Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 novembre 2013

Daniel Hélin : "Il peint" (Barjac, Chansons de Paroles, 2013)

jeudi, 01 août 2013

L'actualité de la chanson française du 29 juillet au 4 août (mise à jour)

L'album de la semaine - Serge Utgé-Royo chante Léo Ferré : d'amour et de révolte

Le clip de la semaine : Salomé Leclerc, Caméléon
______________________

Le 1er août 

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Damia

Je dois bien vous avouer qu’on ne va pas beaucoup rigoler aujourd’hui puisque nous allons passer cette demi-heure avec la grande tragédienne de la chanson, Damia.

Le Nouvel Obs - L'illusion de "L'amour parfait" selon Cali

Quand il est apparu, Cali, avec son premier album, ce fut la très belle surprise du moment. Sur la pochette, un bogosse trentenaire nous promettait "L'amour parfait". Ce sentiment sans faille existe-t-il ? L'inconnu surnommé Cali semblait vouloir y répondre, chanson après chanson. De lui, nous ne savions rien, si ce n’est qu’il avait l’accent de Vernet-les-Bains, que du sang espagnol ruisselait dans ses artères. Une seule certitude : quel disque ! 

Objectif Gard -La chanson qui rend les gens intelligents à Barjac

Le Festival Chansons de Parole qui a commencé samedi à Barjac se poursuivra jusqu’au jeudi 1er aout (voir ici le programme complet). Revenons sur cette aventure avec son directeur artistique Jofroi : “Pour moi qui chante depuis quarante ans, qui vit ici depuis vingt ans et qui ai monté le premier festival à Barjac il y a 18 ans, cet hommage à Léo Ferré qui tirait sa révérence il y a vingt ans porte forcément un regard vers l’ensemble de ces années. Le Festival de Barjac c’est le rendez-vous de cette chanson là remplie de poésie et d’humeur, cette chanson qui rend les gens intelligents. Certes il y a quelques locomotives, comme Anne Sylvestre qui est aujourd’hui la marraine du Festival après Jean Ferrat, et aussi des personnalités connues. Mais ces gens ne sont pas dans le show-bizz. Ce sont des gens qui se sentent tous responsables de ce qui se raconte, des rebelles aussi, souvent.”

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Cour (se) fait Long

Rémy Long nous a présenté un spectacle poétique et d’une écriture très homogène. Je ne sais pas si c’est un défaut ou une qualité, pour un spectacle. J’imagine que c’est selon le vécu, le ressenti de chacun. Pas d’aspérités pour accrocher l’attention, tout coule de source, tout est dit, les indignations et les désespoirs… mais enrobés dans du papier-velours. Ne pas choquer, ne pas heurter pour que le message passe. Tout ce que je sais c’est que j’ai apprécié ce moment de voyage un peu hors du temps. 

Nos Enchanteurs Barjac 2013. Wladimir Anselme, un ailleurs de la chanson…

C’est un objet chantant non identifié de la chanson. Il n’en vient d’ailleurs pas, s’est simplement posé là comme une abeille au mitan d’une jolie fleur, pour s’en nourrir, pour la féconder.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Nadot et Bühler lauréats du Jacques-Douai

C’était au retour de Barjac l’an passé. Viviane Boris (auteur, compositrice et interprète ardéchoise) créait une page facebook au titre de « Pour que Eric Nadot reçoive le Prix Jacques-Douai » sur laquelle nombre d’internautes amateurs de chanson se sont reconnus.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : la Femme, fertile terreau de Théraulaz

Bon, on vous résume la chanson de Ricet-Barrier : les spermatozoïdes, mus par je ne sais quel va et vient, concourent pour la course à l’ovule, leur mat de cocagne. Attention ! il n’y aura qu’un seul gagnant. Et… la lauréate est… Yvette Théraulaz ! 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Nico* : ce trac qui ruine la promesse d’un beau récital

Belle prestation ? Ben… Nico* est tendu et le restera, ruinant quelque peu son récital. Si ses musiciens font écrin, lui fait écran à son talent, non se détruit mais joue contre lui. Et les chansons se succèdent, saluées par politesse, non par enthousiasme. On sait que Nico* est en grand devenir : à défaut de tout à fait imaginer le lion qu’il sera, on voulait applaudir le lionceau qu’il est. 

Le 31 juillet

Télérama - Holden, Sidération

..... Jamais la voix énigmatique d'Armelle Pioline n'avait vibré si fort. Les guitares de Mocke lui répondent dans un dialogue étrange et fructueux. Le duo assume ici ses déséquilibres, mais ne perd pas pied. Il en tire une force tranquille. — Valérie Lehoux

Le Nouvel Obs - Ce qui est "prohibé" chez Brigitte Fontaine

Il y a un certain nombre d’informations à connaître sur Brigitte Fontaine. Savoir que sa prétendue folie relève en grande partie du marketing. Savoir qu’en revanche elle est vraiment agoraphobe, mais pas seulement. Elle serait "tout-phobe" selon sa propre expression. Savoir qu’en tête-à-tête, elle s’amuse à vous toiser d’un regard aussi lointain que possible, histoire de vous déstabiliser, ponctuant les rencontres de silences interminables et gênants. Savoir avant tout qu’elle ne supporte pas qu’on révèle son âge dans les articles (elle vient de fêter ses 74 ans), sous peine de provoquer son courroux et de recevoir aussi sec une fléchette empoisonnée entre les deux yeux.

France Musique - Du caf'conc' à la rive gauche : Fréhel

Fréhel disait : « J'ai chanté les grandes détresses de la misère et de l'abandon. Cela sort de moi comme le cri que l'on pousse sur le coup d'une douleur… Et je sens que cela va remuer dans la poitrine de ceux qui m'entendent, la même émotion, comme un écho. Je n'ai pas de peine à trouver les mots et les accents qui conviennent puisque je les ai employés tout simplement pour m'exprimer. Voilà si vous voulez l'explication de mon art, mais moi j'appellerais plutôt cela la vie ». Du Caf' Conc' à la rive gauche : on passe cette demi heure avec une des plus grande interprète de la chanson française : Fréhel !

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Daniel Hélin : l’eunuque et l’étêté

Le protocole est ainsi établi : Hélin ne se produit qu’appelé par le triomphe. On se rejoue donc la scène, on s’exécute et l’artiste entre à nouveau sous les bravos. Hélin, et l’autre : Margaret Hermant, qui semble jouer de tous les instruments, harpe et violon et des tas d’autres choses encore. Ah ! Hélin. En un concert il vous donne toutes les raisons de l’aimer. Et au moins autant non de le haïr mais de nous insupporter.

Nos Enchateurs - Barjac 2013. Côté jardin, une découverte de taille : Pierrick Vivares

Barjac est définitivement un lieu où tout peut arriver, un lieu pour la rencontre, pour le partage. Sans crier gare, au coin d’une petite rue, à la terrasse d’un restaurant (Nature et Thé pour ne pas le nommer) où Martine Scozzesi a ses habitudes (c’est déjà  plein de promesses quand on connaît la générosité de l’artiste) un jeune gars, casquette à la Jamait sur la tête, sourire et discrétion de bon aloi,  vous fait soudain battre le cœur. Il me fallait un coup de cœur : le voici ! 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Gilbert Laffaille, lanceur d’alertes

Chansons de parole donc, et ce récital qui fait déjà partie des grandes heures de Barjac, des impérissables souvenirs qui convoquent en nous et Brassens et son Orage. Pendant que des trombes d’eau se répandaient dans la cour du château, le public s’entassait dans la salle du bar, en une insolite mais avantageuse promiscuité, pour assister au cadeau promis : le Laffaille nouveau. 

Le 30 juillet

France Musique - Du caf'conc'à la rive gauche  : Le boeuf sur le toit

Aujourd’hui, nous allons parcourir l’univers farfelu d’un établissement qui fait encore parler de lui aujourd’hui, Le Bœuf sur le toit… en compagnie du groupe des six, de Jean Cocteau, de Clément Doucet et Jean Wiener.

.... Il y a quelques années, j’ai écrit à propos de Françoise Hardy : "La perfection en chanson porte son nom". Je n’y étais pas allée de main morte, je le reconnais, et cela m’avait valu quelques ricanements dont je me fichais bien. C’est étrange à dire, cela peut paraître absurde, mais elle fait partie de ces artistes qui progressent et échappent à la redite, à l’arthrose de l’écriture, qui ont l’art de ne pas se plagier tout en restant eux-mêmes.

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. L’écriture prend sa revanche avec Dominique Babilotte

Peut-être est-ce bien une forme de revanche, en effet, sur la scène du chapiteau ce soir ? La revanche d’un auteur, d’un compositeur, d’un interprète qui confesse en quittant son public qu’il est pour la première fois invité sur un festival. On sait qu’il n’est pourtant pas un débutant et que la scène est pour lui un lieu plus que familier. La joie de l’interprète et de ses deux excellents musiciens, Philippe Turbin au piano et Xavier Lugué à la contrebasse s’affiche alors ostensiblement et nous la partageons bien volontiers. 

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Alexandre Poulin, le cousin d’Amérique d’Amélie

Son physique, son art et son allant tiennent  tant de Cat Stevens que de Maxime Le Forestier avant leur conversion, l’un à l’islam, l’autre au cynique showbizz. Donc, Alexandre Poulin, québécois porté par son accent, ses anecdotes… « Puisque la vie est si fragile, raison de plus pour mordre dedans… » Poulin est bon comme le bon pain, à répandre le bonheur dans ses chansons. C’est non un conteur mais un ami qui vous raconte ses histoires, ses émotions et ses audaces, ses p’tites révoltes aux grosses conséquences, effet papillon de la raison.  

Nos Enchanteurs - Barjac 2013. Le rock délicat de Delly K

Une reprise pour ouvrir ce set, une autre pour le fermer : 20 ans, de Ferré, qui va si bien à la jeunesse de Delphine, la chanteuse ; et puis De la main gauche… Oh bien sûr ce n’est ni Louis Capart ni Danièle Messia mais, sans être une performance, l’interprétation est intéressante même si l’artiste passe trop en force au risque d’étêter l’émotion : certaines reprises sont plus délicates que d’autres…

Nos Enchanteurs - Barjac 2013 : Semal, ce mâle entendu…

..... Ah ! Semal. C’est bien ! Un peu beaucoup de sa Belgique à lui, de ses fanfares toutes royales, de ses terrils pour uniques montagnes, et de ses frites dont il fait grande consommation. Et de notre France à nous, même s’il « fait une fixette » sur le précédent quinquennat, sur le corps botoxé de Carla (qu’il assure baiser, « toutes mes cornichonneries avec Carla », mais abandonne sans regret à Philippe Val et Benjamin Biolay…) et de son « petit homme cynique et laid / élu président de la France. » Droit d’ingérence, sans doute, tant Semal élargit son petit pays à la juste dimension de son talent, annexant l’Hexagone et osant tout. 

Le 29 juillet

Mais qu'est ce qu'on nous chante - Un magnum d'eau tiède?

Il s'appelait Katerine, et sa sœur, Bruno. De 1991 au milieu des années 2000, il sortit quelques disques étonnants, juteux comme des tomates, farcis de chansons délicates, loufoques et poétiques. Mon bel Andalou, Un après-midi à Paris, Mon cœur balance, Copenhague, Je vous emmerde... De quoi devenir peut-être un nouveau Charles Trenet. D'ailleurs, en novembre 1999, il était là, salle Pleyel, pour applaudir le Fou chantant. Tendre l'oreille, et l'entendre au bar, à l'entracte, parmi la foule des spectateurs, expliquer un verre à la main à l'inoubliable Helena Noguerra son admiration pour Trenet...

Le Nouvel Observateur - "Des Roses et des Orties" ou le renouveau de Francis Cabrel Par Sophie Delassein

Les mélodies de Sophie. Chaque jour, notre journaliste sort de son juke-box un de ses albums préférés de la chanson française. Aujourd'hui, "Des Roses et des Orties".

Objectif Gard - BARJAC Festival “Chansons de Parole”, du 27 juillet au 1er août 2013, programme complet !

Retour du festival “Chansons de Parole” ce week-end à Barjac et ce jusqu’au jeudi 1er août 2013.

Cette année, le festival rendra hommage à Léo Ferré. Il y a vingt ans, Léo Ferré tirait sa révérence. Ni son image ni son chant n’ont faibli dans nos mémoires même si les paysages ont bien changé depuis. Plus que jamais, le poète cherche le chemin à emprunter pour se faufiler parmi les produits et les marchés dits culturels qui habitent notre quotidien. Il me reviendrait avec un peu de nostalgie cette époque, vingt ans plus tôt encore, où je me nourrissais d’Amour-Anarchie, ces années soixante-dix où tout semblait être à construire, si nous n’étions toujours en train de lutter.

Resistance Chanson - Fin de partie pour Le Pont des Artistes

La nouvelle est tombée, Le Pont des Artistes se sera pas à l'antenne à la rentrée 2013. La direction ayant esquissé plusieurs promesses d'offre musicale élargie avec des concerts en live avec public, on expédie aux archives une émission qui depuis 25 ans propose des concerts en live avec public. Logique !


Hier nous avons parlé de l’arrivée du jazz et des revues nègres en France et nous nous sommes quittés sur une chanson de la grande Joséphine. Et bien aujourd’hui, nous vous proposons de rester toute cette demi-heure en sa compagnie et de revenir sur la carrière de cette incroyable artiste.
_________________________________________________________
__________________________________________________