Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 octobre 2017

Guillaume Barraband - La vie est enfant de Bohême

Musique : Guillaume Barraband. Paroles : Vincent Carayol. Résidence de Guillaume A Thou Bout d'Chant du 4 au 7 novembre 2014. Video enregistrée le 5 novembre. Cette résidence est le prix A Thou Bout d'Chant remporté par Guillaume Barraband lors du concours "Vive la Reprise" organisé par le Centre de la Chanson en 2013.

mercredi, 11 octobre 2017

L'actualité de la chanson française du 29 septembre au 5 octobre

L'album de la semaine : Bernard Lavilliers, 5 minutes au paradis

Le clip de la semaine : Buridane - La Transition

Les artistes de la semaine : Lavilliers, Buridane, Anne Sylvestre, Guillaume Barraband, Nesles, MC Solaar

BURIDANE

Soul Kitchen - Buridane – Barje Endurance

Cela fait longtemps que l’on attend ce deuxième album de Buridane. Il fallait donc être à la fois barjot et endurant.

Car elle est têtue l’animal ! De circonvolutions en reculades, de ruades en détours, elle a dompté des routes de travers pour une miraculeuse transition, premier titre fascinant et programmatique du disque. Ce texte est une explication de ce qui va suivre, un slam viscéral décrivant un lent travail de gestation avec des touches électro impressionnistes et une batterie qui s’éveille pour un lent crescendo vers la lumière. Buridane nous convie en effet à un voyage intérieur, une odyssée intime, un combat personnel pour renoncer à la facilité.

Froggy's Delight - Buridane, Barje Endurance

Elle prit pour nom le paradoxe de l’âne, qui mourut de soif et de faim, faute de choisir par quoi commencer. Dilemme pas facile à assumer, dans la bêtise et l’indécision soulignés par le problème. Et pourtant, Buridane a su s’approprier la bizarrerie et la faire sienne, les genoux niqués et l’âme gonflée d’espoirs.

ANNE SYLVESTRE
 
 
Elle habite et peaufine un répertoire poétique, éclatant et d'une richesse inouïe. Visionnaire, féministe, engagée, subtile, Anne Sylvestre n'a pas souvent les projecteurs braqués sur elle. Une véritable anomalie tant son œuvre est colossale et essentielle. Elle célèbre, du 6 au 10 octobre, ses soixante ans de chanson sur la scène du 13e Art à Paris. 
 
 
Soixante ans de chanson, ça se fête ! Anne Sylvestre le fera sur scène : à partir de ce vendredi 6 octobre, elle chante au théâtre 13e Art à Paris. Discrète mais prolixe, elle suscite l’émotion et l’admiration chez les amateurs de chanson. En voici trois, d’univers a priori éloignés, mais qui ont Anne Sylvestre en partage : l’humoriste Vincent Dedienne, la chanteuse Fishbach, et la romancière Anne Goscinny.

LAVILLIERS

Le Monde - Les causes perdues de Bernard Lavilliers sans musiques tropicales

Dans son nouvel album, « 5 minutes au paradis », le chanteur n’élève guère la voix, contrairement à son habitude.....

Sans que Lavilliers, qui possède un des plus beaux timbres de la chanson française, chaud, enveloppant, riche de nuances, élève la voix. Ni coup de gueule ni indignation (à l’exception, peut-être, de la charge un peu convenue contre le capital idiot dans Fer et défaire), mais un ton de chroniqueur désenchanté pour évoquer la tragédie des migrants dans Croisières méditerranéennes (« On avait tous un jour imaginé la mer et la douceur du vent/Et dans cette nuit noire on a payé si cher, on coule en dérivant »), la déshérence urbaine dans Charleroi (cousin du Saint-Etienne de 1975), ou, pêle-mêle, le Hezbollah, Daech et Blackwater dans 5 minutes au paradis.
 
 
"J'ai toujours la rage, mais je l'ai mise sous mon bras, je maintiens la distance avec les choses": engagé, passionné, assagi, se livre Bernard Lavilliers à l'occasion de la sortie de  son 21e album, "5 minutes au paradis". Bernard Lavilliers, sera en tournée dès novembre 2017, avec neuf concerts à l'Olympia, fêtera ses 71 ans le 7 octobre. "L'âge ne m'a jamais dérangé. Je peux caner là, j'ai eu une putain de vie, je ne la raconterai pas. Même pas à ma femme. Mais l'âge, c'est aussi lié à la fameuse distance dont je parle, il y a la culture qu'on a amassée et ce qu'on peut apprendre encore"
 
 
Difficile de ne pas savoir la sortie, aujourd’hui-même, du 21e opus studio de notre Stéphanois de la chanson, 71 ans et toujours vaillant. Tous les articles déjà publiés ici et là reprennent les éléments de communication suggérés par la maison de disques. Qu’après plusieurs albums aux couleurs tropicales (et des reprises acoustiques l’an passé), Lavilliers nous revient avec des textes âpres, des arrangements plus électriques…  Mais, à de rares exceptions près, Bernard Lavilliers n’a jamais fait deux fois le même album : on l’attend là qu’il est déjà ailleurs. Et, pour dire ce qu’il dit ici, il n’a besoin d’aucuns oripeaux venus des Tropiques, d’Amazonie ou d’ailleurs.
 
 
Pour ce 21e album, le chanteur baroudeur à la voix rauque n’a perdu ni son indignation ni sa sensibilité musicale.
Les chiffres affolent, écrasent, même. Un 21e album studio, 70 ans dont 50 de carrière. On a comme l’impression d’avoir affaire à l’un de ces dinosaures de la chanson française qui attendent fébriles l’heure de leur extinction, tout en rabâchant les grandes heures de leur discographie. Sauf que Bernard Lavilliers est encore loin de la fossilisation. Heureusement.
 
MIOSSEC
 
 
Après 10 albums studio dont le dernier et magnifique "Mammifères", Christophe Miossec sortira le 20 octobre prochain, son premier enregistrement public, en CD et DVD s'il vous plaît.
 
BARRABAND
 

Ce spectacle c’est un monde. Un monde fantaisiste, burlesque, clownesque, macabre. C’est même et beaucoup un monde enchanté, un monde chanté surtout. C’est selon l’angle choisi.

Il sera hasardeux d’y poser des étiquettes même si l’artiste lui-même a déjà longuement posé les siennes en amont, brouillant les pistes… Chacun s’évertuera sans doute à lui trouver des influences, des allusions, des collusions, des connivences. Nous avons beaucoup pensé au Cirque des mirages, à Yanowski, à Jean Guidoni des années 80, au cabaret expressionniste, à la poésie de fin de Siècle d’un Baudelaire, d’un Rimbaud, d’un Verlaine… D’ailleurs on s’empresse de dire que la reprise de Colloque Sentimental est dans aucun doute l’un des meilleurs moments du spectacle.   Mais l’essentiel n’est pas dans ces références, il est d’abord dans ce plaisir partagé ce soir dans une salle comble.

MC SOLAAR
 
 
Hier 28 septembre, l’on proposait en exclu sur Inter la nouvelle chanson, le nouveau morceau, la nouvelle œuvre d’un poète inusable: MC Solaar. Quel bol d’air. Et quel ravissement. La rime est de retour, parfaite, carrée, pointue, pleine d’humour, de fiel et de sagacité. Après le très prometteur Sonotone, dont le clip chauffe sur la Toile, Géopoétique rend baba.
 
ALBIN DE LA SIMONE
 

Albin de la Simone était sur la scène de la M270 à Floirac ce vendredi soir. Dans un format acoustique délicieux, le chanteur à son meilleur.

KENT
 
 
Sorti en février 2017, ce disque, d’une lucidité blanche, n’a pas suscité, malgré sa durable profondeur, l'attention qu'il méritait. Que faut-il donc pour qu’un album vif et généreux recueille le succès? Peut-être que son interprète soit (encore) assez à la mode pour obtenir une invitation chez Ruquier. Sur le plateau duquel défilent aussi des chanteurs de charme déclinants, qui attendent sagement, et en silence, devant une femme en pleurs rouée de reproches assassins, leur tour de servir, et en serrant les fesses, une soupe tiédasse aux téléspectateurs.
 
NESLES
 

Nesles devient lynx blanc ondulant lentement, glissant ses griffes acérées silencieusement dans la neige feutrée des montagnes et vallées, ou des rives du Danube, sous des branches chargées de stalactites craquantes, se détachant parfois à son passage : « Ces pins ces rivières ces fleurs ces silex ces voies ces fougères toutes figées dans les cristaux ».

PRIX NOUGARO

Claude Févre - Prix d’écriture Claude Nougaro, une Chanson pleine de promesses

La 11ème édition du  Prix d’écriture Claude Nougaro  de la Région Occitanie – Pyrénées- Méditerranée a battu ses records de candidatures. Près de 400 jeunes, entre 15 et 25 ans  se sont sentis suffisamment attirés par l’écriture  pour imaginer un parcours créatif dans des domaines aussi variés que la Chanson, la bande dessinée, le scénario ou la  fiction.  Certes, l’étendue de la nouvelle Région n’y est pas étrangère.  Mais à l’heure du tout numérique, de la communication réduite à cent quarante  caractères, à l’ère du survol culturel, comment ne pas se réjouir que certains, très jeunes, prônent encore la lenteur ?  Car il en faut…  et de la patience aussi. Et le goût de la relecture, et celui du travail  « bien fait ». Toutes ces valeurs que certains voudraient dénier à la jeunesse d’aujourd’hui.

 

mardi, 18 août 2015

Guillaume Barraband chante La vie est enfant de Bohême à A Thou Bout d'Chant

Musique : Guillaume Barraband. Paroles : Vincent Carayol. Résidence de Guillaume A Thou Bout d'Chant du 4 au 7 novembre 2014. Video enregistrée le 5 novembre.

Hexagone : Changement de direction chez A Thou Bout d’Chant

A Thou Bout d’Chant est la salle emblématique de la chanson française à Lyon et en Rhône-Alpes. Une salle qui a vu les premiers pas de Carmen Maria Vega, Buridane, Frédéric Bobin et de tant d’autres jeunes artistes de la scène lyonnaise. L’actuelle direction, Frédérique Gagnol et Marc David, a décidé de tirer sa révérence après 14 ans d’exercice. Hexagone les a rencontrés avant l’annonce officielle de ce retrait. L’occasion de leur poser quelques questions. A eux ainsi qu’aux repreneurs, Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay.

Ulele - A Thou Bout d'Chant : la reprise Une nouvelle équipe à la tête de la salle chanson lyonnaise!

Au 2 rue de Thou, en bas des pentes de la Croix-Rousse, la salle de spectacle A Thou Bout d’Chant soutient, depuis 14 ans, la chanson française à Lyon, sous sa voûte en pierre typique. Une drôle d’idée quand on sait qu’à l’époque de la création de la salle, et aujourd’hui encore, la tendance était beaucoup plus à la langue des Beatles qu'à celle des Innocents. Au fil des années, la salle s’est fait un nom autant au niveau local que national en découvrant et faisant émerger de nombreux artistes comme Carmen Maria Vega, Amélie-les-crayons ou Buridane (et certains hommes aussi, quand même).

dimanche, 25 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 19 au 25 janvier (mise à jour)

Le Monde - Mort de José Artur, animateur du « Pop Club »

Une voix reconnaissable entre toutes, au timbre ironique et doux, vient de s'éteindre. Compagnon de générations d'auditeurs, homme de radio après avoir été comédien, José Artur, mort samedi 24 janvier, à l'âge de 87 ans, fut avant tout l'homme du « Pop Club », qu'il produisit et anima sur France Inter de 1965 à 2005. Une émission-culte, diffusée en direct et en soirée tardive, cocktail de musiques et de dialogues dont il fut, éternelle écharpe blanche autour du cou, l'inlassable ordonnateur.

Le concert de la fin de semaine : spectacle "Allain Leprest porte un joli nom". Octobre 2014 par la compagnie 5/4 "
Karine Barbey et Sacha Maffli proposent un regard croisé sur le répertoire d’Allain Leprest et l’univers poétique de ce torturé sympathique trop tôt disparu en 2011. Entrecoupé d’extraits d’interviews du chanteur, avec des arrangements revisités par Lee Maddeford et la complicité du multi-instrumentiste Jean-Samuel Racine, ce spectacle musical promet une belle immersion dans la force subtile des mots et leur touchante humanité"

Le clip de la fin de semaine : Lizzy Ling - Au sommet

L'album de la fin de semaine - Sale Petit Bonhomme : À ma guise

Le clip de la semaine : Dominique A - Au revoir mon amour

Les vidéos du jour : La fin de semaine avec des vidéos d'Allain Leprest à l'occasion du colloque qui lui a été consacré à Bordeaux..... et quelques vidéos de José Artur avec les artistes de la chanson.

A la une

Le Télégramme - Jean Guidoni. « Leprest est sur la même route qu'un Prévert »

Propos recueillis par Jean-Luc Le Roux Ce soir, à Tréguier, Jean Guidoni chantera des textes inédits d'Allain Leprest, poète et chanteur décédé en 2011. « Je chante ses textes comme s'il venait m'écouter », explique l'interprète, qui le compare volontiers à Prévert. 

C'est déjà ça - Chanter Leprest: un honneur toujours risqué

Les deux demi-journées du colloque consacré à Allain Leprest étaient ponctuées jeudi soir d'une soirée-hommage sur la scène des Lectures aléatoires à Bordeaux.

Chaleureuse, la salle. Pascal Pistone et ses étudiants en licence de "Chanson d'expression française, jazz et musiques actuelles" y trouvent un espace idoine pour frotter les jeunes créations aux oreilles d'un premier public. Logique que l'universitaire qui accueillait le premier colloque sur Leprest en France, y propose le concert-scène ouverte de mi-parcours.

Nos Enchanteurs - Allain Leprest, l’homme qui sculptait ses chansons

Après avoir vu pas mal de spectacles de Leprest, des photos (de Martine Gatineau) ont révélé une gestuelle très travaillée qui nous avait suggéré une idée : emmener des sourds muets pratiquant le langage des signes, et leur demander comment ils perçoivent les gestes qui dessinent ses chansons. C’était en 1998 ou 99. S’il avait intéressé Leprest (c’est arrivé à l’époque où il changeait de vie, de ville, de famille presque) le projet est resté en jachère.

Nos Enchanteurs - Leprest à l’Université

.... Allain Leprest aurait certainement été touché par le travail remarquable effectué sur son œuvre et mis en lumière lors du colloque « Quand auront fondu les banquises » organisé par Pascal Pistone au Musée d’Aquitaine de Bordeaux les 15 et 16 janvier avec Stéphane Hirschi et Julie Mansion-Vaquié. Divers aspect du personnage d’Allain Leprest et de ses chansons ont été étudiés, analysées, disséqués par les divers intervenants, pour la plupart enseignants dans les Universités de Rennes, la Sorbonne, Picardie ou Toulouse. L’espace vécu dans ses chansons, autant que la construction rythmique de ses vers, l’implication sociologique de son œuvre, l’écriture originale avec ses néologisme et ses raccourcis, la justesse de la tonalité, jusqu’au timbre de sa voix et l’art de pointer ont été exposés, développés, parfois sans éviter l’écueil du jargon universitaire, évoqués par de nombreux exemples (voir en encart les différentes interventions).

23 et 24 janvier

Nos Enchanteurs - Hervé Vilard et les poètes

.... Cette même année 66 un jeune chanteur de vingt ans grimpe direct au sommet des tops, avec un tube «Capri, c’est fini».

Aurait-on pu imaginer cette année-là, qu’Hervé Vilard, presque 40 ans après, ferait un superbe album, « Cri du coeur » avec comme auteurs Brecht, Neruda, Prévert, Duras, Genet, Léveillée, Fanon, Levesque, Aragon, Dimey, Amade et Ionesco, et qu’on le retrouverait au Forum Léo Ferré, chantant Allain Leprest, « Le café littéraire », en piano voix… La vie d’artiste réserve des surprises…

Culturebox- Hervé Vilard célèbre 50 ans de carrière en compagnie des grands poètes

Il y a tout juste 50 ans Hervé Vilard se révélait au grand public à travers un énorme tube : "Capri, c'est fini". Pour célébrer ce demi-siècle de carrière, l'artiste a décidé de revenir à ses premières amours, la poésie. Jusqu'au 19 janvier à Paris puis en tournée, le chanteur rend hommage aux poètes de sa jeunesse, d'Aragon à Prévert en passant par Marguerite Duras.

22 janvier

Hexagone - Manu Lods, retour au Petit Ivry

Samedi 17 janvier, au Forum Léo Ferré, à Ivry, on a encore eu droit à une putain de soirée ! Excuse la grossièreté, la radicalité du propos et l’emportement mais c’est ça oui, une putain de soirée ! Un co-plateau prometteur qui ses promesses a tenu ! Vignaux / Lods. V’là l’affiche ! La bande à Gilles Tcherniak met la barre bien haut ces temps-ci et on s’en réjouit !

Hexagone - Papillon Paravel – La course

.... Renaud Paravel, a quitté sa chrysalide, est devenu Papillon Paravel. Un premier album le sort de l’ombre au début des années 2000, comme sur un malentendu si l’on en croit la légende, avant de s’en retourner à un ermitage voulu, loin de toutes concessions.

21 janvier

Culturebox - Guy Béart ovationné samedi à l'Olympia pour son ultime récital

Pour ses adieux à la scène, Guy Béart, 84 ans, a offert à ses admirateurs quatre heures de concert émouvantes samedi soir à l'Olympia. Il a interprété une soixantaine de chansons, entrecoupées de souvenirs et de digressions sur l'état du monde, avant un tendre duo avec sa fille Emmanuelle. "L'Eau vive", ode à la liberté, a été reprise deux fois en choeur par toute la salle.

Le Figaro - Guy Béart : des adieux à la scène «comme à la maison»

Une soixantaine de chansons, des souvenirs à la pelle, des digressions sur l'état du monde, un tendre duo avec sa fille Emmanuelle...Le chanteur de 84 ans, a tiré sa révérence, samedi soir, à l'Olympia.

RFI - En images: Les adieux de Guy Béart à l’Olympia

A 84 ans, le chanteur Guy Béart prend sa retraite après plus de 60 ans de carrière. Son dernier concert a eu lieu samedi 17 janvier dans la mythique salle de l'Olympia à Paris. Sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart, mais aussi les chanteurs Julien Clerc et Hervé Vilard étaient à ses côté sur scène.

Culturebox - Fred Radix : le siffleur ne manque pas de souffle

Si les 7 nains de Blanche-Neige sifflaient en travaillant, Fred Radix, lui, travaille en sifflant. Acteur, metteur en scène, il est avant tout siffleur. Il a maintenant les grands airs du répertoire à son programme…

C'est déjà ça - Renan Luce ressourcé

En tournée avec son troisième album, Renan Luce évoque ses motifs d'inspiration, sa récente paternité, sa participation aux disques de reprises de Renaud et les projets toujours dans l'air avec Alexis HK et Benoît Dorémus. Et puis Charlie, bien sûr...

20 janvier

Nos Enchanteurs - L’au revoir de Guy Béart

Puisque la mode semble être aux reprises, il serait utile de s’emparer des chansons de Guy Béart pour qu’à l’issue de cette dernière scène, de ce « coup de chapeau avant de partir dans l’autre monde », à l’issue d’un hommage qui lui sera un jour rendu, son répertoire de premier plan ne se perde pas dans le silence.

C'est déjà ça - Trois princes sans rire

Pour la cinquième édition de la Partie à trois où des artistes échangent leurs répertoires, Pierre C, Daguerre et Eddy La Gooyatsh ont livré un spectacle d'une belle couleur, à la délicatesse servie par chansons et fraîche connivence

Hexagone - The Freewheelin’ Fred Bobin

Vendredi 16 janvier 2015, mes pas me menaient au forum Léo Ferré pour voir Frédéric Bobin qui passait en co-plateau avec Jérémie Bossone. On reparlera de ce Bossone-là qui nous a emballés mais restons pour l’heure sur notre objectif Bobin. Pas franchement remis de nos blessures de la semaine précédente, je traînais donc mes stigmates du côté de la Porte d’Ivry pour voir ce sémillant lyonnais qui se fait bien trop discret dans la capitale.

19 janvier

Nos Enchanteurs - Guillaume Barraband ne s’en laissera pas conter

« Le réveil des pantoufles », 11 janvier 2015 en Scène à domicile à Artigat (Ariège) et 14 janvier au Bijou (Toulouse),

Dimanche, Paris sous le choc. Paris marche encore quand Guillaume Barraband se met à chanter dans un salon où s’affichent, en guirlande dans un coin, des dessins évoquant l’arrivée dans l’au-delà des chenapans de Charlie Hebdo… Étrange contexte pour se mettre à chanter en défendant plus que jamais son libre arbitre, son refus des convenances, du penser mou.

C'est déjà ça - Renan Luce ressourcé

En tournée avec son troisième album, Renan Luce évoque ses motifs d'inspiration, sa récente paternité, sa participation aux disques de reprises de Renaud et les projets toujours dans l'air avec Alexis HK et Benoît Dorémus. Et puis Charlie, bien sûr...

Hexagone - Manu Galure au Pan Piper

.... Ses chansons, c’est difficile à décrire. Disons que c’est tout sauf de la chanson réaliste. Plutôt de la chanson irréaliste. Bien trempée et frappée du coin de l’absurde sensé je dirais. Parce que le lascar, s’il nous la joue détaché, hors du temps et un tant soit peu poète maudit, il est quand même grave dans le ton de son temps et ses textes aux allures bricolées n’ont rien d’un coup de dé. Qui certes, jamais n’abolira le hasard.

C'est déjà ça - Trois gars se font une scène

Pierre C., Daguerre et Eddy la Gooyatsh échangent leurs répertoires dans la "Partie à trois" 2015.

C'est déjà ça - "Au revoir mon amour", nouveau titre de Dominique A

En attendant la sortie le 16 mars prochain de son dixième album "Eleor", Dominique A distille les nouveaux titres, fait monter la pression et l'attente. On a découvert aujourd'hui "Au revoir mon amour", prétexte aussi à un très beau clip réalisé par Azurra Lugari à Marseille, du Mucem aux calanques.

dimanche, 11 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

Quelques jours en vidéo avec Georges Brassens et Léo Ferré qui sont sans doute les plus proches par leur répertoire de ceux qui ont été assassinés à Charlie Hebdo.... mais aussi des vidéos de Cabu, Bernard Joyet, Leny Escudéro, du Professeur Choron...

A la une

Pure Breack - Grand Corps Malade : Je suis Charlie, sa chanson touchante pour Charlie Hebdo

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube 'Je suis Charlie', un texte poignant, mis en musique par John Mamann.

L'Obs + - Chanson "Je suis Charlie" sur Facebook : "Tu salis ta religion". Percutant

Ce n'est pas une question que nous nous posons ce soir, mais une vidéo, qui a été vue plus de 6,5 millions de fois, que nous avons choisi de diffuser. Il s'agit de la chanson "Je suis Charlie", interprétée par JB Bullet, qui connaît un immense succès sur Facebook. La vidéo de ce soir est pertinente.


je-suis-CharlieLe 3 janvier dernier, le photographe Alain Rullier me souhaitait la bonne année en m’adressant ce portrait récent et magnifique de mon ami Cabu... Deux jours plus tôt, sur le groupe du réseau social lié à mon blog, j’avais publié ce souhait : « Un mot clé pour 2015 : l’ouverture (à tous les possibles et à tout ce que l’on peut aimer et découvrir). » Et pour symboliser ce nécessaire état d’esprit au seuil de l’an neuf, je suggérais un dialogue entre chanson et peinture, en « postant » des toiles de Matisse, adepte des fenêtres ouvertes, sur Collioure, sur Tahiti, sur le monde…

10 et 11 janvier

Midi Libre - Narbonne : Cabu, un homme libre sur les traces de Trenet

Le dessinateur a été tué dans l'attaque qui a visé Charlie Hebdo. Il s'était investi dans les rouages du Festival Trenet.

Saisissant contraste. Le 25 août 2011, alors que la matinée s'étire, nombre de personnalités se pressent dans la modeste cour qui fait office d'entrée au 13 avenue Charles-Trenet. Là, au pied de la statue de l'illustre enfant du pays, Nana Mouskouri, Fabienne Thibeault et le gratin politique de la ville font face aux photographes et caméras, venus découvrir la nouvelle mise en scène de la maison natale du Fou chantant.

Pure Charts - Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. "Il a perdu tous ses amis"

Chroniqueur pour "Charlie Hebdo" dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l'attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

9 janvier

Nos Enchanteurs - Cabu « Tarentelle de Caruso »

Une chanson de Charles Trenet (paroles et musique) interprétée par un de ses plus grands fans : le dessinateur Cabu, par ailleurs papa de Mano Solo, assassiné ce 7 janvier 2015 lors d’une conférence de rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, avec onze autres personnes, par un commando a priori d’un islamisme intolérant qui ne sait rien des choses de l’humour et de l’esprit, qui ne sait rire de rien.

7 et 8 janvier

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Hexagone - Une Demoiselle sur une balançoire

.... La Demoiselle Inconnue chante, plutôt bien même, mais pas que. Je m’explique. On se méfie toujours à raison des comparaisons hâtives ou pas, mais il n’est cependant pas sot de mentionner un cousinage avec Loïc Lantoine. Comme son aîné, la Demoiselle Inconnue donne assez régulièrement dans une sorte de chanson « pas chantée ». Un texte puissant, lourd, vient se poser sur un accompagnement minimaliste. Juste 2 ou 3 accords sur un arpège ou une rythmique des plus basiques, les cordes à peine effleurées. Le reste, c’est l’interprétation, la magie de mots percutants déversés comme une excuse, des mots susurrés mais sans censure pour une politesse prononcée avec force détermination. Cette détermination, cette force intérieure que l’on sent présente à chaque instant, comme une écorchure que l’on ne souhaiterait pas voir cicatriser.

Nos Enchanteurs - La demoiselle inconnue, échappée belle d’«Alors Chante»

.... Qu’elle chante de sa voix qui ondule, ponctue certaines syllabes, entre diction et chanson, qu’elle dise ses textes sans aucun accompagnement, si ce n’est celui de ses mains alors libérées de sa guitare ou de son ukulélé, qu’elle chante en français ou en anglais (reprise de Britney Spears, la jambe, le bras, d’une poupée genre Barbie pour gratter les cordes ! ) on ne saurait vraiment dire pourquoi la demoiselle sans nom vous décoche des flèches invisibles, qui vous vont direct en plein cœur et y imprime leur marque indélébile.

C'est déjà ça - Jur, l'énergie "Fossile"

Issu du cirque, le groupe Jur délivre un album d'une brûlante intensité. La succession de Lhasa est dignement assurée

Voilà un disque qui a immédiatement captivé nos oreilles par sa délicate intensité. "Fossile", album sorti le 22 septembre par le groupe Jur, puise son magma dans les méandres de l'âme humaine, les tréfonds de l'imagination, touchant à l'épiderme.

Froggy's Delight - Geneviève Morissette

.... Geneviève Morissette nous avait déjà séduit l'année dernière avec des chansons comme "je me présente tout' nue devant vous". Elle est aujourd'hui entourée d'un groupe rock qui envoie le bois. Elle a quelque chose de Diane Dufresnes, et pas seulement en raison de ses cheveux roux bouclés, mais aussi la voix, l'attitude, l'univers décalé. Une chanson comme "Toutes les chanteuses qui exagèrent"

4, 5 et 6 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Miossec

Télérama - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone. Dans cet écrin, la voix est vacillante et l'écriture, bancale, car elles ressemblent à la vie. Les mots frappent par leur acuité, comme au beau temps de Boire, l'album choc des débuts — il y a dix-neuf ans. Et s'ils portent toujours leur lot de peurs et de noirceurs (« On ne se refait pas », chante-t-il comme un aveu), ils semblent plus sereins. Ou, du moins, ils ont faim. De vie. « Le temps file vite », nous dit le chanteur, qui compte profiter de celui qui lui reste

Les Inrocks - Miossec : “Je n’ai jamais eu l’impression d’être dépressif”

Après une carrière déjà longue et accidentée, Miossec surprend et séduit à nouveau avec un album plus musical : « Ici-bas, Ici même ». On y retrouve le chanteur qui, il y a vingt ans, nous avait envoyé sa cassette comme une bouteille à la mer. Entretien, critique et écoute.

RFI - L’album lumineux de Miossec, Nouvel album, Ici-bas, Ici même

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

France Musique - Miossec, pour la tournée "Ici-bas, Ici même"

2 et 3 janvier

Télérma - Nicolas Paugam, Aqua Mostlae

Il y a du Michel Legrand dans cette voix, des sonorités très années 1970 dans ces chansons d'amour sans illusions. Un style troublant, à contre-courant.

Qui c'est, celui-là ? On n'avait jamais entendu son nom. Encore moins ses chansons. Et puis, dès le premier titre, Le Col du Galibier : bingo ! Un étrange pouvoir d'attraction se dégage de cette voix bizarre, un peu fausse, un peu vieillotte, et pourtant accrocheuse, à la diction précise et précieuse. Et la suite s'avère, elle aussi, troublante. Pas toujours séduisante mais intrigante, car ne ressemblant à rien de ce qu'on a l'habitude d'entendre — ni à la pop fade qu'on nous sert à longueur de journée, ni aux chansons prétendument « à textes », façon journal intime d'ados.

France Musique - Spéciale La Souterraine : Nicolas Paugam et Chevalrex en session

Emission spéciale consacrée au site La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs - Laurent Bajon et Benjamin Caschera - ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. Ils sont les invités de Vincent Théval pour présenter leur travail.

Pour écouter l'album de Nicolas Paugam sur le site de La Souterraine

Nicolas Paugam est sur Facebook

La Souterraine sur Facebook

Télérama - Jeanne Cherhal, Histoire de J.

Avec sa voix sensuelle et une maturité nouvelle, la Nantaise creuse un peu plus son sillon dans la chanson française. Son nouvel album est plein de grâce, de culot et de profondeur.

Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération.

Avec le splendide « Histoire de J. », sous influence Véronique Sanson, Jeanne Cherhal dépasse l’exercice d’hommage à la chanson pop des seventies pour livrer son disque le plus personnel. Rencontre, critique et écoute.

L'Obs - Jeanne Cherhal : ce que Jacques Higelin m'a appris

J’ai débuté sur scène en première partie de Jacques Higelin. J’avais 22 ou 23 ans, je m’y suis retrouvée par les hasards de la programmation, comme c’est souvent le cas - on n’est pas forcément choisi par l’artiste.

31 décembre et 1er janvier

Télérama - Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”

Un très bel album, une tournée pour ses quarante ans de scène : revenu de loin, le chanteur néerlandais n’a rien perdu de son mordant. Iconoclaste et esprit libre. Dick Annegarn est l'invité de “Télérama” cette semaine.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Jean-Louis Murat

Laure Adler s'entretient avec Jean-Louis Murat, auteur, compositeur et interprète

Il évoque les paysages de son enfance en Auvergne, son corps dans la nature... "J'aimais beaucoup me mêler aux élements et en jouir..."  Les animaux sont aussi importants : "j'espère bien finir en m'occupant des vaches (...) Je parle beaucoup aux vaches..."

De l'école il garde un assez mauvais souvenir : "il y avait des distinctions de classe très fortes..." Il continue pourtant les études, dans un lycée non-mixte... "C'était une libération totale pour moi" Il fait souvent le mur. "Comme je travaillais bien j'étais couvert par les autorités si j'ose dire..."

Télérama - Murat, Babel

Avec un groupe de folk-rock lui aussi venu d'Auvergne, Jean-Louis Murat se hisse au sommet. De ses montagnes, de son paysage mental. De son oeuvre.

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: "Je déteste la chanson réaliste"

Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster.

Les Inrocks - “Babel” de Jean-Louis Murat, un disque de deuil et de vie retrouvée

Riche disque de deuil et de vie retrouvée, le nouveau Murat a été enregistré avec le très américanophile Delano Orchestra. Jamais les monts d’Auvergne n’avaient été si bien jumelés avec les Appalaches. Rencontre, critique et écoute.

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.
 

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Longueur d'ondes - MURAT & DELANO ORCHESTRA Rencontre aux sommets

Un an après « Toboggan », et épaulé cette fois-ci du Delano Orchestra, quintette folk-rock lui aussi enraciné en Auvergne, Jean-Louis Murat frappe fort avec « Babel ». Du haut d’un magnifique double-album, il plonge à la renverse dans tout ce qui le constitue. Ses montagnes. Sa cartographie intime, réelle ou fantasmée. Son œuvre.

Télérama - Jean-Louis Murat : “Je ne suis pas un chevalier blanc, je vois juste la pourriture du système”

A l'occasion de la sortie de “Babel”, le chanteur revient entre autres sur ses relations avec les médias, sur l'évolution du métier de chanteur et sur le rôle de la chanson.

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003.

30 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec la chanteuse Barbara Carlotti

France Culture - Semaine spéciale chanteur : Laure Adler s'entretient avec Brigitte Fontaine, auteur, compositeur, interprète, comédienne, écrivain

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec le rappeur Disiz

Télérama - Daphné, La fauve

Pour ce que l'on sait d'elle, ce qu'on en a perçu dans ses disques précédents, le titre lui sied à merveille. Oui, il y a bien du fauve en Daphné, une fougue indomptable, un instinct animal la liant aux éléments, une infinie capacité à s'embraser. A l'écouter, on l'imagine un peu sorcière, à la fois d'ici et d'ailleurs, rêveuse et terrienne, récidiviste de l'amour, consumée mais aussi nourrie par le feu de ses sentiments forcément passionnés — à l'image d'une Barbara, qu'elle a d'ailleurs chantée.
 
29 et 30 décembre

Télérama - Les Sonos Tonnent #107, le club chanson : Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday

Lavilliers, qui revisite son répertoire en acoustique. Aznavour, à qui de jeunes interprètes rendent hommage. Et Hallyday, dont la presse a salué le nouveau disque, quasi unanimement... Que se passe-t-il ? Valérie Lehoux de “Télérama”, Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Médioni de “L’Express” nous disent ce qu'ils en pensent.

Nos Enchanteurs - Michel Boutet, écoutez son fleuve de mots

.... Boutet, c’est un bouquet de mélancolies, de couleurs, de sonorités et de matières différentes. Du soyeux, du granuleux. Du passé, du présent. De l’individuel, du collectif. Des chansons douces, très musicales, qui charrient les souvenirs, soupèsent les épreuves, les séparations : « Si tu l’aimes, faut pas la noyer / Ell’ veut plus être ta moitié / Si tu l’aimes, c’est toute entière / De sa source à la haute mer. » C’est dans ce registre de la rupture que Michel Boutet est plus déchirant encore, qu’il nous offre les plus belles chansons (Barcelone, Partie loin) de ce disque.

 

mardi, 06 janvier 2015

Le clip de la semaine : On Me Dit - Guillaume Barraband

lundi, 05 janvier 2015

Guillaume Barraband - La vie est enfant de Bohême

Guillaume Barraband "J'ai des absences"

Guillaume Barraband dans 100% Musique

Guillaume Barraband coup de coeur 2013 académie charles cros (+titre inédit)