Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 05 décembre 2017

Coffees & Cigarettes Freak Show

Coffee & Cigarettes est un duo musical se réclamant d’un style musical unique et original, le hop’n’roll, cocktail de rock et de hip-hop, tout droit sorti de l’imagination de Renaud Druel, auteur, compositeur et interprète. On trouve à ses côtés Caroline, son pendant féminin à l’alto.

Leur ciment vient de leur culture littéraire et cinématographique que l’on retrouve dans les textes qui rendent hommage à des œuvres contemporaines et anciennes. Le nom du groupe, vous l’avez compris, est un hommage à Jim Jarmush et son film culte, Coffee and Cigarettes.

Lire la suite
____________________
____________________

lundi, 04 décembre 2017

C'est déjà ça - Le vieux gamin catalan

Dans le cadre de la tournée électrique autour de son dernier album "Les choses défendues", Cali était sur la scène du Rocher de Palmer hier soir

Grimaçant. Trépignant. Hurlant. Bondissant. Incorrigible Catalan. Cali. La cinquantaine rôde et les élans sont toujours adolescents. Impulsifs, énervants et désarmants. On l’avait quitté à Biganos en mars, retraçant en solo son parcours de fan devenu auteur, compositeur et interprète. Il déboule hier encore seul sur la scène du Rocher 650, décochant un " À cet instant je pense à toi " a cappella.

Lire la suite
__________________
__________________

dimanche, 03 décembre 2017

Mes chroniques à moi : Brigitte Fontaine par Claude Fèvre & Emilie Marsh – Le Bijou

Ce soir, dans l’intimité du Bijou, Emilie Marsh et Claude Fèvre nous offrent un bien beau portrait, celui de Brigitte Fontaine, celui de l’artiste en déshabillé de soie. Alors que la guitare d’Emilie grince délicieusement, Claude entre en scène. Elle est comme une apparition. « Je mesure 1m69. Je suis une femelle francophone de race blanche. ». Ses yeux semblent habités par quelque chose d’éloigné, qui la rend différente, ce soir. Les mots coulent hors de sa bouche, ils se fracassent contre nos oreilles. Rythmée par la guitare électrique d’Emilie, les mots de Claude frappent : « Je suis méchante ! Foutez-moi la paix ! (…) Méfiez-vous de moi ! »

Emilie et Claude sont là l’une pour l’autre : l’une dans l’univers des mots, l’autre, plongée dans sa musique, faisant vibrer sa guitare, explorant chacune de ses sonorités. Puis cette dernière rompt le rythme, un instant, et laisse Claude dans un silence troublant, avant de la rejoindre à nouveau. Toutes les deux jouent à un merveilleux jeu. Claude décortique chaque mot, explore chacune de ses sonorités, de ses syllabes. L’amoureuse des mots est majestueuse.

Lire la suite
__________________
__________________

vendredi, 01 décembre 2017

C'est déjà ça - L'oiseau sur la branche

Camille Hardouin, ex-demoiselle inconnue, était hier en concert à l'Entrepôt du Haillan. Une conteuse qui chante, entre confessions, chroniques et incantations solaires.

Elle attaque par "Mille bouches", appel à l'amour, à l'autre qui serait plein, qui ne serait qu'un. Le titre de son premier album, sorti il y a sept mois, jour pour jour. Le printemps a fait place à l'automne, mais Camille Hardouin reste un doux soleil en forme de fille. Tantôt brûlant, tantôt caressant, ses ombres tournoyant. Celle qui était une Demoiselle inconnue a tombé le dernier masque, le dernier voile: Camille Hardouin s'avance.

"Au bord", "Le géant"... La perspective d'un rendez-vous qui chamboule tout. L'anglais qui se glisse dans le français, le rire qui se mêle aux larmes, une plainte entre deux chuchotements. Les mélodies s'habillent d'un folk voyageur, world ou bluesy. Une louve inquiétante et séduisante, un "endroit qui n'existe pas": Hardouin oscille entre les petits riens qui font tout, et des échappées quasi-chamaniques.

Lire la suite
_________________
_________________

jeudi, 30 novembre 2017

Froggy's Delight - François Puyalto, Le nom des animaux

François Puyalto n’est pas un inconnu dans le monde de la musique. On a déjà croisé ce drôle d’oiseau comme bassiste et compagnon de route d’Emily Loizeau depuis 2009. Musicien accompli, il rejoint avec l’album Le nom des animaux, le club des bassistes chanteurs, dans un disque tenu par une seule et même charpente : Tarik Chaouach au piano, Rafael Koerner à la batterie et lui à la basse et au chant. Sa basse qu’il maîtrise parfaitement prend souvent la place d’une guitare comme instrument central, prompt au solo sur quelques titres.

Lire la suite
__________________
__________________

mercredi, 29 novembre 2017

Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida

Fort d’un casting étourdissant – Melody Gardot, -M-, Mika, Izïa… – Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida.

Trompettiste star, compositeur reconnu, Ibrahim Maalouf a ­accédé à l'étroit sérail des instrumentistes capables de remplir l'Arena de Bercy sur leur nom. Une consécration qu'il doit en partie à Kalthoum, son album jazz improvisé à partir d'Alf Leila Wa Leila ("les mille et une nuits"), un incontournable succès de l'idole égyptienne. L'Orient le poursuit aujourd'hui avec Dalida by Ibrahim Maalouf, en mode chanson française : Barclay, le label historique de la chanteuse italo-égyptienne décédée en 1987, lui a proposé de revisiter les chansons dont il gère les droits.

Lire la suite
____________________
____________________

mardi, 28 novembre 2017

Le Monde - Julien Clerc : « A l’Olympia, j’ai vu mes parents côte à côte pour la première fois »

A 70 ans, le chanteur fête son demi-siècle de carrière avec un 24e album studio, « A nos amours », et une longue tournée en France. Il s’est confié à « La Matinale du Monde ».

Je ne serais pas arrivé là si…

… si mes parents n’avaient pas divorcé. Les enfants qui ont vécu ça ont en commun quelque chose que ne comprennent pas les autres. J’ai eu cette espèce de fêlure. Pour un métier artistique, ce n’était pas mauvais à 100 %. J’ai été confié à mon père, ce qui était rarissime à l’époque, et ma belle-mère comme ma mère ont joué un rôle dans ce qui m’a constitué. Dans les deux foyers, il y avait de la musique.

Lire la suite
____________________
____________________

lundi, 27 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, de l’enfer au Paradis

Mathieu Boogaerts, Le Petit Duc Aix-en Provence, 15 octobre 2017,

Les plus jeunes dans l’assemblée ont connu Mathieu Boogaerts pour ses concerts en duo avec Luce pour laquelle il a composé l’album Chaud. Il nous chantera d’ailleurs en fin de spectacle, au féminin, la sémillante Polka, titre phare de l’album repris avec esprit par le public. Aucun problème de genre, je vous l’assure, cela rajoute un énième degré à l’humour tendre de la chanson.

Lire la suite
____________________
____________________

samedi, 25 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Batlik, ici, ailleurs, maintenant

Batlik, 12 octobre 2017, Nomad Café à Marseille,

Si vous ne connaissiez pas Batlik, vous pourriez croire qu’il est venu avec tout un orchestre : six guitares, toutes différentes, mais toutes acoustiques, dont une quatre cordes accordée un peu plus bas, font la ronde sur scène, à gauche de la batterie. Il passe d’une guitare à l’autre, toutes accordées en open tuning, avec encore ce jeu slappé, ce rythme particulier, entêtant.

Lire la suite
_________________
_________________

vendredi, 24 novembre 2017

Huffington Post - 20 ans de la mort de Barbara: mais pourquoi est-elle partout?

Ce 24 novembre, cela fait 20 ans jour pour jour que la dame en noir a disparu. Son ami Gérard Depardieu fait partie des artistes qui lui rendent hommage.

Le 24 novembre 1997 disparaissait l'une des plus grandes auteures-compositrices-interprètes françaises: Barbara. Vingt ans plus tard, des artistes de tous horizons, des musiciens, des écrivains, des chanteurs ou des cinéastes rendent hommage à la dame en noir.

Lire la suite
__________________
__________________