Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 octobre 2017

L'actualité de la chanson française du 29 septembre au 5 octobre

L'album de la semaine : Bernard Lavilliers, 5 minutes au paradis

Le clip de la semaine : Buridane - La Transition

Les artistes de la semaine : Lavilliers, Buridane, Anne Sylvestre, Guillaume Barraband, Nesles, MC Solaar

BURIDANE

Soul Kitchen - Buridane – Barje Endurance

Cela fait longtemps que l’on attend ce deuxième album de Buridane. Il fallait donc être à la fois barjot et endurant.

Car elle est têtue l’animal ! De circonvolutions en reculades, de ruades en détours, elle a dompté des routes de travers pour une miraculeuse transition, premier titre fascinant et programmatique du disque. Ce texte est une explication de ce qui va suivre, un slam viscéral décrivant un lent travail de gestation avec des touches électro impressionnistes et une batterie qui s’éveille pour un lent crescendo vers la lumière. Buridane nous convie en effet à un voyage intérieur, une odyssée intime, un combat personnel pour renoncer à la facilité.

Froggy's Delight - Buridane, Barje Endurance

Elle prit pour nom le paradoxe de l’âne, qui mourut de soif et de faim, faute de choisir par quoi commencer. Dilemme pas facile à assumer, dans la bêtise et l’indécision soulignés par le problème. Et pourtant, Buridane a su s’approprier la bizarrerie et la faire sienne, les genoux niqués et l’âme gonflée d’espoirs.

ANNE SYLVESTRE
 
 
Elle habite et peaufine un répertoire poétique, éclatant et d'une richesse inouïe. Visionnaire, féministe, engagée, subtile, Anne Sylvestre n'a pas souvent les projecteurs braqués sur elle. Une véritable anomalie tant son œuvre est colossale et essentielle. Elle célèbre, du 6 au 10 octobre, ses soixante ans de chanson sur la scène du 13e Art à Paris. 
 
 
Soixante ans de chanson, ça se fête ! Anne Sylvestre le fera sur scène : à partir de ce vendredi 6 octobre, elle chante au théâtre 13e Art à Paris. Discrète mais prolixe, elle suscite l’émotion et l’admiration chez les amateurs de chanson. En voici trois, d’univers a priori éloignés, mais qui ont Anne Sylvestre en partage : l’humoriste Vincent Dedienne, la chanteuse Fishbach, et la romancière Anne Goscinny.

LAVILLIERS

Le Monde - Les causes perdues de Bernard Lavilliers sans musiques tropicales

Dans son nouvel album, « 5 minutes au paradis », le chanteur n’élève guère la voix, contrairement à son habitude.....

Sans que Lavilliers, qui possède un des plus beaux timbres de la chanson française, chaud, enveloppant, riche de nuances, élève la voix. Ni coup de gueule ni indignation (à l’exception, peut-être, de la charge un peu convenue contre le capital idiot dans Fer et défaire), mais un ton de chroniqueur désenchanté pour évoquer la tragédie des migrants dans Croisières méditerranéennes (« On avait tous un jour imaginé la mer et la douceur du vent/Et dans cette nuit noire on a payé si cher, on coule en dérivant »), la déshérence urbaine dans Charleroi (cousin du Saint-Etienne de 1975), ou, pêle-mêle, le Hezbollah, Daech et Blackwater dans 5 minutes au paradis.
 
 
"J'ai toujours la rage, mais je l'ai mise sous mon bras, je maintiens la distance avec les choses": engagé, passionné, assagi, se livre Bernard Lavilliers à l'occasion de la sortie de  son 21e album, "5 minutes au paradis". Bernard Lavilliers, sera en tournée dès novembre 2017, avec neuf concerts à l'Olympia, fêtera ses 71 ans le 7 octobre. "L'âge ne m'a jamais dérangé. Je peux caner là, j'ai eu une putain de vie, je ne la raconterai pas. Même pas à ma femme. Mais l'âge, c'est aussi lié à la fameuse distance dont je parle, il y a la culture qu'on a amassée et ce qu'on peut apprendre encore"
 
 
Difficile de ne pas savoir la sortie, aujourd’hui-même, du 21e opus studio de notre Stéphanois de la chanson, 71 ans et toujours vaillant. Tous les articles déjà publiés ici et là reprennent les éléments de communication suggérés par la maison de disques. Qu’après plusieurs albums aux couleurs tropicales (et des reprises acoustiques l’an passé), Lavilliers nous revient avec des textes âpres, des arrangements plus électriques…  Mais, à de rares exceptions près, Bernard Lavilliers n’a jamais fait deux fois le même album : on l’attend là qu’il est déjà ailleurs. Et, pour dire ce qu’il dit ici, il n’a besoin d’aucuns oripeaux venus des Tropiques, d’Amazonie ou d’ailleurs.
 
 
Pour ce 21e album, le chanteur baroudeur à la voix rauque n’a perdu ni son indignation ni sa sensibilité musicale.
Les chiffres affolent, écrasent, même. Un 21e album studio, 70 ans dont 50 de carrière. On a comme l’impression d’avoir affaire à l’un de ces dinosaures de la chanson française qui attendent fébriles l’heure de leur extinction, tout en rabâchant les grandes heures de leur discographie. Sauf que Bernard Lavilliers est encore loin de la fossilisation. Heureusement.
 
MIOSSEC
 
 
Après 10 albums studio dont le dernier et magnifique "Mammifères", Christophe Miossec sortira le 20 octobre prochain, son premier enregistrement public, en CD et DVD s'il vous plaît.
 
BARRABAND
 

Ce spectacle c’est un monde. Un monde fantaisiste, burlesque, clownesque, macabre. C’est même et beaucoup un monde enchanté, un monde chanté surtout. C’est selon l’angle choisi.

Il sera hasardeux d’y poser des étiquettes même si l’artiste lui-même a déjà longuement posé les siennes en amont, brouillant les pistes… Chacun s’évertuera sans doute à lui trouver des influences, des allusions, des collusions, des connivences. Nous avons beaucoup pensé au Cirque des mirages, à Yanowski, à Jean Guidoni des années 80, au cabaret expressionniste, à la poésie de fin de Siècle d’un Baudelaire, d’un Rimbaud, d’un Verlaine… D’ailleurs on s’empresse de dire que la reprise de Colloque Sentimental est dans aucun doute l’un des meilleurs moments du spectacle.   Mais l’essentiel n’est pas dans ces références, il est d’abord dans ce plaisir partagé ce soir dans une salle comble.

MC SOLAAR
 
 
Hier 28 septembre, l’on proposait en exclu sur Inter la nouvelle chanson, le nouveau morceau, la nouvelle œuvre d’un poète inusable: MC Solaar. Quel bol d’air. Et quel ravissement. La rime est de retour, parfaite, carrée, pointue, pleine d’humour, de fiel et de sagacité. Après le très prometteur Sonotone, dont le clip chauffe sur la Toile, Géopoétique rend baba.
 
ALBIN DE LA SIMONE
 

Albin de la Simone était sur la scène de la M270 à Floirac ce vendredi soir. Dans un format acoustique délicieux, le chanteur à son meilleur.

KENT
 
 
Sorti en février 2017, ce disque, d’une lucidité blanche, n’a pas suscité, malgré sa durable profondeur, l'attention qu'il méritait. Que faut-il donc pour qu’un album vif et généreux recueille le succès? Peut-être que son interprète soit (encore) assez à la mode pour obtenir une invitation chez Ruquier. Sur le plateau duquel défilent aussi des chanteurs de charme déclinants, qui attendent sagement, et en silence, devant une femme en pleurs rouée de reproches assassins, leur tour de servir, et en serrant les fesses, une soupe tiédasse aux téléspectateurs.
 
NESLES
 

Nesles devient lynx blanc ondulant lentement, glissant ses griffes acérées silencieusement dans la neige feutrée des montagnes et vallées, ou des rives du Danube, sous des branches chargées de stalactites craquantes, se détachant parfois à son passage : « Ces pins ces rivières ces fleurs ces silex ces voies ces fougères toutes figées dans les cristaux ».

PRIX NOUGARO

Claude Févre - Prix d’écriture Claude Nougaro, une Chanson pleine de promesses

La 11ème édition du  Prix d’écriture Claude Nougaro  de la Région Occitanie – Pyrénées- Méditerranée a battu ses records de candidatures. Près de 400 jeunes, entre 15 et 25 ans  se sont sentis suffisamment attirés par l’écriture  pour imaginer un parcours créatif dans des domaines aussi variés que la Chanson, la bande dessinée, le scénario ou la  fiction.  Certes, l’étendue de la nouvelle Région n’y est pas étrangère.  Mais à l’heure du tout numérique, de la communication réduite à cent quarante  caractères, à l’ère du survol culturel, comment ne pas se réjouir que certains, très jeunes, prônent encore la lenteur ?  Car il en faut…  et de la patience aussi. Et le goût de la relecture, et celui du travail  « bien fait ». Toutes ces valeurs que certains voudraient dénier à la jeunesse d’aujourd’hui.

 

jeudi, 16 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

Une journée avec Le Flegmatic

Le clip de la semaine - Pierre Lebas, Des Trains

LE FLEGMATIC

Télérama - Le Flegmatic, Boulversement Majeur

Décidément, il existe une chanson francophone qui échappe aux feux médiatiques, mais qui recèle de petites pépites. En voici une. Un disque qui semble aussi calme qu'une mer d'huile (voix impassible et folk feutré, sonnant comme un doux chuchotis), mais qui est traversé de forts courants sous-marins. La violence de nos vies ordinaires. « Dans mon ventre, il manque quelque chose », répète à l'envi, dans Mythes, ce vrai faux Flegmatic, Thomas Boudineau de son vrai nom, qui s'était déjà fait remarquer par un premier disque en 2015.

LILI CROS ET THIERRY CHAZELLE

Norbert Gabriel - Lili&Thierry, Prolongations au Ciné 13…

Durant une heure trente environ, vous avez vu Lili et Thierry virevolter sur scène, en changeant assez souvent d’instrument, et jamais un temps mort, jamais un micro qui foire, un fil de guitare qui se débranche, tout simplement parce qu’il n’y a aucun fil. Détail technique superflu ? Non, sens aigü de la mise en scène, rien ne vient gêner cette touche aérienne du funambule qui danse sans fil, même l’indispensable réaccordage de la mandoline un peu capricieuse est un jeu… presque un sketch, tout est dynamique sans être agité, la légèreté n’empêche jamais un peu de gravité, il faut toujours un peu d’ombre pour que les lumières soient belles… On retrouve souvent le qualificatif « champagne » dans les échos qui se recoupent, ces bulles fines qui donnent aussi une ivresse guérisseuse de toute couleur mélancolique.

JIL CAPLAN

Le Parisien - Jil Caplan : revivez son live au «Parisien»

Jil Caplan s'interroge. «Est-ce que tu m'aimes», chante-t-elle, en ouverture de son nouvel album, «Imparfaite» qui sort ce vendredi 10 mars. Mais bien sûr qu'on l'aime, qu'on l'a toujours aimée, même si elle ne nous a pas donné de nouvelles depuis longtemps. Dix ans, très exactement. Son dernier disque «Derrière la porte» remonte à 2007. Pourtant, l'artiste, désormais âgée de 51 ans, n'a pas chômé: des concerts, de l'écriture, des lectures, de la scène, notamment autour des écrivains de la Beat Generation en Avignon.

NICOLE RIEU

Nos Enchanteurs - Nicole Rieu, l’espoir au féminin pluriel

De temps à autre, plus rarement qu’avant, elle met en boîte un paquet de chansons. C’est, disques pour enfants et pour Noël inclus, son 22e album que voici. Le précédent, Femmes, remonte à 2010. Ça fait bien longtemps qu’elle s’autoproduit, la fragile renommée de ses débuts, de son Eurovision, se sont estompés. C’est peut-être encore ce souvenir qui fait écran à ce qu’est Nicole Rieu, une auteure, compositeure interprète de grand talent, qui ne chante jamais pour rien et souvent fait mouche avec ses mots

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

mercredi, 15 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

Une journée avec Lili Cros et Thierry Chazelle 

Le clip de la semaine - Pierre Lebas, Des Trains

JIL CAPLAN

Le Parisien - Jil Caplan : revivez son live au «Parisien»

Jil Caplan s'interroge. «Est-ce que tu m'aimes», chante-t-elle, en ouverture de son nouvel album, «Imparfaite» qui sort ce vendredi 10 mars. Mais bien sûr qu'on l'aime, qu'on l'a toujours aimée, même si elle ne nous a pas donné de nouvelles depuis longtemps. Dix ans, très exactement. Son dernier disque «Derrière la porte» remonte à 2007. Pourtant, l'artiste, désormais âgée de 51 ans, n'a pas chômé: des concerts, de l'écriture, des lectures, de la scène, notamment autour des écrivains de la Beat Generation en Avignon.

NICOLE RIEU

Nos Enchanteurs - Nicole Rieu, l’espoir au féminin pluriel

De temps à autre, plus rarement qu’avant, elle met en boîte un paquet de chansons. C’est, disques pour enfants et pour Noël inclus, son 22e album que voici. Le précédent, Femmes, remonte à 2010. Ça fait bien longtemps qu’elle s’autoproduit, la fragile renommée de ses débuts, de son Eurovision, se sont estompés. C’est peut-être encore ce souvenir qui fait écran à ce qu’est Nicole Rieu, une auteure, compositeure interprète de grand talent, qui ne chante jamais pour rien et souvent fait mouche avec ses mots

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

mardi, 14 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

Une journée avec Jil Caplan

Le clip de la semaine - Pierre Lebas, Des Trains

JIL CAPLAN

Le Parisien - Jil Caplan : revivez son live au «Parisien»

Jil Caplan s'interroge. «Est-ce que tu m'aimes», chante-t-elle, en ouverture de son nouvel album, «Imparfaite» qui sort ce vendredi 10 mars. Mais bien sûr qu'on l'aime, qu'on l'a toujours aimée, même si elle ne nous a pas donné de nouvelles depuis longtemps. Dix ans, très exactement. Son dernier disque «Derrière la porte» remonte à 2007. Pourtant, l'artiste, désormais âgée de 51 ans, n'a pas chômé: des concerts, de l'écriture, des lectures, de la scène, notamment autour des écrivains de la Beat Generation en Avignon.

NICOLE RIEU

Nos Enchanteurs - Nicole Rieu, l’espoir au féminin pluriel

De temps à autre, plus rarement qu’avant, elle met en boîte un paquet de chansons. C’est, disques pour enfants et pour Noël inclus, son 22e album que voici. Le précédent, Femmes, remonte à 2010. Ça fait bien longtemps qu’elle s’autoproduit, la fragile renommée de ses débuts, de son Eurovision, se sont estompés. C’est peut-être encore ce souvenir qui fait écran à ce qu’est Nicole Rieu, une auteure, compositeure interprète de grand talent, qui ne chante jamais pour rien et souvent fait mouche avec ses mots

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

lundi, 13 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

Une journée avec Nicole Rieu

Le clip de la semaine - Pierre Lebas, Des Trains

NICOLE RIEU

Nos Enchanteurs - Nicole Rieu, l’espoir au féminin pluriel

De temps à autre, plus rarement qu’avant, elle met en boîte un paquet de chansons. C’est, disques pour enfants et pour Noël inclus, son 22e album que voici. Le précédent, Femmes, remonte à 2010. Ça fait bien longtemps qu’elle s’autoproduit, la fragile renommée de ses débuts, de son Eurovision, se sont estompés. C’est peut-être encore ce souvenir qui fait écran à ce qu’est Nicole Rieu, une auteure, compositeure interprète de grand talent, qui ne chante jamais pour rien et souvent fait mouche avec ses mots

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

dimanche, 12 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

La fin de semaine en vidéos avec Francesca Solleville

L'album de la fin de semaine : Moran, Le silence des chiens

Le clip de la fin de semaine - Moran, Chez toi

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

samedi, 11 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

La fin de semaine en vidéos avec Francesca Solleville

L'album de la fin de semaine : Moran, Le silence des chiens

Le clip de la fin de semaine - Moran, Chez toi

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

vendredi, 10 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

L'album de la fin de semaine : Moran, Le silence des chiens

Le clip de la fin de semaine - Moran, Chez toi

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

jeudi, 23 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

Aujourd'hui c'est la journée Ivan Tirtiaux

L'album de la semaine - Leopoldine HH, Blumen im Topf

France 2 : #Merci Brassens (Diffusé le sam. 18-02-17 à 21h05)

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le clip de la semaine : L.E.J - La dalle

Les 8 indispensables de Francofans N°63

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2017 : combat pour la Chanson et triomphe de Léopoldine HH

.... A ce phénomène, cette curiosité, cette friandise, cette folle-dingue lettrée aux « compagnonnages littéraires », bilingue de surcroît (alsacien-français) qu’est Léopoldine HH. Un OVNI de la chanson qui a tapé dans l’oreille de toute une salle et de l’imposant jury du prix. C’est elle qui va s’octroyer tous les prix : du jury, du public et celui offert par Catalyse. Bravo. NosEnchanteurs reviendra dans les prochains jours sur elle, par le truchement de son récent album, Blumen im Topf.

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.

mercredi, 22 février 2017

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février

Aujourd'hui une journée avec le label Tôt ou Tard

L'album de la semaine - Leopoldine HH, Blumen im Topf

France 2 : #Merci Brassens (Diffusé le sam. 18-02-17 à 21h05)

France 3 : Jacques Brel, fou de vivre, en replay

Le clip de la semaine : L.E.J - La dalle

Les 8 indispensables de Francofans N°63

TOT OU TARD

Télérama (juillet 2016) - Vingt ans de Tôt ou Tard : la vie d'un label en huit disques

Tôt ou Tard fête ses vingt ans avec une journée spéciale au festival Fnac Live, jeudi 21 juillet. Son patron et fondateur, Vincent Frèrebeau, revient sur quelques artistes et enregistrements qui ont marqué l'histoire du label.

LEOPOLDINE HH Prix du jury et prix du public Georges Moustaki 2017

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2017 : combat pour la Chanson et triomphe de Léopoldine HH

.... A ce phénomène, cette curiosité, cette friandise, cette folle-dingue lettrée aux « compagnonnages littéraires », bilingue de surcroît (alsacien-français) qu’est Léopoldine HH. Un OVNI de la chanson qui a tapé dans l’oreille de toute une salle et de l’imposant jury du prix. C’est elle qui va s’octroyer tous les prix : du jury, du public et celui offert par Catalyse. Bravo. NosEnchanteurs reviendra dans les prochains jours sur elle, par le truchement de son récent album, Blumen im Topf.

Culturebox - "Blumen Im Topf" : le nouvel album de Léopoldine HH vient d'éclore

Léopoldine HH, la pétillante chanteuse originaire d'Alsace n'a rien d'une fleur en pot. Avec son permier album "Blumen Im Topf", elle resplendit d'humour et de poésie. Quatorze chansons en français, allemand et alsacien qui s'écoutent sans modération.

Mathieu Dufour - Chronique – Léopoldine HH – Blumen Im Topf

Et si Léopoldine HH était tout simplement la plus grande chanteuse du moment ? Qui aujourd’hui réunit avec autant de singularité et de grâce, une technique sans faille, une maitrise telle qu’elle permet un lâcher prise véritable, une personnalité aussi luxuriante et complexe que séduisante, une créativité totale, la volonté (et la capacité) de concevoir un album long, dense et cohérent, le tout avec une liberté que seuls les enfants ou les personnes ayant déjà vécu mille vies peuvent se permettre. Le plus sidérant dans cette histoire, et après une première écoute qui laisse pantois, est de se dire qu’elle n’a même pas écrit ses textes. Alors qu’elle les incarne avec une insolente évidence. Que ce soit en français, en anglais ou en allemand.

MAURICE VANDER

Culturebox - Décès de Maurice Vander, compositeur et pianiste de Claude Nougaro

Le pianiste de Jazz Maurice Vander, qui a longtemps accompagné sur disque et sur scène Claude Nougaro, est décédé le 16 février à l'âge de 87 ans, a annoncé vendredi sa famille. Nougaro rendait souvent hommage à Maurice Vander lors de ses concerts en disant fièrement au public : "Mon big band à moi, ce sont les dix doigts de Maurice Vander".

L'ARTHUR

Norbert Gabriel - L’Arthur, l’entretien…

Il sera le 16 février en finale du Prix Moustaki à La Sorbonne et le 17 février en concert chez Madame Arthur.
En 2014, il participe à «On a les moyens de vous faire chanter», le radio crochet de France Inter et fait partie des 6 finalistes. Tout autant inspiré par les films de Marcel Carné, que par les affiches de mode qui tapissent le métro Parisien, L’Arthur enregistre son premier Ep à l’image d’un bouquet de fleurs dans lequel chaque titre a sa propre identité, sa couleur particulière, son odeur unique mais qui forme un ensemble original et harmonieux.

LES NAUFRAGES

Nos Enchanteurs - Les Naufragés, marins de mers intérieures

...... C’est une musique secouée comme par grosse mer, avec à bord de vieux loups qui savent mener leur barque : prestation exemplaire, plus que rodée. Devant de tels briscards, nous sommes passagers du vent, souffle épique chargé d’aventures. Le déroulé et le répertoire sont les mêmes que sur leur disque en public enregistré en octobre 2015 (bien pratique pour revivre le concert quand l’oreille n’a pu bien tout capter…). Du sans surprise, mais du solide. La scène est étroite comme un bureau de chef de gare, comme une dunette sur le gaillard arrière, mais chacun est à son poste et Jean-Michel, le chanteur, est Poisson dans l’eau, piranha sans doute tant il cannibalise son public.

GAUVAIN SERS

Culturebox - Gauvain Sers, la révélation de la tournée de Renaud

Un jeune Creusois à casquette en velours côtelé marron, c’est ainsi qu’il se présente. Il chante en première partie du phénix tour de Renaud et emprunte la même voie que son illustre aîné : des textes à la fois poétiques, graves et légers, des mélodies entêtantes, une gouaille de gavroche, un style à mi-chemin entre Renaud et Saez. Gauvain Sers, "l’avenir de la chanson française", selon Renaud.

AQUASERGE

Libé - Aquaserge, laboratoire d’un air du temps

Avec «Laisse ça être», le groupe toulousain sort un album insurgé qui expérimente avec brio pour faire avancer la pop française.

«Le nom de cet album, Laisse ça être, c’est Let It Be en français mais c’est aussi laisser venir ce qui n’a pas de nom, en cette période électorale où l’on voit ces vieux politiques accrochés à leur siège et à leur pouvoir minable ; laisser venir ce qui se fait en dehors des médias, ce qui est informel et n’est pas nommé», prône Benjamin Glibert dans un café où la seule flamme qui ne brûle pas franchement est celle de la cheminée électrique. Il n’est pas le leader d’Aquaserge, groupe toulousain à l’harmonie collégiale qui cabriole hors des cases jazz, prog et chanson depuis onze ans, mais plutôt celui «qui fédère un peu tout le monde pour rendre les choses possibles», ainsi qu’il se présente.

LIOR SHOOV

Nos Enchanteurs - Lior Shoov, qui se cherche et nous trouve

Silhouette androgyne, fine et élancée, pantalon trop court, socquettes et chaussures plates colorées, cheveux tournés dans un chignon étrange, frange de côté, telle nous apparaît Lior Shoov. A quatre pattes ou debout, semblant laisser son corps commander son esprit, agitée de soubresauts, tout en percussions corporelles, caresses d’elle-même, elle explore son univers, en prend possession. Croisement improbable entre Buster Keaton et une indienne chamane, Lior va accomplir devant nous ce que d’aucuns ont toujours rêvé de faire, ce que d’autres n’oseront jamais, ou ne comprendront pas : se poser des questions sur elle, sur le monde, sur les relations entre les êtres humains, sur la liberté d’être, de respirer, d’aimer, de ne surtout pas avoir de but, de n’être jamais conforme

LES MOTIVES

RFI - Les Motivés toujours remontés

Avec sa reprise du Chant des partisans, Motivés a connu un succès inattendu dans les manifestations de la gauche française et au-delà. Vingt ans plus tard, le collectif créé autour des chanteurs du groupe Zebda reprend du service : il réédite son disque Chants de lutte avec quelques ajouts, sous le titre Y'a toujours pas d'arrangement !. Désormais emmenés par les frangins Mouss & Hakim, ils ne lâchent pas un combat qu’ils ont mené jusque sur le terrain de la politique locale, dans leur ville de Toulouse.

BRASSENS

Crapauds et rossignols - ne chanson grande comme ça !

Des citoyens français sensibles à la cause des réfugiés et favorables à leur accueil ont eu la bonne idée de recopier une partie des paroles de la chanson de Georges Brassens L’Auvergnat sur descalicots qu’ils ont attachés à la clôture inutile et coûteuse que « Les croquantes et les croquants,/Tous les gens bien intentionnés »ont érigée sur l’avenue du Président-Wilson à La Plaine-Saint-Denis, en pensant qu’elle serait infranchissable à la misère ! Nul doute que ces « braves gens » ont, eux aussi, au moins une fois fredonné dans leur vie la chanson de Brassens, mais quant à mettre en pratique l’humanisme qui y est professé, c’est une autre paire de manches.

MARTIN LUMINET

Soul Kitchen - 5 questions à … Martin Luminet

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Martin Luminet, un lyonnais né en 1989 à la sensibilité exacerbée. Sa vie est un film d’erreurs et pourtant on veut passer l’après-minuit ensemble. Il vient de sortir la bande annonce de son futur premier album sous forme d’EP, SK* vous invite à regarder les trois épisodes expliquant son projet doux et dingue.

Martin Luminet s’est donc prêté au jeu des cinq questions accompagnées d’une playlist qui dévoile les affres, les doutes, les enthousiasmes d’un artiste qui offre ses chansons avec coeur comme un autre martin partageait son manteau.

OLIVIER DAGUERRE

Claude Févre - Olivier Daguerre, « la chair chaude des mots »

C’est avec La couleur de Barbara que s’ouvre ce temps de concert intimiste. Huit Chansons de ce nouvel album.  Autant dire qu’il suffit de laisser le regard errer au-delà des vitres pour y voir que « dehors/ Dans le ciel respire encore /La douleur de Barbara ». Pour entendre « Une voix / Violoncelle blesséUn appel à l’amour ». Il faut le dire, c’est tendre et mélancolique. Et nous aimons retrouver cette voix profonde d’homme qui cherche un sens à la vie, ce visage tourné vers ses orages intérieurs, ces yeux qui se ferment, et ce sourire  fraternel qu’il pose sur Mickaël Bentz et sur nous tous. Il se veut rassurant quand il nous parle, volontiers blagueur, et pourtant ses chansons nous plongent loin dans nos peurs, nos doutes et nos chagrins.

MICHELE BERNARD

Chroniques de Mandor - Michèle Bernard : interview pour Tout'Manières...

J’ai vu Michèle Bernard pour la première fois le 24 novembre dernier lors de la remise des Prix de l’Académie Charles Cros (Grand Prix du disque « chanson » pour son album Tout’Manières). C’est une honte pour un journaliste qui se prétend « spécialiste de la chanson française ». Comment être passé à côté de cette formidable chanteuse, aux textes lucides et puissants, drôles et émouvants et complètement dans l’air du temps ? Il n’en reste pas moins que Michèle Bernard n’est pas reconnue à sa juste valeur par l’ensemble de la profession… Heureusement, certains la réhabilitent comme il se doit (comme Télérama (Valérie Lehoux) et RFI (Patrice Demailly))

OCTAVE NOIR

Nos Enchanteurs - Néons colorés pour Octave noire

..... Or donc, voici un très bel album qui s’offre à nous. Le compositeur est doué, l’arrangeur ne l’est pas moins. C’est de la musique électro, mais pas de celle qui vise à se faire trémousser dans les dance-floors en multipliant les bpm. Nous nous situons plutôt dans l’ambient, dans les envolées de violons, dans les nappes de claviers. Le cinéma et ses échappées belles n’est jamais loin. Installez-vous confortablement, détendez-vous, le voyage va commencer…

LEPREST

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 1

Les soirées Leprest se suivent et ne se ressemblent pas : samedi 7 janvier, à Télé Bocal (Paris XXe), un concert-événement a réuni une trentaine d’artistes autour de la figure du chanteur-poète de Mont-Saint-Aignan. La soirée organisée par Christian Paccoud visait à récolter des fonds pour le prochain « Festival des Fromages de Chèvre », fin juillet à Courzieu, près de Lyon. Objectif dudit festival selon Paccoud : « donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et pour d’autres raisons que ceux qui l’ont »… Concrètement, mêler musiciens professionnels et personnes en situation de handicap ou d’exclusion, pour créer des passerelles entre art et social – les nourrir l’un à l’autre, faire de la culture un agent d’épanouissement autant que d’éveil des consciences.

Hexagone - Les deux ailes de Leprest – Partie 2

Après un long entracte au goût de tagine de poulet, une fanfare bat le ralliement des troupes. Il faut quelques vigoureuses invectives à Christian Paccoud pour faire comprendre à la foule qu’elle aurait tout à gagner à se répartir correctement et ne pas rester collée au bar. La deuxième partie commence donc dans un joyeux bordel par une « minute de bruit » – alternative à celle « de silence », trop conventionnelle – pour saluer le disparu de façon sonore plutôt que timorée.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

«La défaite de la culture aux Victoires de la musique», par Vincent Baguian

Si son talent d'auteur-compositeur-interprète (il fut Grand Prix de l'Académie Charles Cros) équivaut sa droiture et sa générosité, Vincent Baguian ne manque pas non plus de courage. Parolier de comédies musicales à succès, il aurait en effet toutes les raisons de se taire... Mais puisque chanter en français signifie encore quelque chose pour ceux qui aiment cette langue, la richesse de ses mots, l'émotion qu'ils suscitent, cet article sur les Victoires de la Musique, que — et il faut s'en réjouir – de moins en moins de Français regardent (diffusée sur France 2, la cérémonie s'est classée derrière les programmes proposés par TF1 et M6...), dépeint l'état de la grande Variète actuelle, celle dont on voudrait nous faire croire qu'elle incarne la chanson francophone...

C'est déjà ça - Victoires de la musique: quelque chose est possible?

Toujours aussi longue comme un jour sans chanson de Souchon, la soirée des Victoires hier au Zénith de Paris a sacré la voyageuse Jain (interprète et clip)  avec la même rapidité que Vianney l'an passé. Une preuve de plus de la précipitation à distinguer des talents qui doivent encore grandir. Côté cadors, Renaud, Biolay, Louise attaque ou Ibrahim Maalouf sont récompensés. Retour sur le marathon en quelques points.