Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 octobre 2020

Les actualités de la chanson française du 18 au 24 septembre

Les artistes de la semaine : Miossec, Louise Pressenger, Terrenoire, Thomas Cousin, Petit Prince, Aaron, Samarabalouf

L'album de la semaine : Clou, Orages

Le clip de la semaine : Mirabelle Gilis, Christophe Miossec - Falaises !

Francofans - Les 8 indispensables du numéro 84 (Bernard Joyet, Samarabalouf, Alexis HK, Phanee de Pool, La Caravane Passe, Imbert Imbert, Bolivard, Oh Mu)

JULIETTE GRECO

Le Figaro, Bertrand Dicale - Juliette Gréco, chanteuse libre et chantre de la liberté, est morte à 93 ans

De ses débuts de danseuse à l’Opéra de Paris à la fin des années 1930 à sa tournée d’adieux écourtée par la maladie en 2016, la «muse de Saint-Germain-des-Prés» a tout donné à la scène. Elle est décédée chez elle, à Ramatuelle.

Symbole de la période existentialiste et du bouillonnement artistique du Saint-Germain-des-Prés d’après-guerre, Juliette Gréco incarnait à la fois une certaine image de la chanson française, ambitieuse, exigeante, tout en demeurant populaire dans le sens le plus noble du terme. Magnifique interprète de grands poètes - Mac Orlan, Sartre, Queneau, Brassens, Brel ou Ferré… - qu’elle servait avec ce phrasé si particulier, elle fut l’une des rares artistes à toujours citer ses auteurs sur scène. Elle est décédée mercredi à l’âge de 93 ans. «Juliette Gréco s’est éteinte entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun», a indiqué la famille dans un texte transmis à l’AFP.

We Culte ! Victor Hache - Disparition. Il n’y aura plus d’après, Juliette Gréco est morte

Disparition. Juliette Gréco est décédée dans sa maison de Ramatuelle à l’âge de 93 ans. Elle n’a jamais été sage, toujours subversive, formidablement mutine. Juliette Gréco, c’était la passion des mots de la chanson et le combat pour la vie qu’elle a croqué jusqu’au dernier souffle.

Juliette Gréco était notre plus belle ambassadrice de la chanson, assurément la plus grande chanteuse qui soit. Il suffisait de la voir sur scène dans sa longue robe noire, le visage blanc, les mains s’envolant vers le ciel, pour que le public soit subjugué, fasciné par cette extraordinaire manière de théâtraliser ses textes sur scène

Nos Enchanteurs, Michel Kemper  - Juliette Gréco, 1927-2020

On avait beau s’y attendre, ça vous fout la tristesse, le cafard, cette infinie mélancolie qui soudain nous prend et ne nous lâchera pas avant longtemps. Oui, il n’y a définitivement plus d’après à Saint-Germain-des-prés… Ni là ni ailleurs, mais c’est de Saint-Germain dont elle fut l’inspirée muse… Un Saint-Germain c’est vrai à conjuguer au passé, dans lequel sa longue silhouette noire aux longs cheveux passe et repasse encore, comme un film toujours sur nos écrans. Gréco c’est presque un siècle de notre pays, de notre culture, de ses joies et de ses peines, de ces heurts et malheurs. De l’occupation durant laquelle l’adolescente qu’elle est sera mise en prison, à la Libération où elle fait partie d’un groupe qui anime Le Tabou. Elles, ce sont les caves de Saint-Germain, Boris Vian et cette faune artistique, intellectuelle qui a fécondé pour quelques décennies nos vies, nos envies, notre appétence au savoir, à la littérature, à la musique. A la chanson…

Le Monde, Véronique Mortaigne - La chanteuse Juliette Gréco est morte

Chanteuse et actrice, Juliette Gréco est morte le 23 septembre, à Ramatuelle (Var), à 93 ans. Elle fut la muse du Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre et l’interprète inoubliable de Brel, Gainsbourg, Vian, Roda-Gil, Miossec ou Biolay…

Qu’avons-nous donc tant aimé chez Gréco pour que sa disparition nous atteigne autant ? Sa voix, son élégance, sa force et ses mains, sûrement, qui volaient, virevoltaient ! Juliette enfant s’était-elle peut-être ainsi rêvée, longue et forte dans un fourreau noir, les mains aériennes, habillant J’arrive (Jacques Brel/Gérard Jouannest) d’une aura de peines lumineuses et de déclarations d’injustice – la mort, suprême incompréhension. S’était-elle vue badinant sur un texte hallucinatoire d’Etienne Roda-Gil mis en musique par le Brésilien Caetano Veloso, Mickey travaille, ou sur Jolie môme, de Léo Ferré ? Avait-elle imaginé incarner à ce point, dans le monde entier, une France résistante et cultivée ?

France Info, Valérie Gaget - L'icône de la chanson française Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans

Ancien petit rat de l'Opéra, Juliette Gréco tire sa révérence. La dame en noir, égérie de Saint-Germain-des-Prés après la guerre, avait inspiré les plus grands auteurs, Sartre, Queneau, Vian ou encore Gainsbourg. Elle triompha aussi au cinéma et à la télévision. Retour sur la longue carrière d'une jolie môme.

Télérama - Juliette Gréco en dix chansons

Juliette Gréco est morte ce mercredi 23 septembre à l’âge de 93 ans. Retour sur son immense carrière en dix titres.

Le Figaro, Bertrand Guyard raconte Juliette Greco

TERRENOIRE

Libé - Terrenoire, amour à mort

Sur son premier album, le duo stéphanois fait jaillir la lumière d’un grand maelström émotionnel.

«Faisons chanter les ténèbres.» Pas de flemme intellectuelle, mais on aura beau chercher, il sera sans doute difficile de trouver meilleure définition de Terrenoire que cette punchline tirée de Margot dansait sur moi, sommet sensuel de ce premier album.

Repérés depuis un ensorcelant EP paru en 2018, capable de faire coexister Alain Bashung et Frank Ocean, les frères stéphanois Raphaël (chant, compositions) et Théo (production, chant) Herrerias poussent encore un peu plus loin l’exploration musicale intime, écartelée entre l’amour et la mort.

LOUISE PRESSENGER

Francofans - Louise Pressager, artiste à suivre

Membres du jury lors de la finale du Grand Zebrock, nous avons eu la chance de découvrir Louise Pressager, qui donnait alors son troisième concert. Un tout jeune projet, mais qui semble pouvoir aller loin. La musique est une thérapie pour cette artiste, lui permettant d'exprimer en poésie ses maux.

THOMAS COUSIN

Songazine - Thomas Cousin sort son premier album solo : Debbie et Moi

Thomas Cousin est auteur, compositeur et guitariste depuis près de 25 ans. Il a évolué dans plusieurs formations (comme Aron’C), a écrit pour d’autres. En faisant le choix de l’ombre.

Et puis, il y a 8 ans, l’envie d’écrire s’est imposée, personnelle, évidente. Une première chanson, puis deux, puis trois, jusqu’à en faire un album entier. Debbie et Moi sortira le 15 septembre prochain chez Champ Libre.

Nos Enchanteurs - Dans la tête de Tom Cousin, des tempêtes, des femmes et des roses

Pour la forme… C’est un chant brisé, du genre qui vous déchire l’âme, qui peut faire penser à Saez, à Soan, à Mano Solo, dans cette sensibilité exacerbée, dans cette urgence… Et quand le cœur déborde, il faut le laisser crier. Et espérer qu’il aura encore beaucoup de choses à nous dire ! Voir la mer ouvre l’album, nous emporte immédiatement, s’élève comme une prière, enfle, se  développe, et roule en vagues brisées. Une mer omniprésente dans l’album, en calme et en tempête, une quête qui se répète plusieurs fois dans ses chansons « pour courir au bord des falaises juste pour s’offrir à l’horizon ».

PETIT PRINCE

Libé - Le sacre de Petit Prince

Un premier album d’un flamboyant psychédélisme futuriste qui conjugue les extravagances de Katerine et la science mélodique de Polnareff.

Victimes collatérales du Covid-19, de nombreux artistes ont dû déplacer la sortie de leurs albums du printemps radieux vers l’automne pluvieux. Si les risques sont minimes pour les gros, toujours bien exposés, ce n’est pas la même affaire pour les jeunes pousses, qui se retrouvent coincées bien malgré elles dans les embouteillages de la rentrée. Seuls des talents hors normes arriveront à dompter le flot impétueux.

AARON

RFI - AaRON, que la lumière soit

Avec son 4e album, Anatomy of light, AaRON s’aventure dans les sonorités électroniques. Toujours très class, le duo formé par le chanteur Simon Buret et le musicien Olivier Coursier explore le spectre des sensations et mélange cette fois-ci l’anglais et le français.

À chaque fois, le cinéma n’est jamais très loin pour AaRON. Le duo formé par le chanteur Simon Buret et le musicien Olivier Coursier s’est fait connaître il y a quatorze ans en signant U Turn (Lili), un titre qui figurait dans le film Je vais bien ne t’en fais pas du réalisateur Philippe Lioret. En profitant du temps laissé entre chacun de leurs albums, il aura participé à des bande originales ou pour son chanteur, arpenté les plateaux de tournage en tant qu’acteur. Pas étonnant que ce nouveau disque ait été précédé de la chanson Ultra rêve, dont le clip est porté par un Jean-Claude Van Damme dansant et faisant des katas de karaté.

Libé - AaRON : «Faire du beau avec du moche»

Entre électronique et instruments classiques, fracas et douceur, le duo français joue les équilibristes sur un très réussi cinquième album. Même la pochette reflète ce goût pour la mise en danger. Explication avec Simon Buret, le chanteur.

Le lieu «AaRON, c’est un tout petit monde, mais c’est un monde qu’on a défini nous-mêmes et dans lequel on met beaucoup de choses. J’ai eu cette idée de "s’asseoir sur les débris du monde", ce qui correspond au sentiment général qu’on voulait raconter dans le disque qui parle aussi beaucoup de transition. On a filmé le clip de la chanson Odyssée dans une casse de voiture en Ile-de-France.

A LA RADIO

France Inter - La Femme, Clou, P.R2B : nouvelle vague à l'âme

En France, dans le sillage de cette « nouvelle vague à l’âme » a émergé ce vendredi un premier album prometteur signé Clou. Anne-Claire dans la vraie vie. La jeune autrice-compositrice transforme l’éco-anxiété en rengaine sautillante. « Orages », le premier album de Clou, fait rimer chance avec potence, et s’ouvre sur ce constat « on tient debout mais ne nous demandez pas comment ».

France Inter, Miossec

A l'occasion de la réédition de "Boire" qui célèbre les 25 ans de cet album mythique, Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent Miossec. Il publie également un Ep réalisé avec Mirabelle Gilis intitulé "Falaises" et élaboré pendant le confinement.

France Inter - Louis Chedid pour la chanson "Tout ce qu'on veut dans la vie"

Dans les coulisses du morceau "Tout ce qu'on veut dans la vie" de Louis Chedid. Pop N'Labo nous donne rendez-vous chez lui, ou plutôt dans le studio qu’il a installé au rez-de-chaussée d’un appartement du quartier de Montparnasse à Paris.

France Inter - Grand Corps Malade

Dans cette émission, nous recevons le slameur, poète, auteur-compositeur-interprète et réalisateur Grand Corps Malade pour son nouvel album « Mesdames".

jeudi, 21 mai 2020

L'actualité de la chanson, spéciale Covid et Jour d'après, du 8 au 15 mai

Le clip de la semaine : Mathieu Barbances, La chanson masquée

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 9

Du 4 au 11 mai  dernier épisode  du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 9

Cette fois, nous y sommes… 11 mai 2020, un premier pas vers un retour à la vie… Un pas mal assuré certes,  un pas qui nous ferait dire comme Barbara dans les derniers fragments de ses Mémoires… « Ne jamais perdre espoir. / Vouloir recommencer. / Avoir peur mais avancer toujours ».  Cette phrase qu’elle se répétait et répétait aux autres comme un mantra, cette phrase écrite sur la malle métallique où elle rangeait ses habits de scène, ses maquillages afin de ne jamais l’oublier.

Cette fois, nous y sommes après huit semaines d’une vie, chacun, chacune,  dans son abri, son refuge, sa prison, sa cage, son cocon, sa tanière… Le choix du mot nous appartient et signe notre rapport à ce repli imposé.
_______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Le confinement n’a pas bridé l’imaginaire de nos artistes, loin de là. Isolés dans la nature, ils chantent avec les oiseaux. Coincé(e) dans un appartement, c’est Juliette qui chante pour tous les Roméos du coin, ou Cyrano pour toutes ses Roxanes, renversant le principe de l’aubade. Seuls ils.elles s’accompagnent à la guitare ou au piano, ou réalisent des live à distance avec leurs musiciens. Sans moyens ils montent des images, réalisent des animations avec des dessins, des objets, débordant de créativité.
Ils rient, s’inquiètent, réfléchissent, prennent le juste poids des valeurs et des gens, attendent ou espèrent, et dénoncent aussi les erreurs qui ont conduit à la crise sanitaire, ou l’ont aggravée…
__________________

Libé - «Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence»

Après avoir interpellé Emmanuel Macron sur le sort des intermittents, le collectif de plus de 800 personnalités du monde de la culture repart à l'attaque en soutien aux intérimaires et autres «extras» du secteur, massivement hors des radars des politiques de soutien mises en œuvre par le gouvernement et qui vont basculer au RSA.
___________________

Fondation Jean Jaurès - Confinement : comment le monde de la musique se réinvente-t-il ?

Événements de dimension mondiale, sessions live, prime aux réseaux sociaux : en dépit du contexte, l’industrie musicale tente de continuer à divertir. Mais comment donc les artistes gardent-ils le contact avec leur public en temps de confinement ? Laurent-David Samama livre une deuxième analyse pour la série de la Fondation Jean-Jaurès consacrée à la place des artistes et de la culture durant le confinement
 
I - Annulations et reports en cascade

Il y a quelques jours, ils auraient dû être des dizaines de milliers à se ruer vers l’Empire Polo Club d’Indio, en Californie. D’ordinaire attirés par un line-up dantesque, arborant headbands, minishorts et autres crop-tops de circonstance, les festivaliers de Coachella – cette engeance ultra-privilégiée et minutieusement lookée constituant la Mecque du cool – n’ont cette fois pas pu profiter des deux week-ends de concerts prévus sous le soleil de la « cité des anges ». La faute au coronavirus qui, d’annulations en annulations, a décimé le minutieux enchaînement des festivals à l’échelle mondiale. Perte estimée : 700 millions de dollars pour les organisateurs et tout l’écosystème autour du festival californien, du secteur hôtelier à celui de la restauration.
__________________

France Info - "La javanaise" : 3 600 vidéos d'amateurs envoyées pour un concert confiné avec Jane Birkin sur France Musique

Le projet "le temps d'une chanson", imaginé par la Maîtrise de Radio France et le Théâtre du Chatelet avec France Musique, autour de "'La javanaise" de Serge Gainsbourg, a réuni 3 600 vidéos d'amateurs de tous âges. Le concert, avec la participation de Jane Birkin, a été diffusé ce samedi à 18h.

L'appel à former un "grand chœur virtuel" a remporté un franc succès. 3 600 vidéos d’amateurs de tous âges ont été envoyées à France Musique, dont celle de Jane Birkin qui s’est associée spontanément à cette opération. Les 640 premières vidéos reçues ont été montées et mixées par le service vidéo de Radio France. Grâce à des tutoriels vidéo pour quatre voix diffusés en ligne, les participants ont pu s'entraîner à reprendre la célèbre chanson de Serge Gainsbourg.
__________________

France Inter - "Là où nous ne sommes plus grand chose et où nous ne chantons plus que devant nos miroirs" - Eddy de Pretto

Eddy de Pretto est chanteur. Son premier album, "Kid", a paru en 2018. Dans cette lettre adressée à sa voix, il éclaire la manière dont le confinement l'a momentanément réduit au silence.
______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [2]

Dur, encore plus dur en cette période confinée d’émerger sur la toile de la pléthore d’artistes qui s’offre gratuitement au public, menacés de disparition tant matériellement si toute rémunération leur est interdite, que médiatiquement. La dure loi du marché se fait encore sentir malgré les actions solidaires, et la curiosité du public finit par s’émousser devant tant de spectacles.
_________________

Le Parisien : Confinement : Camille gagne un concours de chant en parodiant une chanson d’Aznavour

« Seule avec Nathan », la chanson parodique d’une Montpelliéraine primée sur Facebook.

Et voici la lauréate 2020 de la version confinée de « The Voice » organisée sur Facebook par AZ Music, une entreprise de sonorisation de Mauguio (Hérault). Il s'agit de Camille Lebreton, 30 ans, chanteuse et comédienne, et de son compagnon Jonathan Gilly, 38 ans, auteur-compositeur, autrement nommés les Brimborions. Pour se « voir déjà en haut de l'affiche », ces Montpelliérains ont posté une version parodique et hyper calorique de « J'habite seul avec maman », le tube de Charles Aznavour. Cela devient alors « J'habite seule avec Nathan ». « L'idée est venue en chantant sous la douche et puis le texte est arrivé très vite, en moins de vingt minutes », raconte Camille.
___________________

France Bleu - Coronavirus au Pays basque : elle adapte des chansons françaises en basque sur le thème du confinement

Pendant cette période inédite de confinement en France, de nombreuses initiatives, vidéos, montages explosent sur les réseaux sociaux. C'est le cas des chansons créées par Maryse Urruty, une comédienne bayonnaise.
__________________

France Bleu - Coronavirus : une chanson pour dire "merci" aux agents de la RATP

Une trentaine d'artistes ont enregistré une chanson pour rendre hommage et remercier les agents de la RATP. "Vous nous donnez des ailes" réunit des musiciens du métro et des amis du compositeur Nathan Harnau.
_________________

France 3 - Covid-19. « La Chanson du Corona » l'hommage musical d'une école du Doubs aux soignants et métiers essentiels

Les enfants de l'école primaire de Roches-lés-Blamont dans le Doubs chantent leur gratitude envers les personnes les plus exposées à l'épidémie de Coronavirus. Composé par le directeur de l'école, illustré par les dessins d'enfants, le clip de "La Chanson du Corona" colore cette période troublée
________________

France Bleu - Coronavirus : en Béarn, dans les écoles de Lescar, un clip et une chanson pour apprendre à se laver les mains

Le retour des enfants dans les écoles va passer par le respect des gestes barrière, et on sait que pour les plus petits ce ne sera pas facile. A Lescar le service périscolaire a eu une idée pour rendre ludique et efficace le lavage des mains.
____________________

 
Le coronavirus touche aussi les musiciens et Dan Laurens s'en est sorti après plusieurs semaines de combat. Rétabli, il s'attaque, seul, à une chanson symbolique des Beatles et c'est très beau. 

Après un mois de confinement et plusieurs semaines à guérir de ce satané virus, Dan Laurens a repris le chemin de son studio pour partager à son tour un peu de musique.
___________________

Corse Info - Covid-19 - « Mille et une voix » pour « chanson d'après ! » avec I Muvrini

I Muvrini en sont presque restés sans voix : en l'espace de quelques jours mille et une voix se sont manifestées pour participer à la "chanson d'après, canzona pà dopu", leur projet entre confinés pour célébrer l'après-Covid 19. Ils disent leur satisfaction dans ce texte qu'ils nous ont fait parvenir
___________________

La Voix du Nord - «Covid», la nouvelle chanson du poète «punk» bruaysien Crazy horse

lundi, 10 février 2020

Nos Enchanteurs - Benoît Dorémus et Alexis HK, l’ours, le coq, le chien et les bêtes à chagrin

23 janvier 202, Le Petit Duc à Aix-en-Provence,

Deux guitares, un ukulélé sur son trépied commun, deux chaises hautes, une salle bourrée à craquer. Alexis HK et Benoît Dorémus ont en commun une vision pessimiste du monde, ou plutôt lucide, qu’ils combattent avec un humour assez largement basé sur l’auto dérision. Ce ne sont pas eux qu’on verra se moquer lâchement de leur prochain, même s’ils sont sensibles aux petits ou grands ridicules de leur contemporains. Sensibles tout court, d’ailleurs, de ce sens aigu qu’ont les artistes, qui se font éponges à sentiments.

Lire la suite
___________________
___________________

vendredi, 02 août 2019

ALEXIS HK | ACOUSTIC | TV5MONDE

Le meilleur de 2018/2019 : Alexis HK, Comme un ours

mardi, 11 juin 2019

Alexis HK : Marianne

Chronique de concert - C'est déjà ça - Alexis HK et Cyril Mokaiesh, les perdants magnifiques

Après avoir créé "Droit dans les yeux" en novembre dernier à l'Inox bordelais, les deux chanteurs sont revenus ce mercredi soir sur la scène de l'Entrepôt dans le cadre du festival du Haillan chanté. Intime et savoureux. Est-ce qu'on y retourne? La première levée avait été déjà délicieuse.

Deux artistes qu'on aime vachement énormément et qu'on suit depuis leurs débuts (un des deux a quand même beaucoup plus de bouteille, saurez-vous le trouver?...), l'ironie nonchalante et lettrée de l'un, les brûlots politiques ou romantiques de l'autre, le constat d'un monde insupportable mais exaltant, et cette alchimie que seuls le talent et la bienveillance peuvent engendrer. Alors l'envie d'en reprendre une petite louche.

Lire la suite
_______________
_______________

dimanche, 13 janvier 2019

Le concert de la fin de semaine - Le Pont des Artistes #28 - Alexis HK / Karimouche & Lionel Suarez / Delgres

vendredi, 28 décembre 2018

Alexis HK : Les Affranchis

jeudi, 27 décembre 2018

Alexis HK : Fils de