Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 mai 2020

L'actualité de la chanson, spéciale Covid et Jour d'après, du 8 au 15 mai

Le clip de la semaine : Mathieu Barbances, La chanson masquée

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 9

Du 4 au 11 mai  dernier épisode  du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 9

Cette fois, nous y sommes… 11 mai 2020, un premier pas vers un retour à la vie… Un pas mal assuré certes,  un pas qui nous ferait dire comme Barbara dans les derniers fragments de ses Mémoires… « Ne jamais perdre espoir. / Vouloir recommencer. / Avoir peur mais avancer toujours ».  Cette phrase qu’elle se répétait et répétait aux autres comme un mantra, cette phrase écrite sur la malle métallique où elle rangeait ses habits de scène, ses maquillages afin de ne jamais l’oublier.

Cette fois, nous y sommes après huit semaines d’une vie, chacun, chacune,  dans son abri, son refuge, sa prison, sa cage, son cocon, sa tanière… Le choix du mot nous appartient et signe notre rapport à ce repli imposé.
_______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Le confinement n’a pas bridé l’imaginaire de nos artistes, loin de là. Isolés dans la nature, ils chantent avec les oiseaux. Coincé(e) dans un appartement, c’est Juliette qui chante pour tous les Roméos du coin, ou Cyrano pour toutes ses Roxanes, renversant le principe de l’aubade. Seuls ils.elles s’accompagnent à la guitare ou au piano, ou réalisent des live à distance avec leurs musiciens. Sans moyens ils montent des images, réalisent des animations avec des dessins, des objets, débordant de créativité.
Ils rient, s’inquiètent, réfléchissent, prennent le juste poids des valeurs et des gens, attendent ou espèrent, et dénoncent aussi les erreurs qui ont conduit à la crise sanitaire, ou l’ont aggravée…
__________________

Libé - «Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence»

Après avoir interpellé Emmanuel Macron sur le sort des intermittents, le collectif de plus de 800 personnalités du monde de la culture repart à l'attaque en soutien aux intérimaires et autres «extras» du secteur, massivement hors des radars des politiques de soutien mises en œuvre par le gouvernement et qui vont basculer au RSA.
___________________

Fondation Jean Jaurès - Confinement : comment le monde de la musique se réinvente-t-il ?

Événements de dimension mondiale, sessions live, prime aux réseaux sociaux : en dépit du contexte, l’industrie musicale tente de continuer à divertir. Mais comment donc les artistes gardent-ils le contact avec leur public en temps de confinement ? Laurent-David Samama livre une deuxième analyse pour la série de la Fondation Jean-Jaurès consacrée à la place des artistes et de la culture durant le confinement
 
I - Annulations et reports en cascade

Il y a quelques jours, ils auraient dû être des dizaines de milliers à se ruer vers l’Empire Polo Club d’Indio, en Californie. D’ordinaire attirés par un line-up dantesque, arborant headbands, minishorts et autres crop-tops de circonstance, les festivaliers de Coachella – cette engeance ultra-privilégiée et minutieusement lookée constituant la Mecque du cool – n’ont cette fois pas pu profiter des deux week-ends de concerts prévus sous le soleil de la « cité des anges ». La faute au coronavirus qui, d’annulations en annulations, a décimé le minutieux enchaînement des festivals à l’échelle mondiale. Perte estimée : 700 millions de dollars pour les organisateurs et tout l’écosystème autour du festival californien, du secteur hôtelier à celui de la restauration.
__________________

France Info - "La javanaise" : 3 600 vidéos d'amateurs envoyées pour un concert confiné avec Jane Birkin sur France Musique

Le projet "le temps d'une chanson", imaginé par la Maîtrise de Radio France et le Théâtre du Chatelet avec France Musique, autour de "'La javanaise" de Serge Gainsbourg, a réuni 3 600 vidéos d'amateurs de tous âges. Le concert, avec la participation de Jane Birkin, a été diffusé ce samedi à 18h.

L'appel à former un "grand chœur virtuel" a remporté un franc succès. 3 600 vidéos d’amateurs de tous âges ont été envoyées à France Musique, dont celle de Jane Birkin qui s’est associée spontanément à cette opération. Les 640 premières vidéos reçues ont été montées et mixées par le service vidéo de Radio France. Grâce à des tutoriels vidéo pour quatre voix diffusés en ligne, les participants ont pu s'entraîner à reprendre la célèbre chanson de Serge Gainsbourg.
__________________

France Inter - "Là où nous ne sommes plus grand chose et où nous ne chantons plus que devant nos miroirs" - Eddy de Pretto

Eddy de Pretto est chanteur. Son premier album, "Kid", a paru en 2018. Dans cette lettre adressée à sa voix, il éclaire la manière dont le confinement l'a momentanément réduit au silence.
______________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [2]

Dur, encore plus dur en cette période confinée d’émerger sur la toile de la pléthore d’artistes qui s’offre gratuitement au public, menacés de disparition tant matériellement si toute rémunération leur est interdite, que médiatiquement. La dure loi du marché se fait encore sentir malgré les actions solidaires, et la curiosité du public finit par s’émousser devant tant de spectacles.
_________________

Le Parisien : Confinement : Camille gagne un concours de chant en parodiant une chanson d’Aznavour

« Seule avec Nathan », la chanson parodique d’une Montpelliéraine primée sur Facebook.

Et voici la lauréate 2020 de la version confinée de « The Voice » organisée sur Facebook par AZ Music, une entreprise de sonorisation de Mauguio (Hérault). Il s'agit de Camille Lebreton, 30 ans, chanteuse et comédienne, et de son compagnon Jonathan Gilly, 38 ans, auteur-compositeur, autrement nommés les Brimborions. Pour se « voir déjà en haut de l'affiche », ces Montpelliérains ont posté une version parodique et hyper calorique de « J'habite seul avec maman », le tube de Charles Aznavour. Cela devient alors « J'habite seule avec Nathan ». « L'idée est venue en chantant sous la douche et puis le texte est arrivé très vite, en moins de vingt minutes », raconte Camille.
___________________

France Bleu - Coronavirus au Pays basque : elle adapte des chansons françaises en basque sur le thème du confinement

Pendant cette période inédite de confinement en France, de nombreuses initiatives, vidéos, montages explosent sur les réseaux sociaux. C'est le cas des chansons créées par Maryse Urruty, une comédienne bayonnaise.
__________________

France Bleu - Coronavirus : une chanson pour dire "merci" aux agents de la RATP

Une trentaine d'artistes ont enregistré une chanson pour rendre hommage et remercier les agents de la RATP. "Vous nous donnez des ailes" réunit des musiciens du métro et des amis du compositeur Nathan Harnau.
_________________

France 3 - Covid-19. « La Chanson du Corona » l'hommage musical d'une école du Doubs aux soignants et métiers essentiels

Les enfants de l'école primaire de Roches-lés-Blamont dans le Doubs chantent leur gratitude envers les personnes les plus exposées à l'épidémie de Coronavirus. Composé par le directeur de l'école, illustré par les dessins d'enfants, le clip de "La Chanson du Corona" colore cette période troublée
________________

France Bleu - Coronavirus : en Béarn, dans les écoles de Lescar, un clip et une chanson pour apprendre à se laver les mains

Le retour des enfants dans les écoles va passer par le respect des gestes barrière, et on sait que pour les plus petits ce ne sera pas facile. A Lescar le service périscolaire a eu une idée pour rendre ludique et efficace le lavage des mains.
____________________

 
Le coronavirus touche aussi les musiciens et Dan Laurens s'en est sorti après plusieurs semaines de combat. Rétabli, il s'attaque, seul, à une chanson symbolique des Beatles et c'est très beau. 

Après un mois de confinement et plusieurs semaines à guérir de ce satané virus, Dan Laurens a repris le chemin de son studio pour partager à son tour un peu de musique.
___________________

Corse Info - Covid-19 - « Mille et une voix » pour « chanson d'après ! » avec I Muvrini

I Muvrini en sont presque restés sans voix : en l'espace de quelques jours mille et une voix se sont manifestées pour participer à la "chanson d'après, canzona pà dopu", leur projet entre confinés pour célébrer l'après-Covid 19. Ils disent leur satisfaction dans ce texte qu'ils nous ont fait parvenir
___________________

La Voix du Nord - «Covid», la nouvelle chanson du poète «punk» bruaysien Crazy horse

samedi, 20 janvier 2018

Le concert de la fin de semaine : Jeanne Cherhal & Bachar Mar-Khalifé : hommage à Barbara

dimanche, 13 novembre 2016

"N'importe où, n'importe quand": l'après 13-novembre par Jeanne Cherhal


Jeanne Cherhal par telerama

samedi, 12 novembre 2016

Le concert de la fin de semaine : Vincent Delerm, Yannaël Quenel, Jeanne Cherhal, Adrien Soleiman, FNAC Festival le 21 juillet 2016

dimanche, 09 octobre 2016

Jeanne Cherhal : Bingo

samedi, 08 octobre 2016

La Grande Sophie et Jeanne Cherhal chantent Barbara

samedi, 25 juin 2016

"Le déserteur" avec Jeanne Cherhal, Le billet de Vincent Dedienne


"Le déserteur" avec Jeanne Cherhal, Le billet... par franceinter

mardi, 29 septembre 2015

La Grande Sophie et Jeanne Cherhal - Tu dors - 22 septembre 2015

lundi, 12 janvier 2015

#JeSuisCharlie : Jeanne Cherhal


Jeanne Cherhal "Femme Debout" - #JeSuisCharlie by culturebox

dimanche, 11 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

Quelques jours en vidéo avec Georges Brassens et Léo Ferré qui sont sans doute les plus proches par leur répertoire de ceux qui ont été assassinés à Charlie Hebdo.... mais aussi des vidéos de Cabu, Bernard Joyet, Leny Escudéro, du Professeur Choron...

A la une

Pure Breack - Grand Corps Malade : Je suis Charlie, sa chanson touchante pour Charlie Hebdo

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube 'Je suis Charlie', un texte poignant, mis en musique par John Mamann.

L'Obs + - Chanson "Je suis Charlie" sur Facebook : "Tu salis ta religion". Percutant

Ce n'est pas une question que nous nous posons ce soir, mais une vidéo, qui a été vue plus de 6,5 millions de fois, que nous avons choisi de diffuser. Il s'agit de la chanson "Je suis Charlie", interprétée par JB Bullet, qui connaît un immense succès sur Facebook. La vidéo de ce soir est pertinente.


je-suis-CharlieLe 3 janvier dernier, le photographe Alain Rullier me souhaitait la bonne année en m’adressant ce portrait récent et magnifique de mon ami Cabu... Deux jours plus tôt, sur le groupe du réseau social lié à mon blog, j’avais publié ce souhait : « Un mot clé pour 2015 : l’ouverture (à tous les possibles et à tout ce que l’on peut aimer et découvrir). » Et pour symboliser ce nécessaire état d’esprit au seuil de l’an neuf, je suggérais un dialogue entre chanson et peinture, en « postant » des toiles de Matisse, adepte des fenêtres ouvertes, sur Collioure, sur Tahiti, sur le monde…

10 et 11 janvier

Midi Libre - Narbonne : Cabu, un homme libre sur les traces de Trenet

Le dessinateur a été tué dans l'attaque qui a visé Charlie Hebdo. Il s'était investi dans les rouages du Festival Trenet.

Saisissant contraste. Le 25 août 2011, alors que la matinée s'étire, nombre de personnalités se pressent dans la modeste cour qui fait office d'entrée au 13 avenue Charles-Trenet. Là, au pied de la statue de l'illustre enfant du pays, Nana Mouskouri, Fabienne Thibeault et le gratin politique de la ville font face aux photographes et caméras, venus découvrir la nouvelle mise en scène de la maison natale du Fou chantant.

Pure Charts - Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. "Il a perdu tous ses amis"

Chroniqueur pour "Charlie Hebdo" dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l'attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

9 janvier

Nos Enchanteurs - Cabu « Tarentelle de Caruso »

Une chanson de Charles Trenet (paroles et musique) interprétée par un de ses plus grands fans : le dessinateur Cabu, par ailleurs papa de Mano Solo, assassiné ce 7 janvier 2015 lors d’une conférence de rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, avec onze autres personnes, par un commando a priori d’un islamisme intolérant qui ne sait rien des choses de l’humour et de l’esprit, qui ne sait rire de rien.

7 et 8 janvier

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Hexagone - Une Demoiselle sur une balançoire

.... La Demoiselle Inconnue chante, plutôt bien même, mais pas que. Je m’explique. On se méfie toujours à raison des comparaisons hâtives ou pas, mais il n’est cependant pas sot de mentionner un cousinage avec Loïc Lantoine. Comme son aîné, la Demoiselle Inconnue donne assez régulièrement dans une sorte de chanson « pas chantée ». Un texte puissant, lourd, vient se poser sur un accompagnement minimaliste. Juste 2 ou 3 accords sur un arpège ou une rythmique des plus basiques, les cordes à peine effleurées. Le reste, c’est l’interprétation, la magie de mots percutants déversés comme une excuse, des mots susurrés mais sans censure pour une politesse prononcée avec force détermination. Cette détermination, cette force intérieure que l’on sent présente à chaque instant, comme une écorchure que l’on ne souhaiterait pas voir cicatriser.

Nos Enchanteurs - La demoiselle inconnue, échappée belle d’«Alors Chante»

.... Qu’elle chante de sa voix qui ondule, ponctue certaines syllabes, entre diction et chanson, qu’elle dise ses textes sans aucun accompagnement, si ce n’est celui de ses mains alors libérées de sa guitare ou de son ukulélé, qu’elle chante en français ou en anglais (reprise de Britney Spears, la jambe, le bras, d’une poupée genre Barbie pour gratter les cordes ! ) on ne saurait vraiment dire pourquoi la demoiselle sans nom vous décoche des flèches invisibles, qui vous vont direct en plein cœur et y imprime leur marque indélébile.

C'est déjà ça - Jur, l'énergie "Fossile"

Issu du cirque, le groupe Jur délivre un album d'une brûlante intensité. La succession de Lhasa est dignement assurée

Voilà un disque qui a immédiatement captivé nos oreilles par sa délicate intensité. "Fossile", album sorti le 22 septembre par le groupe Jur, puise son magma dans les méandres de l'âme humaine, les tréfonds de l'imagination, touchant à l'épiderme.

Froggy's Delight - Geneviève Morissette

.... Geneviève Morissette nous avait déjà séduit l'année dernière avec des chansons comme "je me présente tout' nue devant vous". Elle est aujourd'hui entourée d'un groupe rock qui envoie le bois. Elle a quelque chose de Diane Dufresnes, et pas seulement en raison de ses cheveux roux bouclés, mais aussi la voix, l'attitude, l'univers décalé. Une chanson comme "Toutes les chanteuses qui exagèrent"

4, 5 et 6 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Miossec

Télérama - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone. Dans cet écrin, la voix est vacillante et l'écriture, bancale, car elles ressemblent à la vie. Les mots frappent par leur acuité, comme au beau temps de Boire, l'album choc des débuts — il y a dix-neuf ans. Et s'ils portent toujours leur lot de peurs et de noirceurs (« On ne se refait pas », chante-t-il comme un aveu), ils semblent plus sereins. Ou, du moins, ils ont faim. De vie. « Le temps file vite », nous dit le chanteur, qui compte profiter de celui qui lui reste

Les Inrocks - Miossec : “Je n’ai jamais eu l’impression d’être dépressif”

Après une carrière déjà longue et accidentée, Miossec surprend et séduit à nouveau avec un album plus musical : « Ici-bas, Ici même ». On y retrouve le chanteur qui, il y a vingt ans, nous avait envoyé sa cassette comme une bouteille à la mer. Entretien, critique et écoute.

RFI - L’album lumineux de Miossec, Nouvel album, Ici-bas, Ici même

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

France Musique - Miossec, pour la tournée "Ici-bas, Ici même"

2 et 3 janvier

Télérma - Nicolas Paugam, Aqua Mostlae

Il y a du Michel Legrand dans cette voix, des sonorités très années 1970 dans ces chansons d'amour sans illusions. Un style troublant, à contre-courant.

Qui c'est, celui-là ? On n'avait jamais entendu son nom. Encore moins ses chansons. Et puis, dès le premier titre, Le Col du Galibier : bingo ! Un étrange pouvoir d'attraction se dégage de cette voix bizarre, un peu fausse, un peu vieillotte, et pourtant accrocheuse, à la diction précise et précieuse. Et la suite s'avère, elle aussi, troublante. Pas toujours séduisante mais intrigante, car ne ressemblant à rien de ce qu'on a l'habitude d'entendre — ni à la pop fade qu'on nous sert à longueur de journée, ni aux chansons prétendument « à textes », façon journal intime d'ados.

France Musique - Spéciale La Souterraine : Nicolas Paugam et Chevalrex en session

Emission spéciale consacrée au site La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs - Laurent Bajon et Benjamin Caschera - ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. Ils sont les invités de Vincent Théval pour présenter leur travail.

Pour écouter l'album de Nicolas Paugam sur le site de La Souterraine

Nicolas Paugam est sur Facebook

La Souterraine sur Facebook

Télérama - Jeanne Cherhal, Histoire de J.

Avec sa voix sensuelle et une maturité nouvelle, la Nantaise creuse un peu plus son sillon dans la chanson française. Son nouvel album est plein de grâce, de culot et de profondeur.

Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération.

Avec le splendide « Histoire de J. », sous influence Véronique Sanson, Jeanne Cherhal dépasse l’exercice d’hommage à la chanson pop des seventies pour livrer son disque le plus personnel. Rencontre, critique et écoute.

L'Obs - Jeanne Cherhal : ce que Jacques Higelin m'a appris

J’ai débuté sur scène en première partie de Jacques Higelin. J’avais 22 ou 23 ans, je m’y suis retrouvée par les hasards de la programmation, comme c’est souvent le cas - on n’est pas forcément choisi par l’artiste.

31 décembre et 1er janvier

Télérama - Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”

Un très bel album, une tournée pour ses quarante ans de scène : revenu de loin, le chanteur néerlandais n’a rien perdu de son mordant. Iconoclaste et esprit libre. Dick Annegarn est l'invité de “Télérama” cette semaine.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Jean-Louis Murat

Laure Adler s'entretient avec Jean-Louis Murat, auteur, compositeur et interprète

Il évoque les paysages de son enfance en Auvergne, son corps dans la nature... "J'aimais beaucoup me mêler aux élements et en jouir..."  Les animaux sont aussi importants : "j'espère bien finir en m'occupant des vaches (...) Je parle beaucoup aux vaches..."

De l'école il garde un assez mauvais souvenir : "il y avait des distinctions de classe très fortes..." Il continue pourtant les études, dans un lycée non-mixte... "C'était une libération totale pour moi" Il fait souvent le mur. "Comme je travaillais bien j'étais couvert par les autorités si j'ose dire..."

Télérama - Murat, Babel

Avec un groupe de folk-rock lui aussi venu d'Auvergne, Jean-Louis Murat se hisse au sommet. De ses montagnes, de son paysage mental. De son oeuvre.

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: "Je déteste la chanson réaliste"

Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster.

Les Inrocks - “Babel” de Jean-Louis Murat, un disque de deuil et de vie retrouvée

Riche disque de deuil et de vie retrouvée, le nouveau Murat a été enregistré avec le très américanophile Delano Orchestra. Jamais les monts d’Auvergne n’avaient été si bien jumelés avec les Appalaches. Rencontre, critique et écoute.

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.
 

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Longueur d'ondes - MURAT & DELANO ORCHESTRA Rencontre aux sommets

Un an après « Toboggan », et épaulé cette fois-ci du Delano Orchestra, quintette folk-rock lui aussi enraciné en Auvergne, Jean-Louis Murat frappe fort avec « Babel ». Du haut d’un magnifique double-album, il plonge à la renverse dans tout ce qui le constitue. Ses montagnes. Sa cartographie intime, réelle ou fantasmée. Son œuvre.

Télérama - Jean-Louis Murat : “Je ne suis pas un chevalier blanc, je vois juste la pourriture du système”

A l'occasion de la sortie de “Babel”, le chanteur revient entre autres sur ses relations avec les médias, sur l'évolution du métier de chanteur et sur le rôle de la chanson.

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003.

30 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec la chanteuse Barbara Carlotti

France Culture - Semaine spéciale chanteur : Laure Adler s'entretient avec Brigitte Fontaine, auteur, compositeur, interprète, comédienne, écrivain

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec le rappeur Disiz

Télérama - Daphné, La fauve

Pour ce que l'on sait d'elle, ce qu'on en a perçu dans ses disques précédents, le titre lui sied à merveille. Oui, il y a bien du fauve en Daphné, une fougue indomptable, un instinct animal la liant aux éléments, une infinie capacité à s'embraser. A l'écouter, on l'imagine un peu sorcière, à la fois d'ici et d'ailleurs, rêveuse et terrienne, récidiviste de l'amour, consumée mais aussi nourrie par le feu de ses sentiments forcément passionnés — à l'image d'une Barbara, qu'elle a d'ailleurs chantée.
 
29 et 30 décembre

Télérama - Les Sonos Tonnent #107, le club chanson : Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday

Lavilliers, qui revisite son répertoire en acoustique. Aznavour, à qui de jeunes interprètes rendent hommage. Et Hallyday, dont la presse a salué le nouveau disque, quasi unanimement... Que se passe-t-il ? Valérie Lehoux de “Télérama”, Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Médioni de “L’Express” nous disent ce qu'ils en pensent.

Nos Enchanteurs - Michel Boutet, écoutez son fleuve de mots

.... Boutet, c’est un bouquet de mélancolies, de couleurs, de sonorités et de matières différentes. Du soyeux, du granuleux. Du passé, du présent. De l’individuel, du collectif. Des chansons douces, très musicales, qui charrient les souvenirs, soupèsent les épreuves, les séparations : « Si tu l’aimes, faut pas la noyer / Ell’ veut plus être ta moitié / Si tu l’aimes, c’est toute entière / De sa source à la haute mer. » C’est dans ce registre de la rupture que Michel Boutet est plus déchirant encore, qu’il nous offre les plus belles chansons (Barcelone, Partie loin) de ce disque.