Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 mars 2019

L'actualité de la chanson française du 15 au 21 mars

Les artistes de la semaine : La Maison Tellier, Daguerre, Louis Arlette, Rovski, Marco Moustache, Alexandre Castillon

Le clip de la semaine - La Maison Tellier - Chinatown

L'album de la semaine : La Maison Tellier, Primitifs modernes

LA MAISON TELLIER

Soul Kitchen - Bienvenue à la Maison

SK* se met en alerte générale. Branle-bas de combat dans les locaux parisiens de la rédaction ! Les Normands de La Maison Tellier reviennent avec Primitifs Modernes, le 22 mars 2019. Et c’est beautiful again comme dit la chanson.

DAGUERRE

Sud-Ouest - Le nouveau Daguerre, livre-disque aux éditions girondines Lamao

"107.218 km/h" sortira le 20 mars, contenant 12 chansons réalisées par Michel Françoise.

" La terre se déplace sur une orbite autour du soleil à la vitesse moyenne de 107 218 km/h sans jamais dévier de sa trajectoire, sans jamais repasser par le même point. " Cet axiome scientifique est donc le titre du nouveau Daguerre, septième album et deux ans seulement après "La nuit traversée".

LOUIS ARLETTE

Rolling Stone - Louis Arlette : après lui, « Des ruines et des poèmes »

Le deuxième album du jeune chanteur Louis Arlette, disciple du duo Air, sortira le 15 mars prochain

En 2017 déjà, Louis Arlette attirait l’attention de Rolling Stone avec son premier album, Sourire Carnivore, odyssée mélangeant chanson et musique électronique, bravant les tempêtes personnelles. Après une Iliade dont il n’était pas sûr de revenir, le jeune artiste signe son retour avec Des ruines et des poèmes, un nouveau disque qui continue de suivre sa bonne étoile, de creuser son sillon dans un océan de sonorités, croisant sur sa route les esprits de Daniel Darc, Gaëtan Roussel, Jacques Brel (dont il reprend « Je suis un soir d’été ») ou encore le mythique duo Air, dont Louis Arlette fut disciple durant des années à leur studio de la rue de l’Atlas.

MARCO MOUSTACHE

Nos Enchanteurs - Marco Moustache, un genre qu’on aime

Ça y est, après des milliers d’années de silence, la parole de la femme se libère. Et ça gratte, ça agace, cette logorrhée verbale, il y avait tellement longtemps que c’était retenu, comme un énorme boule dans la gorge, qui vous empêche de respirer, d ‘avaler, de vivre. Il y a Des mots (où elle fait intervenir le rappeur Amosev) : « Les mots qui s’empilent / Les mots qui s’empalent / Les mots qui s’empirent et les mots qui s’emparent / Les mots qui transpirent / Les mots qui s’enflamment  / Les mots qui s’enfilent ». Des dialogues de femmes, avec Anne-Solène et Saba, pas seulement militants, beaux comme un poème qui s’élève en hymne à Ma liberté sur quelques notes de piano.

BAZBAZ

RFI - Bazbaz : love attitude

Avec son neuvième disque, le poète Camille Bazbaz poursuit le fil de son thème de prédilection – l’amour. Cet album se démarque surtout par sa décontraction sur cadences reggae et sa cool attitude. Rencontre.

"Je suis un créatif de nature, échoué sur cette planète : en état d’alerte permanent. Tout m’inspire, un rien m’appelle. Chaque seconde, je me sens prêt à capter une idée, à la perdre, à la noter. Je me sers de la vie. Je recycle. Mes inspirations surgissent en faisant le chat de gouttière. Pas en restant assis sur mon cul. Je vais toujours voir ailleurs si j’y suis, en jouant le traînard." : ainsi parle le poète Camille Bazbaz, au sujet de son processus créatif. Manu Militari, son neuvième disque, sonne ainsi : une balade le nez à l’air, une ode printanière, une flânerie musicale sur boucles reggae, un pied de nez pour se jouer de la gravité, une récréation sérieuse.

KEREN ANN

Baptiste Vignol - Le sable blond du succès

«Il n’y a ni grâce, ni cœur, ni horizon» chante Keren Ann dans une de ses nouvelles chansons. Pour parler de son disque?... Pfff, c'est bête et méchant, pardon. Et ça fait mal de dire du mal quand on n'est soi-même pas fichu d'écrire le moindre couplet qui se tienne. Mais où sont, dans cet album, les textes qui transportent, émeuvent, interrogent? Où sont les musiques dévorantes? Les fulgurances qui mettent à nu? Les soubresauts, la chaleur? Les vagues d'émotion? Pas un éditeur, pas un D.A. chez Polydor pour souffler à l'artiste: « Fais gaffe, Keren, tu tournes en rond »? Car ces chansons bleues délavées mais douces comme du mohair s’égouttent longuement, sagement, mollement, et c’est hypnagogique...

LES INNOCENTS

Le doigt dans l'oeil - Les Innocents 6 ½ …

... Ah ben si. Je vous assure que le printemps, c’est bien le 15 mars. C’est officiel depuis que Les Innocents ont choisi cette date pour la sortie de leur nouvel album : 6 ½.  Je ne vais pas me la jouer critique ; références musicales pointues à l’appui… j’y connais rien. Non. En revanche je peux vous dire qu’en mettant le CD en route, ma platine a retrouvé le sourire. Et moi aussi. Mon jardin rabougri a retrouvé des couleurs fragiles, la fenêtre de mon bureau s’est ouverte en grand dans un air piquant et le poids sur mes épaules s’est fait un peu moins lourd.

CORBIER

Nos Enchanteurs - Corbier dans son plus beau posthume

En 2018, coup sur coup, nous avons eu droit aux disques posthumes de Maurane, de Johnny et de Bashung. Probablement un peu jaloux du succès de ses confrères, Corbier a donc décidé de suivre la mode. Faut dire aussi qu’il avait tout compris, le bougre : pour faire le buzz, rien ne vaut un chanteur mort ! N’avait-il pas avoué jadis : Si j’étais sûr en mourant / De bourrer l’Olympia / J’avancerais de 30 ans / Le jour de mon trépas ?
 
LES OGRES
 
RFI - Les Ogres de Barback, amoureux solidaires
 
Cela fait 25 ans maintenant que les Ogres de Barback ont pris la route. Avec leurs engagements, Alice, Mathilde, Fred et Sam Burguière se sont fait une place au soleil de la chanson française. Une drôle de fratrie qui s’est faite sur scène et cultive, via sa maison de disques, Irfan, son indépendance. À l’occasion leur dixième album, Amours grises et colères rouges, retour sur cette histoire.
 
BONJOUR CHANSON
 
Le doigt dans l'oeil - Bonjour Chanson…
 
Il y a quelques  jours, plusieurs artistes de la scène vivante chanson francophone ont fait part de leur bonheur d’être programmés aux Etats Unis, grâce à  « Bonjour Chanson ».  C’est une bonne raison pour inviter Charles Spira à présenter cette belle histoire.
 
Bonjour Chanson”, une série de programmes radio qui fait la promotion de la chanson de langue française auprès des Anglophones, vient de fêter son dixième anniversaire.  Les épisodes sont enregistrés à Baltimore aux Etats-Unis. Je vous invite à échantillonner quelques épisodes avant de décrire le parcours qui a mené à leur création.

jeudi, 21 mars 2019

Bazbaz en concert le 30 janvier 2015 au Petit Bain, l'intégrale

L'actualité de la chanson française du 8 au 14 mars

Le clip de la semaine - Les Ogres de Barback - "P'tit coeur"

Les artistes de la semaine : Mo Cushle, Kerenn Ann, Bazbaz, Les Ogres de Barback, Les Innocents

L'album de la semaine : Les Ogres de Barback, Amours grises et colères rouges

LES INNOCENTS

Télérama - Les Innocents, 6 et demi

Après le disque du retour, en demi-teinte, le duo consolide sa complicité retrouvée. Et renoue avec la charmante candeur qui a fait son succès.

Ils l’avouent maintenant : JP Nataf et Jean-Christophe Urbain s’étaient « mis la pression » au moment de relancer sur le marché le nom qui fit leur fortune dans la décennie 1990. Ils songeaient à reformer les Beatles et se retrouvèrent à faire Simon & Garfunkel, en tête-à-tête avec leurs guitares.

LES OGRES

Culturebox - Les Ogres de Barback fêtent leurs 25 ans avec "Amours grises & Colères rouges", album intimiste et universel

Un quart de siècle que les Ogres de Barback jouent une chanson française bigarrée et cosmopolite, aux accents d'Europe centrale ou d'Afrique. Eux l'appellent "la musique du voyage" et leur dernier album "Amours grises et colères rouges", qui sort ce vendredi 15 mars, continue de nous emmener aux quatre coins du monde, avec des textes toujours centrés sur l'humain. Intimiste et universel à la fois.

KEREN ANN

Libé - Keren Ann, joli vague à l’âme

Dix-neuf ans après ses débuts, la chanteuse sort «Bleue», un huitième album hypnotique qu’elle a entièrement réalisé. Renouant avec l’écriture en français, elle y déploie ses thématiques aquatiques sur une pop limpide et maîtrisée.

France Culture - Keren Ann : "Quand je compose, je suis mon capitaine"

A l’occasion de la sortie le 15 mars de son huitième album « Bleue» chez Polydor, la musicienne nous parle de l'authenticité de l'écriture musicale, de ses méthodes de composition matinales, et d'une guitare basse comme compagnon de sons.

C’est la mélancolie qui domine dans ce nouvel album, écrit entièrement en français, qu’elle a conçu et réalisé de bout en bout. Dans « Bleue », le vague à l’âme est fluide, apaisé. Keren Ann y raconte l’éphémère et comment l’amour se délite, dans un constat doux-amer d’une lucidité implacable.

BAZBAZ

Télérama - Bazbaz, Manu militari

Ce n’est pas son meilleur, mais il recèle plusieurs chansons d’un désespoir épatant : Comment t’oublier, casse-tête amoureux au reggae obsédant ; Y a plus de saisons, constat swinguant de solitude, lui aussi pétri de ces rythmes jamaïcains que Bazbaz manie avec une science aiguë de la précision et de la distinction ; ou Ma chérie, déclaration en forme de réconfort face à l’absurdité d’une vie sans amour. Si l’album s’avère in fine trop répétitif pour vraiment passionner, il passe comme une soyeuse parenthèse musicale, mais riche, comme toujours avec Bazbaz, d’une profonde sensualité.

BASHUNG

RFI - Alain Bashung Immortel

De Gaby oh Gaby à La Nuit je mens, en passant par Résidents de la république, Alain Bashung a ponctué avec talent, plus de 30 ans d'histoire musicale française. Sa carrière ne fut pas un long fleuve tranquille et ses multiples rencontres artistiques et amicales lui permirent de se construire, jusqu'à la consécration. Alain Bashung est mort le 14 mars 2009, cela fait 10 ans. Déjà. INFOGRAPHIE.

Télérama - Alain Bashung est mort il y a 10 ans : “J’sens comme un vide”

Il y a pile dix ans, le 14 mars 2009, Alain Bashung faisait le mort, laissant des légions de fans inconsolables. L'année dernière, il est revenu le temps d'un album posthume aussi sobre que mélancolique, comblant (un peu) le manque laissé par sa disparition. Ce qui n'empêche pas, en cet anniversaire funèbre, d'avoir envie de se replonger dans la vie et les disques de celui qui reste une icône de de la chanson française.

Le Figaro - Birkin, Fontaine, Dominique A... Leur chanson préférée de Bashung

Pour les dix ans de la mort du dandy du rock français, ses amis, proches collaborateurs ou fans revendiqués ont choisi une chanson de son répertoire qui tient une place particulière dans leur cœur. Les six morceaux désignés figurent dans Immortel, un coffret intégral qui regroupe les 308 titres de l'artiste.

Alain Bashung est mort le 14 mars 2009. Dix ans plus tard, ses amis, proches collaborateurs ou fans revendiqués ont choisi pour l'AFP une chanson de son répertoire qui tient une place particulière dans leur cœur. Les six morceaux désignés par ces fidèles figurent dans Immortel, le coffret intégrale tout juste paru chez Universal, parmi les 308 titres au total dont quatre inédits.

RFI - Bashung par Bergman

Boris Bergman est un parolier prolixe à qui l’on doit de nombreux succès parmi lesquels Gaby Oh ! Gaby et Vertige de l’amour, qui ont lancé Alain Bashung au tout début des années 1980. Alors que Barclay préparait une nouvelle intégrale du chanteur disparu il y a dix ans, Boris a découvert dans ses archives des titres inédits enregistrés chez lui, à Montmartre, avec celui qui n’était encore qu’un jeune rocker sans hit. C’est dans ce même appartement que, 43 ans plus tard, nous avons rencontré Boris, qui nous révèle quelques secrets de fabrication de ces titres inespérés pour les fans de Bashung.

France Inter - Bashung, les sources électro et industrielles, en compagnie de Rodolphe Burger

Retour sur l'oeuvre d'Alain Bashung et ses origines électroniques et industrielles... avec les confidences de l'un de ses grands collaborateurs : Rodolphe Burger.

Ce soir, je vous propose une exploration, celle des sources musicales d’un grand absent : Alain Bashung. Certaines gisent dans des sites industriels abandonnés mais pas oubliés. Et c’est à l’Est qu’il y a plus de quarante ans and, déjà, a surgi du nouveau.

INA - Gaby! oh Gaby, une chanson pour les "gabounes"

Alain Bashung nous quittait le 14 mars 2009. Dix ans après sa mort, Universal sort un coffret de 24 CD. Le titre qu'ina.fr vous propose de réentendre sera très certainement en bonne place dans la sélection. Il s'agit de l'un de ses plus grands tubes intitulé Gaby! oh Gaby. Un titre qui cache un message...

France Inter - Semaine spéciale Bashung #4 : Tubes & Co - "La nuit je mens" : petits mensonges et grande chanson

Pour clore la semaine spéciale que Pop & Co propose à l'occasion des dix ans de la mort d'Alain Bashung, "La nuit je mens" est dans Tubes & Co. Tube de l'année 1998, figurant sur le sublime album "Fantaisie militaire", "La nuit je mens" laisse toute la place à l'imagination de celui ou celle qui l'écoute.

France Inter - Semaine spéciale Bashung #3 : Pour "Osez Joséphine", il fallait oser Memphis

Pour le troisième épisode de la semaine Alain Bashung, à l'occasion des dix ans de la mort du chanteur, Pop & Co s'attarde sur l'album "Osez Joséphine". Ce huitième album studio de Bashung, avec ses tubes comme "Madame rêve", marque autant un retour aux sources du blues qu'un nouveau rendez-vous avec le succès.

France Inter - Semaine spéciale Bashung #2 : Alain, sa voix et ses hommes de paroles

À l'occasion du dixième anniversaire de la mort du chanteur, Pop & Co est consacré toute la semaine à Alain Bashung. Pour le deuxième épisode, Rebecca Manzoni se penche sur l'univers poétique du chanteur, dessiné, album après album, parolier après parolier, et porté par une voix et une scansion uniques.

France Inter - Semaine spéciale Bashung #1 : En attendant Gaby, débuts et balbutiements

À l'occasion du dixième anniversaire de la mort du chanteur, Pop & Co est consacré toute la semaine à Alain Bashung. Dans ce premier épisode, Rebecca Manzoni raconte ses débuts difficiles, ses doutes et ses tentatives, jusqu'à ce qu'il parvienne à trouver sa voie et sa voix, consacrées par le succès de "Gaby oh Gaby".

STREAMING

La Croix - La musique, en français et en rythme

Une génération d’artistes de musiques urbaines chantant en français a pris le pouvoir en France, selon le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep).

Johnny Hallyday domine cependant encore de loin le palmarès des meilleures ventes 2018.

CLARIKA

Baptiste Vignol - Clarika, et tout de suite

..... voici un album dense, accompli, écrit à la lisière du désespoir et qui rappelle combien Clarika n’a jamais cessé d’être en marge des courants, avec sa façon si particulière d’observer le monde (L'Azur, poignante) et nos tourments, de les dépeindre dans la banalité de leurs détails les plus anodins, auxquels personne ne prend jamais garde, mais qui brûlent et remuent quand on met le doigt dessus. Comme elle est réconfortante, douce et intelligente, la voix de Clarika. Et comme son écriture peut émouvoir lorsqu’elle est sertie avec soin par des musiques au diapason qui rappellent, dans leur ambition, un certain âge d’or de la chanson française.

C'est déja ça - Clarika, à la lisère des sentiments

Plus de 25 ans de carrière déjà pour la chanteuse des "Garçons dans les vestiaires" qui sort ce vendredi son huitième album "A la lisière". Un de ses meilleurs où l'auteure excelle à conter angoisses et bonheurs, constats et espoirs, sentimentaux et sociétaux.

MAUD LUBECK

La Croix - Maud Lübeck, la discrète amoureuse

Avec ses textes ciselés et sa musique piano-voix, Maud Lübeck, auteure, compositrice, interprète, se révèle en « divine » amoureuse dans la grande tradition de la chanson française.

Quand on la rencontre, présence posée, souriante et attentive, elle parle facilement de sa musique et peu d’elle. « Ah, un portrait de moi, c’est nouveau… », hésite Maud Lübeck, réticente. La chanteuse, discrète dans la vie, réserve le dévoilement de ses émotions à son art. En chansons, elle se met presque à nu pour dépeindre une rencontre qu’elle fit l’an dernier, et qui, oui, confie-t‑elle avec une belle lueur dans l’œil, « dure toujours ».

TUBES

Saint-André-des-Eaux : elle dévoile dans un livre les coulisses des chansons françaises

L'Andréanaise Catherine Chantepie publie un livre sur l'histoire cachée des tubes de la chanson française.

Quand Catherine Chantepie vous sert un café, c’est dans une tasse à l’effigie des Beatles. Autour d’elle, le quatuor de Liverpool s’affiche sur des vinyles, affiches et plusieurs objets de décoration.

Je ne peux nier que j’aime Les Beatles mais j’aime la musique en général, et ce depuis toujours. J’ai toujours eu un poste de radio à côté de moi.

En 2012, cette journaliste web a l’idée de lancer un blog qui raconterait la genèse des chansons françaises et internationales. Elle se replonge alors dans les interviews d’artistes, sa principale source d’informations. La Clef des Songs est née.

CORBIER

Nos Enchanteurs - Corbier dans son plus beau posthume

En 2018, coup sur coup, nous avons eu droit aux disques posthumes de Maurane, de Johnny et de Bashung. Probablement un peu jaloux du succès de ses confrères, Corbier a donc décidé de suivre la mode. Faut dire aussi qu’il avait tout compris, le bougre : pour faire le buzz, rien ne vaut un chanteur mort ! N’avait-il pas avoué jadis : Si j’étais sûr en mourant / De bourrer l’Olympia / J’avancerais de 30 ans / Le jour de mon trépas ?

BELIN

C'est déjà ça - Bertrand Belin : "mes personnages sont des représentants de l'espèce, c'est tout"

Le chanteur était sur la scène du Krakatoa ce vendredi, présentant son nouvel album "Persona". Quelques heures avant un concert énorme, il a évoqué son univers et son écriture.

Il vient de poser pour Pierre Wetzel, le photographe qui fixe les artistes au collodion humide, procédé originel et magique. Trois ans plus tôt, lors de son dernier passage, cela avait valu un de ses plus beaux clichés. Renouvelé. Élégance des rockers lettrés. Bertrand Belin promène "Persona" depuis quelques jours sur les routes. Où l'on retrouve ses personnages à la solitude ébauchée, aux détresses esquissées, comme les symboles impressionnistes de l'injustice au coin des rues.Trois heures avant de monter sur scène, il nous parle de ce sixième album, de ses mots simples, de sa syntaxe mystérieuse, de la vie de tournée et de Brel.

FREDERIC LO

Frédéric Lo, les élégantes fêlures

Le brillant réalisateur très courtisé après le magique "Crèvecoeur" pour Daniel Darc est aussi un chanteur dont le dernier album était sorti en 2000. Dix-neuf ans plus tard, voilà le bien-nommé "Hallelujah!", disque humble et délicat où passent Beaupain, Eicher, Biolay, Elli Medeiros et la légende Robert Wyatt.

Les aficionados des livrets de CD, attentifs aux cuisines qui ont produit les plats, auront remarqué depuis des années, son nom. Arrangeur, réalisateur, producteur : Frédéric Lo est devenu très courtisé en 2004 après "Crècecoeur" où il accompagnait au plus près un Daniel Darc sorti des limbes. Alex Beaupain, Stephan Eicher ou Alain Chamfort lui devront leurs plus beaux albums. Derrière la table de mixage ou devant ses partitions, Frédéric Lo n'a pas eu le temps de penser à autre chose, retrouver le devant de la scène par exemple. Question de caractère et d'ego tranquille aussi.

 

mercredi, 20 mars 2019

L'album du jour : Camille Bazbaz, Manu militari

Bazbaz - Comment t'oublier

dimanche, 16 avril 2017

Acoustic l'intégrale avec Bazbaz / TV5MONDE

jeudi, 09 février 2017

Camille Bazbaz - Con d'homme

Camille Bazbaz - Confidences autour d'un Bazbaz Café tout chaud

Bazbaz - Roucoule

Claude Févre - 16ème Détours de Chant– Bazbaz, La vie en rose

Réjouissons-nous ! Le Bijou est pris d’assaut pour deux soirées d’exception, qui  feront  date, à n’en pas douter dans l’histoire du festival Détours de Chant et celle  de cette salle intimiste. Avant le concert, des spectateurs à nos côtés s’étonnent d’avoir le privilège de voir, là, sur cette petite scène, à un mètre d’eux, Camille Bazbaz.  L’un de ces artistes que notre imaginaire rend inaccessible, relègue dans un monde de paillettes, un entre deux. Pas vraiment réels ces êtres là.

Le voici, sous une ovation, dans son costume rose, chemise blanche,  pantalon moulant, cheveux poivre et sel ébouriffés, barbe hirsute… Un mélange de décontraction et de raffinement. C’est comme une apparition pour la plupart de ceux qui l’attendent et qui vont dès les premières notes frapper dans leurs mains, crier leur enthousiasme. Une ambiance « de ouf » pour parler la  langue d’aujourd’hui. C’est vrai qu’immédiatement sa  voix familière nous fait faire des sauts en arrière. Et c’est bon ! Indéfinissable pouvoir des chansons qui tissent le paysage sonore de nos vies.

Lire la suite
_____________________
_____________________