Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 octobre 2017

"Les gens qui doutent" - Agnès Bihl/Anne Sylvestre

jeudi, 16 juin 2016

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 juin

Le clip de la semaine : Michèle Bernard, Je clique

L'album de la semaine : Imbert Imbert, Viande d'amour

A LA UNE : LES SONOS TONNENT

Les Sonos Tonnent #129 : bilan de la saison 2015-2016

Dernier numéro de la saison de notre club de critiques chanson : Valérie Lehoux, Sophie Delassein et Véronique Mortaigne reviennent sur les temps forts de l'année écoulée. Avec, bien sûr, les coups de cœur des auditeurs.

PHILIPPE MEYER

Sur Facebook, pour défendre La prochaine fois je vous le chanterai La prochaine fois je vous le chanterai...encore

Le Monde - Philippe Meyer va quitter France Inter

Après Stéphane Paoli et Pascale Clark, une autre figure s’apprête à quitter France Inter : il s’agit de Philippe Meyer, qui y présente, le samedi à midi, l’émission « La prochaine fois, je vous le chanterai », dédiée à la chanson française. « On me prie de quitter l’antenne de France Inter », a expliqué au Monde, lundi 6 juin, M. Meyer, qui présente cette émission depuis 2002.
 
 
Hier lundi, c’était la dernière des Ponctuelles chanson au Vingtième Théâtre, et en même temps, on a appris que Philippe Meyer était invité à choisir entre son émission sur France Culture, et son émission de chanson sur France Inter. La raison invoquée par la hiérarchie étant qu’un producteur ne peut avoir deux émissions à Radio France. C’est la ligne de Frédéric Schlesinger  qui avait liquidé Pollen et ses 4 h de chanson hebdo sans aucun remplacement.
 

On me prie de quitter l’antenne de France Inter. » Ça y est, après Isabelle Dhordain, après Serge Levaillant, ils ont fini par avoir la peau du dernier des dinosaures de la chanson, de ceux qui savent ce qu’elle est, ce qu’elle vaut, de ceux qui aimaient tant à la partager. Le dernier ilot de résistance « chanson » de France-Inter, le dernier espace non calibré existant encore disparaît avec lui : Philippe Meyer et son émission La prochaine fois, je vous le chanterai, dédiée à la chanson française, quittent la grille de cette radio de moins en moins publique, au sens du service rendu au public.

EMILY LOIZEAU

 
RFI - Emily Loizeau, la fabuleuse histoire de Mona, Nouvel album, Mona

Avec Mona, le disque tiré de son spectacle éponyme, joué en janvier dernier au 104 à paris, Emily Loizeau raconte l’histoire rocambolesque d’un bébé né vieux, à 73 ans. Autour de son héroïne punk, surréaliste, elle explore les univers psychiatriques, la déshumanisation, mais aussi, en filigrane, les dérives de notre société. Dans cette œuvre poétique, aquatique, aux sonorités d’algues folles, aux couleurs bleutées, Emily cherche la lumière, la respiration, la vie. Rencontre.

Télérama - Emily Loizeau, Mona

D'apparence, un disque doux, aux sonorités acoustiques belles et soignées. De plus près, il est parsemé d'épines, comme autant de poignards acérés. Les obsessions qui ne cessent de griffer la chanteuse, présentes en filigrane sur ses enregistrements précédents, occupent ici tout l'espace : le deuil, l'incompréhension, la vieillesse... Elles se font parabole : Mona, c'est l'histoire — entre autres — d'un bébé mal né, d'emblée trop vieux, incapable de trouver sa place dans le monde, et qui se voit aspiré vers le néant. Mona fut un spectacle avant de devenir un album ; nul doute que la scène, mieux que le studio, est à même de servir un tel propos.

C'est déjà ça - "Mona", fée comme Loizeau

Tirée de la pièce qu'elle a créée il y a un an, "Mona, le quatrième album d'Emily Loizeau, enchante deux histoires de famille

RENAUD

Le Figaro - Renaud lève le voile sur sa tournée et annonce un nouvel album

Malgré la pluie, plus d'un demi-milliers d'« Aminches » se sont déplacés jusqu'à Gérardmer dans les Vosges pour le voir. Il n'a pas chanté, s'est peu exprimé mais après dix ans loin des projecteurs, sa venue était un miracle pour ses fans. Face à tant d'amour, il a lâché quelques confidences.

SOAN

RFI - Soan, la victoire est au bout du métro ! Nouvel album, Retourné vivre

Avec son 4e album, Retourné vivre, Soan a voulu retrouver ses musiques d’avant La Nouvelle Star. Cet album est pour lui une véritable résurrection puisqu’il est effectivement "retourné vivre" à Narbonne plutôt que de "rester crever" à Paris. Un album généreux. Seize titres puissants et variés. Urgents. Et à aimer d’urgence.

AGNES BIHL

Nos Enchanteurs - Le cabaret électro-rétro d’Agnès Bihl

Ce sixième album de Bihl n’est pas précisément un disque « hors série » même s’il tranche singulièrement des précédents. C’est un spectacle dont voici pour l’heure la version discographique. Agnès Bihl y jette un œil dans le rétro. Pas que l’œil d’ailleurs, tout le corps s’y plonge, la dame n’ayant jamais fait les choses à moitié. À croire qu’elle va chercher loin les fondamentaux de son art, de son engagement.

CHRISTOPHE

Baptiste Vignol - Le Roi Christophe

Il faudrait pour rire un peu retrouver les vieux billets moqueurs écrits sur Christophe au fil des années quatre-vingt, après Succès fou (1983), quand il ne valait pas davantage qu'un Dave ou qu'un Lenorman aux yeux d'une critique déjà folle de Manset. Mais Joe Dassin la faisait bien marrer aussi... Toutes ces idoles à papa. Des ringards. Certains savaient pourtant, qui se passaient, sur la platine et sous le manteau, LES PARADIS PERDUS, LES MOTS BLEUS, SAMOURAI, aujourd'hui cultes: «Tiens, et goûte ça, c'est du bon.» 1996, une éclaircie: BEVILACQUA. Grandiose, immense, consacré par Bayon.

RED CARDELL

Nos Enchanteurs - La vie sourit à Red Cardell

Même si jamais Riou et Moal ne trempent leur inspiration dans la même partition, c’est bien le terme de celtic-rock qui qualifie encore et toujours Red Cardell. C’est simplement moins rock que sur de précédents opus, plus « chanson », très écrit, très mélodique. Enthousiasmant.

CHRISTOPHE MAE

RFI - Christophe Maé, l'attache-texte, Nouvel album, L'attrape-rêves

Il aura fallu attendre le quatrième album pour que Christophe Maé sorte de sa zone de confort. En adoptant une autre manière de travailler et en s'entourant de Paul Ecole pour la co-écriture des textes, le chanteur élargit sa palette. L'attrape-rêves marque aussi une incursion dans des rythmiques plus urbaines. Rencontre.

PASCAL BOUAZIZ

Nos Enchanteurs - Pascal Bouaziz : le bonheur en less

Toujours moins ! Telle semble être la ligne directrice de l’album chroniqué dans ces lignes. Normal quand l’œuvre en question s’intitule Haïkus, du nom de ces poèmes japonais qui érigent la concision et l’épure en but ultime. Plus étonnant quand on découvre que son auteur est Pascal Bouaziz, tête pensante du groupe de rock arty Mendelson, dont le dernier triple album viscéral comportait, entre autres, une chanson de 54 minutes ! Bonjour le contraste…

Télérama - Bouaziz, Haikus

Vingt ans à porter à bout de voix le collectif Mendelson pour une chapelle d'initiés peinant à s'élargir sont loin d'avoir épuisé Pascal Bouaziz. Six mois après le formidable raffut dépressif de Bruit Noir, le voici qui nous murmure des choses à l'oreille, comme si seules les guitares avaient le droit de réveiller les voisins. C'est que, entre-temps, il y a eu Passages (1) , recueil de poèmes très courts (haïkus, tout se tient) : la fin d'une liaison, l'ébauche d'une autre. Une nouvelle envie de vivre et de chanter. Aller moins dans le mur ou dans le dur, plus vers le doux.

OLDAN

Hexagone - Oldan, un nouvel album anar & chic

Après s’être fait l’apôtre du libertinage dans son précédent opus, dissimulé derrière un Serial K, ange noir, trouble et vénéneux, Oldan se mettrait -il à nu dans ce troisième album…

« Anar chic« , un qualificatif qui colle à merveille à cet épicurien magnifique. Anar comme son « roi de rien » ou son « bottle man » qui vit dans une bouteille, mais comme il le précise, ce n’est pas grave… Une gravité qui semble s’être dissipée au profit d’un désenchantement joyeux chez Oldan. Il se sent « léger au bord de la falaise« , homme simplement heureux. L’observateur volontiers critique et sarcastique de ses contemporains, s’est semble-t-il apaisé ; il aurait trouvé « un pays tranquille » en perçant « le plus grand mystère. » L’homme est heureux donc, mais si il se demande tout de même « pourquoi ne peut-on pas », tout recommencer. Une ritournelle bucolique au rythme primesautier qui n’est pas sans rappeler le « bal des oiseaux » de Thomas Fersen de part sa joie communicative.

ARMELLE ITA

Nos Enchanteurs - Les grandes mothers et Armelle Ita trio : la vie en jaune safran

La blonde Armelle Ita cache sous sa juvénile apparence une voix de chanteuse de jazz dont elle use comme d’un instrument à part entière, agrémentée de  jeux vocaux, beat et scat, aidée des chœurs de ses deux musiciens. Elle utilise aussi une clarinette basse, et un sampler qui lui permet de créer en direct des boucles musicales qui se mêlent aux instruments avec une étourdissante créativité sonore.

HIGELIN

C'est déjà ça - Le nouvel Higelin pour le 7 octobre

Plusieurs fois retardée, la sortie du vingtième album de l'autre fou chantant est arrêtée. L'artiste livre en avant-goût, deux chansons à l'écoute "L'emploi du temps", morceau de bravoure de plus de huit minutes où l'artiste parle, digresse et divague autour du sablier, sur un free-jazz métallique. "Elle est si touchante", ballade dédiée à sa fille (et chanteuse) Izïa.

MIOSSEC

RFI - Miossec, toujours en mouvement, Nouvel album, Mammifères

Alors qu'on peine encore à se remettre de la majesté des chansons de son précédent album Ici bas, ici même, Miossec ne s'est accordé aucun répit. Le voilà déjà de retour aux affaires avec Mammifères, un disque instinctif, au propos existentiel et qui fait la part belle à l'accordéon. A nouveau, une éclatante réussite.

CABARET DERET

Hexagone - Cabaret Deret, la fronde de l’éternelle jeunesse

.... Quelle fraicheur chez ce bonhomme, chez cet homme libre qui chante la liberté (« On veut des piaules pour s’aimer ou bien s’aimer dans la nature » sur La dernière manif) ! L’écriture est claire, précise, élégante. Drôle sans jamais faire de concession, finement. Semblant toujours proposer et oser le divertissement plutôt que d’assommer avec des slogans. C’est réjouissant. Ce lundi-là – comme aurait dit Delpech – je suis arrivé en quadra fatigué au Forum, je suis reparti avec la pêche d’un gosse de 94 ans ! Merci Messire Florent !

EGO SYSTEM

Nos Enchanteurs - Les voix aériennes d’Ego System

Le CD ffet inhabituel dans la production française, puisque les Ego Sytem sont un groupe de jazz vocal n’ayant que faire des instruments de musique. Chez ces gens-là, Monsieur, on n’a besoin de personne, ni en Harley Davidson, ni pour s’accompagner. Quand on est six de cette trempe à mettre la main à la pâte (trois femmes – alto, soprano et mezzo – et trois hommes – baryton, basse et ténor), qu’on maîtrise comme ils le font tous les secrets des harmonies et vocalises, pourquoi diable voudriez-vous vous faire assister de l’un ou l’autre musicien ?

vendredi, 10 juin 2016

Le clip de la fin de semaine : Agnès Bihl - Fille d'ouvriers (Jouy / Goublier)

samedi, 12 septembre 2015

L'actualité de la chanson française du 7 au 13 septembre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine - Cali : Concert à Perpignan 23/11/13

Le clip de la fin de semaine : Alexander Faem - Dravidana

Le clip de la semaine : Bernard Lavilliers - L'Exilé

Les vidéos du jour :  La fin de semaine, dès vendredi avec Gauvain Sers et Jean-Philippe Vauthier/JePH

A la une

Hexagone - En septembre, à Lyon, en chansons

.... Mais pour débuter véritablement cette chronique je suis heureux de pouvoir annoncer à ceux qui ne le savent pas encore que la scène locale a reçu le renfort d’un nouveau lyonnais en la personne du très célèbre « libertin libertaire » Nicolas Bacchus. On aura sûrement l’occasion de parler directement avec lui de son arrivée à Lyon pour Hexagone. En tout cas le lundi 14 il sera là, sur scène, pour une première rencontre avec son public et pour tous ceux qui ne le connaissent pas encore, à l’espace Gerson, un café-théâtre de Saint Paul dans le Vieux Lyon, qui accueille surtout les meilleurs humoristes. Mais Nicolas n’est-il, à sa manière, un humoriste qui chante, « toujours gay, toujours politiquement incorrect, toujours tendre et cassant » comme on le présente parfois !

Hexagone - Jean-Philippe Vauthier, non JePh t’es pas tout seul !

Il y en a un autre qui faisait sa rentrée sur une terre inconnue en ce premier mercredi de septembre. C’est Jean-Philippe Vauthier. Leader et moteur du groupe Tournée Générale qui fête cette année ses 10 ans d’existence, moitié également du duo Rouge-gorge qu’il compose avec son frère Maxime. Grosse pression car Jean-Philippe devient JePh. Un artiste tout seul qui se lance dans l’expérience de chanteur en solo donc. Ça commençait ce mercredi, c’était au Connétable, rue des Archives à Paname et ça va se jouer jusqu’à fin décembre, tous les mercredis. Nous autres, on assistait donc à la première officielle en solo de ce gaillard qui a déjà arpenté tant de scènes. Eh, je t’assure Hexagonaute, il avait un peu les chocottes le Jean-Phi ! Remarque c’est normal, en plus c’était blindé pour cette première !

Hexagone - Gauvain, dans la maison un grand Sers

La gavroche vissée sur le crâne et taillant la discute au bar des Trois Baudets qu’il était Gauvain Sers lorsque je suis arrivé !

Je me suis assis, de dos, et sa voix devisant avec quelques amis de même accoudés au zinc me rappelait tantôt Wladimir Anselme, tantôt le renard avant sa mue excessive. Plutôt période 75, si tu vois ce que je veux dire.

12 septembre

L'Humanité - Manu Chao : « Personne ne quitte son pays le sourire aux lèvres »

Le chanteur globe-trotteur va donner un concert événement, samedi, sur la grande scène. Un show festif et conscient pour lequel il nous a accordé un entretien exclusif où il parle de la Grèce, des Indignés, des migrants, de son combat contre le géant de l’agrochimie Monsanto et de la Fête.

L'Humanité - Cyril Mokaiesh chante ses "Naufragés", dimanche, à la Fête de l'Humanité

l'album "Naufragés" est enfin disponible. C'est un voyage qui m'a marqué d'empreintes majestueuses, celles de dix poètes des temps modernes que la modernité n'a pas choyés. Cyril Mokaiesh se produira sur la scène Jazz de La Fête de l'Humanité, dimanche à 17 h.

Le JDD - Le festival Alors… chante! de Montauban entre en résistance

Privé de ses subventions municipales, le festival de Montauban se réinvente à Castelsarrasin avec le soutien, entre autres, de Zaz, Cabrel, Sanseverino ou Pierre Perret.

Culturebox - La splendide ode musicale de John Greaves à Verlaine

John Greaves, musicien et compositeur gallois installé à Paris, a écrit une somptueuse suite musicale, "Verlaine gisant", teintée de rock, de chanson française et de jazz autour d'un recueil de textes d'Emmanuel Tugny. Il s'est entouré de formidables musiciens, à commencer par les chanteurs Élise Caron, Jeanne Added et Thomas de Pourquery. En concert samedi à Jazz à la Villette. Rencontre.

C'est déjà ça - Témé Tan: "J'essaie de chanter comme je parle"

Ses musiciens ont leurs racines au Brésil, au Japon et en Afrique. Lui est Belge mais a grandi au Congo. Témé Tan sert quatre continents sur un plateau, ce vendredi au Coconut Music Festival, à Saintes

11 septembre

Hexagone - Quel beau mois de septembre du côté de Toulouse

Whaouh ! La programmation de mes salles habituelles pour la rentrée et jusqu’à fin décembre se révèle assez exceptionnelle ! Je vais donc te proposer une sélection par mois, triée par lieu (c’est pas un agenda : à toi de faire ton programme !). En effet beau temps sur la chanson pour la rentrée en septembre du côté de Toulouse. Tu vas y voir quelques-uns des « chouchous » nationaux d’Hexagone comme La Demoiselle Inconnue et Jérémie Bossone ou locaux comme Les Fils de ta mère, Chouf, Manu Galure, et des découvertes régionales comme Lucien La Movaiz Graine et Les Coloriés.

Hexagone - Septembre au Limonaire

Le Limonaire, à Paname, toi qui te goinfres ici de chansons à foison, forcément tu connais ! On t’en parle régulièrement, on y va de temps à autre itou, en fonction de nos plannings de ministres chargés comme un polac un soir de mariage. Mais tu dois savoir puisque tu le sais certainement qu’au Limo, il est difficile de prendre la prog à défaut. En plus, t’y bouffes bien, même très bien. Ça fait près de 15 ans que je ne me lasse pas de la terrine au foie en entrée. Un délice. Mais en fait, je voulais te parler surtout des concerts que tu vas pouvoir y voir en septembre.

Nos Enchanteurs - Népal en-chanteur[S], une armée des airs contre l’oubli

4 septembre 2015, groupe Jazzelas, duo Soham, Catherine Mayoly, Jules Nectar, Paamath. Hall de Paris, Moissac. Soirée de soutien à la création d’un orphelinat au Népal, organisée par l’association « Les Enfants du Toit du Monde », « Connais-tu l’armée des airs, plus belle armée de cette terre / Pas une goutte de sang versée, juste des notes à la volée ? »

Ces mots en exergue sont de Julien Malherbe, autrement dit Lucien la Movaiz Graine, dont le solo est l’objet de notre dernière publication. Délicieuse coïncidence qui nous offre de citer un auteur militant de la Chanson !

Paris Normandie - Le Rouennais Allain Leprest inspire un projet musical : « Les naufragés » de la chanson française

Allain Leprest, Bernard Dimey, Philippe Léotard ou Mano Solo... Ils ont écrit certains des plus beaux textes de la chanson française mais sont passés à côté du très grand public. Cyril Mokaiesh rend hommage à ces «Naufragés» dans un élégant album-livre à paraître vendredi 11 septembre.

France Info, Bertrand Dicale - La chanson du migrant

Tandis que la crise humanitaire et politique se poursuit, écoutons la manière dont la chanson évoque le sort de tous ceux qui quittent leur pays pour toujours.

Rester, partir, sauver sa peau, risquer sa vie, espérer, c’est toute l’histoire de centaines de milliers de désespérés au cœur de la terrible crise des migrants. La chanson ne parle pas de chiffres, ne parle pas toujours de grands principes, elle observe chacun de ces migrants, un à un. Elle cherche à comprendre pourquoi et comment on part, cherche à mesurer les dangers autant que les espoirs, que le départ soit une émigration, une expatriation, une fuite, un exil…

France Info - La mélancolique chanson de l'exil

Avoir quitté son pays inspire des couplets bouleversants, mais aussi s'être trouvé une nouvelle terre où vivre en paix...

Depuis le psaume 137 qui raconte comment les Hébreux déportés à Babylone peinent à chanter les cantiques du pays qu’ils ont quitté, la culture occidentale se penche très souvent sur les souffrances et les nostalgies de l’exilé. Et notre chanson s’intéresse aussi aux sentiments de l’immigré sur le sol de France.

10 septembre

RFI - Alexis HK converse avec Brassens Georges et moi, son nouveau spectacle

Certainement pas pornographe du phonographe, mais polisson de la chanson française, assurément. Cette année, Alexis HK sera sur les routes de France avec Georges et moi, un spectacle drôle et plein de poésie dans lequel il revisite Brassens. Une fois de plus, ceux qui voyaient en Georges Brassens un monolithe en auront pour leur frais.

Ouest France - Portrait. Chanteur et chef d'entreprise, la double vie de Dominique

La première coopérative d'activités et d'emploi créée par Dominique Babilotte va fêter ses dix ans. Cet entrepreneur aux valeurs sociales se transforme, le week-end, en chanteur engagé.
 
 
Un "vrai-faux" concert de Téléphone, une reformation actée pour Louise Attaque, une inspiration renouvelée pour Renaud et un nouveau disque pour Michel Polnareff. Des revenants attendus de longue date font l'actualité musicale en cette rentrée.
 

La belle Lue est revenue. Pas la grande Lulu, juste la Lue. Elle n’était pas partie bien loin puisqu’elle tourne beaucoup avec les Cancoillotte Girls.

Cette fois, c’est en solo qu’elle revient avec un album, un clip tourné par François Royet, un grand concert ce samedi à Pontarlier. Et puis tout son univers qu’elle a joliment mis en scène dans son album avec un graphisme très doux, une carte qui ressemble presque à un faire-part, un véritable jeu de cartes intuitives qu’elle a conçues elle-même. « J’adore ça, on tire une carte au hasard et elle éclaire notre journée, ça peut être un conseil, une maxime. Je l’ai un peu personnalisé ».

Hexagone - Gauvain, dans la maison un grand Sers

La gavroche vissée sur le crâne et taillant la discute au bar des Trois Baudets qu’il était Gauvain Sers lorsque je suis arrivé !

Je me suis assis, de dos, et sa voix devisant avec quelques amis de même accoudés au zinc me rappelait tantôt Wladimir Anselme, tantôt le renard avant sa mue excessive. Plutôt période 75, si tu vois ce que je veux dire.

Le rencard aux Trois Baudets, pour ce 1er octobre, je l’avais pris il y a un moment s’il t’en souvient. J’avais dit, dans ces colonnes, rapidement, tout le bien que ce creusois m’inspirait et m’étais promis de l’aller voir défendre ses ritournelles sur scène. Voir ce que elles et lui avaient dans le bide. Parce que un chanteur c’est comme une chanteuse, c’est quand même sur scène que ça se juge vraiment.

9 septembre

C'est déjà ça - Rimes féminines et drôles de dames

Anne Sylvestre et Agnès Bihl partagent leurs répertoires luxuriants, soutenues par les pianos virevoltants de Dorothée Daniel et Nathalie Miravette: un "Carré de dames" savoureux et royal où la soeur Anne domine

Hexagone - Quel beau mois de septembre du côté de Toulouse

Whaouh ! La programmation de mes salles habituelles pour la rentrée et jusqu’à fin décembre se révèle assez exceptionnelle ! Je vais donc te proposer une sélection par mois, triée par lieu (c’est pas un agenda : à toi de faire ton programme !). En effet beau temps sur la chanson pour la rentrée en septembre du côté de Toulouse. Tu vas y voir quelques-uns des « chouchous » nationaux d’Hexagone comme La Demoiselle Inconnue et Jérémie Bossone ou locaux comme Les Fils de ta mère, Chouf, Manu Galure, et des découvertes régionales comme Lucien La Movaiz Graine et Les Coloriés.

Hexagone - Septembre au Limonaire

Le Limonaire, à Paname, toi qui te goinfres ici de chansons à foison, forcément tu connais ! On t’en parle régulièrement, on y va de temps à autre itou, en fonction de nos plannings de ministres chargés comme un polac un soir de mariage. Mais tu dois savoir puisque tu le sais certainement qu’au Limo, il est difficile de prendre la prog à défaut. En plus, t’y bouffes bien, même très bien. Ça fait près de 15 ans que je ne me lasse pas de la terrine au foie en entrée. Un délice. Mais en fait, je voulais te parler surtout des concerts que tu vas pouvoir y voir en septembre.

Nos Enchanteurs - Lucien la Movaiz Graine, l’émotion à foison

6 septembre 2015, Julien Malherbe, solo « Heureu- sement », accordéon, guitare. Mise en scène Guillaume Renault. Café culturel Chez ta mère (Toulouse),

La veille « Chez ta Mère » s’est rempli pour le quartet dont on peut apprécier la forte originalité dans un mini-album, Blablabla… Le public n’a pas vraiment compris qu’il lui fallait  absolument revenir car la surprise est de taille ! Oui, le solo de Julien – Lucien (allez savoir où se dresse la frontière entre réalité et fiction ?) est de nature à provoquer un flot de sensations, d’émotions que l’on voudrait savoir traduire en mots. Essayons !

8 septembre

L'Obs - Cyril Mokaiesh chante le panthéon des maudits

Qui les écoute parfois ? Qui les connaît seulement ? En reprenant leurs chansons, Cyril Mokaiesh rend hommage à ces "Naufragés" que furent Bernard Dimey, Philippe Léotard, Vladimir Vissotski, Stephan Reggiani, Mano Solo, Daniel Darc ou Allain Leprest. Des astres éteints, des êtres cabossés, qu’on dirait maudits, destinés à chanter dans la pénombre. Tôt disparus, pour la plupart.

Culturebox - A l'Alhambra, les Swinging Poules se dandinent en musique

Trois cocottes moqueuses et sentimentales revisitent à trois voix des classiques de la chanson française et des airs inconnus. Une atmosphère rétro et cabaret autour d'un thème qui n'a pas fini de faire glousser : la femme. Jusqu'au 10 décembre à l'Alhambra, à Paris

7 septembre

M le magazine du Monde | Renaud et Thierry Séchan : désamour fraternel

Renaud, 63 ans, a annoncé la sortie d'un dix-septième album très attendu. Son frère aîné, Thierry Séchan, 65 ans, multiplie les sorties sur la vie privée et l'état de santé du chanteur, qui a manifesté son agacement.

vendredi, 28 novembre 2014

Hexagone : Agnès Bihl - Pleure pas Casanova

Agnès Bihl interprète "Pleure pas Casanova" en concert au Forum Léo Ferré, à Ivry sur Seine, le 17 novembre 2014. Au piano, Dorothée Daniel

dimanche, 23 novembre 2014

Hexagone : Agnès Bihl - Le baiser de la concierge

Agnès Bihl interprète "Le baiser de la concierge" en concert au Forum Léo Ferré, à Ivry sur Seine, le 17 novembre 2014. Au piano, Dorothée Daniel.

samedi, 22 novembre 2014

Hexagone - Agnès Bihl - L'enceinte vierge

Agnès Bihl interprète "L'enceinte vierge" en concert au Forum Léo Ferré, à Ivry sur Seine, le 17 novembre 2014. Au piano, Dorothée Daniel

vendredi, 21 novembre 2014

Hexagone : Agnès Bihl - 13 ans

Agnès Bihl interprète "13 ans" en concert au Forum Léo Ferré, à Ivry sur Seine, le 17 novembre 2014. Au piano, Dorothée Daniel.

samedi, 31 mai 2014

L'actualité de la chanson française du 26 mai au 1er juin (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine : Cyril Mokaiesh, Paris Combo et Renan Luce

Le concert de la fin de semaine : Marie Laforêt - Voyages au long cours (1966-1973)

Le clip de la fin de semaine : Matthieu Malon - "28.2.2013"

L'album de la fin de semaine - Matthieu Malon : Peut-être un jour

L'album de la semaine - Marie Laforet : Ses grands succès

Le clip de la semaine : La manif d'Agnès Bihl
___________________________________________________________

Bien reçu.... merci

- Polarities de Tristan Nihouarn

- l'album des Lupins

- Le Soldat Rose en concert au Trianon
___________________________________________________________

A la une

C'est déjà ça - Christian Olivier, en chanson dans le texte

Pour Alors chante!, l'auteur-chanteur des Têtes raides a créé "Chut!", lecture de grands ou petits textes de la chanson. Dans l'auguste cadre du musée Ingres, le voyage est inégal mais passionnant, du "Plat pays"... à "Daddy cool"

C'est déjà ça - Festival de Montauban (4): des fourmis dans les mains, dans les pieds et dans les guitares

Journée plutôt diversement vitaminée hier, des cordes de Juprelle à celle du guitariste d'Higelin, des Fourmis dans les mains à celles des épatants Florent Marchet, Gaëtan Roussel ou encore le jeune Québécois Peter Peter

C'est déjà ça - Festival de Montauban (3): deux belles découvertes et des cadors qui assurent... ou pas

La demoiselle inconnue et Lior Shoov ont emballé hier après-midi le public des Découvertes. Au théâtre, Fersen en solo et parfois en roue libre ravissait les fidèles. A Eurythmie, Jeanne Cherhal partait dans tous les sens et Renan Luce se transformait en Monsieur plus.

C'est déjà ça - Festival de Montauban (2): souvenirs et retrouvailles

Un an après le prix des Découvertes, quinze ans après leur séparation, vingt ans après leurs débuts: le retour de Strange enquête, des Innocents (photo) et des Ogres de Barback a marqué ce mercredi d'Alors chante!

C'est déjà ça - Festival de Montauban 2014 (1): Aldebert, adorable sale gosse

Alors chante!, c'est parti: première vraie journée avec les épatants Enfantillages de Guillaume Aldebert, la folk revenante de Bensé et les ondes (trop) positives de Zaz

C'est déjà ça - "Alors chante!" 2014: un menu repensé avec toujours plus de découvertes

Pour sa 29e édition, Alors chante! garde ses fondamentaux (panorama de la création francophone et promotion des jeunes artistes) mais revoit sa programmation, densifiant les soirées sur la grande scène, mais aussi le menu des découvertes: près d'une trentaine en quatre jours! D'Eskelina à Fauve, d'Auden aux Innocents, de Pendentif à Fersen: Montauban est une sacrée belle ville cette semaine

29, 30, 31 mai et 1er juin

Les Lupins : Le premier album sortira le 2 juin

La véritable identité de ces individus reste trouble mais le témoignage des anciens nous rapporte que Les Lupins étaient des loups-garous vivant en Berry, terre des sorciers. Leur résurrection a commencé en 1999 lorsqu'une improbable bande de musiciens s'est fait les dents pour dispenser son Rock Acoustique Berrichon partout en France et ailleurs...

C'est déjà ça - Prisca, le fer est pavé de bonnes intentions

Avec "Tas de ferraille", Prisca met une dérouillée à l'exploitation des hommes par les hommes, et clame son humanité sous les cicatrices

Nos Enchanteurs - Flo Zink, la joie d’une femme qui chante

Festiv’Art, concert privé à Varilhes (Ariège),

Ce soir Flo Zink a quitté Belleville, Ménilmontant, pour descendre en Ariège. Elle rejoint Festiv’Art, association qu’elle a connue en 2011, au stage d’écriture Plum’Art.

Nos Enchanteurs - Claire Gimatt quartet, les promesses d’une grande

23 mai 2014, salle de la fontaine à Préserville (Haute-Garonne),

Double première pour ce concert : première de ce quartet en résidence depuis mardi dans cette salle élégante, toute pimpante dans la plaine du Lauragais à 20 minutes seulement de Toulouse, et qui fait de cette soirée sa première soirée culturelle…

Nos Enchanteurs - Philine, tranches d’envie

A l’image de la kaléïdoscopique illustration de pochette, les chansons de cette jeune ACI bruxelloise ouvrent tout grand les portes à de bien belles émotions musicales.

Passant avec élégance d’une Valse industrielle à un Dialogue intime dans un jardin à la Renoir, cette chanteuse d’outre-Quiévrain égrène les petites images d’un quotidien intime avec un petit côté Souchon au féminin pas désagréable du tout.

Nos Enchanteurs - Alain Nitchaeff fait le malin

« Trafic d’âmes », Alain Nitchaeff, 25 mai 2014, L’Esprit frappeur à Lutry,

 « Un jour le diable est descendu sur terre… Il a tout vu le diable, il a tout entendu… » Avec Brel, ça tenait en une chanson ; avec Nitchaeff, c’est un spectacle en entier tant il est vrai que le monde a empiré, la note s’est dégradée. Chez l’un comme chez l’autre, le démon est pareillement repu, satisfait, tranquille pour son petit commerce. Ça va !

Nos Enchanteurs - 23 Mai Valérie Mischler à l’Essaïon

23 mai 2013, le métèque tire sa révérence..

Pour commencer son spectacle, c’est au bar des 5 parties du monde que Valérie Mischler nous a emmenés ce 23 juillet, pour retrouver Moustaki, qui lui avait conseillé cette chanson. Il l’avait invitée dans son spectacle en l’accompagnant à l’accordéon. Après Irène Lecarte, le bar était entre parenthèses.

RFI - Les quatre saisons de David McNeil, Nouvel album, Un lézard en septembre

Plus de 20 ans d’absence, c’est long. Les aînés se souviendront d’Hollywood, repris par Montand, les plus jeunes de ses chansons écrites pour les autres : Julien Clerc (Mélissa) ou Alain Souchon (J’veux du cuir), entre autres, qui ont traversé le temps. Avec Un lézard en septembre, son premier album studio depuis 1991, et dont la réalisation est signée Dominique Blanc-Francard, David McNeil effectue un retour discographique plus qu’attendu : magnifique.

28 mai

Froggy's Delight - Gérard Pierron Chansons en charentaises  (Le P'tit Chariot)  décembre 2013

L’universel, c’est le local moins les murs : Gérard Pierron pourrait reprendre à son compte ce credo, lui qui n’a pas son pareil pour s’approprier des auteurs rares et les rendre accessibles à tous, par la grâce d’une mélodie sans âge. Exemple parfait de cette réussite, Les Mangeux d’Terre, mise en musique du poète anarcho-rural Gaston Couté, devenu quasiment un tube : refrain tellement évident que dès la première écoute, on croit le connaître depuis toujours, comme s’il s’agissait d’une chanson ancestrale transmise de bouche à oreille, de père en fils… alors qu’elle ne date en réalité que de la fin des années 70. Magie de ces mélodies limpides et populaires que le compositeur paraît enfiler sans effort – évidemment, il ne faut pas s’y fier : la belle ouvrage aux finitions parfaites cache souvent un rude labeur d’artisan en coulisses…

Froggy's Delight - Gérard Pierron Interview  février-avril 2014

J’ai rencontré Gérard Pierron à plusieurs reprises dans le cadre d’un travail sur Allain Leprest, dont il a été (avec Romain Didier et Etienne Goupil) l’un des principaux compositeurs. De fil en aiguille, la conversation a pris des chemins de traverse et nous avons évoqué son nouvel album, Chansons en charentaises, sous-titré "Poésie et magie de la boule de fort".

Québec Info Musique - 31e Rendez-vous annuel pour la chanson à Tadoussac

C'est avec 15 scènes, 40 spectacles et 70 représentations que le Festival de la chanson de Tadoussac se tiendra du 12 au 15 juin prochains. De la chanson à texte au hip hop en passant par l'électro-funk, le country-folk, l'indie-pop, le rock'n'roll et même le rap et le trad, tous pourront savourer la chanson à leur goût!

Les Inrocks - Odezenne : “Je veux te baiser”, clip en exclu et interview

Al, Jaco et Merlin ont changé. Sous leurs vrais noms, Alix, Jacques et Mattia recomposent les lignes de leur projet Odezenne. Première étape avec la sortie de “Rien”, un nouvel ep dont ils livrent ici un excellent extrait en exclusivité. Interview bonus.

Culturebox - David McNeil, le parolier des stars revient avec "Un lézard en septembre"

Avec « Un lézard en septembre », David McNeil signe son grand retour à la chanson après vingt-trois ans d’absence. Elégant et discret (qui sait que son père est le peintre Chagall ?), l’homme est un des plus grands auteurs de la chanson française. A 68 ans, cet amoureux des mots revient avec un album de douze titres et des duos avec Alain Souchon et Robert Charlebois.

27 mai

Culturebox - Interview : Aurélie Cabrel "Un second album, c'est une libération !"

Après "Oserais-je ?" en 2011, Aurélie Cabrel revient avec un nouvel album, "A la même chaîne", dont elle a coécrit plusieurs chansons. Francis, son père, signe aussi trois titres. La jeune femme s’est libérée de la pression liée à cette figure paternelle et au statut de "fille de". Sa voix a gagné en assurance comme elle le montre sur le plateau de France 2, où elle interprète "Bref, s'aimer".

Nos Enchanteurs - Retour au bercail : Ah, tu Ferrat, tu Ferrat…

Une fois rendue à Nicolas Bacchus la co-paternité (sans PMA…) de ce titre affligeant, laissez moi vous conter, chers petits amis, la belle et lumineuse histoire de cette soirée d’ouverture du festival Aubercail, huitième du nom. Bon, je préfère vous prévenir tout de suite : ça commence comme dans un rêve.  Et ça se poursuit de même…Il était une fois… 

Nos Enchanteurs - Radio Crochet France Inter, les 6 en finale…

Le verdict est tombé le 24 mai, les 6 finalistes du Radio Crochet France Inter sont, par ordre alphabétique et les filles d’abord, Clou, Léopoldine, les garçons ensuite Arkadin, Blanchard, Julien Calot, MmMmMm. Si vous avez raté le début, le feuilleton de ce Radio Crochet est dans les archives de Nos Enchanteurs depuis les auditions des Trois Baudets en décembre 2013. En résumé, pour mon point de vue, c’est une bonne surprise avec la révélation de vrais talents d’ACI dont tous ne sont pas dans cette finale, et dont un des finalistes me laisse perplexe sur l’approche ACI telle qu’on la conçoit d’habitude.

26 mai

Si ça vous chante : CHANTEZ-VOUS FRANGLAIS Pauvre Villon, pauvre Verlaine…
La langue française a fait son temps
Paraît qu'on n’arrête pas l’progrès
Que pour être vedette à présent
Il vaut mieux chanter en anglais...
(Jean Ferrat, 1980)
Tout a vraiment débuté après la Libération, avec la découverte du « rêve américain ». Puis une certaine chanson – celle de la « vague yéyé » – a servi de cheval de Troie pour désarmer la génération suivante : pseudonymes aux consonances éloquentes (Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers, Frank Alamo, Sheila, etc.), adaptations massives de standards anglo-américains, vocables anglais se substituant insidieusement à leurs équivalents français... Pour être dans le coup, plus besoin d’être « dans le vent », on était « in »… et le tour était joué. Le ver était dans le fruit. Depuis, omniprésente dans les médias qui font l’opinion, la langue de Thatcher s’impose partout à celle de Molière, laquelle perd non seulement en influence internationale mais surtout s’appauvrit dans son pré carré (ou hexagonal si vous préférez). En France, on ne parle plus de défi, mais de challenge, pire : de battle ; pour faire de l’audience à la télé, après l’access prime time (voire le before), c’est The Voice, maintenant, qui a… voix au chapitre. Et c’est en anglais, souvent, que l’on entre désormais en chanson…

Si ça vous chante - CHANTEURS SACHANT CHANTER Les « Découvertes » au cœur… d’Alors Chante !
Cela fera cinq ans, l’été prochain, que Chorus a disparu. Mais chaque printemps à Montauban, l’affiche d’Alors… Chante ! continue de faire chorus en associant artistes émergents et confirmés de la plus belle eau, offrant ainsi « un panorama riche et singulier de la chanson » qui s’exprime dans la langue de Molière. Revue de détail, du lundi 26 au samedi 31 mai, d’une édition qui fêtera les vingt ans des Ogres de Barback : la vingt-neuvième d’un festival où l’on se sent comme en famille…  

jeudi, 29 mai 2014

Le clip de la semaine : La manif d'Agnès Bihl

Découvrez LA MANIF le nouveau clip d'Agnès Bihl créé à partir de plus de 700 contributions d'internautes qui nous ont envoyé leur plus beaux souvenirs de manifestations en photos!
Un clip unique réalisé par Sarah Kaminsky et l'équipe de la websérie "en marche" qui avait rythmé la campagne du Front de Gauche aux présidentielles de 2012.
Chanson extraite de l'album "36 heures de la vie d'une femme (parce que 24 c'est pas assez) - paroles Agnès Bihl / Musique Manu Galure & Agnès Bihl - Banco Music 2013