Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 août 2017

Claude Févre - Barjac m’en Chante 2017 – Face à la vie, entre humour et tragédie

Une soirée belle à pleurer s’affiche encore ce soir dans la cour mythique du château.

Les artistes ont de grandes ailes de géant… Nous le savons depuis toujours, ou presque. Il arrive qu’ils cèdent à leur  désespérance à ne pouvoir  voler. A ne savoir atteindre l’azur. Pour quelques heures, quelques jours. Parfois pour toujours. Dans les textes, les chansons qu’ils ont laissés, ils nous confrontent à  nos vies dans ce qu’elles peuvent  avoir d’immensément douloureux. Alors définitivement, on les aime ces « naufragés », ces frères en humanité auxquels Cyril Mokaiesh rend hommage.

Il arrive que la vie soit une mauvaise, une méchante. Naufragée, Missonne, aurait pu l’être très tôt. « Les plombs ont sauté » à sa naissance et pour toujours.  Mais  la vie n’a pas seulement été cruelle car elle l’a visiblement dotée d’un moral d’acier, d’une énergie folle et d’un humour salvateur… et  puis tout ce monde de la musique à portée de ses doigts dès ses premiers pas. Le père jazzman dont elle fait un facétieux portrait  d’homme qui « jazze » tout ce qui se dit, qui met tout en chanson, a de toute évidence eu à jouer son rôle d’initiateur.

Lire la suite
____________________
____________________

dimanche, 18 octobre 2015

L'actualité de la chanson du 12 au 18 octobre (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Les Partisans, Rien ne s'efface

Le clip de la semaine - Bertrand Belin, Folle Folle Folle

A la une

Hexagone - La Demoiselle inconnue : « Mon métier c’est d’aller trifouiller parmi les secrets »

La Demoiselle Inconnue à Hexagone on l’aime bien et on t’a chroniqué plusieurs fois des émotions liées à ses concerts Parisiens ou Toulousains. Elle venait chanter trois jours, au Bijou, à Toulouse (du 9 au 11 septembre). Alors pour t’en parler autrement je me suis dit : une petite interview peut-être … Bonne idée mais insuffisante ! La Demoiselle inconnue, en entretien, c’est comme en concert : du naturel, de l’émotion qui jaillit, ses regards avec parfois de grands yeux ronds, de l’intensité dans la voix. Et puis des rires, des « ppffeu » avec la bouche … En plus là, elle peut utiliser ses mains et ses bras, (sa nouvelle guitare se repose dans son étui appuyée contre le mur) et elle ne s’en prive pas. Et ses gestes viennent compléter et faire danser ses mots, faire corps (corps et graphie !) avec le texte dit. Hé Mick, ce moment aurait mérité de la vidéo et pas uniquement un frustrant enregistrement audio. Bon Hexagonaute, t’auras ni le son, ni les gestes, ni la magie de l’instant, ni la totalité de ce qui a été dit. Mais imagine la salle du Bijou, sans aucun public, en fin d’après-midi, avec un éclairage minimal et intimiste, Camille et moi au fond de la salle sur un banc gradin. Tu y es ?

16, 17 et 18 octobre

C'est déjà ça - Cabrel en tournée, un linge sur l'abat-jour

Le chanteur commençait sa tournée dans le sud-ouest par la Gare du Midi. Cordes en tous genres mais aussi accordéon pour un récital impeccable, boisé et serti de quelques surprises. Il est ce soir "chez lui" à Agen.

Nos Enchanteurs - Barjac : Jean-Claude Barens nommé directeur artistique

Chant libre tient parole. Trois semaines après le coup de semonce qui valut à Jofroi, son directeur artistique, d’être destitué, le temps s’accélère pour l’association Chant libre, organisateur du festival Chansons de parole. Objectif, l’édition 2016, et il n’y a pas de temps à perdre. Un nouveau directeur artistique vient d’être nommé : il aura la lourde tâche de reprendre la flambeau, de rassurer les habituels festivaliers et d’en séduire d’autres. De faire se profiler ce festival dans l’avenir d’une chanson de plus en plus malmenée par l’air du temps qui ne lui est pas favorable.

Le blog de Norbert Gabriel - MUSICALARUE, UN FESTIVAL PAS COMME LES AUTRES : ENTRETIENS AVEC THE HYENES, GERARD BASTE et ses complices XANAX et Dr VINCE, FLAVIA COELHO, PIERRE LAPOINTE, BILLY ZE KICK ET DÄTCHA MANDALA

Les 14 et 15 aout derniers avait lieu à Luxey (Landes) l’édition 2015 du festival Musicalarue. Certes les événements musicaux ne sont pas exception en saison estivale, quoi que la diminution des budgets consacrés à l’art et à la culture mette en péril la survie de bon nombre d’entre eux. Mais la philosophie et l’organisation même de celui-ci ont fait, depuis plus de 25 années, de Musicalarue un festival pas comme les autres : durant tout un week-end, c’est le village entier de Luxey qui se transforme en une petite planète dédiée à l’expression musicale et artistique. Une multitude d’animations et de spectacles de rue, assurés par des artistes et compagnies plus ou moins anonymes, y jouxtent plusieurs scènes accueillant chanteurs, chanteuses et groupes un peu ou beaucoup plus renommés. Sans oublier que nous sommes dans les Landes : la fête est aussi dans les estomacs ! Buvettes et lieux de restauration établis pour l’occasion offrent aux visiteurs des produits artisanaux de gastronomies régionales et internationales. Tous les habitants s’impliquent dans l’accueil des festivaliers et l’hébergement d’artistes ; les bénévoles viennent parfois de plusieurs centaines de kilomètres de là pour participer et aider. L’investissement de chacun, l’esprit de convivialité, la grande diversité culturelle invitée à s’exprimer, et aussi la proximité avec les artistes expliquent sans doute le succès de fréquentation continue que connait Musicalarue depuis 1990. Ici nous sommes loin des gros événements industriels à budget dantesque où un attroupement public sous haute surveillance vient applaudir des stars de loin. Musicalarue véhicule d’autres valeurs : simplicité, partage, respect du public, accessibilité et humanité.

GQ - FEU ! CHATTERTON : "ON NE TRAITE PAS SON PUBLIC COMME UN COUP D’UN SOIR"

Secret d’initiés jusqu’ici, le groupe français le plus élégant de l’année sort demain de l’anonymat grâce à un premier album qui fera date.

Feu ! Chatterton fait partie d’une vague d’artistes qui redonnent élégance et panache au style français. Avec leur premier album, Ici le jour (a tout enseveli), qui sort ce vendredi, ils entrent dans la troupe des artistes qui, de Jean-Jacques Rousseau à Vincent Macaigne en passant par Boris Vian, Jean Rochefort, Jacques Dutronc ou Edouard Baer, se distraient à tenter quelques traits d’esprit. Rencontre avec le groupe qui a pris l’industrie du disque, la critique et le public de court en réinjectant du talent dans la chanson

Les 3 coups - « Les Quatre sans cou », lecture-concert de Christian Olivier, Serge Begout et Thierry Bartalucci, Théâtre du Nord à Lille

En hommage à Robert Desnos, surréaliste et résistant, « les Quatre sans cou » nous montre les deux facettes du maître d’œuvre Christian Olivier, ici en retrait de sa faconde et de sa hargne jouissive bien connue des Têtes raides pour être tout au service du texte, des textes.

Hexagone - Serge Bégout fait les « 4 sans cou » à Agend’arts avec Christian Olivier

Serge Bégout, le guitariste des Têtes Raides, vit à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse et c’est donc en voisin que je l’ai rencontré pour parler des « 4 sans cou » qui se donne à partir de jeudi à Agend’arts. Lors de ce spectacle Christian Olivier, le leader des Têtes Raides, propose une lecture de poèmes comme il avait eu l’occasion déjà de le faire avec « Corps de mots ». Il sera accompagné pour la musique de Serge Bégout à la guitare et de Thierry Bartalucci à l’accordéon.

 

13 au 15 octobre

Hexagone - Filip Chrétien : « Les chansons gaies m’ennuient »

Un an après Dia a dia, très bel album aux sonorités pop, Filip Chrétien récidive avec Les traces qui sortira le 23 octobre prochain. Un nouvel opus écrit et composé rapidement, comme pour répondre à une urgence à dire et raconter ses « traces. » Le tout emballé dans des arrangements de grande classe. Un très beau disque. Filip répond à notre hexagonale investigation.

Libé - Bertrand Belin, bel hydre en mer

S’il fallait lui donner une raison sociale dans le village des hommes, on choisirait celle-ci: alchimiste à tendance druide, dépositaire de sortilèges. Gars encore jeune (44 ans) mais vieille âme hantée. Rocker-docker-trouvère. C’est du moins l’idée composite et passablement ésotérique qu’on s’était faite de Bertrand Belin, en partant à sa rencontre. Avec ce postulat collatéral: le saisir ne serait pas forcément facile. Il pourrait même s’avérer déroutant en écho à ses chansons, qu’on écoute en boucle avec la sensation que leur sens au fond nous échappe et tant mieux. Cette irréductibilité participe à la séduction addictive que reconduit Cap Waller, son cinquième et nouvel album (1).

12 octobre

RFI - Patrick Fiori et altri, une renaissance corse, Nouvel album, Corsu Mezu Mezu

Un cri d'amour pour la Corse et sa culture. Voici ce que nous apportent aujourd'hui, à l'initiative de Patrick Fiori, trente artistes, continentaux et corses mêlés. Un disque de duos, Corsu Mezu Mezu, pour un voyage à travers tous les états de la chanson corse.

Hexagone - Missonne en pleine lumière

C’était le 30 septembre dernier, au 18 cité Bergère, à Paris. Une adresse que tu connais, toi l’infatigable arpenteur de concerts de chansons, puisque c’est celle du Limonaire. Figure-toi que ce mercredi qui venait fermer la porte du mois de septembre, Missonne présentait son nouvel et premier album. Panique Attentionnée que c’est son titre. Réalisé par Patrick Pernet. Aujourd’hui, dans les lieux branchés, on appelle ça une « release party ». Une teuf de sortie d’album.

« On a pas long de chandelle pour aller jusqu’à demain », m’écrivais-tu en 1990. On avait déjà douze ans d’amitié pleine et entière, sans conditions, des projets ensemble (te souviens-tu de cette série de polars dont tu aurais été l’inspirateur et moi l’accoucheur ?) et une mémoire commune, bien sûr : celle de nos pères, républicains espagnols, parqués en même temps dans le même camp de concentration d’Argelès (comme celui, aussi, de Paco Ibañez)... Et nous voilà, ce soir !

Télérama - Chanson à la carte : Jean-Louis Aubert, Benjamin Biolay et Arthur H

Les poèmes désespérés de Michel Houellebecq adaptés par Jean-Louis Aubert, la voix de crooner de Benjamin Biolay chantant Trenet ou Arthur H et sa magnifique “Ballade des clandestins”, autant de grands moments à revivre sur la Toile.