Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 25 août 2016

L'actualité de la chanson française du 29 juillet au 11 août (revue de presse et du web bimensuelle en été)

Le clip de la semaine - Maissiat - La Traque

Le concert de la fin de semaine : Léo Ferré - Concert inédit (Paris - 22 Mars 1990)

L'album de la semaine : Louis Capart, Héritage Sénan

A LA UNE : KATEL

Baptiste Vignol - Katel épure

... Ce disque est un savon. S'en saisir, c'est pas de la tarte au citron. Mais il purifie les oreilles. N'écouter que Katel. Sa voix de feutre, ses inflexions. «Au large, au large, au large», largue-t-elle, dessinant de ses mots la présence glaciale de l'absence. «À l'aphélie», chante-t-elle par ailleurs, pour dire qu'elle s'éloigne du Soleil. De la chanson cométaire. Des paroles de cloitre et des musiques d'éther, réverbérantes.

Les Inrocks - Katel : “Elégie”, l’album qui donne envie d’oser

Karen Lohier n’a pas vu le temps passer. Depuis son précédent album (Décorum, 2010), elle a intégré Joy – histoire belge de Marc Huyghens –, produit Maissiat ou rejoint Fiodor (ex-Dream Dog) Novski sur scène ; et traverse des drames et des déchirures qui lui font porter cette Elégie, chant de souffrance et de perte, comme on couverait une douleur. Ainsi, les onze chansons ont été écrites, composées, réalisées, mixées et (quasi exclusivement) jouées par la jeune femme, manifestement désireuse de ne pas partager la conduite 
de son chant en apesanteur, de ses harmonies apparemment immobiles (comme un nuage paressant dans le ciel bleu), et de l’intimité soyeuse de ses songes.Katel chante la perte brutale de la mère 
et de l’amour, sans misérabilisme mais sans fausse pudeur.

Son site Web

Sa page Facebook

FRONT POPULAIRE

Télérama - Le Front populaire à tout bout de chants

“Tout va très bien Madame la marquise”, “Y a d'la joie”, “Voici les quarante heures” ! Les victoires du Front populaire sont fêtées en musique. On part à la campagne avec “Le cœur plein de chansons”. Mais la liesse n'aura qu'un temps et les refrains perdent de leur légèreté.

LES SOEURS BOULAY

Baptiste Vignol - Elles sont les années 2010

Avec leur épatant premier CD, LE POIDS DES CONFETTIS, sorti en 2013, les Sœurs Boulay avaient raflé le gros lot: prix, Félix et disque d'or. Bouquet de treize chansons phosphorescentes, comme un flambeau qui sort d'un gouffre, là, sous la voûte bleue. Ah Mappemonde ! Sublime. Wow Ton amour est passé de mode… Et que dire de Sac d'école? «J'ai pus d'amour pis pus d'maison / J'check les apparts d'la rue Masson…» Combien de dizaines d'écoutes faut-il pour s'en lasser de cet air-là?

LOUISE ATTAQUE

RFI - Louise Attaque, quand le rock perd son insouciance

Louise Attaque est de retour sur scène après huit années d'absence. Invité de l'édition 2016 du festival Les Escales de Saint-Nazaire, Louise Attaque (alias Gaëtan Roussel, Arnaud Samuel et Robin Feix) s’est lancé dans une grande tournée pour défendre son quatrième album, Anomalie. Un nouveau disque qui fait du temps son thème récurrent, assumant passé et présent.

BARBARA

Culturebox - Barbara : "Ma religion, c'est l'amour"

19 ans après sa mort, Barbara est toujours aussi populaire, y compris auprès des jeunes générations. Dans le cadre de sa "saga du week-end", le 20 heures de France 2 retrace son parcours. Son public, ses amours, ses secrets... Retour sur la vie et la carrière de la longue dame brune devenue une icône de la chanson française.

CHEVALREX

RFI - Les symphonies miniatures de Chevalrex

Avec Futurisme, son deuxième disque, l’homme-orchestre Chevalrex confirme son talent et sa signature. Une pop baroque et flamboyante, des symphonies de poche, où les mots et les notes s’accordent avec panache.

Dès les premiers accords, dès les premiers vers, son deuxième disque, Futurisme, sonne comme une évidence : la quête d’un idéal pop, un perpétuel mouvement, un galop frondeur vers des paysages solaires jalonnés de reliefs.

Dès la première écoute (et pour toutes les suivantes), Chevalrex séduit par la symbiose en couleurs, entre ses notes et ses mots, la justesse d’un verbe qui fait mouche, et la pertinence de chansons, aussi courtes (moins de trois minutes) que précises.

BREL ANNEGARN

Culturebox - Dick Annegarn ouvre les "Rencontres Brel" avec un bel hommage au grand Jacques

La 29e édition des Rencontres Brel de Saint-Pierre-de-Chartreuse s'est ouverte avec le plus francophile des Hollandais : Dick Annegarn. Loin du chapiteau qui accueille les têtes d'affiche comme Manu Digango, Yuri Buenaventura ou L.E.J, l'artiste iconoclaste a rendu un bel hommage au grand Jacques dans une église voisine. L'an prochain, le festival changera de nom pour devenir "Le Grand Son".

BARJAC

Claude Févre - Barjac m’en Chante aussi très tard dans la nuit…

On ne saurait refermer l’album de cette édition sans parler des scènes ouvertes. Ni in, ni off, justes ouvertes sur l’improbable, l’imprévisible. C’est sous le chapiteau que se déroulent ces plateaux impromptus où défile chaque soir une douzaine d’artistes pour une ou deux chansons.

Cette année, la nouveauté consiste à leur donner un minimum d’organisation sous la houlette de Roxane Joseph, directrice du Centre de la chanson. On a vu aussi, souvent à ses côtés,  Gilles Tcherniak, figure incontournable du Forum Léo Ferré d’Ivry.  Il suffit de s’inscrire. Pas de sélection. Mais, de fait, l’ordre de passage favorise plutôt ceux qui passeront vers 1h du matin… Le temps de descendre de la cour du château, de boire un verre…ou deux, ou davantage… Le public est donc un peu plus fourni à cette heure là.

Nos Enchanteurs - Barjac 2016. Romain Didier sans discontinuer

La météo un temps apaisée nous a permis une soirée idéale côté douceur de l’air. Tiédeur du vent, nuit étoilée… Et ce piano-voix qui, de l’avis des habitués, restera dans la mémoire festivalière comme l’une des plus belles. Avec, au mieux de sa forme, peut-être même en son sommet, un Romain Didier maîtrisant son art de bout en bout.

Claude Févre - 31 juillet au 4 août 2016 – Barjac m’en Chante, Rencontres de 11h11

C’était un cadeau de plus de ce festival. Des moments  de respiration, de pause pour regarder l’état de la chanson. Fort heureusement on a peu entendu – un petit peu quand même – les sempiternelles jérémiades sur le désamour pour la Chanson. C’est aujourd’hui avec Hélène Hazera que les pendules ont été remises à l’heure, si toutefois elles avaient vraiment besoin de l’être. Quelques savoureuses anecdotes jubilatoires  démontrent assez facilement que l’univers de la chanson  est peu recommandable, voire mortifère au sens strict du mot –  depuis belle lurette… Chanson, ton univers impitoyable !  Et Hélène Hazera de conclure qu’elle a beaucoup d’admiration pour ceux qui cherchent à en vivre, ce qui lui vaut des applaudissements. Par contre personne ne relèvera qu’elle poursuit en exprimant sa prédilection pour les amateurs, regrettant qu’il n’y en ait pas davantage.

Norbert Gabriel - Prix Jacques Douai 2016

La chanson doit beaucoup aux interprètes qui font vivre un répertoire riche, et diversifié. Sans eux, personne au 20 siècle ne saurait plus rien de Béranger ou de Gaston Couté. Personne ne saurait rien du Temps des cerises, ou de La Carmagnole…Et merci aux radios qui diffusent ce répertoire.

En ce 1 er Août 2016, le festival de Barjac, Barjac m’en chante, accueillait le Prix Jacques Douai qui honore cette année Christian Camerlynck et Jean-François Grandin, animateur de l’émission « Le temps ne fait rien à l’affaire« , sur Marmite FM .

Nos Enchanteurs - Barjac 2016. Délinquante, plein les yeux

On dira que c’est de la chanson légère… A relire les textes – qu’elles ont la sagesse d’écrire avec d’autres se réservant l’essentiel des musiques -, pas tant que ça. C’est de la chanson pour les oreilles, pour les yeux, pour le charme, l’humour et le plaisir, et ça fait déjà beaucoup : même à Barjac, il n’y aucune culpabilité à aimer Délinquante !

Claude Févre - Barjac m’en Chante, Liz Van Deuq s’amuse

.... Il  faut  y ajouter d’abord sa personnalité singulière sous ses faux airs de jeune fille rangée. Ensuite son aplomb en scène, son culot. Elle regarde le public droit dans les yeux, sait installer des silences, en jouer comme une comédienne avertie. Enfin son approche de l’écriture et de la musique, où elle n’aime rien tant que papillonner dans des styles différents, être à l’écoute des maladresses, des incidences. Barbara disait qu’une fausse note peut se trouver créatrice… C’est exactement ce qu’elle dit de son art –entendre, son savoir-faire – lors de la rencontre  de 11h11 du lendemain. Elle surprend, se surprend, s’amuse et nous amuse. Et ça marche !

Nos Enchanteurs - Barjac 2016. Ben Mazué acclamé, qui en doute ?

De toute la programmation de cette édition festivalière, c’était sans doute le concert que Jean-Claude Barens redoutait le plus. Comment le public, réputé difficile, exigeant, un peu rigide, allait prendre Ben Mazué ? Oh, certes, il n’a pas fait l’unanimité mais, à mesurer les applaudissements, la qualité de ceux-ci, on peut titrer que la partie est pour lui gagnée. Pour lui ? Oui, pour Barens comme pour Mazué.

Claude Févre - Barjac m’en Chante, Marie Baraton son p’tit air d’autrefois

.... Avouons que l’attente est d’autant plus forte quand commence le concert de Marie Baraton entourée – portée devrait-on dire- par deux guitaristes qui lui offrent un maillage sonore subtile et efficace, souvent très jazzy… au point que parfois on aurait aimé les entendre davantage encore. Ajoutons d’emblée que l’un d’eux, Pierre-André Athané, est bien plus qu’un musicien accompagnateur puisqu’il signe la plupart des textes et des musiques de ses chansons.  Marie Baraton est donc de la famille des interprètes. Détail qui à Barjac – et très souvent ailleurs – revêt son importance.

RENAUD

Culturebox - Le marché musical français revitaminé par Renaud

Le premier semestre 2016 a vu une embellie du marché de la musique enregistrée française avec une hausse de 6% par rapport à la même période 2015. L'essor du streaming y est pour beaucoup mais également le beau succès du dernier album de Renaud sorti en avril.

BLANZAT

Blanzat 2016 : Sage le public, pas assez sauvage

..... Mais faut pas prendre les canards du bon dieu pour des enfants sauvages, fussent-ils sages, ne pas les confondre avec d’autres groupes festifs : eux ne sont pas la Compagnie Créole. Plutôt une étrange et insolite poésie faite de tissage, de maillage, de bricolage de langage(s). Ava et Ismaël appellent ça du « créolge » : un peu créole, un peu belge, lui étant du plat pays dont il fait des montagnes à défaut de cathédrales. Ismaël alterne guitare et violon, bouzouki et cavaquinho, dombra : Ava tire sons et impressions de sa peau de tambour. Les textes minimalistes sont comme tiroirs, qui parfois ouvrent sur ailleurs : « Faut pas ouvrir les tiroirs / Tu le savais / Alors pourquoi tu l’as fait ? » Mots, phrases, idées répétées à l’envi, qui chaque fois épousent et épuisent la trame musicale, ou sur lesquels les notes s’agrègent. Seul autre point d’orgue, cette goguette d’un Boby Lapointe stylée révolutionnaire à l’usage impossible de manifestants survoltés : exemplaire et drôle !

mercredi, 22 juin 2016

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 juin (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la semaine - Chevalrex - Aussi Loin

Les Inrocks - Chevalrex dévoile un clip à la nostalgie aussi délicate qu’irrésistible

A la une : SAFIA NOLIN

Le Devoir - Safia Nolin reçoit le prix Félix-Leclerc de la chanson 2016

La chanteuse Safia Nolin a reçu jeudi le prix Félix-Leclerc de la chanson 2016, volet québécois, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal.

Ce prix vise à stimuler la création chez les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes et à encourager la production et la diffusion de la chanson francophone. Pour une septième année consécutive, les FrancoFolies de Montréal se sont associées aux FrancoFolies de La Rochelle, en France. Safia Nolin sera ainsi invitée à prendre part, en 2017, aux FrancoFolies de La Rochelle, tandis que le lauréat du volet français du prix Félix-Leclerc, qui sera annoncé le 8 juillet, pourra venir se produire au festival montréalais l’an prochain.

CHEVALREX

Télérama - Chevalrex, Futurisme

En digne héritier d'une chanson française porteuse de sens, l'alchimiste Chevalrex manie avec brio les mélodies et les mots, sur un album saisissant.

Il est des albums qui ne se discutent pas. Qui ont la force de l'évidence par la grâce d'une alchimie voix-texte-­mélodie à jamais inexpliquée. C'est l'art même de la chanson. Celles de Chevalrex sont de cet acabit : traversées d'un pouvoir d'évocation plus ou moins puissant, qui suscite une émotion immédiate.

PAULINE Croze

Télérama - Pauline Croze, Bossa Nova

Chez Pauline Croze, l'amour de la musique latine et des guitares syncopées est ancien. D'ailleurs le résultat est sans anicroche : un choix de chansons pas surprenant mais à peu près incontestable, où se mêlent morceaux brésiliens et français (la chanson d'ici a souvent adapté des bossa, ou s'en est inspirée). La Rua Madureira, de Nino Ferrer, y côtoie ainsi A Felicidade, d'Antonio Carlos Jobim, la Samba Saravah de Pierre Barouh ou Essa moça tá diferente, de Chico Buarque. Et si les titres ne vous disent rien, les mélodies vous reviendront immédiatement en tête, tant il ne s'agit ici que de classiques. Pour autant, Pauline Croze parvient à s'extraire des interprétations précédentes — ce n'est pas la moindre de ses vertus — et imprime une marque très personnelle, décalée, sensuelle, parfois inattendue (Jardin d'hiver en reggae, il fallait oser).

RFI - Pauline Croze et la vague brésilienne, Nouvel album, Bossa Nova

Hors de ses sentiers habituels pop-folk, la brunette Pauline Croze s’offre aujourd’hui une escapade chaloupée, avec un disque amoureux de reprises de standards de la bossa nova, en portugais et en français, de Nougaro à Jobim, de Moustaki à Chico Buarque. L’occasion de revenir, de façon non exhaustive, sur les riches relations qu’entretient la chanson française avec la bossa nova, et plus largement, les couleurs musicales du Brésil. Tout un voyage !

TOM BIRD

Francofans - Tom Bird remporte à Lyon le tremplin d'A Thou Bout d'Chant

.... Dans l'ensemble le cru 2016 s'est révélé d'un excellent niveau et le jury a eu beaucoup de mal à choisir le gagnant qui allait bénéficier du soutien artistique d'A Thou Bout d'Chant tout au long de la prochaine saison. Finalement c'est le stéphanois Tom Bird qui l'a emporté. Cet artiste n'est pas un nouveau venu sur la scène régionale puisqu'il était déjà programmé au récent festival Paroles et Musiques de Saint Etienne. Il a déjà dans ses bagages Le cri du silence, un EP d'avril 2016, et un premier clip. Tom Bird chante avec élégance des textes finement ciselés et les accompagne d'une musique discrète et du meilleur goût.

QUOTAS

Culturebox - Chansons francophones à la radio : accord parlementaire sur les quotas

Députés et sénateurs sont parvenus à un accord mercredi soir sur la question des quotas de chansons francophones à la radio, qui avait divisé ces derniers mois producteurs de disques et radios musicales, a-t-on appris de sources parlementaires.

 
L'épilogue du renforcement des quotas de chansons françaises à la radio a tourné au désavantage des radios privées et à l'avantage des producteurs et auteurs de musique française. Au terme de cinq heures de discussions mercredi soir pour s'accorder sur le projet de loi « Liberté de la création, architecture et patrimoine » dans lequel est arbitrée cette question, la commission mixte paritaire entre députés et sénateurs a en effet expédié en cinq minutes la résurrection d'un amendement du gouvernement qu'avait rejeté le Sénat à la grande joie des radios.
En savoir plus sur
 
TADOUSSAC
 
RFI - Tadoussac, le ticket gagnant, 33e édition du festival québécois

Devenu totalement indispensable dans le paysage des festivals québécois, le festival de la chanson de Tadoussac ne cesse d'avoir le vent en poupe. Malgré une météo légèrement capricieuse, la 33e édition qui a pris fin le dimanche 12 juin, a surfé à nouveau sur une vague enchanteresse. Isabelle Boulay, Keith Kouna et Yann Perreau auront livré chacun à leur manière des concerts d'une véritable intensité.

C'est déjà ça - Tadoussac (1): loin, l'écriture à la croisée des chemins

La 33e édition du festival de la chanson, accueillant la création québécoise (de Plume Latraverse à Steve Veilleux) mais aussi des artistes venus de toute la francophonie (Thomas Fersen, Nicolas Michaux, Barcella...) a débuté jeudi soir.

C'est déjà ça - Tadoussac (2): Des goules en tous genres

Ciel dégagé et contrastes maximum hier dans les salles et sous les toiles de Tadoussac: la deuxième journée du festival a balancé entre la très sage Isabelle Boulay et les fous-furieux des Goules renaissantes.

C'est déjà ça - Tadoussac (3): Keith Kouna écrase tout

Flamboyant au sein des Goules, Keith Kouna est à mon meilleur en solo. Son concert de vendredi restera un sommet de l'édition 2016

C'est déjà ça - Tadoussac (4): l'édition 2016 en quelques flashs

Un peu chagrinée par une météo moyenne, la 33e édition du festival de Tadoussac a néanmoins été un grand cru artistique, balayant encore plus large, l'éventail de la création francophone. A l'heure de changements importants (programmateur, dates), le "Tadou" affiche une belle vitalité. Bilan en quelques photos.
 
HILDEBRANDT
 

Le chanteur rochelais se mouille pour annoncer la sortie de "Les animals" le 30 septembre

Mer d'écume, sans doute captée du côté de sa ville de la Rochelle. Voici qu'entre deux vagues émerge le corps massif et titubant de Wilfried Hildebrandt. Le chanteur de Coup d'marron s'est mouillé, et pas qu'un peu, pour le premier "teaser" d'un album annoncé pour le 30 septembre. Ce sera son premier dans le cadre de  son projet solo sous son nom.

BERTRAND BETSCH

Soul Kitchen - Initials B.B

Bertrand Betsch vient de publier, via Microcultures, son nouvel album La Vie Apprivoisée. Dompteur de mots et dresseur de notes, Betsch s’est apprivoisé sur ce disque et offre une ingénieuse compilation de morceaux de grande qualité. Mais il y a quelque chose de sauvage sur ce disque. Né sur les cendres du post punk, Betsch chasse à l’instinct et va là où les mots font mouche et où les mélodies sont indomptables.

PAULIN

RFI - Benjamin Paulin, enfant du rap, Nouvel album, Meilleur espoir masculin

Depuis ses débuts, il navigue dans le paysage musical français à mi-chemin entre la chanson pop et le hip hop, brouillant les pistes sur son passage : chantant ici, slamant là, passant de compositions pop instrumentales à un patchwork de samples… À l’heure de Meilleur espoir masculin, révélé récemment sur les plateformes, Benjamin Paulin semble finalement avoir trouvé sa place.

ANNEGARN

Nos Enchanteurs - Dick Annegarn préfère la route qui tourne

Dick Annegarn nous dit regretter l’absence de ses musiciens, mais nous pas vraiment,  cela nous a donné l’occasion d’admirer les multiples talents de l’artiste. Nous avons navigué dans son  piano avec des improvisations jazz, ou de sombres dissonances (Ah! Cette « ombre dans le casino sombre »), suivi la guitare, l’harmonica, ce phrasé inimitable néerlando-belgo-français  reconnaissable entre tous (je ne vous ferai pas l’affront de vous le décrire). Bon, allez, puisque vous y tenez. Un léger roulement de r imperceptible, un u qui se transforme en hurlement de loup, une façon de mâcher ses mots pour nous les distribuer déjà tout digérés, tout doux, tout piquants aussi, des manières d’ours bien léché. Des consonnes qui sonnent avec, et des voyelles qui s’affranchissent !

FRANCOISE HARDY

Culturebox - Françoise Hardy : "J’ai l’impression d’avoir tout dit, je ne crois pas que je puisse faire mieux"

Nous aimons Françoise Hardy depuis un bon demi-siècle. Depuis le temps de notre adolescence lorsque, séduits d’emblée par le charme de la jeune fille rêveuse et distante, nous étions également touchés par son expression diffuse de l’irrémédiable mélancolie de la vie. Elle n’avait que 23 ans quand elle a enregistré « Ma jeunesse fout le camp ».

FROM ET ZIEL

Nos Enchanteurs - From & Ziel, pour le meilleur et le meilleur

Ces deux-là collectionnent plus facilement les prix que les disques. Leur précédent, un LP, remonte à il y a pile quatre ans. Samuel Veyrat et Ian Zielinsky, nos From & Ziel, rompent le silence par ce six titres. L’urgence de dire qui ne saurait attendre un prochain et régulier opus ? On serait tenté de le croire en écoutant Enfermé dehors, titre saisissant qui nous parle de Lampedusa, désastre continu où « les sanglots se ramassent / sur les rochers de la mer Méditerranée ».

LA SOUTERRAINE

Les Inrocks - Exclu : la nouvelle compil’ parfaite de la Souterraine

Au casting de ce nouveau gros volume “Vous-et-nous” des inédits de Barbagallo (batteur de Tame Impala), Aquaserge, Ricky Hollywood, et sept autres titres de chanson française expérimentale.

FLO ZINK

Nos Enchanteurs - Flo Zink, coup de lune qui facilement irradie

Joli titre que celui de cet album, Les veilleurs de lune… Superbe visuel aussi : dessin d’épure parsemé d’étoiles. Prenant son quartier, la lune se substitue au o de Flo pour être sur l’image ; et Flo sur son banc, inspirée par la nuit, comme si Pierrot lui prêtait sa plume pour écrire un o… Ces illustrations du livret aussi, où il ne manque aucun musicien, aucun ami, personne…

 

vendredi, 25 mars 2016

Sophie-Tith Dick Annegarn - Bruxelles en live dans le Grand Studio RTL

jeudi, 24 mars 2016

Tubes à l'essai: Dick Annegarn revient sur la génèse de "Bruxelles"

mercredi, 23 mars 2016

Dick Annegarn - Bruxelles - Live @ Les Enfants du Patrimoine

vendredi, 10 juillet 2015

L'actualité de la chanson française du 1er au 12 juillet (mise à jour)

Fin de semaine en vidéo avec des artistes présents aux Francofolies de La Rochelle : Alexis HK, Christine and the Queens, Vianney, Raphaël.....

Le clip de la semaine : Robi - Devenir Fou

L'album : Les Hurlements d'Léo chantent Mano Solo

En vidéo avec : jeudi et vendredi avec Cyril Adda. Du 4 au 8 juillet avec les Hurlements d'Léo et les chansons de Mano Solo.

A la une

C"est déja ça - Francofolies: les spectacles à ne pas louper

En marge de la Grande scène, l'édition 2015 des Francos qui démarre demain vendredi regorge de rendez-vous inédits ou précieux. Tour d'horizon modeste et subjectif, d'Alexis HK à Raphaël, de Dimoné à Vianney

10, 11 et 12 juillet

C'est déja ça - Cherhal, Marchet et Roussel: le trio magique des premières Plages d'hiver

La première édition de ce festival à Arcachon le 30 juillet va réunir une affiche exceptionnelle: Jeanne Cherhal, Florent Marchet et Gaëtan Roussel vont y créer un spectacle inédit où ils échangeront leurs répertoires

Culturebox - Dick Annegarn, le vélo dans la tête

Dans une interview à l'AFP, le chanteur néerlandais Dick Annegarn, installé en France depuis plus de quarante ans, raconte à l'AFP comment le vélo est pour lui "un outil d'écriture" alors que le Tour de France s'élance samedi de son pays natal.

9 juillet

Libé - Mano Solo toute voix dehors, Ludovic PERRIN 31 août 2000

Après la violence rentrée des années sombres, son sixième album se veut optimiste, presque festif.

Libé - Mano Solo nous «laisse le pire» 10 janvier 2010

Auteur, compositeur et chanteur, il a signé de nombreux albums teintés de rythmes africains, d'airs de tangos et de rengaines de faubourgs parisiens. Mano Solo est mort dimanche..

Le blog de Norbert Gabriel - Entretien avec Les Hurlements D’Léo autour de la sortie de leur album hommage à Mano Solo

A l’orée de son vingtième anniversaire, le groupe bordelais Les Hurlements d’ Léo reprenait la route il y a quelques semaines, avec pour seul désir de partager avec le public l’aboutissement d’un projet singulier dans lequel il a investi ses efforts, son temps et son cœur depuis plus d’un an, et par là même de remplir la mission qu’il s’était fixé : rendre hommage à Mano Solo, dont les chansons et l’esprit furent une influence déterminante pour la formation, et sans qui peut-être les musiciens originels des Hurlements n’auraient pas amorcé leur magnifique aventure collective, un beau jour de 1996. Même s’il était question au départ de faire revivre le répertoire de Mano Solo sur scène, et non de le revisiter froidement dans un disque commercial s’inscrivant dans la tendance actuelle de l’industrie de la variété qui produit compilations de reprises sur compilations de reprises, satisfaisant surtout une paresse de créativité et de découverte, sous couvert de nostalgie, sous l’impulsion de plusieurs rencontres finit par mûrir dans la tête des musiciens l’idée d’un album. Album dans lequel l’hommage a pris une dimension encore plus collective, puisqu’il est aussi le fruit de collaborations émouvantes et sincères avec 18 autres artistes invités à interpréter les chansons de Mano, parmi lesquels  – et pour ne citer qu’eux- Francesca Solleville, Romain Humeau, Zebda, Debout Sur le Zinc, Les Naufragés, Les Ogres de Barback ou encore Bertrand Cantat et Nilda Fernandez.

RFI - Les Hurlements d'Léo chantent Mano Solo, Album/hommage

Il était de ceux qui gueulent à la lune leur révolte et leur tristesse. Mano Solo est au centre d'un album/hommage imaginé par le groupe Les Hurlements D'Léo avec une pléiade d'invités. Les Hurlements d'Léo chantent Mano Solo est une belle somme "dans l'esprit de..." qui rassemble autour du chanteur libertaire toute une famille de musiciens alternatifs.

Le Parisien - Musique: les inoubliables hurlements de Mano Solo revivent dans un double album

Les chansons écorchées et rageuses de Mano Solo reprennent vie dans un double album flamboyant qui sort mercredi, où Les Hurlements d'Léo et dix-huit invités rendent hommage au poète et à "l'insoumis" mort il y a 5 ans.

Culturebox - La beauté brute de l'oeuvre de Mano Solo revit grâce aux Hurlements d'Léo

Les Hurlements d'Léo ressuscitent l'oeuvre musicale de Mano Solo. Ils interprètent ses titres, sur scène et dans un album à venir le 10 juin prochain. Pour éviter la solitude et la nostalgie, le groupe s'entoure d'artistes aussi variés que sincères dans leurs hommages. La réunion est belle, très belle.

Du 4 au 8 juillet

Nos Enchanteurs - François Gaillard change de GRyF

Désormais il y aura deux François Gaillard. Non qu’ils seront différents d’ailleurs : notre Gaillard aura toujours le même regard sur le monde, avec ses tendresses et ses indignations, sa poésie du quotidien qui doit enchanter ses gosses autant qu’elle nous ravit. La seule différence sera son blaze. Ce sera François Gaillard dans la vie civile, au guichet de la Poste comme à la caisse de son magasin bio de proximité, ou chez les parents d’élèves. Et pis, faites-vous y, GRyF sur scène, sous les projecteurs. « Ça faisait six ans que je cherchais un nom de scène : ras le bol de chanter sous mon nom d’état civil, et davantage envie d’un nom de « groupe » ! Après mille essais, GRyF est venu tout seul, un jour de passage rue Sébastien-Gryphe à Lyon, rue de « la Griffe Noire », la plus grande librairie anar de Lyon ! Sébastien Gryphe était imprimeur : les mots, le papier, ça me plaisait, ça ! Ajoute à ça qu’on est pas loin de l’écriture, le graphisme, la graphologie, le graphème, poser sa « griffe », pas loin non plus du graff, et des griffes du chat qui sait les sortir pour se défendre et les rentrer quand tout va bien… Toutes ces idées m’ont plu. infiniment ! Alors voilà, c’est GRyF en scène, avec trois petites apostrophes car nous sommes trois sur scène. »

Nos Enchanteurs - Georges Berthoud, de la fraicheur de ses appâts

Il se dit être un espoir de la chanson française… « depuis cinquante ans. » C’est à l’École normale que Georges Berthoud découvre la guitare. Il écrit ses premières chansons « sur la mineur et mi7, deux accords qui ne me quitteront plus » même s’il en découvrent d’autres par la suite. « Se goinfre de Brassens, de Lapointe, de Brel et de Ferré » et débute dans la circuit des MJC, Maisons de la culture et universités. Tente d’épater les filles par la trompette, le trombone à coulisse, le contrepoint et la fugue : l’efficacité est toute relative. Il se retrouve d’abord enseignant, normal. Puis aborde d’autres professions. Et, chaque fois qu’il en a un peu le temps, redevient chanteur, à écrire des chansons et les travailler à la guitare : « J’ai fini par comprendre que, plutôt qu’au paradis, c’est dans la musique qu’était le salut de mon âme. Sauvé !

Nos Enchanteurs - Suhubiette, une famille en or

24, 25, 26 juin 2015, carte blanche à Hervé Suhubiette avec 20 choristes d’Archipels (atelier vocal des Éléments), Claire Suhubiette (voix et direction du chœur), Lucas Lemauff (piano, voix) Marie Sigal (voix) Marin (voix), Frédéric Cavallin (batterie, percussions), Claude Fèvre (lecture)  et la participation de Joël Suhubiette. Le bijou (Toulouse),

Comment dire, comment faire quand on est partie prenante des soirées de clôture du Bijou auprès d’Hervé Suhubiette qu’il faut définitivement nommer « chef de cœur » ? Plus que jamais c’est l’occasion de paraphraser Barbara : oui, chanter c’est une « manière privilégiée d’aller vers les autres ». Hervé Suhubiette va vers les autres, partout, tout le temps ! Cette carte blanche où l’ont rejoint son frère et sa cousine, a connu de telles vibrations que l’on ne peut remiser sa plume.  Et l’on se prend à rêver que quelques célèbres diffuseurs s’en inspirent pour leurs lieux, leurs festivals.

Nos Enchanteurs - Les Roches Celtiques, festival celte en terres intérieures

Jadis, ici, dans ce coin du département de la Loire, c’étaient les Ségusiaves, un peuple gaulois. Des Celtes donc. Leurs voisins sont, au nord les Eduens, au nord-est les Ambarres, au sud les Helviens, au sud-est les Allobroges, au sud-ouest les Vellaves. Et les Arvernes à l’ouest.

On dit que nos ancêtres sont les gaulois. Oui. Nos ancêtres sont donc celtes. Qu’un festival de musiques celtiques se niche autour de Saint-Étienne ne doit donc pas paraître incongru.

3 juillet

Qobuz - Eddy Louiss est mort

Sideman de Stan Getz, Michel Petrucciani, Kenny Clarke, Stéphane Grappelli, Claude Nougaro et bien d’autres, le grand organiste de jazz s’est éteint à l’âge de 74 ans.... La chanson française fait également appel à ses services et il se met à jouer pour Claude Nougaro, Jane Birkin, Henri Salvador, Charles Aznavour, Barbara (sur Le Soleil noir en 1968, Seule en 1981 et Barbara en 1996), Nicole Croisille, Serge Gainsbourg (sur Gainsbourg Percussions en 1964) et Jacques Higelin.

Hexagone - La cigale chante favorablement pour les CCLC

Pendant que certains profitaient du soleil sur les vastes étendues de l’hippodrome de Longchamp pour les Solidays, d’autres, comme moi, sont allés s’enfermer dans une salle de concert pour le Fallenfest. Il s’agit d’un festival un peu plus confidentiel, organisé sous la forme d’un concours ouvert à quelques 400 participants à chaque nouvelle saison. Les 28 finalistes sont venus faire valoir leur talent dans un cadre somptueux qu’est la Cigale.

Nos Enchanteurs - Pourchères 2015 : le plus petit festival, le plus exceptionnel aussi

C’est un fait, les temps sont cruels aux festivals qui défunctent plus souvent qu’à l’accoutumée. Mais pas tous, loin s’en faut. A bien y regarder et à l’exception d’un Montauban qui singulièrement déchante (un imbroglio financier et politique sans nom…), la chanson s’en sort bien. Certes, si les grosses productions, les gros festivals sans racines aucune, déconnectés du tissu social local, qui ne savent qu’aligner des stars, morflent et parfois tombent, nous ne verserons pas une larme. « Doit-on subventionner Noah ? » disions-nous ici même il y a longtemps déjà. Ni lui ni Stromaé ! En ces temps de supposée disette économique, de coupes budgétaires drastiques, les chênes tombent : ne pleuront pas ces glands. Comme dans la fable, préférons-leur les roseaux.

Nos Enchanteurs - Les Matchboxx foutent le feu à la Bellevilloise !

Pour qui n’aurait pas eu la chance de vivre la folie Matchboxx il y a une petite vingtaine d’année (et voilà que je me pince en écrivant ce chiffre…), sachez que les Matchboxx, c’est…, c’est…, c’est pop, c’est wiiiiiiiizzzzzz, c’est splaaaaaash, c’est… waouuuuuuuhhh. Et n’insistez  pas, j’en ai d’autres des comme ça ! Bref, c’était en ce soir historique à la Bellevilloise, le grrrrrand retour des trublions en sous-pulls en acrylique. Pour fêter dignement les 18 ans de la sortie de leur premier disque Le chemin de la route, David Courtin (chant), Claire Deligny (basse, chant) et Benoît Bonté (synthé) remonte donc le groupe mythique (1996-2003) pour une date unique, en présence d’une foultitude d’invités pas piqués des hannetons. Mais nous y reviendrons…

2 juillet

Les chroniques de Mandor - Daguerre & Bertille : interview pour leur premier album commun

Daguerre et Bertille chantent le couple (mais dans ce qu’il a de moins évident), sur des rythmes accrocheurs et des mélodies entraînantes. « Une dizaine de titres pour une balade dans les méandres de l’amour, du coup de foudre à l’absence, de la routine conjurée avec drôlerie au portrait du blaireau » explique le dossier de presse. En duo ou en solo, les deux voix se marient avec bonheur dans une pop délicieusement bricolée. Le duo est venu me rendre visite le 21 avril dernier. Pour Olivier Daguerre, c’était un retour à l’agence puisqu’il a déjà été mandorisé il y a trois ans, à l’occasion de la sortie de son album Mandragore. Déjà, il évoquait sa collaboration avec Bertille Fraisse

Culturebox - Aux Folies Bergère, Benjamin Biolay révèle un Trénet mélancolique

Fan absolu de Charles Trenet à qui il vient de consacrer un album (sorti le 15 juin), Benjamin Biolay a posé sa voix grave sur les textes du fou chantant lors de deux concerts exceptionnels aux Folies Bergère les 29 et 30 juin. Une interprétation inédite qui a révélé la mélancolie de ces morceaux devenus des monuments de la Chanson française.

Culturebox - "Pour ne pas oublier Charlie", les Voix de la Liberté en tournée cet été

Après un clip et un concert en début d’année à la suite des attentats terroristes à Paris, le collectif d’artistes alsaciens "Pour ne pas oublier Charlie" poursuit sa croisade musicale contre la barbarie. Une tournée "Les voix de la Liberté" est organisée cette été dans six villes d’Alsace.

Le Figaro - Vianney, la chanson française décomplexée

Le nouveau coup de cœur des adolescent(e)s est venu dans le studio du Figaro TV pour présenter son premier album, Idées blanches. Avec son vibrato puissant, le jeune homme de bonne famille, âgé de 24 ans, signe des compositions sincères et romantiques.

1er juillet

BFMTV - Pourquoi les radios n'en peuvent plus de la chanson française

Plusieurs radios privées, dont NRJ, RFM et Fun Radio, ont appelé à réduire les quotas de diffusion de chansons francophones qui leur sont imposés, face à ce qu'elles qualifient d'"effondrement" de l'offre.

Hexagone - TaParole, Radio Elvis vs Johnny Montreuil : même combat… Rock !

A ma gauche, le tenant du titre RADIO ELVIS, jeune espoir poids léger nous venant de Paname et à ma droite ; son challenger local, le poids mi-lourd JOHNNY MONTREUIL ! Une rencontre mémorable le 13 juin dernier au Festival Ta Parole… C’était où au fait ? Ben, à Montreuil-sous-bois, dans l’93… Vous suivez ou quoi ? 

Nos Enchanteurs - Strange enquête, pour l’amour du risque

Festival Partie à 3, jeudi 18 juin 2015, Jérôme Pinel (voix) et Manuel Mouret (contrebasse & loop station) café culturel « Chez ta mère », Toulouse,

Ce que la biographie de Jérôme Pinel ne révèle sans doute pas, c’est qu’il aime les sports extrêmes au point qu’il fut un temps, pas si lointain, où il leur aurait consacré sa vie. Mais vint la scène ! Et voici que cette montée d’adrénaline, c’est maintenant là qu’il la sent monter en lui. Oh bien sûr, toute personne qui s’approche de près ou de loin de cet univers, sait que cette exhibition de soi, impudique et déraisonnable, cette sensation du vide sous les pieds qu’elle génère, est le sel de ce métier.

 

dimanche, 14 juin 2015

L'actualité de la chanson française du 8 au 14 juin (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Presque Oui - Tout Me Parle De Toi

En vidéo avec : Mercredi avec -VOUS- le nouveau projet de Vincent Gaffet (Tram des Balkans). Jeudi et vendredi avec François Gaillard et Frédéric Bobin à l'occasion de leur concert Renaud à Lyon. Samedi et dimanche avec les artistes présents dans le nouveau numéro de Francofans.

A la une

Tadoussac (3): Gréco, le coup de chaud

La journée de vendredi sur la Côte Nord a été évidemment marquée par l'effervescence autour du concert exceptionnel de Juliette Gréco, ouvrant ici sa tournée canadienne. Un concert écourté en raison d'un malaise dû à la chaleur.

Francofans à Tadoussac

“Si on existe depuis 32 ans, c'est parce qu'on est une joyeuse bande d'illuminés passionnés.”

Top départ pour l’édition 2015 du Festival de la Chanson de Tadoussac, le plus grand des petits festivals, qui invite des artistes du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de France. Pendant quatre jours, le village de 850 habitants vit et vibre au rythme de la chanson, de l’après-midi jusqu’au cœur de la nuit. Une grande scène installée sous l’église, une autre dans l’auberge de jeunesse où tout a démarré, et puis des chapiteaux, des bars qui accueillent des artistes de toutes générations,  de jeunes roseaux prometteurs et de grands chênes encore plein de sève.

C'est déjà ça - Tadoussac (2): le coup d'envoi, entre patrimoine et énergie

Le festival de la chanson a démarré ce jeudi, marqué par le concert-retour de Jacques Michel et la prestation ébouriffante du jeune trio Ten strings and a goat skin.

Le village repeint en gris. Tout juste si l'imposant hôtel Tadoussac parvient à faire émerger son rouge et blanc. Les nuages se penchent et s'amassent pour caresser le Saint-Laurent. Les baleines sont rares pour les croisiéristes aux yeux brillants à force de scruter. Quelques petits rorquals montre leur dos, quelques bélugas font glousser les coeurs sensibles. Aux quatre coins du petit village et de ses collines qui lui ont donné son nom (1), la signalétique a fleuri, les chapiteaux-scènes aussi

14 juin

C'est déjà ça - Tadoussac (2): le coup d'envoi, entre patrimoine et énergie

Le festival de la chanson a démarré ce jeudi, marqué par le concert-retour de Jacques Michel et la prestation ébouriffante du jeune trio Ten strings and a goat skin.

Le village repeint en gris. Tout juste si l'imposant hôtel Tadoussac parvient à faire émerger son rouge et blanc. Les nuages se penchent et s'amassent pour caresser le Saint-Laurent. Les baleines sont rares pour les croisiéristes aux yeux brillants à force de scruter. Quelques petits rorquals montre leur dos, quelques bélugas font glousser les coeurs sensibles. Aux quatre coins du petit village et de ses collines qui lui ont donné son nom (1), la signalétique a fleuri, les chapiteaux-scènes aussi.

Hexagone - Coup de jeune pour Renaud à Lyon avec François Gaillard et Frédéric Bobin

Les lyonnais François Gaillard et Frédéric Bobin proposaient samedi 6 et dimanche 7 juin un spectacle de reprises de Renaud. Je les ai rencontrés il y a quelques semaines pour parler avec eux de ce projet et puis, bien sûr, je suis allé les écouter à Agend’Arts, une salle de la Croix-Rousse à Lyon dont on aura l’occasion de reparler souvent car sa programmation en chanson est de qualité et très imaginative.

13 juin

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Nach, à l’artiste bien née…

Surplombant la scène, quatre lettres géantes, majuscules, argentées, entrelacées, comme sur la pochette de son disque : NACH. Les photos n’en seront que plus facilement légendées. Voici donc Anne ma sœur Anne, la sœur de, la fille de. Qu’on ne savait il y a encore quelques mois, qu’on ne peut plus ignorer aujourd’hui. Un disque chez un label d’importance (elle a eu de la chance d’en trouver un tout de suite) et un Olympia familial nous l’ont révélée. L’adn y est-il d’ailleurs ? Analyse de son, de textes et de timbre : oui. Elle a bonne ouïe, bon Louis. Ne diffère vraiment de Louis et de Mathieu que l’absence de chapeau mou et de barbe de six jours. Mais c’est bien une Chedid.

C'est déjà ça - Tadoussac, l'autre festival du bout du monde

Au bord du Saint-Laurent et à l'aube de la Côte nord du Québec, le festival de Tadoussac accueille à chaque aube estivale, la fine fleur de la chanson francophone du cru mais aussi quelques cousins français. Depuis plus de trente ans, les maîtres-mots y sont proximité et découverte. Si la venue de Gréco est l'événement de cette édition 2015, le rendez-vous qui début aujourd'hui fourmille de belles promesses.

Les Echos - Quinze ans après

Il y a trois lustres, en pleine gloire, les Innocents ont décidé d’appuyer sur « pause ». Ils reviennent avec un nouvel album, «  Mandarine », un écrin de bijoux pop sous influence west coast.

Hexagone - Une Partie à trois sur Toulouse

Le Bijou, Chez ta mère et le Théâtre du Grand Rond ! « Mes » trois lieux chansons à Toulouse. J’y ai vu plus de 90 concerts en 2014 ! Depuis octobre dernier et mes premières chroniques je t’ai souvent parlé des concerts passés ou à venir au Bijou (Piérick, Alexis HK, Lior Shoov), Chez ta mère (Les fils de ta mère, Victoria Lud, Louis Noel Bobey & Les Bertitas), et au Grand Rond (La Reine des Aveugles, Les Trash Croutes). Et bien  ces trois lieux ont décidé de créer un événement commun ! Tu penses bien que je ne pouvais pas ne pas t’en parler

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Billie the (women) kid

Billie, 8 juin 2015, festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, Le Pax,

 Balmino, Suissa, Romain Lateltin, Hauts les mots, Lucarne, Les Suppos de Saturne, Pan, Barrio Populo… En toutes tailles de scène, la chanson, fut-elle matinée de blues, de malayé ou de rock, est bien présente en cette 24e édition de Paroles et Musiques. Avec notamment et pour l’heure Billie, qui y était attendue. Fin de tournée (il était temps de l’inviter) pour elle, derniers Baiser, et l’occasion pour cette lyonnaise de faire comme la bande annonce de ce que sera son futur et deuxième album : un cran au-dessus. Deux chansons-tests, sans beaucoup de textes, où on voit l’orientation, où on jauge l’efficacité.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Se fendre des Brigitte…

Brigitte, 9 juin 2015, festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, Le Fil,

Elles sont venues, nombreuses. Qui entre copines ; qui, parfois, avec leur mec, leur amant, leur ami. Mais le féminin domine largement. Une cohorte de filles, jamais vu autant à la fois. L’une d’elle me l’a dit d’ailleurs : « Les Brigitte, c’est un truc de nanas » me suggérant que, nous les mecs, nous ne saurions tout à fait comprendre. Sans doute.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Faccini et Segal, dieu que c’est beau

Piers Faccini/Vincent Segal, 8 juin 2015, festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, église Notre-Dame,

Chœur de Notre-Dame, ceint de saints de pierre, baigné de lumière. Pas de sono : les ingés’son excommuniés, ça fait plaisir. Deux. L’un au violoncelle, qu’il caresse de son archet, dont il tapote les cordes avec ses doigts. L’autre avec ou sans guitare, c’est selon. Ce qui d’abord impressionne, c’est ce silence… quasi religieux : voyez comme j’adapte mon vocabulaire au lieu. C’est beau le son du silence. Peut-être que le chant de Piers Faccini n’est-il que le prolongement de ce silence, fragile frontière de sens et d’émotions… Silence que viennent interrompre les applaudissements nourris et sincères. Émus. Nous sommes chaque fois cloués. Jésus aussi, qui en conséquence n’applaudit pas. Chacun sa croix…

12 juin

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Regards par (le) Lucarne

Lucas Roullet-Marchand s’est choisi un angle de tir dans la chanson, une Lucarne comme on dit. De fait il se nomme ainsi. Lui exerce dans la chanson à tiroirs. Et les tiroirs sont bourrés à l’autobiographie. C’est du « je » qui se prend au jeu. Dites, un quart de siècle d’âge, c’est qu’il y en a à raconter, des conquêtes de bacs à sable aux premiers baisers. Des études de ce lyonnais en terres stéphanoises aux considérations littéraires, mathématiques et scientifiques dont il nourrit des vers et fait parfois le titre de ses chansons (Esperluette, Conjecture…). Parfois des ruades, des impatiences : « J’en ai marre d’attendre / De ta part des mots tendres / Du coup j’les écris et j’les chante… » Et des souvenirs tirés de bien plus loin encore (sur l’album photo, c’est en échographies) : « Qu’attendez-vous de moi / En attendant neuf mois / Quels sont vos désirs, vos espoirs ? » C’est léger, c’est frais, comme un petit vent qui traverse et aère la chanson.

11 juin

Culturebox - Les Quatre Barbu(e)s, un régal de lyrisme et de drôlerie

Quatre femmes pêchues, drôles et colorées qui mêlent la langue de Vian aux grands airs lyriques, voici les Quatre Barbu(e)s ! Le nouveau spectacle du quatuor de la compagnie "Une petite voix m'a dit", sera programmé pour la deuxième année au festival Off d'Avignon.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques : Suissa, je suis ça, lyonnais et maloyé

.... Suissa va chercher des musiques du monde et travaille la chanson avec ces rythmes plus élaborés. Suissa et ses (remarquables) musiciens travaillent bien. Jusqu’à atteindre le nirvana : la transe-mission dans laquelle on entre par ces musiques afro-chaloupées, cette chanson maloyée qui nous vient de La Réunion, patrimoine immatériel de l’humanité, rien de tel pour bien nous réunir. C’est très répétitif, paroles comme musique, mais ça fait son œuvre. On pourrait y mettre des mots de peu d’importance, mais pas Suissa dont d’intuition on sait la culture chanson. Même si, quand même, ça parle beaucoup d’amour, avec beauté, avec parfois naïveté (« On va s’embrasser comme font les oiseaux… »).

Hexagone - Gaëlle Vignaux et Manu Lods : Episode II

Salut Hexagonaute ! J’ai à te causer. T’as le temps ? Prends deux minutes, prends une chaise, assieds-toi par terre. Tu sais quoi ? Il paraîtrait que j’ai pas trop le droit de raconter la deuxième session (et les autres non plus d’ailleurs) de la Soirée Deuxième Génération de samedi dernier parce qu’on peut pas être juge et parti à ce qu’il parait. Ouais, c’est pas très déontotruc et tout ça et ça se fait pas du tout du tout qu’ils disent les langues de pute gens en général. Enfin pas tous.

L'Humanité - Ferrat ne chantait pas pour passer le temps

Cinq ans après sa mort, Jean Ferrat continue de réveiller les sourires endormis. Telle était l’intention du réalisateur Humbert Ibach et d’Henry-Jean Servat, qui présente ce documentaire inédit, et pour qui « Ferrat a appris aux gens à vivre debout ». Il y retrace le parcours hors du commun du chanteur, grâce à des documents rares et inattendus, comme ces confidences à Jacques Chancel ou Denise Glaser, où il parle de son amour des textes et de la chanson.

10 juin

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Ce conte que voilà-là…

« Roméo, le conte que voilà-là », 7 juin 2015, festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, salle Jeanne-d’Arc,

L’affiche est alléchante : un conte écrit par Loïc Lantoine et composé par Romain Didier. Ci devant interprété, en l’absence des créateurs, par l’Orchestre Massenet et les classes Cham (classes à horaires aménagés musique) de l’école Fauriel, deux écoles voisines de la salle Jeanne-d’Arc.

C'est déjà ça - RFM Music show : les joies du live… et de la promo

Une pléiade d’artistes « maison » pour un concert gratuit dans le parc de l’île Saint-Germain d’Issy-les-Moulineaux au sud de Paris : le RFM Music show a réuni Cabrel, Souchon et Voulzy, les Innocents ou Vianney mais aussi Zaz, Patrick Fiori ou Hélène Ségara. Samedi soir, on rasait parfois gratis et on ratissait large.

Hexagone - Gauvain Sers et Liz Van Deuq fêtent les daronnes chez Thénardier

Tout au fond de ta petite tête, tu dois te souvenir que j’avais raconté il y a une deux-moisaine environ, les aventures de Benoît Dorémus et Patrice Mercier, invités des Dimanchanteurs organisés par Patrick Engel. Chez Thénardier à Montreuil, en mars dernier. Ouais, tu te souviens vaguement ?

9 juin

Hommage à Jean Ferrat, en replay sur le Pluzz de sur France 3

"A travers des images d'archives et de nombreuses interviews données par l'artiste et ses amis proches, retour sur la carrière de Jean Ferrat, disparu le 13 mars 2010 à l'âge de 79 ans. Des séquences de magazines ponctuent cette émission, au cours desquelles on retrouve quelques-uns des plus grands titres de Jean Ferrat."

Gonzai - LE TREMPLIN MUSICAL, TA PROMO CONTRE UNE PIPE

J'ai reçu ces derniers temps quelques mails qui ont eu tendance à me foutre hors de moi : d'Emergenza à Fallenfest, c'est la saison des tremplins musicaux. Comme je joue dans quelques groupes, il était temps que je vous dise ce que j'en pense.

France 3 - La vie secrète des chansons

Qu'elles soient engagées, autobiographiques, humoristiques ou nostalgiques, toutes les chansons cachent une histoire intime. Aux côtés d'André Manoukian, des artistes dévoilent la face cachée de leurs compositions. «Ma déclaration», de France Gall, raconte un coup de foudre entre deux célébrités, tandis que «Je t'aime moi non plus», interprétée par le couple légendaire Gainsbourg/Birkin, s'inspire d'une passion amoureuse. D'autres tubes brisent les tabous et s'attaquent aux moeurs sociétales. C'est le cas de «Comme ils disent», de Charles Aznavour. Derrière les plus grands succès, les compositeurs se mettent à nu et, parfois, provoquent leur public.

Excellente émission à voir ou à revoir en replay sur le Pluzz de France 3

8 juin

Les chroniques de Mandor - Théophile Ardy : interview pour Mon petit coin de paradis

Alain Pilot, l’animateur de l’excellente émission d’RFI, La bande passante, dit de Théophile Ardy : C'est une belle découverte, comme il en arrive parfois au détour d'un chemin... Théophile Ardy, ce nom vous est peut-être étranger, pourtant c'est un auteur à fleur de peau, qui sait nous faire transpirer ses émotions dans des élans de rock purs et durs, transporté par des textes percutants et écorchés, un artiste-artisan planant qui ne demande qu'à être découvert ! 

Il a raison Alain Pilot. Cet artiste qui a quinze ans de carrière professionnelle, quatre albums et des projets à revendre est d’un sacré haut niveau.

Les chroniques de Mandor - Daguerre & Bertille : interview pour leur premier album commun

Daguerre et Bertille chantent le couple (mais dans ce qu’il a de moins évident), sur des rythmes accrocheurs et des mélodies entraînantes. « Une dizaine de titres pour une balade dans les méandres de l’amour, du coup de foudre à l’absence, de la routine conjurée avec drôlerie au portrait du blaireau » explique le dossier de presse. En duo ou en solo, les deux voix se marient avec bonheur dans une pop délicieusement bricolée. Le duo est venu me rendre visite le 21 avril dernier. Pour Olivier Daguerre, c’était un retour à l’agence puisqu’il a déjà été mandorisé il y a trois ans, à l’occasion de la sortie de son album Mandragore. Déjà, il évoquait sa collaboration avec Bertille Fraisse

Nos Enchanteurs - Liz Van Deuq, dans la tendresse et l’humour

Ce dimanche 31 mai, en concurrence avec la fête des mères, Roland Garros et un temps pluvieux, le dimanchanteur Patrick Engel nous a conviés Chez Thénardier à Montreuil. Public déjà fidélisé mais moins nombreux que pour les deux premiers : difficile de trouver une date en mai entre les différents ponts et les manifestations sportives ou autres…

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Balmino, la force des mots

Balmino, 6 juin 2015, Festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, salle Jeanne-d’Arc,

Cohérence. Programmer Balmino sur la même scène que Pierre Lapointe, c’est précéder la tristesse d’une autre tristesse. C’est aussi précéder le pur talent d’un autre pur et grand talent.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015 : Dick Annegarn, son vélo, son tricycle

Dick Annegarn, 6 juin 2015, festival Paroles et Musique à Saint-Étienne, salle Jeanne-d’Arc,

 Même si certains quartiers sont tellement haut perchés que la ville est classée « montagne », Saint-Étienne, le savez-vous, est la capitale du cycle : faut de la force dans les mollets, « chaque fois que je monte cette côte de honte / je pense aux boyaux d’Agostino (…) Agostino, c’est toi l’plus beau. » L’histoire ne dit pas si notre hollandais est arrivé jusqu’ici à vélo par le Col de la République.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Et Pan !

Pan, 5 juin 2015, festival Paroles et Musique de Saint-Étienne, Le Pax,

On a beau se dire que le festival Paroles et Musiques est un large panel de la chanson du moment, de Dick Annegarn aux Brigitte, de Dominique A à Asian Dub fondation, démarrer le festival par Pan est un signal inédit. Et, ma foi, assez agréable à défaut d’être totalement convaincant.

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Pierre Lapointe, toute joie mise au clou

Pierre Lapointe, 6 juin 2015, Festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, salle Jeanne-d’Arc,

Drôle d’homme que ce Lapointe. Drôle, il l’est, assurément. Mais vient nous faire tristesse, tristesse à en pleurer. Bonjour tristesse. C’est un rôle, une composition. Lui la vedette du Québec, les filles se pendent à son cou. Ou plus bas encore. Et c’est lui qui les quittent, jamais elles : comprenez qu’il a tellement le choix. Tu Lapointe ou tu tires…

vendredi, 20 février 2015

Discorama : Dick Annegarn par Denise Glaser (1974)

dimanche, 11 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

Quelques jours en vidéo avec Georges Brassens et Léo Ferré qui sont sans doute les plus proches par leur répertoire de ceux qui ont été assassinés à Charlie Hebdo.... mais aussi des vidéos de Cabu, Bernard Joyet, Leny Escudéro, du Professeur Choron...

A la une

Pure Breack - Grand Corps Malade : Je suis Charlie, sa chanson touchante pour Charlie Hebdo

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube 'Je suis Charlie', un texte poignant, mis en musique par John Mamann.

L'Obs + - Chanson "Je suis Charlie" sur Facebook : "Tu salis ta religion". Percutant

Ce n'est pas une question que nous nous posons ce soir, mais une vidéo, qui a été vue plus de 6,5 millions de fois, que nous avons choisi de diffuser. Il s'agit de la chanson "Je suis Charlie", interprétée par JB Bullet, qui connaît un immense succès sur Facebook. La vidéo de ce soir est pertinente.


je-suis-CharlieLe 3 janvier dernier, le photographe Alain Rullier me souhaitait la bonne année en m’adressant ce portrait récent et magnifique de mon ami Cabu... Deux jours plus tôt, sur le groupe du réseau social lié à mon blog, j’avais publié ce souhait : « Un mot clé pour 2015 : l’ouverture (à tous les possibles et à tout ce que l’on peut aimer et découvrir). » Et pour symboliser ce nécessaire état d’esprit au seuil de l’an neuf, je suggérais un dialogue entre chanson et peinture, en « postant » des toiles de Matisse, adepte des fenêtres ouvertes, sur Collioure, sur Tahiti, sur le monde…

10 et 11 janvier

Midi Libre - Narbonne : Cabu, un homme libre sur les traces de Trenet

Le dessinateur a été tué dans l'attaque qui a visé Charlie Hebdo. Il s'était investi dans les rouages du Festival Trenet.

Saisissant contraste. Le 25 août 2011, alors que la matinée s'étire, nombre de personnalités se pressent dans la modeste cour qui fait office d'entrée au 13 avenue Charles-Trenet. Là, au pied de la statue de l'illustre enfant du pays, Nana Mouskouri, Fabienne Thibeault et le gratin politique de la ville font face aux photographes et caméras, venus découvrir la nouvelle mise en scène de la maison natale du Fou chantant.

Pure Charts - Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. "Il a perdu tous ses amis"

Chroniqueur pour "Charlie Hebdo" dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l'attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

9 janvier

Nos Enchanteurs - Cabu « Tarentelle de Caruso »

Une chanson de Charles Trenet (paroles et musique) interprétée par un de ses plus grands fans : le dessinateur Cabu, par ailleurs papa de Mano Solo, assassiné ce 7 janvier 2015 lors d’une conférence de rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, avec onze autres personnes, par un commando a priori d’un islamisme intolérant qui ne sait rien des choses de l’humour et de l’esprit, qui ne sait rire de rien.

7 et 8 janvier

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Hexagone - Une Demoiselle sur une balançoire

.... La Demoiselle Inconnue chante, plutôt bien même, mais pas que. Je m’explique. On se méfie toujours à raison des comparaisons hâtives ou pas, mais il n’est cependant pas sot de mentionner un cousinage avec Loïc Lantoine. Comme son aîné, la Demoiselle Inconnue donne assez régulièrement dans une sorte de chanson « pas chantée ». Un texte puissant, lourd, vient se poser sur un accompagnement minimaliste. Juste 2 ou 3 accords sur un arpège ou une rythmique des plus basiques, les cordes à peine effleurées. Le reste, c’est l’interprétation, la magie de mots percutants déversés comme une excuse, des mots susurrés mais sans censure pour une politesse prononcée avec force détermination. Cette détermination, cette force intérieure que l’on sent présente à chaque instant, comme une écorchure que l’on ne souhaiterait pas voir cicatriser.

Nos Enchanteurs - La demoiselle inconnue, échappée belle d’«Alors Chante»

.... Qu’elle chante de sa voix qui ondule, ponctue certaines syllabes, entre diction et chanson, qu’elle dise ses textes sans aucun accompagnement, si ce n’est celui de ses mains alors libérées de sa guitare ou de son ukulélé, qu’elle chante en français ou en anglais (reprise de Britney Spears, la jambe, le bras, d’une poupée genre Barbie pour gratter les cordes ! ) on ne saurait vraiment dire pourquoi la demoiselle sans nom vous décoche des flèches invisibles, qui vous vont direct en plein cœur et y imprime leur marque indélébile.

C'est déjà ça - Jur, l'énergie "Fossile"

Issu du cirque, le groupe Jur délivre un album d'une brûlante intensité. La succession de Lhasa est dignement assurée

Voilà un disque qui a immédiatement captivé nos oreilles par sa délicate intensité. "Fossile", album sorti le 22 septembre par le groupe Jur, puise son magma dans les méandres de l'âme humaine, les tréfonds de l'imagination, touchant à l'épiderme.

Froggy's Delight - Geneviève Morissette

.... Geneviève Morissette nous avait déjà séduit l'année dernière avec des chansons comme "je me présente tout' nue devant vous". Elle est aujourd'hui entourée d'un groupe rock qui envoie le bois. Elle a quelque chose de Diane Dufresnes, et pas seulement en raison de ses cheveux roux bouclés, mais aussi la voix, l'attitude, l'univers décalé. Une chanson comme "Toutes les chanteuses qui exagèrent"

4, 5 et 6 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Miossec

Télérama - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone. Dans cet écrin, la voix est vacillante et l'écriture, bancale, car elles ressemblent à la vie. Les mots frappent par leur acuité, comme au beau temps de Boire, l'album choc des débuts — il y a dix-neuf ans. Et s'ils portent toujours leur lot de peurs et de noirceurs (« On ne se refait pas », chante-t-il comme un aveu), ils semblent plus sereins. Ou, du moins, ils ont faim. De vie. « Le temps file vite », nous dit le chanteur, qui compte profiter de celui qui lui reste

Les Inrocks - Miossec : “Je n’ai jamais eu l’impression d’être dépressif”

Après une carrière déjà longue et accidentée, Miossec surprend et séduit à nouveau avec un album plus musical : « Ici-bas, Ici même ». On y retrouve le chanteur qui, il y a vingt ans, nous avait envoyé sa cassette comme une bouteille à la mer. Entretien, critique et écoute.

RFI - L’album lumineux de Miossec, Nouvel album, Ici-bas, Ici même

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

France Musique - Miossec, pour la tournée "Ici-bas, Ici même"

2 et 3 janvier

Télérma - Nicolas Paugam, Aqua Mostlae

Il y a du Michel Legrand dans cette voix, des sonorités très années 1970 dans ces chansons d'amour sans illusions. Un style troublant, à contre-courant.

Qui c'est, celui-là ? On n'avait jamais entendu son nom. Encore moins ses chansons. Et puis, dès le premier titre, Le Col du Galibier : bingo ! Un étrange pouvoir d'attraction se dégage de cette voix bizarre, un peu fausse, un peu vieillotte, et pourtant accrocheuse, à la diction précise et précieuse. Et la suite s'avère, elle aussi, troublante. Pas toujours séduisante mais intrigante, car ne ressemblant à rien de ce qu'on a l'habitude d'entendre — ni à la pop fade qu'on nous sert à longueur de journée, ni aux chansons prétendument « à textes », façon journal intime d'ados.

France Musique - Spéciale La Souterraine : Nicolas Paugam et Chevalrex en session

Emission spéciale consacrée au site La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs - Laurent Bajon et Benjamin Caschera - ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. Ils sont les invités de Vincent Théval pour présenter leur travail.

Pour écouter l'album de Nicolas Paugam sur le site de La Souterraine

Nicolas Paugam est sur Facebook

La Souterraine sur Facebook

Télérama - Jeanne Cherhal, Histoire de J.

Avec sa voix sensuelle et une maturité nouvelle, la Nantaise creuse un peu plus son sillon dans la chanson française. Son nouvel album est plein de grâce, de culot et de profondeur.

Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération.

Avec le splendide « Histoire de J. », sous influence Véronique Sanson, Jeanne Cherhal dépasse l’exercice d’hommage à la chanson pop des seventies pour livrer son disque le plus personnel. Rencontre, critique et écoute.

L'Obs - Jeanne Cherhal : ce que Jacques Higelin m'a appris

J’ai débuté sur scène en première partie de Jacques Higelin. J’avais 22 ou 23 ans, je m’y suis retrouvée par les hasards de la programmation, comme c’est souvent le cas - on n’est pas forcément choisi par l’artiste.

31 décembre et 1er janvier

Télérama - Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”

Un très bel album, une tournée pour ses quarante ans de scène : revenu de loin, le chanteur néerlandais n’a rien perdu de son mordant. Iconoclaste et esprit libre. Dick Annegarn est l'invité de “Télérama” cette semaine.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Jean-Louis Murat

Laure Adler s'entretient avec Jean-Louis Murat, auteur, compositeur et interprète

Il évoque les paysages de son enfance en Auvergne, son corps dans la nature... "J'aimais beaucoup me mêler aux élements et en jouir..."  Les animaux sont aussi importants : "j'espère bien finir en m'occupant des vaches (...) Je parle beaucoup aux vaches..."

De l'école il garde un assez mauvais souvenir : "il y avait des distinctions de classe très fortes..." Il continue pourtant les études, dans un lycée non-mixte... "C'était une libération totale pour moi" Il fait souvent le mur. "Comme je travaillais bien j'étais couvert par les autorités si j'ose dire..."

Télérama - Murat, Babel

Avec un groupe de folk-rock lui aussi venu d'Auvergne, Jean-Louis Murat se hisse au sommet. De ses montagnes, de son paysage mental. De son oeuvre.

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: "Je déteste la chanson réaliste"

Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster.

Les Inrocks - “Babel” de Jean-Louis Murat, un disque de deuil et de vie retrouvée

Riche disque de deuil et de vie retrouvée, le nouveau Murat a été enregistré avec le très américanophile Delano Orchestra. Jamais les monts d’Auvergne n’avaient été si bien jumelés avec les Appalaches. Rencontre, critique et écoute.

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.
 

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Longueur d'ondes - MURAT & DELANO ORCHESTRA Rencontre aux sommets

Un an après « Toboggan », et épaulé cette fois-ci du Delano Orchestra, quintette folk-rock lui aussi enraciné en Auvergne, Jean-Louis Murat frappe fort avec « Babel ». Du haut d’un magnifique double-album, il plonge à la renverse dans tout ce qui le constitue. Ses montagnes. Sa cartographie intime, réelle ou fantasmée. Son œuvre.

Télérama - Jean-Louis Murat : “Je ne suis pas un chevalier blanc, je vois juste la pourriture du système”

A l'occasion de la sortie de “Babel”, le chanteur revient entre autres sur ses relations avec les médias, sur l'évolution du métier de chanteur et sur le rôle de la chanson.

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003.

30 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec la chanteuse Barbara Carlotti

France Culture - Semaine spéciale chanteur : Laure Adler s'entretient avec Brigitte Fontaine, auteur, compositeur, interprète, comédienne, écrivain

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec le rappeur Disiz

Télérama - Daphné, La fauve

Pour ce que l'on sait d'elle, ce qu'on en a perçu dans ses disques précédents, le titre lui sied à merveille. Oui, il y a bien du fauve en Daphné, une fougue indomptable, un instinct animal la liant aux éléments, une infinie capacité à s'embraser. A l'écouter, on l'imagine un peu sorcière, à la fois d'ici et d'ailleurs, rêveuse et terrienne, récidiviste de l'amour, consumée mais aussi nourrie par le feu de ses sentiments forcément passionnés — à l'image d'une Barbara, qu'elle a d'ailleurs chantée.
 
29 et 30 décembre

Télérama - Les Sonos Tonnent #107, le club chanson : Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday

Lavilliers, qui revisite son répertoire en acoustique. Aznavour, à qui de jeunes interprètes rendent hommage. Et Hallyday, dont la presse a salué le nouveau disque, quasi unanimement... Que se passe-t-il ? Valérie Lehoux de “Télérama”, Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Médioni de “L’Express” nous disent ce qu'ils en pensent.

Nos Enchanteurs - Michel Boutet, écoutez son fleuve de mots

.... Boutet, c’est un bouquet de mélancolies, de couleurs, de sonorités et de matières différentes. Du soyeux, du granuleux. Du passé, du présent. De l’individuel, du collectif. Des chansons douces, très musicales, qui charrient les souvenirs, soupèsent les épreuves, les séparations : « Si tu l’aimes, faut pas la noyer / Ell’ veut plus être ta moitié / Si tu l’aimes, c’est toute entière / De sa source à la haute mer. » C’est dans ce registre de la rupture que Michel Boutet est plus déchirant encore, qu’il nous offre les plus belles chansons (Barcelone, Partie loin) de ce disque.

 

mercredi, 31 décembre 2014

Dick Annegarn - Acoustic L'intégrale / TV5MONDE