Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 septembre 2018

L'album de la semaine : Saratoga, Fleur

L'actualité de la chanson française du 1er au 6 septembre

Les artistes de la semaine : Dick Annegarn, Saratoga, Bertrand Betsch, Arash Sarkéchik, Alenvers et Les Gens du Nord

L'album de la semaine : Saratoga, Fleur

Le clip de la semaine : "Le vide en soi", Bertrand Betsch, Tout doux

RACHID TAHA

Télérama - Le chanteur Rachid Taha est mort

En plus de trente-cinq ans de carrière, il avait sorti deux albums avec son groupe Carte de Séjour, et une dizaine d’albums en solo. Il est mort d’une crise cardiaque, à l’âge de 59 ans.

Le chanteur Rachid Taha est mort dans la nuit de mardi à mercredi d’une crise cardiaque, selon Le Parisien. Il avait 59 ans (il en aurait eu 60 le 18 septembre). Avec son groupe lyonnais Carte de Séjour (1982-1989), puis en solo, il fut l’un des premiers à mixer rock et raï. Ce « rebelle écorché vif », comme l’écrivait Télérama, n’avait peur de rien, surtout pas de dénoncer la condition des musulmanes (Zoubida, en 1981), d’orientaliser Charles Trenet (Douce France, en 1986), d’imposer le premier tube en arabe (Ya Rayah, en 1998), ou de revisiter sans fin la musique de son enfance (Diwân 1, en 1998, et Diwân 2, en 2007).

BERTRAND BETSCH

RFI - Bertrand Betsch, la grâce de la solitude

Artiste discret à l'écriture poétique, Bertrand Betsch revient avec un nouvel album intitulé Tout doux, plus de 20 ans après un premier album remarqué et remarquable La soupe à la grimace. Retour sur son parcours. 

Jamais un disque n’avait aussi bien porté son nom, Tout doux. Douce, d’abord la voix de Bertrand Betsch : chaude et enveloppante qui nous glisse ces belles chansons à nos oreilles attentives. Douces aussi ses mélodies qui contrebalancent des textes parfois plus sombres, si personnels et intemporels. Le chanteur nous avoue alors que certaines chansons présentent sur ce disque, datent d’une vingtaine d’années : deux d'entre elles datent de 1993 … "les chansons doivent se reposer, avoir un temps de maturation" nous glisse-t’il. 

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

DICK ANNEGARN

RFI - Dick Annegarn, les villes d’une vie

Dick Annegarn s’offre un album symphonique et un voyage de douze chansons piochées dans son répertoire, parcourant autant de villes. On s’émeut, on sourit et on s’emballe pour cette fantaisie orchestrée du plus hexagonal des chanteurs hollandais, un grand bonhomme de la chanson française.

Au début de l’été, Dick Annegarn a donné un concert aux Nuits de Fourvière, à Lyon, au cours duquel il a revisité douze chansons, accompagné par un orchestre. L’album "symphonique" reprenant ce même concept, a été le point de départ d’un travail qui fait résonner le répertoire de ce grand promeneur avec des villes disséminées aux quatre coins du monde.

Télérama - Dick Annegarn, 12 villes, 12 chansons

Ce disque-ci, on l’a aimé avant de l’écouter. Du moins sa promesse : Dick Annegarn réinvente douze de ses chansons avec un orchestre symphonique… Certes, le principe est convenu, une façon pas trop risquée d’entretenir la discographie d’un chanteur en manque de nouveaux titres. Sauf qu’il s’agit de l’insaisissable Annegarn, qui ne cède ni à la facilité ni à l’autocélébration, et jamais ne brosse le public dans le sens du poil. On se demandait bien comment sa voix rugueuse et chaotique allait se confronter à l’ampleur instrumentale déployée face à lui.

LES GENS DU NORD

Culturebox - Dany Boon, Line Renaud, Alain Souchon... chantent leur amour des "Gens du Nord" dans un album de reprises 100% ch'ti

A l'instar de Dany Boon, 24 artistes emblématiques ont choisi de rendre hommage aux "Gens du Nord", dans un album de reprises de chansons traditionnelles et populaires. Le disque sort juste avant le coup d'envoi de la Braderie de Lille.

"Les Gens du Nord" avaient leur titre (Enrico Macias), ils ont désormais leur album.

24 personnalités ont collaboré pour reprendre les grands standards de la chanson populaire régionale et rendre hommage à ce "public plus chaleureux qu'ailleurs", dixit Alain Souchon.
 
 
CHRISTINE

Baptiste Vignol - Une polémique à deux balles

Depuis la fin du mois de juin, des médiocres lui cherchaient des poux. Et l’accusaient de plagiat. Carrément. Parce que la musique de Damn dis-moi est en partie inspirée d'une boucle musicale disponible et libre de droits. Assez pour fâcher les grincheux, les donneurs de leçon, les internautes frustrés qui trouvent, c’est toujours agaçant, en Héloïse Letissier le feu d’un talent qu’ils n'auront jamais. Déjà consacrée par la une du mythique magazine américain Times qui la voyait en octobre 2016 parmi celles et ceux qui sont en train de refaire le monde, elle vient d'obtenir, le 23 juillet, celle du New York Times ! Sans jamais mentionner le moindre plagiat, le quotidien souligne, avec admiration, l’audace artistique de la Française.

ALENVERS

Nos Enchanteurs - Alenvers : le chaud et l’effroi

« Chanteur pour rire, chanteur pour drames », ainsi se qualifie Alenvers, artiste que les plus fidèles de nos lecteurs connaissent. Qui se qualifie de plein d’autres choses encore, et se rhabille pour le réchauffement climatique à venir (il fait tout à l’envers) en se parant d’une légende latino-américaine dont seul Lavilliers pourrait revendiquer à parts égales la paternité.

Nouvel album pour Luc Alenvers, donc. Et là encore, on trouvera parenté avec le Nanar du dessus : si Lavilliers chante Bosse, Alenvers chante Bosse, bosse, bosse : « Comment ça va la vie ? Ben moi, j’en peux plus, faut la gagner cette vie, se défoncer l’cul / Comment va la vie ? Faut bûcher, gratter, trimer, turbiner toute la journée ». Ceci dit, Alenvers a bien bossé : douze titres, onze pour le rire ou presque, le douzième aux couleurs du drame, Bistrot La Belle équipe.

ZEBDA

C'est déjà ça - "Essence ordinaire", carburant depuis 20 ans

Le 27 août 1998 sortait le troisième album des Toulousains de Zebda. Un album dont le tube "Tomber la chemise" aura un peu occulté l'excellence des autres titres, tout en neurones survitaminés d'une banlieue incarnée

L'arbre qui cache la forêt. Le tube sympa qui fait un peu oublier la palanquée de chansons fortes du reste de l'album. "Tomber la chemise" avait-il vocation a faire danser les beaufs aussi? La dure loi du gros succès de l'été s'est appliquée au groupe toulousain Zebda qui à la fin du mois d'août 1998, sortait son troisième album. "Essence ordinaire" ou 13 titres pour raconter sur ragga-raï-musette, les souvenirs d'une jeunesse d'origine algérienne dans les quartiers de la ville rose.

CORDEN

Baptiste Vignol - Naturaliser James Corden, et vite!

Le problème de la chanson française, de son avenir, n’est pas la qualité de ses auteurs, de ses compositeurs, de ses interprètes, c’est l’âge de ceux qui sont censés la promouvoir, aux yeux comme aux oreilles du grand public. Comment espérer que les kids du pays ne la trouvent pas ringarde, dépassée, poussiéreuse et bavarde lorsqu’elle est défendue par d'indéfectibles barbons obséquieux ou de jeunes quinquas vanneurs, le tif savamment décoiffé, qui s’écoutent – c’est le pire – davantage poser leurs questions qu’ils ne font attention aux réponses des artistes…

vendredi, 07 septembre 2018

Le clip de la fin de semaine - Saratoga - On est pas du monde

samedi, 15 juillet 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 17 juillet.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Le concert de la fin de semaine : Georges Chelon Première partie La Ferme Théâtre ( Ardèche ) 2 Août 2016

L'album de la fin de semaine : Nicolas Jules, Crève silence (Avignon Off 2017 en chansons)

L'album de la semaine : Elles et Barbara

Le clip de la semaine : Hildebrandt, Les Animals - Avignon Off 2017 en chansons

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.

samedi, 08 juillet 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 17 juillet.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Le clip de la fin de semaine - HK "L'Empire de Papier"

Le clip de la semaine : Lavilliers, Croisières méditeranéennes

Les artistes de la semaine : Circé Deslandes, Monsieur Lune, Anita Farmine....

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

L'album de la semaine : Monsieur Lune, Un Renaud pour moi tout seul

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.

mercredi, 05 juillet 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 17 juillet.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Le clip de la semaine : Lavilliers, Croisières méditeranéennes

Les artistes de la semaine : Circé Deslandes, Monsieur Lune, Anita Farmine....

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

L'album de la semaine : Monsieur Lune, Un Renaud pour moi tout seul

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.

mardi, 04 juillet 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

Les artistes de l'été : Georges Chelon et Barbara

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Le clip de la semaine : Lavilliers, Croisières méditeranéennes

Les artistes de la semaine : Circé Deslandes, Monsieur Lune, Anita Farmine....

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

L'album de la semaine : Monsieur Lune, Un Renaud pour moi tout seul

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.

lundi, 03 juillet 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

Les artistes de l'été : Georges Chelon et Barbara

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Le clip de la semaine : Lavilliers, Croisières méditeranéennes

Les artistes de la semaine : Circé Deslandes, Monsieur Lune, Anita Farmine....

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

L'album de la semaine : Monsieur Lune, Un Renaud pour moi tout seul

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.

dimanche, 02 juillet 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

Les artistes de l'été : Georges Chelon et Barbara

Les artistes de la semaine : Circé Deslandes, Monsieur Lune, Anita Farmine....

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

Le clip de la fin de semaine - Camille Hardouin, Ma retenue

L'album de la semaine : Monsieur Lune, Un Renaud pour moi tout seul

Le concert de la fin de semaine : Le pont des artistes #16 - Paris combo / Soan / Camille Hardouin

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.

vendredi, 30 juin 2017

L'actualité de la chanson française du 23 au 30 juin

Les artistes de l'été : Georges Chelon et Barbara

Les artistes de la semaine : Circé Deslandes, Monsieur Lune, Anita Farmine....

Les vidéos du mois : Chansons en Avignon avec les artistes du Off 2017

Le clip de la fin de semaine - Camille Hardouin, Ma retenue

L'album de la semaine : Monsieur Lune, Un Renaud pour moi tout seul

Le concert de la fin de semaine : Le pont des artistes #16 - Paris combo / Soan / Camille Hardouin

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Les élans de Circé

...... Circé Deslandes n'a pas la reconnaissance que ses audaces et son talent méritent. Elle est pourtant la chanteuse française la plus poétique-fertile-dingue et neuve des années récentes. L'écouter, c'est partir en plongée, équipé d'un scaphandrier, au cœur d'une féminité mise à nue. 

AMELIE LES CRAYONS

Nos Enchanteurs - Amélie-les-crayons : à nouveau frôler la perfection

Amélie-les-crayons est décidemment à part dans la chanson, à contre-courant de tout ce qui se fait. À elle seule elle y fait niche. Et singulière et agréable marge. Il y a en elle la résurgence d’une chanson traditionnelle (ça crève l’écran ne serait-ce qu’à l’écoute du Vent dans les éoliennes ou de ce Mille ponts, très « yacoubien » dans le sujet, l’écriture et l’interprétation). Pas tout à fait bien sûr, car pas polie par la transmission, encore que (c’est un de ses thèmes de prédilection), mais qui en a souvent la sagesse, l’inspiration et, au final, l’élégante et superbe patine.

Claude Fèvre - Amélie – les – crayons, la magie du bal des vivants

Aux premières heures de l’été, quand la Fête de la musique a laissé ses effluves, son haleine brûlante, voilà que vous arrive un album comme un souffle d’air frais.

Il est blanc, juste illustré de traits de crayons pastel. La couverture offre l’image d’une fille accroupie à tête d’oiseau de profil, bras écartés comme pour mieux s’envoler ou danser. Des petites  plumes – des feuilles ? – s’envolent. Les lettres majuscules « AMELIE – LES – CRAYONS » traversent le dessin et le titre Mille ponts d’un gris pâle se devine à peine. A l’intérieur, le livret n’est qu’une seule page de papier glacé, pliée au format carré de la pochette. Le graphisme du fidèle Samuel Ribeyron offre toujours, dans les mêmes tons de douceur,  les branches d’un arbre où s’est perchée une ribambelle de personnages à corps de garçons et de filles et à têtes d’animaux : renard, hibou, cerf, sanglier, singe, chat, chien, antilope… et l’oiseau de la couverture. Tout ce petit monde semble deviser gentiment, joignant le geste à la parole.

MONSIEUR LUNE

RFI - Monsieur Lune satellise Renaud

Voilà un disque qui devrait réconcilier ceux qui avaient goûté que très modérément aux disques hommage consacrés à Renaud. Les onze reprises réussies de Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune, s'inscrivent dans une veine uniquement sociétale et permettent de redécouvrir des titres plus confidentiels de cette figure majeure de la chanson française.

Nos Enchanteurs - Monsieur Lune : un disque de Renaud à lui tout seul

.... Monsieur Lune (Nicolas Pantalacci, de son vrai blaze) ne fait pas semblant. Tout nous renvoie à ce fameux Un Olympia pour moi tout seul de janvier 1982, tant le titre de l’album que son visuel avec ce fameux totem qu’est le bandana rouge : tout pour bien identifier la démarche. Qui plus est la voix de Monsieur Lune n’est pas bien éloignée de celle de Séchan, avec ce voile qui pour le coup fait gage d’authenticité. Un timbre juste un peu plus lumineux (c’est imperceptible, mais) et plus « jeune » que l’original dans sa meilleure période.

GERALD GENTY

Hexagone - Gérald Genty à l’Essaïon

Il arrive grotesquement caché sous un drap noir, effet fantômatico-pathétique de film fauché. Au sol, des ustensiles qui serviront de bruitages pouêt-pouêt en cours de spectacle. Un landau branlant relié à des câbles dissimule mal un synthétiseur-jouet. Au mur, un collage doré de couronnes de galette des rois encadre une photo rapiécée de notre humble héros en compositeur Deutsch Gramophone. La première chanson (« Une fois rangé mon appartement, il a l’air dix fois plus grand ») donne le ton : en 1h30, le chanteur va transformer la petite salle en chaudron incandescent, faire de ses bouts-de-ficelle une symphonie en gags majeurs.

ANITA FARMINE

Nos Enchanteurs - Anita Farmine, femme du monde en liberté

Next est l’album éclectique d’une franco-iranienne sous multiples influences. D’abord sa culture d’origine et celle française, à partir de ses sept ans. Puis la musique anglo-saxonne, du jazz au reggae en passant par la pop. La culture africaine enfin, plus par ses concerts au Mali et au Burkina Faso que par son séjour en Algérie, fuyant l’Iran des ayatollahs. C’est dire si le terme musique du monde lui convient particulièrement.

SARATOGA

RFI - Saratoga, séduction par la douceur

Le duo de chanson folk Saratoga tourne sans cesse depuis la parution de Fleur l’automne dernier. Retour sur ce premier album chaleureux et sur la formule de concert épurée qui ne cesse de faire ses preuves, au Québec comme en France.

Rencontré avant son spectacle aux Francofolies (à la 5e Salle de la Place des arts, en programme double avec Albin de la Simone), et peu avant de prendre la route pour le Festival de la chanson de Tadoussac, le musicien et écrivain Michel-Olivier Gasse se montre à la fois ravi et étonné de l’accueil réservé au projet musical qu’il a formé avec sa "blonde", l’auteur-compositrice-interprète Chantal Archambault, en 2015.

BABX

Nos Enchanteurs - Babx, là-haut, tout là-haut !

.... Disque exigeant que celui-là. Qui flirte avec le free-jazz mais dans une formule dépouillée s’articulant autour du piano-voix. Appelant même la légende du sax Archie Shepp à la rescousse, pour un ultime morceau en liberté. Nous sommes loin des standards pop ou du rock rentre-dedans. Pas de révolte ou de colère tonitruante, mais des larmes contenues. Pas de battements de pieds trépignants, mais une mélancolie noire, une tristesse digne, une foi dans la vie, une spiritualité bienveillante.

RONAN

Claude Fèvre - Ronan, élégies du passager solitaire

Voici un album contre vents et marées, contre déferlante « pop –folk – électro » qui parfois laisserait croire qu’elle peut tout emporter… Et pourtant, certains tracent leur chemin coûte que coûte, écrivent, mettent en musique des textes qui sont empreints d’une haute tradition poétique qui les inspire. Ronan Le Guennec est de ceux-là.

Son nom et son prénom, éminemment celtes, s’harmonisent étrangement avec son  visage, avec la profondeur de son regard, avec sa réserve, quand il vous aborde, et surtout avec sa voix et son chant qui pourraient rappeler par instants ceux de Serge Reggiani. Seule la prononciation de certains vocables dénonce une longue fréquentation de terres occitanes.

CALI

Nos Enchanteurs - Cali : pensons à l’avenir, bébé

..... Il y a foule devant la grande scène dressée face à l’église, place du Breuil. C’est fête de la musique et chaque année voit une grande vedette y participer. Ce jeudi, c’est Cali. Toutes les générations sont présentes, même si les quadras et les quinquas prédominent. Même de tout jeunes enfants, dans des poussettes : juste devant la sono, c’est pas bien malin, les bouchons d’oreille n’existent pas en taille nourrisson.