Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 novembre 2017

Le Point - Léonard Lasry : la délicatesse de la chanson française

Le 27 octobre, lors d'une performance unique avec Jay-Jay Johanson, il interprétait Fuir vers un nouvel été. Rencontre au sommet (de Paris).

Tandis que l'un faisait virevolter ses doigts légers sur son clavier devant les spectateurs du bar parisien Le Perchoir, l'autre se baladait nonchalamment un whisky à la main en regardant Paris briller. Léonard a adoré chanter sur le toit ce soir-là. Il s'est senti « un peu suspendu dans le ciel, peut-être parce qu'il y a là comme une communication avec les éléments... », nous a-t-il confié. Jay-Jay Johanson et lui sont complices depuis 2010 (date à laquelle Léonard Lasry a contacté Jay-Jay pour la première fois via MySpace afin de savoir s'il pouvait reprendre en français sa chanson Quel dommage). Leur passion pour les musiques de films français les a rapprochés.

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 07 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Stavelot 2017. Elisez Liz, élisez-la

Stavelot, « Une chanson peut en cacher une autre », 28 octobre 2017,

Saluera-t-on jamais assez l’action de l’association « Ecoutez-voir », à la base du festival « Une chanson peut en cacher une autre » ? Elle a permis au public local, en ce samedi soir, de découvrir deux artistes français dont c’était la première venue dans le plat pays. Puisse ce baptême leur porter chance. On se souviendra à ce sujet que l’année passée, c’est Gauvain Sers qui connaissait à Stavelot son dépucelage scénique belge et que depuis, l’homme a tracé un fameux chemin… Ah, si d’autres pouvaient connaître le même heureux sort !

Lire la suite
__________________
__________________

lundi, 06 novembre 2017

Les Inrocks - Bernard Lavilliers : l’insoumis de la chanson française

Jeune septuagénaire, le chanteur aventurier vient de publier un nouvel album percutant et entame ce mois-ci une tournée marathon. Rencontre avec un infatigable.

Au mois d’octobre, Bernard Lavilliers a publié 5 minutes au Paradis, son 22ème album studio, et fêté ses 71 ans. D’une carrière démarrée en 68, on retient une fidélité sans faille à certains idéaux révolutionnaires, associés à des voyages qui imprègnent au fil des aventures musicales un style en mouvement, dont le dénominateur reste cette voix de mâle, à la fois poète et animal, boxeur caressant et militant des causes perdues sur des musiques tropicales.

Lire la suite
________________
________________

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2017. Lou Casa : choc !

Trois à se partager la scène : Marc Casa, le chanteur, Fred Casa aux claviers, et Julien Aellion à la basse. Et par procuration, une autre présente : Barbara. Un public, chaleureux, enthousiaste. Et une salle, étonnement vivante, qui, rebelle ou consentante, fait entendre sa voix, participe à sa manière, gronde, colère, explose en artifices.

Lire la suite
________________
________________

dimanche, 05 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Makja, sa parole est d’or

12 octobre 2017, Nomad Café à Marseille,

Il est mince, visage d’ascète, énergie de sportif, à l’aise en abordant ce concert à la seconde près. Si c’est son premier spectacle à Marseille, la ville ne lui est pas inconnue, il y a même de la famille et il s’y sent vivant, à la rencontre de ses habitants.

Lire la suite
_________________
_________________

samedi, 04 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Stavelot 2017. Mehdi Krüger, les greffes de la vie

Stavelot, « Une chanson peut en cacher une autre », 28 octobre 2017,

La scène est vide, hormis deux micros sur pied et les éclairages verticaux à l’arrière, qui lui donne un petit air urbain. Mais voilà Ostax, le guitariste à la crinière indomptée, qui entre dans la lumière. Les quelques notes préliminaires d’usage s’élèvent dans les airs. Le public applaudit. L’homme s’étonne : « Mais je n’ai encore rien fait ?». Un spectateur lui répond : « C’est de confiance ! ». La soirée s’annonce chaleureuse.

Lire la suite
________________
________________

vendredi, 03 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2017. Yves Vessière, la force tranquille

28 octobre 2017, Rencontres de la Chanson francophone à Prémilhat,

Il se peut que l’appellation contrôlée « régional de l’étape » desserve l’artiste qui a le malheur de résider pas loin du festival, même s’il faut bien être né et vivre quelque part. Il sera toujours taxé d’amateurisme et l’organisateur de complaisance. Avec Yves Vessière, on n’est pas, j’espère, dans ce raisonnement-là, l’artiste ayant, je crois, suffisamment de talent et de bouteille pour ruiner cette idée. Vessière s’inscrit de plain-pied dans la grande tradition de la chanson qu’on dira de qualité (elle l’est !), finement travaillée, bien écrite, aux vers habiles et résolus. Avec, ma foi, une science affirmée de la mélodie, qui fait de chaque titre une pièce d’orfèvrerie.

Lire la suite
_________________
_________________

jeudi, 02 novembre 2017

Norbert Gabriel - Jean Guidoni, Légendes urbaines…

Dans quelques jours La Cigale reçoit Jean Guidoni. Lors de la sortie de l’album, ce fut un triomphe, en voici les échos.

Résurrection ! Depuis quelques années avec la nouvelle équipe Tacet, Jean Guidoni s’est consacré à des spectacles et albums essentiellement comme interprète. Période sans doute transitoire pour faire revivre à plein régime en 2017 ce jeune homme qui marchait dans les villes comme un conquérant insatiable bien résolu à tout dévorer et à flamber sa vie comme un feu d’ artifice. Une apparition explosive qui avait laissé pantois celles et ceux qui ont eu le privilège de le découvrir ces années-là (pour moi, 1982 à Firminy) Et certains des premiers spectateurs qui étaient au Théâtre en Rond au début des années 80, étaient là, le 4 Avril, dans ce théâtre devenu Européen.

Lire la suite
___________________
___________________

mercredi, 01 novembre 2017

Nos Enchanteurs - Prémilhat 2017. Lou Casa : choc !

Trois à se partager la scène : Marc Casa, le chanteur, Fred Casa aux claviers, et Julien Aellion à la basse. Et par procuration, une autre présente : Barbara. Un public, chaleureux, enthousiaste. Et une salle, étonnement vivante, qui, rebelle ou consentante, fait entendre sa voix, participe à sa manière, gronde, colère, explose en artifices.

Lire la suite
___________________
___________________

mardi, 31 octobre 2017

Nos Enchanteurs - Manu Galure : quelques pas avec le chanteur marcheur

Il est arrivé à peine fatigué, souriant, sac au dos, la tête pleine de chansons. Il y avait dans son regard le parfum des forêts, le murmure des ruisseaux, l’envol furtif des oiseaux. Il s’est posé vingt-quatre heures pour changer de solitude : un peu de sieste, beaucoup de piano et le temps d’écrire une chanson. Nous avons aussi beaucoup parlé. Pas seulement de Brassens et Trenet, mais aussi d’Anne Sylvestre, de Bernard Dimey, d’Aragon, de Gilles Vigneault, Gainsbourg, Sarclo, Leprest…

Lire la suite
__________________
__________________