Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 septembre 2018

Claude Févre - 1ères Estivades poétiques, la poésie sinon rien !

Honneur à notre ami Matthias Vincenot et à son festival DécOuvrir de Concèze car il ne fait aucun doute que c’est bien son éternel combat pour la poésie qui a donné son impulsion à l’équipe de l’association La Voix du Scribe. Même si l’on connaît la passion de Florence Cortès pour les mots, leurs caravanes sans fin, pour les rencontres humaines sans frontières, sa détermination qui se suffit à elle-même pour avancer, inventer.

On trouvait sur ces premières Estivades les fidèles de Concèze , anges protecteurs, bonnes fées, ou petits démons ? Ils choisiront… Dans la programmation en effet les incontournables, les fidèles : le chanteur  Eric Guilleton et le comédien Antoine Coesens. Il faudra attendre la soirée de samedi pour qu’ils nous apparaissent dans leur talent respectif, précédés de Pascale Anglès, en poétesse superbe. Élégante, douce et non moins engagée, sa parole a donné le ton. Hommage à la vie, dans son dernier recueil, publié chez Vox Scriba (Florence Cortès encore !) dédié aux martyrs d’Alep. Et cette question lancinante du sort des femmes…

Lire la suite
____________________
____________________

mercredi, 13 décembre 2017

L'actualité de la chanson française du 1er au 7 décembre

Les albums de la semaine, les 10 albums de l'année sélectionnés par l'équipe de Francofans c'est à dire, dans l'ordre : Loïc Lantoine, Albin de la Simone, Cabadzi, Lo'Jo, Pierre Lapointe, Barbara Weldens, Eskelina, Eddy de Pretto, Un air 2 familles et Camille Hardouin.

Les vidéos de la semaine : des artistes présents dans le nouveau Francofans N°68/Décembre/Janvier  Balmino, Catherine Ringer, Bobon Vodou, Virage à Droite, Manu Galure, Lili Cros & Thierry Chazelle, Erwan Roux.....

L'album de la semaine : Balmino, Contresens

Le clip de la semaine : Manu Galure, Que de la pluie

LOIC LANTOINE

Télérama - Loïc Lantoine, Toubifri Orchestra The Very Big Experimental, Nous

Aurait-on seulement connu le nom de Grégoire Gensse, si deux disques récents n’avaient attiré notre attention ? Sans doute pas. Et rien que de l’écrire, on en a presque honte. Ce jeune homme, de 30 ans à peine, est mort l’an passé. Il était le compositeur du Cirque Plume. On n’aura pas eu le temps de vanter devant lui la puissance romanesque de son art, son raffinement voyageur, ses nuances changeantes. Pourquoi en parler ici ? Parce qu’à la tête de son Very Big Experimental Toubifri Orchestra, fanfare iconoclaste de dix-huit musiciens, il avait habillé les chansons de Loïc Lantoine, chanteur-parleur au verbe rugueux et à l’humanité à vif.

A THOU BOUT D'CHANT

Soul Kitchen - Les atouts d’A Thou !

Matthias et Lucas, Lucas et Matthias sont les Tic et Tac, les Heckel et Jeckel, les Zeus et Apollon, les … Jacquie et Michel de la chanson francophone à Lyon. Ils ont repris depuis trois ans A Thou Bout d’Chant, une salle écrin de 80 places à la Croix-Rousse qui devient le rendez-vous incontournable de l’émotion en français et en petit format.

Si vous voulez passer une bonne soirée à Lyon, rendez-vous les yeux fermés mais les oreilles grandes ouvertes à A Thou Bout d’Chant, la salle de concerts qui fait mentir les clichés sur la froideur hautaine des lyonnais et sur les après concerts sur le trottoir quand on s’est fait virer de la salle juste après les dernières vocalises de son artiste préféré. A Thou Bout d’Chant, c’est plus qu’une salle de concert, c’est une philosophie, un sens de l’accueil, une proximité avec les artistes sans pollution lumineuse due aux téléphones puisque les murs épais de cette caverne d’Ali Baba musicale nous coupent du monde et permettent un partage sans pareil.

SARDOU

Baptiste Vignol - Sardou, tel quel

« Pour moi elle a toujours vingt ans / Le corps bronzé et les seins blancs… » Sardou fait du Sardou. De sa voix grave, assurée. Que lui demander d’autre? C’est carré, sans surprise. Et ça se niche dans l'oreille. Du travail de pro. Chose étonnante: l’interprète-phare chante ici des chansons dont il n’a presque rien écrit. Mais il faut lire les crédits du livret pour s’en apercevoir. Car les paroliers retenus pour ce disque lui ont taillés des textes sur-mesure que Pierre Billon, qui réalise l’album, a su mettre en musique, comme il le faisait dans les années 70, avant qu’il ne se consacre à Johnny Hallyday dont il deviendrait le directeur artistique. Sinon, cinq chansons du CD sont signées Claude Lemesle, qui rencontra Sardou en 1973, un soir, dans un club de la rue Vavin, à Paris, alors que Billon partageait la table du chanteur. C’est donc un disque de retrouvailles.

JOHNNY

johnny,hallyday,lantoine,a thou bout d'chant,sardou,chanson,chanson francaise,musique,chanson française

Tout de Johnny sur France Inter : les émissions anciennes et nouvelles

Libé : tout Johnny, le dossier

RFI, Bertrand Dicale - Johnny Hallyday, une légende française

Johnny Hallyday a bouclé sa tournée. Elle aura duré presque 60 ans. 60 ans passés en studio d’enregistrement, en interviews, en concerts, sur les routes et sur scène. Fin juin 2017, c’est avec ses compères Jacques Dutronc et Eddy Mitchell qu’il s'est retrouvé une nouvelle fois face au public. "Les Vieilles Canailles" voulaient défier le temps qui passe. Et le cancer. Johnny était malade mais il a assuré  jusqu’au bout le show, avec une puissance vocale inaltérée. Un dernier petit tour et puis s’en va.

Télérama - Adieu, Johnny, on avait fini par te croire immortel..., Valérie Lehoux

.... Il aura fallu du temps, du flair, et forcément du talent, pour que le chanteur à minettes se mue en un monument national, frappé certes d’une certaine beaufitude (après tout, on est tous le beauf de quelqu’un), mais courtisé par les intellos à partir du milieu des années 80, attirés à la fois par son charisme animal, sa force brute de décoffrage, et cette imprenable part de mystère qui pouvait tout laisser supposer. Y compris la profondeur d’un homme qui savait chanter avec conviction les brûlures de Tennessee Williams et la solitude du chanteur abandonné (grâce à Michel Berger, auteur et compositeur de tout un album en 1986). Ou l’amour paternel pour Laura, sa fille, et son envie de vivre, émoussée au fil des années (sous l’agide de Goldman, successeur de Berger en 1986). Des chansons, comme des tournants.

Le Monde - Johnny Hallyday sur scène, une carrière accomplie essentiellement en France

Des petites salles de ses débuts aux stades, c’est majoritairement dans l’Hexagone que « l’Idole des jeunes » a interprété ses chansons sur scène ; puis en Belgique et en Suisse.

Sur le site Internet Hallyday.com, que gère l’association Johnny Hallyday Le Web, parmi les multiples informations sur le chanteur (listes de ses albums, de ses chansons, de ses auteurs et compositeurs, dates de ses tournées, etc.), il est dit qu’au 30 septembre il avait donné 3 257 concerts depuis son premier passage à la salle L’Escale de Laroche-Migennes (Yonne), le 16 avril 1960.johnny,hallyday,lantoine,a thou bout d'chant,sardou,chanson,chanson francaise,musique,chanson française
 
 
Johnny Hallyday, la plus grande rock-star que la France ait jamais connue, est mort dans la nuit du 5 au 6 décembre à 74 ans, des suites d'un cancer du poumon, a annoncé à l'AFP son épouse Laeticia. Une icône ? Johnny Hallyday était cela bien sûr, mais plus encore : une marque, un personnage, une enseigne, une marionnette, un people… Pendant plus de cinquante ans, la France s’est passionnée pour ses chansons mais aussi pour ses amours, ses motos, ses enfants, ses frasques et ses caricatures.

Le Figaro - Johnny Hallyday, ce sont ses musiciens qui en parlent le mieux

Rencontrés durant la dernière tournée solo du chanteur, ses compagnons de scène décrivaient un leader qui «savait ce qu'il voulait», «entendait tout» et aimait bien qu'on «essaie de lui voler la vedette».

Philippe Almosnino a foulé pour la première fois les planches aux côtés de Johnny Hallyday aux Arènes de Nîmes, début juillet 2015. Et à l'époque, il était intarissable sur sa première rencontre avec le monstre sacré du rock. «C'était en 2005, sur le tournage du film Jean-Philippe . Il avait besoin d'un guitariste pour la scène finale», confiait-il quelques années plus tard au Figaro. En bons musiciens, les deux hommes sympathisent «entre les prises» autour de bœufs et en parlant de passions communes: Eddie Cochran, Elvis et Chuck Berry...

France Inter - Fabrice Luchini : "Johnny était un métaphysicien. Il connaissait l'angoisse"

"Pour moi, la mort de Johnny n'est pas réelle. La première chose, c'est la simplicité, il anéantissait tout arrogance de classe. Le génie de Johnny c'était d'être resté intact."

CHOUF

Nos Enchanteurs - A bout de Chouf

Direction le Sud-Ouest aujourd’hui pour NosEnchanteurs. Rendez-vous nous y est donné, au détour d’un lecteur de CD, avec l’un de ses artistes les plus chaleureux, au patronyme aussi court que sonnant : Chouf. 4ème album déjà pour notre toulousain. Une belle pochette stylisée pour une oeuvre intitulée Volatils. Sans E au bout. Ce n’est donc point de piafs ou de volaille dont il sera question, mais de quelque chose qui, dixit le dico, s’évapore facilement. L’artiste vise-t-il par ce titre à qualifier ses chansons, appelées à se répandre dans l’air du temps et vouées à s’en effacer au bout d’une plus ou moins longue période ? A moins qu’il ne cherche à nous rappeler notre fragile destin, en écho à l’une des chansons de la galette, prophétiquement nommée Ça va péter ? Chacun jugera.

XAVIER MERLET

Norbert Gabriel - Xavier Merlet A.O.C.

Xavier Merlet porte bien son nom c’est une sorte de voltigeur du verbe et de la note qui fait danser des fables acidulées, un chansonniste incisif et narquois.  Mais c’est pas lui qui va charger la mule  dans l’emphatique pompeux ou intellichiant à message pour dispenser la bonne parole, les mots sont là, les musiques balladines et swingantes, et le tout vous éveille les neurones au cas où ils se seraient laissés engourdir par les discours frelatés des pinocchios de la politicom’ formatée. Lui c’est plutôt Figaro, l’insolent, le rebelle subtil qui lance ses banderilles verbales et à la fin de l’envoi, Cyrano souriant, il touche. On imagine le trait du fleuret qui trace un X comme le Z de Zorro sur le postère de l’importun.

MATTHIAS VINCENOT

Mandor - Matthias Vincenot : interview pour Poésie et chanson, stop aux a priori

Matthias Vincenot pose en une centaine de pages la petite encyclopédie qui va donner aux amoureux de la chanson de quoi discuter, sans disputer, du bien-fondé de la chanson « à texte » de la ritournelle anodine, de la comptine naïve, de la chanson rebelle, de tous ces moments qui font naître la tendresse, ou la rage de vivre, ou un certain regard bienveillant sur la vie, même quand elle est rugueuse, difficile » Le doigt dans l’œil. On ne saurait mieux dire.

ANNICK CISARUK

Nos Enchanteurs - Annick Cisaruk, envies d’en vrac

« Ma mère je m’en vais j’ai quinze ans / Et quinze ans c’est déjà la moitié d’un murmure… » Bribes de vie. Celle de Cisaruk, et d’autres. Une suite de tableaux qui, chaque fois, fixent un lieu, une action, une période de la vie. Des histoires en soi, qui font leur cinéma : tout est dans le détail, les décors, les accessoires, le synopsis, presque le story-board. « Pas de messieurs dans l’enceinte, de bonhommes dans le boudoir ». Ce sont vies de femmes, apparitions et disparitions. Intrigue des mots et pénombre des situations.

FOULE SENTIMENTALE

France Inter - Brigitte, Sheila, Christophe Willem, Shaka ponk, Malca, Gérard Pont

CAROLE MASSEPORT

Mandor - Carole Masseport : interview pour l'album A la fin de l'hiver

Sur la pochette légèrement déstructurée d’À la fin de l'hiver, un visage gelé. Celui de Carole Masseport. Cette fille-là n'a pourtant rien d'un glaçon. Chez elle, une humeur souvent printanière, une personnalité solaire et enchanteresse comme la nature intacte. Une fragilité assumée aussi. La richesse de cette dualité, on la retrouve autant au cœur de ses chansons que dans son approche scénique. C'est une audacieuse, touche-à-tout et qui ne supporte pas le sur-place… Et puis les rencontres, évidemment cruciales et majeures, qui l'emmènent sur les planches et à chanter, dans la foulée, au bar de la même salle. 

GIL CHOVET

Nos Enchanteurs - Gil Chovet sait faire des chansons d’amour

C’est un digifile vert tendre comme l’espoir, tout en matière peinte, grosse toile bise, fleurs et tasse à café, avec ses textes illustrés, son CD de notes, ses dits-doux d’amour, le fruit de la vie et de l’amitié. Celle du cœur : le complice de toujours Jean-Christophe Treille est aux basse, contrebasse, chœurs et percussions.

dimanche, 20 août 2017

Claude Févre - 15ème Festival DécOUVRIR – Rencontres improbables

.... Pour ce qui nous concerne c’est à Clio que l’on accordera le moment de grâce de cette soirée d’autant plus que l’ensemble DécOUVRIR et Emilie Marsh à la guitare électrique, l’accompagnent.  Nous aimons son écriture subtile, légère, gracile. Par petites touches elle dessine des paysages et donne  le sentiment d’instantanés volés à l’usure du temps. On se laisse envoûter. Chaque fois. Aujourd’hui elle dévoile quelques chansons nouvelles. Alors on les attend comme promesses d’émotions, de frissons.  Nous l’entendrons aussi s’amuser de sa discrétion, voire de sa crainte des regards du public. Quand elle s’installe seule  au piano – pour une première fois dans sa jeune carrière! – elle avoue être plus à l’aise de nous tourner le dos ! La chanson qu’elle offre alors a de quoi nous convaincre de son talent, si toutefois nous ne l’étions pas déjà.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 19 août 2017

Claude Févre - 15ème Festival DécOUVRIR – Un dimanche à la campagne

Le beau dimanche que voilà… « De proche en proche » titre le programme de l’après-midi pour nous signifier que nous irons pas à pas le long de rives que nos jours ordinaires nous dissimulent sous  leurs cris et chuchotements sans fin. C’est avec le poète André Ughetto que s’ouvre la célébration du beau et du sensible. Oui, parlons de « célébration » quand s’invitent les images, les couleurs et les sons, le monde vivant, les mythes, quand la souffrance même – le cruel et l’inadmissible –   se font poèmes. On rêverait que nous reste seulement de ce voyage  « le silence lacté sous la lune ».

La belle Eskelina, Prix Moustaki 2016,  et les mots de sa Suède natale poursuivent l’évasion hors du temps. Elle nous dira plus tard qu’il s’agissait d’une chanson de paix… Sensation étrange d’avoir reçu le message, sans en connaître la langue. C’est d’ailleurs dans cette langue aussi qu’elle achève son concert… Une chanson traditionnelle  qui appelle plantes et fleurs  au secours d’une fille, pour ne pas « tomber enceinte »…

Lire la suite
____________________
____________________

vendredi, 18 août 2017

Claude Févre - 15ème Festival DécOUVRIR – Sous les étoiles exactement…

Un soir inespéré de beau temps après une immersion inattendue dans des jours froids et gris, une scène dressée sur les terrasses d’un château aux tours tutélaires, des artistes qui donnent furieusement envie d’aller voir plus loin et plus longtemps : voilà ce qui s’offrit à nous, public chanceux, hier soir.

Le Festival corrézien DécOUVRIR se donne en beauté et grandeur avec en ouverture le quintet, piano, cordes et clarinette, qui lui vaut son originalité. On ne peut rêver plus belle harmonie avec ces pierres ancestrales qui se dressent en fond. Chaque participant viendra se fondre dans cet univers hors du temps. Un privilège, vraiment.

Matthias Vincenot, directeur artistique, mais surtout poète, ne manque pas de remercier tous ceux qui  soutiennent cet évènement et l’on notera que nombreux sont les élus présents dans le public, représentant les municipalités, le département, la Région Nouvelle –Aquitaine. Même si l’heure n’est pas à ce propos, on rappellera que c’est un équilibre tellement fragile quand on veut défendre l’idée de la gratuité et donc de l’accès de la culture à tous.

Lire la suite
___________________
___________________

vendredi, 16 octobre 2015

Festival DécOUVRIR de Concèze 2015 / Film officiel

jeudi, 15 août 2013

L'actualité de la chanson française du 9 au 15 aoüt

L'album de la semaine - Delphine Coutant : Parades nuptiales

Le clip de la semaine : Kent "Notre amour"
___________________________________________ 

15 août

Nos Enchanteurs - Laurent Berger, entre peinture et cinéma

« Aller voir / Juste en bas de chez soi / Il suffit d’une fois / Pour que son regard change / Aller voir / Sur le trottoir d’en face / Là où la vie se passe / Et se fait plus étrange… »

Le sablier de Laurent Berger est large qui laisse filer le temps et maintient, fébrile mais pas plus pressée que ça, notre attente. Ça fait bien longtemps que toutes ou partie de ces nouvelles chansons ont été rodées sur scène. Vient un jour le moment de les consigner sur disque, de s’enfermer comme en conclave, en maternité, et d’accoucher de l’opus, distingué comme d’habitude, raffiné. Epuré, en un précieux piano-voix, tête à tête partagé avec Nathalie Fortin.

Nos Enchanteurs - Concèze 2013. Cabadzi : de l’oxygène dans les méninges

Cabadzi a réveillé Concèze, qui dormait paisiblement depuis la dixième édition de ‘Découvrir’ en Août dernier. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont venus les aficionados des mots, de la musique et des surprises, pour être dérangés. Ça tombe bien, voilà quatre artistes qui ne donnent pas dans le convenu de la chanson, ça non, ça dépote plutôt, ça explose de toutes part et ça ne s’arrête jamais : « Casse-toi Michel » (Drucker), et d’ailleurs « à quoi ça servirait / d’écrire des paroles creuses / y’a bien assez de médias / de politiques / et de belles-mères pour ça ? »

Nos Enchanteurs - Concèze 2013 : des vers dans la framboise !

Etrange festival que celui-ci. Qui se passe au pays des framboises (c’en est la Capitale !) et des pommes, à mille lieux de tout, dans son coin de Corrèze. C’est un festival entièrement gratuit, qui alterne sur la même scène des poètes venus déclamer leurs vers et des artistes venus chanter les leurs. Des chanteurs parfois aux antipodes les uns des autres, mais étrangement tout ici fait sens.

Mathias Vincenot, poète et organisateur parisien des soirées de la Sorbonne, co-créateur du Prix Georges-Moustaki, tient ses quartiers d’été ici, retrouvant ses origines. Quitte à faire, il organise aussi ce festival qui nous invite à « DécOuvrir » comme il se nomme. 

Nos Enchanteurs - Jofroi : un gros livre comme un journal intime

« C’est un petit, petit pays, pays caché / Dans la bruyère et les rochers / Un coin perdu et suspendu comme un secret / Entre garrigues et forêts / Des entrelacs de murs de pierres, un cul de sac / Où j’ai posé mon sac / Cabiac sur terre… »

21 x 21 cm, dos carré collé, mise en page impeccable, jolie iconographie, pas loin du kilogramme… rien à redire sur cet estimable livre qui fait retour sur un parcours de vie, celle du chanteur Jofroi.

13 et 14 août

Les mélodies de Sophie - Lynda Lemay en "lettres rouges"

Parmi les artistes qui nous parviennent du Québec, j’aurais pu choisir Gilles Vignault, le plus littéraire, ou Robert Charlebois, le plus populaire, ou encore Alexandre Poulain, le plus méconnu. J’ai choisi Lynda Lemay en sachant que ça allait barder dans le clan des puristes de la chanson qui attendent du Jean-Louis Murat ou du Dominique A.

9, 10, 11 et 12 août 

Nos Enchanteurs - Antraigues : Natacha Ezdra entre en résonance

C’est sur une place d’Antraigues comble que Natacha Ezdra présente en avant-première son tout nouveau spectacle en hommage à Jean Ferrat : « Ferrat au C(h)oeur ». Un cédé va sortir fin novembre, nous dit-on, disque de partage dont les invités sont tous présents en cette nuit des étoiles : la chorale Résonnances d’Aubenas, Serge Utgé-Royo, Véronique Estel, Annick Cisaruk et ce cher Jacques Boyer, papa de Natacha, fidèle ami de Ferrat et maitre de cérémonie pour l’occasion.

Les mélodies de Sophie - Les "nuits parisiennes" de Louise Attaque

N’est-ce par regrettable que les membres de Louise Attaque ne se soient pas entendus plus longtemps que sur deux albums et les tournées qui allaient avec ? Quelle agréable surprise que l’arrivée de ce groupe en 1997 ! Il émanait de son premier album ("Louise Attaque"), un son nouveau, une autre manière de faire du rock, tout était original, jusqu’aux textes, jusqu’à la manière qu’avait le rouquin Gaëtan Roussel de les scander.

Du caf'conc' à la rive gauche : Chanteurs de charme : Jacqueline François, Eddie Constantine et André Claveau

Le problème avec une série d’émission qui couvre près d’un siècle de chanson, c’est que l’on ne peut pas parler de tout le monde ni consacrer une émission à toutes les salles...

Mais aujourd’hui pour le prix d’une, je vous propose de passer cette demi-heure avec non pas un, ni deux mais trois chanteurs !
Leur point commun ? Ce sont des chanteurs de charme qui ont connu un grand succès dans les années 50. On part du Caf’ Con’ à la rive gauche avec Jacqueline François, Eddie Constantine et André Claveau

Du caf'conc' à la rive gauche - Montand

Hier nous avons passé notre demi-heure quotidienne avec Edith Piaf. Je vous propose aujourd'hui de consacrer toute cette émission à un homme qu'elle a aimé un temps, qu’elle a aidé à percer à Paris, et qui est devenu après la guerre une immense vedette, un chanteur éblouissant et un comédien qui crève l'écran. Aujourd'hui Du Caf’Conc’ à la rive gauche avec Yves Montand, ses débuts, son ascension.

Les mélodies de Sophie - Grand Corps Malade : "Midi 20"

C’était en 2006, comme si c’était hier. On me prévient : un événement va se produire sur la scène musicale. J’y crois moyennement, j’en ai vu d’autres. L’événement en question porte un nom, pardon un blaze : il s’appelle Grand Corps Malade. Ah ouais ?

Les mélodies de Sophie - Renaud : "Putain de camion"

1988, la grande époque de Renaud, quand sa violence n’était pas du marketing, quand son engagement était une réalité, sa tendresse infinie. L’époque où Renaud se tenait debout et fier de l’être. Si je n’ai pas toujours été tendre avec lui, c’est que je suis arrivée dans son répertoire trop récemment, dans ce qu’il appelle ses années "Renard", les plus touchantes pour certains, les moins brillantes à mon goût.

Nos Enchanteurs - Aizac 2013 : Miravette plein les mirettes

Son metteur en scène de mari, Pierre Margot, est dans la salle. Ça fait longtemps qu’il n’a pas vu ce Cucul. Culcul… mais pas que. Car l’ex-pianiste devenue foldingue de la scène est capable de bien pire. Et surtout le prouve en un spectacle radieux et jouissif, contagieux. C’est d’autant plus vrai que nous ne sommes pas dans les ors des théâtres parisiens, devant un parterre de vip, le gotha mondain des cultureux de Saint-Germain. Ici, c’est Aizac, petit festival sympa, salle communale rustique décorée d’affiches de ses collègues de chanson, toutes posées de guingois. 

Nos Enchanteurs - Aizac 2013 : Bobin, folk-singer de chez nous

C’est un folk-song à la française qui lui valut il y a quelques jours l’insigne honneur d’être sacré du prix Marc-Robine. Le prix Bobine pour le Robin…

Frédéric Bobin a quatre albums à son actif mais n’en compte plus que deux dans sa bio officielle. Il a raison. Il est vraiment né avec ceSingapour qui restera dans l’Histoire tant de la chanson que des dégâts du libéralisme. 

Les mélodies de Sophie - Chanson - Camille, "le fil" et la perle

Elle a tellement été couverte d’éloges depuis ses débuts qu’il semble superflu d’en rajouter. A son apparition sur la scène française, Camille n’a pas immédiatement été perçue comme une petite révolution. Il a fallu attendre 2005 et "Le fil" pour classer son auteur, semble-t-il définitivement, du côté des talentueux, des inspirés, des premiers de la classe

Du caf'conc' à la rive gauche - Piaf

Avant et pendant la seconde guerre mondiale un piaf a pris son envol pour arriver après guerre au plus haut.

Sa voix est reconnaissable entre toute, envoutante, émouvante. Sa vie est un mélange de conte de fée et de drames. Pour nos voisins, elle est la France, elle est Paris, elle est à elle seule la chanson française.  La Vie en rose; Non, je ne regrette rien; Hymne à l'amour; Mon légionnaire; La Foule; Milord; Mon Dieu ou encore L'Accordéoniste.On a tous une de ces chansons dans le cœur. Aujourd'hui, même s'il nous faudrait des heures entières pour retracer toute sa carrière, nous passerons cette demi-heure en compagnie d'Edith Piaf.

Nos Enchanteurs - L’impromptu enchanteur du duo Soham

6 Août 2013, Salle de fêtes de Belvis (11)

Quand la vie se décide à vous faire un clin d’œil, un cadeau éphémère et d’autant plus précieux, quand il vous vient l’envie de suspendre le cours du temps, on  s’empresse de partager avec les amis. Et tant pis si un lyrisme démodé l’emporte ! Voici…

Nos Enchanteurs - Pèlerinage à Antraigues

Je suis content, depuis le temps que je la voulais, cette boule que quand tu la secoues il neige, avec Ferrat sur sa montagne-qu’elle-est-belle. Y’avait d’autres modèles aussi, dont un bizarre : la nuit, que quand tu la secoues y’a du brouillard. Et puis une boule Leprest, tu la secoues et il pleut sur la mer. Mais ça sert à rien… De toutes façons, même mort ici, l’Allain se vend mal : il tient pas la corde. Donc j’ai acheté ça, et deux assiettes avec le Jean en plein milieu et une autre où on le voit jouer à la pétanque sur la place, une place qu’on devrait inscrire au patrimoine de l’humanité c’est sûr. Que fait-donc l’Unesco ? Tout se visite ici. Le cimetière bien sûr où on s’y fait prendre en photo. Même le stade de foot, là où Drucker a posé son hélico, le jour des obsèques nationales sur France3.
__________________________________________________
__________________________________________________ 

jeudi, 07 février 2013

Eric Guilleton - "Paradis provisoire" (Live)

Eric Guilleton est ce jeudi soir à A Thou Bout d'Chant, Lyon, avec le poète Matthias Vincenot