Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 18 octobre 2015

La Demoiselle inconnue - Si demain

La Demoiselle Inconnue - Bonsoir

La Demoiselle Inconnue - Il m'plaît pas

La Demoiselle Inconnue - Ma retenue

L'actualité de la chanson du 12 au 18 octobre (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Les Partisans, Rien ne s'efface

Le clip de la semaine - Bertrand Belin, Folle Folle Folle

A la une

Hexagone - La Demoiselle inconnue : « Mon métier c’est d’aller trifouiller parmi les secrets »

La Demoiselle Inconnue à Hexagone on l’aime bien et on t’a chroniqué plusieurs fois des émotions liées à ses concerts Parisiens ou Toulousains. Elle venait chanter trois jours, au Bijou, à Toulouse (du 9 au 11 septembre). Alors pour t’en parler autrement je me suis dit : une petite interview peut-être … Bonne idée mais insuffisante ! La Demoiselle inconnue, en entretien, c’est comme en concert : du naturel, de l’émotion qui jaillit, ses regards avec parfois de grands yeux ronds, de l’intensité dans la voix. Et puis des rires, des « ppffeu » avec la bouche … En plus là, elle peut utiliser ses mains et ses bras, (sa nouvelle guitare se repose dans son étui appuyée contre le mur) et elle ne s’en prive pas. Et ses gestes viennent compléter et faire danser ses mots, faire corps (corps et graphie !) avec le texte dit. Hé Mick, ce moment aurait mérité de la vidéo et pas uniquement un frustrant enregistrement audio. Bon Hexagonaute, t’auras ni le son, ni les gestes, ni la magie de l’instant, ni la totalité de ce qui a été dit. Mais imagine la salle du Bijou, sans aucun public, en fin d’après-midi, avec un éclairage minimal et intimiste, Camille et moi au fond de la salle sur un banc gradin. Tu y es ?

16, 17 et 18 octobre

C'est déjà ça - Cabrel en tournée, un linge sur l'abat-jour

Le chanteur commençait sa tournée dans le sud-ouest par la Gare du Midi. Cordes en tous genres mais aussi accordéon pour un récital impeccable, boisé et serti de quelques surprises. Il est ce soir "chez lui" à Agen.

Nos Enchanteurs - Barjac : Jean-Claude Barens nommé directeur artistique

Chant libre tient parole. Trois semaines après le coup de semonce qui valut à Jofroi, son directeur artistique, d’être destitué, le temps s’accélère pour l’association Chant libre, organisateur du festival Chansons de parole. Objectif, l’édition 2016, et il n’y a pas de temps à perdre. Un nouveau directeur artistique vient d’être nommé : il aura la lourde tâche de reprendre la flambeau, de rassurer les habituels festivaliers et d’en séduire d’autres. De faire se profiler ce festival dans l’avenir d’une chanson de plus en plus malmenée par l’air du temps qui ne lui est pas favorable.

Le blog de Norbert Gabriel - MUSICALARUE, UN FESTIVAL PAS COMME LES AUTRES : ENTRETIENS AVEC THE HYENES, GERARD BASTE et ses complices XANAX et Dr VINCE, FLAVIA COELHO, PIERRE LAPOINTE, BILLY ZE KICK ET DÄTCHA MANDALA

Les 14 et 15 aout derniers avait lieu à Luxey (Landes) l’édition 2015 du festival Musicalarue. Certes les événements musicaux ne sont pas exception en saison estivale, quoi que la diminution des budgets consacrés à l’art et à la culture mette en péril la survie de bon nombre d’entre eux. Mais la philosophie et l’organisation même de celui-ci ont fait, depuis plus de 25 années, de Musicalarue un festival pas comme les autres : durant tout un week-end, c’est le village entier de Luxey qui se transforme en une petite planète dédiée à l’expression musicale et artistique. Une multitude d’animations et de spectacles de rue, assurés par des artistes et compagnies plus ou moins anonymes, y jouxtent plusieurs scènes accueillant chanteurs, chanteuses et groupes un peu ou beaucoup plus renommés. Sans oublier que nous sommes dans les Landes : la fête est aussi dans les estomacs ! Buvettes et lieux de restauration établis pour l’occasion offrent aux visiteurs des produits artisanaux de gastronomies régionales et internationales. Tous les habitants s’impliquent dans l’accueil des festivaliers et l’hébergement d’artistes ; les bénévoles viennent parfois de plusieurs centaines de kilomètres de là pour participer et aider. L’investissement de chacun, l’esprit de convivialité, la grande diversité culturelle invitée à s’exprimer, et aussi la proximité avec les artistes expliquent sans doute le succès de fréquentation continue que connait Musicalarue depuis 1990. Ici nous sommes loin des gros événements industriels à budget dantesque où un attroupement public sous haute surveillance vient applaudir des stars de loin. Musicalarue véhicule d’autres valeurs : simplicité, partage, respect du public, accessibilité et humanité.

GQ - FEU ! CHATTERTON : "ON NE TRAITE PAS SON PUBLIC COMME UN COUP D’UN SOIR"

Secret d’initiés jusqu’ici, le groupe français le plus élégant de l’année sort demain de l’anonymat grâce à un premier album qui fera date.

Feu ! Chatterton fait partie d’une vague d’artistes qui redonnent élégance et panache au style français. Avec leur premier album, Ici le jour (a tout enseveli), qui sort ce vendredi, ils entrent dans la troupe des artistes qui, de Jean-Jacques Rousseau à Vincent Macaigne en passant par Boris Vian, Jean Rochefort, Jacques Dutronc ou Edouard Baer, se distraient à tenter quelques traits d’esprit. Rencontre avec le groupe qui a pris l’industrie du disque, la critique et le public de court en réinjectant du talent dans la chanson

Les 3 coups - « Les Quatre sans cou », lecture-concert de Christian Olivier, Serge Begout et Thierry Bartalucci, Théâtre du Nord à Lille

En hommage à Robert Desnos, surréaliste et résistant, « les Quatre sans cou » nous montre les deux facettes du maître d’œuvre Christian Olivier, ici en retrait de sa faconde et de sa hargne jouissive bien connue des Têtes raides pour être tout au service du texte, des textes.

Hexagone - Serge Bégout fait les « 4 sans cou » à Agend’arts avec Christian Olivier

Serge Bégout, le guitariste des Têtes Raides, vit à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse et c’est donc en voisin que je l’ai rencontré pour parler des « 4 sans cou » qui se donne à partir de jeudi à Agend’arts. Lors de ce spectacle Christian Olivier, le leader des Têtes Raides, propose une lecture de poèmes comme il avait eu l’occasion déjà de le faire avec « Corps de mots ». Il sera accompagné pour la musique de Serge Bégout à la guitare et de Thierry Bartalucci à l’accordéon.

 

13 au 15 octobre

Hexagone - Filip Chrétien : « Les chansons gaies m’ennuient »

Un an après Dia a dia, très bel album aux sonorités pop, Filip Chrétien récidive avec Les traces qui sortira le 23 octobre prochain. Un nouvel opus écrit et composé rapidement, comme pour répondre à une urgence à dire et raconter ses « traces. » Le tout emballé dans des arrangements de grande classe. Un très beau disque. Filip répond à notre hexagonale investigation.

Libé - Bertrand Belin, bel hydre en mer

S’il fallait lui donner une raison sociale dans le village des hommes, on choisirait celle-ci: alchimiste à tendance druide, dépositaire de sortilèges. Gars encore jeune (44 ans) mais vieille âme hantée. Rocker-docker-trouvère. C’est du moins l’idée composite et passablement ésotérique qu’on s’était faite de Bertrand Belin, en partant à sa rencontre. Avec ce postulat collatéral: le saisir ne serait pas forcément facile. Il pourrait même s’avérer déroutant en écho à ses chansons, qu’on écoute en boucle avec la sensation que leur sens au fond nous échappe et tant mieux. Cette irréductibilité participe à la séduction addictive que reconduit Cap Waller, son cinquième et nouvel album (1).

12 octobre

RFI - Patrick Fiori et altri, une renaissance corse, Nouvel album, Corsu Mezu Mezu

Un cri d'amour pour la Corse et sa culture. Voici ce que nous apportent aujourd'hui, à l'initiative de Patrick Fiori, trente artistes, continentaux et corses mêlés. Un disque de duos, Corsu Mezu Mezu, pour un voyage à travers tous les états de la chanson corse.

Hexagone - Missonne en pleine lumière

C’était le 30 septembre dernier, au 18 cité Bergère, à Paris. Une adresse que tu connais, toi l’infatigable arpenteur de concerts de chansons, puisque c’est celle du Limonaire. Figure-toi que ce mercredi qui venait fermer la porte du mois de septembre, Missonne présentait son nouvel et premier album. Panique Attentionnée que c’est son titre. Réalisé par Patrick Pernet. Aujourd’hui, dans les lieux branchés, on appelle ça une « release party ». Une teuf de sortie d’album.

« On a pas long de chandelle pour aller jusqu’à demain », m’écrivais-tu en 1990. On avait déjà douze ans d’amitié pleine et entière, sans conditions, des projets ensemble (te souviens-tu de cette série de polars dont tu aurais été l’inspirateur et moi l’accoucheur ?) et une mémoire commune, bien sûr : celle de nos pères, républicains espagnols, parqués en même temps dans le même camp de concentration d’Argelès (comme celui, aussi, de Paco Ibañez)... Et nous voilà, ce soir !

Télérama - Chanson à la carte : Jean-Louis Aubert, Benjamin Biolay et Arthur H

Les poèmes désespérés de Michel Houellebecq adaptés par Jean-Louis Aubert, la voix de crooner de Benjamin Biolay chantant Trenet ou Arthur H et sa magnifique “Ballade des clandestins”, autant de grands moments à revivre sur la Toile.

dimanche, 12 avril 2015

L'actualité de la chanson française du 6 au 12 avril (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine - Fabien Boeuf - "Avec des bouteilles"

Le clip de la semaine : Stromae - Carmen

L'album de la semaine - Fabien Boeuf : Dans les cordes

France 2 : L'anniversaire de Jacques Dutronc en Corse (le replay)

Les vidéos du jour :  Vendredi avec Emilie Marsh, en concert à A Thou Bout d'Chant le 11 avril. Pour la fin de semaine et jusqu'à lundi, Klo Pelgag, la québécoise qui vient de remporter le Prix Barbara.

A la une

Hexagone - Changement de direction chez A Thou Bout d’Chant

A Thou Bout d’Chant est la salle emblématique de la chanson française à Lyon et en Rhône-Alpes. Une salle qui a vu les premiers pas de Carmen Maria Vega, Buridane, Frédéric Bobin et de tant d’autres jeunes artistes de la scène lyonnaise. L’actuelle direction, Frédérique Gagnol et Marc David, a décidé de tirer sa révérence après 14 ans d’exercice. Hexagone les a rencontrés avant l’annonce officielle de ce retrait. L’occasion de leur poser quelques questions. A eux ainsi qu’aux repreneurs, Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay.

RFI - Klô Pelgag, sensation québécois, Premier album, L'alchimie des monstres

Avec L'alchimie des monstres, album de pop orchestrale en éventail, Klô Pelgag, jeune Québécoise décomplexée, impose un style fantasque et imagé qui confine au panache. À coup sûr, elle fera causer d'elle au Printemps de Bourges le jeudi 24 avril, ainsi que dans de nombreuses contrées francophones.

Télérama - Klô Pelgag, l'extra terrestre de Montréal

Elle semble aussi étrange que son nom : Klô Pelgag fait des chansons fantasques et décalées, à la poésie inquiétante. En juillet 2014, lors des Francofolies de Montréal, nous l'avions rencontrée. A l'heure du rendez-vous, elle avait faim... Replay.

Huffington Post - Klô Pelgag lauréate du prix Barbara en France

L'auteure-compositrice-interprète Klô Pelgag, une des Révélations Radio-Canada 2014-2015, a reçu le prix Barbara en France. Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication française, lui a remis le prix mercredi.

Hexagone - Klô Pelgag au Trianon le 15 avril – Places à gagner

Klô Pelgag sur Hexagone, on adore ! Son premier album, L’alchimie des Monstres, paru il y a plus d’un an est une petite merveille d’élégance et de curiosité. L’album fera d’ailleurs l’objet d’une version Deluxe, le 13 avril, version augmentée de 5 titres et d’un livret de 16 illustrations de jeunes artistes inspirés de Klô Pelgag

11 et 12 avril

Nos Enchanteurs - Jean Vasca à l’abri des pages de son livre

.... Jean Vasca sort La concordance des chants, une somme, la sienne, toute une vie ou peu s’en faut. Poèmes et chansons de cinquante ans d’écriture (et quelques inédits). De 1964 à 2014. « En marge des Sorbonne et des Showbiz, je me suis ouvert un territoire, un terrain vague où obstinément creuser mon sillon et semer mes mots et mes notes. Le poème, la chanson : mes deux béquilles pour aller mon chemin : j’en lâche une, et je boîte. Interaction donc, interpénétration, entre la poésie et la chanson, entre le chant poétique et le chant « chansonnier ». J’écris, je vis, je chante, c’est d’une même voix, mais avec des intonations différentes. Je crois à une oralité qui ne s’oppose pas à la graphie mais qui donne à l’écriture son supplément de chair » nous dit Vasca dans la courte préface de cet imposant recueil. Concordance des chants, oui, pour cette œuvre frappée d’intemporalité et de toute beauté.

Nos Enchanteurs - Nonolimite, sans vraiment de limites

..... Celui-là est un double album. L’un est plutôt « chanson » (my god, le vilain mot !), l’autre carrément « rock ». En fait les deux faces de Nonolimite & Les Psycho Potes, groupe de chanson-rock « à géométrie variable » (ça englobe aussi le reggae, le disco, la samba, le blues, le funk… tous styles, sans compromis ni état d’âme). Ils auraient pu en faire deux albums distincts, d’autant que les titres en sont différents, à vendre selon le public en présence, selon les occasions, selon le degré de pollution dans l’atmosphère : un jour je vends le chiffre pair, l’autre impair. Mais non, eux groupent le ying et le yang, le blanc et le noir (c’est la dominante tant de leur digipack que du livret), s’exposent dans leurs différences, mélangent les genres.

Ouest-France - Le Mans cité chanson. Emilie Marsh remporte le tremplin de la chanson

La chanteuse originaire de La Rochelle a gagné le tremplin de la chanson francophone, organisé par le Mans cité chanson.

Elle fait du rock mais chante en français. Emilie Marsh, 28 ans, maîtrise bien la scène, chante bien et s'est crée un univers bien à elle. Même si elle se dit "influencée par des grandes icônes féminines, Catherine Ringer, Camille" ou encore Patti Smith, sa rockeuse préférée

10 avril

C'est déjà ça - Monsieur Roux : les fonds de fût sont aussi goûtus

En attendant un quatrième opus, le chanteur rennais livre un album de douze titres inédits ou revisités. Tout n’est pas du même tonneau mais le cru est gouleyant. On y retrouve l’alliage de verve et de tendresse qui fait la saveur de Monsieur Roux, propos tanniques sur mélodies à la cuisse légère.

9 avril

Ouest-France - Ruée vers l'Aure à Bayeux. Bastien Lucas remporte la 7e édition

A la Halle aux grains, samedi soir, cinq jeunes talents ont concouru pour obtenir la pépite d'Aure. C'est Bastien Lucas qui a gagné. Avant que Kent n'emporte le public.

Bastien Lucas a remporté la pépite d'Aure, notamment grâce à ce deuxième titre original qui a conquis le jury : "Félins".

Télérama - Alain Chamfort

A priori, tout y est. Un chanteur et compositeur au pedigree incontesté, dont le dernier disque original, consacré à Saint Laurent (en 2010), avait été un modèle de raffinement. Un auteur aguerri, Jacques Duvall, prince du ­second degré et du double sens, qui a officié pour Lio, Marie France, Jane Birkin et... Chamfort, beaucoup, dans les années 1980 et 1990. Un réalisateur, enfin, Frédéric Lo, qui avait contribué à la renaissance de Daniel Darc ou à l'éclosion d'Alex Beaupain. Pour certains, cela suffira sûrement à classer l'album parmi les réussites de la saison. Pas pour nous.

C'est déjà ça - Eicher, orchestrales manoeuvres

L'Helvète underground était à Ambès (33) vendredi soir, entouré d'instruments-automates pour un des concerts les plus incarnés de sa carrière

Nos Enchanteurs - Guillaume ressort Ledent

En fait cet album est sorti il y a quelques temps déjà, au mitan de l’an passé. Dans un emballage fragile, cartonné (sous le titre générique de Histoires d’écailles et de plumes), avec deux disques : celui-ci de Guillaume Ledent, Marcher sur les murets, et celui de son pote Guillemot, Je vole sur l’eau. Saveurs différentes mais complémentaires de deux artistes qui, souvent, font scènes communes, s’offrant mutuellement leurs publics respectifs.

Nos Enchanteurs - La Maison Tellier : il était une fois dans l’ouest

24 mars 2015, Festival L’air du temps, Espace Julien à Marseille,

Il règne sur scène un fort parfum de testostérone, avec cette fratrie à la Dalton où la seule présence féminine serait une Ma dépassée par ses fils et seulement évoquée, atmosphère de western viril et barbu ou d’aventures épiques sur l’océan (la sirène de Love Boat est… un homme). Les femmes n’y jouent d’ailleurs aucun rôle, à part dans Mauvais coton où l’amour est difficile (« On s’est souvent piqué sur un fuseau dans un palais ») mais parfois salvateur (« Et quand je marchais dans le noir / C’est ta main accrochée au fil qui m’a sauvé de mon exil »), à moins qu’elles ne soient les pensionnaires du bordel de La chambre rose, telles celles de la Maison Tellier de Maupassant.

Quai Baco - La Maison Tellier – « Sur un volcan » en session acoustique

Portée par leur single « Sur un volcan », La Maison Tellier est devenue le fer de lance du folk-rock francophone. Leur quatrième album « Beauté pour tous » a reçu un accueil plus que chaleureux aussi bien de la part des critiques que du public venu très nombreux découvrir le groupe en concert.

RFI - Les promesses de campagne de La Maison Tellier, Nouvel album, Beauté pour tous

La Maison Tellier creuse avec son quatrième album, Beauté pour tous, le sillon d’une folk music à la française. Hanté par les fantômes du compositeur Ennio Morricone, le groupe de l’Ouest concilie l’héritage des folk singers et une certaine idée de la France, résolument citoyenne et de gauche.

Télérama - La Maison Tellier - Beauté pour tous

Alchimie inattendue des textes, des mélodies et du chant : de ce disque rectiligne se dégage une mélancolie lumineuse, une tristesse presque joyeuse et irrésistiblement pénétrante. Aux références folk et country d'hier s'adjoignent des embrasements rock (Mauvais Coton) ou des litanies africanisantes (Sur un volcan). Les habitants de La Maison Tellier se promènent avec aisance au bord des précipices, chantant d'une voix vibrante des vertiges intimes (A rebours), des rêveries romantiques (Exposition universelle) ou des noirceurs plus politiques (Un bon Français, aux échos ­réalistes hélas très actuels).

8 avril

RFI - Nach, enchantée, Premier album

La petite dernière de la famille Chédid, Anna, qui se fait connaître sous le nom de Nach, 28 ans, sort un premier album frais, pêchu, tissé de joie de vivre et de belle maîtrise. On écoute !

 

Télérama - Les Franglaises démystifient la pop anglo-saxonne

Dans un spectacle drôle et débridé, ces douze copains reprennent, en français, des standards anglophones. Ils nous décodent quelques titres.

France Info - Les Franglaises : une bande de potaches dynamite les tubes anglo-saxons

"Savez-vous vraiment ce que vous chantez ?" c'est le sous titre d'un spectacle à l'affiche actuellement à Paris à Bobino. Un troupe de 12 jeunes chanteurs acteurs musiciens qui s'amusent à traduire en français les grands tubes anglo-saxons.

7 avril

Hexagone - La Demoiselle Inconnue, ado de Zèbre

On a vu des soldats, des domiciles, des adresses et tout un tas de bazar « inconnus » mais de demoiselle point. Jusqu’ici. Mais voilà, depuis quelques années maintenant, La Demoiselle Inconnue, comme elle s’appelle, a pour mission d’accroître les rangs de son anonymat et il s’y emploie remarquablement. Depuis le début du mois de mars et jusqu’à la fin avril, elle chevauche le Zèbre de Belleville tous les lundis, en co-plateau avec Estelle Meyer. Cette Estelle Meyer dont nous reparlerons par ailleurs, ultérieurement, tant sa prestation vaut le détour également. Le 30 mars dernier, donc, on s’est jetés sur le Zèbre, on a pris notre brin de rayure. T’en souvient-il tout le bien qu’on avait pensé de La Demoiselle Inconnue, en novembre dernier, lors de son passage à la Menuiserie ? Je ne vais pas ici radoter mais j’ai quand même bien envie de finir de te convaincre que cette demoiselle, c’est du haut vol.

Nos Enchanteurs - Élie Guillou : nécessité poétique vs vanité autocentrée

Élie Guillou, « Rue Oberkampf », 25 mars 2015, Théâtre du Temps, Paris 11e,

Notre amie Claude Fèvre avait déjà, il y a quatre mois, couvert cet étonnant spectacle. Nous y sommes revenu, au terme d’un mois de représentations à Paris, à deux stations de métro d’Oberkampf, pile au mitan de l’action.

Nos Enchanteurs - Gildas Thomas, humaniste et debout

28 mars 2015, en scène à domicile, Artigat (Ariège),

Chanteur de proximité, Gildas Thomas a tout, dans son répertoire comme dans son interprétation, pour satisfaire ceux qui ouvrent leur maison aux voisins, aux amis pour un temps de chansons. Il a cette simplicité et cette authenticité des mots qui vont aller toucher les cœurs. Pas de doute, il fait mouche parce qu’en miroir il nous parle de nos vies, de nos émotions, de nos questions, de nos rêves.

6 avril

Cabaret : Nicole Croisille pétulante et haute en couleur

Olivier Desbordes a toujours mis l'opéra sens dessus dessous. Cet iconoclaste persiste avec la comédie musicale. Est-ce parce que le metteur en scène s'était déjà intéressé à l'atmosphère berlinoise avec Kurt Weill ? Il vient de revisiter une des oeuvres les plus marquantes du genre pour nous livrer une production généreuse et impeccable, dont il a donné la première cet été au Domaine d'O à Montpellier.

RFI - Luciole clignote à nouveau, Deuxième album, Une

Apparue il y a six ans avec un premier album qui la voyait s'envoler sur la scène slam, Luciole donne enfin de ses nouvelles discographiques avec Une. Pour ce retour qu'on guettait secrètement, une voix de chanteuse joliment assumée et une pop-electro aussi bien attrayante que songeuse, permettent à Luciole de prendre un virage parfaitement dompté.

RFI - Vu d'ailleurs Avril 2015, L’heure de la relève

Les stars établies n’ont qu’à bien se tenir. La jeune garde de la scène musicale française s’attaque à l’international avec un succès grandissant. Quelques exemples avec Madeon, Zaz, Indila, Christine & The Queens et Mademoiselle K.

Nos Enchanteurs - La Maison Tellier : il était une fois dans l’ouest

24 mars 2015, Festival L’air du temps, Espace Julien à Marseille,

Il règne sur scène un fort parfum de testostérone, avec cette fratrie à la Dalton où la seule présence féminine serait une Ma dépassée par ses fils et seulement évoquée, atmosphère de western viril et barbu ou d’aventures épiques sur l’océan (la sirène de Love Boat est… un homme). Les femmes n’y jouent d’ailleurs aucun rôle, à part dans Mauvais coton où l’amour est difficile (« On s’est souvent piqué sur un fuseau dans un palais ») mais parfois salvateur (« Et quand je marchais dans le noir / C’est ta main accrochée au fil qui m’a sauvé de mon exil »), à moins qu’elles ne soient les pensionnaires du bordel de La chambre rose, telles celles de la Maison Tellier de Maupassant.

Nos Enchanteurs - Marie Stone, de la viole de gambe à la râpe à fromage

 Marie Stone, 21 mars 2015, Sanary (Var),

C’était un soir à marquer d’une pierre blanche : rendez-vous au « petit » Galli. Sous le « grand » théâtre qui voit se succéder les stars médiatisées, une nettement plus petite salle aménagée en cabaret. Petites tables, petite scène… belle musique et grande voix !

dimanche, 11 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

Quelques jours en vidéo avec Georges Brassens et Léo Ferré qui sont sans doute les plus proches par leur répertoire de ceux qui ont été assassinés à Charlie Hebdo.... mais aussi des vidéos de Cabu, Bernard Joyet, Leny Escudéro, du Professeur Choron...

A la une

Pure Breack - Grand Corps Malade : Je suis Charlie, sa chanson touchante pour Charlie Hebdo

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube 'Je suis Charlie', un texte poignant, mis en musique par John Mamann.

L'Obs + - Chanson "Je suis Charlie" sur Facebook : "Tu salis ta religion". Percutant

Ce n'est pas une question que nous nous posons ce soir, mais une vidéo, qui a été vue plus de 6,5 millions de fois, que nous avons choisi de diffuser. Il s'agit de la chanson "Je suis Charlie", interprétée par JB Bullet, qui connaît un immense succès sur Facebook. La vidéo de ce soir est pertinente.


je-suis-CharlieLe 3 janvier dernier, le photographe Alain Rullier me souhaitait la bonne année en m’adressant ce portrait récent et magnifique de mon ami Cabu... Deux jours plus tôt, sur le groupe du réseau social lié à mon blog, j’avais publié ce souhait : « Un mot clé pour 2015 : l’ouverture (à tous les possibles et à tout ce que l’on peut aimer et découvrir). » Et pour symboliser ce nécessaire état d’esprit au seuil de l’an neuf, je suggérais un dialogue entre chanson et peinture, en « postant » des toiles de Matisse, adepte des fenêtres ouvertes, sur Collioure, sur Tahiti, sur le monde…

10 et 11 janvier

Midi Libre - Narbonne : Cabu, un homme libre sur les traces de Trenet

Le dessinateur a été tué dans l'attaque qui a visé Charlie Hebdo. Il s'était investi dans les rouages du Festival Trenet.

Saisissant contraste. Le 25 août 2011, alors que la matinée s'étire, nombre de personnalités se pressent dans la modeste cour qui fait office d'entrée au 13 avenue Charles-Trenet. Là, au pied de la statue de l'illustre enfant du pays, Nana Mouskouri, Fabienne Thibeault et le gratin politique de la ville font face aux photographes et caméras, venus découvrir la nouvelle mise en scène de la maison natale du Fou chantant.

Pure Charts - Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. "Il a perdu tous ses amis"

Chroniqueur pour "Charlie Hebdo" dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l'attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

9 janvier

Nos Enchanteurs - Cabu « Tarentelle de Caruso »

Une chanson de Charles Trenet (paroles et musique) interprétée par un de ses plus grands fans : le dessinateur Cabu, par ailleurs papa de Mano Solo, assassiné ce 7 janvier 2015 lors d’une conférence de rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, avec onze autres personnes, par un commando a priori d’un islamisme intolérant qui ne sait rien des choses de l’humour et de l’esprit, qui ne sait rire de rien.

7 et 8 janvier

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Hexagone - Une Demoiselle sur une balançoire

.... La Demoiselle Inconnue chante, plutôt bien même, mais pas que. Je m’explique. On se méfie toujours à raison des comparaisons hâtives ou pas, mais il n’est cependant pas sot de mentionner un cousinage avec Loïc Lantoine. Comme son aîné, la Demoiselle Inconnue donne assez régulièrement dans une sorte de chanson « pas chantée ». Un texte puissant, lourd, vient se poser sur un accompagnement minimaliste. Juste 2 ou 3 accords sur un arpège ou une rythmique des plus basiques, les cordes à peine effleurées. Le reste, c’est l’interprétation, la magie de mots percutants déversés comme une excuse, des mots susurrés mais sans censure pour une politesse prononcée avec force détermination. Cette détermination, cette force intérieure que l’on sent présente à chaque instant, comme une écorchure que l’on ne souhaiterait pas voir cicatriser.

Nos Enchanteurs - La demoiselle inconnue, échappée belle d’«Alors Chante»

.... Qu’elle chante de sa voix qui ondule, ponctue certaines syllabes, entre diction et chanson, qu’elle dise ses textes sans aucun accompagnement, si ce n’est celui de ses mains alors libérées de sa guitare ou de son ukulélé, qu’elle chante en français ou en anglais (reprise de Britney Spears, la jambe, le bras, d’une poupée genre Barbie pour gratter les cordes ! ) on ne saurait vraiment dire pourquoi la demoiselle sans nom vous décoche des flèches invisibles, qui vous vont direct en plein cœur et y imprime leur marque indélébile.

C'est déjà ça - Jur, l'énergie "Fossile"

Issu du cirque, le groupe Jur délivre un album d'une brûlante intensité. La succession de Lhasa est dignement assurée

Voilà un disque qui a immédiatement captivé nos oreilles par sa délicate intensité. "Fossile", album sorti le 22 septembre par le groupe Jur, puise son magma dans les méandres de l'âme humaine, les tréfonds de l'imagination, touchant à l'épiderme.

Froggy's Delight - Geneviève Morissette

.... Geneviève Morissette nous avait déjà séduit l'année dernière avec des chansons comme "je me présente tout' nue devant vous". Elle est aujourd'hui entourée d'un groupe rock qui envoie le bois. Elle a quelque chose de Diane Dufresnes, et pas seulement en raison de ses cheveux roux bouclés, mais aussi la voix, l'attitude, l'univers décalé. Une chanson comme "Toutes les chanteuses qui exagèrent"

4, 5 et 6 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Miossec

Télérama - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone. Dans cet écrin, la voix est vacillante et l'écriture, bancale, car elles ressemblent à la vie. Les mots frappent par leur acuité, comme au beau temps de Boire, l'album choc des débuts — il y a dix-neuf ans. Et s'ils portent toujours leur lot de peurs et de noirceurs (« On ne se refait pas », chante-t-il comme un aveu), ils semblent plus sereins. Ou, du moins, ils ont faim. De vie. « Le temps file vite », nous dit le chanteur, qui compte profiter de celui qui lui reste

Les Inrocks - Miossec : “Je n’ai jamais eu l’impression d’être dépressif”

Après une carrière déjà longue et accidentée, Miossec surprend et séduit à nouveau avec un album plus musical : « Ici-bas, Ici même ». On y retrouve le chanteur qui, il y a vingt ans, nous avait envoyé sa cassette comme une bouteille à la mer. Entretien, critique et écoute.

RFI - L’album lumineux de Miossec, Nouvel album, Ici-bas, Ici même

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

France Musique - Miossec, pour la tournée "Ici-bas, Ici même"

2 et 3 janvier

Télérma - Nicolas Paugam, Aqua Mostlae

Il y a du Michel Legrand dans cette voix, des sonorités très années 1970 dans ces chansons d'amour sans illusions. Un style troublant, à contre-courant.

Qui c'est, celui-là ? On n'avait jamais entendu son nom. Encore moins ses chansons. Et puis, dès le premier titre, Le Col du Galibier : bingo ! Un étrange pouvoir d'attraction se dégage de cette voix bizarre, un peu fausse, un peu vieillotte, et pourtant accrocheuse, à la diction précise et précieuse. Et la suite s'avère, elle aussi, troublante. Pas toujours séduisante mais intrigante, car ne ressemblant à rien de ce qu'on a l'habitude d'entendre — ni à la pop fade qu'on nous sert à longueur de journée, ni aux chansons prétendument « à textes », façon journal intime d'ados.

France Musique - Spéciale La Souterraine : Nicolas Paugam et Chevalrex en session

Emission spéciale consacrée au site La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs - Laurent Bajon et Benjamin Caschera - ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. Ils sont les invités de Vincent Théval pour présenter leur travail.

Pour écouter l'album de Nicolas Paugam sur le site de La Souterraine

Nicolas Paugam est sur Facebook

La Souterraine sur Facebook

Télérama - Jeanne Cherhal, Histoire de J.

Avec sa voix sensuelle et une maturité nouvelle, la Nantaise creuse un peu plus son sillon dans la chanson française. Son nouvel album est plein de grâce, de culot et de profondeur.

Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération.

Avec le splendide « Histoire de J. », sous influence Véronique Sanson, Jeanne Cherhal dépasse l’exercice d’hommage à la chanson pop des seventies pour livrer son disque le plus personnel. Rencontre, critique et écoute.

L'Obs - Jeanne Cherhal : ce que Jacques Higelin m'a appris

J’ai débuté sur scène en première partie de Jacques Higelin. J’avais 22 ou 23 ans, je m’y suis retrouvée par les hasards de la programmation, comme c’est souvent le cas - on n’est pas forcément choisi par l’artiste.

31 décembre et 1er janvier

Télérama - Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”

Un très bel album, une tournée pour ses quarante ans de scène : revenu de loin, le chanteur néerlandais n’a rien perdu de son mordant. Iconoclaste et esprit libre. Dick Annegarn est l'invité de “Télérama” cette semaine.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Jean-Louis Murat

Laure Adler s'entretient avec Jean-Louis Murat, auteur, compositeur et interprète

Il évoque les paysages de son enfance en Auvergne, son corps dans la nature... "J'aimais beaucoup me mêler aux élements et en jouir..."  Les animaux sont aussi importants : "j'espère bien finir en m'occupant des vaches (...) Je parle beaucoup aux vaches..."

De l'école il garde un assez mauvais souvenir : "il y avait des distinctions de classe très fortes..." Il continue pourtant les études, dans un lycée non-mixte... "C'était une libération totale pour moi" Il fait souvent le mur. "Comme je travaillais bien j'étais couvert par les autorités si j'ose dire..."

Télérama - Murat, Babel

Avec un groupe de folk-rock lui aussi venu d'Auvergne, Jean-Louis Murat se hisse au sommet. De ses montagnes, de son paysage mental. De son oeuvre.

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: "Je déteste la chanson réaliste"

Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster.

Les Inrocks - “Babel” de Jean-Louis Murat, un disque de deuil et de vie retrouvée

Riche disque de deuil et de vie retrouvée, le nouveau Murat a été enregistré avec le très américanophile Delano Orchestra. Jamais les monts d’Auvergne n’avaient été si bien jumelés avec les Appalaches. Rencontre, critique et écoute.

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.
 

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Longueur d'ondes - MURAT & DELANO ORCHESTRA Rencontre aux sommets

Un an après « Toboggan », et épaulé cette fois-ci du Delano Orchestra, quintette folk-rock lui aussi enraciné en Auvergne, Jean-Louis Murat frappe fort avec « Babel ». Du haut d’un magnifique double-album, il plonge à la renverse dans tout ce qui le constitue. Ses montagnes. Sa cartographie intime, réelle ou fantasmée. Son œuvre.

Télérama - Jean-Louis Murat : “Je ne suis pas un chevalier blanc, je vois juste la pourriture du système”

A l'occasion de la sortie de “Babel”, le chanteur revient entre autres sur ses relations avec les médias, sur l'évolution du métier de chanteur et sur le rôle de la chanson.

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003.

30 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec la chanteuse Barbara Carlotti

France Culture - Semaine spéciale chanteur : Laure Adler s'entretient avec Brigitte Fontaine, auteur, compositeur, interprète, comédienne, écrivain

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec le rappeur Disiz

Télérama - Daphné, La fauve

Pour ce que l'on sait d'elle, ce qu'on en a perçu dans ses disques précédents, le titre lui sied à merveille. Oui, il y a bien du fauve en Daphné, une fougue indomptable, un instinct animal la liant aux éléments, une infinie capacité à s'embraser. A l'écouter, on l'imagine un peu sorcière, à la fois d'ici et d'ailleurs, rêveuse et terrienne, récidiviste de l'amour, consumée mais aussi nourrie par le feu de ses sentiments forcément passionnés — à l'image d'une Barbara, qu'elle a d'ailleurs chantée.
 
29 et 30 décembre

Télérama - Les Sonos Tonnent #107, le club chanson : Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday

Lavilliers, qui revisite son répertoire en acoustique. Aznavour, à qui de jeunes interprètes rendent hommage. Et Hallyday, dont la presse a salué le nouveau disque, quasi unanimement... Que se passe-t-il ? Valérie Lehoux de “Télérama”, Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Médioni de “L’Express” nous disent ce qu'ils en pensent.

Nos Enchanteurs - Michel Boutet, écoutez son fleuve de mots

.... Boutet, c’est un bouquet de mélancolies, de couleurs, de sonorités et de matières différentes. Du soyeux, du granuleux. Du passé, du présent. De l’individuel, du collectif. Des chansons douces, très musicales, qui charrient les souvenirs, soupèsent les épreuves, les séparations : « Si tu l’aimes, faut pas la noyer / Ell’ veut plus être ta moitié / Si tu l’aimes, c’est toute entière / De sa source à la haute mer. » C’est dans ce registre de la rupture que Michel Boutet est plus déchirant encore, qu’il nous offre les plus belles chansons (Barcelone, Partie loin) de ce disque.

 

dimanche, 04 janvier 2015

Le concert du jour : La Demoiselle Inconnue. - Soirée Paris Jeunes Talents 2013


La Demoiselle Inconnue. - Soirée Paris Jeunes... by mairiedeparis

Il m'plait pas - La Demoiselle Inconnue

La Demoiselle Inconnue - Gros dégueu


La Demoiselle Inconnue. - Soirée Paris Jeunes... by mairiedeparis