Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mobilis in Mobile Hubert Mounier & Benjamin Biolay en duo au Bataclan 2005 | Page d'accueil | Jean Louis Murat "Col de la Croix Morand" »

samedi, 20 avril 2019

Nos Enchanteurs - La boite de Pandore

30 mars 2019, festival Les Chants de mars, salle Léo-Ferré, Lyon,

En temps normal, Pandore (son vrai blaze, c’est Guillaume Payet) se produit avec une violoncelliste et on dit cette formule de toute beauté : suffit d’écouter son album, Enfant du vide, pour s’en convaincre. Là, c’est la formule minimaliste, étriquée, d’un lever de rideau festivalier, symbolique et prestigieux. Suffisamment pour bien se rendre compte de qui est Pandore, et prendre rendez-vous pour plus tard, pour bientôt, tant son chant est puissant, prenant, chaud et inquiétant à la fois. Inquiétant car sombre, parfois désespéré. Qui vous entraîne, vous aspire dans les méandres de ses vers, d’une chanson qui parfois cousine avec le slam, tourbillonnante.

Lire la suite
_______________
_______________

09:30 Publié dans | Lien permanent