Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 mai 2022

Charles Cros 2022 : Benoît Dorémus "On croit en moi"

dimanche, 08 mai 2022

Charles Cros 2022 - Benoît Dorémus et Clio "Désolé pour les fantômes"

jeudi, 10 mars 2022

L'album du jour : Benoît Doremus, Désolé pour les fantômes

mercredi, 09 mars 2022

Benoît Dorémus "On croit en moi" Live acoustique (2021)

Benoît Dorémus : "La femme de ma vie"

mardi, 03 août 2021

Le meilleur des reprises confinées : Benoît Dorémus "On s'aimait", d'Alain Souchon (reprise 2021)

Sur Facebook, ma page Le temps des reprises est consacrée en août au meilleur des reprises confinées de 2020 ou 2021.

lundi, 10 février 2020

Nos Enchanteurs - Benoît Dorémus et Alexis HK, l’ours, le coq, le chien et les bêtes à chagrin

23 janvier 202, Le Petit Duc à Aix-en-Provence,

Deux guitares, un ukulélé sur son trépied commun, deux chaises hautes, une salle bourrée à craquer. Alexis HK et Benoît Dorémus ont en commun une vision pessimiste du monde, ou plutôt lucide, qu’ils combattent avec un humour assez largement basé sur l’auto dérision. Ce ne sont pas eux qu’on verra se moquer lâchement de leur prochain, même s’ils sont sensibles aux petits ou grands ridicules de leur contemporains. Sensibles tout court, d’ailleurs, de ce sens aigu qu’ont les artistes, qui se font éponges à sentiments.

Lire la suite
___________________
___________________

mardi, 27 août 2019

Le meilleur de 2018/19 - Benoît Dorémus "Bêtes à chagrin"

lundi, 20 mai 2019

Nos Enchanteurs - Benoît Dorémus, entre la rue Didot et la rue de Vanves

Benoît Dorémus, 30 mars 2019, Le Petit-Duc à Aix en Provence

Outre son impertinente chanson Brassens en pleine poire qui ouvre son concert, et où le gus se permet, après l’avoir insulté, de bombarder «  le maître illustre (…) Avec sa moustache de marbre / Auprès de son arbre » à coup de boules de neige, pour regonfler son égo auprès des gamins du quartier, tout ça parce qu’une greluche l’a laissé tomber : « Putain de Georges / Et puis paf le tir parfait / Et le parc entier qui m’acclamait / L’apothéose / Ose me dire que tu m’aimes plus / Ose / J’ai pris mes quinze secondes de gloire », le jeune Benoît a quelques points communs avec son aîné.

Lire la suite
__________________
__________________

lundi, 15 avril 2019

C'est déjà ça - Buridane/Dorémus : variations classe sur blues tenace

La Lyonnaise et le Parisien étaient ce vendredi soir sur la scène bordelaise de l'Inox, en guitare-voix intimiste. Deux manières, évanescente ou réaliste, d'interroger le monde, et d'y trouver peut-être sa place.

Elle doit s'y reprendre à deux fois pour démarrer. La technique invoquée n'est pas en cause. Buridane est nerveuse, tendue derrière son micro sur la petite scène d'un Inox à l'écoute toujours quasi-pieuse. Elle confiera quelques minutes plus tard que son enfant de 5 mois et demi pleure à quelques mètres dans sa loge, que sa guitare a été amochée dans le voyage et qu'elle gratte sur celle que lui a prêtée Dorémus. Une Gibson 1956 qui n'y est pour rien non plus.

Lire la suite
_________________
_________________