Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 mai 2019

Nos Enchanteurs - Georges Chelon, d’amours et de regrets

25 avril 2019, La Mutualité, Lyon,

« Il était convenu / Quon se retrouve un jour / Et les jours ont passés / Et jattendais toujours… » Tant que Georges Chelon chantera, on ira le voir, le revoir, comme on va à une source, pour le bien-être, pour y entendre vivre des chansons d’il y a parfois longtemps. Et prendre des nouvelles. Qu’importe s’il faut parfois venir de loin, comme ce soir encore, affrontant les colères du ciel pour être fidèle au rendez-vous.

Lire la suite
__________________
__________________

lundi, 29 avril 2019

Nos Enchanteurs - Bertille, la chanson à sons

23 avril 2019, Printival, Théâtre de Pezenas,

Première artiste à ouvrir le bal de ce Printival, nous découvrons Bertille. Bertille Fraisse n’est pas tout à fait une inconnue puisque elle a déjà été vue sur scène en duo avec Olivier Daguerre et avec le groupe Wallace. Mais cette fois-ci, c’est un projet bien à elle qu’elle défend. Elle le présente depuis un an sur scène et a sorti un EP en novembre 2018.

Lire la suite
__________________
__________________

mercredi, 24 avril 2019

Nos Enchanteurs - Eric Frasiak, de Charleville à Bar-le-Duc

5 avril 2019, festival Enchant’Emoi, salle des tilleuls à Viricelles (42),

Chez les amateurs de chanson, le Barisien Eric Frasiak est un ami, un frère. Le revoir n’est jamais redite bien que certains titres soient pour nous devenus des incontournables, presque des hymnes, comme ce Monsieur Boulot, parent sans doute parti pour Singapour comme dirait son collègue Bobin : « Y’avait du boulot et la Meuse était belle ».

Lire la suite
______________
______________

mardi, 23 avril 2019

France 3 - Suzane au Printemps de Bourges : retour sur un concert qui mélange chanson française et électro

La chanteuse Suzane s'est produite vendredi soir au Printemps de Bourges pour la soirée “Happy Friday”. Voici une artiste dont on entendra parler !

uand on vous parle de Suzane, vous entendez peut-être l’un des morceaux de Léonard Cohen ? Et bien, il n’en est rien.

Suzane, qui s’écrit avec un seul N, est une jeune artiste. Ce n’est pas son vrai prénom. Cette jeune femme de 28 ans originaire d’Avignon se prénomme en réalité Océane. Mais elle a choisi ce nom de scène pour rendre hommage à sa grand-mère. Et cela lui va plutôt bien !

Lire la suite
_________________
_________________

lundi, 22 avril 2019

La poésie rock et le charisme de Bertrand Belin et Radio Elvis font salle comble au Printemps de Bourges

Le programme proposé samedi 20 avril à l’Auditorium a ramené le festival à son identité originelle, quand chanson et rock lui donnaient sa couleur dominante.

Au fil des années, le Printemps de Bourges a fait une place de plus en plus grande aux deux dernières révolutions musicales en date, les musiques électroniques et le hip-hop. Le programme proposé samedi 20 avril à l’Auditorium l’a ramené à son identité originelle, lors de sa création en 1977 et dans les éditions qui suivirent, quand chanson et rock lui donnaient sa couleur dominante. La salle était complète pour Radio Elvis et Bertrand Belin, précédés par Elisapie, chanteuse venue du Grand Nord québécois.

Lire la suite
________________
________________

dimanche, 21 avril 2019

Le Monde - A Jacques Higelin, le Printemps de Bourges reconnaissant

Ses enfants et de nombreux artistes lui ont rendu un hommage chargé d’émotion.

Après l’évocation de Serge Gainsbourg et Alain Bashung, du chorégraphe Jean‑Claude Gallotta, avec un spectacle créé en 2009, et repris pour l’ouverture, mardi 16 avril, du Printemps de Bourges, c’est un autre cher disparu de la chanson qui était au programme, mercredi, du festival. Jacques Higelin, mort le 6 avril 2018, avait été de la première édition du Printemps, en 1977. Le public avait grandi avec lui, le fêtant à chaque retour, dès 1979, puis une ou deux fois à chaque décennie suivante.

Lire la suite
________________
________________

Le Monde - Au Printemps de Bourges, Jean-Louis Murat dans l’intimité du Théâtre Jacques-Coeur

La soirée de vendredi a aussi accueilli la flûtiste et chanteuse Esinam Dogbatse et le groupe Mermonte.....

Puis ils furent trois, Jean-Louis Murat, avec le bassiste Fred Jimenez et le batteur Stéphane Reynaud. Ils jouent ensemble depuis des lustres. Jimenez et Reynaud savent que le guitariste et chanteur peut dériver à partir de l’une des chansons, par le chant, par son jeu de guitare en combinaison rythmique/soliste. Et Murat sait qu’il trouvera avec eux des réponses musicales.

Lire la suite
________________
________________

samedi, 20 avril 2019

Nos Enchanteurs - La boite de Pandore

30 mars 2019, festival Les Chants de mars, salle Léo-Ferré, Lyon,

En temps normal, Pandore (son vrai blaze, c’est Guillaume Payet) se produit avec une violoncelliste et on dit cette formule de toute beauté : suffit d’écouter son album, Enfant du vide, pour s’en convaincre. Là, c’est la formule minimaliste, étriquée, d’un lever de rideau festivalier, symbolique et prestigieux. Suffisamment pour bien se rendre compte de qui est Pandore, et prendre rendez-vous pour plus tard, pour bientôt, tant son chant est puissant, prenant, chaud et inquiétant à la fois. Inquiétant car sombre, parfois désespéré. Qui vous entraîne, vous aspire dans les méandres de ses vers, d’une chanson qui parfois cousine avec le slam, tourbillonnante.

Lire la suite
_______________
_______________

jeudi, 18 avril 2019

Nos Enchanteurs - Magyd Cherfi, come-back au Bijou

Lecture musicale, petite formation instrumentale, guitare et piano, Magyd Cherfi apparaît sur la scène du Bijou comme un copain, un frère qui viendrait participer à de franches retrouvailles… Retrouvailles d’abord avec une scène, un lieu qui accueillit il y a trente ans un groupe du nom de Zebda, des gars du Nord de Toulouse, du quartier des Izards. C’était le 15 février 1990 pour les découvertes du Printemps de Bourges nous précise à l’entrée Pascal Chauvet, singulièrement fier et ému… Il y a de quoi !  Pour le troisième soir, un public conquis, impatient et chaleureux –  multi-générationnel notons-le –  est venu saluer l’artiste qui, par l’écriture, est allé bien au-delà de l’immense succès du groupe qui le fit connaître.

Pour que les retrouvailles soient authentiques les lumières de la salle restent allumées. Pas question de dresser le moindre obstacle entre nous ! En quelques pages choisies,  savoureuses,  il  nous prend à témoin de [sa] part de Gaulois, son récit coloré, de ses émotions et de ses dénonciations implicites, mais toujours dans la gaîté. Il nous demande d’être là, bien présents, engagés avec lui.  Il interpelle certains d’entre nous qu’il reconnaît, à commencer par sa sœur au premier rang.

Lire la suite
____________________
____________________

mercredi, 17 avril 2019

Nos Enchanteurs - Odalva, et le temps s’arrête enfin…

Aix-en-Provence, Le Patio, 16 février 2019,

Ne vous y trompez pas. Si le duo Odalva est tout neuf (il naît officiellement en 2017), ceux qui le composent ne sont pas nés de la dernière pluie. On sait, en venant voir ce concert-là dans la petite salle aixoise du Patio, que c’est du beau et solide travail d’artistes confirmés. On les a vus dans les Thénardier (trio de chansons néo-réalistes), le spectacle musical Lethé, Balagan (chansons du monde) ; on les voit encore avec les Georges (revisitent Brassens), Fargo (trio de chansons folk), les Zèbres (spectacle et magie)… N’en jetez plus, vous le voyez, voilà un groupe qui a plus d’une corde à sa guitare !

Lire la suite
_________________
_________________

mardi, 16 avril 2019

Le doigt dans l'oeil - Jérémie Bossone à l’Arthé Café…

C’est dans le cadre du sixième festival Ernest Montpied, un festival qui grandit au fil des ans, au cœur des Combrailles, et qui se déroule cette année du 29 mars au 21 avril, avec des rencontres, des concerts, du théâtre, des balades, des expos, spectacles enfants, cinéma, chansons françaises, poésie, entrées en libre participation, gratuit pour les enfants, que Jérémie Bossone et son frère Benjamin sont venus ce dimanche soir à l’Arthé Café.

C’est Didier Moguelet, secrétaire, chargé de la communication et des évenements du SIET Brayauds et Combrailles qui vient nous présenter ce festival, suivi de Maï Usclade qui nous présente les frères Bossone. C’est au Carrefour de la chanson à Clermont-Ferrand, que Maï a rencontré Jérémie Bossone, en 2011, tout comme Martine Fargeix qui était chargée des photos. Et, inévitablement, toutes deux ont eu un premier coup de cœur pour cet HVNI de la chanson, humain volant ( et voguant) non identifiable… Je préfère à Ovni, car Jérémie est loin d’être un objet !

Lire la suite
_________________
_________________