Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 avril 2016

L'actualité de la chanson française du 8 au 14 avril

Les vidéos de la semaine : Nicolas Michaux, Christopher Murray, Jil is Lucky....

Le clip de la semaine - Jil Is Lucky - Le goût de l'aventure

Le concert de la fin de semaine : ACOUSTIC avec GiedRé - L’intégrale / TV5MONDE

Bien reçu.... merci : Mathilde, Je les aime tous

A LA UNE : NICOLAS MICHAUX

Le Soir - L’homme fort de la semaine: Nicolas Michaux

Quand on rencontre Nicolas Michaux, chemise pull pantalon sages et feuilles de menthe en carafe d’eau devant lui, c’est l’effet gendre parfait. L’élégance intelligente, à l’image de son album, mélancolie pop et poésie lumineuse… Rien à voir avec l’énergie viscérale et la sexualité rock de son récent concert à Bruxelles en solo. La bête dans le beau. Cette dualité-là se retrouve dans son propos d’ailleurs, plus politique qu’auparavant. Car dans ses chansons, il parle aussi de notre société, surpeuplée, surconsommée, en crise, dans laquelle les îles désertes n’existent plus. La dualité est alors celle de la liberté à l’épreuve de la collectivité. Ou comment rester soi avec l’autre, les autres. En couple comme en groupe.

Télérama - Nicolas Michaux, chanteur belge et branché

Ascendants Ce Liégeois d'origine a appris la musique en reprenant, avec des copains de fac, les classiques anglais des sixties : Beatles, Kinks ou Rolling Stones. S'il confesse aussi un goût pour les rythmes africains et s'il s'autorise, sur scène, de petits déhanchements, ce sont toutefois les songwriters qui ont sa préférence, quelle que soit leur langue. « J'ai grandi en écoutant Barbara, Ferré, Brassens, Brel... Je vois un fil rouge évident entre eux et Tom Waits ou Leonard Cohen. Des artistes qui pensent que l'écriture de chansons mérite qu'on prenne des risques, qu'on s'y dévoile. »

Le Vif - Nicolas Michaux: "J'aime l'idée de faire beaucoup avec peu"

Il fut un temps où Nicolas Michaux avait la barbe nettement plus fournie. Vous vous en souvenez peut-être: c'était quand il officiait au sein d'Eté 67, feu de paille chanson-folk liégeois -deux albums, dont le joli succès du premier disque éponyme (16.000 ventes). Le chanteur du groupe arborait alors une pilosité folkeuse qui pouvait lui donner des airs de Crusoé. Aujourd'hui, le poil est toujours là mais ne dépasse pas les quatre jours: "Tu sais bien que les îles désertes n'existent plus", annonce Nicolas Michaux sur son premier album solo... Le disque en question s'intitule A la vie, à la mort, et débute par le morceau Nouveau départ. Puisque c'est en effet bien de cela qu'il s'agit.

Libé - Nicolas Michaux pop ciselée

Aucun signe extérieur de belgitude chez Nicolas Michaux. Elle ne suinte pas de chaque pore de sa peau tel un Jacques Brel des temps modernes. Elle n’est pas non plus brandie en étendard comme chez Arno. Mieux, ce Liégeois perd même son accent lorsqu’il chante. Strawberry Fields Forever des Beatles, Trois Petites Notes de musique d’Yves Montand et I Just Called to Say I Love You de Stevie Wonder, ses trois chansons cultes, situent parfaitement un horizon musical tout en pastel et délicatesse.

CHRISTOPHER MURRAY

Hexagone - Christopher Murray, une chanson française aux sonorités anglo-saxonnes

C’est Anne Sylvestre qui a fait de Christopher Murray le chanteur qu’il est devenu. Et il chante aujourd’hui les chansons d’Anne dans un spectacle qu’il a monté avec ses amis, mais il chante également ses propres chansons. Son 4ème album, D’un océan à l’autre, est sorti en 2012. Agend’Arts, la salle lyonnaise, lui a proposé 3 soirées en avril. Une belle occasion de faire connaître son répertoire et d’inviter de nombreux amis à partager la scène avec lui. Je l’ai rencontré récemment et nous avons longuement échangé sur son parcours musical et ses métiers d’enseignant et  d’auteur-compositeur-interprète.

PRINTEMPS DE BOUGES

 
Au hasard des allées du 40e Printemps de Bourges, les artistes – inconnus ou stars, débutants ou vétérans – ont répondu aux exigences, somme toute modestes, de l'équipe du Monde : se définir en trois objets, jouer et/ou chanter un titre.
 
 
Jane Birkin, Bernard Lavilliers, Miossec, Dominique A, Izia ou Youssoupha... Le Printemps de Bourges s'offre mercredi soir une belle création mêlant les styles et les générations, pour évoquer ses quatre décennies d'histoire avec des reprises et des paroles de festivaliers.
 
 
Connu pour faire éclore les talents de la scène musicale française, le Printemps de Bourges a ouvert sa 40ème édition mardi. Chaque année depuis 1985, le festival met un point d’honneur à trouver des perles, encore méconnues, dans toute la France.

Plus de 3000 artistes tentent Les iNOUïS mais seulement une trentaine d’entre eux sont retenus. Parmi les éditions précédentes, Christine and The Queens en 2012, Fauve en 2013 ou encore Zebda en 1990 et Mano Negra en 1988.

Les Inrocks - 40 ans de Printemps de Bourges en 40 morceaux

Cette semaine, du 12 au 17 avril, le Printemps de Bourges fête ses 40 ans. On y retrouvera, comme chaque année depuis 1977, une grosse programmation mêlant têtes d’affiche et nouveaux noms de la scène d’ici et d’ailleurs, dans tous les genres et sur un tas de scènes éparpillées dans Bourges. De Katerine à Salut C’est Cool, de Ben Klock à Grand Blanc, de Jeanne Added à Lola Marsh, de La Femme à Ala.ni, de Jeanne Cherhal à MHD, de Bachar Mar-Khalifé à Flavien Berger, le tout en oubliant plein de monde (la programmation complète est à retrouver sur le site du festival), ils seront tous là pour continuer de faire vivre une institution qui n’a pas pris une ride.

Culturebox - "Nord" prend la direction des Inouïs du Printemps de Bourges avec sa pop élancée

Il s'appelle Nord, vient de Rouen et s'apprête à chanter devant le public des Inouïs du Printemps de Bourges. Xavier Feugray de son vrai nom, distille une pop élégante tout en français. Après Bourges, il sera en concert au point Ephémère à Paris le 17 mai puis sur la route des concerts pour présenter son premier EP "L'amour s'en va".

France 3 - Printemps de Bourges : Retour sur 40 Printemps en 40 vidéos

Du 12 au 17 avril 2016, le Printemps de Bourges fêtera sa 40ème édition. L'occasion pour France 3 de revenir sur ce grand festival qui a vu défiler de nombreux artistes. Nous avons sélectionné pour vous 40 vidéos, une par année, afin de replonger ensemble dans les archives d'un événement culturel

Culturebox - L.E.J : de Youtube au Printemps de Bourges, un rêve devenu réalité

Lucie, Elisa et Juliette, 20 ans passés, composent le groupe L.E.J. Leur carrière a débuté sur Youtube grâce à la vidéo "Summer 2015", postée il y a tout juste un an. Mardi 12 avril 2016, elles ouvraient le Printemps de Bourges aux côtés de Marina Kaye et Mika… Retour sur une ascension rapide et inattendue...

C'est déjà ça - Au Printemps, KillASon et Lysistrata bourgeonnent

KillASon affiche un talent insolent, à tout juste 20 ans. Il représente le Poitou-Charentes aux Inouïs du Printemps de Bourges, catégorie hip hop. Finalistes régionaux, les Saintais de Lysistrata s'y rendent sans complexes exposer leur rock instrumental survitaminé

RENAUD

Culturebox - Nouvel album de Renaud : un démarrage jamais vu depuis dix ans

La firme Warner a annoncé vendredi que le nouvel album de Renaud, portant simplement son nom pour titre, avait enregistré la meilleure vente sur une première semaine depuis "plus de dix ans".

Nos Enchanteurs - Renaud, l’émotion lui va si bien

L’album est assez inégal mais la résurrection du chanteur et l’émotion qui va avec devraient compenser allègrement quelques manques dans l’écriture. S’il se posait hier la question de « mettre de la musique sur la vie d’un flic » (La ballade de Willy Brouillard), il y a eu entretemps Charlie-Hebdo et l’hyper casher en janvier 2015 et Renaud désormais l’embrasse comme un symbole de fraternité retrouvée au delà des positions partisanes, sans oublier pour autant d’égratigner le petit défilé des puissants « sous ministres et petits rois sans gloire. » Avec Hyper cacher, Renaud nous bouleverse en relatant l’enfer de cette barbarie, vibrant hommage aux victimes de la communauté juive à qui il souhaite de reposer en paix à Jérusalem, sur la terre de leurs pères, au soleil d’Israël ».

GRECO

Culturebox - "Convalescente", Juliette Gréco suspend sa tournée jusqu'à l'automne

Juliette Gréco, en "convalescence" après avoir été victime fin mars d'un accident vasculaire cérébral (AVC), a suspendu sa tournée jusqu'à l'automne prochain, a annoncé lundi son producteur Quartier Libre Productions.

JEAN-LOUIS MURAT

Télérama - JL Murat, Morituri

Morituri. En latin : « Ceux qui vont mourir. » Ainsi s'annonçaient les gladiateurs dans les arènes de Rome. Jean-Louis Murat prédit-il sa disparition ? C'est un monde en entier dont il dit ici l'effacement progressif. Et regretté. Car si, a priori, l'Auvergnat n'a pas grand-chose du gladiateur, sans doute a-t-il du résistant ; résistant à l'époque et sa prétendue modernité ; à la disparition de repères, de valeurs, de paysages et de visages ; au mépris de la nature et à l'exil des campagnes, dont il chante les beautés comme il vanterait les charmes d'une fiancée. L'actualité des derniers mois n'a sû­rement fait qu'aviver le sentiment de perte... Du moins est-ce ce qu'on déduit de ce disque.

La Montagne - « Morituri » : En arrivant chez Jean-Louis Murat

Jour blanc sur les pistes. Le ciel est si bas qu’il touche presque l’herbe renaissante. Derniers lacets de route avant d’arriver chez Murat. Par là-haut, côté Guéry. Depuis quelques minutes, Morituri, son nouvel album habille (habite ?) l’espace. Il y a quelque chose d’assez magique – qui relève peut-être du conditionnement, il faut l’avouer – à l’écouter ici?; comme s’il était un élément du paysage. Morituri suit les remarquables Toboggan et Babel. Il est beau, au sens de l’adjectif et du philosophique - qui réalise un idéal par rapport à son genre. « Ce que tu fais est imprégné de l’endroit où tu vis, bien sûr, mais je détesterais par-dessus tout devenir un chanteur AOC […] Pour Babel, l’idée était de faire un album sur un canton. Là, j’ai pris la température du pays. J’ai changé d’échelle ». Le pays, et son climat…

Slate - Avé Murat, ceux qui ont vu mourir 2015 te saluent

Après avoir chanté l’an dernier sa région dans Babel, le chanteur français a, pour la première fois, voulu raconter l’année en cours. Le disque s’appelle Morituri, ce mot latin signifiant «ceux qui vont mourir». Tout au long de l’année, Murat a pris des notes, écouté la radio, lu la presse et mis l’actualité en résonance avec l’Histoire qu’il chérit. A l’inverse des chanteurs centrés sur leur nombril ou de ceux «engagés», il a trouvé une voie médiane et s'est mis «hors-jeu».

Froggy's Delight - JL Murat, Morituri

Après un disque Babel enregistré avec The Delano Orchestra, où il était beaucoup question de sa géographie personnelle, c’est-à-dire l’Auvergne de la Godivelle à Compains, et de Pessade à Courbange, voilà venir Morituri - ceux qui vont mourir en latin (pouce vers le bas pour les jeunes) - annoncé comme un album réaction à 2015.

SHELLER

Libé - William Sheller, désenchanté

L’homme sait se faire désirer. Parfois par choix, parfois malgré lui. Le 23 octobre 2015, sortait Stylus, le dix-huitième album de William Sheller, sept ans après son dernier opus, bâti tout comme ses précédentes œuvres «à la manière d’un architecte». Autant dire une éternité pour les fidèles du gentleman de la chanson française, aussi classe humainement que sa musique peut creuser un sillon classique. Peu avant, des ennuis de santé avaient contraint le dandy cool à annuler les deux soirées prévues en décembre au Théâtre des Folies Bergère parisiennes, représentations qu’il donnera ces jeudi, vendredi et samedi dans le même lieu. L’arrêt forcé du blond auteur-compositeur-chanteur, qui avait déjà vécu une année 2014 compliquée sur le plan médical, était triste à apprendre, mais la nouvelle ne nous avait pas surpris.

EMILY LOIZEAU

C'est déjà ça - Loizeau et Mona arrivent... elles sont déjà là

Un mois avant la sortie de son quatrième album (le 6 mai), Emily Loizeau était sur la scène de Brignais (69) vendredi soir. Dans un spectacle en rodage, l’occasion de découvrir ses nouvelles chansons issues de la pièce de théâtre créée à Paris en janvier 2015

FRANCIS LEMARQUE

La Terrasse - Redécouvrir Francis Lemarque

Ce projet compte parmi les créations les plus inattendues de la saison. Romain Didier, auteur-compositeur-interprète de référence, se souvient de ses premiers pas dans le métier, de la longue amitié et des collaborations qui l’unirent à ce géant de la chanson, né Nathan Korb en 1917 à Paris, fils d’immigrés d’Europe de l’Est, devenu célèbre sous le nom de Francis Lemarque… On a un peu oublié que les plus grands, de Piaf à Montand, de Tino Rossi à Juliette Greco, ont servi ses chansons. Avec la complicité de Niobé, Romain Didier vient nous réveiller l’oreille et la mémoire…

DIONYSOS

Hexagone - Dionysos au Festival Chorus 2016

Vendredi 1er avril, Dionysos a ouvert l’édition 2016 du Festival Chorus (installé sur le parvis de la Défense pour 10 jours).

Le concert a commencé par quelques morceaux du dernier album Vampire en pyjama. C’est ce disque qui m’a donné envie de redécouvrir Dionysos, que je ne connaissais jusque-là que de (trop) loin et de creuser davantage le sujet. Après m’être plongée dans la discographie et après avoir lu les livres de Mathias Malzieu (qui sont de véritables compléments des disques), j’ai été à la fois convaincue par la qualité et touchée par l’univers. J’avais donc hâte de voir Dionysos sur scène !

STTELLA

Sttellla lutte finale, grattons-nous des deux mains

Qu’on se le dise une bonne fois pour toutes : Sttellla est le plus grand chanteur que la Belgique ait jamais enfanté ! A côté de lui, Stromae peut se faire empapaouter, Maurane pleurer dans les bras de son Bob de frère et Jacques n’est qu’une brêle.Vous ne me croyez pas ? Démonstration en cinq points avec son nouvel opus

BOBEY

Hexagone - Louis-Noël Bobey, capital de l’enfance

Je n’ai pas encore fini de te parler du festival Détours de Chant. Celui-ci avait invité le 5 février Louis-Noël Bobey pour les Coups de pousses. Conteur des temps modernes, en chansons ou slams aux belles trouvailles textuelles, Bobey brosse les portraits de gens ou d’endroits. De ce bonhomme, qui utilise parfois le patois bressan, se dégage de l’humanité et du naturel. Sourire aux lèvres, toujours à l’écoute du moment présent, je ne l’ai pas encore vu donné deux concerts semblables. Hexagone a déjà chroniqué son concert au festival d’Avignon l’été dernier, son passage Chez ta mère et sa venue aux Chantons sous les toits en novembre dernier. J’ai donc profité de son passage toulousain pour évoquer avec lui son parcours. L’entretien a eu lieu dans un appartement, entre une bonne soupe et un verre de rhum arrangé (merci Micheline 1). Je ne peux pas te retranscrire les nombreux éclats de rire, les moments de réflexion, les moments sans parole à… déguster la soupe. Et c’est bien dommage ! Comme dans ses concerts, un beau moment d’échange et de naturel. 

PIERRICK VIVARES

Claude Févre - Pierrick Vivarès, l’envol en trio du Ph(o)enix

Il y a quatre jours seulement Pierrick Vivarès fêtait chez lui, à Lyon, avec ses invités, la sortie de son tout nouveau « PH(O)ENIX ». Le voici dans le Tarn, dans la salle des fêtes du petit village de Montans. Ici on ne connaît pas seulement le Gaillac – les vignerons soutiennent l’association ! — on connaît aussi la chanson grâce à la passion de quelques militants obstinés. On vient en famille découvrir les artistes que personne n’a jamais vus à la télé et qui vous valent chaque fois la même question : Mais pourquoi donc ??…

mardi, 05 avril 2016

Pierrick Vivares - Il y a des jours (Live Festival Les Poly'sons)

lundi, 04 avril 2016

Pierrick Vivares - Nouvel EP "Ph[o]enix" - TEASER

dimanche, 03 avril 2016

Pierrick Vivares - Hé bonhomme !

samedi, 02 avril 2016

Pierrick Vivares - Pas si purs

lundi, 28 mars 2016

Les Mots - Pierrick Vivares - Palais de la Mutualité (Lyon)

lundi, 21 avril 2014

L'actualité de la chanson française du 14 au 21 avril (mise à jour)

Les vidéos de Pâques : Miossec, Da Silva et Jeanne Cherhal

Le concert de la fin de semaine :  Jean-Jacques Boitard

L'album de la fin de semaine - Françoiz Breut : Une saison volée

Le clip de la fin de semaine : Marion Rouxin - Au détour

Le clip de la semaine : Miossec - On vient à peine de commencer

L'album de la semaine - Renan Luce : D'une tonne a un tout petit poids

Bien reçu, merci : Paris Jazz, le nouvel album de Georgette Lemaire

A la une

Télérama, Valérie Lehoux -Dirk Annegarn, Vélo Va

Même timbre profond, même poésie lunaire. Et surtout le même talent : le Néerlandais signe encore un grand disque, rempli de chansons majeures.

Est-ce ce timbre de tuba, qui vient nous chercher dans des profondeurs insoupçonnées pour nous ramener doucement à la surface ? Cette pointe d'accent des Pays-Bas, qui fait sonner sa voix comme un instrument mêlant la contre-basse et la trompette ? Cette diction gutturale et charnelle à la fois, qui roule les mots comme les cailloux au fond de la rivière, jusqu'à les polir même s'ils ne sont pas très bien élevés ? Est-ce plutôt sa poésie lunaire, qui se pare de naïveté pour dire le plus profond ? Sa joyeuse liberté, qui l'autorise à tordre la syntaxe ou à chanter des comptines a cappella ? La clarté de son regard d'humaniste sans illusion, un peu Brassens, un peu Douanier Rousseau ? Sans doute ne résoudra-t-on jamais l'énigme Annegarn, même si chacun de ces indices se trouve, une fois encore, dans ce nouvel album.

Télérama, Valérie Lehoux - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone.

21 avril

Radio Crochet de France Inter : Ils en reste 8...

MmMmM, Blanchard, L'Arthur, Léopoldine, Clou, Martin Rahin, Julien Calot, Arkadin.

Paris Match - "Ici-bas, ici même", Miossec, les peines perdues

Bientôt vingt ans de carrière pour le Brestois qui signe un disque doux et mélancolique. L’un de ses plus beaux.

Sur la pochette il a le visage dans l’eau, comme sortant d’une longue plongée en apnée. Les yeux fermés, Miossec a l’air paisible. Comme ces onze chansons qui forment « Ici-bas, ici même », neuvième album serein, bien moins politique que le précédent (« Chansons ordinaires », paru en 2011) mais bien plus émouvant. « L’idée est de ne pas tourner en rond », confirme l’intéressé depuis sa vigie brestoise. Cette fois Miossec a trempé sa plume dans sa vie, celle d’un homme de bientôt 50 ans confronté aux questions essentielles : le temps qui passe, l’amour qui s’en va, revient, les choix que l’on fait ou pas. «Ici bas, ici même» évoque les interrogations logiques d’un homme qui s’apprête à jouer la seconde mi-temps de sa vie.

Froggy's Delight - Frànçois & the Atlas Mountains Interview  (Paris)  mars 2014

Frànçois and the Atlas Mountains sort Piano Ombre. Le groupe continue sa route avec le label anglais Domino Records. C’est à l’adresse parisienne de ce dernier que nous rencontrons François Marry, au milieu d’une campagne de promotion menée tambour battant. Loin d’être étourdi par une presse élogieuse, il revient avec nous sur son parcours

Entre 1945 et 1968, dans l'euphorie de l'après-guerre, plus de 200 cabarets ouvrent à Paris : La Rose rouge, L'Ecluse, L'Echelle de Jacob, Le Cheval d'or, notamment. Saint-Germain-des-Prés devient le point de ralliement, et une nouvelle génération d'interprètes émerge. C'est sur ces petites scènes de minuit que débutent Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, Les Frères Jacques, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire, Aznavour, Gainsbourg, Ferrat ou encore Boby Lapointe. Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Henri Gougaud, Pierre Perret, Marie-Thérèse Orain, Francesca Solleville, Serge Lama, Anne Sylvestre et Paul Tourenne évoquent cette ère de créativité.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...
Ils défilent tous, ils sont tous là. Les plus grands (Gréco, Brel, Barbara, Ferré...), les oubliés (Christine Sèvres, Marie-Thérèse Orain...) et puis les autres. Cette fabuleuse génération d'artistes nés sur scène dans l'euphorie de l'après-guerre. Leur métier, ils l'apprennent dans de minuscules salles parisiennes enfumées, au public bruyant et enthousiaste. Elles ont pour nom L'Ecluse, Milord l'Arsouille, Le Tabou ou L'Echelle de Jacob. En un quart de siècle, il en fleurira plus de deux cents dans la capitale. De Saint-Germain-des-Prés au quartier de la Contrescarpe, Paris connaît alors des nuits prodigieuses où, le même soir à la même affiche, on peut voir débuter Brel, Ferrat, Aznavour et Francis Lemarque. Excusez du peu.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...
Ils défilent tous, ils sont tous là. Les plus grands (Gréco, Brel, Barbara, Ferré...), les oubliés (Christine Sèvres, Marie-Thérèse Orain...) et puis les autres. Cette fabuleuse génération d'artistes nés sur scène dans l'euphorie de l'après-guerre. Leur métier, ils l'apprennent dans de minuscules salles parisiennes enfumées, au public bruyant et enthousiaste. Elles ont pour nom L'Ecluse, Milord l'Arsouille, Le Tabou ou L'Echelle de Jacob. En un quart de siècle, il en fleurira plus de deux cents dans la capitale. De Saint-Germain-des-Prés au quartier de la Contrescarpe, Paris connaît alors des nuits prodigieuses où, le même soir à la même affiche, on peut voir débuter Brel, Ferrat, Aznavour et Francis Lemarque. Excusez du peu.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...
Ils défilent tous, ils sont tous là. Les plus grands (Gréco, Brel, Barbara, Ferré...), les oubliés (Christine Sèvres, Marie-Thérèse Orain...) et puis les autres. Cette fabuleuse génération d'artistes nés sur scène dans l'euphorie de l'après-guerre. Leur métier, ils l'apprennent dans de minuscules salles parisiennes enfumées, au public bruyant et enthousiaste. Elles ont pour nom L'Ecluse, Milord l'Arsouille, Le Tabou ou L'Echelle de Jacob. En un quart de siècle, il en fleurira plus de deux cents dans la capitale. De Saint-Germain-des-Prés au quartier de la Contrescarpe, Paris connaît alors des nuits prodigieuses où, le même soir à la même affiche, on peut voir débuter Brel, Ferrat, Aznavour et Francis Lemarque. Excusez du peu.
En savoir plus sur http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/il-est-m...

20 avril

Télérama - Il est minuit, Paris s'éveille

Entre 1945 et 1968, dans l'euphorie de l'après-guerre, plus de 200 cabarets ouvrent à Paris : La Rose rouge, L'Ecluse, L'Echelle de Jacob, Le Cheval d'or, notamment. Saint-Germain-des-Prés devient le point de ralliement, et une nouvelle génération d'interprètes émerge. C'est sur ces petites scènes de minuit que débutent Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, Les Frères Jacques, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire, Aznavour, Gainsbourg, Ferrat ou encore Boby Lapointe. Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Henri Gougaud, Pierre Perret, Marie-Thérèse Orain, Francesca Solleville, Serge Lama, Anne Sylvestre et Paul Tourenne évoquent cette ère de créativité.

A revoir en "replay" sur Arte+7, ce magnifique documentaire sur les cabarets de Paris entre 1945 et1968.

Télérama - Les Sonos Tonnent, le club chanson #96 : Dick Annegarn et Mustang

Artiste culte, Dick Annegarn fête cette année ses quarante ans de chanson... et sort l'un de ses plus beaux disques. Quant au groupe Mustang, il surprend avec “Ecran Total”, un nouvel album plus incisif que les précédents. Ils sont l'un et l'autre dans “les Sonos Tonnent”, avec Sophie Delassein du “Nouvel Obs”, Gilles Medioni de “l'Express”, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama”.

Télérama - Miossec : “Chanteur ? C'est un boulot de mégalo”

Entretien vidéo | Son dernier opus, “Ici-bas, ici même”, sort ce lundi 14 avril. A presque un demi-siècle et neuf albums au compteur, Christophe Miossec nous parle égo, vieillissement et excès.

Les Sonos Tonnent, le club chanson #96 : Dick Annegarn et Mustang

Musiques | Artiste culte, Dick Annegarn fête cette année ses quarante ans de chanson... et sort l'un de ses plus beaux disques. Quant au groupe Mustang, il surprend avec “Ecran Total”, un nouvel album plus incisif que les précédents. Ils sont l'un et l'autre dans “les Sonos Tonnent”, avec Sophie Delassein du “Nouvel Obs”, Gilles Medioni de “l'Express”, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama”.


En savoir plus sur http://www.telerama.fr/musique/les-sonos-tonnent-le-club-...

Télérama - Les multiples vies de Jean-Louis Aubert

Décadrage | Il y a eu Téléphone et les disques d'or, une carrière solo, un duo avec Barbara et désormais un album avec Michel Houellebecq, comme une improbable évidence.

Culturebox - 30 ans après "Yaka Dansé", Christian Fougeron donne "Rendez-vous où tu sais"

Christian Fougeron. Son nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant en 1987, cet Alsacien a signé l'un des plus gros succès de l'année avec son titre "Yaka Dansé". Presque trente ans après, l'artiste continue son bonhomme de chemin avec un nouveau spectacle musical, "Rendez-vous où tu sais".

Télérama - Serge Gainsbourg (4),frôler la mort, tirer sa révérence

Vu de l'extérieur, l'homme est un singe comme les autres – ou presque. Vu de l'extérieur, l'adulte est encore un enfant qui fait des vents des pets des poums et titicaca, à qui on promet panpan cucul et pamela popo. Vu de l'extérieur, la femme est sensuelle et sans suite (comme avant l'amour physique était sans issue), une éternelle poupée qui fait (ni oui ni non, qui fait tout court). En 1973, Serge Gainsbourg réchappe d'un infarctus. Il n'a que 45 tours au compteur. Est-ce qu'il s'est vu de l'extérieur, pas loin de passer de l'autre côté ? 

Télérama - Serge Gainsbourg (3), ici Londres et sa muse

Loin derrière, la période bleue, jazz enfumé, haussements de sourcils et « a » coiffés de circonflexes à l'aristo. Passé la transition de Confidentiel et Percussions. Oubliés les cheveux ras, quasi para. Bye les poupées d'Eurovision. Veste en velours et faux airs de hipster londonien. Souvenir du Raven d'Edgar Poe. Once upon a midnight dreary… Science consommée de l'anachronisme et du timing.

Télérama - Serge Gainsbourg (2), sur la plage abandonnée

Jacques et Serge marchent sur une plage. C'est encore l'hiver, un vent souffle, ils relèvent le col de leur manteau. « J'aime bien la Manche, dit Serge. C'est sinistre à souhait. Faire la Manche… – C'est la mer du Nord, dit Jacques. La Manche, c'est pour Don Quichotte. – On s'en balance, p'tit gars. Regarde plutôt là… – Quoi, là, le sable mouillé, les traces d'écume ? Et puis arrête de m'appeler p'tit gars. – T'es de 29, p'tit gars, j'y peux rien. Non, là (sa main fait un geste vague). – Les algues ? – Les goémons. – Quelle différence ? – Des dépôts d'algues… en paquets… des restes. (Serge murmure) Des fleurs arrachées, se mourant comme les noirs goémons… Tiens, faut que je note ça (il sort un calepin noir).

Télérama - Serge Gainsbourg (1), condamné à chanter

Costume étroit gris, couleur de son premier pseudo pour la Sacem (Julien Grix), pull noir comme les idées dont Marcel Aymé, pourtant pas le plus joyeux des drilles, s'était alarmé dans un texte reproduit au dos du 25 cm Du chant à la une ! (jeu de mots foireux, portrait sévère sur fond de papier journal passé au rouge). L'écrivain souhaitait au chanteur débutant « que la chance lui sourie autant qu'il le mérite et qu'elle mette dans ses chansons quelques taches de soleil »

Nos Enchanteurs - Cabarets-découvertes à l’Hôtel de Guînes d’Arras

Association Di dou da, Arras,

Ça et là, dans diverses villes de France, des associations d’amoureux de la chanson veulent faire découvrir ces artistes ignorés des médias qui proposent des spectacles de belle qualité. Par exemple, à Reims, il y a Reims-Oreille, à Chaumont, Chants de gouttière, à Toulouse Voix express et, à Arras, c’est Di dou da. Cette dernière organise six fois par an une soirée « cabaret-découverte » dans la salle Denise-Glaser (native d’Arras !) de 85 places d’un hôtel particulier, l’Hôtel de Guînes, restauré et dévolu par la municipalité à diverses activités culturelles.

Culturebox - "Les Indiens sont à l'Ouest" : Juliette chantée par des artistes en herbe

La scène pour tous. C'est le credo du CREA. Ce centre d'éveil artistique basé à Aulnay-sous-Bois forme les jeunes de 11 à 17 ans aux arts de la scène. Quelques uns d'entre eux sont actuellement en résidence dans le Pas-de-Calais pour préparer leur spectacle de rentrée, un opéra moderne signé Juliette.

RFI - Renan Luce, chemins de traverse, Nouvel album, D'une tonne à un tout petit poids

Pour son troisième album, D'une tonne à un tout petit poids, Renan Luce a cassé ses repères et s'est entouré notamment du talentueux Peter Von Poehl. Et Renan Luce a toujours cet art de savoir planter le décor, avec une plume preste, truculente et délicate.

19 avril

Nos Enchanteurs - Lisa Leblanc au Bataclan

Attention avis de tempête sur le Bataclan, la tornade Lisa Leblanc a convoqué les 36 légions du folk rock brut de western, elle l’annonce d’entrée, « j’suis pas une hell angel cowboy, mais accrochez-vous ! » Traduction approximative mais le sens global est là. Fine mouche elle ouvre le show avec une jolie ballade solo guitare, car la demoiselle est une excellente musicienne.

RTL - Miossec est l'invité du "Grand Studio RTL", samedi 19 avril

Le chanteur Miossec est l'invité du "Grand Studio RTL", samedi 19 avril, aux côtés de Yodelice.

Miossec vient sans doute de publier ce qui est considéré par la critique comme le plus bel album de sa carrière, Ici-bas, Ici même.

Nos Enchanteurs - Pierrick Vivares, la Chanson en campagne

Roquefeuil (Aude) vendredi 11 avril,

Pierrick Vivares est à l’orée de sa jeune carrière et de sa vie et pourtant quand vous le rencontrez, vous êtes étonné de sa maîtrise et de son regard sur la vie. Les enfants qui l’attendaient dans leur petite école l’avaient-ils pressenti ?

C'est déjà ça - Dominique A, le parfait du subjectif

Il est un auteur-chanteur unanimement salué. Il a déjà écrit deux livres, été le héros d'une BD. Dans "Tombé sous le charme", Dominique A compile aujourd'hui vingt ans de textes sur disques, livres ou films, récits de tournée et même regards sur ses albums. Il s'y révèle une nouvelle fois précis et puissant, dévoilant une passion et un talent pour la chronique que les fidèles soupçonnaient, les autres peut-être pas.

18 avril

RFI - Mustang, image brouillée, Nouvel album, Ecran total

Il est plus que jamais difficile de ranger Mustang dans une case. Écran total, le troisième album du trio clermontois avec ses textes corrosifs et son melting-pot mélodique ne déroge pas à la règle. Enfin le tremplin vers la notoriété ?

C'est déjà ça - Orange Orange, sanguin

Le groupe tourangeau tranche ses textes langoureux à coups de lames pop, jazz ou noisy. Vitaminé

Il arrive que des artistes prennent contact avec les modestes auteurs de ce blog via notre page facebook. Nous y accordons bien sûr de l'intérêt, mais pas toujours le temps pour en dire quelques mots.

Arrêtons-nous donc sur la copie d'Orange Orange, un groupe issu du foyer de créativité qu'est la ville de Tours. "On a produit ces chansons en tentant de concilier nos influences rock et surtout notre bagage littéraire et musical français", nous dit le chanteur, Achille Banovsky (un vrai nom de chanteur, ou on ne s'y connaît pas).

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Leny, ce héros

On ressent dans la voix de Leny Escudero quelque chose de calcaire qui remonte peut-être à ses jeunes années quand, pour gagner sa vie, ce fils de bûcheron espagnol arrivé en France à l'âge de sept ans, en 1939, était carreleur. Puis vint en 1962, à contre-courant de la vague yé-yé qui gonflait, le succès de jolies romances, tellement bien fichues qu'elles se sont installées dans le folklore de la chanson française: Pour une amourette, À Malypense et Ballade à Sylvie. Trois titres qui cachent - et c'est dommage !- une œuvre dense, guerrière parfois, mais profondément humaniste (immenses Vivre pour des idées, La Sainte-Farce, Le Cancre…), qui se singularise par la force de son écriture. L'éditeur Christian Pirot l'avait remarqué qui lui avait consacré en 2000 (vingt-sept ans après les éditions Seghers qui ne s'étaient pas trompées en l'inscrivant dans leur fameuse collection) deux volumes, L'Arbre de vie, 1 & 2, richement préfacés par François Pénigaut. À se procurer chez les bouquinistes.

17 avril

Culturebox - Emilie Simon : "Mes albums suivent ma vie"

Invitée sur le plateau des "Cinq dernières minutes" de France 2, Emilie Simon vient présenter" Mue", son tout dernier album avec lequel elle partira en tournée internationale. Ballade romantique et poétique, cette "Mue" est rafraîchissante.

C'est déjà ça - Jérémie Kisling et Imbert Imbert: deux manières d'avoir le blues

Voix souple et aérienne d'ange sur ballades souchonnesques pour l'un, embardées jazzy-acoustiques de dégoût révolté pour l'autre: Jérémie Kisling vendredi soir et Imbert Imbert samedi ont chacun livré un concert prenant.

Culturebox - Gérard Kawczynski, compositeur pour Julien Clerc ou Maxime Leforestier est mort

Le compositeur Gérard Kawczynskik est mort à l'âge de 67 ans, a annoncé la Sacem dans un communiqué. Il avait composé pour de nombreux artistes français comme France Gall, Michel Berger, Véronique Sanson, Julien Clerc ou Maxime Leforestier.

Nos Enchanteurs - Xavier Lacouture se met en quatre, en six, en dix

Xavier Lacouture, 10 avril 2014, Le Limonaire, Paris,

L’idée générale, à ce stade d’une carrière très riche de spectacles inventifs, drôles, en constante ébullition créative, c’était pour Xavier Lacouture de faire une grande soirée avec les chansons de ses huit albums, plus la centaine qu’il a écrites pour d’autres ou celles qui mûrissent dans son cellier. Avec treize ou quatorze musiciens pour mettre l’exacte couleur musicale sur chaque chanson. Et puis, finalement, il s’est ravisé. Et ces deux soirées au Limonaire ont permis aux heureux spectateurs internationaux, les USA étaient représentés, d’apprécier ce show de ouf à faire kiffer le ban et l’arrière ban des aficionados du spectacle vivant.

C'est déjà ça - Hollysiz, Shaka Ponk, Chapel Hill, frais frenchies

Zoom sur un bouquet d'artistes de chez nous qui assument la langue des BeatlesNe pas se fier au tubesque single "Come back to me". HollySiz n'est pas (juste) une jolie poupée calibrée pour passer en radio. L'intitulé de son disque, "My name is", est une manière bravache de s'assumer sous son nom de scène, quand Cécile Cassel, fille et frère de, aurait pu jouer sur son appartenance à une famille d'artiste. A la manière d'un Yodelice, avec tout de même moins de profondeur, elle assume une plongée dans une pop pleine de variations, volontiers dansante, mais qui peut se faire subtile et envoutante.

Culturebox - Christophe, en toute intimité, au théâtre Antoine

Quelques jours après la sortie fin mars de son nouvel album, "Intime", Christophe a entamé une tournée qui va le conduire sur les routes de France jusqu’à l’automne. C’est à Paris, au théâtre Antoine qu’il a donné son premier concert devant un public hypnotisé par cet artiste qui, à 68 ans, est toujours aussi avide de découvertes et toujours aussi libre dans sa manière d’appréhender la musique.

Nos Enchanteurs - Anniversaire de Francofans, le mieux 10 ans culturel

Yves Jamait, Nesles, Tony Melvil, soirée d’exception sur la scène de Canal 93 à Bobigny, salle qui accueille régulièrement, lors des apéros-Francofans, la fine fleur de la génération montante de la chanson qui a des choses à dire.
Il fallait bien cela pour fêter dignement 10 années d’activisme culturel au service de la chanson, 10 ans de découvertes et de rencontres, 10 ans de fidélité à une certaine idée de ce à quoi à droit un public exigeant,curieux, ouvert et attentif, ce public finalement que nous croisons régulièrement dans les salles ou plane l’esprit d’un mode d’expression qui préfère tirer les gens vers le haut.

C'est déjà ça - Léonid, coeur léger

Exfiltré de Sinsemilia, Fafa Daïan se pose avec Leonid au pied d'un arbre aux chansonnettes sautillantes et vagabondesBien loin du son festif de Sinsemilia où il a oeuvré pendant treize ans, Fafa Daïan laisse, sous le nom de Léonid, libre cours à son goût pour la langue française. Les arrangements légers et sautillants servent avant tout de cocon joyeux au jeu des sonorités qui s'entrechoquent ou se caressent. "J'ai un microphone devant la bouche" entame l'affaire dans une variation sur la voix qui cherche le bon accord.

Culturebox - "Je me souviens de tout", le best-of de Blankass pour ses 25 ans

Le groupe Blankass a sorti le 14 avril un premier double best-of "Je me souviens de tout". Une sélection de 27 titres, florilège de nouvelles et d'anciennes chansons pour fêter les 25 ans du groupe berrichon.

RFI - Arthur H et Nicolas Repac, Nouvel album, L'or d'Eros

Arthur H possède une voix sensuelle et grave. Il l’a mise à l’épreuve dans son nouvel album, L'Or d'Eros, pour conter des poèmes sexuels et faire vibrer les sens avec l’aide de ce compagnon de "libi-duo," le musicien jazz-electro, Nicolas Repac.

16 avril

Crapauds et rossignols - La nuit, c’est mieux le jour

Plusieurs lecteurs de Crapauds et Rossignols s’offusquent régulièrement, du côté des commentaires, du fait qu’il est quasiment impossible aujourd’hui d’entendre une chanson décente à des heures chrétiennes (les athées et les agnostiques nous pardonneront ce terme commode) sur une station radiophonique du service public.

Nos Enchanteurs - Alka, moderne chuchanteuse

Alors bien sûr, le timbre de voix est frappant et la donzelle n’échappera pas à la comparaison avec Isabelle Adjani, version chuchanteuse cornaquée par Gainsbourg en son temps… D’autant que le petit côté muse est renforcé encore par la figure tutélaire de Benjamin Biolay en moderne Pygmalion.

Crapauds et rossignols - Le mystère Midonet

Un soir de décembre 1990 à Paris, pendant « Chanson mode d’emploi », le festival organisé par le Centre de la chanson d’expression française (selon le premier état civil de l’association), Lisette Malidor avait invité Gratien Midonet. Le temps d’une petite dizaine de chansons, le chanteur inconnu et ses musiciens enchantèrent (au sens où l’on emploie ce verbe dans les contes de fées) le public. Comment dire ? On voyait le silence au-dessus des têtes des gens. Pourtant, une fois qu’il eut quitté la scène, Gratien Midonet retomba dans l’anonymat, mais pas dans l’oubli.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

Nos Enchanteurs - La passionnante trilogie du québécois Bori

La presse québécoise a longtemps titré « Le chanteur masqué » à propos d’Edgar Bori dont nul, jusqu’en 2009, ne connaissait les traits : durant quinze ans il a chanté masqué. Aucune pochette de disque, aucun livret n’a reproduit la tronche du monsieur, au moins jusque l’an passé. En lieu et place du visage de l’artiste, d’élégantes illustrations. Il n’y a que cette trilogie dont le troisième volet est sorti il y a quelques jours du coté de Montréal, qui imprime sur chaque volume son portrait en pied. Un mythe définitivement tombe.

RFI - Les Ogres de Barback ont encore faim, Nouvel album, Vous m'emmerdez !

Vingt ans d'existence, une tournée anniversaire et un nouvel album studio, Vous m'emmerdez !, à la fois féroce, tendre, éveillé et festif. Le quatuor familial, Les Ogres de Barback, ne manque décidément pas de ressources. Interview de Fred, chanteur et parolier principal d'une formation indépendante et attachante.

15 avril

C'est déjà ça - Renan Luce: "Je ne vois rien venir et j'aime bien"

Depuis quatre ans et le "Clan des Miros", il a beaucoup tourné. Seul avec ses musiciens. Puis "Seuls à trois" avec ses copains Alexis HK et Benoît Dorémus. Puis il a tourné en rond, cherchant l'inspiration, la vie qui donne les bons sujets. Et voilà "D'une tonne à un tout petit poids", dix chansons où l'on retrouve le délicat conteur, plume juste et voix joliment voilée. Modeste et très fort, le gars. Entretien.

La Voix du Nord - Renan Luce : «Je me suis résolu à ne plus m’arrêter d’écrire»

Quatre ans après « Le Clan des miros », Renan Luce a sorti lundi son troisième album intitulé « D’une tonne à un tout petit poids. » Plus serein, le chanteur s’est inspiré de tranches de vie pour aborder ses thèmes de prédilection : l’amour, l’amitié, les rencontres… Il sera en concert jeudi à Lille.

RTS.ch - Pour son retour, le Français Renan Luce se fait léger, léger

.... Le Français Renan Luce a pris tout le temps dont il avait besoin, cinq ans, pour revenir dans les bacs, avec "D'une tonne à un tout petit poids", troisième album sorti chez Universal.

Le gendre de Renaud (il a épousé sa fille Lolita Séchan en 2009, et a eu avec elle une petite fille en 2011) poursuit sa voie dans la chanson à texte, aux paroles simples et ciselées, aux mélodies claires porteuses d'images poétiques et naïves, au ton toujours très poli. Un peu trop même, parfois.

Pure Charts - Renan Luce en interview : "Ma musique, ce ne sera jamais du David Guetta"

Renan Luce est de retour avec l'album "D'une tonne à un tout petit poids", déjà disponible. L'artiste a répondu aux questions de Pure Charts à propos de son break, sa paternité, la politique, l'album de reprises de Renaud et même les télé-crochets.

France Info - Rencontre avec... Renan Luce : "il faut attendre d'avoir des choses à dire!"

Son premier album, Repenti, avait fait sensation en 2007, lui valant deux Victoires de la musique, et un vrai succès populaire, prolongé en 2009 par Le Clan des miros. Cinq ans plus tard, Renan Luce revient, régénéré, avec D'une tonne à un tout petit poids, album pop-folk pleine de petites histoires et d'imagination.

14 avril

C'est déjà ça - Miossec : premier titre et premier clip

Près de vingt ans après sa tonitruante arrivée avec "Boire", le nouvel album de Christophe Miossec "Ici-bas, ici-même" sort le 14 avril. En voici le premier extrait, "On vient à peine de commencer".

Réalisé avec Albin de la Simone et Jean-Baptiste Brunhes, l'album est annoncé dans la veine amère et lumineuse du tout premier, teinté d'une musicalité où l'on devrait retrouver la patte de l'Albin qui s'est chargé seul des cordes de la galette. "Ici-bas, ici-même" devrait trancher en tout cas avec le son très rock de "Chansons ordinaires", le précédent opus.

Ouest-France - Miossec parmi les grands de la chanson française. Brillant et accrocheur

Miossec a présenté au Quartz, à Brest, "Ici-bas, Ici-même". Disque ou live, il se pose en valeur sûre, avec beaucoup de classe.

Le Tout-Brest avait rendez-vous au Quartz, jeudi soir : Miossec y offrait la primeur de son neuvième album Ici-bas, ici-même. « Si vous n'aimez pas, tant pis, c'est trop tard », plaisantait l'artiste brestois. Habité par la tension de cette première, Miossec a pourtant emporté le public, dès le poétique On vient à peine de commencer et le rêveur Samedi soir au Vauban.

Le Figaro - Miossec : «Je n'ai jamais vécu le luxe de ce métier…»

Pour la première fois, le chanteur signe toutes les musiques d'Ici bas, ici même, production intimiste enregistrée chez lui en Bretagne.

Il fêtera ses 50 ans à la fin de l'année. Deux décennies après son premier album, Boire, le Brestois livre un de ses meilleurs disques, Ici bas, ici même, conçu à domicile. Apaisé, Miossec y abandonne le rock pour s'inscrire dans une tradition de belle chanson française.

Le Monde - Un « Contrôle Discal » bien senti

Cela ne doit pas lui arriver tous les jours, au chanteur Miossec, de tomber sur un journaliste de cette trempe qui lui dise qu’il y a dans ses chansons, dans sa manière de faire de la musique, comme un écho de J. J. Cale.

Pour illustrer ce parallèle, sa judicieuse connexion, le journaliste Rémy Kolpa Kopoul lui fait écouter Magnolia, un titre de l’album Naturally (1972), le premier du grand guitariste américain mort le 26 juillet 2013. Tout à coup, c’est évident, c’est vrai qu’il y a une forme de cousinage entre les deux musiciens, dans leur voix pas si grave mais pourtant toujours un peu lointaine.

Le Point - Miossec, "Ici-bas, ici même" et pour (encore) longtemps

Il est arrivé par la grâce d'un uppercut appelé "Boire", mais c'est avec un neuvième album tout en finesse et retenue qu'il fête ses 20 ans de carrière. Interview.

Ouest-France - En 4 concerts au Quartz. Miossec livre "Ici-bas Ici-même" aux Brestois

Pendant quatre soirs, au Quartz, il offre la primeur de " Ici-bas Ici-même", son nouvel album, à Brest, sa ville natale.

Pendant quatre soirs, au Quartz, Miossec offre la primeur de son neuvième album, Ici-bas, ici-même, au public brestois, accompagné de cinq musiciens : Hugo Cechosz (basse, contrebasse, guitare), Vincent David (guitare, claviers), Valentine Duteil (violoncelle, claviers, basse), Nathalie Réaux (chœurs, percussions, claviers), Florent Savigny (batterie, percussions, marimba). Une formation inédite, « qui va donner de l'espace » à son répertoire, ses anciennes chansons étant revues « à travers le prisme du nouveau disque ».

FranceTVinfo - Entretien avec Miossec : "écrire '20 ans' pour Johnny m'a apaisé"

Miossec publie lundi "Ici-bas, Ici même", un des plus beaux albums de sa carrière, clair et épuré, qu'il a enregistré dans sa maison du Finistère avec l'idée qu'on puisse "voir chaque instrument", dit-il à l'AFP.

jeudi, 03 octobre 2013

Pierrick Vivares - Hé bonhomme ! 24/09/2013 - Vive la reprise à Thou Bout d'Chant HD Bernardo Le Challoux

jeudi, 01 août 2013

L'actualité de la chanson française du 29 juillet au 4 août (mise à jour)

L'album de la semaine - Serge Utgé-Royo chante Léo Ferré : d'amour et de révolte

Le clip de la semaine : Salomé Leclerc, Caméléon
______________________

Le 1er août 

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Damia

Je dois bien vous avouer qu’on ne va pas beaucoup rigoler aujourd’hui puisque nous allons passer cette demi-heure avec la grande tragédienne de la chanson, Damia.

Le Nouvel Obs - L'illusion de "L'amour parfait" selon Cali

Quand il est apparu, Cali, avec son premier album, ce fut la très belle surprise du moment. Sur la pochette, un bogosse trentenaire nous promettait "L'amour parfait". Ce sentiment sans faille existe-t-il ? L'inconnu surnommé Cali semblait vouloir y répondre, chanson après chanson. De lui, nous ne savions rien, si ce n’est qu’il avait l’accent de Vernet-les-Bains, que du sang espagnol ruisselait dans ses artères. Une seule certitude : quel disque ! 

Objectif Gard -La chanson qui rend les gens intelligents à Barjac

Le Festival Chansons de Parole qui a commencé samedi à Barjac se poursuivra jusqu’au jeudi 1er aout (voir ici le programme complet). Revenons sur cette aventure avec son directeur artistique Jofroi : “Pour moi qui chante depuis quarante ans, qui vit ici depuis vingt ans et qui ai monté le premier festival à Barjac il y a 18 ans, cet hommage à Léo Ferré qui tirait sa révérence il y a vingt ans porte forcément un regard vers l’ensemble de ces années. Le Festival de Barjac c’est le rendez-vous de cette chanson là remplie de poésie et d’humeur, cette chanson qui rend les gens intelligents. Certes il y a quelques locomotives, comme Anne Sylvestre qui est aujourd’hui la marraine du Festival après Jean Ferrat, et aussi des personnalités connues. Mais ces gens ne sont pas dans le show-bizz. Ce sont des gens qui se sentent tous responsables de ce qui se raconte, des rebelles aussi, souvent.”

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Cour (se) fait Long

Rémy Long nous a présenté un spectacle poétique et d’une écriture très homogène. Je ne sais pas si c’est un défaut ou une qualité, pour un spectacle. J’imagine que c’est selon le vécu, le ressenti de chacun. Pas d’aspérités pour accrocher l’attention, tout coule de source, tout est dit, les indignations et les désespoirs… mais enrobés dans du papier-velours. Ne pas choquer, ne pas heurter pour que le message passe. Tout ce que je sais c’est que j’ai apprécié ce moment de voyage un peu hors du temps. 

Nos Enchanteurs Barjac 2013. Wladimir Anselme, un ailleurs de la chanson…

C’est un objet chantant non identifié de la chanson. Il n’en vient d’ailleurs pas, s’est simplement posé là comme une abeille au mitan d’une jolie fleur, pour s’en nourrir, pour la féconder.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Nadot et Bühler lauréats du Jacques-Douai

C’était au retour de Barjac l’an passé. Viviane Boris (auteur, compositrice et interprète ardéchoise) créait une page facebook au titre de « Pour que Eric Nadot reçoive le Prix Jacques-Douai » sur laquelle nombre d’internautes amateurs de chanson se sont reconnus.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : la Femme, fertile terreau de Théraulaz

Bon, on vous résume la chanson de Ricet-Barrier : les spermatozoïdes, mus par je ne sais quel va et vient, concourent pour la course à l’ovule, leur mat de cocagne. Attention ! il n’y aura qu’un seul gagnant. Et… la lauréate est… Yvette Théraulaz ! 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Nico* : ce trac qui ruine la promesse d’un beau récital

Belle prestation ? Ben… Nico* est tendu et le restera, ruinant quelque peu son récital. Si ses musiciens font écrin, lui fait écran à son talent, non se détruit mais joue contre lui. Et les chansons se succèdent, saluées par politesse, non par enthousiasme. On sait que Nico* est en grand devenir : à défaut de tout à fait imaginer le lion qu’il sera, on voulait applaudir le lionceau qu’il est. 

Le 31 juillet

Télérama - Holden, Sidération

..... Jamais la voix énigmatique d'Armelle Pioline n'avait vibré si fort. Les guitares de Mocke lui répondent dans un dialogue étrange et fructueux. Le duo assume ici ses déséquilibres, mais ne perd pas pied. Il en tire une force tranquille. — Valérie Lehoux

Le Nouvel Obs - Ce qui est "prohibé" chez Brigitte Fontaine

Il y a un certain nombre d’informations à connaître sur Brigitte Fontaine. Savoir que sa prétendue folie relève en grande partie du marketing. Savoir qu’en revanche elle est vraiment agoraphobe, mais pas seulement. Elle serait "tout-phobe" selon sa propre expression. Savoir qu’en tête-à-tête, elle s’amuse à vous toiser d’un regard aussi lointain que possible, histoire de vous déstabiliser, ponctuant les rencontres de silences interminables et gênants. Savoir avant tout qu’elle ne supporte pas qu’on révèle son âge dans les articles (elle vient de fêter ses 74 ans), sous peine de provoquer son courroux et de recevoir aussi sec une fléchette empoisonnée entre les deux yeux.

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Fréhel

Fréhel disait : « J'ai chanté les grandes détresses de la misère et de l'abandon. Cela sort de moi comme le cri que l'on pousse sur le coup d'une douleur… Et je sens que cela va remuer dans la poitrine de ceux qui m'entendent, la même émotion, comme un écho. Je n'ai pas de peine à trouver les mots et les accents qui conviennent puisque je les ai employés tout simplement pour m'exprimer. Voilà si vous voulez l'explication de mon art, mais moi j'appellerais plutôt cela la vie ». Du Caf' Conc' à la rive gauche : on passe cette demi heure avec une des plus grande interprète de la chanson française : Fréhel !

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Daniel Hélin : l’eunuque et l’étêté

Le protocole est ainsi établi : Hélin ne se produit qu’appelé par le triomphe. On se rejoue donc la scène, on s’exécute et l’artiste entre à nouveau sous les bravos. Hélin, et l’autre : Margaret Hermant, qui semble jouer de tous les instruments, harpe et violon et des tas d’autres choses encore. Ah ! Hélin. En un concert il vous donne toutes les raisons de l’aimer. Et au moins autant non de le haïr mais de nous insupporter.

Nos Enchateurs - Barjac 2013. Côté jardin, une découverte de taille : Pierrick Vivares

Barjac est définitivement un lieu où tout peut arriver, un lieu pour la rencontre, pour le partage. Sans crier gare, au coin d’une petite rue, à la terrasse d’un restaurant (Nature et Thé pour ne pas le nommer) où Martine Scozzesi a ses habitudes (c’est déjà  plein de promesses quand on connaît la générosité de l’artiste) un jeune gars, casquette à la Jamait sur la tête, sourire et discrétion de bon aloi,  vous fait soudain battre le cœur. Il me fallait un coup de cœur : le voici ! 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Gilbert Laffaille, lanceur d’alertes

Chansons de parole donc, et ce récital qui fait déjà partie des grandes heures de Barjac, des impérissables souvenirs qui convoquent en nous et Brassens et son Orage. Pendant que des trombes d’eau se répandaient dans la cour du château, le public s’entassait dans la salle du bar, en une insolite mais avantageuse promiscuité, pour assister au cadeau promis : le Laffaille nouveau. 

Le 30 juillet

France Musique - Du caf'conc'à la rive gauche  : Le boeuf sur le toit

Aujourd’hui, nous allons parcourir l’univers farfelu d’un établissement qui fait encore parler de lui aujourd’hui, Le Bœuf sur le toit… en compagnie du groupe des six, de Jean Cocteau, de Clément Doucet et Jean Wiener.

.... Il y a quelques années, j’ai écrit à propos de Françoise Hardy : "La perfection en chanson porte son nom". Je n’y étais pas allée de main morte, je le reconnais, et cela m’avait valu quelques ricanements dont je me fichais bien. C’est étrange à dire, cela peut paraître absurde, mais elle fait partie de ces artistes qui progressent et échappent à la redite, à l’arthrose de l’écriture, qui ont l’art de ne pas se plagier tout en restant eux-mêmes.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. L’écriture prend sa revanche avec Dominique Babilotte

Peut-être est-ce bien une forme de revanche, en effet, sur la scène du chapiteau ce soir ? La revanche d’un auteur, d’un compositeur, d’un interprète qui confesse en quittant son public qu’il est pour la première fois invité sur un festival. On sait qu’il n’est pourtant pas un débutant et que la scène est pour lui un lieu plus que familier. La joie de l’interprète et de ses deux excellents musiciens, Philippe Turbin au piano et Xavier Lugué à la contrebasse s’affiche alors ostensiblement et nous la partageons bien volontiers. 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Alexandre Poulin, le cousin d’Amérique d’Amélie

Son physique, son art et son allant tiennent  tant de Cat Stevens que de Maxime Le Forestier avant leur conversion, l’un à l’islam, l’autre au cynique showbizz. Donc, Alexandre Poulin, québécois porté par son accent, ses anecdotes… « Puisque la vie est si fragile, raison de plus pour mordre dedans… » Poulin est bon comme le bon pain, à répandre le bonheur dans ses chansons. C’est non un conteur mais un ami qui vous raconte ses histoires, ses émotions et ses audaces, ses p’tites révoltes aux grosses conséquences, effet papillon de la raison.  

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Le rock délicat de Delly K

Une reprise pour ouvrir ce set, une autre pour le fermer : 20 ans, de Ferré, qui va si bien à la jeunesse de Delphine, la chanteuse ; et puis De la main gauche… Oh bien sûr ce n’est ni Louis Capart ni Danièle Messia mais, sans être une performance, l’interprétation est intéressante même si l’artiste passe trop en force au risque d’étêter l’émotion : certaines reprises sont plus délicates que d’autres…

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Semal, ce mâle entendu…

..... Ah ! Semal. C’est bien ! Un peu beaucoup de sa Belgique à lui, de ses fanfares toutes royales, de ses terrils pour uniques montagnes, et de ses frites dont il fait grande consommation. Et de notre France à nous, même s’il « fait une fixette » sur le précédent quinquennat, sur le corps botoxé de Carla (qu’il assure baiser, « toutes mes cornichonneries avec Carla », mais abandonne sans regret à Philippe Val et Benjamin Biolay…) et de son « petit homme cynique et laid / élu président de la France. » Droit d’ingérence, sans doute, tant Semal élargit son petit pays à la juste dimension de son talent, annexant l’Hexagone et osant tout. 

Le 29 juillet

Mais qu'est ce qu'on nous chante - Un magnum d'eau tiède?

Il s'appelait Katerine, et sa sœur, Bruno. De 1991 au milieu des années 2000, il sortit quelques disques étonnants, juteux comme des tomates, farcis de chansons délicates, loufoques et poétiques. Mon bel Andalou, Un après-midi à Paris, Mon cœur balance, Copenhague, Je vous emmerde... De quoi devenir peut-être un nouveau Charles Trenet. D'ailleurs, en novembre 1999, il était là, salle Pleyel, pour applaudir le Fou chantant. Tendre l'oreille, et l'entendre au bar, à l'entracte, parmi la foule des spectateurs, expliquer un verre à la main à l'inoubliable Helena Noguerra son admiration pour Trenet...

Le Nouvel Observateur - "Des Roses et des Orties" ou le renouveau de Francis Cabrel Par Sophie Delassein

Les mélodies de Sophie. Chaque jour, notre journaliste sort de son juke-box un de ses albums préférés de la chanson française. Aujourd'hui, "Des Roses et des Orties".

Objectif Gard - BARJAC Festival “Chansons de Parole”, du 27 juillet au 1er août 2013, programme complet !

Retour du festival “Chansons de Parole” ce week-end à Barjac et ce jusqu’au jeudi 1er août 2013.

Cette année, le festival rendra hommage à Léo Ferré. Il y a vingt ans, Léo Ferré tirait sa révérence. Ni son image ni son chant n’ont faibli dans nos mémoires même si les paysages ont bien changé depuis. Plus que jamais, le poète cherche le chemin à emprunter pour se faufiler parmi les produits et les marchés dits culturels qui habitent notre quotidien. Il me reviendrait avec un peu de nostalgie cette époque, vingt ans plus tôt encore, où je me nourrissais d’Amour-Anarchie, ces années soixante-dix où tout semblait être à construire, si nous n’étions toujours en train de lutter.

Resistance Chanson - Fin de partie pour Le Pont des Artistes

La nouvelle est tombée, Le Pont des Artistes se sera pas à l'antenne à la rentrée 2013. La direction ayant esquissé plusieurs promesses d'offre musicale élargie avec des concerts en live avec public, on expédie aux archives une émission qui depuis 25 ans propose des concerts en live avec public. Logique !


Hier nous avons parlé de l’arrivée du jazz et des revues nègres en France et nous nous sommes quittés sur une chanson de la grande Joséphine. Et bien aujourd’hui, nous vous proposons de rester toute cette demi-heure en sa compagnie et de revenir sur la carrière de cette incroyable artiste.
_________________________________________________________
__________________________________________________

samedi, 29 juin 2013

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 juin (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Copié Collé - Nicolas Ghetti

L'album de la fin de semaine : Jean Vasca - L'auberge du temps perdu

Les vidéos de la fin de semaine : Alexis HK, Rose et Elodie Frégé

Bien reçu.... merci : L'indigné de Léo Ferré, intégrale studio Barclay 1960-1974, 20 CD Barclay.
_________________________________________

A la une : Bertrand Dicale et le Tour de France

RFI, Bertrand Dicale - La chanson du Tour de France, Musique et cyclisme

Le départ du 100e Tour de France invite à revenir sur l’étonnant patrimoine des chansons célébrant la grande course et les cyclistes. Avec de fortes évolutions, tout comme dans les invitations lancées par le Tour, aux chanteurs.

.... Retrouvez Ces chansons qui font le Tour, la chronique quotidienne de Bertrand Dicale sur cette thématique du 29 juin au 21 juillet sur France Info.

29, 30 juin

RFI - Christophe Maé, du blues et du bleu, Nouvel album, Je veux du bonheur

Ça commence par un cri, son cri du cœur. Dans Je veux du bonheur, Christophe Maé veut faire "la peau à l’hiver", et retrouve les couleurs des musiques du monde qui lui sont chères. Un troisième disque aux thèmes plus mélancoliques, mais fidèle au tempérament positif du chanteur.

RFI - Fauve, voyage au bout d’un groupe, Premier EP, Blizzard

Le collectif parisien Fauve (≠) emballe Internet avec son spoken word à la française et ses vidéos. Alors qu’il vient de sortir Blizzard, un très bel EP de six titres, RFI Musique vous fait découvrir ce groupe de cinq garçons aux mots qui claquent.

RFI - Auren ose tout, Nouvel album, J'ose
 
Le paysage musical français devra désormais compter avec cette nouvelle venue. Auren, jeune découverte à l'expérience certaine, débarque avec un album dont le titre annonce la couleur : J'ose. Et elle ose. Les choix, les multiples facettes, les grandes scènes.
 

Télérama - Les Sonos tonnent, le club chanson #83 : Sophie Maurin, Jenifer, Elodie Frégé et Sophie Tith

Musiques | Un club chanson spécial télé-réalité, ou presque. Qu'en pensent nos critiques, Valérie Lehoux et Guillemette Odicino de “Télérama” et Gilles Médioni de “L'Express” ?

28 juin

Culturebox - "Je ne t'en veux plus", l'émouvant message de Celia Reggiani à son père

Celia Reggiani a écrit cette chanson d'un trait, juste après la disparition de son père. Bouleversant de bout en bout, tout en émotion contenue, ce titre peut faire écho auprès de chacun d'entre nous. Et il nous rappelle au passage que l'on écrit encore de la belle chanson française au XXIe siècle. Celia Reggiani a intégré ce petit bijou dans un premier album qu'elle vient d'enregistrer.

Nos Enchanteurs - Jean-Michel Piton, coeur battant !

Le cœur de Jean-Michel Piton continue de battre en musique et son nouveau CD pulse dans la même veine (ou plutôt dans l’artère carotide qui mène à mon cœur) que son précédent. Il se régale toujours à nous émouvoir de la première à la dernière phrase, de la première à la dernière note. Jean-Michel monte et descend la gamme des sentiments avec cette voix ample, ce souffle, ce lyrisme, cette jubilation qui a fait se lever tout le public de Barjac, un soir de juillet 2011.

Charts in France - Elodie Frégé : "Je suis un paradoxe ambulant"

Elodie Frégé a publié lundi son quatrième album, trois ans après avoir nagé en pleine littérature pour devenir "La fille de l'après-midi". L'artiste, révélée en 2003 dans le télé-crochet "Star Academy", revient cette semaine avec treize "Amuse-bouches", treize friandises à consommer sans modération. Comme un prolongement de "La ceinture", Elodie Frégé parle ouvertement de désirs et de pulsions érotiques sans jamais tomber dans la vulgarité. Une frontière mince avec laquelle elle aime jouer. Rencontre.
 
Il est d’un collectif lyonnais, Les Z’Ondits, dont on dit le plus grand bien : NosEnchanteurs a dû tous les passer au crible… Sauf lui. La sortie d’un premier vrai album nous en donne l’occasion. Digipack impeccable au visuel très professionnel, livret à l’avenant, on part en confiance dans ces Transports en commun. Diction précise, presque rare, description, concision, humour parfois au vitriol, y’a pas mal de choses en lui qui peuvent nous rappeler Matthieu Côte ou Frédéric Bobin (tiens, deux autres lyonnais !) même si ce Pierrick ne clone personne.

RFI - Mell, vertige de l’humour, Nouvel album, Relation Cheap

Mell a ajouté une sérieuse part d’ombre à son autodérision et continue de rouler sa bosse. Pour son cinquième album, Relation Cheap, la chanteuse mélange les boîtes à rythmes, des influences venues des années 80 et creuse le sillon d’une chanson alternative très punk.
_______________________________________________

Le clip de la semaine : Sophie Maurin, Far Away

L'album de la semaine : Sophie Maurin
__________________________________________

27 juin

Nos Enchanteurs - Les festivals de juillet 2013

Nos Enchanteurs - « Les Fils de chez ta mère » font la fête à la chanson

Chez ta mère, café associatif culturel, Toulouse, le 23 juin 2013,

Voilà cette chanson/qu’on pourra caresser/car c’est une chanson faite pour s’oublier… (Têtes Raides) oui, faite pour s’oublier le temps d’un concert au moins, oublier notre pays  qui tourne pas rond, oublier les faiseurs de cauchemars, les briseurs de rêves. Merci à ces petits gars de la chanson,  qui  quarante huit heures après la fête de la musique  font encore la fête à la chanson comme on l’aime : joyeuse, tendre, sociale, révoltée, nostalgique.

Nos Enchanteurs - Forum Léo-Ferré, c’est reparti

Avec la chanson pour tout bagage… En fait, ça ne s’est jamais arrêté. Après 12 ans d’activité soutenue, les créateurs et bénévoles de l’association Thank You Ferré, qui ont fait vivre ce lieu unique – une salle dédiée à la chanson non crétinisante, autonome et émancipée des contraintes diverses en étant propriétaire du lieu – ces créateurs animateurs ont cherché une succession, et l’ont trouvée avec « La Chanson pour tout bagage » nouvelle structure associative qui poursuit la belle aventure.

Jacques Higelin, 21 juin 2013, Fête de la musique à Firminy (42),

« La nuit promet d’être belle / Car voici qu´au fond du ciel / Apparaît la lune rousse… »

Place du Breuil, scène face à l’église. « Ça ressemble à une fusée mais ça ne décolle jamais… » remarque celui qui tient la scène, y fait le Jacques. Des milliers de gens face à lui, de tous les âges, même si la plupart des jeunes se tiennent à l’arrière : Higelin est un ovni dans leur culture musicale.

Le Point - La francophonie sauvée par la chanson

L'usage du français se perd petit à petit dans les foyers canadiens, mais pas sur les scènes québécoises ! La preuve aux Francos de Montréal.
.... Plus grand festival de musique francophone au monde, les Francos de Montréal se veulent le reflet de la variété de la chanson française. En marchant le long des scènes en plein air sur la rue Sainte-Catherine, on entend successivement du hip-hop, du rock, de l'électro, de la pop, du reggae... Mais toujours exclusivement en français. "Nous avons des artistes d'une douzaine de pays différents, mais ils chantent uniquement en français. Si les festivaliers entendaient ne serait-ce qu'une chanson dans une autre langue, ils ne comprendraient pas. C'est un festival de musique francophone avant tout !" insiste Laurent Saulnier.

26 juin

RFI - Peter Peter, authentique et sensible, Portrait du musicien montréalais

Les Francos de Montréal nous permettent souvent de mettre un coup de projecteur sur des artistes en devenir. C'est ainsi que le jeune auteur-compositeur montréalais Peter Peter s'est produit lors de la dernière édition, au Club Soda pour un concert en clair-obscur. Rencontre avec ce chanteur québécois fraîchement arrivé de Paris, où il venait de conclure une entente avec Sony France.

Le Nouvel Obs + - Goldman au bac pro : grâce à Jean-Jacques, mes élèves ont enfin eu les faveurs des médias

La semaine dernière, les élèves passant le bac français en filière professionnelle sont tombés sur un sujet comprenant un texte de Jean-Jacques Goldman. Un choix pédagogique largement commenté (ici, et par exemple), qui a le mérite d'attirer pour une fois l'attention sur ce bac spécialisé, explique Laurence Juin, enseignante en lycée professionnel.

Nos Enchanteurs - Balmino en Broc’n'roll

On l’a connu comme chanteur du groupe Khaban (remember Manon…), puis en solo, sous son nom de Balmino : qui l’a déjà entendu n’est pas prêt d’oublier cette voix-là, forte et déchirante (écoutez Je regarde les hommes tomber…). On l’a vu aussi, avec Stéphane Augagneur et Éric Delbouys (des Têtes Raides) se vêtir de la musique rugueuse du bon Tom Waits. Revoici ce trio, renforcé d’Alice Perret, en une autre formation au gros son, Broc. Dans le mot Broc il y a le roc. Et le rock. Voilà le nouveau postulat du lyonnais Stéphane Balmino : un rock’n’roll, en français (mais pas toujours), au son vintage, précieux, comme la recherche d’un millésime idéal, entre Waits et Led Zep’, y coller ses mots musicalement calligraphiés, les fondre dans la puissance des instruments saturés. 

Le Progrès - Patrick Bruel : «La nouveauté, c’est le retour des 15-20 ans»

Patrick Bruel multiplie les rythmes, du rock au rap en passant par la chanson dans une tournée des grandes salles, avec un public renouvelé.

Nos Enchanteurs - Tante Berthe et le music hall

Tante Berthe a une nièce qui fait chanteuse. Tante Berthe est productrice de fruits et légumes qui n’ont jamais connu les horreurs pesticides C’est une Jeanne d’Arc du pays catalan, qui, la fourche et la pioche à la main est partie en croisade pour bouter Monsanto hors de nos potagers. Mais …

Québec Info Musique - Les Hay Babies, trio de jeunes filles talentueuses

..... De leurs voix graves ou claires, elles réussissent de belles harmonies vocales, très agréables à entendre, notamment dans leurs ballades. Leurs compositions sont d'une grande originalité. Et, choix judicieux, elles ont parsemé leur spectacle de très rares chansons anglaises ("Horse On Fire") nous offrant plutôt un large éventail de chansons chiacs telles que "Chu pas une femme à marier", "La Bear song", ou l'hilarante "Obsédée". Elles savent nous entraîner sur une large gamme d'émotions, nous faisant souvent sourire et même rire.

25 juin

France Musique - Le champ de la chanson, avec l'ensemble Alla Francesca

"La chanson, en raison de son action ramassée, réduite en quelques petits couplets, de sa vitesse à profiler une comédie, ou un drame, en quelques minutes, demande une extrême virtuosité de l’interprète. Il n’a pas le temps de se défendre, de se rattraper, comme un comédien qui a deux heures de texte pour réparer ses défaillances. Il n’a pas les répliques de ses camarades pour l’aider à créer l’ambiance, à situer l’action ; il est tout seul à jouer, sans décor, sans atmosphère, sans rien, son drame ou sa farce chantée, il faut donc qu'il ait une véritable science de son texte"
Yvette Gilbert, diseuse de chanson, 1928

Le Huffington Post Québec - FrancoFolies 2013 : à toi, Claude

Il y a deux ans déjà, le monument de la chanson francophone Claude Léveillée nous quittait, mais laissait au Québec tout un lègue de chansons et de textes. En concert de clôture des FrancoFolies de Montréal, de nombreux artistes ont tenu à célébrer l’homme, le pianiste et le poète.

Nos Enchanteurs - Moussu T e lei Jovents : Artémis, leur disque étalon

Quand, après plusieurs écoutes de disques décevants, un peu pâles, convenus, copiés-lissés-collés, arrive un tel album sur la platine, vous cessez toute activité : vous entrez dedans, vous plongez dans les eaux de la Méditerranée. Et plus vous repassez le disque, plus vous allez loin avec eux : dans un monde précis et large à la fois, entre hier et demain, dans une convivialité rare perceptible même dans un enregistrement studio. Dans l’idée qui prédomine ici d’un hommage à la femme, Artémis en figure de proue (déesse de Phocée et protectrice de Marseille, Artémis est tant à la fois la figure de la lutte pour le changement, contre l’exploitation, que l’image de la maternité et de la douceur du foyer).

Nos Enchanteurs - Les Malentendus, bien entendu

Je ne vous dirais pas que la pochette est stylée, non. Si cette rubrique discographique ne s’obligeait, sans exception aucune, d’illustrer chaque article par la pochette du disque, nous ne l’aurions pas fait avec ces Malentendus, tant le visuel est vilain, puéril. Si ce disque est vendu en bacs, il aura du mal à vaincre cet aspect rebutant…

Télérama, Sophie Lehoux - Sophie Maurin

Il y a quelque chose de ludique, de joyeux et même de jouissif dans ce premier album de Sophie Maurin. Un bonheur de chanter et de jouer si éclatant qu'il rejaillit sur celui qui écoute. La surprise est d'autant plus belle que, jusqu'au bout, on aura gardé un brin de méfiance : oui, ses chansons auraient pu verser dans une variété poussiéreuse, convenue et déjà entendue (la pochette n'arrangeant rien) ; mais elles évitent l'écueil par leur élégance et leur « pétillance » (un peu à la manière du Sac de filles, premier disque de Camille, qui, tout en restant sage, esquissait sa future inventivité).

Sophie Maurin est sur Facebook

24 juin

BibliObs (2012) - Johnny, Brassens et Ferré... par Louis Aragon

Dans un numéro de la «NRF» consacré à la littérature et à la chanson, on trouve un trésor: un entretien inédit de 1963 avec Aragon sur la chanson. Extraits.
Contrairement au père Hugo, qui avait interdit aux chansonniers de toucher à ses poèmes («Défense de déposer de la musique au pied de mes vers»), Aragon adorait voir les siens mis en musique, chantés par Brassens, Ferré ou Ferrat.

Télérama - Francos de Montréal : morceaux choisis

On y est ! | Le plus grand festival de chanson francophone se termine. La Grande Sophie, Lisa LeBlanc, Féfé, Rapahel… voici quelques extraits des meilleurs concerts.

Télérama - Francos de Montréal : la folie Fauve, là-bas aussi ?

On y est ! | Le jour même de la sortie de leur premier EP au Québec, le groupe était programmé dans la section “jeunes talents”... Mais le buzz et la musique de Fauve avaient déjà traversé l'Atlantique.

Télérama - Francos de Montréal : Raphael inattendu

On y est ! | A la sortie de son dernier album, à l'automne, il avait annoncé qu'il ne partirait pas en tournée. Huit mois plus tard, on le retrouve à l'affiche d'une dizaine de festivals. Dont les Francos de Montréal. Raphael vient s'y produire dans l'intimité d'un club, jouant la carte de la proximité avec le public.

Télérama - Francos de Montréal : Maissiat s'impose en douceur

On y est ! | Son premier disque, “Tropiques”, a été l'une des bonnes surprises des douze derniers mois en France... Maissiat, encore inconnue au Québec, vient de jouer deux fois aux Francofolies de Montréal.

Télérama - Francos de Montréal : Féfé gagne à l’arraché

On y est ! | Comme beaucoup d'artistes français, Féfé (ex-membre du Saïan Supa Crew) est arrivé inconnu aux 25es Francofolies de Montréal… Il en repart auréolé d'un succès public et critique. Actuellement en tournée, il jouera le 14 octobre à Paris, à l'Olympia.

Télérama - Francos de Montréal : la déflagration Keny Arkana

On y est ! | Les 25e Francofolies de Montréal se sont ouvertes jeudi 13 juin. Parmi les premiers chocs : Keny Arkana. Sans promotion, quelque 800 spectateurs sont venus l'acclamer. L'acclamer ? Le mot est presque faible. Récit.

Nos Enchanteurs - TaParole 2013, le dernier mot

C’est à peu près à l’heure des vêpres que le révérend Morel termine son office dédié à tous les saints amis des femmes et des hommes de bonne compagnie: Saint Emilion, Saint Amour, Saint Chinian, Saint Pourçain, Saint Estèphe, toute la cohorte spiritueuse des raisins de la bonne chère. Saint Nectaire ne doit pas être loin, et Sainte Yorre veille aux crises de foi(e) Il fallait bien cette litanie sacrée pour contrebalancer les menues paillardises dont Gérard Morel et sa guitare qui l’accompagne agrémente son ordinaire, et les mots et les notes de son tour de chant en jongleur rabelaisien, bonhomme et rigolard, matois et narquois, amoureux résolu, envers et contre tout.

Nos Enchanteurs - Tadoussac 2013 : Caïman Fu, au lever du jour

Le groupe Caïman Fu roule sa bosse depuis une douzaine d’années dans le paysage musical québécois. La formation, menée par la chanteuse et actrice Isabelle Blais, a sorti récemment un quatrième album, À des miles. Insomniaques volontaires ou adeptes de la courte sieste s’étaient donnés rendez-vous vers 4 heures du matin sur les dunes de Tadoussac pour ce spectacle exceptionnel au lever du soleil lors de ce troisième jour au Festival de la chanson.

___________________________________________________________________
___________________________________________________________________