Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 août 2018

Nos Enchanteurs - Barjac 2018. Leïla Huissoud, elle a tout d’une grande !

31 juillet, Chapiteau du Pradet à Barjac,

Sur la scène, le décor se devine dans l’ombre de multiples partitions posées un peu partout, des guitares, un fauteuil, une chaise, une petite lampe en corolle. Devant nous, de jeunes enfants ! Oui, il y en a peu à Barjac pour ce festival, mais ceux-là, une jolie petite blonde et un beau petit brun, sont bien campés sur leurs chaises et attendent Leïla Huissoud avec impatience. C’est qu’ils sont fan de la première heure ! Le papa nous prévient : sa petite fille connaît tout par cœur ! Ce concert-là est une surprise pour les vacances, leur plaisir anticipé est un vrai bonheur. Leïla Huissoud, ils l’aiment, tout simplement. Et nous ? On est bien partis pour les suivre sur ce terrain ! Ok, elle est une émanation de The Voice, mais l’avez-vous entendue interpréter Caravane de Raphaël ? Avez-vous écouté ses compositions ? Déjà la promesse d’un vrai avenir dans la chanson…

Lire la suite
_________________
_________________

dimanche, 05 août 2018

Nos Enchanteurs - Barjac 2018. Belle qui tient ma vie

30 juillet 2016, Espace Jean-Ferrat à Barjac,

Un coup de jeune ! Voilà sans doute ce que sont venus chercher les spectateurs de la cour de château pour cette soirée Marie-Paule Belle qui a attiré au-delà des festivaliers… Et ils n’ont pas fait une mauvaise pioche : ils ont retrouvé l’artiste telle qu’elle était quarante ans plus tôt, déjà seule derrière son piano, avec la même énergie, la même détermination, le même humour et la même maîtrise du tour de chant. Et elle est belle, Marie-Paule, dans son ensemble noir et blanc malgré la chaleur, ses cheveux sont plus lisses, son visage moins creusé, et son nez  –  qui inspirait Serge Lama – toujours le même, supportant de petites lunettes fines ! Sa voix un peu plus grave a gardé toute sa puissance, sa diction est impeccable et ses doigts toujours aussi agiles sur le piano. Il y a même un contraste saisissant entre les souvenirs anciens qu’elle partage et la jeunesse de l’interprétation. Vingt et une chansons et quelques anecdotes plus tard, le public lui fait une standing ovation et repart ragaillardi par ce bain de jouvence.

Lire la suite
___________________
___________________

samedi, 04 août 2018

Nos Enchanteurs - Barjac 2018. Les élucubrations de Lantoine

28 juillet 2018, Esplanade Jean-Ferrat à Barjac,

Eric Frasiak en ouverture de Barjac, ça ne peut que faire l’unanimité. Quant à Loïc Lantoine… Faut-il que le public de ce festival ait à ce point changé pour réserver un tel accueil à ce toujours et plus que jamais trublion de la chanson, de cette « chanson pas chantée » comme Loïc le disait lui-même naguère, et qui n’a guère changé ? Si ce n’est que, toute musicale qu’elle était, par sa voix même rugueuse, sa poésie décalée et je ne sais quoi en suspension dedans, elle a gagné en instruments. Considérablement. Ce n’est plus la contrebasse déjantée de François Pierron mais, là, dix-huit musiciens dont plus de la moitié faisant dans les cuivres : The Very Big Experimental Toubifri Orchestra. Ça dépote, ça récure, ça régénère nos neurones. C’est étonnant, détonnant.

Lire la suite
__________________
__________________

vendredi, 03 août 2018

Nos Enchanteurs - Barjac 2018. Alexis HK, anxiogène, oui ; essentiel surtout !

« Comme un ours », 29 juillet 2018, Esplanade Jean-Ferrat à Barjac,

Les soirées se suivent qui ne se ressemblent pas. D’ailleurs, qui peut ressembler à Alexis HK mis à part lui ? Et encore. Lui n’est même pas l’amorce d’une subdivision de la chanson. Il est un truc, comme ça, qui a fait son nid dans la chanson, lui fait coucou. Sans avant, sans trop d’apprêt, si ce n’est son costume de courtier sans assurance, son look de gendre presque idéal. D’ours bien léché, référence au titre de son spectacle.

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 02 août 2018

Nos Enchanteurs - Barjac 2018. Contrebrassens, Brassens sort du puits…

Des reprises de Brassens on en a entendu des centaines dans les styles les plus variés et avec des fortunes contrastées, c’est le moins que l’on puisse dire. Rares sont les réussites, ces interprétations qui nous donnent à la fois le plaisir de Brassens et celui de la création ou de la recréation. Le bon Georges a laissé en héritage des chansons en versions brutes de décoffrage, avec toute latitude pour que chacun les reprenne à sa guise. Le rôle de l’interprète est de révéler la valeur des textes et des musiques, d’ajouter une richesse de plus à ce patrimoine. Un peu comme l’écriture de variations sur un thème donne toutes sortes d’éclats à une phrase musicale.

Lire la suite
__________________
__________________

mercredi, 01 août 2018

Nos Enchanteurs - Barjac 2018. Frasiak, chanteur de l’humain

La nuit tombe sur Barjac, les vieilles pierres prennent un beau reflet rouge sous les projecteurs ; on ressent encore le plaisir immense d’être assis avec des centaines de passionnés de chanson, au milieu de cet écrin incroyable qu’est la cour du château ! Eric Frasiak ouvre ce soir le 26ème Festival de chanson française. En noir et rouge, il débarque sur scène, gilet joliment accordé à la guitare, et bien sûr chapeau bien campé sur la tête.

Lire la suite
________________
________________

dimanche, 29 juillet 2018

Nos Enchanteurs - Off Avignon 2018 Anastasia, la revanche des blondes

9 juillet 2018, l’Arrache-Cœur,

Pas encore la parité totale dans ces programmes chanson à l’Arrache-Coeur, mais la part féminine monte…Marre-mots on est à égalité, une chanteuse-musicienne partage la scène avec Batlik et son musicien, et deux femmes virent à droite face à deux hommes. Quant aux têtes d’affiches , nous avons droit à une double programmation de femmes à fortes personnalités et qui plus est, alsaciennes : Leopoldine HH et donc, notre princesse Anastasia (c’est son vrai prénom) armée de sa fender blanche, à la tête d’un orchestre complet où le Monsieur, James Sindatry à la contrebasse, n’a qu’à bien se tenir. Outre notre Maîtresse-chanteuse, le voici face à Elsa Guiet au violoncelle et Anissa Nehari aux percussions. Qui n’ont rien de petites femmes fragiles.

Lire la suite
_________________
_________________

samedi, 28 juillet 2018

Nos Enchanteurs - Off Avignon 2018. Tom Poisson : 2 hommes et 1 cœur si fin

20 juillet 2018, l’Arrache-Cœur,

C’est beau, un homme sensible qui chante. Allez savoir pourquoi c’est cette phrase-là qui surgit au début du concert, assis dans le noir, quand deux silhouettes pour un seul micro entament dans l’ombre la première chanson devant nous « Se passer des visages ». Quelque chose de fort et de doux déjà se passe là sur scène, « léger comme les nuages », deux voix guitare et percussions pour « oublier le passé des visages » et partir « sans boussole ailleurs ». Un seul micro ? Quand les lumières s’allument, nous comprenons tout ou presque : Tom Poisson présente le duo comme l’agent plus double de la Terre ! Et, de fait, Tom et son fin bonnet campé sur la tête, Paul Roman et son chignon de samouraï, semblent déjà complices,  quasi jumeaux de scène en  harmonie bleutée et barbue…

Lire la suite
____________________
____________________