Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 décembre 2019

Nos Enchanteurs - Jeanne Cherhal, repartie comme en quarante

Namur, Le Delta, 30 novembre 2019,

Elle n’essuyait pas les plâtres, mais presque. C’est une salle flambant neuve, inaugurée fin septembre, qui a eu l’honneur, l’avantage et le privilège d’accueillir Jeanne Cherhal pour sa première visite namuroise. Qui l’aura d’ailleurs appréciée à sa juste valeur et nous aura invités sans chichi à prendre le temps de l’admirer. C’est qu’elle est comme ça, la Jeanne. Aussi naturelle que celle de Brassens. Spontanée, vive, fraîche. Pareille qu’à l’époque lointaine de ses débuts, lorsqu’elle portait fièrement la natte.

Lire la suite
_________________
_________________

mardi, 10 décembre 2019

Nos Enchanteurs - Tamara Dannreuther, inclassable et magnifique !

6 octobre 2019, Espace culturel, Banon (04),

Il est de ces blancs qui chantent encore après la dernière note… Ce silence avant applaudissements, celui qu’on sent dense, celui des spectateurs encore sous l’émotion, on l’a eu après chaque chanson de Tamara Dannreuther, ce soir-là. Malgré le vent glacé qui soufflait sur la ville de Banon, le public avait largement répondu présent à l’invitation de la dynamique association « Les Fées des J’art Dingues ». Ô combien privilégiés nous nous sentions d’entendre le premier récital en français de Tamara Dannreuther ! Auteure compositrice interprète, s’il vous plaît. On la connaissait déjà un peu, pas encore en solo, mais pour sa magnifique prestation avec Tagada Tsing (grand succès au Off d’Avignon), en divine diva british sur Le Radeau Cabaret, avec le récital « jukebox » Ol’d Tam et bien d’autres choses encore… Pour vous dire qu’on était plein d’a priori positifs avant ce concert, et très curieux d’en découvrir les nouvelles chansons.

Lire la suite
_________________
_________________

 

lundi, 09 décembre 2019

Nos Enchanteurs - Yves Duteil, une chanson juste

30 novembre 2019, Théâtre du Forum/Maison de la Commune, Feurs (42),

Le temps qu’il faut pour le dire, l’annoncer, la salle était prise d’assaut et l’association Scènes en Forez a dû faire une deuxième représentation. Elle aurait pu même en envisager une troisième… Deux salles bondées, donc. On sent que le plupart du public n’est pas coutumier d’un tel événement, n’en possède pas forcément tous les codes. Mais on est là, pour avoir vu, de ses yeux vu, celui qui chante Prendre un enfant… Il la chantera, forcément.

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 05 décembre 2019

Nos Enchanteurs - Évasion : Mesdames rêvent (nous aussi !)

23 novembre 2019, L’Esprit frappeur, Lutry (CH), Gwénaëlle Baudin, Soraya Esseid, Anne-Marie Ferreira, Talia Ferreira, Laurence Giorgi, merci ! Quel beau cadeau que votre visite. À ce jour, je n’avais jamais vu le nom de votre groupe que sur des affiches ; sans avoir eu la chance de vous applaudir en scène : honte à moi ! Vous êtes bien là, débordantes de vie.

Et nous restons subjugués ! Cinq voix, qui se complètent, se mélangent, cinq âmes qui virevoltent, cinq cœurs en osmose. Vous nous offrez un magnifique voyage dans le temps en interprétant, a cappella, à votre façon, les chansons que vous aimez, celles qui vous ont marquées. Qui nous marquent, nous aussi, tout au long de nos vies.

Lire la suite
___________________
___________________

mercredi, 04 décembre 2019

Nos Enchanteurs - Un dimanche à Clavel : AnneliSe Roche et Coline Malice

17 novembre 2019, Théâtre Clavel, Paris 19e,

Un dimanche par mois, les amateurs de chansons se retrouvent au Théâtre Clavel pour une programmation pointue mêlant artistes confirmés et jeunes talents. Nous y étions pour AnneliSe Roche et Coline Malice.

C’est AnneLise qui ouvre la piste. Ceux qui ont eu la chance de l’entendre à Pourchères ou sur la scène ouverte de Barjac en 2019 se souviennent de moments de grâce. Très peu d’effets de mise en scène, pas de cris ou d’effusions. Tout est sur le fil, mais les paroles scandées ou chantées dans un filet de voix touchent les spectateurs au cœur. Par la maturité du propos tout d’abord, lorsqu’elle évoque tous les instants, petits bobos et grands renoncements, qui forgent la relation entre les parents et les enfants. En écho à « l’amère (la mère ?) responsabilité » parentale, un enfant exhorte les adultes au refrain : « Pardonnez-nous nos enfances »…La pirouette finale, savoureuse, séduira les amateurs de bons mots. La chanson Maryline est aussi une fable puissante sur la façon dont les filles sont parfois dépossédées de leur corps dans les cours d’école, puis plus tard au sein de certaines familles. A l’écoute de cette chanson, on songe à Anne Sylvestre. Pour la progression implacable des refrains et la forme de fable que semble affectionner AnneliSe. On comprend mieux un peu plus tard, lorsqu’elle précise qu’elle a beaucoup écouté petite les histoires de sa mère, conteuse.

Lire la suite
_____________
_____________

lundi, 02 décembre 2019

Nos Enchanteurs - Les Bisons Ravis : toute la chanson, ou presque

22 novembre 201, Chok-Théâtre à Saint-Etienne,

Le public s’entasse dans le hall du Chok-Théâtre, baigné d’une poussive lumière de secours qui menace à son tour de rendre l’âme. Le vent furibond « qui rebrousse les bois, détrousse les toits, retrousse les robes » a fermé le bec d’EDF. On ne sait quand l’électricité va revenir. Et si la conférence va pouvoir se dérouler. Dans une amicale proche, on raconte que, quand la lumière s’est éteinte, tout le monde a cru à un anniversaire et a spontanément entamé le Happy birthday to you de rigueur. On ne peut même pas prendre son billet, tout dépend de l’électricité. Le vin chaud n’est plus que tiède. Panique, résignation ? Non, dans l’attente de la fin du monde, on chante. A l’accordéon ou au piano, Valérie Gonzalès, conduit le bal : Nini peau d’chien, Mon amant de Saint-Jean, La mauvaise réputation, Les Champs-Élysées… même L’avventura. C’est beau, c’est épatant, on en bénirait presque EDF même si jadis elle a eu la peau de Cloclo.

Lire la suite
_________________
_________________

jeudi, 28 novembre 2019

Festival Pays d’Aix 2019. Tom Bird, l’oiseau et la sirène

7 octobre 2019, Aix-en Provence, Théâtre de la Fontaine d’argent

Tom Bird, alias Kévin Fauchet, fait partie de ces troubadours modernes qu’on entendait dans les cabarets, qui ont des idées originales, une belle expression poétique, de la voix et un joli jeu de guitare. Ça tombe bien, nous l’avons vu dans une cave aixoise qui peut évoquer ces lieux d’antan, qui d’ailleurs il n’y a pas si longtemps était un caveau réputé pour la chanson française. S’il accueille maintenant des spectacles d’humour, il sert aussi de lieu de proximité une fois par an pour le Festival de chanson française. Et on y voit toujours de la qualité, dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Lire la suite
___________________
___________________

mercredi, 27 novembre 2019

Nos Enchanteurs - « Formidable Aznavour », un an après

15 novembre, Palais Montcalm, Québec (capitale-nationale),

Il est rare que j’aille chroniquer de grosses productions. Et ce tout simplement parce que les grosses productions n’ont pas besoin d’être découvertes. En bref, on connaît la chanson et c’est le plaisir, le souvenir physique de chantonner à la cantonade des airs que tout le monde connaît qui nous fait revenir.

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 26 novembre 2019

Nos Enchanteurs - Victoria Lud, la raison des plus fous

15 novembre, L’Esprit frappeur, Lutry (Suisse),

Non, la poésie ne fout pas l’camp, mon cher Léo. Il y a encore de jeunes artistes qui savent écrire. C’est le cas de Caroline Vignaux, chanteuse et auteure des textes du spectacle La belle échappée. Cette charmante demoiselle a commencé à écrire à l’âge de huit ans. Quatre ans de théâtre, section arts du spectacle, à la Sorbonne-Nouvelle, Paris. L’univers de Victoria Lud (c’est le trio qui se nomme ainsi), c’est l’époque victorienne. Dickens, Conan Doyle, les sœurs Bronté, Yeats y retrouveraient leurs petits. Parfois velours, parfois métal. Dentelles, violence, douceurs, arsenic.

Lire la suite
________________
________________

lundi, 25 novembre 2019

Le doigt dans l'oeil - Julie Lagarrigue seule en scène : double ration de poésie au théâtre Le Levain de Bègles (33)

Vendredi 4 et Samedi 5 octobre, c’est dans l’antre merveilleux d’Attila et Marie-Laure Piroth [ici], qui depuis qu’ils ont ouvert ce lieu de spectacle, dans une ancienne boulangerie de Bègles (33), œuvrent au soutien des artistes, conviant un public curieux de découvertes et amateur de cultures alternatives à venir écouter respirer la musique, assister à des pièces de théâtre ou participer à des ateliers, que Julie Lagarrigue donnait rendez-vous au public girondin pour un récital intimiste des chansons de son album à sortir sous peu:  « Amours sorcières ». C’est toujours dans une ambiance chaleureuse que le Théâtre Le Levain se met en quatre pour faire vivre l’accès à l’art et à la culture, réanimer la vie de quartier, et régaler les amateurs, autant de nourritures émotionnelles et spirituelles que gastronomiques au bar du théâtre. Il est de ces endroits où on se sent heureux d’arriver, confiant de la garantie d’y croiser des retrouvailles, d’y nouer de belle rencontres, et d’en ressortir quelques heures après enrichis moralement, quoi que délesté de quelques larmes et sourires restés hanter les lieux.

Lire la suite
__________________
__________________