Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 18 juillet 2018

Francofans - Le Marre Mots de Yoanna et Brice Quillion

Yoanna et Brice Quillion présentent Marre Mots, leur spectacle jeune public à l'Arrache Coeur tous les matins de juillet avec l'entrée gratuite pour les enfants. Avant Avignon ils avaient déjà dépassé les 150 dates pour ce projet qui a maintenant plus de 2 ans.

Au départ il y avait une proposition retenue par les Jeunesses Musicales de France (JMF). Il s'agissait d'un spectacle évoquant les émotions de l'enfance qui pouvait donner lieu à des interventions dans des écoles et à un travail dans les classes élémentaires sur des thèmes parfois difficiles à aborder avec les élèves.

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 12 juillet 2018

Francofans : Avignon Off 2018 en chansons Par Yves Le Pape, le concert de Gwen Soli

Le festival Off est bien lancé avec une excellente programmation musicale. La chanson française est une nouvelle fois à l'honneur et on citera en premier lieu le spectacle de Michèle Bernard et Monique Brun que j'avais chroniqué ici-même lors de sa présentation au Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon.

Autre rendez-vous incontournable du Off, les Talents ADAMI qui s'installent une fois encore à l'Arrache-Coeur avec à l'affiche cette année David Sire, Anastasia, Batlik, Tom Poisson et Léopoldine HH. Dans la même salle on pourra apprécier avec les plus jeunes les Marre Mots de Yoanna et le Virage à Droite de Nicolas Bacchus et ses amis. Giédré profite de la relâche du mercredi pour investir les lieux une fois par semaine.

Leonid, Sarclo, Eskelina, Pascal Mary et Orly se sont donnés rendez-vous à l'Atypic Théâtre, le second haut lieu de la chanson à Avignon. Le Caribou Volant est de retour avec Yapado Yapadam au théâtre des Vents, un spectacle familial « écolo et survolté ».

Hertzienne, Une parenthèse chantée de Gwen Soli

Profitant aussi d'une relâche Gwen Soli sera tous les lundis sur la scène du Magasin, un théâtre de la rue des Teinturiers. Avant de se lancer dans ce spectacle solo Gwen Soli a participé aux 900 concerts de groupe vocal Evasion, un groupe qui a souvent collaboré avec Michèle Bernard qui se trouvait elle-même dans la salle lors du premier concert de Gwen à Avignon.

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 10 juillet 2018

Nos Enchanteurs, Matthieu Côte, même pas mort !

9 juin 2018, Ceci n’est pas un spectacle de Matthieu Côte, MJC de Venelles,

C’est au pied levé qu’à Venelles Pasquale d’Inca remplace pour la première fois Stéphane Balmino, l’ami des premiers jours de Matthieu Côte… Cela fait dix ans qu’ensemble ou à tour de rôle les copains de Matthieu tentent de combler le vide, ce cœur brisé si tôt, à vingt-neuf ans en pleine montée de carrière. Tout a commencé au Sémaphore à Cébazat quand Balmino et Evelyne Gallet, avec d’autres copains, ont chanté les chansons de Matthieu à sa place, lui qui devait y revenir en vedette après y avoir gagné tous les prix en 2006. Le projet s’affine ensuite pour prendre la forme de ce concert, Ceci n’est pas un spectacle de Matthieu Côte, fin 2016.

Lire la suite
__________________
__________________

lundi, 25 juin 2018

Du vent dans les bronches et des chansons en tête

9 juin 2018, L’autre lieu Epallle-théâtre à La Ricamarie,

C’est toujours agréable de rencontrer un tel duo, rétif aux étiquettes, pas familier du tout des codes-barres. Eux alternent le grave et le futile ; sinon la déconnade au moins la décontraction, pour retrouver l’instant d’après un grand sérieux. Ça doit leur ressembler, comme ça ressemble à la vie : là, c’est simplement concentré en un set de plus d’une heure. A certes chanter – c’est tout de même leur activité d’intermittents –, à parler aussi, à papoter. De l’essentiel et de ce qui ne l’est pas. De plaisanter. Il y a des fois où ça peut nous faire songer à ce que furent Font & Val en scène – en moins caustique tout de même – , surtout quand, à leur insu, à celui des organisateurs aussi, leur chien vient les rejoindre en scène comme naguère Jef, le cabot de Font. Ou de Val, autre cabotin.

Lire la suite
___________________
___________________

dimanche, 24 juin 2018

Nos Enchanteurs - Samuel Covel, l’audace de l’exigence

La Cave aux artistes Le Hublot, Aix-en-Provence, 25 mai 2018,

Il y a peu de temps, je vous présentais le nouvel EP de Samuel Covel : « Voyageur, musicien guitariste, il a touché à toutes les musiques, rock, folk, blues, jazz, latino ou tsigane qui lui ont donné une parfaite aisance, tant dans le riff énergique que dans l’arpège dentelé (…) Il sait transcender les réalités triviales pour recréer des légendes contemporaines mythiques. »

Lire la suite
__________________
__________________

samedi, 23 juin 2018

Nos Enchanteurs - Bruno Duchâteau, un rêveur éveillé

2 juin 2018, Médiathèque de Cavaillon (Vaucluse),

Sur l’affiche du spectacle, scotchée sur une des colonnes du hall, un technicien facétieux à corrigé sa tignasse, redessinant avec soin les abondantes touffes bouclées du chanteur, façon Angelo Branduardi. Le chanteur, c’est Bruno Duchâteau qui, l’heure d’avant, sur cette même scène, s’était déjà produit dans la première d’une conférence-chantée sur la censure et la chanson.

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 21 juin 2018

C'est déjà ça - Francofolies de Montréal (7): Brel, un classique

Six ans après sa création, le spectacle "Brel symphonique" était à nouveau présenté aux Francos, interprété par Bïa, Flynn, Pelletier, Major ou Diane Tell. Puissant et délicat comme le Grand Jacques. "Brel disait: "Quand je lis Rimbaud, je réalise ce que j'ai raté. J'aurais aimé rater comme lui." Le chef de l'orchestre symphonique de Montréal Simon Leclerc a l'euphémisme tranquille et facétieux, à l'image du concert qu'il va mener avec maestria pour célébrer Brel, mort il y a 40 ans cette année.

Avant de rendre hommage demain à l'autre Grand Jacques de la chanson (Higelin), les Francos proposaient une création faite il y a 6 ans en acoustique, en version XXL en septembre dernier. "Brel symphonique" ou l'écueil de rajouter du pompeux au répertoire déjà tonitruant de l'artiste. Honte à nous d'avoir craint la surenchère.

Lire la suite
_________________
_________________

mercredi, 20 juin 2018

Francofolies de Montréal (6): Goudreault, le goût des mots

Il ne chante pas mais ces textes valent des dizaines de "tounes" ici aux Francos: le poète David Goudreault ouvrait ce jeudi la soirée en première partie de Grand Corps Malade. Virtuosité, sensibilité, humour: le slameur a emballé le public du théâtre Maisonneuve

"Je suis ravi que ce soit Grand Corps Malade fasse ma deuxième partie!" David Goudreault arrive sur la scène du théâtre Maisonneuve sans instrument, effet spécial. Il vient juste avec ses mots dont il joue comme tout un orchestre symphonique. Le Québécois est poète en général, Goudreault l'est tout particulièrement. Il croit au pouvoir libérateur des mots et à l'issue des trois quarts d'heure passés avec lui, on en est encore plus convaincant.

Lire la suite
___________________
___________________