieux, «Lamomali», créé et enregistré avec deux légendes maliennes, Toumani Diabaté et son fils Sidiki, 71e et 72e générations d'une grande lignée de griots — conteurs et musiciens — et maîtres de la kora, une harpe-luth à 21 cordes.

Lire la suite
_____________________
_____________________

dimanche, 16 avril 2017

France Inter - "La Chanson de Prévert" en version symphonique

Jane Birkin a dévoilé en avant-première dans "La Bande originale" de Nagui la version symphonique de "La Chanson de Prévert", chanson que Serge Gainsbourg avait écrite en 1961…

Lire la suite
____________________
____________________