Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 janvier 2019

Nos Enchanteurs - Martine Scozzesi, la chanson à pleine vie !

24 novembre 2018, Saison culturelle à Volx,

Il est de certains concerts comme des histoires d’amitié, qui se mêlent et s’entremêlent tant qu’on ne saurait parfois dire comment cela a commencé. Pour Scozzesi et Bobin, au moins c’est clair, c’est l’écriture qui les a rapprochés ; Frédéric Bobin, chanteur mais aussi magnifique compositeur, a écrit plusieurs très belles musiques pour le dernier album de Martine Scozzesi. Et quand celle-ci fait la première partie du concert de Bobin, c’est tout naturellement qu’elle l’invite à participer et à monter sur scène, lui et ses guitares mythiques ! C’est ainsi que Bobin rejoint avec un grand sourire Scozzesi et ses deux musiciens talentueux, Riton Palanque à l’accordéon, au cajon et à la voix, et Samuel Péronnet au piano, à la voix et à la composition. On se régalait d’avance, ça va dépoter !

Lire la suite
_____________________
_____________________

mercredi, 16 janvier 2019

Nos Enchanteurs - Bobin : « chanter pour les hommes oubliés »

24 novembre 2018, Saison culturelle à Volx,

Est-ce qu’on présente encore Frédéric Bobin sur NosEnchanteurs ? Disque préféré de l’année (sans concertation aucune !) pour les chroniqueurs, encensé par les différents critiques (chanson française, cela va sans dire…) ici comme ailleurs, plusieurs fois « première partie » de Gauvain Sers dont un Olympia en mars dernier, autant dire que 2018 fut fructueuse pour lui et qu’on accueille ici une « pointure » sur cette belle scène de la Saison culturelle de Volx, petit village alpin. Mais de célébrité, il ne sera pas question, parce que Bobin touche d’abord par une simplicité désarmante, une présence aussi sensible que le sont ses chansons. D’ailleurs, Le soir tombe et « il n’a pas changé le monde » nous confie-t-il  dès l’entrée du concert, « distrait par de vagues besognes ». Humain, si humain, c’est ce que les Bobin semblent nous chanter, lui aux mélodies ciselées comme des bijoux, et son frère Frédéric aux manettes de la (fine et belle) écriture poétique, auquel nous avons emprunté le titre de l’article.

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 15 janvier 2019

Nos Enchanteurs - Katrin Wal(d)teufel, si le bonheur existe

6 janvier 2018, Théâtre Clavel, à Paris,

C’est dans la totale obscurité que débute son concert. De quoi déjà nous imprégner de sa voix, de son tempo. Elle claque des doigts, fait percus de son torse. « Radieuse journée / Ouvrir la fenêtre / Fermée depuis longtemps / Ouvrir la fenêtre / Et se laisser aimer… » Voici Katrin Wal(d)teufel, la Cello Woman de la chanson. « Clair de femme / Double dame / Baroque et tango / Parsemée dans mes dissonances / Sur ma corde je m’élance… ». De fait, elle se lance. Double femme dit-elle, chante-t-elle. « Je suis le calme et l’écume / Je suis pardon et rancune / Je suis deux en une ». Moitié violoncelle et moitié femme. Mais, c’est nouveau, beaucoup d’infidélité pour l’instrument qui l’a fait reine, qui souvent reste sinon sur la corde au moins sur la touche. Car elle touche, elle tâtonne, elle caresse l’amour. L’inspiration est printanière, primesautière : « Si le bonheur existe / Qu’il nous en vienne une part / Qu’il nous vienne tôt ou tard / Je persiste et j’insiste / Qu’il vienne ». Qui est l’élu, qui touchera à sa corde sensible ?

Lire la suite
___________________
___________________

lundi, 14 janvier 2019

Nos Enchanteurs - Jacques Bertin, maître Yoda de la chanson

4 janvier 2019, Forum Léo-Ferré à Ivry-sur-Seine,

C’est non un village gaulois mais un de ces lieux privilégiés où la chanson a encore cours, la « chanson signifiante » comme aurait dit Béranger, le François de la chanson. Sans doute la salle au plus beau générique qui soit. Même si les murs ne se couvrent plus comme autrefois des affiches des artistes, on sent ce passé que le présent n’a pas à envier.

Lire la suite
_______________
_______________

samedi, 12 janvier 2019

Claude Févre - Canal des Mélodies, Chansons pour planter des arbres

C’était une bien jolie soirée. L’un de ces rendez-vous – presque une tradition –   qui rappellent que la chanson, parmi ses mille et une fonctions dans nos vies, est une précieuse passerelle de fraternité, de solidarité. Régulièrement, on en appelle à cette fonction- porte voix de combats solidaires-  sans le moindre risque d’échec. De Sol en Si en Enfoirés, de Chanteurs sans Frontières en Funambules, « chansons d’amour pour tous »… La voici aujourd’hui convoquée pour planter des arbres…

 A Toulouse, qui mieux que Claude Nougaro pouvait porter artistiquement, mais aussi symboliquement, un tel projet ? Lui dont la Maison, le musée-homme, la péniche Sanctanox, attend sagement sur l’eau du Canal du midi que s’achèvent les travaux d’aménagement…  Lui qui, en 1975,  porta dans sa voix unique les mots de la Lettre ouverte de Julos Beaucarne dans son album Femmes et Famines : « Il faut reboiser l’âme humaine. Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage… » Lui qui aima tant les arbres et chante Langue de Bois… 

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 07 janvier 2019

Nos Enchanteurs - Jacques Bertin, maître Yoda de la chanson

4 janvier 2019, Forum Léo-Ferré à Ivry-sur-Seine,

C’est non un village gaulois mais un de ces lieux privilégiés où la chanson a encore cours, la « chanson signifiante » comme aurait dit Béranger, le François de la chanson. Sans doute la salle au plus beau générique qui soit. Même si les murs ne se couvrent plus comme autrefois des affiches des artistes, on sent ce passé que le présent n’a pas à envier.

Lire la suite
___________________
___________________

dimanche, 06 janvier 2019

C'est déjà ça - Dominique A, l'air immobile d'un été parfait

Dominique A était en solo ce mercredi soir sur la scène du Rocher de Palmer à Cenon. Un concert pourtant foisonnant, tendu et impressionnant.

Ultime retour sur le grand plateau de la salle 650. 23h15. Après la très belle première partie de Chevalrex et pour la première fois sans guitare. Du pied, il déclenche une boucle mélodique. Celle du "Courage des oiseaux", classique des classiques, cantique des cantiques dans le répertoire de Monsieur A, frère Dominique des âmes païennes et torturées depuis 25 ans. Une énième version, encore différente, originale pour le moins : un mélange de chant a cappella, de chuchotements et de danse contemporaine. Étonnant point final d'un concert déroutant et emballant quasiment de bout en bout.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 05 janvier 2019

Le Figaro - Sheila: Glori Gloria à Pleyel

C'est avec une immense fierté que Sheila est montée sur scène de la très chic salle du VIIIe arrondissement parisien. L'occasion de célébrer les fêtes de fin d'année avec un concert particulièrement réussi.

Elle a la ponctualité des grands. À 20h45 pile, la pénombre s'abat sur la salle Pleyel pleine à craquer. Dominique Besnehard n'aurait manqué ce concert pour rien au monde: «je fais une petite infidélité à Sylvie (Vartan, ndlr)», glisse-t-il en riant. Comme lui, tout le monde est debout. Ce vendredi 28 décembre, Sheila comme ses fans sont bien décidés à passer une joyeuse soirée de fêtes de fin d'année. Et quoi de plus chic que l'ambiance art déco de Pleyel?

Lire la suite
__________________
__________________