Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 mai 2019

Claude Févre - Festival Bernard Dimey 2019, sur les pas du poète Dimey

Faire connaître Bernard Dimey, collecter et sauver les archives qui témoignent de sa vie et de son œuvre, l’arracher à la fuite du temps, à son inexorable et injuste indifférence, c’est bien la tâche que s’est donnée l’association qui porte son nom et qui s’apprête à fêter le 20ème anniversaire de son festival. Car c’est d’un combat contre l’oubli dont il s’agit dans l’esprit de Philippe Savouret, celui qui, le premier, de son poste de directeur de la médiathèque, s’attela à la tâche, convaincu de l’immensité du talent du poète. De son combat naquit un rendez-vous annuel rassemblant poètes, chanteurs, musiciens qui, peu ou prou, pourraient être ses enfants.

L’homme, et d’abord l’enfant et l’adolescent d’exception, nous a été rappelé par son compagnon d’ Ecole Normale à Troyes, Jean Lefèvre. Sa conférence semée d’anecdotes trace, sur un ton souvent badin et léger que n’aurait sûrement pas renié Dimey, un parcours qu’il résume en cette formule «  conception à Nogent, gestation à Troyes, éclosion du poète à Paris ». Et l’on peut légitimement s’étonner que si peu d’entre nous le connaissent à sa juste valeur, hormis quelques titres de chansons comme Syracuse bien sûr, chanté par Henri Salvador, ou Mon truc en plumes, par Zizi Jeanmaire. Car Bernard Dimey côtoya tous ceux que le Montmartre de ces années là, entre 1950 et fin des années 70, fertiles en-chanteurs, comptait dans ses rues. Il y trouva des interprètes, des compositeurs et surtout il y déclama à tout va ses textes.

Lire la suite
_________________
_________________

mardi, 21 mai 2019

Nos Enchanteurs - François Gaillard et Marie Bobin taillent la route et les crayons

27 avril 2019, François Gaillard et Marie Bobin, Tracer la route, Concert dessiné, MJC Venelles (en coplateau avec Frédéric Bobin)

C’est avec un plaisir non feint que ces deux là ont dû se retrouver ensemble sur le plateau de la MJC de Venelles, eux qui suivent des parcours parallèles ou convergents le long des quais de Saône de leur bonne ville de Lyon… qui ont chanté Renaud ensemble, se sont croisés et re croisés, joué et composé ensemble, François Gaillard et Frédéric Bobin. Mais c’est deux fois deux, carré d’As pour ces quinze ans de Venelles, où deux couples d’artistes se partagent la vedette !

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 20 mai 2019

Nos Enchanteurs - Benoît Dorémus, entre la rue Didot et la rue de Vanves

Benoît Dorémus, 30 mars 2019, Le Petit-Duc à Aix en Provence

Outre son impertinente chanson Brassens en pleine poire qui ouvre son concert, et où le gus se permet, après l’avoir insulté, de bombarder «  le maître illustre (…) Avec sa moustache de marbre / Auprès de son arbre » à coup de boules de neige, pour regonfler son égo auprès des gamins du quartier, tout ça parce qu’une greluche l’a laissé tomber : « Putain de Georges / Et puis paf le tir parfait / Et le parc entier qui m’acclamait / L’apothéose / Ose me dire que tu m’aimes plus / Ose / J’ai pris mes quinze secondes de gloire », le jeune Benoît a quelques points communs avec son aîné.

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 16 mai 2019

C'est déjà ça - Didier Super, salutaire sulfateuse

Dans son nouveau spectacle "Didier Super est bien plus marrant que tous ces comiques de merde", il prouve que c'est vrai. C'était ce vendredi soir sur la scène de l'Espace Simone Signoret à Cenon.

Il n'a même pas dégommé la Simone qui a donné son nom à la salle. Mais il remet à la mode le sous-pull trop court sur gras du bide, alors il lui sera beaucoup pardonné. Super a 18 ans de carrière mais il est toujours un gosse, affreux, sale et méchant. Depuis trois ans, les salles pleines quasiment à coup sûr, mais elles ne grandissent pas, volonté cohérente de l'artiste qui veut garder la proximité avec un public qui arrive conquis d'avance, comme dans cette salle cenonnaise, blindée depuis plusieurs semaines.

Lire la suite
_______________
_______________

mercredi, 15 mai 2019

Nos Enchanteurs - Vaison hanté : Brassens, Brassens, Brassens, Brassens

Il a fallu qu’un jour un fan, pas seulement à cause du prénom ou des initiales, prenne l’initiative d’organiser dans cette jolie petite ville de Vaison-la-Romaine un festival dédié à Tonton Georges pour que, presque un quart de siècle plus tard, la fête continue. Georges Boulard peut être fier d’avoir eu cette belle idée. Il a peu à peu cédé l’organisation et la programmation à Jean-Marc Dermesropian, mais l’esprit est le même ; qui s’en plaindrait ?

Lire la suite
____________________
____________________

mardi, 14 mai 2019

Le doigt dans l'oeil - Céline Faucher chante Pauline Julien…

Céline Faucher est l’excellence de l’interprète et l’interprète par excellence. C’est particulièrement évident dans ce spectacle où les chansons du répertoire de Pauline Julien induisent souvent une sorte de transformation physique dans les expressions, c’est très troublant… Dans dans cette approche biographique de Pauline par ses chansons, on retrouve beaucoup des grands auteurs archi connus aujourd’hui, mais qui étaient plus ou moins débutants dans les années 55-60 quand Pauline Julien les découvrait à Paris. Pour les ‘importer’ au Canada. Pas seulement au Québec. Pauline Julien avait à cœur de porter ses chansons urbi et orbi, avec l’attention de proposer des interprétations dans la langue locale… Source de scandale quand la Québécoise flamboyante chante en anglais dans le Canada anglais.

Lire la suite
___________________
___________________

lundi, 13 mai 2019

Nos Enchanteurs - Manu Galure, le marcheur-chanteur à la belle allure

30 avril 2019, grange du château des Bruneaux, Firminy,

Bien que dans ce lieu pas chauffé, on ait dû distribuer des plaid, le chanteur est en tee-shirt, pieds nus. A la dure, le Galure ! Notre compagnon de la chanson fait son tour de France, presque son devoir. Celui daller au plus près des gens, de son public mais pas que. Ça fait déjà presque deux ans quil marche, à raison de quatre ou cinq heures par jour. Déjà 6700 kilomètres depuis cet équinoxe dautomne où il quitta Toulouse, 270 concerts, en salle ou chez lhabitant, parfois en des lieux improbables, singuliers. Jour après jour il marche et désormais connaît tout ou presque de l’Hexagone : les fromages du Jura, les bretzels dAlsace, le vin pétillant de Champagne : il a déjà plus de souvenirs que quiconque et une géographie imparable. Même cette vallée vosgienne où longtemps il ny eut pas de train : tout le monde y porte le même nom. Ou ce village où on assassina un instituteur bien trop beau au goût des autochtones… Loin des autoroutes du vivre vite, il sillonne par monts et par vaux

Lire la suite
_________________
_________________

jeudi, 09 mai 2019

Hexagone - Chansons en Fête à Salins les Bains

Le Festival Chansons en Fête, à Salins les Bains, le seul organisé dans le Jura, fête sa onzième édition du 30 mai au 1er juin. Pour Hexagone, j’étais présent en 2017, (la preuve ici) et j’ai pu apprécier, au-delà d’une superbe programmation, l’ambiance conviviale et fraternelle d’un festival de proximité comme on les aime.

Dans le mot d’accueil du festival, les mots mis en évidence sont « convivialité, créativité, poésie, musique, humour, sensibilité ». Et cette année encore, on constate un bel équilibre entre les artistes confirmés et les talents à découvrir, et entre les styles. Tu pourras apprécier le magnifique spectacle de Jean-Michel Piton (en entretien dans le n°12 d’Hexagone) L’homme de la manche, d’après les textes de Bernard Dimey.

Lire la suite
_______________
_______________

mercredi, 08 mai 2019

Nos Enchanteurs - Bertrand Belin, le son, le sens, les sensations

30 avril 2019, festival Les Nuits Botanique, Bruxelles,

Au cœur de Bruxelles se nichent Les Nuits Botanique, qui chaque printemps, comme un tour de chauffe pour les festivals d’été, s’en viennent abreuver un public avide de découvertes. C’est que la programmation se veut moderne et pointue, à l’affût de la nouveauté qui éclatera quelques temps après ou fondée sur quelques gloires déjà établies mais à l’image marginale intacte. Un menu concocté avec les Inrocks à portée de main, quoi. La plupart des concerts affichant complet, l’adéquation avec les attentes du public est patente et rassurante.

Lire la suite
_________________
_________________

mardi, 07 mai 2019

Claude Févre - Lucas Lemauff, Mais d’où lui vient cette envie d’chanter ?

En assistant à cette soirée d’exception, éphémère rencontre entre Lucas Lemauff et son public, il nous vient cette question que pose la chanson Je vous appelle de  Michèle Bernard,   « Je n’ peux plus attendre, excusez-moi !/ Ce soir je m’ fais sauter la voix / Et peu à peu, la peur m’abandonne / Dans l’écho de vos cœurs qui fredonnent… » Car c’est bien la Chanson à laquelle on colle une majuscule, à son indéniable pouvoir sur les cœurs qui est le centre, l’âme de ce rendez-vous.

Que vient-il donc chercher ce jeune artiste, maître de cérémonie aux talents multiples, quand il collabore à tant de projets depuis une bonne dizaine d’années ?

Il ne semble pas vain de retracer son parcours, pendant et après ses études de musicologie. Nous l’avons connu la toute première fois au piano, aux côtés d’un chanteur toulousain dont on regrette encore la rareté, Olivier Gil. Il arborait alors, pas même âgé de vingt ans, une vague allure de mousquetaire. Déjà prêt à en découdre, à croiser le fer ? On n’en doute plus aujourd’hui.

Lire la suite
__________________
__________________

lundi, 06 mai 2019

Nos Enchanteurs - Jaurès à Vaison

2 mai 2019, Festival Georges-Brassens, Vaison-la-Romaine,

Le Village-Vacances de Vaison-la-Romaine est un lieu privilégié : le site est plein de charme, la restauration fameuse et le gite irréprochable. La population qui niche là pendant le Festival Georges-Brassens, jeunesse à cheveux blancs ou plus foncés, chante et rit avec insouciance. Cela ne l’empêche pas de mesurer les efforts du passé pour jouir de cette paix. Cela ne l’empêche pas de savoir que pas très loin, d’autres n’ont pas cette chance. De plus la chanson peut témoigner de quelques pages d’Histoire qu’on ne doit pas oublier.

Lire la suite
__________________
__________________