Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 février 2018

Culturebox - Claude François : une fille cachée, le succès intact, 40 ans après sa mort le chanteur fascine toujours

Le chanteur est aussi l'objet d'un documentaire sur France 3 (diffusé le 16 février, à 20H55) qui revient sur sa postérité aux allures de revanche. Le lendemain de la disparition du chanteur, électrocuté dans sa salle de bains le 11 mars 1978 à 39 ans, alors qu'il s'apprêtait à rejoindre les studios de Michel Drucker, Libération titre en une "Claude François a volté". "Rien ne pouvait réconcilier ce chanteur populaire et l'intelligentsia parisienne. Il était de bon ton de ne pas l'aimer. Il a été raillé au-delà de la mort", soulignent François Chaumont et Laurent Portes, auteurs du documentaire nourri de témoignages et d'images d'archives le plus souvent inédits.

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 13 février 2018

Le Parisien - Renaud «est en maison de repos», explique son frère

L’entourage de Renaud ne décolère pas après l’évocation ce lundi de l’hospitalisation du chanteur surtout après des rumeurs sur son décès. « Je veux démentir cette rumeur infâme sur sa mort. Renaud est en maison de repos en région parisienne. Il y est depuis 4 ou 5 jours et pour une dizaine de jours », confiait au Parisien son frère David lundi soir.

Lire la suite
_______________
_______________

mardi, 06 février 2018

Claude Févre - 17ème Détours de Chant – Mon côté punk, Et viva Carnaval !

Sur la scène du théâtre des Mazades, qui vibra l’an passé d’un concert épique avec Loïc Lantoine & The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, déferlent cette année les rythmes latino- rock d’un ensemble tout aussi foutraque, « un gros bazar » disaient en 2003 les initiateurs de Mon côté Punk où Loïc Lantoine lui-même laisse son empreinte.

Les programmateurs de Détours de Chant semblent vouloir terminer leur festival  sur cette note festive, libératrice,  qui vient mettre des couleurs éclatantes sur le gris des jours d’hiver… Comme le font les journées de Carnaval un peu partout dans le monde. Comme le fait le troisième mondial après Rio de Janeiro et Venise, celui de Barranquilla en Colombie où le groupe a séjourné en 2016, en tournée pour les Alliances françaises. Les chansons du nouvel album sont nées de ce voyage, de cette immersion dans des sons qui sont un peu depuis toujours pour eux leur image de marque : la diversité, le mélange, la fusion qui appartient à la composition même d’un groupe aux influences multiples.

Lire la suite
___________________
___________________

vendredi, 02 février 2018

Hexagone - Garance, on ne badine pas avec la mue

Le 17 janvier dernier, Garance investissait la petite salle de l’Essaïon, à Paris, pour sa première. Elle y chante tous les mercredis à 19:45. Depuis la sortie de son dernier EP huit titres, Les idées rock, en 2014, Garance a emmagasiné dans sa besace quantité de chansons nouvelles et le public s’attend-il tout naturellement à entendre ces chansons-là. Et il n’est pas déçu.

Il n’est pas déçu et cependant (agréablement) surpris de ne pas assister à un tour de chant classique mais à un spectacle plein et entier – certes encore en rodage et à ajuster – mais à un spectacle qui présente un contenu riche par une artiste qui domine son sujet. Un spectacle construit, avec une dramaturgie comme l’on en voit bien trop rarement de nos jours.

Lire la suite
___________________
___________________

jeudi, 25 janvier 2018

RTS - Phanee de Pool, auteur-compositrice-interprète - 1er album "Hologramme"

Diplômée de lʹÉcole de commerce de Saint-Imier et de lʹÉcole de police, Phanee de Pool, de son vrai nom Fanny Diercksen, baigne dans le monde du spectacle depuis sa tendre enfance, avec un père collectionneur de disque de jazz et une mère concertiste. En 2016 sur un coup de tête, elle décide de quitter son métier de policière à Moutier et de suivre son instinct se mets à écrire des chansons sur des thèmes divers.

Lire et regarder la suite
___________________
___________________

mercredi, 24 janvier 2018

3, 2, 1 chansons : rencontre avec Alcaz

Bonjour Vyvian , bonjour Jean Yves, 3-2-1-chansons est heureux de vous rencontrer , et de savoir qui se cache derrière ALCAZ !!!

ALCAZ, pourquoi Alcaz d'ailleurs,,,, ?

Vyviann : En référence à l'Alcazar de Marseille, célèbre music-hall  datant d'avant la dernière guerre et détruit pour devenir un entrepôt de vêtements. Un scandale mais personne n'a réagi, un sublime théâtre à l'Italienne ... Montand, Brel, Brassens, F.Leclerc et bien d'autres stars magnifiques. 

Lire la suite
________________
________________

Nos Enchanteurs - Amélie les crayons : du café pour entrer en danse

Amélie les crayons, 16 janvier 2018, Café de la danse à Paris,

Deux premières parties qui sont comme des bandes-annonces.­­­­ Garance d’abord, quatre chansons pour nous appâter : elle se produit tous les mercredis à L’Essaïon jusqu’au 21 février. A l’écouter dans ces chansons-là, on a envie de connaître la suite, de tout entendre. On vous en reparle bientôt. Puis Vesperland (en fait Mikael Cointepas, que l’on connaît pour être le complice guitariste du lyonnais Frédéric Bobin) qui, en anglais dans le texte, met en musique et chante, ici l’étasunienne Emily Dickinson pour un texte, là l’irlandais William Butler Yeats pour quelques chansons de plus, à paraître sur un prochain disque. Intéressant, plus même.

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 22 janvier 2018

Nos Enchanteurs - Alain Sourigues, boxeur à profusion, chanteur à contusion

Alain Sourigues, 14 janvier 2018, Théâtre Clavel à Paris,

Si la programmation d’Edito/Noir Coquelicot au Théâtre Clavel (1) vit ces temps-ci quelques soubresauts (des annulations pour diverses raisons non imputables à l’organisateur), elle connaît la plupart du temps de bien belles satisfactions. Comme ce dimanche…

Là, nous sommes au terme du spectacle. La salle est presque comble et l’artiste anticipe les réactions du public. Et il supplie celui-ci de le laisser partir : il a fait son taff, ralenti même la cadence en fin de parcours pour être raccord avec son contrat mais pas plus. Il sait l’adhésion des spectateurs. Il les flatte, les cajole, s’agenouille devant eux, à presque pleurer. Il les culpabilise, les brusque même : il veut partir. Nous, le public, sommes censés le retenir. C’est vrai que nous avons notre dû : la ration fut généreuse, la pitance bonne. L’homme de lettres qu’il est (notons qu’il fut jadis facteur, à en distribuer en abondance) jongle avec le verbe sans jamais faire tomber le moindre mot. Avec son physique de mousquetaire, il foudroie l’air de sa verve comme d’Artagnan le faisait de son épée. Son spectacle est l’exacte rencontre, la fusion, entre un one-man show d’humoriste et un tour de chant. Qui plus est brillant, excitant, exaltant.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 20 janvier 2018

Claude Févre - Mateo Langlois, « Et l’oiseau lyre joue »

5 janvier 2018 – Sortie de résidence – « La mouette libre » Concert solo de Matéo Langlois

Lauréat du Prix d’écriture Claude Nougaro 2016 catégorie Chanson

Avec

Mateo Langlois (Voix, piano, Rhodes, beat box, sax et pédales d’effets)


Le Relais de Poche – Verniolle (Ariège)

Ce soir nous assistons à une naissance, enfin presque…  Celle d’un jeune artiste repéré au Prix d’Ecriture Claude Nougaro en 2016. Matéo Langlois vient de se consacrer pendant quelques jours à ce qu’il est convenu d’appeler une « Résidence ».  Il a profité d’une scène, d’un plateau technique, et de l’accueil chaleureux et gastronomique ( !) du Relais de Poche  à Verniolle (09).  Sous le regard d’intervenants bienveillants et sensibles à son projet. La Chanson c’est tout un réseau de professionnels, peut-être ne le sait-on pas suffisamment, tant l’image de l’artiste, seul face à sa création et à ses défis, habite encore notre imaginaire. Ainsi la région Occitanie, son Réseau Musiques Actuelles Midi-Pyrénées Avant-Mardi s’est dotée d’une équipe d’intervenants scéniques, eux-mêmes artistes confirmés,  qui apportent « une approche technique de la voix, du texte, de la musique et du son », en s’appuyant sur un savoir en psychopédagogie. C’est avec Georges Veyres que Matéo Langlois a peaufiné ce que nous allons découvrir après avoir déjà bénéficié de l’approche scénique d’Eric Lareine en octobre dernier.

Lire la suite
_________________
_________________

vendredi, 19 janvier 2018

Nos Enchanteurs - Alain Sourigues, boxeur à profusion, chanteur à contusion

Alain Sourigues, 14 janvier 2018, Théâtre Clavel à Paris,

Si la programmation d’Edito/Noir Coquelicot au Théâtre Clavel (1) vit ces temps-ci quelques soubresauts (des annulations pour diverses raisons non imputables à l’organisateur), elle connaît la plupart du temps de bien belles satisfactions. Comme ce dimanche…

Là, nous sommes au terme du spectacle. La salle est presque comble et l’artiste anticipe les réactions du public. Et il supplie celui-ci de le laisser partir : il a fait son taff, ralenti même la cadence en fin de parcours pour être raccord avec son contrat mais pas plus. Il sait l’adhésion des spectateurs. Il les flatte, les cajole, s’agenouille devant eux, à presque pleurer. Il les culpabilise, les brusque même : il veut partir. Nous, le public, sommes censés le retenir. C’est vrai que nous avons notre dû : la ration fut généreuse, la pitance bonne. L’homme de lettres qu’il est (notons qu’il fut jadis facteur, à en distribuer en abondance) jongle avec le verbe sans jamais faire tomber le moindre mot.

Lire la suite
________________
________________

jeudi, 18 janvier 2018

C'est déjà ça - Buridane, Hildebrandt et Liz Van Deuq: la belle fragilité

Les trois auteurs-compositeurs étaient les invités de la Partie à trois 2018 de Bordeaux Chanson à l'Inox ce samedi pour le dernier de trois concerts successifs. Plutôt que les effets, les artistes ont conjugué intimisme et complicité, révélant de fines écritures

"On était plus stressés mais aussi plus joyeux et joueurs pour cette dernière." La confidence de Wilfried Hildebrandt à l'issue du troisième concert de la Partie à trois était heureuse et déjà nostalgique. Depuis lundi, Julie Buridane, Liz Van Deuq et le musicien rochelais ont travaillé la huitième édition de la Partie à trois, spectacle d'échange de répertoires forcément fragile, toujours passionnant.

Lire la suite
____________________
____________________