Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 mars 2015

L'actualité de la chanson francaise du 16 au 22 mars (mise à jour)

Les vidéos du jour : Jeudi avec Héloïse Rôth à l'occasion de son passage aux trois Baudets. Vendredi avec 3 concurrents remarquables de The Voice : Anne Sila,Neeskens et Guilhem Valayé. Pour la fin de semaine, rendez-vous avec Karimouche qui sort lundi un nouvel album.

Le concert de la fin de semaine : Albin de la Simone au Théâtre des Bouffes du Nord en juin 2014

Le clip de la fin de semaine : Héloïse Rôth, Prête-moi ta plume

L'album de la semaine : Cabadzi, Des angles et des épines

Le clip de la semaine : Dominique A - Éléor

A la une

Télérama - Dominique A, Éléor

C'est si systématique que ça en deviendrait suspect. Depuis plus de vingt ans, la critique encense les disques de Dominique A, autant pour ce qu'ils sont que pour ce qu'ils représentent : une audace, une exigence, une esthétique, une radicalité parfois difficile à suivre — le tout allié à une voix étrange, sensuelle quoique androgyne. Avec le recul, certains albums ont mieux vieilli que d'autres ; celui-ci, le dixième, se hisse d'emblée parmi ses meilleurs et n'en sera, à coup sûr, pas délogé avec le temps. Par leur évidence mélodique et sensorielle, la moitié de ces titres au moins devrait même susciter l'adhésion, et pas seulement chez les adeptes de longue date. Eléor a la puissance des disques classiques. Qui affirment une identité suffisamment forte pour ne pas se soucier de capter à tout prix l'air du temps.

22 mars

Hexagone - Francesca Solleville, belle et rebelle

Francesca Solleville, en cinq morceaux au Forum Léo Ferré, on t’en avait causé un brin déjà. Pour ce second acte, résolument placé sous le signe du printemps, Hexagone a bougé ses os de mars pour sauter sur le forum.

Fin d’après midi ensoleillée, la Porte d’Ivry semblait belle. Le moulin d’Ivry avait fière allure, imposait une ombre magistrale et ne faisait carrément pas ses 300 balais bien sonnés. Face à lui, ce fameux forum, tenu admirablement par Gilles Tcherniak et l’équipe de « la chanson pour tout bagage. » Avant de te causer plus avant de Francesca, il convient de saluer le boulot d’importance effectué par cette asso qui a su reprendre ce lieu, sans le dénaturer, mais en l’ouvrant à toutes les formes de la chanson d’expression et de qualité. A toutes les générations également. Une entreprise des plus salutaires dans un climat ambiant peu propice à la diffusion des arts en général et de la chanson indépendante en particulier. Voilà c’est dit.

21 mars

RFI - Dominique A, géographie de l’imaginaire, Nouvel album, Eléor

Avec Eléor, Dominique A sort un dixième album, aux accents lyriques et nomades : un objet de quiétude, de lumière(s) et de sérénité, qui navigue, sur des cordes et des mots choisis, des arrangements et une poésie de dentelle, entre lieux fantasmés, effluves du passé, et amours colorées. Rencontre avec l’artisan d’un disque précieux.

RFI - Jean Ferrat et ses drôles de camarades, Album hommage, Airs de liberté

C'était un artiste légendaire, profond, humaniste, engagé, admirateur d'Aragon. Mais qu'est-ce que Jean Ferrat, disparu il y a tout juste cinq ans à l'âge de 79 ans, aurait pensé de la totalité du casting et des versions de ces Airs de liberté ? Un album hommage où quelques fulgurances cohabitent aux côtés de sacrés ratés. Une bonne occasion tout de même, de réécouter quelques titres emblématiques.

Gala - The Voice – Anne Sila, la Jeanne d’Arc de la chan­son Une douce voix envoû­tante

Zazie n’a pas hésité à compa­rer Anne Sila à Jeanne d’Arc. Anne, qui nous a trans­porté durant sa pres­ta­tion, est prête à aller au combat lors des battles.

Metro - "The Voice" vu de Twitter : direction la finale pour Anne Sila ?

REVUE DE TWEETS - S'il y a une candidate qui a fait l'unanimité hier soir, c'est bien Anne Sila. Avec sa justesse, sa fluidité et son interprétation parfaite, la jeune chanteuse a fait un carton plein, décrochant son billet pour l'épreuve ultime. Et à en croire Mika et les twittos, contre elle, les autres candidats n'ont aucune chance.

Metro - The Voice 4 - Guilhem Valayé : "Je suis au croisement de Jacques Brel et de Nirvana"

INTERVIEW – C'est l'un des talents les plus singuliers de l'équipe de Zazie. Samedi soir, Guilhem Valayé jouera sa place pour les directs de The Voice lors de l'épreuve ultime. L'occasion pour metronews de poser quelques questions à ce fan de rock et de chanson française.

La Tribune de Genève - Un talent annécien crève l’écran

Rencontre avec Neeskens Sur scène, Neeskens rayonne. Sa guitare en main, il entonne une de ses créations.Sa silhouette se découpe dans la lumière aveuglante des spots. Sur scène, Neeskens rayonne. Sa guitare en main, il entonne une de ses créations. De sa voix suave s’élève cet esprit folk, teinté de pop, qui caractérise le style du chanteur annécien. Le jeune homme, originaire des Pays-Bas, a usé de toutes ces armes à l’occasion de son passage sur TF1. Dans l’émission The Voice, lors des auditions à l’aveugle, sa prestation a fait se retourner les quatre coaches.

20 mars

Hexagone - L’effet Boeuf aux Trois Baudets

.... Toute la délicatesse et le raffinement présents sur ce disque, j’avais peur de les perdre sur scène, dans une interprétation en seules guitare-voix. Lecteur à moi que j’ai, sache que j’ai été bluffé. Et souvent touché par l’interprétation et la profondeur du garçon. Cette sensibilité que j’évoquais plus haut, Fabien Boeuf en fait montre à mort sur scène également, passant de la folk acoustique à la demi caisse Hofner avec pareille pudeur, retenue et engagement à la fois. Seul en scène, il parvient à capter l’attention, libérer des émotions qui te chopent et tiennent par le licou. On oublie violon, violoncelle et mandoline et la forme épurée présentée convainc. Grandement.

Nos Enchanteurs - Guilam, sur le ton des confidences

Guilam, 4 mars 2015, Cave du hublot à Aix-en-Provence,

Nouveau lieu pour la chanson que cette Cave du hublot où l’hôte, lui-même chanteur (dans un répertoire fait tant de Brassens et de Dimey que de ses propres compos où les rimes sont souvent coquines), se donne pour rôle, en accueillant des artistes, de les faire découvrir à d’éventuels programmateurs. Une splendide cave voutée comme il en existe beaucoup ici, magnifique bar carrelé qu’un soleil de mosaïque irrigue de son centre. Mais les verres de Côtes de Provence ou d’ailleurs rendent bavards les spectateurs qui s’y attardent, même quand le chanteur est à la tâche, dans l’intimité de son art. C’est dire si c’est gênant…

Hexagone - Héloïse Rôth, sur l’amour et le reste

.... Les chansons, ça brode beaucoup autour du thème amoureux. Sujet universel, intemporel. Sans artifice, sans sacrifice. Mais pas que de ça non plus. On croise un vampire aussi si ma mémoire ne me fait pas défaut. Des textes pas fort simples à chanter. Ce qui est séduisant chez elle, c’est son implication sur scène, la profondeur qu’elle met dans son chant, une envie évidente de faire et de bien faire. Avec toujours le doute et la crainte d’avoir raté, de n’avoir pas été à la hauteur. La marque des artistes talentueux et qui veulent progresser. On la suivra cette Héloïse Rôth.

19 mars

Le Point - Cabadzi : hip-hop en conscience

Le groupe nantais sortait fin 2014 son deuxième album. Flow sombre sur cordes symphoniques, l'opus autoproduit est (aussi) une profession de foi.

Le discours, posé et mesuré, tranche avec le flow, sombre et rageur. Sur scène et dans ses textes, Olivier Garnier, dit Lulu, recrache toutes les petitesses et la noirceur dont nous sommes capables - coupables - au quotidien, nous, "nation Prozac shooté(e) au Mac et à l'anxiété", pour qui il n'est pas beaucoup d'autres priorités que l'image et la propriété. Mais, en interview, l'artiste a l'âge et l'intelligence nécessaires pour échapper à tous les clichés que l'on serait tenté de faire de son CV. Pour faire bref et à gros traits : issu d'un milieu rural et populaire - "même très populaire" -, a vécu sur les routes et en communauté, vit désormais dans un coin reculé d'une région régulièrement en proie à la désobéissance civile, a d'abord trouvé moyen de s'exprimer par le cirque contemporain, avant de se lancer dans la musique, genre hip-hop, en 2009. Avec Victorien Bitaudeau, dit Vikto, et Jonathan Bauer, dit Jo, il forme alors Cabadzi, nom aux évocations circassiennes et à la vocation salvatrice : la forme - hip-hop donc - nous tient en haleine, le fond - sans concession -, en éveil.

BSC News - Cabadzi : la pépite inclassable de la jeune scène française

Par Nicolas Vidal  - BSCNEWS.FR /  Cabadzi a la puissance des textes et la virtuosité des instruments que le groupe met au service de son talent. Une atmosphère hybride entre des textes équilibrés, un rythme envoûtant sur chacun des 10 morceaux de ce nouvel album «Des angles et des épines » de Cabadzi et des clips coup de poing. Une vraie belle découverte inclassable de la scène française que nous avons mis au défi de nous dévoiler quelques unes de ses intimités musicales. À découvrir, à regarder et à écouter de toute urgence !

Froggy's Delight - Cabadzi Des angles et des épines

... Des angles et des épines, ce sont 10 titres, deux bonus et autant de plongées dans les profondeurs faustiennes des trois compères. Et en français, s’il vous plaît. Et en beau français. Dans la belle langue d’un Voltaire ou d’un Rousseau disséquant sa sombre société et ses noires chevauchées. Cabadzi est Le Horla de la chanson française, cet être indéfinissable qui vous poursuit dans vos cauchemars, celui que vous combattez, mais que vous ne laisserez jamais s’échapper. Parce qu’il vous a façonné.

18 mars

C'est déjà ça - Louis-Ronan Choisy, extase toxique

Avec "Crocodile", le chanteur ouvre grand la gueule de nuits agitées, avec une nonchalance qui ne cache pas ses fêlures

Nos Enchanteurs - Granby s’offre une tournée dans le vieux continent

Le festival international de la chanson de Granby, près de Montréal, est un des plus grands événements québécois de la chanson. Nos lecteurs le savent qui ont suivi, en septembre dernier, le relation, jour après jour, de sa dernière édition en date. En partenariat avec nombre de structures hexagonales, voici ce festival qui vient nous rendre visite en France (et une date juste avant en Belgique), le temps d’une tournée, pour nous faire découvrir deux de ses nombreuses découvertes : Garoche ta sacoche et Mathieu Lippé, respectivement lauréats de ce festival en 2013 et 2011.

Nos Enchanteurs - Antoine Fetet fait revivre Bernard Haillant

Deux poids deux mesures, nous dira-t-on. Oui, nous déplorons l’actuel déferlement de disques et de spectacles de reprises : il y en a tant qu’on ne sait plus s’il y a encore place à la création, sur scène ou dans les bacs. Mais que, quand Évasion, Alexis HK, Noah Lagoutte, Annick Cisaruk, Jehan ou Jean-Marc Héran reprennent respectivement Anne Sylvestre, Georges Brassens, Claude Nougaro, Léo Ferré, Allain Leprest ou Henri Tachan, ça nous semble être d’utilité publique. Comme ce spectacle revu récemment – et qui a de la peine à tourner cause à la frilosité des programmateurs et à leur grande méconnaissance de la chanson – sur Roger Riffard.

Nos Enchanteurs - Éric Mie, un chanteur entier

Il est chansonnier. Avec son complice Lobo, depuis leur premier festival d’Avignon en 2003, il est même sociétaire tant du Caveau de la République que du café théâtre Le Grenier, à Paris. Dès 1992, le duo Lobo & Mie s’inscrivait déjà sur scène dans la succession de Font & Val alors que ces derniers officiaient encore. Lobo & Mie, eux, existent encore.

17 mars

C'est déjà ça - Les Innocents fleuriront finalement au printemps

Une mandarine avant le festin. Quinze ans après leur séparation, les Innocents ont fait aussi traîner leur retour. Annoncé cet automne, l'album "Les philharmonies martiennes" sortira finalement le 1er juin. Mise en bouche juteuse: "Mandarine"

16 mars.

Samedi c'était l'hommage de France 2 à voir en replay sur le Pluzz de France 2.

L'Humanité - « Ferrat au cœur » avec ses Amis

À l’invitation de Colette Tenenbaum-Ferrat et des Amis de l’Humanité, un hommage au chanteur, en musiques et en paroles, 
se déroulera au cœur du Paris de la culture, à la Maison des métallos, partenaire de l’événement.

L'Humanité - Ferrat, ce que nous avons de meilleur;

L'éditorial de Patrick Apel-Muller. Un hommage à l'artiste qui, il y a cinq ans, passait l'arme à gauche, mais s'était bien gardé, toute sa vie durant, d'emprunter "la porte à droite".

L'Humanité - Avant, avec, après Ferrat : Antraigues, comment peut-on t’imaginer...

L’Humanité a posé ses valises en Ardèche, à la rencontre des villageoises et villageois d’Antraigues-sur-Volane, terre de toutes les cultures

L'Humanité - Gérard Meys : « Marc Lavoine tenait à interpréter Camarade »

Ami et producteur historique de Ferrat, Gérard Meys revient sur la genèse de l’album "Des airs 
de liberté", le Grand Show Ferrat et annonce la préparation d’un documentaire sur le chanteur.

L'Humanité - Bénabar : « Des chansons portées par un souffle »

Bénabar interprète "Potemkine".

 « Dans l’émission de Michel Drucker, je chante Potemkine, une chanson forte. Elle cumule plein d’inconvénients de par l’histoire qu’elle raconte, la révolte du Potemkine, le film qui est mythique ainsi que la chanson qui est compliquée à interpréter. Je l’ai beaucoup travaillée en privilégiant une interprétation sobre et retenue.

L'Humanité - Cali : « Un engagement total »

Cali interprète "la Montagne"

« Ferrat, c’est toujours ce qui réunit dans une famille. Chez moi, on écoutait beaucoup de chants révolutionnaires, Ferré et bien sûr Ferrat. Mon père me disait : “C’est un écorché.” C’est quelqu’un qui n’a pas peur dans ses textes. J’ai tout de suite voulu chanter la Montagne.

L'Humanité - Patrick Bruel : « Les années du vivre-ensemble»

Patrick Bruel interprète 
"Ma môme"

« À l’époque, j’étais plus Brel, Barbara et Brassens. On arrive en 1963 dans une municipalité communiste, Argenteuil, maman est institutrice et écoutait beaucoup Ferrat. Je me souviens que j’aimais la chanson Potemkine et quasiment un an plus tard, j’aimais Amsterdam, Jef de Brel, des chansons à l’interprétation puissante, forte. Quand on m’a demandé d’interpréter une chanson de Ferrat, j’ai pensé à Ma môme. Je la trouve très belle, mélodique et évocatrice des moments de bonheur qu’on peut avoir, trouver dans la force d’une relation plus de soleil que dans tous les artifices.

L'Humanité - Patrick Fiori : "Aragon-Ferrat, la rencontre magique "

Patrick Fiori interprète "Que serais-je sans toi"

« Ferrat faisait partie de la discographie de mes parents. Je ne suis qu’un digne héritier de cette musique-là et d’autres. Ferrat, c’était son engagement, sa poésie, c’était comme me le disait mon oncle “un garçon qui fait des mélodies qui semblent simples », mais qui sont atrocement compliquées. Et il avait une philosophie de vie idéale pour un grand nombre de gens à l’époque, dont évidemment les membres de ma famille.

Paris Match - Colette Ferrat “Je n'ai rien connu de plus beau que notre amour”

La veuve de Jean Ferrat nous a ouvert pour la première fois leur maison en Ardèche.

«Je n’écrirai plus, c’est mon dernier livre… Beaucoup trop douloureux », soupire Colette Ferrat. Nous sommes installées à l’auberge Lo Podello, là même où, en 1964, sur un coin de table, Jean Ferrat écrivit « La montagne ». Cinq ans après sa disparition, elle a voulu faire revivre « Jean », l’artiste, l’amant, l’ami, le voyageur, l’homme, parce qu’elle veut, dit-elle, « maintenir sa mémoire ».

dimanche, 23 novembre 2014

L'actualité de la chanson française du 17 au 23 novembre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Alain Souchon en 2002

Le clip de la fin de semaine - Peter Peter, Beauté Baroque

L'album de la fin de semaine - Brigitte : A bouche que veux-tu

Les vidéos du jour : toute la fin de semaine avec les vidéos d'Hexagone, le "mag sans papier de la chanson"

L'album de la semaine : Johnny Hallyday, Rester vivant

Le clip de la semaine : Louis-Ronan Choisy - Lucie Lucie

Bien reçu.... merci : Crocodile, le nouvel album de Louis-Ronan Choisy

A la une

Ces chansons qui font l'actu par Bertrand Dicale : Le chant des tours

Le Conseil de Paris ne veut pas de la Tour Triangle, ce qui nous invite à explorer le rapport de notre chanson à l'urbanisme contemporain, mais aussi celui de la culture populaire américaine.

23 novembre

Télérama - Souchon & Voulzy

.... D'une harmonie sans faille : jamais il ne cherche à forcer le trait ou le passage. Les chansons y surgissent en douceur, en nuances, et dans le brouhaha ambiant c'est aussi reposant que plaisant. Et puis la déception de la première écoute s'estompe aux suivantes : on se laisse gagner par ces histoires d'amour fugace (Idylle anglo-normande) ou de tristesse éternelle (Consuelo, sur la veuve de Saint-Exupéry). C'est tout le paradoxe d'un album événement, qui ne joue pas l'épate ; le charme discret d'un album pastel, teinté de spleen.

RTL - Souchon et Voulzy dévoilent "Oiseau malin", un extrait inédit de leur nouvel album

SÉRIE 4/5 - Chaque jour jusqu'à dimanche, Laurent Voulzy et Alain Souchon dévoilent sur RTL une chanson inédite de leur album en duo à paraître lundi prochain. Le quatrième titre s'intitule "Oiseau malin".

Nos Enchanteurs - Flo Zink Les veilleurs de lune…

Dans un film de Chaplin, elle pourrait être la petite sœur de Paulette Goddard, ou la grande sœur du Kid, moitié lutin malicieux, moitié galopin insolent, dans un livre de Hugo, elle pourrait être un Gavroche féminin, on rit pour ne pas pleurer, et surtout ne pas faire pleurer les autres. C’est un rayon de soleil têtu qu’elle promène sur la vie, et si par hasard le malheur se pointait, Flo lui ferait un joli pied de nez, une pirouette cacahuète, et le malheur ferait profil bas. Voire il se ferait heureux, histoire de voir ce que ça fait.

Culturebox - Brigitte présente son nouvel album, "A bouche que veux-tu"

Elles ont un culot qui n'a d'égal que leur sensualité. Il fallait oser, il y a trois ans, mettre en musique et en bouche une nouvelle version du titre phare de NTM, "Ma Benz". Les Brigitte l'on fait, et ont cartonné. Deux-cent mille albums se sont vendus en quelques mois, et la tournée a fait un tabac. Victoire... de la musique

Nos Enchanteurs - Zorozora, du classique et ça décoiffe !

Quand deux médaillés de conservatoire, l’une à la clarinette, l’autre au violon rencontrent un certain Charly (pas primé du tout !) à la guitare dont il joue en autodidacte mais définitivement amoureux fou des mots et de la scène, on obtient ce trio inclassable. On les a même connus à Foix, encore mineurs, avec d’autres copains en scène ! Ils n’ont rien perdu de la spontanéité, de l’ardeur de vivre de cette époque là ; nous avons pu le vérifier ce soir.

L'Obs - Calogero condamné pour plagiat : les deux raisons qui pourraient le blanchir en appel

LE PLUS. 80.000 euros, c'est la somme que Calogero a été condamné à verser ce vendredi. Accusé de plagiat pour sa chanson "Si seulement je pouvais lui manquer", le chanteur a néanmoins décidé de faire appel. A-t-il des chances de gagner ? Avec quels arguments ? Le décryptage de Nicolas Rebbot, avocat.

Nos Enchanteurs - La madone des paumés..

Quand tante Berthe est devenue manager de sa nièce entrant dans la carrière, (l’épisode précédent est là) elle ne se doutait pas que son destin était de devenir la madone des paumés. Au programme, karma désastre et calamités en tous genres, c’est Miss Scoumoune dans tous ses états, c’est la reine de la paumitude (!) la paum’paum girl qui tourne les pages du catalogue de la Redoute des désillusions, c’est le BHV des avanies, et tout ce qui peut foirer dans la vie, c’est pour elle. Et l’époque étant au recyclage, autant que ça serve à quelque chose, faisons des chansons… Verbalisons nos douleurs comme dit SB à VM (restons discret)

22 novembre

RFI - Libre comme Brigitte, Deuxième album, A bouche que veux-tu

Phénomène de l'année 2011 avec l'album Et vous, tu m'aimes ?, Brigitte, duo composé d'Aurélie Saada et Sylvie Hoarau, avait marqué les esprits par sa légèreté et son ironie carnassière. Forte d'une énergie dansante et encore davantage libérée, Brigitte joue avec A bouche que veux-tu, son destin sous les boules à facettes. Un deuxième opus propice au déhanchement.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Triple A

Pour démarquer un fameux calligramme de Guillaume Apollinaire dont on vient de retrouver trois inédits, imaginons de vieux amis se demander: «As-tu connu "Tof" au galop/ Du temps qu'il était Alister?»… Ceux qui ont écouté AUCUN MAL NE VOUS SERA FAIT en 2008 puis DOUBLE DÉTENTE trois ans plus tard savent combien les chansons de Christophe Ernault, alias Alister, sont romantiques et nerveuses. Alors que son prochain album sortira au printemps 2015, trois titres annonciateurs éclos ce 17 novembre 2014 s'encastrent sans forcer dans une œuvre ordonnée.

21 novembre

C'est déjà ça - "L'ivresse des sens", la belle histoire de Kevin et Ampli

C'est la rencontre entre Kevin Sgro, jeune handicapé moteur et Ampli, structure de musiques actuelles. L'un a des textes frais et sensibles, l'autre les accueille, fédère un collectif musical autour du chanteur Daguerre pour un spectacle touchant et généreux.

C'est déjà ça - Léo hurle haut... et revient Mano Solo

Pour le premier spectacle autour du chanteur mort en 2010, les Hurlements d’Léo étaient à La Teste ce week-end. Après acclimatation, toute la force de l'écorché, intacte, servie par un combo en phase.

Libé - Un premier pour la route

CRITIQUE Avec ce disque au son anglo-saxon, le duo livre une de ses meilleures créations.

Dans quelle étoffe sont taillées les chansons ? Dans «l’amour caché, les tourments, la colère, la révolte, le rêve de partir aussi», écrit Alain Souchon dans Derrière les mots, le premier titre de son premier album en commun avec Laurent Voulzy, après quarante ans de complicité musicale. La chanson est une sorte d’Ars Poetica, succincte évocation du métier d’auteur de chansons, sur laquelle plane une inquiétude : «Derrière nos voix/ Est-ce que l’on voit nos cœurs/ Et les tourments à l’intérieur ?»

Libé - «On continue de regarder le monde, un peu stupéfaits»

RENCONTRE Pour parler de leur premier album enregistré ensemble, Alain Souchon et Laurent Voulzy ont retracé, en une journée à «Libé», quarante ans de complicité.

Lundi matin à Libération. Assis à la table de la conférence de rédaction, Laurent Voulzy et Alain Souchon, 65 et 70 ans, ont commenté l’actualité, discuté du journal du lendemain. Avant d’évoquer leur parcours d’artistes, les chemins qui les y ont menés, leur passion pour la Grande-Bretagne et la vision du temps qui passe… Un long et foisonnant dialogue en prélude à leur premier album commun (lire page 28), et avant une tournée marathon l’an prochain.

Libé - Pirouette et provoc

CONFÉRENCE DE RÉDAC Lundi matin, le compositeur et le parolier ont mis l’ambiance au comité de rédaction.

On a failli attendre. Mais à 10 heures à peine passées, Alain Souchon se pointe, charme flou en bandoulière, pull en V noir sur le dos. Presque à l’heure pour la conférence de rédaction du matin, qui se tient comme chaque jour dans la salle du Hublot, sise au huitième étage du journal. Suivi, dix minutes plus tard, par Laurent Voulzy, jean sombre et baskets blanches, qui prend en route le comité, et trouve «impressionnante» la grande table autour de laquelle s’asseyent les chefs de service pour dérouler le journal du lendemain. L’exercice est désormais bien connu à Libé : des personnalités participent au comité, réagissent aux sujets évoqués, sont questionnés sur l’actualité.

20 novembre

Les Inrocks - On y était : Frànçois & the Atlas Mountains, Petit Fantôme et Babe au Bataclan

Frànçois & the Atlas Mountains et tous ses copains jouait hier au Bataclan, et ce fut une fête magnifique : on y était, on vous raconte.

18 novembre. C’était l’anniversaire de Frànçois. Son obsession pour le partage ancré au cœur, avec le généreux désir de partager et d’échanger les plaisirs et la gloire, il l’a fêté en famille, avec les Atlas Mountains et l’excellent Botibol. Babe, projet de Gerard Black dans lequel officie l’autre Atlas Mountain Amaury Ranger, aux côtés des deux copains de Glasgow Michael Marshall et de Thomas Ogden, ouvre pour ses frères de groupe dans un Bataclan déjà bien rempli et déjà bienveillant.

Libé - «Légèreté de l’Occupation» : Zaz reconnaît des propos maladroits

La chanteuse à succès Zaz, qui a suscité dimanche un début de polémique sur les réseaux sociaux, après avoir évoqué une «forme de légèreté» à Paris sous l’Occupation, a reconnu ce lundi avoir tenu des propos maladroits.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Ce bouquin qui manquait

Dans ce monde qui vocalise à l'envers, saluons les initiatives qui décoiffent un peu le brushing de cette vieille dame repoussante qu'est devenue pour beaucoup la chanson française. Alister, chanteur de classe dont on connaît ici la finesse du slice (cliquer là), publie aux éditions La Tengo un petit traité d’expertise, hilarant, moqueur mais amoureux où Barbara, Brassens, Brel, Bruel et Gainsbourg, ces «maîtres» auxquels on ne doit jamais toucher un cheveu, sont pris le doigt dans le nez. Fautes de français, liaisons barbares, mauvaises prononciations, textes incompréhensibles ou, moins drôle, pillages indus...; avec son «Anthologie des Bourdes et autres Curiosités de la Chanson française», Alister vient d'écrire le livre qui manquait à la Variété.

RFI - Johnny Hallyday, à nouveau euphorisant, Nouvel album, Rester vivant

Il n'est en aucun cas la vieille gloire rassise comme le souhaiteraient ses détracteurs. Pour son 49eme album, Rester vivant, Johnny Hallyday renoue avec de belles vibrations. Une voix éclatante, des textes évocateurs et un équilibre parfait entre ballades d'excellente tenue et country-rock-blues efficace.

Nos Enchanteurs - Anne Sylvestre… Coquelicot
Mettez vite ce coquelicot sur votre table de chevet, dans votre poche, c’est un régal à avoir sous yeux à toute heure du jour et de la nuit. Et même au bout de la centième nuit, il vous viendra toujours l’envie d’en effeuiller quelques pages. Que vous pouvez picorer au hasard, en toute fantaisie et folâstrerie de ménestrel ou de pipistrelle en goguette.

Hexagone - Dimoné, l’accent circonflexe

Dimoné, t’es qui ? T’es qui Dimoné ? Supernova à l’accent circonflexe débarquée dans un paysage de la chanson qui supporte mal l’hybride, Dominique Terrieu occupe une place à part dans la galaxie de la rime.

Dimoné, avant d’être l’anagramme de Dominique, c’est le nom du démon, en Catalan, d’où il tire ses origines dans la région de Perpignan.

RFI - Dimoné, le fil-de-fériste, Nouvel album, Bien hommé mal femmé

Il n'a pas la visibilité qui lui sied de droit mais cela pourrait ne plus tarder. Plus que jamais mature dans sa pratique et sa richesse textuelle, Dimoné a un sens de la singularité qui emballe dans son quatrième album aux teintes éclatantes, Bien hommé mal femmé. Une offrande sacrément belle à entendre.

Dimoné – qui l’a déjà ouï le sait – est à nul autre pareil, musicien chanteur composite qui capte les airs du temps et pose des rythmes pops délicats mais déterminés sur ses émotions.

Nos Enchanteurs - Terrain déminé, Dimoné

Dimoné, 14 novembre 2014, festival Les Oreilles en pointe, Le Quarto à Unieux,

« Chuttt, chutt, shut up ! » La première chanson fait étrange impression. Comme si des mots-reliefs passaient, perçaient le mur du son pour s’exposer à nous qui les collectons et tentons de reconstruire, d’assembler une insolite poésie. « Où l’écho cherche des noises au bruit… » Comme un edelweiss perçant la neige. Un narcisse peut-être.

19 novembre

RFI - Anaïs, l'indépendante, Nouvel album, Hellno Kitty

Après l'échec de son opus A l'eau de javel dans lequel elle reprenait des chansons créées entre les années 1930 et 1970, Anaïs a quitté sa major pour (re)tracer sa propre route. Une démarche salvatrice puisque Hellno Kitty, son quatrième album aux couleurs folk, renoue avec la verve décapante du Cheap Show, en plus engagé. Et c'est inévitablement dans cette veine-là qu'on la préfère.

18 novembre

Nos Enchanteurs - Le cri du poilu, la der des ders en chantant

Coko et Danito, jeudi 13 novembre 2014, café associatif « Chez ta mère », 

Le centenaire de ces quatre années de guerre et de ses neuf millions de morts vaut bien que l’on s’y attarde un peu. Coko, dont nous avons récemment souligné le goût pour le patrimoine oublié de la chanson du siècle écoulé, ne pouvait passer outre cette célébration.

Télérama - Les sonos tonnent, le club chanson #104 : Karen Brunon, Cabadzi et Jean Guidoni

Quoi de neuf du côté de la chanson ? Notre club de critiques passe en revue les disques de la quinzaine : Karen Brunon, violoniste et amie de Biolay, qui se lance en solo. Cabadzi, groupe cousin de Fauve. Et Jean Guidoni, qui chante du Leprest. Qu'en pensent Sophie Delassein de “L'Obs”, Gilles Médioni de “L'Express”, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama” ?

17 novembre

C'est déjà ça - Philippe Torreton, en version "100% Leprest"

L'acteur se glisse dans les mots du chanteur Allain Leprest, dans une formule acrobatique avec le percussionniste Edward Perraud. Quand un "mec" en rencontre un autre, ça promet de belles étincelles...

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Nocturnes choisies

Louis-Ronan Choisy n’a pas qu’une belle gueule qu’il amoche, il est surtout doté d'une voix qui bourdonne des milles rumeurs de la ville et qui se niche dans l’oreille. Sauvages, ses chansons ont du muscle. Et voilà treize titres capiteux, dont trois soleils couchants. Dans les yeux d’Alain Delon d'abord, que l’intéressé, héros tragique, adorera (portrait d'une statue qui se lézarde, abandonnée par l'époque). Chocolat ensuite, qui marque l’inespéré come-back d’Adrienne Pauly; leur duo, magnétique, est une fontaine de sensualité. Mag song enfin, où le chant de Choisy, à fleur de mélodie « polnarévienne », fait merveille. Baisers voraces.

Le Mague - Révélation musicale : "Crocodile" de Louis-Ronan Choisy par Frédéric VIGNALE

Il est des disques qui, comme cela, dès la première écoute, vous donne un sentiment immédiat, percutant, évident, historique et durable de qualité supérieure, de moment important, précieux et unique. "Un grand disque", "un bel album", comme on dit ! "Crocodile" même sans rien connaître de son chanteur, auteur, concepteur et imaginateur, est un ovni génial d’une grande force, d’une belle Evidence qui s’apprécie de la première à la dernière chanson, et qu’on a envie aussitôt de mettre en boucle.

Le site de Lous-Ronan

Sa page Facebook
__________________________
__________________________