Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 septembre 2016

Eric Mie - Je ne pense plus

mardi, 13 septembre 2016

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 septembre

Le clip de la semaine - Scotch & Sofa - Qui fait ça ?

L'album de la semaine - Ailleurs par Scotch & Sofa

OLIVIA RUIZ

"Mon corps mon amour" : Olivia Ruiz charnelle et mutine sur son nouveau single

De retour avec un nouvel album attendu en novembre, Olivia Ruiz dévoile le premier extrait prometteur, "Mon corps mon amour". A écouter sur Pure Charts !

Olivia Ruiz est de retour. Et il était temps ! Quatre ans après le déroutant "Le calme et la tempête", la chanteuse reviendra avec un nouvel album au mois de novembre prochain. C'est le single "Mon corps mon amour", écrit et composé par Olivia Ruiz, et co-réalisé avec Edith Fambuena (Alain Bashung, Etienne Daho, Miossec...), qui est chargé aujourd'hui d'en dévoiler la couleur musicale. « Mon corps s'affaiblit, mon amour / Je fais appel à ta bravoure / Mon corps s'engourdit, mon amour / J'appelle tes sens en dernier recours » chante l'artiste avec malice et espièglerie sur cette valse sensuelle, tourbillonnante et entêtante. Un titre charnel qui est le point de départ d'un tas de nouveaux projets portés par Olivia Ruiz, qui a sillonné les routes en France, en Asie et aux Amériques ces dernières années.

BRASSENS

Culturebox - Louis Chedid orchestre un album hommage à Georges Brassens avec une brassée d'actrices et d'acteurs

Pierre Richard, Audrey Tautou, Jean-Pierre Darroussin, Karin Viard, Michel Bouquet, Catherine Frot... Des stars du cinéma et du théâtre proposeront en octobre une relecture originale des chansons de Georges Brassens dans un album de reprises concocté par Louis Chedid.

FRANCOISE HARDY

 
Dans un documentaire qui lui est consacré, Françoise Hardy se confie sur sa maladie et sur la relation qu'elle entretient avec son fils, Thomas Dutronc. Alors qu'elle venait d'apprendre souffrir d'un cancer du système lymphatique, la chanteuse a écrit une chanson pour son fils, une chanson aux allures de testament. Non Stop People vous en dit plus.
 
BOOGAERTS

C'est déjà ça - Avant le nouveau Boogaerts, encore du Boogaerts

Alors que son septième album, "Promeneur" sortira le 4 novembre Mathieu Boogaerts fait l'objet d'un album-hommage de la scène expérimentale française du collectif de la Souterraine ondulée. Cerise sur le gâteau: téléchargeable gratuitement.

LYNDA LEMAY

Baptiste Vignol - Le secret de Lynda Lemay

La raison ne peut que parler, c’est l’amour qui chante… Voici celui d'une mère pour ses filles, et pour la vie, délivré telle une lettre. Chanteuse d’abondance, précise comme une épistolière du temps jadis, Lynda Lemay se montre encore et toujours capable de vues justes au milieu du chaos. Avec ses mots et ses trouvailles (« tu vas te geler les lèvres si tu les enfoulardes…»), dans ses musiques tricotées comme des châles, la Québécoise laisse ici plus que jamais peut-être son témoignage. Son prochain disque, qui sortira le 23 septembre, s'annonce avec Attrape pas froid, écrite peu après la tuerie de Charlie Hebdo, et que l'artiste interprète depuis lors dans ses spectacles.

MARC LAVOINE

Culturebox - "Les souliers rouges" : un conte musical à trois voix de Marc Lavoine

"Les souliers rouges", c’est le nom du nouveau conte musical de Marc Lavoine, qui sortira le 9 septembre prochain. L’album adapté du conte éponyme d'Andersen raconte l’histoire tragique d’une jeune ballerine. Une histoire chantée par Marc Lavoine, Cœur de Pirate et Arthur H.

SCOTCH ET SOFA

RFI - Les chansons souriantes de Scotch & Sofa

Ils imaginent une chanson française pas si légère que ça. Formé il y a un peu plus de dix ans à Montpellier, le duo Scotch et Sofa publie un deuxième disque, Ailleurs, à base de pop électronique. Les deux trentenaires, Romain Preuss (Scotch) et Chloé Monin (Sofa), ont pris le temps de s'affirmer dans le sillage d'une musique introspective.

GUILLO

Claude Févre - Guillo, sentir le vent et voir la mer

Voilà bientôt dix ans que Guillaume Galiana, alias Guillo, est sélectionné pour participer comme auteur aux 26èmes Rencontres d’Astaffort parrainées par Tété,et, qu’à cette occasion, commence une fructueuse et longue  collaboration avec Voix du Sud. Aujourd’hui Guillo est intervenant, anime, en parallèle de sa carrière, des ateliers de création de chansons hors les murs ou dans les locaux de l’association à Astaffort. C’est dire en quelques lignes seulement qu’il bénéficie d’une reconnaissance du métier et surtout de beaucoup d’amitiés dont les noms apparaissent sur le livret de Soulage. On aimera citer par eux,  et pour des raisons toutes personnelles,  Jérémie Bossone, Davy Kilembé, David et Michaëlla (Fergessen), Nicolas Vitas, Guillaume Barraband, Alain Sourigues

ERIC MIE

Nos Enchanteurs - L’ami Mie, orages et des espoirs

.... Car, au moins pour les amateurs éclairés, qui connaissent leur Mie en entier, ceux à qui on ne la fait pas, ce disque est singulière rupture avec les précédents. Délibérément dans la finesse : il en faut pour écrire ce qu’il y écrit. Mie se forçait chaque fois de faire montre de son art par un savant dosage de chansons rigolotes, d’engagées et d’autres tristes. On l’a souvent cité comme un des héritiers de Font & Val : toutes ses chansons se prêtaient à cette filiation. Là, il s’en va résolument vers d’autres portées…

BETSCH

Baptiste Vignol - Qui bêche gagne

Bertrand Betsch a des chansons plein la bouche, qu'il enregistre tous les deux ou trois ans sur son propre label, Les imprudences, avec la rectitude, l'engagement poétique, la dévotion d'un Jacques Bertin, contre vents et marées médiatiques. Douze titres composent LA VIE APPRIVOISÉE sorti au printemps 2016, dont quelques-uns, s'ils étaient diffusés, toucheraient le public. Où tu vas?, par exemple, avec ses cris, ses plaintes et ses douces alarmes, est typiquement le morceau dont aurait besoin Étienne Daho pour enflammer une dernière fois les charts qu'il a quittés voici presque quinze ans (Comme un boomerang, n°6 du Top en mars 2002).

OLIVIER MARGUERIT

C'est déjà ça - O, un courant de fraicheur sur la pop

Équipier de luxe pour Syd Matters, les Chicros ou Mina Tindle, Olivier Marguerit s’est lancé sous le sobriquet « O » avec des chansons intimistes et délicates, tendues par sa voix haut perchée.Il sera ce vendredi sur la scène du festival Coconut, à l'abbaye aux Dames de Saintes.

IMBERT IMBERT

Nos Enchanteurs - Imbert Imbert, à cœur et à cru

Rentrée en force et en tendresse avec  Mathias Imbert, dit Imbert Imbert, en duo de contrebasses avec Stephen Harrison, ce musicien anglais que nous avions pu apprécier la saison dernière avec Sarah Olivier. Vous ne connaissiez pas Imbert Imbert ? Il s’agit d’une sorte d’amazone mâle qui plutôt que de se couper un sein pour manier l’arc plus facilement, a préféré couper une manche de son polo pailleté pour dompter avec tendresse et volupté une vieille dame qui n’en finit pas de vibrer et de résonner : sa contrebasse. Silhouette fine, crête floue, jean camouflage et rangers de toile, l’artiste a laissé de côté sa panoplie de cuir punk-grunge et ses tourments gothiques pour chanter la vie telle quelle est, ensoleillant les recoins obscurs de son âme et de la nôtre par la même occasion, distillant la tendresse sous la crudité de ses propos, de sa voix douce et râpeuse comme langue de chat.

SAMUEL LEROY

Claude Févre - Samuel Leroy, pour quelques fariboles de plus

Il est plus que temps de vous parler de cet album arrivé dans la boîte aux lettres avec un  petit signe d’amitié, comme on en envoie aux copains, aux frangins… Car il faut vous dire qu’il est comme ça, Samuel, un gars tout simple qui monte en scène pour vous raconter ses histoires bancales, « bancroches » dirait son ami Régis Cunin, le lorrain qui l’invite souvent à Jarny, à l’espace Gérard Philippe. Guettez, chanceux qui habitez dans les parages, l’un de ces rendez-vous !

Calembredaines, fariboles… Jolis mots, un soupçon désuets, mais qui collent bien à cet univers qui se joue de tout et même de ce qui fait mal, et même des déceptions ! Bernique ! Dit le titre que l’on entend volontiers dans la voix d’un enfant moqueur, d’une moqueuse…celle dont on voit les pieds en équilibre sur le rail de chemin de fer ! Même pas peur !

JULIEN DORE

Baptiste Vignol - Le chanteur casqué

Julien Doré a peu de chose à dire, souvent rien, mais en plus il le chante mal, sur ce même air lancinant qui plait tant aux Inrockuptibles. Sa «nouvelle» chanson Le Lac, sensée catapulter son prochain album, est un condensé de fades promesses («T'aimer sur le bord du lac / Ton cœur sur mon corps qui respire…»), d'espoirs futiles («Pourvu que les hommes nous regardent / Amoureux de l'ombre et du pire») et de sentimentalités brouillonnes («Si demain tu regrettes le miroir écorché / Que le lac te reflète, promets-moi d'oublier»), où le souffle est celui d’un Christophe enrhumé.

mercredi, 06 mai 2015

Eric Mie - Nouchka

Eric Mie - Dieu est un revolver puissant

Eric Mie & Laurel "Dans ton poing"

Eric Mie - Je ne pense plus

dimanche, 22 mars 2015

L'actualité de la chanson francaise du 16 au 22 mars (mise à jour)

Les vidéos du jour : Jeudi avec Héloïse Rôth à l'occasion de son passage aux trois Baudets. Vendredi avec 3 concurrents remarquables de The Voice : Anne Sila,Neeskens et Guilhem Valayé. Pour la fin de semaine, rendez-vous avec Karimouche qui sort lundi un nouvel album.

Le concert de la fin de semaine : Albin de la Simone au Théâtre des Bouffes du Nord en juin 2014

Le clip de la fin de semaine : Héloïse Rôth, Prête-moi ta plume

L'album de la semaine : Cabadzi, Des angles et des épines

Le clip de la semaine : Dominique A - Éléor

A la une

Télérama - Dominique A, Éléor

C'est si systématique que ça en deviendrait suspect. Depuis plus de vingt ans, la critique encense les disques de Dominique A, autant pour ce qu'ils sont que pour ce qu'ils représentent : une audace, une exigence, une esthétique, une radicalité parfois difficile à suivre — le tout allié à une voix étrange, sensuelle quoique androgyne. Avec le recul, certains albums ont mieux vieilli que d'autres ; celui-ci, le dixième, se hisse d'emblée parmi ses meilleurs et n'en sera, à coup sûr, pas délogé avec le temps. Par leur évidence mélodique et sensorielle, la moitié de ces titres au moins devrait même susciter l'adhésion, et pas seulement chez les adeptes de longue date. Eléor a la puissance des disques classiques. Qui affirment une identité suffisamment forte pour ne pas se soucier de capter à tout prix l'air du temps.

22 mars

Hexagone - Francesca Solleville, belle et rebelle

Francesca Solleville, en cinq morceaux au Forum Léo Ferré, on t’en avait causé un brin déjà. Pour ce second acte, résolument placé sous le signe du printemps, Hexagone a bougé ses os de mars pour sauter sur le forum.

Fin d’après midi ensoleillée, la Porte d’Ivry semblait belle. Le moulin d’Ivry avait fière allure, imposait une ombre magistrale et ne faisait carrément pas ses 300 balais bien sonnés. Face à lui, ce fameux forum, tenu admirablement par Gilles Tcherniak et l’équipe de « la chanson pour tout bagage. » Avant de te causer plus avant de Francesca, il convient de saluer le boulot d’importance effectué par cette asso qui a su reprendre ce lieu, sans le dénaturer, mais en l’ouvrant à toutes les formes de la chanson d’expression et de qualité. A toutes les générations également. Une entreprise des plus salutaires dans un climat ambiant peu propice à la diffusion des arts en général et de la chanson indépendante en particulier. Voilà c’est dit.

21 mars

RFI - Dominique A, géographie de l’imaginaire, Nouvel album, Eléor

Avec Eléor, Dominique A sort un dixième album, aux accents lyriques et nomades : un objet de quiétude, de lumière(s) et de sérénité, qui navigue, sur des cordes et des mots choisis, des arrangements et une poésie de dentelle, entre lieux fantasmés, effluves du passé, et amours colorées. Rencontre avec l’artisan d’un disque précieux.

RFI - Jean Ferrat et ses drôles de camarades, Album hommage, Airs de liberté

C'était un artiste légendaire, profond, humaniste, engagé, admirateur d'Aragon. Mais qu'est-ce que Jean Ferrat, disparu il y a tout juste cinq ans à l'âge de 79 ans, aurait pensé de la totalité du casting et des versions de ces Airs de liberté ? Un album hommage où quelques fulgurances cohabitent aux côtés de sacrés ratés. Une bonne occasion tout de même, de réécouter quelques titres emblématiques.

Gala - The Voice – Anne Sila, la Jeanne d’Arc de la chan­son Une douce voix envoû­tante

Zazie n’a pas hésité à compa­rer Anne Sila à Jeanne d’Arc. Anne, qui nous a trans­porté durant sa pres­ta­tion, est prête à aller au combat lors des battles.

Metro - "The Voice" vu de Twitter : direction la finale pour Anne Sila ?

REVUE DE TWEETS - S'il y a une candidate qui a fait l'unanimité hier soir, c'est bien Anne Sila. Avec sa justesse, sa fluidité et son interprétation parfaite, la jeune chanteuse a fait un carton plein, décrochant son billet pour l'épreuve ultime. Et à en croire Mika et les twittos, contre elle, les autres candidats n'ont aucune chance.

Metro - The Voice 4 - Guilhem Valayé : "Je suis au croisement de Jacques Brel et de Nirvana"

INTERVIEW – C'est l'un des talents les plus singuliers de l'équipe de Zazie. Samedi soir, Guilhem Valayé jouera sa place pour les directs de The Voice lors de l'épreuve ultime. L'occasion pour metronews de poser quelques questions à ce fan de rock et de chanson française.

La Tribune de Genève - Un talent annécien crève l’écran

Rencontre avec Neeskens Sur scène, Neeskens rayonne. Sa guitare en main, il entonne une de ses créations.Sa silhouette se découpe dans la lumière aveuglante des spots. Sur scène, Neeskens rayonne. Sa guitare en main, il entonne une de ses créations. De sa voix suave s’élève cet esprit folk, teinté de pop, qui caractérise le style du chanteur annécien. Le jeune homme, originaire des Pays-Bas, a usé de toutes ces armes à l’occasion de son passage sur TF1. Dans l’émission The Voice, lors des auditions à l’aveugle, sa prestation a fait se retourner les quatre coaches.

20 mars

Hexagone - L’effet Boeuf aux Trois Baudets

.... Toute la délicatesse et le raffinement présents sur ce disque, j’avais peur de les perdre sur scène, dans une interprétation en seules guitare-voix. Lecteur à moi que j’ai, sache que j’ai été bluffé. Et souvent touché par l’interprétation et la profondeur du garçon. Cette sensibilité que j’évoquais plus haut, Fabien Boeuf en fait montre à mort sur scène également, passant de la folk acoustique à la demi caisse Hofner avec pareille pudeur, retenue et engagement à la fois. Seul en scène, il parvient à capter l’attention, libérer des émotions qui te chopent et tiennent par le licou. On oublie violon, violoncelle et mandoline et la forme épurée présentée convainc. Grandement.

Nos Enchanteurs - Guilam, sur le ton des confidences

Guilam, 4 mars 2015, Cave du hublot à Aix-en-Provence,

Nouveau lieu pour la chanson que cette Cave du hublot où l’hôte, lui-même chanteur (dans un répertoire fait tant de Brassens et de Dimey que de ses propres compos où les rimes sont souvent coquines), se donne pour rôle, en accueillant des artistes, de les faire découvrir à d’éventuels programmateurs. Une splendide cave voutée comme il en existe beaucoup ici, magnifique bar carrelé qu’un soleil de mosaïque irrigue de son centre. Mais les verres de Côtes de Provence ou d’ailleurs rendent bavards les spectateurs qui s’y attardent, même quand le chanteur est à la tâche, dans l’intimité de son art. C’est dire si c’est gênant…

Hexagone - Héloïse Rôth, sur l’amour et le reste

.... Les chansons, ça brode beaucoup autour du thème amoureux. Sujet universel, intemporel. Sans artifice, sans sacrifice. Mais pas que de ça non plus. On croise un vampire aussi si ma mémoire ne me fait pas défaut. Des textes pas fort simples à chanter. Ce qui est séduisant chez elle, c’est son implication sur scène, la profondeur qu’elle met dans son chant, une envie évidente de faire et de bien faire. Avec toujours le doute et la crainte d’avoir raté, de n’avoir pas été à la hauteur. La marque des artistes talentueux et qui veulent progresser. On la suivra cette Héloïse Rôth.

19 mars

Le Point - Cabadzi : hip-hop en conscience

Le groupe nantais sortait fin 2014 son deuxième album. Flow sombre sur cordes symphoniques, l'opus autoproduit est (aussi) une profession de foi.

Le discours, posé et mesuré, tranche avec le flow, sombre et rageur. Sur scène et dans ses textes, Olivier Garnier, dit Lulu, recrache toutes les petitesses et la noirceur dont nous sommes capables - coupables - au quotidien, nous, "nation Prozac shooté(e) au Mac et à l'anxiété", pour qui il n'est pas beaucoup d'autres priorités que l'image et la propriété. Mais, en interview, l'artiste a l'âge et l'intelligence nécessaires pour échapper à tous les clichés que l'on serait tenté de faire de son CV. Pour faire bref et à gros traits : issu d'un milieu rural et populaire - "même très populaire" -, a vécu sur les routes et en communauté, vit désormais dans un coin reculé d'une région régulièrement en proie à la désobéissance civile, a d'abord trouvé moyen de s'exprimer par le cirque contemporain, avant de se lancer dans la musique, genre hip-hop, en 2009. Avec Victorien Bitaudeau, dit Vikto, et Jonathan Bauer, dit Jo, il forme alors Cabadzi, nom aux évocations circassiennes et à la vocation salvatrice : la forme - hip-hop donc - nous tient en haleine, le fond - sans concession -, en éveil.

BSC News - Cabadzi : la pépite inclassable de la jeune scène française

Par Nicolas Vidal  - BSCNEWS.FR /  Cabadzi a la puissance des textes et la virtuosité des instruments que le groupe met au service de son talent. Une atmosphère hybride entre des textes équilibrés, un rythme envoûtant sur chacun des 10 morceaux de ce nouvel album «Des angles et des épines » de Cabadzi et des clips coup de poing. Une vraie belle découverte inclassable de la scène française que nous avons mis au défi de nous dévoiler quelques unes de ses intimités musicales. À découvrir, à regarder et à écouter de toute urgence !

Froggy's Delight - Cabadzi Des angles et des épines

... Des angles et des épines, ce sont 10 titres, deux bonus et autant de plongées dans les profondeurs faustiennes des trois compères. Et en français, s’il vous plaît. Et en beau français. Dans la belle langue d’un Voltaire ou d’un Rousseau disséquant sa sombre société et ses noires chevauchées. Cabadzi est Le Horla de la chanson française, cet être indéfinissable qui vous poursuit dans vos cauchemars, celui que vous combattez, mais que vous ne laisserez jamais s’échapper. Parce qu’il vous a façonné.

18 mars

C'est déjà ça - Louis-Ronan Choisy, extase toxique

Avec "Crocodile", le chanteur ouvre grand la gueule de nuits agitées, avec une nonchalance qui ne cache pas ses fêlures

Nos Enchanteurs - Granby s’offre une tournée dans le vieux continent

Le festival international de la chanson de Granby, près de Montréal, est un des plus grands événements québécois de la chanson. Nos lecteurs le savent qui ont suivi, en septembre dernier, le relation, jour après jour, de sa dernière édition en date. En partenariat avec nombre de structures hexagonales, voici ce festival qui vient nous rendre visite en France (et une date juste avant en Belgique), le temps d’une tournée, pour nous faire découvrir deux de ses nombreuses découvertes : Garoche ta sacoche et Mathieu Lippé, respectivement lauréats de ce festival en 2013 et 2011.

Nos Enchanteurs - Antoine Fetet fait revivre Bernard Haillant

Deux poids deux mesures, nous dira-t-on. Oui, nous déplorons l’actuel déferlement de disques et de spectacles de reprises : il y en a tant qu’on ne sait plus s’il y a encore place à la création, sur scène ou dans les bacs. Mais que, quand Évasion, Alexis HK, Noah Lagoutte, Annick Cisaruk, Jehan ou Jean-Marc Héran reprennent respectivement Anne Sylvestre, Georges Brassens, Claude Nougaro, Léo Ferré, Allain Leprest ou Henri Tachan, ça nous semble être d’utilité publique. Comme ce spectacle revu récemment – et qui a de la peine à tourner cause à la frilosité des programmateurs et à leur grande méconnaissance de la chanson – sur Roger Riffard.

Nos Enchanteurs - Éric Mie, un chanteur entier

Il est chansonnier. Avec son complice Lobo, depuis leur premier festival d’Avignon en 2003, il est même sociétaire tant du Caveau de la République que du café théâtre Le Grenier, à Paris. Dès 1992, le duo Lobo & Mie s’inscrivait déjà sur scène dans la succession de Font & Val alors que ces derniers officiaient encore. Lobo & Mie, eux, existent encore.

17 mars

C'est déjà ça - Les Innocents fleuriront finalement au printemps

Une mandarine avant le festin. Quinze ans après leur séparation, les Innocents ont fait aussi traîner leur retour. Annoncé cet automne, l'album "Les philharmonies martiennes" sortira finalement le 1er juin. Mise en bouche juteuse: "Mandarine"

16 mars.

Samedi c'était l'hommage de France 2 à voir en replay sur le Pluzz de France 2.

L'Humanité - « Ferrat au cœur » avec ses Amis

À l’invitation de Colette Tenenbaum-Ferrat et des Amis de l’Humanité, un hommage au chanteur, en musiques et en paroles, 
se déroulera au cœur du Paris de la culture, à la Maison des métallos, partenaire de l’événement.

L'Humanité - Ferrat, ce que nous avons de meilleur;

L'éditorial de Patrick Apel-Muller. Un hommage à l'artiste qui, il y a cinq ans, passait l'arme à gauche, mais s'était bien gardé, toute sa vie durant, d'emprunter "la porte à droite".

L'Humanité - Avant, avec, après Ferrat : Antraigues, comment peut-on t’imaginer...

L’Humanité a posé ses valises en Ardèche, à la rencontre des villageoises et villageois d’Antraigues-sur-Volane, terre de toutes les cultures

L'Humanité - Gérard Meys : « Marc Lavoine tenait à interpréter Camarade »

Ami et producteur historique de Ferrat, Gérard Meys revient sur la genèse de l’album "Des airs 
de liberté", le Grand Show Ferrat et annonce la préparation d’un documentaire sur le chanteur.

L'Humanité - Bénabar : « Des chansons portées par un souffle »

Bénabar interprète "Potemkine".

 « Dans l’émission de Michel Drucker, je chante Potemkine, une chanson forte. Elle cumule plein d’inconvénients de par l’histoire qu’elle raconte, la révolte du Potemkine, le film qui est mythique ainsi que la chanson qui est compliquée à interpréter. Je l’ai beaucoup travaillée en privilégiant une interprétation sobre et retenue.

L'Humanité - Cali : « Un engagement total »

Cali interprète "la Montagne"

« Ferrat, c’est toujours ce qui réunit dans une famille. Chez moi, on écoutait beaucoup de chants révolutionnaires, Ferré et bien sûr Ferrat. Mon père me disait : “C’est un écorché.” C’est quelqu’un qui n’a pas peur dans ses textes. J’ai tout de suite voulu chanter la Montagne.

L'Humanité - Patrick Bruel : « Les années du vivre-ensemble»

Patrick Bruel interprète 
"Ma môme"

« À l’époque, j’étais plus Brel, Barbara et Brassens. On arrive en 1963 dans une municipalité communiste, Argenteuil, maman est institutrice et écoutait beaucoup Ferrat. Je me souviens que j’aimais la chanson Potemkine et quasiment un an plus tard, j’aimais Amsterdam, Jef de Brel, des chansons à l’interprétation puissante, forte. Quand on m’a demandé d’interpréter une chanson de Ferrat, j’ai pensé à Ma môme. Je la trouve très belle, mélodique et évocatrice des moments de bonheur qu’on peut avoir, trouver dans la force d’une relation plus de soleil que dans tous les artifices.

L'Humanité - Patrick Fiori : "Aragon-Ferrat, la rencontre magique "

Patrick Fiori interprète "Que serais-je sans toi"

« Ferrat faisait partie de la discographie de mes parents. Je ne suis qu’un digne héritier de cette musique-là et d’autres. Ferrat, c’était son engagement, sa poésie, c’était comme me le disait mon oncle “un garçon qui fait des mélodies qui semblent simples », mais qui sont atrocement compliquées. Et il avait une philosophie de vie idéale pour un grand nombre de gens à l’époque, dont évidemment les membres de ma famille.

Paris Match - Colette Ferrat “Je n'ai rien connu de plus beau que notre amour”

La veuve de Jean Ferrat nous a ouvert pour la première fois leur maison en Ardèche.

«Je n’écrirai plus, c’est mon dernier livre… Beaucoup trop douloureux », soupire Colette Ferrat. Nous sommes installées à l’auberge Lo Podello, là même où, en 1964, sur un coin de table, Jean Ferrat écrivit « La montagne ». Cinq ans après sa disparition, elle a voulu faire revivre « Jean », l’artiste, l’amant, l’ami, le voyageur, l’homme, parce qu’elle veut, dit-elle, « maintenir sa mémoire ».

dimanche, 23 février 2014

L'actualité de la chanson française du 17 au 23 février (mise à jour)

La vidéo de la fin de semaine : Paul Louka et Adamo 11/1963

Les vidéos de la fin de semaine : Liz Van Deuq du Radio Crochet de France Inter et les finalistes du Prix Georges Moustaki

Le concert de la fin de semaine : Florent Marchet - Live Deezer Sessions (Bambi Galaxy)

Le clip de la fin de semaine : L'Homme Parle au Café de la Plage

L'album de la fin de semaine - Gaël Faure : De silences en bascules

Le clip de la semaine : Le Coz - Paradis

L'album de la semaine : Pigalle, T'inquiète

A la une

Liz Van Deuq va-t-elle être éliminée du fait des résultats "totalement bousculés" cette semaine au Radio Crochet de France Inter ? (YLP)

France Inter - Ce soir ils ne sont plus que 12

Nous avons pris connaissance des résultats définitifs de cette cession du samedi 15 février ce soir samedi 22 février à la prise d’antenne à 21.00. Lors de ces dernières 24 heures, les résultats ont été totalement bousculés de façon douteuse. Ce qui nous amène à nous poser des questions et à examiner en détails ces résultats avec notre huissier. Nous sommes vraiment désolés de cette situation. En début de semaine prochaine, nous vous communiquerons les noms des deux derniers qualifiés.

Depuis 6 semaines vous avez pu découvrir les 24 artistes sélectionnés après les auditions des Trois Baudets. Vous avez votez et voici ceux qui ont obtenu le plus de suffrages et qui poursuivent l'aventure:

Jean Elliott Senior, Ua Tea, Leopoldine, Gemma, Kim Tim, Martin Rahin, Julien Calot, l'Arthur, Blanchard, MmMmM, Clou, Arkadin

Nos Enchanteurs - Radio Crochet France Inter, sélection des auditeurs

Les deux premières étapes viennent de sélectionner les 14 candidats pour la dernière étape… 14 ??? et pourquoi ça, c’était 12 normalement? Parce que le jury a tenu à user de son droit régalien avec un rattrapage, d’une part pour le meilleur 3 ème, Arkadin, d’autre part pour celle qui a eu le plus de vues, Clou.. Ce qui me console d’avoir vu dans la sélection des 12 ACI , un groupe dont le titre phare répète ad libitum 1-2-3, ça fait plus gag de premier avril que chanson d’auteur, mais c’est dansant, le déhanché d’un des chanteurs semble être un atout convaincant. … Les sélectionnés sont pour la plupart francophones, en gros 9 sur 14 chantent en français, donc sur ce plan, c’est très bien. Et voir Gemma dans le top 14, c’est une excellente surprise qui coupe court à tout soupçon de « formatage » showbiz, c’est la seule des postulants qui n’a rien sur le plan com’, pas même un FB. Premier tremplin, première sélection. Bravo.

23 février

La Croix - Loin du boulevard des Victoires, le sentier du Prix Moustaki

Après le triomphe de Stromae au Zénith de Paris et sur France 2 dans le cadre des Victoires de la musique, vendredi 14 février, une autre récompense – bien moins médiatisée mais pas moins intéressante – se joue jusqu’au 27 février, le prix Moustaki....
Cette récompense convoitée donnera lieu le soir de la finale, le 27 février 2014, à un prix du jury, mais aussi un prix du public. Chacun peut d’ores et déjà voter ici pour son artiste préféré parmi les sept finalistes… que voici (classés par ordre alphabétique) !

22 février

Culturebox - Je m'appelle Simon Autain, et je suis un chanteur vivant

A 25 ans, Simon Autain s'apprête à publier son premier CD. Après avoir tourné avec plusieurs groupes il écume les petites salles, présentant un tour de chant d'une quinzaine de ses compositions. Influencé par la pop, la chanson française et les musiques actuelles, il évoque Barbara, Brian Wilson et James Vincent McMorrow. Entre humour, amertume et poésie, Simon Autain.

C'est déjà ça - Des (très bonnes) nouvelles de Benoît Dorémus

On l'avait quitté à l'automne 2011 dans "Seuls à trois", la tournée qu'il a faite avec Alexis HK et Renan Luce. A l'occasion d'une série de concerts intimistes sur Bordeaux, on a fait le point avec le fiston de Renaud et Souchon: quelques très belles nouvelles chansons et un album pour l'automne.

Crapauds et rossignols - A la découpe ?

C’est Boby Lapointe qui n’en reviendrait pas. Désormais ses chansons se vendent comme du saucisson (de ch’val) sur les plateformes de téléchargement. Et Juliette, si elle s’y plie aussi (mais a-t-elle le choix ?), n’aime pas ça la vente à la découpe. Ingrid Merckx, qui l’a récemment rencontrée pour Politis*, lui a demandé pourquoi elle avait glissé dans la pochette de Nour un petit mot qui « invite l’auditeur à […] écouter [le disque] au moins une fois en entier et dans l’ordre ». Et la chanteuse d’expliquer : « Tous les artistes prêtent attention à la manière dont les morceaux s’enchaînent sur un disque. On calcule même la durée des blancs entre les chansons. »

RFI - Les chants d’amour de Nosfell: Amour massif, son nouvel album

Cinq ans qu’il était parti voir ailleurs, du côté de la danse contemporaine. Après une longue traversée avec le chorégraphe Philippe Decouflé, Nosfell regagne la terre ferme et la chanson. Explorant le sentiment amoureux, Amour massif révèle surtout l’écriture en français d’un performer hors cadre, parmi les plus intenses de sa génération.

21 février

Nos Enchanteurs - Eric Mie en « Chute libre »…

On l’a connu en duo détonnant avec Lobo, en dessinateur ascendant Reiser Cavanna, mais c’est surtout un auteur compositeur interprète qui n’a pas la langue dans la poche d’un chanteur de charme roucoulant sucré. Ici c’est la langue de Richepin, de Couté, qui se met à la une, avec des musiques d’aujourd’hui. Il y a quelques jours on saluait Pete Seeger et ses chansons branchées sur la vie battante. On y est, c’est de la vie battante, et en authentique homme libre, Eric Mie est un de ces indépendants qui avancent en franc-tireurs: autoproducteur, comédiante, ou tragédiante à l’occasion, tendre ou sarcastique, lucide et narquois, les députés et les PDG devraient apprécier la chanson qu’il leur dédie, enfin j’espère…

Nos Enchanteurs - Jean-Guy Deraspe, chanson remède à la morosité

Association Chant Domicile Fixe, Dalou (Ariège) samedi 15 février 2014,

Il existe des chansons rebelles, et nous les aimons beaucoup, et des chansons remèdes…remèdes au cœur brisé ou de bois, à la grise mine des temps de crise !

L’association Chant Domicile Fixe (qui œuvre chez l’habitant avec des noms qui flattent nos oreilles, comme Alain Sourigues, Jeanne Garraud, Nicolas Bacchus, Vocal Cordes…) a offert les deux dans la salle des fêtes du village.

20 février

Nos Enchanteurs - Nilda Fernandez au New Morning

Ce sont des fiançailles et des retrouvailles toujours heureuses avec ce voyageur-citoyen libre. Un authentique artiste qui s’est émancipé des liens parfois contraignants avec les grandes structures du commerce pour vivre sa vie comme un oiseau migrateur curieux de découvrir la planète et les frères humains. Ça commence de Lyon à Barcelone, ça continue à Moscou, ambassadeur permanent de la chanson francophone, l’Amérique du Sud l’accueille, et ses carnets de voyages très justement titrés « les chants du monde » en font un auteur complet. Artiste curieux et ouvert, il voyage léger « … aucune limitation musicale. A Cuba, il se joint à une Sonora; en Ouzbékistan, au Turkménistan il s’entoure de musiciens traditionnels; à Hong-Kong, Macao, il voyage avec un pianiste cubain; au Nigéria, au Paraguay, en Terre de Feu, à Wuhan, il chante avec la légèreté de sa seule guitare. »

19 février

Crapauds et rossignols - Les mémoires d’Aznavour

La presse, parfois, ça joue des tours à la mémoire. Surtout quand elle a des trous. Comme chez Aznavour, par exemple. Interrogé en 1969 par Catherine Claude du magazine Best*, sur la manière dont il juge,« avec le recul » les « les jeunes chanteurs par rapport à [ses] débuts », il raconte : « Je n’ai pas compris pourquoi ces jeunes ont attendu si longtemps pour enfin se déchaîner. […] quand j’ai vu Johnny Hallyday débuter comme je l’avais fait sous les critiques et les huées, j’ai voulu l’aider et l’encourager, et nous lui avons écrit des chansons. » Le « nous » inclut certainement Georges Garvarentz, avec qui il a notamment cosigné Retiens la nuit pour l’Idole. Et nombre d’autres titres pour les idoles : La Plus Belle pour aller danser (Sylvie Vartan), Crois-moi mon cœur (Les Chaussettes Noires), L’Ange que j’attendais (Frank Alamo), Donne tes seize ans(Dany Logan)… 

Culturebox - Yves Jamait, chanteur populaire et fier de l'être

Un sixième album "Amor Fati" et une tournée : début d'année chargé pour Yves Jamait. Avant deux dates les 14 et 15 février au Casino de Paris, le Dijonnais a joué "à domicile" ce mercredi 12 février. Rencontre...

18 février
 
 
J’ai trouvé dans le petit livre qu’Yvette Guilbert a consacré à ses mémoires de chanteuse* une phrase où elle parle de son art d’interpréter. C’est, écrit-elle, « la science d’allumer et d’éteindre les mots, de les plonger, selon leur sens, dans l’ombre ou la lumière ». Je me demande si une phrase aussi simple que celle-ci, même sortie de son contexte, ne vaut finalement pas tous les cours d’interprétation ?
 
 
C'était fortement pressenti, il n'y a pas eu de surprise : Stromae a raflé trois trophées vendredi soir aux Victoires, au Zénith de Paris, dont celui d'artiste masculin. De son côté, Vanessa Paradis a été couronnée artiste féminine de l'année pour la troisième fois de sa carrière. Johnny Hallyday, absent de la soirée, a remporté le trophée -remis par le public- de la chanson originale de l'année.
 
 
Dans une autre de ses vies d’artiste, Valérie Michler a fait du rock, de la comédie en chanson en théâtre et en cinéma, et les 400 coups de scène dans toutes les configurations. Depuis un formidable Dimey, elle est devenue auteur de chansons, qu’on peut labéliser portraits de femmes d’aujourd’hui dans toute la gamme des héroïnes des temps modernes. Qui intéressent ces messieurs, puisque le public est toujours d’une mixité exemplaire sur le plan parité. Et comme disait ce cher Pierre Dac, « pour bien comprendre les gens, le mieux c’est d’écouter ce qu’ils disent. »
 
 
Jean-Louis Aubert publiera en avril un album qui met en musique les poèmes de Michel Houellebecq. L'écrivain se fait également acteur dans "L'Enlèvement de Michel Houellebecq", une comédie loufoque aux allures de documentaire où il interprète son propre rôle. Le film a été présenté en marge de la Berlinale.

Nos Enchanteurs - Disques pour enfants : tous à poil, Monsieur Copé !

Ainsi Jean-François Copé, sans doute furieux de la concurrence éhontée que lui fait le Front National sur le terrain de la désinformation et de l’ignominie, craque nerveusement des allumettes et se prépare à l’autodafé, dénonçant les livres pour enfants, Tous à poil en premier, qui, de près ou de loin, auraient l’outrecuidance de nous entretenir du genre. Dans le genre con, Copé fait très fort, plus encore que son petit pain au chocolat de l’an passé, à l’indigeste relent raciste, qui ne devait rien à Joe Dassin.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? L'ancêtre de Florent Marchet

Qui suis-je ?
«En 1977, je produis FUTUR FICTION FANTASTIQUE, 33 tours viré SF dont le visuel était réalisé par Moebius…  
Prélude d'apocalypse : "Vinrent, cette année-là,/ Des temps étranges,/ Des chaleurs, des frimas,/ Des pluies, des fanges…" (Les temps étranges
Plus vieux encore, en 1967, je chante dans Le voyageur de rayons: "Je suis voyageur de fictions:/ Demain est ma destination". La pochette psychédélique du 45 tours [MON NOM] CHANTE L'ESPACE était l'œuvre de Guy Peellaert, qui travaillerait ensuite pour David Bowie et The Rolling Stones.
 
17 février
 
 
La Palène charentaise a offert à Amélie-les-Crayons un petit plaisir: un titre accompagné par une chorale de Cognac. A déguster en vidéo
C'était vendredi dernier, dans la salle polyvalente de Gensac-la-Pallue, près de Cognac. Un endroit pas forcément idéal pour un concert intimiste, mais que l'association la Palène, soucieuse d'irriguer le territoire par la culture, avait choisi pour recevoir une vieille connaissance, Amélie-les-Crayons.

Crapauds et rossignols - Le vagabond d’automne (II) : La dynamique du fluide

Voici quelques nouvelles de la préparation du spectacle Jean-Roger Caussimon, le vagabond d’automne, dont nous vous avons annoncé, il y a quelques semaines*, la mise en chantier.
Nous travaillons dans un premier temps à l’apprentissage des chansons. Lorsqu’un comédien chante seul une chanson, il suffit de trouver la tonalité qui correspond à son registre et ensuite travailler l’interprétation de la chanson. L’interprétation, c’est-à-dire le phrasé, les nuances et surtout la façon « d’éclairer ou d’éteindre certains mots » comme le disait si bien Yvette Guilbert.

C'est déjà ça - Les Victoires de la musique broient du noir

La cérémonie a sacré Stromae et Vanessa Paradis au cours d'une soirée longue comme un jour sans chanson française

On ne pas se mentir : si vous avez raté la cérémonie des Victoires de la musique, vous n'avez rien raté. Encéphalogramme plat. Incroyable, tout de même, qu'au bout de 27 éditions, ce rendez-vous ne trouve pas un tempo un peu plus vivace, un peu plus alléchant. Le cru 2013 était autrement plus tonique, nous semble-t-il. Heureusement que la chanson, celle qui est présentée dans cette fenêtre très médiatique et surtout celle qui ne l'est pas, nourrit d'autres frissons. On comprend que Daft Punk ait décliné l'invitation.

Nos Enchanteurs - Victoires de la musique 2014 : Stromae, pas Maé

La cérémonie des Victoires de la musique est tellement sans surprise qu‘elle s‘annule d’elle-même, que c‘en est un non-événement, ravalé au rang d’une simple soirée télé. Il y a plus de suspense et d’éclats de vie dans Plus belle la vie que dans cette autocélébration d’un showbizness déclinant qui, presque dans un dernier râle, médaille comme il peut ses derniers soudards.

Nos Enchanteurs - Droit d’auteur : la Commission européenne tire une balle dans le pied de la culture

Régulièrement, NosEnchanteurs proposera une tribune libre à des artistes. Nous débutons, c’est un honneur, avec Yves Duteil.

par Yves Duteil,

Le Droit des auteurs est menacé.La Commission Européenne a en effet rouvert le débat sur le droit d’auteur et remet tout en cause en proposant une consultation publique qui va s’achever le 5 mars prochain, pour engager une « modernisation » afin d’instaurer une nouvelle directive, défavorable aux créateurs.
___________________________________
___________________________________