Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 mai 2019

Festival Dimey 2019

Claude Févre - Festival Bernard Dimey 2019, sur les pas du poète Dimey

Faire connaître Bernard Dimey, collecter et sauver les archives qui témoignent de sa vie et de son œuvre, l’arracher à la fuite du temps, à son inexorable et injuste indifférence, c’est bien la tâche que s’est donnée l’association qui porte son nom et qui s’apprête à fêter le 20ème anniversaire de son festival. Car c’est d’un combat contre l’oubli dont il s’agit dans l’esprit de Philippe Savouret, celui qui, le premier, de son poste de directeur de la médiathèque, s’attela à la tâche, convaincu de l’immensité du talent du poète. De son combat naquit un rendez-vous annuel rassemblant poètes, chanteurs, musiciens qui, peu ou prou, pourraient être ses enfants.

L’homme, et d’abord l’enfant et l’adolescent d’exception, nous a été rappelé par son compagnon d’ Ecole Normale à Troyes, Jean Lefèvre. Sa conférence semée d’anecdotes trace, sur un ton souvent badin et léger que n’aurait sûrement pas renié Dimey, un parcours qu’il résume en cette formule «  conception à Nogent, gestation à Troyes, éclosion du poète à Paris ». Et l’on peut légitimement s’étonner que si peu d’entre nous le connaissent à sa juste valeur, hormis quelques titres de chansons comme Syracuse bien sûr, chanté par Henri Salvador, ou Mon truc en plumes, par Zizi Jeanmaire. Car Bernard Dimey côtoya tous ceux que le Montmartre de ces années là, entre 1950 et fin des années 70, fertiles en-chanteurs, comptait dans ses rues. Il y trouva des interprètes, des compositeurs et surtout il y déclama à tout va ses textes.

Lire la suite
_________________
_________________

vendredi, 19 avril 2019

Bernard Dimey & Francis Lai (Naissance d'une chanson)

Séance de travail intime entre Bernard Dimey, Francis Lai et Jean-Marie Bergeret. Document rare qui nous permet d'assister à l'écriture d'une chanson de Bernard Dimey jeune parolier, jusqu'à son enregistrement dans une interprétation d'Odile Ezdra.

mercredi, 13 mars 2019

Nos Enchateurs - JeHan, du 2 mars au Dimey

2 mars 2019, Auberge de La Buissonnière à Courzieu,

C’était il y a vingt ans, la sortie du disque Divin Dimey, par JeHan : une pierre – que dis-je, un menhir ! – posée dans le champ de la chanson. Disque mémorable, vite épuisé, qu’EPM vient de ressortir, et NosEnchanteurs n’y est pas pour rien. JeHan reprend la route, seul à la guitare, pour toujours fleurir les vers de Bernard Dimey, les arroser d’eau ou de vin : « Si tu me payes un verre, on ira jusqu’au bout / Nous referons le monde, oscillants mais debout ».

Lire la suite
____________________
____________________

mardi, 08 janvier 2019

Jehan - J'aimerais tant savoir (de Bernard Dimey)

lundi, 07 janvier 2019

JeHan - Bernard Dimey "l'Aventure"

samedi, 05 janvier 2019

L'album de la fin de semaine : Jehan, Divin Dimey

jeudi, 26 mai 2016

L'actualité de la chanson française du 13 au 19 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la semaine : Pauline Croze - Voce Abusou

Bien reçu...merci : Pauline Croze, Bossa Nova (sortie annoncée le 27 mai)

A LA UNE

C'est déjà ça - Disques: un printemps luxuriant

Avalanche de grosses sorties depuis février avec des albums qui tiennent leurs promesses: de Murat à Beaupain, de Biolay à Manset mais aussi des pépites moins attendues comme Nicolas Séguy ou Jehan/Suarez. Une année en trois mois
 

Maissiat dans le "grand huit", RomTom enlacé de boucles, Sandrine Cabadi qui perpétue la chanson réaliste, trois façons de faire sonner la langue

FESTIVAL DIMEY

Hexagone - Festival Dimey : Flow d’émotions en ouverture

Mercredi 4 mai. Ouverture du festival. Je me suis assis dans un fauteuil confortable avec l’envie et même le plaisir de revoir Flow. Mais je ne m’attendais pas à une telle émotion. Toujours cette voix particulière et prenante, puissante et cassée. Un répertoire de plus en plus centré sur les enfants, sur l’enfance. Des mots simples, sur des sujets forts. Une artiste authentique, entière. Une sensibilité qui fait mouche. Ça part des tripes, de l’âme, du cœur. Et ça arrive direct dans les nôtres. Sans filtre, sans réflexion.

MAISON TELLIER

C'est déjà ça - Maison Tellier, sacrés tauliers

Helmut, Raoul, Leopold, Alexandre et Alphonse Tellier étaient hier soir sur la scène du Krakatoa. Intimisme et intensité, trompette et guitares, Normandie et Arizona, frissons et bon esprit.

CABREL

La Dépêche du Midi - Chanson française : Francis Cabrel lance un appel au patriotisme

À quelques jours de l'examen, le 24 mai, en deuxième lecture, par le Sénat du projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, Francis Cabrel lance un appel aux parlementaires pour «conforter» la chanson française.

«Il est primordial de réserver un espace de diffusion à la production des artistes français. Trop d'entre nous se sont découragés et ont choisi la langue anglaise dans l'espoir d'accrocher une chance supplémentaire d'être programmés par les radios» affirme Francis Cabrel. À quelques jours de l'examen, le 24 mai, en deuxième lecture, par le Sénat du projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, le chanteur donne de la voix, pour convier les sociétés de radios à «un consensus qui aurait le patriotisme comme porte- étendard». Pour lui «il serait bienvenu par les temps qui courent» de soutenir davantage les créations en langue française.

DALTON TELEGRAMME

Nos Enchanteurs - Dalton Telegramme, ni bêtes ni méchants

Comme il se doit, les Dalton sont quatre, rangés par ordre croissant, de Quentin Marquet, le chanteur et auteur caché sous la noire fourrure de sa barbe et sa casquette, guitare, trompette et bugle en main, jusqu’au plus grand, imposant en taille et en volume comme sa contrebasse et sa guimbarde, Bernard Thoorens.

THIEFAINE

C'est déja ça - Thiéfaine: "Je vois le monde se dégénérer sans surprise"

Une semaine après sa venue au festival Alors chante!, Hubert-Félix Thiéfaine clôturera la la deuxième édition du festival ODP à Talence (33). L'occasion de parler avec ce marathonien de la scène qui vient de sortir le live de sa tournée.

ANNE SILA

Pure Charts - "Amazing Problem", l'album d'Anne Sila : on aime ou on n'aime pas ? (critique)

Finaliste de "The Voice" l'an dernier face à Lilian Renaud, Anne Sila vient de publier son premier album "Amazing Problem", où se mêlent balades émouvantes et titres jazzy. Un bon cru ? Verdict!
 
MAISSIAT

Baptiste Vignol - Grande Maissiat

TROPIQUES, en 2013, la plaçait parmi les reines en devenir, féline et orageuse. GRAND AMOUR, son deuxième recueil, est d'autant plus bluffant qu'il confirme l'impression première, l'entérine. C'est à poil que Maissiat s'y plonge, à seule voix, pour une fervente ouverture, portique de l'édifice.

L'EGLISE DE LA PETITE FOLIE

Télérama - Mostla. L'église de la petite folie

La Souterraine a encore frappé : cette plateforme musicale, qui s'évertue à ­révéler des artistes vivant leur passion hors des grands circuits de distribution, publie une nouvelle compilation — promesse, comme toujours, d'y dénicher quelques pépites insoupçonnées. Cette fois, on y découvre d'abord un label, L'Eglise de la petite folie, installé du ­côté de Brest, et qui, depuis près de quinze ans, s'attache à défendre une chanson française « expérimentale ».

SAMUEL LEROY

Nos Enchanteurs - Samuel Leroy : « Bernique ! », tout un programme… de concert

Quand on met sur la platine le troisième disque de Samuel Leroy qui vient de sortir, on est d’abord embarqué par la voix et les mélodies qui aiguillent sur les mots. Et, de chanson en chanson, on a l’impression qu’il invite l’auditeur au filage d’un concert, selon un conducteur précis. C’est sûrement une volonté de sa part (le connaissant, je sais qu’il ne laisse rien au hasard) d’utiliser dans le CD quelques procédés de scène : chutes musicales, (rares) commentaires, ou ruptures d’ambiances et de ton. Il y a même une chanson bien trash pour présenter les musiciens, et un rappel aussi émouvant qu’imprévu !

BLACK M
 
La blogosphère d’extrême droite exulte : le concert gratuit du rappeur Black M prévu à l’occasion du centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai, n’aura pas lieu. La Mairie l’a annoncé dans un communiqué, vendredi 13 mai, arguant de « risques forts de trouble à l’ordre public ». Retour sur une campagne qui, en l’espace de trois jours, a fait plier la mairie socialiste.
 
CHARLELIE COUTURE
 
RFI - CharlElie Couture, porté par les anges du bayou, Nouvel album, Lafayette

Pour son vingtième album, Lafayette, CharlElie Couture a quitté New York pour Lafayette, en Louisiane… Les genres cadiens – zydeco, coonass rock ou swampy rock – conviennent idéalement à sa musique et à sa voix. Un jour les anges, titre phare de cet album, s’impose comme une évidence. Et Lafayette en compte douze autres, jubilatoires…

JEHAN JONAS
 
 
Jehan Jonas est une de ces étoiles noires de la chanson, un passage éblouissant et un exil dans une sorte de monde secret connu de quelques afficionados. Mais, la belle équipe des Cabarettistes œuvre avec talent pour le faire revivre dans tout son éclat. Dans leur spectacle patchwork « Ne prenez pas les morts pour des cons » ils ont mis en scène Jehan Jonas sur la trame de ce soir… on récalcitre,  un spectacle voyage onirique, entre la poésie lunaire de Pierre Etaix et les contes fantastiques d’Edgar Poe.
 
BERTRAND BELIN
 
 
Le magnifique et cinquième opus "Cap Waller" offert cet automne ressort cette semaine nanti de trois nouveaux titres. "La nation", "Du haut d'un cap" et  "Le mot juste" en duo avec Camélia Jordana. En voici le clip
 
BAB X
 
 
David Babin dit BabX écrit en poète, joue du piano comme un musicien de jazz ou un Chopin échevelé qui se ferait la tête de Schubert, interprète ses textes comme un comédien de théâtre, du plus doux chuchotement à des colères furieuses. Quand il ne compose ou n’arrange pour d’autres. Il crache ses mots sur ses musiques et ses musiques sur les mots sans projet préétabli, retient sa voix pour donner plus de tension ou se laisse aller au cri primal. Il est là où on ne l’attend pas, et s’évade quand on croit le saisir. Vous l’aviez quitté sur un arrangement rock avec batterie, clavier, guitare électrique et violoncelle, ou sur les tonalités électroniques de Drônes personnels et de ses compositions et arrangements pour Il nous restera ça de Grand Corps malade et ses invités, et vous le retrouvez seul au piano à queue du Petit Duc, avec Julien Lefèvre, son copain de collège et toujours ami, caché derrière lui avec son violoncelle.
 
MONSIEUR ROUX
 

On le connaissait (et l'appréciait beaucoup) mordant et ironique, tendre mais toujours planqué dans une écharpe de deuxième degré. Avec "Récepteur CB1", voilà une autre facette, surprenante mais pas tant que ça. Toujours aussi juste en tout cas.

STEPHANE CADE
 

C’était avec la régularité d’un métronome qu’il nous sortait ses albums : tous les trois ans. Sauf ce quatrième opus, distant de bien sept ans du précédent. Entretemps la vie l’a happé, l’a distrait, absorbé qu’il était dans ses rêves. Rêve + rêve = réalité : les mathématiques se sont emparées du lui, ont fait foi, ont fait loi, vérifié ses sentiments, ses élans et figures acrobatiques « sous les draps rodéo / dans la nuit pornographique / sur le frigo / par terre sur le lino. » Tant que cette équation « reine et souterraine » s’est imposée comme titre de ce nouvel album.

ISABELLE MAYEREAU

Nos Enchanteurs - Parcours-santé avec Isabelle Mayereau

Honte sur moi : l’œuvre d’Isabelle Mayereau m’était quasi totalement inconnue ! Okay, il y avait Tu m’écris et L’enfance. Et puis ? Comme quoi être un amateur patenté de chanson française aux goûts éclectiques n’empêche pas qu’il puisse subsister maintes lacunes béantes dans l’éducation chansonnesque… Aussi ai-je saisi l’occasion que m’ont donnée NosEnchanteurs de combler ce vide indigne en partant à l’assaut de son intégrale fraîchement sortie.

VIANNEY

Nos Enchanteurs - T’étais où Vianney le 10 Mai ? À l’Olympia pour la première fois

L’incroyable succès de Pas là aura permis à Vianney de gagner très rapidement un large public mais il faut avouer que la surmédiatisation, jusqu’à l’indigestion, nous avait quelque peu rebuté. Cette soirée à l’Olympia nous a permis de laisser de côté certains a priori, de découvrir un vrai talent, un artiste sensible, un musicien doué, fier d’écrire des chansons en Français. On ne le dira jamais assez, il faut aller découvrir les artistes sur scène. On regrettera parfois, des textes un peu trop légers bien que bien construits. Sans doute un choix assumé. On devine chez Vianney un potentiel bien moins lisse qu’il n’y paraît, lui qui cite volontiers comme référence Dick Annegarn. Vianney est de ceux que l’on suivra avec attention et dont on reparlera.

 

jeudi, 19 mai 2016

L'actualité de la chanson française du 6 au 12 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la semaine - Juliette Armanet - Manque d'amour

Les vidéos de la semaine : Luc Alenvers, Radio Elvis, Juliette Armanet.....

A LA UNE : JULIETTE ARMANET

Mais qu'est ce qu'on nous chante - L'aisance d'une chanson

Ciel, ces instants rares où le talent éclôt, incarnant avec grâce un possible futur. La première télé de Juliette Armanet, dans C à vous, mardi 19 avril, avait cette magie, ce pouvoir d'arrêter le temps, un peu. Une jeune femme assise à son piano et qui rappelle que la chanson, plus ça semble fragile, plus ça touche. Souvenons-nous, les premières apparitions de Barbara sur le petit écran, unique et féline, le feu dans son regard. Juliette Armanet possède cet éclat, tout en retenue, cette faculté de convoquer à la fois le souvenir divin de Sanson, de Sheller, de Christophe, de Françoise et de Michel B sans en être la copie, ni l'enfant, mais une nouvelle lune.

Télérama - Juliette Armanet, du journalisme à la chanson

Elle cite Sheller et Sanson parmi ses principales influences. Et semble à l'aise sur scène, où son mix de piano et d'électro fait merveille.

L'Express - Juliette Armanet, ponette de la pop

Son mini-album, Cavalier seule, est un manège désenchanté, gracieux et réussi.

Une chanson, L'Amour en solitaire (200000 écoutes en streaming depuis 2014) a présenté sa pop mélancolique et espiègle. Juliette Armanet se dévoilait avec ses mots à double sens et ses jeux de doubles. Des photos, signées de son grand ami le plasticien Théo Mercier, la représentaient sage en pull rose avec des avant-bras d'homme velu. "C'est le fantasme d'une fille seule qui s'imagine enlacée par un gars", sourit-elle.

Libé - L’élégant chant de Juliette Armanet

Il y a des musiciens qui d’un coup d’éclat gagnent les ondes et la renommée dès leurs premiers pas, et il y a ceux, comme Juliette Armanet, qui prennent leur temps. Il lui aura fallu deux bonnes années pour boucler ce premier maxi, pour tourner autour de ses chansons jusqu’à leur sculpter la forme parfaite. Bien lui en a pris, puisque Cavalier seule, aussi varié soit-il, arrive poli dans les moindres détails. Une affaire de chanson française élégante, articulée autour d’un piano délicat et d’une voix aussi haut perchée que totalement intemporelle. Dans ces quatre titres, les références s’égrènent, évidentes, sans jamais faire de l’ombre à son talent. On y croise une pop façon France Gall, un saxophone qui nous rappellerait presque le Careless Whisper de George Michael et un peu de Christophe, décidément incontournable aujourd’hui.

BLACK M
 

« Des voix déchaînées ont obtenu l’annulation d’un concert au nom d’un ordre moral nauséabond et décomplexé. N’acceptons jamais cela. » La ministre de la culture, Audrey Azoulay, a dénoncé samedi 14 mai depuis Cannes l’annulation d’un concert du rappeur Black M, qui devait se produire après la cérémonie de commémoration de la bataille de Verdun fin mai. « Ce n’est pas la première fois que l’autocensure succède à ces coups de forces inacceptables », a-t-elle ajouté, alors qu’elle s’exprimait devant des professionnels du cinéma à l’occasion du Festival de Cannes.
 
ALORS CHANTE

Festival Alors chante! (1): la renaissance à Castel'

La 30e édition du festival en Tarn-Garonne a vraiment débuté hier avec une réjouissante Fête à Pierre Perret, l'enfant du pays de retour. Dans un contexte fragile, le nouveau biotope de Castelsarrasin est néanmoins riche de promesses

Festival Alors chante ! (2): de la variété, du swing et deux promesses

La deuxième journée du festival de Castelsarrasin a vu arriver un public plus nombreux sur le port-canal. Vianney et Thomas Dutronc ont assuré le show tandis que la Grande Sophie (photo) confirmait sur scène la réussite de son dernier album. JB Noche et le Danny Buckton trio se distinguaient aux découvertes

Festival Alors chante! (3): le Boss est passé

Ce vendredi à Castelsarrasin a été marqué par le concert d'Hubert-Félix Thiéfaine, la délicatesse de Marcie, la pêche fraternelle de Debout sur le zinc et un joli goût de Pomme.

Festival Alors chante! (4): un royal bouquet final et de bonnes raisons d'espérer

Chloé Lacan et Jamait ont bouclé avec éclat la 30e édition du festival, la première à Castelsarrasin. La deuxième naissance d'Alors chante! a bien eu lieu, riche et modeste, porteuse de lendemains

LUDEAL

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Plutôt Ludéal

Pourquoi certains chanteurs immenses n'ont pas la reconnaissance publique qu'ils méritent, ni le soutien périphérique des radios d'envergure? Julien Baer, Vincent Baguian, Jacques Bertin, Bertrand Betsch, ces grands B de la chanson française, brillant à leur façon parmi l'écume inconnue et les cieux… Mais citons encore Monsieur McNeil - David de son prénom, Pierre Schott, Bastien Lallemant, ou bien encore la Québécoise Ariane Moffatt sous nos longitudes. Parmi d'autres, sûrement. Membre du club, Vincent Ludéal stationne lui aussi par-dessus la couche d'ozone. S'il compte déjà quatre albums de haut vol, son plus récent, PLUTON, date de février 2016. Et c'est probablement, rayon pop éclatante, le disque le plus jouissif atterrit ces derniers mois, avec ÇA IRA TU VERRAS de Séverin, autre étoile méconnue, et les nouveautés sidérantes des stars que sont Benjamin Biolay et Christophe.

FESTIVAL DIMEY

Claude Févre - Festival Bernard DIMEY 2016, Les Didoudingues, Y a d’l’amour dans l’air

Pouvait-on imaginer plus belle façon de terminer ces quatre jours de festival déjà nourris d’intenses émotions ? Retrouver sur la même scène, pour deux heures de spectacle, la fine fleur de la chanson d’aujourd’hui, c’est cadeau inestimable !

Huit noms qui déclinent chacun un univers singulier, se trouvent rassemblés par la volonté initiale de Di Dou Da qui confie à Hervé Lapalud le soin de composer une équipe capable de répondre au défi : on échange, on accompagne, de guitares en kora, de mélodica, en piano, de percussions en accordéon diatonique. On dit ses joies et ses colères, sa fantaisie, sa tendresse, son bonheur d’être là… Simplement à l’écoute de l’autre, des autres, et pour ce public sans qui plus rien n’aurait de sens.

Claude Fèvre - Festival Bernard DIMEY 2016, Jean-Michel Piton cœur ouvert pour Dimey

Quand s’installent Nathalie Fortin au piano, Bertrand Lemarchand aux percussions, dessinant ainsi un espace sonore, où « l’homme de la manche » s’installera, une voix nous parvient des coulisses. Haute, profonde, vibrante, intelligible voix. Elle envahit soudain la salle entière. C’est une prière qui s’élève à Ste Sara, la « sainte de pierre noire », invoquée par celui qui se sent « noir de l’intérieur »… C’est donc dans une atmosphère quasi liturgique que s’ouvre ce spectacle. Elle appelle à l’élévation et nous n’échapperons plus à cette puissance-là. Il s’agit bien de cette dimension dans ce spectacle. Par le choix des textes, il nous transporte au bord du vide, aux limites de la vie, aux portes de l’au-delà. Seul échappatoire, la fréquentation d’« amis très chers, pour échapper un peu à l’époque où [il] vit ». Ils ont pour prénoms Honoré, Victor, Alexandre… Peut-on imaginer plus bel hommage à la littérature ?

Claude Févre - Festival Bernard DIMEY 2016, avec Katrin Waldteufel le bonheur existe

..... Katrin Waldteufel entre en scène, petite femme menue, sobrement vêtue de noir, avec juste ce qu’il faut de fantaisie pour capter votre attention : chanteuse aux pieds nus,  un petit plumet sur la tête, ou plutôt une mèche de cheveux qu’elle a dressée sur son front et une grosse fleur rouge au-dessus de l’oreille. C’est joli. Bastien Lucas l’escorte, à la guitare électrique, ou au clavier, se pose à distance respectueuse du duo femme-violoncelle. Car c’est bien de cela qu’il s’agit.

CLIO

 
Elle semble tout droit sortie d'un film de Rohmer, auquel elle emprunte la fraîcheur et la délicatesse littéraire. Un premier album plein de charme.

Vous ne le saviez pas ? Vincent Delerm et Alex Beaupain ont une fille. Elle ressemble vaguement à sa grand-mère — Barbara — et à deux de ses cousines un peu perdues de vue, Carla et Berry. La petite se prénomme Clio. Vingt-huit ans, un univers d'éternelle étudiante en lettres, un goût prononcé pour les décors parisiens et pour le cinéma d'auteur... comme ses deux papas. Beaupain cite Pialat, Delerm vénère Truffaut ; elle, c'est Eric Rohmer qu'elle salue dans la plus belle chanson de son disque : « Eric Rohmer est mort, et moi, j'en veux encore »...

ALEX BEAUPAIN

Les Inrocks - Avec son nouvel album, Alex Beaupain précise sa place dans la chanson contemporaine

Chanteur de variété.” Alex Beaupain ne se pince pas le nez, ni ne tord la bouche en s’inscrivant de lui-même dans cette catégorie que la plupart de ses confrères fuient généralement comme le virus Zika. Même si on devine qu’il vise plutôt le haut du panier (Delpech, Souchon ou Sheller) que le cul de basse fosse (Pagny, Bruel…), ce quadragénaire en place depuis dix ans assume d’appartenir à cette zone floue située entre France Inter et Drucker, deux pôles qu’ils sont finalement peu nombreux à savoir faire rimer.

CHRISTOPHE

RFI - Christophe, un artiste visionnaire, Décryptage d'un phénomène

Salué à l’unanimité, le dernier disque de Christophe, Les Vestiges du Chaos, installe définitivement son créateur au rang des chanteurs hexagonaux les plus branchés et assurément aussi, les plus géniaux. Effet de mode ? Echos d’une époque ? Quatre témoins de la carrière de Christophe, quatre proches issus de différentes périodes de sa vie, décryptent sa carrière et son art, qu’ils décrivent profondément enraciné et visionnaire.

ALENVERS

Nos Enchanteurs - Le monde Alenvers, gravement joyeux

Quand on porte un tel patronyme et qu’on aime jouer avec les mots, que le stylo est habile et les vers grouillent, l’écriture est imagée et Luc Alenvers (il a tombé le prénom sur la pochette) use et abuse de cet argument, de cette dualité. À son endroit Alenvers l’espère « le cul par terre à l’envers ». sur des notes hidalgesques, presque tauro-macho. La conquête de la citadelle est donc l’entame de ce disque résolument joyeux (même si c’est fait de pas mal de dérision, de rire tragique, de tragicomédies et d’une cérémonie funèbre), très cuivré, ce quelque soit le sujet, même quand notre héros fait ses longueurs dans la piscine de Fukushima, là où « les requins deviennent marteaux / la baleine verte se cache à l’eau / les espadons font les marsouins / les loups de mer aboient soudain… » Prémices d’apocalypse ? Oui, l’avant dernière chanson décrit l’après explosion, quand plus ne rien en subsiste sur la terre si ce n’est ce vieux pommier qui, pour mémoire, nous le raconte. Un disque joliment écolo que celui-ci : faites-le écouter à vos mômes, ils adoreront à plus d’un titre.

KATEL

RFI - Katel, chansons d'hypnose, Nouvel album, Élégie

À chaque disque, Karen Lohier, alias Katel, visite des territoires inexplorés. Nouvelle preuve avec ce troisième essai confectionné entièrement par elle-même et qui n'est pas facile d'accès au premier abord, Elégie. Au rythme d'écoutes répétées, le vertige nous gagne tant la voix se révèle fascinante et les harmonies d'une belle richesse.

KATERINE

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Triste cinéma

LE FILM de Katerine, beaucoup de branlette pour pas grand chose. «Une goutte de sperme», comme il le chante lui-même ici. On attendait tant du Nantais, il avait tout pour devenir immense. Le plus grand de sa classe. Ses huit premiers albums traçaient une trajectoire presque idéale, imprévisible, des MARIAGES CHINOIS (1991) à ROBOTS APRÈS TOUT (2005). Mais à coups d'éloges affectés auxquels, étonnamment, il a dû finir par croire, «t'es un génie», ce genre, Katerine est tombé dans l'improbable caricature, s'égarant dans des bidules ineptes déifiés par deux ou trois rédacteurs pansus qui n'en peuvent plus de penser à la marge.

LES ESCROCS

Nos Enchanteurs - Les Escrocs en flagrant délit de récidive

Le métier manque d’humour. L’une des plus grandes escroqueries du showbizness, les Victoires de la musique, n’a jamais honoré en son sein ses héros : Les Escrocs, réincar-damnation des Croquignol, Filochard et Ribouldingue, nos Pieds Nickelés de papier. Par bonheur, et sans doute pour accomplir un destin contrarié par des tas de concurrents (politiques, banquiers, garagistes, médef, cancérologues… la liste est longue), nos Escrocs se reforment après dix ans d’absence. Pour d’autres escroqueries il va sans dire. Avec dans leurs bagages, venus tant de Genève que du Panama, un disque tout beau tout… En fait, pas neuf du tout même s’il vient tout juste de sortir, mais fait de trucs ramassés par ci par là : des singles, des bouts de live. Et des inédits. Largement de quoi ranimer la flamme du chanteur inconnu.

MONSIEUR PARALLELE

Objectif Gard - Monsieur Parallèle, talent et professionnalisme

Ils sont jeunes, ils sont quatre et forment le groupe vainqueur de d’édition 2014 de la Bourse Jeunes Talents de Nîmes : mais qui est Monsieur Parallèle ?

Ils étaient peu à les connaître avant la Bourse. Il faut dire que Monsieur Parallèle est un groupe récent, fondé en septembre dernier par Jérémy (chant et violon électrique, 24 ans), Antonin (violoncelle, 23 ans), Luc (guitare électrique, 20 ans) et Arthur (batterie, 19 ans).

dimanche, 17 mai 2015

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 mai (mise à jour)

Le clip de la semaine - Louis-Jean Cormier, Si tu reviens

Une journée en vidéo : mercredi et jeudi avec Mathieu Boogearts et Luce puis 3 journées de fin de semaine avec Radio Elvis.

A la une

Hexagone - Bastien Lanza, pour une dernière d’A Thou Bout d’Chant

J’ai annoncé récemment dans ces colonnes le changement d’équipe pour A Thou Bout d’Chant, à Lyon, haut lieu de la chanson française en Rhône-Alpes. Un changement qui sera effectif à compter de la rentrée prochaine. Fin avril avait lieu le dernier spectacle Dans les murs, c’est à dire dans la salle même de la rue du Thou, pour Frédérique Gagnol et Marc David qui ont animé cette salle avec engagement et enthousiasme pendant 14 ans

Sur le Pluzz de France 3, pendant 4 jours, "Renaud, on t'a dans la peau" du lundi 11 mai

17 mai

Culturebox - Après l'Amérique, Stromae fait "kiffer" Dakar et l'Afrique

Stromae, qui a conquis l'Amérique ces derniers mois, se lance maintenant à l'assaut de l'Afrique. L'auteur de "Papaoutai" a donné mercredi soir à Dakar le coup d'envoi de sa première tournée en Afrique sub-saharienne. Le chanteur belge d'origine rwandaise a essuyé lors de ce show inaugural une panne d'électricité, ce qui lui a fait toucher du doigt les réalités du continent.

France 3 - Festival : La chanson dans tous ses états à Lignières

Une fois de plus le festival "L'Air du Temps"  présente la chanson française dans toute sa diversité. De la voix suave de Camélia Jordana aux phrasé funk de Karimouche en passant par The Joe's qui reprennent Joe Dassin, chaque nuance a sa place dans le festival.

16 mai

Le Figaro - Joseph d'Anvers ose la simplicité

LE LIVE - Sur son quatrième album Les Matins blancs, le trentenaire aborde une écriture plus directe, qui le rapproche de la chanson française défendue par ses maîtres Dominique A et Miossec.

France 3 - Camélia Jordana et Lior Shoov prennent L'Air à Lignières

Deux styles très différents pour deux artistes. L'Air du temps accueillait jeudi soir Camélia Jordana et Lior Shoov pour la deuxième soirée du festival berrichon dédié à la chanson française.

Culturebox - Déprogrammé en Seine-Saint-Denis, Grand Corps Malade dénonce une "censure"

L'artiste Grand Corps Malade, qui devait se produire le 21 mai au théâtre municipal du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), a dénoncé ce 15 mai une "censure" après avoir vu son concert annulé par la municipalité pour des raisons qu'il qualifie de "politiques".

RFI - Piaf à la BnF, la Môme s’expose, Un fonds exceptionnel

Jusqu’au 23 août, la Bibliothèque nationale de France (BnF) consacre une grande exposition à Édith Piaf, à partir du précieux legs que fit à l’institution, Danielle Bonel, dernière secrétaire de la chanteuse. De la Femme du Peuple à la Légende, en passant par l’éternel Amoureuse, l’exposition parcourt toutes les facettes de l’icône populaire. Découverte, en compagnie de ses deux commissaires, Joël Huthwohl et Bertrand Bonnieux.

Nos Enchanteurs - Coups de cœur 2015 du Charles-Cros : et les gagnants sont…

C’est exception- nellement au festival L’Air du temps de Lignières, en lieu et place d’Alors Chante à Montauban, que se déroule aujourd’hui même la proclamation des Coups de cœur de l’Académie du disque Charles-Cros (disques parus au cours des douze derniers mois).

Hexagone - Goguettes en trio mais à quatre, fou rire au Forum

En mars dernier, je découvrais Patrice Mercier en première partie de Benoît Dorémus chez Thénardier. Je t’avais donc fait subir, dans les jours qui s’ensuivirent, une petite présentation rapide mais néanmoins super bien quand même de ce garçon qui, depuis 2 ans environ, participe à la remise au goût du jour d’un art ancien mais bien plaisant puisque tu sais que c’est dans les vieilles peaux qu’on fait les meilleures soupes ; je veux parler de la goguette. Je rappelle pour ceux qui n’ont pas appris leur leçon : une goguette consiste à écrire sur un air connu une chanson en lien avec l’actualité.

15 mai

Paris Normandie - Luce et Mathieu, un duo très chaud

Le 23 février dernier, Luce a sorti « Chaud » son second album dont est extrait le titre « Polka ». Luce ? C’est la jeune chanteuse révélée par la huitième saison de l’émission La Nouvelle Star de M6 et qui a réussi à prendre son envol grâce à un style pétillant et plein de peps. Après Philippe Katerine, John Mamann ou Orelsan qui avaient travaillé avec elle à son premier album « Première phalange », c’est à Mathieu Boogaerts que la jeune femme a fait appel pour la réalisation de ce second opus. Une rencontre artistique à découvrir aussi en version scène au Tetris au Havre ce samedi. A quelques jours de deux ses deux concerts (ce soir à Sotteville-lès-Rouen), Luce a accepté de répondre à nos questions.

Quai Baco - Luce : son nouvel album « Chaud »

Au beau milieu de l’hiver 2015, le nouvel album de Luce viendra nous réchauffer. Quatre ans après « Première Phalange », la chanteuse sera de retour avec « Chaud » qui sortira le 23 février prochain. Un opus sur lequel a collaboré son fidèle compère Mathieu Boogaerts.

Hexagone - Sélection de concerts du 14 au 30 mai en région toulousaine

Un début de mois de mai calme avec les deux ponts du 1er et du 8 mai. Mais c’est  désormais un bel ensoleillement de bons concerts jusqu’à la fin du mois. Voici donc une nouvelle sélection, subjective et éclectique, de la scène chanson sur la région toulousaine, élargie jusqu’à Montpellier à nouveau, avec deux parisiens qui viennent se faire connaître à Toulouse, une audition publique, un concert chez des particuliers et bien sûr avec quelques uns de mes « chouchous ».

Nos Enchanteurs - Dans Cadoré, il y a cadeau et doré par Nicolas Céléguègne,

Qu’on me pardonne ce trop facile jeu de mots, pour rendre compte de la magnifique soirée que nous ont offert, il y a peu, Jean-Louis Cadoré et Anna Bosco. C’était au Tabou, un café associatif en bordure du Panier, à Marseille. Je pourrais définir leur recherche artistique, poétique et musicale comme l’art délicat de faire des chansons sérieusement sans jamais se prendre au sérieux. Il y en a tant, de ces chanteurs à guitare qui se croient maudits, rejetés par le « système », mal compris, mal reconnus. Ces deux-là s’en colchiquent royalement : ils chantent, ils jouent, leur complicité est drôlissime, l’union de leurs voix est un cadeau doré.

14 mai

Libé - Renaud, une affection longue durée

On ne peut pas douter de la sincérité de la démarche du documentaire Renaud, on t’a dans la peau diffusé ce lundi 11 mai sur France 3. Coauteur du film avec Nicolas Maupied, Didier Varrod est – en plus d’un des meilleurs spécialistes de la chanson française – un proche du chanteur de 63 ans qui a volontairement coupé les ponts avec le monde. Tout au plus, avons-nous de ses nouvelles – alarmantes – à la faveur d’une couverture de VSD comme en juillet.

Le Parisien - Quand Renaud évoque son retour à la musique

Le chanteur a visionné le magnifique portrait que France 3 lui consacre ce lundi à 20 h 50 pour ses 63 ans. Au point d'évoquer un retour à la musique.

Télérama - Karimouche, Action

La chanson réaliste revigorée par deux jeunes femmes, Karimouche et Zaza Fournier.La chanson réaliste n'appartient pas qu'à l'archéologie. Ou à Zaz. Deux jeunes femmes empoignent le genre et le renouvellent : Karimouche et Zaza Fournier, qui sortent leur deuxième et troisième album. Au-delà de parcours et de personnalités différents, la brune Karimouche et la blonde Zaza étreignent la réalité avec une gouaille et un mordant typique du genre. Et se plient aux figures de rigueur : elles confessent leurs bris de coeur, ne boudent pas l'accordéon, jouent les provocatrices, dégainent à l'occasion l'humour et la dérision.

RFI - Le Noiseur, flou sentimental, Premier album, Du bout des lèvres

Le cousinage avec Benjamin Biolay, notamment vocalement, est plutôt confondant. Mais il serait trop réducteur de résumer Le Noiseur, à cela. Du bout des lèvres, son premier album a d'autres qualités perceptibles et on se laisse ainsi prendre par cet univers à la fois feutré, cinématographique, intime et mélancolique.

Culturebox- Gemma sous l'aile de Tryo à la Coopérative de Mai

Gemma, jeune chanteuse originaire d'Auvergne est actuellement en résidence à la Coopérative de mai de Clermont-Ferrand pour travailler ses dernières compositions. Cette semaine, elle répétait avec l'un des piliers du groupe Tryo, Christophe Mali, pour peaufiner sa présence scénique.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Courir les rues, un quintet qui décoiffe

Comme annoncé, ce sera feu d’artifices pour clôturer les quatre jours de cette 15e édition… Aussi emphatique que puisse paraître l’expression, elle est assez proche de notre ressenti. 

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Frédéric Fromet, tir nourri de chansons drôles

Ce festival Dimey de Nogent a vraiment exploré beaucoup de secteurs de cette chanson francophone qui allie des paroles et de la musique pour faire passer des idées, des histoires, des sentiments et des émotions : du lyrique d’Anne Baquet au slam de Louis-Noël Bobey, du rock de Frédéric Bobin à la fragilité assumée de Gaëlle Vignaux, les spectateurs ont bénéficié d’une variété d’expressions dont ils n’avaient peut-être pas idée initialement. Mais ils étaient loin d’avoir eu l’exhaustivité des possibilités, et Frédéric Fromet en a déroulé une autre forme : les chansons humoristiques.

Le Figaro - Souchon-Voulzy, frères de scène

NOUS Y ÉTIONS - Les deux chanteurs ont commencé leur tournée commune par une série de concerts au Palais des Sports de Paris. Émouvant.

13 mai

C'est déjà ça - La "rage positive" d'HK et les Saltimbanks

Avec le disque "Rallumeurs d'étoiles", HK & les Saltimbanks réussissent à connecter la culture urbaine et l'esprit de la bonne vieille chanson française, avec autant de profondeur que de légèreté

12 mai

Ptit blog - Brigitte : la femme à deux têtes a littéralement soulevé l'Olympia !

Les Brigitte cartonnent, les Brigitte détonnent, et ce ne sont pas les deux concerts donnés à guichets fermés à l'Olympia de Paris les 5 & 6 mai derniers qui nous feront dire le contraire ! Il ne faudra pas s'étonner devant l'avalanche de superlatifs contenus dans ces lignes, mais vraiment la femme à deux têtes a plus que jamais prouvé son efficacité !

C'est déjà ça - Parad et Sarraco, petite scène entre amis

Deux des formations charentaises les plus excitantes du moment partageaient l'affiche jeudi à Marennes

Nos Enchanteurs - Alain Nitchaeff, le diable est aux anges

.... Alain Nitchaeff est un artiste particulier. Jusqu’à ce jour, on croyait vraiment que ce qui l’intéressait dans la chanson, c’était d’en créer, puis de les graver. Guère plus : deux ou trois concerts in situ, un ou deux autres sur Paris, belle occasion d’aller saluer les collègues. Et c’est tout. Occupé par sa Compagnie, accaparé par la gestion et la programmation de sa salle mythique, on ne le savait pas plus préoccupé que ça par ses propres chansons : lui défendait celles des autres. Entre nous, il les défend bien.

Hexagone - Zaza Fournier, fille à haute tension

Quand on l’a vue en novembre dernier aux Trois Baudets, Zaza Fournier n’avait pas encore sorti son nouvel album mais testait son nouveau spectacle composé de ses nouvelles chansons. L’album Le départ est à présent sorti depuis plusieurs semaines et Zaza venait, ce mardi 5 mai 2015, le défendre et le présenter sur les planches de L’Européen.

Hexagone - Victoria Lud : un diamant sort de la fabrique

Victoria Lud. Un jeune groupe et le souvenir d’une belle émotion sur deux plateaux découvertes et un apéro concert ces derniers mois. Ce soir, Chez ta mère, Victoria Lud, se produit, pour la première fois, sur une scène toulousaine pour un concert complet de plus d’une heure. Tu viens découvrir avec moi ?

11 mai

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Frédéric Bobin, rock’n’ texte

Le spectacle de Frédéric, c’est avant tout la musique en majesté qui se sent à l’aise dans les dimensions de la grande scène, et que trois musiciens gèrent au cordeau pour qu’elle se répande en harmonie au-delà de son espace de lumière. Et quelle musique ! Du bon rock’n’roll, de celui qui vous fait, en rythme, bouger, taper du pied voire claquer dans les mains, au service de mélodies variées, riches et subtiles.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Un chat dans la main… et une chanson de l’autre !

Voilà une petit groupe bien sympathique qui, le temps d’un récital, vous entraîne avec gourmandise dans les rayons du répertoire. Ce sont trois messieurs respectables qui se sont constitués un petit stock de chansons dans lequel ils piochent en fonction des circonstances de leurs prestations. Pour le Festival Dimey, dans l’auditorium en sous-sol de la médiathèque qui porte son nom, ils ont fait honneur au poète.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Gaëlle Vignaux, funambule en scène

Ce festival prône éclectisme et ouverture, nous l’avons déjà dit. Et c’est un réel bonheur que de percevoir, au fil de sa programmation, l’infinité de formes et de styles que peut prendre la Chanson. Ce deuxième jour ne nous démentira pas.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Louis-Noël Bobey, stupéfiant jongleur de mots et de notes

A la différence des organisateurs qui pestent contre ces dates ahurissantes de vacances de printemps, j’en suis ravi : elles m’ont permis de faire la connaissance de Louis-Noël Bobey, la plus belle surprise de ce festival !

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Les Vieilles Margattes, graines d’anar

Avec un poulpe, une seiche, une « margatte » pour effigie, avec du rouge et noir, avec de la rage revendiquée,  ces trois gars, plus punks que chanson, débarquent de Bretagne sur un  festival très éloigné de leur univers.  Qui plus est, on leur a confié la tâche d’être le traditionnel « fil rouge » de l’événement. Explication : ils sont chargés non seulement de l’animation de l’incontournable « troisième mi-temps » mais aussi de porter leurs chansons hors enceinte du centre culturel où se déroulent les concerts.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Claire Danjou, chanteuse en vol ?

Pour sa troisième soirée, le festival a fait le choix d’offrir la grande scène du centre culturel à cette artiste du Nord,  découverte aux terrasses des cafés, dans les rues de Barjac. Sa fraîcheur, son charme indéniable, sa voix claire et précise, son vaste répertoire de reprises n’avaient pas non plus échappé à la vigilance de NosEnchanteurs.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Barzingault, quête de repères dans un monde dézingué

Barzingault sur scène avance masqué, à l’image de son entame de concert : il est seul éclairé sur la scène derrière son piano qu’il ne quittera pas, et nous aligne pendant plusieurs minutes une série ininterrompue de réflexions disparates basées sur des jeux de mots. Dans leur expectative, les spectateurs s’amusent de certains rapprochements sémantiques qui font toujours mouche. Enfin arrivent les premières notes de musique et la première chanson, la scène s’éclaire alors totalement et tous ses musiciens apparaissent : un batteur, un contrebassiste, une accordéoniste et une violoniste ; ces deux dernières donneront aux chansons une coloration musicale plaisante et festive de danses populaires (on trouvera tantôt des citations musicales de Bella Ciao).

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : mai, le joli mai chez Dimey

Soirée d’ouverture de la 15ème édition, Nogent, Haute-Marne,

Il faut croire que les dieux se sont concertés sur l’Olympe ou ailleurs pour offrir à cette journée la douceur de l’air, le soleil et le vert  qui éclabousse tout, tout autour. La pluie qui inonde les champs alentour a bien voulu aller voir ailleurs. Et pour être en harmonie, le président de l’association Bernard Dimey, Yves Amour, qui vous accueille, arbore l’une de ces chemises à fleurs dont il a le secret.