Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 septembre 2017

Le blog du doigt dans l'oeil - Sarclo a ses règles. Ou comment fabriquer des chansons… quatrième jour.

Quatrième règle ÉVITER LES QUATRIÈMES DE COUVERTURE. Une chanson ne sert pas à clarifier une situation ou une pensée, mais à l’interroger. Une idée ou un sentiment n’a d’intérêt dans une chanson que s’il charrie de l’incertitude. « Mais voilà que tout au bout de la rue est arrivé un limonaire avec un vieil air du tonnerre qui nous a fait chialer tant et plus » (Caussimon, « Comme à Ostende »). Chaque fois qu’on entendra la chanson le limonaire va démarrer autre chose dans votre esprit et vous emmener à un autre endroit. Si à la lecture d’une chanson vous pouvez déterminer ce que l’auteur a voulu vous dire, si à chaque écoute le sens en est le même, ce n’est pas une chanson, c’est une merde.

Lire la suite
_______________
_______________

vendredi, 15 septembre 2017

Le blog du doigt dans l'oeil - Sarclo a ses règles. Ou comment fabriquer des chansons… Troisième jour.

Troisième règle : ( Il y en aura huit ou neuf) un spectacle de chansons n’est pas une leçon de géographie. LES ÉLÉMENTS DE COSMOGONIE GÉNÉRALE SONT À UTILISER AVEC CIRCONSPECTION : Richard Desjardins donne un exemple de leur utilisation correcte : «Ton dos parfait comme un désert quand la tempête a passé sur nos corps, un grain de beauté où je m’en vas boire… » (« Tu m’aimes-tu ? »). La tempête et le désert sont évidemment des évocations de bouleversements intérieurs et non des éléments de bulletins météo. Si, à la lecture d’une chanson, la nuit n’est qu’une nuit, et le vent ne sert qu’à faire bouger les cheveux de l’être aimé, ce n’est pas une chanson, c’est une merde.

Contre-ordre : « il pleut sur le lac majeur, j’ai tout oublié du bonheur » l’élément météorologique est bien là pour symboliser un état d’âme, et non pour se représenter lui-même, mais l’état d’âme est si misérable que ça ne sauve rien. La chanson est une merde, et la règle est inopérante.

Lire la suite
_________________
_________________

jeudi, 14 septembre 2017

Le blog du doigt dans l'oeil - Sarclo a ses règles. Ou comment fabriquer des chansons… deuxième jour.

Deuxième règle : Dans ses Chroniques, Bob Dylan explique comment Brecht lui a permis de voir le moyen d’aller au-delà de Woody Guthrie : EN METTANT DU POISON DANS LES CHANSONS. « Und Machies der hat ein Messer, doch das Messer sieht man nicht » (Mackie a un couteau, mais le couteau, on ne le voit pas). Brecht nous fait nous identifier à un salopard. Une chanson n’est pas là pour vous apprendre quoi que ce soit, ni pour faire partager des lieux communs ou des bons sentiments. Elle est là pour : surprendre, indigner, gondoler, chauffer, glacer, effarer. Si à la lecture d’une chanson vous voyez des éléments qui pourraient faire partie d’un éditorial, d’un tract, d’un programme, ce n’est pas une chanson, c’est une merde.

Lire la suite
___________________
___________________

mercredi, 13 septembre 2017

Le blog du doigt dans l'oeil - Sarclo a ses règles. Ou comment fabriquer des chansons… Premier jour

Verbatim de nos engueulages sur Facebook. Je remercie les ceusses que ça a amusé et/ou énervés. Des pékins et des artistes. Très fier d’avoir eu ces prises de becs avec Pierre Delorme (à suivre sur « des crapauds et des rossignols »), ces clins d’œil de Gilbert Laffaille, Denis Charolles, Gul Deboa, Félix Lobo, Hervé Hakrich, ces demi piques d’Eric Maurin, ces bonjours d’Alain St Yves, ces ronchonnages de Christophe Pochon etc. etc.

J’ai enlevé les émoticones, ça fait dégueu. En dixième commandement j’ai été grailler sur le site de Pierre Delorme qui a fait un résumé. Je suis pas sur que ce soit très utile, mais pouvoir appeler ça les dix commandements, ça vous a tout de suite un côté modeste qui me semble assez convenable et plaisant…

Lire la suite
_________________
_________________

mardi, 12 septembre 2017

C'est déjà ça - François Marry, d'un envol à l'autre

Le leader de Frànçois & The Atlas Mountains est doublement à l'affiche du festival Coconut Music, organisé par des complices de longue date à Saintes. Une ville avec laquelle il a toujours maintenu des ponts

François Marry est un oiseau. Ses yeux ont la couleur et la profondeur d’un ciel changeant. Le musicien semble flotter sur la vie, les pieds ici et la tête ailleurs. Sur les marches de l’abbaye aux Dames de Saintes, le voilà pourtant chez lui. Sa mère réside toujours dans le quartier, et c’est là qu’il enchaînait les figures en pratiquant intensément le skate, dans sa jeunesse saintaise. « J’entendais la musique des cours du Conservatoire », se souvient-il.

Lire la suite
____________________
____________________

lundi, 11 septembre 2017

Nos Enchanteurs - Namur 2017. Patrick Bruel : alors écoute !

..... Les Solidarités pouvaient donc être fières d’avoir pu convier sur ses terres namuroises un de ces chanteurs hors normes. Car, qu’on le veuille ou non, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, Patrick Bruel est exceptionnel par la relation unique qu’il a pu instaurer avec son public. C’est qu’ils ne se bousculent pas au portillon, les artistes français qui engendrent de telles passions. Outre le bon vieux Johnny, il y a qui ? Goldman bien sûr, s’il se décidait à remonter sur scène, et Mylène Farmer. Vous en voyez d’autres ?

Lire la suite
__________________
__________________

dimanche, 10 septembre 2017

Nos Enchanteurs - Namur 2017. The Joe’s, les spadassins de Joe Dassin

The Joe’s, ce sont trois artistes ayant par ailleurs leur propre carrière solo : Ben Ricour (souvenez-vous de son J’traîne des pieds écrit pour Olivia Ruiz), Laurent Madiot (remplacé toutefois ce dimanche par François Guernier) et Cheveu (alias Jean-Pierre Bottiau). Ils ont unis leurs talents pour monter ce spectacle d’hommage, couronné par un disque paru en 2014. Cela fait 4 ans qu’ils tournent, ont plus de 300 dates dans leur calepin et arrivent tout doucement au terme de ce voyage artistique. C’est dire si le show est rodé et parfaitement au point.

Lire la suite
___________________
___________________

mardi, 05 septembre 2017

Le Figaro - Jeanne Balibar : "Mathieu Almaric ressemble bien plus à Barbara que moi"

Même silhouette gracile, même voix envoûtante, même personnalité musicale et singulière : Jeanne Balibar était destinée à jouer Barbara. Ou plutôt une version de la légende fantasmée par l’acteur-réalisateur Mathieu Amalric dans son septième film. Évocation sensible et inspirée de l’icône, le long-métrage raconte la préparation d’une actrice qui s’apprête à incarner la chanteuse et qui finit par fusionner avec le mythe sous les yeux de son metteur en scène transi d’admiration. Rencontre avec l’interprète de ce rêve éveillé.

Lire la suite
_____________________
_____________________

lundi, 04 septembre 2017

Europe 1 - Etienne Daho revient avec "les flocons de l'été"

Le chanteur français, qui réside à Londres, a dévoilé vendredi le premier single de son album "Blitz", qui doit sortir en novembre prochain. 

L'attente des fans d'Etienne Daho, qui n'a plus sorti d'album solo depuis 2013, touche à sa fin. Blitz, le nouvel opus du chanteur, sera disponible en novembre. Les flocons de l'été, premier single du disque, doit être dévoilé au public dès vendredi. Quelques extraits en ont été diffusés dans la matinale d'Europe 1.

Lire la suite
___________________
___________________

vendredi, 01 septembre 2017

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "Mon enfance", la déchirante

ONZIÈME ÉPISODE. En 1968, dans "Mon enfance", Barbara nostalgique dévoile en quelques mots d'une noirceur émouvante des souvenirs très intimes.

Pour achever cette série d'été en hommage spontané à Barbara, j'ai choisi de rompre avec la chronologie des événements. Retour en octobre 1968 et la sortie de l'album "le Soleil noir". Souvenez-vous. Elle y chantait "le Soleil noir", justifiant pourquoi la lumière irradiait si rarement son répertoire. Elle y chantait "Du bout des lèvres", exprimant son besoin vital de silence.

Lire la suite
___________________
___________________