Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 mai 2018

Chanson : Hervé Vilard et « Capri », c’est vraiment fini

Hervé Vilard, 72 ans, chantera pour la dernière fois, lors d’une tournée d’adieux qui débute ce week-end à l’Olympia, les tubes qui l’ont rendu célèbre. « Je vais laisser de côté un répertoire que j’ai chanté pendant 50 ans », nous a-t-il confié lors de notre rencontre. Exit, donc, « Capri c’est fini », « Reviens » ou encore « Méditerranéenne ». « Je ne suis plus ce jeune garçon qui chantait tout ça », explique le chanteur, qui craint également de perdre sa voix, comme il a pu le constater chez certains de ses confrères…

mardi, 08 mai 2018

L'actualite de la chanson française du 27 avril au 8 mai

MAURANE

Télérama - La chanteuse Maurane, au swing si particulier, est morte

Je me souviens de sa façon de chanter, qui ne se limitait pas au timbre exceptionnellement soyeux de sa voix. Elle avait, dans sa manière d’approcher les mots, de s’en emparer, de les envelopper, de les retourner, ce swing si singulier qui appartient aux chanteuses de jazz. En était-elle une ? Sans doute. Elle avait enregistré deux albums assez obscurs avec les jazzmen Steve Houben et Charles Loos, et sa voix y résonnait comme un instrument.

France Inter - Disparition de la chanteuse Maurane

La chanteuse belge Claudine Luypaerts, connue sous le nom de Maurane, a été retrouvée morte lundi soir à son domicile de Bruxelles à l'âge de 57 ans. Il y a quelques jours encore, elle avait annoncé sur les réseaux sociaux son retour sur le devant de la scène, après deux années d'absence.

Nos Enchanteurs - Maurane, 1960-2018

Née Claudine Luypaerts à Ixelles (une des communes de l’agglomération bruxelloise) dans une famille de musiciens, pianote et violone depuis l’enfance. Et chante. Premiers pas dans le futur métier de chanteuse à douze ans à la Radio Télévision Belge, dans l’émission Feu Vert, jeunes talents. Mais c’est trois ans plus tard qu’on peut situer ses véritables débuts quand elle remporte le concours du Microsillon d’argent. A cette époque elle faisait la manche, en chantant il va de soi : du Brel, du Graeme Allwright… Et s’appelait alors Claude Malva. Mais se nomme Claudie Claude deux ans plus tard lorsqu’elle se présente à un autre concours, où elle gagne le second prix. Sous le nouveau nom de Claude Maurane, elle s’adjuge le premier prix d’un nouveau concours, en 1980.
______________________________________________________________________________________________

Les artistes de la semaine : Barcella, Nicolas Moro, Yvan Marc

Le clip de la semaine : Barcella - Passe-passe

Les vidéos du pont du 8 mai : Souchon, Barcella et Hervé Vilard

L'album de la semaine : Barcella, Soleil
____________________________________________________________________________________

BARCELLA

RFI - Barcella, l'éclairé

Le chanteur Barcella qui sait faire monter la fièvre sur scène livre Soleil, un quatrième album aux mélodies ensoleillées et sautillantes. Une jolie porte ouverte pour toucher le grand public.

Il faut voir Barcella en pièce et sur place. Au cours de son second passage au Café de la Danse à Paris en avril dernier, il confirme son parti pris pour la proximité. Le trentenaire dégingandé agence son ballet, s'offre plusieurs incursions dans la foule, ondule sur son tabouret. Énergique, la dynamique. Plaisants, les morceaux. Ni creux ni temps mort. Même les ballades ont un panache fédérateur. Le public connait le répertoire sur le bout des croches.

Branches Culture - La folie contagieuse de Barcella a désarmé la froideur et mis le soleil au coeur et au corps du W:Hall

À l’heure où d’autres gloussent en plein prime, le seul et unique Baba(r), celui qui se respecte et s’admire, nous prend par la main et nous emmène vers un pays pas si imaginaire mais redoutablement poétique, était sur la scène du W:Hall. Un retour en Belgique annonciateur d’un nouvel album (magnifique, on vous le glisse déjà) et de soleil, beaucoup de soleil. Barcella n’a pas changé, marionnettiste des belles émotions et du retour en enfance garanti, pris dans le courant de la rivière insouciante, insolente.

NICOLAS MORO

Nos Enchanteurs - Le Moro de Montmorillon… suite

NosEnchanteurs a déjà tenté de vous présenter Nicolas Moro. Mais est-il présentable ? On ne peut jamais d’une sculpture donner qu’une photo, il manquera toujours la troisième dimension. Il en est de même d’un CD. Voici donc une belle photo musicale, même si elle ne donne qu’un angle de vue du David qui défie les Goliath de la chanson. Le côté sexy qui attire le regard des dames vers le modèle de Michel-Ange est même perceptible à l’oreille, mais cela ne pourrait suffire à la réussite de l’album. Il y a beaucoup plus.

YVAN MARC

Francofans : Yvan Marc

Culturebox - "Nos dimanches", le nouvel album "fait maison" d’Yvan Marc

En 15 ans de carrière (cette année), Yvan Marc a tout connu. Des débuts entre copains dans sa Loire natale, aux émissions vedettes à la télé en passant par un méga label… Aujourd’hui sans maison de disque et sans tourneur, c’est en toute liberté qu’il nous reçoit chez lui, en Haute-Loire, région où il vit et il a composé "Nos dimanches", son septième album dans les bacs le 27 avril.

C'EST DEJA CA

C'est déja ça - Chroniques de printemps

De l'éclatante confirmation Tony Melvil au nouveau Daran, d'un Kent éclatant en live aux Léo hurlant en studio, de l'Ovni Thousand à l'incontournable Anne Sylvestre, ce début d'année est riche en sorties gouleyantes. Séances de rattrapage et galettes toutes chaudes: un vaste tour d'horizon

HERVE VILARD

Culturebox - Après plus de 50 ans de carrière, Hervé Vilard fait ses adieux à la scène à l’Olympia

Ses tubes ont bercé plusieurs générations de Français et l’ont amené à parcourir le monde. Mais à bientôt 72 ans, Hervé Vilard a décidé qu’il ne les chanterait plus sur scène. Il a entamé une tournée d’adieux internationale, qui s’achèvera les 5 et 6 mai prochains, à Paris évidemment, là où tout a commencé, à l’Olympia.

Le Parisien - Hervé Vilard : «Je ne chanterai plus mes succès»

«Capri c’est fini», «Reviens», «Nous»… Hervé Vilard s’apprête à chanter pour la dernière fois ses grands tubes. Il nous raconte une vie bien remplie.

À 71 ans, Hervé Vilard fait ses adieux, non au public, mais aux chansons qui l’ont rendu célèbre, de « Capri c’est fini », en 1965, à « Méditerranéenne », en 1983. Il en chantera pas moins de quarante samedi soir et dimanche dans un Olympia archi-complet et lors d’une dernière tournée en novembre et décembre.

CHAMFORT

C'est déjà ça - Alain Chamfort: "Je n'ai pas vu le temps passer"

Cinquante ans après ses débuts, Alain Chamfort sort "Le désordre des choses", un de ses plus beaux albums, nourri de l’inéluctable, relevé d’autodérision et d’énergie

lundi, 07 mai 2018

Hervé Vilard - Reviens

Herve Vilard, Mediterraneenne

Hervé Vilard "Reviens" (INA, 1980)

dimanche, 06 mai 2018

Hervé Vilard : Capri c'est fini (INA, 1966)

L'album du jour : Hervé Vilard, Chantons

jeudi, 08 septembre 2016

Rêveries Hervé Vilard Féria Beziers Le 13 Août 2016

L'actualité de la chanson française du 26 août au 1er septembre

GUY BEART

Francofans - Dans l'intimité de Guy Béart avec la biographie de Baptiste Vignol

Baptiste Vignol est un grand voyageur. Il a posé ses valises très loin de la métropole et c'est par téléphone que nous avons parlé de son dernier livre Il n'y a plus d'après, une biographie de Guy Béart. Baptiste a écrit de nombreux ouvrages sur la chanson et en particulier Des chansons pour le dire, une anthologie de la chanson qui trouble et qui dérange, paru en 2005 (coup de cœur Charles Cros 2006) et  Le Top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par cœur, paru en 2013. Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? qu'il a débuté en 2007 est un des blogs les plus intéressants parmi tous ceux qui sont consacrés à la chanson. Grand admirateur moi-même de Guy Béart dès les années 60, son livre m'a passionné. Nous en avons donc parlé longuement ensemble. 

SAGES COMME DES SAUVAGES

Francofans - Sages Comme des Sauvages

.... Lors du second jeudi le public breton a découvert le duo Sages comme des sauvages d'Ava Carrère et Ismaël Colombani. Hors normes, hétérodoxes, éclectiques, inclassables, tous ces adjectifs s'appliquent à leur spectacle. Certes les musiques du monde sont très présentes dans leur tour de chant et en particulier les chansons en créole d'Alain Peters, poète et musicien réunionnais décédé en 1995 à 43 ans.

RFI - Sages comme des sauvages, des chants et des instruments du monde entier

Rencontre avec le duo Sages comme des sauvages à l'occasion de leur passage au Black Summer Festival.

Sages comme des sauvages sont Ismaël Colombani et Ava Carrère. Ils chantent à deux voix des chansons de très loin et des chansons de très près, chants des autres et chants d’eux-mêmes. En jouant du maloya, de la country, du calypso ou du rebetiko, ils abordent le folklore dans son sens le plus large. En français, créole, anglais ou en grec, Sages comme des sauvages chantent en s’accompagnant au cavaquinho (Brésil), au bouzouki et au defi (Grèce), à la guitare, au violon et au kayamb (Île de la Réunion).

LOUIS-JEAN CORMIER

Telerama - Louis-Jean Cormier, Les grandes artères

Voilà belle lurette que la chanson québécoise francophone ne se résume plus à un concours de décibels vocaux et qu'elle marie, souvent plus que les Français, sonorités américaines et souci du texte. Karkwa, par exemple. C'est justement son chanteur qui le prouve ici, dans un deuxième album solo — le premier avait été couvert de prix chez lui.

SAMUELE

La Voix de l'Est - Samuele cause la surprise

Samuele a causé la surprise en étant élue grande gagnante du 48e Festival international de la chanson de Granby, vendredi soir au Palace.

... Maman ou pas, Samuele est ce qu'elle est, et elle nous a bercés avec ses pièces accrocheuses. On a pris grand plaisir à renouer avec Le matin, morceau facile d'écoute qui nous avait déjà charmés par sa candeur et sa simplicité. La Montréalaise a terminé son numéro en force avec La Sortie.

HERVE VILARD

RFI - Hervé Vilard, l'audacieux lettré

Étincelant Hervé Vilard, qui parallèlement à son tour de chant classique, continue de célébrer un répertoire plus exigeant et poétique. Du grand art dans l'interprétation, des arrangements élégants,  des fulgurances, de l'émotion magnétique. Le chanteur lamine ceux qui penseraient encore qu'il n'est qu'un simple chanteur de variété.

JACQUES BERTIN

Nos Enchanteurs - Jacques Bertin, seul dans le paysage

L’espoir désespéré de Bertin est conçu d’un peu de douceur, de tendresse, d’amour, de joie, de beau temps ; « Un peu d’espoir, trois fois rien. » Ce sont des gestes simples, accessibles, qu’il nous faudrait retrouver. Les chemins de ce bonheur-là passent par des jardins plus extraordinaires encore que celui de Trenet ou par des bistrots aux noms de rêves, sur des musiques langoureuses ou plus rythmées. Notons les accompagnements de Laurent Desmurs aux claviers et de Francis Jauvain à l’accordéon ou l’accordina, qui soulignent avec de belles nuances et quelques beaux éclats, les textes magnifiques.

LA REINE DES AVEUGLES

Claude Févre - La reine des aveugles règne à la Cave Po

Voilà treize ans que nous la connaissons, toujours prête à égratigner, à caricaturer les pauvres êtres humains que nous sommes, à lever le poing pour affirmer la liberté, celle de la vieille dame indigne qui se fait la belle dans Et à la fin (c’est par là que commence le concert !), celle qui veut s’arracher coûte que coûte à un destin programmé de génitrice : Est-ce que j’ai une gueule de mammifère. L’humour bien sûr pour habiller le tout. En scène ce sont clowneries, mimiques, clins d’œil au public, connivence avec les femmes, griffures envers les hommes… jeux de voix qu’elle s’amuse parfois à hisser dans les sphères du chant lyrique comme à la fin de ce texte aussi noir qu’une nouvelle d’Edgar Poe, Minou terminus. Car le propos est loin d’être léger si l’on pense à quelques chansons qui font sa marque de fabrique. La Reine des aveugles est sœur d’Aldonza la putain, la dulcinée de Don Quichotte, de Marieke, embarquée dans un cauchemar quelque part sur un périphérique en  Belgique – ce thème fait décidément florès auprès de nos jeunes auteurs comme Frédéric Bobin ou Chloé Lacan –  d’Audrey la Poubelle, texte bouleversant d’une enfance meurtrie, tout comme celle de L’enfant Eléphant.

CELINE DION

RFI - Céline Dion, à livre ouvert

Forcément attendu à la suite d'une série de concerts cet été à Bercy, le nouvel album en français de la star accapare la rentrée musicale. Verdict de ce Encore un soir ? Personnel, traversé par la disparition de son mari Réné Angélil, convenu, inégal et parfois émouvant.

Inutile d'éterniser le suspens. Lancé en éclaireur peu avant l'été, le morceau éponyme ne sera pas détrôné. Imbattable, avec une belle longueur d'avance sur les quatorze autres pistes du disque.

L'alliance Goldman-Dion, qui a historiquement déjà pété tous les plafonds, c'est un petit miracle. Une alchimie mélodique et textuelle triomphatrice, adoubée par les masses. À tous les coups, ça fonctionne à plein régime. Une sorte d'état de grâce.

STEPHANE ZELTEN

Nos Enchanteurs - Stéphane Zelten, retour de flamme

Le titre de l’album vaut dédicace : À nos belles existences… Remarquez que, cohérence oblige, le précédent l’était En l’honneur des vivants. Revoici Stéphane Zelten, onze ans de scènes et quatrième album. Farouchement indépendant, « artisan d’une chanson francophone sans concession », celui qui est passé du théâtre à la chanson mène son art avec sérénité, en en peaufinant toutes ses facettes, de l’écriture à la production.

YVES JAMAIT

Le blog de Norbert Gabriel - Festival Musicalarue, édition 2016 : entretien avec Yves Jamait

Les 12, 13 et 14 août dernier avait lieu la 27ème édition du festival Musicalarue qui se tient à Luxey (Landes) depuis plus de deux décennies. Musicalarue, c’est un festival qu’on affectionne particulièrement, d’abord pour la singularité de son ambiance conviviale, à dimension humaine, ensuite pour l’éclectisme de ses programmations artistiques, qui assure toujours de satisfaire tous les goûts et surtout la curiosité et le besoin d’ouverture. Musicalarue, c’est tout un village qui se transforme, le temps d’un week-end, en gigantesque festival, orchestré par les membres de l’association et tous les bénévoles, venus parfois de plus de 100km à la ronde pour participer.

JOANNY

Nos Enchanteurs - Jean-Yves Joanny, retour aux affaires

Il est dans ma discothèque de vinyles depuis bien longtemps, un disque éponyme orné par son portrait en découpes de bouts de papiers. A cette époque là, Jean-Yves Joanny était dans l’écurie « Écoute s’il pleut», ce prodigieux secrétariat d’artistes qui fut à l’origine du Printemps de Bourges et où étaient rassemblés Higelin, Ange, Magma, Malicorne, Lavilliers, Servat, Font & Val, Verdier, Jean-Roger Caussimon, Jean-Paul Farré, Annegarn, Majhun, Siffer, Tachan, Béa Tristan, Catherine Sauvage et pas mal d’autres.

dimanche, 20 décembre 2015

L'actualité de la chanson française du 14 au 21 décembre (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine : Piaf, bien sûr, pour les 100 ans.

Le clip de la semaine : Baptiste W. Hamon - Joséphine

A la une

Bertrand Dicale - Édith Piaf et l'hommage ambigu de ses cadets

Édith Piaf a aujourd’hui 100 ans, puisque c’est le 19 décembre 1915 qu’a vu le jour Édith Giovanna Gassion, non pas sur le trottoir de la rue de Belleville, comme on le prétend encore souvent, mais assez simplement dans une chambre de l’hôpital Tenon, dans le XXe arrondissement de Paris.
100 ans, une popularité toujours énorme, une renommée unique dans le monde pour une artiste française, et puis une légende un peu ambiguë.
Parce qu’il y a quelque chose de curieux dans beaucoup de chansons à propos d’Édith Piaf, comme si, sous l’hommage, pointait une sorte de condescendance.

19 et 20 décembre

Nos Enchanteurs - L’actuel et séduisant répertoire d’Hervé Vilard

Il y a ceux qui, droit dans leurs bottes, ont pour toujours rangé Hervé Vilard dans le rang des honnis, déshonneur. Et ceux qui tenteront l’écoute. Eux risquent d’avoir une plutôt belle surprise, d’ainsi rencontrer un interprète tout à fait honorable, d’un « transmetteur de patrimoine » au goût sûr. D’un artiste qui, parce qu’on se doute que son actuel public est majoritairement celui qui l’accompagne depuis un demi-siècle, fend l’armure en lui proposant autre chose que ce qu’il peut attendre.

17 et 18 décembre

C'est déjà ça - Les Innocents, dentelle pop

Dix-huit ans après leur dernière venue, Jipé Nataf et Jean-Chri Urbain étaient de retour à Bordeaux dans un Barbey quasi plein. Enthousiastes et délicats, les Innocents en duo sont toujours aussi emballants

Hexagone - Hélène Piris, une semaine au Grand Rond

Hélène Piris, est venue de Lyon, en octobre, chanter tout une semaine, du mardi au samedi, pour les apéros concerts du Grand Rond à Toulouse. Je l’avais découverte deux ans plus tôt, au même endroit, dans un spectacle Pousse-toi de mon sol dièse. Une belle découverte : elle au chant et au violoncelle animant un trio à cordes avec violon et alto. J’en suis ressorti un peu bluffé par cette jeune artiste à la voix particulière, par son univers original à base de textes parfois décalés et d’histoires surprenantes, son humour décapant, par son sens du spectacle et son talent. Je suis donc revenu. Elle se produit avec une nouvelle formule, pour moi, en duo violoncelle et guitare. Un spectacle différent. On sent une nouvelle orientation. Et alors t’en as pensé quoi Mick ?

15 et 16 décembre

Le Point - 100 ans après, la voix d'Édith Piaf vibre toujours

Née le 19 décembre 1915 à Belleville, la "Môme" s'est retrouvée érigée en symbole de la capitale dans le monde après les attentats du 13 janvier.

Le blog du doigt dans l'oeil - PIAF mon amie, par Ginou Richer

Les livres sur la vie de Piaf c’est un filon qui semble inépuisable. Le nombre de témoins, plus ou moins authentiques a donné lieu à des publications qu’on sait aujourd’hui très douteuses . Le plus discutable étant le best seller de Simone Berteaut dont on disait récemment « Elle était sa sœur, sa confidente, sa secrétaire », autant d’affirmations que les vrais proches ont largement contestées. De ces très proches il y a aujourd’hui Aznavour, et Ginou Richer qui ont été dans le compagnonnage le plus constant et surtout Ginou Richer, l’amie -âme soeur pendant 15 ans.

14 décembre

C'est déjà ça - Louise Attaque et Brigitte, premiers noms de l'ODP#2

La deuxième édition du festival se déroulera au parc Peixotto les 13, 14 et 15 mai prochains. La billetterie ouvre demain vendredi

Nos Enchanteurs - Eskelina, le chaud et le froid

Eskelina Svanstein, suédoise installée en France, amoureuse de notre pays comme de notre langue, se présente en scène dans une courte robe lamée, réchauffée d’un long gilet tricoté, collants de voile noir glissés dans des chaussettes et des brodequins plats. Cela résume assez bien sa personnalité, qui semble correspondre à l’idée que l’on a de la Suédoise. Une fille toute simple, intelligente, indépendante, libérée et sans complexe.

Hexagone - Bastien Lucas, félin pour nous

Ce lundi 7 décembre 2015 débutait la 3ème édition du Festival Aurores Montréal. Aurores Montréal est un festival parisien qui se déroule sur 6 jours, du 7 au  12 décembre, et qui vise à promouvoir les scènes émergentes canadiennes. Au total, ce sont 14 artistes qui monteront sur les planches du Pan Piper, du Divan du Monde, du Centre Culturel Canadien, de la Gaîté lyrique et de l’Alliance française. Quatorze artistes, dont 10 en provenance des Amériques donc (Daran, Mathieu Lippé, Emile Proult-Cloutier, Ariane Moffatt, Safia Nolin, Paupière, Alejandra Ribera, Melissa Laveaux, Misteur Valaire, Elliot Maginot) et 4 artistes provenant de l’Hexagone (Bastien Lucas, Katel, Hyppocampe fou, Phases cachées). Parce que bon, quand même.

Nos Enchanteurs - Audiberti-Nougaro-Pagès : ça sonne et ça fait mouche !

Depuis sa création en mars dernier, le public de « Audiberti-Nougaro/ Le poète connaît la musique », le dernier spectacle de Frédéric Pagès, ne cesse de grandir. Dimanche dernier c’était salle comble au Studio Raspail à Paris. Outre l’enthousiasme habituel il y avait ce « quelque chose en plus » de ferveur dû aux circonstances. Entre état d’urgence et COP 21, on sentait que les spectateurs avaient mis un point d’honneur à venir.