Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

Quelques jours en vidéo avec Georges Brassens et Léo Ferré qui sont sans doute les plus proches par leur répertoire de ceux qui ont été assassinés à Charlie Hebdo.... mais aussi des vidéos de Cabu, Bernard Joyet, Leny Escudéro, du Professeur Choron...

A la une

Pure Breack - Grand Corps Malade : Je suis Charlie, sa chanson touchante pour Charlie Hebdo

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube 'Je suis Charlie', un texte poignant, mis en musique par John Mamann.

L'Obs + - Chanson "Je suis Charlie" sur Facebook : "Tu salis ta religion". Percutant

Ce n'est pas une question que nous nous posons ce soir, mais une vidéo, qui a été vue plus de 6,5 millions de fois, que nous avons choisi de diffuser. Il s'agit de la chanson "Je suis Charlie", interprétée par JB Bullet, qui connaît un immense succès sur Facebook. La vidéo de ce soir est pertinente.


je-suis-CharlieLe 3 janvier dernier, le photographe Alain Rullier me souhaitait la bonne année en m’adressant ce portrait récent et magnifique de mon ami Cabu... Deux jours plus tôt, sur le groupe du réseau social lié à mon blog, j’avais publié ce souhait : « Un mot clé pour 2015 : l’ouverture (à tous les possibles et à tout ce que l’on peut aimer et découvrir). » Et pour symboliser ce nécessaire état d’esprit au seuil de l’an neuf, je suggérais un dialogue entre chanson et peinture, en « postant » des toiles de Matisse, adepte des fenêtres ouvertes, sur Collioure, sur Tahiti, sur le monde…

10 et 11 janvier

Midi Libre - Narbonne : Cabu, un homme libre sur les traces de Trenet

Le dessinateur a été tué dans l'attaque qui a visé Charlie Hebdo. Il s'était investi dans les rouages du Festival Trenet.

Saisissant contraste. Le 25 août 2011, alors que la matinée s'étire, nombre de personnalités se pressent dans la modeste cour qui fait office d'entrée au 13 avenue Charles-Trenet. Là, au pied de la statue de l'illustre enfant du pays, Nana Mouskouri, Fabienne Thibeault et le gratin politique de la ville font face aux photographes et caméras, venus découvrir la nouvelle mise en scène de la maison natale du Fou chantant.

Pure Charts - Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. "Il a perdu tous ses amis"

Chroniqueur pour "Charlie Hebdo" dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l'attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

9 janvier

Nos Enchanteurs - Cabu « Tarentelle de Caruso »

Une chanson de Charles Trenet (paroles et musique) interprétée par un de ses plus grands fans : le dessinateur Cabu, par ailleurs papa de Mano Solo, assassiné ce 7 janvier 2015 lors d’une conférence de rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, avec onze autres personnes, par un commando a priori d’un islamisme intolérant qui ne sait rien des choses de l’humour et de l’esprit, qui ne sait rire de rien.

7 et 8 janvier

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Hexagone - Une Demoiselle sur une balançoire

.... La Demoiselle Inconnue chante, plutôt bien même, mais pas que. Je m’explique. On se méfie toujours à raison des comparaisons hâtives ou pas, mais il n’est cependant pas sot de mentionner un cousinage avec Loïc Lantoine. Comme son aîné, la Demoiselle Inconnue donne assez régulièrement dans une sorte de chanson « pas chantée ». Un texte puissant, lourd, vient se poser sur un accompagnement minimaliste. Juste 2 ou 3 accords sur un arpège ou une rythmique des plus basiques, les cordes à peine effleurées. Le reste, c’est l’interprétation, la magie de mots percutants déversés comme une excuse, des mots susurrés mais sans censure pour une politesse prononcée avec force détermination. Cette détermination, cette force intérieure que l’on sent présente à chaque instant, comme une écorchure que l’on ne souhaiterait pas voir cicatriser.

Nos Enchanteurs - La demoiselle inconnue, échappée belle d’«Alors Chante»

.... Qu’elle chante de sa voix qui ondule, ponctue certaines syllabes, entre diction et chanson, qu’elle dise ses textes sans aucun accompagnement, si ce n’est celui de ses mains alors libérées de sa guitare ou de son ukulélé, qu’elle chante en français ou en anglais (reprise de Britney Spears, la jambe, le bras, d’une poupée genre Barbie pour gratter les cordes ! ) on ne saurait vraiment dire pourquoi la demoiselle sans nom vous décoche des flèches invisibles, qui vous vont direct en plein cœur et y imprime leur marque indélébile.

C'est déjà ça - Jur, l'énergie "Fossile"

Issu du cirque, le groupe Jur délivre un album d'une brûlante intensité. La succession de Lhasa est dignement assurée

Voilà un disque qui a immédiatement captivé nos oreilles par sa délicate intensité. "Fossile", album sorti le 22 septembre par le groupe Jur, puise son magma dans les méandres de l'âme humaine, les tréfonds de l'imagination, touchant à l'épiderme.

Froggy's Delight - Geneviève Morissette

.... Geneviève Morissette nous avait déjà séduit l'année dernière avec des chansons comme "je me présente tout' nue devant vous". Elle est aujourd'hui entourée d'un groupe rock qui envoie le bois. Elle a quelque chose de Diane Dufresnes, et pas seulement en raison de ses cheveux roux bouclés, mais aussi la voix, l'attitude, l'univers décalé. Une chanson comme "Toutes les chanteuses qui exagèrent"

4, 5 et 6 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Miossec

Télérama - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone. Dans cet écrin, la voix est vacillante et l'écriture, bancale, car elles ressemblent à la vie. Les mots frappent par leur acuité, comme au beau temps de Boire, l'album choc des débuts — il y a dix-neuf ans. Et s'ils portent toujours leur lot de peurs et de noirceurs (« On ne se refait pas », chante-t-il comme un aveu), ils semblent plus sereins. Ou, du moins, ils ont faim. De vie. « Le temps file vite », nous dit le chanteur, qui compte profiter de celui qui lui reste

Les Inrocks - Miossec : “Je n’ai jamais eu l’impression d’être dépressif”

Après une carrière déjà longue et accidentée, Miossec surprend et séduit à nouveau avec un album plus musical : « Ici-bas, Ici même ». On y retrouve le chanteur qui, il y a vingt ans, nous avait envoyé sa cassette comme une bouteille à la mer. Entretien, critique et écoute.

RFI - L’album lumineux de Miossec, Nouvel album, Ici-bas, Ici même

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

France Musique - Miossec, pour la tournée "Ici-bas, Ici même"

2 et 3 janvier

Télérma - Nicolas Paugam, Aqua Mostlae

Il y a du Michel Legrand dans cette voix, des sonorités très années 1970 dans ces chansons d'amour sans illusions. Un style troublant, à contre-courant.

Qui c'est, celui-là ? On n'avait jamais entendu son nom. Encore moins ses chansons. Et puis, dès le premier titre, Le Col du Galibier : bingo ! Un étrange pouvoir d'attraction se dégage de cette voix bizarre, un peu fausse, un peu vieillotte, et pourtant accrocheuse, à la diction précise et précieuse. Et la suite s'avère, elle aussi, troublante. Pas toujours séduisante mais intrigante, car ne ressemblant à rien de ce qu'on a l'habitude d'entendre — ni à la pop fade qu'on nous sert à longueur de journée, ni aux chansons prétendument « à textes », façon journal intime d'ados.

France Musique - Spéciale La Souterraine : Nicolas Paugam et Chevalrex en session

Emission spéciale consacrée au site La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs - Laurent Bajon et Benjamin Caschera - ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. Ils sont les invités de Vincent Théval pour présenter leur travail.

Pour écouter l'album de Nicolas Paugam sur le site de La Souterraine

Nicolas Paugam est sur Facebook

La Souterraine sur Facebook

Télérama - Jeanne Cherhal, Histoire de J.

Avec sa voix sensuelle et une maturité nouvelle, la Nantaise creuse un peu plus son sillon dans la chanson française. Son nouvel album est plein de grâce, de culot et de profondeur.

Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération.

Avec le splendide « Histoire de J. », sous influence Véronique Sanson, Jeanne Cherhal dépasse l’exercice d’hommage à la chanson pop des seventies pour livrer son disque le plus personnel. Rencontre, critique et écoute.

L'Obs - Jeanne Cherhal : ce que Jacques Higelin m'a appris

J’ai débuté sur scène en première partie de Jacques Higelin. J’avais 22 ou 23 ans, je m’y suis retrouvée par les hasards de la programmation, comme c’est souvent le cas - on n’est pas forcément choisi par l’artiste.

31 décembre et 1er janvier

Télérama - Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”

Un très bel album, une tournée pour ses quarante ans de scène : revenu de loin, le chanteur néerlandais n’a rien perdu de son mordant. Iconoclaste et esprit libre. Dick Annegarn est l'invité de “Télérama” cette semaine.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Jean-Louis Murat

Laure Adler s'entretient avec Jean-Louis Murat, auteur, compositeur et interprète

Il évoque les paysages de son enfance en Auvergne, son corps dans la nature... "J'aimais beaucoup me mêler aux élements et en jouir..."  Les animaux sont aussi importants : "j'espère bien finir en m'occupant des vaches (...) Je parle beaucoup aux vaches..."

De l'école il garde un assez mauvais souvenir : "il y avait des distinctions de classe très fortes..." Il continue pourtant les études, dans un lycée non-mixte... "C'était une libération totale pour moi" Il fait souvent le mur. "Comme je travaillais bien j'étais couvert par les autorités si j'ose dire..."

Télérama - Murat, Babel

Avec un groupe de folk-rock lui aussi venu d'Auvergne, Jean-Louis Murat se hisse au sommet. De ses montagnes, de son paysage mental. De son oeuvre.

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: "Je déteste la chanson réaliste"

Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster.

Les Inrocks - “Babel” de Jean-Louis Murat, un disque de deuil et de vie retrouvée

Riche disque de deuil et de vie retrouvée, le nouveau Murat a été enregistré avec le très américanophile Delano Orchestra. Jamais les monts d’Auvergne n’avaient été si bien jumelés avec les Appalaches. Rencontre, critique et écoute.

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.
 

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Longueur d'ondes - MURAT & DELANO ORCHESTRA Rencontre aux sommets

Un an après « Toboggan », et épaulé cette fois-ci du Delano Orchestra, quintette folk-rock lui aussi enraciné en Auvergne, Jean-Louis Murat frappe fort avec « Babel ». Du haut d’un magnifique double-album, il plonge à la renverse dans tout ce qui le constitue. Ses montagnes. Sa cartographie intime, réelle ou fantasmée. Son œuvre.

Télérama - Jean-Louis Murat : “Je ne suis pas un chevalier blanc, je vois juste la pourriture du système”

A l'occasion de la sortie de “Babel”, le chanteur revient entre autres sur ses relations avec les médias, sur l'évolution du métier de chanteur et sur le rôle de la chanson.

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003.

30 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec la chanteuse Barbara Carlotti

France Culture - Semaine spéciale chanteur : Laure Adler s'entretient avec Brigitte Fontaine, auteur, compositeur, interprète, comédienne, écrivain

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec le rappeur Disiz

Télérama - Daphné, La fauve

Pour ce que l'on sait d'elle, ce qu'on en a perçu dans ses disques précédents, le titre lui sied à merveille. Oui, il y a bien du fauve en Daphné, une fougue indomptable, un instinct animal la liant aux éléments, une infinie capacité à s'embraser. A l'écouter, on l'imagine un peu sorcière, à la fois d'ici et d'ailleurs, rêveuse et terrienne, récidiviste de l'amour, consumée mais aussi nourrie par le feu de ses sentiments forcément passionnés — à l'image d'une Barbara, qu'elle a d'ailleurs chantée.
 
29 et 30 décembre

Télérama - Les Sonos Tonnent #107, le club chanson : Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday

Lavilliers, qui revisite son répertoire en acoustique. Aznavour, à qui de jeunes interprètes rendent hommage. Et Hallyday, dont la presse a salué le nouveau disque, quasi unanimement... Que se passe-t-il ? Valérie Lehoux de “Télérama”, Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Médioni de “L’Express” nous disent ce qu'ils en pensent.

Nos Enchanteurs - Michel Boutet, écoutez son fleuve de mots

.... Boutet, c’est un bouquet de mélancolies, de couleurs, de sonorités et de matières différentes. Du soyeux, du granuleux. Du passé, du présent. De l’individuel, du collectif. Des chansons douces, très musicales, qui charrient les souvenirs, soupèsent les épreuves, les séparations : « Si tu l’aimes, faut pas la noyer / Ell’ veut plus être ta moitié / Si tu l’aimes, c’est toute entière / De sa source à la haute mer. » C’est dans ce registre de la rupture que Michel Boutet est plus déchirant encore, qu’il nous offre les plus belles chansons (Barcelone, Partie loin) de ce disque.

 

dimanche, 11 août 2013

L'actualité de la chanson française du 1er au 8 août (mise à jour)

9, 10, 11 et 12 août 

Du caf'conc' à la rive gauche - Montand

Hier nous avons passé notre demi-heure quotidienne avec Edith Piaf. Je vous propose aujourd'hui de consacrer toute cette émission à un homme qu'elle a aimé un temps, qu’elle a aidé à percer à Paris, et qui est devenu après la guerre une immense vedette, un chanteur éblouissant et un comédien qui crève l'écran. Aujourd'hui Du Caf’Conc’ à la rive gauche avec Yves Montand, ses débuts, son ascension.

Les mélodies de Sophie - Grand Corps Malade : "Midi 20"

C’était en 2006, comme si c’était hier. On me prévient : un événement va se produire sur la scène musicale. J’y crois moyennement, j’en ai vu d’autres. L’événement en question porte un nom, pardon un blaze : il s’appelle Grand Corps Malade. Ah ouais ?

Les mélodies de Sophie - Renaud : "Putain de camion"

1988, la grande époque de Renaud, quand sa violence n’était pas du marketing, quand son engagement était une réalité, sa tendresse infinie. L’époque où Renaud se tenait debout et fier de l’être. Si je n’ai pas toujours été tendre avec lui, c’est que je suis arrivée dans son répertoire trop récemment, dans ce qu’il appelle ses années "Renard", les plus touchantes pour certains, les moins brillantes à mon goût.

Nos Enchanteurs - Aizac 2013 : Miravette plein les mirettes

Son metteur en scène de mari, Pierre Margot, est dans la salle. Ça fait longtemps qu’il n’a pas vu ce Cucul. Culcul… mais pas que. Car l’ex-pianiste devenue foldingue de la scène est capable de bien pire. Et surtout le prouve en un spectacle radieux et jouissif, contagieux. C’est d’autant plus vrai que nous ne sommes pas dans les ors des théâtres parisiens, devant un parterre de vip, le gotha mondain des cultureux de Saint-Germain. Ici, c’est Aizac, petit festival sympa, salle communale rustique décorée d’affiches de ses collègues de chanson, toutes posées de guingois. 

Nos Enchanteurs - Aizac 2013 : Bobin, folk-singer de chez nous

C’est un folk-song à la française qui lui valut il y a quelques jours l’insigne honneur d’être sacré du prix Marc-Robine. Le prix Bobine pour le Robin…

Frédéric Bobin a quatre albums à son actif mais n’en compte plus que deux dans sa bio officielle. Il a raison. Il est vraiment né avec ceSingapour qui restera dans l’Histoire tant de la chanson que des dégâts du libéralisme. 

Les mélodies de Sophie - Chanson - Camille, "le fil" et la perle

Elle a tellement été couverte d’éloges depuis ses débuts qu’il semble superflu d’en rajouter. A son apparition sur la scène française, Camille n’a pas immédiatement été perçue comme une petite révolution. Il a fallu attendre 2005 et "Le fil" pour classer son auteur, semble-t-il définitivement, du côté des talentueux, des inspirés, des premiers de la classe

Du caf'conc' à la rive gauche - Piaf

Avant et pendant la seconde guerre mondiale un piaf a pris son envol pour arriver après guerre au plus haut.

Sa voix est reconnaissable entre toute, envoutante, émouvante. Sa vie est un mélange de conte de fée et de drames. Pour nos voisins, elle est la France, elle est Paris, elle est à elle seule la chanson française.  La Vie en rose; Non, je ne regrette rien; Hymne à l'amour; Mon légionnaire; La Foule; Milord; Mon Dieu ou encore L'Accordéoniste.On a tous une de ces chansons dans le cœur. Aujourd'hui, même s'il nous faudrait des heures entières pour retracer toute sa carrière, nous passerons cette demi-heure en compagnie d'Edith Piaf.

Nos Enchanteurs - L’impromptu enchanteur du duo Soham

6 Août 2013, Salle de fêtes de Belvis (11)

Quand la vie se décide à vous faire un clin d’œil, un cadeau éphémère et d’autant plus précieux, quand il vous vient l’envie de suspendre le cours du temps, on  s’empresse de partager avec les amis. Et tant pis si un lyrisme démodé l’emporte ! Voici…

Nos Enchanteurs - Pèlerinage à Antraigues

Je suis content, depuis le temps que je la voulais, cette boule que quand tu la secoues il neige, avec Ferrat sur sa montagne-qu’elle-est-belle. Y’avait d’autres modèles aussi, dont un bizarre : la nuit, que quand tu la secoues y’a du brouillard. Et puis une boule Leprest, tu la secoues et il pleut sur la mer. Mais ça sert à rien… De toutes façons, même mort ici, l’Allain se vend mal : il tient pas la corde. Donc j’ai acheté ça, et deux assiettes avec le Jean en plein milieu et une autre où on le voit jouer à la pétanque sur la place, une place qu’on devrait inscrire au patrimoine de l’humanité c’est sûr. Que fait-donc l’Unesco ? Tout se visite ici. Le cimetière bien sûr où on s’y fait prendre en photo. Même le stade de foot, là où Drucker a posé son hélico, le jour des obsèques nationales sur France3.

8 août

Télérama - Sarah Olivier, Pink Galina

D'abord, on découvre une chanson slamée, à la froideur esthétisante ; puis on aborde des rivages latinos, à l'esprit mambo. Le virage suivant nous rapproche du jazz. Et l'épingle d'après nous projette dans une chanson réaliste et mélancolique... Où va Sarah Olivier ? A l'issue de ce premier album, on n'en saura pas grand-chose. Mais on l'aura vue avancer en zigzag dans un univers théâtral, au gré de ses humeurs, adorant estomper les repères et taquiner les tabous

L’aventurier de la chanson française      

Comme tout un chacun, la Camarde aurait pu s’offrir des vacances à la belle saison. Elle a préféré jouer les stakhanovistes, fauchant par exemple Léo Ferré un 14 juillet, Gilles Elbaz un 21 juillet, Allain Leprest un 15 août… L’été n’est que trop souvent meurtrier pour la chanson, tant pour ceux qui lui donnent vie et l’incarnent que pour ceux qui la rendent vivante en faisant profession de la partager. L’an dernier, c’est Jean Théfaine qui s’éteignait un 18 août et avec lui l’une des plus belles plumes que la presse musicale ait connues. Le 26 août, cela fera dix ans que Marc Robine, l’homme-orchestre, « le colporteur » de la chanson française, a rejoint le paradis des musiciens.

France Musique - Du caf'conc à la rive gauche : L'ABC

11 boulevard Poissonnière, dans le 2e arrondissement de Paris.

Aujourd'hui c'est un magasin pour bébés, mais il y a une cinquantaine d'années c'était encore l'A.B.C, une salle mythique qui fait encore rêver aujourd'hui. Ils y sont tous passé Marie Dubas, Fréhel, Piaf, Ray Ventura, les frères jacques, Léo Ferré, Charles Trenet. Suivez-nous, aujourd'hui sur France Musique, pendant cette demi-heure, on vous emmène dans les coulisses de l'A.B.C

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Les Zazous

Hier, nous avons survolé la chanson pendant la seconde guerre mondiale allant des chansons patriotiques de la drôle de guerre aux parodies de Pierre Dac depuis Radio Londres en passant par ces artistes de cabaret qui ont continués à chanter pendant l’occupation. Aujourd’hui nous restons dans la seconde guerre mondiale auprès d’une jeunesse qui résiste à sa manière, et on se plonge dans le phénomène Zazou.

France Inter, Le baladeur - Chantal écoute "Les chansons de l'innocence" d'Etienne Daho 

Julien Cernobori est entré au hasard chez "Chantal Coiffure". Il a fait connaissance avec la patronne et lui a mis "Les chansons de l'innocence" d'Etienne Daho entre les oreilles

France Inter - Vibrato : Encore, encore

Le vendredi est à Vibrato ce que le rappel est à un concert. 

Les sujets abordés les jours précédents laissent toujours un petit goût de reviens-y quand il faut rendre l’antenne. Vibrato, le vendredi, est une émission bonus comme il existe des DVD bonus avec des scènes de film coupées, faute de place. C’est la semaine écoulée en final cut. 

Nos Enchanteurs - Aizac 2013 : le cas Lily Luca

« Dans le fond de ma bulle bulle bulle / Je suis la vie nouvelle, cellule / Dans mon antre liquide / Innocente et candide / Ignorante du vide / Qui me guette, perfide. » C’est une chanteuse pas pareille aux autres, un cas Luca, un peu mon n’veu, qui semble faire semblant de. Qui semble hésiter, puis s’élance, fait l’ingénue, fait son chapelet de mots, bien séparés, articulés… Souvent, une chanson est faite de pleins et de déliés, de crissements de plume sur le papier, de cames et de tempêtes…

RFI - Voyage au coeur de la chanson Par Yvan Amar

Les chansons ont existé bien avant l'écriture. Trame de l'imaginaire collectif, elles composent un kaléidoscope de la mémoire affective de chacun. Dans ce panorama de la chanson francophone du Moyen-âge à nos jours, Louis-Jean Calvet inaugure une façon d'analyser la chanson qui prend en compte toutes ses composantes - le texte, la voix, la mélodie, l'orchestration, la scène - afin de construire un véritable discours critique
__________________________________________

Le clip de la semaine : Eric La Blanche - La Mort à Johnny

L'album de la semaine : Wladimir Anselme, Mauvaises herbes
__________________________________________

6 et 7 août

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : la deuxième guerre mondiale

Aujourd’hui dans notre voyage du Caf’Conc’ à la rive gauche, je vous propose de rester sur la chanson pendant la seconde guerre mondiale. Il y a bien eu une vie musicale dans Paris, et importante, même sous l’occupation.

Dans ce terrible contexte politique et économique, de grandes vedettes ont réussi à continuer avec succès leur carrière. Pendant, ce temps là, Radio Londres nous a offert de superbes parodies, et les français fredonnaient discrètement des chansons emplies d’espoir et d’espérance. 

Nos Enchanteurs - Aizac 2013 : le Guidoni grand cru

Je m’en veux, j’avais oublié à quel point Guidoni (nous) est important. Plus de trente ans déjà qu’il étale ses chansons optimistes ou glauques sur les scènes, depuis ce Je marche dans les villes, pour toujours une des plus belles pièces de nos discothèques ordonnées. Moi, hasard de l’histoire, je ne l’avais vu qu’une seule fois en scène. Aux tous débuts ou presque, pour un Crime passionnelde toute beauté, qui vous laisse pour toujours pantois, béat.

France Musique - Des nuits noires de monde : Claude Nougaro et les femmes

France Musique - Les greniers de la mémoire : Henri Tachan

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Bouchées doubles pour les Ogres

Final dans la cour du château. A Dimoné succèdent les sœurs et frères Burgière, nos (fameux) Ogres de Barback. En tournée intermédiaire, sans renfort de machineries ni de décors, de trapézistes et autres musicos (un seul est présent : le batteur), ce qui leur permet de tenir sur cette scène finalement étriquée. Le bon format pour Barjac !

5 août 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Céline Faucher nous met l’âme à la tendresse

Quand on est québécoise et qu’on reprend les chansons de Pauline Julien, le choix des titres interprétés ne peut être neutre. C’est tant la vie de Pauline Julien que l’histoire du féminisme chez nos lointains cousins qui nous est ici présentée ; l’une étant pratiquement indissociable de l’autre.

Les 2, 3 et 4 août 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Émilie Cadiou, qui coule de source

..... La lauréate de « Vive la reprise » 2012 tient bien les promesses que le jury du Centre de la chanson a décelées. Ses textes sont gais, inventifs, subtils. Ils allient les jeux de mots aux jeux d’images, de lumière et d’ombre. Faussement naïfs, souvent décalés, ils invitent à la réflexion, ce qui est la marque de fabrique des « Chansons de paroles ».

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Dimoné, erreur de casting

Nous aurons sans doute, dans ces mêmes colonnes, l’occasion de reparler de Dimoné, alors capté en un autre lieu, à une autre date, dans un cadre qui lui corresponde un peu mieux.

Là ce fut raté. Bien pire, c’est une erreur de programmation, une incompréhensible erreur. Non une faute de goût : une faute tout court.

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Trenet

Le 18 mai dernier on fêtait les 100 ans du Fou chantant ! 

Ce n'est pas une demi-heure qu'il nous faudrait mais des semaines entières pour retracer le parcours de Charles Trenet et évoquer ses innombrables chansons. On nous annonce pas moins de 900 chansons, 900 petits bijoux que même nos bambins aujourd'hui reprennent en cœur dans leurs écoles.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. «Ça m’fait d’la peine mais il faut que je m’en aille»

Un vieux monsieur de 87 ans, à la démarche fragile, au corps fatigué. Une chemise blanche impeccable avec, dans la poche, un peu beaucoup de facétie : un nez rouge dont il se parera, éternel gamin qu’il est.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Rinaldi, jeux et enjeux

.... Noire tenue bas-rock en queue de pie, marinière, crâne lisse comme un oeuf et barbichette de rigueur, tel est notre esthète helvète, sur cette scène qui lui avait déjà été offerte, il y a neuf ans, alors en première partie de Leprest, à qui il rend singulier hommage : « Tu n’as pas baissé ton pantalon / Pour figurer au Panthéon / De l’inutile. » Autre clin d’œil amical, celui à Graeme Allwright qui le suit ce soir sur cette même scène, par un Dylan d’anthologie.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Jean-Paul Den, estimable prestation d’un chanteur attachant

C’est sans grande prétention, c’est d’autant plus estimable. Den nous est pour la plupart inconnu. On se l’imagine bien en veillée, avec des voisins, des amis. Là, il se retrouve sous le chapiteau de Barjac. Et le public est resté jusqu’au bout, séduit par ses chansons bien troussées, par ce personnage sympathique, talentueux et pas avare d’humour.  

Nos Enchanteurs -Barjac 2013 : les Pauvres Martins chaussent leurs bottes de sept lieues

Depuis que nous les suivons ces jeunes là, depuis que nous assistons à leur conquête des prix (Prix d’écriture Claude-Nougaro, prix des Découvertes Pause Guitare, prix du public àAlors Chante), depuis que nous les voyons donner toujours d’autres couleurs à leurs interprétations, nous savons qu’ils ont une envie folle d’en découdre avec le monde de la chanson, et qu’ils y mettront de l’audace.

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Marie Dubas

Si hier nous avons évoqué ce personnage intriguant voir même inquiétant qu’est Damia, aujourd’hui on part à la rencontre d’une interprète d’un genre tout à fait différent.

Grande vedette des années 30, elle avait le don de faire passer son public du rire aux larmes. Impossible de la ranger dans une catégorie, elle sait à peu près tout faire : jouer la comédie, chanter et danser. On dira que c’est une fantaisiste, c’est surtout une incroyable bête de scène ! On passe cette demi-heure, Du Caf’Conc’à la rive gauche avec Marie Dubas.

RTBF - Rencontre avec GiedRé et son humour noir bourré de charme, à découvrir!

« Mon premier album vendu dans les magasins » donne le ton : sarcastiques, cyniques et scatologiques, les chansons de GiedRé bousculent tous les tabous et décoincent toutes nos pudeurs, à découvrir ce dimanche 4 août à Ronquières et le samedi 17 août au Brussels Summer Festival.

RFI - Zaz, une belle palette d'émotions : Nouvel album, Recto Verso

Trois ans après un album éponyme vendu à 1,8 million d’exemplaires à travers le monde, Zaz revient avec Recto Verso. Ce second opus, elle le veut "plus pointu et réfléchi" afin d’inviter, grâce à des sonorités éclectiques, son public au voyage.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Utgé-Royo en maître de cérémonie

L’été 2013 ne cesse de faire signe à Léo Ferré, et c’est justice. Lui adresser  un hommage depuis la cour du château de Barjac était attendu et entendu.

Barjac ne pouvait être en reste et la cérémonie se devait d’être grandiose. Utgé-Royo, sa Catalogne au corps et au cœur, les combats contre le franquisme rivés à sa mémoire, en font un indéniable passeur pour que se lèvent encore les idées, disons  plutôt l’idéal, de Léo Ferré.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Amour-Anarchie : six voix s’élèvent

Serge Utgé-Royo s’est entouré ce soir de la fine fleur du théâtre et de la chanson pour que s’accomplisse une célébration dont les pierres du château de Barjac se souviendront. Deux musiciens seront principalement conviés à habiller, que dis-je, transfigurer les mots : le pianiste Léo Nissim et l’accordéoniste David Venitucci. Ces deux musiciens vont offrir une alchimie entre le texte et la musique, illustrant, s’il en est besoin, ce qui fait la grandeur et l’exception de la Chanson dans le spectacle vivant.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Michel Boutet, juste sublime !

Il y a des moments magnifiques qui naissent d’un pur hasard. À Barjac, l’habitude est de rendre chaque soir hommage à un artiste en diffusant une de ses chansons avant le début du premier spectacle. Lundi soir, avant le récital de Michel Boutet, la chanson choisie était « Juste une femme » extraite du dernier album d’Anne Sylvestre (marraine du festival). À la  fin du morceau, Michel Boutet, comme si cette succession était voulue, enchaîne « Juste une femme… juste une autre femme, une femme qui n’a jamais demandé à personne de penser à sa place ».
________________________________

 
Le clip de la fin de semaine : Riff Cohen - A Paris

L'album de la fin de semaine : Rencontres de la chanson francophone (2)
____________________________________

Le 1er août 

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Damia

Je dois bien vous avouer qu’on ne va pas beaucoup rigoler aujourd’hui puisque nous allons passer cette demi-heure avec la grande tragédienne de la chanson, Damia.

Le Nouvel Obs - L'illusion de "L'amour parfait" selon Cali

Quand il est apparu, Cali, avec son premier album, ce fut la très belle surprise du moment. Sur la pochette, un bogosse trentenaire nous promettait "L'amour parfait". Ce sentiment sans faille existe-t-il ? L'inconnu surnommé Cali semblait vouloir y répondre, chanson après chanson. De lui, nous ne savions rien, si ce n’est qu’il avait l’accent de Vernet-les-Bains, que du sang espagnol ruisselait dans ses artères. Une seule certitude : quel disque ! 

Objectif Gard -La chanson qui rend les gens intelligents à Barjac

Le Festival Chansons de Parole qui a commencé samedi à Barjac se poursuivra jusqu’au jeudi 1er aout (voir ici le programme complet). Revenons sur cette aventure avec son directeur artistique Jofroi : “Pour moi qui chante depuis quarante ans, qui vit ici depuis vingt ans et qui ai monté le premier festival à Barjac il y a 18 ans, cet hommage à Léo Ferré qui tirait sa révérence il y a vingt ans porte forcément un regard vers l’ensemble de ces années. Le Festival de Barjac c’est le rendez-vous de cette chanson là remplie de poésie et d’humeur, cette chanson qui rend les gens intelligents. Certes il y a quelques locomotives, comme Anne Sylvestre qui est aujourd’hui la marraine du Festival après Jean Ferrat, et aussi des personnalités connues. Mais ces gens ne sont pas dans le show-bizz. Ce sont des gens qui se sentent tous responsables de ce qui se raconte, des rebelles aussi, souvent.”

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Cour (se) fait Long

Rémy Long nous a présenté un spectacle poétique et d’une écriture très homogène. Je ne sais pas si c’est un défaut ou une qualité, pour un spectacle. J’imagine que c’est selon le vécu, le ressenti de chacun. Pas d’aspérités pour accrocher l’attention, tout coule de source, tout est dit, les indignations et les désespoirs… mais enrobés dans du papier-velours. Ne pas choquer, ne pas heurter pour que le message passe. Tout ce que je sais c’est que j’ai apprécié ce moment de voyage un peu hors du temps. 

Nos Enchanteurs Barjac 2013. Wladimir Anselme, un ailleurs de la chanson…

C’est un objet chantant non identifié de la chanson. Il n’en vient d’ailleurs pas, s’est simplement posé là comme une abeille au mitan d’une jolie fleur, pour s’en nourrir, pour la féconder.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Nadot et Bühler lauréats du Jacques-Douai

C’était au retour de Barjac l’an passé. Viviane Boris (auteur, compositrice et interprète ardéchoise) créait une page facebook au titre de « Pour que Eric Nadot reçoive le Prix Jacques-Douai » sur laquelle nombre d’internautes amateurs de chanson se sont reconnus.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : la Femme, fertile terreau de Théraulaz

Bon, on vous résume la chanson de Ricet-Barrier : les spermatozoïdes, mus par je ne sais quel va et vient, concourent pour la course à l’ovule, leur mat de cocagne. Attention ! il n’y aura qu’un seul gagnant. Et… la lauréate est… Yvette Théraulaz ! 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Nico* : ce trac qui ruine la promesse d’un beau récital

Belle prestation ? Ben… Nico* est tendu et le restera, ruinant quelque peu son récital. Si ses musiciens font écrin, lui fait écran à son talent, non se détruit mais joue contre lui. Et les chansons se succèdent, saluées par politesse, non par enthousiasme. On sait que Nico* est en grand devenir : à défaut de tout à fait imaginer le lion qu’il sera, on voulait applaudir le lionceau qu’il est.
____________________________________

L'album de la semaine - Serge Utgé-Royo chante Léo Ferré : d'amour et de révolte

Le clip de la semaine : Salomé Leclerc, Caméléon
_____________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________

samedi, 03 août 2013

Michel Boutet


Michel Boutet par Fibro63

lundi, 29 juillet 2013

Michel Boutet

A Barjac 2013 le 29 juillet


Michel Boutet par Fibro63