Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 août 2019

Le meilleur de 2018/2019 - Sur la route d'Yves Jamait

Le meilleur de 2018/2019 - Yves Jamait, Mon totem

Le meilleur de 2018/2019 - Yves Jamait - Si tu pouvais (Live)

mardi, 26 février 2019

L'actualite de la chanson française du 15 au 21 février

Les artistes de la semaine : Stéphan Eicher, Paul Pechenart, Séverin, Corneille, Marvin Jouno

L'album de la fin de semaine : Séverin, Transatlantique

Le clip de la fin de semaine - Stephan Eicher, Traktorkestar - Combien de temps

Les vidéos de la fin de semaine : Stephan Eicher et Camille Hardouin

CAMILLE HADOUIN

La Voix du Nord - Camille Hardouin va tout faire pour convaincre les coachs de The Voice

Camille Hardouin passera samedi à 21h sur TF1. La jeune femme passionnée s’est fait remarquer pour ses compositions. Sur le plateau de The Voice, elle chantera une reprise comme le veut l’émission. Une chanson qui « va refléter mon amour des mots ».

Pourquoi s’embêter à vivre normalement quand on peut faire quelque chose d’extraordinaire ? Camille Hardouin, 33 ans, résidente à Paris et originaire du Touquet, a grimpé sur le plateau de l’émission The Voice diffusée sur TF1. A-t-elle été impressionnée ? Elle avait, nous dit-elle, simplement peur que la scène lui paraisse froide. La jeune femme a l’habitude des concerts, mais pas spécialement de la télévision. Mais, se réjouit-elle, « il y avait un public ».

EICHER

Le Parisien - Après quelques années de galères, Stephan Eicher revient en fanfare

Soucis de santé, conflit avec son label… après six ans d’absence, le chanteur suisse est de retour, ce vendredi, avec un nouvel album réjouissant et un orchestre de 12 musiciens.

Stephan Eicher s’est laissé pousser la barbe. Elle est poivre et sel. « C’est presque celle du Père Noël », sourit l’artiste de 58 ans, qui sort ce vendredi un nouvel album «Hüh !», le premier depuis six ans. Je veux aussi que l’on voie mon âge et que l’on réalise que j’ai traversé un truc douloureux. » Le musicien a eu mal à plus d’un titre.

Télérama - Stephan Eicher : “Un musicien m’intéresse quand il me fait danser ou pleurer”

Le chanteur suisse a commencé il y a presque quarante ans avec le punk et la new wave. Stephan Eicher se met cette fois au rock balkanique avec une fanfare de cuivres qui “couvre les larmes avec des confettis”.

SEVERIN

Baptiste Vignol - Sous réserve que

De la chanson qui ondule, et dont la finesse étincelle, qui roucoule à son tempo, se dresse, se tourne, vous lance un regard fataliste et poursuit son chemin. De la chanson solaire qui, sans jamais en donner l’air, parvient à dépeindre l’époque, ses heures sombres, sa course folle, son arrogance, sa bêtise et ses rêves en toc...

CORNEILLE

La Croix - La sagesse de Corneille

Le chanteur à la voix soul exalte l’amour authentique « ni idéalisé, ni désabusé » qui donne son goût à la vie dans un disque à l’écriture autobiographique

Il a choisi la date de la Saint Valentin pour sortir son nouveau disque Parce qu’on aime et ça ne le dérange pas de passer pour un tendre. À 41 ans et sept albums au compteur, Corneille signe des chansons qui lui ressemblent. Avec une écriture proche de son vécu, et des mélodies soul rappelant les tubes qui l’ont fait connaître, comme Seul au monde ou Parce qu’on vient de loin.

MARVIN JOUNO

Télérama - Marvin Jouno, Sur Mars

Il a beau serrer les poings sur sa po­­chette, poussant un cri qu’on imagine tonitruant, on ne dira pas que son ­deuxième album est rageur. Même s’il y est question de naufrages, d’incompréhensions, de comptes à régler ou de deuil maternel, c’est l’entrain de la pop qui l’emporte surtout. Cette musicalité gracieuse qui prend le pas sur la noirceur des textes. Alors non, on n’aura pas le cœur serré en entendant Marvin Jouno nous chanter sa vie sur le fil ; mais on prendra plaisir à décou­vrir ses chansons solidement cons­truites, irriguées de synthés et d’un saxo décomplexé, soutenues par des procédés parfois très scénarisés (la voix d’une hôtesse de l’air, d’un enfant inquiet…). On appréciera encore l’efficacité rythmique de L’Inconnue, du ­tableau écolo — et pas si désespéré — d’On refait le monde, ou de l’échappée consolatoire de Danse !

DALELE

Hexagone - Dalele chante Sans fil

Pour ses deux spectacles thématiques – et deux albums – précédents, Dalele nous a d’abord emmené au Café quincaille puis nous a expliqué comment Réussir ses échecs amoureux. En novembre dernier, elle est venue proposer, en trio et pendant cinq jours, au théâtre du Grand Rond, ses nouvelles chansons Sans Fil. Dalele, avec sa voix et son phrasé spécifiques, chante Sans fil thématique, jouant souvent de son accordéon, accompagné par ses deux musiciens comparses : Rolland Martinez (contrebasse et clarinette) et Armand Boisard (guitare). Belle occasion pour susciter un entretien, en milieu de semaine, à la terrasse d’un café proche du théâtre (eh oui nous sommes en novembre mais à Toulouse donc c’est en terrasse !), lui faire évoquer ses concerts du Grand Rond et ses projets actuels : le nouveau spectacle et le nouvel album. En cours d’entretien, elle est rejointe, comme convenu, par les deux musiciens, et on s’aperçoit que la complicité ressentie lors du concert est réelle aussi en dehors de la scène.

RENEE LEBAS

France Culture - Renée Lebas, la chanson française qui vient de loin

Sur les traces de Renée Lebas, grande voix de la chanson française qui règne, avec Edith Piaf, sur le tout Paris musical des années 50, quitte la scène en pleine gloire, en 1963, l’année où Piaf disparait.

Renée Lebas, la chanson française qui vient de loin, un documentaire de Claire Zalamansky et Séverine Cassar

Claire Zalamansky s'est lancée sur les traces de Renée Lebas, grande voix de la chanson française qui règne avec Edith Piaf, sur le tout Paris musical des années 50, quitte la scène en pleine gloire, en 63, l’année où Piaf disparait. Renée Lebas, celle qui d’un formidable coup de cymbales fait passer la musique yiddish pour de la chanson française, point d’orgue d’un véritable « klezmer français », selon l’expression de son complice Charles Aznavour. Renée Lebas, Leiba, Lieben, la plus belle diction des années 50, naît à Paris en 1917, de parents juifs roumains émigrés dans le quartier de la Bastille.

VICTORIA LUD

Hexagone - « La belle échappée » de Victoria Lud

Victoria Lud, c’est un trio, trois artistes partenaires et complices : Caroline Vignaux – chant et textes -, Nicolas Boudes – guitare et chœurs, compositions et arrangements – et Anne-Laure Jouchter – claviers, chœurs et trompette -. Le dernier article sur le site, à son sujet, date d’octobre 2015 : (voir ici l’entretien). Il relatait l’arrivée du premier mini-album 6 titres et les deux premiers concerts « en vedette » au Bijou, la salle chanson de référence sur l’agglomération toulousaine, encore plus importante pour un groupe local.

JAMAIT

Le doigt dans l'oeil - Yves Jamait en concert au Théâtre Femina de Bordeaux : entretien avec l’artiste

Samedi 19 janvier Yves Jamait retrouvait son public bordelais au Théâtre Femina, qui l’a déjà accueilli précédemment, pour porter à sa rencontre les chansons de son dernier album « Mon Totem ». L’artiste, amenant à un public fort enthousiaste un cadeau supplémentaire dans ses bagages avec la présence d’Agnès Bihl [entretien à suivre] pour assurer sa première partie, enjoua comme à son habitude, d’une mise en scène drôle et tendre le spectacle qui allait consacrer un peu plus de deux heures à nous faire découvrir ses nouvelles chansons et nous happer dans la douleur et la fièvre, l’ivresse et l’amusement, la joie et le chagrin, l’amour et l’humour des émotions qui les ont fait naître et qu’elles véhiculent et transmettent.

HEXAGONE

Le doigt dans l'oeil - Hexagone hiver 2019

Un dixième numéro d’Hexagone, dans lequel l’empreinte Pitiot réveille les sursauts populaires. Il en est question tout au long de l’éditorial de David Desreumaux : Les raisons de se soulever pour contester la politique du gouvernement Macron sont innombrables et légitimes… En ces temps de morosité et de repli sur soi, entourés et cernés par la musique et la chanson d’ascenseur, nous avons voulu, avec ce numéro 10, marquer clairement nos convictions en mettant à l’honneur une chanson de chair et d’âme.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

Baptiste Vignol - Sous leur sein, la grenade

.... Un quart d'heure à peine pour goûter trois tempéraments, trois natures, trois incandescences. Angèle, en anorak (24’25), Christine en Pierrot de Lune (58’00) et Clara Luciani (2h22’28), l’élégance française à son zénith (gestuelle, voix, regard, recul sur elle-même que paraphe son sourire…). Ces trois jeunes femmes sont l’avenir, cette promesse aux mains pleines. Elles sont le renouveau de l'air qu'on respire. Le feu qui flamboie. Elles montrent aussi, sans le vouloir bien sûr, combien Vanessa Paradis (42’00) et Etienne Daho (1h21’05) symbolisent désormais ce que fut la pop d'avant. Un truc qu’on a aimé, oui, mais qui, parfois, fane mal.

TETE

RFI - Tété, le vrai du faux

Pour son septième album Fauthentique, le chanteur franco-sénégalais s'amuse de la perception des faux-semblants et de la désinformation. Malgré ce focus intéressant sur les dérives de la société actuelle, Tété ne sort pourtant pas de sa zone de confort et c'est parfois dommage.

Bien sûr, son nom s'accole immédiatement au titre À la faveur de l'automne, chanson-succès-révélation de 2003, passeport de l'artiste franco-sénégalais pour la conquête de pays étrangers et reprise jusqu'à plus soif par les candidats des radios-crochets en quête de reconnaissance. Elle figure sur le deuxième album du garçon, attachant et ne manquant jamais de hauteur en interview.

OLIVIER MARGUERIT

Baptiste Vignol - Liverpuldien

.... Olivier Marguerit est un pur songwriter. Il invente, évite le format classique de la ritournelle qui s’enlise de couplets mollassons en refrains prévisibles. Il propose des compositions flamboyantes, inattendues, dignes des trésors de Neil Finn et de Fyfe Dangerfield. Ce disque est une leçon, qui montre une chanson libérée, qui s'est extirpé de son canapé, a traversé son salon, ouvert la porte d’entrée et pieds nus tenté l'aventure. A TERRE ! est un disque rare sur le vertige amoureux, la dégringolade (En chute libre, ce bijou), la perte d’équilibre. Un disque fou. Renversant. «Accroche-toi mon chou, reste avec nous !»

 

lundi, 11 février 2019

Nos Enchanteurs - Yves Jamait, on en veut toujours !

12 janvier 2019, MJC de Venelles,

On serait en « Amérique », on le dirait tout naturellement : « Voilà le Boss ! », celui de la chanson française, celui qui remplit les salles, celui qui assure grave sur scène… Quand Yves Jamait débarque devant nous, tête nue enfin (ça lui va bien !), c’est comme une évidence, c’est son public, ses fans, qui l’attendent de pied ferme. Alors, qu’est-ce que ça change, un homme sans sa casquette fétiche ? Rien que dans le très bon, on le devine déjà, et c’est ce qui réjouit cette salle comble de Venelles, dont le public a réservé depuis de nombreuses semaines. On le sait, Yves Jamait est un fidèle ; on retrouve dans ce concert les thèmes qui lui tiennent à cœur, la vie, le temps, l’amour, la liberté, les errances, l’amitié… Des thèmes qui ratissent large ? Mais c’est tout simplement que cette écriture magnifique vient des tripes et qu’il nous parle de l’essentiel ! Et puis les coups de gueule, toujours présents, dont on ne saurait se passer, parce que c’est aussi pour ça qu’on l’aime, Yves Jamait. Pour ses indignations, ses révoltes qui nous parlent d’un monde à refaire et de l’amitié nécessaire. 

Lire la suite
_________________
_________________

mercredi, 06 février 2019

Nos Enchanteurs - Yves Jamait, on en veut toujours !

12 janvier 2019, MJC de Venelles,

On serait en « Amérique », on le dirait tout naturellement : « Voilà le Boss ! », celui de la chanson française, celui qui remplit les salles, celui qui assure grave sur scène… Quand Yves Jamait débarque devant nous, tête nue enfin (ça lui va bien !), c’est comme une évidence, c’est son public, ses fans, qui l’attendent de pied ferme. Alors, qu’est-ce que ça change, un homme sans sa casquette fétiche ? Rien que dans le très bon, on le devine déjà, et c’est ce qui réjouit cette salle comble de Venelles, dont le public a réservé depuis de nombreuses semaines. On le sait, Yves Jamait est un fidèle ; on retrouve dans ce concert les thèmes qui lui tiennent à cœur, la vie, le temps, l’amour, la liberté, les errances, l’amitié… Des thèmes qui ratissent large ? Mais c’est tout simplement que cette écriture magnifique vient des tripes et qu’il nous parle de l’essentiel ! Et puis les coups de gueule, toujours présents, dont on ne saurait se passer, parce que c’est aussi pour ça qu’on l’aime, Yves Jamait. Pour ses indignations, ses révoltes qui nous parlent d’un monde à refaire et de l’amitié nécessaire.

Lire la suite
_______________
_______________

mardi, 11 décembre 2018

L'actualité de la chanson française du 30 novembre au 6 décembre

Les artistes de la semaine : Xavier Plumas, Fred Poulet, Les Têtes de Chiens, Claudio Capéo, Tamino

L'album de la semaine : Xavier Plumas, Mayerling

LES DAMNES DE LA TERRE

Télérama - Les damné.e.s de la terre

Le rappeur Rocé exhume dans une compilation deux décennies de musiques francophones engagées.

« Run nigger ! Run ! » Dès leur premier album, en 1970, sur fond de scansions poétiques et de percussions, les Last Poets américains posèrent les fondations du rap actuel en dénonçant le racisme avec impertinence. Mais, au Burkina Faso, à Paris, à Haïti, au Québec ou en Guadeloupe, qui furent les Last Poets francophones ? C’est à cette question que tente de répondre le rappeur parisien Rocé, quatre albums au compteur, en publiant sur son label Hors cadres la compilation Par les damné.e.s de la terre. Des voix de luttes, 1969-1988.

FRED POULET

Télérama - Fred Poulet, The soleil

De tous les disques désagréables qu’on a écoutés récemment, c’est notre préféré. Abrasif, comme la réaction chimique de trois éléments décapants : une voix nasale, tout sauf harmonieuse, entre le chanté et le parlé ; des mélodies minimales (signées Maxime Delpierre), nerveuses, entre rock et punk ; des textes décalés (du chanteur), provocants, subversifs. On pensait Fred Poulet rangé des voitures ? L’insolent talent des années 1990, à la légèreté alors revendiquée, déchire à coups de scalpel treize ans de silence.

TETES DE CHIEN

Nos Enchanteurs - Parisiens (voici les) Têtes de chien !

La chanson marcherait-elle sur la tête (de Chien) ? Voici des chansons pour adultes qui naguère se glissèrent dans le répertoire enfantin où elles animèrent avec succès et en toute innocence tant les colonies de vacances que les camps scouts, les cours d’écoles et toutes les occasions qui lui étaient données (il y a encore peu de temps, elles étaient nombreuses). Et qui, désormais, faute d’être encore chantées, partagées, retombent dans l’escarcelle des adultes, retrouvant un peu, derrière le vernis bien lisse bien propre de leurs années infantiles, le rugueux et le coquin qu’elles ont toujours porté en elles.

TAMINO

France Inter - Se laisser envoûter par Tamino et son premier album “Amir”

Didier Varrod présente “Amir”, le premier album d'un jeune homme qui avance sous le nom de Tamino et qui puise son inspiration autant dans la musique arabe (Tamino est belge d'origine égyptienne) que dans celle de Serge Gainsbourg ou de Leonard Cohen.

Tamino, est un auteur compositeur interprète flamand de 21 ans, qui a baptisé son premier album Amir, qui n’est autre que son deuxième prénom.

L'Express - Tamino, l'enchanteur

Mercredi 25 avril, Bourges, Loges du Théâtre Jacques Coeur, 21h40. Tamino-Amir Moharam Fouad, 21 ans, détend ses longues jambes. Son concert s'est terminé un quart d'heure plus tôt. Le guitariste belgo-égyptien a retiré son pull à col roulé noir, prêté, comme le reste de sa garde-robe, par la créatrice Ann Demeulemeester - elle habille aussi Patti Smith et PJ Harvey.

LES ARRANGEURS

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (I)

"Les arrangeurs de la chanson française" est l'hommage magnifique aux musiciens qui ont écrit les partitions, les scores d'orchestrations des chanteuses et chanteurs de notre pays. Ce livre est une merveille. Son auteur, Serge Elhaïk, a réalisé depuis près de trente cinq ans l'interview de la plupart d'entre eux, collectant des documents inédits sur ceux qui nous avaient déjà quittés, consultant les familles ou les proches avec une bienveillance que l'on retrouve à chaque ligne.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (II)

Connaissez-vous Guy Boyer? C'est l'homme qui a composé ce jingle, qui a bercé les moins minots d'entre vous. Serge Elhaïk a rencontré ce musicien polyvalent - pianiste, vibraphoniste, on en passe...-et lui rend l'hommage qu'il mérite. On aime aussi l'évocation de Jean Bouchety.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (III)

C'est l'arrangement que Jean-Michel Defaye a conçu pour Guitar tango- titre que les Shadows allaient rendre mondialement célèbre- qui a suscité l'admiration de Serge Elhaïk pour ce compositeur:"Je voulais le voir pour lui dire à quel point j'aimais sa musique. Et c'est arrivé vingt-cinq ans après". Comment ne pas être bouleversé par l'orchestration de Pépée, dont le violons vont, si l'on ose écrire, de soie ?

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (IV)

Les années soixante-dix ont été marquées par l'utilisation croissante d'une machine appelée "synthétiseur". D'abord monophonique, cet instrument d'un nouveau genre  a servi petit à petit à imiter les instruments classiques. Il n'offrait au début qu'une pâle copie- on pense à l' Éminent, dont la sonorité rappelait, vaguement, celle des violons et que l'on entend sous les doigts de François de Roubaix dans la seconde partie de la musique de Chapi-chapo. Par la suite, il est devenu l'élément fondamental sur lequel étaient basés la plupart des arrangements.

LES GUINGUETTES

Retronews - Les guinguettes, lieux de noce et de débauche dans la France du XIXe

Nées au XVIIIe siècle dans les banlieues de Paris, les guinguettes essaimèrent par la suite partout en France. Cabarets, restaurants et parfois lieux de bal, elles connurent un immense succès populaire.

Avant 1860, Paris était moins étendu qu'aujourd'hui : la capitale s'arrêtait au mur des Fermiers généraux, dont le tracé se retrouve en partie le long des actuelles lignes 2 et 6 du métro. Au-delà de ces frontières (marquées par des barrières), l'octroi, une taxe sur les marchandises en vigueur à l'époque, n'était plus perçue.

C'est pour cette raison que se développèrent dès le XVIIIe siècle, en banlieue proche, des lieux de fête bucoliques qu'on appelait les guinguettes, dont les propriétaires n'avaient pas à payer de taxe sur l'importation de vin.

XAVIER PLUMAS

Nos Enchanteurs - Xavier Plumas, les grands espaces intérieurs

...... Les titres des morceaux sont éloquents : Silence, Contreforts, Ramier perdu, Sœur, Eloge du lointain… Des chansons qui font la part belle au recueillement et à la méditation, chantées d’une voix douce et sans emphase (au risque d’en devenir parfois monocorde). Dont on ne cherchera pas à comprendre le sens à tout prix, mais dont on appréciera la mélancolique mélodie et la poésie des mots. Des mots intemporels, qui nous plongent  hors de notre époque, comme pour mieux retrouver l’essence de la vie. Des mots qui évoquent une nature où tout prend sa source : roseaux, étang, colline, herbe, pierres, poisson, goélands, écorce… Qui invoquent les éléments : la lumière, l’eau, le vent, la nuit… Qui nous entraînent au loin, dans un songe éthéré, au bord des contreforts où gisent en secret les beaux cavaliers, avec la caresse du vent comme un chant, là où le temps glisse sur son manteau comme sur le lisse galet

JAMAIT

RFI - L’ode à la vie d’Yves Jamait

Avec Mon totem, le chanteur poète Yves Jamait livre un septième disque riche de poésie et nourri d’espoir : un album gonflé de mots et de vie. 

Sur ce disque intitulé Mon totem, son art, peut-être, se fait moins monochrome, davantage subtil, traversant des paysages hétéroclites. Sur du reggae, de la polka, de la musette, sa voix éraillée s’envole, ses paroles se posent, galvanisent : elles consolent l’âme.

CAPEO

Le Figaro - Claudio Capéo: «Je suis en train de vivre mes rêves»

INTERVIEW - Le chanteur, nommé aux NRJ Music Awards, retransmis en direct sur TF1 à 21 heures, évoque son nouvel album.

Claudio Capéo compte parmi les nombreux artistes présents ce soir sur la scène des NRJ Music Awards. L’occasion d’aborder avec lui la sortie de son nouvel album, le 7 décembre prochain, Tant que rien ne m’arrête.

JOHNNY

RFI - Johnny Hallyday un an après

Succès, succession, embrouilles, business et ferveur des fans, l'année qui vient de s'écouler nous a confortés dans l'idée que Johnny Hallyday était un artiste exceptionnel et une personnalité hors norme. Revue de détail sur l'héritage Hallyday.

On avait imaginé que la disparition de Johnny Hallyday constituerait une date marquante : la fin d'un héros national, d'une figure populaire, d'un chanteur au répertoire atypique, la fin du taulier, comme certains le surnommaient. Mais on était loin d'imaginer que la saga Hallyday se poursuivrait un an après, du showbiz aux tribunaux, en passant par la presse people et plus généralement les médias.

POLNAREFF

RFI - Michel Polnareff, le disque de la démesure

28 ans après Kâma-Sûtra, l’incomparable Michel Polnareff, exilé en Californie, revient avec Enfin ! (et son point d’exclamation) : un disque qui supporte tous les superlatifs. L’écouter relève de l’expérience quasi hallucinatoire. On vous raconte. 

Le voici enfin, avec son point d’exclamation, Enfin !, le bien-nommé dernier disque de Michel Polnareff, 28 ans – 28 ! – après le dernier en date, Kâma-Sûtra. Entre les deux, il y a un monde : Kâma-Sutrâ, c’était avant le tsunami Internet, avant les téléphones portables, avant l’euro; le mur de Berlin venait d’être démantelé et l’URSS s’effondrait à peine…

Nos Enchanteurs - M’enfin, une polnacritique du polnadisque

Est-il possible d’émettre un jugement objectif sur Enfin !, l’album de Michel Polnareff que l’on n’espérait plus ? C’est que les chiffres sont là, qui brouillent l’appréhension de l’ouvrage. 28 ans d’attente ! Depuis son Kama Sutra de 1990, l’homme n’avait en effet rien produit, hormis 3 disques live et 3 chansons isolées (dont 2 sont reprises dans ce nouvel album). A titre de comparaison rigolote, sur le même délai, le stakhanoviste Jean-Louis Murat a sorti – au moins – 17 albums… Autre chiffre effarant pour ce disque à maturation lente : son coût. La presse parle en effet d’un budget de 5 millions d’euros (même si on ne sait ce que cela recouvre exactement). Pensez simplement que Polnareff – il le confie lui-même dans le livret – aura passé 14 mois au studio ICP de Bruxelles, un des plus réputés du monde, pour en ressortir avec RIEN d’utilisable, ou si peu !

jeudi, 18 octobre 2018

L'album de la semaine : Yves Jamait, Totem

L'actualité de la chanson française du 5 au 11 octobre

Les artistes de la semaine : Jamait, Daytona, Lémo, Angèle, Terrenoire, Suissa

L'album de la semaine : Yves Jamait, Totem

JAMAIT

Culturebox - "Mon Totem", nouvel album du chanteur dijonnais Yves Jamait

Yves Jamait, longtemps reconnaissable à sa "gapette" de marlou, publie un nouvel album. Amoureux des beaux textes et des belles mélodies, il a nommé cet opus "Mon Totem". À 56 ans, il a quinze ans de carrière derrière lui après avoir occupé des emplois divers et commencé dans un trio intitulé "De verre en vers".

C'est un chanteur qui porte autant d'attention à ses mélodies qu'aux paroles qu'elles accompagnent. Si l'on devait lui trouver une famille, ce serait sans doute celle des artistes à texte, les Maxime Le Forestier, Allain Leprest ou Sarclo. Après avoir commencé sa carrière dans les petites salles de sa Bourgogne natale, il a fait tous les festivals qui comptent et chanté aux adresses les plus prestigieuses, parmi lesquelles la mythique Olympia.
 
 
Yves Jamait a sorti son 7e  album, Mon Totem , vendredi 12 octobre. Au lendemain de l’arrivée dans les bacs de ce nouvel opus très abouti, le chanteur dijonnais se confie sur ce disque, sa carrière, Aznavour…

Le Télégramme - Jamait. Mon Totem 

Sur la pochette, la casquette identitaire a disparu en même temps que le prénom. Mais sur le CD ou le vinyle, 13 titres y sont gravés dans la même veine créative dont cet artiste vivifiant nous avait déjà gratifiés avec les huit albums précédents. Ce Totem-là s’inscrit ainsi dans la lignée rassurante d’une chanson écrite et fortement interprétée, comme la servait au centuple Charles Aznavour… l’éditeur d’Yves Jamait.

ANGELE

Baptiste Vignol - C'est qui la surdouée dans la radio?

Les chansons d'Angèle témoignent d’une clairvoyance, d’une fraicheur et d’un sens de la mélodie salutaires. La variété française avait besoin d’une aventurière, qui ne soit pas dans la pose ni l’autosatisfaction, mais qui invente, crée, cherche de l'air, par curiosité, goût du risque et désir de liberté. La voilà. Qui donne le La.

Culturebox - La jeune chanteuse belge Angèle livre un premier album délicieux

Depuis la sortie, il y a un an exactement, de sa première chanson et de son premier clip pour "La Loi de Murphy" (12 millions de vues sur YouTube), la jeune chanteuse belge Angèle a gagné le cœur de millions de fans. Elle publie enfin son premier album très attendu, "Brol", et ne déçoit pas. Découvrez-le ci-dessous ainsi que son tout dernier clip "Tout oublier", en duo avec son frère Roméo Elvis.

Nos Enchanteurs - Angèle, la discobrol

La jeune bruxelloise Angèle est certainement l’artiste la plus hype du moment et la sortie de son 1er album ce 5 octobre est un incontestable événement médiatique. C’est que la belle, depuis plus d’un an, a su y faire pour faire monter la pression, créer le buzz, générer une attente insensée. A coups de clips bien léchés qui totalisent plus de 20 millions de vues, de compte Instagram mené de main de maître ou de déclarations choisies, la chanteuse a réussi à se faire connaître sans avoir sorti le moindre album (mais était-ce si différent jadis, quand une Sheila n’existait que par ses 45 tours ?). Même les plus grands festivals de Belgique se sont arraché sa présence cet été, alors que tout était encore à prouver. Et la sortie de son CD s’est assortie d’une opération marketing d’envergure, dont le point d’orgue est l’ouverture à Bruxelles d’un magasin éphémère dédié à son univers. Alors, Angèle, un Stromae au féminin ? Un pur produit de merchandising ou une artiste singulière et intelligente qui, du haut de ses 22 ans, a tout compris de l’art et la manière de faire du show-bizz aujourd’hui ?

LEMO

Nos Enchanteurs - Lémo pour le dire

.... Lémo ? Un « fou de chansons comme certains sont fous de Bassan » comme il dit. Auteur-compositeur-interprète comme il y en a tant. Une voix précise où la fermeté le dispute à la douceur, dans le registre de l’intime. Belle écriture, avec parfois des facilités (ça se corrige facilement), parfois de belles trouvailles, de celles qu’on aimerait avoir trouvées avant lui. Un piano-voix partagé avec Loïg Delanoy, par ailleurs le compositeur de ces chansons-là.

TERRENOIRE

L'Obs - Terrenoire : "On ne fait pas de la musique cosmétique"

"Terrenoire", c'est le nom d'un quartier de Saint-Etienne, où ont grandi Raphaël, 28 ans, et Théo, 21 ans. Deux frères bouclés qui lui rendent hommage en adoptant le nom pour leur groupe avec l'aîné à la voix, le benjamin aux machines.

Ensemble, ils font des chansons à texte en français. Encore de la musique sensible ? Oui. Mais si l'époque valorise les poètes, elle va succomber aux charmes du duo. Ils réalisent un son singulier, inspiré par l'ambiance et les musiques de films, où déclaration d'amour, solitude nocturne et mélancolie de l'enfance sont scandés.

Culturebox - Découverte : Terrenoire, le duo stéphanois prêt à envoûter l'automne

Ils sont frères, passionnés, et viennent de Saint-Etienne. Ensemble, Raphaël et Théo associent textes poétiques et électro lancinante au sein de Terrenoire. Sur la foi de trois chansons et d'un concert, nous avons voulu les rencontrer. Entretien à quelques jours de la sortie de leur premier EP éponyme le 12 octobre.

CARADEC

Nos Enchanteurs - Tout Caradec, sans dec !

5 CD. 117 chansons. L’intégralité de ses 8 albums et une poignée de raretés et d’inédits. Un livret regroupant témoignages, biographie et crédits. Vendu à un prix qui fait rire, voilà un magnifique coffret, à même de ravir tous les amoureux de la chanson telle qu’on la pratiquait dans les années 70.

ALEXIS HK

C'est déjà ça - Alexis HK, notre ours à tous

Six ans après "Le dernier présent" et une longue parenthèse consacrée à chanter son "bon maître" Brassens, Alexis HK revient avec "Comme un ours", une merveille d'écriture, tendre et engagée. Son meilleur album? Oui.

MARIE-LOUISE VALENTIN

Nos Enchanteurs - Marie-Louise Valentin. Ma foi, c’est aussi de la chanson !

Marie-Louise Valentin est chanteuse. Catholique, elle chante sa foi, chaque fois. Tous ses vers sont gorgés d’amour, de lueurs d’espérance, de ces p’tites lumières qui aident bien ceux qui croient. Pour les mécréants que nous sommes, qui traitons ce disque comme on le ferait d’autres galettes, nous trouverons cependant la thématique un rien étroite (c’est du « C’est un Dieu qui se fait homme / C’est de l’inattendu / C’est un nouveau royaume / Que nous ouvre Jésus » et du « Toi qui cries L’homme est vainqueur / Toi que nous chantons en chœur / Toi qui invites à la fête / Ton espoir remplit nos têtes ») sans prise avec le monde dans lequel nous vivons. Si elle chante « Bienvenue à la table du partage / Celle des fêtes / Des noces et des festins » (réminiscence de Brel, sans doute), ce partage ne peut prêcher que des convaincus.

DOMINIQUE A

Baptiste Vignol - Péché mortel

« Comme l’encre / Une fois fixée / Ce qu’on fait ne s’efface pas… » Pourra-t-on écrire sans se faire insulter ni mériter la curée que Dominique A l'intouchable chante comme un abbé? Voix blanche, immobile, appliquée, studieuse… A trop s’écouter psalmodier, en veillant bien à ce qu’aucune émotion n’affleure de ses litanies, l’idole des Nantais « s’enfonce sous les frondaisons » (La route vers toujours)... Si Daho, ce chanteur de charme, ravive depuis trois décennies la mémoire de Jean Sablon (tiens, Etienne n’a jamais tenté la moustache!), Dominique A, qui s’accompagne sur LA FRAGILITE d’une apaisante guitare acoustique, a tout du nouveau Jacques Douai.

BREL

Culturebox - Jacques Brel : Aloïse Sauvage, Feu!Chatterton et Radio Elvis évoquent ce monstre sacré

Ils n'étaient pas encore nés quand Jacques Brel est mort le 9 octobre 1978. Trois jeunes noms de la scène française, la rappeuse Aloïse Sauvage, Arthur Teboul de Feu!Chatterton et Pierre Guénard de Radio Elvis, évoquent ce monstre sacré de la chanson. S'ils devaient le résumer en un mot, Aloïse Sauvage dirait "Intemporel", Arthur Teboul "vivant" et Pierre Guénard "libre".

AZNAVOUR

Culturebox - Concert d'adieu à Charles Aznavour à Erevan avec Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a participé à un dernier hommage jeudi soir à Charles Aznavour, décédé la semaine dernière, sous la forme d’un concert d’adieu dédié au chanteur dans son centre créé à Erevan. Parmi les artistes présents, figuraient Zaz, très apprécié des adolescents arméniens, et Serge Lama, visiblement affecté par la disparition du chanteur.

mardi, 16 octobre 2018

Yves Jamait sort son 7e album "Mon totem"