Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 novembre 2015

L'actualité de la chanson française du 16 au 29 novembre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Lénine Renaud à l'Européen

Le clip de la fin de semaine - Caravan Palace - Jolie Coquine

Le clip de la semaine : La sieste crapuleuse - Agnès Bihl

Les vidéos du jour avec les artistes qui seront présents aux premières journées Francofans de Lyon à la salle des Rancy : Agnès Bihl, Tony Melvil, Les Mauvais Langues, Hildebrandt, Lenin Renaud, François Guernier.

A la une

Télérama - Une chanson de Bérurier Noir en hommage aux victimes des attentats

Le groupe parisien, fer de lance du mouvement punk français, a mis en ligne une chanson écrite après les attaques à “Charlie Hebdo” et “libérée publiquement” au lendemain des attentats du 13 novembre.

28 et 29 novembre

Nos Enchanteurs - Eddy Mitchell, quand c’est fini ça recommence

Il avait juré craché et fait ses adieux à la scène. Sa « dernière séance » eut lieu le 5 septembre 2011 à l’Olympia, après un an de tournée. Le public, souvenez-vous, était resté longtemps, debout, après le dernier rappel dans l’attente d’on ne sait quoi qui prolonge plus encore l’historique moment. Et Monsieur Eddy de lui lancer : « Faut rentrer maintenant, c’est fini. Repos. Et vous pouvez fumer. » Rideau.

Hexagone - FrancoFans débarque à Lyon pour 3 soirées de découvertes à la salle des Rancy

Le magazine FrancoFans s’installe à Lyon pour 3 jours en cette hivernale fin de semaine. Ces 3 réjouissantes soirées se déroulent à la salle des Rancy dont j’ai déjà souvent parlé ici-même dans mes sélections mensuelles lyonnaises. En partenariat avec Le Terrier Productions, c’est donc le grand nord (Nord-Pas de Calais) qui descend jusqu’à Lyon pour nous présenter quelques groupes encore peu connus dans la métropole lyonnaise en compagnie d’Agnès Bihl qu’on aime retrouver sur les scènes locales. Trois soirées pour nous réjouir, pour découvrir et résister car aujourd’hui assister à un spectacle est devenu, en toute modestie, un petit acte de résistance. Pour parler de ces 3 journées, j’ai pris rendez-vous avec Christine Azoulay, responsable de la programmation de la salle des Rancy, et nous avons échangé par téléphone avec le lillois Benjamin Valentie, rédacteur en chef de FrancoFans.

La Grosse radio - Lénine Renaud - 6, rue Brûle Maison

Nous sommes en présence avec Lénine Renaud d'un All-Stars Band de la chanson française. Quand Franck Vandecasteele dit Mouloud, chanteur percussionniste de Marcel et son Orchestre, rencontre Cyril Delmote, guitariste des VRP, c'est pour moi le début d'un Supergroupe. Ouf… Seule ombre au tableau, les deux groupes sont désormais clos. Fin de l'intro. Et action de nos deux jojos sus-cités avec quatre autres musiciens : Guillaume Montbobier, Jean-Baptiste Jimenez, Gauthier Dubuis et Laurent Mollat.

Culturebox - Les Bérurier Noir publient le cri "Mourir à Paris" après les attentats

Les Bérurier noir, légendes du punk français, bougent encore. François, désormais historien au CNRS, et Loran ont publié un chant de résistance au lendemain des attentats. Baptisé "Mourir à Paris", il avait été écrit au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo. Mais il n'a été "libéré publiquement" que le 14 novembre, "en hommage aux victimes de cette nuit", ont-ils écrit.

Culturebox - Gérard Manset présente son "classic alternatif best of"

L'auteur-compositeur français Gérard Manset publie " 2015 the classic alternatif best of ", un album de deux CD rassemblant 19 chansons déjà connues et une inédite, "Rimbaud plus ne sera". Un premier Best of était paru en 1999. Il revisite aujourd'hui ses quatre derniers albums et rajeunit son premier succès, "Animal on est mal" qui date de 1968.

27 novembre

Libé - La Grande Sophie, belle ouvrage

Si un peintre s’attelait au portrait de groupe de la chanson française au féminin singulier, on installerait la Grande Sophie derrière le tintinnabulement des Camille, Carla Bruni ou Zazie promptes à exalter la cavalcade médiatique, et devant les libellules Anaïs, Pauline Croze ou Berry, dont nul ne fredonne plus guère les airs naguère familiers. Plus de vingt années à occuper le terrain sans falbalas, tout en décrochant au passage quelques pompons, synonymes d’une reconnaissance dont elle-même aurait semblé finir par s’étonner. A l’instar de cette victoire de la musique 2013, catégorie album de l’année, émotion intense assortie a posteriori du remords corrélé d’avoir oublié de remercier publiquement certains collaborateurs : «Persuadée que Françoise Hardy allait être désignée, j’avais jeté la petite fiche que je m’étais préparée.»

Le Point - Patrick Bruel : "Ma si longue histoire avec Barbara..."

VIDÉO. Le chanteur sort fin novembre une reprise des chansons de Barbara, dont l'œuvre n'a cessé de l'accompagner et de l'inspirer. Interview.

C'est déjà ça - Coeur de Pirate: sa vie en "Roses"

Avec "Roses", troisième album apaisé en poche et sorti début octobre, Cœur de pirate est à Bordeaux ce soir. Maman pop.

C'est déjà ça - Vianney sur un nuage

Troisième passage à Bordeaux en un an pour l'auteur de "Veronica" et "Je te déteste", réservé ce mercredi aux auditeurs de Virgin radio dans le cadre cossu de l'Institut culturel Bernard-Magrez

Nos Enchanteurs - Malaquet, voyage pour Leny

Cet album de douze reprises des chansons de Leny Escudero n’est surtout pas un tribute post-mortem comme on en écoute tant, dont les motivations tiennent parfois plus de l’envie de faire facilement profit de la réputation d’un artiste disparu, que de l’hommage.

C'est déjà ça - Les cicatrices électro d'Abd Al Malik

Un jour spécial pour lui, ce 6 novembre, jour de l’entretien. Première diffusion à la télé de son film « Qu’Allah bénisse la France », anniversaire des 16 ans de mariage avec la chanteuse Wallen et jour de la sortie de ces «Scarifications», cinquième album puissamment produit par la sommité de la techno, Laurent Garnier.

Nos Enchanteurs - Agnès Bihl, même pas peur

Agnès Bihl, avec Dorothée Daniel, 21 novembre 2015, Le Petit Duc (association Théâtre et chansons) à Aix-en-Provence

Empêchée par un retard de train qui l’a fait arriver une demi-heure avant le début du concert, bouleversée par les attentats qui l’ont touchée au cœur de ses plus proches amitiés, enragée, révoltée, épuisée, Agnès Bihl aurait pu déclarer forfait en ce samedi soir. Ce serait mal connaître cette blonde malicieuse, ni très grande ni très musclée, allure de femme-enfant avec ses longs cheveux blonds et sa frange, sa frimousse presque toujours souriante, sa mini robe noire et ses bottes. Mais dotée de caractère.

La Voix du Nord - Lille : avec son nouvel album, «Plein jour», Tony Melvil se dévoile un peu plus

Avec « Plein jour », nouvel album mi-clair mi-obscur aux textes appliqués, le chanteur lillois Tony Melvil poursuit et confirme son parcours musical. La tournée prévue le ramènera à Lille fin novembre.

25 et 26 novembre

RFI - Fred Pallem et Le Sacre du Tympan revisitent De Roubaix

À la tête de son big band explosif et bariolé, Le Sacre du Tympan, Fred Pallem embrasse – après des hommages, par le passé, à André Popp, Charles Ives, Burt Bacharach, etc. –, l’œuvre de François de Roubaix, compositeur génial de musiques de films, pubs et génériques télés, disparu dans un accident de plongée, il y a 40 ans, à l’âge de 36 ans.

C'est déjà ça - Alfred a croqué Daho

Avec son complice David Chauvel, le dessinateur girondin a suivi Etienne Daho au long de la création de son dernier album, "Les chansons de l'innocence retrouvée". Du studio à la tournée, une immersion sensible et passionnante qui permet de mieux cerner l'artiste secret.

Le doigt dans l'oeil - Paris-Bamako, de Marie Volta

L’actu a mis Bamako à la une avec une de ces tragédies presqu’ordinaires, on les voit de loin, parfois ça nous rattrape, est-ce qu’on voit les choses différemment pour autant quand c’est loin ?

Nos Enchanteurs - Alain Gibert, grand écran, ordinaire sublimé

"La fenêtre sera entr’ouverte / Au signal tu t’introduiras / Il faudra finir avant l’alerte / Cinquante secondes sans un faux pas. » Clap de début, et vit le synopsis de ce Sublime ordinaire. Ordinaire mais, sinon sublime, au moins exemplaire. Ordinaire car simple, presque banal. Un banal magnifié. Exemplaire car ici tout s’enchaîne en cohérence, fluide. Épuré comme l’est la pochette de ce premier album.

Hexagone - Sarah Mikovski, lauréate de Vive la Reprise 2015, un OVNI de la chanson française

Je savais que la lyonnaise Sarah Mikovski préparait la sortie d’un nouvelle EP. J’ai donc pris rendez-vous avec elle il y a plus d’un mois. Et je l’ai vu gagner ensuite à Lyon sa sélection pour la finale de Vive la Reprise 2015. A la surprise de beaucoup, sauf celle des lyonnais qui connaissent son talent singulier, c’est elle qui remporte le tremplin du Centre de la Chanson. Je l’ai rencontrée maintenant et nous avons parlé de son parcours dans la chanson, un parcours qui commence très tôt dans une classe musique/études dans la Loire et se poursuit ensuite dans toutes les salles de la Croix-Rousse à Lyon. C’est donc à Hexagone qu’elle a accordé sa première interview après cette victoire à Vive la Reprise.

23 et 24 novembre

C'est déjà ça - Bertrand Belin, entre Buddy Holly et Annegarn

Son cinquième album devrait rallier les rétifs jusque là à son style minimaliste et éthéré. "Cap Waller" est un bijou de mélodies ciselées et exotiques, de textes réalistico-elliptiques. En concert dans la région en ce moment.

Hexagone - Antoine Sahler, des chansons de forme ronde

L’homme est souriant, discret. Très discret. Trop discret. Il débarque sur terre à l’aube des années 70 mais il est bien moins marqué qu’elles. Antoine Sahler qu’il se nomme ce garçon au physique encore juvénile. Son nom ne te dit peut-être rien. Bah oui, je te disais, il est discret. Pourtant, son travail, tu le connais très certainement et on réduit d’ailleurs souvent cet artiste à la seule casquette d’accompagnateur ou d’auteur pour les autres. Il faut dire, c’est pas n’importe qui ces autres-là ! Juliette, Mauranne, Juliette Gréco, Lucrèce Sassella et bien sûr, François Morel. Pas le temps de s’ennuyer le garçon ! Du coup, « Mon projet solo, et c’est un luxe, peut se développer tranquillement, lentement, en marge de mes autres projets d’auteur compositeur, « d’animateur de label » ou de pianiste accompagnateur » raconte-t-il humblement.

Nos Enchanteurs - Ben Mazué, une lueur dans le chaos

Au lendemain des abominables attentats de Paris, une majorité de spectateurs a répondu à l’appel de Ben Mazué : « Aix, ce soir on vient et ce soir on va jouer. Pour montrer qu’on est fort, pour affirmer qu’on n’a pas peur. Je vous aime, ne nous divisons pas. »

Le blog du doigt dans l'oeil - Louis Ville et les prédicateurs (Le bal des fous)

Quand on a la chance de rencontrer Louis Ville, que ce soit sur un album ou devant une scène, c’est comme l’effet KissCool mais en triple choc simultané : une voix de bronze qui vous entre dans le corps et le cœur, des mots ciselés à l’eau forte, et une guitare qui sonne comme un tocsin. Comme celle de Woody Guthrie, Robert Johnson, quand elle se fait machine à tuer le fascisme, partenaire de combat, ou belle à chanter les 400 coups de l’amour, quand il passe par toutes les gammes des bleus, blues-cicatrice ou bleu ciel amoureux, bleu-noir des soirs désespoir, 50 nuances de blues pour le chant d’un homme sur le fil tendu entre la rage de vivre dans un monde balbutiant, et la quête de la rédemption par l’amour.

Nos Enchanteurs - Louis Ville, l’écchymose des mots

C’est chaque fois pareil : découvrir un nouvel album du vosgien Louis Ville, qui plus est en ces jours poisseux, douloureux, d’après carnage, est une expérience en soi. Mais on sait Ville, on tend l’ouïe et c’est sans surprise, si ce n’est que c’est terriblement beau. Sans surprise vous dis-je. Prenant. Sa chanson est supplique, souffrance, d’une indicible et charnelle beauté, d’une tension organique. Qu’on ne peut écouter distraitement, tant le chant déchirant de Ville prend tout l’espace, obsède et tourneboule vos sens, les tord comme on le ferait nerveusement de trombones sans coulisses : lui vous happe, vous vampirise de cette voix écorchée, blafarde, qui sue la détresse et saigne ses mots.

TF1 - Renan Luce : "Notre réponse aux attentats, c'était peut-être de remonter sur scène"

Actuellement en tournée avec son frère Damien dans "Bobines", un spectacle mêlant concert et théâtre, le chanteur et son aîné ont maintenu leur représentation au lendemain des attaques de Paris. "Si on a un seul rôle à jouer dans la vie des gens, c'est bien celui de les faire se rassembler", nous affirme-t-il en évoquant son nouveau projet.

Anne Sila - Découvrez en avant-première « Le Monde tourne sans toi », disponible en intégralité ce vendredi

Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? Anne «astrale» Sila

Si son LP ne sortira qu'en 2016 (parions que cela se produira lors de la prochaine cession de The Voice...), Anne Sila vient de dévoiler son tout premier extrait: Le monde tourne sans toi, dont elle signe la partition. La normalité aurait voulu que cette musicienne (elle a passé dix-sept ans au conservatoire de Valence à étudier la danse, le violoncelle et le piano) déçoive. Après avoir placé la barre si haut, d'entrée, en reprenant Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai lors de son «audition à l'aveugle», l'on pouvait craindre qu'elle ne trouve pas «la» chanson, qu'elle s'égare et livre un produit trop stéréotypé. Au contraire, elle séduit. Avec une fusée volante, astucieusement bâtie sur trois étages, qui, au final, propulsée par la foudroyante finesse de la voix d'Anne Sila, d'une clarté pure, blanche, sidérale, finit par vous emporter, éparpillant dans les étoiles une infinité de petits points d'or. Qui n'a pas souffert d'amour restera à côté. Anne a la grâce, semble-t-il, reine de France et des cieux. Sinon, pourquoi cette chose sur l'oreille?

21 et 22 novembre

Le Parisien - Thiéfaine et Grand Corps Malade récompensé par le Grands Prix Charles Cros du disque

Le prix chanson de l'Académie Charles Cros, qui récompense disques et DVD français, a été décerné à Hubert Félix Thiéfaine pour "Stratégie de l'inespoir" et à Babx pour "Cristal automatique #1", a annoncé l'Académie dans un communiqué.

Nos Enchanteurs - Pierre Perret sacré par l’Académie Charles-Cros

Sur le papier, le hasard ne manquait pas de sel. Pierre Perret qui prétend que sa musique est tricarde à France-Inter, tant que pour lui « c’en est le mur de Berlin », a failli être ce jeudi dans un des studios de la maison ronde pour y recevoir l’une des plus belles récompenses qui soient : le Prix In honorem de l’Académie du disque Charles-Cros « pour l’ensemble de sa carrière au service de la chanson, à l’occasion de la publication de Mes femmes (Naïve) et Les grandes pointures de l’histoire (Éditions Le Cherche midi) », un trophée qui est beau et met en exergue 58 ans de carrière.

Hexagone - Alexis, Georges et nous

Des concerts avec les chansons de Brassens j’en ai beaucoup vu – des dizaines notamment ayant fréquenté, plusieurs années durant, le festival Brassens à Vaison la Romaine – et des concerts d’Alexis HK j’en ai vu plusieurs – quatre ces dernières années du solo au groupe en passant par la tournée avec Dorémus et Luce – Mon avis ? Ce « Georges et moi » c’est le meilleur. Un régal !

RFI - Bertrand Belin, répétition lettrée

Avec Cap Waller, Bertrand Belin continue de marquer son empreinte en creusant le même sillon. Pas du genre à chambouler ses plans et ses structures, le dandy flegmatique s'appuie sur ses obsessions thématiques, un langage basé sur la phrase répétitive et une pulsation dansante. Ce n'est pas toujours facile d'accès de prime abord mais cela vaut sacrément le coup de persévérer en multipliant les écoutes.

19 et 20 novembre

RFI - Zazie, penchée sur le monde et sur l’amour

Sur la pochette de son neuvième album, Encore heureux, Zazie est la tour de Pise dans les rues de New York… Penchée sur le monde pendant que celui-ci tangue, mais reste debout. Vraie. Sensible. En quête du bonheur pour tous. Profondément humaine. Tout comme ce nouvel album, dont certains morceaux peuvent faire penser à Totem, en 2007, avec son immense Je suis un homme. Rencontre.

RFI - Johnny Hallyday, De l’amour et du son

Est-il encore possible de surprendre lorsque l’on sort son cinquantième album studio en plus de 50 ans de carrière ? L’intitulé de la question induit une réponse négative, et pourtant, Johnny Hallyday réussit à étonner en livrant un disque qui évite la surenchère et l’hypertrophie dont souffraient nombre de ses projets pour se concentrer sur l’essentiel : la voix et le son.

RFI - Oxmo Puccino, à nos étoiles

Avec La voix lactée, le rappeur Oxmo Puccino sort un septième disque apaisé, solaire, couleurs "joie" : autant de pistes pour que brillent nos étoiles intérieures, propices à l’avènement d’un monde meilleur. Sage, zen, grand sourire et mots ciselés pour seules armes, le "Black Jacques Brel" suggère sa voie, dévoile sa trajectoire, délivre sa propre lumière, et celles de ceux qui

RFI - Résiste, le retour en fanfare de France Gall

Elle s'était retirée de la scène musicale il y a vingt ans. Elle revient avec un hommage à l'homme de sa vie. En articulant sa première comédie musicale autour des chansons de Michel Berger, disparu en 1992, France Gall touche le public en plein cœur. Résiste fait un triomphe au Palais des Sports de Paris.

C'est déjà ça - "Résiste", l'opéra-pop

La comédie musicale autour des chansons de Michel Berger est un événement, marqué par l'investissement de France Gall, pour la première fois aux manettes d'un hommage à son mentor. Notre consoeur Stéphanie Thonnet est allée la voir pour nous et son avis est sans appel: irrésistible.

Télérama - Odezenne, Dolziger Str. 2

.... Les « chansons » d'Odezenne, élancements de plaisir et de douleur gagnés par un désenchantement à la Taxi Girl, transmettent leurs ivresses à coups de formules chocs (« On naît, on vit, on meurt, aussi vite qu'un cri, qu'un pleur, aussi bête qu'un vide, qu'une fleur »). Vertige et vacuité des rapports humains. Et quand soudain l'espoir s'immisce (Souffle le vent, une bourrasque), Odezenne finit de nous emporter.

Le blog du doigt dans l'oeil - Jean-Pierre Leloir, l’homme qui aimait les artistes

C’est sans doute le plus grand photographe de spectacle de notre génération, essentiellement connu pour ses images dans le monde de la musique, la chanson, le jazz, et la célébrissime photo des trois grands, dont voici une autre version avec l’auteur en action

Libé - Carnages, Par Magyd Cherfi, Zebda

Magyd Cherfi, du groupe Zebda, ne s’est jamais senti si Français, avec comme une tendresse pour certains de ses compatriotes si maladroits et si imparfaits.

Hexagone - Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais, avec Alain Moreau

Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais devait débuter ce 16 novembre, à Villefranche-sur-Saône. Les attentats du 13 novembre ont conduit les organisateurs à repousser l’ouverture à demain mardi 17 et à annuler tous les spectacles destinés aux scolaires. Pour le reste, toute la programmation est maintenue. Hexagone a interrogé Alain Moreau, son directeur et fondateur, avant les attentats de Paris. il nous a raconté l’histoire de ce festival et présenté les temps forts de cette nouvelle édition. Pour résister à la barbarie, le spectacle comme la vie doivent continuer.

17 et 18 novembre

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, l’encours de l’amour

Chamfort reprend son activité là où il l’avait laissée : en cours de l’amour. Très bel album sans titre, à plusieurs titres.

Hexagone - Victoria Lud : deux soirées au Bijou et bientôt un E.P

Depuis les auditions publiques Osons en février, l’an passé, j’ai applaudi les prestations de Victoria Lud cinq fois dont les deux dernières pour leur concert entier chroniqué déjà sur Hexagone. Donc, en résumé, je suis fan ! J’ai à nouveau apprécié leur spectacle La fabrique des diamants noirs : un cabaret rock chanson, avec un univers original, des chansons fortes et une mise en scène soignée, une ambiance un peu conte mystérieux avec personnages, costumes et éléments de décor. Victoria Lud c’est Caroline au chant et aux textes, Nicov Kalach c’est Nicolas à la guitare, aux choeurs aux compositions et arrangements, Mlle Jouchter c’est Anne Laure au piano et aux chœurs. J’ai ressenti une encore plus grande maîtrise dans l’ambiance musicale voire vocale pour les chœurs ou moments à trois et la voix de la chanteuse prend plus en plus d‘ampleur.

Télérama - Le Bataclan, lieu d'avant-garde et de mixité dans les années 80

Théâtre de l'attaque la plus meurtrière à Paris, le Bataclan n'est pas une salle parisienne comme les autres. Dans les années 80, elle fut même le lieu de la mixité sociale et de l'avant-garde musicale.

Nos Enchanteurs - Valérian Renault, la chanson du mal aimé

Valérian, un prénom qui sonne comme un défi, comme une gageure : survivre, « se bien porter »… Vraiment ? Est- ce possible dans cette vie là ? Dans ce monde-ci qui ce soir encore fait éclater sa violence la plus immonde ? On en reste hébété à la sortie du concert. L’artiste vient à peine d’achever de se débattre en scène comme un beau diable. A coups d’humour entre ses chansons, à coups de bavardages légers, il tente de s’arracher, de nous arracher  à son mal de vivre, son mal d’aimer. Le nôtre assurément.

Télérama - Nicolas Paugam, Mon agitation

De compositions complexes en textes déroutants, le chanteur pousse plus loin ses explorations, avec un album totalement libre et exigeant.... Aujourd'hui, l'étonnant Paugam récidive. Poussant un peu plus loin le bouchon du décalage. Sa voix, décidément troublante, peut être repoussante ou délicieusement ­intriguer ; il l'amène sans scrupule jusqu'à ses limites, aiguës et incertaines. Les compositions, complexes, puisent leurs harmonies du côté du Brésil, parfois du jazz (Mon agitation), un peu du rock sixties (La Pêche aux langoustines).