Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 25 juin 2015

Renan Luce et Benoit Dorémus - Je suis une bande de jeunes

dimanche, 25 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 19 au 25 janvier (mise à jour)

Le Monde - Mort de José Artur, animateur du « Pop Club »

Une voix reconnaissable entre toutes, au timbre ironique et doux, vient de s'éteindre. Compagnon de générations d'auditeurs, homme de radio après avoir été comédien, José Artur, mort samedi 24 janvier, à l'âge de 87 ans, fut avant tout l'homme du « Pop Club », qu'il produisit et anima sur France Inter de 1965 à 2005. Une émission-culte, diffusée en direct et en soirée tardive, cocktail de musiques et de dialogues dont il fut, éternelle écharpe blanche autour du cou, l'inlassable ordonnateur.

Le concert de la fin de semaine : spectacle "Allain Leprest porte un joli nom". Octobre 2014 par la compagnie 5/4 "
Karine Barbey et Sacha Maffli proposent un regard croisé sur le répertoire d’Allain Leprest et l’univers poétique de ce torturé sympathique trop tôt disparu en 2011. Entrecoupé d’extraits d’interviews du chanteur, avec des arrangements revisités par Lee Maddeford et la complicité du multi-instrumentiste Jean-Samuel Racine, ce spectacle musical promet une belle immersion dans la force subtile des mots et leur touchante humanité"

Le clip de la fin de semaine : Lizzy Ling - Au sommet

L'album de la fin de semaine - Sale Petit Bonhomme : À ma guise

Le clip de la semaine : Dominique A - Au revoir mon amour

Les vidéos du jour : La fin de semaine avec des vidéos d'Allain Leprest à l'occasion du colloque qui lui a été consacré à Bordeaux..... et quelques vidéos de José Artur avec les artistes de la chanson.

A la une

Le Télégramme - Jean Guidoni. « Leprest est sur la même route qu'un Prévert »

Propos recueillis par Jean-Luc Le Roux Ce soir, à Tréguier, Jean Guidoni chantera des textes inédits d'Allain Leprest, poète et chanteur décédé en 2011. « Je chante ses textes comme s'il venait m'écouter », explique l'interprète, qui le compare volontiers à Prévert. 

C'est déjà ça - Chanter Leprest: un honneur toujours risqué

Les deux demi-journées du colloque consacré à Allain Leprest étaient ponctuées jeudi soir d'une soirée-hommage sur la scène des Lectures aléatoires à Bordeaux.

Chaleureuse, la salle. Pascal Pistone et ses étudiants en licence de "Chanson d'expression française, jazz et musiques actuelles" y trouvent un espace idoine pour frotter les jeunes créations aux oreilles d'un premier public. Logique que l'universitaire qui accueillait le premier colloque sur Leprest en France, y propose le concert-scène ouverte de mi-parcours.

Nos Enchanteurs - Allain Leprest, l’homme qui sculptait ses chansons

Après avoir vu pas mal de spectacles de Leprest, des photos (de Martine Gatineau) ont révélé une gestuelle très travaillée qui nous avait suggéré une idée : emmener des sourds muets pratiquant le langage des signes, et leur demander comment ils perçoivent les gestes qui dessinent ses chansons. C’était en 1998 ou 99. S’il avait intéressé Leprest (c’est arrivé à l’époque où il changeait de vie, de ville, de famille presque) le projet est resté en jachère.

Nos Enchanteurs - Leprest à l’Université

.... Allain Leprest aurait certainement été touché par le travail remarquable effectué sur son œuvre et mis en lumière lors du colloque « Quand auront fondu les banquises » organisé par Pascal Pistone au Musée d’Aquitaine de Bordeaux les 15 et 16 janvier avec Stéphane Hirschi et Julie Mansion-Vaquié. Divers aspect du personnage d’Allain Leprest et de ses chansons ont été étudiés, analysées, disséqués par les divers intervenants, pour la plupart enseignants dans les Universités de Rennes, la Sorbonne, Picardie ou Toulouse. L’espace vécu dans ses chansons, autant que la construction rythmique de ses vers, l’implication sociologique de son œuvre, l’écriture originale avec ses néologisme et ses raccourcis, la justesse de la tonalité, jusqu’au timbre de sa voix et l’art de pointer ont été exposés, développés, parfois sans éviter l’écueil du jargon universitaire, évoqués par de nombreux exemples (voir en encart les différentes interventions).

23 et 24 janvier

Nos Enchanteurs - Hervé Vilard et les poètes

.... Cette même année 66 un jeune chanteur de vingt ans grimpe direct au sommet des tops, avec un tube «Capri, c’est fini».

Aurait-on pu imaginer cette année-là, qu’Hervé Vilard, presque 40 ans après, ferait un superbe album, « Cri du coeur » avec comme auteurs Brecht, Neruda, Prévert, Duras, Genet, Léveillée, Fanon, Levesque, Aragon, Dimey, Amade et Ionesco, et qu’on le retrouverait au Forum Léo Ferré, chantant Allain Leprest, « Le café littéraire », en piano voix… La vie d’artiste réserve des surprises…

Culturebox- Hervé Vilard célèbre 50 ans de carrière en compagnie des grands poètes

Il y a tout juste 50 ans Hervé Vilard se révélait au grand public à travers un énorme tube : "Capri, c'est fini". Pour célébrer ce demi-siècle de carrière, l'artiste a décidé de revenir à ses premières amours, la poésie. Jusqu'au 19 janvier à Paris puis en tournée, le chanteur rend hommage aux poètes de sa jeunesse, d'Aragon à Prévert en passant par Marguerite Duras.

22 janvier

Hexagone - Manu Lods, retour au Petit Ivry

Samedi 17 janvier, au Forum Léo Ferré, à Ivry, on a encore eu droit à une putain de soirée ! Excuse la grossièreté, la radicalité du propos et l’emportement mais c’est ça oui, une putain de soirée ! Un co-plateau prometteur qui ses promesses a tenu ! Vignaux / Lods. V’là l’affiche ! La bande à Gilles Tcherniak met la barre bien haut ces temps-ci et on s’en réjouit !

Hexagone - Papillon Paravel – La course

.... Renaud Paravel, a quitté sa chrysalide, est devenu Papillon Paravel. Un premier album le sort de l’ombre au début des années 2000, comme sur un malentendu si l’on en croit la légende, avant de s’en retourner à un ermitage voulu, loin de toutes concessions.

21 janvier

Culturebox - Guy Béart ovationné samedi à l'Olympia pour son ultime récital

Pour ses adieux à la scène, Guy Béart, 84 ans, a offert à ses admirateurs quatre heures de concert émouvantes samedi soir à l'Olympia. Il a interprété une soixantaine de chansons, entrecoupées de souvenirs et de digressions sur l'état du monde, avant un tendre duo avec sa fille Emmanuelle. "L'Eau vive", ode à la liberté, a été reprise deux fois en choeur par toute la salle.

Le Figaro - Guy Béart : des adieux à la scène «comme à la maison»

Une soixantaine de chansons, des souvenirs à la pelle, des digressions sur l'état du monde, un tendre duo avec sa fille Emmanuelle...Le chanteur de 84 ans, a tiré sa révérence, samedi soir, à l'Olympia.

RFI - En images: Les adieux de Guy Béart à l’Olympia

A 84 ans, le chanteur Guy Béart prend sa retraite après plus de 60 ans de carrière. Son dernier concert a eu lieu samedi 17 janvier dans la mythique salle de l'Olympia à Paris. Sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart, mais aussi les chanteurs Julien Clerc et Hervé Vilard étaient à ses côté sur scène.

Culturebox - Fred Radix : le siffleur ne manque pas de souffle

Si les 7 nains de Blanche-Neige sifflaient en travaillant, Fred Radix, lui, travaille en sifflant. Acteur, metteur en scène, il est avant tout siffleur. Il a maintenant les grands airs du répertoire à son programme…

C'est déjà ça - Renan Luce ressourcé

En tournée avec son troisième album, Renan Luce évoque ses motifs d'inspiration, sa récente paternité, sa participation aux disques de reprises de Renaud et les projets toujours dans l'air avec Alexis HK et Benoît Dorémus. Et puis Charlie, bien sûr...

20 janvier

Nos Enchanteurs - L’au revoir de Guy Béart

Puisque la mode semble être aux reprises, il serait utile de s’emparer des chansons de Guy Béart pour qu’à l’issue de cette dernière scène, de ce « coup de chapeau avant de partir dans l’autre monde », à l’issue d’un hommage qui lui sera un jour rendu, son répertoire de premier plan ne se perde pas dans le silence.

C'est déjà ça - Trois princes sans rire

Pour la cinquième édition de la Partie à trois où des artistes échangent leurs répertoires, Pierre C, Daguerre et Eddy La Gooyatsh ont livré un spectacle d'une belle couleur, à la délicatesse servie par chansons et fraîche connivence

Hexagone - The Freewheelin’ Fred Bobin

Vendredi 16 janvier 2015, mes pas me menaient au forum Léo Ferré pour voir Frédéric Bobin qui passait en co-plateau avec Jérémie Bossone. On reparlera de ce Bossone-là qui nous a emballés mais restons pour l’heure sur notre objectif Bobin. Pas franchement remis de nos blessures de la semaine précédente, je traînais donc mes stigmates du côté de la Porte d’Ivry pour voir ce sémillant lyonnais qui se fait bien trop discret dans la capitale.

19 janvier

Nos Enchanteurs - Guillaume Barraband ne s’en laissera pas conter

« Le réveil des pantoufles », 11 janvier 2015 en Scène à domicile à Artigat (Ariège) et 14 janvier au Bijou (Toulouse),

Dimanche, Paris sous le choc. Paris marche encore quand Guillaume Barraband se met à chanter dans un salon où s’affichent, en guirlande dans un coin, des dessins évoquant l’arrivée dans l’au-delà des chenapans de Charlie Hebdo… Étrange contexte pour se mettre à chanter en défendant plus que jamais son libre arbitre, son refus des convenances, du penser mou.

C'est déjà ça - Renan Luce ressourcé

En tournée avec son troisième album, Renan Luce évoque ses motifs d'inspiration, sa récente paternité, sa participation aux disques de reprises de Renaud et les projets toujours dans l'air avec Alexis HK et Benoît Dorémus. Et puis Charlie, bien sûr...

Hexagone - Manu Galure au Pan Piper

.... Ses chansons, c’est difficile à décrire. Disons que c’est tout sauf de la chanson réaliste. Plutôt de la chanson irréaliste. Bien trempée et frappée du coin de l’absurde sensé je dirais. Parce que le lascar, s’il nous la joue détaché, hors du temps et un tant soit peu poète maudit, il est quand même grave dans le ton de son temps et ses textes aux allures bricolées n’ont rien d’un coup de dé. Qui certes, jamais n’abolira le hasard.

C'est déjà ça - Trois gars se font une scène

Pierre C., Daguerre et Eddy la Gooyatsh échangent leurs répertoires dans la "Partie à trois" 2015.

C'est déjà ça - "Au revoir mon amour", nouveau titre de Dominique A

En attendant la sortie le 16 mars prochain de son dixième album "Eleor", Dominique A distille les nouveaux titres, fait monter la pression et l'attente. On a découvert aujourd'hui "Au revoir mon amour", prétexte aussi à un très beau clip réalisé par Azurra Lugari à Marseille, du Mucem aux calanques.

lundi, 07 juillet 2014

Le sujet Renan Luce : l'ancien repenti


Le sujet Renan Luce : l'ancien repenti par alcalinefr2

mercredi, 18 juin 2014

La bande à Renaud - "Je suis une bande de jeunes" - Renan Luce, Alexis HK & Benoît Dorémus

dimanche, 01 juin 2014

Renan Luce - « Courage »

Renan Luce - « Mourir Pour Des Idées »

samedi, 31 mai 2014

L'actualité de la chanson française du 26 mai au 1er juin (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine : Cyril Mokaiesh, Paris Combo et Renan Luce

Le concert de la fin de semaine : Marie Laforêt - Voyages au long cours (1966-1973)

Le clip de la fin de semaine : Matthieu Malon - "28.2.2013"

L'album de la fin de semaine - Matthieu Malon : Peut-être un jour

L'album de la semaine - Marie Laforet : Ses grands succès

Le clip de la semaine : La manif d'Agnès Bihl
___________________________________________________________

Bien reçu.... merci

- Polarities de Tristan Nihouarn

- l'album des Lupins

- Le Soldat Rose en concert au Trianon
___________________________________________________________

A la une

C'est déjà ça - Christian Olivier, en chanson dans le texte

Pour Alors chante!, l'auteur-chanteur des Têtes raides a créé "Chut!", lecture de grands ou petits textes de la chanson. Dans l'auguste cadre du musée Ingres, le voyage est inégal mais passionnant, du "Plat pays"... à "Daddy cool"

C'est déjà ça - Festival de Montauban (4): des fourmis dans les mains, dans les pieds et dans les guitares

Journée plutôt diversement vitaminée hier, des cordes de Juprelle à celle du guitariste d'Higelin, des Fourmis dans les mains à celles des épatants Florent Marchet, Gaëtan Roussel ou encore le jeune Québécois Peter Peter

C'est déjà ça - Festival de Montauban (3): deux belles découvertes et des cadors qui assurent... ou pas

La demoiselle inconnue et Lior Shoov ont emballé hier après-midi le public des Découvertes. Au théâtre, Fersen en solo et parfois en roue libre ravissait les fidèles. A Eurythmie, Jeanne Cherhal partait dans tous les sens et Renan Luce se transformait en Monsieur plus.

C'est déjà ça - Festival de Montauban (2): souvenirs et retrouvailles

Un an après le prix des Découvertes, quinze ans après leur séparation, vingt ans après leurs débuts: le retour de Strange enquête, des Innocents (photo) et des Ogres de Barback a marqué ce mercredi d'Alors chante!

C'est déjà ça - Festival de Montauban 2014 (1): Aldebert, adorable sale gosse

Alors chante!, c'est parti: première vraie journée avec les épatants Enfantillages de Guillaume Aldebert, la folk revenante de Bensé et les ondes (trop) positives de Zaz

C'est déjà ça - "Alors chante!" 2014: un menu repensé avec toujours plus de découvertes

Pour sa 29e édition, Alors chante! garde ses fondamentaux (panorama de la création francophone et promotion des jeunes artistes) mais revoit sa programmation, densifiant les soirées sur la grande scène, mais aussi le menu des découvertes: près d'une trentaine en quatre jours! D'Eskelina à Fauve, d'Auden aux Innocents, de Pendentif à Fersen: Montauban est une sacrée belle ville cette semaine

29, 30, 31 mai et 1er juin

Les Lupins : Le premier album sortira le 2 juin

La véritable identité de ces individus reste trouble mais le témoignage des anciens nous rapporte que Les Lupins étaient des loups-garous vivant en Berry, terre des sorciers. Leur résurrection a commencé en 1999 lorsqu'une improbable bande de musiciens s'est fait les dents pour dispenser son Rock Acoustique Berrichon partout en France et ailleurs...

C'est déjà ça - Prisca, le fer est pavé de bonnes intentions

Avec "Tas de ferraille", Prisca met une dérouillée à l'exploitation des hommes par les hommes, et clame son humanité sous les cicatrices

Nos Enchanteurs - Flo Zink, la joie d’une femme qui chante

Festiv’Art, concert privé à Varilhes (Ariège),

Ce soir Flo Zink a quitté Belleville, Ménilmontant, pour descendre en Ariège. Elle rejoint Festiv’Art, association qu’elle a connue en 2011, au stage d’écriture Plum’Art.

Nos Enchanteurs - Claire Gimatt quartet, les promesses d’une grande

23 mai 2014, salle de la fontaine à Préserville (Haute-Garonne),

Double première pour ce concert : première de ce quartet en résidence depuis mardi dans cette salle élégante, toute pimpante dans la plaine du Lauragais à 20 minutes seulement de Toulouse, et qui fait de cette soirée sa première soirée culturelle…

Nos Enchanteurs - Philine, tranches d’envie

A l’image de la kaléïdoscopique illustration de pochette, les chansons de cette jeune ACI bruxelloise ouvrent tout grand les portes à de bien belles émotions musicales.

Passant avec élégance d’une Valse industrielle à un Dialogue intime dans un jardin à la Renoir, cette chanteuse d’outre-Quiévrain égrène les petites images d’un quotidien intime avec un petit côté Souchon au féminin pas désagréable du tout.

Nos Enchanteurs - Alain Nitchaeff fait le malin

« Trafic d’âmes », Alain Nitchaeff, 25 mai 2014, L’Esprit frappeur à Lutry,

 « Un jour le diable est descendu sur terre… Il a tout vu le diable, il a tout entendu… » Avec Brel, ça tenait en une chanson ; avec Nitchaeff, c’est un spectacle en entier tant il est vrai que le monde a empiré, la note s’est dégradée. Chez l’un comme chez l’autre, le démon est pareillement repu, satisfait, tranquille pour son petit commerce. Ça va !

Nos Enchanteurs - 23 Mai Valérie Mischler à l’Essaïon

23 mai 2013, le métèque tire sa révérence..

Pour commencer son spectacle, c’est au bar des 5 parties du monde que Valérie Mischler nous a emmenés ce 23 juillet, pour retrouver Moustaki, qui lui avait conseillé cette chanson. Il l’avait invitée dans son spectacle en l’accompagnant à l’accordéon. Après Irène Lecarte, le bar était entre parenthèses.

RFI - Les quatre saisons de David McNeil, Nouvel album, Un lézard en septembre

Plus de 20 ans d’absence, c’est long. Les aînés se souviendront d’Hollywood, repris par Montand, les plus jeunes de ses chansons écrites pour les autres : Julien Clerc (Mélissa) ou Alain Souchon (J’veux du cuir), entre autres, qui ont traversé le temps. Avec Un lézard en septembre, son premier album studio depuis 1991, et dont la réalisation est signée Dominique Blanc-Francard, David McNeil effectue un retour discographique plus qu’attendu : magnifique.

28 mai

Froggy's Delight - Gérard Pierron Chansons en charentaises  (Le P'tit Chariot)  décembre 2013

L’universel, c’est le local moins les murs : Gérard Pierron pourrait reprendre à son compte ce credo, lui qui n’a pas son pareil pour s’approprier des auteurs rares et les rendre accessibles à tous, par la grâce d’une mélodie sans âge. Exemple parfait de cette réussite, Les Mangeux d’Terre, mise en musique du poète anarcho-rural Gaston Couté, devenu quasiment un tube : refrain tellement évident que dès la première écoute, on croit le connaître depuis toujours, comme s’il s’agissait d’une chanson ancestrale transmise de bouche à oreille, de père en fils… alors qu’elle ne date en réalité que de la fin des années 70. Magie de ces mélodies limpides et populaires que le compositeur paraît enfiler sans effort – évidemment, il ne faut pas s’y fier : la belle ouvrage aux finitions parfaites cache souvent un rude labeur d’artisan en coulisses…

Froggy's Delight - Gérard Pierron Interview  février-avril 2014

J’ai rencontré Gérard Pierron à plusieurs reprises dans le cadre d’un travail sur Allain Leprest, dont il a été (avec Romain Didier et Etienne Goupil) l’un des principaux compositeurs. De fil en aiguille, la conversation a pris des chemins de traverse et nous avons évoqué son nouvel album, Chansons en charentaises, sous-titré "Poésie et magie de la boule de fort".

Québec Info Musique - 31e Rendez-vous annuel pour la chanson à Tadoussac

C'est avec 15 scènes, 40 spectacles et 70 représentations que le Festival de la chanson de Tadoussac se tiendra du 12 au 15 juin prochains. De la chanson à texte au hip hop en passant par l'électro-funk, le country-folk, l'indie-pop, le rock'n'roll et même le rap et le trad, tous pourront savourer la chanson à leur goût!

Les Inrocks - Odezenne : “Je veux te baiser”, clip en exclu et interview

Al, Jaco et Merlin ont changé. Sous leurs vrais noms, Alix, Jacques et Mattia recomposent les lignes de leur projet Odezenne. Première étape avec la sortie de “Rien”, un nouvel ep dont ils livrent ici un excellent extrait en exclusivité. Interview bonus.

Culturebox - David McNeil, le parolier des stars revient avec "Un lézard en septembre"

Avec « Un lézard en septembre », David McNeil signe son grand retour à la chanson après vingt-trois ans d’absence. Elégant et discret (qui sait que son père est le peintre Chagall ?), l’homme est un des plus grands auteurs de la chanson française. A 68 ans, cet amoureux des mots revient avec un album de douze titres et des duos avec Alain Souchon et Robert Charlebois.

27 mai

Culturebox - Interview : Aurélie Cabrel "Un second album, c'est une libération !"

Après "Oserais-je ?" en 2011, Aurélie Cabrel revient avec un nouvel album, "A la même chaîne", dont elle a coécrit plusieurs chansons. Francis, son père, signe aussi trois titres. La jeune femme s’est libérée de la pression liée à cette figure paternelle et au statut de "fille de". Sa voix a gagné en assurance comme elle le montre sur le plateau de France 2, où elle interprète "Bref, s'aimer".

Nos Enchanteurs - Retour au bercail : Ah, tu Ferrat, tu Ferrat…

Une fois rendue à Nicolas Bacchus la co-paternité (sans PMA…) de ce titre affligeant, laissez moi vous conter, chers petits amis, la belle et lumineuse histoire de cette soirée d’ouverture du festival Aubercail, huitième du nom. Bon, je préfère vous prévenir tout de suite : ça commence comme dans un rêve.  Et ça se poursuit de même…Il était une fois… 

Nos Enchanteurs - Radio Crochet France Inter, les 6 en finale…

Le verdict est tombé le 24 mai, les 6 finalistes du Radio Crochet France Inter sont, par ordre alphabétique et les filles d’abord, Clou, Léopoldine, les garçons ensuite Arkadin, Blanchard, Julien Calot, MmMmMm. Si vous avez raté le début, le feuilleton de ce Radio Crochet est dans les archives de Nos Enchanteurs depuis les auditions des Trois Baudets en décembre 2013. En résumé, pour mon point de vue, c’est une bonne surprise avec la révélation de vrais talents d’ACI dont tous ne sont pas dans cette finale, et dont un des finalistes me laisse perplexe sur l’approche ACI telle qu’on la conçoit d’habitude.

26 mai

Si ça vous chante : CHANTEZ-VOUS FRANGLAIS Pauvre Villon, pauvre Verlaine…
La langue française a fait son temps
Paraît qu'on n’arrête pas l’progrès
Que pour être vedette à présent
Il vaut mieux chanter en anglais...
(Jean Ferrat, 1980)
Tout a vraiment débuté après la Libération, avec la découverte du « rêve américain ». Puis une certaine chanson – celle de la « vague yéyé » – a servi de cheval de Troie pour désarmer la génération suivante : pseudonymes aux consonances éloquentes (Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers, Frank Alamo, Sheila, etc.), adaptations massives de standards anglo-américains, vocables anglais se substituant insidieusement à leurs équivalents français... Pour être dans le coup, plus besoin d’être « dans le vent », on était « in »… et le tour était joué. Le ver était dans le fruit. Depuis, omniprésente dans les médias qui font l’opinion, la langue de Thatcher s’impose partout à celle de Molière, laquelle perd non seulement en influence internationale mais surtout s’appauvrit dans son pré carré (ou hexagonal si vous préférez). En France, on ne parle plus de défi, mais de challenge, pire : de battle ; pour faire de l’audience à la télé, après l’access prime time (voire le before), c’est The Voice, maintenant, qui a… voix au chapitre. Et c’est en anglais, souvent, que l’on entre désormais en chanson…

Si ça vous chante - CHANTEURS SACHANT CHANTER Les « Découvertes » au cœur… d’Alors Chante !
Cela fera cinq ans, l’été prochain, que Chorus a disparu. Mais chaque printemps à Montauban, l’affiche d’Alors… Chante ! continue de faire chorus en associant artistes émergents et confirmés de la plus belle eau, offrant ainsi « un panorama riche et singulier de la chanson » qui s’exprime dans la langue de Molière. Revue de détail, du lundi 26 au samedi 31 mai, d’une édition qui fêtera les vingt ans des Ogres de Barback : la vingt-neuvième d’un festival où l’on se sent comme en famille…  

Renan Luce - « Appelle Quand Tu Te Réveilles »

«Renaud va bien !» confie le chanteur Renan Luce

lundi, 21 avril 2014

L'actualité de la chanson française du 14 au 21 avril (mise à jour)

Les vidéos de Pâques : Miossec, Da Silva et Jeanne Cherhal

Le concert de la fin de semaine :  Jean-Jacques Boitard

L'album de la fin de semaine - Françoiz Breut : Une saison volée

Le clip de la fin de semaine : Marion Rouxin - Au détour

Le clip de la semaine : Miossec - On vient à peine de commencer

L'album de la semaine - Renan Luce : D'une tonne a un tout petit poids

Bien reçu, merci : Paris Jazz, le nouvel album de Georgette Lemaire

A la une

Télérama, Valérie Lehoux -Dirk Annegarn, Vélo Va

Même timbre profond, même poésie lunaire. Et surtout le même talent : le Néerlandais signe encore un grand disque, rempli de chansons majeures.

Est-ce ce timbre de tuba, qui vient nous chercher dans des profondeurs insoupçonnées pour nous ramener doucement à la surface ? Cette pointe d'accent des Pays-Bas, qui fait sonner sa voix comme un instrument mêlant la contre-basse et la trompette ? Cette diction gutturale et charnelle à la fois, qui roule les mots comme les cailloux au fond de la rivière, jusqu'à les polir même s'ils ne sont pas très bien élevés ? Est-ce plutôt sa poésie lunaire, qui se pare de naïveté pour dire le plus profond ? Sa joyeuse liberté, qui l'autorise à tordre la syntaxe ou à chanter des comptines a cappella ? La clarté de son regard d'humaniste sans illusion, un peu Brassens, un peu Douanier Rousseau ? Sans doute ne résoudra-t-on jamais l'énigme Annegarn, même si chacun de ces indices se trouve, une fois encore, dans ce nouvel album.

Télérama, Valérie Lehoux - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone.

21 avril

Radio Crochet de France Inter : Ils en reste 8...

MmMmM, Blanchard, L'Arthur, Léopoldine, Clou, Martin Rahin, Julien Calot, Arkadin.

Paris Match - "Ici-bas, ici même", Miossec, les peines perdues

Bientôt vingt ans de carrière pour le Brestois qui signe un disque doux et mélancolique. L’un de ses plus beaux.

Sur la pochette il a le visage dans l’eau, comme sortant d’une longue plongée en apnée. Les yeux fermés, Miossec a l’air paisible. Comme ces onze chansons qui forment « Ici-bas, ici même », neuvième album serein, bien moins politique que le précédent (« Chansons ordinaires », paru en 2011) mais bien plus émouvant. « L’idée est de ne pas tourner en rond », confirme l’intéressé depuis sa vigie brestoise. Cette fois Miossec a trempé sa plume dans sa vie, celle d’un homme de bientôt 50 ans confronté aux questions essentielles : le temps qui passe, l’amour qui s’en va, revient, les choix que l’on fait ou pas. «Ici bas, ici même» évoque les interrogations logiques d’un homme qui s’apprête à jouer la seconde mi-temps de sa vie.

Froggy's Delight - Frànçois & the Atlas Mountains Interview  (Paris)  mars 2014

Frànçois and the Atlas Mountains sort Piano Ombre. Le groupe continue sa route avec le label anglais Domino Records. C’est à l’adresse parisienne de ce dernier que nous rencontrons François Marry, au milieu d’une campagne de promotion menée tambour battant. Loin d’être étourdi par une presse élogieuse, il revient avec nous sur son parcours

Entre 1945 et 1968, dans l'euphorie de l'après-guerre, plus de 200 cabarets ouvrent à Paris : La Rose rouge, L'Ecluse, L'Echelle de Jacob, Le Cheval d'or, notamment. Saint-Germain-des-Prés devient le point de ralliement, et une nouvelle génération d'interprètes émerge. C'est sur ces petites scènes de minuit que débutent Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, Les Frères Jacques, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire, Aznavour, Gainsbourg, Ferrat ou encore Boby Lapointe. Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Henri Gougaud, Pierre Perret, Marie-Thérèse Orain, Francesca Solleville, Serge Lama, Anne Sylvestre et Paul Tourenne évoquent cette ère de créativité.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...
Ils défilent tous, ils sont tous là. Les plus grands (Gréco, Brel, Barbara, Ferré...), les oubliés (Christine Sèvres, Marie-Thérèse Orain...) et puis les autres. Cette fabuleuse génération d'artistes nés sur scène dans l'euphorie de l'après-guerre. Leur métier, ils l'apprennent dans de minuscules salles parisiennes enfumées, au public bruyant et enthousiaste. Elles ont pour nom L'Ecluse, Milord l'Arsouille, Le Tabou ou L'Echelle de Jacob. En un quart de siècle, il en fleurira plus de deux cents dans la capitale. De Saint-Germain-des-Prés au quartier de la Contrescarpe, Paris connaît alors des nuits prodigieuses où, le même soir à la même affiche, on peut voir débuter Brel, Ferrat, Aznavour et Francis Lemarque. Excusez du peu.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...
Ils défilent tous, ils sont tous là. Les plus grands (Gréco, Brel, Barbara, Ferré...), les oubliés (Christine Sèvres, Marie-Thérèse Orain...) et puis les autres. Cette fabuleuse génération d'artistes nés sur scène dans l'euphorie de l'après-guerre. Leur métier, ils l'apprennent dans de minuscules salles parisiennes enfumées, au public bruyant et enthousiaste. Elles ont pour nom L'Ecluse, Milord l'Arsouille, Le Tabou ou L'Echelle de Jacob. En un quart de siècle, il en fleurira plus de deux cents dans la capitale. De Saint-Germain-des-Prés au quartier de la Contrescarpe, Paris connaît alors des nuits prodigieuses où, le même soir à la même affiche, on peut voir débuter Brel, Ferrat, Aznavour et Francis Lemarque. Excusez du peu.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...
Ils défilent tous, ils sont tous là. Les plus grands (Gréco, Brel, Barbara, Ferré...), les oubliés (Christine Sèvres, Marie-Thérèse Orain...) et puis les autres. Cette fabuleuse génération d'artistes nés sur scène dans l'euphorie de l'après-guerre. Leur métier, ils l'apprennent dans de minuscules salles parisiennes enfumées, au public bruyant et enthousiaste. Elles ont pour nom L'Ecluse, Milord l'Arsouille, Le Tabou ou L'Echelle de Jacob. En un quart de siècle, il en fleurira plus de deux cents dans la capitale. De Saint-Germain-des-Prés au quartier de la Contrescarpe, Paris connaît alors des nuits prodigieuses où, le même soir à la même affiche, on peut voir débuter Brel, Ferrat, Aznavour et Francis Lemarque. Excusez du peu.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...

20 avril

Télérama - Il est minuit, Paris s'éveille

Entre 1945 et 1968, dans l'euphorie de l'après-guerre, plus de 200 cabarets ouvrent à Paris : La Rose rouge, L'Ecluse, L'Echelle de Jacob, Le Cheval d'or, notamment. Saint-Germain-des-Prés devient le point de ralliement, et une nouvelle génération d'interprètes émerge. C'est sur ces petites scènes de minuit que débutent Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, Les Frères Jacques, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire, Aznavour, Gainsbourg, Ferrat ou encore Boby Lapointe. Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Henri Gougaud, Pierre Perret, Marie-Thérèse Orain, Francesca Solleville, Serge Lama, Anne Sylvestre et Paul Tourenne évoquent cette ère de créativité.

A revoir en "replay" sur Arte+7, ce magnifique documentaire sur les cabarets de Paris entre 1945 et1968.

Télérama - Les Sonos Tonnent, le club chanson #96 : Dick Annegarn et Mustang

Artiste culte, Dick Annegarn fête cette année ses quarante ans de chanson... et sort l'un de ses plus beaux disques. Quant au groupe Mustang, il surprend avec “Ecran Total”, un nouvel album plus incisif que les précédents. Ils sont l'un et l'autre dans “les Sonos Tonnent”, avec Sophie Delassein du “Nouvel Obs”, Gilles Medioni de “l'Express”, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama”.

Télérama - Miossec : “Chanteur ? C'est un boulot de mégalo”

Entretien vidéo | Son dernier opus, “Ici-bas, ici même”, sort ce lundi 14 avril. A presque un demi-siècle et neuf albums au compteur, Christophe Miossec nous parle égo, vieillissement et excès.

Les Sonos Tonnent, le club chanson #96 : Dick Annegarn et Mustang

Musiques | Artiste culte, Dick Annegarn fête cette année ses quarante ans de chanson... et sort l'un de ses plus beaux disques. Quant au groupe Mustang, il surprend avec “Ecran Total”, un nouvel album plus incisif que les précédents. Ils sont l'un et l'autre dans “les Sonos Tonnent”, avec Sophie Delassein du “Nouvel Obs”, Gilles Medioni de “l'Express”, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama”.


En savoir plus sur http://www.telerama.fr/musique/les-sonos-tonnent-le-club-...

Télérama - Les multiples vies de Jean-Louis Aubert

Décadrage | Il y a eu Téléphone et les disques d'or, une carrière solo, un duo avec Barbara et désormais un album avec Michel Houellebecq, comme une improbable évidence.

Culturebox - 30 ans après "Yaka Dansé", Christian Fougeron donne "Rendez-vous où tu sais"

Christian Fougeron. Son nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant en 1987, cet Alsacien a signé l'un des plus gros succès de l'année avec son titre "Yaka Dansé". Presque trente ans après, l'artiste continue son bonhomme de chemin avec un nouveau spectacle musical, "Rendez-vous où tu sais".

Télérama - Serge Gainsbourg (4),frôler la mort, tirer sa révérence

Vu de l'extérieur, l'homme est un singe comme les autres – ou presque. Vu de l'extérieur, l'adulte est encore un enfant qui fait des vents des pets des poums et titicaca, à qui on promet panpan cucul et pamela popo. Vu de l'extérieur, la femme est sensuelle et sans suite (comme avant l'amour physique était sans issue), une éternelle poupée qui fait (ni oui ni non, qui fait tout court). En 1973, Serge Gainsbourg réchappe d'un infarctus. Il n'a que 45 tours au compteur. Est-ce qu'il s'est vu de l'extérieur, pas loin de passer de l'autre côté ? 

Télérama - Serge Gainsbourg (3), ici Londres et sa muse

Loin derrière, la période bleue, jazz enfumé, haussements de sourcils et « a » coiffés de circonflexes à l'aristo. Passé la transition de Confidentiel et Percussions. Oubliés les cheveux ras, quasi para. Bye les poupées d'Eurovision. Veste en velours et faux airs de hipster londonien. Souvenir du Raven d'Edgar Poe. Once upon a midnight dreary… Science consommée de l'anachronisme et du timing.

Télérama - Serge Gainsbourg (2), sur la plage abandonnée

Jacques et Serge marchent sur une plage. C'est encore l'hiver, un vent souffle, ils relèvent le col de leur manteau. « J'aime bien la Manche, dit Serge. C'est sinistre à souhait. Faire la Manche… – C'est la mer du Nord, dit Jacques. La Manche, c'est pour Don Quichotte. – On s'en balance, p'tit gars. Regarde plutôt là… – Quoi, là, le sable mouillé, les traces d'écume ? Et puis arrête de m'appeler p'tit gars. – T'es de 29, p'tit gars, j'y peux rien. Non, là (sa main fait un geste vague). – Les algues ? – Les goémons. – Quelle différence ? – Des dépôts d'algues… en paquets… des restes. (Serge murmure) Des fleurs arrachées, se mourant comme les noirs goémons… Tiens, faut que je note ça (il sort un calepin noir).

Télérama - Serge Gainsbourg (1), condamné à chanter

Costume étroit gris, couleur de son premier pseudo pour la Sacem (Julien Grix), pull noir comme les idées dont Marcel Aymé, pourtant pas le plus joyeux des drilles, s'était alarmé dans un texte reproduit au dos du 25 cm Du chant à la une ! (jeu de mots foireux, portrait sévère sur fond de papier journal passé au rouge). L'écrivain souhaitait au chanteur débutant « que la chance lui sourie autant qu'il le mérite et qu'elle mette dans ses chansons quelques taches de soleil »

Nos Enchanteurs - Cabarets-découvertes à l’Hôtel de Guînes d’Arras

Association Di dou da, Arras,

Ça et là, dans diverses villes de France, des associations d’amoureux de la chanson veulent faire découvrir ces artistes ignorés des médias qui proposent des spectacles de belle qualité. Par exemple, à Reims, il y a Reims-Oreille, à Chaumont, Chants de gouttière, à Toulouse Voix express et, à Arras, c’est Di dou da. Cette dernière organise six fois par an une soirée « cabaret-découverte » dans la salle Denise-Glaser (native d’Arras !) de 85 places d’un hôtel particulier, l’Hôtel de Guînes, restauré et dévolu par la municipalité à diverses activités culturelles.

Culturebox - "Les Indiens sont à l'Ouest" : Juliette chantée par des artistes en herbe

La scène pour tous. C'est le credo du CREA. Ce centre d'éveil artistique basé à Aulnay-sous-Bois forme les jeunes de 11 à 17 ans aux arts de la scène. Quelques uns d'entre eux sont actuellement en résidence dans le Pas-de-Calais pour préparer leur spectacle de rentrée, un opéra moderne signé Juliette.

RFI - Renan Luce, chemins de traverse, Nouvel album, D'une tonne à un tout petit poids

Pour son troisième album, D'une tonne à un tout petit poids, Renan Luce a cassé ses repères et s'est entouré notamment du talentueux Peter Von Poehl. Et Renan Luce a toujours cet art de savoir planter le décor, avec une plume preste, truculente et délicate.

19 avril

Nos Enchanteurs - Lisa Leblanc au Bataclan

Attention avis de tempête sur le Bataclan, la tornade Lisa Leblanc a convoqué les 36 légions du folk rock brut de western, elle l’annonce d’entrée, « j’suis pas une hell angel cowboy, mais accrochez-vous ! » Traduction approximative mais le sens global est là. Fine mouche elle ouvre le show avec une jolie ballade solo guitare, car la demoiselle est une excellente musicienne.

RTL - Miossec est l'invité du "Grand Studio RTL", samedi 19 avril

Le chanteur Miossec est l'invité du "Grand Studio RTL", samedi 19 avril, aux côtés de Yodelice.

Miossec vient sans doute de publier ce qui est considéré par la critique comme le plus bel album de sa carrière, Ici-bas, Ici même.

Nos Enchanteurs - Pierrick Vivares, la Chanson en campagne

Roquefeuil (Aude) vendredi 11 avril,

Pierrick Vivares est à l’orée de sa jeune carrière et de sa vie et pourtant quand vous le rencontrez, vous êtes étonné de sa maîtrise et de son regard sur la vie. Les enfants qui l’attendaient dans leur petite école l’avaient-ils pressenti ?

C'est déjà ça - Dominique A, le parfait du subjectif

Il est un auteur-chanteur unanimement salué. Il a déjà écrit deux livres, été le héros d'une BD. Dans "Tombé sous le charme", Dominique A compile aujourd'hui vingt ans de textes sur disques, livres ou films, récits de tournée et même regards sur ses albums. Il s'y révèle une nouvelle fois précis et puissant, dévoilant une passion et un talent pour la chronique que les fidèles soupçonnaient, les autres peut-être pas.

18 avril

RFI - Mustang, image brouillée, Nouvel album, Ecran total

Il est plus que jamais difficile de ranger Mustang dans une case. Écran total, le troisième album du trio clermontois avec ses textes corrosifs et son melting-pot mélodique ne déroge pas à la règle. Enfin le tremplin vers la notoriété ?

C'est déjà ça - Orange Orange, sanguin

Le groupe tourangeau tranche ses textes langoureux à coups de lames pop, jazz ou noisy. Vitaminé

Il arrive que des artistes prennent contact avec les modestes auteurs de ce blog via notre page facebook. Nous y accordons bien sûr de l'intérêt, mais pas toujours le temps pour en dire quelques mots.

Arrêtons-nous donc sur la copie d'Orange Orange, un groupe issu du foyer de créativité qu'est la ville de Tours. "On a produit ces chansons en tentant de concilier nos influences rock et surtout notre bagage littéraire et musical français", nous dit le chanteur, Achille Banovsky (un vrai nom de chanteur, ou on ne s'y connaît pas).

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Leny, ce héros

On ressent dans la voix de Leny Escudero quelque chose de calcaire qui remonte peut-être à ses jeunes années quand, pour gagner sa vie, ce fils de bûcheron espagnol arrivé en France à l'âge de sept ans, en 1939, était carreleur. Puis vint en 1962, à contre-courant de la vague yé-yé qui gonflait, le succès de jolies romances, tellement bien fichues qu'elles se sont installées dans le folklore de la chanson française: Pour une amourette, À Malypense et Ballade à Sylvie. Trois titres qui cachent - et c'est dommage !- une œuvre dense, guerrière parfois, mais profondément humaniste (immenses Vivre pour des idées, La Sainte-Farce, Le Cancre…), qui se singularise par la force de son écriture. L'éditeur Christian Pirot l'avait remarqué qui lui avait consacré en 2000 (vingt-sept ans après les éditions Seghers qui ne s'étaient pas trompées en l'inscrivant dans leur fameuse collection) deux volumes, L'Arbre de vie, 1 & 2, richement préfacés par François Pénigaut. À se procurer chez les bouquinistes.

17 avril

Culturebox - Emilie Simon : "Mes albums suivent ma vie"

Invitée sur le plateau des "Cinq dernières minutes" de France 2, Emilie Simon vient présenter" Mue", son tout dernier album avec lequel elle partira en tournée internationale. Ballade romantique et poétique, cette "Mue" est rafraîchissante.

C'est déjà ça - Jérémie Kisling et Imbert Imbert: deux manières d'avoir le blues

Voix souple et aérienne d'ange sur ballades souchonnesques pour l'un, embardées jazzy-acoustiques de dégoût révolté pour l'autre: Jérémie Kisling vendredi soir et Imbert Imbert samedi ont chacun livré un concert prenant.

Culturebox - Gérard Kawczynski, compositeur pour Julien Clerc ou Maxime Leforestier est mort

Le compositeur Gérard Kawczynskik est mort à l'âge de 67 ans, a annoncé la Sacem dans un communiqué. Il avait composé pour de nombreux artistes français comme France Gall, Michel Berger, Véronique Sanson, Julien Clerc ou Maxime Leforestier.

Nos Enchanteurs - Xavier Lacouture se met en quatre, en six, en dix

Xavier Lacouture, 10 avril 2014, Le Limonaire, Paris,

L’idée générale, à ce stade d’une carrière très riche de spectacles inventifs, drôles, en constante ébullition créative, c’était pour Xavier Lacouture de faire une grande soirée avec les chansons de ses huit albums, plus la centaine qu’il a écrites pour d’autres ou celles qui mûrissent dans son cellier. Avec treize ou quatorze musiciens pour mettre l’exacte couleur musicale sur chaque chanson. Et puis, finalement, il s’est ravisé. Et ces deux soirées au Limonaire ont permis aux heureux spectateurs internationaux, les USA étaient représentés, d’apprécier ce show de ouf à faire kiffer le ban et l’arrière ban des aficionados du spectacle vivant.

C'est déjà ça - Hollysiz, Shaka Ponk, Chapel Hill, frais frenchies

Zoom sur un bouquet d'artistes de chez nous qui assument la langue des BeatlesNe pas se fier au tubesque single "Come back to me". HollySiz n'est pas (juste) une jolie poupée calibrée pour passer en radio. L'intitulé de son disque, "My name is", est une manière bravache de s'assumer sous son nom de scène, quand Cécile Cassel, fille et frère de, aurait pu jouer sur son appartenance à une famille d'artiste. A la manière d'un Yodelice, avec tout de même moins de profondeur, elle assume une plongée dans une pop pleine de variations, volontiers dansante, mais qui peut se faire subtile et envoutante.

Culturebox - Christophe, en toute intimité, au théâtre Antoine

Quelques jours après la sortie fin mars de son nouvel album, "Intime", Christophe a entamé une tournée qui va le conduire sur les routes de France jusqu’à l’automne. C’est à Paris, au théâtre Antoine qu’il a donné son premier concert devant un public hypnotisé par cet artiste qui, à 68 ans, est toujours aussi avide de découvertes et toujours aussi libre dans sa manière d’appréhender la musique.

Nos Enchanteurs - Anniversaire de Francofans, le mieux 10 ans culturel

Yves Jamait, Nesles, Tony Melvil, soirée d’exception sur la scène de Canal 93 à Bobigny, salle qui accueille régulièrement, lors des apéros-Francofans, la fine fleur de la génération montante de la chanson qui a des choses à dire.
Il fallait bien cela pour fêter dignement 10 années d’activisme culturel au service de la chanson, 10 ans de découvertes et de rencontres, 10 ans de fidélité à une certaine idée de ce à quoi à droit un public exigeant,curieux, ouvert et attentif, ce public finalement que nous croisons régulièrement dans les salles ou plane l’esprit d’un mode d’expression qui préfère tirer les gens vers le haut.

C'est déjà ça - Léonid, coeur léger

Exfiltré de Sinsemilia, Fafa Daïan se pose avec Leonid au pied d'un arbre aux chansonnettes sautillantes et vagabondesBien loin du son festif de Sinsemilia où il a oeuvré pendant treize ans, Fafa Daïan laisse, sous le nom de Léonid, libre cours à son goût pour la langue française. Les arrangements légers et sautillants servent avant tout de cocon joyeux au jeu des sonorités qui s'entrechoquent ou se caressent. "J'ai un microphone devant la bouche" entame l'affaire dans une variation sur la voix qui cherche le bon accord.

Culturebox - "Je me souviens de tout", le best-of de Blankass pour ses 25 ans

Le groupe Blankass a sorti le 14 avril un premier double best-of "Je me souviens de tout". Une sélection de 27 titres, florilège de nouvelles et d'anciennes chansons pour fêter les 25 ans du groupe berrichon.

RFI - Arthur H et Nicolas Repac, Nouvel album, L'or d'Eros

Arthur H possède une voix sensuelle et grave. Il l’a mise à l’épreuve dans son nouvel album, L'Or d'Eros, pour conter des poèmes sexuels et faire vibrer les sens avec l’aide de ce compagnon de "libi-duo," le musicien jazz-electro, Nicolas Repac.

16 avril

Crapauds et rossignols - La nuit, c’est mieux le jour

Plusieurs lecteurs de Crapauds et Rossignols s’offusquent régulièrement, du côté des commentaires, du fait qu’il est quasiment impossible aujourd’hui d’entendre une chanson décente à des heures chrétiennes (les athées et les agnostiques nous pardonneront ce terme commode) sur une station radiophonique du service public.

Nos Enchanteurs - Alka, moderne chuchanteuse

Alors bien sûr, le timbre de voix est frappant et la donzelle n’échappera pas à la comparaison avec Isabelle Adjani, version chuchanteuse cornaquée par Gainsbourg en son temps… D’autant que le petit côté muse est renforcé encore par la figure tutélaire de Benjamin Biolay en moderne Pygmalion.

Crapauds et rossignols - Le mystère Midonet

Un soir de décembre 1990 à Paris, pendant « Chanson mode d’emploi », le festival organisé par le Centre de la chanson d’expression française (selon le premier état civil de l’association), Lisette Malidor avait invité Gratien Midonet. Le temps d’une petite dizaine de chansons, le chanteur inconnu et ses musiciens enchantèrent (au sens où l’on emploie ce verbe dans les contes de fées) le public. Comment dire ? On voyait le silence au-dessus des têtes des gens. Pourtant, une fois qu’il eut quitté la scène, Gratien Midonet retomba dans l’anonymat, mais pas dans l’oubli.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

Nos Enchanteurs - La passionnante trilogie du québécois Bori

La presse québécoise a longtemps titré « Le chanteur masqué » à propos d’Edgar Bori dont nul, jusqu’en 2009, ne connaissait les traits : durant quinze ans il a chanté masqué. Aucune pochette de disque, aucun livret n’a reproduit la tronche du monsieur, au moins jusque l’an passé. En lieu et place du visage de l’artiste, d’élégantes illustrations. Il n’y a que cette trilogie dont le troisième volet est sorti il y a quelques jours du coté de Montréal, qui imprime sur chaque volume son portrait en pied. Un mythe définitivement tombe.

RFI - Les Ogres de Barback ont encore faim, Nouvel album, Vous m'emmerdez !

Vingt ans d'existence, une tournée anniversaire et un nouvel album studio, Vous m'emmerdez !, à la fois féroce, tendre, éveillé et festif. Le quatuor familial, Les Ogres de Barback, ne manque décidément pas de ressources. Interview de Fred, chanteur et parolier principal d'une formation indépendante et attachante.

15 avril

C'est déjà ça - Renan Luce: "Je ne vois rien venir et j'aime bien"

Depuis quatre ans et le "Clan des Miros", il a beaucoup tourné. Seul avec ses musiciens. Puis "Seuls à trois" avec ses copains Alexis HK et Benoît Dorémus. Puis il a tourné en rond, cherchant l'inspiration, la vie qui donne les bons sujets. Et voilà "D'une tonne à un tout petit poids", dix chansons où l'on retrouve le délicat conteur, plume juste et voix joliment voilée. Modeste et très fort, le gars. Entretien.

La Voix du Nord - Renan Luce : «Je me suis résolu à ne plus m’arrêter d’écrire»

Quatre ans après « Le Clan des miros », Renan Luce a sorti lundi son troisième album intitulé « D’une tonne à un tout petit poids. » Plus serein, le chanteur s’est inspiré de tranches de vie pour aborder ses thèmes de prédilection : l’amour, l’amitié, les rencontres… Il sera en concert jeudi à Lille.

RTS.ch - Pour son retour, le Français Renan Luce se fait léger, léger

.... Le Français Renan Luce a pris tout le temps dont il avait besoin, cinq ans, pour revenir dans les bacs, avec "D'une tonne à un tout petit poids", troisième album sorti chez Universal.

Le gendre de Renaud (il a épousé sa fille Lolita Séchan en 2009, et a eu avec elle une petite fille en 2011) poursuit sa voie dans la chanson à texte, aux paroles simples et ciselées, aux mélodies claires porteuses d'images poétiques et naïves, au ton toujours très poli. Un peu trop même, parfois.

Pure Charts - Renan Luce en interview : "Ma musique, ce ne sera jamais du David Guetta"

Renan Luce est de retour avec l'album "D'une tonne à un tout petit poids", déjà disponible. L'artiste a répondu aux questions de Pure Charts à propos de son break, sa paternité, la politique, l'album de reprises de Renaud et même les télé-crochets.

France Info - Rencontre avec... Renan Luce : "il faut attendre d'avoir des choses à dire!"

Son premier album, Repenti, avait fait sensation en 2007, lui valant deux Victoires de la musique, et un vrai succès populaire, prolongé en 2009 par Le Clan des miros. Cinq ans plus tard, Renan Luce revient, régénéré, avec D'une tonne à un tout petit poids, album pop-folk pleine de petites histoires et d'imagination.

14 avril

C'est déjà ça - Miossec : premier titre et premier clip

Près de vingt ans après sa tonitruante arrivée avec "Boire", le nouvel album de Christophe Miossec "Ici-bas, ici-même" sort le 14 avril. En voici le premier extrait, "On vient à peine de commencer".

Réalisé avec Albin de la Simone et Jean-Baptiste Brunhes, l'album est annoncé dans la veine amère et lumineuse du tout premier, teinté d'une musicalité où l'on devrait retrouver la patte de l'Albin qui s'est chargé seul des cordes de la galette. "Ici-bas, ici-même" devrait trancher en tout cas avec le son très rock de "Chansons ordinaires", le précédent opus.

Ouest-France - Miossec parmi les grands de la chanson française. Brillant et accrocheur

Miossec a présenté au Quartz, à Brest, "Ici-bas, Ici-même". Disque ou live, il se pose en valeur sûre, avec beaucoup de classe.

Le Tout-Brest avait rendez-vous au Quartz, jeudi soir : Miossec y offrait la primeur de son neuvième album Ici-bas, ici-même. « Si vous n'aimez pas, tant pis, c'est trop tard », plaisantait l'artiste brestois. Habité par la tension de cette première, Miossec a pourtant emporté le public, dès le poétique On vient à peine de commencer et le rêveur Samedi soir au Vauban.

Le Figaro - Miossec : «Je n'ai jamais vécu le luxe de ce métier…»

Pour la première fois, le chanteur signe toutes les musiques d'Ici bas, ici même, production intimiste enregistrée chez lui en Bretagne.

Il fêtera ses 50 ans à la fin de l'année. Deux décennies après son premier album, Boire, le Brestois livre un de ses meilleurs disques, Ici bas, ici même, conçu à domicile. Apaisé, Miossec y abandonne le rock pour s'inscrire dans une tradition de belle chanson française.

Le Monde - Un « Contrôle Discal » bien senti

Cela ne doit pas lui arriver tous les jours, au chanteur Miossec, de tomber sur un journaliste de cette trempe qui lui dise qu’il y a dans ses chansons, dans sa manière de faire de la musique, comme un écho de J. J. Cale.

Pour illustrer ce parallèle, sa judicieuse connexion, le journaliste Rémy Kolpa Kopoul lui fait écouter Magnolia, un titre de l’album Naturally (1972), le premier du grand guitariste américain mort le 26 juillet 2013. Tout à coup, c’est évident, c’est vrai qu’il y a une forme de cousinage entre les deux musiciens, dans leur voix pas si grave mais pourtant toujours un peu lointaine.

Le Point - Miossec, "Ici-bas, ici même" et pour (encore) longtemps

Il est arrivé par la grâce d'un uppercut appelé "Boire", mais c'est avec un neuvième album tout en finesse et retenue qu'il fête ses 20 ans de carrière. Interview.

Ouest-France - En 4 concerts au Quartz. Miossec livre "Ici-bas Ici-même" aux Brestois

Pendant quatre soirs, au Quartz, il offre la primeur de " Ici-bas Ici-même", son nouvel album, à Brest, sa ville natale.

Pendant quatre soirs, au Quartz, Miossec offre la primeur de son neuvième album, Ici-bas, ici-même, au public brestois, accompagné de cinq musiciens : Hugo Cechosz (basse, contrebasse, guitare), Vincent David (guitare, claviers), Valentine Duteil (violoncelle, claviers, basse), Nathalie Réaux (chœurs, percussions, claviers), Florent Savigny (batterie, percussions, marimba). Une formation inédite, « qui va donner de l'espace » à son répertoire, ses anciennes chansons étant revues « à travers le prisme du nouveau disque ».

FranceTVinfo - Entretien avec Miossec : "écrire '20 ans' pour Johnny m'a apaisé"

Miossec publie lundi "Ici-bas, Ici même", un des plus beaux albums de sa carrière, clair et épuré, qu'il a enregistré dans sa maison du Finistère avec l'idée qu'on puisse "voir chaque instrument", dit-il à l'AFP.