Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 mars

En vidéo, toute une semaine avec des artistes présents dans le nouveau Francofans N°64 : Les Wampas, Gaël Fay, Magyd Cherfi, IAM, Leïla Huissoud, Isabelle Bazin, Octave Noir, Askehoug, Manon Tanguy, Hélène Martin, Lautrec, Paul Barbieri, Volin, Goulams'k, Eskelina, Francesca Solleville, Archimède, Rit .....

Les albums du jour : Volin, Volcan et Askehoug, Franch Kiss

Le clip de la semaine : Leïla Huissoud - Dix Pour Cent

L'album de la semaine - Virage à 80 (Théâtre des Bouffes du Nord) par Hélène Martin, Jean Cohen Solal

CARMEN MARIA VEGA

Paris Match - Carmen Maria Vega : artiste rock, femme résiliente

Rock 'n' roll, théâtrale, Carmen Maria Vega est une grande artiste. Formidable sur scène et touchante en interview, la chanteuse se confie à Paris Match sur le lourd secret qui l'a conduite à sortir un nouvel album «Santa Maria». 

Nos Enchanteurs - Chants de Mars 2017. Carmen Maria Vega : un roman gothique

..... Carmen Maria Vega ne manque cependant pas de présence, loin de là. Provocante et drôle, héritière à ses heures d’une Nina Hagen assagie et de Rita Mitsouko revisités, elle excelle en rétro déjanté sur un « thème aigre-doux ». Elle pulse l’atmosphère, « l’argot a des mots doux / Auxquels je voue ma préférence », Si l’on me déguise en conne, théâtrales sorties et esprit cabaret. « Je ne connais toujours pas / Le secret de mon identité » : du Guatemala aux Minguettes, de l’adoption d’une enfant volée à sa mère à son ascension des dernières années, on suit le parcours.

ALBIN DE LA SIMONE

Le Monde - Vidéo : retrouvez la rencontre en direct avec le chanteur Albin de la Simone

Le chanteur Albin de la Simone chante et se livre en direct sur Facebook Live. Posez-lui toutes vos questions.

Avec un cinquième album de pop intimiste, L’Un de nous, Albin de la Simone revient sur le devant de la scène. Longtemps dans l’ombre d’autres artistes comme auteur ou orchestrateur – Vanessa Paradis, Miossec, Jean-Louis Murat, Vincent Delerm, Jean-Louis Aubert ou Alain Souchon – l’Amiénois se livre et parle, d’amour notamment.

JEAN GUIDONI

Télérama - Légendes urbaines, Jean Guidoni

Guidoni tel qu'on l'aime. Trente-cinq ans ( !) après le choc Crime passionnel, qui l'avait propulsé aux cimes d'une chanson théâtrale et subversive, le voici qui renoue avec cette veine troublante dont il avait fait sa marque de fabrique dans les années 1980 — et que personne, depuis, n'a su prolonger. Sans atteindre les sommets du disque fondateur, ses Légendes urbaines nous entraînent dans les méandres des rencontres fugaces et des jeux de hasard, des nuits de feu et des matins de glace, des bordels mal éclairés et des errances nocturnes. Foncièrement dramatique, pas forcément tragique, c'est un voyage en pays connu, sans être un bis repetita.

CELINE CAUSSIMON

Claude Févre - Céline Caussimon, la vie mode d’emploi

Étonnante Céline Caussimon !  Elle déboule en scène comme un animal dont on viendrait d’ouvrir la cage. Elle arrive du fond de la salle  en courant – ici pas de coulisses, pas d’effet de rideau  – à l’image de la photographie qui illustre son dernier album. Une femme qui court, vole plus qu’elle ne marche ! Elle rit, s’empare du micro, jette ses cheveux en arrière  et se met à chanter une scène de… transport en commun ! « Elle n’est pas dans le sens de la marche / Pas de chance que ça marche » comme une première saynète qui donne le ton ! « Mal de cœur » ? Tant pis, on continue.

GUILLETON

Norbert Gabriel - Eric, Margaux, Guilleton et compagnie…

C’était comme la Saint Guilleton au Forum Léo Ferré, haut lieu bien connu pour faire pélerinage en chansons, et entonner cantiques avec une assemblée de fidèles dont la dévotion sans faille se vérifie régulièrement à l’appel du révérend Tcherniak, pour y communier et plus si affinités… Le petit vin du lieu est conforme à l’hymne de Laffaille, sans modération. Ce qui explique peut-être un lyrisme débridé, quoi que justifié . Justifions donc.

PAULINE PARIS

Nos Enchanteurs - Paris, par ici l’amour

..... La parisienne Paris (pléonasme involontaire de notre part, vous pensez bien que ce n’est pas notre genre) fait de son nouvel album – le troisième -, une ode aux sentiments du palpitant. Dont l’origine est ce fameux titre, Moureuse, sorti en éclaireur, en 2013 sur un EP. Elle n’avait alors qu’à tirer le fil de son inspiration, brosser une galerie de portraits féminins : une femme envoûtée par la voix d’une animatrice radio (On Air), une autre qui laisse libre cour à sa folie meurtrière (Am Stram Gram) ou encore cette chanteuse de salle de bain qui rêve tout haut de célébrité (Du champagne). Avec l’idée de s’inspirer du répertoire des chanteuses 70’s comme Jane Birkin, Françoise Hardy, Brigitte Bardot ou France Gall.

SOUCHON

C'est déjà ça - "Les colibris, oui, oui, oui!"

Emmené par un Souchon en grande forme, le concert-clôture du forum des Colibris ce samedi à Bordeaux Darwin s’est avéré un festival à lui tout seul

C'est déjà ça - Souchon: "Autour des Colibris, on sent l'énergie"

Alain et Pierre Souchon, Ours : le trio participait ce samedi à la première date de la Tournée des Colibris, forum citoyen mixant débats, conférences et concert. Entretien familial

PAULE-ANDREE CASSIDY

Norbert Gabriel - Chansons, partage, et amitié, et Paule-Andrée Cassidy…

.... Elle chante , Paule-Andrée Cassidy, elle promène ses valises et ses chansons dans le monde depuis 20 ans, et comme elle dit 20 ans, ça toffe ! Grand prix de l’Académie Charles Cros en 2002, pour son album Lever du jour, prix Jacques Douai en 2015 avec Marie-Thérèse Orain, entre autres , et neuf albums . En plus des nombreux paroliers (lières) et musiciens qui collaborent avec elle, elle interprète Anne Sylvestre, Boby Lapointe (Méli-mélodies, album 1999) , dont elle revendique l’influence, Gilles Vigneault, Prévert, Pierre Perret, Cohen, Barbara… Et même Gaston Couté !

JE CHANTE

Norbert Gabriel - Je chante magazine n° 13

Je chante en est pourtant à son treizième numéro, et celui là est tout aussi copieux que les 12 précédents . 61 pages qui abordent tous les aspects de la chanson, paroles, musiques, livres, lieux et ceux qui les font vivre, la chanson française ou francophone, beaucoup sur le mode nostalgie, mais aussi des coups de projecteur sur les sorties d’albums, de Michèle Bernard et «  son vieil espoir têtu » : «  Tout’manières » à Frasiak «  Sous mon chapeau », ou Agnès Bihl » Tout fout l’camp », en passant par Annick Cisaruk «  l’autre voix féminine de Ferré «  Où va cet univers ? CD La mémoire et la mer » avec David Venitucci à l’accordéon, ou encore le «  coffret » Juliette, qui regroupe en 13 CD plus un CD de raretés l’intégrale des albums .

Nos Enchanteurs - Livraison annuelle du magazine Je Chante !

A chacun sa périodicité : FrancoFans, c’est bimestriel ; Hexagone, trimestriel ; Je Chante ! magazine, c’est annuel, en janvier ou février, selon la remise des copies à l’imprimeur. Bien sûr, vu la qualité de cette revue, iconographique et surtout rédactionnelle (qu’importe que la maquette fasse un peu vieillotte), on aimerait que ça sorte plus souvent. Mais il faut s’y faire, s’en contenter : chaque numéro est en soi un trésor d’infos.

MORAN

Claude Févre - Moran, Tempête sous un crâne

.... Les chansons que nous entendons, la voix de Moran, son grain singulier de vieux matelot revenu d’un long périple, son phrasé, ses mots et ses phrases qui distordent la syntaxe, ce mélange de français et d’anglais, c’est tempête sous un crâne. Ce long déroulement de questions, de doutes, de désir, d’émotions, ce sont des remous, des flots sombres, des abîmes. Des trouées de lumière aussi. De l’amour qui se cherche, se crie, se déchire, s’échoue…

mercredi, 05 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 mars

En vidéo, toute une semaine avec des artistes présents dans le nouveau Francofans N°64 : Les Wampas, Gaël Fay, Magyd Cherfi, IAM, Leïla Huissoud, Isabelle Bazin, Octave Noir, Askehoug, Manon Tanguy, Hélène Martin, Lautrec, Paul Barbieri, Volin, Goulams'k, Eskelina, Francesca Solleville, Archimède, Rit .....

Les albums du jour : Lautrec, Hapax

Le clip de la semaine : Leïla Huissoud - Dix Pour Cent

L'album de la semaine - Virage à 80 (Théâtre des Bouffes du Nord) par Hélène Martin, Jean Cohen Solal

CARMEN MARIA VEGA

Paris Match - Carmen Maria Vega : artiste rock, femme résiliente

Rock 'n' roll, théâtrale, Carmen Maria Vega est une grande artiste. Formidable sur scène et touchante en interview, la chanteuse se confie à Paris Match sur le lourd secret qui l'a conduite à sortir un nouvel album «Santa Maria». 

Nos Enchanteurs - Chants de Mars 2017. Carmen Maria Vega : un roman gothique

..... Carmen Maria Vega ne manque cependant pas de présence, loin de là. Provocante et drôle, héritière à ses heures d’une Nina Hagen assagie et de Rita Mitsouko revisités, elle excelle en rétro déjanté sur un « thème aigre-doux ». Elle pulse l’atmosphère, « l’argot a des mots doux / Auxquels je voue ma préférence », Si l’on me déguise en conne, théâtrales sorties et esprit cabaret. « Je ne connais toujours pas / Le secret de mon identité » : du Guatemala aux Minguettes, de l’adoption d’une enfant volée à sa mère à son ascension des dernières années, on suit le parcours.

ALBIN DE LA SIMONE

Le Monde - Vidéo : retrouvez la rencontre en direct avec le chanteur Albin de la Simone

Le chanteur Albin de la Simone chante et se livre en direct sur Facebook Live. Posez-lui toutes vos questions.

Avec un cinquième album de pop intimiste, L’Un de nous, Albin de la Simone revient sur le devant de la scène. Longtemps dans l’ombre d’autres artistes comme auteur ou orchestrateur – Vanessa Paradis, Miossec, Jean-Louis Murat, Vincent Delerm, Jean-Louis Aubert ou Alain Souchon – l’Amiénois se livre et parle, d’amour notamment.

JEAN GUIDONI

Télérama - Légendes urbaines, Jean Guidoni

Guidoni tel qu'on l'aime. Trente-cinq ans ( !) après le choc Crime passionnel, qui l'avait propulsé aux cimes d'une chanson théâtrale et subversive, le voici qui renoue avec cette veine troublante dont il avait fait sa marque de fabrique dans les années 1980 — et que personne, depuis, n'a su prolonger. Sans atteindre les sommets du disque fondateur, ses Légendes urbaines nous entraînent dans les méandres des rencontres fugaces et des jeux de hasard, des nuits de feu et des matins de glace, des bordels mal éclairés et des errances nocturnes. Foncièrement dramatique, pas forcément tragique, c'est un voyage en pays connu, sans être un bis repetita.

CELINE CAUSSIMON

Claude Févre - Céline Caussimon, la vie mode d’emploi

Étonnante Céline Caussimon !  Elle déboule en scène comme un animal dont on viendrait d’ouvrir la cage. Elle arrive du fond de la salle  en courant – ici pas de coulisses, pas d’effet de rideau  – à l’image de la photographie qui illustre son dernier album. Une femme qui court, vole plus qu’elle ne marche ! Elle rit, s’empare du micro, jette ses cheveux en arrière  et se met à chanter une scène de… transport en commun ! « Elle n’est pas dans le sens de la marche / Pas de chance que ça marche » comme une première saynète qui donne le ton ! « Mal de cœur » ? Tant pis, on continue.

GUILLETON

Norbert Gabriel - Eric, Margaux, Guilleton et compagnie…

C’était comme la Saint Guilleton au Forum Léo Ferré, haut lieu bien connu pour faire pélerinage en chansons, et entonner cantiques avec une assemblée de fidèles dont la dévotion sans faille se vérifie régulièrement à l’appel du révérend Tcherniak, pour y communier et plus si affinités… Le petit vin du lieu est conforme à l’hymne de Laffaille, sans modération. Ce qui explique peut-être un lyrisme débridé, quoi que justifié . Justifions donc.

PAULINE PARIS

Nos Enchanteurs - Paris, par ici l’amour

..... La parisienne Paris (pléonasme involontaire de notre part, vous pensez bien que ce n’est pas notre genre) fait de son nouvel album – le troisième -, une ode aux sentiments du palpitant. Dont l’origine est ce fameux titre, Moureuse, sorti en éclaireur, en 2013 sur un EP. Elle n’avait alors qu’à tirer le fil de son inspiration, brosser une galerie de portraits féminins : une femme envoûtée par la voix d’une animatrice radio (On Air), une autre qui laisse libre cour à sa folie meurtrière (Am Stram Gram) ou encore cette chanteuse de salle de bain qui rêve tout haut de célébrité (Du champagne). Avec l’idée de s’inspirer du répertoire des chanteuses 70’s comme Jane Birkin, Françoise Hardy, Brigitte Bardot ou France Gall.

SOUCHON

C'est déjà ça - "Les colibris, oui, oui, oui!"

Emmené par un Souchon en grande forme, le concert-clôture du forum des Colibris ce samedi à Bordeaux Darwin s’est avéré un festival à lui tout seul

C'est déjà ça - Souchon: "Autour des Colibris, on sent l'énergie"

Alain et Pierre Souchon, Ours : le trio participait ce samedi à la première date de la Tournée des Colibris, forum citoyen mixant débats, conférences et concert. Entretien familial

PAULE-ANDREE CASSIDY

Norbert Gabriel - Chansons, partage, et amitié, et Paule-Andrée Cassidy…

.... Elle chante , Paule-Andrée Cassidy, elle promène ses valises et ses chansons dans le monde depuis 20 ans, et comme elle dit 20 ans, ça toffe ! Grand prix de l’Académie Charles Cros en 2002, pour son album Lever du jour, prix Jacques Douai en 2015 avec Marie-Thérèse Orain, entre autres , et neuf albums . En plus des nombreux paroliers (lières) et musiciens qui collaborent avec elle, elle interprète Anne Sylvestre, Boby Lapointe (Méli-mélodies, album 1999) , dont elle revendique l’influence, Gilles Vigneault, Prévert, Pierre Perret, Cohen, Barbara… Et même Gaston Couté !

JE CHANTE

Norbert Gabriel - Je chante magazine n° 13

Je chante en est pourtant à son treizième numéro, et celui là est tout aussi copieux que les 12 précédents . 61 pages qui abordent tous les aspects de la chanson, paroles, musiques, livres, lieux et ceux qui les font vivre, la chanson française ou francophone, beaucoup sur le mode nostalgie, mais aussi des coups de projecteur sur les sorties d’albums, de Michèle Bernard et «  son vieil espoir têtu » : «  Tout’manières » à Frasiak «  Sous mon chapeau », ou Agnès Bihl » Tout fout l’camp », en passant par Annick Cisaruk «  l’autre voix féminine de Ferré «  Où va cet univers ? CD La mémoire et la mer » avec David Venitucci à l’accordéon, ou encore le «  coffret » Juliette, qui regroupe en 13 CD plus un CD de raretés l’intégrale des albums .

Nos Enchanteurs - Livraison annuelle du magazine Je Chante !

A chacun sa périodicité : FrancoFans, c’est bimestriel ; Hexagone, trimestriel ; Je Chante ! magazine, c’est annuel, en janvier ou février, selon la remise des copies à l’imprimeur. Bien sûr, vu la qualité de cette revue, iconographique et surtout rédactionnelle (qu’importe que la maquette fasse un peu vieillotte), on aimerait que ça sorte plus souvent. Mais il faut s’y faire, s’en contenter : chaque numéro est en soi un trésor d’infos.

MORAN

Claude Févre - Moran, Tempête sous un crâne

.... Les chansons que nous entendons, la voix de Moran, son grain singulier de vieux matelot revenu d’un long périple, son phrasé, ses mots et ses phrases qui distordent la syntaxe, ce mélange de français et d’anglais, c’est tempête sous un crâne. Ce long déroulement de questions, de doutes, de désir, d’émotions, ce sont des remous, des flots sombres, des abîmes. Des trouées de lumière aussi. De l’amour qui se cherche, se crie, se déchire, s’échoue…

mardi, 04 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 mars

En vidéo, toute une semaine avec des artistes présents dans le nouveau Francofans N°64 : Les Wampas, Gaël Fay, Magyd Cherfi, IAM, Leïla Huissoud, Isabelle Bazin, Octave Noir, Askehoug, Manon Tanguy, Hélène Martin, Lautrec, Paul Barbieri, Volin, Goulams'k, Eskelina, Francesca Solleville, Archimède, Rit .....

Le clip de la semaine : Leïla Huissoud - Dix Pour Cent

L'album de la semaine - Virage à 80 (Théâtre des Bouffes du Nord) par Hélène Martin, Jean Cohen Solal

CARMEN MARIA VEGA

Paris Match - Carmen Maria Vega : artiste rock, femme résiliente

Rock 'n' roll, théâtrale, Carmen Maria Vega est une grande artiste. Formidable sur scène et touchante en interview, la chanteuse se confie à Paris Match sur le lourd secret qui l'a conduite à sortir un nouvel album «Santa Maria». 

Nos Enchanteurs - Chants de Mars 2017. Carmen Maria Vega : un roman gothique

..... Carmen Maria Vega ne manque cependant pas de présence, loin de là. Provocante et drôle, héritière à ses heures d’une Nina Hagen assagie et de Rita Mitsouko revisités, elle excelle en rétro déjanté sur un « thème aigre-doux ». Elle pulse l’atmosphère, « l’argot a des mots doux / Auxquels je voue ma préférence », Si l’on me déguise en conne, théâtrales sorties et esprit cabaret. « Je ne connais toujours pas / Le secret de mon identité » : du Guatemala aux Minguettes, de l’adoption d’une enfant volée à sa mère à son ascension des dernières années, on suit le parcours.

ALBIN DE LA SIMONE

Le Monde - Vidéo : retrouvez la rencontre en direct avec le chanteur Albin de la Simone

Le chanteur Albin de la Simone chante et se livre en direct sur Facebook Live. Posez-lui toutes vos questions.

Avec un cinquième album de pop intimiste, L’Un de nous, Albin de la Simone revient sur le devant de la scène. Longtemps dans l’ombre d’autres artistes comme auteur ou orchestrateur – Vanessa Paradis, Miossec, Jean-Louis Murat, Vincent Delerm, Jean-Louis Aubert ou Alain Souchon – l’Amiénois se livre et parle, d’amour notamment.

JEAN GUIDONI

Télérama - Légendes urbaines, Jean Guidoni

Guidoni tel qu'on l'aime. Trente-cinq ans ( !) après le choc Crime passionnel, qui l'avait propulsé aux cimes d'une chanson théâtrale et subversive, le voici qui renoue avec cette veine troublante dont il avait fait sa marque de fabrique dans les années 1980 — et que personne, depuis, n'a su prolonger. Sans atteindre les sommets du disque fondateur, ses Légendes urbaines nous entraînent dans les méandres des rencontres fugaces et des jeux de hasard, des nuits de feu et des matins de glace, des bordels mal éclairés et des errances nocturnes. Foncièrement dramatique, pas forcément tragique, c'est un voyage en pays connu, sans être un bis repetita.

CELINE CAUSSIMON

Claude Févre - Céline Caussimon, la vie mode d’emploi

Étonnante Céline Caussimon !  Elle déboule en scène comme un animal dont on viendrait d’ouvrir la cage. Elle arrive du fond de la salle  en courant – ici pas de coulisses, pas d’effet de rideau  – à l’image de la photographie qui illustre son dernier album. Une femme qui court, vole plus qu’elle ne marche ! Elle rit, s’empare du micro, jette ses cheveux en arrière  et se met à chanter une scène de… transport en commun ! « Elle n’est pas dans le sens de la marche / Pas de chance que ça marche » comme une première saynète qui donne le ton ! « Mal de cœur » ? Tant pis, on continue.

GUILLETON

Norbert Gabriel - Eric, Margaux, Guilleton et compagnie…

C’était comme la Saint Guilleton au Forum Léo Ferré, haut lieu bien connu pour faire pélerinage en chansons, et entonner cantiques avec une assemblée de fidèles dont la dévotion sans faille se vérifie régulièrement à l’appel du révérend Tcherniak, pour y communier et plus si affinités… Le petit vin du lieu est conforme à l’hymne de Laffaille, sans modération. Ce qui explique peut-être un lyrisme débridé, quoi que justifié . Justifions donc.

PAULINE PARIS

Nos Enchanteurs - Paris, par ici l’amour

..... La parisienne Paris (pléonasme involontaire de notre part, vous pensez bien que ce n’est pas notre genre) fait de son nouvel album – le troisième -, une ode aux sentiments du palpitant. Dont l’origine est ce fameux titre, Moureuse, sorti en éclaireur, en 2013 sur un EP. Elle n’avait alors qu’à tirer le fil de son inspiration, brosser une galerie de portraits féminins : une femme envoûtée par la voix d’une animatrice radio (On Air), une autre qui laisse libre cour à sa folie meurtrière (Am Stram Gram) ou encore cette chanteuse de salle de bain qui rêve tout haut de célébrité (Du champagne). Avec l’idée de s’inspirer du répertoire des chanteuses 70’s comme Jane Birkin, Françoise Hardy, Brigitte Bardot ou France Gall.

SOUCHON

C'est déjà ça - "Les colibris, oui, oui, oui!"

Emmené par un Souchon en grande forme, le concert-clôture du forum des Colibris ce samedi à Bordeaux Darwin s’est avéré un festival à lui tout seul

C'est déjà ça - Souchon: "Autour des Colibris, on sent l'énergie"

Alain et Pierre Souchon, Ours : le trio participait ce samedi à la première date de la Tournée des Colibris, forum citoyen mixant débats, conférences et concert. Entretien familial

PAULE-ANDREE CASSIDY

Norbert Gabriel - Chansons, partage, et amitié, et Paule-Andrée Cassidy…

.... Elle chante , Paule-Andrée Cassidy, elle promène ses valises et ses chansons dans le monde depuis 20 ans, et comme elle dit 20 ans, ça toffe ! Grand prix de l’Académie Charles Cros en 2002, pour son album Lever du jour, prix Jacques Douai en 2015 avec Marie-Thérèse Orain, entre autres , et neuf albums . En plus des nombreux paroliers (lières) et musiciens qui collaborent avec elle, elle interprète Anne Sylvestre, Boby Lapointe (Méli-mélodies, album 1999) , dont elle revendique l’influence, Gilles Vigneault, Prévert, Pierre Perret, Cohen, Barbara… Et même Gaston Couté !

JE CHANTE

Norbert Gabriel - Je chante magazine n° 13

Je chante en est pourtant à son treizième numéro, et celui là est tout aussi copieux que les 12 précédents . 61 pages qui abordent tous les aspects de la chanson, paroles, musiques, livres, lieux et ceux qui les font vivre, la chanson française ou francophone, beaucoup sur le mode nostalgie, mais aussi des coups de projecteur sur les sorties d’albums, de Michèle Bernard et «  son vieil espoir têtu » : «  Tout’manières » à Frasiak «  Sous mon chapeau », ou Agnès Bihl » Tout fout l’camp », en passant par Annick Cisaruk «  l’autre voix féminine de Ferré «  Où va cet univers ? CD La mémoire et la mer » avec David Venitucci à l’accordéon, ou encore le «  coffret » Juliette, qui regroupe en 13 CD plus un CD de raretés l’intégrale des albums .

Nos Enchanteurs - Livraison annuelle du magazine Je Chante !

A chacun sa périodicité : FrancoFans, c’est bimestriel ; Hexagone, trimestriel ; Je Chante ! magazine, c’est annuel, en janvier ou février, selon la remise des copies à l’imprimeur. Bien sûr, vu la qualité de cette revue, iconographique et surtout rédactionnelle (qu’importe que la maquette fasse un peu vieillotte), on aimerait que ça sorte plus souvent. Mais il faut s’y faire, s’en contenter : chaque numéro est en soi un trésor d’infos.

MORAN

Claude Févre - Moran, Tempête sous un crâne

.... Les chansons que nous entendons, la voix de Moran, son grain singulier de vieux matelot revenu d’un long périple, son phrasé, ses mots et ses phrases qui distordent la syntaxe, ce mélange de français et d’anglais, c’est tempête sous un crâne. Ce long déroulement de questions, de doutes, de désir, d’émotions, ce sont des remous, des flots sombres, des abîmes. Des trouées de lumière aussi. De l’amour qui se cherche, se crie, se déchire, s’échoue…

samedi, 01 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 mars

En vidéo, toute une semaine avec les artistes présents dans le nouveau Francofans N°64 : Les Wampas, Gaël Fay, Magyd Cherfi, IAM, Leïla Huissoud, Isabelle Bazin, Octave Noir, Askehoug, Manon Tanguy .....

L'album de la fin de semaine : Leïla Huissoud, L'ombre

Le clip de la fin de semaine : Tom Bird - A 3 Etages

CARMEN MARIA VEGA

Nos Enchanteurs - Chants de Mars 2017. Carmen Maria Vega : un roman gothique

..... Carmen Maria Vega ne manque cependant pas de présence, loin de là. Provocante et drôle, héritière à ses heures d’une Nina Hagen assagie et de Rita Mitsouko revisités, elle excelle en rétro déjanté sur un « thème aigre-doux ». Elle pulse l’atmosphère, « l’argot a des mots doux / Auxquels je voue ma préférence », Si l’on me déguise en conne, théâtrales sorties et esprit cabaret. « Je ne connais toujours pas / Le secret de mon identité » : du Guatemala aux Minguettes, de l’adoption d’une enfant volée à sa mère à son ascension des dernières années, on suit le parcours.

JEAN GUIDONI

Télérama - Légendes urbaines, Jean Guidoni

Guidoni tel qu'on l'aime. Trente-cinq ans ( !) après le choc Crime passionnel, qui l'avait propulsé aux cimes d'une chanson théâtrale et subversive, le voici qui renoue avec cette veine troublante dont il avait fait sa marque de fabrique dans les années 1980 — et que personne, depuis, n'a su prolonger. Sans atteindre les sommets du disque fondateur, ses Légendes urbaines nous entraînent dans les méandres des rencontres fugaces et des jeux de hasard, des nuits de feu et des matins de glace, des bordels mal éclairés et des errances nocturnes. Foncièrement dramatique, pas forcément tragique, c'est un voyage en pays connu, sans être un bis repetita.

CELINE CAUSSIMON

Claude Févre - Céline Caussimon, la vie mode d’emploi

Étonnante Céline Caussimon !  Elle déboule en scène comme un animal dont on viendrait d’ouvrir la cage. Elle arrive du fond de la salle  en courant – ici pas de coulisses, pas d’effet de rideau  – à l’image de la photographie qui illustre son dernier album. Une femme qui court, vole plus qu’elle ne marche ! Elle rit, s’empare du micro, jette ses cheveux en arrière  et se met à chanter une scène de… transport en commun ! « Elle n’est pas dans le sens de la marche / Pas de chance que ça marche » comme une première saynète qui donne le ton ! « Mal de cœur » ? Tant pis, on continue.

GUILLETON

Norbert Gabriel - Eric, Margaux, Guilleton et compagnie…

C’était comme la Saint Guilleton au Forum Léo Ferré, haut lieu bien connu pour faire pélerinage en chansons, et entonner cantiques avec une assemblée de fidèles dont la dévotion sans faille se vérifie régulièrement à l’appel du révérend Tcherniak, pour y communier et plus si affinités… Le petit vin du lieu est conforme à l’hymne de Laffaille, sans modération. Ce qui explique peut-être un lyrisme débridé, quoi que justifié . Justifions donc.

PAULINE PARIS

Nos Enchanteurs - Paris, par ici l’amour

..... La parisienne Paris (pléonasme involontaire de notre part, vous pensez bien que ce n’est pas notre genre) fait de son nouvel album – le troisième -, une ode aux sentiments du palpitant. Dont l’origine est ce fameux titre, Moureuse, sorti en éclaireur, en 2013 sur un EP. Elle n’avait alors qu’à tirer le fil de son inspiration, brosser une galerie de portraits féminins : une femme envoûtée par la voix d’une animatrice radio (On Air), une autre qui laisse libre cour à sa folie meurtrière (Am Stram Gram) ou encore cette chanteuse de salle de bain qui rêve tout haut de célébrité (Du champagne). Avec l’idée de s’inspirer du répertoire des chanteuses 70’s comme Jane Birkin, Françoise Hardy, Brigitte Bardot ou France Gall.

SOUCHON

C'est déjà ça - "Les colibris, oui, oui, oui!"

Emmené par un Souchon en grande forme, le concert-clôture du forum des Colibris ce samedi à Bordeaux Darwin s’est avéré un festival à lui tout seul

C'est déjà ça - Souchon: "Autour des Colibris, on sent l'énergie"

Alain et Pierre Souchon, Ours : le trio participait ce samedi à la première date de la Tournée des Colibris, forum citoyen mixant débats, conférences et concert. Entretien familial

PAULE-ANDREE CASSIDY

Norbert Gabriel - Chansons, partage, et amitié, et Paule-Andrée Cassidy…

.... Elle chante , Paule-Andrée Cassidy, elle promène ses valises et ses chansons dans le monde depuis 20 ans, et comme elle dit 20 ans, ça toffe ! Grand prix de l’Académie Charles Cros en 2002, pour son album Lever du jour, prix Jacques Douai en 2015 avec Marie-Thérèse Orain, entre autres , et neuf albums . En plus des nombreux paroliers (lières) et musiciens qui collaborent avec elle, elle interprète Anne Sylvestre, Boby Lapointe (Méli-mélodies, album 1999) , dont elle revendique l’influence, Gilles Vigneault, Prévert, Pierre Perret, Cohen, Barbara… Et même Gaston Couté !

JE CHANTE

Norbert Gabriel - Je chante magazine n° 13

Je chante en est pourtant à son treizième numéro, et celui là est tout aussi copieux que les 12 précédents . 61 pages qui abordent tous les aspects de la chanson, paroles, musiques, livres, lieux et ceux qui les font vivre, la chanson française ou francophone, beaucoup sur le mode nostalgie, mais aussi des coups de projecteur sur les sorties d’albums, de Michèle Bernard et «  son vieil espoir têtu » : «  Tout’manières » à Frasiak «  Sous mon chapeau », ou Agnès Bihl » Tout fout l’camp », en passant par Annick Cisaruk «  l’autre voix féminine de Ferré «  Où va cet univers ? CD La mémoire et la mer » avec David Venitucci à l’accordéon, ou encore le «  coffret » Juliette, qui regroupe en 13 CD plus un CD de raretés l’intégrale des albums .

Nos Enchanteurs - Livraison annuelle du magazine Je Chante !

A chacun sa périodicité : FrancoFans, c’est bimestriel ; Hexagone, trimestriel ; Je Chante ! magazine, c’est annuel, en janvier ou février, selon la remise des copies à l’imprimeur. Bien sûr, vu la qualité de cette revue, iconographique et surtout rédactionnelle (qu’importe que la maquette fasse un peu vieillotte), on aimerait que ça sorte plus souvent. Mais il faut s’y faire, s’en contenter : chaque numéro est en soi un trésor d’infos.

MORAN

Claude Févre - Moran, Tempête sous un crâne

.... Les chansons que nous entendons, la voix de Moran, son grain singulier de vieux matelot revenu d’un long périple, son phrasé, ses mots et ses phrases qui distordent la syntaxe, ce mélange de français et d’anglais, c’est tempête sous un crâne. Ce long déroulement de questions, de doutes, de désir, d’émotions, ce sont des remous, des flots sombres, des abîmes. Des trouées de lumière aussi. De l’amour qui se cherche, se crie, se déchire, s’échoue…

vendredi, 31 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 mars

En vidéo, toute une semaine avec les artistes présents dans le nouveau Francofans N°64 : Les Wampas, Gaël Fay, Magyd Cherfi, IAM, Leïla Huissoud, Isabelle Bazin, Octave Noir, Askehoug, Manon Tanguy, Hélène Martin .....

L'album de la fin de semaine : Leïla Huissoud, L'ombre

Le clip de la fin de semaine : Tom Bird - A 3 Etages

CARMEN MARIA VEGA

Nos Enchanteurs - Chants de Mars 2017. Carmen Maria Vega : un roman gothique

..... Carmen Maria Vega ne manque cependant pas de présence, loin de là. Provocante et drôle, héritière à ses heures d’une Nina Hagen assagie et de Rita Mitsouko revisités, elle excelle en rétro déjanté sur un « thème aigre-doux ». Elle pulse l’atmosphère, « l’argot a des mots doux / Auxquels je voue ma préférence », Si l’on me déguise en conne, théâtrales sorties et esprit cabaret. « Je ne connais toujours pas / Le secret de mon identité » : du Guatemala aux Minguettes, de l’adoption d’une enfant volée à sa mère à son ascension des dernières années, on suit le parcours.

JEAN GUIDONI

Télérama - Légendes urbaines, Jean Guidoni

Guidoni tel qu'on l'aime. Trente-cinq ans ( !) après le choc Crime passionnel, qui l'avait propulsé aux cimes d'une chanson théâtrale et subversive, le voici qui renoue avec cette veine troublante dont il avait fait sa marque de fabrique dans les années 1980 — et que personne, depuis, n'a su prolonger. Sans atteindre les sommets du disque fondateur, ses Légendes urbaines nous entraînent dans les méandres des rencontres fugaces et des jeux de hasard, des nuits de feu et des matins de glace, des bordels mal éclairés et des errances nocturnes. Foncièrement dramatique, pas forcément tragique, c'est un voyage en pays connu, sans être un bis repetita.

CELINE CAUSSIMON

Claude Févre - Céline Caussimon, la vie mode d’emploi

Étonnante Céline Caussimon !  Elle déboule en scène comme un animal dont on viendrait d’ouvrir la cage. Elle arrive du fond de la salle  en courant – ici pas de coulisses, pas d’effet de rideau  – à l’image de la photographie qui illustre son dernier album. Une femme qui court, vole plus qu’elle ne marche ! Elle rit, s’empare du micro, jette ses cheveux en arrière  et se met à chanter une scène de… transport en commun ! « Elle n’est pas dans le sens de la marche / Pas de chance que ça marche » comme une première saynète qui donne le ton ! « Mal de cœur » ? Tant pis, on continue.

GUILLETON

Norbert Gabriel - Eric, Margaux, Guilleton et compagnie…

C’était comme la Saint Guilleton au Forum Léo Ferré, haut lieu bien connu pour faire pélerinage en chansons, et entonner cantiques avec une assemblée de fidèles dont la dévotion sans faille se vérifie régulièrement à l’appel du révérend Tcherniak, pour y communier et plus si affinités… Le petit vin du lieu est conforme à l’hymne de Laffaille, sans modération. Ce qui explique peut-être un lyrisme débridé, quoi que justifié . Justifions donc.

PAULINE PARIS

Nos Enchanteurs - Paris, par ici l’amour

..... La parisienne Paris (pléonasme involontaire de notre part, vous pensez bien que ce n’est pas notre genre) fait de son nouvel album – le troisième -, une ode aux sentiments du palpitant. Dont l’origine est ce fameux titre, Moureuse, sorti en éclaireur, en 2013 sur un EP. Elle n’avait alors qu’à tirer le fil de son inspiration, brosser une galerie de portraits féminins : une femme envoûtée par la voix d’une animatrice radio (On Air), une autre qui laisse libre cour à sa folie meurtrière (Am Stram Gram) ou encore cette chanteuse de salle de bain qui rêve tout haut de célébrité (Du champagne). Avec l’idée de s’inspirer du répertoire des chanteuses 70’s comme Jane Birkin, Françoise Hardy, Brigitte Bardot ou France Gall.

SOUCHON

C'est déjà ça - "Les colibris, oui, oui, oui!"

Emmené par un Souchon en grande forme, le concert-clôture du forum des Colibris ce samedi à Bordeaux Darwin s’est avéré un festival à lui tout seul

C'est déjà ça - Souchon: "Autour des Colibris, on sent l'énergie"

Alain et Pierre Souchon, Ours : le trio participait ce samedi à la première date de la Tournée des Colibris, forum citoyen mixant débats, conférences et concert. Entretien familial

PAULE-ANDREE CASSIDY

Norbert Gabriel - Chansons, partage, et amitié, et Paule-Andrée Cassidy…

.... Elle chante , Paule-Andrée Cassidy, elle promène ses valises et ses chansons dans le monde depuis 20 ans, et comme elle dit 20 ans, ça toffe ! Grand prix de l’Académie Charles Cros en 2002, pour son album Lever du jour, prix Jacques Douai en 2015 avec Marie-Thérèse Orain, entre autres , et neuf albums . En plus des nombreux paroliers (lières) et musiciens qui collaborent avec elle, elle interprète Anne Sylvestre, Boby Lapointe (Méli-mélodies, album 1999) , dont elle revendique l’influence, Gilles Vigneault, Prévert, Pierre Perret, Cohen, Barbara… Et même Gaston Couté !

JE CHANTE

Norbert Gabriel - Je chante magazine n° 13

Je chante en est pourtant à son treizième numéro, et celui là est tout aussi copieux que les 12 précédents . 61 pages qui abordent tous les aspects de la chanson, paroles, musiques, livres, lieux et ceux qui les font vivre, la chanson française ou francophone, beaucoup sur le mode nostalgie, mais aussi des coups de projecteur sur les sorties d’albums, de Michèle Bernard et «  son vieil espoir têtu » : «  Tout’manières » à Frasiak «  Sous mon chapeau », ou Agnès Bihl » Tout fout l’camp », en passant par Annick Cisaruk «  l’autre voix féminine de Ferré «  Où va cet univers ? CD La mémoire et la mer » avec David Venitucci à l’accordéon, ou encore le «  coffret » Juliette, qui regroupe en 13 CD plus un CD de raretés l’intégrale des albums .

Nos Enchanteurs - Livraison annuelle du magazine Je Chante !

A chacun sa périodicité : FrancoFans, c’est bimestriel ; Hexagone, trimestriel ; Je Chante ! magazine, c’est annuel, en janvier ou février, selon la remise des copies à l’imprimeur. Bien sûr, vu la qualité de cette revue, iconographique et surtout rédactionnelle (qu’importe que la maquette fasse un peu vieillotte), on aimerait que ça sorte plus souvent. Mais il faut s’y faire, s’en contenter : chaque numéro est en soi un trésor d’infos.

MORAN

Claude Févre - Moran, Tempête sous un crâne

.... Les chansons que nous entendons, la voix de Moran, son grain singulier de vieux matelot revenu d’un long périple, son phrasé, ses mots et ses phrases qui distordent la syntaxe, ce mélange de français et d’anglais, c’est tempête sous un crâne. Ce long déroulement de questions, de doutes, de désir, d’émotions, ce sont des remous, des flots sombres, des abîmes. Des trouées de lumière aussi. De l’amour qui se cherche, se crie, se déchire, s’échoue…

samedi, 05 septembre 2015

L'actualité de la chanson française du 31 août au 6 septembre (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Marion Elgé - Je penche

Les vidéos du jour : En fin de semaine avec le Contrebrassens de Pauline Dupuy et Brassens lui-même.

Le clip de la semaine : La Grande Sophie - Maria Yudina

A la une

TV, Dimanche 6 septembre, à 16h15 sur France 3, Dave reçoit Hubert-Félix Thiéfaine, Les Innocents, Cali et Boulevard des airs, le coup de cœur de la semaine.

Hexagone - Mick à Avignon découverte 2 : Contrebrassens

Contrebrassens c’est une contrebasse, les chansons de Brassens et une femme, Pauline Dupuy. Je vois plus de deux cents concerts par an, j’ai dû voir en vingt ans une trentaine de groupes ou artistes reprendre du Brassens. Et je ne connaissais pas le spectacle Contrebrassens. Une complète découverte. Une belle découverte.

J'ai la mémoire qui chante

Brassens - Brassens mit en musique et interpréta, en s’accompagnant à la guitare,  plus d’une centaine de ses poèmes et ceux d’autres poètes dont Paul Fort. Il enregistra de 1952 à 1976, 14 albums et reçut le Grand Prix de poésie de l’Académie française en 1967.

Georges Brassens – L’Orage

Les déprimantes journées de pluie se métamorphosent en grand soleil, en écoutant cette chanson.  Et qui n’a pas rêvé d’une si belle  aventure « sous la pluie ». Georges  Brassens disait: « une chanson ne doit pas être faite pour être écoutée, mais pour être réécoutée », on voit bien que le bougre suivait ses préceptes, puisque ses chansons sont si riches qu’aprés des dizaines d’écoutes, on y a encore quelque chose à découvrir… Et cela sans oublier sa musique qui sous de faux airs de simplicité,  recèle mille et une subtilités harmoniques.

6 septembre

Télérama - “Taratata is back” : l'émission de Nagui, un vrai phénix du PAF

Delphine Ernotte a annoncé ce matin que l'émission de Nagui revenait cet automne sur France 2 dans un format 100% live. Un retour qui bouleverse l'offre musicale de la chaîne publique.

5 septembre

Nos Enchanteurs - Granby 2015 : la 47e édition couronne Caroline Savoie

La finale du Concours du Festival international de la Chanson de Granby a tout d’une soirée de gala avec la foule des grands jours. Quatre finalistes (Vincent Roberge, Joanie Roussel, Caroline Savoie et Joey Robin Haché) y concouraient pour une foule de récompenses faites le plus souvent d’espèces sonnantes et trébuchantes et de programmations.

Nos Enchanteurs - Carré de dames : deux répertoires à quatre

Carré de dames, c’est une corbeille dans laquelle Anne Sylvestre et Agnès Bihl ont mis chacune un peu de leurs chansons. Des plus anciennes pour Anne tant il est vrai qu’elle a débuté il y a pas mal de temps déjà et que sa copine Agnès fait petite jeune à ses côtés.

Hexagone - Festival DécOUVRIR 2015, ce qu’on en retient.

Second uppercut dans ma face, c’est Eric Guilleton. Comme Inès, je ne le connaissais que sur Internet. Tu vois le niveau de la fréquentation, c’est pas génial. J’attendais donc son concert impatiemment. J’aurais pu être déçu, tu sais ce que c’est de trop attendre une chose, on finit par la fantasmer et à l’arrivée t’es déçu. Là, en quelques notes et quelques mots le garçon m’a embarqué dans son univers. Un voyage en Guilletonie. Sublime, habité, présent et évanescent à la fois. Le jeu de guitare est pur, racé sur une Favino qui sonne d’enfer. La voix est limpide et traîne des accents qui rendent hommage au Nougaro de la ville rose. On y entend parfois comme un écho de Jehan également. L’écriture à présent mazette. Mais quelle écriture ! Ca joue sur les sons façon orfèvre comme le père Claude que j’évoque juste au-dessus. Celui-là, le Guilleton, tu vas le retrouver pas tard dans tes colonnes préférées, crois-moi !

4 septembre

Le blog de Norbert Gabriel - Lectures de vacances, mais pas que..

..... Dans le même genre, les livres qu’on peut lire en picorant au gré du hasard, « La chanson des trois gars »… C’est une chanson buissonnière qui joue et butine dans les jardins de la chanson à texte de qualité, estampillée CFQ, mais ne se prive pas non plus d’égratigner au passage les gardiens d’un temple qui tremble sur ses fondations. On y trouve des fables, des pages de réflexion, des souvenirs qui nous ressemblent, des amusettes gouleyantes, la nativité, par exemple n’est pas le droit canon des évangiles, mais  qu’est-ce que c’est drôle !

3 septembre

Télérama - Aline, La Vie électrique

Aussi exploitée soit-elle, la veine 1980 n'est pas totalement épuisée. En tout cas, le groupe Aline continue de la creuser pour nourrir ce deuxième album, qui tourne autour des mêmes références indie pop que le premier et de la sainte trinité Smiths-Daho-Gamine.

Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? Les douleurs d'en face

Certaines chansons en marche sont impossibles à stopper, elles s'écoutent jusqu'à l'ultime note: Manon de Gainsbourg, Il n'y a plus d'après par Gréco, La Folle complainte de Trenet, Bahia de Véronique Sanson, Ton héritage de Biolay, Lindberg de Robby Wood, quelques coulées de Murat, Le venin, Gorge profonde, Nu dans la crevasse, Le voleur de rhubarbe… Le Bas-Auvergnat qui, de son aura magmatique, idéalise aujourd'hui un dialogue avec Rose, Pour être deux, qu'on ne peut arrêter lui non plus.

RFI - Cœur de Pirate vers l'âge de raison, Nouvel album, Roses

Son troisième bouquet de chansons s'appelle Roses et contient encore quelques épines. Mais Béatrice Martin, alias Cœur de Pirate, se révèle beaucoup plus apaisée et moins vengeresse que par le passé. En s'entourant d'un trio de réalisateurs de renom et en privilégiant la langue de Shakespeare, elle s'apprête à conquérir le marché international avec ce disque de pop vaporeuse. Sans conteste la meilleure livraison de la chanteuse québécoise à ce jour.

France Bleu - Un palmarès 100% féminin à la Truffe de Périgueux

Ce vendredi soir, au Parc Gamenson, à Périgueux, dix artistes se sont affrontés, lors de la finale du plus important concours de chant du Sud-Ouest. Dans la catégorie "interprètes", c'est la Bourguignonne Sibylle Jounot qui s'impose. Chez les "auteurs-compositeurs-interprètes", le trophée revient à la Drômoise Marion Elgé.

Francofans - Festival International de la Chanson de Granby 2015, Stéphanie Berrebi

Le festival de Granby est assez particulier. Situé à quelques kilomètres de Montréal, ce festival est destiné à l'émergence des artistes francophones, qu'ils soient québecois, français, Suisses ou Belges. Cette année, pour célébrer le 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario, ce qui nous permet de découvrir une scène différente.

2 septembre

Nos Enchanteurs - Sébastien Polloni, de l’air pur dans nos fêlures

S’il fallait classer ce jeune chanteur trentenaire, également enseignant  basé près de Clermont-Ferrand, on pourrait parler de la génération des poètes-musiciens modernes tels que Vincent Delerm, Alex Beaupain, Bertrand Belin ou Albin de la Simone, qui s’attachent à explorer les sentiments dans leurs plus intimes variations. Et puis Jean-Louis Murat, son aîné auvergnat également, pour le folk des grands espaces. A l’écoute de son premier album, de sa voix douce et grave, voire caressante, on se dit qu’on le connaît depuis toujours et qu’on a dû déjà le voir sur scène plusieurs fois. On se sent chez soi dans la tête de Sébastien, et prêts à lui prédire bel avenir.

C'est déjà ça - Miossec: le désespoir fait vivre

Deux ans après le déjà acoustique "Ici-bas, ici même", le Breton tourne ses nouvelles chanson dans une tournée de petites salles. Lundi soir, c'était au Bootleg bordelais

C'est déjà ça - La grande Sophie: premier clip avant album

C'est l'une des chansons les plus marquantes de son très beau septième album ("Ces histoires") qui sortira le 25 septembre. "Maria Yudina" est aussi le premier clip que La grande Sophie distille.

Hexagone - La Menuiserie ouvre sa saison le 25 septembre

Et voilà Hexagonaute ! A La Menuiserie aussi la rentrée approche. Ce sera le 25 septembre et à Pantin comme d’habitude. Comme tu peux le constater ci-dessous, avec la prog de septembre et octobre, le niveau n’est clairement pas revu à la baisse ! Tu peux constater toujours que les menuisiers poursuivent leur mission d’éclectisme en proposant du jeune, du moins jeune, de l’émergent et du moins émergent. De la chanson, du rock, du jazz et le Festival Maad in 93 qui ouvrira la saison. Un beau brassage. Nul doute que nous irons passer quelques week-ends à La Menuiserie cette année encore ! A bientôt les copains !

1er septembre

Lapresse.ca - Caroline Savoie sur un nuage

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Caroline Savoie flotte sur un nuage. L'avenir s'annonce prometteur pour l'auteure-compositrice-interprète de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, qui a raflé les grands honneurs de la finale du Festival international de la chanson de Granby.

Festival de la chanson de Granby : « Caroline a fait un tabac » - Pierre Fortier

Le directeur général du Festival international de la chanson de Granby, Pierre Fortier, ne tarit pas d'éloges à l'endroit de la grande gagnante Caroline Savoie.

En entrevue à l'émission Le Réveil de Radio-Canada Acadie, il a affirmé qu'elle fera sans aucun doute sa marque dans le domaine de la chanson française.

« Caroline Savoie sera l'une des plus grandes Acadiennes de l'histoire, elle marquera la chanson francophone acadienne. Elle a un énorme talent [...] elle a un charisme, elle a tout, tout, tout pour réussir. »

31 août

Hexagone - Chouf se cavepoètise en duo

Juillet et août : désert chansonesque dans les villes. Place aux festivaux (oui un festival des … je ne suis pas tombé dans le panal !) estivaux. 11 août sur le calendrier. A Paris le boss d’Hexagone n’a plus fait de reportage concert depuis le quinze juillet. Mick s’est débrouillé pour voir 25 concerts dans un festival de théâtre ! Mais de retour à Toulouse sevrage prévu. Toutes les salles sont fermées, tous les chanteurs sont en vacances ou en festival. Toutes les salles ? non ! Un îlot de résistance La Cave poésie propose tout l’été des spectacles musicaux. Tous les chanteurs ? non ! Chouf vient se cavepoétiser cinq jours de suite en duo avec Simon Barbe à l’accordéon.

Nos Enchanteurs - Nos chansons d’Renaud : très Trévidy, très Renaud, très bien

A n’en pas douter, même à l’insu de son plein gré, Renaud, le chanteur énervant, est entré dans notre Panthéon de la Chanson. C’est d’ailleurs depuis qu’il n’est plus vraiment dans la chanson, ou alors épisodiquement, qu’il en est définitivement devenu une icône (le terme d’idole n’a pas sa place ici). Ce qui est d’ailleurs remarquable avec Renaud, c’est qu’il est repris tant par le plus chaud du showbiz que par de bien plus humbles artisans de la chanson. Sur la région lyonnaise, Frédéric Bobin et François Gaillard (avec notre ami Laurent Boissery, le boss du festival Attention les feuilles !) comme dans l’Ouest avec les Licenciés de chez Renaud. En ces lieux comme en d’autres, on reprend désormais Renaud avec autant de conviction que Brassens ou que Ferré, sans l’aval ni de Pascal Nègre ni des grands médias à sa botte.

vendredi, 04 septembre 2015

Eric Guilleton - "La maison du passeur" avec Margaux Guilleton

Eric & Margaux Guilleton - Lili

jeudi, 03 septembre 2015

Eric Guilleton - La beauté des humbles

vendredi, 28 août 2015

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 août (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Thomas Demaere - "Les stations balnéaires"

Le clip de la semaine : Hushh, Jamais perdus

A la une

La fin de semaine en vidéo avec Marc Ogeret et Hélène Martin mais aussi Antoine Coesens :

Hexagone - Festival DécOUVRIR 2015, ce qu’on en retient

....  j’ai beaucoup aimé Antoine Coesens. Le bonhomme déjà. On co-gîtait et j’ai eu le temps de découvrir une merveille d’être humain. Mais l’artiste également. Ses talents d’interprète notamment. Le soir de la première à Pompadour, pour le lancement du festival, il a chanté Je suis comédien de Debronckart et Ma France de Ferrat. Cette dernière est devenue l’hymne du festival à tous les afters.

Le Monde, Véronique Mortaigne (2009) - Hélène Martin : entre les mots et la musique

Hélène Martin ne voit pas le temps passer, elle le sent. Les yeux clairs en acier trempé, cheveux batailleurs, sourire élégant, elle joue comme une jeune fille des attributs de son art, la chanson. Quoique, comme elle le dit : "Je suis de ce pays frontalier entre les mots et la musique. Mais où la musique "qui a sa place unique" donne priorité au verbe et à l'amour du verbe." Non, la vieillesse n'est pas un naufrage, mais l'avancée dans la vie modifie le regard des autres, toujours prompts à plaindre, à aider et à considérer que tout est bien qui finit bien. Hélène Martin a 80 ans.

J'ai la mémoire qui chante (Pierre M. Lavallée)

J'ai la mémoire qui chante - James Ollivier – Je n’aime pas dormir (Jean Cocteau)

James Ollivier (de son vrai nom James Gaston Raymond Duchamp) est un chanteur et musicien français, né le 25 mars 1933 à Reims. Il a commencé sa carrière comme comédien, mais se tourna très tôt vers la chanson, en se produisant dans les cabarets de la rive gauche et en participant à l’émission de Luc Bérimont, La Fine Fleur de la chanson française.

29 août

En 1996, La Grande Sophie est repérée par Jean-Louis Foulquier, qui l’intègre dans sa compilation « Le Son de Paris » et l’invite à se produire à son festival en juillet de la même année, il était donc complètement naturel qu'elle soit invitée.
avec : La Grande Sophie

France Inter, L'esprit d'Inter : Hubert-Félix Thiéfaine du 06/08/2015

Il était parmi ces artistes que Foulquier aimait tant : Hubert-Félix Thiéfaine, présent lors de première édition des Francos ... Souvenir, souvenir quand tu nous tiens !
avec : Hubert-Félix Thiéfaine

démarrer l'écoute(ré)écouter cette émission

France Inter, L'esprit d'Inter ; Alain Souchon du 07/08/2015

Il avait chanté avec Jean-Louis Foulquier, copains pour toujours, en ce vendredi, il fallait aussi Alain Souchon pour se souvenir.
avec : Alain Souchon
démarrer l'écoute(ré)écouter cette émission
 
Nos Enchanteurs - Thomas Demaere, chansons sur des flots amers

.... La chanson éponyme, la première, Les stations balnéaires, présente le curieux mélange d’un texte franchement désespéré, Ici tout a disparu, ya plus rien à y faire et d’une musique entraînante sur laquelle on aimerait danser. C’est un cri, une alerte avec une voix qui flâne du côté de Renaud pour interpeller celui qui croit encore à la beauté virginale des bords de mer. Cette chanson a magnifiquement trouvé son expression plastique avec le dessinateur de BD, Alfred, récemment couronné par le Festival d’Angoulême.  Excusez du peu ! Au passage, que notre ami Yannick Delneste, journaliste et auteur du blog Chanson de Sud-Ouest soit remercié pour ces précieux renseignements.

28 août

BFMTV - Comment les majors du disque vont toucher le jackpot avec Deezer

En donnant accès à leur catalogue, Universal, Sony et Warner ont obtenu des options convertibles en actions de Deezer. Elles valent aujourd'hui près de 200 millions d'euros.

C’est le secret le mieux gardé de l’industrie musicale. Il s’agit de la participation des majors de disque au capital de Deezer. Cette participation a la forme d’options convertibles en actions Deezer -dans le jargon financier, on appelle ça des bons de souscription d’action (BSA) ou des warrants.

Nos Enchanteurs - René Lacaille en réunion de famille

La « Marmaille » de René Lacaille, ce sont ses enfants, Marco et Oriane, qui accompagnent leur père depuis qu’ils ont quatorze ans. Famille de musiciens où René était déjà enfant de la balle. Cet opus est le premier album d’inédits de ce trio.

RFI - Mathieu Saïkaly, folk rayonnant, Premier album, A million particles

Sorti à une date hasardeuse, A million particles, le premier album du lauréat l'an dernier de Nouvelle Star, prend l'auditeur par surprise et emballe par sa belle audace. A seulement 22 ans et avec des chansons folk hybrides, Mathieu Saïkaly fait ainsi preuve d'une assurance assez impressionnante. Il faudra le suivre de très près.

Hexagone - Festival DécOUVRIR 2015, ce qu’on en retient.

Du 12 au 18 août dernier se déroulait la 13ème édition du Festival DécOUVRIR de Concèze, en Corrèze. Tu ne l’ignores pas Hexagonaute, toi qui lis ces pages avec délectation comme un premier communiant fait son beurre de Missel, tu ne l’ignores pas dis-je puisque tu as pu suivre nos pérégrinations. Aujourd’hui, le festoche a plié boutique et tire des plans sur la comète pour 2016. Nous, à tête reposée et jacqueline digérée (la jacqueline est un petit apéro local à base de framboise pas dégueu mais il faut faire gaffe aux excès quand même), on peut revenir sur les moments qui ont marqué plus spécifiquement nos hexagonales portugaises.

Nos Enchanteurs - Lucas Rocher, un turbulent de la Chanson

Sortie de l’ep « Restons couchés Vol.1″, paroles et musique de Lucas Rocher, aidé pour les arrangements par Axel Dachet (violon), Damien Tartamella (harmonicas),

Avouons que ces chansons-là, on aimerait les voir tout de suite incarnées par les musiciens, l’habituel trio (Rocher, Dachet, Tartamella). On sait déjà, par les photos, les enregistrements vidéo, qu’avec eux la scène c’est avant tout une fête. « Alors on danse » !

Nos Enchanteurs - Alexander Faem, une chanson-pop en voyage

Alexander Faem est le guitariste du groupe pop Gülcher. Ou était, le seul album recensé de ce groupe, After nature, remonte à fin 2006. Rien qu’en solo, Faem en a fait bien plus : L’agent 238 en 2009 puis Bataille royale en 2012. C’est son troisième opus qui nous intéresse aujourd’hui, O’Cangaceiro (titre, les cinéphiles s’en souviennent, d’un des plus grands succès, en 1953, du cinéma brésilien).

27 août
 
RFI - La chanson 360° de Jehro, Bohemian Soul Songs, nouvel album

Avec son approche omnidirectionnelle de la musique, le chanteur français Jehro nourrit en permanence son inspiration, comme le laisse deviner son parcours artistique depuis seize ans. Pour son nouvel album, Bohemian Soul Songs, auquel il a voulu donner un accent soul prononcé, le chanteur marseillais s’est envolé vers les États-Unis.

France 24 - Baptiste Hamon, héritier de la chanson française à textes

"À l'Affiche !" accueille Baptiste Hamon, héritier inspiré de la chanson française à textes. Entre folk, country et chanson française, son premier album fait déjà beaucoup parler de lui.

Nos Enchanteurs - D’un Z qui veut dire…

Qui veut dire zoB’ : c’est son nom d’artiste (comme dit l’un de mes fils, conseiller en Chanson de son père : « C’est glamour ! »). Le petit métier de dénicheur de pseudo ayant disparu cause à la crise, il est de plus en plus difficile d’en trouver un : flûte, merde, bite, zob ! Ce sera donc zoB’, avec un apostrophe pour panache et la capitale – c’est important – pas placée pareil, quitte à frôler l’incident typographique.

Hexagone - Carte postale de Concèze – Jour 3 – Clarika et Emilie Marsh

Voilà, la troisième journée du festival DécOuvrir 2015 vient de se terminer. Il est 3 heures 15 du mat’ et je prends mon clavier pour t’écrire ta carte postale du jour. Tu vois, Concèze, c’est un peu une expérience hors du commun. Sept jours non-stop de poésie et de chanson dans une ambiance débonnaire qui ne se dément pas et dans un rythme à la fois paisible et haletant.

Nos Enchanteurs - La Goutte, goutte après goutte

Il a le timbre de Laurent Berger (le chanteur, pas le syndicaliste, hein !) et quelques intonations communes à Loïc Lantoine et à Batlik, à Mano Solo aussi, belles familiarités pour entrer en connaissance. Lui, c’est Gabriel de Villeneuve, le chanteur de La Goutte.

Télérama - Arnaud Le Gouëfflec, Deux fois dans le même fleuve

Oui, la chanson française peut être intrépide ! La preuve avec cet album joliment touche-à-tout.

Chanson folk, rock psyché, divagations lyriques ou dansantes. Surréalisme assez sombre et pourtant réjouissant. Le nouvel album de ce Brestois prolifique, scénariste de bandes dessinées (dont une sur Dominique A), auteur, prof de français, rappelle l'esprit qui régnait dans les années 70 du côté des disques Saravah — quand Brigitte Fontaine, entre autres, explosait les codes de la chanson.

Le Devoir - Deux fois dans le même fleuve, Arnaud Le Gouëfflec

L’été s’écoulait en apparence comme un long fleuve tranquille… l’eau de nos yeux semblait toujours identique et pourtant, il suffisait que le vent souffle dans le sillage d’un presqu’inconnu pour que notre coeur s’emballe au point de cesser de battre. Mais comme chante le Brestois Arnaud Le Gouëfflec, « Mieux vaut trouver la mort / Que de ne trouver rien ».

26 août

C'est déjà ça - Renaud: un album avant Noël?

Le chanteur est actuellement en studio à Bruxelles pour travailler ses nouvelles chansons. Son retour dans les bacs pourrait se faire avant 2016

Fidèle suiveur transi et bienveillant de l'artiste, le directeur des programmes musicaux de France Inter Didier Varrod l'a évoqué ce matin sur les ondes de la radio publique: Renaud est en studio pour l'enregistrement de son treizième album.

France Info, Bertrand Dicale - "La chanson française, c’était mieux avant"

On le dit souvent au bistrot ou dans les repas de famille : la chanson française n'est plus ce qu'elle était. Mais savez-vous depuis quand c'était mieux avant ?

 En ce temps-là, on savait chanter, ma bonne dame ! Et puis les chanteurs de maintenant c’est plus pareil !  Eh bien ça sonne faux.

Hexagone - Festival de Marne 2015 du 1er au 17 octobre

Hexagonaute, tiens-toi bien, prépare-toi, refais-toi une santé, prends un rail de coke ou un bouillon de poule, mais il va te falloir tenir la forme pour enquiller les 15 gros jours du Festival de Marne 2015. 29ème édition cette année, du 1er au 17 octobre, pour ce festival que l’on aime très particulièrement chez Hexagone.

Nos Enchanteurs - Thomas Demaere, chansons sur des flots amers

.... La chanson éponyme, la première, Les stations balnéaires, présente le curieux mélange d’un texte franchement désespéré, Ici tout a disparu, ya plus rien à y faire et d’une musique entraînante sur laquelle on aimerait danser. C’est un cri, une alerte avec une voix qui flâne du côté de Renaud pour interpeller celui qui croit encore à la beauté virginale des bords de mer. Cette chanson a magnifiquement trouvé son expression plastique avec le dessinateur de BD, Alfred, récemment couronné par le Festival d’Angoulême.  Excusez du peu ! Au passage, que notre ami Yannick Delneste, journaliste et auteur du blog Chanson de Sud-Ouest soit remercié pour ces précieux renseignements.

Nos Enchanteurs - Christophe Andréani, miettes d’existence

..... Andréani aura mis longtemps avant de sortir ce premier album : il l’a peaufiné, jusque dans ses moindres détails, visuel comme contenu. Les petits détails sont bien là, toujours là. Et c’est peut être ce qui nous séduit immédiatement dans l’art d’Andréani. Comme cette vie racontée par le truchement de deux vélos que vient rejoindre en fin de chanson un troisième, d’enfant. Dit comme ça, ça peut faire songer aux chansons de Bénabar qui, elles aussi, se nourrissent d’objets du quotidien. Oui, et la différence réside sans doute à la musique, à l’orchestration : pas de cuivres ici pour faire grand tapage mais un bel habillage de cordes de guitares, tout en douceur.

Le Dix Vins Blog - CHRISTOPHE ANDREANI - Le coup de coeur musical de Pierre Thévenin

Aujourd'hui, c'est en effet au cinéma que je vous convie, les chansons de Christophe Andréani étant  des  courts métrages qui font songer aux films de Jacques Tati, avec leur fantaisie et leur poésie du quotidien. Ici pas de drames, pas de faits divers, mais deux bicyclettes à partir desquelles l'auteur se raconte une histoire, un piaf qui égaie Paris ou encore une petite vendeuse de croissants (inspirée par un personnage réel) dont il regrette qu'elle ne puisse être immortalisée par Vermeer et qui offre quelques miettes de ses pâtisseries à un oiseau (sans doute le pierrot de la cinquième chanson).  Des scènes touchantes, déroulées avec une délicatesse et un art consommé du détail qui fait mouche et dénuées de toute mièvrerie. Des films où il est tantôt spectateur, tantôt acteur.

25 août

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (6) – Allain et Nino, à la mi-août

Nino Ferrer « a bu une carabine / et s’est endormi dans ses vignes » le 13 août 1998 à Montcuq (Lot), où le « Festival de la chanson à texte » de juillet à accueilli Francesca Solleville, l’interprète frangine d’Allain. « Le vin garde son dernier mot… » aussi pour l’auteur de Nino, qui a pris congé le 15 août 2011 à Antraigues (Ardèche), un an et demi après son ami Jean Ferrat.

Mais qu'est ce qu'on nous chante - Radiographie

Dans un monde normal, Julien Baer, Pierre Schott ou Jean-François Coen continueraient pépères d'apparaitre tous les deux-trois ans chargés d'une cargaison d'airs soyeux qu'ils écouleraient facilement à quarante mille exemplaires au moins, ce qui leur permettrait d'en vivre et d'orner la chanson française de leurs démons. Dans un monde normal, 2014 aurait été l'année de Dominique Dalcan (HIRUNDO); Circé Deslandes, la It girl du moment. Quoi encore? Les Innocents casseraient la baraque avec MANDARINE. Dick Annegarn remplirait l'Olympia. Pareil pour Ariane Moffatt, Mokaïesh, Barbara Carlotti, Lisa Leblanc ou Fred Métayer...

Carte postale de Concèze – Jour 3 – Clarika et Emilie Marsh

Voilà, la troisième journée du festival DécOuvrir 2015 vient de se terminer. Il est 3 heures 15 du mat’ et je prends mon clavier pour t’écrire ta carte postale du jour. Tu vois, Concèze, c’est un peu une expérience hors du commun. Sept jours non-stop de poésie et de chanson dans une ambiance débonnaire qui ne se dément pas et dans un rythme à la fois paisible et haletant.

Nos Enchanteurs - Gemma, presque jusqu’au bout ?

.... Voici que notre brève rencontre avec Gemma nous donne envie d’aller faire un tour dans son univers. Jeune artiste d’Auvergne, son nom a couru sur les ondes de France-Inter pendant un certain nombre de semaines à la faveur du radio crochet cher à Didier Varrod. Encouragée par les auditeurs, elle est allée « presque jusqu’au bout »… Alors, bien sûr, on se sent curieux.

RFI - Hushh, positive attitude, Premier album, Jamais perdus

Nouvel élu du label de financement participatif My Major Company, Hushh a surgi idéalement pour l'été avec Jamais perdus. Un disque chaleureux, aux textes simples, optimistes et directs. Reflet aussi de la persévérance d'un jeune duo guitare-voix incarné par Raphh et Chrys et qui affirme son penchant pour des sonorités métissées.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (5) : Bolée initiale, écriture et Dragues

Retour chez l’ami Allain après quatre mois et demi sans article sur ce blog, qui pourraient inciter à penser « Y’a rien qui s’passe » (sur Facebook, j’ai prévenu que nous sommes en train de vendre notre trois pièces de 70m2 à Ménilmontant en vue de notre déménagement à Bordeaux et que si ça vous chante, il suffit de me contacter en privé)… Bref, après les trois extraits d’entretien datés de janvier 1987, où le chanteur parle de ses débuts à Paris et de son rapport à l’écriture, suit un autre inédit, vocal celui-là.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (4) : Entre "le" Ferrat et la peinture

Dès la semaine prochaine, dans les médias, on va beaucoup parler de Jean Ferrat, disparu il y a cinq ans, le 13 mars. Un disque d’hommage et une « grande » émission sur France 2 sont d’ores et déjà annoncés… Comme une exposition de portraits et de peintures d’Allain sera également dans l’actualité (certes de façon beaucoup plus discrète), j’ai eu envie d’associer les deux chanteurs dans ce quatrième épisode de la série LDLM.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (3) : « Je hais les colloques "

Allain Leprest aurait sans doute pu chanter cette « haine » comme il a chanté Je hais les gosses. Au « second degré », il va de soi, vous le constaterez dans la version maison qui réjouit ce troisième épisode de la série LDLM, laquelle troque exception- nellement le M de « micro » contre celui de « musée », voire de « Médoc », puisque les jeudi 15 et vendredi 16 janvier s’est tenu au Musée d’Aquitaine de Bordeaux un colloque en hommage à son irrévérent auteur.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (2) : « Voleur de mots »

À l’automne 2002, la revue Chorus consacre l’un de ses deux dossiers principaux à Allain Leprest*. Il y parle bien sûr de son enfance (nous y reviendrons) et rappelle qu’avant de devenir agent d’entretien, son père avait été menuisier. Et il ajoute : « C’est probablement une des origines de ma carrière… J’ai poursuivi ça longtemps au niveau des mots…/… cette technique de l’emboîtage. »

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (1) : « Poète »

Après une vingtaine d’articles en sept ans, voici du Leprest sur paroles. Une série de courts extraits sonores, captés dans des endroits divers et variés, lors des multiples entretiens que nous avons eus Allain et moi, tout au long de sa vie professionnelle. Premier épisode, le « poète », terme qu’on lui accole à tout-va aujourd’hui.

24 août

C'est déjà ça - Lutte anti-corrida: on connaît (pas trop) la chanson

En cette période dense en rendez-vous sanglants, l'occasion est tentante de faire un point sur la production chanson traitant de la corrida, tendance contre. L'éventail n'est pas luxuriant, parfois chez les plus grands. Tour d'arène des anti-corrida non exhaustif.

Si la littérature est assez nourrie en pages enflammées sur le genre, signées par des écrivains ou journalistes illustres et/ou géniaux, elle est aussi riche en pamphlets contre cette mise à mort élevée au rang de spectacle. D'autres arts (peinture, sculpture) en sont également richement dotés. La chanson peut alors faire figure de parent pauvre.

Télérama - Le Cabaret vert, un festival qui pousse comme du gazon

L'événement, qui compte désormais parmi les grandes manifestations de l'été, a ouvert ses portes jeudi 20 août à Charleville-Mézière. Modèle d'engagement et de bénévolat, il a su affirmer au fil des années son identité.

Nos Enchanteurs - Flamarens 2015. Sarah, promesse d’une grande ?

6 août 2015, première partie : Sarah, Puissances endormies,

Pas vraiment ce qu’il y a de plus évident que de programmer un(e) artiste venant du Québec, de s’offrir en conséquence la référence de la francophonie. Et pourtant, l’obstination, également partagée de part et d’autre de l’océan, a remporté la partie puisque voici ce soir, en ouverture de cette 5ème édition, Sarah débarquée du Québec.

RFI - Louane, nouvelle élue, Portrait

Révélée en 2013 dans The Voice, Louane Emera est cette année à la fois championne du box-office et des charts. Cette consécration entamée sur grand-écran avec La famille Bélier, film qui lui a valu de remporter le César du jeune espoir féminin, se poursuit avec son premier album Chambre 12 qui fonce tout droit vers le demi-million d'exemplaires vendus. Où s'arrêtera-t-elle ?

Nos Enchanteurs - Christophe Andréani, miettes d’existence

..... Andréani aura mis longtemps avant de sortir ce premier album : il l’a peaufiné, jusque dans ses moindres détails, visuel comme contenu. Les petits détails sont bien là, toujours là. Et c’est peut être ce qui nous séduit immédiatement dans l’art d’Andréani. Comme cette vie racontée par le truchement de deux vélos que vient rejoindre en fin de chanson un troisième, d’enfant. Dit comme ça, ça peut faire songer aux chansons de Bénabar qui, elles aussi, se nourrissent d’objets du quotidien. Oui, et la différence réside sans doute à la musique, à l’orchestration : pas de cuivres ici pour faire grand tapage mais un bel habillage de cordes de guitares, tout en douceur.

Hexagone - Mick à Avignon – Top 1 : Romain Didier

Romain Didier en piano solo. Je t’en ai déjà parlé comme un de mes coups de cœur des concerts 2014. En fait c’est un chanteur référence pour moi. Il m’accompagne depuis une trentaine d’année. D’habitude j’essaie de te faire partager mes découvertes des dernières semaines, des derniers mois, des toutes dernières années. Aujourd’hui, je fais dans l’intime, l’encore plus subjectif. D’ailleurs Romain Didier s’est choisi le prénom de mon fils, pourtant né plusieurs décennies après lui ! Depuis l’époque de l’album Piano Public (tiens un piano solo en live comme il en fait à nouveau depuis quelques années), comme une personne proche, je l’ai très souvent vu en concert et j’ai énormément beaucoup écouté ses chansons. Puis avec le temps, comme avec certains amis, je l’ai vu un peu moins souvent, peut être car il ne venait pas chanter près de mon lieu de vie (deux fois seulement en quasi vingt ans à Toulouse), je l’ai écouté moins souvent peut être parce que ses thèmes d’alors me touchaient moins, étaient moins en résonance avec ma vie. Et puis, ces dernières années, je le retrouve comme on retrouve un ami, et je l’apprécie comme lors de la première rencontre.

Nos Enchanteurs - Éric Guilleton, le temps, l’errance et toutes ces choses

S’il y a trois ans, son précédent album, Une ville, un soir, le voyait en solo, tant aux guitares, au piano qu’à l’ukulélé, opus particulièrement intime donc, il y a un monde avec celui-ci. Il y a du monde même. Guilleton y gagne pas moins qu’un orchestre, celui de DécOuvrir, issu de la festivalière école de Concèze, dirigé par Étienne Champollion, un petit génie de la musique qui déchiffre une partition comme son aïeul une pierre de Rosette. Qu’on sait travailler également avec Céline Caussimon, Émilie Marsch et quelques autres encore.