Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 janvier 2018

Biolay/Grégoire : une histoire de plagiat

Huffington Post - Benjamin Biolay accuse Grégoire de plagiat et se moque de lui en chanson

"Pas beau la captation d'héritage".

Sur Facebook, la chanson "Mes Enfants" de Grégoire a rencontré un franc succès, notamment auprès des parents. Mais à en croire Benjamin Biolay, le titre serait très fortement inspiré d'une de ses propres chansons.
__________________

Voici - « C'est la récré mon BB ? »

Grégoire : accusé de plagiat par Benja­min Biolay, il lui répond en musique

Grégoire s'est-il inspiré de l'un des titres de Benja­min Biolay pour sa nouvelle chan­son ? Le chan­teur s'est défendu sur Twit­ter.

Benja­min Biolay et Grégoire n'ont pas fini l'année 2017 dans l'amour et la paix. À quelques heures du tradi­tion­nel compte à rebours, les deux artistes se sont lancés dans une guerre sur les réseaux sociaux. C'est le nouveau juré de Nouvelle Star qui a ouvert les hosti­li­tés en inter­pel­lant l'inter­prète du tube Toi + Moi sur son compte Insta­gram.

Le Figaro - Jean-Loup Dabadie : les chansons immortelles d'un Académicien

LES GRANDS PAROLIERS 1/5 - L'homme de lettres a écrit des romans, des scénarii, des sketches mais aussi les mots de quelques-uns des plus grands succès de ses cinquante dernières années. Barbara, Polnareff, Julien Clerc, Reggiani, Sardou mais aussi Romy Schneider et Jean Gabin furent parmi ses plus grands interprètes. Florilège.

«On ira tous au paradis, même moi, qu'on soit béni ou qu'on soit maudit...» C'est un immortel qui a écrit les paroles de l'un des plus grands succès de Michel Polnareff.

Lire la suite
________________
________________

dimanche, 31 décembre 2017

France Musique - Prévert et la chanson ! “Ces chansons qui nous ressemblent” Françoise Canetti & Danièle Gasiglia-Laster “Prévert-Paris”

“La Seine a de la chance. Elle n'a pas de soucis. Elle se la coule douce. Et elle sort de sa source. Tout doucement sans bruit. Et sans se faire de mousse. Elle s'en va vers la mer. En passant par Paris” Jacques Prévert “Spectacle” courte pièce de théâtre jouée par le groupe Octobre

Lire et écouter la suite
___________________
___________________

Francetvinfo - Chanson : l'histoire secrète des "Feuilles mortes"

40 ans après la mort de Jacques Prévert, France 3 s'est intéressée à l'histoire secrète de la chanson "Les Feuilles mortes" qu'il a écrite.

"Les Feuilles mortes" est une des chansons françaises les plus enregistrées dans le monde. En plus de 70 ans, cette perle du répertoire français a connu une histoire plutôt inattendue. Cette mélodie est d'abord, en 1945, la musique du "Rendez-vous", un ballet de Roland Petit. L'année suivante, le compositeur Joseph Kosma et le poète Jacques Prévert unissent leurs talents à la demande du cinéaste Marcel Carné pour son film "Les Portes de la nuit". La chanson est alors fredonnée par son plus fameux interprète français : Yves Montand.

Lire la suite
____________________
____________________

samedi, 30 décembre 2017

Claude Févre - Olivier Eyt, au rendez-vous des bons copains

17  Décembre 2017 –  Concert d’Olivier Eyt et de ses invités Tout seul, Tout nu

Olivier Eyt (piano, voix), Lili Cros (voix), Bastien Lucas (guitare, voix) Maxime D’Artensac (guitare, voix)

Théâtre de l’Île St Louis (Paris 4ème)

Quand nous retrouvons Olivier Eyt, vingt-quatre heures avant son ultime rendez-vous au théâtre de l’île Saint-Louis, l’émotion se lit dans sa voix à l’évocation des cinq autres soirées qui l’ont précédé,  et d’une autre, le 11 décembre, dans la salle de l’O Gib, à Montreuil, Champagne pour Higelin – le dernier FrancoFans nous parle justement de ce lieu. Une occasion exceptionnelle de se frotter au milieu du Rock, lui, avec son piano et son étiquetage Chanson…  Quatre chansons dont une pour terminer qui rassemble tout le monde ! De quoi lui donner furieusement l’envie de recommencer ! Histoire de se donner l’envie…  d’avoir envie de ce partage en scène ! Pour un autre J.H. qui lui tient particulièrement à cœur, comme lui tiennent à cœur ses petites mamies, ses papis qu’il retrouve en maisons de retraite.

Lire la suite
__________________
__________________

vendredi, 29 décembre 2017

Nos Enchanteurs - Les sens de Barbara

23 novembre 2017, Le Petit-Duc Aix en Provence, Hommage à Barbara, conférence dansée,

Barbara écoutée, commentée, dansée, musiquée, rêvée… Le Petit-Duc présente une série de conférences originales dans son programme Comme ça vous chante, s’accompagnant la plupart du temps d’une illustration sonore en spectacle vivant. Après la conférence de Jean-Rémi Barland – journaliste à la Provence, entre autres médias culturels – sur Anne Sylvestre, c’est devant un parterre bondé qu’arrive cette étonnante conférence sur Barbara.

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 25 décembre 2017

RFI, Bertrand Dicale - Jacques Prévert, inventeur de la chanson moderne

Avec Les Feuilles mortes, le poète et scénariste Jacques Prévert bouleverse les perspectives de la chanson française. Quarante ans après sa mort, il reste une référence centrale. Évocation d'une œuvre immortelle.

"Oh! je voudrais tant que tu te souviennes / Des jours heureux où nous étions amis / En ce temps-là la vie était plus belle, / Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Tu vois, je n'ai pas oublié / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Les souvenirs et les regrets aussi"… Il est peu de poètes que l’on chante autant que Jacques Prévert, sans pour autant se tenir raide contre un piano de concert ou sans prendre une figure de rebelle du verbe.

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 23 décembre 2017

Nos Enchanteurs - Les belles histoires de Thomas Fersen

Huy, Centre culturel, 15 décembre 2017,

Quand la lumière s’éteint et que les musiciens prennent place sur la scène, on serait tenté de croire un bref instant que l’on s’est trompé de salle ou de jour. Quoi, c’est William Sheller qui va venir chanter ? C’est en effet un quatuor à cordes qui se déploie devant nous, un vrai, un beau, paré pour nous interpréter un concerto de musique de chambre : deux violons, un alto, un violoncelle. Sauf qu’un cinquième comparse s’est ajouté, armé de sa guitare. C’est le fidèle Pierre Sangra, qui accompagne l’artiste depuis bien des années. Alors que le quintette s’échauffe avec une mélodie aux accents slaves, la vedette entre en scène sous les applaudissements, s’empare de son ukulélé et se lance pour la plus grande joie du public. Lui, c’est Thomas Fersen, et ce premier morceau, c’est son classique Chauve-souris (celle qui est amoureuse d’un parapluie). Le son est excellent, le chanteur – qui use d’un micro mains libres lui laissant une grande liberté de mouvement – en pleine forme, l’auditoire immédiatement conquis. La soirée s’annonce belle. Elle le sera.

Lire la suite
___________________
___________________