Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 décembre 2018

L'actualité de la chanson française du 30 novembre au 6 décembre

Jes artistes de la semaine : Xavier Plumas, Fred Poulet, Les Têtes de Chiens, Claudio Capéo, Tamino

L'album de la semaine : Xavier Plumas, Mayerling

LES DAMNES DE LA TERRE

Télérama - Les damné.e.s de la terre

Le rappeur Rocé exhume dans une compilation deux décennies de musiques francophones engagées.

« Run nigger ! Run ! » Dès leur premier album, en 1970, sur fond de scansions poétiques et de percussions, les Last Poets américains posèrent les fondations du rap actuel en dénonçant le racisme avec impertinence. Mais, au Burkina Faso, à Paris, à Haïti, au Québec ou en Guadeloupe, qui furent les Last Poets francophones ? C’est à cette question que tente de répondre le rappeur parisien Rocé, quatre albums au compteur, en publiant sur son label Hors cadres la compilation Par les damné.e.s de la terre. Des voix de luttes, 1969-1988.

FRED POULET

Télérama - Fred Poulet, The soleil

De tous les disques désagréables qu’on a écoutés récemment, c’est notre préféré. Abrasif, comme la réaction chimique de trois éléments décapants : une voix nasale, tout sauf harmonieuse, entre le chanté et le parlé ; des mélodies minimales (signées Maxime Delpierre), nerveuses, entre rock et punk ; des textes décalés (du chanteur), provocants, subversifs. On pensait Fred Poulet rangé des voitures ? L’insolent talent des années 1990, à la légèreté alors revendiquée, déchire à coups de scalpel treize ans de silence.

TETES DE CHIEN

Nos Enchanteurs - Parisiens (voici les) Têtes de chien !

La chanson marcherait-elle sur la tête (de Chien) ? Voici des chansons pour adultes qui naguère se glissèrent dans le répertoire enfantin où elles animèrent avec succès et en toute innocence tant les colonies de vacances que les camps scouts, les cours d’écoles et toutes les occasions qui lui étaient données (il y a encore peu de temps, elles étaient nombreuses). Et qui, désormais, faute d’être encore chantées, partagées, retombent dans l’escarcelle des adultes, retrouvant un peu, derrière le vernis bien lisse bien propre de leurs années infantiles, le rugueux et le coquin qu’elles ont toujours porté en elles.

TAMINO

France Inter - Se laisser envoûter par Tamino et son premier album “Amir”

Didier Varrod présente “Amir”, le premier album d'un jeune homme qui avance sous le nom de Tamino et qui puise son inspiration autant dans la musique arabe (Tamino est belge d'origine égyptienne) que dans celle de Serge Gainsbourg ou de Leonard Cohen.

Tamino, est un auteur compositeur interprète flamand de 21 ans, qui a baptisé son premier album Amir, qui n’est autre que son deuxième prénom.

L'Express - Tamino, l'enchanteur

Mercredi 25 avril, Bourges, Loges du Théâtre Jacques Coeur, 21h40. Tamino-Amir Moharam Fouad, 21 ans, détend ses longues jambes. Son concert s'est terminé un quart d'heure plus tôt. Le guitariste belgo-égyptien a retiré son pull à col roulé noir, prêté, comme le reste de sa garde-robe, par la créatrice Ann Demeulemeester - elle habille aussi Patti Smith et PJ Harvey.

LES ARRANGEURS

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (I)

"Les arrangeurs de la chanson française" est l'hommage magnifique aux musiciens qui ont écrit les partitions, les scores d'orchestrations des chanteuses et chanteurs de notre pays. Ce livre est une merveille. Son auteur, Serge Elhaïk, a réalisé depuis près de trente cinq ans l'interview de la plupart d'entre eux, collectant des documents inédits sur ceux qui nous avaient déjà quittés, consultant les familles ou les proches avec une bienveillance que l'on retrouve à chaque ligne.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (II)

Connaissez-vous Guy Boyer? C'est l'homme qui a composé ce jingle, qui a bercé les moins minots d'entre vous. Serge Elhaïk a rencontré ce musicien polyvalent - pianiste, vibraphoniste, on en passe...-et lui rend l'hommage qu'il mérite. On aime aussi l'évocation de Jean Bouchety.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (III)

C'est l'arrangement que Jean-Michel Defaye a conçu pour Guitar tango- titre que les Shadows allaient rendre mondialement célèbre- qui a suscité l'admiration de Serge Elhaïk pour ce compositeur:"Je voulais le voir pour lui dire à quel point j'aimais sa musique. Et c'est arrivé vingt-cinq ans après". Comment ne pas être bouleversé par l'orchestration de Pépée, dont le violons vont, si l'on ose écrire, de soie ?

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (IV)

Les années soixante-dix ont été marquées par l'utilisation croissante d'une machine appelée "synthétiseur". D'abord monophonique, cet instrument d'un nouveau genre  a servi petit à petit à imiter les instruments classiques. Il n'offrait au début qu'une pâle copie- on pense à l' Éminent, dont la sonorité rappelait, vaguement, celle des violons et que l'on entend sous les doigts de François de Roubaix dans la seconde partie de la musique de Chapi-chapo. Par la suite, il est devenu l'élément fondamental sur lequel étaient basés la plupart des arrangements.

LES GUINGUETTES

Retronews - Les guinguettes, lieux de noce et de débauche dans la France du XIXe

Nées au XVIIIe siècle dans les banlieues de Paris, les guinguettes essaimèrent par la suite partout en France. Cabarets, restaurants et parfois lieux de bal, elles connurent un immense succès populaire.

Avant 1860, Paris était moins étendu qu'aujourd'hui : la capitale s'arrêtait au mur des Fermiers généraux, dont le tracé se retrouve en partie le long des actuelles lignes 2 et 6 du métro. Au-delà de ces frontières (marquées par des barrières), l'octroi, une taxe sur les marchandises en vigueur à l'époque, n'était plus perçue.

C'est pour cette raison que se développèrent dès le XVIIIe siècle, en banlieue proche, des lieux de fête bucoliques qu'on appelait les guinguettes, dont les propriétaires n'avaient pas à payer de taxe sur l'importation de vin.

XAVIER PLUMAS

Nos Enchanteurs - Xavier Plumas, les grands espaces intérieurs

...... Les titres des morceaux sont éloquents : Silence, Contreforts, Ramier perdu, Sœur, Eloge du lointain… Des chansons qui font la part belle au recueillement et à la méditation, chantées d’une voix douce et sans emphase (au risque d’en devenir parfois monocorde). Dont on ne cherchera pas à comprendre le sens à tout prix, mais dont on appréciera la mélancolique mélodie et la poésie des mots. Des mots intemporels, qui nous plongent  hors de notre époque, comme pour mieux retrouver l’essence de la vie. Des mots qui évoquent une nature où tout prend sa source : roseaux, étang, colline, herbe, pierres, poisson, goélands, écorce… Qui invoquent les éléments : la lumière, l’eau, le vent, la nuit… Qui nous entraînent au loin, dans un songe éthéré, au bord des contreforts où gisent en secret les beaux cavaliers, avec la caresse du vent comme un chant, là où le temps glisse sur son manteau comme sur le lisse galet

JAMAIT

RFI - L’ode à la vie d’Yves Jamait

Avec Mon totem, le chanteur poète Yves Jamait livre un septième disque riche de poésie et nourri d’espoir : un album gonflé de mots et de vie. 

Sur ce disque intitulé Mon totem, son art, peut-être, se fait moins monochrome, davantage subtil, traversant des paysages hétéroclites. Sur du reggae, de la polka, de la musette, sa voix éraillée s’envole, ses paroles se posent, galvanisent : elles consolent l’âme.

CAPEO

Le Figaro - Claudio Capéo: «Je suis en train de vivre mes rêves»

INTERVIEW - Le chanteur, nommé aux NRJ Music Awards, retransmis en direct sur TF1 à 21 heures, évoque son nouvel album.

Claudio Capéo compte parmi les nombreux artistes présents ce soir sur la scène des NRJ Music Awards. L’occasion d’aborder avec lui la sortie de son nouvel album, le 7 décembre prochain, Tant que rien ne m’arrête.

JOHNNY

RFI - Johnny Hallyday un an après

Succès, succession, embrouilles, business et ferveur des fans, l'année qui vient de s'écouler nous a confortés dans l'idée que Johnny Hallyday était un artiste exceptionnel et une personnalité hors norme. Revue de détail sur l'héritage Hallyday.

On avait imaginé que la disparition de Johnny Hallyday constituerait une date marquante : la fin d'un héros national, d'une figure populaire, d'un chanteur au répertoire atypique, la fin du taulier, comme certains le surnommaient. Mais on était loin d'imaginer que la saga Hallyday se poursuivrait un an après, du showbiz aux tribunaux, en passant par la presse people et plus généralement les médias.

POLNAREFF

RFI - Michel Polnareff, le disque de la démesure

28 ans après Kâma-Sûtra, l’incomparable Michel Polnareff, exilé en Californie, revient avec Enfin ! (et son point d’exclamation) : un disque qui supporte tous les superlatifs. L’écouter relève de l’expérience quasi hallucinatoire. On vous raconte. 

Le voici enfin, avec son point d’exclamation, Enfin !, le bien-nommé dernier disque de Michel Polnareff, 28 ans – 28 ! – après le dernier en date, Kâma-Sûtra. Entre les deux, il y a un monde : Kâma-Sutrâ, c’était avant le tsunami Internet, avant les téléphones portables, avant l’euro; le mur de Berlin venait d’être démantelé et l’URSS s’effondrait à peine…

Nos Enchanteurs - M’enfin, une polnacritique du polnadisque

Est-il possible d’émettre un jugement objectif sur Enfin !, l’album de Michel Polnareff que l’on n’espérait plus ? C’est que les chiffres sont là, qui brouillent l’appréhension de l’ouvrage. 28 ans d’attente ! Depuis son Kama Sutra de 1990, l’homme n’avait en effet rien produit, hormis 3 disques live et 3 chansons isolées (dont 2 sont reprises dans ce nouvel album). A titre de comparaison rigolote, sur le même délai, le stakhanoviste Jean-Louis Murat a sorti – au moins – 17 albums… Autre chiffre effarant pour ce disque à maturation lente : son coût. La presse parle en effet d’un budget de 5 millions d’euros (même si on ne sait ce que cela recouvre exactement). Pensez simplement que Polnareff – il le confie lui-même dans le livret – aura passé 14 mois au studio ICP de Bruxelles, un des plus réputés du monde, pour en ressortir avec RIEN d’utilisable, ou si peu !

jeudi, 18 octobre 2018

L'album de la semaine : Yves Jamait, Totem

L'actualité de la chanson française du 5 au 11 octobre

Les artistes de la semaine : Jamait, Daytona, Lémo, Angèle, Terrenoire, Suissa

L'album de la semaine : Yves Jamait, Totem

JAMAIT

Culturebox - "Mon Totem", nouvel album du chanteur dijonnais Yves Jamait

Yves Jamait, longtemps reconnaissable à sa "gapette" de marlou, publie un nouvel album. Amoureux des beaux textes et des belles mélodies, il a nommé cet opus "Mon Totem". À 56 ans, il a quinze ans de carrière derrière lui après avoir occupé des emplois divers et commencé dans un trio intitulé "De verre en vers".

C'est un chanteur qui porte autant d'attention à ses mélodies qu'aux paroles qu'elles accompagnent. Si l'on devait lui trouver une famille, ce serait sans doute celle des artistes à texte, les Maxime Le Forestier, Allain Leprest ou Sarclo. Après avoir commencé sa carrière dans les petites salles de sa Bourgogne natale, il a fait tous les festivals qui comptent et chanté aux adresses les plus prestigieuses, parmi lesquelles la mythique Olympia.
 
 
Yves Jamait a sorti son 7e  album, Mon Totem , vendredi 12 octobre. Au lendemain de l’arrivée dans les bacs de ce nouvel opus très abouti, le chanteur dijonnais se confie sur ce disque, sa carrière, Aznavour…

Le Télégramme - Jamait. Mon Totem 

Sur la pochette, la casquette identitaire a disparu en même temps que le prénom. Mais sur le CD ou le vinyle, 13 titres y sont gravés dans la même veine créative dont cet artiste vivifiant nous avait déjà gratifiés avec les huit albums précédents. Ce Totem-là s’inscrit ainsi dans la lignée rassurante d’une chanson écrite et fortement interprétée, comme la servait au centuple Charles Aznavour… l’éditeur d’Yves Jamait.

ANGELE

Baptiste Vignol - C'est qui la surdouée dans la radio?

Les chansons d'Angèle témoignent d’une clairvoyance, d’une fraicheur et d’un sens de la mélodie salutaires. La variété française avait besoin d’une aventurière, qui ne soit pas dans la pose ni l’autosatisfaction, mais qui invente, crée, cherche de l'air, par curiosité, goût du risque et désir de liberté. La voilà. Qui donne le La.

Culturebox - La jeune chanteuse belge Angèle livre un premier album délicieux

Depuis la sortie, il y a un an exactement, de sa première chanson et de son premier clip pour "La Loi de Murphy" (12 millions de vues sur YouTube), la jeune chanteuse belge Angèle a gagné le cœur de millions de fans. Elle publie enfin son premier album très attendu, "Brol", et ne déçoit pas. Découvrez-le ci-dessous ainsi que son tout dernier clip "Tout oublier", en duo avec son frère Roméo Elvis.

Nos Enchanteurs - Angèle, la discobrol

La jeune bruxelloise Angèle est certainement l’artiste la plus hype du moment et la sortie de son 1er album ce 5 octobre est un incontestable événement médiatique. C’est que la belle, depuis plus d’un an, a su y faire pour faire monter la pression, créer le buzz, générer une attente insensée. A coups de clips bien léchés qui totalisent plus de 20 millions de vues, de compte Instagram mené de main de maître ou de déclarations choisies, la chanteuse a réussi à se faire connaître sans avoir sorti le moindre album (mais était-ce si différent jadis, quand une Sheila n’existait que par ses 45 tours ?). Même les plus grands festivals de Belgique se sont arraché sa présence cet été, alors que tout était encore à prouver. Et la sortie de son CD s’est assortie d’une opération marketing d’envergure, dont le point d’orgue est l’ouverture à Bruxelles d’un magasin éphémère dédié à son univers. Alors, Angèle, un Stromae au féminin ? Un pur produit de merchandising ou une artiste singulière et intelligente qui, du haut de ses 22 ans, a tout compris de l’art et la manière de faire du show-bizz aujourd’hui ?

LEMO

Nos Enchanteurs - Lémo pour le dire

.... Lémo ? Un « fou de chansons comme certains sont fous de Bassan » comme il dit. Auteur-compositeur-interprète comme il y en a tant. Une voix précise où la fermeté le dispute à la douceur, dans le registre de l’intime. Belle écriture, avec parfois des facilités (ça se corrige facilement), parfois de belles trouvailles, de celles qu’on aimerait avoir trouvées avant lui. Un piano-voix partagé avec Loïg Delanoy, par ailleurs le compositeur de ces chansons-là.

TERRENOIRE

L'Obs - Terrenoire : "On ne fait pas de la musique cosmétique"

"Terrenoire", c'est le nom d'un quartier de Saint-Etienne, où ont grandi Raphaël, 28 ans, et Théo, 21 ans. Deux frères bouclés qui lui rendent hommage en adoptant le nom pour leur groupe avec l'aîné à la voix, le benjamin aux machines.

Ensemble, ils font des chansons à texte en français. Encore de la musique sensible ? Oui. Mais si l'époque valorise les poètes, elle va succomber aux charmes du duo. Ils réalisent un son singulier, inspiré par l'ambiance et les musiques de films, où déclaration d'amour, solitude nocturne et mélancolie de l'enfance sont scandés.

Culturebox - Découverte : Terrenoire, le duo stéphanois prêt à envoûter l'automne

Ils sont frères, passionnés, et viennent de Saint-Etienne. Ensemble, Raphaël et Théo associent textes poétiques et électro lancinante au sein de Terrenoire. Sur la foi de trois chansons et d'un concert, nous avons voulu les rencontrer. Entretien à quelques jours de la sortie de leur premier EP éponyme le 12 octobre.

CARADEC

Nos Enchanteurs - Tout Caradec, sans dec !

5 CD. 117 chansons. L’intégralité de ses 8 albums et une poignée de raretés et d’inédits. Un livret regroupant témoignages, biographie et crédits. Vendu à un prix qui fait rire, voilà un magnifique coffret, à même de ravir tous les amoureux de la chanson telle qu’on la pratiquait dans les années 70.

ALEXIS HK

C'est déjà ça - Alexis HK, notre ours à tous

Six ans après "Le dernier présent" et une longue parenthèse consacrée à chanter son "bon maître" Brassens, Alexis HK revient avec "Comme un ours", une merveille d'écriture, tendre et engagée. Son meilleur album? Oui.

MARIE-LOUISE VALENTIN

Nos Enchanteurs - Marie-Louise Valentin. Ma foi, c’est aussi de la chanson !

Marie-Louise Valentin est chanteuse. Catholique, elle chante sa foi, chaque fois. Tous ses vers sont gorgés d’amour, de lueurs d’espérance, de ces p’tites lumières qui aident bien ceux qui croient. Pour les mécréants que nous sommes, qui traitons ce disque comme on le ferait d’autres galettes, nous trouverons cependant la thématique un rien étroite (c’est du « C’est un Dieu qui se fait homme / C’est de l’inattendu / C’est un nouveau royaume / Que nous ouvre Jésus » et du « Toi qui cries L’homme est vainqueur / Toi que nous chantons en chœur / Toi qui invites à la fête / Ton espoir remplit nos têtes ») sans prise avec le monde dans lequel nous vivons. Si elle chante « Bienvenue à la table du partage / Celle des fêtes / Des noces et des festins » (réminiscence de Brel, sans doute), ce partage ne peut prêcher que des convaincus.

DOMINIQUE A

Baptiste Vignol - Péché mortel

« Comme l’encre / Une fois fixée / Ce qu’on fait ne s’efface pas… » Pourra-t-on écrire sans se faire insulter ni mériter la curée que Dominique A l'intouchable chante comme un abbé? Voix blanche, immobile, appliquée, studieuse… A trop s’écouter psalmodier, en veillant bien à ce qu’aucune émotion n’affleure de ses litanies, l’idole des Nantais « s’enfonce sous les frondaisons » (La route vers toujours)... Si Daho, ce chanteur de charme, ravive depuis trois décennies la mémoire de Jean Sablon (tiens, Etienne n’a jamais tenté la moustache!), Dominique A, qui s’accompagne sur LA FRAGILITE d’une apaisante guitare acoustique, a tout du nouveau Jacques Douai.

BREL

Culturebox - Jacques Brel : Aloïse Sauvage, Feu!Chatterton et Radio Elvis évoquent ce monstre sacré

Ils n'étaient pas encore nés quand Jacques Brel est mort le 9 octobre 1978. Trois jeunes noms de la scène française, la rappeuse Aloïse Sauvage, Arthur Teboul de Feu!Chatterton et Pierre Guénard de Radio Elvis, évoquent ce monstre sacré de la chanson. S'ils devaient le résumer en un mot, Aloïse Sauvage dirait "Intemporel", Arthur Teboul "vivant" et Pierre Guénard "libre".

AZNAVOUR

Culturebox - Concert d'adieu à Charles Aznavour à Erevan avec Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a participé à un dernier hommage jeudi soir à Charles Aznavour, décédé la semaine dernière, sous la forme d’un concert d’adieu dédié au chanteur dans son centre créé à Erevan. Parmi les artistes présents, figuraient Zaz, très apprécié des adolescents arméniens, et Serge Lama, visiblement affecté par la disparition du chanteur.

mardi, 16 octobre 2018

Yves Jamait sort son 7e album "Mon totem"

vendredi, 12 octobre 2018

Jamait - "Mon Totem" - Nouvel Album

samedi, 05 août 2017

Nos Enchanteurs - Barjac 2017. A dieu, à Jamait

Soirée très particulière pour clôturer la deuxième journée de Barjac m’en chante en ce dimanche 30 juillet 2017.

En effet, Barbara Weldens aurait dû, en première partie, faire découvrir sa singularité insolente et poignante à ce public si exigeant de la cour du château. Et puis, le drame que l’on sait a laissé tout un chacun totalement désemparé. Jean-Claude Barens et les organisateurs de Chant Libre ont alors eu la délicatesse de ne pas remplacer Barbara, mais de nous la faire entendre, grâce à un poème d’Henri Michaux et à trois des magnifiques chansons de son album.

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 08 septembre 2016

L'actualité de la chanson française du 26 août au 1er septembre

GUY BEART

Francofans - Dans l'intimité de Guy Béart avec la biographie de Baptiste Vignol

Baptiste Vignol est un grand voyageur. Il a posé ses valises très loin de la métropole et c'est par téléphone que nous avons parlé de son dernier livre Il n'y a plus d'après, une biographie de Guy Béart. Baptiste a écrit de nombreux ouvrages sur la chanson et en particulier Des chansons pour le dire, une anthologie de la chanson qui trouble et qui dérange, paru en 2005 (coup de cœur Charles Cros 2006) et  Le Top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par cœur, paru en 2013. Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? qu'il a débuté en 2007 est un des blogs les plus intéressants parmi tous ceux qui sont consacrés à la chanson. Grand admirateur moi-même de Guy Béart dès les années 60, son livre m'a passionné. Nous en avons donc parlé longuement ensemble. 

SAGES COMME DES SAUVAGES

Francofans - Sages Comme des Sauvages

.... Lors du second jeudi le public breton a découvert le duo Sages comme des sauvages d'Ava Carrère et Ismaël Colombani. Hors normes, hétérodoxes, éclectiques, inclassables, tous ces adjectifs s'appliquent à leur spectacle. Certes les musiques du monde sont très présentes dans leur tour de chant et en particulier les chansons en créole d'Alain Peters, poète et musicien réunionnais décédé en 1995 à 43 ans.

RFI - Sages comme des sauvages, des chants et des instruments du monde entier

Rencontre avec le duo Sages comme des sauvages à l'occasion de leur passage au Black Summer Festival.

Sages comme des sauvages sont Ismaël Colombani et Ava Carrère. Ils chantent à deux voix des chansons de très loin et des chansons de très près, chants des autres et chants d’eux-mêmes. En jouant du maloya, de la country, du calypso ou du rebetiko, ils abordent le folklore dans son sens le plus large. En français, créole, anglais ou en grec, Sages comme des sauvages chantent en s’accompagnant au cavaquinho (Brésil), au bouzouki et au defi (Grèce), à la guitare, au violon et au kayamb (Île de la Réunion).

LOUIS-JEAN CORMIER

Telerama - Louis-Jean Cormier, Les grandes artères

Voilà belle lurette que la chanson québécoise francophone ne se résume plus à un concours de décibels vocaux et qu'elle marie, souvent plus que les Français, sonorités américaines et souci du texte. Karkwa, par exemple. C'est justement son chanteur qui le prouve ici, dans un deuxième album solo — le premier avait été couvert de prix chez lui.

SAMUELE

La Voix de l'Est - Samuele cause la surprise

Samuele a causé la surprise en étant élue grande gagnante du 48e Festival international de la chanson de Granby, vendredi soir au Palace.

... Maman ou pas, Samuele est ce qu'elle est, et elle nous a bercés avec ses pièces accrocheuses. On a pris grand plaisir à renouer avec Le matin, morceau facile d'écoute qui nous avait déjà charmés par sa candeur et sa simplicité. La Montréalaise a terminé son numéro en force avec La Sortie.

HERVE VILARD

RFI - Hervé Vilard, l'audacieux lettré

Étincelant Hervé Vilard, qui parallèlement à son tour de chant classique, continue de célébrer un répertoire plus exigeant et poétique. Du grand art dans l'interprétation, des arrangements élégants,  des fulgurances, de l'émotion magnétique. Le chanteur lamine ceux qui penseraient encore qu'il n'est qu'un simple chanteur de variété.

JACQUES BERTIN

Nos Enchanteurs - Jacques Bertin, seul dans le paysage

L’espoir désespéré de Bertin est conçu d’un peu de douceur, de tendresse, d’amour, de joie, de beau temps ; « Un peu d’espoir, trois fois rien. » Ce sont des gestes simples, accessibles, qu’il nous faudrait retrouver. Les chemins de ce bonheur-là passent par des jardins plus extraordinaires encore que celui de Trenet ou par des bistrots aux noms de rêves, sur des musiques langoureuses ou plus rythmées. Notons les accompagnements de Laurent Desmurs aux claviers et de Francis Jauvain à l’accordéon ou l’accordina, qui soulignent avec de belles nuances et quelques beaux éclats, les textes magnifiques.

LA REINE DES AVEUGLES

Claude Févre - La reine des aveugles règne à la Cave Po

Voilà treize ans que nous la connaissons, toujours prête à égratigner, à caricaturer les pauvres êtres humains que nous sommes, à lever le poing pour affirmer la liberté, celle de la vieille dame indigne qui se fait la belle dans Et à la fin (c’est par là que commence le concert !), celle qui veut s’arracher coûte que coûte à un destin programmé de génitrice : Est-ce que j’ai une gueule de mammifère. L’humour bien sûr pour habiller le tout. En scène ce sont clowneries, mimiques, clins d’œil au public, connivence avec les femmes, griffures envers les hommes… jeux de voix qu’elle s’amuse parfois à hisser dans les sphères du chant lyrique comme à la fin de ce texte aussi noir qu’une nouvelle d’Edgar Poe, Minou terminus. Car le propos est loin d’être léger si l’on pense à quelques chansons qui font sa marque de fabrique. La Reine des aveugles est sœur d’Aldonza la putain, la dulcinée de Don Quichotte, de Marieke, embarquée dans un cauchemar quelque part sur un périphérique en  Belgique – ce thème fait décidément florès auprès de nos jeunes auteurs comme Frédéric Bobin ou Chloé Lacan –  d’Audrey la Poubelle, texte bouleversant d’une enfance meurtrie, tout comme celle de L’enfant Eléphant.

CELINE DION

RFI - Céline Dion, à livre ouvert

Forcément attendu à la suite d'une série de concerts cet été à Bercy, le nouvel album en français de la star accapare la rentrée musicale. Verdict de ce Encore un soir ? Personnel, traversé par la disparition de son mari Réné Angélil, convenu, inégal et parfois émouvant.

Inutile d'éterniser le suspens. Lancé en éclaireur peu avant l'été, le morceau éponyme ne sera pas détrôné. Imbattable, avec une belle longueur d'avance sur les quatorze autres pistes du disque.

L'alliance Goldman-Dion, qui a historiquement déjà pété tous les plafonds, c'est un petit miracle. Une alchimie mélodique et textuelle triomphatrice, adoubée par les masses. À tous les coups, ça fonctionne à plein régime. Une sorte d'état de grâce.

STEPHANE ZELTEN

Nos Enchanteurs - Stéphane Zelten, retour de flamme

Le titre de l’album vaut dédicace : À nos belles existences… Remarquez que, cohérence oblige, le précédent l’était En l’honneur des vivants. Revoici Stéphane Zelten, onze ans de scènes et quatrième album. Farouchement indépendant, « artisan d’une chanson francophone sans concession », celui qui est passé du théâtre à la chanson mène son art avec sérénité, en en peaufinant toutes ses facettes, de l’écriture à la production.

YVES JAMAIT

Le blog de Norbert Gabriel - Festival Musicalarue, édition 2016 : entretien avec Yves Jamait

Les 12, 13 et 14 août dernier avait lieu la 27ème édition du festival Musicalarue qui se tient à Luxey (Landes) depuis plus de deux décennies. Musicalarue, c’est un festival qu’on affectionne particulièrement, d’abord pour la singularité de son ambiance conviviale, à dimension humaine, ensuite pour l’éclectisme de ses programmations artistiques, qui assure toujours de satisfaire tous les goûts et surtout la curiosité et le besoin d’ouverture. Musicalarue, c’est tout un village qui se transforme, le temps d’un week-end, en gigantesque festival, orchestré par les membres de l’association et tous les bénévoles, venus parfois de plus de 100km à la ronde pour participer.

JOANNY

Nos Enchanteurs - Jean-Yves Joanny, retour aux affaires

Il est dans ma discothèque de vinyles depuis bien longtemps, un disque éponyme orné par son portrait en découpes de bouts de papiers. A cette époque là, Jean-Yves Joanny était dans l’écurie « Écoute s’il pleut», ce prodigieux secrétariat d’artistes qui fut à l’origine du Printemps de Bourges et où étaient rassemblés Higelin, Ange, Magma, Malicorne, Lavilliers, Servat, Font & Val, Verdier, Jean-Roger Caussimon, Jean-Paul Farré, Annegarn, Majhun, Siffer, Tachan, Béa Tristan, Catherine Sauvage et pas mal d’autres.

samedi, 23 janvier 2016

Yves Jamait - "Je me souviens" - En studio #1 - Daniel Bravo [Teaser]

Yves Jamait - "Le Temps Emporte Tout" - En studio #5 [Teaser]

vendredi, 22 janvier 2016

Yves Jamait - "Accordéon" avec Sanseverino - En studio #6 [Teaser]