Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Klô Pelgag - Acoustic L'intégrale / TV5MONDE | Page d'accueil | Klô Pelgag - Taxidermie Hexagone (Le mag Hexagone) »

dimanche, 12 avril 2015

L'actualité de la chanson française du 6 au 12 avril (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine - Fabien Boeuf - "Avec des bouteilles"

Le clip de la semaine : Stromae - Carmen

L'album de la semaine - Fabien Boeuf : Dans les cordes

France 2 : L'anniversaire de Jacques Dutronc en Corse (le replay)

Les vidéos du jour :  Vendredi avec Emilie Marsh, en concert à A Thou Bout d'Chant le 11 avril. Pour la fin de semaine et jusqu'à lundi, Klo Pelgag, la québécoise qui vient de remporter le Prix Barbara.

A la une

Hexagone - Changement de direction chez A Thou Bout d’Chant

A Thou Bout d’Chant est la salle emblématique de la chanson française à Lyon et en Rhône-Alpes. Une salle qui a vu les premiers pas de Carmen Maria Vega, Buridane, Frédéric Bobin et de tant d’autres jeunes artistes de la scène lyonnaise. L’actuelle direction, Frédérique Gagnol et Marc David, a décidé de tirer sa révérence après 14 ans d’exercice. Hexagone les a rencontrés avant l’annonce officielle de ce retrait. L’occasion de leur poser quelques questions. A eux ainsi qu’aux repreneurs, Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay.

RFI - Klô Pelgag, sensation québécois, Premier album, L'alchimie des monstres

Avec L'alchimie des monstres, album de pop orchestrale en éventail, Klô Pelgag, jeune Québécoise décomplexée, impose un style fantasque et imagé qui confine au panache. À coup sûr, elle fera causer d'elle au Printemps de Bourges le jeudi 24 avril, ainsi que dans de nombreuses contrées francophones.

Télérama - Klô Pelgag, l'extra terrestre de Montréal

Elle semble aussi étrange que son nom : Klô Pelgag fait des chansons fantasques et décalées, à la poésie inquiétante. En juillet 2014, lors des Francofolies de Montréal, nous l'avions rencontrée. A l'heure du rendez-vous, elle avait faim... Replay.

Huffington Post - Klô Pelgag lauréate du prix Barbara en France

L'auteure-compositrice-interprète Klô Pelgag, une des Révélations Radio-Canada 2014-2015, a reçu le prix Barbara en France. Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication française, lui a remis le prix mercredi.

Hexagone - Klô Pelgag au Trianon le 15 avril – Places à gagner

Klô Pelgag sur Hexagone, on adore ! Son premier album, L’alchimie des Monstres, paru il y a plus d’un an est une petite merveille d’élégance et de curiosité. L’album fera d’ailleurs l’objet d’une version Deluxe, le 13 avril, version augmentée de 5 titres et d’un livret de 16 illustrations de jeunes artistes inspirés de Klô Pelgag

11 et 12 avril

Nos Enchanteurs - Jean Vasca à l’abri des pages de son livre

.... Jean Vasca sort La concordance des chants, une somme, la sienne, toute une vie ou peu s’en faut. Poèmes et chansons de cinquante ans d’écriture (et quelques inédits). De 1964 à 2014. « En marge des Sorbonne et des Showbiz, je me suis ouvert un territoire, un terrain vague où obstinément creuser mon sillon et semer mes mots et mes notes. Le poème, la chanson : mes deux béquilles pour aller mon chemin : j’en lâche une, et je boîte. Interaction donc, interpénétration, entre la poésie et la chanson, entre le chant poétique et le chant « chansonnier ». J’écris, je vis, je chante, c’est d’une même voix, mais avec des intonations différentes. Je crois à une oralité qui ne s’oppose pas à la graphie mais qui donne à l’écriture son supplément de chair » nous dit Vasca dans la courte préface de cet imposant recueil. Concordance des chants, oui, pour cette œuvre frappée d’intemporalité et de toute beauté.

Nos Enchanteurs - Nonolimite, sans vraiment de limites

..... Celui-là est un double album. L’un est plutôt « chanson » (my god, le vilain mot !), l’autre carrément « rock ». En fait les deux faces de Nonolimite & Les Psycho Potes, groupe de chanson-rock « à géométrie variable » (ça englobe aussi le reggae, le disco, la samba, le blues, le funk… tous styles, sans compromis ni état d’âme). Ils auraient pu en faire deux albums distincts, d’autant que les titres en sont différents, à vendre selon le public en présence, selon les occasions, selon le degré de pollution dans l’atmosphère : un jour je vends le chiffre pair, l’autre impair. Mais non, eux groupent le ying et le yang, le blanc et le noir (c’est la dominante tant de leur digipack que du livret), s’exposent dans leurs différences, mélangent les genres.

Ouest-France - Le Mans cité chanson. Emilie Marsh remporte le tremplin de la chanson

La chanteuse originaire de La Rochelle a gagné le tremplin de la chanson francophone, organisé par le Mans cité chanson.

Elle fait du rock mais chante en français. Emilie Marsh, 28 ans, maîtrise bien la scène, chante bien et s'est crée un univers bien à elle. Même si elle se dit "influencée par des grandes icônes féminines, Catherine Ringer, Camille" ou encore Patti Smith, sa rockeuse préférée

10 avril

C'est déjà ça - Monsieur Roux : les fonds de fût sont aussi goûtus

En attendant un quatrième opus, le chanteur rennais livre un album de douze titres inédits ou revisités. Tout n’est pas du même tonneau mais le cru est gouleyant. On y retrouve l’alliage de verve et de tendresse qui fait la saveur de Monsieur Roux, propos tanniques sur mélodies à la cuisse légère.

9 avril

Ouest-France - Ruée vers l'Aure à Bayeux. Bastien Lucas remporte la 7e édition

A la Halle aux grains, samedi soir, cinq jeunes talents ont concouru pour obtenir la pépite d'Aure. C'est Bastien Lucas qui a gagné. Avant que Kent n'emporte le public.

Bastien Lucas a remporté la pépite d'Aure, notamment grâce à ce deuxième titre original qui a conquis le jury : "Félins".

Télérama - Alain Chamfort

A priori, tout y est. Un chanteur et compositeur au pedigree incontesté, dont le dernier disque original, consacré à Saint Laurent (en 2010), avait été un modèle de raffinement. Un auteur aguerri, Jacques Duvall, prince du ­second degré et du double sens, qui a officié pour Lio, Marie France, Jane Birkin et... Chamfort, beaucoup, dans les années 1980 et 1990. Un réalisateur, enfin, Frédéric Lo, qui avait contribué à la renaissance de Daniel Darc ou à l'éclosion d'Alex Beaupain. Pour certains, cela suffira sûrement à classer l'album parmi les réussites de la saison. Pas pour nous.

C'est déjà ça - Eicher, orchestrales manoeuvres

L'Helvète underground était à Ambès (33) vendredi soir, entouré d'instruments-automates pour un des concerts les plus incarnés de sa carrière

Nos Enchanteurs - Guillaume ressort Ledent

En fait cet album est sorti il y a quelques temps déjà, au mitan de l’an passé. Dans un emballage fragile, cartonné (sous le titre générique de Histoires d’écailles et de plumes), avec deux disques : celui-ci de Guillaume Ledent, Marcher sur les murets, et celui de son pote Guillemot, Je vole sur l’eau. Saveurs différentes mais complémentaires de deux artistes qui, souvent, font scènes communes, s’offrant mutuellement leurs publics respectifs.

Nos Enchanteurs - La Maison Tellier : il était une fois dans l’ouest

24 mars 2015, Festival L’air du temps, Espace Julien à Marseille,

Il règne sur scène un fort parfum de testostérone, avec cette fratrie à la Dalton où la seule présence féminine serait une Ma dépassée par ses fils et seulement évoquée, atmosphère de western viril et barbu ou d’aventures épiques sur l’océan (la sirène de Love Boat est… un homme). Les femmes n’y jouent d’ailleurs aucun rôle, à part dans Mauvais coton où l’amour est difficile (« On s’est souvent piqué sur un fuseau dans un palais ») mais parfois salvateur (« Et quand je marchais dans le noir / C’est ta main accrochée au fil qui m’a sauvé de mon exil »), à moins qu’elles ne soient les pensionnaires du bordel de La chambre rose, telles celles de la Maison Tellier de Maupassant.

Quai Baco - La Maison Tellier – « Sur un volcan » en session acoustique

Portée par leur single « Sur un volcan », La Maison Tellier est devenue le fer de lance du folk-rock francophone. Leur quatrième album « Beauté pour tous » a reçu un accueil plus que chaleureux aussi bien de la part des critiques que du public venu très nombreux découvrir le groupe en concert.

RFI - Les promesses de campagne de La Maison Tellier, Nouvel album, Beauté pour tous

La Maison Tellier creuse avec son quatrième album, Beauté pour tous, le sillon d’une folk music à la française. Hanté par les fantômes du compositeur Ennio Morricone, le groupe de l’Ouest concilie l’héritage des folk singers et une certaine idée de la France, résolument citoyenne et de gauche.

Télérama - La Maison Tellier - Beauté pour tous

Alchimie inattendue des textes, des mélodies et du chant : de ce disque rectiligne se dégage une mélancolie lumineuse, une tristesse presque joyeuse et irrésistiblement pénétrante. Aux références folk et country d'hier s'adjoignent des embrasements rock (Mauvais Coton) ou des litanies africanisantes (Sur un volcan). Les habitants de La Maison Tellier se promènent avec aisance au bord des précipices, chantant d'une voix vibrante des vertiges intimes (A rebours), des rêveries romantiques (Exposition universelle) ou des noirceurs plus politiques (Un bon Français, aux échos ­réalistes hélas très actuels).

8 avril

RFI - Nach, enchantée, Premier album

La petite dernière de la famille Chédid, Anna, qui se fait connaître sous le nom de Nach, 28 ans, sort un premier album frais, pêchu, tissé de joie de vivre et de belle maîtrise. On écoute !

 

Télérama - Les Franglaises démystifient la pop anglo-saxonne

Dans un spectacle drôle et débridé, ces douze copains reprennent, en français, des standards anglophones. Ils nous décodent quelques titres.

France Info - Les Franglaises : une bande de potaches dynamite les tubes anglo-saxons

"Savez-vous vraiment ce que vous chantez ?" c'est le sous titre d'un spectacle à l'affiche actuellement à Paris à Bobino. Un troupe de 12 jeunes chanteurs acteurs musiciens qui s'amusent à traduire en français les grands tubes anglo-saxons.

7 avril

Hexagone - La Demoiselle Inconnue, ado de Zèbre

On a vu des soldats, des domiciles, des adresses et tout un tas de bazar « inconnus » mais de demoiselle point. Jusqu’ici. Mais voilà, depuis quelques années maintenant, La Demoiselle Inconnue, comme elle s’appelle, a pour mission d’accroître les rangs de son anonymat et il s’y emploie remarquablement. Depuis le début du mois de mars et jusqu’à la fin avril, elle chevauche le Zèbre de Belleville tous les lundis, en co-plateau avec Estelle Meyer. Cette Estelle Meyer dont nous reparlerons par ailleurs, ultérieurement, tant sa prestation vaut le détour également. Le 30 mars dernier, donc, on s’est jetés sur le Zèbre, on a pris notre brin de rayure. T’en souvient-il tout le bien qu’on avait pensé de La Demoiselle Inconnue, en novembre dernier, lors de son passage à la Menuiserie ? Je ne vais pas ici radoter mais j’ai quand même bien envie de finir de te convaincre que cette demoiselle, c’est du haut vol.

Nos Enchanteurs - Élie Guillou : nécessité poétique vs vanité autocentrée

Élie Guillou, « Rue Oberkampf », 25 mars 2015, Théâtre du Temps, Paris 11e,

Notre amie Claude Fèvre avait déjà, il y a quatre mois, couvert cet étonnant spectacle. Nous y sommes revenu, au terme d’un mois de représentations à Paris, à deux stations de métro d’Oberkampf, pile au mitan de l’action.

Nos Enchanteurs - Gildas Thomas, humaniste et debout

28 mars 2015, en scène à domicile, Artigat (Ariège),

Chanteur de proximité, Gildas Thomas a tout, dans son répertoire comme dans son interprétation, pour satisfaire ceux qui ouvrent leur maison aux voisins, aux amis pour un temps de chansons. Il a cette simplicité et cette authenticité des mots qui vont aller toucher les cœurs. Pas de doute, il fait mouche parce qu’en miroir il nous parle de nos vies, de nos émotions, de nos questions, de nos rêves.

6 avril

Cabaret : Nicole Croisille pétulante et haute en couleur

Olivier Desbordes a toujours mis l'opéra sens dessus dessous. Cet iconoclaste persiste avec la comédie musicale. Est-ce parce que le metteur en scène s'était déjà intéressé à l'atmosphère berlinoise avec Kurt Weill ? Il vient de revisiter une des oeuvres les plus marquantes du genre pour nous livrer une production généreuse et impeccable, dont il a donné la première cet été au Domaine d'O à Montpellier.

RFI - Luciole clignote à nouveau, Deuxième album, Une

Apparue il y a six ans avec un premier album qui la voyait s'envoler sur la scène slam, Luciole donne enfin de ses nouvelles discographiques avec Une. Pour ce retour qu'on guettait secrètement, une voix de chanteuse joliment assumée et une pop-electro aussi bien attrayante que songeuse, permettent à Luciole de prendre un virage parfaitement dompté.

RFI - Vu d'ailleurs Avril 2015, L’heure de la relève

Les stars établies n’ont qu’à bien se tenir. La jeune garde de la scène musicale française s’attaque à l’international avec un succès grandissant. Quelques exemples avec Madeon, Zaz, Indila, Christine & The Queens et Mademoiselle K.

Nos Enchanteurs - La Maison Tellier : il était une fois dans l’ouest

24 mars 2015, Festival L’air du temps, Espace Julien à Marseille,

Il règne sur scène un fort parfum de testostérone, avec cette fratrie à la Dalton où la seule présence féminine serait une Ma dépassée par ses fils et seulement évoquée, atmosphère de western viril et barbu ou d’aventures épiques sur l’océan (la sirène de Love Boat est… un homme). Les femmes n’y jouent d’ailleurs aucun rôle, à part dans Mauvais coton où l’amour est difficile (« On s’est souvent piqué sur un fuseau dans un palais ») mais parfois salvateur (« Et quand je marchais dans le noir / C’est ta main accrochée au fil qui m’a sauvé de mon exil »), à moins qu’elles ne soient les pensionnaires du bordel de La chambre rose, telles celles de la Maison Tellier de Maupassant.

Nos Enchanteurs - Marie Stone, de la viole de gambe à la râpe à fromage

 Marie Stone, 21 mars 2015, Sanary (Var),

C’était un soir à marquer d’une pierre blanche : rendez-vous au « petit » Galli. Sous le « grand » théâtre qui voit se succéder les stars médiatisées, une nettement plus petite salle aménagée en cabaret. Petites tables, petite scène… belle musique et grande voix !

00:00 Publié dans | Lien permanent