Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 décembre 2017

Claude Févre - Olivier Eyt, au rendez-vous des bons copains

17  Décembre 2017 –  Concert d’Olivier Eyt et de ses invités Tout seul, Tout nu

Olivier Eyt (piano, voix), Lili Cros (voix), Bastien Lucas (guitare, voix) Maxime D’Artensac (guitare, voix)

Théâtre de l’Île St Louis (Paris 4ème)

Quand nous retrouvons Olivier Eyt, vingt-quatre heures avant son ultime rendez-vous au théâtre de l’île Saint-Louis, l’émotion se lit dans sa voix à l’évocation des cinq autres soirées qui l’ont précédé,  et d’une autre, le 11 décembre, dans la salle de l’O Gib, à Montreuil, Champagne pour Higelin – le dernier FrancoFans nous parle justement de ce lieu. Une occasion exceptionnelle de se frotter au milieu du Rock, lui, avec son piano et son étiquetage Chanson…  Quatre chansons dont une pour terminer qui rassemble tout le monde ! De quoi lui donner furieusement l’envie de recommencer ! Histoire de se donner l’envie…  d’avoir envie de ce partage en scène ! Pour un autre J.H. qui lui tient particulièrement à cœur, comme lui tiennent à cœur ses petites mamies, ses papis qu’il retrouve en maisons de retraite.

Lire la suite
__________________
__________________

vendredi, 29 décembre 2017

Nos Enchanteurs - Les sens de Barbara

23 novembre 2017, Le Petit-Duc Aix en Provence, Hommage à Barbara, conférence dansée,

Barbara écoutée, commentée, dansée, musiquée, rêvée… Le Petit-Duc présente une série de conférences originales dans son programme Comme ça vous chante, s’accompagnant la plupart du temps d’une illustration sonore en spectacle vivant. Après la conférence de Jean-Rémi Barland – journaliste à la Provence, entre autres médias culturels – sur Anne Sylvestre, c’est devant un parterre bondé qu’arrive cette étonnante conférence sur Barbara.

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 25 décembre 2017

RFI, Bertrand Dicale - Jacques Prévert, inventeur de la chanson moderne

Avec Les Feuilles mortes, le poète et scénariste Jacques Prévert bouleverse les perspectives de la chanson française. Quarante ans après sa mort, il reste une référence centrale. Évocation d'une œuvre immortelle.

"Oh! je voudrais tant que tu te souviennes / Des jours heureux où nous étions amis / En ce temps-là la vie était plus belle, / Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Tu vois, je n'ai pas oublié / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Les souvenirs et les regrets aussi"… Il est peu de poètes que l’on chante autant que Jacques Prévert, sans pour autant se tenir raide contre un piano de concert ou sans prendre une figure de rebelle du verbe.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 23 décembre 2017

Nos Enchanteurs - Les belles histoires de Thomas Fersen

Huy, Centre culturel, 15 décembre 2017,

Quand la lumière s’éteint et que les musiciens prennent place sur la scène, on serait tenté de croire un bref instant que l’on s’est trompé de salle ou de jour. Quoi, c’est William Sheller qui va venir chanter ? C’est en effet un quatuor à cordes qui se déploie devant nous, un vrai, un beau, paré pour nous interpréter un concerto de musique de chambre : deux violons, un alto, un violoncelle. Sauf qu’un cinquième comparse s’est ajouté, armé de sa guitare. C’est le fidèle Pierre Sangra, qui accompagne l’artiste depuis bien des années. Alors que le quintette s’échauffe avec une mélodie aux accents slaves, la vedette entre en scène sous les applaudissements, s’empare de son ukulélé et se lance pour la plus grande joie du public. Lui, c’est Thomas Fersen, et ce premier morceau, c’est son classique Chauve-souris (celle qui est amoureuse d’un parapluie). Le son est excellent, le chanteur – qui use d’un micro mains libres lui laissant une grande liberté de mouvement – en pleine forme, l’auditoire immédiatement conquis. La soirée s’annonce belle. Elle le sera.

Lire la suite
___________________
___________________

jeudi, 21 décembre 2017

France Culture - Petite philosophie des chansons de Johnny

Professeure de philosophie à New York, Jeanne Proust a récemment cosigné un livre sur le sentiment d'injustice dans la chanson populaire. Où, notamment à travers des chansons de Johnny Hallyday, elle explique que ce sentiment y est presque absent.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le "sentiment d'injustice" serait absent des chansons populaires, des chansons anciennes jusqu'au rap, mais aussi des chansons engagées, contestataires, voire révolutionnaires. Voilà le postulat développé et publié il y a peu chez Delatour par Charles Ramond et Jeanne Proust. Ils y évoquent notamment Johnny Hallyday. Nous avons donc interrogé l'enseignante de philosophie au Marymount Manhattan College et à l'université Pace de New York à ce propos. 

Lire la suite
__________________
__________________

mercredi, 20 décembre 2017

Ouest France - « Jo le rouge », la chanson oubliée de Jeanne Moreau

Une compilation de l'intégrale des chansons de Jeanne Moreau, écrites par Serge Rezvani, vient de sortir, avec notamment les tubes « Le tourbillon » et « La mémoire qui flanche ». Il y en a vingt-neuf, parce que Rezvani a oublié la trentième...... Il n'existait pas de disque regroupant toutes les chansons de Rezvani par Jeanne Moreau. C'est chose faite. Il y en a vingt-neuf. Mais peu de temps après que cet album-compilation soit terminé, Serge Rezvani se réveille, une nuit, en se rappelant tout à coup qu’il avait signé un contrat avec une société de production américaine sur une trentième chanson de Jeanne Moreau… Dans « Le marin de Gibraltar », film de Tony Richardson (1967), l'actrice interprète bien « Jo le rouge ».

Lire la suite
____________________
____________________

mardi, 19 décembre 2017

France Info - Krismenn : de la musique traditionnelle au rap en breton, jusqu'aux Trans Musicales

Venu de la musique traditionnelle, Christophe Le Menn, alias Krismenn, rappe désormais en breton. Il est attendu Hall 8 le 7 décembre prochain, aux Trans Musicales de Rennes, avec son nouvel album "S'habituer à l'obscurité", qui mêle rap, électro et folk.

Jean-Louis Brossard, patron des Trans Musicales à Rennes n'a pas vraiment hésité avant de convier Krismenn à venir jouer. "J'ai écouté son disque. Au quatrième morceau, je l'ai appelé pour l'inviter. Je n'ai même pas attendu la fin, tellement je trouvais ça génial", raconte t-il. Pour lui "C'est un des grands albums de l'année." L'artiste jouera Hall 8, le jeudi 7 décembre et devrait présenter ces fameux titre qui ont sonné aux oreilles de Jean-Louis Brossard. 

Lire la suite
___________________
___________________

Nos Enchanteurs - Imbert Imbert, mordu de vie

Imbert Imbert en duo, Le Petit-Duc, Aix-en-Provence 9 décembre 2017,

C’est un duo en complicité majeure. Presque un duel parfois, à coup de contrebasses comme certains font des duels de tchatche. Tout les oppose. L’âge, la corpulence, le style. A ma gauche – aucune connotation politique – Stephen Harrison, la force de l’âge, l’enveloppe généreuse, l’humour british (il l’est), le costume croisé rayé style années 30.

Lire la suite
__________________
__________________

lundi, 18 décembre 2017

Claude Févre - Wally tombe le masque

Ne pas chercher midi à quatorze heures ou des poils sur les œufs – expressions dont l’humoriste et jongleur de mots, ce Wally que nous connaissons bien, ferait ses choux gras. Ce nom de Derli, c’est simplement deux syllabes empruntées à son nom et à son prénom.  Simple mais tellement riche de sens.

Wally n’a pas arrêté de nous avertir, de nous préparer à ce nouveau projet, un peu comme s’il s’inquiétait de la réaction de son public, amateur de ses « chansons courtes », de sa bonne humeur, de son goût des bons mots. Comme si le public à l’écoute des ses nouvelles chansons, des chansons teintées d’une profondeur nouvelle, mais surtout tellement personnelles parfois, allait se lever  et quitter la salle. Il a dû en faire des cauchemars à voir son insistance à nous mettre en condition.

Lire la suite
___________________
___________________

Nos Enchanteurs - VioleTT Pi, ça dépote !

.... En droite ligne du Québec, concentrée autour du chanteur-tête pensante Karl Gagnon, la formation se nomme VioleTT Pi. Le ton est donné dès leur entrée en scène : un batteur dans un joli costume rouge de lutin du Père Noël (c’est de circonstance), un guitariste revêtu d’un long peignoir et d’un juste-au-corps moule-bite du plus gracieux effet, un bassiste-synthé presque normal dans sa tenue néo-hippie, un chanteur en short coloré et tee-shirt à la gloire de Samsung. L’éclectisme de l’équipage est à l’image de ce qu’ils proposent : de la chanson punk-rock foutraque qui part dans tous les sens, mais non dénuée de second degré. Une heure de concert sans temps mort, sans bla-bla entre les morceaux (le leader nous a avertis : « Je n’ai rien à dire en général et ça continue ce soir »), mais avec de l’énergie débordante et du speed à foison.

Lire la suite
_________________
_________________